B. Stielgler - La bêtise systémique
"Nous sommes engagés dans un processus de prolétarisation généralisée. Au début de la révolution industrielle, Adam Smith puis Karl Marx ont mis en évidence la désindividuation qui résulte de la perte de savoir-faire des ouvriers lorsque, étant asservis aux machines qui reproduisent et remplacent désormais leurs gestes, ils n’œuvrent plus. À partir du XXe siècle, avec Ford et le "mode de vie américain", l’innovation associée au marketing organise une obsolescence chronique où il ne s’agit plus seulement de mettre au point de nouveaux produits, mais de faire adopter de nouveaux comportements par l’intermédiaire des industries culturelles: dans ce consumérisme, le consommateur perd son savoir-vivre, la télévision captant son attention pour en faire du "temps de cerveau disponible" qui le rend en réalité indisponible aux autres, au monde et aux œuvres qu’il regarde comme des produits: la captation de son attention détruit cette attention, le détourne des objets de son désir, et transforme ce désir lui-même en addiction."




Source:
Commentaires:


Poster un commentaire:

Pseudo
Site Web   (Optionnel)
Commentaire Gras Italique Souligné
YMJOTO1
Recopier le code ci-contre...



 
ppp