A quoi servent les fantasmes ?
Tout le monde fantasme, chacun à sa manière. Cet imaginaire érotique a une place très importante dans notre fonctionnement sexuel et a plusieurs rôles essentiels à jouer. Alors, à quoi servent-ils ?

Quand on n’a pas ce que l’on désire, on fantasme. On s’invente une histoire qui nous satisfait en attendant sa réalité. Ca permet aussi de mieux connaître ses désirs et de penser aux moyens d’y arriver.

En repensant au film que l’on s’est fait, en éprouvant du plaisir par anticipation, on attise le désir. Car les plaisirs de l’amour sont multiples et ne surviennent pas au seul moment de l’orgasme.

Les fantasmes permettent à chacun de révéler une facette de soi. C’est souvent une partie très intime de soi, pas toujours facile à vivre ou à assumer dans la réalité et qui s’exprime donc uniquement dans l’imaginaire. Souvent, on préfère la garder en soi plutôt que de l’extérioriser.

Sans fantasme, sans imaginaire érotique, le sexe serait toujours pareil, répétitif voire ennuyeux. Les fantasmes aident à faire fonctionner l’imagination, où tout est possible, léger, sans incidence sur le réel.

On peut également rejouer des scénarios vécus. Certaines expériences sexuelles particulièrement excitantes nourrissent les fantasmes car elles rappellent au corps des sensations fortes en plaisir.

Pour qu’un couple puisse durer toute la vie, sans lassitude, rien de tel que les fantasmes comme stimulant naturel, ils permettent de faire l’amour plus longtemps.

Le fantasme entretient aussi un manque. Quand on ne peut réaliser ses fantasmes, le désir, l’élan sexuel restent intacts. Ainsi, ceux qui réalisent tous leurs fantasmes sont souvent déçus car l’imagination peut se montrer bien plus agréable que la réalité !

Parfois, certaines pulsions de mort, d’agressivité ou des pensées « immorales » viennent nous submerger. Fantasmer nous permet alors de canaliser ces idées et de les laisser exister en dehors de la vie réelle.

Les fantasmes sont donc le résultat de la complexité de notre cerveau qui nous permet de cultiver un élan sexuel sur toute l’année, toute la vie, avec peu de temps morts (même s’il y en a de temps en temps !). Finalement, les fantasmes sont plutôt positifs, à condition de les accepter, de les chouchouter, de les nourrir et d’en rester le maître !

Source: http://www.evasioncoquine.com/...
Commentaires:


Poster un commentaire:

Pseudo
Site Web   (Optionnel)
Commentaire Gras Italique Souligné
YXFURA2
Recopier le code ci-contre...