23
Mai 2011

Edika

Posté dans Centre Culturel - Source: http://www.blougou.com/...

Edika
Edika, c'est pour nous une longue histoire passionnée...Cet homme possède un humour unique (quoique son frère Carali...a aussi un humour unique). C'est quelqu'un de remarquable et de très humble... Et comme il est d'une grande beauté...

L'absurde tient une part essentielle dans son travail et il sait parallèlement créer une intimité avec le lecteur, du moins certains, ce qui fait de lui un auteur adulé ou détesté...ou alors non pas du tout.

Peut-être se cache-t-il derrière son humour un sentiment de désabusion, la disparition du langage, de la beauté virginale mais c'est hautement improbable. On ne sait pas pourquoi on rit (en général on rit de ce dont on a peur et c'est assez facile à expliquer / vérifier). Ici une seule chose est sûre, tout cela est bien drôle...ce qui se cache derrière est sans doute plus un esprit doué qu'un écorché vif et torturé.

Le dessin d'Edika ne fait pas dans la dentelle mais il est incroyablement expressif. Les expresssions des personnages sont tout bonnement géniales fruit d'une qualité d'observation et d'un coup de crayon de maître. Car il n'y a pas que de l'observation... Edika a conçu bien des positions que jamais nous ne pourrons éxécuter... Son imagination luxuriante amène à une décomposition totale du corps humain avec une délectation dont on peut dire qu'elle trashe.

Nous pourrions essayer de vous présenter la famille Proko composée des piliers: Bronski, vraisemblablement le géniteur, c'est du moins ce qu'assure Olga sa femme et ce que laissent croire les comportements étranges des enfants Paganini et Georges. Attention se greffent de temps en temps sur cette famille nucléaire dans tous les sens du terme et du poil une grand-mère et le petit dernier...dont je ne me souviens plus du nom et qui apparaît et disparaît de temps en temps.

Pour ce qui est du détail des caractères de chacun, disons qu'ils sont variables allant de la folie furieuse à la folie contenue.... A noter aussi qu'Edika se projette quelquefois en Bronski (souvent en fait), de là à dire qu'il est malheureux en amour il n'y a qu'un pas. De même, les enfants doivent avoir quelques difficultés scolaires en raison du portrait d'eux que dresse un père assurément pervers et tyrannique. En fait tout est là, tout est dans le nom: Bronski Proko. Avec un nom pareil le monde de l'absurde s'ouvre à vous avant de s'écrouler sous vos pieds...


Source: http://www.blougou.com/...
Commentaires:


Poster un commentaire:

Pseudo
Site Web   (Optionnel)
Commentaire Gras Italique Souligné
UVFYBU0
Recopier le code ci-contre...