24
Mar 2018

Mr Vernon...

Posté dans Centre Culturel

Mr Vernon...
Nous acceptons d’avoir sacrifié tout un samedi en retenue parce que vous pensez que nous avons fait un truc mal. C’est vrai c’était mal, mais nous trouvons absurde le sujet de dissertation que vous nous avez donner, « qui penser vous être ? » qu’est-ce que ça peut vous faire. Vous nous voyez comme vous voulez bien nous voir parce que c’est plus simple et parce que ça vous arrange, vous nous définissez comme, un surdoué, un athlète, une détraquée, une fille à papa et un délinquant, vrai ou faux ? Et c’est ainsi que chacun de nous voyait les 4 autres encore à 7 heure. l’intox avait marché à fond.

Nous vous avons trouvé une définition très simple, chacun de nous est à la fois un surdoué, et un athlète, et une détraquée, et une fille à papa, et un délinquant. Ça vous va ?

Signé le Breakfast Club.

Aucun Commentaire -



Doctor Who - La liberté du Docteur
Doctor Who est une de ces séries qu’on catalogue. SF, pour enfants, absurde, comique, britannique, kitsch, pour adultes, géniale. Déjantée et adepte du n’importe quoi. On en oublierait presque qu’il s’agit aussi d’une série sérieuse qui, dans le fond, manie des thèmes quasiment aussi lourds que The Face of Boe lui-même.

Un peu de sérieux, donc, ce qui justifie bien une dissertation sur la liberté dans Doctor Who. Il serait vain de définir la liberté, prise ici au sens large et quasi non philosophique du terme. Mais un cadrage du sujet s’avère malgré tout nécessaire: dans cet article, il ne sera question que de la nouvelle version de la série, diffusée depuis 2005. Et le 10ème docteur (joué par David Tennant – avec Russel T. Davies aux manettes) y occupera une place prédominante.


Le voyageur libre

Dans Doctor Who, la liberté est... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://seriestv.blog.lemonde.fr/...



De cape et d'épée : un mauvais genre ?
Luce Roudier, élève à l'ENS et organisatrice du séminaire, se penche sur la question du genre littéraire appliqué à un ensemble canoniquement désigné comme non littéraire, le roman de cape et d'épée. Qu'attend-on lorsque l'on ouvre un roman de cape et d'épée ? En quoi pourrait-on parler de genre littéraire de cape et d'épée, et pourquoi serait-il fructueux d'essayer de réfléchir autrement ?


Aucun Commentaire -
Source: http://michelzevaco.com/...



Casser sa pipe
Cette expression imagée remonterait au XIXe siècle. Synonyme de décéder, la formule "casser sa pipe" renvoie en effet aux guerres napoléoniennes.

Elle fait référence à de véritables pipes, ou tout du moins à la partie solide du tuyau, que mettaient alors les médecins militaires entre les dents des soldats gravement blessés.
Les patients pouvaient ainsi les mordre au lieu de crier, pendant que le chirurgien de terrain réalisait l’intervention. Les opérations médicales étaient en effet réalisées sans anesthésiant, les moyens étant limités lors des campagnes guerrières hors de France.

Et la pipe tomba

C’était tout juste si la douleur pouvait être calmée à l’aide de quelques rasades d’alcool. Mais dans le cas où le blessé succombait, il laissait donc échapper l’ustensile de sa bouche.
La pipe tombait alors au sol, sur lequel se brisait son... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.cnewsmatin.fr/...



The Leftovers (Saison 2) - Un drame à la beauté miraculeuse
C'est une histoire improbable, folle et à devenir fou. Un événement incompréhensible, qui nous laisse perdu, hagard, enragé et abattu, le c½ur lourd et le regard vide, en quête d'un signe, d'ici ou d'ailleurs. The Leftovers, sublime drame métaphysique inspiré par le livre éponyme de Tom Perrotta (Les Disparus de Mapleton en français), s'ouvre sur la disparition subite, inexpliquée et inexplicable, de 2% de la population mondiale. Evaporés, enlevés, gommés de notre monde. Ce n'est pas ce mystère qu'elle cherche à comprendre, mais celui de ceux qui restent, leur deuil, leurs blessures, leur relation par le vide avec les disparus, leurs amours, leur tentation du néant. Une ½uvre qui témoigne avec une puissance rare du poids du passé, des peurs, des remords, qui fouille les entrailles les plus sombres de l'existence mais ne cesse de regarder vers la lumière, vers la beauté du monde, malgré... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.telerama.fr/...


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7