The Leftovers (Saison 2) - Un drame à la beauté miraculeuse
C'est une histoire improbable, folle et à devenir fou. Un événement incompréhensible, qui nous laisse perdu, hagard, enragé et abattu, le c½ur lourd et le regard vide, en quête d'un signe, d'ici ou d'ailleurs. The Leftovers, sublime drame métaphysique inspiré par le livre éponyme de Tom Perrotta (Les Disparus de Mapleton en français), s'ouvre sur la disparition subite, inexpliquée et inexplicable, de 2% de la population mondiale. Evaporés, enlevés, gommés de notre monde. Ce n'est pas ce mystère qu'elle cherche à comprendre, mais celui de ceux qui restent, leur deuil, leurs blessures, leur relation par le vide avec les disparus, leurs amours, leur tentation du néant. Une ½uvre qui témoigne avec une puissance rare du poids du passé, des peurs, des remords, qui fouille les entrailles les plus sombres de l'existence mais ne cesse de regarder vers la lumière, vers la beauté du monde, malgré... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.telerama.fr/...



L'avocat du diable
Si un avocat est chargé de défendre des accusés, il y a parfois des supposés coupables ou des causes qu'il semble très difficile de défendre tellement la culpabilité est certaine, l'atrocité des crimes choquante ou la cause amorale.
Et pourtant, tout le monde doit pouvoir être défendu, même ce satané diable, considéré par certains comme responsable de tant d'infâmes vilenies.

De nos jours, et depuis le début du XIXe siècle, celui qui se fait « l'avocat du diable » est celui qui défend une cause choquante ou perdue d'avance, que ce soit par jeu (le plaisir de choquer ceux qui n'admettent pas qu'on puisse aller dans ce sens) ou, de manière plus sournoise ou rusée, pour obtenir quelque chose qui n'aurait pas été accordé sans la belle démonstration qu'impose une défense efficace.
Les arguments énoncés par un « avocat du diable » peuvent aussi lui servir à tenter de contrer une thèse... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.expressio.fr/...



Christopher Lee
Qui a peur du grand méchant Lee? A 80 ans, la force obscure du cinéma continue de faire trembler les jeunes loups d’Hollywood. Doyen maléfique, Christopher Lee n'a rien perdu de son magnétisme légendaire. Deux cent cinquante films, deux trilogies d’envergure, une longévité cinématographique démentielle; Lee figure en bonne place dans le Guinness Book des records. Depuis la fin des années 50, son timbre guttural et son mètre quatre-vingt-dix-huit hantent les principales franchises du septième art. Passionné de Tolkien, il est le seul interprète du Seigneur des Anneaux à avoir rencontré l’écrivain. Mais c’est drapé d’une cape en soie et armé de canines mortelles qu’il marque à jamais les esprits. Digne successeur de Bela Lugosi, Christopher Lee est la réincarnation sexy en diable du comte de Transylvanie: Dracula. Le rôle d’une vie, dont il... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://archive.filmdeculte.com/...



Kaboul Kitchen - Le petit théatre afghan
Après l'agréable surprise offerte par Hard (saison 1 et saison 2), Canal+ continue d'explorer la comédie de moeurs avec cette idée que l'on peut rire de beaucoup de choses, s'attaquer à tous les sujets même les plus délicats, sans méchanceté et même avec une sorte de bienveillance en désamorçant le caractère dramatique par le rire. Kaboul Kitchen, dont la diffusion démarre au mois de février pour 12 épisodes de 30 minutes (à raison de deux par soirée), s'inscrit dans ce genre que la chaîne cryptée continue de développer après l'expérience Platane et qui la rapproche de modèles comme Showtime aux Etats-Unis.

L'histoire repose sur une expérience vraie, celle vécue par Marc Victor qui a passé six années à Kaboul, de 2002 à 2008, alors que les troupes de l'Otan étaient déjà présentes en Afghanistan et avaient chassé les talibans du pouvoir après les attentats du 11-Septembre. Si le pays... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://seriestv.blog.lemonde.fr/...


30
Déc 2011

Machete

Posté dans Centre Culturel - Source: http://www.excessif.com/...

Machete
Machete était à l'origine une fausse bande-annonce qui ouvrait le film Planète terreur de Robert Rodriguez. A la demande générale, Robert Rodriguez rempile et réalise le film Grindhouse ultime, avec toute la démesure que cela implique. Un long-métrage certes un peu longuet, construit autour des plans les plus drôles du faux trailer, qui respecte le délire et ne se gêne jamais pour choquer.

Nous revoilà donc dans l'univers de Machete (Danny Trejo, 66 ans), le Mexicain le plus violent de la planète. Et il n'est pas seul: un groupe secret tente de renverser le gouvernement, la frontière est devenue mortelle, et les forces de l'ordre observe le tout de loin. Commence alors une épopée qui a ses longueurs mais qui multiplie les bad-guys et les intrigues avec un plaisir jouissif. Se limiter à une seule histoire aurait profondément ennuyé le spectateur, et Rodriguez le sait. S'accumulent... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.excessif.com/...


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7
 
ppp