LISTE EN COURS

128 - Below the Surface - Saison 1127 - Goliath - Saison 3126 - Mytho - Saison 1125 - The spy124 - Deep State - Saison 2
128 - Below the Surface - Saison 1

Dans un métro de Copenhague, quinze innocents sont pris en otages par un groupe de terroristes . Alors que le gouvernement refuse de payer la rançon, les familles des victimes se tournent vers les médias pour faire pression. L'événement tragique tourne en débat politique national.

127 - Goliath - Saison 3

La mort inexpliquée de son vieil ami pousse Billy McBride à travailler sur un cas dans la Central Valley frappée par la sécheresse où il rencontre un nouveau Goliath et sa s½ur. Alors que Billy et son équipe sont en quête de vérité, de vieux ennemis mais également de vieux démons personnels refont surface le forçant à se confronter à sa propre mortalité.

Nouvel opus tout aussi agréable que les deux précédents. C'est efficace et toujours aussi bien construit, même si c'est un peu plus barré, ce qui n'est pas sans me déplaire.

Bref, une fois de plus, j'ai vraiment bien aimé.

126 - Mytho - Saison 1

Elvira Lambert vit avec sa famille dans une banlieue pavillonnaire aux rues paisibles et aux jardins proprets. Entre un mari qui ne la regarde plus, trois enfants dont deux en crise d’adolescence et son boulot dans une agence d’assurances tenue par un patron odieux, Elvira est au bout du rouleau. Elle se sert alors de son rendez-vous chez le radiologue pour une mammographie de contrôle afin d’attirer l’attention des siens…

125 - The spy

D'après l'histoire vraie d'Eli Cohen, un agent israélien ayant infiltré les plus hauts niveaux militaires et politiques de la Syrie dans les années 1960.

Sans être transcendantale, cette série fait bien son job. Une bonne histoire d'espionnage, plutôt bien réalisée et relativement prenante.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

124 - Deep State - Saison 2

Après avoir échoué au Moyen-Orient, les puissances se dirigent vers l’Afrique subsaharienne pour tenter de voler les ressources naturelles du pays. Nathan Miller, ancien agent de la CIA, est appelé à intervenir au Mali où son chemin croise celui d’Harry, qui se retrouve mêlé à un nouveau complot.

Un nouvel opus qui s'inscrit en droite ligne de la première saison. C'est toujours aussi efficace, et toujours aussi prenant. Et c'est toujours aussi cynique...

Bref, j'ai encore une fois vraiment bien aimé.

123 - Deep State - Saison 1122 - Preacher - Saison 4121 - Peaky Blinders - Saison 5120 - 13 commandements 119 - Almost Human - Saison 1
125 - The spy

D'après l'histoire vraie d'Eli Cohen, un agent israélien ayant infiltré les plus hauts niveaux militaires et politiques de la Syrie dans les années 1960.

Sans être transcendantale, cette série fait bien son job. Une bonne histoire d'espionnage, plutôt bien réalisée et relativement prenante.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

124 - Deep State - Saison 2

Après avoir échoué au Moyen-Orient, les puissances se dirigent vers l’Afrique subsaharienne pour tenter de voler les ressources naturelles du pays. Nathan Miller, ancien agent de la CIA, est appelé à intervenir au Mali où son chemin croise celui d’Harry, qui se retrouve mêlé à un nouveau complot.

Un nouvel opus qui s'inscrit en droite ligne de la première saison. C'est toujours aussi efficace, et toujours aussi prenant. Et c'est toujours aussi cynique...

Bref, j'ai encore une fois vraiment bien aimé.

123 - Deep State - Saison 1

Lorsqu'il sort de sa retraite pour venger la mort de son fils, un ancien espion se retrouve coincé entre passé et présent, au coeur d'une guerre entre agences et d'une conspiration qui tire profit du chaos au Moyen Orient.

Bonne surprise que cette série. En effet, j'avais fait initialement l'impasse sur la saison 1 et ce n'est parce que j'ai vu que Walton Goggins (The Shield, Justify...) faisait parti du casting de la saison 2 que je me suis finalement lancé.

Alors certes, ce n'est pas la série de l'année. Mais ça fait bien le travail. C'est suffisamment bien agencé pour que l'ensemble soit particulièrement prenant et efficace.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

122 - Preacher - Saison 4

Alors que les projets d'Apocalypse de Dieu commencent à se mettre en place, Jesse et Tulip vont devoir sauver leur ami Cassidy, emprisonné et torturé par Herr Starr au QG du Grail, à Massada. Parviendront-il à stopper le Tout-Puissant ? A moins que tout ce carnage fasse partie du plan divin...Le dernier opus totalement barré d'une série qui l'est tout autant.

Cette ultime saison a su parfaitement répondre à mes attentes. Du bordel assumé et qui ne verse jamais dans le n'importe quoi. Tout est en effet subtilement agencé pour nous amené à une vraie fin qui se tient. C'est plein d'humour, c'est résolument inclassable, c'est souvent irrévérencieux et c'est totalement iconoclaste... ce qui n'est pas sans me déplaire.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

121 - Peaky Blinders - Saison 5

Tommy Shelby restera-t-il député du Labour ? Alors que l’Angleterre plonge dans la crise de 1929 et voit monter le péril totalitaire, le chef des Peaky Blinders prend des décisions qui vont affecter la nation tout entière.

Alors, comment dire... en gros, je peux dire que je viens de me prendre une belle claquasse télévisuelle... et j'avoue être encore sous le choc.

J'avais adoré les saisons précédentes. Mais là, c'est magistral. Tout concourt d'ailleurs à ce que ça le soit: une réalisation ultra soignée, un jeu d'acteurs excellentissime, une intrigue générale prenante, l'histoire approfondie de chaque personnage qui fait que l'on s'attache vraiment à eux... jusqu'à la bande musicale toujours aussi anachronique mais qui colle merveilleusement bien aux images...

Bref, je suis fan et j'ai vraiment beaucoup aimé. Vivement la suite.

120 - 13 commandements

En pleine tempête médiatique, deux enquêteurs belges traquent un tueur en série décidé à devenir célèbre en s'inspirant des Dix Commandements.

119 - Almost Human - Saison 1

En 2048, la police de Los Angeles emploie des androïdes dépourvus d'émotions afin de faire régner l'ordre plus facilement et plus efficacement. John Kennex est un inspecteur qui n'accepte pas la présence de ces robots, qu'il considère comme beaucoup moins efficaces que les êtres humains. Après avoir survécu à une embuscade tendue par la mystérieuse organisation Le Cartel, Kennex reprend du service et se voit obligé de faire équipe avec un androïde. Sur la demande de sa supérieure, on lui assigne un ancien modèle, retiré du marché suites à des défaillances ; ce modèle est sensible aux émotions et est capable d'éprouver des sentiments. John Kennex va alors devoir reprendre son travail, s'adapter à son nouveau coéquipier, tout en essayant de retrouver ses souvenirs pour venger son ex-coéquipier mort dans l'embuscade du Cartel, et retrouver sa petite amie qui a disparu.

Etant amené à faire jouer à The Sprawl (Un jeu de rôle propulsé par l'Apocalypse), je cherche en ce moment tout ce qui peut avoir trait avec le genre Cyberpunk. D'où le fait que je me sois lancé dans le visionnage de cette série... Que j'ai trouvé bof bof bof. C'est pas mal, mais c'est du déjà vu et c'est tellement convenu que je me suis trés trés vite ennuyé.

Bref, j'ai trouvé ça moyen moyen...

118 - Les Sauvages - Saison 1117 - Criminal - Saison 1116 - Tin Star - Saison 2115 - Into the Badlands - Saison 3 (b)114 - The Bletchley Circle San Francisco - Saison 1
120 - 13 commandements

En pleine tempête médiatique, deux enquêteurs belges traquent un tueur en série décidé à devenir célèbre en s'inspirant des Dix Commandements.

119 - Almost Human - Saison 1

En 2048, la police de Los Angeles emploie des androïdes dépourvus d'émotions afin de faire régner l'ordre plus facilement et plus efficacement. John Kennex est un inspecteur qui n'accepte pas la présence de ces robots, qu'il considère comme beaucoup moins efficaces que les êtres humains. Après avoir survécu à une embuscade tendue par la mystérieuse organisation Le Cartel, Kennex reprend du service et se voit obligé de faire équipe avec un androïde. Sur la demande de sa supérieure, on lui assigne un ancien modèle, retiré du marché suites à des défaillances ; ce modèle est sensible aux émotions et est capable d'éprouver des sentiments. John Kennex va alors devoir reprendre son travail, s'adapter à son nouveau coéquipier, tout en essayant de retrouver ses souvenirs pour venger son ex-coéquipier mort dans l'embuscade du Cartel, et retrouver sa petite amie qui a disparu.

Etant amené à faire jouer à The Sprawl (Un jeu de rôle propulsé par l'Apocalypse), je cherche en ce moment tout ce qui peut avoir trait avec le genre Cyberpunk. D'où le fait que je me sois lancé dans le visionnage de cette série... Que j'ai trouvé bof bof bof. C'est pas mal, mais c'est du déjà vu et c'est tellement convenu que je me suis trés trés vite ennuyé.

Bref, j'ai trouvé ça moyen moyen...

118 - Les Sauvages - Saison 1

Tout sourit à Fouad, jeune acteur star d’une série télévisée et fiancé de Jasmine, la fille du candidat favori à l’élection présidentielle, Idder Chaouch. Mais le jour de l’élection, Chaouch est la cible d’un tireur… qui appartient à la famille de Fouad.

Nouvelle série Canal Plus. Globalement, ça se laisse tranquillement regarder et ça fait bien le job, même si j'ai trouvé que c'était extrêmement consensuel.

Bref, j'ai plutôt aimé.

117 - Criminal - Saison 1

Les interrogatoires de suspects dans quatre pays différents et les affrontements mentaux dans lesquels se lancent les enquêteurs pour faire avouer les suspects.

Une série au concept assez étrange, mais qui fonctionne plutôt pas mal. Tous les épisodes sont plus ou moins indépendants les uns des autres et l'ensemble est inégal. Mais ça se laisse regarder tranquillement. Et certains sont vraiment excellents.

Bref, j'ai bien aimé globalement.

116 - Tin Star - Saison 2

Anna fuit la scène de la fusillade et s'échappe dans la montagne. Elle laisse ainsi Angela devant un choix impossible car douloureux : elle doit en effet décider de sauver la vie de Jack, ou de tenter de rattraper sa fille...

Second opus, qui démarre là où o avait laissé les personnages à la fin de la première saison.

Cette nouvelle saison me pose un problème. C'est bien réalisé et l'interprétation des acteurs est magistrale. L'histoire tient bien la route et peut être globalement prenante. Mais c'est long. Trés trés long. Pas inintéressant. Mais long et il m'a vraiment fallu m'accrocher pour que j'arrive à terminer cette saison.

Bref, j'ai vraiment bien aimé... mais a posteriori.

115 - Into the Badlands - Saison 3 (b)

Sunny a sauvé son fils en donnant à Pilgrim accès au pouvoir qu’il peut à présent offrir à certains de ses disciples pour former une armée. Il ne faut pas attendre longtemps avant que Sunny et Bajie reconnectent et se lancent à la recherche d’Ankara, celle qui les a encouragés à aider Pilgrilm afin de découvrir comment le stopper. En parallèle, The Widow se retrouve avec The Master et part dans une quête pour récupérer ses propres pouvoirs pendant que Tilda et Gaius continuent de chasser Baron Chau.

Suite et fin d'une série passée plus ou moins inaperçue, et qui pourtant a su faire preuve d'un bon potentiel. Certes, ce n'est pas le truc qui marque fondamentalement, mais c'est plutôt bien fait. La réalisation est bonne, l'interprétation tient la route, et les nombreux combats sont vraiment bien orchestrée et très agréable. Le setting est pour sa part intéressant et l'intrigue a su se développer sereinement sans tomber dans le n'importe quoi.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

114 - The Bletchley Circle San Francisco - Saison 1

Au milieu des bouleversements sociaux du milieu des années 50, quatre femmes dotées d'une intelligence extraordinaire s'associent pour faire face à la criminalité dans la ville de San Francisco. Après avoir aidé les Alliés à décrypter les messages de l'Axe durant la Seconde Guerre mondiale, elles se joignent désormais aux forces de police afin de résoudre des affaires de meurtres complexes. Ces femmes vont alors découvrir de nombreux secrets sur la ville et elles-mêmes...

C'est gentillet. Rien de transcendantal... Mais ça se laisse tranquillement regarder.

113 - Animal Kingdom - Saison 4112 - Carnival Row - Saison 1111 - Goliath - Saison 2110 - Goliath - Saison 1109 - Barry - Saison 2
115 - Into the Badlands - Saison 3 (b)

Sunny a sauvé son fils en donnant à Pilgrim accès au pouvoir qu’il peut à présent offrir à certains de ses disciples pour former une armée. Il ne faut pas attendre longtemps avant que Sunny et Bajie reconnectent et se lancent à la recherche d’Ankara, celle qui les a encouragés à aider Pilgrilm afin de découvrir comment le stopper. En parallèle, The Widow se retrouve avec The Master et part dans une quête pour récupérer ses propres pouvoirs pendant que Tilda et Gaius continuent de chasser Baron Chau.

Suite et fin d'une série passée plus ou moins inaperçue, et qui pourtant a su faire preuve d'un bon potentiel. Certes, ce n'est pas le truc qui marque fondamentalement, mais c'est plutôt bien fait. La réalisation est bonne, l'interprétation tient la route, et les nombreux combats sont vraiment bien orchestrée et très agréable. Le setting est pour sa part intéressant et l'intrigue a su se développer sereinement sans tomber dans le n'importe quoi.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

114 - The Bletchley Circle San Francisco - Saison 1

Au milieu des bouleversements sociaux du milieu des années 50, quatre femmes dotées d'une intelligence extraordinaire s'associent pour faire face à la criminalité dans la ville de San Francisco. Après avoir aidé les Alliés à décrypter les messages de l'Axe durant la Seconde Guerre mondiale, elles se joignent désormais aux forces de police afin de résoudre des affaires de meurtres complexes. Ces femmes vont alors découvrir de nombreux secrets sur la ville et elles-mêmes...

C'est gentillet. Rien de transcendantal... Mais ça se laisse tranquillement regarder.

113 - Animal Kingdom - Saison 4

Smurf (Ellen Barkin) est de retour et entend asseoir de nouveau son autorité… Deran se rend compte qu'il n'y a qu'un seul moyen de protéger Adrian. La tension croissante de Pope et J atteint un point d'ébullition...

Quatrième opus... et la série fait toujours aussi bien son job. Certes, il y a quelques longueurs... Mais globalement, c'est efficace et plutôt bien prenant.

Bref, j'ai encore une fois vraiment aimé.

112 - Carnival Row - Saison 1

Dans un monde fantastique à l’époque victorienne, où les créatures mythologiques doivent cohabiter avec les humains, le détective Rycroft Philostrate et une fée réfugiée du nom de Vignette Stonemoss vivent une dangereuse relation au c½ur d’une société de plus en plus intolérante. Mais Vignette cache un secret qui pourrait mettre Philo en danger au cours de l’enquête la plus importante de sa vie : une série de meurtres atroces à même de mettre en péril la paix déjà précaire.

Je m'attendais au pire... et au final, c'est plutôt une bonne surprise. C'est bien interprété et la réalisation est plutôt bonne. L'histoire est bien ficelée et les personnages sont plutôt attachants. Surtout, le setting est original et vraiment bien construit, rendant l'ensemble assez prenant.

Alors certes, il y a pas mal de moraline. Mais au final, ça passe bien.Et même si on finit sur un gros cliffhanger, laissant à penser une seconde saison, le principal arc narratif se termine, sans nous laisser sur notre faim.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

111 - Goliath - Saison 2

Billy McBride, de retour en défense pénale, accepte une sinistre affaire de double homicide. Billy est convaincu de l'innocence de son client, un garçon de 16 ans. Billy, Patty et l'équipe constituent leur dossier avec ferveur dans le monde souterrain de Los Angeles. Au fur et à mesure que les véritables coupables se dévoilent, toute la ville doit faire face aux conséquences.

Nouvel opus, qui s'inscrit dans les pas du précédent. Toujours aussi bien rythmé et efficace.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

110 - Goliath - Saison 1

Jadis avocat puissant, Billy McBride est désormais fini et lessivé et passe plus de temps au bar qu'en salle d'audience. Lorsqu'il accepte à contre-c½ur d'entamer une affaire de mort suspecte contre le plus gros client du grand cabinet d'avocats qu'il a aidé à monter, Billy et sa drôle d'équipe découvrent un vaste complot mortel, opposant chacun dans un procès fatidique contre le grand Goliath.

J'étais complétement passé à côté... Et pourtant, c'est là une trés bonne série...

Je ne suis pas forcément fan des séries judiciaires, mais celle là m'a saisie dès les premières minutes... C'est bien interprété, c'est bien réalisé, et l'histoire est plutôt prenante. Les personnages sont attachants, même les vilains de l'intrigue (big up pour William Hurt excellent).

Bref, j'ai vraiment bien aimé... et m'attaque de ce pas à la seconde saison.

109 - Barry - Saison 2

Barry continue de mener sa double vie de comédien et tueur à gage. Ayant de plus en plus de mal à cacher son terrible secret au reste de sa troupe, il songe à tout leur raconter.

J'avais moyennement aimé le premier opus. Non que ça ne l'ait pas fait, mais parce que je n'avais pas réussi à rentrer dans l'histoire. Et là, ça recommence.

Non que ça soit mal interprété ou que l'histoire soit inintéressante. Juste que je ne suis toujours pas arrivé à rentrer dans l'intrigue. Et ce sans que je ne puisse l'expliquer.

Bref, j'ai trés moyennement apprécié et je pense que je ne poursuivrai pas, si tant et qu'il y ait une suite.

108 - Scream - Saison 3107 - Better than us - Saison 1106 - 13 reasons why - Saison 3105 - Mindhunter - Saison 2104 - Legion - Saison 3
110 - Goliath - Saison 1

Jadis avocat puissant, Billy McBride est désormais fini et lessivé et passe plus de temps au bar qu'en salle d'audience. Lorsqu'il accepte à contre-c½ur d'entamer une affaire de mort suspecte contre le plus gros client du grand cabinet d'avocats qu'il a aidé à monter, Billy et sa drôle d'équipe découvrent un vaste complot mortel, opposant chacun dans un procès fatidique contre le grand Goliath.

J'étais complétement passé à côté... Et pourtant, c'est là une trés bonne série...

Je ne suis pas forcément fan des séries judiciaires, mais celle là m'a saisie dès les premières minutes... C'est bien interprété, c'est bien réalisé, et l'histoire est plutôt prenante. Les personnages sont attachants, même les vilains de l'intrigue (big up pour William Hurt excellent).

Bref, j'ai vraiment bien aimé... et m'attaque de ce pas à la seconde saison.

109 - Barry - Saison 2

Barry continue de mener sa double vie de comédien et tueur à gage. Ayant de plus en plus de mal à cacher son terrible secret au reste de sa troupe, il songe à tout leur raconter.

J'avais moyennement aimé le premier opus. Non que ça ne l'ait pas fait, mais parce que je n'avais pas réussi à rentrer dans l'histoire. Et là, ça recommence.

Non que ça soit mal interprété ou que l'histoire soit inintéressante. Juste que je ne suis toujours pas arrivé à rentrer dans l'intrigue. Et ce sans que je ne puisse l'expliquer.

Bref, j'ai trés moyennement apprécié et je pense que je ne poursuivrai pas, si tant et qu'il y ait une suite.

108 - Scream - Saison 3

Rien à dire... Pathétique !!!

107 - Better than us - Saison 1

Dans un Moscou où les robots font partie du quotidien, une famille embauche sans le savoir un androïde tueur pour faire le ménage.

Cette serie d'anticipation rapprochée est plutôt bien faite. Certes, ce n'est pas la série de l'année. Mais elle fait bien son job. L'histoire est plutôt bien ficelée. C'est rythmé, limite prenant.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

106 - 13 reasons why - Saison 3

Des mois après le bal du printemps, un nouveau drame secoue Liberty High : Bryce Walker est assassiné le soir du match de rentrée et tout le monde est suspect.

Alors, comment dire... A chaque saison, c'est compliquée. De fait, j'aime bien la manière dont est agencée l'histoire. C'est efficace et prenant. Sauf qu'au dernier épisode, ça part un peu en sucette et ça finit un peu à l'arrache, comme si les scénaristes s'apercevaient qu'ils leur fallait conclure au plus vite. Du coup, l'ensemble est plutôt pas mal, avec une fin baclée et tirée par les cheveux. Dommage.

Bref, j'ai aimé, mais encore une fois, il m'a manqué un truc sur la fin.

105 - Mindhunter - Saison 2

Avec le soutien de leur nouveau patron, les experts de l'Unité des sciences comportementales tentent de passer de la théorie à la pratique. Une succession d'affaires d'enfants assassinés à Atlanta est portée à la connaissance de l'agent Ford. Serait-ce l'oeuvre d'une seule et même personne ?

Il aura fallu attendre plus d'un an, mais ça valait vraiment la peine.

L'intrigue continue de tourner autour de la mise en place du service de profilage du FBI. C'est bien interprété, c'est bien réalisé et c'est vraiment prenant... Certes, quelques petites longueurs, mais au final, c'est vraiment bon et ça fait du bien...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

104 - Legion - Saison 3

Jia-yi, une mutante capable de voyager dans le temps, décide de suivre les annonces laissées par David, qui se cache de la Division 3 depuis qu'Amahl Farouk les a retournés contre lui. Les messages la mènent vers une communauté hippie dirigée par David et Lenny.

Je l'espérais... et voilà que je viens de me prendre une méga claque... Comme les deux premiers opus, cette dernière saison est un véritable chef d'oeuvre.

A l'instar du comics, l'approche est totalement psychédélique, ce qui peut déranger et faire qu'on se perde rapidement dans les méandres de l'irréalité et, petite cerise sur le gateau, du temps... D'aucun y verront un truc déjanté sans queue ni tête... mais pour peu qu'on en prenne la peine et qu'on y fasse bien attention, tout ici à un sens, même le plus petit détail insignifiant. Cela veut dire par contre de bien rester concentré et d'éviter la surdose (un à deux épisode à la fois, sans plus, sous peine de ne plus rien comprendre).

Bref, c'est là un petit bijou qui vient conclure de manière magistral une série fabuleuse que j'ai adorée !!!

103 - The Handmaid102 - Das Boot - Saison 1101 - Glow - Saison 3100 - Euphoria - Saison 199 - Years and Years - Saison 1
105 - Mindhunter - Saison 2

Avec le soutien de leur nouveau patron, les experts de l'Unité des sciences comportementales tentent de passer de la théorie à la pratique. Une succession d'affaires d'enfants assassinés à Atlanta est portée à la connaissance de l'agent Ford. Serait-ce l'oeuvre d'une seule et même personne ?

Il aura fallu attendre plus d'un an, mais ça valait vraiment la peine.

L'intrigue continue de tourner autour de la mise en place du service de profilage du FBI. C'est bien interprété, c'est bien réalisé et c'est vraiment prenant... Certes, quelques petites longueurs, mais au final, c'est vraiment bon et ça fait du bien...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

104 - Legion - Saison 3

Jia-yi, une mutante capable de voyager dans le temps, décide de suivre les annonces laissées par David, qui se cache de la Division 3 depuis qu'Amahl Farouk les a retournés contre lui. Les messages la mènent vers une communauté hippie dirigée par David et Lenny.

Je l'espérais... et voilà que je viens de me prendre une méga claque... Comme les deux premiers opus, cette dernière saison est un véritable chef d'oeuvre.

A l'instar du comics, l'approche est totalement psychédélique, ce qui peut déranger et faire qu'on se perde rapidement dans les méandres de l'irréalité et, petite cerise sur le gateau, du temps... D'aucun y verront un truc déjanté sans queue ni tête... mais pour peu qu'on en prenne la peine et qu'on y fasse bien attention, tout ici à un sens, même le plus petit détail insignifiant. Cela veut dire par contre de bien rester concentré et d'éviter la surdose (un à deux épisode à la fois, sans plus, sous peine de ne plus rien comprendre).

Bref, c'est là un petit bijou qui vient conclure de manière magistral une série fabuleuse que j'ai adorée !!!

103 - The Handmaid's Tale - Saison 3

June n'a pas quitté Gilead afin de retrouver sa fillette, Hannah, mais aussi pour combattre le système depuis l'intérieur. Avant de renoncer, la jeune femme a confié Nicole, l'enfant des Waterford qu'elle a porté, à Emily. Cette dernière parviendra-t-elle à la conduire dans un lieu sécure ? De son côté, June se voit mutée auprès de l'ancien maître d'Emily, le commandant Lawrence. Ne perdant pas de vue ses projets, elle ne sait plus sur quel pied danser avec celui-ci. Est-ce son allié ou son ennemi ? De son côté, l'état de santé de tante Lydia reste précaire. Survivra-t-elle à l'attaque d'Emily ? Pendant ce temps, la remise en question de Serena continue...

La première saison m'avait estomaqué. La seconde m'était apparue un peu redondante. La troisième lest totalement. J'ai eu l'impression que c'était toujours la même chose, encore et encore. Alors certes, j'adhère totalement au message. Mais peut être aurait-il été bon d'y apporter quelque chose de nouveau, de plus puissant, au lieu de se cantonner à nous ressasser les recettes déjà vues lors des saisons passées. Car là, c'est limite ennuyeux.

A cela s'ajoute un nouveau truc qui m'a fait un peu tiqué. Une sorte de discours limite SWJ, où il s'agit de s'en prendre aux hommes, à tous les hommes, qui ne sont que des violeurs asservissants. Discours auquel je n'accroche absolument pas. Il y a certes des connards, mais il y en a aussi qui ne le sont pas. Et dire que tous sont des connards peut crisper ceux qui ne le sont pas et qui, au contraire, adhèrent au message (comme moi par exemple). Visiblement, la notion de "pas d'amalgame" est bel et bien à modalité variable.

Bref, j'ai moyennement aimé et je trouve cela dommage.

102 - Das Boot - Saison 1

Au cours de l’automne 1942, en France occupée, le sous-marin U-612 est prêt pour son voyage inaugural et se prépare à affronter une guerre de plus en plus brutale avec ses jeunes membres d’équipage, dont le nouveau capitaine, Klaus Hoffmann. Alors que les 40 hommes entreprennent leur première mission, ils se débattent dans des conditions de vie sous-marine étroites et claustrophobiques. Leurs personnalités se révèlent lorsque les tensions s’accroissent et les loyautés sont testées. Pendant ce temps, au port de La Rochelle, le monde de Simone Strasser devient incontrôlable alors qu’elle est plongée dans une liaison dangereuse et un amour interdit, tiraillée entre sa loyauté pour l’Allemagne et la Résistance, la poussant à tout remettre en question. Est-ce que tout ce qu’elle pensait être vrai pourrait n’être qu’un mensonge ?

Je ne savais pas trop quoi m'attendre. Au final, c'est plutôt pas mal. C'est bien interprété, la réalisation est correcte et l'histoire est bien prenante, notamment ce qui a trait avec le périple sous-marin (la partie resistance à terre est moins intéressante). Bien entendu, rien de bien transcendantal, mis cette série fait bien son job.

Bref, j'ai bien aimé, sans plus mais sans moins non plus.

101 - Glow - Saison 3

Comme la troupe entame une série de matchs à Las Vegas, des luttes de pouvoir, des tensions sexuelles et des changements de priorités menacent leur solidarité.

Sans être transcendantal, ce nouvel opus s'inscrit en droite ligne des deux précédentes saisons et est trés agréable. C'est bien interprété, parfois touchant et souvent loufoque... et je me suis tranquillement laissé prendre par les aventures rocambolesques de ces fameuses catcheuses.

Bref, j'ai bien aimé.

100 - Euphoria - Saison 1

A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents. Dans leur sillage gravitent Nate Jacobs, un sportif dont les problèmes de colère masquent des complexes sexuels ; Maddy Perez, la petite amie de Nate ; Chris McKay, star de l'équipe de football qui peine à suivre les cours ; Cassie Howard, dont le passif sexuel continue de la poursuivre ; Lexi Howard, jeune s½ur de Cassie et amie d'enfance de Rue ; et Kat Hernandez, en pleine exploration de sa sexualité.

J'avais vraiment hate... Tout le monde en disait tant de bien... Et là... grosse déception...

Certes, c'est plutôt bien réalisé et plutôt bien interprété... Mais j'ai trouvé ça vraiment long... et trés convenu... En gros, ça se veut réalistement trash, mais c'est à dix milles lieux de la réalité. Alors oui, la série traite, en vrac, du ravage de la drogue, du porno, du harcèlement et pourquoi pas faire du trash... Mais l'éduc que je suis (et c'est peut être pour ça que j'ai ressentit ça) peut dire que ça n'a rien à voir avec la réalité de ces ravages et que c'est pleins de clichés navrants... Je peux comprendre que ceux dont ce n'est pas le job aient aimé, et tant mieux, car ça peut donner une idée de... Mais pour moi, c'est limite pahétique.

Bref, je n'ai pas aimé.

99 - Years and Years - Saison 1

La vie des Lyons, une famille de Manchester, racontée sur 15 ans alors que la Grande-Bretagne se retire de l'Europe et qu'un nouveau monde émerge.

J'avoue que je n'y croyais pas trop... Et grand bien m'en a pris... Cette série est une bonne grosse surprise. Certes, c'est plutôt glaçant et ça plombe. Mais c'est à l'image de ce que notre monde laisse à voir. De fait, je me suis pris une belle claque.

D'apparence anodine, cette dystopie est vraiment prenante et sans concession. Dommage que les scénaristes aient voulu nous imposer un pseudo happy-end qui, du moins en ce qui me concerne, est venu un peu gacher les choses.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

98 - Another Life - Saison 197 - The Boys - Saison 196 - Orange is the new black - Saison 795 - Big Little Lies - Saison 294 - The Virtues - Saison 1
100 - Euphoria - Saison 1

A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents. Dans leur sillage gravitent Nate Jacobs, un sportif dont les problèmes de colère masquent des complexes sexuels ; Maddy Perez, la petite amie de Nate ; Chris McKay, star de l'équipe de football qui peine à suivre les cours ; Cassie Howard, dont le passif sexuel continue de la poursuivre ; Lexi Howard, jeune s½ur de Cassie et amie d'enfance de Rue ; et Kat Hernandez, en pleine exploration de sa sexualité.

J'avais vraiment hate... Tout le monde en disait tant de bien... Et là... grosse déception...

Certes, c'est plutôt bien réalisé et plutôt bien interprété... Mais j'ai trouvé ça vraiment long... et trés convenu... En gros, ça se veut réalistement trash, mais c'est à dix milles lieux de la réalité. Alors oui, la série traite, en vrac, du ravage de la drogue, du porno, du harcèlement et pourquoi pas faire du trash... Mais l'éduc que je suis (et c'est peut être pour ça que j'ai ressentit ça) peut dire que ça n'a rien à voir avec la réalité de ces ravages et que c'est pleins de clichés navrants... Je peux comprendre que ceux dont ce n'est pas le job aient aimé, et tant mieux, car ça peut donner une idée de... Mais pour moi, c'est limite pahétique.

Bref, je n'ai pas aimé.

99 - Years and Years - Saison 1

La vie des Lyons, une famille de Manchester, racontée sur 15 ans alors que la Grande-Bretagne se retire de l'Europe et qu'un nouveau monde émerge.

J'avoue que je n'y croyais pas trop... Et grand bien m'en a pris... Cette série est une bonne grosse surprise. Certes, c'est plutôt glaçant et ça plombe. Mais c'est à l'image de ce que notre monde laisse à voir. De fait, je me suis pris une belle claque.

D'apparence anodine, cette dystopie est vraiment prenante et sans concession. Dommage que les scénaristes aient voulu nous imposer un pseudo happy-end qui, du moins en ce qui me concerne, est venu un peu gacher les choses.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

98 - Another Life - Saison 1

Lors d'une mission ultra-risquée, l'astronaute Niko Breckenridge et sa jeune équipe affrontent de terribles dangers pour en savoir plus sur un artefact extraterrestre, retrouver les propriétaires et établir un contact.

C'est plutôt bien fait, bien interprété et le pitch de départ interessant. Mais trés vite, ça vire dans le cliché absolu. Rien de bien original. Un peu comme si les scénaristes s'étaient contentés de se servir de tous les canons du genre, mais sans plus. Du coup, beaucoup de déjà vu... Dommage...

Bref, je me suis ennuyé et je n'ai trés trés moyennement aimé.

97 - The Boys - Saison 1

Dans un monde fictif où les super-héros se sont laissés corrompre par la célébrité et la gloire et ont peu à peu révélé la part sombre de leur personnalité, une équipe de justiciers qui se fait appeler "The Boys" décide de passer à l'action et d'abattre ces super-héros autrefois appréciés de tous.

Des super héros pas super et pas vraiment héros, c'est la bonne surprise de cet été, antithèse des films ou séries du genre.

C'est plutôt bien réalisé. Le jeu des acteur est bon. Et l'histoire, à la fois atypique et surprenante, est tout à la fois décalée, déjantée et irrévérencieuse. Franchement, ça le fait.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

96 - Orange is the new black - Saison 7

Piper, en liberté conditionnelle, tente de retomber sur ses pieds tandis qu'à Litchfield, la vie continue son cours corrompu.

Ultime saison d'une belle série qui ponctue ma vie de sériephile depuis maintenant 6 ans... Certes, rien de transcendantale... C'est propre, bien souvent consensuel et on est bien loin de la claque que fut Oz... Mais une belle constance bien agréable qui m'a toujours fait revenir, année aprés années, vers les péripéties carcérales de chacunes et chacuns des protagonistes...

Bref, j'ai encore une fois vraiment bien aimé, et ce n'est pas sans une petite pointe de nostalgie que j'ai clos cette série.

95 - Big Little Lies - Saison 2

Mary Louise Wright, belle-mère de Céleste, se rend à Monterey, en Californie, après la mort de son fils, Perry. La grand-mère est inquiète pour ses petits-enfants et semble en vouloir à la jeune veuve...J'avais des doutes... Ayant vraiment bien aimé la première saison qui se suffisait à elle-même, j'avais peur qu'on me serve un revival insipide et sans saveur lié au succés du premier opus...

Au final cependant, une saison peut être pas aussi forte et prenante que la première, mais qui se tient. Je pense que la réalisation et la qualité de l'interprétation y sont pour beaucoup (chacune des actrices est remarquable et Merryl Streep, nouvelle arrivée est excellente). Quoi qu'il en soit donc, contre toute attente, ça fait le job et, hormis certaines longueurs et des trucs prévisibles à 10 kms, franchement, je me suis vraiment régalé.

Bref, j'aivraiment bien aimé.

94 - The Virtues - Saison 1

Alors qu'il combat sa dépendance à l'alcool, Joseph voit son monde s'écrouler lorsque sa femme quitte Liverpool pour débuter une nouvelle vie avec leur jeune fils en Australie. Ainsi abandonné et malheureux, le jeune homme se dirige vers le sud de l’Irlande pour affronter les souvenirs refoulés de son enfance en foyer d’accueil et pour renouer avec sa s½ur Anna, longtemps perdue de vue, qui jusqu’à présent pensait que son frère était mort. Outre ses démons, Joseph voit sa situation se compliquer quand il se rapproche de Dinah, également hantée par son propre passé.

Encore une fois, c'est sur les conseils toujours avisés de Fanny que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. J'avoue que j'ai trouvé ça un peu long au début. Certes, le jeu des acteurs est excellente et la réalisation est plutôt bonne. Mais j'ai eu du mal à accroché d'emblée... Et pourtant... de fait, c'est venu petit à petit. Au point de devenir vraiment prenant et de finir d'une manière époustouflante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

93 - Project Blue Book - Saison 192 - La casa de papel - Saison 391 - Weird City - Saison 190 - This is us - Saison 389 - Le nom de la rose
95 - Big Little Lies - Saison 2

Mary Louise Wright, belle-mère de Céleste, se rend à Monterey, en Californie, après la mort de son fils, Perry. La grand-mère est inquiète pour ses petits-enfants et semble en vouloir à la jeune veuve...J'avais des doutes... Ayant vraiment bien aimé la première saison qui se suffisait à elle-même, j'avais peur qu'on me serve un revival insipide et sans saveur lié au succés du premier opus...

Au final cependant, une saison peut être pas aussi forte et prenante que la première, mais qui se tient. Je pense que la réalisation et la qualité de l'interprétation y sont pour beaucoup (chacune des actrices est remarquable et Merryl Streep, nouvelle arrivée est excellente). Quoi qu'il en soit donc, contre toute attente, ça fait le job et, hormis certaines longueurs et des trucs prévisibles à 10 kms, franchement, je me suis vraiment régalé.

Bref, j'aivraiment bien aimé.

94 - The Virtues - Saison 1

Alors qu'il combat sa dépendance à l'alcool, Joseph voit son monde s'écrouler lorsque sa femme quitte Liverpool pour débuter une nouvelle vie avec leur jeune fils en Australie. Ainsi abandonné et malheureux, le jeune homme se dirige vers le sud de l’Irlande pour affronter les souvenirs refoulés de son enfance en foyer d’accueil et pour renouer avec sa s½ur Anna, longtemps perdue de vue, qui jusqu’à présent pensait que son frère était mort. Outre ses démons, Joseph voit sa situation se compliquer quand il se rapproche de Dinah, également hantée par son propre passé.

Encore une fois, c'est sur les conseils toujours avisés de Fanny que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. J'avoue que j'ai trouvé ça un peu long au début. Certes, le jeu des acteurs est excellente et la réalisation est plutôt bonne. Mais j'ai eu du mal à accroché d'emblée... Et pourtant... de fait, c'est venu petit à petit. Au point de devenir vraiment prenant et de finir d'une manière époustouflante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

93 - Project Blue Book - Saison 1

Un brillant scientifique, le professeur J. Allen Hynek, est recruté par l'armée de l'air américaine pour mener des enquêtes non-résolues, de simples faits divers à des théories plus farfelues comme l'existence d'extraterrestres.

Une sorte de X-Files version années 50... Rien de transcendantale, mais ça le fait plutôt pas mal. C'est en effet bien réalisé, bien interprété (petite mention spéciale pour Aidan Gillen) et l'histoire est tient la route... du moins suffisamment pour passer un bon moment..

Bref, j'ai bien aimé.

92 - La casa de papel - Saison 3

Après avoir pris la fuite avec un milliard d’euros provenant de la Fabrique Nationale de la Monnaie et du Timbre, le Professeur reçoit un appel : l’un des membres de la bande a été capturé. Le seul moyen de lui venir en aide tout en protégeant la location secrète des autres est de tous les réunir pour réaliser un nouveau braquage, le plus grand casse jamais imaginé.

On prend les mêmes, et on recommence... Ou plutôt, on refait la même chose. On retrouve là en effet les mêmes ficelles scénaristiques. Rien de bien fondamentalement original dans ce nouvel opus. Et je n'ose parler des invraisemblances, toujours aussi nombreuses et limite affligeantes.

Bref, j'avais que trés moyennement aimé les deux premières saisons et là, je suis plus que mitigé.

91 - Weird City - Saison 1

Série d'anthologie dont l'action se situe dans un futur proche dans la métropole fictive de Weird. Entre science-fiction et comédie, chaque épisode explore des questions liées à nos modes de vie contemporains.

Une série assez étrange... à la Black Mirror... mais en plus loufoque et de ce fait beaucoup moins plombant... mais du coup, assez déconcertant.

Au final, j'ai l'impression d'avoir plutôt aimé...

90 - This is us - Saison 3

Alors qu’ils fêtent leur trente-huitième anniversaire, les Big Three sont à un tournant de leur existence. Mariée depuis peu, Kate veut fonder une famille, mais son désir d’enfant pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé de Toby. Pendant ce temps, Kevin se rapproche de Zoe, et ils projettent de se rendre au Vietnam, là où Jack a combattu lors de la guerre. De son côté, Randall s’embarque dans une nouvelle aventure professionnelle, et Rebecca repense au moment où Jack et elle se sont rencontrés.

Troisième opus... identique aux précédents... et toujours le même point de vue...

Je suis partagé. Il y a plein de moments que je trouve longs, voire trés longs et limite ennuyants... Mais à côté, il y a d'autres moments où le récit est drôle, triste, émouvant... tant d'émotions qui renvoient à des instants de vie familiaux et/ou personnels qui m"ont fait oublié les longueurs. Donc voilà... Quelques grammes de douceur dans un monde de brutes...

Bref, j'ai bien aimé.

89 - Le nom de la rose

Italie, 1327. Le moine Franciscain Guillaume de Baskerville et son jeune novice Adso de Melk arrivent dans une abbaye isolée des Alpes. Ils vont être témoins d’une série de meurtres mystérieux. Tandis que les deux hommes enquêtent et se jettent à la poursuite du meurtrier, ils sont eux-mêmes pris en chasse par l’impitoyable inquisiteur Bernardo Gui. La mission de ce dernier est claire : traquer tous ceux qui critiquent le Pape. Et Baskerville est sur sa liste…

Il est assez difficile de "passer" après deux chefs-d'oeuvre, le premier littéraire, le second cinématographique. Et pourtant, ça le fait plutôt pas mal. Malgré la difficulté de ne pas faire de comparaison, je me suis laissé prendre au jeu et j'ai vraiment passé un bon moment.

La réalisation tient bien la route. Le jeu des acteurs est plutôt bon. Et le scénario reste fidèle à l'oeuvre originale... Rien à redire. Sauf peut être le personnage de Salvatore, bien fade à côté de ce qu'en avait fait Ron Perlman. Mais hormis cela, rien à redire. John Torturo et Rupert Everett sont excellents.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

88 - Gomorra - Saison 487 - Happy - Saison 286 - Stanger Things - Saison 385 - Bosch - Saison 584 - Bosch - Saison 4
90 - This is us - Saison 3

Alors qu’ils fêtent leur trente-huitième anniversaire, les Big Three sont à un tournant de leur existence. Mariée depuis peu, Kate veut fonder une famille, mais son désir d’enfant pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé de Toby. Pendant ce temps, Kevin se rapproche de Zoe, et ils projettent de se rendre au Vietnam, là où Jack a combattu lors de la guerre. De son côté, Randall s’embarque dans une nouvelle aventure professionnelle, et Rebecca repense au moment où Jack et elle se sont rencontrés.

Troisième opus... identique aux précédents... et toujours le même point de vue...

Je suis partagé. Il y a plein de moments que je trouve longs, voire trés longs et limite ennuyants... Mais à côté, il y a d'autres moments où le récit est drôle, triste, émouvant... tant d'émotions qui renvoient à des instants de vie familiaux et/ou personnels qui m"ont fait oublié les longueurs. Donc voilà... Quelques grammes de douceur dans un monde de brutes...

Bref, j'ai bien aimé.

89 - Le nom de la rose

Italie, 1327. Le moine Franciscain Guillaume de Baskerville et son jeune novice Adso de Melk arrivent dans une abbaye isolée des Alpes. Ils vont être témoins d’une série de meurtres mystérieux. Tandis que les deux hommes enquêtent et se jettent à la poursuite du meurtrier, ils sont eux-mêmes pris en chasse par l’impitoyable inquisiteur Bernardo Gui. La mission de ce dernier est claire : traquer tous ceux qui critiquent le Pape. Et Baskerville est sur sa liste…

Il est assez difficile de "passer" après deux chefs-d'oeuvre, le premier littéraire, le second cinématographique. Et pourtant, ça le fait plutôt pas mal. Malgré la difficulté de ne pas faire de comparaison, je me suis laissé prendre au jeu et j'ai vraiment passé un bon moment.

La réalisation tient bien la route. Le jeu des acteurs est plutôt bon. Et le scénario reste fidèle à l'oeuvre originale... Rien à redire. Sauf peut être le personnage de Salvatore, bien fade à côté de ce qu'en avait fait Ron Perlman. Mais hormis cela, rien à redire. John Torturo et Rupert Everett sont excellents.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

88 - Gomorra - Saison 4

Après la mort de Ciro, un nouvel équilibre des pouvoirs se met en place au sein de la Camorra napolitaine. Débarrassé de ses rivaux, Genny règne sans partage sur le centre de Naples, tandis que Patrizia a les coudées franches pour mener son trafic. Ce moment de répit est de courte durée. Déjà, de nouvelles menaces surgissent, visant directement la famille de Genny...

Comme les opus précédents, c'est toujours aussi somptueux. Rien a redire de la réalisation, ni de la profondeur du jeu des acteurs, et encore moins de l'intrigue, toujours aussi grave et sans concession. Une bien belle série.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

87 - Happy - Saison 2

Nick Sax souhaite mettre un terme définitif à ses mauvaises habitudes et à ses addictions. Il veut être un bon père pour Hailey. Mais ses bonnes résolutions sont mises à mal par Sonny Shine, le chef du réseau de kidnappeurs d’enfants, qui souhaite ruiner la fête de Pâques. Au grand dam d'Happy, Sax se retrouve à nouveau dans des histoires de meurtres que l'ex-flic est capable de faire passer pour des actes de bonté !

Une nouvelle saison qui s'inscrit en droite ligne de la précédente. C'est trés haut en couleur. c'est totalement barré et ça vire régulièrement dans le n'importe quoi, ce qui n'a pas été sans me déplaire. Certes, l'effet de surprise lié à la découverte n'y est plus. Mais au final, ça le fait quand même pas mal.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

86 - Stanger Things - Saison 3

Rats enragés, New Coke, espionnage soviétique, nouveau centre commercial... À Hawkins, l'été 1985 s'annonce prometteur en aventures, et en changements cruciaux

Une belle saison toute à la fois prenante et divertissante. L'intrigue est certes alambiquée et repose sur du grand n'importe quoi. Mais elle s'inscrit dans le canon et au final, ça le fait plutôt pas mal.

Bref, j'ai plutot vraiment bien aimé.

85 - Bosch - Saison 5

Intrépide et tourmenté, le détective Harry Bosch pousuit son travail d'enquêteur dans les rues de Los Angeles. L'histoire se concentre cette fois sur le meurtre d'un avocat qui se produit la veille d'un procès contre la police de Los Angeles. Harry Bosch est placé à la tête de l'équipe pour résoudre l'affaire au plus vite, avant qu'une émeute n'éclate dans la ville...

84 - Bosch - Saison 4

Intrépide et tourmenté, le détective Harry Bosch pousuit son travail d'enquêteur dans les rues de Los Angeles. L'histoire se concentre cette fois sur le meurtre d'un avocat qui se produit la veille d'un procès contre la police de Los Angeles. Harry Bosch est placé à la tête de l'équipe pour résoudre l'affaire au plus vite, avant qu'une émeute n'éclate dans la ville...

83 - Bosch - Saison 382 - Bosch - Saison 281 - Family Business - Saison 180 - Bosh - Saison 179 - Good Girls - Saison 2
85 - Bosch - Saison 5

Intrépide et tourmenté, le détective Harry Bosch pousuit son travail d'enquêteur dans les rues de Los Angeles. L'histoire se concentre cette fois sur le meurtre d'un avocat qui se produit la veille d'un procès contre la police de Los Angeles. Harry Bosch est placé à la tête de l'équipe pour résoudre l'affaire au plus vite, avant qu'une émeute n'éclate dans la ville...

84 - Bosch - Saison 4

Intrépide et tourmenté, le détective Harry Bosch pousuit son travail d'enquêteur dans les rues de Los Angeles. L'histoire se concentre cette fois sur le meurtre d'un avocat qui se produit la veille d'un procès contre la police de Los Angeles. Harry Bosch est placé à la tête de l'équipe pour résoudre l'affaire au plus vite, avant qu'une émeute n'éclate dans la ville...

83 - Bosch - Saison 3

La vérité sur le meurtre de sa mère a rendu le détective Harry Bosch encore plus irrascible. Alors qu'un ancien vétéran des forces spéciales est retrouvé mort, Bosch doit également résoudre une affaire judiciaire impliquant un réalisateur d'Hollywood...

82 - Bosch - Saison 2

Le détective de la LAPD Harry Bosch est de retour au travail après une suspension. Lorsqu'un corps est retrouvé dans le coffre d'une voiture sur Mulholland Drive, Bosch prend une affaire qui pourrait être un de ses plus gros défi. George Irving à une nouvelle affectation.

Simple, efficace et sans fioriture.

81 - Family Business - Saison 1

Joseph, 35 ans, fourmille d’idées de business... même s'il bosse toujours malgré lui dans la boucherie casher de son père Gérard. Lorsqu'il apprend de source "sûre" que le cannabis va être légalisé, c’est la révélation. Son idée de génie : transformer, à l’aide de sa famille et de ses potes, la boucherie familiale en "Beucherie"...

Bon, on ne va pas tergiverser. Malgré un casting qui pouvait s'avérer interessant, là, le seul mot qui me vient à l'esprit, c'est affligeant.

80 - Bosh - Saison 1

Le détective Harry Bosch, maillon fort de la criminelle de Los Angeles, est poursuivi pour homicide. On lui reproche d'avoir froidement abattu un suspect au beau milieu d'une course-poursuite : face au tueur en série Roberto Flores, l'inspecteur, menacé, aurait dégainé et tué. Si le département de police lui apporte un soutien sans faille, la famille du défunt, elle, compte le voir payer pour son erreur. Le procureur Honey Chandler instruit le procès. Parallèlement, un médecin retrouve le corps démembré d'un jeune garçon assassiné en 1989. Epaulé par Julia Brasher, une débutante, Bosch prend en main l'affaire...

J'avoue être volontairement passé à côté de cette série. Le pitch, l'affiche, le titre... Rien ne m'attirait en soi. Il m'a fallu une fois de plus écouté les conseils avisés de Fanny Lombard Allegra sur Season One pour me laisser tenter.

En soi, rien de bien transcendantal. Mais c'est bien fait. Aprés un pilote plutôt long, l'histoire se met en place et là, ça file. C'est en effet une série dot le rythme est assez efficace et l'histoire prenante. Au final, les épisodes défilent sans même qu'on s'en rende compte et on passe un moment agréable.

Bref, j'ai vraiment bien aimé et c'est avec plaisir que je vais me lancer dans les saisons suivantes.

79 - Good Girls - Saison 2

Le rapport entre risques, bénéfices et remords se resserre quand Beth, Ruby et Annie sont de retour et mesurent les conséquences de leurs actes dans la saison précédente.On prend les mêmes, et on continue. L'histoire se poursuit en droite ligne du premier opus.

Si l'aspect fantasque demeure identique, les événements se précipitent. La traque s’intensifie, les difficultés aussi... Je n'irai pas jusqu'à parler d'une montée en puissance à la Breaking Bad, mais pour ma pat, on n'en est plus trés loin.

Bref, j'ai encore une fois vraiment bien aimé.

78 - Jessica Jones - Saison 377 - Killing Eve - Saison 276 - Doom Patrol - Saison 175 - Chernobyl74 - Black Mirror - Saison 5
80 - Bosh - Saison 1

Le détective Harry Bosch, maillon fort de la criminelle de Los Angeles, est poursuivi pour homicide. On lui reproche d'avoir froidement abattu un suspect au beau milieu d'une course-poursuite : face au tueur en série Roberto Flores, l'inspecteur, menacé, aurait dégainé et tué. Si le département de police lui apporte un soutien sans faille, la famille du défunt, elle, compte le voir payer pour son erreur. Le procureur Honey Chandler instruit le procès. Parallèlement, un médecin retrouve le corps démembré d'un jeune garçon assassiné en 1989. Epaulé par Julia Brasher, une débutante, Bosch prend en main l'affaire...

J'avoue être volontairement passé à côté de cette série. Le pitch, l'affiche, le titre... Rien ne m'attirait en soi. Il m'a fallu une fois de plus écouté les conseils avisés de Fanny Lombard Allegra sur Season One pour me laisser tenter.

En soi, rien de bien transcendantal. Mais c'est bien fait. Aprés un pilote plutôt long, l'histoire se met en place et là, ça file. C'est en effet une série dot le rythme est assez efficace et l'histoire prenante. Au final, les épisodes défilent sans même qu'on s'en rende compte et on passe un moment agréable.

Bref, j'ai vraiment bien aimé et c'est avec plaisir que je vais me lancer dans les saisons suivantes.

79 - Good Girls - Saison 2

Le rapport entre risques, bénéfices et remords se resserre quand Beth, Ruby et Annie sont de retour et mesurent les conséquences de leurs actes dans la saison précédente.On prend les mêmes, et on continue. L'histoire se poursuit en droite ligne du premier opus.

Si l'aspect fantasque demeure identique, les événements se précipitent. La traque s’intensifie, les difficultés aussi... Je n'irai pas jusqu'à parler d'une montée en puissance à la Breaking Bad, mais pour ma pat, on n'en est plus trés loin.

Bref, j'ai encore une fois vraiment bien aimé.

78 - Jessica Jones - Saison 3

Alors que Jessica poursuit un tueur en série pervers, Trish découvre ses nouveaux pouvoirs et Malcolm se retrouve face à un conflit moral.

Que dire ? En elle même, cette saison s'inscrit en droite ligne des précédents opus. Techniquement, ça le fait et en terme d'histoire, ça le fait aussi. Quelques petites longueurs ça et là, mais ça passe. Globalement, c'est plutôt efficace et je serai même tenter de dire que certains épisodes ont même été prenants.

Je n'ai pas pu m'empécher de penser qu'il s'agissait là de la dernière saison des séries Marvel sur Netflix. Avec du bon, voire du trés bon (Dardevil & Jessica Jones), du moyen (Luke Cage) et du pas bon (Iron Fist, Les DEfenders et The Punisher). Voilà... une page se tourne. A suivre tout de même sur d'autres plateformes (même si je n'y crois guère).

Bref, j'ai vraiment bien aimé ce dernier opus des aventures de Jessica Jones, et globalement, j'ai plutôt bien aimé les Marvel Netflix, même si ils n'ont pas toujours été à la hauteur de ce que j'attendais.

77 - Killing Eve - Saison 2

Eve et Villanelle se sont affrontées laissant la seconde dans un état critique. La tueuse à gages est déterminée à tout prix guérir et sortir de sa chambre d'hôpital. Parallèlement, Eve et Carolyn collabore à nouveau ensemble. La nouvelle équipe ne connaît pas encore les ressorts de " l'affaire Villanelle " qui obsède tant Eve.

Aprés un premier opus magistral, mes attentes étaient hautes.Au final, ça a été pour moi un vrai plaisir de retrouver Villanelle.

C'est peut être un peu moins choc. Moins de scénes décapantes. Moins de surprises. Et pourtant, j'ai trouvé que ça avait gagné en profondeur. L'exploration de chaque personnage et des relations qui les unissent permettent au final de mieux saisir qui ils sont, leurs forces, leurs faiblesses; leurs ambiguïté.

Petite mention spéciale une fois de plus pour Villanelle, toujours aussi brillante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

76 - Doom Patrol - Saison 1

Robotman, Negative Man, Crazy Jane et Elasti-Girl ont acquis des capacités hors-normes suite à divers accidents qui les mettent à l'écart de la société. Recueillis par un scientifique aux méthodes peu conventionnelles, le Dr Niles Caulder, ils apprennent à accepter leur nouvelle condition et à en tirer leur pouvoir, mais toujours cachés aux yeux du monde.

On les avait aperçu dans le quatrième épisode de Titans, les voilà de retour pour une série qui leur appartient à part entière.

Globalement, c'est une série qui fait bien son job. C'est bien réalisé. Le jeu des acteurs est bon. L'histoire est prenante. Mais surtout, c'est surprenant et totalement barré et déjanté, ce qui n'a pas été sans me déplaire.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

75 - Chernobyl

26 avril 1986, l'histoire vraie de la pire catastrophe causée par l'homme et de ceux qui ont sacrifié leur vie pour sauver l'Europe du drame. L'explosion d'un réacteur à la centrale nucléaire de Chernobyl, en Ukraine, a de terribles conséquences aussi bien sur le personnel de l'usine, que sur les équipes de secours, la population et l'environnement.

Une mini série de cinq épisodes qui tente de reprendre tout ce qui s'est jouer en ex-URSS lors de la catastrophe de Tchernobyl.

Même si je me soute là que ce qui est relaté dans la série n'est que la partie visible de l'iceberg, c'est super bien raconté. Certes, ça plombe plutôt pas mal. Mais en même temps, c'est prenant au possible.

Bref, un petit bijou que j'ai vraiment beaucoup aimé.

74 - Black Mirror - Saison 5

Si j'ai beaucoup aimé les saisons précédentes, je ne peux que faire le triste constat que ce dernier opus est vraiment trés décevant.

Si l'idée est toujours là, j'ai trouvé ça d'une platitude affligeante. Aucune surprise. Aucune fulgurance. Aucun rebondissement qui tue. Bref, aucune trace de ce qui faisait la saveur de cette série lors des saisons précédentes. Au contraire. C'est archi-convenu, tout est prévisible et chaque intrigue tombe rapidement à plat. J'ai eu beau espérer, mais non, rien n'y a fait. La série semble être elle même tombée dans les travers et les dérives qu'elle pointait (avec brio) jusqu'à présent.

Bref, là, je suis plus que déçu et je n'ai de ce fait vraiment pas aimé.

73 - Goofd Omens - Saison 172 - Deadly Class71 - Catch 22 - Saison 170 - Black Summer - Saison 169 - What / If - Saison 1
75 - Chernobyl

26 avril 1986, l'histoire vraie de la pire catastrophe causée par l'homme et de ceux qui ont sacrifié leur vie pour sauver l'Europe du drame. L'explosion d'un réacteur à la centrale nucléaire de Chernobyl, en Ukraine, a de terribles conséquences aussi bien sur le personnel de l'usine, que sur les équipes de secours, la population et l'environnement.

Une mini série de cinq épisodes qui tente de reprendre tout ce qui s'est jouer en ex-URSS lors de la catastrophe de Tchernobyl.

Même si je me soute là que ce qui est relaté dans la série n'est que la partie visible de l'iceberg, c'est super bien raconté. Certes, ça plombe plutôt pas mal. Mais en même temps, c'est prenant au possible.

Bref, un petit bijou que j'ai vraiment beaucoup aimé.

74 - Black Mirror - Saison 5

Si j'ai beaucoup aimé les saisons précédentes, je ne peux que faire le triste constat que ce dernier opus est vraiment trés décevant.

Si l'idée est toujours là, j'ai trouvé ça d'une platitude affligeante. Aucune surprise. Aucune fulgurance. Aucun rebondissement qui tue. Bref, aucune trace de ce qui faisait la saveur de cette série lors des saisons précédentes. Au contraire. C'est archi-convenu, tout est prévisible et chaque intrigue tombe rapidement à plat. J'ai eu beau espérer, mais non, rien n'y a fait. La série semble être elle même tombée dans les travers et les dérives qu'elle pointait (avec brio) jusqu'à présent.

Bref, là, je suis plus que déçu et je n'ai de ce fait vraiment pas aimé.

73 - Goofd Omens - Saison 1

Un duo improbable, un Ange exigeant et un Démon qui vit en liberté, ont pris goût à la vie sur Terre et sont obligés de former une alliance pour arrêter Armageddon. Mais ils ont perdu l'Antéchrist, un garçon de 11 ans qui ignorait qu'il était censé provoquer la fin des temps, les forçant à se lancer dans une aventure pour le retrouver et sauver le monde avant qu'il ne soit trop tard.

Une mini-série totalement perchée adaptée du roman de Terry Pratchett et Neil Gaiman, "De bons présages" et servie par un casting plus qu'excellent.

C'est certainement trés kitsh, et en même temps, cela contribue à créer un ambiance iconoclaste. Ajoutez à cela un humour british ravageur, et voilà !!!

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

72 - Deadly Class

À la fin des années 1980, Marcus Lopez, un jeune orphelin SDF, est admis au sein d'une mystérieuse école privée qui accueille la progéniture des criminels les plus dangereux de la planète. Dans cet établissement, les adolescents se voient enseigner l'art du meurtre, du combat ou toutes autres pratiques indispensables pour devenir le parfait criminel.

Une série ma foi plutôt sympathique. Rien de bien extraordinaire, mais c'est bien fait et au final, ça le fait. Quelques petites longueurs au début, mais ça s'accélère assez rapidement. La mise en scène est efficace et l'interprétation est plutôt bonne. L'histoire est un peu brouillonne au début, mais devient plutôt assez prenante à partir de l'épisode 3.

Bref, au final, j'ai bien aimé. Mon seul regret, un p**** de cliffahnger à la fin qui laisse entrevoir une suite... qui n'aura malheureusement jamais lieu car la série n'est pas renouvelée.

71 - Catch 22 - Saison 1

Durant la Seconde Guerre mondiale, le capitaine John Yossarian, un soldat de l'armée de l'air américaine, ne comprend pas pourquoi des milliers de personnes qui ne l'ont jamais rencontré veulent le tuer. Alors que le Colonel Cathcart continue d'augmenter le nombre de missions que ses hommes doivent effectuer dans l’espoir d'impressionner ses supérieurs, Yossarian tente à tout prix de sauver sa vie en simulant la folie pour quitter l’armée.

Humour décalé et moments "chocs" sont ici à l'ordre du jour, le tout servi par un casting XXL.

Un coup de coeur inattendu qui ne plaira certainement pas aux adeptes des intrigues à rallonge mais qui se regarde avec une facilité et un plaisir étonnants.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

70 - Black Summer - Saison 1

Au coeur d'une apocalypse zombie, une mère est arrachée à sa fille. Elle commmence une longue aventure pour la retrouver à travers un monde hostile..

J'avoue avoir été agréablement surpris. Je m'attendais en effet à voir un prequel de Z Nation. Et ben non. Certes, il y a des zombis. Mais on est trés loin de l'ambiance nanard. Misant sur l'immersion avec des plans séquences en pagaille, caméra à l'épaule, Black Summer est trés dark. De fait, ça ne rigole pas et seule la survie prime. On court, on loupe ses coups, on meurt...

Certes, le scénario est assez convenu. Mais le rythme est soutenu et l'ambiance demeure oppressante du début à la fin.

Bref, c'est efficace et j'ai bien aimé.

69 - What / If - Saison 1

Un couple de jeunes mariés désargentés accepte l'offre lucrative, mais moralement douteuse, d'une mystérieuse bienfaitrice.

Je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas réussi à me laisser convaincre par cette nouvelle série. Deux hypothèses. Soit c'est mauvais. Siot ça vient de moi qui n'ai pas compris. Au final, une série qui est certes bien réalisé et plutôt bien interprété. Mais c'est plein de cliché. C'est convenu au possible. Et les rebondissements sont plus que irés par les cheveux.

Bref, je n'ai pas du tout aimé.

68 - Hanna - Saison 167 - How to get away with murder - Saison 566 - Games of Throne - Saison 865 - The Misfits - Saison 564 - The Misfits - Saison 4
70 - Black Summer - Saison 1

Au coeur d'une apocalypse zombie, une mère est arrachée à sa fille. Elle commmence une longue aventure pour la retrouver à travers un monde hostile..

J'avoue avoir été agréablement surpris. Je m'attendais en effet à voir un prequel de Z Nation. Et ben non. Certes, il y a des zombis. Mais on est trés loin de l'ambiance nanard. Misant sur l'immersion avec des plans séquences en pagaille, caméra à l'épaule, Black Summer est trés dark. De fait, ça ne rigole pas et seule la survie prime. On court, on loupe ses coups, on meurt...

Certes, le scénario est assez convenu. Mais le rythme est soutenu et l'ambiance demeure oppressante du début à la fin.

Bref, c'est efficace et j'ai bien aimé.

69 - What / If - Saison 1

Un couple de jeunes mariés désargentés accepte l'offre lucrative, mais moralement douteuse, d'une mystérieuse bienfaitrice.

Je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas réussi à me laisser convaincre par cette nouvelle série. Deux hypothèses. Soit c'est mauvais. Siot ça vient de moi qui n'ai pas compris. Au final, une série qui est certes bien réalisé et plutôt bien interprété. Mais c'est plein de cliché. C'est convenu au possible. Et les rebondissements sont plus que irés par les cheveux.

Bref, je n'ai pas du tout aimé.

68 - Hanna - Saison 1

Hanna a passé toute sa jeunesse à s'entraîner pour combattre ceux qui la traque, elle et son père mercenaire, Erik Heller, dans les bois isolés d'Europe de l’Est. Ses capacités de survie sont mises à l'épreuve lorsqu’elle et Erik sont séparés après avoir été repérés par une espionne de la CIA, Marissa Wiegler, entourée de ses agents..

Ça partait plutôt pas mal... mais trés vite, j'ai décroché face au manque d'originalité de la série. Globalement, c'est du déjà-vu, voire de l'archi-vu. Aucune surprise, tout est joué d'avance.

Bref, ça ne m'a pas du tout plu.

67 - How to get away with murder - Saison 5

Après la victoire du recours collectif d'Annalise devant la Cour suprême, Michaela, Connor, Asher et Laurel passent à un autre chapitre de leur vie. Mais lorsqu’un nouveau mystère impliquant l'un des leurs se dévoile, les relations se fracturent et de nouveaux secrets seront dévoilés..

Un nouvel opus qui s'inscrit n droite ligne des précédents. L'histoire est toujours aussi efficace et prenante. Le rythme est rapide, ce qui permet d'éviter les longueurs inutile.

Bref, étrangement, j'aime toujours autant.

66 - Games of Throne - Saison 8

La lutte pour le trône de fer touche à sa fin alors que les marcheurs blancs ont franchi le mur et pénétré dans Westeros. Qui finira sur le trône de fer et règnera sur le Royaume des Sept Couronnes ?

Alors voilà, la dernière saison tant attendue... pour un résultat plutôt bof bof, voire plus si affinités.

Côté réalisation, rien à redire. C'est vraiment trés bien fait. Par contre, au niveau de l'intrigue, c'est plus compliqué. Disons que c'est à l'image de la dernière saison, en un peu plus pire (si si, c'est possible). Ça donne un peu l'impression qu'il fallait à tout prix en mettre plein la vue aux spectateur, et c'est tout. Au delà des incohérences, c'est mou, convenu et mièvre.

Petite dédicace cependant à l'épisode 3, qui, à mon humble avis, aurait dû être le dernier, juste histoire de... Globalement, il y a plein de trucs qui tiennent pas, mais le final m'a scotché... Je n'avais rien vu venir et là... surprise !!!

Sinon, j'ai trouvé que le reste manquait vraiment de consistance. Jusqu'au final qu'on nous promettait grandiose... et qui est plutôt insipide.

Bref, j'ai aimé parce que j'avais aimé les 5 premières saisons... mais sans ça, je crois que ça ne l'aurait vraiment pas fait.

65 - The Misfits - Saison 5

Dernier opus, égal aux précédents.

Au final, une série qui m'a surpris et pas mal fait rire. Elle est certes loin d'être parfaite. Mais elle fait bien son job. Je ne regrette pas de l'avoir visionnée (et ainsi pu combler une lacune de ma culture de sériphile).

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

64 - The Misfits - Saison 4

Un nouvel opus avec de nouveaux héros.

J'avoue que j'ai eu un peu du mal à suivre au début. Nouvelle équipe, nouvelle dynamique... Et pas mal de déception au regard du grand n'importe quoi que les saisons précédentes avaient laissées à voir. Bref, il m'a fallu un petit temps pour me familiariser avec tout ça. Et au final, ça finit quand même par le faire plutôt pas mal. A suivre.

63 - The Misfits - Saison 362 - The society - Saison 161 - Quicksand - Saison 160 - The Misfits - Saison 259 - Les Misérables
65 - The Misfits - Saison 5

Dernier opus, égal aux précédents.

Au final, une série qui m'a surpris et pas mal fait rire. Elle est certes loin d'être parfaite. Mais elle fait bien son job. Je ne regrette pas de l'avoir visionnée (et ainsi pu combler une lacune de ma culture de sériphile).

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

64 - The Misfits - Saison 4

Un nouvel opus avec de nouveaux héros.

J'avoue que j'ai eu un peu du mal à suivre au début. Nouvelle équipe, nouvelle dynamique... Et pas mal de déception au regard du grand n'importe quoi que les saisons précédentes avaient laissées à voir. Bref, il m'a fallu un petit temps pour me familiariser avec tout ça. Et au final, ça finit quand même par le faire plutôt pas mal. A suivre.

63 - The Misfits - Saison 3

Dans la lignée des deux saisons précédentes, ce nouvel opus est marqué par l'arrivée de Joseph Gilgun, que j'ai trouvé excellent car complètement taré. L'intrigue demeure identique à celle de la dernière saison et crée une forme de boucle temporelle assez surprenante.

62 - The society - Saison 1

Des adolescents sont mystérieusement transportés, sans laisser de traces, vers un fac-similé de leur riche ville de la Nouvelle-Angleterre. Afin de revenir dans leur "vraie" ville mais aussi pour survivre, des alliances vont devoir s'établir au plus vite.

Le pitch ne m'emballait pas trop. Mais bon, j'ai quand même voulu voir, histoire de.

C'est pas que c'est mauvais. Juste encore une fois que j'ai passé l'âge. Peut être que ça m'aurait plu ados. Mais là, non. Ça m'a fait la même chose que Riverdale. C'est mièvre, archi-convenu, avec de faux cliffhangers... Et dès le premier épisode, on sait tout ce qui va se passer... Cela peut plaire. Mais pour ma part, je n'ai pas du tout accroché.

Bref, je n'ai pas aimé.

61 - Quicksand - Saison 1

Quicksand se déroule neuf mois après qu’une fusillade a éclaté dans une école de la banlieue la plus riche de Stockholm. Une étudiante va se retrouver en procès pour meurtre …

La série n'a en soi rien de transcendantale. Rien de bien original. Une intrigue trés convenue et sans véritable surprise. Un montage à la 13 Reasons Why... Mais il n'en demeure pas moins que j'ai finis par me prendre au jeu et, au final, ça passe plutôt bien.

Bref, j'ai bien aimé, même si c'est sans plus.

60 - The Misfits - Saison 2

La suite de nos super-héros en herbe. Toujours aussi trash. L'intrigue prend un peu plus d'étoffe, et si ça n'est pas transcendantal, c'est plutôt pas mal.

Bref, j'ai bien aimé une fois de plus.

59 - Les Misérables

Apres vingt ans de travaux forcés pour avoir volé du pain, Jean Valjean est libéré sur parole en 1812. Sa rencontre avec un évêque qui l'héberge puis l'innocente du vol. Ce qu'il commet envers lui va lui réveler que le genre humain peut être bon. Dix ans plus tard, il dirige, sous une fausse identité, une petite fabrique dans la ville de Vigau dont il est devenu le maire. Apprecié de tous pour sa bonté et sa justice, il vit paisiblement. Mais son passé ne tarde pas à le rattraper sous les traits de l'inspecteur Javert, qui fut autrefois son geolier.

Une bien mauvaise adaptation en mini-série du classique de Victor Hugo... A trop vouloir en faire, j'ai en effet l'impression que la série est complétement passée à côté de ce à quoi elle aspirait. C'est kitch, pas forcemment bien joué et la rélisation laisse sur bien des points à désirer. Sans parler des inventions scénaristiques... alors que je pense qu'il y a largement de quoi faire dans l'oeuvre originale.

Bref, je n'ai pas aimé du tout.

58 - American Gods - Saison 257 - Doctor Who - Saison 1156 - Witness for the Prosecution55 - Gotham - Saison 554 - Lucky Man - Saison 3
60 - The Misfits - Saison 2

La suite de nos super-héros en herbe. Toujours aussi trash. L'intrigue prend un peu plus d'étoffe, et si ça n'est pas transcendantal, c'est plutôt pas mal.

Bref, j'ai bien aimé une fois de plus.

59 - Les Misérables

Apres vingt ans de travaux forcés pour avoir volé du pain, Jean Valjean est libéré sur parole en 1812. Sa rencontre avec un évêque qui l'héberge puis l'innocente du vol. Ce qu'il commet envers lui va lui réveler que le genre humain peut être bon. Dix ans plus tard, il dirige, sous une fausse identité, une petite fabrique dans la ville de Vigau dont il est devenu le maire. Apprecié de tous pour sa bonté et sa justice, il vit paisiblement. Mais son passé ne tarde pas à le rattraper sous les traits de l'inspecteur Javert, qui fut autrefois son geolier.

Une bien mauvaise adaptation en mini-série du classique de Victor Hugo... A trop vouloir en faire, j'ai en effet l'impression que la série est complétement passée à côté de ce à quoi elle aspirait. C'est kitch, pas forcemment bien joué et la rélisation laisse sur bien des points à désirer. Sans parler des inventions scénaristiques... alors que je pense qu'il y a largement de quoi faire dans l'oeuvre originale.

Bref, je n'ai pas aimé du tout.

58 - American Gods - Saison 2

La bataille entre les anciens et les nouveaux Dieux se poursuit alors que Mr. Wednesday rejoint la confrontation quelques heures après avoir annoncé la déclaration de guerre et la confrontation épique qui a suivi la fête de la Pâques. Alors que Mr. World planifie sa revanche contre Mr. Wednesday, celui-ci poursuit sa quête de rencontrer les anciens Dieux

Deux années d'attente... Un visuel sublime, des personnages attachants (spéciale dédicace à Sweeney le dingue et à Laura)... mais au final, la drôle d'impression qu'il ne s'est pas passer grand chose au cours de ce second opus.

Bref, j'ai bien aimé, même si je n'ai pas vraiment saisi où on voulait m'amener.

57 - Doctor Who - Saison 11

Nouvelle saison, nouveau Docteur. Et pour une fois, j'ai abandonné le binge-watching auquel je suis habitué pour prendre le temps de savourer pleinement chaque épisode.

De manière globale, j'avoue qu'être impartial est pour moi quelque chose de difficile dans la mesure les aventures du Docteur Who ont, dans une certaine mesure, modifier quelque chose de fondamental dans ma vie. Sans que j'arrive à définir avec précision ce dont il s'agit, j'y est trouvé une espèce de profondeur certes un peu kitsch mais que j'apprécie d'un point de vue existentiel.

Ce nouvel opus ne déroge pas à la régle. L'excellente Joddie Whittaker donne au docteur une légèreté de ton qui se démarque de ses prédécesseurs et lui confère une originalité qui n'est pas sans me déplaire. Certes, j'ai parfois eu l'impression que ce nouveau docteur cherchait ses marques, mais quoi de plus normal. Les précédents ont également pris le temps avant de se révéler pleinement. A suivre donc...

Bref, le fan que je suis n'a pas été déçu, et j'attends la suite avec beaucoup d'impatience.

56 - Witness for the Prosecution

Une riche héritière est retrouvée morte dans sa demeure londonienne. Une enquête est alors ouverte pour découvrir qui est le meurtrier.

Mini-série basée sur l'ouvrage du même nom d'Agatha Christie.

C'est bien interprété, c'est bien réalisé... Avec une touche british qui n'est pas sans me déplaire. Mais je suis quand même resté sur ma faim... comme si il m'avait manqué un petit truc.

Bref, j'ai bien aimé, mais sans plus.

55 - Gotham - Saison 5

Après une attaque, le chaos règne sur Gotham City car pas tous les méchants ont disparu ! Ils souhaitent reconquérir des territoires et, parmi eux, se trouve Pingouin. Jim Gordon et Bruce Wayne ont comme objectif de créer un endroit sûr afin de protéger les habitants de Gotham. Mais peut-être devront-ils faire appel à l'aide de quelques méchants pour mener à bien leur projet ? Quant à Selina, elle veut mettre la main à tout prix sur Jeremiah. Y parviendra-t-elle ?

Le dernier opus de la série... et comme toujours, c'est du bon. A l'image du comics, la série, qui se veut un prequel, joue sur tous les clichés sur lesquels repose les aventures de l'homme Chauve-Souris.

Les personnages sont bien dosés, les situations sont surprenantes, l'action est prenante. Surtout les deux gros écueils actuels qui consistent à faire du trop prétentieux ou du produit pour geek de comics sont subtilement evités. Au final, c'est peut être un peu kitch, mais ça n'en reste pas moins excellent. Le fan de Batman que je suis n'a pas été déçu.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé. Mon seul regret, que la série soit aujourd'hui terminée.

54 - Lucky Man - Saison 3

Harry Clayton se rend à Hong Kong où Eve a été piégée pour meurtre. Il se heurte alors à un nouvel ennemi, le tueur à gages Samuel Blake. Ce dernier s'est donné pour mission de faire sien les bracelets de chance...

C'est non sans plaisir que j'ai pu renouer (pour la dernière fois visiblement), avec cette série MARVEL version british. C'est fun et léger, tout en étant toujours aussi efficace.

Bref, j'ai bien aimé.

53 - Vernon Subutex - Saison 152 - The Misfits - Saison 151 - The Walking Dead - Saison 9 (b)50 - Shameless - Saison 949 - Homecoming - Saison 1
55 - Gotham - Saison 5

Après une attaque, le chaos règne sur Gotham City car pas tous les méchants ont disparu ! Ils souhaitent reconquérir des territoires et, parmi eux, se trouve Pingouin. Jim Gordon et Bruce Wayne ont comme objectif de créer un endroit sûr afin de protéger les habitants de Gotham. Mais peut-être devront-ils faire appel à l'aide de quelques méchants pour mener à bien leur projet ? Quant à Selina, elle veut mettre la main à tout prix sur Jeremiah. Y parviendra-t-elle ?

Le dernier opus de la série... et comme toujours, c'est du bon. A l'image du comics, la série, qui se veut un prequel, joue sur tous les clichés sur lesquels repose les aventures de l'homme Chauve-Souris.

Les personnages sont bien dosés, les situations sont surprenantes, l'action est prenante. Surtout les deux gros écueils actuels qui consistent à faire du trop prétentieux ou du produit pour geek de comics sont subtilement evités. Au final, c'est peut être un peu kitch, mais ça n'en reste pas moins excellent. Le fan de Batman que je suis n'a pas été déçu.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé. Mon seul regret, que la série soit aujourd'hui terminée.

54 - Lucky Man - Saison 3

Harry Clayton se rend à Hong Kong où Eve a été piégée pour meurtre. Il se heurte alors à un nouvel ennemi, le tueur à gages Samuel Blake. Ce dernier s'est donné pour mission de faire sien les bracelets de chance...

C'est non sans plaisir que j'ai pu renouer (pour la dernière fois visiblement), avec cette série MARVEL version british. C'est fun et léger, tout en étant toujours aussi efficace.

Bref, j'ai bien aimé.

53 - Vernon Subutex - Saison 1

Vernon Subutex, disquaire au chômage, se fait expulser de son appartement. En quête d’un endroit où dormir, Vernon sollicite d’anciens amis de la bande de Revolver, son mythique magasin de disques, dont Alex Bleach, rock-star sur le retour. Mais celui-ci meurt d’une overdose et lui laisse trois mystérieuses cassettes vidéo. Alors que Vernon disparaît dans l’anonymat de la ville, il devient l’homme le plus recherché de Paris…

J'avoue y avoir été à reculons. Seule présence de Romain Duris et de Florence Thomassin m'y a poussé. Et ce fut pour moi une bonne surprise.

La série est prenante. Les personnages sont attachants et l'histoire est plutôt pas mal ficelée. Quelques petites longueurs, mais rien de bien dérangeant et l'ensemble se regarde avec une certain plaisir. Sincèrement, j'ai passé un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimée.

52 - The Misfits - Saison 1

Nathan, Simon, Curtis, Kelly et Alisha sont cinq adolescents ayant été condamnés, pour des raisons diverses, à des travaux d'intérêt général. Alors qu'ils effectuent leur premier jour, non sans provoquer Tony, leur superviseur, un violent orage éclate. Les personnages sont alors frappés par la foudre. Très vite, ils vont se rendre compte qu'ils détiennent désormais des super-pouvoirs.

Cela faisait longtemps que j'avais cette série dans mes cartons. Et là, histoire de parfaire ma culture de sériephile, je m'y suis mis (accessoirement, je suis depuis un mois en pleine campagne de The Mask - The new génération et je suis actuellement en quête d'histoires d'ados dotés de super pouvoir).

C'est trés kitsch et quelque peu simpliste. La réalisation n'est pas forcement au top. Quant u jeu des acteur, il n'est pas mauvais, mais il y a mieux. Et pourtant, ça passe. C'est en effet assez fun. Plein de n'importe quoi chargé de second degré.

Bref, j'ai bien aimé.

51 - The Walking Dead - Saison 9 (b)

Un an et demi après la défaite de Negan, les différentes communautés de survivants se sont unifiées et vivent désormais en harmonie. Mais un mystérieux groupe, connu sous le nom des Chuchoteurs, menace les fondements de la civilisation que Rick cherche à mettre en place pour assurer un avenir meilleur.

Le souci, ce n'est pas que ça soit mauvais. Il y a plein de bons trucs. Mais il faut toujours que ça verse dans le convenu et la mièverie... Je crois que la série n'arrive plus à se renouveler vraiment.

De fait, depuis la saison 7 (a) et l'introduction de Négan (alors fabuleux), j'ai l'impression que ça tourne dans le vide. Alors certes, cette saison est mieux que la pitoyable saison 8. Mais c'est plus vraiment ça...

Bref, j'ai beaucoup de mal avec cette série, que je continue à regarder malgré moi...

50 - Shameless - Saison 9

Alors que Frank se lance en politique, Fionna tente de faire fructifier son projet immobilier. Pendant ce temps, Lip continue de se faire aider dans son chemin vers la sobriété et Ian doit faire face aux conséquences de ses actes. De son côté, Debbie se bat pour l’égalité des salaires et Carl retourne à l’école militaire. Liam, quant à lui, tente de développer de nouvelles compétences afin de survivre hors des murs de son école privée.

Les Gallagher de retour !!! Et même si je trouve qu'ils ont légèrement tendance à s'embourgeoiser, j'aime toujours autant... Ça reste trash à souhait.

Bref, je reste fan !!!

49 - Homecoming - Saison 1

Heidi Bergman est une assistante sociale qui aide des soldats à réintégrer la société pour le compte d'un établissement secret du gouvernement supervisé par un homme ambitieux et peu scrupuleux. Quatre ans plus tard, alors qu'elle vit avec sa mère et qu'elle travaille comme serveuse dans un bar de sa ville natale, un enquêteur du Département de la Défense vient à sa rencontre et lui pose une batterie de questions sur les circonstances de son départ, dont elle n'a pas de souvenirs.

C'est vraiment par hasard que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. J'avoue avoir eu du mal à rentrer dans l'histoire, car le rythme n'est pas forcement très prenant. Et puis, au fil des épisodes, je me suis petit à petit pris au jeu. La réalisation est superbe, tout comme le jeu des acteurs, parmi lesquels Julia Roberts, Sissy Spacek et Shea Whigham. Au final, une bien belle série.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

48 - Ennemi Public - Saison 247 - The little drummer girl - Saison 146 - Ennemi Public - Saison 145 - Buffy - Saison 144 - Traitors - Saison 1
50 - Shameless - Saison 9

Alors que Frank se lance en politique, Fionna tente de faire fructifier son projet immobilier. Pendant ce temps, Lip continue de se faire aider dans son chemin vers la sobriété et Ian doit faire face aux conséquences de ses actes. De son côté, Debbie se bat pour l’égalité des salaires et Carl retourne à l’école militaire. Liam, quant à lui, tente de développer de nouvelles compétences afin de survivre hors des murs de son école privée.

Les Gallagher de retour !!! Et même si je trouve qu'ils ont légèrement tendance à s'embourgeoiser, j'aime toujours autant... Ça reste trash à souhait.

Bref, je reste fan !!!

49 - Homecoming - Saison 1

Heidi Bergman est une assistante sociale qui aide des soldats à réintégrer la société pour le compte d'un établissement secret du gouvernement supervisé par un homme ambitieux et peu scrupuleux. Quatre ans plus tard, alors qu'elle vit avec sa mère et qu'elle travaille comme serveuse dans un bar de sa ville natale, un enquêteur du Département de la Défense vient à sa rencontre et lui pose une batterie de questions sur les circonstances de son départ, dont elle n'a pas de souvenirs.

C'est vraiment par hasard que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. J'avoue avoir eu du mal à rentrer dans l'histoire, car le rythme n'est pas forcement très prenant. Et puis, au fil des épisodes, je me suis petit à petit pris au jeu. La réalisation est superbe, tout comme le jeu des acteurs, parmi lesquels Julia Roberts, Sissy Spacek et Shea Whigham. Au final, une bien belle série.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

48 - Ennemi Public - Saison 2

Chloé est persuadée que Jasmine, disparue depuis deux ans, a été enlevée par le même homme que sa soeur Jessica. Elle n'a pas d'autre choix que de réinterroger Béranger. En échange de son aide, celui-ci demande l'autorisation de sortir au village.

Ennemi Public est une belle série belge à l'intrigue prenante, avec des personnages au parcours tortueux et interprétés par des acteurs plein de présence... J'ai globalement été agréablement surpris par la qualité de ce qui m'était donné à voir.

Bref, j'ai bien aimé.

47 - The little drummer girl - Saison 1

Une actrice rencontre un agent secret israélien lors de ses vacances en Grèce, et se retrouve plongée dans un complot à grande échelle.

Une bonne petite adaptation du roman éponyme de J. Le Carré. C'est prenant, efficace et au final, ça fait bien le job.

Bref, j'ai aimé.

46 - Ennemi Public - Saison 1

Chloé Müller, inspectrice controversée, est détachée dans le petit village de Vielsart pour encadrer l'arrivée du très médiatique Guy Béranger, un ancien tueur d'enfants, à l'abbaye de Vielsart. A peine arrivé, une petite fille disparait : Noémie…

45 - Buffy - Saison 1

Juste comme ça, pour le fun. Et parce que je fais jouer des parties de de Monster of the Week. Voilà voilà.

44 - Traitors - Saison 1

A Londres, en 1945, alors que la Grande-Bretagne cherche à définir sa place dans le nouvel ordre mondial après la Seconde Guerre mondiale, Feef, une jeune anglaise, est séduite par un espion américain qui la convainc d'intégrer le milieu de l'espionnage. Sa mission ? Démasquer un agent russe au sein du gouvernement britannique.

Cette série de 6 épisode ne casse certes pas de briques, mais elle est efficace et fait clairement son job. L'histoire est plutôt bien prenante et le tout est rondement mené. Au final, un bon polar d'espionnage, avec une touche britannique qui ne me déplait pas du tout.

Bref, rien de transcendantal, mais j'ai bien aimé.

43 - Miracle Workers - Saison 142 - Diablero - Saison 141 - Osmosis - Saison 140 - Zone Blanche - Saison 239 - The OA - Saison 2
45 - Buffy - Saison 1

Juste comme ça, pour le fun. Et parce que je fais jouer des parties de de Monster of the Week. Voilà voilà.

44 - Traitors - Saison 1

A Londres, en 1945, alors que la Grande-Bretagne cherche à définir sa place dans le nouvel ordre mondial après la Seconde Guerre mondiale, Feef, une jeune anglaise, est séduite par un espion américain qui la convainc d'intégrer le milieu de l'espionnage. Sa mission ? Démasquer un agent russe au sein du gouvernement britannique.

Cette série de 6 épisode ne casse certes pas de briques, mais elle est efficace et fait clairement son job. L'histoire est plutôt bien prenante et le tout est rondement mené. Au final, un bon polar d'espionnage, avec une touche britannique qui ne me déplait pas du tout.

Bref, rien de transcendantal, mais j'ai bien aimé.

43 - Miracle Workers - Saison 1

Craig, un ange du bas de l'échelle, est chargé de réceptionner toutes les prières de l'humanité, pour laisser à Dieu le temps de s'adonner à ses loisirs. Pour éviter la destruction de la Terre, il va devoir - aidé de sa collègue Eliza - accomplir son plus grand miracle en rapprochant deux humains, Laura et Sam.

Sorte de sitcom à la "The Office", cette série est drôle sans partir dans le poussif. Les acteurs sont bons et on prend plaisir à la regarder. Toutefois, malgré son originalité, l'ensemble tend à se mordre un peu la queue. Les choses tournent rapidement en rond et j'ai eu l'impression de rester sur ma faim.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

42 - Diablero - Saison 1

Un prêtre alcoolique plonge dans un marché noir de créatures étranges lorsqu'il découvre que sa fille, dont il ignorait jusqu'ici l'existence, a été enlevée.

Série sympa mais rien de transcendant. Dans une certaine mesure, je serai tenté de faire l'analogie avec Buffy, en moins Teen-Ager et en plus mexicain. On peut y voir également quelque chose qui peut s'apparenter à The Preacher, mais en moins puissant.

C'est pas forcément bien réalisé ou bien interprété. C'est rempli de clichés et c'est plutôt surfait. Mais ça le fait quand même pas mal. Disons que ça change de ce que je peux avoir l'habitude de voir. Et ça peut servir d'inspiration pour Monster of the Week, le JdR que je fais actuellement jouer.

Bref, j'ai bien aimé.

41 - Osmosis - Saison 1

Paris, dans un futur proche. La technologie a repoussé les frontières de l'imaginable en déchiffrant le code du véritable amour. Grâce aux données de ses utilisateurs obtenues via des micro-robots implantés dans leurs cerveaux, la nouvelle application "OSMOSIS" garantit avec certitude de trouver le partenaire idéal, et transforme le rêve ultime de trouver l'âme s½ur en réalité. Mais y a-t-il un prix à payer lorsqu'on laisse un algorithme choisir l'homme ou la femme de notre vie ? Quand en échange de cet amour éternel, la technologie peut accéder aux recoins les plus intimes de notre esprit, et à nos souvenirs les plus secrets...

Pour faire court, je me suis terriblement ennuyé. Certes, l'idée de départ est intéressante. Mais rien n'est parvenu à me convaincre. La réalisation est convenu. Le jeu des acteurs est parfois à la limite du cliché. Et c'est long, très long...

Bref, je n'ai pas aimé.

40 - Zone Blanche - Saison 2

Laurène Weiss a inexplicablement survécu à ses blessures. De retour à la brigade seulement deux mois plus tard, elle retrouve une ville divisée et une Nature perturbée par la pollution du nouveau site de stockage de déchets. Alors que les phénomènes étranges se multiplient, Laurène continue de traquer l’être mystérieux qui l’a enlevée quand elle était jeune. Elle retrouve ainsi la trace d’une créature cornue veillant sur la forêt depuis toujours, le Dieu celtique Cernunnos. Qu’il soit homme ou démon, Laurène a la conviction qu’il menace désormais Villefranche.

C'est plutôt avec plaisir que j'ai poursuivi le visionnage de cette série. Les personnages sont toujours aussi truculents, l'histoire toujours aussi bien ficelée et l'amabiance est toujours aussi glauque.

Bref, j'ai bien aimé.

39 - The OA - Saison 2

Karim Washington, un détective privé dont la mission est de retrouver une adolescente disparue, Michelle Vu, croise le chemin d’OA. Ensemble, ils décident de percer deux mystères : la disparition de Michelle et celui d’une maison à Nob Hill en lien avec la disparition de plusieurs adolescents. Pendant ce temps, dans la première dimension, BBA, Angie et les garçons se retrouvent embarqués dans une quête pour comprendre la vérité derrière l’histoire d’OA et les incroyables réalités qu’elle décrit.

J'avais vraiment moyennement aimé la première saison... C'est donc à reculons que je me suis lancé dans ce second opus... Et là...

Le début est plutôt intrigant et je me suis surpris à espérer... imaginant même que j'avais dû rater un truc au cours de la première saison et que finalement, c'était pas si mal que ça... Mais rapidement, le doute s'est dissipé... Car très vite, ça repart en n'importe quoi. Non que je ne sois pas friand des séries un peu décalées ou alambiquées. Mais là, ce n'importe quoi est mièvre, sans saveur... Juste une juxtaposition de scènes qui finalement ne nous amènent pas bien loin... J'ai réellement eu l'impression qu'il y avait arnaque et que l'on essayait carrément de me faire croire en quelque chose qui s'apparentait clairement à du rien.

Bref, là, je n'ai pas aimé.

38 - Zone Blanche - Saison 137 - Start up - Saison 336 - Start up - Saison 235 - Start up - Saison 134 - Marcella - Saison 2
40 - Zone Blanche - Saison 2

Laurène Weiss a inexplicablement survécu à ses blessures. De retour à la brigade seulement deux mois plus tard, elle retrouve une ville divisée et une Nature perturbée par la pollution du nouveau site de stockage de déchets. Alors que les phénomènes étranges se multiplient, Laurène continue de traquer l’être mystérieux qui l’a enlevée quand elle était jeune. Elle retrouve ainsi la trace d’une créature cornue veillant sur la forêt depuis toujours, le Dieu celtique Cernunnos. Qu’il soit homme ou démon, Laurène a la conviction qu’il menace désormais Villefranche.

C'est plutôt avec plaisir que j'ai poursuivi le visionnage de cette série. Les personnages sont toujours aussi truculents, l'histoire toujours aussi bien ficelée et l'amabiance est toujours aussi glauque.

Bref, j'ai bien aimé.

39 - The OA - Saison 2

Karim Washington, un détective privé dont la mission est de retrouver une adolescente disparue, Michelle Vu, croise le chemin d’OA. Ensemble, ils décident de percer deux mystères : la disparition de Michelle et celui d’une maison à Nob Hill en lien avec la disparition de plusieurs adolescents. Pendant ce temps, dans la première dimension, BBA, Angie et les garçons se retrouvent embarqués dans une quête pour comprendre la vérité derrière l’histoire d’OA et les incroyables réalités qu’elle décrit.

J'avais vraiment moyennement aimé la première saison... C'est donc à reculons que je me suis lancé dans ce second opus... Et là...

Le début est plutôt intrigant et je me suis surpris à espérer... imaginant même que j'avais dû rater un truc au cours de la première saison et que finalement, c'était pas si mal que ça... Mais rapidement, le doute s'est dissipé... Car très vite, ça repart en n'importe quoi. Non que je ne sois pas friand des séries un peu décalées ou alambiquées. Mais là, ce n'importe quoi est mièvre, sans saveur... Juste une juxtaposition de scènes qui finalement ne nous amènent pas bien loin... J'ai réellement eu l'impression qu'il y avait arnaque et que l'on essayait carrément de me faire croire en quelque chose qui s'apparentait clairement à du rien.

Bref, là, je n'ai pas aimé.

38 - Zone Blanche - Saison 1

Villefranche est une petite ville isolée au coeur d’une forêt gigantesque, dans une zone non cartographiée, où le taux d’homicides est six fois supérieur à la moyenne nationale. Entre crimes, disparitions et autres mystères, le major Laurène Weiss tente de percer les secrets d'une nature hostile. Alors que la ville est déjà sous tension à cause de la fermeture annoncée de la scierie locale et de la disparition de la fille du maire, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé pendu au fin fond de la forêt. Laurène va devoir enquêter en collaborant avec Franck Siriani, un excentrique procureur fraîchement débarqué dans le coin.

Cela faisait longtemps que je projetais de visionner cette série, sans jamais avoir pris le soin de le faire. C'est chose faite.

Globalement, j'ai été agréablement surpris. Il est vrai que je ne suis pas forcement friand des séries françaises, exceptions faites de créations Canal+. Mais là, franchement, ça le fait. Si j'ai eu un peu de mal au début, j'ai quand même fini par prendre plaisir à suivre les aventures du major. L'ensemble est plutôt bien mené et assez prenant. C'est glauque à souhait. Du moins comme j'aime. Donc voilà.

Bref, j'ai bien aimé.

37 - Start up - Saison 3

Le gouvernement américain commence à s’intéresser à ArakNet. Plus précisément, quand l’agent Rebecca Stroud de la NSA rend visite à Wes Chandler et ses partenaires, Izzy, Ronald et Nick, pour demander un accès à leur réseau. S’en suit un débat aussi idéologique que pragmatique qui va mettre en péril le futur.

Encore une fois, cet opus s'inscrit dans la lignée des précédents. J'ai certes ressenti comme un léger essouflement, mais je ne sais pas si c'est moi ou la série. L'absence de Martin Freeman est à mon avis regrettable, mais ça le fait quand même quand même pas mal.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

36 - Start up - Saison 2

Izzy Morales, Ronald Dacey et Nick Talman poursuivent leur improbable partenariat et décident de se lancer dans une nouvelle entreprise. Cette fois-ci, ils misent sur Araknet, un prototype de darknet ou un réseau caché mettant encore plus à l’épreuve leur code moral en les plaçant au centre du marché noir virtuel.

Ce second opus vaut vraiment la peine, s'inscrivant en droite ligne du précédent. Cerise sur le gateau, la présence de Ron Perlman, qui vient parfaire le casting et donner encore plus de puissance à la série. Du coup, ben j'ai une fois de plus plutôt bien aimé. En route pour la troisième saison !!!

35 - Start up - Saison 1

Un banquier désespéré, un chef de gang haïtien et un hacker cubain se trouvent forcés de travailler ensemble afin de créer leur version du rêve américain: le crime organisé 2.0

Quoi dire si ce n'est qu'il s'agit là d'une bien belle série que j'ai bien aimé. Le scénario est captivant du début jusqu’à la fin. Le jeu des acteurs est très bon/ Mention spéciale pour Martin Freeman en agent du FBI corrompu.

Bref, j'ai aimé et m'attelle de ce pas à la suite.

34 - Marcella - Saison 2

Deux ans se sont écoulés depuis la conclusion de la première saison. Marcella est appelé sur une scène de crime où une oreille humaine a été découverte. Cela ne tarde pas à conduire la police au corps d’un jeune garçon porté disparu que connaissait justement la détective.

Une nouvelle enquête un peu plus sombre que la première. Et une nouvelle fois, l'atmosphère déjà pesante se trouve accentué avec brio par les troubles dont est la proie l'héroine.

Bref, encore une fois, j'ai plutôt bien aimé.

33 - Marcella - Saison 132 - True Detective - Saison 331 - The Umbrella Academy - Saison 130 - Z Nation - Saison 529 - Suburra - Saison 2
35 - Start up - Saison 1

Un banquier désespéré, un chef de gang haïtien et un hacker cubain se trouvent forcés de travailler ensemble afin de créer leur version du rêve américain: le crime organisé 2.0

Quoi dire si ce n'est qu'il s'agit là d'une bien belle série que j'ai bien aimé. Le scénario est captivant du début jusqu’à la fin. Le jeu des acteurs est très bon/ Mention spéciale pour Martin Freeman en agent du FBI corrompu.

Bref, j'ai aimé et m'attelle de ce pas à la suite.

34 - Marcella - Saison 2

Deux ans se sont écoulés depuis la conclusion de la première saison. Marcella est appelé sur une scène de crime où une oreille humaine a été découverte. Cela ne tarde pas à conduire la police au corps d’un jeune garçon porté disparu que connaissait justement la détective.

Une nouvelle enquête un peu plus sombre que la première. Et une nouvelle fois, l'atmosphère déjà pesante se trouve accentué avec brio par les troubles dont est la proie l'héroine.

Bref, encore une fois, j'ai plutôt bien aimé.

33 - Marcella - Saison 1

Quand un inspecteur de la brigade des meurtres lui rend visite pour obtenir des informations sur un serial-killer ayant sévi 11 ans auparavant et s’étant remis à tuer, Marcella se voit forcée de réintégrer la brigade en question. Elle essaie en parallèle de sauver son couple après que son mari l’ait quittée elle et ses deux enfants.

Si il est une chose dont je suis convaincu, c'est le potentiel qu'ont nos amis d'outre Manche pour nous pondre de beaux polars bien sombres. Marcella est venue m'en donné confirmation, même si la série n'est pas à la hauteur d'un Happy Valley ou d'un Broadchuruch.

C'est en effet plutôt bien mené. Personnellement, je me suis rapidement laissé happé par l'intrigue générale. Notamment cette dichotomie entre une enquête plutôt sordide et les à-côtés. L'histoire personnelle de l'héroine, vient rendre les choses encore plus obscures et augmente une tension générale...

Bref, sans être transcendantal, ça le fait plutôt pas mal et au final, j'ai bien aimé.

32 - True Detective - Saison 3

En 1980, la police de l'Arkansas est mobilisée dans la région des Ozarks suite à la disparition de deux enfants. En apparence banale, l'enquête se révèle longue et très complexe. Trois temporalités permettent d'éclairer ce même mystère. Dix ans plus tard, la découverte d'un nouvel élément redistribue les cartes et amène à la réouverture du dossier. En 2015, l'enquêteur principal, hanté par l’affaire, revient sur ce sujet très douloureux qui a marqué sa vie...

J'avoue que j'ai eu un peu peur au début. De fait, j'ai eu l'impression d'une simple copie de la saison 1. Et puis, petit à petit, l'histoire progresse et devient réellement captivante. L'enquête s’entremêle avec des sauts temporels permanents. L'ensemble tient la route grâce à une mécanique assez subtile qui repose à la fois sur une réalisation millimétrée et sur le jeu exceptionnel des acteurs.

Bref, j'ai beaucoup aimé.

31 - The Umbrella Academy - Saison 1

En 1989, le même jour, quarante-trois bébés sont inexplicablement nés de femmes qui n'étaient pas enceintes et que rien ne relie. Sir Reginald Hargreeves, un industriel milliardaire, adopte sept de ces enfants et crée l'Umbrella Academy pour les préparer à sauver le monde. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Les enfants devenus adolescents, la famille se désagrège et l'équipe est dispersée. Les six membres toujours en vie, désormais trentenaires, se retrouvent à l'occasion de la mort de Hargreeves.

J'ai hésité, puis je me suis lancé.

Les deux premiers épisodes sont étranges. Certes, c'est bien filmé. Mais ça donne l'impression de partir un peu dans tous les sens. J'ai eu l'impression de me perdre et j'ai eu un peu peur de perdre mon temps... Et puis... Petit à petit, l'intrigue se construit, pièce après pièce. Et au final, ça le fait carrément.

Bref, j'ai été agréablement surpris et j'ai vraiment bien aimé.

30 - Z Nation - Saison 5

Une équipe de survivants transporte le seul individu non atteint par un virus zombie à travers l'Amérique post-apocalyptique vers un laboratoire en attente de son sang. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que leur dernier espoir de trouver un vaccin cache un sombre secret qui les menace tous.

C'est toujours un plaisir de retrouver cette série, qui se revendique pleinement comme une série Z. Ce n'est pas forcément bien réalisé, l'interprétation laisse parfois à désirer et le scénario est tiré par les cheveux. C'est trés caricatural et c'est plein de clichés bien pourris, mais ça passe largement car on sent bien que la série ne se prend pas au sérieux.

Mon seul regret est qu'il s'agit là de la dernière saison.

Bref, c'est encore une fois trés divertissant et j'ai encore une fois beaucoup aimé.

29 - Suburra - Saison 2

Pendant que Cinaglia attend le résultat de sa campagne politique, le Samourai affirme sa domination sur Aureliano et Gabriele. Spadino tente de changer la donne.

J'avais bien aimé la première saison. Et j'ai bien aimé ce nouvel opus.

C'est fort, percutant et violent à souhait. Les personnages sont attachants et l'histoire prenante. Certes, ça ne vaut pas Gomorra, mais ça le fait quand même.

Bref, j'ai vraiment aimé.

28 - The First - Saison 127 - Spring Tide - Saison 226 - Russian Dolls - Saison 125 - Engrenages - Saison 724 - 12 Monkeys - Saison 4
30 - Z Nation - Saison 5

Une équipe de survivants transporte le seul individu non atteint par un virus zombie à travers l'Amérique post-apocalyptique vers un laboratoire en attente de son sang. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que leur dernier espoir de trouver un vaccin cache un sombre secret qui les menace tous.

C'est toujours un plaisir de retrouver cette série, qui se revendique pleinement comme une série Z. Ce n'est pas forcément bien réalisé, l'interprétation laisse parfois à désirer et le scénario est tiré par les cheveux. C'est trés caricatural et c'est plein de clichés bien pourris, mais ça passe largement car on sent bien que la série ne se prend pas au sérieux.

Mon seul regret est qu'il s'agit là de la dernière saison.

Bref, c'est encore une fois trés divertissant et j'ai encore une fois beaucoup aimé.

29 - Suburra - Saison 2

Pendant que Cinaglia attend le résultat de sa campagne politique, le Samourai affirme sa domination sur Aureliano et Gabriele. Spadino tente de changer la donne.

J'avais bien aimé la première saison. Et j'ai bien aimé ce nouvel opus.

C'est fort, percutant et violent à souhait. Les personnages sont attachants et l'histoire prenante. Certes, ça ne vaut pas Gomorra, mais ça le fait quand même.

Bref, j'ai vraiment aimé.

28 - The First - Saison 1

Les premiers pas de la colonisation interplanétaire dans un futur proche en s'intéressant plus particulièrement à la première mission humaine sur Mars, du point de vue non seulement des astronautes mais aussi de leurs familles et de l'équipe au sol qui les aide pas à pas à réaliser cet exploit, ce pari fou et dangereux.

C'est vraiment par hasard que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. Et grand bien m'en a pris.

Une belle réalisation, un bon jeu d'acteurs, et une histoire à la fois prenante et intéressante. Je me suis facilement laisser embarquer par ce voyage sur Mars avec un formidable Sean Pean trés éblouissant de talent de part son jeu d’acteur et par les émotions qu’il arrive à transmettre au spectateur...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

27 - Spring Tide - Saison 2

À Stockholm, un homme est retrouvé par sa fille Sandra, pendu à son domicile. Ayant également perdu ses deux parents, Olivia va s’impliquer dans le destin de Sandra qui découvre que le suicide de son père est en réalité un meurtre.

Un bon petit polar suédois comme je les aime. Rien de bien exceptionnel en soi, mais ça le fait plutôt bien, même si j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc par rapport au premier opus.

Bref, j'ai bien aimé, ça se laisse regardé tranquillement.

26 - Russian Dolls - Saison 1

Une femme prise au piège d'une mystérieuse boucle revit sans cesse une nuit de fête à l'issue de laquelle elle meurt...

Voilà une série bien étrange qui mérite le coup d'½il. La référence à "Un jour sans fin" est bien entendu inévitable. Mais cette série parvient à imposer sa propre marque.

C'est bien réalisé et interprété. L'histoire et l'ambiance sont plutôt agréable et font bien le travail. Petite mention spéciale pour les morts qui se succèdent et qui possédent un fort potentiel comique.

Bref, j'ai plutôt bien aimé...

25 - Engrenages - Saison 7

Alors que le groupe de Laure Berthaud a volé en éclats, un double homicide dans un restaurant chinois de Belleville va réunir le tandem Laure-Gilou. Ce qui apparaît comme un simple braquage ayant mal tourné se révèle être une affaire complexe qui amènera le groupe à enquêter dans des réseaux financiers occultes.

Cela faisait longtemps que j'attendais que sorte le nouvel opus de cette belle série... Et voilà que c'est fait. Et comme cela avait été le cas lors des saisons précédentes, je n'ai pas été déçu.

Globalement, cette nouvelle saison est une très grande réussite. C'est toujours aussi bien réalisé et interprété. L'histoire fait bien son job et les personnages, qui bénéficient tous d'une personnalité très fouillée, sont toujours aussi attachants. L'ensemble est trés percutant et d'une efficacité redoutable.

Bref, j'ai plus qu'aimé...

24 - 12 Monkeys - Saison 4

Le dernier combat contre l’Armée des douze Singes commence quand le Témoin revient au projet fragmentation.

J'avoue que j'ai visionné cet ultime opus juste histoire de voir où ça menait. Aprés une saison 1 plutôt sympa, une saison 2 un peu moyenne et une saison 3 intéressante, j'étais curieux de voir comment ça allait finir. Et bien c'est plutôt bof bof bof. De fait, le seul truc que j'ai vraiment apprécié, c'est qu'il y ait une vraie fin, en lieu et place des cliffhangers habituels qui font que la fin n'en est pas une. Donc voilà.

Bref, si j'ai aimé, c'est vraiment sans plus.

23 - Versailles - Saison 322 - Capitaine Marleau - Saison 1 & 221 - Future Man - Saison 220 - Snowfall - Saison 219 - Nightflyers - Saison 1
25 - Engrenages - Saison 7

Alors que le groupe de Laure Berthaud a volé en éclats, un double homicide dans un restaurant chinois de Belleville va réunir le tandem Laure-Gilou. Ce qui apparaît comme un simple braquage ayant mal tourné se révèle être une affaire complexe qui amènera le groupe à enquêter dans des réseaux financiers occultes.

Cela faisait longtemps que j'attendais que sorte le nouvel opus de cette belle série... Et voilà que c'est fait. Et comme cela avait été le cas lors des saisons précédentes, je n'ai pas été déçu.

Globalement, cette nouvelle saison est une très grande réussite. C'est toujours aussi bien réalisé et interprété. L'histoire fait bien son job et les personnages, qui bénéficient tous d'une personnalité très fouillée, sont toujours aussi attachants. L'ensemble est trés percutant et d'une efficacité redoutable.

Bref, j'ai plus qu'aimé...

24 - 12 Monkeys - Saison 4

Le dernier combat contre l’Armée des douze Singes commence quand le Témoin revient au projet fragmentation.

J'avoue que j'ai visionné cet ultime opus juste histoire de voir où ça menait. Aprés une saison 1 plutôt sympa, une saison 2 un peu moyenne et une saison 3 intéressante, j'étais curieux de voir comment ça allait finir. Et bien c'est plutôt bof bof bof. De fait, le seul truc que j'ai vraiment apprécié, c'est qu'il y ait une vraie fin, en lieu et place des cliffhangers habituels qui font que la fin n'en est pas une. Donc voilà.

Bref, si j'ai aimé, c'est vraiment sans plus.

23 - Versailles - Saison 3

Après avoir gagné la guerre contre la Hollande et résolu l’affaire des poisons, Louis est plus ambitieux que jamais. Décidé à étendre son empire pour imposer son pouvoir à l’Europe entière, il va être...

Cette ultime saison reste de niveau égal par rapport aux deux précédentes.

C'est plutôt bien réalisé et le jeu des acteurs est bon. Quant au scénario, il tient plutôt bien la route (hormis quelques anachronismes et incohérences historiques, mais peu importe). Le fil rouge, axé sur le personnage de l'homme au masque de fer, n'est finalement pas l'aspect le plus intéressant de la série. L'accent est plutôt mis sur les intrigues de cour, et sur le grondement du peuple parisien qui commence à manifester un certain mécontentement, un siècle avant la Révolution.

Bref, ce dernier opus vaut vraiment la peine d'être visionné.

22 - Capitaine Marleau - Saison 1 & 2



21 - Future Man - Saison 2

2162. Josh, Wolf et Tiger viennent d'apprendre que leur mission a échoué. Stu Camillo est, à présent, au pouvoir après avoir créé le remède. Il a lancé la délocalisation des humains sur la planète Mars. Une organisation ténébreuse"Pointed Circle" cherche à recruter Josh pour abattre Stu mais peut-il faire confiance à ces individus ? Parallèlement, Tiger ayant de plus en plus de mal avec sa nouvelle identité, cherche à s'évader...

Série joyeusement stupide et qui n'a absoluent pas le mérite de se prendre au sérieux.

Les personnages sont toujours aussi attachants. Le scénario basé sur le voyage dans le temps, il est pour sa part une excellente excuse pour enchaîner des situations extrêmement loufoques et drôles.

Bref, j'ai plutôt aimé.

20 - Snowfall - Saison 2

En 1983, le trafic de cocaïne règne en maître dans la Cité des anges et distille ses ravages dans toutes les couches de la société. Pauvreté, violence, drogue et prostitution constituent l’ADN de la ville, tandis que la ségrégation raciale bat toujours son plein. Aux blancs les villas luxueuses et la cocaïne hors de prix, aux noirs les quartiers mal famés et la marijuana. Seul point de jonction entre les deux univers : le trafic.

Sans se faire remarquer, Snowfall poursuit son ascension, s'attachant à plonger ses personnages dans une dynamique implacable où tous risquent de se bruler les ailes.

C'est bien réalisé, sans longueur. C'est bien interprété. Et l'histoire est prenante.

Bref, j'avais beaucoup aimé le premier opus. Et j'ai beaucoup aimé cette nouvelle saison.

19 - Nightflyers - Saison 1

Dans le futur, la Terre est sur le point d'être détruite. Une équipe d'explorateurs embarque à bord de l'un des vaisseaux les plus sophistiqués de la galaxie, le Nightflyer, afin d'intercepter un mystérieux engin extraterrestre qui pourrait être la clé de leur survie.

Bof bof bof... Il y a de l'idée et ça aurait pu être trés bon. Mais je ne sais pas, très vite, ça part un peu en n'importe quoi et c'est relativement difficile à suivre. A cela s'ajoute quand même pas mal de longueurs. Du coup, je n'ai que moyennement apprécié.

18 - Viking - Saison 5 (b)17 - Travelers - Saison 316 - Kingdom - Saison 115 - The Romanoffs - Saison 114 - Titan - Saison 1
20 - Snowfall - Saison 2

En 1983, le trafic de cocaïne règne en maître dans la Cité des anges et distille ses ravages dans toutes les couches de la société. Pauvreté, violence, drogue et prostitution constituent l’ADN de la ville, tandis que la ségrégation raciale bat toujours son plein. Aux blancs les villas luxueuses et la cocaïne hors de prix, aux noirs les quartiers mal famés et la marijuana. Seul point de jonction entre les deux univers : le trafic.

Sans se faire remarquer, Snowfall poursuit son ascension, s'attachant à plonger ses personnages dans une dynamique implacable où tous risquent de se bruler les ailes.

C'est bien réalisé, sans longueur. C'est bien interprété. Et l'histoire est prenante.

Bref, j'avais beaucoup aimé le premier opus. Et j'ai beaucoup aimé cette nouvelle saison.

19 - Nightflyers - Saison 1

Dans le futur, la Terre est sur le point d'être détruite. Une équipe d'explorateurs embarque à bord de l'un des vaisseaux les plus sophistiqués de la galaxie, le Nightflyer, afin d'intercepter un mystérieux engin extraterrestre qui pourrait être la clé de leur survie.

Bof bof bof... Il y a de l'idée et ça aurait pu être trés bon. Mais je ne sais pas, très vite, ça part un peu en n'importe quoi et c'est relativement difficile à suivre. A cela s'ajoute quand même pas mal de longueurs. Du coup, je n'ai que moyennement apprécié.

18 - Viking - Saison 5 (b)

Alors que Lagertha et Björn fuient les soldats d'Ivar avec l'évêque Headmund. Le règne tyrannique d'Ivar sur la Scandinavie se fait de plus en plus dur.

Que dire ? Ce nouvel opus est à l'image des précédents. La réalisation est toujours aussi efficace, les personnages sont toujours aussi attachants et l'intrigue toujours aussi prenante. Aucun signe d’essoufflement. Toujours la même constance. Rien d'autre à ajouter.

Bref, comme les saisons précédentes, j'ai beaucoup aimé et j'attends la suite avec impatience.

17 - Travelers - Saison 3

Grant MacLaren et son équipe de voyageurs doivent continuer à effectuer des missions sous la surveillance du FBI. Ils doivent traquer le voyageur insaisissable 001 et essayer d'arrêter la Faction afin de sauver le monde d'un avenir désastreux.

Bon, ben autant j'avais pas mal aimé les deux saisons précédentes, autant là, je ne sais pas. J'ai l'impression qu'il m'a manqué un truc dans l'histoire qui me permette d'accrocher. Hormis le dernier épisode, j'ai trouvé l'ensemble un peu long et quelque peu décousu.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

16 - Kingdom - Saison 1

Dans une Corée médiévale, le prince héritier se retrouve malgré lui lancé dans une dangereuse mission pour en savoir plus sur une mystérieuse épidémie qui ne tarde à se transformer en invasion de zombis.

De base, je ne suis pas forcément fan de tout ce qui a trait à l'Asie médiévale. En gros, ça ne m’intéresse pas. Ce qui m'a poussé à regarder cette série, c'est qu'il s'agit d'une histoire de zombie. De quoi donc changer de décors après les décevantes dernières saisons de The Walking Dead.

Bon, globalement, c'est pas un chef d'oeuvre. Mais ça se laisse tranquillement regardé. L'invasion de zombie se double d'une petite intrigue de palais qui ne casse pas de brique mais qui tient plus ou moins la route.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

15 - The Romanoffs - Saison 1

A chaque épisode, une histoire centrée sur une personne persuadée être une descendante de la célèbre famille royale russe.

Ben là, j'avoue que mon ressenti est un peu étrange.

La réalisation est trés bonne et est servie par un superbe casting. Chaque épisode est en outre suffisamment bien construit pour qu'on tienne sans problème jusqu'à la fin, afin de voir où l'histoire veut nous conduire.

Le petit souci, et non des moindres, c'est que je ne suis pas arrivé à comprendre ce à quoi la série, prise dans sa globalité, voulait m'amener. J'ai en effet eu l'impression de me perdre entre chaque épisode. Ou du moins de passer à côté de quelque chose. Mais peut être est-ce voulu ?

Bref, j'ai bien aimé, même si j'avoue que je suis resté sur ma faim à chaque épisode.

14 - Titan - Saison 1

En proie à une terrible malédiciton, la jeune Rachel mène un combat intérieur pour contrôler le Mal qui l'habite. La tâche est d'autant plus compliquée que des personnes cherchent à la kidnapper.

J'avoue que j'ai un peu trainé des pieds pour commencer à regarder cette série. D'une je ne suis pas vraiment fan de l'univers DC (exception faite du Batman de Frank Miller). Et de deux, j'imaginais un truc à la Flash, Arrow ou Legends of Tomorrow, séries que je n'arrive pas du tout à regarder. Et ben je dois reconnaitre que pas du tout. De fait, ça n'a vraiment rien à voir avec ce que je pensais et ça a été une bonne surprise pour moi. En effet ça ressemble plus à du Daredevil ou du Jessica Jones. Sombre et violent à souhait. Du DC version dark. Et au final, ça le fait plutôt pas mal. En tou cas, moi, j'aime bien.

C'est bien réalisé, même si certains effets spéciaux sont un peu limites (je songe notamment au tigre). C'est bien interprété. Les personnages ne sont pas inintéressants. L'histoire se tient et il y a peu de longueurs. Surtout, il se passe toujours quelque chose qui fait qu'on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer ensuite.

Bref, j'ai plutôt bien aimé. Rien de transcendantal, mais ça fait le job.

13 - El Chapo - Saison 312 - Punisher - Saison 211 - You - Saison 110 - Sex Education - Saison 109 - Le Parfum - Saison 1
15 - The Romanoffs - Saison 1

A chaque épisode, une histoire centrée sur une personne persuadée être une descendante de la célèbre famille royale russe.

Ben là, j'avoue que mon ressenti est un peu étrange.

La réalisation est trés bonne et est servie par un superbe casting. Chaque épisode est en outre suffisamment bien construit pour qu'on tienne sans problème jusqu'à la fin, afin de voir où l'histoire veut nous conduire.

Le petit souci, et non des moindres, c'est que je ne suis pas arrivé à comprendre ce à quoi la série, prise dans sa globalité, voulait m'amener. J'ai en effet eu l'impression de me perdre entre chaque épisode. Ou du moins de passer à côté de quelque chose. Mais peut être est-ce voulu ?

Bref, j'ai bien aimé, même si j'avoue que je suis resté sur ma faim à chaque épisode.

14 - Titan - Saison 1

En proie à une terrible malédiciton, la jeune Rachel mène un combat intérieur pour contrôler le Mal qui l'habite. La tâche est d'autant plus compliquée que des personnes cherchent à la kidnapper.

J'avoue que j'ai un peu trainé des pieds pour commencer à regarder cette série. D'une je ne suis pas vraiment fan de l'univers DC (exception faite du Batman de Frank Miller). Et de deux, j'imaginais un truc à la Flash, Arrow ou Legends of Tomorrow, séries que je n'arrive pas du tout à regarder. Et ben je dois reconnaitre que pas du tout. De fait, ça n'a vraiment rien à voir avec ce que je pensais et ça a été une bonne surprise pour moi. En effet ça ressemble plus à du Daredevil ou du Jessica Jones. Sombre et violent à souhait. Du DC version dark. Et au final, ça le fait plutôt pas mal. En tou cas, moi, j'aime bien.

C'est bien réalisé, même si certains effets spéciaux sont un peu limites (je songe notamment au tigre). C'est bien interprété. Les personnages ne sont pas inintéressants. L'histoire se tient et il y a peu de longueurs. Surtout, il se passe toujours quelque chose qui fait qu'on a toujours envie de savoir ce qu'il va se passer ensuite.

Bref, j'ai plutôt bien aimé. Rien de transcendantal, mais ça fait le job.

13 - El Chapo - Saison 3

El Chapo étend son empire à tous les continents, devenant à la fois l’un des hommes les plus riches et les plus recherchés au monde. Mais son ambition effrénée n’est pas du goût de ceux qui étaient jusque-là ses alliés. Le délitement de ses relations avec la DEA ainsi que le gouvernement mexicain pourrait bien provoquer sa chute.

Bon, j'avoue, c'est plus pour être à jour que parce que j'avais vraiment envie de voir cette nouvelle saison égale en qualité aux précédentes. C'est plaisant, mais sans plus. Rien à voir avec Narcos, sa grande soeur.

Bref, j'ai aimé, mais apprécie quelque part encore plus que ça soit là le dernier opus.

12 - Punisher - Saison 2

Après avoir vengé sa famille et laissé vivant son ancien ami Billy Russo à la suite d’un face à face final à la brutalité sauvage, Frank Castle, en partie délivré de ses tourments, croise cette fois-ci la route de Amy. Cette jeune adolescente est poursuivie par d’étranges tueurs professionnels et il va lui apporter son aide tout en tentant de découvrir à quelle organisation criminelle elle s’est mêlée.

Tout cela avait été le cas pour le premier opus, j'avoue que je suis un peu déçu. Tout était pourtant réuni pour que ça le fasse... Et ça le fait plutôt pas mal sur les trois premiers épisodes... Mais après, ben ça traîne et ça devient long... très long. L'action laisse place à d'interminables discussions redondantes et ennuyeuses. Et si les derniers épisodes viennent sauver l'honneur en réimpulsant un peu de ce rythme violent qu'on est en droit d'attendre dans une série comme celle-ci, c'est un peu trop tard. Le mal est fait. Un peu comme pour la première saison... De fait, le format de 13 épisodes semble une fois de plus bien artificiel.

Bref, j'ai aimé, mais vraiment sans plus, et c'est dommage car je pense qu'il y avait largement matière à bien faire.

11 - You - Saison 1

Joe, le gérant d'une librairie new-yorkaise, devient obsédé par Beck, une jeune aspirante écrivaine qui partage sa passion pour les livres et pour la poésie. Persuadé qu'ils sont faits l'un pour l'autre, il va alors se servir des réseaux sociaux pour nourrir son obsession, savoir en permanence où elle se trouve et ce qu'elle fait, et tenter de faire tomber tous les obstacles qui pourraient se dresser en travers du chemin de leur possible romance. Quitte à commettre des actes totalement fous...

C'est avec curiosité que je me suis lancé dans le visionnage de cette nouvelle série. A tout dire, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Ben après visionnage, j'aurai tendance à dire "bof bof bof"...

Non que ça soit mauvais. C'est plutôt bien réalisé et interprété. Mais quelque part, c'est du déjà vu, et en moins bien. Car on ne peut pas ne pas penser à Dexter. Or, exception faite de la dernière saison totalement ratée, Dexter est pour moi une série d'anthologie sur les terres de laquelle il est extrêmement difficile de marcher. You a essayé et au final, ben je ne suis absolument pas convaincu. C'est convenu, plein de clichés et parfois même un peu mièvre. Dommage, car il y avait, je pense, de quoi faire.

Bref, j'ai plutôt moyennement aimé...

10 - Sex Education - Saison 1

La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d'une mère sexologue, dans la création d'une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée...

Alors, là, je suis mitigé.

Disons qu'au début, j'ai eu peur. J'y ai vu une série pour ados un peu lourde et potache un peu inconsistante, à la American Pie. Non que j'ai quoi que ce soit à l'enconte de ce genre un peu particulier. Mais, comme j'ai déjà pu le dire, j'ai passé l'âge...

Et puis... je crois que mon côté éducateur de djeuns à pris le dessus et m'a permis d'apprécier du point de vue éducatif. Cette série peut en effet être une bonne accroche pour aborder justement le genre de questions qu'un ados peut éventuellement se poser. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça apporte des réponses. Mais pour l'éduc que je suis, je pense que ça peut servir d'une bonne entrée en matière pour certains, d'une base relativement sympathique à partir de laquelle il est possible d'amener à la discussion. Enfin, moi, je pense que cela pourra éventuellement me servir...

Voilà, je sais que cela peut paraître un peu particulier en terme d'avis, mais là, c'est venu titiller quelque chose chez le professionnel que je suis. On ne se refait pas. Du coup, j'ai bien apprécié. Mais je conviens que tout le monde n'est pas éduc...

09 - Le Parfum - Saison 1

Six adolescents pensionnaires se lient d'amitié autour d'une passion commune pour le parfum. Lorsque, des années plus tard, l'un d'entre eux est violemment assassiné, de troublants secrets sont mis à jour tandis que la police enquête sur chacun des membres du groupe.

Contrairement à ce à quoi je m'attendais, cette série est non pas une adaptation du célébre roman du même nom. Non, de fait l'oeuvre constitue en elle même un élément fondamental de l'histoire, venant inspirer toute une série d'évènements à la fois passés et présents.

Sombre et pénétrante, presque glauque, cette série allemande offre donc un hommage qui s'avère finalement plutôt bien réussi au roman du même nom. C'est en effet plutôt bien réalisé et l'histoire se tient, malgré de nombreuses longueurs et des personnages parfois trop caricaturaux.

Bref, j'ai plutôt bien aimé, mais sans plus.

08 - Billions - Saison 307 - The Orville - Saison 106 - Luther - Saison 505 - The Miniaturist04 - The ABC Murders
10 - Sex Education - Saison 1

La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d'une mère sexologue, dans la création d'une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée...

Alors, là, je suis mitigé.

Disons qu'au début, j'ai eu peur. J'y ai vu une série pour ados un peu lourde et potache un peu inconsistante, à la American Pie. Non que j'ai quoi que ce soit à l'enconte de ce genre un peu particulier. Mais, comme j'ai déjà pu le dire, j'ai passé l'âge...

Et puis... je crois que mon côté éducateur de djeuns à pris le dessus et m'a permis d'apprécier du point de vue éducatif. Cette série peut en effet être une bonne accroche pour aborder justement le genre de questions qu'un ados peut éventuellement se poser. Je n'irai pas jusqu'à dire que ça apporte des réponses. Mais pour l'éduc que je suis, je pense que ça peut servir d'une bonne entrée en matière pour certains, d'une base relativement sympathique à partir de laquelle il est possible d'amener à la discussion. Enfin, moi, je pense que cela pourra éventuellement me servir...

Voilà, je sais que cela peut paraître un peu particulier en terme d'avis, mais là, c'est venu titiller quelque chose chez le professionnel que je suis. On ne se refait pas. Du coup, j'ai bien apprécié. Mais je conviens que tout le monde n'est pas éduc...

09 - Le Parfum - Saison 1

Six adolescents pensionnaires se lient d'amitié autour d'une passion commune pour le parfum. Lorsque, des années plus tard, l'un d'entre eux est violemment assassiné, de troublants secrets sont mis à jour tandis que la police enquête sur chacun des membres du groupe.

Contrairement à ce à quoi je m'attendais, cette série est non pas une adaptation du célébre roman du même nom. Non, de fait l'oeuvre constitue en elle même un élément fondamental de l'histoire, venant inspirer toute une série d'évènements à la fois passés et présents.

Sombre et pénétrante, presque glauque, cette série allemande offre donc un hommage qui s'avère finalement plutôt bien réussi au roman du même nom. C'est en effet plutôt bien réalisé et l'histoire se tient, malgré de nombreuses longueurs et des personnages parfois trop caricaturaux.

Bref, j'ai plutôt bien aimé, mais sans plus.

08 - Billions - Saison 3

La guerre continue entre Bobby Axelrod et Chuck Rhoades et les retombées pourraient bien être dévastatrices. Ils ont franchi de nombreuses limites, violé trop de lois et ruiné beaucoup de vies. Alors que l'argent, le pouvoir et la justice sont en jeu, ils feront tout pour sauver leur peau. Mais quand la loyauté se paye, à qui pouvez-vous faire confiance ?

Alors là, j’avoue que je ne sais pas trop… Autant je trouve que ce nouvel opus est bien mené et servi par un très bon casting (spéciale dédicace à John Malkovitch excellent dans le rôle d’un milliardaire russe à qui on ne la lui fait pas), autant j’ai trouvé ça parfois très long. Non que cela soit dénué d’intérêt. Mais il m’a manqué un petit truc, d’où un certain ennui déjà ressenti lors des saisons précédentes.

Bref, j’ai moyennement apprécié.

07 - The Orville - Saison 1

Les aventures de l'équipage de bras cassés d'Orville, un vaisseau spatial de la flotte interstellaire terrienne plus de toute fraîcheur, 400 ans dans le futur...

Du space opera à l'ancienne, bien fun comme j'aime, avec les moyens d'aujourd'hui. Ou comment faire du neuf avec du vieux. Mais ça marche plutôt pas mal...

Le ton est assez léger, même si chaque épisode peut, de loin (parfois de trés loin, j'en conviens), prêter à réflexion sur différents sujets de société. Si je devais oser un parallèle, je dirai qu'il y a dans cette série un soupçon de Doctor Who mélé à du Star Trek (et là, j'entends déjà les puristes crier...). Quoiqu'il en soit, si l'humour est inégal et parfois potache, l'ensemble demeure finalement plaisant et donne envie de voir la suite...

Bref, c'est assez divertissant dés lors qu'on aborde les choses au second ou troisième degré, et au final, j'ai plutôt bien aimé.

06 - Luther - Saison 5

Une nouvelle vague de meurtres abominables perpétrés dans les rues de Londres amène l'enquêteur John Luther à faire face à nouveau aux profondeurs de la dépravation humaine. Alors que le nombre de corps continue de croître, et que le gangster George Cornelius fait pression, Luther saura-t-il coincer le tueur et sauver sa propre peau ?

Aprés quatre longues années d'attente, le voici enfin de retour...

A l'image des saisons précédentes, ce cinquième opus nous plonge de nouveau dans une intrigue pour le moins glauque, sans aucune concession. Tout concourt dans cette nouvelle saison à démontrer, si cela était encore nécessaire, tout le génie britannique en terme de série policière plus que dark. La mise en scéne est excellente. Le jeu des acteurs l'est tout autant, et c'est un véritable plaisir de retrouver Idris Elba et Ruth Wilson plongés tous deux dans une spirale infernale où se mélent amour, haine et violence, le tout sur fond d'enquête de meurtres en séries perpétrés par un beau psychopathe.

Bref, j'ai vraiment aimé.

05 - The Miniaturist

Amsterdam, 1686. Nella Oortman épouse un riche marchand dans l'espoir de trouver amour et prospérité. A seulement 18 ans, la jeune femme découvre un monde peuplé de sombres secrets et de mystères qui lui font craindre pour sa vie.

Une mini-série à l'image de l'âge d'or de la peinture hollandaise. Décors, costumes, jeux de lumière, accords de couleurs, cadrages... tout vient servir une histoire qui tient plutôt bien et qui nous offre un beau portrait d’une société rongée par les préjugés, effrayée par les différences et abattue par les mensonges qui servent à tout justifier. Certes les amateurs d'actions seront peut-être frustrés mais les esthètes se régaleront.

Bref, j'ai bien aimé.

04 - The ABC Murders

Hercule Poirot est confronté à un mystérieux tueur en série qui laisse pour seul indice un guide des chemins de fer "A.B.C." sur les scènes de crime.

A ceux qui attendent une adaptation fidèle, passez votre chemin. L'intrigue initiale reste relativement respectée, mais cette adaptation de "ABC contre Poirot" présente, en termes d'ambiance, en termes de narration ou de canevas arrière, une réécriture de l’½uvre d'Agatha Christie. Le ton est beaucoup sombre, le détective est vieillissant et en bute à son passé.

Malgré cela, et peut-être à cause de cela, cette série est joliment tournée, comme un thriller pas trop glauque mais réellement sombre. Les acteurs sont justes. Le ton est cohérent avec le sujet. La réalisation est rondement menée.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

03 - Hidden - Saison 102 - The patriot - Saison 201 - The patriot - Saison 1
07 - The Orville - Saison 1

Les aventures de l'équipage de bras cassés d'Orville, un vaisseau spatial de la flotte interstellaire terrienne plus de toute fraîcheur, 400 ans dans le futur...

Du space opera à l'ancienne, bien fun comme j'aime, avec les moyens d'aujourd'hui. Ou comment faire du neuf avec du vieux. Mais ça marche plutôt pas mal...

Le ton est assez léger, même si chaque épisode peut, de loin (parfois de trés loin, j'en conviens), prêter à réflexion sur différents sujets de société. Si je devais oser un parallèle, je dirai qu'il y a dans cette série un soupçon de Doctor Who mélé à du Star Trek (et là, j'entends déjà les puristes crier...). Quoiqu'il en soit, si l'humour est inégal et parfois potache, l'ensemble demeure finalement plaisant et donne envie de voir la suite...

Bref, c'est assez divertissant dés lors qu'on aborde les choses au second ou troisième degré, et au final, j'ai plutôt bien aimé.

06 - Luther - Saison 5

Une nouvelle vague de meurtres abominables perpétrés dans les rues de Londres amène l'enquêteur John Luther à faire face à nouveau aux profondeurs de la dépravation humaine. Alors que le nombre de corps continue de croître, et que le gangster George Cornelius fait pression, Luther saura-t-il coincer le tueur et sauver sa propre peau ?

Aprés quatre longues années d'attente, le voici enfin de retour...

A l'image des saisons précédentes, ce cinquième opus nous plonge de nouveau dans une intrigue pour le moins glauque, sans aucune concession. Tout concourt dans cette nouvelle saison à démontrer, si cela était encore nécessaire, tout le génie britannique en terme de série policière plus que dark. La mise en scéne est excellente. Le jeu des acteurs l'est tout autant, et c'est un véritable plaisir de retrouver Idris Elba et Ruth Wilson plongés tous deux dans une spirale infernale où se mélent amour, haine et violence, le tout sur fond d'enquête de meurtres en séries perpétrés par un beau psychopathe.

Bref, j'ai vraiment aimé.

05 - The Miniaturist

Amsterdam, 1686. Nella Oortman épouse un riche marchand dans l'espoir de trouver amour et prospérité. A seulement 18 ans, la jeune femme découvre un monde peuplé de sombres secrets et de mystères qui lui font craindre pour sa vie.

Une mini-série à l'image de l'âge d'or de la peinture hollandaise. Décors, costumes, jeux de lumière, accords de couleurs, cadrages... tout vient servir une histoire qui tient plutôt bien et qui nous offre un beau portrait d’une société rongée par les préjugés, effrayée par les différences et abattue par les mensonges qui servent à tout justifier. Certes les amateurs d'actions seront peut-être frustrés mais les esthètes se régaleront.

Bref, j'ai bien aimé.

04 - The ABC Murders

Hercule Poirot est confronté à un mystérieux tueur en série qui laisse pour seul indice un guide des chemins de fer "A.B.C." sur les scènes de crime.

A ceux qui attendent une adaptation fidèle, passez votre chemin. L'intrigue initiale reste relativement respectée, mais cette adaptation de "ABC contre Poirot" présente, en termes d'ambiance, en termes de narration ou de canevas arrière, une réécriture de l’½uvre d'Agatha Christie. Le ton est beaucoup sombre, le détective est vieillissant et en bute à son passé.

Malgré cela, et peut-être à cause de cela, cette série est joliment tournée, comme un thriller pas trop glauque mais réellement sombre. Les acteurs sont justes. Le ton est cohérent avec le sujet. La réalisation est rondement menée.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

03 - Hidden - Saison 1

La découverte du corps d'une jeune fille près d'un lac déclenche une enquête menée par la police locale. Très vite, ils découvrent qu'elle a été séquestrée pendant de nombreuses années et se mettent donc à la recherche du tueur qui n'en est peut-être pas à son premier meurtre...

Même si le rythme est lent, que le déroulement est linéaire et qu'il n'y a quasiment aucune surprise, c'est une série plutôt agréable à suivre, car plutôt rondement menée. Elle s'inscrit totalement dans la continuité de Broadchurch ou de Happy Valley, confirmant par là même la virtuosité britannique à réaliser de belles séries sombreset sinistres à souhait.

Bref, j'ai plutôt pas mal aimé. C'est pas transcendantal, mais ça se laisse suivre avec plaisir et avec un certain intérêt.

02 - The patriot - Saison 2

Après avoir à peine survécu à sa couverture dans le Midwest, l'agent de renseignement américain John Tavner se retrouve sans son sac contenant près de 11 millions d'euros et n'est toujours pas près de l'objectif d'influencer l'élection Présidentielle Iranienne. Son père exige cette fois des mesures plus extrêmes : l'assassinat du candidat pro-nucléaire dans un complexe parisien lourdement gardé. Pour cette opération secrète aux enjeux élevés et aux ramifications mondiales profondes, John est accompagné de sa mère.

Toujours aussi improbable (pour reprendre le bon mot de Fanny), la nouvelle saison démarre exactemment là où s'achevait la saison 1, nous permettant ainsi de continuer à suivre notre héros s'enfoncer dans sa dépression tandis que les événements se précipitent autour de lui.

Malgré un côté pour le moins plombant, j'ai retrouvé dans cette saison tout ce qui m'avait plu dans la première, tant dans la fond que dans la forme. La réalisation est toujours aussi soignée, l'histoire est toujours aussi bien construite. Cela confère à l'ensemble une esthétique bien souvent surprenante et pleine d'émotions, avec une touche d'humour réccurent toujours aussi décalé.

Bref, tout autant que le première saison, j'ai beaucoup aimé et recommande à tous cette belle série.

01 - The patriot - Saison 1

Le quotidien d'un agent secret est parfois extrêmement compliqué. La dernière mission de John Tavner l'amène à se faire passer pour un cadre moyen d’une entreprise du Midwest spécialisée dans les canalisations. La tâche s'annonce d'autant plus ardue qu'il doit travailler sans filet et sous "couverture non officielle". Victime d’un syndrome de stress post-traumatique, de l’incompétence du gouvernement fédéral et des difficultés liées à sa couverture dans l’entreprise, Tavner est confronté à une série de déconvenues de plus en plus sérieuses, qui mettent en péril sa mission et l'obligent à choisir entre plusieurs mauvaises solutions. À mesure qu’il met à jour les plans de ses ennemis et tente de cacher ses découvertes, la situation ne fait que s’envenimer. Poussé jusqu'à ses limites, notre espion est à deux doigts d'atteindre le point de rupture...

Un petit bijou histoire de bien commencer l'année. Certes, c'est un peu particulier. A l'image de son héros dépressif, il régne une atmosphère assez morose, mais dans un même temps, c'est beau et c'est surtout plein d'humour décalé comme j'aime...

Les acteurs sont bons. La réalisation est trés soignée, d'où une esthétique particulière qui peut susciter l'émotion. Quant à l'intrigue, elle est rondement ficelée. C'est assez lent, mais sans longueur. C'est surtout plein de rebondissements qui ont réussi à me tenir en haleine tout au long des 10 épisodes.

Bref, cette série vaut vraiment le détour et c'est sans réticence aucune que je vais me lancer de ce pas dans la seconde saison.