";
Loading...
Loading...
Arménie (159 événements)

Tags
Abkhazie - Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Allemagne (RDA) - Allemagne (RFA) - Andorre - Angleterre - Angola - Arabie Saoudite - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Barbade - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bermudes - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bornéo - Bosnie - Botswana - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Comores - Congo - Corée - Corée du Nord - Corée du Sud - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Emirats arabes unis - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Eswatini - Etats Unis - Éthiopie - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée équatoriale - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Haute-Volta - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Iles Marshall - Iles Vierges, - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizistan - Kosovo - Koweit - Laos - Lesotho - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Malawi - Maldives - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Maurice - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - Namibie - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Guinée - Nouvelle Zélande - Oman - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Porto Rico - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Rhodésie - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - Samoa - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Suriname - Syrie - Tadjikistan - Taiwan - Tanganyika - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tonga - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turkménistan - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zaïre - Zambie - Zanzibar - Zimbabwe

Abbassides - Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Celtes - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Fatimides - Francs - Frisons - Gètes - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Mamelouks - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Omeyyades - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Sassanides - Saxons - Séleucides - St Empire - Suèves - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths - Zapotèques

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Asie Centrale - Asie Mineure - Avignon - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Caucase - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Galapagos - Gaule - Germanie - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Java - Jérusalem - Lydie - Mayotte - Mésie - Mésopotamie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Nubie - Pannonie - Péninsule Arabique - Phrygie - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Ste-Hélène - Tahiti - Valachie - Venise

Alexandre - Attila - Auguste - Bélisaire - Boulanger - Camus - Cartouche - Chaplin - Charlemagne - Christophe Colomb - Churchill - Danton - De Gaulle - Dreyfus - Eichmann - Einstein - Epicure - Freud - Galilée - Gandhi - Garibaldi - Gengis Khan - Hannah Arendt - Hannibal - Jaurès - Jeanne d'Arc - Jésus - Jules César - Louise Michel - Luther - Mahomet - Marc Aurèle - Masséna - Mata Hari - Molière - Montaigne - Mozart - Mustafa Kemal - Napoléon - Napoléon III - Nietzsche - Olympe de Gouges - Pépin le Bref - Périclès - Picasso - Richelieu - Robespierre - Rommel - Rosa Luxemburg - Rousseau - Scipion l'Africain - Sénèque - Socrate - Tamerlan - Thémistocle - Vasco de Gama - Victor Hugo - Voltaire - Zola

Cent Jours - Commune - Consulat - COVID - Crise de Suez - Croisades - Expédition Magellan - Fronde - Ier Empire - IIème Empire - Insurrection de Budapest - Printemps de Prague - Révolte des Boxers - Révolution allemande - Révolution des Oeillets - Révolution Française - Révolution Russe

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance des États-Unis - Guerre d'Indochine - Guerre de 1812 - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre des Boers - Guerre des Deux-Roses - Guerre des Gaules - Guerre du Golfe - Guerre du Viet Nam - Guerre du Yom Kippour - Guerre Froide - Guerres balkaniques - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Bataille d'Austerlitz - Bataille de Stalingrad - Bataille de Verdun - Bataille des Ardennes - Campagne de Russie

ASEAN - Croix Rouge - Europe - FMI - Mercosur - MSF - OMC - OMS - ONU - OPEP - OTAN - SDN - UNESCO - UNICEF


Période
(159 événements)

Décembre
 
Les Arméniens révoltés sont vaincus en Assyrie par Vaumisa, un des généraux de Darius. La révolte arménienne dure jusqu'en juin 521 av. J.-C., malgré les victoires de Vaumisa et de Dadar¨i. Le nom d'Arménie apparaît pour la première fois dans l'inscription de Behistun, commémorant la victoire de Darius. L'Arménie conquise est organisée en satrapie mais garde une large autonomie.
Novembre
 
Après Gaugamèles, Mithrénès, un Perse rallié qui en 334 av. J.-C. avait livré à Alexandre la forteresse de Sardes, est nommé satrape d’Arménie.
Avril
 
Néoptolème, général de Perdiccas qui a fait défection, est battu et tué par Eumène de Cardia.
 
Début de l'expédition d'Antiochos III -l'Anabase- dans les satrapies orientales et dans l'Inde. Antiochos envahit l’Arménie par la Commagène et la Cappadoce. Il assiège Arsamosata, soumet Xerxès, le dynaste de Sophène, qui épouse Antiochis, sa sœur et accepte de payer tribut ; Xerxès sera assassiné par son épouse6. Antiochos III nomme Artaxias et Zariadris comme stratèges en Arménie et en Sophène.
 
Le roi séleucide Antiochos III qui a fait la conquête de l'Arménie, de la Parthie et de la Bactriane, atteint l'Indus par la vallée du Kaboul. Il signe un accord avec divers princes indiens de la région du Pendjab, dont le roi Sophagasenus, qui lui fournissent des éléphants de guerre.
 
Tigrane II d'Arménie est allié avec le roi du Pont, son beau-père Mithridate VI, qui le couvre à l’ouest face aux Romains. Il prend les armes pour récupérer les 70 districts arméniens annexés par les Parthes à son avénement. Il conquiert ensuite l’Adiabène et l’Atropatène, marche jusqu’à Arbèles et Ninive. Il impose sa suzeraineté sur les territoires parthes de Gordyène, d’Adiabène, d’Arzanène, la Mygdonie (pays de Nisibe) et l’Osroène. Il entre ensuite en Médie, jusqu’à Ecbatane où il incendie la forteresse d’Adrapana et chasse le satrape arsacide. Au nord, il reçoit l’hommage de l’Ibérie et de l’Albanie. Tigrane prend le titre de « Roi des Rois », jusqu’alors réservé aux souverains parthes.
 
Tigrane II d'Arménie s’empare de la Syrie du nord au détriment des Séleucides, à l’appel des habitants d’Antioche. Le roi Philippe Philadelphe s'enfuit probablement en Cilicie, où il est rattrapé et mis à mort. Tigrane II annexe la Phénicie et la Cilicie Plane à l’exception de Séleucie de Piérie, ainsi que de Zeugma sur l’Euphrate.
 
Phraatès III succède à son père Sanatrocès comme roi des Parthes. Le royaume Parthe s’effondre et voit son territoire très réduit par Tigrane II, roi d'Arménie.
 
Tigrane II d'Arménie avance jusqu’à Ptolémaïs avec une puissante armée et assiège et prend la ville tenue par la princesse séleucide Cléopâtre V Séléné, qui est faite prisonnière.
Juillet
 
Lucullus prend position sur une hauteur face à Cabira. La cavalerie pontique, qui attaque ses convois de ravitaillements venus de Cappadoce, est repoussée avec de lourdes pertes. Mithridate renonce à un engagement général, décide de se retirer en Arménie Mineure, où il espère obtenir le soutien de son allié Tigrane II d'Arménie. Sa tentative de retraite tourne au désastre, et Lucullus en profite pour détruire le gros de ses forces ; Mithridate réussit à s’échapper de justesse en Arménie.
Janvier
 
Tigrane II d'Arménie reçoit à Antioche une délégation de Lucullus conduite par Appius Claudius Pulcher pour exiger la reddition de Mithridate VI. Tigrane refuse et les relations diplomatiques sont rompues entre Rome et l’Arménie.
Juillet
 
Lucullus envahit l’Arménie sans l’autorisation du Sénat romain après que Tigrane II le Grand eut refusé de livrer Mithridate VI ; il traverse la Cappadoce avec ses meilleures troupes passe l’Euphrate à Tomisa et entre en Sophène, puis traverse l’Anti-Taurus jusqu’à Amida.
Juillet
 
Seconde campagne de Lucullus en Arménie (→ Décembre). Il assiège Artaxata, l’ancienne capitale, mais se heurte à un ennemi qui le harcèle sans cesse, sans pouvoir le saisir. Son armée, épuisée et décimée par la rigueur du climat, se mutine et il doit se retirer en Mésopotamie pour se ravitailler. Il assiège et prend Nisibe où il passe l’hiver.
Juillet
 
Mithridate VI bat Triarius à Zéla ; Lucullus, qui a quitté l’Arménie au printemps, arrive trop tard. Les Romains doivent évacuer le Pont et la Cappadoce et se retirer sur la province d’Asie. À Rome, Lucullus attend son triomphe en donnant de grands festins qui font sa renommée plus que ses succès militaires.
Mai
 
Pompée quitte la Cilicie sécurisée par les trois légions de Marcius Rex pour relever Lucullus de son commandement en Galatie. Il rencontre Lucullus à Danala, chez les Trocmes, puis marche sur le Pont contre Mithridate VI, qui refuse l’affrontement direct ; Pompée franchit le haut Euphrate, entre en Acilisène, mais Mithridate lui bloque le passage en s’établissant à Dastira. Pompée repasse alors l’Euphrate pour l’Arménie pontique où il reçoit des renforts de Cilicie. Il reprend l’offensive et assiège Dastira. Mithridate s’enfuit à la faveur de la nuit, Pompée le poursuit, le surprend de nuit dans la vallée du Lycos, à l’emplacement de la future Nicopolis, et taille en pièces ses troupes. Mithridate se réfugie dans la forteresse de Sinoria, puis va rejoindre Tigrane, mais celui-ci rompt l’alliance avec son beau-père et met sa tête à prix. Il part alors vers le nord et franchit le Phase, passe en Colchide où Pompée renonce provisoirement à le poursuivre.
Septembre
 
Pompée traverse l’Euphrate, descend la vallée de l’Araxe en direction d’Artaxata, la capitale arménienne.
 
Pompée renouvelle le traité d’alliance avec les Parthes. Phraatès III reprend le titre de Roi des rois usurpé par Tigrane II d’Arménie, qui se trouve alors en situation difficile. Le fils de Tigrane, révolté contre son père, se réfugie auprès de Phraatès, qui lui donne sa fille en mariage et lui accorde une armée pour détrôner Tigrane. Il échoue, et va offrir ses services à Pompée qui marche sur l’Arménie. Tigrane, après avoir repoussé les Parthes, offre sa soumission à Pompée et lui cède la Syrie, la Cappadoce et la Sophène. Il garde ses États et devient vassal de Rome. Les troupes romaines, divisées en trois corps, hivernent sur la Koura.
Décembre
16/12
La veille de la fête des Saturnales, le roi des Albains Orosès attaque Metellus Celer, qui commande un des corps d’armée stationnés sur la Koura, et envoie d’autres troupes contre Lucius Flaccus et Pompée. L’attaque est repoussée.
Juillet
 
Phraatès profite du départ de Pompée pour envahir le sud de l’Arménie. Tigrane est battu. Phraatès envoie un message à Pompée lui reprochant d’avoir rompu ses engagements. Ce dernier s’abstient d’intervenir.
Juin
 
Campagne de Marc Antoine en Arménie. Le roi Artavazde II est détrôné et fait prisonnier avec sa famille pour sa versatilité en 36 av. J.-C.. Les Arméniens résistent et élisent un fils du roi qui a réussi à s’enfuir, Artaxias II, mais Marc Antoine le contraint à se réfugier chez les Parthes. Canidius Crassus occupe l’Arménie avec une forte garnison. Marc Antoine emmène Artavazde en Égypte pour l’offrir à Cléopâtre VII.
Juillet
 
Marc Antoine s’avance jusqu'à l’Araxe et renouvelle l’alliance avec le roi Artavazde d’Atropatène qui s’est querellé avec Phraatès IV. Il se résout à affronter Octavien.
 
Auguste envoie Tibère avec une armée en Arménie, qui rétablit Tigrane III.
 
Caius César signe un traité de paix avec le roi des Parthes Phraatès V (Phraatecès) sur l'EuphrateLe roi des Parthes laisse aux Romains les mains libres en Arménie, révoltée contre Rome après la mort du dernier des Artaxiades, Tigrane IV.
 
Publius Sulpicius Quirinius devient Conseiller en chef de Caius en Arménie pour remplacer Marcus Lollius.
 
Caius César intervient en Arménie et porte Ariobarzane II sur le trône. L'Arménie est désormais gouvernée par des princes étrangers imposés par Rome jusqu'en 53. Elle connaît de grands désordres, auxquels participe la noblesse corrompue.
 
La dynastie arménienne Artaxiad est renversée par les Romains.
 
Vonones, le roi d'Arménie, est convoqué en Syrie par le gouverneur romain Creticus Silanus.
 
Germanicus place Artaxias III Zénon, fils de Polémon du Pont et de Pythodoris de Trallès à la tête du Royaume d'Arménie. Il réduit la Commagène et la Cappadoce en province romaine.
 
Le Roi des Parthes Artaban entreprend une action militaire contre les Romains pour le contrôle de l'Arménie.
 
Rhadamiste s'empare du trône d'Arménie après avoir fait assassiner son oncle Mithridate.
 
Le peuple d’Arménie se soulève contre la noblesse corrompue et Rhadamiste, allié de Rome et appelle les Parthes. Vologèse Ier envahit l'Arménie, prend les capitales Artaxate et Tigranocerte et chasse les Ibères du pays. Il place sur le trône son frère Tiridate Ier, en dépit du traité de 20 av. J.-C. qui donnait à Rome le droit de désigner le souverain arménien ; une épidémie décime ses troupes durant l'hiver, et il doit se retirer, laissant Rhadamiste reprendre le pouvoir.
 
Corbulon est envoyé en Asie et prend la direction des opérations à la frontière de l'Arménie pour lutter contre les Parthes.
 
Tiridate Ier d'Arménie monte sur le trône du royaume d'Arménie et fonde la dynastie des Arsacides d'Arménie.
 
Au début de l'année, une révolte éclate dans le royaume d'Arménie du roi Radamisto qui doit fuir. Avant de fuir Radamisto mourant laisse sa femme enceinte Zénobie, qui est sauvée par le nouveau roi d'Arménie, Tiridate I. L'ascension au trône de ce dernier a été organisée par son frère Vologase Ier, roi des Parthes, qui veut reprendre le contrôle de la région arménienne au détriment des Romains. Vologase I, cependant, doit retourner d'urgence en Perse car son frère Vardane II se rebelle contre son gouvernement. Il ne reste plus qu'à conclure un accord de paix avec les Romains : ils reconnaîtront le gouvernement de Tiridate Ier en Arménie, mais en état de "clientèle".
 
Guerre d'escarmouche entre Rome et les Parthes en Arménie. Corbulon profite de l’accalmie pour rétablir la discipline.
Mars
 
Début de la campagne d'Arménie (→ 63). Victoire de Corbulon contre Tiridate Ier d'Arménie et Vologèse Ier, roi des Parthes ; après le massacre de la garnison parthe de Volandum et la prise d'Artaxata, les armées romaines hivernent en Arménie.
Juillet
 
Corbulon prend Tigranocerte. Il installe Tigrane VI, prince cappadocien, comme souverain d'Arménie.
 
Tigrane VI de Cappadoce, roi-client de Rome, envahit l'Adiabène ; Corbulon demande à Rome un commandement séparé pour l'Arménie, puis traite avec Vologèse Ier, roi des Parthes, et s'accorde pour une évacuation conjointe de l'Arménie par les troupes romaines et parthes.
 
Arrivée en Orient du légat de Cappadoce, Lucius Caesennius Paetus ; les Parthes reprennent la guerre en Arménie après l'échec de leur ambassade à Rome. Paetus ravage l'Arménie.
 
Les Romains sont vaincus à Rhandeia : deux légions sont anéanties par les Parthes, commandés par le roi Tiridate Ier. Lucio Cesennio Peto se rend et décide de se retirer avec les survivants en Syrie.
 
Arrivée à Rome d'une ambassade parthe de Vologèse Ier après que la capitulation à Rhandeia du gouverneur de Cappadoce, L. Caesennius Paetus. Les Romains refusent la paix. Paetus est rappelé et le commandement des opérations en Arménie est de nouveau confié à Corbulon. Il réorganise ses troupes, passe l'Euphrate. Tiridate et Vologèse refusent de livrer bataille et négocient la paix à Rhandeia. Tiridate, cadet de la dynastie parthe, est reconnu comme roi d’Arménie sous le protectorat romain.
 
Corbulo, après une alternance d'événements dans la guerre contre les Parthes, stipule un accord de protectorat aimablement accueilli par le roi Tiridate Ier, qui prend la place de Tigrane IV.
Avril
 
A la suite d’un accord, Tiridate Ier va à Rome et reçoit de Néron le bandeau royal d’Arménie. La dynastie Arsacide règne sur le pays pendant plus de trois siècles.
 
Trajan, à Athènes, reçoit une ambassade parthe lui indiquant que Axidarès a été déposé en Arménie et demandant l'accord de Trajan pour y installer son frère Parthamasiris. Trajan rejette tout en bloc ainsi que les cadeaux diplomatiques.
Juin
 
Offensive parthe sur l'Arménie. Le roi des Parthes Vologèse IV y envoie son général Chosroès, qui chasse du trône le roi Sohaemus, vassal de Rome et le remplace par un Arsacide, Pacoros. Début de la guerre des Parthes (→ 165).
Septembre
 
Le roi Parthes Vologèse IV pénètre dans le royaume d'Arménie, un État-client de Rome, expulse le roi (Sohaemus ?) et installe Pakoros, arsacide comme lui, sur le trône.
 
Statius Priscus, le gouverneur romain de Cappadoce, expulse les Parthes d'Arménie et installe Arsacidus Sohaemus, protégé de Rome, sur le trône. Il prend la capitale arménienne Artaxata à la fin de l'année, puis après l'avoir détruite, en reconstruit une nouvelle à Valarshapat, nommé Kainepolis, qui reçoit une forte garnison.
 
Fin de la guerre des Parthes. Les Parthes abandonnent l'Arménie et la Mésopotamie occidentale, qui passent sous protectorat romain. La frontière fluviale est établie sur le haut Tigre. Les Romains établissent une garnison à Doura Europos sur l'Euphrate, un point de contrôle pour la route commerciale vers le golfe Persique.
Mai
 
Caracalla arrive à Antioche où il établit son quartier général. Il envoie son affranchi Théocrite à la tête d'une armée pour envahir l'Arménie, mais il est battu.
Juillet
 
Sévère Alexandre envoie trois armées contre les Perses qui ont envahi la Mésopotamie romaine ; l'une envahit l'Atropatène au nord-est par l'Arménie, la seconde passe au sud-est par la vallée de l'Euphrate, la troisième, dirigée par l'empereur lui-même, prend la route médiane vers Hatra. La stratégie fonctionne jusqu'à la défection de l'empereur, qui arrête sa progression sans entrer en pays ennemi pour appuyer les deux autres corps. L'armée du sud, isolée, est décimée par les Perses, tandis que le reste des troupes souffre de la chaleur et des maladies. Sévère Alexandre ordonne à l'armée du nord de se retirer sur la frontière et rentre à Antioche.
Avril
 
Philippe l'Arabe traite immédiatement avec Chahpuhr Ier, lui verse une rançon et abandonne le protectorat romain sur l’Arménie au profit des Sassanides, mais conserve la Mésopotamie romaine. Philippe remonte l’Euphrate, et dresse un cénotaphe au sud de Circesium à la mémoire de Gordien III. Il laisse son frère Priscus pour gouverner en Orient à partir d'Antioche et part pour Rome.
 
Un prince parthe d’Iran, Anak, se réfugie à la cour du roi d’Arménie Tiridate II ; une fois installé à Artachat, il assassine traîtreusement le roi. Dans la confusion qui suit cet assassinat, les Perses envahissent l’Arménie. Avant de mourir, Tiridate a eu le temps de faire exécuter Anak et les siens.
 
Seconde campagne victorieuse d'Odénat de Palmyre contre les Perses en Mésopotamie, au service de l'empereur Gallien, ce qui lui vaut l'alliance de l'Arménie ; il avance jusqu'au Tigre et Chahpuhr Ier doit se retirer. Odénat s'approche de Ctésiphon avant de se retirer à la frontière romaine plutôt que de risquer d'être coupé de ses lignes de ravitaillement. À son retour à Antioche, il se proclame Roi des rois, le titre royal perse, et confère le même rang à son fils ainé Herodes ; Gallien lui reconnait le titre militaire d'Imperator, qui n'implique pas la pleine souveraineté.
 
Dioclétien qui excelle dans la stratégie signe un traité de paix avec Bahram II, le roi de Perse, et installe Tiridate iii comme roi d'Arménie sous le protectorat de Rome.
 
Tiridate III d'Arménie occupe la partie sous domination sassanide de l'Arménie avec une assistance militaire romaine et la noblesse arménienne révoltée contre les occupants. Le satrape perse Mamgo et sa cavalerie de mercenaires chinois, manquant de soutien des Perses, prend son parti et l’assiste dans le maintien de la conquête.
Mai
 
Le roi sassanide de Perse Narseh chasse Tiridate III d'Arménie d'Assyrie puis reprend toute l'Arménie ; Tiridate III se réfugie dans l'empire romain.
 
Début de la guerre persique. Narses, roi sassanide de Perse, envahit l'ouest de l'Arménie, reprend la partie de la Mésopotamie cédée par Vahram II en 287, et avance jusqu'en Syrie, repoussant la défense romaine.
Mai
 
Le césar Galère, envoyé par Dioclétien pour combattre le roi sassanide Narses, est défait par les Perses entre Carrhae et Callinicum avec ses alliés arméniens ; les Romains perdent la Mésopotamie.
Avril
 
Campagne de Galère en Arménie. Après un premier revers à Carrhes, il reçoit des renforts de contingents occidentaux de Dioclétien. Vainqueur sur Narses à Satala en Arménie, il s'empare de ses trésors et de son harem.
Avril
 
Galère et Dioclétien signent le traité de Nisibe avec le roi sassanide de Perse Narses et acquièrent la Mésopotamie et un protectorat sur l’Arménie et l'Ibérie ; Tiridate IV est installé sur le trône d’Arménie. Une marche frontière est créée. Rome s’assure quarante ans de paix sur sa frontière orientale.
 
Date traditionnellement acceptée pour la conversion au christianisme du roi arsacide d’Arménie Tiridate IV, sous l’inspiration de Grégoire l'Illuminateur.
Avril
 
Constantin s'apprête à marcher contre les Sassanides, après que leur roi Shapur II a envahi l'Arménie et a enlevé et aveuglé son roi Diran, quand il tombe malade.
 
Les Perses reprennent l'Arménie à Rome. Tigrane VII (Diran) est pris en otage, aveuglé et emprisonné par le roi de Perse Shapur II. Son fils Arsace II (Arshak) est placé sur le trône d'Arménie après une révolte contre l'occupant perse.
 
Les Perses reprennent l'Arménie à Rome. Tigrane VII (Diran) est pris en otage, aveuglé et emprisonné par le roi de Perse Shapur II.
 
Le roi de Perse Shapur II intervient en Arménie et en Mésopotamie.
Février
23/02
Arrivée d'une ambassade perse à Constantinople menée par Narsès pour réclamer l'Arménie et la Mésopotamie aux Romains.
 
Les Perses envahissent l'Arménie, capturent et jettent en prison le roi Arsace, incendient les villes et terrorisent la population. Sauromace II d'Ibérie est déposé et remplacé par Aspacure. Shapur II confie l’Arménie aux déserteurs arméniens Cylaces et Arrabannes avec l'ordre de prendre la forteresse d’Artogerassa, où s’est enfermée P'aranjem, la veuve d'Arsace.
Février
 
Cylaces et Arrabannes assiègent pour Shapur II la forteresse d’Artogerassa où s’est réfugiée P'aranjem, la veuve du roi Arsace II d’Arménie. Souffrant des intempéries, ils parlementent avec elle, et finalement font défection, ce qui permet à la reine de détruire l'armée de siège perse et à son fils Pap de se réfugier dans l’empire romain.
Mars
 
Pap, fils du roi Arsace II d'Arménie, retourne en Arménie avec le général romain Terentius pour reprendre le trône.
Juillet
 
Apprenant le retour de Pap d'Arménie, le roi de Perse Shapur II envoie une nouvelle armée envahir l'Arménie ; Pap, terrifié, se réfugie en Colchide avec les transfuges perses Cylaces et Arrabannes.
Janvier
 
Les Perses prennent la forteresse d’Artogerassa, s'emparent du trésor royal et de la reine P'aranjem, veuve du roi Arsace II d’Arménie, ce qui incite l'empereur romain Valens à envoyer une armée en Arménie conduite par Arintheus.
Mars
 
Défection de Pap d'Arménie qui fait exécuter Cylaces et Arrabannes pour se concilier Shapur II. Les troupes d'Arintheus arrivent en Arménie pour prévenir une nouvelle attaque des Perses.
Juin
 
Ambassade de Shapur II auprès de Valens pour protester contre l’intervention romaine en Arménie ; sa requête est déclinée.
Avril
 
Les Perses envahissent l'Arménie ; Valens envoie ses généraux Traianus et Vadomarius avec la consigne de rester sur la défensive. Les deux armées se rencontrent à Bagawan, près des sources de l'Arsanias ; un engagement a lieu, durant lequel le sparapet Mouchel Mamikonian se distingue. Les Perses doivent reculer, et après quelques combats cèdent l'Arzanène et la Gordyène.
 
Convoqué par Valens à Tarse en Cilicie, le roi Pap d'Arménie réussit à s’enfuir.
 
Le roi Pap d'Arménie est assassiné et remplacé par son neveu Varazdat.
 
Valens est en Mésopotamie, sur les rives du Tigre et de l'Euphrate ; après la mort de Pap d'Arménie, il reçoit une première ambassade de Shapur II qui réclame soit le retrait des troupes romaines de Géorgie, soit l'abolition de la couronne d'Arménie et le partage du pays entre Romains et Perses. Valens refuse et envoie à Shapur un ultimatum pour qu'il retire ses troupes d'Arménie.
Décembre
 
Une troisième ambassade envoyé par les Perses à Valens offre aux Romains les deux satrapies demandées (Asthianene et de Belabitene), apparemment en échange de la suzeraineté perse sur l'Arménie et l'Ibérie. L'empereur romain refuse une nouvelle fois la proposition.
 
Les Huns étendent leur domination dans les steppes au nord du Caucase, et poussent les Alains qui franchissent à nouveau les cols vers l'Arménie.
 
Valens envoie son général Victor auprès du roi de Perse Shapur II pour conclure la paix et transférer ses troupes d'Arménie en Europe.
Août
 
Shapur III envoie une ambassade à Théodose Ier, qui négocie la paix. L'accord aboutit à la division de l'Arménie.
 
Théodose Ier et le roi Shapur III de Perse signent un traité de paix.
Avril
 
Flavius Eutrope, chambellan d'Arcadius, mène une campagne victorieuse en Cappadoce contre les Huns qui sont refoulés vers l'Arménie.
 
Formation de l'écriture arménienne à partir de l'écriture iranienne pahlavi.
 
Le roi sassanide de Perse Vahram V, à la requête de certains nobles arméniens, dépose le roi Artaxias IV d'Arménie, dernier des Arsacides ; l'Arménie est réunie à l'empire sassanide sous la direction d'un marzbân.
Juin
 
Fin de la guerre en Arménie. Les Perses de Yazdgard II attaquent Theodosiopolis et Satala. Les troupes de l'empereur Théodose II restent sur la défensive et Anatole, magister militum pour l'Orient, obtient un accord de paix rapide.
 
Révolte de l’Arménie contre les Sassanides.
Octobre
 
Attila lance un ultimatum par lequel il réclame à Valentinien III la main de sa s½ur, Honoria, avec pour dot la moitié de l’empire d’Occident. L’empereur refuse. Attila se prépare alors à envahir la Gaule. Comme il a envoyé sa cavalerie hunnique pour aider les Arméniens révoltés contre les Perses, il mobilise contre la Gaule ses alliés, à majorité germaniques : Gépides, Ostrogoths, Skires, Suèves, Alamans, Hérules, Thuringes, ainsi que des Francs et des Burgondes.
 
Les Arméniens révoltés sont vaincus par la Perse lors de la bataille d'Avarayr. Vardan II Mamikonian trouve la mort.
 
Vahan Mamikonian prend la tête d'une révolte des Arméniens contre les Perses.
Août
 
Par le traité de Nevarsak (près de Her [Khoy]), Valash, roi des Perses, reconnaît l'autonomie de l'Arménie: liberté du culte chrétien, interdiction du mazdéisme en Arménie, choix des autorités parmi les nobles arméniens.
Août
 
Les Perses sassanides déclarent la guerre à l'empire d'Orient pour manquement au traité de 442 (→ 506).
Juin
 
Les généraux byzantins Patricius et Hypatius font le siège d'Amida. Ils sont rejoints par Celer après son incursion en Arzanène, tandis qu'Aréobindus ravage la Persarménie et les environs de Nisibe.
 
Le roi de Perse Khosro Ier bat les Byzantins en Arménie à la bataille d'Anglon.
 
Le général byzantin Dagisteus à la tête de sept mille hommes et de mille auxiliaires Zani assiège Pétra, sur la mer Noire. L'intervention des Perses de Mihr-Mihroe oblige les Byzantins à lever le siège ; après avoir subi une défaite sur le Phasis par le roi des Lazes Gubazès, Mihr-Mihroe se replie en Persarménie.
Mars
30/03
Révolte de l’Arménie perse menée par Vardan II Mamikonian contre les Sassanides, avec l'aide de Byzance. La guerre gréco-perse reprend.
Janvier
 
Vardan II Mamikonian déclenche une révolte de l'Arménie perse contre les Sassanides. Le gouverneur perse est tué. Justin II assure les rebelles de l'appui byzantin.
Mai
 
Pendant négociations destinées à prolonger la trêve entre Byzantins et Perses, le roi sassanide Khosrô Ier envahit brusquement l’Arménie romaine, mais ne peut prendre Theodosiopolis (Erzurum), et se dirige sur la Cappadoce où il se heurte aux forces du général byzantin Justinien et des Arméniens révoltés, qui lui infligent une grave défaite près de Mélitène.
Juillet
 
Le Général perse Tamkhosro défait le Général byzantin Justinien.
Août
 
Le général byzantin Justinien est battu par le général perse Tamkhosrau en Arménie ; les Perses font trainer les pourparlers de paix pendant l'automne, pour retarder les préparatifs des Byzantins.
Juillet
 
Le Général byzantin Maurice envahit l'Arménie perse et s'empare de la forteresse d'Aphumon.
Octobre
 
Traité de paix entre les empires byzantin et perse. En retour de son aide, Maurice reçoit d'importantes concessions territoriales (l’Arménie jusqu’au lac de Van et Tiflis, Dara et Martyropolis) et Khosro se montre tolérant envers les chrétiens.
 
Les Perses commencent à investir une à une les villes de Syrie et d’Asie Mineure. Une armée perse dirigée par Shahin Vahmanzadegan envahit l'Arménie byzantine, où elle prend Theodosiopolis puis va assiéger Césarée de Cappadoce avant d'atteindre Chalcédoine ; une autre armée menée par Schahrbaraz soumet les villes de Haute Mésopotamie, Mardin, Amida, Édesse.
Octobre
06/10
Prise et pillage de Dvin en Arménie par les Arabes.
Octobre
06/10
Byzance perd Dvin en Arménie.
 
L'empereur byzantin Constant II nomme Théodore Rechtouni généralissime pour l'Arménie.
Août
10/08
Revers d'une colonne arabe lors d'un raid en Arménie.
Janvier
06/01
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien s'abstient de s'incliner devant la croix le jour de l'Épiphanie. Reprise de l'iconoclasme byzantin.
Mars
 
Léon V l'Arménien bat les Bulgares à Mesembria ; un traité de paix entre les Bulgares et l'Empire byzantin est conclu pour trente ans.
Décembre
25/12
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien est assassiné dans l'église de la Vierge du Phare à Constantinople. Michel II le Bègue, condamné à mort par Léon, est tiré de prison et est couronné chargé de fer.
Décembre
25/12
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien est assassiné dans l'église de la Vierge du Phare à Constantinople. Michel II le Bègue, condamné à mort par Léon, est tiré de prison et est couronné chargé de fer. Il fonde la dynastie d’Amorion.
Mai
 
Après la capture du patrice d'Arménie Bagrat par le représentant du calife Yousouf, les Arméniens s’unissent par l’alliance des Bagratouni, des Mamikonian et de quelques autres grandes familles. Le calife envoie contre eux une armée de 200 000 hommes conduite par le général turc Bugha al-Kabir.
Août
 
Les troupes de Bugha al-Kabir passent la Koura. Les Arméniens sont écrasés, leur pays est dévasté. Une grande partie de la noblesse est exterminée.
Octobre
 
Le concile de ¦irakawan est réuni dans le but de fixer la christologie de l’Église d’Arménie en vue d'un rapprochement avec l’Église byzantine chalcédonienne.
Décembre
28/12
Un tremblement de terre détruit la ville de Dvin, en Arménie.
 
Héthoum II, roi d'Arménie doit céder Behesni, Mara"#351; et Tell-Hamdoun aux Mamelouks.
Octobre
 
Couronnement de Constantin IV d'Arménie. La dynastie hétoumienne s’éteint en Cilicie arménienne, faute d’héritier mâle, à la mort de Léon V le 28 décembre 1341. Guy de Lusignan, fils de la sœur du roi Héthoum II, Zabel, et d’Amaury, frère du roi de Chypre Henri II, monte sur le trône sous le nom de Constantin IV d'Arménie.
Mai
25/05
Prise du port d'Ayas, en Arménie cilicienne par les Mamelouks d'Égypte.
Avril
16/04
Capture du roi Léon VI d'Arménie par les Mamelouks. Conquête de l’Arménie cilicienne par les Égyptiens : les seigneurs arméniens, que le roi Léon VI avait chargé de défendre Sis, livrent la ville.
Octobre
01/10
L'armée russe sous Ivan Paskevitch prend d'assaut Erevan, mettant fin à un millénaire de domination musulmane en Arménie.
Mars
17/03
La Porte approuve la « Constitution nationale arménienne » du 24 mai 1860, inspirée de la Constitution française de 1848. Les Arméniens sont autorisés à élire au suffrage universel une Assemblée nationale, laquelle désigne deux Conseils, laïc et ecclésiastique, qui réunis sous la présidence du patriarche, forment le Conseil national représentatif. Ces mesures assurent aux Arméniens de Constantinople quelques garanties, mais restent sans effets en Anatolie orientale, où les Arméniens sont toujours victimes d’exactions.
Juillet
16/07
20 cadres et 100 militants du parti arménien Social Démocrate Hentchak sont arrêtés à Constantinople et internés.
Avril
24/04
Arrestation et déportation de plus de 600 intellectuels arméniens de Constantinople par les Jeunes-Turcs. Date considérée symboliquement comme marquant le début du génocide des Arméniens.
Mai
27/05
La "loi provisoire de déportation [des Arméniens]" est promulguée.
Juin
02/06
Les députés arméniens Zohrab et Séringulian sont arrêtés et déportés vers la Syrie.
10/06
Une directive instituant des commissions locales chargées de la "protection" des "biens abandonnés" des déportés arméniens est publiée.
21/06
L'ordre général de déportation de tous les Arméniens est transmis à tous les vilayet par le ministre de l'Intérieur Talât.
25/06
Les 42 notables arméniens arrêtés à Trabzon sont mis en route par bateau et noyés au large de Platana par des çete commandés par Nesad.
Juillet
19/07
Les députés arméniens Krikor Zohrab et Vartkès Séringulian sont exécutés, sur la route menant d'Urfa à Dyarbekir, par un cadre de l'OS, Çerkez Ahmed.
Août
21/08
3k Arméniens de Konya sont déportés en un convoi vers la Syrie, sur ordre de Ferid bey.
Janvier
11/01
L'armée russe s'empare d'Erzurum, la capitale de l'Arménie turque.
Mai
28/05
La République d'Arménie est proclamée.
29/05
Victoire arménienne à la bataille de Sardarapat.
Juin
21/06
La VIe armée ottomane, commandée par le Général Sabis, arrive à Khoy, en Azerbaïdjan iranien, et le chef kurde Simko et ses hommes procèdent à l'extermination de la population arménienne de la ville et des villages des environs.
Novembre
20/11
Les bolcheviques interviennent en Arménie.
29/11
La RSS d'Arménie est créée.
Décembre
02/12
Signature du traité d'Alexandropol, entre l'Arménie et la Turquie.
Janvier
03/01
La Turquie signe la paix avec l'Arménie.
Juin
23/06
Le sandjak d’Alexandrette est cédé par la France à la Turquie contre un traité d’alliance avec la France et le Royaume-Uni et devient la province du Hatay le 23 juillet. Les Arméniens du sandjak sont déplacés vers le Liban. La Syrie ne reconnaît pas cette annexion.
Juin
09/06
Taha Carim, ambassadeur de Turquie auprès du Vatican, est assassiné à Rome ; l'attentat est revendiqué par des terroristes arméniens.
Septembre
24/09
Un commando de 4 terroristes se réclamant de l'armée secrète arménienne, retient en otages 51 personnes dans les locaux du consulat de Turquie, Bld Haussmann à Paris.
Janvier
07/01
Le Ministre soviétique de la Défense Yazov envoie des unités parachutistes dans les Etats baltes, la Moldavie, l'Ukraine, l'Arménie et le Géorgie.
Septembre
04/09
Les biens du Parti communiste sont nationalisés.
21/09
Indépendance de l'Arménie.
Octobre
16/10
Petrossian est élu Président au suffrage universel.
Novembre
22/11
Le dram remplace le rouble comme monnaie nationale (hyperinflation).
Juillet
15/07
L'Union nationale et démocratique (UND) manifeste à Erevan.
Juillet
05/07
Adoption de la constitution de la République d'Arménie.
Septembre
22/09
Petrossian est réélu Président.
Octobre
11/10
Les Président azerbadjanais (Aliev) et arménien (Kotcharian) tiennent une 3è rencontre sur la situation du Haut-Karabakh.
27/10
Le Président du Parlement, Karem Demirtchian, et le Premier Ministre Vazken Sarkissian sont assassinés au Parlement à Erevan.
Janvier
18/01
Reconnaissance du génocide arménien par le Parlement français, au grand courroux des autorités turques d'alors.
Novembre
12/11
Le Président arménien Kotcharian se rend en visite officielle à Téhéran, où il signe avec le Président Khatami un protocole d'accord sur la construction du tunnel Kajeran, qui reliera les 2 pays.
Juin
18/06
Le Premier Ministre Charles Michel reconnaît à la Chambre, au nom du Gouvernement, le génocide arménien.
Octobre
29/10
La Chambre des représentants vote (405 voix sur 435) la reconnaissance du "génocide arménien".
Mars
01/03
Un Arménien revenu d'Iran est infecté par le Covid-19.
Septembre
27/09
Reprise de la guerre, entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, pour le contrôle du Haut-Karabagh.
Janvier
05/01
Le Président arménien, infecté par le Covid-19, est confiné.
Juin
21/06
Le Premier Ministre Pachinian remporte les législatives anticipées (53,9%).
NAVIGATIONyip
Avant J.C.
VIeme - IVeme - IIIeme - Ier

Après J.C.
Ier - IIéme - IIIéme - IVéme - Véme - VIéme - VIIéme - IXéme - XIIIéme - XVIéme - XIXéme - XXéme - XXIéme