Loading...
Loading...
Asie Mineure (152 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Les Hourrites fondent le royaume du Mitanni en Anatolie.
 
Labarna, roi des Hittites, en fait un royaume circonscrit à l'Anatolie centrale jusqu'à la plaine de Konya et débordant un peu sur le Taurus.
 
Les Grecs commencent à peupler la côté anatolienne : Phocée, Ephèse, Milet, Samos.
 
Fondation de Cyzique, sur la Propontide (mer de Marmara) par des colons de Milet (date contestée).
 
Dates traditionnelles du règne de Midas, roi de Phrygie (→ 695).
 
Conquête de la Cilicie et de la Syrie par Sargon II, roi d’Assyrie ; en Syrie, Ilu-bi’di, roi de Hama, fait sécession, en tentant d’entraîner avec lui les gouverneurs de quatre provinces, dont Arpad et Damas. Le roi de Gaza Hanuna, appuyé par les Égyptiens, se révolte également. Sargon écrase Ilu-bi’di à Qarqar, incorpore Hama à l’empire et y envoie les Assyriens rebelles. Ilu-bi’di est capturé et écorché vif. À Raphia, Hanuna est pris et le général Égyptien Sib’e s’enfuit.
 
Fondation de Parion, au nord de l'Hellespont.
 
Gygès fonde la dynastie des Mermnades en Lydie. Protectorat sur les cités d'Ionie.
Mai
28/05
Bataille de l’Éclipse entre le roi des Mèdes Cyaxare et le roi de Lydie Alyatte. Un traité arbitré par Nabuchodonosor II fixe la frontière entre les deux pays sur l’Halys, en Anatolie. Nabuchodonosor II occupe la Cilicie et fortifie plusieurs villes. L’éclipse totale de Soleil aurait été prédite par Thalès de Milet, selon la tradition.
 
Mausole devient satrape de Carie. Il embellit sa capitale Halicarnasse.
Avril
 
Expédition de Parménion et d’Attale en Asie. Ils sont accueillis en libérateurs par les cités grecques de la côte occidentale, d’Abydos à Éphèse.
Mai
 
Darius III charge le mercenaire Memnon de Rhodes de la contre-attaque contre Philippe II de Macédoine en Asie Mineure.
Avril
 
Échecs de Parménion en Asie face à Memnon de Rhodes, stratège grec au service du Grand Roi. Les Macédoniens ne conservent en Asie qu’Abydos. Darius III envoie des fonds aux cités grecques du continent pour qu’elles se révoltent contre Alexandre.
Mai
 
Débarquement d'Alexandre en Asie Mineure. Bataille du Granique.
Juillet
 
Prise de Milet par Alexandre.
Août
 
Pixodaros, satrape de Carie, est déposé par Alexandre qui restaure sa s½ur Ada.
Novembre
 
Prise d'Halicarnasse par Alexandre.
Mars
 
Le mercenaire grec au service de la Perse Memnon de Rhodes poursuit sa contre-offensive en mer Égée (→ Juin). Il reprend Lemnos et Chios.
Avril
 
Opérations d’Alexandre le Grand autour de Gordion, où il a établi son quartier général1. Il tranche le n½ud gordien, ce qui lui promet l’empire d’Asie.
Août
 
Alexandre marche vers la Cilicie, pour s’emparer des ports de la Méditerranée orientale et couper la flotte perse de ses bases. Il tombe malade à Tarse après un bain dans le Cydnus, ce qui le retarde.
Octobre
 
Parménion avance jusqu'aux portes syriennes. Alexandre mène des opérations en Cilicie.
Août
 
Alexandre constitue une puissante flotte et les amiraux macédoniens Amphotéros et Hégéloque triomphent des Perses en mer Égée, permettant ainsi à leur roi de reprendre le contrôle de Chios et des cités de Lesbos et de Ténédos. Antigonos, satrape macédonien installé par Alexandre en Phrygie, parvient à bloquer une contre-offensive perse en Anatolie centrale.
Octobre
 
Eumène de Cardia a reçu la satrapie de Cappadoce, qui reste à conquérir. Après le refus d'Antigone le Borgne de s'en charger, Eumène et Léonnatos, satrape de Phrygie hellespontique, se rendent en Phrygie pour préparer la campagne contre Ariarathe, le satrape perse qui résiste en Cappadoce.
 
Nicomède Ier fonde Nicomédie en Bithynie.
 
Début de l'expédition d'Antiochos III -l'Anabase- dans les satrapies orientales et dans l'Inde. Antiochos envahit l’Arménie par la Commagène et la Cappadoce. Il assiège Arsamosata, soumet Xerxès, le dynaste de Sophène, qui épouse Antiochis, sa sœur et accepte de payer tribut ; Xerxès sera assassiné par son épouse6. Antiochos III nomme Artaxias et Zariadris comme stratèges en Arménie et en Sophène.
Juillet
 
Sulpicius avec 25 quinquérèmes et Attale de Pergame avec 35 quinquérèmes établissent une nouvelle base à Lemnos en Égée pour razzier les côtes macédoniennes, que Philippe V met en défense. Le roi de Macédoine lance un raid en Étolie où il brûle les récoltes. Sulpicius et Attale s'emparent de la ville d'Oreos en Eubée mais échouent devant Chalcis. Attale met à sac Oponte puis rentre en Asie quand il apprend que Prusias de Bithynie a envahi ses États. Philippe envahit l’Étolie et prend Thronion, en Locride, tandis que son allié Philopœmen, stratège de la Ligue achéenne, vainc et tue de sa main Machanidas, tyran de Sparte, à la bataille de Mantinée.
 
Première Guerre crétoise : Métrodore, général de Philippe V de Macédoine, s’empare de Thasos et y place une garnison macédonienne. Philippe V détruit les villes de Cius et de Myrleia, sur la mer de Marmara. Il confie leur territoire à son beau-frère Prusias de Bithynie qui les reconstruit sous le nom de Prusias ad Hypium et Apamea Myrlea.
Septembre
 
La flotte séleucide conduite par Polyxenidas est battue par la flotte romaine de Livius et celle de Pergame au cap Corycus en Cilicie.
 
Préliminaires de paix de Sardes après la défaite d’Antiochos III de Syrie à Magnésie du Sipyle. Le Sénat romain ratifie une proposition de Scipion l'Africain selon laquelle Antiochos III doit payer 15 000 talents euboïques (dont 400 pour Eumène, 600 sur-le-champ, 2 500 à la ratification du traité puis 1 000 par an pendant 12 ans), remettre aux Romains Hannibal, l’Étolien Thoas, et quelques autres proscrits, évacuer l'Europe et céder l'Asie en deçà du Taurus à Pergame, la Lycie et la Carie à Rhodes. Rome exige d’Antiochos III qu’il livre vingt otages, dont le futur Antiochos IV, retenu à Rome jusqu’en 175 av. J.-C.). Hannibal doit fuir de nouveau, d'abord en Crète, puis demander asile au roi de Bithynie, Prusias Ier.
Avril
 
Antiochos III perd l'Asie Mineure au traité d’Apamée-Kibôtos au profit de Pergame et de Rhodes (Carie et Lycie). Le Sénat romain lui interdit de traverser la limite du Taurus, d’entretenir une flotte dans l’Égée et de lever des mercenaires en Grèce. Il doit livrer ses navires et ses éléphants, et payer une indemnité de guerre de 12 000 talents. Cette dette pousse Antiochos III à une campagne en Susiane afin d’en piller les temples. L'Asie Mineure est morcelée en plusieurs États rivaux : les Galates au centre, les royaumes de Prusias Ier de Bithynie, d'Ariarathe IV de Cappadoce et d'Eumène II de Pergame au nord, à l’ouest et au sud. Les rois de Bithynie et de Cappadoce doivent payer tribut. Le Sénat récompense la fidélité d'Eumène II en agrandissant son royaume de Pergame qui finit par comprendre toute la partie antérieure de l'Asie Mineure. La Thrace passe aux Attalides de Pergame.
 
Ambassade de Flamininus auprès du roi de Bithynie Prusias Ier. Prusias ne peut sauver son royaume qu’en livrant Hannibal aux Romains. Hannibal s’empoisonne à Libussa, près de Prusa.
Janvier
 
Prusias II de Bithynie, beau-frère de Persée, se rend à Rome avec son fils Nicomède II pour se mettre au service des Romains et se déshonore par sa bassesse.
 
Prusias II de Bithynie envoie une ambassade à Rome conduite par Python pour se plaindre des empiétements de Pergame ; d’autres ambassades asiatiques amènent le Sénat à penser qu’Eumène traite avec Antiochos IV contre les intérêts de Rome.
 
Orophernès de Cappadoce, battu, se réfugie auprès de Démétrios II Nicator. Ariarathe V est restauré sur son trône avec l’appui d'Attale II de Pergame.
 
Sac du territoire de Priène par le roi de Cappadoce Ariarathe V, qui réclame 400 talent déposés dans le temple d’Athéna de cette ville par Orophernès. Priène fait appel Rhodes, puis à Rome.
 
Le roi de Bithynie Prusias II attaque Pergame. Il pille les sanctuaires situés à l’extérieur de la ville, comme le temple d'Athéna Nikephoros ou celui d'Asclepios. Il est chassé par Attale II, qui envoie son frère Athénée en ambassade à Rome pour se plaindre, accompagné par le légat Lentulus. Le Sénat doute que Prusias soit l'agresseur, et dépêche Lucius Apuleius et Caius Petronius pour enquêter.
 
Claudius Cento, Lucius Hortensius et Caius Arunculeius sont envoyés à Pergame ; ils échouent à arrêter le conflit avec la Bithynie et à leur retour à Rome ils blâment Prusias II de les avoir mal reçus.
 
Attale II envahit la Bithynie mais en est chassé par Prusias II ; il soutient la cause d'un fils prétendu d'Antiochos IV, Alexandre Balas, qui a été reçu favorablement à Rome, contre Démétrios, et le couronne à Pergame.
 
Le Sénat romain envoie une commission de dix membres auprès d'Attale de Pergame qui se prépare à attaquer la Bithynie avec l'aide du Pont et de la Cappadoce ; ils se rendent ensuite auprès de Prusias II, qui rejette la plupart de leurs revendications. Il change d'avis quand les commissaires, après avoir conseillé à Attale de se tenir sur la défensive, encouragent la révolte de ses alliés en Ionie et dans les Détroits, et qu'une escadre rhodienne razzie ses côtes. De nouveaux envoyés du Sénat, Appius Claudius, Lucius Oppius et Aulus Postumius invitent Attale et Prusias à négocier. La paix est signée sur la base du statu quo territorial. Prusias doit payer à Attale 500 talents en 20 ans et livrer 20 navires de guerre.
 
Nicomède II est proclamé roi de Bithynie en compétition avec son père Prusias II avec l'appui d'Attale II de Pergame. Attale II vainc et détrône Prusias II, qu’il fait assassiner par les soldats de son fils Nicomède II Épiphane, lui-même menacé d’être mis à mort par son père. Puis il soumet la Pamphylie où il fonde Attaleia.
 
Scipion Nasica est envoyé en mission en Asie pour organiser la province.
 
Le consul Aquilius part pour l’Asie où il achève de réprimer l’insurrection d’Aristonicos et organise la province. Samos devient romaine.
 
Mithridate VI du Pont et Nicomède II de Bithynie se partagent la Paphlagonie et occupent la Galatie.
 
La Cilicie devient une province romaine. Marc Antoine l'Orateur est nommé préteur pour combattre les pirates locaux ; il obtient les honneurs du triomphe.
 
Début d'un voyage de Caius Marius en Orient. Par Délos et Éphèse, il se rend à Pessinonte pour réaliser un v½u, puis avance jusqu'en Cappadoce et en Galatie. Il rencontre Mithridate VI, roi du Pont, et le prévient : « Prince, essayez de devenir plus puissant que les Romains, ou faites ce qu'ils vous commandent sans rien dire ».
 
Publius Servilius Vatia est envoyé comme proconsul en Cilicie pour combattre les pirates.
Janvier
 
Date probable de la mort de Nicomède IV, roi de Bithynie. Il lègue son pays aux Romains, legs à l’origine de la troisième guerre de Mithridate.
Février
 
Date probable de la mort de Nicomède IV, roi de Bithynie. Il lègue son pays aux Romains, legs à l’origine de la troisième guerre de Mithridate.
 
Marcus Antonius lutte contre les pirates ciliciens et crétois. Jules César est capturé par ceux-ci, à hauteur de l'île de Pharmacuse, à proximité de la ville de Milet en Asie Mineure.
 
Marcus Antonius lutte contre les pirates ciliciens et crétois. Jules César est capturé par ceux-ci, à hauteur de l'île de Pharmacuse, à proximité de la ville de Milet en Asie Mineure.
 
Création des provinces romaines de Bithynie et de Cyrénaïque.
Juillet
 
Mithridate VI mobilise ses forces en vue de sa première campagne en Bithynie.
Avril
 
Mithridate VI, victorieux de Cotta à Chalcédoine, met le siège devant Cyzique. Lucullus se tient sur la défensive ; quand Mithridate doit lever le siège de Cyzique devant les difficultés d’approvisionnement de ses forces à l’approche de l’hiver, il fait subir de lourdes pertes à son avant-garde au passage du Rhyndacus puis sur les bords du Granique. Mithridate, avec l’aide de sa flotte, se retire avec le reste de son armée à Nicomédie.
Janvier
 
Lucullus marche avec ses principales forces à travers les vallées de l'Iris et du Lycos dans le centre du royaume du Pont. Mithridate VI rassemble une nouvelle armée de 40 000 fantassins et 4 000 cavaliers près de Cabira.
Juillet
 
Lucullus, qui a reconstitué une flotte après la destruction de celle de Cotta, parvient à disperser les forces pontiques qui se retirent de Lampsaque au large de Lemnos. Ses légats Triarius et Voconius Barba, à la tête de flottilles, prennent Apamée Cibotos en Phrygie, Prusa et Nicée en Propontide. Mithridate VI se retire de Nicomédie en Bithynie vers Sinope, dans le Pont, avant que Barba bloque le Bosphore. Il laisse 4 000 hommes dans la ville indépendante d’Héraclée du Pont pour ralentir l’avance romaine. Son offensive est coordonnée avec elle de son frère Terentius Varro Lucullus qui marche vers le Danube contre les Thraces des Balkans et de Mésie. La ville grecque de Callatis signe un traité d’alliance avec Rome et la Dobroudja entre dans la mouvance romaine.
Août
 
Mithridate envoie Eumachus en Lycaonie et au sud de l’Asie pour soulever les Isauriens et des Pisidiens, mais il est chassé par le tétrarque galate Deiotarus. Les proconsuls Lucullus et Cotta rassemblent leurs forces à Nicomédie et décident de marcher contre le royaume du Pont pendant que Triarius est envoyé avec 70 navires pour éliminer le reste de la flotte pontique de l’Égée. Il la défait entièrement à Ténédos. Cotta neutralise Héraclée, qui résiste deux ans sous Connocorix, tandis que Lucullus avance avec cinq légions jusqu’à Amisos sans rencontrer de résistance, et assiège la ville (→ 70 av. J.C.).
Juillet
 
Lucullus prend position sur une hauteur face à Cabira. La cavalerie pontique, qui attaque ses convois de ravitaillements venus de Cappadoce, est repoussée avec de lourdes pertes. Mithridate renonce à un engagement général, décide de se retirer en Arménie Mineure, où il espère obtenir le soutien de son allié Tigrane II d'Arménie. Sa tentative de retraite tourne au désastre, et Lucullus en profite pour détruire le gros de ses forces ; Mithridate réussit à s’échapper de justesse en Arménie.
Octobre
 
Prise de Sinope et d’Amasia par Lucullus, qui achève la conquête du royaume du Pont.
Juillet
 
Lucullus envahit l’Arménie sans l’autorisation du Sénat romain après que Tigrane II le Grand eut refusé de livrer Mithridate VI ; il traverse la Cappadoce avec ses meilleures troupes passe l’Euphrate à Tomisa et entre en Sophène, puis traverse l’Anti-Taurus jusqu’à Amida.
 
Le consul Marcius Rex est envoyé en Cilicie avec trois légions et une flotte pour combattre les pirates.
Juillet
 
Mithridate VI bat Triarius à Zéla ; Lucullus, qui a quitté l’Arménie au printemps, arrive trop tard. Les Romains doivent évacuer le Pont et la Cappadoce et se retirer sur la province d’Asie. À Rome, Lucullus attend son triomphe en donnant de grands festins qui font sa renommée plus que ses succès militaires.
Mai
 
Pompée quitte la Cilicie sécurisée par les trois légions de Marcius Rex pour relever Lucullus de son commandement en Galatie. Il rencontre Lucullus à Danala, chez les Trocmes, puis marche sur le Pont contre Mithridate VI, qui refuse l’affrontement direct ; Pompée franchit le haut Euphrate, entre en Acilisène, mais Mithridate lui bloque le passage en s’établissant à Dastira. Pompée repasse alors l’Euphrate pour l’Arménie pontique où il reçoit des renforts de Cilicie. Il reprend l’offensive et assiège Dastira. Mithridate s’enfuit à la faveur de la nuit, Pompée le poursuit, le surprend de nuit dans la vallée du Lycos, à l’emplacement de la future Nicopolis, et taille en pièces ses troupes. Mithridate se réfugie dans la forteresse de Sinoria, puis va rejoindre Tigrane, mais celui-ci rompt l’alliance avec son beau-père et met sa tête à prix. Il part alors vers le nord et franchit le Phase, passe en Colchide où Pompée renonce provisoirement à le poursuivre.
Septembre
 
Pompée renouvelle le traité d’alliance avec les Parthes. Phraatès III reprend le titre de Roi des rois usurpé par Tigrane II d’Arménie, qui se trouve alors en situation difficile. Le fils de Tigrane, révolté contre son père, se réfugie auprès de Phraatès, qui lui donne sa fille en mariage et lui accorde une armée pour détrôner Tigrane. Il échoue, et va offrir ses services à Pompée qui marche sur l’Arménie. Tigrane, après avoir repoussé les Parthes, offre sa soumission à Pompée et lui cède la Syrie, la Cappadoce et la Sophène. Il garde ses États et devient vassal de Rome. Les troupes romaines, divisées en trois corps, hivernent sur la Koura.
Mai
 
Pompée conquiert la Colchide. Le roi des Ibères Artoces ou Artog se reconnaît client de Rome. Pompée conduit ses troupes par la vallée du Phase jusqu’à la mer Noire où l’attend la flotte de son légat Servilius ; prenant le prétexte d’une révolte en Albanie, il renonce à poursuivre Mithridate, laisse Servilius pour qu’il contrôle les routes maritimes, et retourne en Arménie Mineure à la fin de l’année.
Juillet
 
Mithridate VI arrive en Crimée8. Il pousse au suicide son fils rebelle, Macharès, et s’installe à Panticapée. Il tente de négocier avec les Romains pour reprendre son trône en reconnaissant la suzeraineté romaine, mais Pompée refuse, et Mithridate rassemble une nouvelle armée..
Août
 
Pompée réorganise l'Orient : le Pont, la Syrie et la Cilicie deviennent provinces romaines, l'Arménie, la Cappadoce, la Généralatie, la Colchide et la Judée des États vassaux. La Phénicie est incorporée à la Syrie.
 
Début du règne d'Ariobarzane II Philopator, roi de Cappadoce.
Avril
 
Retiré en Crimée dans son royaume du Bosphore, Mithridate songe à prendre l’offensive contre Rome par la vallée du Danube. Mais ses sujets se révoltent. Son fils Pharnace se prononce contre lui. Abandonné de tous, Mithridate tente de s’empoisonner, mais il avait pris la précaution de se faire immuniser contre les poisons. Il se fait donner la mort par un de ses soldats Galates. Pharnace II, fils de Mithridate, ayant poussé ce dernier au suicide, reçoit des Romains en récompense le royaume du Bosphore.
 
Début de la construction du mausolée du roi Antiochus Theos de Commagène sur le Nemrut Dağı.
Janvier
 
Le roi Parthe Mithridate III est renversé par les nobles. Son frère Orodès II, appuyé par Suréna, satrape de Sacastène, lui succède. Mithridate III se réfugie en Syrie auprès du proconsul romain Gabinius. Il convainc celui-ci de marcher contre Orodès, mais Gabinius ayant reçu une proposition plus alléchante de la part du roi d’Égypte Ptolémée XII Aulète, chassé lui aussi par ses sujets, recule et part pour l’Égypte. Mithridate III parvient néanmoins à recruter des mercenaires et s’empare de Séleucie par surprise.
Juin
09/06
A la bataille de Carrhes, opposant les Romains aux Parthes, ces derniers, menés par le général Suréna, infligent une défaite décisive aux légions du général Crassus.
Juin
12/06
Pharnace II, fils de Mithridate VI, qui avait profité de la guerre civile entre César et Pompée pour mener une politique de reconquête est vaincu à la bataille de Zéla par César, venu d'Égypte. César écrit à son ami Matius : "Veni, vidi, vici".
Juin
05/06
Brutus reçoit la Crète et Cassius la Cyrénaïque pour un an, avec la mission de collecter du grain en Sicile et en Asie.
Septembre
 
Brutus marche vers l’Hellespont par la Thrace, où il doit combattre des tribus en cours de route, passe en Asie Mineure où il ordonne la construction d’une flotte à Cyzique (Bithynie) et obtient la soumission des cités d’Ionie. Il convoque Cassius pour préparer une expédition vers l’Italie et restaurer la République.
Novembre
 
Entrevue à Smyrne entre Brutus et Cassius pour concerter un plan de campagne dans la guerre contre les triumvirs. Ils mettent l’Asie à contribution et attaquent les peuples qui veulent rester neutres ou prennent position pour les triumvirs : Brutus attaque Xanthos de Lycie tandis que Cassius prend Rhodes qu’il pille et incendie.
 
Ariobarzane III de Cappadoce est assassiné par ordre de Cassius. Début du règne d'Ariarathe X, roi de Cappadoce.
Janvier
14/01
Nouvelle entrevue entre Brutus et Cassius à Sardes. Brutus reproche à Cassius de faire détester leur cause par ses exactions, puis les deux hommes se réconcilient. Brutus fait exécuter le préteur Lucius Pella, accusé de concussion, comme un exemple de leurs bonnes intentions.
Juillet
 
Brutus et Cassius préparent leur retour en Grèce et rassemblent 19 légions. Le roi des Parthes Orodès II promet son aide, mais est long à agir.
Juillet
 
Marc Antoine arrive à Tarse, en Cilicie ; il demande à la reine d’Égypte Cléopâtre VII de l’y rejoindre pour justifier son manquement lors de la campagne de 42.
Mars
 
Vaste offensive des Parthes au Proche-Orient. Un officier romain, Quintus Labienus, fils de Titus Labienus et émissaire de Cassius auprès des Parthes, convainc Orodès II d’envahir la province de Syrie. Marc Antoine, qui vient de passer l’hiver à Alexandrie, mène au printemps une courte contre-offensive depuis Tyr avant de rentrer précipitamment à Rome à la suite des intrigues d'Octavien. L’armée parthe, commandée par Pacorus, le fils aîné d’Orode, conseillé par Labiénus, traverse l’Euphrate à Zeugma et attaque Apamée, qui résiste, défendue par Lucius Decidius Saxa. Saxa est battu dans une bataille rangée, et la garnison romaine d’Apamée, qui le croit mort, se rallie à Labiénus, qui avance le long de l’Oronte et encercle Antioche, qui se rend. Saxa fuit en Cilicie et la garnison d’Antioche se rallie à son tour. Toute la Syrie est occupée, sauf Tyr. Labiénus marche vers le nord à la poursuite de Saxa, qu’il élimine en Cilicie, tandis que Pacorus, avec la cavalerie parthe, longe le littoral jusqu’en Palestine et Barzapharnès avance par la Judée centrale par Jéricho. Les Parthes envahissent la Judée et soutiennent Antigone II Mattathiah comme prétendant au trône de Judée au détriment d’Hyrcan II. Les deux partis s’affrontent dans Jérusalem. Le général parthe invite Phasael et Hérode Ier le Grand à se rendre auprès de son chef le satrape Barzapharnès pour faire la paix. Hérode Ier le Grand refuse, mais Phasael accepte avec Hyrcan II et sont bientôt emprisonnés par les Parthes. Hérode Ier le Grand met sa famille en sécurité à Massada et va chercher du renfort à Pétra. Les Parthes s’emparent de Jérusalem. Phasael se suicide et Hyrcan II est emmené prisonnier par les Parthes en Parthyéne après qu’Antigone lui eut déchiré l’oreille pour l’empêcher d’exercer à nouveau la fonction de grand-prêtre. Antigone devient roi de Judée et grand-prêtre. Hérode, mal reçu par le roi de Nabatène, Malchos rejoint Alexandrie puis Rome. Bien reçu par Antoine et Octavien, il est proclamé roi de Judée par le Sénat romain.
 
Début du règne de Polémon Ier du Pont.
 
Début du règne d'Archélaos, roi de Cappadoce.
 
Sextus Pompée est assassiné à Milet, sur l'ordre de Marc Antoine.
Septembre
 
Donations d'Alexandrie : les provinces romaines de Libye, Coelé-Syrie et Chypre sont données aux souverains d’Égypte (Cléopâtre VII et Ptolémée XV). Les royaumes d’Arménie, de Parthie et de Médie (qui restent à conquérir) sont donnés à Alexandre Hélios, fils aîné de Cléopâtre VII et de Marc Antoine, la Phénicie, la Syrie et la Cilicie sont réservés pour le plus jeune, Ptolémée Philadelphe. Leur s½ur Cléopâtre Séléné reçoit la Crète et la Cyrénaïque.
Octobre
 
Marc Antoine et Cléopâtre VII mobilisent leurs forces à Éphèse.
 
Octavien autorise l'érection d'un temple de Rome et d'Auguste à Pergame et Nicomédie : ce culte s'instaure en Orient.
 
Octave confirme à Polémon, roi du Pont, son royaume.
 
Annexion pour Rome de la Généralatie par l'empereur Auguste à la mort du roi Amyntas. Marcus Lollius Paulinus en est le premier gouverneur.
 
Visite d’Auguste en Syrie ; il ôte la liberté aux villes de Cyzique, Tyr et Sidon pour leurs séditions ; Archélaos de Cappadoce obtient une partie de la Cilicie et l’Arménie mineure ou Sophène ; Mithridate est investi du royaume de Commagène.
 
La Cappadoce (Asie Mineure) devient province romaine après la disgrâce et la mort d'Archélaos à Rome.
 
Germanicus place Artaxias III Zénon, fils de Polémon du Pont et de Pythodoris de Trallès à la tête du Royaume d'Arménie. Il réduit la Commagène et la Cappadoce en province romaine.
 
Restauration du roi Antiochos IV de Commagène.
 
Conquête de la Lycie en Asie Mineure par les Romains sous l'empereur Claude, qui est réunie à la province de Pamphylie. Les Romains contrôlent maintenant tout le rivage méditerranée.
Avril
 
Marc Aurèle est en Syrie ; il visite Antioche malgré sa réticence puis se rend à Smyrne par la Cilicie et la Carie.
 
Smyrne est détruite par un tremblement de terre.
 
Un Théâtre romain est construit à Pergame.
Avril
 
Bataille d'Issos. Pescennius Niger, proclamé empereur romain à Antioche en Syrie en 193, est vaincu par les troupes de Septime Sévère à Cyzique, à Nicée-Cius (Bithynie), puis à Issos (Cilicie). Il se replie à Antioche. La ville capturée, il cherche à gagner l'Empire parthe, mais est décapité par les soldats de Cornelius Anullinus.
 
Les Goths envahissent la Thrace. Ils descendent les côtes de la mer Noire vers le Bosphore, parallèlement avec leur flotte. Valérien envoie des renforts à Byzance, et les Goths passent sur l'autre rive, à Chalcédoine, d'où ils lancent un raid de pillage en Bithynie. Nicée, Nicomédie et plusieurs autres villes importantes sont mises à sac.
 
Lors de la troisième campagne du roi perse Chahpur Ier (Sapor Ier) contre Rome en Haute Mésopotamie, l’empereur romain Valérien est vaincu et fait prisonnier avec tout son état-major. Valérien est supplicié et tué par Chahpuhr Ier. Celui-ci envahit la Syrie, la Cilicie et la Cappadoce.
Octobre
 
À la mort de Claude II, Wahballat, fils de Zénobie et d'Odénat de Palmyre, refuse de reconnaitre Quintillus et prend les titres de consul, de dux Romanorum et d'Imperator. La rupture avec l’empire romain est consommée quand il prend le titre d’Auguste et Zénobie celui d’Augusta. Elle contrôle alors la plus grande partie de l'Asie Mineure, hormis la Bithynie.
Juin
 
Après sa victoire sur les Goths, Tacite est assassiné par ses soldats à Tyane en Cappadoce. Annius Florianus, son frère, est proclamé empereur par les prétoriens en Cilicie. L’armée d’Orient proclame Probus, le meilleur lieutenant illyrien d’Aurélien. Florianus est assassiné par ses soldats. Probus annonce au Sénat son avènement et sa soumission.
Septembre
18/09
Victoire définitive de Constantin Ier sur Licinius à Chrysopolis, près de Chalcédoine. Licinius, le précédent empereur d'Orient, interné à Thessalonique, est assassiné peu après. Constantin Ier devient « totius orbis imperator ».
Mai
20/05
Ouverture du concile œcuménique des évêques à Nicée (→ 25/07), en Bithynie, convoqué par Constantin Ier4 en présence de 318 évêques et de légats du pape Sylvestre Ier. les quatre évangiles de Luc, Marc, Matthieu et Jean sont seuls retenus. Les autres dits évangiles apocryphes sont détruits5. Certains d'entre eux, cachés, ne seront redécouverts qu'au xxe siècle. l'arianisme est déclaré hérétique, l'identité de nature de Dieu et du Christ ayant été reconnue au cours du concile4. Arius est exilé provisoirement ainsi qu'Eusèbe de Césarée.
Janvier
 
Ouverture du concile d'Antioche, dit concile de la Dédicace (in Encaenies), présidé par Eusèbe de Nicomédie, qui marque la prédominance de l'Arianisme en Orient, en énonçant un Credo où toute trace de Consubstantialité (homoousisme) sont éludées. Les Nicéens Marcel d'Ancyre et Athanase d'Alexandrie sont condamnés. Athanase est remplacé par l'évêque arien Grégoire de Cappadoce.
Juillet
 
Les Isauriens, furieux que certains d’entre eux aient été capturé comme gladiateurs, se mettent à piller les navires qui font escale sur la côte de Pamphylie et bloquent Séleucie d'Isaurie.
Novembre
 
Mort de l’empereur romain Constance II à Mopsueste en Cilicie. Julien qui s'apprêtait à marcher contre lui avec une armée, se rend de Naissus à Constantinople par Philippopolis et Héraclée et lui succède.
Décembre
 
Julien entre à Constantinople. Il procède à son avènement à une épuration générale du palais impérial. Il en chasse les fonctionnaires corrompus, jugés par le tribunal de Chalcédoine. Il tente de restaurer le paganisme.
Février
 
Mort de Jovien à Dadastana, en Bithynie, alors qu'il est en route pour Constantinople (assassiné ?)1. Les officiers supérieurs, réunis en conseil, offrent l’empire au préfet du prétoire Salluste, un ami intime de Julien, qui refuse. Le choix se porte finalement sur Valentinien, un Pannonien qui est proclamé par ses troupes. Il s’associe avec son frère Valens.
Septembre
28/09
Procope est proclamé empereur à Constantinople par des vétérans de Julien alors que Valens est en Cappadoce.
Novembre
 
Valens, qui vient d'apprendre l'usurpation de Procope, est toujours à Césarée de Cappadoce. Il marche contre lui vers la Galatie mais échoue à prendre Chalcédoine, tandis que les partisans de Procope prennent Nicée.
Décembre
 
Valens est à Chalcédoine; il abandonne la Bithynie à Procope et se replie sur Ancyre. Il songe à abdiquer quand son général Arintheus parvient à rallier des troupes en Lydie, puis il reçoit des renforts de Lupicinus, maître de cavalerie d'Orient. Il perd cependant Cyzique défendue en vain par Serenien.
 
Convoqué par Valens à Tarse en Cilicie, le roi Pap d'Arménie réussit à s’enfuir.
Juin
11/06
L'empereur Valens quitte Constantinople pour Andrinople.
Avril
 
Flavius Eutrope, chambellan d'Arcadius, mène une campagne victorieuse en Cappadoce contre les Huns qui sont refoulés vers l'Arménie.
Juin
22/06
Le concile d'Ephèse s'ouvre. Nestorius, patriarche de Constantinople, accompagné de 16 évêques, fait face à Cyrille d'Alexandrie et ses 198 épiscopes.
Janvier
 
L'empereur Théodose offre une pomme à son épouse Eudocie, qu'elle envoie au maître des offices Paulin, qui l'offre à son tour à l'empereur. Paulin est banni puis exécuté à Césarée de Cappadoce.
Octobre
08/10
Ouverture du concile de Chalcédoine où siègent des représentants du pape. Le concile proclame qu'il existe deux natures en Jésus-Christ ; une nature divine et une nature humaine, qu'il est à la fois vrai Dieu et vrai homme. La doctrine monophysite est condamnée. Les patriarches de Rome et de Constantinople sont placés à égalité, interdiction de la simonie, reconnaissance du monachisme… Le patriarche d’Alexandrie Dioscore est déposé et exilé. Sa condamnation attise les luttes religieuses et oppose les monophysites d’Alexandrie, d’Antioche et d’Aksoum aux Grecs orthodoxes de Constantinople, appelés les melkites.
 
Le patrice Aspar tente de faire assassiner le gendre de l’empereur, Zénon, chef du parti isaurien, lors d'une expédition en Thrace. Zénon est nommé dans un premier temps en Orient mais très vite il s’installe à Chalcédoine, près de Constantinople. Des émeutes éclatent contre les ariens (dont Aspar fait partie) sans doute encouragées en sous-main par Zénon et avec la complicité, passive ou active ?, de Léon Ier. Lors de ces émeutes, Aspar est tué ainsi que son fils Ardaburius, tandis que son autre fils, le César Patricius, blessé parvient à s'échapper.
Juin
 
Léontius entre à Antioche, nomme Lilien préfet du prétoire et court se mettre à la tête de ses troupes. Il est obligé de s'enfermer dans Papyrium en Cilicie.
 
Les rebelles isauriens sont écrasés à Claudiopolis en Cappadoce par le général byzantin Jean le Bossu.
 
Rébellion de Vitalien (barbares fédérés et paysans) en Thrace, avec l'appui des orthodoxes chalcédoniens contre Anastase qui soutient les monophysites (513-515). Vitalien réunit 50 000 à 60 000 hommes, et vient camper à l'Hebdomon, réclamant la suppression du Trisagion monophysite et le rappel de Macedonius et de Flavien d'Antioche. Il s'éloigne après les promesses de l'empereur mais reste en arme. L'armée byzantine des provinces orientales envoyée contre lui, après un premier succès, subit une défaite complète à l'automne ; Hypatius, son général, est fait prisonnier. Vitalien franchit le Mur d'Anastase et menace Constantinople à la fin de l'année.
Décembre
 
Le pape Vigile s'enfuit de Constantinople, où il est retenu par Justinien, et se réfugie à Chalcédoine.
Mai
 
Pendant négociations destinées à prolonger la trêve entre Byzantins et Perses, le roi sassanide Khosrô Ier envahit brusquement l’Arménie romaine, mais ne peut prendre Theodosiopolis (Erzurum), et se dirige sur la Cappadoce où il se heurte aux forces du général byzantin Justinien et des Arméniens révoltés, qui lui infligent une grave défaite près de Mélitène.
Octobre
 
Victoire byzantine de Germanus sur les Perses près de Martyropolis.
Octobre
 
Philippicus assiège Martyropolis, mais est repoussé par des renforts perses.
Octobre
 
Traité de paix entre les empires byzantin et perse. En retour de son aide, Maurice reçoit d'importantes concessions territoriales (l’Arménie jusqu’au lac de Van et Tiflis, Dara et Martyropolis) et Khosro se montre tolérant envers les chrétiens.
Novembre
27/11
Maurice Ier est mis à mort par Phocas avec cinq de ses fils à Chalcédoine.
 
Les Perses commencent à investir une à une les villes de Syrie et d’Asie Mineure. Une armée perse dirigée par Shahin Vahmanzadegan envahit l'Arménie byzantine, où elle prend Theodosiopolis puis va assiéger Césarée de Cappadoce avant d'atteindre Chalcédoine ; une autre armée menée par Schahrbaraz soumet les villes de Haute Mésopotamie, Mardin, Amida, Édesse.
 
Le général perse Chahin prend Chalcédoine aux Byzantins.
Mars
 
Des troupes musulmanes débarquent près de Phoenix (Carie) afin de couper du bois pour la construction navale. L'apprenant, Anastase II envoie des troupes à Rhodes, commandées par le logothète Jean le Diacre, pour les attaquer dans le détroit.
Mai
 
A Adramyttium, les troupes mutinées contre Anastase II proclament empereur, sous le nom de Théodose III, un fonctionnaire local du fisc, malgré sa tentative d'échapper à cette charge en fuyant hors de la ville.
Janvier
 
Léon capture le jeune fils de l'empereur Théodose III à Nicomédie.
Juin
 
Le calife Al-Ma’mūn s'empare de quatre forteresses byzantines en Cappadoce.
Avril
 
Basile Ier bat les Arabes à la bataille des Portes ciliciennes.
 
Les Arabes de Cilicie attaquent l'empire byzantin sur terre et sur mer.
 
La flotte byzantine qui défendait les bases navales d’Asie mineure, est battue par la marine musulmane sur les côtes de Cilicie.
Mars
31/03
Assassinat du roi David III d'Ibérie, qui a légué son royaume par testament à l'Empire byzantin à la suite de sa participation à la révolte de Bardas Phocas. Basile II, alors en Cilicie, mène une campagne en Géorgie où il est reconnu comme suzerain par l'aristocratie.
Juin
14/06
Début du siège de Nicée, pendant la première croisade.
19/06
Fin du siège, et prise de Nicée, sur les Turcs seldjoukides, par les croisés, lors de la première croisade.
Juillet
01/07
Bataille de Dorylée.
Octobre
21/10
Début du siège d'Antioche.
Juin
05/06
Arrivée de l'armée de Kerbogha devant Antioche.
07/06
Kerbogha tente un assaut, mais en vain.
09/06
Kerbogha entame le siège de la ville.
25/06
Les croisés prennent Antioche. Bohémond de Tarente devient prince d'Antioche.
28/06
Les Croisés remportent une victoire sur le sultan Kerboga qui tentait de débloquer Antioche.
Juin
10/06
Frédéric Barberousse se noie dans le Selef, au pied du Taurus (Cilicie). Ses troupes se dispersent.
Juin
10/06
Début de la bataille de Pélékanon, qui voit s'affronter une armée ottomane, dirigée par Orkhan, et une force expéditionnaire byzantine, dirigée par Andronic III, qui sera défaite, marquant la fin des tentatives de dégager les cités de l'Anatolie assiégées par les Ottomans.
 
Les Ottomans prennent Nicomédie.
 
La « croisade de l’Archipel », ligue maritime Italienne, prend Smyrne au sultan ottoman d’Aydın avec le soutien des Hospitaliers de Rhodes. Les Hospitaliers gardent la ville jusqu’en 1402.
Avril
 
Capture du roi Léon VI d'Arménie par les Mamelouks. Conquête de l’Arménie cilicienne par les Égyptiens : les seigneurs arméniens, que le roi Léon VI avait chargé de défendre Sis, livrent la ville.
Juin
14/06
L'archéologue amateur Heinrich Schliemann et sa jeune femme découvrent un fabuleux trésor sur le site de la colline d'Hissarlik, en Turquie, qu'ils auront vite fait d'attribuer à Priam, le roi de Troie, selon Homère, l'auteur de L'Iliade.