";
Loading...
Loading...
Assyriens (161 événements)

Tags
Abkhazie - Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Allemagne (RDA) - Allemagne (RFA) - Andorre - Angleterre - Angola - Arabie Saoudite - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Barbade - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bermudes - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bornéo - Bosnie - Botswana - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Comores - Congo - Corée - Corée du Nord - Corée du Sud - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Emirats arabes unis - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Eswatini - Etats Unis - Éthiopie - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée équatoriale - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Haute-Volta - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Iles Vierges, - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizistan - Kosovo - Koweit - Laos - Lesotho - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Malawi - Maldives - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Maurice - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - Namibie - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Guinée - Nouvelle Zélande - Oman - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Porto Rico - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Rhodésie - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - Samoa - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Suriname - Syrie - Tadjikistan - Taiwan - Tanganyika - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tonga - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turkménistan - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zaïre - Zambie - Zanzibar - Zimbabwe

Abbassides - Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Celtes - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Fatimides - Francs - Frisons - Gètes - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Mamelouks - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Omeyyades - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Sassanides - Saxons - Séleucides - St Empire - Suèves - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths - Zapotèques

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Asie Centrale - Asie Mineure - Avignon - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Caucase - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Gaule - Germanie - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Java - Jérusalem - Lydie - Mayotte - Mésie - Mésopotamie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Nubie - Pannonie - Péninsule Arabique - Phrygie - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Ste-Hélène - Tahiti - Valachie - Venise

Alexandre - Attila - Auguste - Bélisaire - Boulanger - Camus - Cartouche - Chaplin - Charlemagne - Christophe Colomb - Churchill - Danton - De Gaulle - Dreyfus - Eichmann - Einstein - Epicure - Freud - Galilée - Gandhi - Garibaldi - Gengis Khan - Hannah Arendt - Hannibal - Jaurès - Jeanne d'Arc - Jésus - Jules César - Louise Michel - Luther - Mahomet - Marc Aurèle - Masséna - Mata Hari - Molière - Montaigne - Napoléon - Napoléon III - Nietzsche - Olympe de Gouges - Pépin le Bref - Périclès - Picasso - Richelieu - Robespierre - Rommel - Rosa Luxemburg - Scipion l'Africain - Sénèque - Socrate - Tamerlan - Thémistocle - Vasco de Gama - Victor Hugo - Voltaire - Zola

Cent Jours - Commune - Consulat - COVID - Crise de Suez - Croisades - Expédition Magellan - Fronde - Ier Empire - IIème Empire - Insurrection de Budapest - Printemps de Prague - Révolte des Boxers - Révolution allemande - Révolution des Oeillets - Révolution Française - Révolution Russe

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance des États-Unis - Guerre d'Indochine - Guerre de 1812 - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre des Boers - Guerre des Deux-Roses - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Bataille d'Austerlitz - Bataille de Stalingrad - Bataille de Verdun - Bataille des Ardennes - Campagne de Russie

ASEAN - Croix Rouge - Europe - FMI - Mercosur - MSF - OMC - OMS - ONU - OPEP - OTAN - SDN - UNESCO - UNICEF


Période
(161 événements)

 
Le roi assyrien Manishtusu fait édifier un temple à la déesse Ishtar à Ninive.
 
Le roi assyrien Manishtusu fait édifier une stèle en diorite noire célébrant ses conquêtes.
 
Les Assyriens établissent des colonies marchandes et des agences en Asie Mineure.
 
Salmanasar III fait construire le palais de Til Barsib (Barsip) dans la Syrie actuelle.
 
Le roi Erishum Ier fait construire le temple d'Assour.
 
Conquête de Mâri par l'Assyrie.
 
La notation décimale cunéiforme Assyro-Babylonienne supplante le système
sexagésimal sumérien pour représenter des nombres en dessous de 60.
 
Règne de Enlil-nâsir, roi d’Assyrie.
 
Règne de Nûr-ili, roi d’Assyrie.
 
En l’an 42 du règne de Thoutmôsis III, le roi du Mitanni, les princes de Kadesh et de Tounip forment une dernière coalition. Thoutmosis arrive par mer à Simyra, prend le port voisin d’Irkata, favorable aux coalisés, puis investit Tounip. Il marche sur Kadesh qui tombe après un bref siège. Après cette victoire, le pouvoir du roi d’Égypte n’est plus contesté en orient comme en Afrique. Il perçoit de riches tributs et reçoit des hommages de Chypre (cuivre), du Hatti (pierres précieuses) et de l’Assyrie (lapis-lazuli).
 
Règne d’Enlil-nasir II, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-nirari II, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-bêl-nishêshu, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-rem-nishêshu, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-naddin-ahhe, roi d’Assyrie.
 
Règne de Eriba-Adad Ier, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-ubalit Ier, roi d’Assyrie. Il s’émancipe de la dépendance de Babylone.
 
Après la mort de Suppiluliuma, le roi d'Assyrie Assur-uballit Ier s’empare de tout le Mitanni. L’Assyrie s’étend jusqu’à l’Euphrate.
 
Une révolte populaire contre le roi Kassite de Babylone déclenche une intervention de
l'Assyrie.
 
Règne de Enlil-nerari, roi d’Assyrie. Guerre entre Assyriens et Babyloniens.
 
Règne de Arik-den-ili, roi d’Assyrie.
 
Règne d’Adad-nerari Ier roi d'Assyrie. Il entre en conflit avec Nazi-Maruttash de Babylone. Les Assyriens sont victorieux et la frontière est reportée au sud du Zab inférieur.
 
Règne de Salmanazar Ier, roi d’Assyrie. Il bat définitivement Shattuara, fils de Wasasatta, roi Hourrite révolté du Hanigalbat. Avec la conquête de Harran et de Karkemish, il pacifie la région, fait 14 400 prisonniers, annexe à nouveau le Mitanni et établit définitivement sa frontière sur l’Euphrate.
 
8Le roi Assyrien Toukoulti-Ninourta entreprend de grands travaux à Babylone.
 
Règne de Tukulti-Ninurta Ier, roi d’Assyrie. Tukulti-Ninurta Ier règne jusqu’à l’Euphrate. Souverain d’une rare énergie, il porte la puissance assyrienne à son apogée.
 
Le roi kassite de Babylone Kashtiliash IV lance un raid dans la région de Kirkouk et sur l’Euphrate, provoquant une violente réplique de Tukulti-Ninurta Ier d’Assyrie qui, l’année suivante s’empare de Babylone, la pille, massacre sa population, détruit ses temples, emporte en Assyrie aussi bien les statues de Marduk que le roi et les survivants et établit sa domination sur les territoires qui en dépendent plus ou moins.
 
Teglatphalasar I, roi d'Assyrie.
 
Les Assyriens adoptent le calendrier babylonien.
 
Le roi d'Assyrie Teglat-Phalasar Ier fonde la première bibliothèque connue en écriture
cunéiforme.
 
La tablette assyrienne [A40] traite du statut des femmes : elles doivent se voiler dans la rue.
 
Début du règne d'Assour-dan II, roi d'Assyrie.
 
Règne d’Adad-Nirari II, roi d’Assyrie. Début de la période néo-assyrienne.
 
Les Araméens sont maîtrisés par les Assyriens (Assyrie) qui leur ont mené des
guerres incessantes depuis 1115.
 
Règne de Tukulti-Ninurta II, roi d'Assyrie. Il reconstruit la muraille d'Assur, annexe la région de Harran en Haute-Syrie, la région du moyen Euphrate et le pays compris entre le grand et le petit Zab.
 
Assur-Nasirpal II devient roi de Nimroud.
 
Le roi d’Assyrie Assurnazirpal II part en campagne dans l’extrême Nord mésopotamien contre le pays de Kadmuhu et les Mouskhi, qui lui paient tribut. Apprenant que ses vassaux Araméens de Suru, dans le Bît Halupê, avaient tué leur gouverneur et s’étaient donnés un nouveau chef, il fait volte-face, prend la ville, massacre les rebelles et emmène leur chef à Assur où il est écorché vif. La même année il réprime une révolte dans le nord de l’Assyrie. Les années suivantes, il mène des campagnes dans le massif du Kashiari, dans la région de Zamua (autour de Sulaimaniyah) et sur le moyen Euphrate.
 
Construction d’une nouvelle capitale assyrienne à Kalkhu (Nimrud).
 
Assurnazirpal II (Assyrie) franchit l'Euphrate et rançonne les cités araméennes et les phéniciens du nord de la Syrie.
 
Kar Kalmaneser (également connu sous le nom de Tell Ahmar et Til Barsib), royaume néo-hittite indépendant situé dans l'actuelle Syrie sur les rives de l' Euphrate , est conquis par le roi assyrien Ashurnasirpal II.
 
Assur-Nasirpal II, roi de Nimroud, meurt ; Salmanazar III lui succède.
 
Règne de Salmanazar III, roi d’Assyrie (→ -824). À la mort d’Assurnazirpal II, l’Assyrie a récupéré tous les territoires entre Tigre et Euphrate qui avaient formé la base du royaume de Haute-Mésopotamie à l’époque de Shamshi-Adad Ier. Salmanazar III élargit l’empire assyrien de Karkemish vers le Taurus et vers le sud jusqu’à Damas où il entre en conflit avec les royaumes araméens de Syrie et leurs alliés de Palestine. À la fin de son règne, il ravage la Parsua (Perse) au nord de l’Assyrie.
 
Salmanazar III prend Til Barsip, capitale du Bît Adini, en Haute-Syrie, à l’issue de trois campagnes. La ville est peuplée d’Assyriens et rebaptisée Kâr-Salmanasar. La frontière de l’Euphrate est consolidée par la construction des forteresses de Nampii (aujourd’hui Membij), Pitru et Mutkînu.
 
12 rois, dont ceux de Damas et d'Israël (qui apporte le plus gros contingent de chars : 2000), passent un un traité d'alliance contre l'Assyrie.
 
Bataille de Qarqar. Première mention de l'utilisaton du dromadaire.
 
L'Assyrien Salmanasar III lance une campagne contre la Syrie et la Palestine.
 
Prise de Babylone par le roi Assyrien Salmanasar III.
 
Conflit entre Marduk-zakir-shumi de Babylone et son frère soutenu par les Araméens. Le roi fait appel à Salmanazar III qui défait les rebelles et entre en paix dans Babylone. Il chasse les Araméens jusqu’au bord du golfe. Marduk-zakir-shumi prête serment d'allégeance à l’Assyrien.
 
Campagnes de Salmanazar III en Syrie ; il se heurte à la résistance de coalitions dirigées par Adad-Idri.
 
Echec de Salmanazar III devant Damas.
 
Adad-Idri de Damas est assassiné et remplacé par l’usurpateur Hazaël. Salmanazar III d'Assyrie profite de la situation pour attaquer la ville. Hazaél, vaincu au mont Sanir (Hermon), s’enferme dans la capitale et Salmanazar ne peut que piller la région. Il prend la route de la côte et sur le mont Carmel reçoit le tribut de Tyr, de Sidon et de Jéhu, d’Israël.
 
Des textes assyriens mentionnent pour la 1ère fois les Mèdes.
 
Ultime et vaine tentative de Salmanazar III d'Assyrie pour s’emparer de Damas.
 
Autour du lac de Van, les soldats de Salmanazar III d'Assyrie rencontrent pour la première fois des Mèdes (Madaï) qui entament leur lente migration vers l'ouest.
 
Salmanasar III lance une campagne contre la Médie.
 
En Assyrie, Assur-danin-pal, allié à la petite noblesse et à 27 cités (dont Assur, Ninive, Erbil et Arrapha), déclenche la guerre civile contre son père Salmanazar III. Le vieux roi confie à son autre fils Shamshi-Adad V le soin de mater la révolte.
 
Règne de Shamshi-Adad V, roi d’Assyrie (→ -811). Période d’instabilité en Assyrie à la mort de Salmanazar III.
 
Le roi d'Assyrie Shamshi-Adad V mène trois campagnes (→ -815) au pays de Naïri, au sud du lac de Van, une au pays de Manna, au sud du lac d’Urmiah, où il se heurte aux Perses et aux Mèdes qui lui livrent de nombreux chevaux.
 
Campagnes Shamshi-Adad V contre Marduk-balassu-iqbi. Il entre dans Babylone et prend le titre de roi de Sumer et d’Akkad. Marduk, dieu babylonien, est placé immédiatement après Assur dans le panthéon assyrien par Shamshi-Adad V.
 
Règne de Adad-Nirari III, roi d’Assyrie (→ -783). Régence de Sammuramat (Sémiramis), femme de Shamshi-Adad V pendant la minorité d’Adad-nirari III (fin en 781 av. J.-C.)1. La tradition attribue à la reine Sémiramis la réalisation des jardins suspendus de Babylone, une des Sept Merveilles du monde antique.
 
Règne de Ben-Hadad III, roi de Damas. Les dissensions entre Hama et Damas affaiblissent celle-ci qui doit payer tribut à Adad-Nirari III d’Assyrie.
 
Adad-Nirari III d’Assyrie franchit l’Euphrate, vainc et dépose le roi d’Arpad en Syrie du Nord. Il s’empare de Hazâzu (A’zaz, au nord-ouest d’Alep) puis atteint la Méditerranée et reçoit tribut des Phéniciens.
 
Prise de Damas par Adad-Nirâri III (Adadnirari).
 
Le roi d’Assyrie Adad-Nirari III assiège Ben-Hadad II dans Damas, qui se soumet. Joas d’Israël et les Édomites de Transjordanie, débarrassés de leur ennemi le roi de Damas, lui payent tribut. Adad-Nirari mène plus tard trois campagnes dans le Taurus et six dans le nord-ouest iranien pour se défendre de l’expansionnisme d’Urartu.
 
Règne de Salmanazar IV, roi d’Assyrie (→ -773). Sous son règne, stagnation de l’Assyrie.
 
Règne d’Ashur-dân III, roi d’Assyrie (→ -755). Épidémies de peste, révoltes à Assur, Arrapha et Guzana (Tell Halaf) pendant le règne de Ashur-dân III.
 
Règne de Ashur-nirâri V, roi d’Assyrie (→ -745).
 
Les Assyriens de Mésopotamie utilisent des scies de fer.
 
Règne du roi de Babylone Nabonassar, sous la tutelle assyrienne (→ -734). Il introduit sept mois supplémentaires par périodes de 19 ans pour faire concorder l’année lunaire et l’année solaire.
 
Une révolte éclate à Kalhu. Ashur-nirâri est déposé et remplacé par Téglath Salasar III.
 
Règne de Teglath-Phalasar III (Téglath Salasar), roi d’Assyrie, fondateur de l’empire assyrien (→ -727).
 
Campagne de Téglath Salasar dans le Namri et le Bît Hamban (Zagros), peuplés de Kassites turbulents.
 
Campagnes assyriennes en Syrie. Victoire de Téglath-Phalasar III près de Samosate, sur l’Euphrate, sur le roi d’Urartu Sarduri II et ses vassaux syriens (Arpad) et néo-hittites. 30 000 habitants de la région de Hama sont déportés dans le Zagros et remplacés par 18 000 Araméens de la rive gauche du Tigre.
 
Règne de Hiram II, roi de Tyr. Il renouvelle le tribut payé aux Assyriens.
 
Le roi Tiglath-Pileser III d'Assyrie envahit Israël, la forçant à payer tribut..
 
Péqah, roi d’Israël et Rezîn, roi de Damas entreprennent de coaliser tous les États de Syrie-Palestine contre les Assyriens. Comme Jotham de Juda refuse de se joindre à eux, Rezîn et Péqah décident de marcher sur Jérusalem pour y installer « le fils de Tabéél » favorable à leur cause. La mort de Jotham affaiblit d’autant plus Juda, son fils Achaz n’ayant que vingt ans. Les Philistins et les Édomites occupent Elat tandis que les coalisés marchent sur Jérusalem.
 
Le roi Tiglath-Pileser III d' Assyrie s'empare de Damas, exécute Rezin, roi des Araméens, et déporte les habitants araméens à Kir de Moab.
 
Malgré les appels au calme du prophète Isaïe, Achaz, roi de Juda fait appel à Téglath-Phalasar III alors que Jérusalem est assiégée par Israël et Damas. Téglath-Phalasar intervient aussitôt, prend Damas et l’annexe (Rêzin est tué), ravage Israël dont le roi Péqah est assassiné (déportation, destruction de Megiddo et d’Hazor). Téglath-Phalasar reçoit la soumission de son successeur, Osée, fils d’Ela, qui paye un très lourd tribut. Le Généralaad, la Galilée et le Sharon deviennent des provinces assyriennes.
 
Achaz de Juda se reconnaît vassal du roi assyrien. Sa politique de soumission, de syncrétisme religieux et de tolérance des injustices sociales est vigoureusement dénoncée par les prophètes Michée et Isaïe. Achaz de Juda introduit le paganisme araméen et assyrien dans son pays. Il fait placer un autel païen dans le temple de Jérusalem. Des figurines représentant des divinités de la fertilité et des fragments de sculptures de chevaux portant des disques sur le front (culte du dieu-soleil Shamash) datant de cette époque ont été découvertes dans des grottes de Jérusalem.
 
Le roi Tiglath-Pileser III d' Assyrie bat la reine arabe Samsi au combat et l'oblige à lui rendre hommage.
 
Le roi assyrien Salmanazar V assiège la Samarie.
 
Le roi assyrien Salmanazar V meurt ; Sargon II lui succède.
 
Le roi assyrien Salmanazar V meurt ; Sargon II lui succède.
 
L'assyrien Sargon II détruit le royaume d'Israël : il fait déporter une partie de la population en Assyrie et des colons babyloniens et araméens s'établissent en Samarie.
 
Soulèvement de la Babylonie contre les Assyriens. Sargon marche contre Babylone mais est mis en échec près de Dêr par le roi d’Élam.
 
Conquête de la Cilicie et de la Syrie par Sargon II, roi d’Assyrie ; en Syrie, Ilu-bi’di, roi de Hama, fait sécession, en tentant d’entraîner avec lui les gouverneurs de quatre provinces, dont Arpad et Damas. Le roi de Gaza Hanuna, appuyé par les Égyptiens, se révolte également. Sargon écrase Ilu-bi’di à Qarqar, incorpore Hama à l’empire et y envoie les Assyriens rebelles. Ilu-bi’di est capturé et écorché vif. À Raphia, Hanuna est pris et le général Égyptien Sib’e s’enfuit.
 
Sargon II fonde sa capitale Dur-Sharrukin.
 
Sargon II d'Assyrie annexe Karkemish, le Tabal et la Commagène.
 
Raid de Sargon II contre le roi Rusa Ier d'Urartu. La ville de Musasir est pillée.
 
Révolte en Palestine dirigée par Iamâni, roi d'Ashdod, suivie par le Moab, l'Édom et soutenue par l'Égypte. Sargon II, vainqueur, annexe l'Ashdod et pacifie le pays.
 
Siège de Babylone par Sargon II.
 
Aprés deux années de résistance, Le roi de Babylone, Mérodach-Baladan II, doit s'enfuir en Élam.
 
Sargon II se fait couronner roi de Babylone. Midas de Phrygie, sept rois de Chypre (Iatnana) et Upêri, roi de Dilmoun (îles Bahreïn) prêtent allégeance à l’Assyrie. L’empire assyrien est à sa plus grande extension. Renaissance artistique et littéraire.
 
Inauguration de la cité de Dur-Sharrukin (Khorsabad), qui remplace Nimrud comme capitale de l'Assyrie. Elle est délaissée, en partie inachevée, à la mort de Sargon II.
 
La cour royale assyrienne est déplacée à Dur-Sharrukin.
 
Le roi assyrien Sargon II, conquérant d'Israël, de Mousatsir, Babylone et Chypre, meurt en campagne dans les Monts Taurus.
 
A la mort de Sargon, le pharaon d'Égypte Shabaka provoque des soulèvements en Syrie et en Palestine. Lulê, roi de Sidon, Sidka, roi d’Ascalon, Ézéchias, roi de Juda, les habitants d’Ekron font sécession avec l’Assyrie. Ézéchias de Juda prend la tête de la coalition anti-assyrienne regroupant Gaza, Ashdod, Tyr, Édom et Juda soutenue par le pharaon Shabaka. Ézéchias se met en relation avec Merodach-Baladan II, en train de soulever la Babylonie avec l’aide de l'Élam. Pour en imposer aux hésitants, il envahit la Philistie, soulève le peuple d’Eqrôn et fait prisonnier leur roi Padi, qui refusait de rejoindre la coalition. À l’approche des armées assyriennes, Ézéchias fait fortifier Jérusalem, assure son alimentation en eau en cas de siège en faisant creuser le réservoir et le canal de Siloé, un tunnel de 550 m de long, et fait forger de nombreuses armes (javelots, boucliers).
 
Règne de Sennacherib, roi d’Assyrie (→ -681). Ninive devient la capitale de l'Assyrie.
 
Révolution à Babylone. Un roi babylonien est élu au détriment de Sennacherib. Merodach-Baladan II revient alors d’Élam et reprend le pouvoir. Sennacherib écrase les rebelles quelques mois plus tard sous les murs de Kish. Merodach-Baladan s’enfuit dans les marais du sud du pays pendant que Sennacherib pille son palais et déporte de nombreux Babyloniens, Chaldéens et Araméens en Assyrie, puis confie le trône à Bêl-ibni.
 
Sennacherib réprime la révolte en Syrie-Palestine. Il s’empare des villes phéniciennes, remplace le roi de Sidon Lulê, en fuite, par Ittobaal, assiège Tyr. Les autres villes de Phénicie, ainsi que Mitinti, roi d’Ashdod, Puduili, roi d’Ammon, Kammusunadbi, roi de Moab et Aiarammu, roi d’Édom se soumettent et lui présentent le tribut. Sennacherib entre alors en Philistie, et après avoir déporté le roi d’Ascalon Sidka il vainc les Égyptiens venus au secours d’Eqrôn dans la plaine de d’Eltéqeh. Il s’empare d’Eqrôn, en massacre les notables et fait prisonnier une partie de la population. Il prend la forteresse de Lakish et envoie des ambassadeurs à Jérusalem. Ézéchias n'obtient finalement le départ des Assyriens qu'au prix de concessions exorbitantes : le versement d'un tribut énorme - 30 talents d'or et 800 talents d'argent -, sans parler de la déportation de ses filles, de son harem et de ses musiciens, ainsi que la perte d'une partie de son territoire. La campagne de Sennacherib porte un coup terrible au royaume de Juda dont la plupart des villes sont détruites et la population déportée. La partie occidentale de Juda passe aux mains de Mitinti d’Ashdod, de padi d’Eqrôn et de Sillibel de Gaza, en récompense de leur fidélité à Sennacherib.
 
Le roi chaldéen de Babylone Merodach-Baladan II suscite des désordres en Babylonie. Le roi d'Assyrie Sennacherib intervient, dépose Bêl-ibni et le remplace par son fils aîné, Ashur-nadin-shumi sur le trône de Babylone. Merodach-Baladan préfère la fuite en Élam au combat.
 
Règne de Assur-nadin-shumi, roi de Babylone (→ -694).
 
Destruction de Tarse par les Assyriens.
 
Sennacherib attaque par mer les Chaldéens du Bît Iakîn réfugiés dans les cités élamites. Hallustush-Inshushinak, roi d’Élam, réagit aussitôt, envahit la Babylonie et s’empare de Sippar. Les Babyloniens lui livrent Ashur-nadin-shumi, qui emmené en Élam, disparaît. L’Élamite met sur le trône un de ses protégés, Nergal-ushezib, qui chassé par les Assyriens est remplacé par un prince chaldéen choisi par la population, Mushêsib-Marduk.
 
Règne de Humban-nimena, roi d’Élam. Les Babyloniens révoltés achètent son aide contre l’Assyrie.
 
Sennacherib est vaincu par les Élamites à Halule, sur le Tigre.
 
Révolte de Babylone contre les Assyriens. Sennacherib, roi Assyrien, détruit la ville en grande partie.
 
L’armée de Sennacherib avance jusqu’à Péluse. L’expédition contre l’Égypte tourne court à la suite d’une épidémie qui décime l’armée assyrienne.
Janvier
 
Sennacherib est assassiné par l’un de ses fils à Ninive. Ses héritiers se disputent le trône..
 
Cimmériens et Scythes, conduits par Teushpa, font irruption au sud du Taurus, menacent les garnisons assyriennes établies au Tabal. Les princes de Cilicie se rebellent. Assarhaddon contre-attaque, écrase les Ciliciens et contraint Teushpa à la retraite après sa victoire près des Portes ciliciennes. Les Scythes et les Cimmériens se retournent contre le royaume de Phrygie, qu’ils renverseront trois ans plus tard. Assarhaddon fait la paix avec eux et donne sa fille en mariage au Scythe Bartatua (Protothyès selon Hérodote).
 
Assarhaddon reprend la ville d’Arza sur le Wadi el-Arish, à la frontière avec l’Égypte.
Mars
 
Assarhaddon, le plus jeune, mais désigné comme successeur par son père en 685 av. J.-C., entre dans Ninive et s’assoit sur le trône. Ses frères réussissent à fuir en Urartu, mais leurs partisans sont mis à mort.
 
Début de la révolte des Phéniciens de Sidon contre l'Assyrie.
 
Les Assyriens détruisent Sidon.
 
Destruction de Sidon en Phénicie par Assarhaddon d’Assyrie. Son roi Abdi-milkuti, révolté, est décapité. Ses habitants sont déportés en Assyrie et son territoire devient province assyrienne avec Kâr-Assarhaddon pour capitale.
 
Campagne d’Assarhaddon, contre Bazu, situé probablement dans le Désert Arabique.
 
Assarhaddon, roi d'Assyrie détruit Sidon et occupe la Phénicie.
 
Les Babyloniens repoussent l’invasion du roi d’Élam Humban-haltash.
 
Les Assyriens envahissent l' Égypte , mais Taharqa, roi d' Égypte, parvient à les repousser.
 
Les Assyriens d'Assarhaddon pillent Thèbes.
 
Règne en Égypte de Nékao, prince de Saïs et de Memphis (→ -664), établi par les Assyriens.
 
Le delta du Nil est conquis par les Assyriens, dirigés par Assarhaddon, sur le pharaon Taharka. Le général assyrien Sha-nabû-shu prend Memphis. La XXVe dynastie Couchite se replie à Thèbes, puis en Nubie. Les Assyriens rétablissent l’autonomie des princes du Nord, notamment ceux de Saïs, s’assurent leur soutien, et poussent jusqu’à Thèbes.
 
Le roi d'Assyrie Assarhaddon meurt sur le chemin de l'Égypte ; son fils Assurbanipal lui succède.
 
Construction d’une bibliothèque considérable par Assurbanipal à Ninive, composée de 5 000 ouvrages retrouvés sous forme de 23 357 tablettes ou fragments. Les documents sont sans doute posés sur des étagères en bois ou dans des jarres. Un scriptorium est associé à la bibliothèque où des scribes recopient les textes pour les communiquer à d’autres centres ou pour avoir sur place des doubles (on y a retrouvé jusqu’à six exemplaires d’un même texte). Les textes du « courant de la tradition » (par opposition aux textes de la pratique, comptes, rapports administratifs, lettres, annales, etc.) portent sur quelque 900 et 1 000 textes selon les estimations (jusqu’à 1 500 selon Oppenheim). C’est la base du savoir, de la réflexion, de la « science » de la civilisation mésopotamienne. Seul 200 textes littéraires ont été retrouvés. Le reste est composé de présages, de prières, d’incantations ou de conjurations.
 
Règne de Shamash-shumukin, roi assyrien de Babylone.
 
Ninive , capitale de l' Assyrie devient la plus grande ville du monde.
 
Assurbanipal, roi d'Assyrie, soumet le roi d'Arad Iakinlu qui forçait les navires étrangers à débarquer dans son port personnel plutôt que dans celui des Assyriens.
 
Assurbanipal réprime une rébellion des rois de Basse-Égypte puis leur pardonne et met Néchao sur le trône de Saïs et de Memphis. Taharka, vaincu, doit se replier à Napata.
 
Les Assyriens d'Assourbanipal pillent Thèbes. Ses habitants sont emmenés en esclavage.
 
Les Assyriens font volte-face en Égypte et détruisent Thèbes mettant fin à la XXVe dynastie. Les habitants de la ville sont réduits en esclavage. Le pontife de Thèbes, Montouemhêt, réorganise la province, mais la ville perd son rôle de centre politique. Deux ans plus tard, le pharaon Tanoutamon réoccupe la Thébaïde mais en est définitivement chassé par Psammétique Ier cinq ans après. Il se réfugie au sud à Napata (au Soudan en aval de la quatrième cataracte) où il règne jusque vers 655 av. J.-C.. Ses descendants règnent sur Napata jusqu'à la conquête romaine et au sac de la ville en 22 av. J.-C..
 
Après la prise de Thèbes, Assurbanipal fait venir d'Égypte deux obélisques pour décorer Ninive.
 
Assurbanipal achève le siège de Tyr dont le roi Ba'al s'était révolté. La prise de Tyr par les Assyriens grandit l'influence de Carthage en Méditerranée occidentale.
 
L'Assyrien Assourbanipal engage le rassemblement du patrimoine littéraire et religieux du moyen-orient, en faisant copier des textes anciens de l'empire, qu'il réunit dans la bibliothèque du palais de Sennachérib à Ninive.
 
L'Assyrien Assurbanipal inflige une défaite importante au royaume mannéen dans la région du lac d'Urmiah.
 
Psammétique Ier chasse les Assyriens d' Egypte.
 
Le pontife de Thèbes, Montouemhêt, commence à réorganiser la province détruite par les Assyriens.
 
Les Élamites du roi Téeummân engagent contre l'Assyrie une offensive qu'Assourbanipal repousse victorieusement.
 
En Basse-Égypte le fondateur de la XXVIe dynastie saïte, le pharaon Psammétique Ier rejette le protectorat assyrien. Il chasse les Assyriens d'Égypte avec l'aide de mercenaires grecs. Le déclin de l’Assyrie permet à l’Égypte de jouer un rôle accru au Proche-orient.
 
Les Scythes franchissent le Caucase et imposent leur suzeraineté sur les Mèdes de Phraortès jusqu'en 625 av. J.-C.. Les Scythes écrasent Urartu, ravagent l'Assyrie jusqu'en Palestine où le pharaon Psammétique Ier leur paye tribut.
 
Une coalition réunit l'Élam, Babylone et le Pays de la Mer (Mésopotamie méridionale) contre l'Assyrie. Assourbanipal sépare habilement les attaques contre ses adversaires.
 
Assurbanipal vainc les Arabes (Uatê et Abi-Iatê) et les Nabatéens.
 
Assurbanipal met Kandalãnu sur le trône de Babylone.
 
Assurbanipal incendie Babylone. Son frère, le roi de Babylone Shamash-shumukin se suicide dans l’incendie de son palais.
 
Assourbanipal, roi d’Assyrie, s’empare de Suse et déporte ses habitants en Palestine.
 
Kura¨, roi de Parsuma¨, (probablement Cyrus Ier de Perse) paye un tribut à l'Assyrie.
 
Assourbanipal soumet la Syrie, la Phénicie et les Arabes.
 
Les Cimmériens sont victorieux de la Lydie, dont le roi, Gygès est tué au combat. Ils s'allient avec le roi du Tabal mais leur offensive vers le sud est brisée par les Assyriens.
 
Assourbanipal construit à Ninive le palais Nord qui devient sa résidence et le décore de bas-reliefs consacrés notamment au récit de ses campagnes.
 
Règne de Cyrus Ier, fils de Teispès, roi achéménide d'Anshan en Élam, sous la suzeraineté de l'Assyrie.
 
Assurbanipal aurait abdiqué en faveur de son fils Assur-etil-ilâni.
 
Le roi Assourbanipal meurt.
 
L'Empire assyrien est secoué par les révoltes survenues à la mort d'Assurbanipal : l'Élam retrouve son indépendance, les Phéniciens se révoltent, Josias de Juda intervient en Samarie, où il renverse les idoles. Guerre entre Ashur-etil-ilâni et son frère Sîn-shar-ishkun pour la souveraineté en Babylonie.
 
Règne de Nabopolassar, (Nebû-apal-usur) roi de Babylone. Gouverneur des Pays de la Mer pour le compte des Assyriens, il se proclame roi. Le roi chaldéen Nabopolassar fonde l’empire néo-babylonien au détriment de l’Assyrie. Il s’appuie d’abord sur le sud en prenant Uruk, puis Sippar, puis met à profit le désordre qui s’installe lors de la succession d’Assurbanipal pour entrer dans Babylone et s’y faire couronner. Il joue habilement des rivalités entre les prétendants au trône d’Assyrie, dont certaines armées sévissent en Babylonie centrale. Il restaure l’Etemenanki, la ziggourat du dieu Marduk à Babylone.
 
Les Mèdes envahissent l'Assyrie et s'emparent d'Arrapha.
 
Offensive du roi de Babylone Nabopolassar contre les Assyriens, qui sont battus vers Harran puis à Arrapha. Nabopolassar contrôle la Mésopotamie centrale et s’intéresse à la moyenne vallée de l’Euphrate, au Khabur et aux régions levantines que les Assyriens ne dominent plus. Il tente d’assiéger Assur, mais sans succès.
 
Guerre de Babylone et des Mèdes contre l'Assyrie.
 
Nabopolossar, roi de Babylone, se retire sur sa capitale face à la résistance des Assyriens à 'Anat sur le moyen Euphrate.
 
La coalition des Scythes, des Mèdes, des Chaldéens et des Babyloniens prend Ninive, qui est pillée et détruite après trois mois de siège. L’empire assyrien n’est plus. Après la mort de Sin-shar-ishkun, un de ses officiers prend le pouvoir sous le nom d’Ashur-ubalit. Il s’enferme dans Harran avec ce qui reste de l’armée et quelques troupes égyptiennes. C’est la supériorité des cavaliers Scythes et Mèdes sur l’infanterie lourde qui a pu entraîner l’effondrement de la puissance militaire des Assyriens.
 
Prise de Harran, où s'est réfugié le dernier souverain d'Assyrie Assur-uballit II, par les coalisés Babyloniens et Mèdes.
 
Les Égyptiens du pharaon Néchao II envahissent la Syrie-Palestine pour soutenir le dernier roi assyrien Ashur-ubalit II qui tente de reconquérir Harran contre Nabopolassar et les Mèdes. Josias, roi de Juda, tente de s’opposer à l’avance de l’armée de Néchao à Megiddo. Il est tué dans cette bataille. Les Égyptiens occupent Karkemish. Néchao soumet la Palestine et la Syrie jusqu’à l’Euphrate..
 
Ashur-uballit II est tué par les Mèdes et les Babyloniens, peut-être en tentant de reconquérir Harran. L’empire assyrien disparait et laisse la place à la domination de Babylone.
 
Hirom, roi de Tyr et de Sidon, paie tribut à Teglatphalasar III, roi d'Assyrie..
NAVIGATIONyip
Avant J.C.
IIIéme Millénaire - IIéme Millénaire - Xeme - XIeme - VIIIeme - VIIeme - VIeme