Loading...
Loading...
Balkans (68 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

Avril
 
Philippe II de Macédoine, qui a levé une nouvelle armée, remporte une grande victoire sur les Illyriens. Le roi des Dardaniens (Illyrie) Bardylis est tué et ses troupes sont massacrées dans la vallée de l'Erigon.
Septembre
 
Alexandre entame une expédition sur le Danube puis en Illyrie pour sécuriser sa frontière nord.
 
Les Athéniens décident de fonder une colonie dans l’Adriatique, dans le but de lutter contre la piraterie étrusque et d’assurer la sécurité des convois de blé venant d’Occident.
Juin
 
Les pirates illyriens s’emparent de Phoinikè en Épire. Les Épirotes renoncent à l’alliance achéenne et étolienne pour s’allier à la reine Teuta, et certainement lui cèdent le port de l’Altintania.
Octobre
 
La reine Teuta assiège Issa, sur la côte de Dalmatie. Issa fait appel à Rome, qui envoie une ambassade aux Illyriens pour leur demander de cesser leur piraterie contre les marchands romains dans l'Adriatique. Teuta reçoit l'ambassade romaine et fait assassiner le plus jeune des délégués du Sénat, ce qui déclenche les hostilités.
Mai
 
Les pirates illyriens de la reine Teuta s’attaquent à la ville d’Epidamne, mettent la main sur Corcyre, et bloquent l'île d'Issa qui demande le secours de Rome, ce qui provoque la Première guerre d'Illyrie.
Avril
 
Après sa victoire sur les pirates illyriens de l'Adriatique, Rome est admise aux Jeux isthmiques.
 
Soumission de l’Istrie par les Romains.
Août
 
Une expédition de pillage contre Pylos de Messénie déclenche la deuxième Guerre d'Illyrie. Révolte de Démétrios de Pharos contre Rome en Illyrie. Il viole le traité de protectorat passé avec Rome en 228 av. J.-C., enlève la place forte de Dimale dans le pays des Parthiniens, et à la tête d’une flotte considérable, met à mal le commerce romain dans la mer Ionienne. Rome réagit, envoie le consul L. Aemilius Paullus et M. Livius Salinator avec une armée. Dimale est reprise ; Pharos capitule et Démétrios, dépossédé, s’enfuit auprès du roi de Macédoine. Le protectorat de Rome sur le littoral balkanique se développe et se renforce.
Avril
 
Siège et prise de Dimale et de Pharos en Illyrie par le consul Paul Émile sur Démétrios de Pharos, qui en été s’enfuit auprès de Philippe V de Macédoine.
 
Philippe V de Macédoine envahit l’Illyrie protégée par Rome et parvient à s'emparer de Lissos.
 
Sempronius ouvre les négociations grâce à la médiation des Épiriotes et la paix de Phoenikê (Phœnicè) est conclue entre Rome, les Étoliens et Philippe V de Macédoine, qui conserve ses accès à l'Adriatique (partage de l’Illyrie). Fin de la Première Guerre macédonienne.
Avril
 
Titus Quinctius Flamininus arrive avec d'importants renforts à Corcyre pour reprendre le commandement de Villius. Il décline les propositions de paix de Philippe V de Macédoine. Flamininus entre en Thessalie par la vallée de l’Aoos, où il remporte une victoire, mais ne peut menacer la Macédoine. Il abandonne le front Illyrien pour transférer en Grèce sa base d’opération. Il obtient par la diplomatie le soutien de la Ligue Achéenne, du tyran de Sparte Nabis et de la Ligue Béotienne contre Philippe V de Macédoine.
Novembre
 
Conférence de paix de Nicée de Locride entre Philippe V, Attale et Flamininus en présence des représentants de leurs alliés respectifs. Flamininus réclame l’évacuation des garnisons macédoniennes en Grèce, la remise des prisonniers et des déserteurs et le retour des parties de l’Illyrie acquises par Rome après la paix de 205 av. J.-C. Une trêve de deux mois est conclue et Philippe fait des propositions sur les places qu'il veut bien céder. Négociations à Rome. Les alliés réussissent à convaincre le Sénat romain que tant que Philippe conservera Démétrias en Thessalie, Chalcis en Eubée et Corinthe, « les entraves de la Grèce », il restera une menace pour les Grecs.
 
Occupation de l'Istrie par le consul Manlius Vulso ; parti d'Aquilée, il passe le Timavus et prend position, ses deux légions campant séparément, tandis que 3 000 alliés gaulois forment un troisième camp. Les Istriens détruisent ses avant-postes et attaquent son camp, et ses troupes paniquées fuient pour rejoindre l’escadre romaine stationnée à proximité. Manlius parvient à discipliner ses hommes, puis reprend la main en attaquant les Istriens avec les troupes de ses deux autres camps.
 
Soumission définitive de l’Istrie par Rome : après avoir hiverné à Aquilée, Manlius avance en Istrie avant l’arrivée de son successeur Claudius Pulcher. Il remporte une victoire, peut-être dans les environs du Quieto. Alors qu'il assiège Nesactium, près de Pola, où les Istriens survivants se sont réfugiés, Claudius Pulcher prend la relève avec une nouvelle armée et termine le siège. Après la prise de deux autres villes, l’Istrie est soumise jusqu’à Arsia.
Juillet
 
Le Sénat romain ordonne la mobilisation de troupes qui doivent être immédiatement convoyées par le préteur Caius Sicinius à Apollonie d'Illyrie et de la mise en garnison dans les places côtières pour préparer l'arrivée de l'armée consulaire. Début de la troisième guerre de Macédoine.
Octobre
 
Le légat Appius Claudius est envoyé avec ses troupes à Lychnidus, à la frontière de l’Illyrie et le l’Épire, pour rencontrer le roi Gentius, pendant qu'une flotte avance sur la côte illyrienne. Il tombe dans un piège près d’Uscana et doit se retirer avec de lourdes pertes.
Janvier
 
Persée de Macédoine lance une opération en Illyrie ; il s'empare d'Uscana dont la garnison romaine est capturée et avance jusqu'au pays des Labéates pour tenter de rallier le roi Gentius à son camp. Plusieurs délégations sont envoyées à Scodra sans succès, Gentius voulant monnayer son revirement. Persée assiège Oaeneum qu'il prend après une forte résistance.
Octobre
 
Le roi illyrien Gentius finit par se rallier à Persée contre 300 talents ; il arrête deux légats romains et se brouille définitivement avec Rome, mais Persée ne lui verse pas la subvention promise.
Avril
 
Les Romains débarquent en Épire, et Anicius rejoint le légat Appius Claudius et marche contre Gentius, roi d’Illyrie, pour lever le siège de Bassania et prendre Lissus. Il poursuit Gentius sur la côte jusqu'à sa base de Scodra, qu'il assiège et oblige à se rendre. Gentius est fait prisonnier.
Janvier
 
Le Sénat envoie des commissions chargées de régler avec Paul Émile et Anicius le sort de la Macédoine et de l'Illyrie.
Avril
 
Paul Émile et Cnaeus Octavius réunissent la conférence d’Amphipolis entre les délégués macédoniens et les envoyés de Rome. La commission du Sénat morcelle chaque pays en districts indépendants placés sous la protection de Rome, qui reçoit la moitié des taxes perçues par les rois déposés. Le royaume de Macédoine est divisé en quatre républiques indépendantes, l'Illyrie en trois républiques. Le Koinon des Macédoniens est supprimé. La Macédoine doit verser un tribut à Rome, ses mines d'or et d'argent sont affermées et les propriétés du roi confisquées au profit du peuple romain. Les Romains ramènent l'ordre en Grèce par tous les moyens : exil, résidence forcée en Italie, exécutions sommaires. Cinq-cents Étoliens sont condamnés à mort. Mille membres de la Ligue achéenne sont déportés à Rome. Seule Athènes est épargnée. Paul Émile détruit soixante-dix cités épirotes et vend 150 000 habitants comme esclaves.
 
Caius Fannius est envoyé en Illyrie pour enquêter sur les raids des pirates dalmates sur les villes de la côte.
 
Caius Marcius mène la guerre contre les Dalmates. Il échoue à prendre Delminium.
 
Prise de Delminium, capitale des Dalmates, par Scipion Nasica.
 
Le consul Tuditanus mène des opérations contre les Iapydes, peuple installé de l'autre côté de l'Adriatique, dans l'actuelle Croatie. Il obtient les honneurs du triomphe.
 
Le proconsul Caius Cosconius est envoyé combattre les Dalmates qui se sont révoltés contre Rome.
 
En Dalmatie, le proconsul de l’Illyricum Caius Cosconius s'empare de la forteresse de Salone après un siège de deux ans.
Septembre
 
La flotte césarienne est battue par les pompéiens dans l'Adriatique à Curicta.
Février
16/02
Marc Antoine débarque avec ses troupes à Nymphaeum.
23/02
Marc Antoine fait sa jonction avec César.
28/02
Pompée le Jeune attaque la flotte césarienne à Oricum.
Juin
06/06
Victoire de Pompée à la bataille de Dyrrachium. César se retire en Thessalie et Pompée se lance à sa poursuite.
Décembre
04/12
Aulus Gabinius est battu par les Dalmates en Illyrie.
Avril
 
Campagnes victorieuses d’Octavien en Illyrie et en Dalmatie. Il combat les Iapydes, les Pannoniens et les Dalmates. Selon Suétone, Octavien est blessé deux fois pendant cette campagne.
Avril
 
Campagne d’Octavien en Illyrie.
Mars
 
Campagne d’Octavien en Illyrie.
 
Drusus est envoyé en Illyrie.
 
À la suite de l'exécution d'Appius Silanus, le légat de Dalmatie, Furius Camillus Scribonianus se révolte, mais la défection de ses troupes détermine l’échec rapide du soulèvement.
Juillet
07/07
Le ravitaillement de Rome étant menacé, l'empereur Marc Aurèle fait venir Commode à Sirmium pour lui faire revêtir la toge virile et le recommander aux soldats.
Avril
 
Les usurpateurs Macrien et Macrien le Jeune sont vaincus par Auréolus. Ils sont tués par leurs officiers en Illyrie. Le général de Macrien Pison parvient à s'échapper et se proclame lui-même empereur ; il est tué peu après par le gouverneur d'Achaïe, Valens, fidèle à Gallien.
 
Gallien mène probablement des opérations sur le Danube et en Illyrie contre des bandes de Germains en maraudes. Vers cette époque, il forme une nouvelle force permanente de cavalerie, qui peut réagir rapidement et qui prend le nom de comitatus.
Septembre
 
Assassinat de Gallien par des officiers illyriens, réunis en conseil de guerre au siège de Milan, alors qu’il tentait de réprimer la révolte d’Auréolus, chef de la cavalerie. Règne de Claude II le Gothique (→ 270).
 
Licinus prend l'Istrie à Maxence mais ne peut entrer en Italie.
 
Constant Ier reçoit une ambassade de Constance II à Poetovio.
 
Echec de Magnence devant Sirmium.
 
Le duc de Valérie Marcellianus, fils du préfet d'Illyricum et favori de l'empereur Maximinus, reprend les travaux de fortification de la rive gauche du Danube ; devant les protestations du roi des Quades Gabinius, il l'invite à un banquet et le fait assassiner.
 
Les Huns, conduits par le chef Balamber ou Balamin passent le Don et attaquent les Alains (paléoasiates) lors d’une bataille sur les berges du Don. Dispersés par les archers Huns, les Alains fuient vers l’ouest par groupes. Certains se joindront aux Goths fuyant vers les Balkans (ils reparaîtront ensuite en Pannonie), puis aux Vandales qu’ils suivront jusqu’à Carthage. Ils s’établissent aussi en Gaule, mais la majorité se rallie aux Huns comme peuple auxiliaire.
Septembre
 
Valentinien, occupé à bâtir la forteresse de Robur, près de Bâle, apprend la défaite de ses troupes en Illyrie ; il conclut une paix durable avec le roi alaman Macrianus qu'il rencontre sur le Rhin près de Mogontiacum (Mayence) et se prépare à intervenir.
Juin
 
Les Wisigoths d’Alaric Ier, qui auraient passé l'hiver en Istrie, ont l’intention de passer le col du Brenner pour envahir la Rhétie puis la Gaule, alors dégarnies de leurs troupes, quand ils sont battus par Stilicon à bataille de Vérone. Ils sont rejetés hors d'Italie et sont installés comme fédérés en Illyrie.
Septembre
 
Stilicon s’apprête à rejoindre Alaric, nommé magister militum per Illyricum, pour faire la guerre contre l'empire d'Orient en Illyrie, quand il apprend l’usurpation de Constantin III.
Mai
 
Aetius, qui a cherché refuge successivement à Rome, en Dalmatie, en Pannonie et enfin dans l'empire hunnique, conclut un traité d'amicitia avec le roi hun Ruga qui reçoit le statut de roi fédéré dans les provinces danubiennes de Valérie-Pannonie première. Aetius revient en Italie à la tête d’une armée hunnique.
Novembre
 
Les Ostrogoths de Théodoric quittent Noves en Mésie pour l'Italie par Sirmium. Ils battent en Illyrie les Gépides et Sarmates.
 
Une flotte byzantine intervient en Adriatique. Les Francs perdent la Vénétie, la Dalmatie et la Croatie.
Mai
 
Pépin d'Italie, fils de Charlemagne, ayant emprunté les bateaux de Comacchio, reprend la Vénétie et l’Istrie..
Janvier
13/01
Par le traité d'Aix-la-Chapelle, l'empereur d'Orient Michel Ier reconnaît Charlemagne comme empereur d'Occident. En échange, l'empereur d'Orient reçoit la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie. Charlemagne renonce à la mer. Venise obtient une place exceptionnellement favorable entre Orient et Occident.
 
Révolte des Croates de Ljudevit Posavski contre les Carolingiens.
Août
 
Les Francs attaquent le chef croate de Pannonie révolté Ljudevit Posavski par sa frontière avec l'Italie ; encerclé, il se réfugie chez les Serbes alors que les Francs occupent le sud de la Dalmatie.
 
Après l’écrasement de la révolte croate de Ljudevit Posavski et devant la menace bulgare, le roi de Bavière Louis le Germanique décide le partage du territoire slovène en quatre régions administratives : le Frioul et les régions du Sud passent sous la dépendance de l’Italie (Évrard de Frioul), la future Carniole, la Carantanie et une partie de la Pannonie restent sous contrôle franc.
Avril
 
Le duc de Croatie Zdeslav, pro-byzantin, est tué lors d'une révolte conduite par Branimir. Après une nouvelle offensive de Byzance, Branimir restaure l’Église soumise à l’autorité de Rome. Création des duchés de Croatie et de Slavonie.
Septembre
18/09
Victoire navale croate sur Venise à la bataille de Makarska, à l'embouchure de la Neretva. Le doge Pietro Candiano est tué.
 
Début du règne de Tomislav, duc de Croatie. Il met sous son autorité les Croates indépendants de Pannonie menacés par les Hongrois.
Février
 
Siméon Ier de Bulgarie entreprend une campagne contre les Serbes.
 
Le duc Tomislav est couronné roi des Croates avec l'assentiment du pape Jean X. Il étend son pouvoir à la Croatie centrale, la Slavonie, la Dalmatie et la majeure partie de la Bosnie. Le royaume croate est indépendant pendant deux siècles.
Mai
 
Le doge de Venise Pierre II Orseolo attaque la Dalmatie. Il s’empare de Zadar, Biograd, Trogir, Split et Raguse. Il anéantit les pirates slaves de l’estuaire de la Neretva et se proclame duc des Dalmates.
Août
10/08
Venise défend Bari contre les Arabes de Sicile7. Les Vénitiens repoussent les musulmans hors du canal d'Otrante. L’Adriatique devient un lac vénitien.
Juillet
17/07
Fouché est nommé gouverneur général des Provinces Illyriennes.
NAVIGATION
Avant J.C.
IVeme - IIIeme - IIeme - Ier

Après J.C.
Ier - IIéme - IIIéme - IVéme - Véme - IXéme - Xéme - XIéme - XIXéme