Loading...
Loading...
Byzance (526 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



 
Fondation de Byzance, à l'entrée du Bosphore, en face de Chalcédoine.
Novembre
08/11
Constantin renomme Byzance en Constantinoupolis (Constantinople) et commence de vastes travaux de reconstruction.
Janvier
   /01
L'empereur Julien écrit aux Juifs une lettre où, les exaltant par des textes tirés de leurs livres saints, il déclare le moment venu pour eux de rentrer dans leur patrie, de rendre force à leurs coutumes ancestrales et de réédifier leur sanctuaire.
Janvier
17/01
Mort de l'empereur romain Théodose Ier le Grand, dernier empereur à régner sur l'Empire romain unifié, qui est définitivement partagé en deux : l'Empire d'Orient et l'Empire d'Occident. Le fils de Théodose Ier Arcadius devient le premier empereur romain d'Orient, son frère Honorius, âgé de onze ans, le premier empereur romain d'Occident. Le vandale Stilicon, maître de la milice et époux de la nièce et fille adoptive de Théodose Ier, Serena, devient régent de l’empire d’Occident pendant treize ans.
Avril
27/04
Arcadius épouse Eudoxie, fille du Franc Bauto, qui soutient les ariens contre les orthodoxes.
Mai
   /05
Stilicon rassemble les troupes d’Orient et d'Occident et intervient contre les Goths révoltés. Il avance jusqu'en Thessalie, quand il reçoit un ordre d'Arcadius lui demandant de lui renvoyer les troupes d'Orient, ce qu'il fait en les confiant à Gaïnas, puis rebrousse chemin. Il entre en conflit avec Rufin, ministre d’Arcadius en Orient sur la question de l’Illyricum oriental, détaché par Théodose Ier de l’empire d’Orient pour l’intégrer dans l’empire d’Occident..
   /05
Après le départ de Stilicon, les Wisigoths traversent les Thermopyles, imposent un tribut à Athènes puis passent l'isthme de Corinthe et pillent le Péloponnèse.
   /05
Révolte des fédérés Wisigoths d’Alaric Ier qui dévastent la Thrace et la Macédoine.
Septembre
   /09
Les Huns, qui ont envahi la Mésie au début de l’année, attaquent l’Empire romain sur un deuxième front ; ils traversent le Caucase vers l’Asie Mineure et la Syrie.
Novembre
   /11
Arcadius et son ministre Flavius Rufinus (parfois appelé Rufin), préfet du prétoire de Théodose Ier et régent de l’empire romain d'Occident pendant la minorité d'Honorius viennent passer en revue l'armée de Gaïnas devant les murs de Constantinople. Gaïnas en profite pour appliquer le plan ou du moins le souhait de Stilicon : l'armée massacre Rufin sous les yeux d'Arcadius ; Stilicon, devient régent à sa place et nomme Eutrope, comme préfet du prétoire.
 
Les fédérés Wisigoths d’Alaric Ier envahissent la Grèce, franchisent les Thermopyles sans résistance du proconsul Antiochus, ravagent la Béotie excepté la ville fortifiée de Thèbes puis l'Attique. Alaric épargne Athènes, apparemment contre rançon, mais saccage Éleusis et les mystères éleusiniens sont supprimés. Il passe l'isthme de Corinthe et ravage le Péloponnèse : Corinthe, Argos, et la vallée de l'Eurotas, dont Sparte, sont mises à sac, puis Mycènes et Olympie ; seule la petite ville arcadienne de Tégée résiste.
 
Stilicon, venu par mer, combat les Wisigoths au mont Pholoé, dans l’ouest du Péloponnèse et les refoule vers l’Épire ; comme il n'a pas demandé l’autorisation d’intervenir, il est déclaré ennemi public de l’empire d'Orient.
Octobre
   /10
Le Maure Gildon, comte d’Afrique, tente de se rendre indépendant en coupant le ravitaillement en blé de Rome. Il se déclare vassal de l’empereur d’Orient Arcadius, à l’instigation d’Eutrope.
   /10
Eutrope, qui dirige les affaires d’Orient, fait la paix avec les Wisigoths et nomme leur chef Alaric Ier maître de la milice en Illyricum oriental.
Avril
   /04
Flavius Eutrope, chambellan d'Arcadius, mène une campagne victorieuse en Cappadoce contre les Huns qui sont refoulés vers l'Arménie.
Juillet
27/07
Constitution d'Arcadius, qui réprime des comportements de chrétiens qui, sous prétexte d'assistance aux pauvres, menacent l'ordre public.
Mai
   /05
Révolte des auxiliaires du goth Tribigild à Nacoleia en Phrygie. Le chef goth Gaïnas et le général Léon, ami personnel d'Eutrope, sont envoyés contre lui. Tribigild pille la Pisidie, puis est d'abord vaincu en Pamphylie, mais parvient à se dégager et bat Léon qui est tué, tandis que Gaïnas, chargé de protéger les rives du Bosphore, s’allie aux déserteurs de Tribigild, ce qui provoque la chute d'Eutrope.
Juillet
   /07
Disgrâce d'Eutrope, chassé du pouvoir par Eudoxie.
Août
14/08
Yazdgard Ier monte sur le trône de Perse. Marié avec une juive, il est tolérant envers le christianisme et entretient de bonnes relations avec les Romains.
17/08
Edit adressé à Aurélianus, le nouveau préfet du prétoire d'Orient à Constantinople, prononçant la déchéance d'Eutrope et la confiscation de ses biens.
Janvier
09/01
Eudoxie, épouse d'Arcadius, est proclamée Augusta.
Avril
   /04
Gaïnas entre dans Constantinople.
Mai
   /05
Gaïnas demande une église à l'intérieur de Constantinople pour les Goths ariens ; Arcadius refuse après la supplique du patriarche Jean Chrysostome.
Juillet
   /07
Soulèvement de Constantinople, provoqué par la terreur que fait régner depuis le début de l'été Gaïnas, chef des fédérés Goths, qui, ayant pris la ville, dévalise les banques, brûle le palais impérial et - il est Arien - tente de s’emparer d’une église catholique, ce qui provoque la colère de la population qui massacre 7 000 Goths dans une église où il s’étaient réfugiés. L’autre partie de ses troupes, après avoir échoué à passer en Asie par l’Hellespont défendu par Fravitta, s’enfuit sur la rive gauche du Danube.
Décembre
   /12
Dans leur refuge au-delà du Danube, après leur fuite de Constantinople, Gaïnas et ses Goths sont attaqués par les Huns, qui le massacrent avec ce qui restait de son armée. Sa tête est envoyée par le chef Hun Uldin comme cadeau à Constantinople.
Janvier
11/01
Théodose le Jeune, fils d'Arcadius, est proclamé Auguste.
Juin
18/06
L’impératrice d’Orient Eudoxie, blâmée pour adultère par le patriarche de Constantinople Jean Chrysostome, le fait exiler.
Juillet
   /07
Les Isauriens ravagent les environs du Mont Taurus.
 
La famine à Constantinople, provoquée par le retard des convois de blé d'Égypte, entraîne des troubles. La foule incendie la maison du préfet de la ville Monaxius. Anthémius et le Sénat font venir du blé d'une autre provenance pour soulager la population et organisent une commission permanente pour une meilleure organisation des approvisionnements égyptiens.
Mai
01/05
Mort d'Arcadius.
02/05
Règne de Théodose II le Jeune, empereur byzantin. En réalité du fait du jeune âge de l'empereur c'est le préfet du prétoire Anthémius qui exerce le pouvoir (→ 414).
Juin
   /06
Les Huns d'Uldin attaquent l’Empire d’Orient. Ils occupent et incendient les contre-fortins romains orientaux de la rive nord du bas Danube, de l’embouchure de l’Olt jusqu’à la Porte de Fer. Puis ils traversent le bas Danube et commencent une guerre pour la possession de Castra Martis (Kula, Bulgarie) que les auxiliaires skires occupent par la ruse. Les Romains tentent de négocier, mais Uldin réclame un tribut annuel en or trop important pour se retirer. Finalement, les Romains orientaux chassent les Skires de Castras Martis puis rejettent Uldin au nord du Danube.
Novembre
14/11
Les non-chrétiens sont exclus des emplois impériaux dans l'Empire romain.
 
Olympiodore signe un armistice avec le roi des Huns Karaton, dans la région du Don.
Juillet
04/07
Mort du préfet du prétoire d'Orient Anthémius. À l'âge de 15 ans, Pulchérie, la s½ur de l'empereur de Théodose II, fait v½u de virginité et devient régente de l'Empire d'Orient sous le titre d'Augusta pour son frère faible de caractère (et qui n'a que 13 ans). Le maître des offices Hélion la seconde dans le gouvernement.
Juin
07/06
Théodose II épouse Eudoxie.
Septembre
   /09
Victoire du général byzantin Ardaburius sur les Perses en Mésopotamie ; il met le siège devant Nisibe mais doit le lever à l'arrivée du roi de Perse.
 
Les Huns attaquent la Dacie Ripuaire et la Mésie Seconde (l’actuelle région bulgare du bas Danube). Le grand-roi Rugas, profitant de l’absence des forces romaines, fait une incursion dévastatrice en Thrace.
 
L'empereur romain d'Orient Théodose II et le roi de Perse Vahram V signent un traité de paix pour cent ans, négocié par le patrice Hélion après la campagne d'Ardaburius5. Les chrétiens sont tolérés en Perse et les zoroastriens dans l'empire d'Orient.
Janvier
02/01
Eudocie, femme de Théodose II, est proclamée Augusta.
Novembre
   /11
Après la mort d’Honorius, un usurpateur, le primicier des notaires impériaux Jean, prend l’empire à Ravenne. Aetius, qui a passé une partie de sa jeunesse comme otage chez les Wisigoths et les Huns, se rallie à sa cause et va recruter une armée chez les Huns..
Octobre
23/10
Le futur empereur d'Occident Valentinien III est nommé César à Thessalonique.
Février
27/02
Fondation de l'université de Constantinople.
Juin
   /06
Théodose II envoie une armée dirigée par le général Ardabur et son fils Aspar en Italie afin de rétablir la dynastie officielle représentée par Valentinien III. Aspar prend Aquilée. Son père tente de prendre Ravenne, est fait prisonnier mais en profite pour retourner les troupes de l'usurpateur Jean. Celui-ci est pris et décapité.
Novembre
13/11
édit de l’empereur romain d’Orient Théodose II ordonnant la destruction de tous les temples païens de l'empire. Il fait incendier les installations sportives et religieuses d’Olympie.
 
L’Empire d’Orient annexe la Pannonie Seconde, appartenant à l’Empire occidental. Il avance sur la ligne du Danube, plus facile à défendre contre les Huns, occupant la ville impériale de Sirmium qui protège un gué important sur la Save.
 
L’hérésiarque Nestorius devient patriarche de Constantinople (428-431)1. Il ne veut voir dans le Christ qu’un homme en qui le Verbe de Dieu a résidé. Marie n’est pas mère de Dieu (Théotokos), mais mère du Christ (Christotokos).
Février
   /02
L'avocat Eusèbe fait une protestation contre le patriarche de Constantinople Nestorius, au nom des catholiques.
Mars
25/03
Sermon de Proclus, évêque titulaire de Cyzique, qui défend la qualité de Marie comme mère de Dieu ; réponse de Nestorius soutenant qu'on ne doit pas dire que le verbe divin soit né de Marie.
 
L'empereur d'Orient Théodose II accepte de payer un tribut annuel de 350 livres d'or aux Huns en échange de la paix.
Octobre
25/10
Nestorius est remplacé par Maximien comme patriarche de Constantinople.
 
L’Empire d’Orient cherche des alliances de revers contre les Huns parmi les tribus Amilzur, Itimar, Tonsur et Boïsque. Ruga proteste et envoie son représentant à Constantinople. En même temps, il attaque la Thrace.
Avril
12/04
Proclus est élu patriarche de Constantinople peu après la mort de Maximien.
Octobre
   /10
Le roi des Huns Ruga, qui a fait l’unité de l’empire hunnique, est tué par la foudre durant son offensive contre les armées de Théodose II en Thrace. Ses neveux Attila et Bleda, fils de Moundzouk, lui succèdent. Attila gouverne les territoires orientaux et le Danube inférieur, où il installe sa capitale (aux environs de l’actuelle Buzău). Bleda s’installe sur la Tisza, dans l’ordu de Ruga.
Novembre
   /11
Après la mort de Ruga, Théodose II envoie en ambassade Plinthas et Epigène, questeur, qui rencontrent Attila et Bleda près de Margus à l'embouchure de la Morava sur le Danube, en Mésie inférieure ; les Romains orientaux acceptent de doubler le tribut annuel versé aux Huns qui passe de 350 à 700 livres d'or et s'engagent à livrer tous les Huns fugitifs.
Octobre
29/10
Valentinien III épouse Licinia Eudoxia dit Eudoxie la Jeune, la fille de Théodose II, l'empereur d'Orient.
Février
15/02
Publication du code théodosien en Orient, qui rassemble toutes les lois impériales décrétées depuis Constantin Ier le Grand.
Mai
   /05
Début du premier pèlerinage de l'impératrice Eudocie à Jérusalem.
Octobre
   /10
Massacre de Juifs assemblés à Jérusalem pour la fête des Cabanes. Dix-huit moines, dirigés par le syrien Barsauma, sont arrêtés sur ordre de l’impératrice Eudocie, qui fait appel aux troupes du gouverneur de Césarée pour rétablir l’ordre. Mais devant l’hostilité de la foule chrétienne, elle n’ose sévir et fait relâcher les moines emprisonnés dès qu’elle apprend que Barsauma est leur maître.
 
Loi de Théodose II contre les Juifs et les Samaritains qui leur défend d'exercer aucune charge publique, même celle de geôlier, de bâtir aucune nouvelle synagogue ; la même loi interdit les sacrifices païens sous peine de mort et renouvelle la condamnation des hérésies.
Janvier
   /01
L'empereur Théodose offre une pomme à son épouse Eudocie, qu'elle envoie au maître des offices Paulin, qui l'offre à son tour à l'empereur. Paulin est banni puis exécuté à Césarée de Cappadoce.
Avril
   /04
L’empereur d’Orient Théodose II organise une expédition navale contre les Vandales, formée de troupes de la frontière du Danube commandées par Areobindus, Ansilas, Inobindos, Arintheos et Germanus, et transportée par 1100 navires. Quand il l'apprend, Genséric entame des négociations de paix et l’expédition, retardée, n’avance pas plus loin que la Sicile, tandis que les Perses et les Huns profitent de la diversion pour attaquer l’empire d’Orient en Thrace et en Mésopotamie.
   /04
Début de la guerre commune de Bleda et d’Attila contre l’Empire d’Orient (→ 09/442). Bleda occupe Sirmium et emmène ses habitants en captivité, puis marche vers le nord. La Pannonie Seconde passe sous domination hunnique. Attila, qui a entamé des pourparlers avec Senator, le représentant de l’Empire d’Orient, pour négocier sa non-intervention, finit par rallier son frère Bleda. Il traverse le bas Danube, prend Ratiaria (Arčar) et rejoint les troupes de Bleda pour assiéger et prendre Naissus (Ni¨), Serdica (Sofia), puis en Thrace Philippopolis (Plovdiv) et Arcadiopolis. En l’absence de l’armée impériale, leur attaque n’est repoussée qu’à Hadrianopolis (Edirne) et Heracleia (Ereğli), alors qu’ils menacent Constantinople.
Juin
   /06
Fin de la guerre en Arménie. Les Perses de Yazdgard II attaquent Theodosiopolis et Satala. Les troupes de l'empereur Théodose II restent sur la défensive et Anatole, magister militum pour l'Orient, obtient un accord de paix rapide.
 
Victoire d’Attila et de Bleda sur le général Aspar, rappelé de Sicile, sur la Chersonèse (presqu’île de Gallipoli), première bataille rangée entre les Huns et les Romains. Théodose II demande la paix.
 
Traité de paix entre l'empire hunnique et l’Empire d’Orient.
 
Guerre de l'empire hunnique contre l’Empire Oriental. Attila utilise pour la première fois contre lui les peuples germaniques alliés, dont les Gépides d'Ardaric et les Ostrogoths de Valamer. Les troupes impériales stationnées à Marcianopolis marchent à sa rencontre à travers la Mésie et parviennent à lui barrer la route au prix d’une bataille meurtrière sur la rivière Utus (le Vit, affluent du Danube, en Bulgarie). Après la bataille, l’armée romaine se déplace probablement en Scythie Mineure (Dobroudja), et menace sur ses flancs et l’arrière l’armée d’Attila qui doit progresser vers Constantinople en faisant un détour par Serdica (Sofia). Ce retard permet aux habitants de la capitale de réparer leurs fortifications détruites par un tremblement de terre au début de l’année. Les troupes d’Attila ravagent alors les villes de l’empire jusqu’aux Thermopyles, puis Attila doit retirer ses troupes.
Juillet
   /07
L'empereur Théodose II envoie deux ambassadeurs, Priscus et Maximien négocier avec Attila. Les émissaires, jugés par Attila de rang trop peu élevé, n’obtiennent pas de résultats. Maximien tente en vain de convaincre le ministre d’Attila Onégèse (en) de servir la cause romaine en se rendant auprès de l’empereur.
Avril
   /04
Deuxième paix d’Anatole, traité négocié par Anatole et Nomus avec Attila. Le roi hun renonce à ses exigences territoriales, promet de ne plus tracasser l’empereur avec ses demandes d’extraditions, libère le Goth Vigila, soupçonné d’avoir voulu l’assassiner, pour la somme de 50 livres d’or, et laisse partir sans rançon de nombreux prisonniers romains.
Mai
   /05
Honoria, s½ur de l’empereur d’Occident Valentinien III, retenue à Constantinople, demande secrètement l’aide d’Attila et lui envoie sa bague. Attila accepte l’offre et réclame à Valentinien la Gaule comme dot. Honoria est rapatriée d’urgence à Rome où la cour s’est installée en 450, et après un mariage blanc, on la fait disparaître.
Juillet
28/07
Théodose II décède des suites d'un accident de cheval.
Août
25/08
Marcien, empereur byzantin; Marcien est un homme du parti « bleu » des sénateurs et aristocrates, qui ne veulent pas payer pour la paix. Le ministre « vert » de Théodose, Chrysaphius, est exécuté. L’empereur arrête de payer le tribut payé aux Huns. Attila, embourbé dans les affaires d’Occident, est impuissant.
Octobre
   /10
Attila lance un ultimatum par lequel il réclame à Valentinien III la main de sa s½ur, Honoria, avec pour dot la moitié de l’empire d’Occident. L’empereur refuse. Attila se prépare alors à envahir la Gaule. Comme il a envoyé sa cavalerie hunnique pour aider les Arméniens révoltés contre les Perses, il mobilise contre la Gaule ses alliés, à majorité germaniques : Gépides, Ostrogoths, Skires, Suèves, Alamans, Hérules, Thuringes, ainsi que des Francs et des Burgondes.
Octobre
   /10
Rentré chez lui, Attila menace l’Empire d’Orient de recommencer la guerre s’il ne reçoit pas le tribut habituel. Il ne reçoit pas personnellement les émissaires orientaux conduits par Apollonius, mais réclame des cadeaux de l’empereur, ce qu’Apollonius refuse sans négociation.
Juin
   /06
Les Gépides eux, emmenés par leur roi Ardaric, s'établissent dans les Balkans entre le Danube au sud, le Marosch au nord et la Tisza à l'est.
Septembre
   /09
Les Ostrogoths de Valamer s’établissent en Pannonie, sur le Danube inférieur.
Février
07/02
Le patrice Aspar (Alain) choisit Léon Ier, Thrace de son entourage, comme empereur d'Orient. Son épouse Aelia Verina devient augusta.
 
Une ambassade de l'empereur d'Orient Léon auprès de Genséric obtient la délivrance d'Eudoxie, la veuve de Valentinien III, et de sa fille Placidie, captives depuis 455 ; Genséric continue de revendiquer les droits à l'empire de son fils Hunéric qui a épousé Eudocie, une autre fille de Valentinien III.
Septembre
02/09
Incendie de Constantinople1. La statue chryséléphantine de Zeus, une des Sept Merveilles du monde, est détruite.
 
Le rhéteur byzantin Priscos mentionne une ambassade des Saraghurs, des Oghours et des Onoghours devant l'empereur d'Orient, Léon Ier le Grand. Ces peuples ont été chassés de leur territoire des côtes de la Mer Noire par les Sabirs, eux-mêmes poussés par les Avars.
 
Le futur empereur Zénon est nommé par l’empereur Léon Ier Magister militum en Thrace. Il repousse les Huns, dirigés par l’un des fils d’Attila, Dengitzic.
 
Début des raids des Vandales du royaume de Carthage contre le Péloponnèse, en Grèce. L'empereur d'Orient Léon rompt avec Genséric.
Février
   /02
Arrivée du général Anthémius à Rome à l'occasion des Lupercales. Ricimer accepte l'homme de Léon comme empereur d'Occident en échange d'une aide militaire.
Avril
12/04
Anthémius, gendre grec de l’empereur d’Orient Marcien, est proclamé Auguste à Rome. Vers la fin de l'année, le patrice Ricimer épouse la fille du nouvel empereur, Alypia.
 
Campagne d’Anthémius et de Léon Ier contre les Vandales en Afrique, menée par Basiliscus. Marcellinus parvient à reprendre la Sardaigne. Tripoli est reconquise par Héraclius d’Édesse et la flotte au complet paraît devant Carthage. Mais l’affaire mal menée aboutit à un véritable désastre. Entassée près du promontoire de Mercure (aujourd'hui Cap Bon), la flotte, incendiée par les Vandales, se retire.
Août
   /08
Marcellinus est assassiné en Sicile, sans doute à l'instigation de Ricimer. Sa mort laisse le champ libre aux Vandales, qui s’emparent de l'île.
 
Le patrice Aspar tente de faire assassiner le gendre de l’empereur, Zénon, chef du parti isaurien, lors d'une expédition en Thrace. Zénon est nommé dans un premier temps en Orient mais très vite il s’installe à Chalcédoine, près de Constantinople. Des émeutes éclatent contre les ariens (dont Aspar fait partie) sans doute encouragées en sous-main par Zénon et avec la complicité, passive ou active ?, de Léon Ier. Lors de ces émeutes, Aspar est tué ainsi que son fils Ardaburius, tandis que son autre fils, le César Patricius, blessé parvient à s'échapper.
 
Théodoric Strabo (le Louche), se révolte après la mort de son parent Aspar. Il ravage la Thrace avec les Ostrogoths fédérés.
 
Après avoir ravagé la Thrace, Théodoric Strabo, commandant des Ostrogoths fédérés, fait la paix avec Léon Ier.
Novembre
17/11
Léon Ier nomme Léon II le Jeune empereur byzantin associé.
Février
03/02
Léon II le Jeune (né en 467) règne seul après la mort de son grand-père Léon Ier.
09/02
Zénon, gendre de Léon Ier dont il a épousé la fille Aelia Ariadnè, est déclaré coempereur d'Orient, par son fils Léon II, âgé de 7 ans, et malade.
Mars
   /03
Julius Nepos, bon général, apparenté à la famille impériale est désigné césar (= vice-empereur) pour l'Occident, peu après le 9 février, par Aélia Ariadnè et Zénon. Glycère tente de résister, mais battu près de Rome. Il est déposé et finit sa vie comme évêque de Salone. L’Italie et le reste de la Gaule restée romaine reconnaissent Nepos.
Novembre
10/11
Zénon est seul empereur romain d’Orient à la mort de son fils Léon II le Jeune.
Janvier
09/01
A la suite d'une révolte, Zénon quitte Constantinople pour Antioche.
12/01
Couronnement de Basiliscus, empereur byzantin usurpateur, poussé au pouvoir par Verina, veuve de Léon Ier.
 
Paix entre Zénon et Genséric. L’empereur d'Orient confirme la possession de l’Afrique et des îles de la Méditerranée occidentale au royaume vandale.
Août
   /08
Fin du règne de l'usurpateur Basiliscus sur l'Empire romain d'Orient. Après avoir chassé Zénon du trône en 475, il se rend lui-même très impopulaire en augmentant les impôts et en voulant imposer le monophysisme dans l'Empire, poussant le patriarche de Constantinople Acacius à draper de noir Sainte-Sophie. Trahi par le général Illus et par son propre neveu Armatus, Basiliscus ne peut empêcher Zénon de rentrer à Constantinople où il est chaleureusement accueilli. Basiliscus meurt peu après, exécuté avec femme et enfants sur ordre de Zénon.
 
Zénon ratifie la cession au royaume wisigoth d'Euric, d'Arles, de Marseille, de la Narbonnaise deuxième et des Alpes-Maritimes.
Janvier
25/01
Le roi vandale Genséric meurt à Carthage en province d'Afrique. Son fils Hunéric, un chrétien arien, lui succède et commence une politique de persécution des catholiques.
 
Première révolte de Théodoric, roi des Ostrogoths de Pannonie, contre Zénon. Théodoric Amale est envoyé par Zénon pour combattre l'insurrection des Goths de Thrace menée par son rival Théodoric Strabo après la chute de Basiliscus ; Théodoric Amale demande l'aide des troupes impériales commandées par Marcien, mais elles ne se présentent pas au mont Hémos, le lieu de jonction prévu. En situation d'infériorité, Amale doit traiter avec Strabo au mont Sondis, dans les Rhodopes, et les deux hommes envoient des ambassades à Zénon. Celui-ci tente en vain de persuader Amale de rompre le traité passé avec Strabo, puis marche avec son armée contre les Goths. Après un premier succès contre Amale, Zénon signe une paix séparée avec Strabo, pendant que Théodoric Amale met la Thrace à sac.
 
Le médecin Grec Anthime est banni de Byzance pour avoir conspiré avec Théodoric. Il sera envoyé par ce dernier en ambassade auprès de Thierry Ier d’Austrasie.
 
Nouvelle révolte organisée contre l'empereur Zénon, par deux frères de l'ex-impératrice Vérine, Romulus et Procope et un de ses gendres Marcien. La révolte échoue grâce à l'intervention du général isaurien Illus.
 
Théodoric Amale, avec des forces réduites, pille la Macédoine jusqu'à Thessalonique. Zénon envoie une ambassade pour négocier la paix, tandis que Théodoric s'empare de Dyrrachium. À l'automne, le général impérial Sabinianus attaque les Ostrogoths qui se dirigent vers Dyrrachium, et leur inflige de lourdes pertes.
 
Les Bulgares, alliés aux Byzantins contre les Goths, passent le Danube et pillent la Thrace. Ils sont repoussés au printemps par les Ostrogoths de Théodoric Amale et de Théodoric Strabon ; le dernier entre en guerre contre l'empereur Zénon et menace Constantinople, mais sa mort accidentelle donne un répit à l'empire d'Orient.
 
Pour éteindre le conflit entre les monophysites et les catholiques, l'empereur Zénon promulgue un édit de compromis connu sous le nom de Henotikon..
 
Théodoric, roi des Ostrogoths révolté contre Zénon depuis 478, marche sur Constantinople. Zénon lui attribue alors le titre de « maître des milices » et lui accorde la Mésie.
Mars
   /03
Le général Léontius, patrice et gouverneur de la Syrie, fait sortir de prison Vérine, veuve de Léon Ier, retenue depuis quatre ans à Papyrium près de Tarse par ordre de Zénon puis se fait aussitôt proclamer empereur d'Orient à Tarse, avec la complicité d'Illus.
Mai
   /05
Révolte samaritaine à Césarée et à Nablus en Palestine. Répression par Zénon, qui ordonne la construction de l'église du mont Garizim, consacrée à la Vierge, à l'emplacement de leur temple.
Juin
   /06
Léontius entre à Antioche, nomme Lilien préfet du prétoire et court se mettre à la tête de ses troupes. Il est obligé de s'enfermer dans Papyrium en Cilicie.
 
Le roi ostrogoth, Théodoric, parti de Noves en Mésie, se révolte de nouveau contre Zénon et tente sans résultat de s'emparer de Constantinople. Zénon signe un traité secret avec lui pour qu'il quitte l'Empire d'Orient et chasse Odoacre d'Italie.
Septembre
   /09
L'usurpateur chalcédonien Léontius et le patricien isaurien Illus sont exécutés sur ordre de Zénon à Séleucie d'Isaurie. Le parti monophysite a gagné et Zénon est seul empereur d'Orient.
Novembre
   /11
Les Ostrogoths de Théodoric quittent Noves en Mésie pour l'Italie par Sirmium. Ils battent en Illyrie les Gépides et Sarmates.
Août
   /08
Soutenu par l'empereur byzantin Zénon, Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, envahit l'Italie par la Birnbaumer Wald.
28/08
Odoacre, qui gouvernait l'Italie depuis la chute de l'empire romain, est battu sur l’Isonzo près d'Aquilée par Théodoric.
Septembre
28/09
Odoacre, qui s'est replié à Vérone, est battu une seconde fois par Théodoric, qui après avoir pris Milan et Pavie, maîtrise l’Italie du Nord. Odoacre se retire à Ravenne.
Avril
   /04
Odoacre, grâce à la défection du magister militum Tufa envoyé contre lui à Ravenne par Théodoric, passe le Pô et parvient à reprendre Milan désertée par sa population. L'évêque Laurentius, qui a ouvert les portes de la ville à Théodoric est maltraité et jeté en prison.
Août
   /08
Théodoric est vainqueur d’Odoacre sur l’Adda. Il l’assiège dans Ravenne.
 
Les Isauriens entrent en révolte contre Anastase Ier qui a mis fin à leur influence, prépondérante sous Zénon, lui-même isaurien, à Constantinople.
Avril
11/04
Le silentiaire Anastase, un haut fonctionnaire désigné par l'impératrice Ariadne, proclamé empereur byzantin par le Sénat après la mort de Zénon, est couronné à l'Hippodrome par le patriarche Euphémius, qui lui demande de jurer fidélité aux décrets de Chalcédoine.
Mai
21/05
Anastase Ier épouse la veuve de Zénon, Ariadne, fille de Léon Ier et de Vérine.
 
Les Isauriens sont écrasés à la bataille de Cotiæum en Phrygie, mais la guerre continue dans le Taurus.
 
Les rebelles isauriens sont écrasés à Claudiopolis en Cappadoce par le général byzantin Jean le Bossu.
 
Lettre du pape Gélase Ier à l'empereur de Constantinople, Anastase Ier, dans laquelle il affirme l'universalité et la prépondérance de l'autorité pontificale vis-à-vis du pouvoir impérial.
 
L'empereur d'Orient Anastase fait déposer le patriarche de Constantinople chalcédonien Euphemios.
 
Jean le Scythe achève la pacification de l’Isaurie révoltée contre l'empereur d'Orient Anastase depuis 491 ; les meneurs, Longin, frère de Zénon, et Athénodore sont décapités et leurs têtes exposées à Constantinople.
Avril
   /04
Anastase envoie l'insigne impérial et les habits palatiaux (vestis regia) de l'empire d'Occident à Théodoric le Grand, qu'Odoacre avait renvoyés à Constantinople, le reconnaissant comme son représentant en Occident.
Mai
   /05
Suppression du chrysargyron. Réforme monétaire et fiscale d'Anastase Ier dans l'empire byzantin. Le follis de cuivre obtient une valeur stable par rapport au solidus d'or. La perception des impôts est désormais assurée par des fonctionnaires de l'empire relevant de la Préfecture du prétoire, au détriment des curiales des cités. La réforme permet de restaurer les finances de l'État.
 
Les Bulgares passent le Danube et ravagent la Thrace. Les troupes byzantines d'Illyrie sont battues.
 
à l'occasion de la fête païenne des Brytae, les factions des Bleus et les Verts de Constantinople s'affrontent. Plus de trois mille personnes sont tuées.
 
Le chef des Ghassanides obtient de l'empereur Anastase le titre de phylarque d'Arabie.
Août
   /08
Les Perses sassanides déclarent la guerre à l'empire d'Orient pour manquement au traité de 442 (→ 506).
Septembre
   /09
Les Perses sassanides déclarent la guerre à l'empire d'Orient.
Octobre
   /10
Les Perses assiègent la ville frontière d'Amida au Nord de la Mésopotamie.
Janvier
   /01
Prise d'Amida par les Perses sassanides.
10/01
Prise d'Amida par les Perses sassanides.
Juillet
   /07
L'armée byzantine est écrasée par les Perses en Mésopotamie.
   /07
Une armée byzantine est écrasée par les Perses en Mésopotamie.
   /07
Kavadh assiège vainement Édesse.
Mai
   /05
Les généraux byzantins Patricius et Hypatius font le siège d'Amida. Ils sont rejoints par Celer en été après son incursion en Arzanène, tandis qu'Aréobindus ravage la Persarménie et les environs de Nisibe.
Juin
   /06
Les généraux byzantins Patricius et Hypatius font le siège d'Amida. Ils sont rejoints par Celer après son incursion en Arzanène, tandis qu'Aréobindus ravage la Persarménie et les environs de Nisibe.
Avril
   /04
Paix de sept ans entre les Perses sassanides et les byzantins. Amida est évacuée par la garnison perse.
   /04
Paix de sept ans entre les Perses sassanides et les byzantins. Amida est évacuée par la garnison perse contre le versement de 1000 livres d'or.
 
Guerre en Dacie entre les armées d'Anastase et de Théodoric.
Novembre
28/11
Après une contre-offensive romaine en Mésopotamie, la paix est rétablie entre l'Empire d'Orient et les Sassanides. La paix signée, l'empereur byzantin Anastase Ier fait fortifier la frontière avec l'Empire perse, en particulier la ville de Dara, face à Nisibe.
 
L'empereur Anastase envoie une flotte en Italie qui ravage la côte des Pouilles jusqu'à Tarente.
Août
07/08
L'empereur d'Orient Anastase fait déposer le patriarche de Constantinople, Makedonios. Il s’attire l’hostilité du peuple de la capitale, chalcédonien, qui saccage la demeure du préfet du prétoire Marinos d’Apamée.
 
Migration des Hérules du cours moyen du Danube vers l'Elbe, selon Procope de Césarée, dans le but de retourner en Scandinavie après leur défaite contre les Lombards. Une partie d'entre eux est accueillie en Illyricum dans l'empire byzantin par Anastase.
Novembre
06/11
émeutes à Constantinople contre l’addition monophysite au Trisagion. Le peuple chalcédonien renverse les statues d'Anastase, saccage la maison du préfet du prétoire Marinos d’Apamée et acclame Aréobinde comme empereur. Anastase se réfugie au Blachernes puis le 8 novembre se présente devant le peuple et le calme par des promesses.
 
Rébellion de Vitalien (barbares fédérés et paysans) en Thrace, avec l'appui des orthodoxes chalcédoniens contre Anastase qui soutient les monophysites (513-515). Vitalien réunit 50 000 à 60 000 hommes, et vient camper à l'Hebdomon, réclamant la suppression du Trisagion monophysite et le rappel de Macedonius et de Flavien d'Antioche. Il s'éloigne après les promesses de l'empereur mais reste en arme. L'armée byzantine des provinces orientales envoyée contre lui, après un premier succès, subit une défaite complète à l'automne ; Hypatius, son général, est fait prisonnier. Vitalien franchit le Mur d'Anastase et menace Constantinople à la fin de l'année.
 
Vitalien, révolté contre Anastase en Thrace, menace de nouveau Constantinople à la fois par terre et par mer, alors que de nouvelles émeutes éclatent dans la ville. L'empereur doit lui verser 5000 livres d'or et lui donner le titre de magister militum pour la Thrace. Il reconnait également le Trisagion orthodoxe, restaure les évêques chalcédoniens déposés.
Août
   /08
Départ d'une ambassade du pape Hormisdas à Constantinople auprès de l'empereur Anastase, dirigée par le légat Ennode de Pavie et Fortunat de Catane pour tenter de réconcilier les Églises d'Orient et d'Occident. Le pape exige que les évêques d'Orient reconnaissent le concile de Chalcédoine et le Tome de Léon. Les négociations achoppent sur le refus de l'empereur de condamner Acace.
Octobre
   /10
Vitalien occupe Sycae (aujourd'hui Galata), faubourg de Constantinople situé sur la rive septentrionale de la Corne d'Or tandis que sa flotte s'apprête à pénétrer dans le Bosphore. Le syrien Marin parvient à incendier sa flotte avec l'aide du feu grégeois puis à le battre sur terre à Sycae. Vitalien parvient à s'enfuir en Thrace.
 
Invasions bulgares en Macédoine, Thessalie et Épire ancienne.
Avril
   /04
Nouvelle légation du pape Hormisdas à Constantinople auprès de l'empereur Anastase, dirigée Ennode de Pavie pour tenter de réconcilier les Églises d'Orient et d'Occident. L'empereur refuse toujours de condamner Acace.
Juillet
09/07
Début du règne de Justin Ier, empereur byzantin (→ 527).
20/07
Concile de Constantinople. Sur les conseils de Justinien, Justin se réconcilie avec le pape Hormisdas en abrogeant l'Hénotique.
 
Cerdic, victorieux des Bretons à Cerdicesford (Charford) au nord de Southampton, fonde le royaume saxon du Wessex.
 
Par un édit publié vraisemblablement à la fin de l'année, l'empereur d'Orient Justin ordonne la fermeture des églises ariennes de Constantinople et l'exclusion des Ariens de toute fonction civile et militaire.
 
Le pape Jean Ier meurt en prison après l'échec de sa mission à Constantinople où il devait négocier un adoucissement d'un édit de l'empereur Justin Ier contre l'arianisme. Avant de mourir Théodoric prépare un édit de confiscation des églises orthodoxes.
 
Guerre d'Ibérie (→ 532).
Août
01/08
Règne de Justinien Ier le Grand (→ 565).
Février
   /02
Justinien nomme une commission chargée de rédiger un nouveau code des constitutions impériales, en éliminant les lois périmées et en y ajoutant les novelles postérieures à la publication du Code Théodosien.
Juillet
   /07
Bataille de Thannuris.
 
L'empereur Justinien ferme l'Académie d'Athènes et interdit aux païens d'enseigner..
Mars
   /03
Mundhir, le prince arabe lakkmide de Hira, vassal des Sassanides envahit la Syrie. Il s’avance jusqu’à Antioche.
Avril
07/04
Publication du Code Justinien.
Mai
12/05
Arrivée à Antioche d'Hermogène, envoyé par Justinien pour négocier la paix avec les Perses. Le roi sassanide Kavadh Ier rejette ses propositions.
 
L'empereur Justinien ordonne la fermeture du temple de Philæ, ultime reliquat du paganisme, où se pratiquaient encore les vieux cultes, en particulier celui d'Isis.
Juin
   /06
Les Byzantins conduit par Bélisaire défont les Perses à la bataille de Dara.
Juillet
   /07
Victoire byzantine sur les Perses à la bataille de Satala.
Avril
19/04
Défaite byzantine de Bélisaire à la bataille de Callinicum.
Janvier
11/01
émeute lors de courses de chars dans l'hippodrome de Constantinople ; L'empereur Justinien fait exécuter sept meneurs des deux factions.
13/01
Sédition Nika.
18/01
Justinien réprime la sédition Nika.
--   
Justinien proclame une amnistie mais est insulté par le peuple qui proclame Hypatius empereur. Justinien s’apprête à fuir, mais sur la supplique de sa femme Théodora, décide de faire front. La révolte est réprimée par Narsès, qui gagne la faction bleue à la cause de Justinien, et Bélisaire, chef de l’armée d’Orient.
Février
23/02
Début de la reconstruction de la basilique Sainte-Sophie à Constantinople.
Septembre
   /09
Après sept ans de guerre avec Byzance, le nouveau roi des Perses, Khosro Ier signe un traité de paix éternelle avec Justinien assorti du paiement d'un important tribut annuel par les Byzantins pour l'entretien des forteresses du Caucase. Après la paix conclue avec les Perses, Justinien fixe par des subsides les Barbares qui rôdent aux frontières, avant d’entreprendre ses campagnes en Occident.
Septembre
13/09
Victoire de Bélisaire et des Byzantins sur le roi des Vandales Gélimer à l’Ad Decimum, au sud-ouest de Carthage.
15/09
Prise de Carthage par Bélisaire.
Décembre
15/12
Bataille de Tricaméron (Tricamarum) près de Carthage : victoire définitive des armées de l'Empire romain d'Orient sous les ordres du général Bélisaire sur celles des Vandales commandées par le roi Gélimer et son frère Tzazon qui est tué.
--   
Promulgation à Constantinople des «Pandectes», recueils de lois connus sous leur nom latin de «Digeste» ou Code Justinien, compilation du droit romain, réalisée à la demande de l'empereur d'Orient Justinien.
Mars
   /03
Le roi vandale Gélimer, battu à Hippone, se rend aux forces de Byzance conduites par Bélisaire. La plus grande partie de l'Afrique du Nord jusqu’à Ceuta est maintenant sous le contrôle de l'Empire d'Orient. Gélimer est envoyé à Constantinople orner le triomphe de Bélisaire, puis déporté en Galatie, où il reçoit des domaines. Une partie des Vandales est vendue comme esclaves, une autre incorporée dans la cavalerie romaine.
Avril
   /04
Théodat, le nouveau roi des Ostrogoths fait arrêter puis étrangler sa femme la reine Amalasonte, la fille de Théodoric le Grand. L'assassinat d'Amalasonte déclenche une guerre civile et donne un prétexte à Justinien pour son invasion prévue de l'Italie.
Décembre
   /12
Bélisaire occupe Syracuse. Début de la Guerre des Goths : Bélisaire commence la conquête du royaume Ostrogoths par l'occupation de la Sicile et la prise de Palerme.
Novembre
   /11
Prise de Naples par Bélisaire après 20 jours de siège ; les Ostrogoths déposent leur roi affaibli, Théodat, et élisent le général Vitigès pour le remplacer.
Décembre
   /12
Bélisaire occupe Rome.
 
Construction de la Basilique Sainte-Sophie à Constantinople par Justinien.
Février
   /02
Ayant assuré ses arrières en concédant la Provence, aux mains des Ostrogoths depuis 508, aux Francs, Vitigès quitte Ravenne et se déplace vers Rome et en fait le siège à partir de la mi-mars.
Mars
12/03
Vitigès, contraint par la famine, abandonne le siège de Rome.
Avril
   /04
Un corps byzantin mené par Mundila débarque à Gênes, enlève Milan, Novare, Côme et Bergame, puis rejoint l’armée de l’Adriatique et encercle Ravenne.
Juin
   /06
Narsès, envoyé avec des renforts en Italie, mais aussi pour surveiller Bélisaire, fait sa jonction avec lui ; mis en échec à Rimini pendant l'été, les Goths refluent sur Ravenne.
Novembre
   /11
Bélisaire assiège et prend Urbino malgré le désengagement de Narsès ; il renonce à attaquer Osimo à l'approche de l'hiver et fait le siège d'Orvieto.
Mars
   /03
Milan, la ville la plus peuplée d'Italie après Rome, est reprise par les Ostrogoths de Uraia après un siège de neuf mois et détruite1. Les hommes sont massacrés et les femmes vendues comme esclaves aux Burgondes du Valais et de Sapaudia. À la suite de ses querelles avec Bélisaire, Narsès est rappelé à Constantinople.
Mai
   /05
L’Austrasien Thibert descend en Italie avec une grande armée (100 000 hommes). Il passe le Pô près de Pavie et attaque tour à tour les Goths et les Byzantins. Vitigès étant assiégé dans Ravenne, il s’empare de la plus grande partie de la Vénétie et de la Ligurie. Il doit se retirer devant la maladie qui décime ses troupes.
   /05
Bélisaire, qui assiège les Ostrogoths dans Ravenne, feint d'accepter de devenir roi d'Italie et entre dans la ville. Le roi des Ostrogoths Vitigès est fait prisonnier. La reconquête de l'Italie au Sud du Pô semble complète. Bélisaire retourne à Constantinople en emmenant Vitigès avec lui.
Octobre
   /10
Bélisaire prend Fiesole et Osimo qui capitulent après sept mois de siège, puis assiège Ravenne. Thibert Ier offre son alliance à Vitigès contre un partage de l'Italie.
 
Epidémie de peste (→ 580). Près de la moitié de la population du monde méditerranéen anéantie selon Grégoire de Tours.
Juin
   /06
Siège et prise d'Antioche par les Sassanides4. Khosro Ier, le roi des Perses reprend la guerre avec Justinien en envahissant la Syrie ; il rançonne ou pille les villes. Antioche, la plus importante cité de la région, est mise à sac.
   /06
Soulèvement des Ostrogoths du Nord de l'Italie qui désignent Ildibald comme leur nouveau roi à Pavie.
Novembre
   /11
Ildibald triomphe de l’armée romaine à Trévise.
 
Justinien Ier conclut un f½dus avec les Lombards d’Audouin. Il les installe en Pannonie et les utilise comme mercenaires pour la reconquête de l’Italie.
Mai
   /05
Le préfet du prétoire d'Orient de Justinien, Jean de Cappadoce, accusé de complot par l'impératrice Théodora, est destitué de son ministère, dépouillé de ses biens et contraint de céder son palais à Bélisaire.
   /05
Assassinat du roi des Ostrogoths Ildibald. Eraric, un Ruge, lui succède, négocie avec Justinien, lui offrant de trahir son armée contre le titre de Patrice. Il est assassiné à son tour en septembre avant d’avoir pu mener à bien son projet.
   /05
Justinien envoie Bélisaire en Mésopotamie, avec le titre de généralissime, à la tête de l'armée d'Italie et d'Ostrogoths ; il rassemble toutes les forces dont il peut disposer.
Juin
   /06
Prise de Petra, forteresse byzantine sur la mer Noire par le roi perse Khosro Ier, appelé par roi des Lazes Gubazès, qui établit son protectorat sur le pays. Début de la guerre lazique.
Septembre
   /09
Début du règne de Totila (Baduila), roi des Ostrogoths. Tolita, cousin de Ildibald, succède à Éraric et reprend la lutte contre Byzance.
Mars
   /03
Les Ostrogoths résistent à Vérone à une armée de Byzantins.
Mai
   /05
Victoire des Ostrogoths de Totila sur les troupes byzantines à la bataille de Faventia.
   /05
Le sassanide Khosro Ier envahit l'Euphratène et assiège Sergiopolis. Il se retire quand Bélisaire rassemble ses forces à Europos, sur les bords de l'Euphrate, mais met à sac Callinicum dans sa retraite.
 
Le roi de Perse Khosro Ier bat les Byzantins en Arménie à la bataille d'Anglon.
Mars
   /03
Totila, roi des Ostrogoths, assiège Naples qui se rend. Il fait abattre les fortifications de la ville.
 
Début de l'insurrection berbère en Afrique contre Byzance sous le commandement d’Antalas.
Avril
   /04
Totila assiège Otrante avec une partie de son armée et marche sur Rome avec l'autre. Il prend Tibur à la faveur de la défection de la garnison byzantine, composée d'Isauriens en conflit avec la population, qui est massacrée avec son évêque.
Juin
   /06
Bélisaire est envoyé en Italie par Justinien devant les progrès des Ostrogoths. Il commence par occuper Pesaro et les places autour de Rome et à secourir Otrante assiégée par Totila.
Décembre
   /12
Arrivé de Bélisaire à Ravenne. Il promet une amnistie aux Goths qui se rallieraient à Justinien.
 
Trêve entre les Perses et les Byzantins en Syrie et en Mésopotamie.
Octobre
   /10
Début du siège de Rome par Totila.
Décembre
   /12
Totila, roi des Ostrogoths prend Rome après un siège d'une année. La ville a été désertée par sa population et il ne reste plus que 500 civils dans les murs.
 
Les rebelles berbères battent les Byzantins à la bataille de Marta.
Décembre
   /12
Bélisaire, le général byzantin, reprend Rome aux Ostrogoths et répare ses fortifications.
Avril
   /04
Bataille des champs de Caton. Pacification de l'Afrique par Jean Troglita et ses alliés berbères.
Juin
   /06
Bélisaire demande son rappel d'Italie. Il estime que Justinien lui refuse les moyens nécessaires pour résister aux Ostrogoths.
Août
   /08
Théodora fait remplacer Bélisaire par son favori l’eunuque Narsès. Après le départ de Bélisaire, les forces impériales en Italie sont en désarroi.
 
Totila fait de nouveau le siège de Rome. Il rassemble une flotte et fait la conquête de la Sicile.
 
Le général byzantin Dagisteus à la tête de sept mille hommes et de mille auxiliaires Zani assiège Pétra, sur la mer Noire. L'intervention des Perses de Mihr-Mihroe oblige les Byzantins à lever le siège ; après avoir subi une défaite sur le Phasis par le roi des Lazes Gubazès, Mihr-Mihroe se replie en Persarménie.
Janvier
16/01
Totila reprend Rome en soudoyant la garnison Isaurienne.
Juin
26/06
Le pape Vigile, retenu à Constantinople, se réconcilie avec Justinien.
Juillet
   /07
La flotte de Totila, qui menace Ancône, est détruite par les Byzantins dans l'Adriatique, à la bataille de Sena Gallica. Après sa défaite, Totila décide d'occuper la Corse et la Sardaigne.
Août
14/08
Le pape Vigile formule une sentence d'excommunication contre l'archevêque de Césarée, le patriarche Mennas et leurs adhérents, qui ont approuvé le décret de Justinien condamnant les Trois Chapitres.
Décembre
   /12
Le pape Vigile s'enfuit de Constantinople, où il est retenu par Justinien, et se réfugie à Chalcédoine.
Février
09/02
Le pape Vigile proteste dans une encyclique contre le traitement qui lui a été infligé par l'empereur. Justinien cède, retire son décret condamnant les Trois Chapitres et force les évêques excommuniés par le pape en 551 à lui faire leur soumission ; Vigile revient à Constantinople.
Juin
   /06
Victoire des Lombards d'Aldoin, alliés de Justinien, sur les Gépides de Thorisind9 à la bataille d'Asfeld, en Pannonie.
06/06
Narsès occupe Ravenne après avoir longé la côte pour éviter la confrontation avec les Francs en Vénétie, avec l'appui des Vénètes maritimes de la lagune.
Juillet
   /07
Narsès défait et tue Totila le roi des Ostrogoths à la bataille de Taginae (ou de Busta Gallorum) près de Gualdo Tadino en Ombrie. Rome est reprise. Teias devient le dernier roi des Ostrogoths.
Octobre
   /10
Narsès défait Teias, le successeur de Totila comme roi des Ostrogoths, à la bataille du mont Lactarius, près du Vésuve.
Mai
04/05
Tenue du cinquième concile ½cuménique de Constantinople II (→ 02/06), convoqué par Justinien. Condamnation du nestorianisme et des « Trois Chapitres ». Condamnation de certains points de la doctrine d’Origène. Le pape Vigile, bien que retenu dans la ville, refuse de s’y rendre ainsi que la grande majorité des évêques d’Occident. Vigile est exilé par l’empereur dans une île de la mer de Marmara.
Juin
   /06
Les comtes Butilin et Leutharis envahissent la plaine du Pô et avancent jusqu'à Messine en dévastant tout sur leur passage. La reconquête byzantine de l'Italie est pratiquement complète. Les Ostrogoths appellent alors à l’aide les Francs et les Alamans.
Juin
   /06
Après avoir achevé la conquête de l'Italie, Justinien envoie des troupes plus nombreuses en Espagne qui débarquent à Carthagène pour soutenir la révolte du général wisigoth Athanagild contre Agila à Séville et celle des Romains de Cordoue. Le littoral entre Valence et Malaga tombe aux mains de Justinien pour prix de son intervention.
Août
13/08
L'empereur byzantin Justinien Ier, à la demande du pape Vigile, établit la Pragmatique Sanction. Il proclame l’extension immédiate à l’Italie du Code publié en 534 à Constantinople, du Digeste (recueil de textes de la jurisprudence antique) et des Novellae (Nouvelles constitutions impériales). La Sicile et la Dalmatie sont séparées de l’Italie, la Corse et la Sardaigne rattachées au gouvernement d’Afrique. L’Italie est érigée en Préfecture. Justinien lance un programme de réorganisation de l'administration après le chaos de 20 ans de guerre avec les Ostrogoths.
Octobre
   /10
Bataille du Volturno. Francs et Alamans de Butilin sont vaincus par Byzance près de Capoue, tandis que les hommes de Leutharis sont décimés par la peste. Les Francs perdent la Vénétie. Les Ostrogoths se soumettent et sont envoyés par Byzance sur le front Perse.
Mars
   /03
Le roi des Wisigoths Agila est assassiné par ses propres soldats à Mérida après sa défaite près de Séville. Son compétiteur Athanagild lui succède.
Juin
   /06
Une nouvelle trêve est conclue entre la Perse et l'empire byzantin.
Janvier
   /01
L'empereur d'Orient Justinien reçoit l'ambassade avare menée par Kandikh à Constantinople1. Avec l'autorisation du Sénat, il charge les Avars de soumettre les nomades de la steppe ukrainienne (Koutrigours, Outigours, Antes, Sabires, Zales…) contre un tribut et leur promet des terres sur le Danube.
Novembre
   /11
Le khan bulgare Zabergan passe le Danube gelé et arrive en Thrace par la Mésie seconde et la Scythie mineure. Il divise ses troupes qui atteignent les Thermopyles, la Chersonèse thrace et les murs de Constantinople.
Septembre
   /09
Bélisaire repousse les Bulgares qui menaçaient Constantinople, et reprend ainsi du service après une disgrâce de 10 ans.
 
Les Ostrogoths dirigés par Widin se soulèvent à Brescia et Vérone ; Narsès chasse les Francs installés au Nord du Pô.
Novembre
25/11
Complot contre Justinien. Bélisaire est impliqué.
 
Arrivée des Avars sur le bas-Danube. Ils envoient une nouvelle ambassade à Justinien pour demander des terres au Sud du fleuve (Dobroudja) ; l’empereur leur propose d’occuper le territoire des Hérules, en Pannonie seconde, mais ils ne bougent pas.
Juillet
19/07
Réhabilitation de Bélisaire.
Novembre
   /11
Narsès prend Vérone et Brescia. Fin de la reconquête byzantine en Italie.
Janvier
22/01
Justinien exile le patriarche de Constantinople Eutychius qui refuse d’approuver la doctrine égyptienne d’après laquelle le corps de Jésus sur la croix était resté incorruptible (aphtartodocétisme)..
Novembre
15/11
Mort de Justinien. Début du règne de Justin le Curopalate, son neveu.
 
L'empereur byzantin Justinien signe un nouveau traité avec Khosro Ier, le roi des Persans rétablissant la frontière entre la Perse et l'empire d'Orient. L'empereur byzantin Justinien accepte de payer un tribut annuel à la Perse. La Perse garantit à Byzance 50 ans de paix.
 
Narsès est destitué par l'empereur byzantin Justin II. On lui reproche son enrichissement personnel et ses exactions fiscales. Il refuse de rentrer à Constantinople et se retire à Naples.
 
Justin II tente une politique d'apaisement religieux, notamment envers les Jacobites, en promulguant un édit d'union.
 
Byzance remplace le gouvernement militaire par un gouvernement civil en Italie. Le patrice Flavius Longinus, envoyé par la cour de Constantinople pour succéder à Narsès, arrive à Ravenne au début de l'année.
Mai
   /05
Les Lombards prennent Aquilée et occupent la Vénétie (sauf les îles où s’est réfugiée la population). Ils occupent une grande partie de l’Italie. La résistance byzantine est très faible, car l’effort principal se porte en Orient et dans les Balkans. Seules les villes résistent. La population, accablée d’impôt et victime d’un système de spoliation discutable, voit arriver les Lombards avec une neutralité bienveillante..
 
Les Avars réclament la possession de Sirmium et un tribut. Devant le refus des Byzantins, ils envoient leurs alliés Koutrigours ravager la Dalmatie par la Save.
Septembre
   /09
Prise de Milan. Les Lombards envahissent la plaine du Pô, prennent Padoue, Milan où Alboïn établit sa capitale, Vérone, puis mettent le siège devant Pavie.
 
Première campagne du roi wisigoth Léovigild contre les Byzantins en Bétique.
 
Le roi wisigoth Léovigild s'empare d'Asidona (Medina-Sidonia) au cours d'une seconde campagne contre les Byzantins en Bétique.
Mars
21/03
Justin II commence la persécution contre les monophysites.
30/03
Révolte de l’Arménie perse menée par Vardan II Mamikonian contre les Sassanides, avec l'aide de Byzance. La guerre gréco-perse reprend.
 
Après trois ans de siège, Pavie tombe entre les mains des Lombards qui ont envahi toute l'Italie du Nord.
 
Le Wisigoth Léovigild reprend Cordoue, principale place forte byzantine en Espagne.
Juillet
   /07
Le général byzantin Marcien arrive en Osroène, marche vers l'Arzanène qu'il ravage à l'automne sans rencontrer de résistance.
Avril
   /04
Le général byzantin Marcien part de Dara en campagne contre la Mésopotamie perse. Il bat les Perses à Sargathon et assiège Nisibe. Accusé par Justin II de prétendre à l'empire, il est rappelé, et ses troupes lèvent le siège en désordre.
Juillet
   /07
Les troupes perses du général Adarmahan envahissent la Syrie byzantine, ravagent les faubourgs d'Antioche, assiègent Apamée et réduisent ses habitants en esclavage, puis mettent le siège devant Dara.
Novembre
15/11
Khosro Ier reprend la ville stratégique de Dara en haute Mésopotamie après six mois de siège. La folie de Justin II oblige le gouvernement Byzantin à demander une trêve d'un an, que les Perses n'accordent que contre le paiement de 45 000 sous d'or.
Septembre
07/09
Le Thrace Tibère, comte des excubiteurs, est adopté par l'empereur Justin II, en proie des accès de folie, et proclamé César à l’instigation de l'impératrice Sophie.
 
Défaite d'une expédition envoyée par Justin II contre les Lombards en Italie.
Mai
   /05
Pendant négociations destinées à prolonger la trêve entre Byzantins et Perses, le roi sassanide Khosrô Ier envahit brusquement l’Arménie romaine, mais ne peut prendre Theodosiopolis (Erzurum), et se dirige sur la Cappadoce où il se heurte aux forces du général byzantin Justinien et des Arméniens révoltés, qui lui infligent une grave défaite près de Mélitène.
Août
   /08
Le général byzantin Justinien est battu par le général perse Tamkhosrau en Arménie ; les Perses font trainer les pourparlers de paix pendant l'automne, pour retarder les préparatifs des Byzantins.
 
Le duc Lombard Faroald de Spolète s'empare de Classis, le port de Ravenne.
Mars
   /03
Rupture des pourparlers de paix entre les Perses et les Byzantins.
Septembre
26/09
Couronnement de Tibère II, empereur byzantin.
 
Le roi ghassanide al-Mundhir est reçu par l'empereur byzantin Tibère II à Constantinople. Il plaide en faveur de la réconciliation entre les monophysites et le Chacédoniens et l'arrêt des persécutions contre les monophysites.
Juin
   /06
Les Byzantins envoient des émissaires en Perse pour négocier la paix. Les Perses font durer volontairement les négociations, et à l'automne, Byzance s'apprête à reconduire la guerre.
Novembre
26/11
Le pape Pélage II est consacré sans la confirmation impériale dans Rome assiégée par les Lombards du duc Faroald de Spolète.
 
Campagne du byzantin Maurice et du ghassanide al-Mundhir en Mésopotamie3Il franchissent l’Euphrate et menacent Ctésiphon, la capitale des Sassanides.
Juin
   /06
Victoire du général byzantin Maurice sur les Perses Sassanides à la bataille de Constantine ; le général Tamkhosrau est tué.
Juillet
   /07
Les Avars de Bayan prennent Sirmium en Pannonie. L'empereur Tibère II leur paie un énorme tribut pour sauvegarder le reste des Balkans et obtient une paix de deux ans.
Août
13/08
Maurice épouse Constantina, fille de Tibère II qui le proclame Auguste sur son lit de mort.
14/08
Début du règne de Maurice Ier.
Novembre
   /11
Le général byzantin Jean Mystacon prend le commandement des armées d'Orient. Il lance une campagne en Arzanène, mais après un premier succès est battu par le général perse Kardarigan au confluent du Nymphios et du Tigre à cause de la défection du légat Cours.
Juillet
   /07
Campagne des Byzantins contre les Perses en Arzanène. Le général byzantin Jean Mystacon assiège la forteresse d'Acbas sur le Nymphios.
   /07
Les Avars envahissent les Balkans, prennent Singidunum, Viminacium et Augusta en Illyricum et atteignent Anchialos sur la mer Noire.
   /07
Le duc Grasulf de Frioul se met en contact avec Childebert II et sa mère Brunehilde pour qu’ils entreprennent une campagne en Italie contre les Lombards avec les subsides de Byzance.
 
Le roi des Wisigoths Léovigild, après avoir restauré les murs d'Italica, reprend Séville abandonnée par son fils révolté Herménégild, qui se réfugie à Cordoue, en territoire byzantin, mais est pris peu après.
Avril
   /04
Expédition de Childebert II contre les Lombards en Italie, financée par l'empire byzantin. Les ducs lombards se soumettent et Childebert se retire.
Juillet
   /07
Le général byzantin Jean Mystacon est remplacé par Philippicus, beau-frère de l'empereur Maurice, nommé commandant des troupes d'Orient.
Octobre
   /10
Le général byzantin Philippicus ravage par les plaines de Beth Arabaye près de Nisibe.
 
Le général byzantin Philippicus poursuit les opérations contre les Perses en Arzanène.
Mai
   /05
Les Perses renouent les pourparlers de paix avec les Byzantins. Victoire du général byzantin Philippicus sur les Perses dirigés par Kardarigan à la bataille de Solachon près de Dara.
Octobre
   /10
Le général byzantin Heraclius l'Ancien ravage les territoires perses au-delà du Tigre.
Avril
20/04
Mutinerie des troupes byzantines d’Orient, qui impayées, se débandent et pratiquent le brigandage et la maraude.
Mai
   /05
Priscus rentre à Constantinople et Philippicus est de nouveau nommé commandant des troupes d'Orient. La mutinerie continue et les soldats élisent Germanus comme leur chef.
Juillet
   /07
Première campagne du général byzantin Priscus dans les Balkans. Les Avars prennent Anchialos et assiègent Priscus dans Tzouroulon.
Octobre
   /10
Victoire byzantine de Germanus sur les Perses près de Martyropolis.
   /10
Les Avars se retirent à Sirmium à la nouvelle d'une attaque turque et après avoir reçu de l'argent de l'empereur Maurice.
Avril
10/04
Fin de la mutinerie des troupes byzantines d’Orient après le règlement de leurs arriérés de solde ; Philippicus est accepté comme général.
Mai
   /05
L'empereur Maurice organise l'invasion de l'Azerbaïdjan par les tribus du Caucase, sous la direction du prince ibérien Gouaram.
Octobre
   /10
Philippicus assiège Martyropolis, mais est repoussé par des renforts perses.
Mars
26/03
L'empereur byzantin Maurice proclame Auguste son fils aîné Théodose, âgé de quatre ans.
Juin
   /06
Attaque conjuguée des Francs et des Byzantins contre les Lombards. L’exarque de Ravenne marche contre Authari qui se réfugie dans Pavie. L’exarque s’empare d’Altinum, de Modène et de Mantoue. Childebert II envoie une forte armée franco-alamanique commandée par vingt ducs. Elle parcourt pendant trois mois l’Italie du Nord, mais est incapable d’enlever les villes, où les Lombards se sont repliés à l'abri de leurs fortifications. La disette et la maladie contraignent les Francs à se retirer. Les Lombards leur offrent un tribut de 12 000 sous d'or annuels pour la paix. Gontran accepte, mais Childebert réserve sa réponse.
Octobre
   /10
L'empereur Maurice marche à la tête des troupes byzantines contre les Avars vers Anchialos.
Mars
   /03
Le général byzantin Narsès, nommé commandant en chef des armées d'Orient en remplacement de Comentiolus, avance sur Mardès, forteresse près de Dara aux côtés de Khosro II et de l'évêque Domitien de Mélitène. Les Arabes des environs se rallient à Khosro qui envoie les clefs de Dara à l'empereur byzantin Maurice, qui de son côté confirme officiellement qu'il adopte Khosro.
Octobre
   /10
Traité de paix entre les empires byzantin et perse. En retour de son aide, Maurice reçoit d'importantes concessions territoriales (l’Arménie jusqu’au lac de Van et Tiflis, Dara et Martyropolis) et Khosro se montre tolérant envers les chrétiens.
Avril
   /04
L'empereur d'Orient Maurice Ier marche contre les Avars vers Anchialos à la tête de son armée. Il retourne à Constantinople pour recevoir des envoyés des Perses, suivis par des ambassades des Francs et des Avars.
Octobre
   /10
L'armée de Priscus retourne en Thrace pour hiverner, malgré les ordres de l'empereur Maurice Ier. Les Slaves en profitent et ravagent Aquis, Scupi et Zaldapa.
Septembre
22/09
Les Avars et les Slaves assiègent Thessalonique.
Mars
30/03
Les Avars qui assiègent le général byzantin Priscus à Tomis, se retirent. Un traité conclu avec les Byzantins augmente le tribut et fixe la frontière au Danube.
Octobre
   /10
Après une avancée ferme des Lombards sous leur roi Agilulf depuis 591, les Byzantins concluent finalement un traité leur concédant l'Italie du Nord, par l’intermédiaire du pape Grégoire le Grand qui espère convertir les Lombards au catholicisme. Pérouse est restitué a l'exarque de Ravenne Callinicus, et les communications sont assurées entre Ravenne et Rome.
Juillet
   /07
Rupture de la paix entre Byzance et les Avars. Les généraux byzantins Priscus et Comentiolus traversent le Danube par la forteresse de Viminacium et battent les Avars et leurs alliés slaves en Pannonie.
Août
   /08
Le frère de l'empereur byzantin Maurice Pierre est nommé stratège des armées du Danube. À l'automne, il avance en Dardanie où il apprend que le général avar Apsich campe à proximité des Portes de Fer. Le combat n'a pas lieu et les deux parties négocient sans parvenir à un accord. Les Avars se replient sur Constantiola et Pierre retourne en Thrace.
 
Guerre opposant les Perses aux byzantins (→ 628).
Février
   /02
émeutes de la faim à Constantinople.
Juillet
   /07
L'armée byzantine commandée par le stratège Pierre arrive sur le Danube. Pierre combat les Sklavènes du Bas-Danube, tandis que khagan des Avars est installé à Constantiola, sur la rive droite du fleuve, et tient les Portes de fer.
Octobre
   /10
Maurice ordonne aux troupes de Thrace de passer l'hiver sur la rive gauche du Danube, mais celles-ci se révoltent.
Novembre
   /11
Maurice Ier apprend la rébellion militaire. L'armée veut proclamer empereur Théodose, fils de Maurice, ou le César Germanus. Phocas, proclamé par ses soldats, marche sur la capitale.
22/11
Révolte du peuple à Constantinople.
--   
Maurice s'enfuit. Début du règne de Phocas (Phokas).
27/11
Maurice Ier est mis à mort par Phocas avec cinq de ses fils à Chalcédoine.
Mars
   /03
L'ambassadeur byzantin Lilius, envoyé en mission auprès du roi de Perse Khosro II, arrive à Dara. Le roi sassanide le renvoie et déclare la guerre à Phocas, après la mort de son allié Maurice.
Décembre
   /12
Le général byzantin Narsès se révolte contre Phocas et se retranche dans Édesse. Phocas ordonne à Germain, gouverneur de Dara, de reprendre la ville. Narsès fait appel à Khosro II.
Juillet
   /07
Les Perses reprennent Dara aux Byzantins.
 
Narsès, gouverneur byzantin de Mésopotamie, révolté contre Phocas, est brûlé vif à Constantinople où il était venu négocier la paix.
Juin
07/06
Répression d'un complot contre l'empereur d'Orient Phocas. Le prétendant Germain et plusieurs hauts dignitaires impliqué, dénoncés par un traître, sont mis à mort, ainsi Constantina, veuve de Maurice et ses filles.
 
Le patriarcat d'Aquilée se divise : le patriarche Candidianus, est élu à Ravenne par les évêques rassemblés par l'exarque Smaragde. Favorable au deuxième concile de Constantinople et au pape, il siège à Grado. Les évêques lombards élisent Jean, favorable aux Trois Chapitres, avec résidence à Aquilée.
 
Par un édit, l'empereur byzantin Phocas reconnaît la primauté universelle du pape et interdit au patriarche de Constantinople de se qualifier d'oecuménique.
 
Les Perses commencent à investir une à une les villes de Syrie et d’Asie Mineure. Une armée perse dirigée par Shahin Vahmanzadegan envahit l'Arménie byzantine, où elle prend Theodosiopolis puis va assiéger Césarée de Cappadoce avant d'atteindre Chalcédoine ; une autre armée menée par Schahrbaraz soumet les villes de Haute Mésopotamie, Mardin, Amida, Édesse.
 
L’exarque de Carthage, Héraclius l'Ancien, à l’appel de Krispos, gendre de Phocas, envoie une armée dirigée par son neveu Nicétas qui prend Alexandrie et une grande partie de la Basse-Égypte, tandis que lui-même retient la flotte d’Afrique qui devait livrer du blé à Constantinople ; Bonose, envoyé par Phocas, ne réussit pas à reprendre l’Égypte.
 
Guerre civile dans toutes les villes de Syrie, aggravée par la révolte des monophysites contre les édits impériaux.
 
Les Perses s'emparent d'Édesse.
 
Héraclius renverse le tyran Phocas et se fait couronner basileus de l'empire byzantin, se marie et prend le pouvoir à Constantinople.
 
Le général perse Chahin prend Chalcédoine aux Byzantins.
Septembre
   /09
Soulèvement sanglant des Juifs à Antioche. Le patriarche Anastase est tué.
Octobre
04/10
Héraclius le Jeune, fils de l’exarque de Carthage, arrive à Constantinople avec une flotte. Il renverse Phocas qui est massacré par la foule.
06/10
Héraclius est couronné empereur byzantin par le patriarche Sergius. Il fonde une nouvelle dynastie. Les règles de succession au trône sont modifiées : il cesse de choisir un césar, comme le prévoyait le système tétrarchique de Dioclétien, pour associer au trône ses fils Constantin et Héraclonas. Héraclius prend le premier le titre de basileus.
Mai
   /05
Offensive des Sassanides en Syrie. Prise d'Apamée et d'Édesse. Après sa victoire sur les troupes byzantines, le général perse Charbaraz occupe Antioche. La campagne sassanide est poussée brièvement jusqu'en Palestine.
Mai
   /05
Le général byzantin Priscus parvient à reprendre Césarée de Cappadoce aux Perses.
Décembre
   /12
Le général byzantin Priscus est relevé de son commandement et remplacé par Philippicus.
Janvier
23/01
Couronnement de Constantin, fils d'Héraclius, empereur byzantin associé.
Avril
   /04
échec d'une campagne Héraclius en Syrie pour sauver Antioche ; l'empire byzantin est coupé en deux après la prise de Damas par le général perse Charbaraz.
Mai
05/05
Prise de Jérusalem. Les armées perses de Chosroès II, dirigées par le général Charbaraz prennent Césarée puis pillent Jérusalem. Elles emmènent en captivité le patriarche et la population, et s'emparent des reliques de Vraie Croix.
 
L'empereur byzantin Héraclius échappe de peu à une embuscade tendue en Thrace par le khan des Avars.
 
Héraclius, allié aux Khazars, parvient devant Ninive et anéantit l'armée perse.
 
Héraclius s'avance alors jusqu'aux portes de Ctésiphon.
 
Dans un édit, Héraclius emploie pour la 1ère fois officiellement le titre grec "basileus", au lieu de celui de "auguste" porté par les empereurs romains.
Mars
21/03
L'empereur byzantin Héraclius Ier rapporte la "Vraie Croix", prise par Chosroès II, à Jérusalem, libérée de l'occupation perse..
--   
Jérusalem, l'empereur romain d'Orient Héraclius rapporte la vraie croix, reprise aux Perses. C'est l'apothéose d'un règne qui a débuté dans la tourmente.
Juin
   /06
A la bataille d'Héliopolis, le Gal musulman Amr met en déroute l'armée byzantine.
Novembre
   /11
Alexandrie capitule devant le Gal musulman Amr.
Janvier
   /01
L'empereur byzantin Héraclonas est renversé et déporté à Rhodes. Sa mère Martine a la langue coupée. Constant II règne seul.
Juillet
   /07
Les Arabes poursuivent la conquête de l'Égypte1 et fondent une nouvelle capitale, Fostat, actuellement Le Caire.
Septembre
17/09
Alexandrie est évacuée par les Grecs.
 
Grégoire, exarque byzantin de Carthage, soutenu par les adversaires du monothélisme, affirme l'indépendance de la province d'Afrique et se proclame empereur.
 
Une armée musulmane pénètre dans la province byzantine d'Afrique. L'exarque byzantin rebelle Grégoire est tué.
Juillet
15/07
L'empereur byzantin Constant II pille Rome.
 
Premier siège de Constantinople par les Arabes.
 
Après une sévère défaite, l'empereur Constantin IV reconnaît par traité la création dans les Balkans d'un Etat bulgare dirigé par le khan Asparoukh.
Juillet
   /07
Libéré par Justinien II, le stratège Léonce organise un soulèvement à Constantinople. Justinien II est déposé, a le nez et la langue coupés et est envoyé en relégation à Kherson. Le stratège se proclame empereur.
Février
15/02
Justinien II fait exécuter Léonce et Tibère III dans l'hippodrome de Constantinople.
Mars
25/03
Léon III entre à Constantinople et est couronné empereur. Théodose III abdique et entre dans le clergé..
Février
10/02
Concile de Hiéreia (→ 08/08) qui définit la doctrine de l’iconoclasme dans l'empire byzantin et condamne les iconophiles Anastasius et Jean Damascène.
Avril
   /04
Deuxième expédition franque en Italie (→ Juin). Les troupes de Pépin le Bref menacent une deuxième fois Pavie ; Aistolf doit lever le siège de Rome. Pendant le siège de Pavie, Georges, ambassadeur de l’empereur d’Orient demande à Pépin de lui abandonner Ravenne et l’exarchat. Pépin refuse, malgré l’importante somme promise, et remet le territoire de Rome et la Pentapole au pape. L’empire byzantin ne conserve plus en Italie que la Calabre, la terre d’Otrante et le littoral napolitain.
 
L'empereur byzantin Constantin V envahit la Thrace et bat l'armée du Premier Empire Bulgare conduite par le Khan Vinekh lors de la bataille de Marcellae.
 
Le roi Pépin reçoit à Compiègne une ambassade de l'empereur byzantin Constantin V qui lui envoie un orgue à soufflet parmi de nombreux présents.
 
L'empereur byzantin Constantin V implante une secte manichéiste dans les Balkans pour protéger sa frontière contre les Bulgares. Elle est sans doute à l'origine de l'hérésie des Bogomiles.
 
L'empereur byzantin Constantin V, après avoir reçu la soumission des Slaves de Thrace occidentale2, lance des opérations contre les Bulgares. Le stratège Léon de Thrace, tombé dans une embuscade dans le défilé de Bérégaba (ou Veregaba), à l'est du Grand Balkan, est tué4. Constantin V défait les Bulgares à Marcellae, puis conclut une trêve à la nouvelle de raids arabes.
 
Autonomie du duché de Naples vis-à-vis de l'empire byzantin.
Juin
30/06
Victoire décisive des Byzantins sur les Bulgares à la bataille de la plaine d'Anchialos. Le khan Teletz signe la paix.
 
L’empereur byzantin Constantin V envoie à Pépin le Bref le spathaire Anthi et l’eunuque Sinésius pour traiter de la question des images et des fiançailles de Gisla, fille de Pépin, avec le fils de l’empereur. Il lui demande aussi en vain de soutenir la politique iconoclaste.
Août
30/08
Le patriarche de Constantinople Constantin II, accusé d'intelligence avec les iconodules est déposé, jeté en prison.
Mars
22/03
Pépin le Bref célèbre la fête de Pâques à Gentilly où il réunit un synode qui traite de la question des images et de la Trinité en présence d'envoyés byzantins.
Septembre
14/09
Constantin V meurt de retour d'une campagne contre les Bulgares. Début du règne de son fils Léon IV le Khazar, empereur byzantin. Il se déclare au début de son règne contre l'iconoclasme.
Avril
   /04
L’impératrice d'Orient Irène envoie en ambassade à Rome le sacellaire Constantin et le primicier Mamalus pour traiter du mariage de l’empereur d’Orient Constantin VI avec une fille de Charlemagne, Rotrude.
Janvier
   /01
Ambassade byzantine à Salerne. Deux spathaires récemment débarqués à Acropolis, en Lucanie, rencontrent la veuve d'Arigis II de Bénévent, Adalberge, et se concertent avec les Bénéventins pour coordonner une offensive conjointe contre les Francs et le Saint-Siège. Informé du complot, le pape Adrien Ier conseille à Charlemagne de ne pas envoyer en Italie Grimoald, otage à la cour du roi Franc, pour succéder à son père. Charles n'en tient pas compte.
Mai
   /05
Offensive byzantine en Italie du sud. Irène, indignée par la rupture des fiançailles entre son fils et la fille de Charlemagne, offre son appui à la veuve du duc Arigis II de Bénévent et fait débarquer en Calabre Adalgis, fils du dernier roi des Lombards Didier. Celui-ci n’obtient pas le soulèvement des Lombards escompté. Charles envoie le fils d'Arigis, mort en août 787, Grimoald et le duc de Spolète Hildebrand à la tête des troupes franques. Ils repoussent l'invasion grecque. Grimoald s'impose comme duc de Bénévent vassal des Francs tandis que Charlemagne conquiert l’Istrie.
Juillet
20/07
Bataille de Marcellai. Victoire des Bulgares sur Constantin VI qui les avait attaqués sur le conseil d’un astrologue.
Août
13/08
Un complot organisé pour proclamer empereur son oncle, l’ex-César Nicéphore, ayant été découvert, le basileus Constantin VI fait aveugler Alexis Mosèle et son oncle Nicéphore et couper la langue à ses autres oncles paternels.
Mai
08/05
Victoire de Constantin VI sur les Arabes à Anousan.
Août
15/08
à la suite d'un complot de sa mère, Constantin VI est condamné pour bigamie à avoir les yeux crevés dans la chambre pourpre où il était né. Irène se proclame empereur byzantin.
Novembre
   /11
Ambassade d’Irène à Aix-la-Chapelle pour annoncer la déposition de Constantin VI et traiter la paix.
Août
   /08
Arrivée d'une ambassade de Charlemagne à Constantinople ; les envoyés Francs, l'évêque d'Amiens Jessé et le comte Helmgau, auraient proposé un mariage entre Charles et l'impératrice Irène.
Octobre
31/10
A la suite d’un coup d’État militaire, l'impératrice byzantine Irène l'Athénienne est détrônée par son ministre des Finances Nicéphore le Logothète.
 
Une flotte byzantine intervient en Adriatique. Les Francs perdent la Vénétie, la Dalmatie et la Croatie.
Juillet
   /07
Une flotte byzantine commandée par Paul, préfet de Céphalonie, oblige Pépin à abandonner ses conquêtes..
Janvier
13/01
Par le traité d'Aix-la-Chapelle, l'empereur d'Orient Michel Ier reconnaît Charlemagne comme empereur d'Occident. En échange, l'empereur d'Orient reçoit la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie. Charlemagne renonce à la mer. Venise obtient une place exceptionnellement favorable entre Orient et Occident.
 
Paix entre les Bulgares et l'Empire byzantin.
Janvier
06/01
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien s'abstient de s'incliner devant la croix le jour de l'Épiphanie. Reprise de l'iconoclasme byzantin.
Mars
13/03
Le patriarche de Constantinople Nicéphore est déposé et exilé par l’iconoclaste Léon V pour avoir refusé de rouvrir la querelle des images.
Mars
   /03
Léon V l'Arménien bat les Bulgares à Mesembria ; un traité de paix entre les Bulgares et l'Empire byzantin est conclu pour trente ans.
 
Victoire de l'empereur byzantin Léon V à Mesembria sur les Bulgares.
Décembre
25/12
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien est assassiné dans l'église de la Vierge du Phare à Constantinople. Michel II le Bègue, condamné à mort par Léon, est tiré de prison et est couronné chargé de fer.
Décembre
25/12
L'empereur byzantin Léon V l'Arménien est assassiné dans l'église de la Vierge du Phare à Constantinople. Michel II le Bègue, condamné à mort par Léon, est tiré de prison et est couronné chargé de fer. Il fonde la dynastie d’Amorion.
Mai
12/05
Couronnement de Théophile, fils de Michel le Bègue, empereur byzantin associé. Il épouse le même jour Théodora, choisie à la suite d’un concours de beauté.
Décembre
   /12
Révolte du général byzantin Thomas le Slave contre Michel II le Bègue. Il assiège Constantinople avec le concours du calife Al-Mamun.
Avril
   /04
Le général byzantin Thomas le Slave révolté contre Michel II le Bègue assiège une seconde fois Constantinople.
Mars
   /03
Les Bulgares du khan Omourtag envahissent la Thrace. Ils sont victorieux du général byzantin révolté Thomas le Slave à Aqueduct près d'Héraclée. Thomas doit lever le siège de Constantinople. L'empereur byzantin Michel II reprend le dessus avec le concours de la flotte qui le rallie après la victoire du khan Bulgare.
Octobre
15/10
Thomas le Slave est livré par la population d'Andrinople et suppliciée. Fin de la guerre civile dans l'empire byzantin.
 
La Crète est enlevée aux Byzantins par des Maures chassés de Cordoue, puis expulsés d’Alexandrie où ils s’étaient réfugiés. Les Andalous menés par Abou Hafs, après avoir pillé les côtes l'année précédente, débarquent avec 40 vaisseaux, les brûlent et installent leur capitale à Candie.
Novembre
   /11
Louis le Pieux reçoit une ambassade byzantine à Rouen venue demander la confirmation de la paix.
 
Une flotte byzantine est repoussée par les musulmans de Crète menés par Abou Hafs qui conservent leur position sur l'île.
 
Byzance reconnaît l'égalité de puissance de Venise.
Octobre
01/10
Début du règne de Théophile, empereur byzantin. Il fait exécuter les meurtriers de Léon V et reprend la politique iconoclaste.
   /10
Théophile envoie une flotte contre les musulmans de Crète ; elle est battue et les Arabes dévastent les Cyclades.
Mars
   /03
Le calife Al-Ma’mūn quitte Bagdad pour une expédition contre l'Empire byzantin.
Juin
   /06
Le calife Al-Ma’mūn s'empare de quatre forteresses byzantines en Cappadoce.
 
Des ingénieurs byzantins construisent la forteresse Khazar de Sarkel sur le Don. Chersonèse devient la capitale d'un thème de l'empire byzantin.
 
Des habitants d'Andrinople, 12 000 personnes déportés au nord du Danube en 813 par les Bulgares après la bataille de Versinikia, désirent rentrer en Thrace. Leur chef Cordyles réussit à atteindre Constantinople et à persuader l'empereur byzantin Théophile de les aider à s'échapper en envoyant une flotte sur le Danube.
 
Campagne de l'empereur byzantin Théophile en Asie. Il pénètre jusqu'à l'Euphrate, prend et pille Samosate et assiège et détruit Sozopetra, ville où est né le calife Al-Muʿtas̩im.
Juillet
22/07
Le basileus Théophile est battu à Anzen près de Tokat, à l'Est de l'Halys par le calife Al-Mutasim. Prise d’Ancyre par les Abbassides.
Août
12/08
Prise d’Amorium sur les Byzantins par les Abbassides..
 
Une flotte grecque parait sur les côtes de Syrie. Début d'une guerre navale de la mer Égée à l'Égypte entre l'Empire byzantin et les Abbassides.
Mai
   /05
Une ambassade de l’empereur de Byzance Théophile est reçue à la cour de Louis le Pieux à Ingelheim, près de Mayence (Annales de saint Bertin). S’y joignent des envoyés du roi varègue Chaganus, qui déclarent appartenir à la nation appelée Rús. Lorsque Louis le Pieux comprend que ce sont des Suédois, il les tient en suspicion et les garde auprès de lui afin de s’assurer que ce ne sont pas des espions, avant de leur rendre leur liberté. Le chef rús qui envoie une ambassade à Louis le Pieux porte le titre de Chaganus, ce qui semble indiquer que les institutions de sa principauté sont calquées sur celle des Turcs khazars.
 
Révolte des Slaves du Péloponnèse contre Byzance.
 
Persécution des Pauliciens par Théodora.
Janvier
21/01
Début du règne de Michel III, âgé de six ans, empereur byzantin sous la régence de sa mère Théodora (→ 856). Celle-ci gouverne en s’appuyant sur ses frères Petronas et Bardas et de l’eunuque Theoktisos.
Juillet
04/07
Le moine eunuque Ignace (fils de Michel Ier) est élu patriarche de Constantinople.
Mai
22/05
Début d'une expédition la flotte byzantine en Égypte..
Novembre
20/11
Le logothète Theoktisos est assassiné avec le concours de Bardas et Théodora est écartée du pouvoir par son fils Michel III.
Mars
15/03
La régente de l'Empire byzantin Théodora est déposée de son titre d'Augusta Michel III associe au trône son oncle Bardas. Celui-ci protège les lettres et contribue à la conversion des Slaves.
Novembre
23/11
Une révolution de palais assure le triomphe de modérés qui obtiennent que le « zélote » Ignatios démissionne. Il est banni par Bardas qui nomme Photios patriarche de Constantinople.
Janvier
24/01
Victoire des Aghlabides en Sicile contre Byzance. Ils s'emparent du fort de Enna.
 
Le patriarche Photios organise la mission de Cyrille et Méthode auprès des Slaves.
Juin
18/06
Les Slaves de Kiev et les Varègues organisent une expédition maritime contre Constantinople commandée par Askold et Dir. En l’absence de l’empereur Michel III, la ville est facilement assiégée, mais une forte tempête éloigne les envahisseurs qui subissent une grave défaite sur terre. Les Byzantins attribuent cette circonstance fortuite à l’intercession de la Vierge et l’épisode sera commémoré sous le nom de fête du Pokrov.
Avril
19/04
Petronas, frère de Bardas Mamikonian, est nommé César.
Septembre
   /09
La campagne de l’émir de Mélitène Omar al-Aqta jusqu’à Amisos est arrêtée par la victoire byzantine de Petronas à la bataille de Poson, sur le fleuve Halys, en Anatolie. Le chef des Pauliciens Karbéas est tué et remplacé par son neveu et gendre Chrysocheir. Petronas remporte une seconde victoire sur l'émir d'Arminiya au col de Haloras.
 
Patriarche de Constantinople Photios est excommunié et déposé par le pape Nicolas Ier, qui affirme que le principe de sa juridiction personnelle l’emporte sur les synodes constantinopolitains. Le schisme a pour principale cause une querelle de juridiction à propos de la Bulgarie. Le pouvoir impérial se range derrière Photios.
Octobre
   /10
L'empereur Michel III mène des opérations navales et terrestres contre les Bulgares. Boris Ier se soumet et doit renoncer à son alliance avec Louis II le Germanique.
Août
   /08
Conversion de Boris Ier et des Bulgares au christianisme byzantin. Fondation de l'Église bulgare qui adopte la liturgie inventée par Cyrille et Méthode. Le tsar Boris Ier de Bulgarie a accepté le baptême à la suite d'une intervention militaire byzantine qui l'a conduit à renoncer à son alliance franque. Boris prend le nom de Michel et envoie son fils Siméon recevoir l’éducation constantinopolitaine. L’aristocratie des boyards se révolte, révolte qui est réprimée dans le sang avec l'exécution de 52 boyards et leurs familles.
Avril
   /04
Expédition de l'empereur byzantin Michel III contre les Sarrasins de Crète.
Mai
26/05
Couronnement de Basile Ier, coempereur byzantin.
Décembre
13/12
Lettre du pape Nicolas Ier qui réclame la déposition de Photios et le rétablissement d'Ignace comme patriarche de Constantinople.
Mai
   /05
Lettre encyclique du patriarche Photios aux sièges épiscopaux d'Alexandrie et de tout l'Orient. Photios déclare l'Église byzantine indépendante de Rome.
Septembre
   /09
Schisme du patriarche Photios : un concile réunit par Michel III à Constantinople excommunie le pape Nicolas Ier, condamne ses interventions en Orient (Bulgarie) et accuse Rome d’hérésie à propos de pratiques liturgiques et du Filioque (l’Esprit saint procède du Père et du Fils).
24/09
Une conjuration dirigée par le coempereur Basile assassine Michel III. Début du règne de Basile Ier le Macédonien, empereur byzantin. Il fonde la dynastie macédonienne.
25/09
Le patriarche de Constantinople Photios est déposé par Basile en faveur d’Ignace.
 
À la suite des raids des pauliciens de Chrysocheir sur Nicomédie, Nicée et Éphèse, Basile Ier envoie en ambassade Pierre de Sicile, mais il se heurte aux prétentions de Chrysocheir, qui réclame toute l’Asie Mineure.
 
Ahmed, le fils de l’émir aghlabide de Tunis débarque à Malte mais y est tenu en échec par la garnison byzantine.
Octobre
05/10
Condamnation de Photios par Ignace.
Novembre
   /11
La flotte de l’empereur Basile Ier (400 vaisseaux) bloque Bari, aux mains des musulmans, à la suite d'un accord conclu avec Louis II d'Italie qui assiège la ville par la terre. Mais ce dernier a licencié la plus grande partie de ses troupes et quitté Bari pour Venosa, où il a eu une entrevue avec son frère Lothaire II, ce qui provoque la colère de l'amiral Nicétas et son départ vers Corinthe.
Janvier
06/01
Basile Ier associe son fils Léon à l’empire byzantin.
Avril
   /04
Basile Ier relance l’offensive byzantine contre les Pauliciens en Asie Mineure. Il cherche à contrôler systématiquement les routes d’invasion et à étendre ses frontières..
Août
29/08
Les Aghlabides arrachent Malte à l'Empire d'Orient.
 
Échec d'une campagne de l'empereur byzantin Basile Ier contre les Pauliciens en Asie mineure.
Février
03/02
Bari est reprise aux musulmans par l’empereur d’Occident Louis II, aidé par les flottes de Venise, du duc croate Domagoj et du gouverneur byzantin d’Otrante.
 
L'empereur byzantin Basile Ier adopte une stratégie offensive envers l'Islam. Le paulicien Chrysocheir est tué lors d’une campagne en Galatie. La capitale des pauliciens, Téphrikè est prise. Byzance redevient maîtresse des passages du Taurus, de l’Anti-Taurus et de l’Euphrate.
 
Une flotte amalfitaine parvient à dégager le littoral campanien de la menace des musulmans de Sicile à l'appel de Byzance.
 
Offensive de l'Empire byzantin contre l’émir de Mélitène. Basile Ier parvient à prendre Samosate et d'autre places fortes mais durant l'été doit renoncer à assiéger Mélitène où se sont réfugiés les Pauliciens.
 
Décret de baptême obligatoire des Juifs dans l'Empire byzantin.
 
Traité entre les Rus' de Kiev et l'empire byzantin. Le patriarche Ignace de Constantinople désigne un archevêque en Russie.
Octobre
26/10
Photios redevient patriarche de Constantinople après la mort d’Ignace. Le pape Jean VIII accepte qu’un nouveau concile annule celui de 869-870 qui condamnait Photios.
Avril
   /04
Basile Ier bat les Arabes à la bataille des Portes ciliciennes.
Mai
21/05
Les Arabes s'emparent de Syracuse après dix mois de siège. Byzance ne conserve en Sicile que Taormine.
Avril
   /04
Le duc de Croatie Zdeslav, pro-byzantin, est tué lors d'une révolte conduite par Branimir. Après une nouvelle offensive de Byzance, Branimir restaure l’Église soumise à l’autorité de Rome. Création des duchés de Croatie et de Slavonie.
 
Naples s’allie aux Sarrasins contre l’influence Byzantine.
Août
   /08
Victoire navale de la flotte byzantine, placée sous le commandement du navarque Nasar, sur les Aghlabides à la bataille de Stelai en Italie du sud ; l'expédition maritime byzantine, ponctuée par les victoires de Céphalonie et de Stelai, y rétablit l'autorité byzantine.
 
Méthode se rend à Constantinople pour rendre compte de sa mission à l’empereur et au patriarche Photios. Bien reçu, il laisse dans la capitale quelques disciples qui constituent un noyau slavisant pour d’éventuelles actions missionnaires.
Septembre
14/09
Une armée byzantine, conduite par Kesta Stypiotès, est entièrement détruite près de Tarse par les musulmans.
 
Campagne victorieuse du byzantin Nicéphore Phocas l'ancien en Italie du Sud.
Août
29/08
Début du règne de Léon VI le Sage, empereur byzantin. Son frère Alexandre est coempereur..
Septembre
   /09
Le patriarche de Constantinople Photios est de nouveau déposé ; Étienne, frère de l'empereur Léon VI, le remplace.
 
Bataille indécise près du Clanio entre le comte de Capoue Atenolf, allié à Aiulf II de Bénévent, et Athanase de Naples, allié aux Byzantins. Les deux partis utilisent des auxiliaires Sarrasins.
 
Révolte des habitants de Bari contre les Byzantins, avec le soutien du prince de Bénévent Aiulf II. Les Grecs parviennent à reprendre la ville.
Mai
07/05
Traité entre Venise et l'empereur Bérenger contre les Slaves.
Octobre
   /10
Victoire des Aghlabides sur la marine byzantine lors de la bataille navale de Milazzo.
 
Prise de Bénévent par les Byzantins.
Octobre
   /10
Reprise de la guerre entre les Byzantins et les Bulgares. Siméon Ier de Bulgarie envahit la Thrace et la Macédoine, bat l’armée impériale envoyée contre lui et menace Constantinople.
Juin
07/06
Victoire de Siméon Ier de Bulgarie sur les Byzantins à la bataille de Bulgarophygon. Paix entre Byzance et Siméon Ier de Bulgarie moyennant un tribut annuel consenti par Byzance jusqu'en 912.
 
Les Arabes de Cilicie attaquent l'empire byzantin sur terre et sur mer.
 
La flotte byzantine qui défendait les bases navales d’Asie mineure, est battue par la marine musulmane sur les côtes de Cilicie.
Juillet
   /07
L'empereur byzantin Léon VI le Sage épouse sa maitresse Zoé Tzaoutzina, fille de Stylianos Tzaoutzès.
Septembre
01/09
Publication du Kletorologion, un traité des préséances dans l'Empire byzantin (taktikon) composé par le maître des cérémonies Philotheos.
Juillet
   /07
Peu après la mort de Zoé Tzaoutzina, l'empereur byzantin Léon VI le Sage épouse Eudocie Baïana.
Août
   /08
Abdallah, le fils de l'émir aghlabide Ibrahim II, réprime la révolte des musulmans de Sicile puis se tourne contre les possessions byzantines.
Janvier
06/01
Discours d'Aréthas de Patras à l'occasion de l'Épiphanie. Il devient rhéteur à la cour de Léon VI le Sage à Constantinople et est nommé évêque de Césarée de Cappadoce.
Mars
01/03
Nicolas Ier Mystikos, laïc proche de Photios, devient patriarche de Constantinople.
 
Expédition d'Himérius contre la Crète musulmane. 700 mercenaires varègues y participent pour le compte de Byzance.
Mai
11/05
Echec d'une tentative d'assassinat de l'empereur byzantin Léon VI dans l'église Saint-Môkios à Constantinople.
Juillet
   /07
Les pirates sarrasins de Crète, conduit par le renégat byzantin Léon de Tripoli assiègent et prennent la ville de Thessalonique..
Août
   /08
'empire byzantin, menacé par Siméon de Bulgarie, doit traiter. Le sud de l'Albanie et le sud de la Macédoine sont occupées par l'Empire bulgare, qui fait l'unité des tribus slaves des Balkans.
Septembre
   /09
Après trois mariage infructueux, le basileus Léon VI a un fils, Constantin de sa concubine Zoé Carbonopsina.
 
Marozie Ire, fille du comte et sénateur Théophylacte, épouse Albéric Ier de Spolète.
Janvier
06/01
Baptême de Constantin ; trois jours après l'empereur byzantin Léon VI épouse sa mère Zoé Carbonopsina en dépit de sa promesse. Le synode prononce l’interdit contre lui, mais Léon obtient une dispense du pape Serge III.
Octobre
06/10
Victoire de la flotte byzantine d’Himérios dans l’Egée sur les Arabes. À la demande des Abbassides, Léon VI envoie en ambassade Léon Choirosphaktès à Bagdad pour négocier la paix ; elle aboutit à un échange de prisonniers. Défection d'Andronikos Doukas, qui impliqué dans une conspiration, se réfugie à Bagdad.
 
Oleg le Sage, prince de Kiev, se présente devant Constantinople. Il prépare une double attaque de la ville, par terre et par mer (2000 embarcations). Les Byzantins signent avec les Slavo-varègues un traité de commerce. Les Russes, qui exportent cire, miel, fourrures et esclaves sont affranchis de taxes et reçoivent l’autorisation de séjourner dans la ville en obtenant des subsides mensuels.
Février
06/02
Le patriarche de Constantinople Nicolas Mystikos est déposé et exilé.
Juillet
   /07
L'amiral byzantin Himérios débarque à Chypre, puis attaque les côtes de Syrie où il occupe Laodicée. Pendant ce temps les Arabes, sous le commandement du renégat Damien, reprennent possession de Chypre et châtient les villages chrétiens qui se sont soumis à Himérios.
Avril
   /04
Anastase III est élu pape avec l'aide de Théodora dite l'Ancienne (femme du sénateur Théophylacte) et de sa fille Marozie.
Juillet
09/07
Constantin VII Porphyrogénète, âgé de 6 ans, est couronné basileus par le patriarche Euthyme.
Septembre
08/09
Le traité de 907 entre les Russes et Constantinople est complété par les obligations que doivent les russes à l’empereur. Ils signent un pacte de non-agression. Les Byzantins favorisent l’importation d’esclaves amenés par les Russes en octroyant une réduction de moitié du kommerkion (taxe de 10 % sur l’exportation, l’importation et la circulation de marchandises) par une sous-estimation de 50 %. Ces esclaves sont utilisés sur place ou réexportés dans le monde musulman.
Octobre
   /10
La flotte byzantine d’Himérios est détruite par les Arabes au large de Samos.
Mars
06/03
Victoire byzantine lors du siège de Chandax, ce qui met fin à l'émirat de Crète.
Août
15/08
Bardas Phocas se fait proclamer empereur après s'être entendu avec Bardas Sklèros pour le partage de l'Empire byzantin.
Septembre
14/09
Bardas Phocas fait arrêter et emprisonner Bardas Sklèros et obtient le ralliement de ses troupes. L’empereur byzantin Basile II sollicite l’aide de Vladimir Ier de Kiev pour combattre la rébellion en Asie Mineure. Vladimir accepte à condition d’épouser Anna Porphyrogénète, s½ur de l’empereur. Celui-ci accepte, si Vladimir reçoit le baptême.
Août
26/08
L'empereur byzantin Romain IV Diogène est capturé par les Turcs à la bataille de Manzikert.
Avril
03/04
Abdication de l'empereur byzantin Michel VII Doukas.
Août
01/08
Pierre l'Ermite arrive à Constantinople avec l'armée de pèlerins chrétiens.
02/08
L'armée de pèlerins commencent à piller les alentours de Constantinople.
07/08
Les Byzantins (empereur Alexis) font passer le Bosphore à l'armée de pèlerins chrétiens.
Janvier
20/01
Godefroy de Bouillon arrive à Constantinople.
Avril
05/04
Godefroy de Bouillon et son frère Baudouin de Boulogne acceptent de prêter le serment d'allégeance à l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène.
Mars
12/03
Manuel Ier Comnène fait arrêter tous les ressortissants vénitiens de Constantinople et confisquer tous leurs biens, perte énorme pour Venise. Venise, privée de la plus grande partie des capitaux et des biens qui devait servir à entretenir son commerce oriental, est contrainte de reconvertir ce commerce vers le Levant latin et islamique où elle est en position de faiblesse par rapport à ses rivales Pise et Gênes. Début d’une guerre entre les Byzantins et Venise.
Avril
10/04
Agitation populaire à Constantinople contre la politique de la régente Marie d’Antioche et du protosébaste Alexis, soutenues par la Césarissa Marie Comnène et les mercenaires latins de son époux Rénier de Montferrat, réfugiés dans la cathédrale Sainte Sophie. l’agitation règne durant tout le printemps.
Mai
02/05
Les troupes impériales répriment les insurrections contre la régente à Constantinople. Le patriarche de Constantinople Théodose obtient l’amnistie des insurgés ; le protosébaste Alexis force le patriarche à se retirer dans un monastère, mais il doit le faire revenir sous la pression populaire.
Juin
28/06
L’armée de Frédéric Barberousse atteint l’Empire byzantin6. Malgré les négociations préalables, il se heurte au basileus qui refuse le passage de la croisade.
Novembre
22/11
Frédéric Barberousse prend Andrinople et marche sur Constantinople mais recule au dernier moment. Sous la pression, Isaac II Ange doit signer la paix et assurer le passage de l’armée en Asie.
Mai
06/05
Richard Coeur de Lion s’empare de Chypre aux dépens des Grecs byzantins .
Avril
12/04
Sac de Constantinople par les Croisés .
Décembre
   /12
Le despote d'Épire Théodore Ange reprend Thessalonique aux latins et prend la couronne impériale.
 
Défaite de l'empereur latin d'Orient face aux Grecs de Nicée à Poimanénon.
Avril
06/04
Prise de Bursa par les Ottomans d'Orhan.
Juillet
   /07
Prise d’Andrinople (Edirne) par les Ottomans. Le sultan ottoman Murat Ier installe sa capitale à Andrinople, en Europe. Après la prise de Philippopoli (Plovdiv), la Thrace presque entière est entre ses mains.
 
Victorieux des Serbes sur la Maritsa, le sultan ottoman Murat Ier prend Philippopolis, la Macédoine, la Thrace orientale et la Bulgarie.
 
Campagne militaire d'Amédée VI de Savoie en soutien de Constantinople contre la Bulgarie.
Avril
11/04
L'empereur byzantin Jean V Paléologue quitte Venise avec une flotte fournie par la République6 au terme d'un accord négocié par Démétrios Chrysoloras pour obtenir sa délivrance après avoir été arrêté comme débiteur insolvable.
Mai
   /05
L’empereur byzantin Jean V Paléologue, vassal du sultan ottoman, doit l’accompagner dans une campagne en Asie Mineure.
Avril
   /04
Capture du roi Léon VI d'Arménie par les Mamelouks. Conquête de l’Arménie cilicienne par les Égyptiens : les seigneurs arméniens, que le roi Léon VI avait chargé de défendre Sis, livrent la ville.
Août
12/08
Andronic IV Paléologue renverse son père l'empereur byzantin Jean V Paléologue avec l’aide des Turcs et des Génois.
23/08
Andronic IV cède officiellement aux Génois l'île de Ténédos, clef des détroits et de la mer Noire. Venise réagit avec vigueur et envoie une flotte.
 
Blocus de la ville par les forces Ottomanes de Bayezid Ier.
Mars
29/03
Prise de Thessalonique par Mourad Ier.
Mai
23/05
Prise de Constantinople par les Turcs et fin de l'Empire romain d'Orient.
NAVIGATION
Avant J.C.
VIIeme

Après J.C.
IVéme - Véme - VIéme - VIIéme - VIIIéme - XIéme - Xéme - XIéme - XIIéme - XIIIéme - XVIéme - XVéme