";
Loading...
Loading...
Ecriture (35 événements)

 
Les Sumériens utilisent des roseaux taillés en pointe (les calames) pour tracer des signes sur des tablettes d'argile, à Uruk et Lagash.
 
Début de l'histoire de l'Egypte avec l'apparition de l'écriture hiéroglyphique.
 
L'écriture pictographique atteint l'Egypte et y donne naissance à l'écriture hiéroglyphique.
 
L’écriture pictographique sumérienne devient cunéiforme.
 
L'écriture pictographique sumérienne, devenue entre-temps syllabique, évolue vers l'abstraction et les signes prennent la forme de clous. C'est l'écriture cunéiforme.
 
Un texte continu est écrit [1er texte continu connu].
 
Des signes pictographiques apparaissent dans la vallée de l'Indus.
 
Des signes pictographiques apparaissent en Crête.
 
Un hymne pour Ninkasi, la déesse sumérienne de la bière, est rédigé en écriture cunéiforme sur une tablette d'argile.
 
En Crète, écriture pictographique de Phaïstos.
 
Apparition en Crète d'un système de comptabilisation écrit.
 
L'écriture "linéaire A" (mélange de signes syllabiques et idéogrammes) à usage comptable, apparaît en Crète.
 
Apparition de l'écriture sous les Shang en Chine.
 
Les Hittites adoptent une écriture cunéiforme.
 
Destruction des seconds palais en Crète et apparition de l’écriture Linéaire B à Cnossos. Fin de la période néopalatiale et début du déclin de la civilisation minoenne. La Crète est progressivement intégrée au monde mycéniens à partir de 1450 av. J.-C. tout en conservant des traits culturels spécifiques (période postpalatiale ou mycénienne). Cnossos semble rester le principal centre artistique du monde mycénien avant 13703. Les exportations crétoises se poursuivent en Égypte, mais celles de poteries de Grèce continentale augmentent significativement après la chute de Cnossos. Des envoyés Egéens sont mentionnés en Égypte.
 
L'écriture hiéroglyphique hittite est développée en Anatolie.
 
Début de l'utilisation de l'écriture linéaire B par les mycéniens.
 
Une écriture cunéiforme simplifiée de 30 signes (1er alphabet) est inventée à Ougarit.
 
Apparition dans les tablettes d'Ougarit des premiers signes d'écriture alphabétique connus.
 
L'alphabet phénicien (22 lettres consonnes) est utilisé sur le sarcophage du roi Ahiram de Byblos.
 
Le roi d'Assyrie Teglat-Phalasar Ier fonde la première bibliothèque connue en écriture
cunéiforme.
 
Formation des écritures araméenne et paléohébraïque (ou ancien hébreu), à partir de l'alphabet phénicien.
 
L'écriture grecque se forme à partir de l'alphabet phénicien avec création des voyelles.
 
L'alphabet araméen (dérivé de l'alphabet phénicien) apparaît dans le pays d'Aram.
 
L'écriture étrusque est formée en Toscane à partir de l'alphabet grec.
 
Première utilisation connue de l'écriture démotique.
 
Les Juifs adoptent l'une des formes de l'écriture araméenne appelée hébreu carré.
 
On écrit dorénavant de gauche à droite.
 
L'écriture maya se développe.
 
Le système idéographique chinois est adopté en Corée.
 
L'écriture éthiopienne est créée : un syllabaire dérivé de l'alphabet sud-arabique.
 
Formation de l'écriture arménienne à partir de l'écriture iranienne pahlavi.
 
Des inscriptions khmères apparaissent au plateau de Khorat et à Si Thep.
 
L'écriture tibétaine est développée par Thonmi Sambhota. (date probable).
 
L'empereur Taizu fait mettre au point une écriture spécifique pour transcrire la langue liao.