Loading...
Loading...
Europe Centrale (104 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Expédition de Darius Ier contre les Scythes d’Idanthyrse (Scytharbès, selon Ctésias). L’armée perse passe pour la première fois les Détroits dans les environs de Chalcédoine. Darius traverse la Thrace, où il bat au sud du Danube une confédération tribale des Gètes dont c’est la première mention faite par Hérodote. Miltiade, qui accompagne l’expédition, est préposé avec les Ioniens à la garde du pont de bateaux établit sur le Danube (Istros). Darius s’enfonce dans les territoires scythes qui refusent la bataille rangée. Le Grand Roi étant en retard lors du retour de l’expédition, Miltiade propose de détruire le pont et d’abandonner Darius à son sort. Darius est sauvé dans sa retraite grâce à la fidélité des cités d’Ionie et s’embarque à Sestos pour l’Asie, laissant le commandement des troupes à Mégabaze avec pour mission de conquérir la Thrace. Histiée, « tyran » de Milet, est emmené à Suse comme conseiller de Darius. Le roi de Macédoine, Amyntas Ier, se soumet à Mégabaze.
Septembre
 
Alexandre entame une expédition sur le Danube puis en Illyrie pour sécuriser sa frontière nord.
Mars
 
Campagne d’Alexandre le Grand en Thrace. Il réduit les Triballes, et avance jusqu’au Danube. Il vainc les Gètes, peuple thrace établi entre le Danube et les Balkans qui émigre vers le nord et se mêle aux Daces.
Juillet
 
Une délégation de Celtes (Scordisques), sans doute originaires de Pannonie, rencontre Alexandre le Grand vers le confluent du Danube avec la Morava. Après un échange de gages ou de cadeaux diplomatiques, Alexandre demande aux Celtes ce qu’ils redoutent le plus chez les hommes. Les Celtes rétorquent qu’ils ne redoutent rien, si ce n’est de voir un jour le ciel leur tomber sur la tête.
 
Alexandre marche avec ses troupes vers le territoire des Agrianes et des Péoniens. Il affronte et vainc à la bataille de Pelion une nouvelle coalition illyrienne dirigée par Cleitos, fils de Bardylis et par le roi des Taulantins Glaucias.
Août
 
Bataille de Noreia. Les Cimbres sont repoussés par les Boïens de Bavière et de Bohême vers les Volques qui les rejettent à leur tour sur les Taurisques de Norique. Ils avancent jusque chez les Scordisques, puis rebroussent chemin par la Save et la Drave. Après l’échec de négociations, ils infligent une lourde défaite à l’armée romaine du consul Papirius Carbo à Noreia, en Norique, puis se dirigent vers la région du Main où ils sont rejoints par les Teutons. Ils s’y installent jusqu’en 109 av. J.-C. Début de la Guerre des Cimbres.
Juillet
 
Lucullus, qui a reconstitué une flotte après la destruction de celle de Cotta, parvient à disperser les forces pontiques qui se retirent de Lampsaque au large de Lemnos. Ses légats Triarius et Voconius Barba, à la tête de flottilles, prennent Apamée Cibotos en Phrygie, Prusa et Nicée en Propontide. Mithridate VI se retire de Nicomédie en Bithynie vers Sinope, dans le Pont, avant que Barba bloque le Bosphore. Il laisse 4 000 hommes dans la ville indépendante d’Héraclée du Pont pour ralentir l’avance romaine. Son offensive est coordonnée avec elle de son frère Terentius Varro Lucullus qui marche vers le Danube contre les Thraces des Balkans et de Mésie. La ville grecque de Callatis signe un traité d’alliance avec Rome et la Dobroudja entre dans la mouvance romaine.
 
Campagnes de M. Licinius Crassus en Thrace. Les légions romaines victorieuses des Gètes et des Daces poursuivent au Nord jusque sur les rives du Danube.
 
Révolte en Germanie. Le légat Marcus Vinicius la contient difficilement. L’unification des tribus suèves des Hermundures, des Quades, des Langobards et des Semnons par le roi de la tribu des Marcomans Marbod, formant un royaume centré sur la Bohême, représente une menace directe pour Rome.
Octobre
 
Les légions romaines du Rhin et Pannonie se révoltent après la mort de l'empereur Auguste. Germanicus et Drusus répriment la rébellion.
 
Tibère organise la province de Mésie.
 
Le chef germain Arminius détruit le royaume des Marcomans.
 
Rome place les Germains du Sud sous son protectorat avec à leur tête le roi des Quades Vannius.
 
Les Romains créent un État tampon sur le territoire des Quades au sud de la Slovaquie et placent Vannius à sa tête.
Octobre
 
Marc Aurèle retourne sur la frontière du Danube pour continuer les Guerres marcomanes.
 
L'offensive romaine sur le Danube est brisée ; 20 000 hommes sont tués au cours d'une bataille contre les Quades et les Marcomans dans la région de Carnuntum. Quades et Marcomans traversent les Alpes juliennes et pénètrent derrière les lignes de l'empire. Les pillages les conduisent jusqu'en Italie du Nord à Opitergium (Oderzo), ville qu'ils pillent, et à Aquilée qu'ils assiègent sans réussite.
Juin
 
Les Romains détruisent une importante armée des Marcomans qui passait le Danube pour rentrer chez elle.
 
Marc Aurèle lance une expédition au-delà du Danube dans le territoire des Marcomans, qu'ils battent, puis se tournent contre les Quades ; un traité est signé selon lequel les Marcomans renoncent à conclure des alliances entre eux, à commercer sous le contrôle romain, à rendre le butin et les otages et à se tenir à distance du Danube.
Août
03/08
Début de la deuxième guerre germanique ; les Romains s'installent provisoirement sur la rive gauche du Danube.
Avril
09/04
Révolte de Septime Sévère, gouverneur de Carnuntum, en Pannonie supérieure.
Mars
 
Caracalla décide d'aller conquérir l'Orient, prenant exemple sur Alexandre le Grand. Accompagné de sa mère Julia Domna, il prend la route du Danube. Au passage, il séjourne dans le camp de Porolissum et combat les Quades, les Iazyges, les Goths et les Carpes qui menacent la Dacie. Ses victoires lui assurent une grande popularité au sein de l’armée.
 
Philippe l'Arabe combat les Germains sur le Danube ; il bat les Carpes, qui sont chassés de Mésie, et peut-être aussi les Quades en Pannonie. Il prend le titre de Germanicus Maximus.
Juin
 
Dèce, ou Décius, est élu empereur romain par l’armée de Mésie. Règne de Dèce (→ 251).
Août
 
Durant une attaque contre Émilien, son successeur en Mésie, l'empereur Gallus et son fils Volusien sont tués par leurs propres troupes à Interamna. Valérien, qui commande les troupes romaines en Rhétie, chargé de réprimer l'usurpation d'Émilien, est proclamé empereur à son tour (→ 260).
 
Gallien mène probablement des opérations sur le Danube et en Illyrie contre des bandes de Germains en maraudes. Vers cette époque, il forme une nouvelle force permanente de cavalerie, qui peut réagir rapidement et qui prend le nom de comitatus.
Février
 
Aurélien est proclamé empereur romain par l'armée à Sirmium. Il fait la paix avec les Vandales entrés en Pannonie.
Septembre
 
Claude II meurt de la peste à Sirmium, sur le Danube. Son frère Quintillus prend le pouvoir, mais l’armée danubienne lui oppose Aurélien.
Mars
 
L'empereur romain Aurélien bat les Vandales sur le Danube.
Octobre
 
Aurélien décide de mettre un point d'arrêt aux activités de Zénobie et envoie ses troupes en Égypte sous le commandement de Probus ; lui-même quitte Rome dans les derniers mois de l'année et chasse les Goths de Mésie, puis les bat en Dacie où il tue leur chef Cannabas ou Cannabaudes, ainsi que cinq mille de ses soldats. Puis il passe en Asie Mineure par Serdica et Byzance. Premier retrait important depuis le début de l'Empire, les Romains abandonnent la Dacie.
 
Aurélien se rend sur le bas Danube. Il abandonne la Dacie aux Carpes pour pouvoir résister aux attaques des Goths qui font des alliances avec les Carpes. La province est évacuée de ses troupes et d’une partie de la population civile.
Avril
 
Bataille du Margus, en Mésie. Carin, victorieux, est assassiné par un tribun. Règne de Dioclétien (→ 305).
 
Dioclétien et Galère passent le Danube pour lutter contre les Carpes et les Bastarnes. Les derniers, vaincus, sont déplacés en Thrace et en Pannonie après une reddition totale.
 
Guerre de Galère contre les Sarmates et les Carpes qu'il repousse au Nord du Danube.
Décembre
13/12
Dioclétien tombe malade à Nicomédie. Galère qui a mené campagne sur le Danube durant l'année à partir de Sardique, le rejoint pendant l'hiver et profite de sa mauvaise santé pour le monter de nouveau contre les chrétiens.
Juillet
 
Constantin est en Bretagne ; Galère mène une campagne sur le Danube ; Maxence et Maximien, prévoyant une attaque de Galère, mettent l'Italie et Rome en défense.
Novembre
 
Galère, Dioclétien et Maximien Hercule se rencontrent à Carnuntum sur le Danube et s'accordent pour déclarer Maxence ennemi public. Licinius est déclaré Auguste légal de l'Ouest. Il épouse la s½ur de Constantin et aide son beau-frère à éliminer ses concurrents. Maximin Daïa, neveu de Galère, se proclame Auguste en Orient. Les luttes entre les six empereurs se prolongent.
 
Constantin et Licinius combattent les Sarmates, les Goths et les Carpes sur le Danube. Ils rétablissent la défense de la frontière.
Octobre
08/10
Bataille de Cibalis entre Constantin et Licinius en Pannonie. Licinius est vaincu. Après seconde bataille indécise au campus Ardiensis, sur l'Arda, en Thrace, il doit signer la paix et perd toutes ses possessions d’Europe.
 
Campagne victorieuse de Constantin en Pannonie contre les Sarmates qui ont ravagé les villes de la courbe du Danube, notamment Campona (Budapest).
Avril
 
Des bandes de Goths dirigées par le tervinge Rausimod ravagent la région Danubienne. Constantin contre attaque, après avoir publié le 28 avril une loi condamnant à mort tout Romain qui collaborerait avec les Barbares. Il poursuit ses ennemis dans leurs territoire sur la rive gauche du Danube. Rausimod est tué. Constantin est salué Gothicus Maximus pour la seconde fois. Pendant l'expédition, il empiète sur le territoire de Licinius, ce qui déclenche les hostilités entre les deux empereurs.
Avril
 
Julien attaque les Germains, passe le Rhin, puis se rend à Rauracum, d'où il remonte le fleuve vers le Haut-Danube.
Mai
 
Valens est à Marcianopolis, en Mésie, d'où il mène sa première campagne contre les Goths. Il passe le Danube sur un pont de bateaux à Daphné, forteresse au confluent de Argeș.
Juillet
 
Valens est à Noviodunum (Isaccea, en Dobroudja). Il passe ensuite le Danube à l'aide d'un pont de bateaux et attaque les Goths greutunges et tervinges. Il force le roi tervinge Athanaric à fuir.
Février
 
Valens signe avec le roi tervinge Athanaric un traité de paix sur un bateau au milieu du Danube, puis se rend à Constantinople.
 
Valentinien continue sa politique défensive en Occident en réorganisant l'ensemble du limes de Germanie, sans lancer de campagne5. Les villes fortes du Danube, Sirmium au premier plan, contribuent à arrêter une invasion des Quades.
 
Les Huns, conduits par le chef Balamber ou Balamin passent le Don et attaquent les Alains (paléoasiates) lors d’une bataille sur les berges du Don. Dispersés par les archers Huns, les Alains fuient vers l’ouest par groupes. Certains se joindront aux Goths fuyant vers les Balkans (ils reparaîtront ensuite en Pannonie), puis aux Vandales qu’ils suivront jusqu’à Carthage. Ils s’établissent aussi en Gaule, mais la majorité se rallie aux Huns comme peuple auxiliaire.
Août
 
Début de la campagne de Valentinien contre les Quades et les Sarmates. Une armée est envoyée pour piller les territoires barbares au Nord-Est, tandis que l’empereur lui-même passe le Danube à Aquincum et attaque les Quades par le Sud-Est, massacrant tout sur son passage. À l'automne, Valentinien rentre sans perte à Aquincum.
Septembre
 
Athanaric, roi des Goths Thervinges (« forestiers ») ou Wisi (« sages, braves »), installés en Roumanie actuelle depuis environ 270, décide de se défendre contre les Huns à l’annonce de la défaite d’Ermanaric en 375. Il installe sa ligne de défense sur les rives du Dniestr (Danaster), mais est surpris et mis en fuite en Transylvanie par les Huns qui ont traversé le fleuve. Après avoir décimé les forces wisigothiques conduites par Alaviv et Fritigern, les Huns les chassent jusqu’au bas Danube, où ces derniers proposent à Rome d’entrer à son service si on les laisse passer le fleuve.
Octobre
 
Les Wisigoths qui occupent une partie de la Dacie depuis 150 ans, demandent aux Romains, sous la pression des Huns, de traverser le bas Danube. La permission est accordée et ils franchissent en masse le Danube sous la conduite de leur chef Fritigern. L’empereur Valens, voyant l'opportunité de recruter des troupes pour la guerre contre les Perses, les reconnaît comme fédérés.
 
Incident entre Wisigoths et Romains à Marcianopolis en Mésie inférieure au début de l'année. Les fonctionnaires romains Lupicinus et Maximus tentent d'égorger les chefs Fritigern et Alaviv au cours d'un banquet, après qu'une rixe ait opposé les Wisigoths, qui voulaient entrer dans la ville pour se ravitailler, et le poste de garde romain. Les Goths commencent à piller la région et battent les troupes romaines locales de Lupicinus envoyées pour les arrêter. La guerre ouverte commence entre Goths et Romains. Une troupe d’auxiliaires tervinge, stationnée près d'Andrinople, se révolte après avoir demandé vainement le viatique qui lui était dû avant son transfert en Asie mineure. Ses commandants Sueridus et Colias rejoignent Fritigern et assiègent Andrinople, sans succès.
 
Les généraux Profuturus et Traianus, accourus d'Orient, renforcés de Richomeres envoyé par Gratien, rencontrent les Goths à la bataille indécise d'ad Salices (près des Saules), qui occasionne de lourdes pertes dans les deux camps. Valens envoie en renfort le magister equitum Saturninus, mais il ne parvient pas à contenir les Goths, renforcées par des Huns et des Alains qui ont passé le Danube. Les Romains se retirent à Marcianopolis où s'enferment dans les villes, tandis que les bandes de barbares pillent la Thrace pendant l'automne. Des unités d'élites romaines restent en campagne et lancent des escarmouches contre les Goths, notamment à Dibaltum, où l'infanterie lourde du tribun Bazimeres est détruite.
 
Nouvelle invasion des Quades et des Sarmates en Pannonie, repoussée par Théodose Ier.
 
Invasion des Vandales. Gratien doit leur abandonner, sous forme d’occupation permanente, une partie de la Pannonie supérieure, à charge pour eux de défendre la frontière.
Octobre
03/10
Traité de paix entre l'empire romain et les Wisigoths. Les Wisigoths, vaincus par Théodose Ier, sont installés par f½dus en Mésie et en Thrace avec le titre d’alliés du peuple romain, sous la condition de fournir un important contingent de troupes auxiliaires et d’assurer la défense de la frontière.
Octobre
 
Invasion des Greuthunges (Goths) sur le bas Danube, conduit par leur roi Odotheus. Battus par le général romain de l'infanterie de Thrace Promotus lors du passage du fleuve, ils regagnent leur pays.
Mai
 
Mort de Valentinien II. Théodose Ier confie la protection de Valentinien II et la défense de la Gaule au général franc et païen Arbogast. Celui-ci devient par sa valeur et son expérience fort populaire dans l’armée. Valentinien qui supporte mal la tutelle d'Arbogast, le fait révoquer, quand celui-ci refuse d’intervenir contre les barbares de Pannonie, qui menacent l'Italie. Arbogast refuse d’obéir et fait assassiner Valentinien à Vienne (selon une autre version, il se serait suicidé), puis donne l’empire à l’un de ses amis, Eugène, haut fonctionnaire de la chancellerie impériale.
 
Les Huns traversent le Danube gelé et envahissent la plaine de Mésie en marchant jusqu’aux Alpes. Ils profitent de la faiblesse de la frontière à l’est et sur le Danube inférieur, l'empereur Théodose Ier ayant retiré les légions des provinces orientales afin de lutter contre l’usurpateur Eugène, et ayant amené en Italie les Wisigoths établis au Sud du Danube pour défendre la Mésie. À la nouvelle de l’attaque hunnique, les bandes de Goths qui ravagent l’Illyricum, la Mésie et la Thrace déplacent avant la fin de l’hiver leurs campements vers le sud des Balkans, à l’intérieur de l’Empire.
Septembre
 
Les Huns, qui ont envahi la Mésie au début de l’année, attaquent l’Empire romain sur un deuxième front ; ils traversent le Caucase vers l’Asie Mineure et la Syrie.
Décembre
 
Dans leur refuge au-delà du Danube, après leur fuite de Constantinople, Gaïnas et ses Goths sont attaqués par les Huns, qui le massacrent avec ce qui restait de son armée. Sa tête est envoyée par le chef Hun Uldin comme cadeau à Constantinople.
Juillet
 
Des Quades, Vandales Silings et Marcomans attaquent la Pannonie, le Norique et la Rhétie ; ils sont chassés à l'automne par Stilicon.
 
Les Huns parviennent en Pannonie.
Juin
 
Les Huns d'Uldin attaquent l’Empire d’Orient. Ils occupent et incendient les contre-fortins romains orientaux de la rive nord du bas Danube, de l’embouchure de l’Olt jusqu’à la Porte de Fer. Puis ils traversent le bas Danube et commencent une guerre pour la possession de Castra Martis (Kula, Bulgarie) que les auxiliaires skires occupent par la ruse. Les Romains tentent de négocier, mais Uldin réclame un tribut annuel en or trop important pour se retirer. Finalement, les Romains orientaux chassent les Skires de Castras Martis puis rejettent Uldin au nord du Danube.
Novembre
 
Alaric Ier, rejoint par son beau-frère Athaulf avec les forces gothiques du nord de la Pannonie, rompt les négociations de Rimini avec Honorius et investit les magasins à grains du Portus près de Rome. Il fait proclamer empereur le sénateur Attale qui le hausse au grade de Magister utriusque militiae praesentialis (maître de la milice).
Avril
 
Les Romains restaurent les fortins de la rive droite du Danube détruits par les Huns et créent une nouvelle flotte danubienne.
 
Les Huns attaquent la Dacie Ripuaire et la Mésie Seconde (l’actuelle région bulgare du bas Danube). Le grand-roi Rugas, profitant de l’absence des forces romaines, fait une incursion dévastatrice en Thrace.
 
Aetius demande et reçoit l’aide de Rugas, roi des Huns, pour le compte de l'usurpateur Jean. Les Huns traversent la Valérie. Le gouvernement romain occidental déplace la population et le gouvernement de la Valérie (en Hongrie, à l’ouest du Danube) dans la province nouvellement organisée de la Valérie Moyenne, au sud de la Save, et cède la Valérie Ripuaire aux Huns.
 
L’Empire d’Orient annexe la Pannonie Seconde, appartenant à l’Empire occidental. Il avance sur la ligne du Danube, plus facile à défendre contre les Huns, occupant la ville impériale de Sirmium qui protège un gué important sur la Save.
 
Aetius bat les Juthunges, Germains qui se sont introduits dans l’Empire, et rétablit le pouvoir romain dans les deux Rhéties et en Norique. Les frontières du Rhin et du Danube supérieur sont confortées.
Mai
 
Aetius, qui a cherché refuge successivement à Rome, en Dalmatie, en Pannonie et enfin dans l'empire hunnique, conclut un traité d'amicitia avec le roi hun Ruga qui reçoit le statut de roi fédéré dans les provinces danubiennes de Valérie-Pannonie première. Aetius revient en Italie à la tête d’une armée hunnique.
 
Alliance des Huns avec l’Empire occidental à l'occasion d'une ambassade hunnique à Rome. La Pannonie première passe officiellement sous domination hunnique.
Octobre
 
Le roi des Huns Ruga, qui a fait l’unité de l’empire hunnique, est tué par la foudre durant son offensive contre les armées de Théodose II en Thrace. Ses neveux Attila et Bleda, fils de Moundzouk, lui succèdent. Attila gouverne les territoires orientaux et le Danube inférieur, où il installe sa capitale (aux environs de l’actuelle Buzău). Bleda s’installe sur la Tisza, dans l’ordu de Ruga.
Novembre
 
Après la mort de Ruga, Théodose II envoie en ambassade Plinthas et Epigène, questeur, qui rencontrent Attila et Bleda près de Margus à l'embouchure de la Morava sur le Danube, en Mésie inférieure ; les Romains orientaux acceptent de doubler le tribut annuel versé aux Huns qui passe de 350 à 700 livres d'or et s'engagent à livrer tous les Huns fugitifs.
Octobre
 
Campagne du roi des Huns Bleda contre l’Empire d’Orient en Pannonie Seconde. Bleda occupe Castra Constantia et y capture des négociants romains, ce qui provoque la guerre. Son armée franchit le Danube à Viminacium (Kostolac), qu’elle détruit, puis marche vers l’ouest pour occuper Margus grâce à la trahison de son évêque. L'empire hunnique assiège et occupe Singidunum (Belgrade) et emmène ses habitants en captivité dans son mouvement migratoire.
Avril
 
Début de la guerre commune de Bleda et d’Attila contre l’Empire d’Orient (→ 09/442). Bleda occupe Sirmium et emmène ses habitants en captivité, puis marche vers le nord. La Pannonie Seconde passe sous domination hunnique. Attila, qui a entamé des pourparlers avec Senator, le représentant de l’Empire d’Orient, pour négocier sa non-intervention, finit par rallier son frère Bleda. Il traverse le bas Danube, prend Ratiaria (Arčar) et rejoint les troupes de Bleda pour assiéger et prendre Naissus (Ni¨), Serdica (Sofia), puis en Thrace Philippopolis (Plovdiv) et Arcadiopolis. En l’absence de l’armée impériale, leur attaque n’est repoussée qu’à Hadrianopolis (Edirne) et Heracleia (Ereğli), alors qu’ils menacent Constantinople.
 
Guerre de l'empire hunnique contre l’Empire Oriental. Attila utilise pour la première fois contre lui les peuples germaniques alliés, dont les Gépides d'Ardaric et les Ostrogoths de Valamer. Les troupes impériales stationnées à Marcianopolis marchent à sa rencontre à travers la Mésie et parviennent à lui barrer la route au prix d’une bataille meurtrière sur la rivière Utus (le Vit, affluent du Danube, en Bulgarie). Après la bataille, l’armée romaine se déplace probablement en Scythie Mineure (Dobroudja), et menace sur ses flancs et l’arrière l’armée d’Attila qui doit progresser vers Constantinople en faisant un détour par Serdica (Sofia). Ce retard permet aux habitants de la capitale de réparer leurs fortifications détruites par un tremblement de terre au début de l’année. Les troupes d’Attila ravagent alors les villes de l’empire jusqu’aux Thermopyles, puis Attila doit retirer ses troupes.
Juin
 
Les Gépides eux, emmenés par leur roi Ardaric, s'établissent dans les Balkans entre le Danube au sud, le Marosch au nord et la Tisza à l'est.
Septembre
 
Les Ostrogoths de Valamer s’établissent en Pannonie, sur le Danube inférieur.
 
Le roi des Ostrogoths Valamer attaque les Sadagars, peuple parent des Huns resté en Pannonie. Les fils d'Attila, Dengitzic et Ernac, réunissent les chefs de tribus hunniques (Ultzindur, Burtugur, Bittugur, Angiskir, Bardor ou Bardar), et assiègent Bassiana, la capitale des Goths. Valamer parvient à les repousser.
 
Les Huns de Dengitzic et d’Ernac ont renforcé leur pouvoir dans la région pontique et au-dessus du bas Danube. Ils envoient une ambassade à l’empereur d’Orient Léon Ier pour réparer les fautes du passé, faire un traité de paix et établir un marché sur le bas Danube. L’empereur refuse d’autoriser le commerce avec les Huns. La réponse divise les frères. Dengitzic veut répondre à l’affront par la guerre. Ernac s’y oppose, parce qu’à l’est, dans son pays, une guerre est en train d’éclater. Dengitzic traverse le Danube et entre en Dacie ripuaire. Il exige de Léon Ier des terres et un tribut. Après une période de négociations, Dengitzic décide d’attaquer l’Empire avec Hormidac. Une partie de son armée est battue à Sardica par le général Anthémius.
Avril
12/04
Le chef hun Hormidac est battu à Sardica par le général Anthémius, et rejeté au-delà du Danube.
 
La coalition germanique contre le royaume des Ostrogoths subit une lourde défaite près de la rivière Bolia, en Pannonie ; le roi des Skires Edika est tué. Son fils Odoacre se réfugie en Italie par le Norique, suivi par les Skires survivants et de nombreux Ruges et Hérules.
 
Première révolte de Théodoric, roi des Ostrogoths de Pannonie, contre Zénon. Théodoric Amale est envoyé par Zénon pour combattre l'insurrection des Goths de Thrace menée par son rival Théodoric Strabo après la chute de Basiliscus ; Théodoric Amale demande l'aide des troupes impériales commandées par Marcien, mais elles ne se présentent pas au mont Hémos, le lieu de jonction prévu. En situation d'infériorité, Amale doit traiter avec Strabo au mont Sondis, dans les Rhodopes, et les deux hommes envoient des ambassades à Zénon. Celui-ci tente en vain de persuader Amale de rompre le traité passé avec Strabo, puis marche avec son armée contre les Goths. Après un premier succès contre Amale, Zénon signe une paix séparée avec Strabo, pendant que Théodoric Amale met la Thrace à sac.
 
Théodoric, roi des Ostrogoths révolté contre Zénon depuis 478, marche sur Constantinople. Zénon lui attribue alors le titre de « maître des milices » et lui accorde la Mésie.
Novembre
 
Le roi des Hérules, Odoacre, maître de l'Italie, bat et capture le roi des Ruges, Feuva, sur le Danube ; son fils Frédéric rejoint Théodoric en Mésie. Après la défaite des Rugiens et la destruction de leur royaume en Norique, les Bavarois, issus des Marcomans et des Quades, s’installent sur la rive droite du Danube entre l’Iller et l’Enns jusqu’aux Alpes.
 
Le roi ostrogoth, Théodoric, parti de Noves en Mésie, se révolte de nouveau contre Zénon et tente sans résultat de s'emparer de Constantinople. Zénon signe un traité secret avec lui pour qu'il quitte l'Empire d'Orient et chasse Odoacre d'Italie.
 
Le roi des Ostrogoths Théodoric intervient en Pannonie dans une querelle dynastique entre deux chefs gépides, à l'appel de Trasaric, fils de Traustila. L'armée de jeunes Goths dirigée par le général Pitzia s'empare du pays jusqu'à Sirmium.
 
Guerre en Dacie entre les armées d'Anastase et de Théodoric.
 
Migration des Hérules du cours moyen du Danube vers l'Elbe, selon Procope de Césarée, dans le but de retourner en Scandinavie après leur défaite contre les Lombards. Une partie d'entre eux est accueillie en Illyricum dans l'empire byzantin par Anastase.
Juin
 
Victoire des Lombards d'Aldoin, alliés de Justinien, sur les Gépides de Thorisind9 à la bataille d'Asfeld, en Pannonie.
Janvier
 
L'empereur d'Orient Justinien reçoit l'ambassade avare menée par Kandikh à Constantinople. Avec l'autorisation du Sénat, il charge les Avars de soumettre les nomades de la steppe ukrainienne (Koutrigours, Outigours, Antes, Sabires, Zales…) contre un tribut et leur promet des terres sur le Danube.
 
Arrivée des Avars sur le bas-Danube. Ils envoient une nouvelle ambassade à Justinien pour demander des terres au Sud du fleuve (Dobroudja) ; l’empereur leur propose d’occuper le territoire des Hérules, en Pannonie seconde, mais ils ne bougent pas.
Juillet
 
Les Avars de Bayan prennent Sirmium en Pannonie. L'empereur Tibère II leur paie un énorme tribut pour sauvegarder le reste des Balkans et obtient une paix de deux ans.
Mars
30/03
Les Avars qui assiègent le général byzantin Priscus à Tomis, se retirent. Un traité conclu avec les Byzantins augmente le tribut et fixe la frontière au Danube.
Juillet
 
Rupture de la paix entre Byzance et les Avars. Les généraux byzantins Priscus et Comentiolus traversent le Danube par la forteresse de Viminacium et battent les Avars et leurs alliés slaves en Pannonie.
Août
 
Le frère de l'empereur byzantin Maurice Pierre est nommé stratège des armées du Danube. À l'automne, il avance en Dardanie où il apprend que le général avar Apsich campe à proximité des Portes de Fer. Le combat n'a pas lieu et les deux parties négocient sans parvenir à un accord. Les Avars se replient sur Constantiola et Pierre retourne en Thrace.
Juillet
 
L'armée byzantine commandée par le stratège Pierre arrive sur le Danube. Pierre combat les Sklavènes du Bas-Danube, tandis que khagan des Avars est installé à Constantiola, sur la rive droite du fleuve, et tient les Portes de fer.
Octobre
 
Maurice ordonne aux troupes de Thrace de passer l'hiver sur la rive gauche du Danube, mais celles-ci se révoltent.
 
Charlemagne prépare la guerre contre les Avars. Il fait construire un pont de bateaux démontables sur le Danube et commence la construction d’un canal pour relier les bassins du Rhin et du Danube.
Mai
 
Prise et pillage du Ring Avar en Pannonie par les armées carolingiennes conduites par Erich de Frioul.
Octobre
 
Charlemagne est en Bavière où il supervise une expédition d'envergure contre les Avars. Les Francs ravagent la Pannonie, faisant de nombreux captifs et décimant la noblesse avare. Les Avars échappés au massacre se réfugient au-delà de la Tisza où le nouveau khan des Bulgares Kroum les attaque à son tour et les soumet après une écrasante victoire.
Mai
 
Les Francs font la conquête de la Bohême.
 
Les Bulgares attaquent l'empire carolingien en Pannonie. Ils s'emparent de Sirmium et Belgrade.
 
Des habitants d'Andrinople, 12 000 personnes déportés au nord du Danube en 813 par les Bulgares après la bataille de Versinikia, désirent rentrer en Thrace. Leur chef Cordyles réussit à atteindre Constantinople et à persuader l'empereur byzantin Théophile de les aider à s'échapper en envoyant une flotte sur le Danube.
 
Les Hongrois atteignent les bouches du Danube.
NAVIGATION
Avant J.C.
VIeme - IVeme - IIeme - Ier

Après J.C.
Ier - IIéme - IIIéme - IVéme - Véme - VIéme - VIIéme - VIIIéme - IXéme