";
Loading...
Loading...
Guerre d'Espagne (148 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Angleterre - Angola - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bosnie - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Congo - Corée - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Europe - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizstan - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Papauté - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Syrie - Taiwan - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zimbabwe

Alamans - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Christianisme - Egyptiens - Empire Ottoman - Etrusques - Francs - Frisons - Gaule - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Ostrogoths - Parthes - Phéniciens - Quades - Romains - Saxons - St Empire - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Arabie - Asie Mineure - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Jérusalem - Mésie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Pannonie - Perse - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Tahiti - Venise

Alexandre - Christophe Colomb - Dreyfus - Galilée - Gengis Khan - Jules César - Napoléon

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Culture - Espace - Geekeries - Sciences

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains

Alamans - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Christianisme - Egyptiens - Empire Ottoman - Etrusques - Francs - Frisons - Gaule - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Ostrogoths - Parthes - Phéniciens - Quades - Romains - Saxons - St Empire - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths


Période

Février
16/02
Elections générales et victoire du Frente Popular (PCE, PSOE, Gauche républicaine, Union républicaine, Esquerra), la CNT ayant levé ses consignes d’abstention.
17/02
Franco propose au Premier ministre Portela Valladares d’effectuer un « coup d’État préventif » ; ce dernier refuse.
19/02
Démission du Premier ministre Manuel Portela Valladares. Le républicain de gauche Manuel Azaña lui succède. Début d’une vague de violences libertaires, d’occupation de terres, de saccages et incendie d’églises. De février à juin, 269 espagnols sont victimes d’attentats de tous bords (45 pour l’année 1935). Les partis ouvriers se reconstituent autour du PCE (102 000 militants en mai contre 35 000 en février). La CEDA se disloque et de nombreux militants rejoignent la Phalange.
21/02
Amnistie générale des condamnés politiques et sociaux d’après « l’octobre rouge » de 1934.
22/02
Le général Franco est relevé de son poste de chef d’état-major et nommé gouverneur militaire des Canaries.
26/02
Rétablissement de la Generalitat de Catalogne.
Mars
14/03
La Phalange est déclarée hors la loi et son chef Primo de Rivera est arrêté (→ 15/03).
Avril
07/04
Le président modéré Niceto Alcalá Zamora est démis de ses fonctions et déposé par le Front populaire.
Mai
10/05
Manuel Azaña devient président de la république espagnole.
Juin
05/06
Le Général Mola élabore un projet politique fondé sur la disparition de la République et sur l'unité de l'Espagne.
16/06
Calvo Sotelo prononce aux Cortès un discours dans lequel il réclame la fin des attentats anti-cléricaux et des homocides politiques.
Juillet
18/07
Hostiles au Gouvernement républicain, les troupes du Général Franco, stationnées au Maroc, débarquent en Espagne. Plusieurs garnisons dans le pays se joignent au soulèvement.
--   
Soulèvement des généraux insurgés contre la République.
19/07
Le gouvernement de José Giral, qui n’a qu’un pouvoir de façade, ordonne la distribution d’armes à la population. Il demande l’aide de la France. Léon Blum décide de répondre favorablement le 20 juillet, et une première commande officielle d’armement est honorée entre août et octobre, mais il doit reculer devant les réticences britanniques et la pression de l’opinion publique.
--   
Les Nationalistes occupent Gijón.
--   
A Madrid, la communiste Ibarruri lance le mot d'ordre aux travailleurs du pays : "No pasaran" (Ils ne passeront pas), du balcon du ministère de l'Intérieur, au moment de l'offensive franquiste.
--   
Le Général Mola proclame la révolte de la Navarre.
20/07
Echec du soulèvement nationaliste à Madrid et à Barcelone.
26/07
Installation de la junte nationaliste espagnole à Burgos.
--   
Milch, inspecteur général de la Luftwaffe, organise, sur l'ordre de Hitler, la légion Condor.
27/07
Arrivée des premiers avions italiens et allemands qui permettent le transfert de 14 000 soldats nationalistes du Maroc en Espagne.
29/07
Offensive républicaine en Andalousie (→ 20/08).
Août
01/08
Le gouvernement de Léon Blum autorise l’envoi d’avions aux Républicains mais lance un appel aux autres puissances pour établir des « règles communes de non-intervention ».
02/08
Offensive nationaliste en Estrémadure (→ 14/08) (bataille des liaisons). Les troupes nationalistes du général Juan Yagüe, parties de Séville, prennent Zafra et Almendralejo le 7 août Mérida le 11 août et Badajoz le 14, opérant ainsi la jonction entre les zones nationalistes du Nord et du Sud. La population de la ville est soumise à une répression sanglante (massacre de Badajoz).
08/08
Mise en vigueur par la France du pacte de non-intervention en Espagne signé du 12 au 25 par le Royaume-Uni, le Portugal, l’Union soviétique, l’Allemagne et l’Italie ; les signataires, notamment la France, l’Union soviétique (à partir d’octobre), l’Allemagne et l’Italie, ne le respectent pas.
14/08
Premier engagement de l’escadrille España, organisée par André Malraux sur Medellin.
--   
L’armée nationaliste franquiste envahit la ville de Badajoz.
16/08
Les Républicains reprennent Gijón.
19/08
Federico García Lorca est fusillé par des rebelles anti-républicains à Grenade.
20/08
Chec devant Cordoue de l’offensive républicaine en Andalousie.
24/08
Le Reich annonce un embargo sur les armes destinées aux nationalistes espagnols.
--   
Hitler porte à 2 ans le service militaire obligatoire.
28/08
Victoire républicaine à la bataille du Monte Pelado, engageant les premiers antifascistes italiens aux côtés des républicains espagnols.
Septembre
03/09
Les troupes de l’armée d’Afrique de Juan Yagüe occupent Talavera de la Reina et poursuivent leur avance du Tage vers Madrid.
04/09
Francisco Largo Caballero forme un gouvernement composé de républicains, de socialistes et de communistes.
--   
La tentative des troupes républicaine d'Alberto Bayo de prendre le contrôle de Majorque échoue.
--   
Les nationalistes prennent Irun après deux semaines de combats.
05/09
Capa prend la photographie "Mort d'un soldat républicain", qui montre Frederico Borrell Garcia, en chemise blanche, en train de s'effondrer suite à un tir, près de Cerro Muriano durant la guerre civile.
09/09
Constitution à Londres d’un comité de non-intervention en Espagne.
12/09
Les nationalistes prennent Saint-Sébastien.
13/09
Les nationalistes prennent St-Sébastian.
15/09
Raoul Villain, l'assassin de Jean Jaurès, exilé à Ibiza, y est fusillé par les Républicains.
18/09
Réunion à Moscou du présidium de l’Internationale communiste. Le Komintern approuve la création des Brigades internationales en Espagne.
21/09
Franco est choisi comme général en chef des Nationalistes lors d’une réunion de la junte de défense nationale sur l’aérodrome de San Fernando, près de Salamanque.
27/09
L’arrivée des troupes nationalistes met fin au siège de l’Alcázar de Tolède.
29/09
La « Junta de Defensa Nacional » nomme le général Franco Chef de gouvernement provisoire de Burgos et Commandant des forces armées.
--   
Combat naval du cap Spartel. Fin du blocus du détroit de Gibraltar par la flotte républicaine.
Octobre
01/10
Franco s’autoproclame chef de l’État à Burgos.
--   
Le Pays basque vote son autonomie.
12/10
Le premier noyau de volontaires appelés à former les Brigades internationales arrive à Alicante.
--   
Lors de la fête franquiste de la « Race espagnole » (Día de la Raza), le général phalangiste José Millán-Astray interrompt le discours du philosophe Miguel de Unamuno, recteur de l’université de Salamanque, aux cris de « ¡Viva la muerte! ¡Abajo la inteligencia! ».
14/10
Les premiers volontaires des Brigades internationales établissent une base à Albacete.
17/10
Les troupes nationalistes de Généralice lèvent le siège d’Oviedo.
23/10
L’Union soviétique annonce qu’elle abandonne le principe de la non-intervention.
25/10
Transfert de la plus grande partie des réserves d’or de la Banque d’Espagne de Carthagène à Odessa (l’Or de Moscou) (→ 02/11).
Novembre
04/11
Les forces nationalistes sont devant Madrid.
06/11
Le gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero quitte Madrid assiégée pour Valence après avoir constitué une Junta de Defensa de Madrid sous le commandement de José Miaja Menant.
--   
Premiers appareils de la légion Condor envoyée par Adolf Hitler (10 000 soldats d’élite).
--   
Echec de l’offensive franquiste sur Madrid (→ 23/11). La ville, défendue par la Junta de Defensa de José Miaja et les brigades internationales) résiste jusqu’en février 1937.
07/11
Massacres de Paracuellos (→ 04/12). Plus de deux mille prisonniers politiques sont exécutés par des commandos républicains au cours de transferts dans la banlieue de Madrid.
17/11
José Antonio Primo de Rivera est jugé pour rébellion militaire.
18/11
Le gouvernement de Franco est reconnu par l’Allemagne et l’Italie.
20/11
José Antonio Primo de Rivera est exécuté en prison par les Républicains.
28/11
Signature du protocole secret de Salamanque entre Franco et l’ambassadeur italien Filippo Anfuso. L’Italie envoie 14 000 hommes avant janvier 1937 (72 775 dans l’armée de terre et 5 699 dans les forces aériennes au total avant la fin et la guerre. (5 000 Italiens s’enrôlent dans les Brigades internationales).
29/11
Affrontements sur la route de La Corogne, à l’ouest de Madrid (→ 16/01/1937).
30/11
Offensive de Villareal (→ 24/12) ; les Républicains échouent à s’emparer de Vitoria.
Décembre
29/12
Défaite républicaine sur le front andalou à la bataille de Lopera.
Janvier
 
Les Etats-Unis décrètent un embargo sur les armes pour l'Espagne.
Février
06/02
Bataille du Jarama (→ 23/02) ; échec d’une nouvelle offensive franquiste sur Madrid.
20/02
Le comité de non-intervention interdit l'envoi de tout nouveau volontaire non-espagnol dans chacun des deux camps. L’ambassadeur italien à Londres Dino Grandi fait savoir que son pays ne veut pas rapatrier les volontaires déjà présents. Les forces d’intervention italienne du Corpo Truppe Volontarie comptent alors 70 000 hommes, avec un matériel considérable (763 avions, 81 blindés légers, 542 canons, 656 mortiers, 90 navires) pour soutenir Franco qui ne dispose alors que de 25 000 hommes.
Mars
31/03
Début des opérations en Biscaye par le bombardement de Durango.
Avril
01/04
Le bombardement de Jaén par la Légion Condor fait 159 victimes civiles.
06/04
Bataille de Pozoblanco (→ 24/04).
19/04
Décret transformant la Phalange espagnole en parti unique dans la zone nationale, la Falange Española Tradicionalista y de las Juntas de Ofensiva Nacional Sindicalista, dont Franco est le président.
26/04
Bombardement de Guernica au Pays basque espagnol par l’aviation allemande de la légion Condor ; 1 600 morts. Commencé à 16h40 le bombardement dure trois heures et détruit entièrement la ville. Ce drame inspire à Pablo Picasso un de ses plus célèbres tableaux.
Mai
01/05
Les franquistes prennent Guernica.
03/05
Evénements de mai (→ xxx). Lutte des militants de la CNT et du POUM à Barcelone contre la tentative par le PCE et la police de récupérer un standard téléphonique qu’ils détenaient.
06/05
La centrale anarchiste intervient pour mettre fin à cette lutte fratricide. Le POUM est dissous, ses dirigeants arrêtés.
15/05
Francisco Largo Caballero, hostile à la répression républicaine, quitte la direction du gouvernement.
17/05
Le socialiste modéré Juan Negrín prend la tête de l’exécutif.
29/05
Une attaque aérienne républicaine sur le croiseur allemand Deutschland.
30/05
Offensive républicaine dans la province de Ségovie (→ 19/07).
31/05
Bombardement d’Almería par la Kriegsmarine allemande en représailles à l'attaque aérienne républicaine sur le croiseur allemand Deutschland.
Juin
03/06
Le Général nationaliste Mola meurt dans un accident d'avion.
04/06
Picasso achève de peindre "Guernica", à Paris.
08/06
Les Républicains attaquent Huesca.
16/06
Andres Nin, chef du POUM est arrêté à Barcelone par Orlov du NKVD et 3 communistes espagnols, transféré à la prions d'Alcala de Henares, emmené dans une maison torturé jusqu'à ce qu'il plaide coupable, et exécuté.
19/06
Succès nationaliste à Bilbao.
Juillet
01/07
La hiérarchie catholique publie une « Lettre collective » exprimant sa position dans la guerre. Elle prend officiellement position pour les nationalistes.
06/07
Les forces républicains ouvrent des fronts à Brunete (→ 25/07).
12/07
Le tableau "Guernica" de Picasso est exposé au pavillon espagnol, lors de l'Exposition internationale de Paris, face à la Fontaine de mercure de Calder.
25/07
Taro, sur le marchepied d'une voiture, est blessée dans la collision avec un char loyaliste, près de Brunete ; elle est transportée dans un état désespéré à l'hôpital de l'Escorial.
30/07
Le Cargo républicain espagnol "Anduzt-Mendi", chargé en charbon, est torpillé par un sous-marin italien au large du Grau du Roi : 20/34 morts.
Août
 
Prieto (PSOE) créé le Service d'information militaire pour lutter contre l'espionnage franquiste.
04/08
Décret approuvant les statuts de la Phalange. L’autorité absolue de Francisco Franco, Caudillo del Movimiento est proclamée.
09/08
Création du Service d’information militaire (SIM, Servicio de Información Militar) organisme de contre-espionnage républicain contrôlé par le Komintern.
10/08
Dissolution par le gouvernement de Juan Negrín du Conseil d’Aragon dirigé par les anarchistes. Des unités militaires communistes conduites par Enrique Líster mettent fin à la collectivisation des terres en Aragon.
24/08
Les républicains ouvrent des fronts à Belchite (→ 06/09).
26/08
Les Italiens prennent Santander.
28/08
Le Vatican reconnaît de facto le gouvernement nationaliste de Franco.
Septembre
01/09
Début de l’offensive des Asturies.
17/09
Les franquistes finalisent la conquête des régions républicaines de la zone atlantique et prennent Gijón et Avilés (→ 21/09). Fin de la guerre dans le Nord.
22/09
La défaite des républicains à la bataille d’El Mazuco permet aux franquistes d’entrer dans les Asturies, dernier réduit républicain, et d’avancer jusqu’à Gijón.
Octobre
20/10
Les Nationalistes prennent Gijon.
31/10
Le gouvernement républicain est transféré à Barcelone.
Décembre
15/12
Offensive républicaine à Teruel.
22/12
Les républicains reprennent Teruel.
Janvier
30/01
Franco forme son premier gouvernement.
Février
22/02
Reprise de Teruel par les franquistes.
Mars
07/03
Offensive nationaliste en Aragon en direction de la Méditerranée.
09/03
Fuero del Trabajo qui institue l’organisation corporatiste de la société.
15/03
Réunion du Comité permanent de la défense nationale à Matignon. Léon Blum rouvre les frontières au transit d’armes vers la zone républicaine.
16/03
Les Italiens bombardent Barcelone (→ 17/03), fief des républicains espagnols.
--   
Bataille de Caspe (→ 17/03), en Aragon.
21/03
Suppression du mariage civil.
Avril
03/04
Déroute des républicains devant Gandesa. Les Nationalistes prennent Lérida (Lleida), puis sont arrêtés sur les bords du Sègre.
05/04
Le ministre socialiste Indalecio Prieto quitte le ministère de la défense sans avoir pu endiguer l’influence communiste et soviétique dans l’armée. Deuxième gouvernement Juan Negrín.
--   
Loi du gouvernement franquiste qui abolit l’autonomie de la Catalogne et proscrit l’usage du catalan comme seconde langue officielle.
14/04
Début de la bataille de la Poche de Bielsa.
15/04
Les forces franquistes atteignent la Méditerranée à Vinaròs et coupent l’Espagne républicaine en deux.
19/04
Les franquistes prennent Tortosa.
23/04
Offensive du Levant (→ 25/07) ; les nationalistes tentent de prendre Valence, mais sont repoussés par les républicains avec de lourdes pertes.
30/04
Programme en 13 points du gouvernement républicain de Juan Negrín.
Mai
11/05
Le Portugal reconnaît le gouvernement nationaliste.
16/05
Gaetano Cicognani est nommé nonce apostolique auprès du gouvernement nationaliste de Salamanque.
25/05
A Alicante le bombardement du Marché Central par l’aviation italienne cause la mort de 313 personnes.
Juin
 
Le Gouvernement Daladier ferme la frontière avec l'Espagne.
15/06
Le Général Franco prend Castellon.
Juillet
25/07
Dernière grande offensive républicaine avec la bataille de l’Èbre (→ 15/11) qui se termine par une défaite et 70 000 victimes dans le camp rébublicain, 40 000 chez les nationalistes.
Août
13/08
Dernière livraison de blindés et d’avions russe entre Mourmansk et Bassens, près de Bordeaux, par la compagnie France-Navigation117. Après les accords de Munich, l’aide militaire soviétique aux républicains est suspendue.
16/08
Nouvelle crise politique républicaine. Troisième gouvernement Juan Negrín.
Septembre
21/09
Annonce de Negrín à la Société des Nations du retrait des Brigades internationales.
Octobre
17/10
Suner devient ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement franquiste.
23/10
Les unités des Brigades internationales sont retirées du front.
29/10
Parade d’adieux des volontaires étrangers des Brigades internationales à Barcelone.
30/10
Contre-offensive franquiste sur l’Ebre.
Novembre
16/11
Les républicains sont repoussés sur l’autre rive de l’Ebre.
Décembre
23/12
Début de l’offensive franquiste en Catalogne sur le Sègre.
Janvier
27/01
Le Général Franco assiste à l'entrée solennelle de ses troupes dans Barcelone.
Février
08/02
Les troupes nationalistes prennent Figueras.
10/02
Le siège du Gouvernement républicain de Negrin rentre à Madrid.
14/02
Les camps d'Argelès et d'Agde ouvrent pour faire face à l'arrivée massive des Républicains espagnols.
Mars
16/03
Le Président républicain Negrin se réfugie en France avec son Gouvernement.
27/03
Franco adhère au Pacte anti-Komintern mais proclame sa stricte neutralité dès le début du conflit mondial.
28/03
Les troupes de Franco entrent dans Madrid.
Avril
01/04
Déclaration de la fin de la guerre. Franco, appelé le "caudillo" s'installe au pouvoir jusqu'à sa mort en 1975. Une dictature gérée d'une main de fer. La répression a déjà commencé.
Mai
19/05
Défilé de la victoire à Madrid.
Avril
01/04
Franco décrète la création de la basilique de la Valle de los Caídos, pour perpétuer la mémoire des morts de la guerre civile.
NAVIGATION
1936 1937 1938 1939 1940