Loading...
Loading...
Huns (60 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Les Huns blancs envahissent la Perse et l'Inde.
 
Les Huns sont sur les bords de la Caspienne.
 
Les Huns, conduits par le chef Balamber ou Balamin passent le Don et attaquent les Alains (paléoasiates) lors d’une bataille sur les berges du Don. Dispersés par les archers Huns, les Alains fuient vers l’ouest par groupes. Certains se joindront aux Goths fuyant vers les Balkans (ils reparaîtront ensuite en Pannonie), puis aux Vandales qu’ils suivront jusqu’à Carthage. Ils s’établissent aussi en Gaule, mais la majorité se rallie aux Huns comme peuple auxiliaire.
 
Forte poussée de l'empire hunnique qui détruit le royaume des Ostrogoths d’Ermanaric (Goths Greutunges) en Russie du Sud. Ermanaric, incapable de défendre son peuple, se suicide. Son successeur Vithimir sera tué peu après dans la lutte contre les Huns et les Alains. Les Amales (nom de la famille royale ostrogothe), se soumettent aux Huns et les servent comme auxiliaires.
Septembre
 
Athanaric, roi des Goths Thervinges (« forestiers ») ou Wisi (« sages, braves »), installés en Roumanie actuelle depuis environ 270, décide de se défendre contre les Huns à l’annonce de la défaite d’Ermanaric en 375. Il installe sa ligne de défense sur les rives du Dniestr (Danaster), mais est surpris et mis en fuite en Transylvanie par les Huns qui ont traversé le fleuve. Après avoir décimé les forces wisigothiques conduites par Alaviv et Fritigern, les Huns les chassent jusqu’au bas Danube, où ces derniers proposent à Rome d’entrer à son service si on les laisse passer le fleuve.
Octobre
 
Les Wisigoths qui occupent une partie de la Dacie depuis 150 ans, demandent aux Romains, sous la pression des Huns, de traverser le bas Danube. La permission est accordée et ils franchissent en masse le Danube sous la conduite de leur chef Fritigern. L’empereur Valens, voyant l'opportunité de recruter des troupes pour la guerre contre les Perses, les reconnaît comme fédérés.
Décembre
 
Les Huns étendent leur domination dans les steppes au nord du Caucase, et poussent les Alains qui franchissent à nouveau les cols vers l'Arménie.
 
Le roi des Perses Shapur II repousse les Huns dans le Caucase.
 
Les Huns traversent le Danube gelé et envahissent la plaine de Mésie en marchant jusqu’aux Alpes. Ils profitent de la faiblesse de la frontière à l’est et sur le Danube inférieur, l'empereur Théodose Ier ayant retiré les légions des provinces orientales afin de lutter contre l’usurpateur Eugène, et ayant amené en Italie les Wisigoths établis au Sud du Danube pour défendre la Mésie. À la nouvelle de l’attaque hunnique, les bandes de Goths qui ravagent l’Illyricum, la Mésie et la Thrace déplacent avant la fin de l’hiver leurs campements vers le sud des Balkans, à l’intérieur de l’Empire.
Septembre
 
Les Huns, qui ont envahi la Mésie au début de l’année, attaquent l’Empire romain sur un deuxième front ; ils traversent le Caucase vers l’Asie Mineure et la Syrie.
Décembre
 
Dans leur refuge au-delà du Danube, après leur fuite de Constantinople, Gaïnas et ses Goths sont attaqués par les Huns, qui le massacrent avec ce qui restait de son armée. Sa tête est envoyée par le chef Hun Uldin comme cadeau à Constantinople.
Janvier
03/01
Après sa victoire sur Gaïnas et ses fédérés goths, réfugiés sur la rive gauche du Danube après leur fuite de Constantinople, le chef hun Uldin envoie la tête de Gaïnas comme cadeau à Constantinople. L'empereur d'Orient Arcadius envoie de riches présents au chef Hun Uldin en remerciement de sa victoire sur le Goth Gaïnas et s’allie ouvertement avec les Huns.
 
Les Huns parviennent en Pannonie.
Août
22/08
Le général et politicien romain Stilicon écrase une armée de Barbares conduits par le roi goth Radagaise à Fésules (Fiesole) avec l’aide des Huns d’Uldin.
 
Olympiodore signe un armistice avec le roi des Huns Karaton, dans la région du Don.
Avril
 
Les Romains restaurent les fortins de la rive droite du Danube détruits par les Huns et créent une nouvelle flotte danubienne.
 
Guerre des Huns contre la Perse.
 
Les Huns attaquent la Dacie Ripuaire et la Mésie Seconde (l’actuelle région bulgare du bas Danube). Le grand-roi Rugas, profitant de l’absence des forces romaines, fait une incursion dévastatrice en Thrace.
 
Le roi des Huns Rugas déplace son siège dans la région de la Tisza médiane.
 
Soumission des Gépides par les Huns, qui exterminent les familles royales et dirigeantes qui ne se sont pas rendues sans condition.
 
Aetius demande et reçoit l’aide de Rugas, roi des Huns, pour le compte de l'usurpateur Jean. Les Huns traversent la Valérie. Le gouvernement romain occidental déplace la population et le gouvernement de la Valérie (en Hongrie, à l’ouest du Danube) dans la province nouvellement organisée de la Valérie Moyenne, au sud de la Save, et cède la Valérie Ripuaire aux Huns.
 
En Perse, le roi sassanide Vahram V repousse les attaques des Huns Hephtalites venus d'Asie centrale ; le kaghan des Hephtalites, après avoir ravagé le Khorassan réclame un tribut pour se retirer, mais il est tué par les Perses à Merv.
 
Oktar, frère et chef de guerre du roi des Huns Rugas, attaque les Burgondes sur la rive droite du Rhin.
 
L'empereur d'Orient Théodose II accepte de payer un tribut annuel de 350 livres d'or aux Huns en échange de la paix.
 
Les Huns hephtalites, établis en Asie centrale, attaquent la Perse.
 
L’Empire d’Orient cherche des alliances de revers contre les Huns parmi les tribus Amilzur, Itimar, Tonsur et Boïsque. Ruga proteste et envoie son représentant à Constantinople. En même temps, il attaque la Thrace.
Mai
 
Aetius, qui a cherché refuge successivement à Rome, en Dalmatie, en Pannonie et enfin dans l'empire hunnique, conclut un traité d'amicitia avec le roi hun Ruga qui reçoit le statut de roi fédéré dans les provinces danubiennes de Valérie-Pannonie première. Aetius revient en Italie à la tête d’une armée hunnique.
 
Alliance des Huns avec l’Empire occidental à l'occasion d'une ambassade hunnique à Rome. La Pannonie première passe officiellement sous domination hunnique.
Octobre
 
Le roi des Huns Ruga, qui a fait l’unité de l’empire hunnique, est tué par la foudre durant son offensive contre les armées de Théodose II en Thrace. Ses neveux Attila et Bleda, fils de Moundzouk, lui succèdent. Attila gouverne les territoires orientaux et le Danube inférieur, où il installe sa capitale (aux environs de l’actuelle Buzău). Bleda s’installe sur la Tisza, dans l’ordu de Ruga.
Novembre
 
Après la mort de Ruga, Théodose II envoie en ambassade Plinthas et Epigène, questeur, qui rencontrent Attila et Bleda près de Margus à l'embouchure de la Morava sur le Danube, en Mésie inférieure ; les Romains orientaux acceptent de doubler le tribut annuel versé aux Huns qui passe de 350 à 700 livres d'or et s'engagent à livrer tous les Huns fugitifs.
Octobre
 
Les Burgondes sont battus à Worms par les Huns mercenaires de l'empire romain. Le royaume burgonde du Rhin est anéanti.
Octobre
 
Campagne du roi des Huns Bleda contre l’Empire d’Orient en Pannonie Seconde. Bleda occupe Castra Constantia et y capture des négociants romains, ce qui provoque la guerre. Son armée franchit le Danube à Viminacium (Kostolac), qu’elle détruit, puis marche vers l’ouest pour occuper Margus grâce à la trahison de son évêque. L'empire hunnique assiège et occupe Singidunum (Belgrade) et emmène ses habitants en captivité dans son mouvement migratoire.
Avril
 
L’empereur d’Orient Théodose II organise une expédition navale contre les Vandales, formée de troupes de la frontière du Danube commandées par Areobindus, Ansilas, Inobindos, Arintheos et Germanus, et transportée par 1100 navires. Quand il l'apprend, Genséric entame des négociations de paix et l’expédition, retardée, n’avance pas plus loin que la Sicile, tandis que les Perses et les Huns profitent de la diversion pour attaquer l’empire d’Orient en Thrace et en Mésopotamie.
 
Début de la guerre commune de Bleda et d’Attila contre l’Empire d’Orient (→ 09/442). Bleda occupe Sirmium et emmène ses habitants en captivité, puis marche vers le nord. La Pannonie Seconde passe sous domination hunnique. Attila, qui a entamé des pourparlers avec Senator, le représentant de l’Empire d’Orient, pour négocier sa non-intervention, finit par rallier son frère Bleda. Il traverse le bas Danube, prend Ratiaria (Arčar) et rejoint les troupes de Bleda pour assiéger et prendre Naissus (Ni¨), Serdica (Sofia), puis en Thrace Philippopolis (Plovdiv) et Arcadiopolis. En l’absence de l’armée impériale, leur attaque n’est repoussée qu’à Hadrianopolis (Edirne) et Heracleia (Ereğli), alors qu’ils menacent Constantinople.
 
Victoire d’Attila et de Bleda sur le général Aspar, rappelé de Sicile, sur la Chersonèse (presqu’île de Gallipoli), première bataille rangée entre les Huns et les Romains. Théodose II demande la paix.
 
Au nord-est de l'Iran, le roi des Perses Yazdgard II commence ses campagnes contre la tribu hunnique des Kidarites.
 
Traité de paix entre l'empire hunnique et l’Empire d’Orient.
 
Attila assassine Bleda et arrive au pouvoir.
 
Flavius Oreste, un jeune aristocrate de Savie, offre ses services à Attila qui l’installe à la cour avec sa femme, la fille du dux de Norique Romulus. Il devient le plus influent des quatre secrétaires romains d’Attila.
 
Guerre de l'empire hunnique contre l’Empire Oriental. Attila utilise pour la première fois contre lui les peuples germaniques alliés, dont les Gépides d'Ardaric et les Ostrogoths de Valamer. Les troupes impériales stationnées à Marcianopolis marchent à sa rencontre à travers la Mésie et parviennent à lui barrer la route au prix d’une bataille meurtrière sur la rivière Utus (le Vit, affluent du Danube, en Bulgarie). Après la bataille, l’armée romaine se déplace probablement en Scythie Mineure (Dobroudja), et menace sur ses flancs et l’arrière l’armée d’Attila qui doit progresser vers Constantinople en faisant un détour par Serdica (Sofia). Ce retard permet aux habitants de la capitale de réparer leurs fortifications détruites par un tremblement de terre au début de l’année. Les troupes d’Attila ravagent alors les villes de l’empire jusqu’aux Thermopyles, puis Attila doit retirer ses troupes.
 
Attila s'allie aux Vandales de Genséric contre Rome.
Juillet
 
L'empereur Théodose II envoie deux ambassadeurs, Priscus et Maximien négocier avec Attila. Les émissaires, jugés par Attila de rang trop peu élevé, n’obtiennent pas de résultats. Maximien tente en vain de convaincre le ministre d’Attila Onégèse (en) de servir la cause romaine en se rendant auprès de l’empereur.
Avril
 
Deuxième paix d’Anatole, traité négocié par Anatole et Nomus avec Attila. Le roi hun renonce à ses exigences territoriales, promet de ne plus tracasser l’empereur avec ses demandes d’extraditions, libère le Goth Vigila, soupçonné d’avoir voulu l’assassiner, pour la somme de 50 livres d’or, et laisse partir sans rançon de nombreux prisonniers romains.
Mai
 
Honoria, s½ur de l’empereur d’Occident Valentinien III, retenue à Constantinople, demande secrètement l’aide d’Attila et lui envoie sa bague. Attila accepte l’offre et réclame à Valentinien la Gaule comme dot. Honoria est rapatriée d’urgence à Rome où la cour s’est installée en 450, et après un mariage blanc, on la fait disparaître.
 
Geneviève de Paris exhorte les habitants à ne pas fuir face à l'approche des Huns d'Attila (qui se dirigera finalement vers Orléans).
 
Attila, roi des Huns, envahit la Gaule avec une armée composée de Huns mais aussi de Burgondes, d'Alamans, de Thuringes, de Gépides, de Suèves, de Ruges, de Skires, d'Hérules et même de Francs. Cette invasion est sans doute motivée par la décision l'année précédente de l'empereur d'Orient Marcien de refuser de continuer à payer le tribut à Attila. Celui-ci préfère alors se jeter sur l'empire d'Occident, proie en pleine déliquescence, plutôt que sur l'empire d'Orient.
Juin
13/06
Les Huns subissent un revers devant Orléans défendue par Agrippinus et l’évêque Aignan. Ils rebroussent chemin, mais sont rattrapés par Aetius, arrivé d'Italie.
20/06
Attila est battu aux champs Catalauniques par les romains du général Aetius, aidés par les Burgondes, les Francs, les Wisigoths de Théodoric Ier et les Saxons. Thorismond est proclamé roi des Wisigoths sur le champ de bataille après la mort de Théodoric Ier, tué après une chute de cheval par l’Ostrogoth Andages, fils d’Andela, de la dynastie des Amales.
Octobre
 
Rentré chez lui, Attila menace l’Empire d’Orient de recommencer la guerre s’il ne reçoit pas le tribut habituel. Il ne reçoit pas personnellement les émissaires orientaux conduits par Apollonius, mais réclame des cadeaux de l’empereur, ce qu’Apollonius refuse sans négociation.
Avril
 
Les Huns envahissent l'Italie. Attila assiège Aquilée puis il marche vers Rome par Padoue, Vicence, Vérone, Brescia, Bergame, Milan et Pavie. Les villes qui ne lui ouvrent pas leurs portes sont incendiées. Aetius n’ose pas livrer bataille.
Juillet
 
Valentinien III envoie une délégation, composée du pape Léon Ier, du consulaire Avienus et du préfet du prétoire Trigetius, qui signe un armistice avec Attila sur la rive du Mincio. Le pape Léon Ier persuade Attila de renoncer à Rome et de se retirer. Il obtient un arrangement favorable, probablement bien payé, au sujet des captifs. La légende assure qu'Attila, impressionné par le pape, fait demi-tour. La réalité est plus prosaïque. Attila rebrousse chemin car les troupes de l'empereur d'Orient Marcien traversent le Danube attaquant les Huns sur leur territoire. Il a subi de lourdes pertes au siège d’Aquilée et son armée est victime d’une épidémie.
 
Attila prend Aquilée après trois mois de siège. Des réfugiés de Padoue et d'Aquilée qui fuient les Huns s'établissent dans la lagune de Venise.
08/07
Léon Ier rencontre Attila..
Mars
15/03
Attila meurt dans son sommeil, étouffé par un saignement de nez, la nuit de ses noces avec la germaine Ildico. Il est enterré secrètement et les esclaves qui creusent sa tombe sont égorgés. Son empire ne lui survit pas.
Mai
 
Bataille de la Nedao. Le fils aîné d'Attila, Ellac, est tué par une coalition de peuples germaniques hostiles aux Huns, des Gépides, Ruges, Skires et des Sarmates révoltés, conduite par le roi gépide Ardaric. C'est la fin de l'Empire des Huns en Europe car les deux frères d'Ellac, Dengitzic et Ernac, s’enfuient vers l’est avec leur entourage et commencent à occuper les territoires pontiques des Ostrogoths.
 
Le roi des Ostrogoths Valamer attaque les Sadagars, peuple parent des Huns resté en Pannonie. Les fils d'Attila, Dengitzic et Ernac, réunissent les chefs de tribus hunniques (Ultzindur, Burtugur, Bittugur, Angiskir, Bardor ou Bardar), et assiègent Bassiana, la capitale des Goths. Valamer parvient à les repousser.
 
Les Huns de Dengitzic et d’Ernac ont renforcé leur pouvoir dans la région pontique et au-dessus du bas Danube. Ils envoient une ambassade à l’empereur d’Orient Léon Ier pour réparer les fautes du passé, faire un traité de paix et établir un marché sur le bas Danube. L’empereur refuse d’autoriser le commerce avec les Huns. La réponse divise les frères. Dengitzic veut répondre à l’affront par la guerre. Ernac s’y oppose, parce qu’à l’est, dans son pays, une guerre est en train d’éclater. Dengitzic traverse le Danube et entre en Dacie ripuaire. Il exige de Léon Ier des terres et un tribut. Après une période de négociations, Dengitzic décide d’attaquer l’Empire avec Hormidac. Une partie de son armée est battue à Sardica par le général Anthémius.
 
Le futur empereur Zénon est nommé par l’empereur Léon Ier Magister militum en Thrace. Il repousse les Huns, dirigés par l’un des fils d’Attila, Dengitzic.
Avril
12/04
Le chef hun Hormidac est battu à Sardica par le général Anthémius, et rejeté au-delà du Danube.
Juillet
 
Les Huns hephthalites défont les Perses commandés par le roi Péroz (Firuz) qui est tué. Début du règne de Valash, roi sassanide de Perse. Les Perses doivent payer un tribut aux Huns.