Loading...
Loading...
PERSE (612 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Première dynastie de Babylone (→ -1595).
 
Apogée de la première dynastie de Babylone sous les règnes d’Hammourabi (1792-1750 av. J.-C.) et de son fils Samsu-iluna (1749-1712 av. J.-C.). Hammourabi domine toute la Mésopotamie après une succession de conquêtes et promulgue un Code de lois qui porte son nom (→ -1712).
 
Sous la direction de Hammourabi, une coalition formée de Babylone, Mari et l'Élam écrase le royaume d'Eshnunna, ce qui libère le front oriental de Babylone.
 
Hammurabi, roi de Babylone, fait graver des stèles en basalte qui rapportent ses décisions de justice (env 300), pour établir sa sagesse et son autorit.
 
Hammourabi, roi de Mésopotamie, meurt ; son fils Samsu-iluna lui succède.
 
Début de la dynastie kassite de Babylone. Elle ne semble pas avoir cherché à transformer le pays. Elle adopte la langue babylonienne et il est difficile de définir son originalité (→ -1160).
 
Les Babyloniens imaginent les 12 constellations zodiacales.
 
Le roi d’Élam, Shutruk-Nahhunté Ier envahit et pille la basse Mésopotamie. Il entre dans Babylone. Il dépose le dernier souverain kassite Enlil-nadin-ahhê et annexe le pays.
 
Règne de Nabuchodonosor Ier, roi de Babylone (→ -1103).
 
Nabuchodonosor Ier de Babylone s’attaque à Suse et anéantit la ville.
 
Téglath Phalasar, roi d’Assyrie, marche victorieusement sur Babylone.
 
Les Perses, peuple indo-européens sont eux aussi mentionnés par les textes assyriens au nord de l’Assyrie, entre le Tigre et le lac d’Ourmia.
 
Le roi d'Assyrie Shamshi-Adad V mène trois campagnes (→ -815) au pays de Naïri, au sud du lac de Van, une au pays de Manna, au sud du lac d’Urmiah, où il se heurte aux Perses et aux Mèdes qui lui livrent de nombreux chevaux.
 
Règne de Ashur-nirâri V, roi d’Assyrie. Il mène une campagne contre Arpad en Syrie qui aboutit à un traité d’alliance.
 
Téglath Salasar intervient en Babylonie contre les Araméens à la demande du roi chaldéen Nabonassar. 65 000 personnes sont déplacées de Babylonie en Assyrie.
 
La Phénicie est vassalisée par l’Assyrie. De nombreux princes de Syrie et de Palestine, effrayés, s’empressent de porter des tributs au vainqueur : les rois de Karkemish, du Quê (Cilicie), de Hama, Rasunu de Damas, Menahem d’Israël, et Zabibê, « reine de l'Arabie et de Quedar ».
 
Révoltes en Syrie-Palestine : Tyr et Sidon s’agitent, car l’Assyrie leur a interdit tout commerce avec l’Égypte et les Philistins. Les princes philistins d’Ascalon et de Gaza montent une coalition comprenant tous les souverains de Palestine et de Transjordanie. Téglath-Phalasar III intervient en personne. Le roi d’Ascalon est tué, celui de Gaza fuit en Égypte. L’Ammon, le Moab, Juda, Édom et la reine arabe Samsi doivent payer tribut.
 
Téglath-Phalasar III, roi d'Assyrie, prend la ville de Babylone. L’usurpateur Ukîn-zêr et son fils sont tués. Téglath-Phalasar se fait couronner roi de Babylone sous le nom de Poulou. 150 000 personnes sont déplacées de Babylonie en Assyrie.
 
Règne de Salmanazar V, roi d’Assyrie et de Babylone, sous le nom d’Ululaï. Il annexe la Cilicie, puis guerroie en Phénicie et en Palestine où le roi d’Israël Osée s’est révolté et cesse de verser le tribut à la mort de Teglath-Phalasar III.
 
Salmanazar V prend Samarie après trois ans de siège et en déporte la population en Mésopotamie (27 290 personnes, selon la tradition). Elle est remplacée par des colons babyloniens et araméens, qui seront méprisés par les Juifs. Le roi d’Israël Osée est emmené en prison. Le royaume d'Israël est anéanti.
 
Premier règne de Merodach-Baladan II, roi de Babylone (→ 710).
Juin
 
Règne du roi légendaire Achéménès, fondateur de la dynastie perse des Achéménides (→ -675).
 
Le roi d'Assyrie Assarhaddon fait rebâtir Babylone 11 ans après sa destruction.
Mai
 
Assarhaddon proclame son fils Assurbanipal prince héritier et son autre fils Shamash-shum-ukin roi de Babylone ; il fait signer aux princes vassaux des traités de loyauté.
 
Assourbanipal, roi d'Assyrie, détruit Babylone.
 
Mise à sac et destruction de Suse par Assurbanipal.
 
L’Élam est rayé de la carte. Assurbanipal ramène en Babylonie la statue de la déesse Nanna que détenaient les Élamites depuis plus de 1500 ans.
 
Le roi d’Assyrie Ashur-etil-ilâni est tué au combat aux environs de Nippur. Sîn-shar-ishkun, vainqueur, s’installe sur le trône de Ninive. Nabopolassar a les mains libres en Babylonie. Sîn-shar-ishkun, qui veut reconquérir le pays, lui fait la guerre pendant de longues années. Nabopolassar résiste, s’empare de Nippur et parvient à libérer tout le pays de Sumer et d’Akkad.
 
Le roi chaldéen de Babylone, Nabopolassar, restaure la ziggourat du dieu Mardouk.
 
L'empereur perse Cyrus fait proclamer pour les peuples la possibilité de retrouver leurs patries et leurs dieux (autorisant ainsi le retour en Israël des Juifs exilés à Babylone).
 
Nabuchodonosor est chargé par son père Nabopolassar de chasser les Égyptiens de Syrie.
 
Le roi chaldéen de Babylone, Nabopolassar, meurt.
Mars
 
Nabuchodonosor II est couronné roi de Babylone.
Juin
 
Nabuchodonosor, après deux ans de tentatives infructueuses, bat le pharaon d’Égypte Nékao II à la bataille de Karkemish. Il avance en Palestine jusqu’à Péluse, à la frontière avec l’Égypte, mais regagne rapidement Babylone lorsqu’il apprend la mort de son père pour s’y faire couronner. Après cette défaite, Nékao II est obligé, à la fin de son règne, d'abandonner toutes ses possessions (et prétentions) asiatiques au nord de Gaza.
Septembre
23/09
Nabuchodonosor II devient roi de Babylone après la mort de son père Nabopolassar1. Il continue l’½uvre de restauration engagée par son père. Il remodèle la capitale, Babylone, et engage d’importants travaux dans les villes méridionales, en particulier à Ur, Uruk, Larsa, Kish, Borsippa et Sippar. Il réorganise l’administration, et la bureaucratie connaît sous son action un essor remarquable. Nabuchodonosor entreprend d’immenses travaux à Babylone, alors la plus grande ville de toute l’Antiquité orientale, qui atteint ou dépasse 80 000 habitants. C’est une métropole financière, un centre économique majeur et une capitale intellectuelle.
 
Nabuchodonosor II retourne en Syrie-Palestine pour percevoir les tributs de Damas, Tyr, Sidon et Jérusalem et pour détruire Ascalon dont le roi s’était révolté.
 
Règne de Cambyse Ier, roi d’Anshan sous la suzeraineté des Mèdes. Il succède à son père Cyrus Ier et épouse Mandane, fille du roi des Mèdes Astyage.
 
Echec de Nabuchodonosor II contre l’Égypte.
 
Règne de Yehôyakîn, roi de Juda. Après l’échec de Nabuchodonosor II contre l’Égypte, Yehôyaqîm de Juda, malgré les avertissements du prophète Jérémie, refuse de payer tribut à Nabuchodonosor. Occupé à réorganiser son armée, le roi de Babylone se contente d’envoyer des bandes de Chaldéens, d’Edomites et d’Ammonites harceler la Judée. En décembre 598 av. J.-C., tandis que Nabuchodonosor marche sur la Palestine, Yehôyaqîm meurt, peut-être assassiné et est remplacé par son jeune fils Yehôyakîn qui ne règne que trois mois.
Mars
16/03
Prise de Jérusalem par Nabuchodonosor II. L'empire babylonien conquiert le royaume de Juda. Tandis que les Édomites s’emparent du Néguev, Nabuchodonosor prend Jérusalem révoltée. Le roi Joachin est déporté à Babylone ainsi que la noblesse et les artisans (3000 personnes). Nabuchodonosor pille les trésors du Temple et du palais royal et institue comme roi de Juda un oncle de Joachin, fils de Josias, Mattaniah, qui prend le nom de Sédécias.
 
Règne en Égypte du pharaon Psammétique II. Il entraîne la chute de Jérusalem en l’encourageant à s’opposer à Babylone.
 
La suite d’une révolte à Babylone et de l’avènement de Psammétique II en Égypte, Juda, Édom, Moab, Ammon et la Phénicie tentent une révolte contre Nabuchodonosor II. Mais finalement, peut-être sous l’influence de Jérémie, Sédécias de Juda préfère envoyer une ambassade à Babylone pour assurer Nabuchodonosor de sa fidélité.
Janvier
 
Nabuchodonosor II assiège Jérusalem, ainsi que Tyr, Lakish et Azéqah dans la Shéphélah.
 
Au début de l’année, l’avance d’une armée égyptienne provoque momentanément la levée du siège de Jérusalem. La libération promise aux esclaves au moment du danger est remise à plus tard et Jérémie est emprisonné. Mais l’armée d’Apriès est défaite et le siège de Jérusalem reprend, entraînant la famine et la peste.
Juillet
 
Une brèche est ouverte dans la muraille de la ville et le roi Sédécias tente une sortie de nuit vers le Jourdain et le territoire ammonite. Les Babyloniens le font prisonnier à Jéricho. Il a les yeux crevés après avoir vu ses fils égorgés devant lui, puis est emmené prisonnier à Babylone. Le général de Nabuchodonosor II, Nebouzaradan, prend Jérusalem. Il détruit le Temple et le palais royal, fait démanteler la ville, annexe le royaume et déporte une partie de la population..
 
Conquête du royaume de Juda par les Babyloniens; Destruction de Jérusalem et du Premier Temple; Exil de la plupart des juifs.
 
Mort de Nabuchodonosor II, roi de Babylone. Son fils Amêl-Marduk lui succède.
 
Règne de Cyrus II, roi d’Anshan. Fils de Cambyse Ier, il règne sur les Perses en reconnaissant la suzeraineté du roi mède Astyage.
Mars
 
Nabonide monte sur le trône de Babylone à la suite d'une conjuration conduite par des membres du clergé du dieu lunaire Sîn qui éliminent ceux restés fidèles au dieu Marduk.
Mars
 
Le roi Nabonide fait reconstruire le temple de Sîn à Harran : il s'attire l'hostilité du clergé traditionnel de Babylone.
 
La Perse devient un royaume indépendant sous le roi Cyrus II.
 
Union des Perses et des Mèdes. Début de l'expansion perse.
 
Le roi des Mèdes Astyage, trahi par son propre général, est détrôné et emprisonné par son petit-fils Cyrus II. Cyrus II s’installe à Ecbatane et substitue à l’empire mède l’empire perse, mieux organisé et plus puissant.
 
Cyrus II avec les Mèdes fonde l'Empire perse, qui s'étendra à tout le Moyen-Orient, de la mer Égée à l'Inde, de l'Égypte à l'Afghanistan. Naissance de Darius Ier, roi de Perse.
 
Bataille de la Ptérie (bataille de l'Halys, bataille de Pteryum) entre Crésus, roi de Lydie et Cyrus II. Cyrus II conquiert la Lydie, prend Sardes et les cités grecques d’Ionie. Crésus, condamné au bûcher évoque le nom du sage Solon qui lui aurait dit : « Ne dis personne heureux avant sa fin ». Cyrus apprécie l’avertissement, épargne Crésus et en fait son ami.
 
Conquête du royaume lydien par les Perses. destruction de Smyrne, Xanthe, Caunos.
 
Destruction de Phocée par les Perses.
 
Selon l’hypothèse la plus couramment avancée, Cyrus II se tourne vers l’Iran oriental, conquiert la Parthie, l’Arie, la Sogdiane, la Bactriane et la haute vallée de l’Indus5. Il met à la raison les populations nomades ou sédentaires, assure la sécurité de ses approvisionnements, impose des tributs qui lui donnent des moyens humains et financiers de poursuivre sa politique de conquête.
 
Prise de Sidon par les Perses, qui détruisent de nouveau la ville.
Septembre
26/09
Victoire perse sur les Babyloniens à Opis. Le roi perse Cyrus II marche sur la Babylonie désemparée par le long éloignement de Nabonide à Taima et par son fanatisme en faveur de Sîn. Ugbaru (Gobryas), gouverneur du Gutium, abandonne le roi. Nabonide ne semble pas avoir compris le danger qui menace l’empire. Toute son action paraît en décalage complet avec la situation.
Octobre
 
L’armée perse prend Babylone un jour de fête, sans combats, en passant par le lit de l’Euphrate.
 
Cyrus II entre dans Babylone. Il se pose en libérateur, se faisant reconnaître comme roi par la volonté de Marduk sans annexer le pays. Le gouvernement de la Babylonie est confié à Ugbaru.
Octobre
 
édit d’Ecbatane. Cyrus II se concilie les populations soumises par Babylone en leur restituant leurs divinités. Il autorise par un édit le retour des Juifs en captivité à Babylone de retourner s’installer en Judée s’ils le désirent et ordonne la reconstruction du Temple au frais du trésor royal.
 
Mort de Cyrus II. Il désigne son fils ainé Cambyse II pour lui succéder, tandis que son frère Bardiya reçoit un grand gouvernement en Asie centrale.
 
XXVIIe dynastie - Régne des Pharaons Perses (→ -404).
Mai
 
Le roi perse Cambyse II, après avoir éliminé son frère Bardiya conquiert l’Égypte.
Mars
 
Alors que Cambyse guerroie en Égypte, Oropastes, maître du gouvernement en Perse, conçoit le projet de rétablir l’ancien empire des Mèdes. Il fait passer auprès du peuple son frère le mage Gaumata pour Bardiya.
Juillet
 
Cambyse, sans descendance, meurt au début de l’été en Syrie alors qu’il est en route vers la Perse, des suites d’une blessure accidentelle avec son épée où la gangrène s’est mise. Gaumata s’empare officiellement du pouvoir.
Septembre
 
Les nobles Perses se débarrassent du mage Gaumata, qui se faisait passer pour Bardiya. Darius Ier, fils du satrape d’Hyrcanie Hystaspès, qui appartient à une branche collatérale de la famille des Achéménides, monte sur le trône de l’Empire perse (→ -485).
 
Darius Ier, débarrassé de ses ennemis et reconnu roi par tout le Proche-Orient réorganise l’empire achéménide : il remodèle le système administratif sur le modèle assyrien, augmente le nombre des satrapes tout en diminuant leurs pouvoirs, en leur adjoignant des gouverneurs militaires, des collecteurs d’impôts, et des inspecteurs dépendant du palais. Il crée un vaste réseau de routes, impose une loi commune et un système monétaire unique, la darique d’or. L’impôt devient obligatoire dans l’Empire perse.
 
Darius Ier reprend le contrôle de la Lydie et de l’Ionie après la mort du satrape de Sardes rebelle Oroitès, tué sur son ordre par ses gardes par une ruse de son envoyé Bagaios. Artapherne le remplace comme satrape de Lydie. Otanès s’empare de Samos. Chios et Lesbos se soumettent à la domination perse.
 
Début de la construction de Persépolis.
 
Darius Ier lance une expédition vers la vallée de l’Indus (→ -515).
 
Expédition de Darius Ier contre les Scythes d’Idanthyrse (Scytharbès, selon Ctésias). L’armée perse passe pour la première fois les Détroits dans les environs de Chalcédoine. Darius traverse la Thrace, où il bat au sud du Danube une confédération tribale des Gètes dont c’est la première mention faite par Hérodote. Miltiade, qui accompagne l’expédition, est préposé avec les Ioniens à la garde du pont de bateaux établit sur le Danube (Istros). Darius s’enfonce dans les territoires scythes qui refusent la bataille rangée. Le Grand Roi étant en retard lors du retour de l’expédition, Miltiade propose de détruire le pont et d’abandonner Darius à son sort. Darius est sauvé dans sa retraite grâce à la fidélité des cités d’Ionie et s’embarque à Sestos pour l’Asie, laissant le commandement des troupes à Mégabaze avec pour mission de conquérir la Thrace. Histiée, « tyran » de Milet, est emmené à Suse comme conseiller de Darius. Le roi de Macédoine, Amyntas Ier, se soumet à Mégabaze.
 
Conquête de la Thrace par les Perses.
 
Révolte des cités d'Ionie contre les Perses (→ -494).
 
Des juifs de Babylone compilent un Talmud.
 
Prise et incendie de Sardes par les Ioniens. Après avoir ramené en Thrace les Péoniens, transplantés en Asie par les Perses, les Ioniens, dirigés par Charopinos, frère d'Aristagoras et renforcés par Athènes et Érétrie, s’emparent de Sardes. Ils mettent le feu à la ville, et l’incendie du temple de Kybèlè suscite l’hostilité des Lydiens et irrite le roi Perse contre Athènes. Les Ioniens sont ensuite vaincus à leur retour par le satrape perse Artapherne devant Éphèse, qui se soumet. Ils regagnent leurs cités respectives, ainsi que les Athéniens et Erétriens.
 
Kaunos et la Carie, puis Byzance et l’Hellespont, se révoltent aussi. Enfin, Chypre se rallie aux Ioniens grâce notamment à Onésilos, qui détrône son frère Gorgos, favorable aux Perses, à Salamine.
 
Les forces de Darius Ier battent sur terre Aristagoras, tyran de Milet et les Ioniens révoltés. Aristagoras est tué peu de temps après en Thrace.
 
Défaite des Ioniens à Ladé.
 
Dernière offensive ionienne au nord-ouest de l'Asie Mineure. Capture et exécution des meneurs de la révolte. Rétablissement de la domination perse sur l'Ionie.
 
Première Guerre Médique.
Septembre
12/09
Bataille de Marathon.
 
Mort de Darios Ier. Avènement de Xerxès. Rétablissement de la domination perse sur l'Ionie.
 
Pour mater une révolte babylonienne contre la domination perse, Xerxès fait détruire les temples de la ville, et notamment l'Esagil.
 
L'Égypte devient indépendante de la Perse.
 
Devant la menace perse, les Grecs se réunissent au congrès de Corinthe, présidé par Sparte qui apparaît à l'époque comme la cité prépondérante en Grèce. Les défections sont nombreuses mais une armée de 20 000 hommes est réunie ainsi qu'une flotte de plus de 300 navires, essentiellement athéniens, grâce aux sages prévisions de Thémistocle.
 
Deuxième Guerre Médique (→ -479).
Juin
    06
Xerxès passe l'Hellespont. Jonction de l'armée et de la flotte perses au fond du golfe Thermaïque, en Macédoine. Réunion des États grecs résistants au sanctuaire de l'Isthme. Paix commune et rappel des exilés. Décision de défendre les Thermopyles.
Août
 
Bataille des Thermopyles (→ 19/09).
 
Bataille de l'Artémision.
Septembre
27/09
Xerxès entre à Athènes.
28/09
Incendie de l'Acropole.
29/09
Bataille de Salamine.
Mars
29/03
L'armée d'Artabaze, général de Xerxès Ier, est emportée par un raz-de-marée, alors qu'elle assiégeait Potidée.
Juin
 
Mardonios, général perse, lance une offensive sur l’Attique puis sur la Béotie. Il reprend Athènes, une nouvelle fois désertée par ses habitants, et renouvelle ses offres de négociations. Athènes appelle à l’aide Sparte, à qui il est reproché son attentisme alors que Mardonios marchait sur l’Attique. Sparte hésite mais la perspective d’une alliance entre les Perses et Athènes, qui se retournerait contre elle, la décide enfin à intervenir. Mardonios se replie en Béotie.
Août
27/08
Les Grecs sous le commandement d’Aristide le Juste et de Pausanias défont les Perses à la bataille de Platées. Mardonios est tué dans la bataille. Le butin est énorme car Mardonios avait la garde de tout le bagage de Xerxès Ier. Le même jour selon la tradition, défaite navale perse au cap Mycale8 (Ionie) devant les Grecs commandés par le roi spartiate Léotychidas II et par l’Athénien Xanthippos. Cette victoire ruine l’influence perse sur l’Ionie.
Septembre
 
Estimant la campagne terminée, les Spartiates rentrent au Péloponnèse mais les Athéniens, suivis par les Ioniens, libèrent Samos, cinglent vers l’Hellespont pour y rompre les ponts et, après un siège, prennent la ville de Sestos.
 
Expulsion des Perses de Thrace et d'Europe.
 
Cimon, fils de Miltiade, chasse les Perses de Thrace au nom de la Ligue de Délos.
 
Libération des Grecs d'Asie.
 
Date probable de la victoire de la Ligue de Délos sur les Perses à la bataille de l'Eurymédon.
 
Assassinat de Xerxès Ier. Son fils Artaxerxès Ier lui succède comme roi de Perse.
 
Révolte en Bactriane réprimée par Artaxerxès Ier.
 
Expédition d'une flotte athénienne commandée par Charitimides contre les Perses à Chypre et en Égypte.
Août
 
Le roi de Perse Artaxerxès ordonne au satrape de Syrie Mégabyse d’intervenir en Égypte pour réprimer la révolte d'Inaros et chasser ses alliés Athéniens. es Athéniens sont mis en fuite par une flotte perse de 300 navires, chassés de Memphis.
Août
 
Les Perses, dirigés par le satrape Mégabyze, reprennent le contrôle de l'Égypte après avoir fait subir de nombreuses pertes aux Grecs venus aider les Égyptiens.
 
La paix de Callias, signée à Suse, met fin aux hostilités entre Grecs et Perses.
 
Expédition de Cimon contre les Perses en méditerranée orientale. Elle mobilise 200 navires, dont 60 sont envoyés en Égypte. Le stratège athénien s'empare de Marion à Chypre mais est tué devant Cition. Les Athéniens rapatrient leurs troupes, et au retour leur flotte est victorieuse des forces navales perses devant Salamine de Chypre.
 
Néhémie est autorisé par Artaxerxès Ier à reconstruire Jérusalem.
 
Un groupe de Juifs, mené par Ezra et Néhémie, retourne de Babylone en Judée.
 
Mort d' Artaxerxès Ier, roi de Perse. Son fils Xerxès II lui succède 45 jours avant d'être assassiné par son demi-frère Sogdianos. Celui-ci est tué après six mois et demi de règne par un fils naturel d'Artaxerxès Ier, Darius II.
 
Darius II monte sur le trône Perse après avoir assassiné son demi-frère Sogdianos. Il intervient en Grèce, en jouant habilement avec les rivalités dans la guerre du Péloponnèse par l’intermédiaire des satrapes Pharnabaze et Tissapherne qui soutiennent Athènes, puis Sparte.
Juillet
 
Révolte en Ionie contre Athènes, à l'instigation d'Alcibiade et de Darius II. Athènes cependant, malgré le désastre de l'expédition de Sicile et l'occupation d'une partie de l'Attique, va réussir dans un ultime effort financier à reconstituer sa flotte. Elle aide les démocrates de Samos qui anéantissent leurs adversaires tandis que Chios est ravagée et les villes d'Ionie ramenées à l'obéissance.
Octobre
 
Fuite d’Alcibiade en Perse. Des conflits avec les chefs spartiates suscitent un complot visant à assassiner Alcibiade. Apprenant ce complot, il se réfugie auprès du satrape de Sardes Tissapherne et tente en vain de le gagner à la cause athénienne. Alcibiade offre alors aux Athéniens de leur apporter le soutien de la Perse s’ils acceptent de révoquer le décret de sa condamnation à mort. Sa proposition est acceptée et Alcibiade prend la tête de la flotte de Samos.
Novembre
 
Nouveau traité entre Sparte et la Perse.
Avril
 
Siège de Chalcédoine par les Athéniens qui aboutit à la conclusion d'une trêve avec le satrape Pharnabaze.
Septembre
 
Lysandre nommé navarque de Sparte, rencontre à Sardes Cyrus le Jeune, fils cadet de Darius II. Alliance entre Sparte et les Perses.
Septembre
 
Mort de Darius II, roi des Perses et pharaon d'Égypte. Début du règne d'Artaxerxès II Mnémon.
Mai
 
Cyrus le Jeune, révolté contre son frère le roi Artaxerxès II, recrute des mercenaires grecs démobilisés à la fin de la guerre du Péloponnèse. Il obtient l’appui de Sparte. .
Septembre
03/09
Bataille de Counaxa. Mort de Cyrus le Jeune. Retraite des Dix Mille.
Novembre
 
Le pharaon d'Égypte Amyrtée est victime d’un coup de force qui amène au pouvoir Néphéritès, originaire de Mendès dans le delta, qui fonde la XXIXe dynastie mendésienne. Il met fin à la domination perse.
 
L'amiral grec Conon se met au service des Perses après s'être exilé avec un certain nombre de ses hommes.
 
Le roi de Sparte Agésilas II défait le satrape perse Tissapherne.
 
Sparte et la Grèce jurent à Sardes un traité, la paix d'Antalcidas.
Juillet
 
La paix du Roi est renouvelée : le roi de Perse, qui a besoin de mercenaires grecs pour soumettre l’Égypte révoltée, envoie des ambassadeurs pour demander aux cités grecques de renouveler la paix commune de 386 av. J.-C.. La plupart des cités acceptent.
Mars
 
Une armée perse attaque l’Égypte ; le pharaon Nectanébo Ier, après une première défaite dans le delta, profite des dissensions entre les Perses et leurs alliés grecs (Iphicrate) pour reprendre le dessus. La flotte grecque fait défection et les troupes perses se retirent avec l'arrivée de la crue du Nil au début de l'été.
Novembre
 
Procès de Timothée, accusé de haute trahison. Il est acquitté, notamment grâce au témoignage d’Alcétas d’Épire et de Jason de Phères, qu’il a fait entrer dans l’alliance d’Athènes. Il s’engage comme mercenaire auprès des satrapes perses pour succéder à Iphicrate dans la guerre en Égypte.
 
Les satrapes de l'Empire perse entrent en révolte contre le pouvoir central.
Décembre
 
Congrès de Suse. Échec d’un projet de paix commune favorable à Thèbes.
Avril
 
Congrès de Thèbes. Les délégués des cités grecques réunis à Thèbes refusent de prêter serment pour entériner le rescrit de Suse et réclament des négociations individuelles.
Avril
 
Tachos ou Téos, pharaon d'Égypte, entreprend une campagne en Palestine et en Phénicie avec l’aide de mercenaires grecs mais est arrêté par une révolte de l’armée. Son frère, Tjahépimou, resté en Égypte, en profite pour le trahir. Tachos se réfugie chez le roi des Perses. Nectanébo II, fils de Tjahépimou, est proclamé pharaon, grâce à l'intervention d'Agésilas II de Sparte .
Février
 
Fin du règne de Artaxerxès II Mnémon, Roi des rois achéménides. Son fils Artaxerxès III Ochos lui succède. Il fait assassiner ses frères pour régner et écrase impitoyablement les satrapes indociles.
 
Pacte de Philippe II de Macédoine avec le roi Perse.
Octobre
 
Artaxerxès III marche sur l’Égypte avec l’aide de mercenaires grecs. Les villes du delta tombent et se soumettent. Nectanébo II, d’abord replié à Memphis, s’enfuit vers le sud puis se réfugie en Haute-Égypte puis sans doute en Nubie .
Août
26/08
Fin du règne d’Artaxerxès III, roi des rois perse et pharaon d'Égypte. Il est empoisonné par l’eunuque égyptien Bagoas, son homme de confiance, qui porte au trône un de ses fils, Arsès, sous le nom d'Artaxerxès IV.
Janvier
 
Révolte de Khabbash contre les Perses en Égypte, qui se proclame pharaon et contrôle une grande partie du pays autour de Memphis..
Avril
 
Expédition de Parménion et d’Attale en Asie. Ils sont accueillis en libérateurs par les cités grecques de la côte occidentale, d’Abydos à Éphèse.
Mai
 
Début du règne de Darius III Codoman, roi de Perse.
 
Darius III charge le mercenaire Memnon de Rhodes de la contre-attaque contre Philippe II de Macédoine en Asie Mineure.
Avril
 
Échecs de Parménion en Asie face à Memnon de Rhodes, stratège grec au service du Grand Roi. Les Macédoniens ne conservent en Asie qu’Abydos. Darius III envoie des fonds aux cités grecques du continent pour qu’elles se révoltent contre Alexandre.
 
Conquête de l'Asie Mineure par Alexandre contre Darios III (→ -333).
Janvier
14/01
Darius III est proclamé pharaon d’Égypte après la reconquête du pays qui a mobilisé le gros de ses forces.
Mai
 
Bataille du Granique qui oppose pour la première fois l'armée macédonienne à l'armée perse sur les rives du fleuve Granique.
 
Débarquement d'Alexandre en Asie Mineure. Bataille du Granique.
Juillet
 
Prise de Milet par Alexandre.
Août
 
Pixodaros, satrape de Carie, est déposé par Alexandre qui restaure sa s½ur Ada.
Novembre
 
Prise d'Halicarnasse par Alexandre.
Décembre
 
Alexandre prend ses quartiers d’hiver à Gordion, en Anatolie centrale.
Mars
 
Le mercenaire grec au service de la Perse Memnon de Rhodes poursuit sa contre-offensive en mer Égée (→ Juin). Il reprend Lemnos et Chios.
Avril
 
Opérations d’Alexandre le Grand autour de Gordion, où il a établi son quartier général1. Il tranche le n½ud gordien, ce qui lui promet l’empire d’Asie.
Août
 
Alexandre marche vers la Cilicie, pour s’emparer des ports de la Méditerranée orientale et couper la flotte perse de ses bases. Il tombe malade à Tarse après un bain dans le Cydnus, ce qui le retarde.
Octobre
 
Entrevue de Siphnos entre Agis III de Sparte et les Perses. Il obtient trente talents d’argent et une flotte de dix trirèmes qu’il envoie à son frère Agésilas en Laconie pour qu’il organise une expédition en Crète afin de recruter des mercenaires.
 
Parménion avance jusqu'aux portes syriennes. Alexandre mène des opérations en Cilicie.
Novembre
01/11
Alexandre le Grand défait le roi perse Darius III Codoman à la bataille d'Issos.
Janvier
 
Siège et prise de Tyr par Alexandre le Grand (→ Aoüt). La ville est rasée et ses habitants sont vendus comme esclaves. Alexandre prend possession de la Judée et de la Samarie.
Août
 
Alexandre constitue une puissante flotte et les amiraux macédoniens Amphotéros et Hégéloque triomphent des Perses en mer Égée, permettant ainsi à leur roi de reprendre le contrôle de Chios et des cités de Lesbos et de Ténédos. Antigonos, satrape macédonien installé par Alexandre en Phrygie, parvient à bloquer une contre-offensive perse en Anatolie centrale.
Septembre
 
Siège et prise de Gaza par Alexandre (→ Novembre).
Novembre
 
Prise de Gaza par Alexandre.
Décembre
 
Alexandre laisse la direction de la Syrie-Palestine à son général Parménion, puis entre en Égypte où il est accueilli en libérateur. Le conquérant macédonien garde l’organisation administrative de la satrapie perse, à la tête de laquelle il nomme un gouverneur. Alexandre se présente en Égypte comme un vrai Pharaon.
 
Alexandre laisse la direction de la Syrie-Palestine à son général Parménion, puis entre en Égypte où il est accueilli en libérateur. Le conquérant macédonien garde l’organisation administrative de la satrapie perse, à la tête de laquelle il nomme un gouverneur. Alexandre se présente en Égypte comme un vrai Pharaon, se faisant même reconnaître comme fils d’Amon par l’oracle de l’oasis de Siwa (Siouah).
Mai
 
Alexandre franchit l’Euphrate à Thapsaque.
Août
 
Alexandre franchit l’Euphrate à Thapsaque.
Septembre
20/09
Alexandre le Grand franchit le Tigre.
Octobre
01/10
Victoire d'Alexandre sur les Perses à Gaugamèles.
 
Alexandre est proclamé roi d'Asie. Il entre à Babylone où il est accueilli en libérateur. Il honore les dieux du pays et nomme satrape de Babylonie le Perse Mazaios. Suse tombe sans résistance. Alexandre y retrouve le butin que Xerxès avait pris à Athènes et le renvoie aux Athéniens. En marchant sur Persépolis, il se heurte à un peuple montagnard, les Uxiens, puis au satrape Ariobarzanès, et subit de lourdes pertes (janvier 330). Il livre Persépolis au pillage de ses troupes et y passe l’hiver.
Janvier
 
En marchant sur Persépolis, Alexandre le Grand se heurte au satrape Ariobarzanès aux Portes persiques et subit de lourdes pertes. À Persépolis, Alexandre fait sa jonction avec Parménion. Il occupe la ville royale de Pasargades puis entreprend avec difficulté de soumettre la Perse proprement dite (Fars) au printemps. Il ravage les campagnes et soumet les places fortes une à une, soit par la force, soit par la mansuétude. Il combat les Mardes, « peuple de brigands ».
Avril
 
Retour d’Alexandre le Grand à Persépolis. Il incendie la ville, selon la légende pour plaire à sa maîtresse Thaïs et pour venger la destruction de l'Acropole et de l'Érechthéion en 480 av. J.-C. par Xerxès Ier, lointain ancêtre et prédécesseur de Darius. En fait, l’incendie de Persépolis est un geste délibéré et réfléchi, qui vise à terroriser les populations de Perse particulièrement récalcitrantes et à priver l’empire achéménide de sa capitale royale.
Juin
 
Alexandre marche sur Ecbatane, en Médie où s'est replié Darius III. Il place son trésor dans la citadelle et en confie la garde à Parménion et au trésorier Harpale.
Juillet
01/07
Darius III, en fuite, est assassiné par Bessus, le satrape de Bactriane et de Sogdiane à Hécatompylos. Bessus prend le titre de Grand Roi. Alexandre fait des funérailles royales à Darius et déclare qu’il continue la guerre pour le venger.
Août
 
Alexandre s’empare de l’Hyrcanie, de la Parthie et de l’Arie (→ Septembre).
 
Alexandre recrute 30 000, Épigones, jeunes iraniens qu’il fait entraîner et armer comme des hoplites grecs.
Janvier
 
La flotte est envoyée à Suse. Alexandre se rend à Pasargades où il fait restaurer le tombeau de Cyrus le Grand.
Août
 
Départ d'Alexandre vers la Gédrosie (Baloutchistan actuel). La traversée du désert de Makran cause de lourdes pertes à son armée.
Décembre
 
Début des condamnations de satrapes. Deux des chefs macédoniens de l’armée de Médie, Cléandre et Sitalcès, accusés d’exactions, sont mis à mort7. Durant l’hiver, pour éviter une révolte des satrapes, Alexandre donne l’ordre de dissoudre les troupes satrapiques. De nombreux mercenaires grecs, démobilisés, rentrent en Grèce (en partie grâce à l’aide de l’Athénien Léosthène) et s’installent au cap Ténare, sur le territoire de Sparte.
 
Fuite du trésorier Harpale, de Babylone à Tarse, en Cilicie avec 5 000 talents quand il apprend le retour d’Alexandre8. Alexandre menace Athènes de destruction si elle accueille Harpale.
Février
 
Alexandre le Grand arrive à Pasargades avec des troupes légères et fait restaurer le tombeau de Cyrus Ier.
 
Noces de Suse où Alexandre et plusieurs milliers de Macédoniens épousent des filles de l'aristocratie perse. Alexandre tente une politique de fusion ethnique, afin d'éviter toute rébellion des vaincus et créer une descendance gréco-perse.
Mars
 
Rescrit de Suse sur le retour des bannis en Grèce, dans le but de disperser les mercenaires rassemblés au cap Ténare et de créer dans les cités des factions dévouées à Alexandre ; Nicanor est envoyé en Grèce.
Avril
 
Sédition d’Opis dans l'armée d'Alexandre contre l'incorporation de recrues perses. Alexandre libère les soldats macédoniens de toute obligation militaire, ce qui provoque des protestations et des quolibets. Alexandre arrête les principaux meneurs et les fait exécuter, reproche aux Macédoniens leur ingratitude, puis se retire dans son palais où il n’admet que des Perses. Les Macédoniens implorent son pardon.
Octobre
 
Alexandre se rend à Ecbatane.
Décembre
 
Alexandre lance des missions d’exploration de la péninsule arabique confiées à Archias de Pella et Androsthène, qui atteignent l’île de Tylos (Bahreïn) à partir de l’embouchure de l’Euphrate, à Hiéron de Soles, qui atteint le promontoire de Makéta au départ de la Babylonie, et à Anaxicrate à partir du golfe de Suez. Héracleidès est envoyé en Hyrcanie avec ordre de construire une flotte pour reconnaître la mer Caspienne.
 
Alexandre se rend à Babylone où il entreprend la construction d’une flotte pour contourner et conquérir la péninsule arabique.
Octobre
 
En Bactriane éclate une révolte des soldats Macédoniens et Grecs qui se considèrent comme exilés et réclament leur congé. Après la mort d'Alexandre le Grand le mouvement prend de l'ampleur et se combine apparemment avec un soulèvement des Bactriens. Les rebelles forment une armée estimée à 20 000 fantassins et 3 000 cavaliers. Peithon, le satrape de Médie, doit utiliser la trahison pour réduire le mouvement qui est impitoyablement réprimé. La Bactriane est alors confiée au satrape de Drangiane et d'Arie, Stasanor, qui forme ainsi un vaste gouvernement.
 
Séleucos, satrape grec de Babylone, s’empare de l’Empire perse, démembré après la mort d’Alexandre, et fonde la dynastie séleucide.
Avril
 
Antiochos lance une expédition en Grèce contre le roi de Macédoine Ptolémée Kéraunos mais est battu sur mer. Il signe la paix à la fin de l'année.
 
Début de la première guerre de Syrie entre Ptolémée II d’Égypte et Antiochos Ier pour la possession de la Méditerranée orientale.
 
Début de la seconde guerre de Syrie (→ -253) entre Antiochos II et Ptolémée II.
 
Fin de la deuxième guerre de Syrie. Perte de l’Ionie et de la Pamphylie par Ptolémée II. Antiochos II de Syrie répudie Laodicé Ire et épouse Bérénice, fille de Ptolémée II et d’Arsinoé Ire, dont il a un fils.
 
Les Parthes, dont les ancêtres viennent de tribus à l'est de la mer Caspienne, s'établissent comme maîtres de la Bactriane (le Nord de l'Afghanistan), puis de la Perse et de la Mésopotamie.
Août
 
Antiochos II meurt à Éphèse dans des circonstances obscures. Son fils Séleucos II Kallinikos (le grand vainqueur) lui succède comme roi séleucide. Il écarte du trône de Syrie sa belle-mère Bérénice Syra, qui fait appel à son frère Ptolémée III. Bérénice est assassinée avec son fils par Laodicé Ire, première femme d’Antiochos II. Ptolémée III soutient alors contre Séleucos II la troisième guerre de Syrie ou de Laodicé (→ -241).
 
Antiochos Hiérax enlève l'Asie Mineure à son frère Séleucos II.
Mai
 
Victoire navale d'Antigone II Gonatas au large d'Andros dans le cadre de la guerre qui oppose les deux nouveaux rois Ptolémée III Évergète et Séleucos II. Ptolémée se retire de Syrie à la suite d'une révolte en Égypte.
 
Paix entre Séleucos II et Ptolémée III. À l’issue de la guerre de Laodice, le royaume séleucide perd une partie de la Syrie, les satrapies orientales passent aux mains des Parthes et l’Asie Mineure, révoltée, est disputée par Pergame. La guerre civile reprend entre le roi Séleucos II et son frère Antiochos Hiérax.
 
Défaite de Séleucos II à Ancyre contre Antiochos Hiérax allié aux Galates.
 
Paix entre le roi Séleucos II et son frère Antiochos Hiérax.
Juillet
 
Antiochos III marche par la plaine de la Bekaa vers les forteresses de Gerrah et Brochoi pour envahir la Coelésyrie, mais doit se retirer devant la réaction du général lagide, l'Étolien Theodotos, et quand il apprend la défaite de l'armée qu'il a envoyée contre Molon, satrape de Médie. Début de la Quatrième guerre de Syrie entre Séleucides et Lagide.
Avril
 
Antiochos III soumet les satrapies de Médie et de Perse révoltées. Molon et son frère Alexandre se suicident. Antiochos III fait assassiner son ministre Hermias. Le roi de Médie Atropatène Artabazanes, qui a soutenu Molon, doit conclure un traité de vassalité avec Antiochos III.
Juillet
 
Achaïos Ier, soutenu par l’Égypte, se révolte contre son cousin Antiochos III et se fait proclamer roi par les satrapes d’Asie mineure.
Mai
 
Antiochos III s'empare de Séleucie de Piérie sur l'Oronte, puis marche sur la Coelésyrie où il prend Tyr et Ptolémaïs, provoquant la quatrième guerre de Syrie (→ -217).
Septembre
 
Achaios Ier complote avec l’Égypte contre son cousin Antiochos III.
 
Les Égyptiens, sous la direction de Ptolémée IV Philopator, écrasent l'armée séleucide conduite par Antiochos III à la bataille de Raphia, en Palestine. Fin de la quatrième guerre de Syrie.
Juin
22/06
Bataille de Raphia.
 
Début de l'expédition d'Antiochos III -l'Anabase- dans les satrapies orientales et dans l'Inde. Antiochos envahit l’Arménie par la Commagène et la Cappadoce. Il assiège Arsamosata, soumet Xerxès, le dynaste de Sophène, qui épouse Antiochis, sa sœur et accepte de payer tribut ; Xerxès sera assassiné par son épouse6. Antiochos III nomme Artaxias et Zariadris comme stratèges en Arménie et en Sophène.
Décembre
 
Les troupes d’Antiochos III descendent l'Euphrate pour préparer une campagne en Médie.
 
Campagne militaire d’Antiochos III en Médie. Antiochos III connait des difficultés financières et pour payer son immense armée (100 000 fantassins et 20 000 cavaliers selon Justin), il innove en spoliant un sanctuaire indigène à Ecbatane. Après avoir maté une révolte des satrapes de Médie et de Perside, Antiochos se tourne contre les Parthes. Il s'empare de Hécatompylos en Parthyène, prend et pille Syrinx (Zadracarta ?) en Hyrcanie. Artaban Ier, n’osant pas se mesurer avec Antiochos III, ordonne une retraite générale chez les Scythes. Auparavant, tout devait être détruit. L’ordre est suivi dans les campagnes, mais les villes, qui ont conservé leur administration grecque, refusent de l’exécuter. Après des menaces suivies de massacres de la population urbaine, les Parthes se réfugient auprès des peuples nomades, où Artaban recrute une puissante armée. Antiochos III préfère traiter et évacue le pays des Parthes.
 
Philippe V de Macédoine mène l'armée macédonienne en Grèce pour soutenir les Achéens contre Sparte ; au passage il défait par deux fois les Étoliens conduits par Pyrrhias, qui sont obligés de se réfugier à Lamia. Il reçoit la présidence des Jeux néméens et réunit une conférence de la Ligue achéenne à Aegum qui échoue à conclure la paix avec les Étoliens, alors que la flotte romaine sous Publius Sulpicius, basée à Naupacte razzie la côte achéenne. Philippe est battu ensuite par Sulpicius et les Étoliens à Élis et retourne en Macédoine, tandis que Sulpicius fait sa jonction avec la flotte d'Attale à Égine.
 
Campagne d’Antiochos III le Grand contre les Gréco-Bactriens. Victorieux sur l’Arius, il assiège Bactres pendant deux ans. Un traité est finalement signé avec le roi grec de Bactriane, Euthydème Ier, qui accepte peut-être la souveraineté séleucide. Son fils Démétrios épouse une fille d’Antiochos.
 
Le roi séleucide Antiochos III qui a fait la conquête de l'Arménie, de la Parthie et de la Bactriane, atteint l'Indus par la vallée du Kaboul. Il signe un accord avec divers princes indiens de la région du Pendjab, dont le roi Sophagasenus, qui lui fournissent des éléphants de guerre.
Octobre
 
Mort de Ptolémée IV Philopator. Première intervention romaine dans le royaume lagide. À l'avènement de Ptolémée V, un enfant, et alors qu'Antiochos III est aux portes de l'Égypte, Rome obtient le retrait du Séleucide.
Avril
 
Antiochos III s'empare d'Amyzon, en Carie, au détriment des Lagides.
Avril
 
Le roi séleucide Antiochos III entre en Cœlé-Syrie et assiège Gaza. Début de la cinquième guerre de Syrie.
 
Le roi séleucide Antiochos III s'empare de Gaza.
Avril
 
Le roi Antiochos III de Syrie est victorieux des Égyptiens de Ptolémée V conduits par l’Étolien Scopas à la bataille de Panion, près des sources du Jourdain. Scopas se réfugie à Sidon. Antiochos s’empare de la Syrie et de la Palestine au détriment des Lagides, y compris la Samarie et Jérusalem où les Juifs l’aident à s’emparer de la citadelle encore aux mains des troupes lagides. Il rendra ses conquêtes à Ptolémée V Épiphane quand celui-ci épousera sa fille Cléopâtre Ire.
Juillet
 
Capitulation de Sidon ; le roi Antiochos III achève la conquête de la Syrie lagide ; l’Étolien Scopas organise la défense de l’Égypte dans le Delta.
Janvier
 
Attale de Pergame envoie une délégation à Rome pour prévenir qu’il est attaqué en Asie Mineure par Antiochos III et il demande au Sénat l’autorisation de retirer ses troupes de Grèce. Le Sénat envoie une ambassade à Antiochos pour lui demander de retirer ses troupes, ce qui semble suivi d’effet. Les troupes séleucides se maintiennent cependant dans les territoires conquis par Attale sur Achaios II.
Août
 
Le roi séleucide Antiochos III envahit la Thrace.
 
Ptolémée V épouse Cléopâtre Ire, fille d'Antiochos III. Paix provisoire entre Lagides et Séleucides.
 
Ambassade d’Antiochos à Rome, reçue par Titus Quinctius Flamininus qui propose de ne pas intervenir auprès des cités grecques d’Asie si les Séleucides évacuent la Thrace ; les menées des Étoliens et d’Eumène II font échouer l’accord.
Mars
 
Alliance entre Antiochos III de Syrie et les Étoliens. Début de la guerre contre Antiochos III (guerre antiochéenne ou syrienne).
Octobre
 
Antiochos III intervient en Grèce centrale avec une dizaine de milliers d’hommes. Il débarque à Démétrias que les Étoliens viennent de prendre et marche sur Lamía. Malgré les promesses des Étoliens, aucune des villes grecques ne bouge. Philippe V de Macédoine, épuisé par sa défaite et mal disposé à l’égard de l’allié qui l’avait abandonné, se déclare pour Rome.
 
Guerre antiochique : Acilius Glabrio débarque à Apollonie avec 22 000 hommes et marche vers la Thessalie, favorisé par la douceur du climat et les préparatifs du propréteur Marcus Baebius, débarqué à l’automne 192 av. J.-C.
 
Début du règne de Phriapatios, roi des Parthes..
Avril
09/04
Le roi séleucide Antiochos III est défait par les Romains à la bataille des Thermopyles. Il est contraint de se retirer en Asie Mineure. Il pense que les Romains ne le suivront pas, mais Hannibal le détrompe, le prévenant d’avoir à défendre l’Asie contre Rome. La Phocide, la Béotie, Chalcis et l’Eubée se rallient aux Romains mais l’Étolie s’obstine. Après la prise d’Héraclée Trachinienne, des négociations sont ouvertes, mais les conditions romaines sont refusées par la Ligue étolienne et Acilius assiège Naupacte, son principal port sur le golfe de Corinthe ; Philippe V de Macédoine profite de la situation pour s’imposer en Grèce du Nord.
Septembre
 
La flotte séleucide conduite par Polyxenidas est battue par la flotte romaine de Livius et celle de Pergame au cap Corycus en Cilicie.
Octobre
 
Lucius Quinctius Flamininus arrive devant Naupacte, et les Étoliens assiégés dans la place font appel à lui en tant que libérateur de la Grèce pour négocier leur reddition auprès d'Acilius Glabrio et l'envoi d'une délégation à Rome. Démétrios, fils de Philippe V de Macédoine retenu comme otage à Rome, est renvoyé par le Sénat romain auprès de son père pour le remercier de son aide dans la guerre.
Septembre
 
Lucius Scipion et son frère arrivent en Étolie, échouent à forcer Hypate à se rendre, et rejoignent Glabrio à Amphissa, où les Athéniens intercèdent en faveur des Étoliens ; Lucius Scipion s'en tient aux directives du Sénat en dépit des plaintes des Étoliens concernant les trop lourdes indemnités, mais leur accorde une trêve de six mois pour qu'ils dépêchent une nouvelle ambassade à Rome. Les deux Scipion mènent alors leurs troupes à travers la Macédoine et la Thrace vers l'Hellespont, avec l'aide de Philippe V.
Décembre
 
Les légions de L. Scipion, conseillé par son frère le légat Scipion l'Africain, traversent l’Hellespont. Alliées à Pergame, elles sont victorieuses d’Antiochos III de Syrie à la bataille de Magnésie du Sipyle, dans la région de Smyrne. Antiochos demande la paix et perd ses possessions en Europe et en Asie Mineure.
 
Préliminaires de paix de Sardes après la défaite d’Antiochos III de Syrie à Magnésie du Sipyle. Le Sénat romain ratifie une proposition de Scipion l'Africain selon laquelle Antiochos III doit payer 15 000 talents euboïques (dont 400 pour Eumène, 600 sur-le-champ, 2 500 à la ratification du traité puis 1 000 par an pendant 12 ans), remettre aux Romains Hannibal, l’Étolien Thoas, et quelques autres proscrits, évacuer l'Europe et céder l'Asie en deçà du Taurus à Pergame, la Lycie et la Carie à Rhodes. Rome exige d’Antiochos III qu’il livre vingt otages, dont le futur Antiochos IV, retenu à Rome jusqu’en 175 av. J.-C.). Hannibal doit fuir de nouveau, d'abord en Crète, puis demander asile au roi de Bithynie, Prusias Ier.
Avril
 
Antiochos III perd l'Asie Mineure au traité d’Apamée-Kibôtos au profit de Pergame et de Rhodes (Carie et Lycie). Le Sénat romain lui interdit de traverser la limite du Taurus, d’entretenir une flotte dans l’Égée et de lever des mercenaires en Grèce. Il doit livrer ses navires et ses éléphants, et payer une indemnité de guerre de 12 000 talents. Cette dette pousse Antiochos III à une campagne en Susiane afin d’en piller les temples. L'Asie Mineure est morcelée en plusieurs États rivaux : les Galates au centre, les royaumes de Prusias Ier de Bithynie, d'Ariarathe IV de Cappadoce et d'Eumène II de Pergame au nord, à l’ouest et au sud. Les rois de Bithynie et de Cappadoce doivent payer tribut. Le Sénat récompense la fidélité d'Eumène II en agrandissant son royaume de Pergame qui finit par comprendre toute la partie antérieure de l'Asie Mineure. La Thrace passe aux Attalides de Pergame.
Juillet
03/07
Antiochos III est tué alors qu’il tente de piller le temple de Bēl à Élymaïs pour payer sa dette aux Romains.
19/07
Début du règne de Séleucos IV Philopator, roi de Syrie. Il tente sans succès de faire face à la progression de Rome et de Pergame en Asie.
 
Ambassade de Flamininus auprès du roi de Bithynie Prusias Ier. Prusias ne peut sauver son royaume qu’en livrant Hannibal aux Romains. Hannibal s’empoisonne à Libussa, près de Prusa.
 
Début du règne de Phraatès Ier, roi des Parthes. Il poursuit la politique de son père Priape et marche en direction de l’ouest.
 
Après la mort de Séleucos IV, le grand prêtre Onias III est destitué et remplacé par son frère Jason (Yéshoua), qui obtient l’autorisation d’Antiochos IV de transformer Jérusalem en cité grecque en échange de fortes sommes d’argent. Jérusalem prend le nom d’Antioche. Jason établit une liste des membres du démos (citoyens) et veut créer des institutions éducatives de type hellénique. La construction d’un gymnase au pied de la colline de Sion provoque des troubles parmi les Juifs.
Septembre
03/09
Assassinat de Séleucos IV. Début du règne d'Antiochos IV Épiphane, roi de Syrie.
 
Appius Claudius est envoyé en Thessalie pour mettre un terme à la lutte sociale entre les Thessaliens et les Perrh½bes ; Marcellus exerce le rôle de médiateur auprès des Étoliens ; Eumène vient dénoncer à Rome les préparatifs de guerre de Persée de Macédoine, et une commission est envoyée à Pergame pour enquêter. Plus tard, elle se rend en Égypte pour renouveler le traité avec Cléopâtre, régente de Ptolémée VI, puis auprès du séleucide Antiochos IV pour renouveler le traité d'amitié signé avec son père pour renouveler et régler la question des arriérés d'indemnités dues depuis la paix d'Apamée.
 
Guerre civile entre Jason et Ménélas, nommé grand prêtre de Jérusalem à sa place : profitant d’une mission à Antioche, Ménélas, frère de Simon, le prévôt du temple, se fait accorder l’investiture pontificale « en offrant 300 talents de plus » que Jason qui se réfugie en Ammanitide. Ménélas a bientôt un différend avec l’éparque (commandant) de l’Acropole Sostrate. Ils vont s’expliquer tous les deux devant la cour d’Antioche. Pour financer sa défense, Ménélas vend les vases sacrés du temple, scandale dénoncé par Onias III à Antioche. Profitant de l’absence d’Antiochos IV, Ménélas soudoie Andronique, lieutenant provisoire du royaume pour qu’il supprime Onias. Andronique fait sortir Onias du temple d’Apollon à Daphné près d’Antioche où il s’était réfugié et le met à mort5. Au retour d’Antiochos IV, Andronique sera exécuté pour ce crime (170 av. J.-C.). Ménélas, rentré à Jérusalem, est attaqué en justice par le Conseil des Anciens (Gérousia). Le procès est porté devant Antiochos IV, alors à Tyr. Soutenu par le gouverneur de C½lé-Syrie, Ménélas l’emporte et les trois délégués du Conseil des Anciens sont mis à mort.
Octobre
 
Les légats A. Atilius Serranus et Q. Marcius Philippus rencontrent Persée et négocient une trêve favorable à Rome car elle permet d'avancer les préparatifs de guerre. Persée de Macédoine envoie une nouvelle ambassade pour demander le retrait des troupes romaines au Sénat, s'engageant à accorder les réparations qu'on exigera de lui en faveur des alliés. L'ambassade du roi est chassée de Rome.
 
Début du règne de Mithridate Ier, roi des Parthes. Il succède à son frère Phraatès Ier9. À son avènement en Iran, la Médie, l’Atropatène, l’Élymaïde et la Perside se sont déclarées indépendantes des Séleucides. En Babylonie prend naissance le nouvel État de Characène. À l’est, le royaume gréco-bactrien, sous Démétrios Ier, a conquis l’Inde. Démétrios est détrôné par un usurpateur, Eucratide Ier, qui se tourne vers l’ouest. Se sentant menacé, Mithridate attaque le premier, puis conclut un traité de non-agression, pour avoir les mains libres afin d'attaquer la Syrie, qui se trouve alors plongée dans l’anarchie. En 160 av. J.-C., il envahit la Médie, puis la riche Élymaïde qu’il pille. Il reçoit la soumission des Perses et des Babyloniens.
Juillet
 
Le roi de Syrie Antiochos IV fait assassiner son neveu Antiochos, co-régent du royaume séleucide.
 
Antiochos IV quitte sa capitale Antioche pour Tyr.
Novembre
 
Les régents Eulaeus et Lenaeus, qui veulent reconquérir la C½lé-Syrie, conduisent leurs forces vers Gaza. Début de la Sixième guerre de Syrie. Antiochos IV envahit l’Égypte et met l’armée égyptienne en déroute entre le mont Casius et Péluse. Il négocie une trêve et propose un accord à Ptolémée VI mais ne reçoit pas de réponse d'Eulaeus et Lenaeus, qui persuadent Ptolémée VI de fuir à Samothrace. Antiochos s’empare de Péluse au printemps 169, ce qui lui ouvre la porte de l’Égypte.
 
Combats sur terre et sur mer dans la région de Péluse. Antiochos IV, victorieux des forces lagides, s’empare de la ville, puis entre dans le Delta en prenant des chemins détournés et occupe Memphis vers le mois d’avril. Il installe dans cette ancienne capitale son neveu Ptolémée VI et le place sous sa tutelle. De Memphis, Antiochos marche sur Alexandrie où Comanus et Cinéas ont pris le pouvoir comme régents de Ptolémée VIII Évergète II ; après l'échec de négociations, il assiège la ville. Ptolémée VIII et sa s½ur Cléopâtre II font appel aux Romains.
Juillet
 
Apprenant la révolte de la Judée, Antiochos IV quitte l’Égypte et marche sur Jérusalem. Jason s’enfuit (il mourra un peu plus tard en exil à Sparte). Antiochos massacre une partie de la population de Jérusalem (automne). Guidé par Ménélas, il s’empare du trésor du Temple et des vases sacrés. Puis il s’en va après avoir nommé Philippe préfet de Jérusalem et Andronique préfet de Samarie.
Novembre
 
Pendant la campagne d’Antiochos IV en Égypte (170/169 av. J.-C.), sur une rumeur de sa mort, Jason qui veut récupérer le pontificat, s’empare de Jérusalem et massacre ses opposants, tandis que le Grand prêtre en titre Ménélas se réfugie dans l’Acropole.
 
Edit de persécution. À son retour d’Égypte, Antiochos IV décrète l’hellénisation systématique de la Judée et de la Samarie ; il occupe militairement Jérusalem, massacre 40 000 personnes en trois jours et en réduit autant en esclavage.
Avril
 
Début de la deuxième campagne d’Antiochos IV en Égypte ; une partie de sa flotte l’accompagne, alors qu'une autre est envoyée contre Chypre, où le stratège lagide Ptolémée Macron se rallie après avoir capitulé. Aux frontières de l’Égypte, Antiochos reçoit une délégation lagide pour discuter des conditions de paix ; il réclame seulement Chypre et la région de Péluse, car il est conscient que Rome n’admettra pas l’unification des deux empires hellénistiques, puis occupe rapidement le Nord du pays (au moins le Delta et le Fayoum) et se rend à Memphis sans coup férir où il se comporte comme un pharaon. Enfin, il menace Alexandrie une seconde fois.
Juillet
 
Journée d’Éleusis. L’ambassadeur Caius Popilius Laenas rencontre Antiochos IV Épiphane à Éleusis, un faubourg d’Alexandrie, et le contraint d’abandonner l’Égypte sans entendre ses arguments : il trace autour de lui un cercle sur le sable et lui interdit d’en sortir avant d’avoir répondu à son ultimatum.
30/07
Antiochos IV quitte l’Égypte par mer à partir de Péluse. Peu après, des envoyés romains vont à Chypre et forcent le reste de l’armée séleucide à quitter l’île1. Ptolémée VI Philometor partage le pouvoir avec son frère Ptolémée VIII Évergète II et sa s½ur Cléopâtre II jusqu’en 164 av. J.-C. Puis Philometor devient seul roi d’Égypte et Évergète II obtient la Cyrénaïque. Après une trêve, les deux frères se font la guerre pendant quatre ans, puis se réconcilient à nouveau.
Avril
 
Antiochos IV envoie le mysarque Apollonius avec 22 000 hommes pour achever la répression en Judée ; il semble qu’il arrive à Jérusalem au début de l’été. Celui-ci profite d’une prise d’armes le jour du Sabbat pour massacrer les spectateurs. Jérusalem est pillée. Ceux qui ne réussissent pas à fuir sont faits prisonniers. L’enceinte de la ville est démantelée, tandis qu’on bâtit une citadelle, l'Acra, pour la garnison séleucide. L’Athénien Géronte, délégué royal, impose l’hellénisation du culte et des m½urs à Jérusalem comme en Samarie. Le temple de Jérusalem est dédié à Zeus Olympien et celui du mont Garizim à Zeus hospitalier.
Décembre
 
Début de la révolte des Maccabées contre la domination politique des Séleucides et le modèle culturel hellénistique (167/142 av. J.-C.). Avec ses cinq fils, Mattathias l’Hasmonéen, prêtre de la descendance de Yehoyariv, refuse de sacrifier devant les envoyés du roi à Modîn. Il égorge un Juif qui allait célébrer un sacrifice païen et tue l’envoyé du roi, donne le signal de la révolte et prend le maquis. Il rassemble autour de lui 6 000 hommes fidèles à la Loi. Ses partisans renversent les autels païens, circoncisent de force les enfants et brûlent les villages passés à l’hellénisme.
 
Antiochos IV organise des jeux à la mode romaine à Daphnè, près d'Antioche. Peu après, il reçoit une délégation conduite par Sempronius Gracchus et renouvelle avec lui le traité de paix d'Apamée.
 
Prusias II de Bithynie envoie une ambassade à Rome conduite par Python pour se plaindre des empiétements de Pergame ; d’autres ambassades asiatiques amènent le Sénat à penser qu’Eumène traite avec Antiochos IV contre les intérêts de Rome.
Avril
 
Début d'une campagne d'Antiochos IV dans l'est.
 
Simon prend la tête de la révolte juive à la mort de son père Mattathias. Son frère Judas, surnommé Maccabée, en devient le chef militaire. Il tue Apollonius, accompagné d’un contingent païen et Samaritain dans une embuscade à Gophna et repousse une armée de secours commandée par Séron à la montée de Beth-Horon.
Septembre
 
Bataille d'Emmaüs. Antiochos IV, parti en Perse lever des impôts, laisse Lysias comme régent pour mettre fin à la Révolte des Maccabées. Nicanor, ami du roi secondé par Gorgias, est envoyé en expédition dans l'ouest des monts de Judée. Judas Maccabée rassemble ses troupes à Mizpa. Profitant de l’absence de Gorgias et de ses troupes d’élite, il attaque et détruit le camp de l’armée séleucide à Emmaüs.
Octobre
 
Les révoltés juifs demandent à Lysias que leur soit reconnu le droit de vivre selon leur Loi. Ils recherchent l’appui des légats romains Quintus Memmius et Titus Manilius, ce qui leur donne un répit.
Avril
 
Lysias, général d'Antiochos IV et gouverneur de Jérusalem, est surpris par Judas Maccabée à la bataille de Beth Zur et mis en fuite.
Novembre
 
Mort du roi séleucide Antiochos IV. Il serait mort d'une chute de cheval, devant Gabae, près de l'actuelle Ispahan. Son fils le jeune Antiochos V Eupator lui succède sous la régence de Lysias. Il confirme le droit des Juifs à vivre selon leur Loi.
Décembre
14/12
Judas Maccabée occupe Jérusalem, tient en respect la garnison de la citadelle et purifie le Temple.
Février
08/02
Une lettre du roi Antiochos V, qui confirme le droit des Juifs à vivre selon leur Loi, arrive à Jérusalem.
Mai
 
Judas Maccabée assiège la citadelle de Jérusalem (Acra).
Septembre
 
Antiochos V, avec son régent Lysias attaque la Judée par le Sud, assiège Bethsour et se porte au-devant de l’armée de Judas Maccabée. Malgré l’héroïsme d’Eléazar Maccabée, frère de Judas, l’armée juive est vaincue et Eléazar est tué à la bataille de Beth Zacharia. Bethsour doit se rendre et Lysias assiège le temple fortifié de Jérusalem. Les Juifs doivent leur salut à des rivalités parmi les Syriens : Philippe, ancien régent et tuteur d’Antiochos V, cherche à prendre le pouvoir à Antioche. Lysias et Antiochos V se hâtent de conclure la paix avec les révoltés en leur permettant de vivre selon leur Loi. Ils détruisent les fortifications de la Jérusalem juive et font exécuter le grand prêtre pro-helléniste Ménélas à Bérée, puis marchent vers Antioche aux mains de Philippe.
 
Le commissionnaire Cnaeus Octavius est assassiné à Laodicée en Syrie, et en dépit de ses assurances, le Sénat soupçonne le régent Lysias d’être impliqué.
Novembre
 
Début du règne de Démétrios Ier Sôter, roi de Syrie.
Décembre
 
Le grand prêtre Alkime, probablement nommé par Antiochos V, fait appel à Démétrios Ier Sôter contre Judas Maccabée. Démétrios envoie Bacchidès, gouverneur de Transeuphratène pour le soutenir. Après une tentative de conciliation, Bacchidès rompt les négociations en faisant exécuter les délégués. Il quitte la Judée en laissant Alkime soutenu par une armée. Celui-ci ne peut résister à Judas, et revient à Antioche demander le soutien de Démétrios. Le roi envoie son général Nicanor avec une forte armée. Malgré une embuscade près de Kapharsalama, Nicanor entre dans Jérusalem et menace de mettre le feu au temple si Judas ne se rend pas..
 
Rapport favorable au Sénat de Gracchus, Lucius Lentulus et Servilius Glaucia, envoyés en Syrie pour enquêter sur le nouveau régime institué par Démétrios Sôter. Menochares, envoyé à Rome, parvient à se concilier le sénat en offrant une couronne d'or et en livrant Leptines, l'assassin de Cnaeus Octavius.
Mars
08/03
Nicanor étant sorti de Jérusalem pour attendre des renforts près de Beth-Horon, Judas défait l’armée Séleucide et tue son général.
Mai
 
Une ambassade juive à Rome conclut un traité d’alliance. Les Romains écrivent à Démétrios Ier Sôter de cesser la guerre contre la Judée. La lettre arrive trop tard. À la nouvelle de la défaite de Nicanor, Démétrios envoie Alkime avec une armée dirigée par Bacchidès, qui occupe Jérusalem et se met à la recherche de Judas Maccabée dans la région de « Béérzeth avec 20 000 fantassins et 2 000 cavaliers ». À l’approche de cette armée, de nombreux Juifs se dispersent. Judas se retrouve avec 800 hommes..
Mai
 
Mort de Judas Maccabée à la bataille d'Elasa. Le gouverneur séleucide Bacchidès contrôle le pays frappé par la famine. Il pourchasse les derniers partisans des Maccabées, rétablit les notables pro-hellénistes à la tête du pays et fortifie la plupart des villes (Bethsour, Gézer, la citadelle de Jérusalem). Croyant le pays pacifié, il retourne à Antioche. Les révoltés se rassemblent autour du frère de Judas, Jonathan et se réfugient dans le désert de Juda, à l’est de Thékoé.
Mai
 
Le grand prêtre de Jérusalem Alkime meurt après avoir commencé à démolir l’enceinte du temple marquant le lieu saint interdit aux étrangers.
 
Devant la révolte des Maccabées, les pro-hellénistes font appel à Bacchidès, qui échoue devant la forteresse de Bethbasi où se sont retranchés les révoltés. Il accepte la trêve offerte par Jonathan et retourne à Antioche. Profitant de cette trêve, Jonathan s’installe à Makhmas (Michmas), à 12 km au nord-ouest de Jérusalem, d’où il reprend peu à peu le contrôle de la Judée.
 
Orophernès de Cappadoce, battu, se réfugie auprès de Démétrios II Nicator. Ariarathe V est restauré sur son trône avec l’appui d'Attale II de Pergame.
 
Sac du territoire de Priène par le roi de Cappadoce Ariarathe V, qui réclame 400 talent déposés dans le temple d’Athéna de cette ville par Orophernès. Priène fait appel Rhodes, puis à Rome.
 
Le roi de Bithynie Prusias II attaque Pergame. Il pille les sanctuaires situés à l’extérieur de la ville, comme le temple d'Athéna Nikephoros ou celui d'Asclepios. Il est chassé par Attale II, qui envoie son frère Athénée en ambassade à Rome pour se plaindre, accompagné par le légat Lentulus. Le Sénat doute que Prusias soit l'agresseur, et dépêche Lucius Apuleius et Caius Petronius pour enquêter.
 
Claudius Cento, Lucius Hortensius et Caius Arunculeius sont envoyés à Pergame ; ils échouent à arrêter le conflit avec la Bithynie et à leur retour à Rome ils blâment Prusias II de les avoir mal reçus.
 
Attale II envahit la Bithynie mais en est chassé par Prusias II ; il soutient la cause d'un fils prétendu d'Antiochos IV, Alexandre Balas, qui a été reçu favorablement à Rome, contre Démétrios, et le couronne à Pergame.
 
Alexandre Ier Balas, qui a obtenu le soutien du Sénat romain, débarque à Ptolémaïs. Début de la guerre civile entre Démétrios Ier Sôter et Alexandre Ier Balas en Syrie.
Octobre
 
Jonathan prend le parti d’Alexandre Balas qui le nomme grand prêtre de Jérusalem2. Après la mort de Démétrios (149 av. J.-C.), Balas confirme à Jonathan son titre de grand prêtre et l’institue gouverneur civil et militaire (stratégos et méridarque) de Judée.
Juillet
 
Démétrios Ier Sôter, roi de Syrie, est tué dans une bataille contre l’usurpateur Alexandre Ier Balas qui se fait passer pour le fils d’Antiochos IV et s’empare du trône séleucide.
 
Nicomède II est proclamé roi de Bithynie en compétition avec son père Prusias II avec l'appui d'Attale II de Pergame. Attale II vainc et détrône Prusias II, qu’il fait assassiner par les soldats de son fils Nicomède II Épiphane, lui-même menacé d’être mis à mort par son père. Puis il soumet la Pamphylie où il fonde Attaleia.
 
Démétrios cherche à reconquérir le trône de son père Démétrios Ier Sôter avec l’appui d’Apollonios, gouverneur de C½lé-Syrie. Apollonios se retourne vers l'hasmonéen Jonathan, allié d'Alexandre Ier Balas, mais est défait entre Joppé et Azôt. Jonathan pille Azôt et son temple de Dagon, puis reçoit la soumission d’Ascalon. Pour le récompenser de cette victoire, Balas cède Éqron et son territoire à Jonathan.
Juillet
 
Ptolémée VI envahit la Syrie. Il retire sa fille Cléopâtre Théa à l’usurpateur Alexandre Ier Balas et la donne à Démétrios II. Balas est battu sur l'Oronte et assassiné par Démétrios II Nikator, fils de Démétrios Ier qui monte sur le trône séleucide.
 
Jonathan, gouverneur de Judée, profite des troubles en Syrie pour assiéger la citadelle de Jérusalem. Dénoncé auprès de Démétrios II, il n’hésite pas à le rencontrer à Ptolémaïs (Akko). Il se fait confirmer comme grand prêtre et obtient une remise d’impôts pour la Judée qui se voit rattacher les nomes d’Apharama, Lydda et Ramathayim pris à la Samaritide (la superficie de la Judée est presque doublée).
Septembre
 
Ardâ, général de Démétrios II de Syrie s'assure le contrôle de Séleucie du Tigre et de la Babylonie.
 
Révolte du commandant de la garnison d'Apamée Diodote Tryphon ; il parvient à rallier les habitants d'Antioche, fait couronner le jeune Antiochos VI Dionysos, fils d'Alexandre Ier Balas, comme roi de Syrie en compétition avec Démétrios II et prend le titre de régent.
 
À l’appel de Démétrios II de Syrie, le gouverneur de Judée Jonathan, avec 3 000 hommes, réprime l’insurrection des partisans d’Antiochos et du général Diodote Tryphon. Quelque temps plus tard, Tryphon fait couronner le jeune Antiochos VI et entre dans Antioche. Il confirme Jonathan dans sa charge de grand prêtre et dans la possession des nomes promis par Démétrios II. Il nomme son frère Simon stratégos de la côte phénico-philistine. À la tête des troupes séleucides de C½lé-Syrie, Jonathan prend Ascalon et Gaza puis défait une armée syrienne soutenant Démétrios en Galilée, dans la plaine d’Hazor5. Il marche vers le pays de Hamat, bat les Arabes zabadéens, contrôle Damas, tandis que Simon installe une garnison juive à Joppé et fortifie Jérusalem et plusieurs villes de Judée. Jonathan envoie des ambassades à Sparte et à Rome pour assurer ses appuis extérieurs.
 
Assassinat du roi de Syrie Antiochos VI, fils de l'usurpateur Alexandre Ier Balas, par le général Diodote Tryphon qui usurpe à son tour le trône.
Mai
 
Simon l’Hasmonéen, qui a succédé à son frère Jonathan à la tête des Juifs (143 av. J.-C.), se range du côté de Démétrios II de Syrie et obtient une remise totale des impôts et la reconnaissance de l’indépendance juive. La fonction de grand prêtre devient héréditaire. Simon envoie des ambassades à Rome et à Sparte pour faire reconnaître son titre et renouveler les alliances traditionnelles. Les Romains reconnaissent officiellement les Juifs comme alliés et s’engagent à soutenir l’autorité de Simon dans toute la Diaspora, spécialement en Égypte. Après 25 ans de luttes, le peuple Juif retrouve son indépendance. Le pays est dévasté. Les nécessités de la guerre et de l’unité nationale autour des Maccabées ont fait passer au second plan les soucis du respect de la Loi et de la tradition israélite qui avaient motivé la révolte. Le titre de « grand prêtre », puis de « roi » que se donnent les hasmonéens, qui ne descendent ni de Sadoq, ni de David, provoque des réactions divergentes au sein du groupe des Hassidéens (Hasidîm, fidèles à la Loi). De leur côté, les Samaritains se sont coupés des Juifs pour tenter d’échapper aux décrets anti-israélites d’Antiochos IV et sont considérés comme des collaborateurs pro-hellénistes.
Octobre
 
Simon l’Hasmonéen assiège la citadelle de Jérusalem.
Juin
03/06
Prise de l’Acra. Simon l’Hasmonéen élimine les dernières traces du pouvoir Séleucide en Judée en s’emparant des garnisons de Gazara et de la citadelle de Jérusalem.
Juillet
 
Le roi Parthe Mithridate Ier, conquérant de l’Iran, de la Perside et de la Babylonie entre dans Séleucie du Tigre. Il rétablit le titre impérial de Roi des Rois. Puis il doit intervenir en Hyrcanie pour mater une révolte contre l’impôt. En son absence, Démétrios II Nicator de Syrie parvient à reprendre la Babylonie et à réoccuper la Médie où il est accueilli en libérateur par les habitants des villes.
Février
 
Conquête de Suse par les Parthes.
Juin
 
Le roi séleucide Démétrios II Nicator est fait prisonnier par les Parthes et envoyé en Hyrcanie. Bien traité, il épouse la fille du roi Mithridate, Rodogune, ce qui provoque la colère de sa première femme Cléopâtre Théa, laquelle épouse le frère de Démétrios II et le fait monter sur le trône sous le nom d'Antiochos VII Sidetes.
 
Antiochos VII Évergète, fils de Démétrios Ier Sôter assiège l'usurpateur Diodote Tryphon à Dora. Tryphon parvient à s'échapper par la mer à Apamée, où assiégé de nouveau, il se suicide. Antiochos VII (164/129 av. J.-C.) devient seul roi séleucide de Syrie.
Janvier
 
Ptolémée, fils d’Aboubos, stratège de la plaine de Jéricho, assassine son beau-père Simon l’Hasmonéen dans la forteresse de Dôk et fait prisonnier ses fils Mattatias et Judas. Cette tentative de coup d’État pro-séleucide échoue. Le troisième fils de Simon, Jean Hyrcan, alors à Gézer, réussit à échapper à ses assassins et se fait proclamer grand prêtre et ethnarque à Jérusalem. Ptolémée s’enfuit après avoir assassiné les deux frères et la mère de Jean Hyrcan.
 
Antiochos VII intervient en Judée et met le siège devant Jérusalem. Il fait comprendre qu’il respectera la religion juive. Jean Hyrcan Ier, menacé par la famine, accepte de se rendre contre un tribut de 500 talents d’argent et le démantèlement des murailles de Jérusalem. Ayant récupéré une partie du trésor du tombeau de David, Jean Hyrcan paye le tribut et engage même des mercenaires pour accompagner Antiochos VII dans sa campagne contre les Parthes.
 
Création du royaume d'Osroène. Aryu s'affranchit des Séleucides et forme un royaume indépendant avec Édesse pour capitale.
 
Le roi séleucide Démétrios II Nicator, prisonnier des Parthes en Hyrcanie, tente de s’évader à deux reprises. Il est rattrapé. Son frère Antiochos VII envoie une armée pour le libérer. Phraatès, ne disposant pas de troupes suffisantes, fait appel à des mercenaires Sakas (Scythes). Après trois batailles victorieuses, Antiochos VII reprend la Babylonie et la Médie. L’hiver venu, Phraatès lui offre la paix. Antiochos pose des conditions : libération de son frère, évacuation des territoires conquis par les Parthes, indemnité de guerre. Phraatès refuse. Il envoie alors Démétrios II Nicator en Syrie avec des troupes pour que celui-ci reprenne son trône à son frère Antiochos, « l’usurpateur », espérant contraindre ce dernier à retourner d’urgence dans son pays. Mais Démétrios part en Syrie et ne fait rien. Phraatès est aux abois, les Sakas n’arrivant pas.
 
Le roi des Parthes Phraatès, dans une situation difficile après l'intervention d'Antiochos VII en Babylonie et en Médie, est sauvé par la révolte des populations civiles contre les militaires syriens. Les soldats en garnison sont massacrés par la population. Antiochos tente d’intervenir, mais il est surpris dans un défilé par les Parthes. Ses troupes prennent la fuite. Défait, Antiochos VII se donne la mort. Phraatès envoie son cadavre à Antioche dans un cercueil d’argent. Alors qu’il a l’intention de marcher sur la Syrie, Phraatès est pris à revers par les Sakas, qui arrivant alors que l’on n’avait plus besoin d’eux, refusent de partir sans avoir été indemnisés. Ils se mettent à ravager le territoire Parthe et appellent leurs compatriotes à la rescousse.
 
Le roi des Parthes Phraatès II est tué en combattant les Sakas. Son oncle Artaban II lui succède. Il arrache la Médie et la Babylonie aux Séleucides. Il doit combattre ensuite les Sakas, qu’il réussit à chasser provisoirement. Pendant ce temps, le gouverneur Parthe de Babylonie est chassé par le chef Arabe Hyspaosines, accueilli en libérateur par le peuple.
 
Révolte d’Hymèros qui se proclame roi des Parthes à Babylone aux dépens des Séleucides après la mort de Phraatès II.
 
Un aventurier, Alexandre II Zabinas, allié à Ptolémée VIII, se fait passer pour le fils d’Alexandre Ier Balas et renverse le roi séleucide Démétrios II Nicator, le capture et le tue à Tyr.
 
Mort du roi parthe Artaban II en Bactriane où il repoussait les Sakas ou Tokhariens (Yuezhi ?). Son fils Mithridate II le Grand lui succède comme roi des Parthes.
 
Antiochos VIII Grypos bat Alexandre Zabinas et l'exécute. Il reste seul roi séleucide de Syrie.
 
Mithridate II de Parthie intervient en Babylonie contre Hyspaosinès, roi de Characène, qui devient vassal des Parthes.
 
Le roi séleucide de Syrie Antiochos VIII est chassé d'Antioche par son frère Antiochos IX de Cyzique.
 
Les Parthes chassent les Sakas de Bactriane.
 
Traité de commerce entre les Parthes et la Chine des Han.
 
Doura Europos passe aux mains des Parthes.
 
Jean Hyrcan Ier assiège Samarie. Les Samaritains font appel à Antiochos IX, qui battu une première fois près de Scythopolis (Beth-Shéan), revient avec les soldats égyptiens de Ptolémée IX Lathyre, sans aucun résultat décisif. Les troupes juives occupent Scythopolis et la vallée d’Esdrelon. Après un an de siège, Jean Hyrcan s’empare de Samarie qu’il rase complètement5. Cette destruction, après celle du mont Garizim, marque la rupture définitive entre les Juifs et les Samaritains. La fin du règne de Jean Hyrcan en Judée sera pacifique et propice au lancement de grands travaux publics, en particulier le relèvement des murailles de Jérusalem détruites par Antiochos VII.
 
Première ambassade chinoise auprès de Mithridate II, roi des Parthes. Des contacts réguliers s’établissent entre les deux empires.
 
À la mort de Jean Hyrcan Ier, son fils aîné Aristobule(ou Judas) Philhellène, grand prêtre juif asmonéen, prend le titre de roi de Judée. Il fait emprisonner la plupart de ses frères ainsi que sa mère, qui meurt en prison, et fait assassiner son frère Antigone au retour d’une campagne militaire en Galilée. La Galilée centrale et l’Iturée sont rattachées au royaume hasmonéen et leurs habitants soumis à la Loi juive.
 
Antiochos VIII Gryphos, roi de Syrie, est assassiné par l'usurpateur Héracléon de Beroea ou à son instigation. Séleucos VI Épiphane succède à son père Gryphos. Il doit reprendre la Coélésyrie à son oncle Antiochos IX de Cyzique et lutter contre son cousin Antiochos X.
 
Le cousin octogénaire de Mithridate, Sanatrocès, succède à « Arsace Théopator Evergète » sur le trône des Parthes avec l’appui des Sacarauques, une tribu Sakas.
 
Phraatès III succède à son père Sanatrocès comme roi des Parthes. Le royaume Parthe s’effondre et voit son territoire très réduit par Tigrane II, roi d'Arménie.
 
Tigrane II d'Arménie avance jusqu’à Ptolémaïs avec une puissante armée et assiège et prend la ville tenue par la princesse séleucide Cléopâtre V Séléné, qui est faite prisonnière.
Décembre
 
Phraatès III succède à son père Sanatrocès comme roi des Parthes..
 
Début du règne d'Antiochos XIII, roi séleucide de Syrie, reconnu par Lucullus.
Septembre
 
Pompée renouvelle le traité d’alliance avec les Parthes. Phraatès III reprend le titre de Roi des rois usurpé par Tigrane II d’Arménie, qui se trouve alors en situation difficile. Le fils de Tigrane, révolté contre son père, se réfugie auprès de Phraatès, qui lui donne sa fille en mariage et lui accorde une armée pour détrôner Tigrane. Il échoue, et va offrir ses services à Pompée qui marche sur l’Arménie. Tigrane, après avoir repoussé les Parthes, offre sa soumission à Pompée et lui cède la Syrie, la Cappadoce et la Sophène. Il garde ses États et devient vassal de Rome. Les troupes romaines, divisées en trois corps, hivernent sur la Koura.
Décembre
16/12
La veille de la fête des Saturnales, le roi des Albains Orosès attaque Metellus Celer, qui commande un des corps d’armée stationnés sur la Koura, et envoie d’autres troupes contre Lucius Flaccus et Pompée. L’attaque est repoussée.
Décembre
 
Le roi des Parthes Phraatès III prend possession de l’Adiabène et de la Gordyène. Pompée se retourne contre lui, envoie des troupes commandées par Afranius qui traversent l’Euphrate et occupent la Gordyène.
Juin
 
Pompée part pour la Syrie afin de la proclamer officiellement province romaine. Il entre dans Antioche et dépose le dernier des Séleucides Antiochos XIII, qui se réfugie chez son protecteur le prince arabe d'Émèse Sampsigeramos, mais celui-ci le fait mettre à mort.
Juillet
 
Phraatès profite du départ de Pompée pour envahir le sud de l’Arménie. Tigrane est battu. Phraatès envoie un message à Pompée lui reprochant d’avoir rompu ses engagements. Ce dernier s’abstient d’intervenir.
 
Orode II devient roi des Parthes.
 
Crassus, gouverneur de Syrie, passe l’Euphrate à Zeugma et entre en Mésopotamie, où il soumet quelques cités grecques le long du fleuve. Il ne rencontre pas de résistance, mais retourne hiverner à Antioche pour préparer une nouvelle campagne pour l’année suivante.
Juin
09/06
A la bataille de Carrhes, opposant les Romains aux Parthes, ces derniers, menés par le général Suréna, infligent une défaite décisive aux légions du général Crassus.
 
Les Parthes pénètrent en Syrie.
Mars
 
Vaste offensive des Parthes au Proche-Orient. Un officier romain, Quintus Labienus, fils de Titus Labienus et émissaire de Cassius auprès des Parthes, convainc Orodès II d’envahir la province de Syrie. Marc Antoine, qui vient de passer l’hiver à Alexandrie, mène au printemps une courte contre-offensive depuis Tyr avant de rentrer précipitamment à Rome à la suite des intrigues d'Octavien. L’armée parthe, commandée par Pacorus, le fils aîné d’Orode, conseillé par Labiénus, traverse l’Euphrate à Zeugma et attaque Apamée, qui résiste, défendue par Lucius Decidius Saxa. Saxa est battu dans une bataille rangée, et la garnison romaine d’Apamée, qui le croit mort, se rallie à Labiénus, qui avance le long de l’Oronte et encercle Antioche, qui se rend. Saxa fuit en Cilicie et la garnison d’Antioche se rallie à son tour. Toute la Syrie est occupée, sauf Tyr. Labiénus marche vers le nord à la poursuite de Saxa, qu’il élimine en Cilicie, tandis que Pacorus, avec la cavalerie parthe, longe le littoral jusqu’en Palestine et Barzapharnès avance par la Judée centrale par Jéricho. Les Parthes envahissent la Judée et soutiennent Antigone II Mattathiah comme prétendant au trône de Judée au détriment d’Hyrcan II. Les deux partis s’affrontent dans Jérusalem. Le général parthe invite Phasael et Hérode Ier le Grand à se rendre auprès de son chef le satrape Barzapharnès pour faire la paix. Hérode Ier le Grand refuse, mais Phasael accepte avec Hyrcan II et sont bientôt emprisonnés par les Parthes. Hérode Ier le Grand met sa famille en sécurité à Massada et va chercher du renfort à Pétra. Les Parthes s’emparent de Jérusalem. Phasael se suicide et Hyrcan II est emmené prisonnier par les Parthes en Parthyéne après qu’Antigone lui eut déchiré l’oreille pour l’empêcher d’exercer à nouveau la fonction de grand-prêtre. Antigone devient roi de Judée et grand-prêtre. Hérode, mal reçu par le roi de Nabatène, Malchos rejoint Alexandrie puis Rome. Bien reçu par Antoine et Octavien, il est proclamé roi de Judée par le Sénat romain.
Juin
09/06
Publius Ventidius Bassus remporte une large victoire sur les Parthes, à la bataille du Mont Gindarus.
 
Début du règne de Phraatès IV, roi des Parthes.
Mars
 
Marc Antoine entame une campagne contre les Parthes avec 113 000 hommes. Il épouse Cléopâtre VII, certainement pour légitimer leurs enfants. Elle l’accompagne jusqu’à Zeugma, sur l’Euphrate, puis se retire à Jérusalem.
Juillet
 
Marc Antoine entre en Atropatène. Sur le conseil de son allié Artavasde, roi d’Arménie, Marc Antoine, à la tête de cent mille hommes, attaque l’Atropatène, royaume vassal des Parthes.
Août
 
Marc Antoine commence le siège de Phraaspa, capitale de l’Atropatène.
Décembre
 
Marc Antoine laisse les débris de son armée en Syrie et rentre en Égypte après de Cléopâtre VII.
Septembre
 
Donations d'Alexandrie : les provinces romaines de Libye, Coelé-Syrie et Chypre sont données aux souverains d’Égypte (Cléopâtre VII et Ptolémée XV). Les royaumes d’Arménie, de Parthie et de Médie (qui restent à conquérir) sont donnés à Alexandre Hélios, fils aîné de Cléopâtre VII et de Marc Antoine, la Phénicie, la Syrie et la Cilicie sont réservés pour le plus jeune, Ptolémée Philadelphe. Leur s½ur Cléopâtre Séléné reçoit la Crète et la Cyrénaïque.
Juillet
 
Marc Antoine s’avance jusqu'à l’Araxe et renouvelle l’alliance avec le roi Artavazde d’Atropatène qui s’est querellé avec Phraatès IV. Il se résout à affronter Octavien.
 
Un pacte d'amitié est signé entre Rome et les Parthes. Tiridate II, à la tête d’un complot contre le roi des Parthes Phraatès IV, le chasse du pays. Phraatès IV demande l’appui des Scythes qui le rétablissent sur son trône. Tiridate se réfugie en Syrie, chez les Romains, en amenant avec lui le jeune fils de Phraatès IV. Auguste, alors à Antioche, traite avec Phraatès. Il refuse de livrer Tiridate, mais lui renvoie son fils et conclut la paix en échange de la restitution des étendards pris à Marc Antoine en 36 av. J.-C. et à Crassus à Carrhes en 53 av. J.-C. et du retour des prisonniers survivants. Des relations cordiales s’établissent entre les Romains et les Parthes.
 
Caius César signe un traité de paix avec le roi des Parthes Phraatès V (Phraatecès) sur l'EuphrateLe roi des Parthes laisse aux Romains les mains libres en Arménie, révoltée contre Rome après la mort du dernier des Artaxiades, Tigrane IV.
 
Le Roi des Parthes Artaban entreprend une action militaire contre les Romains pour le contrôle de l'Arménie.
 
Le roi parthe Artaban III doit céder le trône à Tiridate III. Artaban récupère sont trône l'année suivante grâce à l'intervention d'Izatès II, le roi de l'Adiabène.
 
Intervention romaine en Arménie après la mort Artaxias III Zénon. Le roi perse Artaban II impose son fils Arsace, auquel Tibère oppose Mithridate, frère de Pharsman Ier d'Ibérie.
 
Le roi parthe Artaban II, de retour de son exil en Hyrcanie, est restauré sur son trône grâce à la défection des gouverneurs de province Phraate et Hiéron. Son compétiteur Tiridate III de Parthie, abandonné par ses alliés, doit se réfugier en Syrie.
 
Le légat de Syrie Lucius Vitellius fait la paix avec le roi des Parthes sur l'Euphrate, accompagné des rois de la région et d'Hérode Antipas.
 
Le roi Parthes Artaban III rétablit son pouvoir, subit des révoltes, puis est tué.
Juin
 
Offensive parthe sur l'Arménie. Le roi des Parthes Vologèse IV y envoie son général Chosroès3, qui chasse du trône le roi Sohaemus, vassal de Rome et le remplace par un Arsacide, Pacoros. Début de la guerre des Parthes (→ 165).
Décembre
 
Après la déroute du gouverneur de Syrie Lucius Attidius Cornelianus devant les Parthes, il est décidé d'envoyer l'empereur Lucius Verus prendre le commandement des armées d'Orient.
Décembre
 
Les Romains prennent Édesse et conquièrent le nord de la Mésopotamie, rétablissant le roi Mannus sous protectorat romain en Osroène ; ils poursuivent les Parthes jusqu'à Nisibe, prise elle aussi. Pendant sa retraite, le général parthe Chosroès doit traverser le Tigre à la nage et se réfugier dans une caverne. Cette partie des opérations est peut-être menée par le légat de Macédoine Publius Martius Verus. Pendant ce temps, le futur gouverneur de Syrie, Avidius Cassius, à la tête de la Legio III Gallica, traverse l’Euphrate et envahit le territoire parthe. Après une importante bataille à Doura Europos où il installe une garnison de Palmyréniens, il marche vers le sud à travers la Mésopotamie vers Séleucie du Tigre et Ctésiphon. Il entre dans Séleucie avec l'aide de la population grecque de la ville, puis prend Ctésiphon où il incendie le palais des rois parthes. Il ne peut empêcher le sac de Séleucie du Tigre par ses hommes..
Août
 
Fin de la guerre des Parthes. Les Parthes abandonnent l’Arménie et la Mésopotamie occidentale, qui passent sous protectorat romain. La frontière fluviale est établie sur le haut Tigre..
Avril
 
Bataille d'Issos. Pescennius Niger, proclamé empereur romain à Antioche en Syrie en 193, est vaincu par les troupes de Septime Sévère à Cyzique, à Nicée-Cius (Bithynie), puis à Issos (Cilicie). Il se replie à Antioche. La ville capturée, il cherche à gagner l'Empire parthe, mais est décapité par les soldats de Cornelius Anullinus.
Octobre
 
L'empereur romain Septime Sévère s'empare Babylone désertée.
Mai
 
Caracalla utilise le rejet de l'alliance matrimoniale par le roi des Parthes Artaban V comme prétexte pour envahir son territoire.
Novembre
14/11
Après une défaite à Nisibe, Macrin doit négocier avec les Parthes pour signer un traité de paix désavantageux.
 
Ardachîr renverse Artaban V, dernier roi des Parthes arsacides, et fonde une nouvelle dynastie persane, les Sassanides..
 
La Perse annexe tout l'Empire parthe.
Avril
06/04
Adachîr Ier. Il est couronné « Roi des rois » à Ctésiphon.
Avril
01/04
Première révélation du prophète Mani, alors âgé de douze ans.
Mai
 
Sévère Alexandre quitte Rome, accompagné de sa mère Julia Mamaea, pour Antioche où il rassemble des troupes en vue d'une campagne contre les Perses.
Juillet
 
Sévère Alexandre envoie trois armées contre les Perses qui ont envahi la Mésopotamie romaine ; l'une envahit l'Atropatène au nord-est par l'Arménie, la seconde passe au sud-est par la vallée de l'Euphrate, la troisième, dirigée par l'empereur lui-même, prend la route médiane vers Hatra. La stratégie fonctionne jusqu'à la défection de l'empereur, qui arrête sa progression sans entrer en pays ennemi pour appuyer les deux autres corps. L'armée du sud, isolée, est décimée par les Perses, tandis que le reste des troupes souffre de la chaleur et des maladies. Sévère Alexandre ordonne à l'armée du nord de se retirer sur la frontière et rentre à Antioche.
Décembre
 
Ardachîr Ier, qui a probablement subi de lourdes pertes, licencie ses troupes sans profiter de son avantage. La province romaine de Mésopotamie est épargnée.
Décembre
 
Sévère Alexandre se rend à Moguntiacum (Mayence) avec sa mère Julia Mamaea pour repousser les Germains. La confédération des Alamans négocie la paix moyennant subsides, ce qui déplait à l'armée romaine, qui espérait une longue campagne accompagnée de pillages.
Avril
12/04
Chahpuhr Ier (Shâhpuhr) est couronné à Ctésiphon en association avec son père Ardachîr.
Janvier
20/01
Abdication d'Ardachîr Ier, roi de Perse1. Son fils Shapur Ier règne seul.
 
Mani commence à prêcher sa doctrine religieuse en Perse.
Mars
23/03
Couronnement de Sapor 1er.
Avril
 
Début d’une campagne victorieuse de l’empereur romain Gordien III contre les Perses, accompagné du philosophe Plotin. Timesitheus, qui dirige les opérations, passe l’Euphrate à Zeugma. Carrhes est reprise, puis Édesse. Après leur défaite à Rhesaina, les Sassanides évacuent Nisibe et Singara, puis finalement toute la Mésopotamie romaine.
Février
 
Chahpuhr Ier repousse l’empereur Gordien III sur l’Euphrate à Misikhé (Mesiche ou Misiche, nommé par les Perses Pérôz-Shâhpuhr après leur victoire, aujourd'hui Al-Anbar)2. L’empereur romain Gordien III le Jeune (19 ans) est tué dans la bataille, probablement par ses propres soldats.
 
Un prince parthe d’Iran, Anak, se réfugie à la cour du roi d’Arménie Tiridate II ; une fois installé à Artachat, il assassine traîtreusement le roi. Dans la confusion qui suit cet assassinat, les Perses envahissent l’Arménie. Avant de mourir, Tiridate a eu le temps de faire exécuter Anak et les siens.
 
Le roi persan Shapur Ier capture l'empereur Valérien.
 
Lors de la troisième campagne du roi perse Chahpur Ier (Sapor Ier) contre Rome en Haute Mésopotamie, l’empereur romain Valérien est vaincu et fait prisonnier avec tout son état-major. Valérien est supplicié et tué par Chahpuhr Ier. Celui-ci envahit la Syrie, la Cilicie et la Cappadoce.
 
Seconde campagne victorieuse d'Odénat de Palmyre contre les Perses en Mésopotamie, au service de l'empereur Gallien, ce qui lui vaut l'alliance de l'Arménie ; il avance jusqu'au Tigre et Chahpuhr Ier doit se retirer. Odénat s'approche de Ctésiphon avant de se retirer à la frontière romaine plutôt que de risquer d'être coupé de ses lignes de ravitaillement. À son retour à Antioche, il se proclame Roi des rois, le titre royal perse, et confère le même rang à son fils ainé Herodes ; Gallien lui reconnait le titre militaire d'Imperator, qui n'implique pas la pleine souveraineté.
 
Campagne d'Odénat, prince de Palmyre contre les Perses qu'il poursuit jusqu'à Ctésiphon.
Août
 
Début du règne d'Ormizd Ier, roi sassanide de Perse.
 
Début du règne de Bahrâm Ier, roi de Perse qui fait du mazdéisme la religion d’État.
 
Dioclétien qui excelle dans la stratégie signe un traité de paix avec Bahram II, le roi de Perse, et installe Tiridate iii comme roi d'Arménie sous le protectorat de Rome.
 
Tiridate III d'Arménie occupe la partie sous domination sassanide de l'Arménie avec une assistance militaire romaine et la noblesse arménienne révoltée contre les occupants. Le satrape perse Mamgo et sa cavalerie de mercenaires chinois, manquant de soutien des Perses, prend son parti et l’assiste dans le maintien de la conquête.
Septembre
 
A la mort du roi sassanide Bahram II, son fils Bahram III lui succède.
Janvier
 
Narses détrône son petit-neveu Bahram III. Il restaure l’unité de l’empire et reçoit l’hommage des vassaux et dignitaires. Il retourne à une politique anti-romaine.
Mai
 
Le roi sassanide de Perse Narseh chasse Tiridate III d'Arménie d'Assyrie puis reprend toute l'Arménie ; Tiridate III se réfugie dans l'empire romain.
 
Début de la guerre persique. Narses, roi sassanide de Perse, envahit l'ouest de l'Arménie, reprend la partie de la Mésopotamie cédée par Vahram II en 287, et avance jusqu'en Syrie, repoussant la défense romaine.
Mars
 
Dioclétien quitte ensuite Alexandrie pour Antioche où il participe à la guerre contre les Perses.
Mai
 
Le césar Galère, envoyé par Dioclétien pour combattre le roi sassanide Narses, est défait par les Perses entre Carrhae et Callinicum avec ses alliés arméniens ; les Romains perdent la Mésopotamie.
Avril
 
Campagne de Galère en Arménie. Après un premier revers à Carrhes, il reçoit des renforts de contingents occidentaux de Dioclétien. Vainqueur sur Narses à Satala en Arménie, il s'empare de ses trésors et de son harem.
Septembre
 
Galère s'empare de Nisibe, puis descend à marche forcée la vallée du Tigre vers Ctesiphon qui est prise.
 
Début du règne de Shapur II, roi de Perse.
 
Début du règne personnel du roi sassanide de Perse Shapur II, âgé de seize ans. Il s'efforce de rétablir un empire en voie de désintégration.
 
Nouveau recueil des doctrines de Zarathoustra en Perse.
Avril
 
Constantin s'apprête à marcher contre les Sassanides, après que leur roi Shapur II a envahi l'Arménie et a enlevé et aveuglé son roi Diran, quand il tombe malade.
Mai
22/05
Baptême de Constantin Ier par l’évêque arien Eusèbe de Nicomédie le jour de la Pentecôte. Il meurt peu après et la campagne contre les Perses est abandonnée.
Juillet
 
Reprise de la guerre entre la Perse et Rome. Shapur II, qui a envahi la Mésopotamie, assiège vainement Nisibe.
Juillet
 
Constance II envahit le territoire perse.
Avril
 
Simon bar Sabbae, l'évêque de Séleucie-Ctésiphon, est exécuté pour avoir refusé de lever les impôts pour les Sassanides. Des milliers de chrétiens sont exécutés dans la région de Beth Huzaye (Khuzestan) puis dans toute la province de Séleucie-Ctésiphon.
 
De retour à Constantinople au début de l'année, Constance II dépose le patriarche de Constantinople Paul pour le remplacer par son conseiller arien Eusèbe de Nicomédie. Il marche ensuite vers l'Orient pour préparer la guerre contre les Perses.
 
Bataille indécise de Singara (auj. Sinjar, en Irak), où l'armée romaine de Constance II et l'armée perse de Shapur II subissent de lourdes pertes. Les Perses se replient.
Juillet
 
Constance II envahit l’Adiabène (Mésopotamie) et célèbre son triomphe à Antioche, prenant le titre d'Adiabenicus.
Août
 
Bataille indécise de Singara (auj. Sinjar, en Irak), où l'armée romaine de Constance II et l'armée perse de Shapur II subissent de lourdes pertes. Les Perses se replient.
 
Échec du second siège de Nisibe par Shapur II. Armistice entre la Perse et Rome.
 
Des femmes sont enrôlées en Perse dans les services auxiliaires de l'armée.
 
Les Perses reprennent l'Arménie à Rome. Tigrane VII (Diran) est pris en otage, aveuglé et emprisonné par le roi de Perse Shapur II. Son fils Arsace II (Arshak) est placé sur le trône d'Arménie après une révolte contre l'occupant perse.
 
Les Huns blancs envahissent la Perse et l'Inde.
 
Les Perses reprennent l'Arménie à Rome. Tigrane VII (Diran) est pris en otage, aveuglé et emprisonné par le roi de Perse Shapur II.
Juillet
 
Nouvel échec de Shapur II devant Nisibe. Paix entre la Perse et Rome.
Août
18/08
Les Perses s’apprêtent à envahir la Mésopotamie.
Septembre
 
Les préparatifs du général perse Nohodares, chargé d'envahir la Mésopotamie, sont connus des Romains.
 
Le roi de Perse Shapur II intervient en Arménie et en Mésopotamie.
 
Le roi de Perse Shapur II fait campagne contre les Chionites (Kidarites) et les Alains et réussit à obtenir leur alliance contre Rome.
Février
23/02
Arrivée d'une ambassade perse à Constantinople menée par Narsès pour réclamer l'Arménie et la Mésopotamie aux Romains.
Août
 
Sapor II, le roi sassanide de Perse, envahit la Syrie et prend la ville romaine d'Amida.
Mars
 
Constance II quitte Constantinople pour Césarée de Cappadoce où il reçoit la nouvelle de la proclamation de Julien ; il marche vers Édesse par Mélitène, Lacotena et Samosate.
Septembre
 
Constance II quitte Édesse, visite Amida détruite par les Perses puis assiège vainement Bezabde sur le Tigre.
Juillet
19/07
L'empereur Julien arrive à Antioche, afin de préparer la guerre contre les Perses.
Mars
05/03
L'empereur Julien envahit la Perse.
Mai
29/05
Julien défait les Perses devant les murs de leur capitale à la bataille de Ctésiphon.
Juin
16/06
Julien, après avoir traversé le Tigre et brûlé sa flotte de ravitaillement, doit se replier vers le Nord en direction de la Gordyène. L’expédition subit plusieurs attaques des Perses de Shapur II.
26/06
Mort de l’empereur romain Julien lors d’une escarmouche à Samarra.
27/06
Le chef des gardes Jovien est proclamé empereur romain par les légions d’Illyrie.
 
Les Perses envahissent l'Arménie, capturent et jettent en prison le roi Arsace, incendient les villes et terrorisent la population. Sauromace II d'Ibérie est déposé et remplacé par Aspacure. Shapur II confie l’Arménie aux déserteurs arméniens Cylaces et Arrabannes avec l'ordre de prendre la forteresse d’Artogerassa, où s’est enfermée P'aranjem, la veuve d'Arsace.
Février
 
Cylaces et Arrabannes assiègent pour Shapur II la forteresse d’Artogerassa où s’est réfugiée P'aranjem, la veuve du roi Arsace II d’Arménie. Souffrant des intempéries, ils parlementent avec elle, et finalement font défection, ce qui permet à la reine de détruire l'armée de siège perse et à son fils Pap de se réfugier dans l’empire romain.
Mars
 
Pap, fils du roi Arsace II d'Arménie, retourne en Arménie avec le général romain Terentius pour reprendre le trône.
Juillet
 
Apprenant le retour de Pap d'Arménie, le roi de Perse Shapur II envoie une nouvelle armée envahir l'Arménie ; Pap, terrifié, se réfugie en Colchide avec les transfuges perses Cylaces et Arrabannes.
Janvier
 
Les Perses prennent la forteresse d’Artogerassa, s'emparent du trésor royal et de la reine P'aranjem, veuve du roi Arsace II d’Arménie, ce qui incite l'empereur romain Valens à envoyer une armée en Arménie conduite par Arintheus.
Mars
 
Défection de Pap d'Arménie qui fait exécuter Cylaces et Arrabannes pour se concilier Shapur II. Les troupes d'Arintheus arrivent en Arménie pour prévenir une nouvelle attaque des Perses.
Juin
 
Ambassade de Shapur II auprès de Valens pour protester contre l’intervention romaine en Arménie ; sa requête est déclinée.
Avril
 
Les Perses envahissent l'Arménie ; Valens envoie ses généraux Traianus et Vadomarius avec la consigne de rester sur la défensive. Les deux armées se rencontrent à Bagawan, près des sources de l'Arsanias ; un engagement a lieu, durant lequel le sparapet Mouchel Mamikonian se distingue. Les Perses doivent reculer, et après quelques combats cèdent l'Arzanène et la Gordyène.
Novembre
 
Valens est à Antioche ; les négociations se poursuivent avec les Perses et un traité de paix est signé pour sept ans.
 
Convoqué par Valens à Tarse en Cilicie, le roi Pap d'Arménie réussit à s’enfuir.
 
Le roi Pap d'Arménie est assassiné et remplacé par son neveu Varazdat.
 
Valens est en Mésopotamie, sur les rives du Tigre et de l'Euphrate ; après la mort de Pap d'Arménie, il reçoit une première ambassade de Shapur II qui réclame soit le retrait des troupes romaines de Géorgie, soit l'abolition de la couronne d'Arménie et le partage du pays entre Romains et Perses. Valens refuse et envoie à Shapur un ultimatum pour qu'il retire ses troupes d'Arménie.
Juin
 
Valens envoie le magister equitum Victor et le duc de Mésopotamie Urbicius en ambassade en Perse ; ils demandent que Shapur II évacuent deux territoires, sans doute les satrapies d'Asthianene et de Belabitene et permette la liaison avec les troupes romaines stationnée en Géorgie.
 
Le roi des Perses Shapur II repousse les Huns dans le Caucase.
 
Valens envoie son général Victor auprès du roi de Perse Shapur II pour conclure la paix et transférer ses troupes d'Arménie en Europe.
Août
19/08
Début du règne d'Ardachîr II, frère de Shapur II, roi de Perse.
Août
18/08
Début du règne de Shapur III, fils de Shapur II, roi de Perse.
Août
 
Shapur III envoie une ambassade à Théodose Ier, qui négocie la paix. L'accord aboutit à la division de l'Arménie.
 
Théodose Ier et le roi Shapur III de Perse signent un traité de paix.
Août
14/08
Yazdgard Ier monte sur le trône de Perse. Marié avec une juive, il est tolérant envers le christianisme et entretient de bonnes relations avec les Romains.
 
Les chrétiens d’Iran s’organisent en Église.
 
Guerre des Huns contre la Perse.
 
L'évêque Abdas de Suse fait détruire un temple du feu ; le roi sassanide Yazdgard lui demande de le reconstruire. Abdas refuse de le relever et est mis à mort. Les persécutions commencent et les églises chrétiennes sont rasées.
Septembre
 
Victoire du général byzantin Ardaburius sur les Perses en Mésopotamie ; il met le siège devant Nisibe mais doit le lever à l'arrivée du roi de Perse.
 
L'empereur romain d'Orient Théodose II et le roi de Perse Vahram V signent un traité de paix pour cent ans, négocié par le patrice Hélion après la campagne d'Ardaburius5. Les chrétiens sont tolérés en Perse et les zoroastriens dans l'empire d'Orient.
 
En Perse, le roi sassanide Vahram V repousse les attaques des Huns Hephtalites venus d'Asie centrale ; le kaghan des Hephtalites, après avoir ravagé le Khorassan réclame un tribut pour se retirer, mais il est tué par les Perses à Merv.
 
Le roi sassanide de Perse Vahram V, à la requête de certains nobles arméniens, dépose le roi Artaxias IV d'Arménie, dernier des Arsacides ; l'Arménie est réunie à l'empire sassanide sous la direction d'un marzbân.
 
Les Huns hephtalites, établis en Asie centrale, attaquent la Perse.
Avril
 
L’empereur d’Orient Théodose II organise une expédition navale contre les Vandales, formée de troupes de la frontière du Danube commandées par Areobindus, Ansilas, Inobindos, Arintheos et Germanus, et transportée par 1100 navires. Quand il l'apprend, Genséric entame des négociations de paix et l’expédition, retardée, n’avance pas plus loin que la Sicile, tandis que les Perses et les Huns profitent de la diversion pour attaquer l’empire d’Orient en Thrace et en Mésopotamie.
Juin
 
Fin de la guerre en Arménie. Les Perses de Yazdgard II attaquent Theodosiopolis et Satala. Les troupes de l'empereur Théodose II restent sur la défensive et Anatole, magister militum pour l'Orient, obtient un accord de paix rapide.
 
Au nord-est de l'Iran, le roi des Perses Yazdgard II commence ses campagnes contre la tribu hunnique des Kidarites.
 
Révolte de l’Arménie contre les Sassanides.
 
Les Arméniens révoltés sont vaincus par la Perse lors de la bataille d'Avarayr. Vardan II Mamikonian trouve la mort.
Juillet
30/07
Début du règne d'Ormizd III, roi de Perse.
 
Début du règne de Pérôz, roi de Perse.
 
En Perse, les Juifs d’Ispahan, accusés d’avoir tué deux mages, sont massacrés. Le représentant des exilés Juifs de Babylonie est assassiné sur ordre du roi sassanide. De nombreuses synagogues sont détruites, des enfants juifs sont enlevés pour devenir des prêtres de Ahura Mazda, l’étude de la Torah est interdite..
Juillet
 
Les Huns hephthalites défont les Perses commandés par le roi Péroz (Firuz) qui est tué. Début du règne de Valash, roi sassanide de Perse. Les Perses doivent payer un tribut aux Huns.
Juillet
22/07
Début du règne de Kavadh Ier, fils de Péroz Ier, roi de Perse. Il a été élevé chez les Huns Hephtalites avec lesquels il a de bonnes relations. Il applique une partie du programme, jugé révolutionnaire, de la secte religieuse de Mazdak, le mazdakisme, et soulève l’opposition du peuple et des mobedhs.
 
Le roi sassanide de Perse Kavadh, qui voulait imposer le mazdakisme, est déposé et remplacé par son frère Zamasp. Il s'évade de sa prison et se réfugie chez les Huns hephthalites.
Août
 
Les Perses sassanides déclarent la guerre à l'empire d'Orient pour manquement au traité de 442 (→ 506).
Septembre
 
Les Perses sassanides déclarent la guerre à l'empire d'Orient.
Octobre
 
Les Perses assiègent la ville frontière d'Amida au Nord de la Mésopotamie.
Janvier
 
Prise d'Amida par les Perses sassanides.
10/01
Prise d'Amida par les Perses sassanides.
Juillet
 
L'armée byzantine est écrasée par les Perses en Mésopotamie.
 
Une armée byzantine est écrasée par les Perses en Mésopotamie.
 
Kavadh assiège vainement Édesse.
Mai
 
Les généraux byzantins Patricius et Hypatius font le siège d'Amida. Ils sont rejoints par Celer en été après son incursion en Arzanène, tandis qu'Aréobindus ravage la Persarménie et les environs de Nisibe.
Juin
 
Les généraux byzantins Patricius et Hypatius font le siège d'Amida. Ils sont rejoints par Celer après son incursion en Arzanène, tandis qu'Aréobindus ravage la Persarménie et les environs de Nisibe.
Avril
 
Paix de sept ans entre les Perses sassanides et les byzantins. Amida est évacuée par la garnison perse.
 
Paix de sept ans entre les Perses sassanides et les byzantins. Amida est évacuée par la garnison perse contre le versement de 1000 livres d'or.
Novembre
28/11
Après une contre-offensive romaine en Mésopotamie, la paix est rétablie entre l'Empire d'Orient et les Sassanides. La paix signée, l'empereur byzantin Anastase Ier fait fortifier la frontière avec l'Empire perse, en particulier la ville de Dara, face à Nisibe.
 
Guerre d'Ibérie (→ 532).
Juillet
 
Bataille de Thannuris.
Mars
 
Mundhir, le prince arabe lakkmide de Hira, vassal des Sassanides envahit la Syrie. Il s’avance jusqu’à Antioche.
Mai
12/05
Arrivée à Antioche d'Hermogène, envoyé par Justinien pour négocier la paix avec les Perses. Le roi sassanide Kavadh Ier rejette ses propositions.
Juin
 
Les Byzantins conduit par Bélisaire défont les Perses à la bataille de Dara.
Juillet
 
Victoire byzantine sur les Perses à la bataille de Satala.
Août
 
Le roi sassanide Kavadh Ier reçoit les envoyés de Justinien Rufin et Hermogène ; les négociations de paix commencent.
Avril
19/04
Défaite byzantine de Bélisaire à la bataille de Callinicum.
Septembre
08/09
Le roi sassanide de Perse Kavadh Ier, malade, désigne son fils Khosro Ier pour lui succéder. Khosro assure son pouvoir en faisant assassiner ses frères et neveux..
Juin
 
Siège et prise d'Antioche par les Sassanides4. Khosro Ier, le roi des Perses reprend la guerre avec Justinien en envahissant la Syrie ; il rançonne ou pille les villes. Antioche, la plus importante cité de la région, est mise à sac.
Mai
 
Justinien envoie Bélisaire en Mésopotamie, avec le titre de généralissime, à la tête de l'armée d'Italie et d'Ostrogoths ; il rassemble toutes les forces dont il peut disposer.
Juin
 
Prise de Petra, forteresse byzantine sur la mer Noire par le roi perse Khosro Ier, appelé par roi des Lazes Gubazès, qui établit son protectorat sur le pays. Début de la guerre lazique.
Mai
 
Le sassanide Khosro Ier envahit l'Euphratène et assiège Sergiopolis. Il se retire quand Bélisaire rassemble ses forces à Europos, sur les bords de l'Euphrate, mais met à sac Callinicum dans sa retraite.
 
Le roi de Perse Khosro Ier bat les Byzantins en Arménie à la bataille d'Anglon.
 
Trêve entre les Perses et les Byzantins en Syrie et en Mésopotamie.
 
Le général byzantin Dagisteus à la tête de sept mille hommes et de mille auxiliaires Zani assiège Pétra, sur la mer Noire. L'intervention des Perses de Mihr-Mihroe oblige les Byzantins à lever le siège ; après avoir subi une défaite sur le Phasis par le roi des Lazes Gubazès, Mihr-Mihroe se replie en Persarménie.
Juin
 
Une nouvelle trêve est conclue entre la Perse et l'empire byzantin.
 
L'empereur byzantin Justinien signe un nouveau traité avec Khosro Ier, le roi des Persans rétablissant la frontière entre la Perse et l'empire d'Orient. L'empereur byzantin Justinien accepte de payer un tribut annuel à la Perse. La Perse garantit à Byzance 50 ans de paix.
Mars
30/03
Révolte de l’Arménie perse menée par Vardan II Mamikonian contre les Sassanides, avec l'aide de Byzance. La guerre gréco-perse reprend.
Juillet
 
Le général byzantin Marcien arrive en Osroène, marche vers l'Arzanène qu'il ravage à l'automne sans rencontrer de résistance.
Avril
 
Le général byzantin Marcien part de Dara en campagne contre la Mésopotamie perse. Il bat les Perses à Sargathon et assiège Nisibe. Accusé par Justin II de prétendre à l'empire, il est rappelé, et ses troupes lèvent le siège en désordre.
Juillet
 
Les troupes perses du général Adarmahan envahissent la Syrie byzantine, ravagent les faubourgs d'Antioche, assiègent Apamée et réduisent ses habitants en esclavage, puis mettent le siège devant Dara.
Novembre
15/11
Khosro Ier reprend la ville stratégique de Dara en haute Mésopotamie après six mois de siège. La folie de Justin II oblige le gouvernement Byzantin à demander une trêve d'un an, que les Perses n'accordent que contre le paiement de 45 000 sous d'or.
Mai
 
Pendant négociations destinées à prolonger la trêve entre Byzantins et Perses, le roi sassanide Khosrô Ier envahit brusquement l’Arménie romaine, mais ne peut prendre Theodosiopolis (Erzurum), et se dirige sur la Cappadoce où il se heurte aux forces du général byzantin Justinien et des Arméniens révoltés, qui lui infligent une grave défaite près de Mélitène.
Août
 
Le général byzantin Justinien est battu par le général perse Tamkhosrau en Arménie ; les Perses font trainer les pourparlers de paix pendant l'automne, pour retarder les préparatifs des Byzantins.
Mars
 
Rupture des pourparlers de paix entre les Perses et les Byzantins.
Mars
 
Début du règne d'Hormizd IV, roi sassanide de Perse à la mort de Khosro Ier.
Juin
 
Les Byzantins envoient des émissaires en Perse pour négocier la paix. Les Perses font durer volontairement les négociations, et à l'automne, Byzance s'apprête à reconduire la guerre.
 
Campagne du byzantin Maurice et du ghassanide al-Mundhir en Mésopotamie3Il franchissent l’Euphrate et menacent Ctésiphon, la capitale des Sassanides.
Juin
 
Victoire du général byzantin Maurice sur les Perses Sassanides à la bataille de Constantine ; le général Tamkhosrau est tué.
Novembre
 
Le général byzantin Jean Mystacon prend le commandement des armées d'Orient. Il lance une campagne en Arzanène, mais après un premier succès est battu par le général perse Kardarigan au confluent du Nymphios et du Tigre à cause de la défection du légat Cours.
Juillet
 
Campagne des Byzantins contre les Perses en Arzanène. Le général byzantin Jean Mystacon assiège la forteresse d'Acbas sur le Nymphios.
Octobre
 
Le général byzantin Philippicus ravage par les plaines de Beth Arabaye près de Nisibe.
 
Le général byzantin Philippicus poursuit les opérations contre les Perses en Arzanène.
Mai
 
Les Perses renouent les pourparlers de paix avec les Byzantins. Victoire du général byzantin Philippicus sur les Perses dirigés par Kardarigan à la bataille de Solachon près de Dara.
Octobre
 
Le général byzantin Heraclius l'Ancien ravage les territoires perses au-delà du Tigre.
Octobre
 
Victoire byzantine de Germanus sur les Perses près de Martyropolis.
 
Le roi de Perse Khosro Ier est déposé par une révolte militaire et s'enfuit à Constantinople pour demander de l'aide.
Mai
 
L'empereur Maurice organise l'invasion de l'Azerbaïdjan par les tribus du Caucase, sous la direction du prince ibérien Gouaram.
Octobre
 
Philippicus assiège Martyropolis, mais est repoussé par des renforts perses.
Février
15/02
Khosro II, porté au pouvoir par les Grands révoltés, est couronné roi de Perse.
20/02
Le général Bahram Chubin, victorieux des Köktürks à Hérat en 589, se révolte contre Khosro II et marche sur Ctésiphon, prise le 28 février. Khosro II, battu, se réfugie en territoire byzantin.
Mars
09/03
Bahram Chubin est couronné sous le nom de Vahram VI.
Mars
 
Le général byzantin Narsès, nommé commandant en chef des armées d'Orient en remplacement de Comentiolus, avance sur Mardès, forteresse près de Dara aux côtés de Khosro II et de l'évêque Domitien de Mélitène. Les Arabes des environs se rallient à Khosro qui envoie les clefs de Dara à l'empereur byzantin Maurice, qui de son côté confirme officiellement qu'il adopte Khosro.
Avril
 
Le général perse Mabad prend Ctésiphon et proclame Khosro roi.
Octobre
 
Traité de paix entre les empires byzantin et perse. En retour de son aide, Maurice reçoit d'importantes concessions territoriales (l’Arménie jusqu’au lac de Van et Tiflis, Dara et Martyropolis) et Khosro se montre tolérant envers les chrétiens.
 
Guerre opposant les Perses aux byzantins (→ 628).
 
Toute la péninsule arabique tombe pour trente ans aux mains des Perses. Al-Hira, capitale des Lakhmides dont le dernier souverain An-Nu'man III est exécuté, est dirigée par les envoyés du roi perse qui y perçoit tribut.
Mars
 
L'ambassadeur byzantin Lilius, envoyé en mission auprès du roi de Perse Khosro II, arrive à Dara. Le roi sassanide le renvoie et déclare la guerre à Phocas, après la mort de son allié Maurice.
Juillet
 
Les Perses reprennent Dara aux Byzantins.
 
Les Perses commencent à investir une à une les villes de Syrie et d’Asie Mineure. Une armée perse dirigée par Shahin Vahmanzadegan envahit l'Arménie byzantine, où elle prend Theodosiopolis puis va assiéger Césarée de Cappadoce avant d'atteindre Chalcédoine ; une autre armée menée par Schahrbaraz soumet les villes de Haute Mésopotamie, Mardin, Amida, Édesse.
 
L'empereur Sui de Chine Yangdi reçoit l’hommage de plusieurs oasis du bassin du Tarim, ce qui permet le commerce avec la Perse et l’Inde.
 
Les Perses s'emparent d'Édesse.
 
Le général perse Chahin prend Chalcédoine aux Byzantins.
 
Victoire des tribus arabes révoltés contre les Perses à la bataille de Dhou Qar entre Bassora et Koufa.
Mai
 
Offensive des Sassanides en Syrie. Prise d'Apamée et d'Édesse. Après sa victoire sur les troupes byzantines, le général perse Charbaraz occupe Antioche. La campagne sassanide est poussée brièvement jusqu'en Palestine.
 
Campagne sassanide en Palestine. Les églises chrétiennes sont systématiquement pillées. La Basilique de la Nativité de Bethléem est cependant épargnée car les Perses y trouvent une mosaïque représentant la vénération des Rois mages envers Jésus-Christ naissant. Comme ces personnages orientaux sont figurés avec des vêtements perses, les envahisseurs respectent le lieu.
Mai
 
Le général byzantin Priscus parvient à reprendre Césarée de Cappadoce aux Perses.
Avril
 
Echec d'une campagne Héraclius en Syrie pour sauver Antioche ; l'empire byzantin est coupé en deux après la prise de Damas par le général perse Charbaraz.
Mai
05/05
Prise de Jérusalem. Les armées perses de Chosroès II, dirigées par le général Charbaraz prennent Césarée puis pillent Jérusalem. Elles emmènent en captivité le patriarche et la population, et s'emparent des reliques de Vraie Croix.
 
Héraclius, allié aux Khazars, parvient devant Ninive et anéantit l'armée perse.
 
Héraclius s'avance alors jusqu'aux portes de Ctésiphon.
 
Khosro, qui cherche à anticiper sa succession, prévoit de couronner son fils cadet, Mardânshâh mais il est renversé et exécuté par son fils aîné, Kavadh II.
Février
25/02
Le dernier souverain de l' empire sassanide Khosro II est renversé par son fils Kavadh II.
Avril
27/04
Schahr-Barâz devient roi de l'Empire perse.
Mars
21/03
L'empereur byzantin Héraclius Ier rapporte la "Vraie Croix", prise par Chosroès II, à Jérusalem, libérée de l'occupation perse..
 
Début du règne de Yazdgard III, dernier roi sassanide de Perse.
 
Le calife Abou Bakr soumet les tribus arabes révoltées. Il progresse vers la Syrie et la Perse.
 
Les Arabes anéantissent l'armée perse à la bataille d'al-Qadisiyya. On parlera désormais de Persans et non plus de Perses.
Décembre
 
Les Arabes mettent en déroutent le Roi des rois Yazdgard III à la bataille de Nahavand (Nehavend) et font la conquête de la Mésopotamie.
Décembre
 
Début du règne de Sulayman ibn Abd al-Malik calife de Damas.
 
Mort de Sulayman ben Abd al-Malik, calife de Damas. Umar ibn Abd al-Aziz, est désigné pour lui succéder. Il encourage les conversions. Ses envoyés en province essayent d’apprendre aux populations locales comment se comporter en musulmans. Des mesures restrictives sont prises à l’égard des dhimmî (non-musulmans, voir pacte d'Umar), une réforme fiscale est amorcée en faveur des mawâlî (convertis).
Février
10/02
Début du règne de Yazid II, calife omeyyade de Damas.
Août
25/08
Yazid ben al-Muhallab, révolté contre le calife Yazid II, est battu entre Wasit et Kufa par Maslama ben Abd al-Malik qui le remplace comme gouverneur d'Irak et du Khorassan. Yazid est décapité à l'issue du combat. Sa famille est déclarée hors-la-loi : les hommes sont tués, les femmes et les enfants réduits en esclavage.
 
Khurramiya (révolte religieuse) en Adharbaydjan et en Perse dirigée par le persan Babak, fils d’un marchand d’huile, au nom du mazdéisme et du mazdakisme. Babak met en pratique le partage des terres et le morcellement des grandes propriétés musulmanes.
 
Révolte anti-fiscale au Tabaristan contre les Tahirides. Un groupe de Zaydites (chiites qui refusent de reconnaître une seule lignée d’imams) réussit à s’implanter autour d’un imam descendant de Hasan, Hassan ibn Zeid qui fonde la dynastie Alavides.
Août
 
Victoire navale de la flotte byzantine, placée sous le commandement du navarque Nasar, sur les Aghlabides à la bataille de Stelai en Italie du sud ; l'expédition maritime byzantine, ponctuée par les victoires de Céphalonie et de Stelai, y rétablit l'autorité byzantine.
Août
 
Prise d'Al-Mukthara (« la choisie »), capitale des Zandj, par le vizir Al-Muwaffaq, demi-frère du calife Al-Mu`tamid. Répression de la révolte des Zandj, esclaves noir des plantations en Irak. Leur chef Ali ben Mohammed est décapité.
Octobre
16/10
Début du règne du calife ‘abbasside al-Mu'tadid (fin en 902). Le nouveau calife transfère la capitale de Samarra à Bagdad1. Les Abbassides s’installent sur la rive orientale de l’Euphrate, où se multiplient les palais et les jardins. La rive occidentale reste le centre économique et le lieu de résidence populaire (quartier al Karkh)..
Avril
20/04
Amr ibn Layth, gouverneur saffaride du Khorasan, est exécuté par le calife à Bagdad.
Juillet
15/07
Le calife Al-Muktafi apprend que le Qarmate Yahya ibn Zikrawayh est tué au combat devant Damas assiégée.
30/07
Le calife Al-Muktafi envoie une armée combattre les Qarmates en Syrie.
Novembre
29/11
Les Qarmates sont battus par les troupes califales à Raqqa.
Janvier
11/01
Les armées du calife entrent dans Fustat. Les Abbassides reprennent l’Égypte et la Syrie aux Toulounides.
Mars
 
Les Qarmates menacent Damas, qui résiste.
Mai
 
Les Qarmates mettent à sac Tibériade.
Octobre
02/10
Les Qarmates prennent Kufa par surprise.
06/10
Victoire de la flotte byzantine d’Himérios dans l’Egée sur les Arabes. À la demande des Abbassides, Léon VI envoie en ambassade Léon Choirosphaktès à Bagdad pour négocier la paix ; elle aboutit à un échange de prisonniers. Défection d'Andronikos Doukas, qui impliqué dans une conspiration, se réfugie à Bagdad.
Janvier
10/01
Les Qarmates sont battus par les troupes du calife abbasside à Al-Qadisiyya. Leur chef Zikrawayh, fait prisonnier, meurt peu après.
Août
14/08
Début du règne de al-Muqtadir, calife ‘abbasside.
Décembre
17/12
Une conspiration dépose le calife al-Muqtadir, jugé trop jeune, et place son cousin le poète lbn al-Mu'tazz ; le chef de la garde turque, l’eunuque Mu'nis remet le calife Muqtadir sur le trône. Déclin du califat abbasside. Les émirs en chef prennent le pouvoir effectif. Profitant de la minorité du nouveau calife, Mu'nis prend le titre d’amir al-umara (Émir des Émirs) et gouverne au nom du prince. Le califat entre dans une longue crise financière dont il ne se relèvera jamais.
 
Pendant que l'émir de Tarse attaque la frontière, les Byzantins lancent une expédition en Mésopotamie et s’emparent de Marach.
Février
 
Le vizir abbasside Mu'nis quitte Bagdad pour l’Égypte, soutenu par 25 navires de la flotte syrienne de Tarse équipés de feu grégeois, commandés par l'eunuque Thamal.
Mars
12/03
La flotte fatimide est anéantie près d'Aboukir par l'escadre syrienne.
Mai
25/05
Mu'nis entre à Fostat avec les renforts de l'armée abbasside.
Juillet
30/07
Le Fatimide Al-Qaim quitte Alexandrie et occupe une nouvelle fois le Fayyoum.
 
Al-Hallaj, grand soufi, est supplicié à Bagdad.
 
Les nomades turcs seldjoukides, sunnites, qui étaient déjà nombreux dans les armées du Califat abbasside s'emparent de Bagdad.
 
La secte des Assassins de religion chiite est fondée en Perse.
Mars
04/03
Après la mort de Saladin à Damas, le sultanat Ayyubide se divise en quatre branches : Égypte, Damas, Alep, Mésopotamie.
 
Jalal ad-Din, chassé de Delhi pour avoir comploté contre son hôte rentre en Iran où il reprend possession de l’héritage de son père en combattant vers l’ouest. Dans le Khorasan et l’Afghanistan, le pays est dépeuplé par l’invasion mongole et ces derniers n’ont même pas installé de garnisons dans les forteresses prises. Djala ad-Din parvient à se faire proclamer sultan par les gouverneurs saljûqides du Kirmân et du Fars, chasse son frère Ghiyâth ed-Dîn d'Ispahan puis attaque l’Azerbaïdjan, prend Tabriz et détrône le souverain Uzbek.
 
Début de la conquête de la Perse par Hulagu, petit-fils de Gengis Khan.
 
établissement de la dynastie mongole des Ilkhanides.
 
Eclatement de l'empire de Tamerlan (Timour Lenk), l'Inde, la Perse et l'Afghanistan gagnent leur indépendance.
Janvier
 
Le Séfévide Chah Ismaïl, désireux de venger la mort de son père et appuyé par les Qizilbash (« têtes rouges », turcs chiites certainement rattachés aux traditions chamaniques) vainc Alwand ibn Yusuf, sultan des Ak Koyunlu, puis son successeur Murad (1503) et entre dans Tabriz où il se proclame Chah.
Mars
11/03
Début du règne d'Ismail Ier, chah de Perse, créateur de la dynastie des Séfévides. Le chiisme devient la religion de la Perse.
Juillet
16/07
Le roi séfévide de Perse Tahmasp livre Bayezid, fils révolté de Süleyman Ier, aux ambassadeurs de l'empire ottoman.
Août
22/08
Couronnement du sévévide Ismaïl II à Qazvin.
Septembre
08/09
Victoire ottomane sur les Perses sur les rives du Kanak. Occupation partielle de la Géorgie.
Décembre
08/12
Victoire ottomane sur les Perses sur les rives de la Koura ; annexion du Chirvan et prise de Derbent par les Ottomans.
Mai
09/05
Bataille des Torches. Victoire des Ottomans sur les Perses sur les bords du Samour, dans la plaine de Derbent. Prise de Bakou.
Juin
29/06
Une ambassade perse passe par Nice pour proposer aux princes chrétiens une alliance contre les Turcs.
Septembre
23/09
Prise de Tabriz par les Ottomans conduit par le grand vizir Özdemiroglu Osman Pacha.
 
Début du règne d'Abbas Ier.
Mars
21/03
Le roi de Perse Chah Abbas doit signer une paix désastreuse avec les Ottomans pour se consacrer à la lutte contre les Ouzbeks. Occupation de la Géorgie, du Chirvan, du Lorestan, de Tabriz avec une partie de l'Azerbaïdjan par l'empire ottoman.
Mars
 
Le shah Abbas Ier de Perse fait d'Ispahan sa capitale.
Novembre
28/11
Abbas Ier prend Bagdad aux Turcs.
Avril
 
Assassinat du gouverneur séfévide de Kandahar Gurgen Khan par le prince afghan Mirwais, qui s’empare du pouvoir. Les Afghans se soulèvent contre le pouvoir perse et forment un État indépendant.
Mars
08/03
Les Afghans sunnites révoltés écrasent l'armée séfévide à Gundabad puis assiègent la capitale Ispahan.
Juillet
18/07
Début d’une Campagne russe contre la Perse.
Octobre
23/10
Reddition d'Ispahan. Les Afghans usurpent la royauté après l'abdication de Chah Huseyin. L’émir afghan Mir Mahmoud se proclame roi de Perse et fonde la dynastie Hotaki.
Janvier
15/01
Ashraf est battu par les troupes de Tahmasp II conduites par Kuli Khan près de Chiraz. Il est tué dans sa fuite et les Afghans Ghilzai sont rejetés hors de Perse.
Juillet
07/07
Nâdir Shâh destitue Tahmsap II et place le fils de celui-ci encore enfant. Il se proclame régent d'Abbas II.
Janvier
27/01
Une assemblée des gouverneurs de province et des notables réunie dans la plaine de Mughan proclame chah de Perse le général turkmène Afchar Nadir après la déposition des derniers séfévides, Tahmasp II et son fils Abbas III.
Octobre
24/10
Prise et destruction de Kerman par les Kadjars5. Lotf Ali Khan, dernier souverain de la dynastie Zand, parvient à fuir mais est capturé près de Bam et exécuté. L’eunuque Kadjar Agha Muhammad se fait proclamer Chah à Téhéran et fonde la dynastie des Kadjars.
Avril
14/04
Début de l'expédition russe en Perse.
Mai
10/05
Prise de Derbent par les Russes.
Juin
13/06
Prise de Bakou par les Russes.
Juin
17/06
Le chah de Perse Agha Muhammad est assassiné par ses serviteurs. Début du règne de Fath Ali Chah, chah de Perse.
Mai
04/05
Traité d’alliance franco-perse de Finckenstein. Le chah envoie un représentant à Tilsit. Cette alliance, dirigée contre les Russes garantit au chah le soutien de Napoléon Ier dans son projet d’invasion du Khorasan, province indienne sous contrôle britannique.
--   
Traité de Finkenstein, conclu entre la Perse et la France au château de Finckenstein.
Mars
12/03
Traité préliminaire britannico-persan qui contraint les Français à quitter la Perse et garantit l’intégrité de celle-ci face à la Russie.
Octobre
31/10
Victoire des Russes de Pyotr Kotlyarevsky à la bataille d'Aslanduz sur les Perses d'Abbas Mirza.
Septembre
15/09
Traité de Gulistan. L’Iran cède à la Russie ses provinces situées au nord de l’Araxe.
Novembre
25/11
Traité britannico-persan définitif conclu à Téhéran sur la base des négociations de sir Harford Jones, alliance défensive et d’assistance mutuelle.
Juillet
16/07
Guerre russo-persane (→ 02/1828).
--   
Début de la guerre russo-perse.
Février
02/02
Traité de Turkmentchaï entre russes et persans.
Décembre
17/12
La Perse signe un engagement avec le Royaume-Uni pour la construction d’un poste de relais du réseau télégraphique installé entre Khanaqin et Bushehr. La possibilité de transmission rapides à travers la Perse transformera l’exercice du pouvoir à l’intérieur du pays. Le télégraphe permettra au chah de contrôler plus étroitement l’activité des autorités provinciales.
Avril
20/04
Déclaration de Bahá’u’lláh à Bagdad d’être la manifestation divine annoncée par le Báb.
Mai
27/05
Le roi d’Afghanistan Dost Mohammad reprend Herat aux mains des Perses depuis 1856, et contraint le khan à la fuite.
Juillet
16/07
Les Constitutionalistes prennent Téhéran ; Mohammad-Ali Shâh est destitué.