Loading...
Loading...
Slovaquie (81 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Belgique - Bénin - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Guatemala - Guinée - Haïti - Hawaï - Hébreux - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Monténégro - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Crimée - Guerre de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période



Juillet
05/07
Cyrille et Méthode arrivent en Grande Moravie et commencent à l'évangéliser.
Août
 
Entrevue de Tulln entre Louis le Germanique et le tsar bulgare Boris Ier qui s'est converti au Christianisme au début de l'année. Les armées franques interviennent en Grande-Moravie conjointement avec les Bulgares. Assiégé au château de Devin, le prince Ratislav doit reconnaitre la suzeraineté franque et contraindre le clergé à renoncer à la liturgie en langue slave instituée par Cyrille et Méthode.
Août
 
Invasion de la Grande-Moravie par Carloman de Bavière.
 
Louis le Germanique tient une assemblée générale à Ratisbonne pour célébrer la victoire de son fils Carloman sur les Moraves. Rastislav roi de Grande-Moravie, détrôné par son neveu Svatopluk, prince de Nitra, est livré aux Francs, jugé par l'assemblée qui le condamne à mort. Louis le Germanique le fait énucléer et le jette en prison où il meurt. Lors de la même assemblée, Méthode est traduit devant un synode présidé par l’archevêque de Salzbourg et condamné à être enfermé dans un monastère bavarois.
Août
 
Le roi de Moravie Svatopluk est arrêté par les Bavarois et emprisonné. Lors d’une révolte qui éclate en Grande Moravie contre le lieutenant général mis en place par le duc de Bavière Carloman, les Bavarois font sortir Svatopluk de prison et tentent de l’utiliser pour réprimer les rebelles. Svatopluk déserte et se met à la tête de ses compatriotes contre les armées bavaroises, l’emporte et rend l’indépendance à la Moravie.
Juillet
 
Traité de Forchheim entre Louis le Germanique et Svatopluk de Grande Moravie. La Moravie accepte la suzeraineté des Francs et le paiement d'un tribut, mais son indépendance est confirmée.
Juin
 
Lettre du pape Jean VIII au roi de Moravie qui condamne la liturgie en langue slavone. Méthode est convoqué à Rome pour se justifier. Il s'y rend et est confirmé dans sa fonction d’archevêque. La Grande-Moravie entre sous la protection du Saint-Siège.
Avril
06/04
Mort de Méthode, qui avait désigné pour lui succéder comme archevêque de Sirmium, Gorazd, né en Moravie. Le pape Étienne V, sous l'influence de Wiching, l'évêque allemand de Nitra, condamne à nouveau la liturgie slavone. Une violente réaction anti-byzantine éclate dans le pays. Les missionnaires francs poussent les disciples de Méthode hors de Moravie, ou les vendent comme esclaves. Naoum et Clément se réfugient chez les Bulgares où ils sont bien accueillis par Boris à Preslav, d’autres passent à Ohrid en Macédoine et en Dalmatie où ils établissent le slavon.
Juillet
 
Arnulf de Carinthie envahit la Grande-Moravie. Il fait alliance avec les Magyars contre le prince morave Svatopluk.
 
Début du règne de Mojmír II, roi de Grande-Moravie. Une guerre éclate entre les fils de Svatopluk pour sa succession.
Juillet
15/07
Spytihnev et Vratislav Přemyslide, princes de Bohême, prêtent serment de fidélité à Arnulf de Germanie au Reichstag de Ratisbonne.
 
Guerre civile en Grande-Moravie entre Mojmír II et son frère Svatopluk. Intervention du roi Arnulf de Carinthie qui renvoie les troupes du margrave d'Ostmark Aribo et de Liutpold de Bavière.
 
Les Magyars d’Árpád prennent la Slovaquie et envahissent la Grande-Moravie, qui est anéantie.
 
La Grande-Moravie s'effondre sous les coups des Magyars. Le roi de Moravie Mojmír II est tué au combat, sa capitale est détruite.
Avril
03/04
Un décret du roi de Bohême Charles IV décide la construction de la « Nouvelle Ville » de Prague, la plus grande opération d'urbanisme du Moyen Âge.
 
La construction en pierre du pont Charles débute à Prague.
Décembre
 
L’empereur Rodolphe II abandonne Vienne protestante pour Prague, ouvrant la voie à des rivalités politiques grandissante.
Juin
29/06
Couronnement de Ferdinand II comme roi de Bohême à la cathédrale Saint-Guy à Prague.
Mai
23/05
Défenestration de Prague(→ 24/10/1648). Le comte de Thurn et des nobles protestants de Bohême rencontrent, au Hradschin de Prague, les représentants du roi Matthias et leur reprochent d'avoir fermé 2 temples protestants en terrain catholique, à Broumov et Hrob, en dépit du Majestätsbrief. La querelle s'envenime et les gouverneurs Slavata et Martinic sont défenestrés, sans dommage..
Novembre
09/11
Bataille de Lomnitz (en Bohême méridionale). Les bohémiens défont les impériaux commandés par le comte de Bucquoy.
Mars
20/03
Dans l'Empire germanique, à la mort de l'empereur Matthias, c'est son cousin Ferdinand II, roi de Bohême depuis 1617, et de Hongrie depuis 1618, qui prend sa succession.
Avril
30/04
Rébellion de Wallenstein contre les États de Moravie.
Mai
29/05
Prise de Laa an der Thaya par les troupes bohémiennes commandées par Heinrich Matthias von Thurn.
Juin
06/06
Les troupes fédérées de Bohême, sous les ordres de Heinrich Matthias von Thurn sont devant Vienne.
10/06
Bataille de Sablat (Bohême méridionale). L'armée bohémienne commandée par Ernst von Mansfeld est défaite par les impériaux sous les ordres de Bucquoy.
Août
19/08
Destitution de Ferdinand II de la couronne élective par les États de Bohême.
20/08
Traité d'alliance militaire entre le prince de Transylvanie Gabriel Bethlen et les États de Bohême.
25/08
Élection de l'Électeur Palatin Frédéric V par les États de Bohême en tant que roi de Bohême.
Octobre
14/10
Siège et prise de Pressburg (aujourd'hui Bratislava). C'est une défaite des forces impériales commandées par Rudolf von Tiefenbach par Gabriel Bethlen.
24/10
Bucquoy défend Vienne d'une attaque bohémienne dirigée par Heinrich Matthias von Thurn (→ 26/10).
Novembre
04/11
Couronnement de Frédéric V comme roi de Bohême dans la chapelle Saint-Venceslas de Prague.
26/11
Vienne est à nouveau assiégée par Heinrich Matthias von Thurn.
Juin
06/06
Ferdinand II charge Maximilien de Bavière d'appliquer ses décisions en Bohême.
Juillet
12/07
Les forces impériales commandées par Charles de Bucquoy écrasent les troupes bohémiennes et palatines menées par Heinrich Matthias von Thurn, non loin de Vienne.
31/07
La paix d'Ulm, conclue avec la médiation de la France, prévoit la cessation des combats entre la Ligue catholique et l'Union évangélique.
Novembre
08/11
Bataille de la Montagne Blanche près de Prague. Les forces impériales et bavaroises combinées sous le haut commandement du comte de Tilly, battent l'armée palatine sous les ordres de Christian d'Anhalt-Bernbourg.
09/11
Frédéric V s'enfuit de Prague avec toute sa famille.
Mai
07/05
Prise de Pressburg par Charles de Bucquoy.
21/05
Exécution à Prague de 22 membres de la noblesse tchèque impliqués dans le soulèvement de la Bohême.
Octobre
05/10
Bataille de Tyrnau Défaite des troupes impériales commandées par Rudolf von Tiefenbach, par celles de Gabriel Bethlen.
Novembre
15/11
Prise de Prague par l'armée saxonne commandée par Hans Georg von Arnim.
Mai
17/05
Wallenstein investit Prague.
Mars
06/03
Bataille de Jankau (Jankov, sud-est de Prague). Les Suédois de Lennart Torstenson mettent en échec les Impériaux sous les ordres du comte Johann von Görz et de Jean de Werth.
Octobre
01/10
Victoire de la Prusse sur l’Autriche à la bataille de Lobositz, en Bohême.
Mai
06/05
La bataille de Prague voit la victoire des Prussiens sur les Autrichiens et les Russes.
Mars
14/03
La Slovaquie de Jozef Tiso proclame son indépendance, et devient un État satellite de l'Allemagne nazie.
--   
Convoqué à Berlin dans la nuit du 14 au 15 mars, Emil Hácha est contraint sous la menace de « remettre avec une pleine confiance le pays tchèque entre les mains du Führer ». Soutenue par Hitler, la Slovaquie de Mgr Jozef Tiso proclame son indépendance.
15/03
La Tchécoslovaquie est envahie par l'Allemagne nazie, qui forme le protectorat de Bohême-Moravie.
--   
L’Allemagne occupe la Bohême et la Moravie et instaure le Protectorat de Bohême-Moravie (Zerschlagung der Rest-Tschechei). Chamberlain condamne la violation des accords de Munich par l’Allemagne et revient sur la politique d’apaisement.
16/03
Manifestations pro-tchécoslovaques en Roumanie à la suite de l’entrée des Allemands à Prague.
17/03
La Hongrie occupe la Ruthénie subcarpathique.
23/03
Guerre slovaquo-hongroise (→ 26/03). La Slovaquie cède Stakčín et Sobrance à la Hongrie.
Juin
22/06
La Slovaquie est intégrée économiquement au Reich.
Juillet
26/07
Eichmann ouvre le Bureau de l'émigration juive de Prague.
Novembre
24/11
Répression féroce de la Gestapo à la suite de l'insurrection étudiante de Prague. 120 étudiants sont fusillés. Déportation et prison pour nombre d'autres.
Juillet
09/07
Création du Gouvernement provisoire tchécoslovaque, reconnu par le gouvernement britannique le 18 juillet. Le Comité central de la Résistance intérieure tchèque formé au début l’année entre en contact avec Londres, où Edvard Bene¨ reprend le titre de président et forme un gouvernement en exil avec Jan Masaryk et Mgr Sramek.
21/07
Le gouvernement tchèque en exil s'installe à Londres.
Juin
23/06
La Slovaquie déclare la guerre à l'URSS.
Novembre
25/11
Le pacte anti-Komintern est renouvelé pour 5 ans à Berlin. Les pays signataires sont l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie, la Finlande, le Danemark, la Bulgarie, la Croatie, l'Espagne, le Mandchoukouo et le Gouvernement national réorganisé de la République de Chine.
Mars
13/03
Eichmann commence la préparation pour l'évacuation des Juifs slovaques.
Mai
27/05
Des résistants tchèques blessent mortellement Reinhard Heydrich, le Reichsprotektor de Bohême-Moravie, chef SS exécutant d'une main de fer les directives d'Hitler.
Juin
04/06
Heydrich meurt des blessures subies lors de l'attentat du 27 mai (°1904). Beau, courageux, sportif (c'était un escrimeur de niveau olympique et un pilote accompli), musicien de talent, Reinhard Heydrich incarnait l'Aryen parfait tel que le rêvaient les idéologues nazis. C'était aussi un homme totalement impitoyable, parfaitement amoral et d'une ambition illimitée. Intelligent et travailleur, capable à l'occasion d'utiliser d'autres méthodes que la répression brutale si cela servait ses desseins, il était avant tout soucieux d'efficacité. Il avait déjà réuni d'immenses pouvoirs entre ses mains. S'il n'avait pas été tué dans cet attentat, il n'est pas certain qu'il aurait supporté encore longtemps d'être sous l'autorité de Himmler.
10/06
A titre de représailles contre la mort de Heydrich, les Allemands massacrent entièrement la population du village de Lidice, soit 340 personnes. La répression se poursuivra durant tout l'été, et fera au total environ un millier de morts.
Mai
 
En prévision de la visite du CICR à Theresienstadt, Eichmann ordonne de vastes travaux d'embellissement du camp.
Juin
06/06
Mordowicz et Rosin, arrivés à Bratislava, confirment au Conseil juif que l'extermination des Juifs de Hongrie a commencé à Auschwitz-Birkenau.
Mai
06/05
Début de l'offensive sur Prague par l'Armée Rouge.
09/05
Libération de Prague par l'Armée rouge.
10/05
A Pilsen, Konrad Henlein, le chef des nazis des Sudètes, emprisonné, s'ouvre les veines.
Février
12/02
Coup de Prague (→ 25/02). Le Parti communiste prend le contrôle de la Tchécoslovaquie après que son président Edvard Bene¨ a accepté le renvoi de tous les ministres non communistes.
25/02
Coup de force des communistes de Klement Gottwald qui évincent tous les autres partis du gouvernement tchécoslovaque à Prague.
Juin
07/06
Edvard Bene¨ démissionne, après le coup de Prague, la Tchécoslovaquie devient un État communiste.
Juin
12/06
Les pays de l'Est (Tchécoslovaquie, Pologne, Hongrie, RDA, etc.) sauf la Roumanie, rompent leurs relations diplomatiques avec Israël pour protester contre l'annexion de territoires lors de la Guerre des 6 jours.
Mai
30/05
Novotny et plusieurs de ses amis politiques sont exclus du Présidium (bureau politique) du PCT.
Août
21/08
Invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie pour mettre fin aux réformes.
Janvier
01/01
La Tchécoslovaquie devient une fédération.
16/01
Jan Palach, étudiant à Prague, s’immole par le feu Place Venceslas pour protester contre l’invasion de la République socialiste tchécoslovaque par l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1968 ; il meurt le 19 janvier. Son suicide, suivi de celui de Jan Zajíc le 25 février, symbolise aux yeux du monde la résistance désespérée du peuple tchécoslovaque face à l’oppression82. Les troupes soviétiques sont rejointes par des conseillers civils et militaires qui viennent encadrer la politique de « Normalisation ».
Mars
28/03
Des manifestations anti-soviétiques se déroulent en Tchécoslovaquie.
Avril
17/04
Alexander Dubček est évincé et remplacé par Gustáv Husák à la tête du parti communiste tchécoslovaque. La Normalisation en Tchécoslovaquie commence. Husák annule les réformes du Printemps de Prague, à l’exception de la promesse d’une constitution fédérale qui est appliquée.
Mars
06/03
Alexander Dubček est suspendu du Parti communiste tchécoslovaque.
Juin
08/06
Premières élections législatives libres en Tchécoslovaquie depuis 1945.
Mai
01/05
L'Union européenne accueille dix nouveaux membres (Chypre, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie). Elle compte désormais vingt-cinq États membres (deux autres suivront, le 1er janvier 2007, la Bulgarie et la Roumanie), cent quatre-vingt-huit régions, quatre cent cinquante millions de citoyens, et vingt langues officielles (sans compter les langues et dialectes régionaux, non reconnus à égalité dans chaque État membre).