Loading...
Loading...

LISTE EN COURS

84 - Big Sky - Saison 183 - Loki - Saison 182 - This is us - Saison 581 - Home Before Dark - Saison 180 - Mare of Easttown
84 - Big Sky - Saison 1

Détectives privés, Cassie Dewell et Cody Hoyt s’associent à Jenny Hoyt, ex-flic et ex-épouse de Cody, pour rechercher deux s½urs enlevées par un chauffeur routier sur une route secondaire du Montana

83 - Loki - Saison 1

La nouvelle série Disney+ Original des studios Marvel « Loki » se déroule après les événements relatés dans AVENGERS: ENDGAME. Elle met en scène le dieu de la malice juste après qu’il se soit affranchi de son frère Thor.

Une petite aparté dans l'univers MCU qui permet de suivre les pérégrinations de Loki dans une sorte de multivers psychédélique.

Si j'étais un peu distant au début, du fait que je n'ai jamais trop eu d'accroche avec le personnage (hormis le moment où il se fait défoncé par Hulk), au final, ça passe. C'est pas la meilleure série de l'année, mais elle fait bien son job et m'a permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

82 - This is us - Saison 5

Kate, Kevin et Randall célèbrent leur 40e anniversaire de naissance. Alors que les deux premiers retrouvent Rebecca et Miguel durant la pandémie, Madison a peur pour ses enfants après une chute. Randall rassure Kevin par téléphone. Toby conseille Miguel. Dans le passé, William décide que Randall a droit à une vraie famille.

Comme à chaque saison, j'ai du mal à avoir un avis.

Globalement, c'est bon. Et il y a de très bons moments, trés forts émotionnellement. Par contre, il y a une petite touche de trop politiquement correct qui m'agace car elle n'apporte rien à l'histoire qui se suffit à elle-même.

Bref, je vais dire que j'ai bien aimé malgré tout, rien que pour les petits moments d'émotions que cette saison a pu me donner.

81 - Home Before Dark - Saison 1

Fraîchement débarquée avec sa famille dans la petite ville où son père a grandi, Hilda Lisko, une journaliste en herbe de neuf ans passionnée par la recherche de la vérité, tente de prouver qu'une prétendue mort accidentelle survenue peu de temps après leur arrivée est en réalité un meurtre. Exhumant au passage une affaire vieille de plusieurs décennies que toute la ville a pris soin d'enterrer. Son père y compris.

80 - Mare of Easttown

Tandis que sa vie va à vau-l'eau, une détective d'une petite ville de Pennsylvanie enquête sur un meurtre.

C'est plutôt bien réalisé, le jeu des acteur est vraiment bon et l'ensemble de l'histoire est suffisamment bien ficelé pour être parvenu à me tenir en haleine durant les 7 épisodes bien glauque à souhait.

Au final, un bon thriller qui vaut le détour.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

79 - Fortitude - Saison 178 - Mixte - Saison 177 - Adèle76 - Les rivières pourpres - Saison 3 75 - Black Summer - Saison 2
81 - Home Before Dark - Saison 1

Fraîchement débarquée avec sa famille dans la petite ville où son père a grandi, Hilda Lisko, une journaliste en herbe de neuf ans passionnée par la recherche de la vérité, tente de prouver qu'une prétendue mort accidentelle survenue peu de temps après leur arrivée est en réalité un meurtre. Exhumant au passage une affaire vieille de plusieurs décennies que toute la ville a pris soin d'enterrer. Son père y compris.

80 - Mare of Easttown

Tandis que sa vie va à vau-l'eau, une détective d'une petite ville de Pennsylvanie enquête sur un meurtre.

C'est plutôt bien réalisé, le jeu des acteur est vraiment bon et l'ensemble de l'histoire est suffisamment bien ficelé pour être parvenu à me tenir en haleine durant les 7 épisodes bien glauque à souhait.

Au final, un bon thriller qui vaut le détour.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

79 - Fortitude - Saison 1

A Fortitude, une petite ville au c½ur de l'Arctique jusqu'ici tranquille, les habitants sont secoués par le meurtre violent d'un scientifique britannique. Le shérif local Dan Anderssen mène l'enquête avec le détective anglais Milton Caldwell.

78 - Mixte - Saison 1

En septembre 1963, le Lycée Voltaire devient mixte et accueille des filles pour la première fois de son histoire : c’est le début d’une nouvelle ère. Elles sont 11 au total pour une centaine de garçons : une vraie révolution. En situant l’action dans un lycée – le lieu de l’ébullition hormonale par excellence ! - Mixte apporte un éclairage différent sur des thématiques très actuelles. Adultes et adolescents vont se chercher, parfois se trouver et apprendre à vivre ensemble dans le quotidien de ce lycée à l’aube de mai 68

Une petite série fran_aise sans prétention mais trés agréable et qui fait bien son job.

La réalisation est bonne, le jeu des acteurs l'est tout autant, du moins suffisamment pour les personnages soient vraiment attachants. Si l'on peut émettre certaines remarques quant à la caricature qui est faite de cette France de 1963, le bon dans le temps est rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

77 - Adèle

Adèle Zimmer, psychologue dont le fils a disparu 6 mois auparavant, est engagée comme consultante à la police fédérale pour résoudre des cas de disparitions inquiétantes. Elle doit faire équipe avec l'inspecteur Luca Dosco.

76 - Les rivières pourpres - Saison 3

Le commissaire Pierre Niémans et le lieutenant Camille Delaunay, plus soudés que jamais après une série d’enquêtes sombres, complexes et nerveuses, sont une nouvelle fois appelés aux quatre coins de la France. Explosif et inséparable, ce tandem de choc plongera dans des univers inédits, qui réveilleront chez eux de douloureux secrets, qu’ils pensaient enterrés à jamais.

75 - Black Summer - Saison 2

En pleine apocalypse zombie, charognards enragés et milices brutales affrontent de nouveaux défis, les morts et des hordes d'individus désespérés. L'hiver sera long...

J'avais bien aimé la première saison, qui m'avait surpris par son rythme et sa noirceur, bien loin des séries de zombies à l'eau de rose... La seconde saison est venue confirmer la chose.

Le montage est parfois surprenant, mais au final, ça apporte une petite touche qui apporte beaucoup à l'atmosphère anxiogène générale. Le tout est vraiment efficace et sans concession...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

74 - Bosh - Saison 773 - The Handmaid's Tale - Saison 472 - Lupin - Saison 1 (b)71 - Intergalactic - Saison 170 - Snowfall - Saison 4
76 - Les rivières pourpres - Saison 3

Le commissaire Pierre Niémans et le lieutenant Camille Delaunay, plus soudés que jamais après une série d’enquêtes sombres, complexes et nerveuses, sont une nouvelle fois appelés aux quatre coins de la France. Explosif et inséparable, ce tandem de choc plongera dans des univers inédits, qui réveilleront chez eux de douloureux secrets, qu’ils pensaient enterrés à jamais.

75 - Black Summer - Saison 2

En pleine apocalypse zombie, charognards enragés et milices brutales affrontent de nouveaux défis, les morts et des hordes d'individus désespérés. L'hiver sera long...

J'avais bien aimé la première saison, qui m'avait surpris par son rythme et sa noirceur, bien loin des séries de zombies à l'eau de rose... La seconde saison est venue confirmer la chose.

Le montage est parfois surprenant, mais au final, ça apporte une petite touche qui apporte beaucoup à l'atmosphère anxiogène générale. Le tout est vraiment efficace et sans concession...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

74 - Bosh - Saison 7

Réveillon 2019. Tandis que Los Angeles fait la fête, un feu se déclare dans un appartement de Hollywood Est, faisant plusieurs victimes dont une petite fille de dix ans. Quand il est établi que l’incendie est d’origine criminelle, l’inspecteur Harry Bosch arrive sur les lieux, mais son équipier, l’inspecteur Jerry Edgar, est absent

Un beau final, à l'image de la série dans son ensemble. En deux mot... simple et efficace. Et encore une fois, ça le fait.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

73 - The Handmaid's Tale - Saison 4

Grièvement blessée par balle suite à l’évasion spectaculaire d’une cinquantaine d’enfants à destination du Canada, le destin de June est plus que jamais incertain…

Une belle série dont le premier opus m'avait vraiment touché, mais qui, au fil des saisons, finit par devenir non seulement redondante, mais également grotesque. L'idée y est. Mais ça verse trop dans le SJW, avec d'un côté, les méchants hommes blancs puritains, racistes, sexistes, sans âme. De l'autre, les gentils cosmopolites, universalistes, LGBT et consorts... Le tout sans aucune nuance. Et c'est absence de nuance qui me pèse. Le fascisme, même féministe, reste un fascisme...

Bref, j'ai aimé car je souscris au fond, mais j'ai vraiment du mal avec la forme.

72 - Lupin - Saison 1 (b)

Fini de jouer. En voulant se venger de Pellegrini, Assane a détruit sa propre famille. Acculé, il est contraint d’élaborer un nouveau plan pour éliminer Pellegrini. Quitte à se mettre en danger.

La première partie était plutôt sympa et récréative. Mais cette 2 éme partie m'est apparue complètement incohérente, tirée par les cheveux. Un jeu des acteurs globalement moyen. Un scénario ridicule. De fait, j'ai le sentiment de regarder une très mauvaise série de TF1. Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

71 - Intergalactic - Saison 1

Pilote galactique intrépide, à qui on a arraché sa brillante carrière après une condamnation à tort pour trahison, Ash Harper est envoyée en exil dans une colonie pénitentiaire. En chemin, les autres prisonniers provoquent une mutinerie et prennent le contrôle du vaisseau de transfert. La leader de la mafia Tula Quik a l’intention de rejoindre le monde libre - Arcadia - avec sa bande, et Ash, la seule pilote qui peut les y amener, est contrainte de se joindre à eux dans leur fuite vers une galaxie lointaine et un avenir incertain.

Une série que j'ai regardé par hasard à reculons. A ma grande surprise, ça passe tranquille.

Certes, ce n'est pas forcement la série de l'année. C'est en effet un peu trop convenu et largement prévisible. Mais globalement, ça tient bien la route et ce n'est pas désagréable.

Bref, j'ai bien aimé.

70 - Snowfall - Saison 4

Entré dans le marché fructueux de la cocaïne il y a plusieurs années, Franklin Saint continue sa folle ascension dans le trafic de drogue. Toujours plus de stupéfiants, toujours plus d’argent, mais surtout plus d’ennemis, le jeune homme ne cesse d’agrandir son empire en prenant des décisions dangereuses, risquant à tout moment de mettre le feu aux poudres

Ultime saison d'une belle série bien violente et sans concession.

Le jeu des acteurs est toujours aussi bon, la réalisation toujours aussi soignée et l'histoire toujours aussi prenante. Le tout est plutôt bien rythmé et sans longueurs inutiles. Au final, j'ai passé encore une fois un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

69 - The Walking Dead - Saison 10 (c)68 - I Know This Much Is True67 - Panic - Saison 166 - Ragnarök - Saison 265 - Lucifer - Saison 5 (b)
71 - Intergalactic - Saison 1

Pilote galactique intrépide, à qui on a arraché sa brillante carrière après une condamnation à tort pour trahison, Ash Harper est envoyée en exil dans une colonie pénitentiaire. En chemin, les autres prisonniers provoquent une mutinerie et prennent le contrôle du vaisseau de transfert. La leader de la mafia Tula Quik a l’intention de rejoindre le monde libre - Arcadia - avec sa bande, et Ash, la seule pilote qui peut les y amener, est contrainte de se joindre à eux dans leur fuite vers une galaxie lointaine et un avenir incertain.

Une série que j'ai regardé par hasard à reculons. A ma grande surprise, ça passe tranquille.

Certes, ce n'est pas forcement la série de l'année. C'est en effet un peu trop convenu et largement prévisible. Mais globalement, ça tient bien la route et ce n'est pas désagréable.

Bref, j'ai bien aimé.

70 - Snowfall - Saison 4

Entré dans le marché fructueux de la cocaïne il y a plusieurs années, Franklin Saint continue sa folle ascension dans le trafic de drogue. Toujours plus de stupéfiants, toujours plus d’argent, mais surtout plus d’ennemis, le jeune homme ne cesse d’agrandir son empire en prenant des décisions dangereuses, risquant à tout moment de mettre le feu aux poudres

Ultime saison d'une belle série bien violente et sans concession.

Le jeu des acteurs est toujours aussi bon, la réalisation toujours aussi soignée et l'histoire toujours aussi prenante. Le tout est plutôt bien rythmé et sans longueurs inutiles. Au final, j'ai passé encore une fois un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

69 - The Walking Dead - Saison 10 (c)

Six nouveaux épisodes sensés conclure la Saison 10 et dont je n'ai pas réussi à comprendre l'utilité.

68 - I Know This Much Is True

Le destin de deux frères jumeaux, Dominick et Thomas Birdsey, dans l'Amérique de la seconde moitié du XXème siècle.

Une bien belle série, d'une noirceur certaine mais d'où surgissent quelques beaux et lumineux moments, qui m'a totalement surpris, tant dans l’écriture, la mise en scène et le jeu de ses acteurs incroyables.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

67 - Panic - Saison 1

Dans un petit village de campagne éloigné de tout, chaque année les plus âgés risquent leur vie dans un jeu illégal qui peut leur faire gagner beaucoup, beaucoup d'argent, et leur permettre de partir. Des juges anonymes lancent une série de défis aux compétiteurs qui les confrontent à leurs plus grandes peurs. Ils sont 47 au départ de la course, il n'en restera plus qu'un à la fin...

Ce n'est certes pas la série de la décennie. Globalement, il s'agit d'un teen-movie comme tant d'autre, un peu convenue et plutôt prévisible.

Mais j'ai trouvé qu'elle fait bien son job. C'est fluide, bien ficelé et suffisamment efficace pour m'avoir permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai bien aimé.

66 - Ragnarök - Saison 2

Un chaos mythique et un désastre environnemental se profilent tandis que Magne a besoin d'aide contre des ennemis colossaux et se heurte aussi à son frère, ingérable.

65 - Lucifer - Saison 5 (b)

La venue de Dieu va totalement chambouler Lucifer, dont le coeur balance entre prendre son père dans ses bras ou lui balancer en pleine figure ses quatre vérités. Le Seigneur des Enfers ne sait pas comment agir avec son père dans les pattes. Mais la présence de Dieu sur Terre va finalement rapprocher les deux hommes, dont les non-dits les empêchaient de vraiment se parler

Rien d'exceptionnel en soi, mais ce dernier opus vaut vraiment la peine d'être visionné, rien que pour le charisme de Tom Ellis. n poil plus mélodramatique que les autres saisons, mais c'est bien ficelé, ça roule bien...

Bref, j'ai bien aimé

64 - The Nevers - Saison 163 - Shameless - Saison 1162 - Dead Still - Saison 161 - Love, Death + Robots - Saison 160 - Jupiter Legacy - Saison 1
66 - Ragnarök - Saison 2

Un chaos mythique et un désastre environnemental se profilent tandis que Magne a besoin d'aide contre des ennemis colossaux et se heurte aussi à son frère, ingérable.

65 - Lucifer - Saison 5 (b)

La venue de Dieu va totalement chambouler Lucifer, dont le coeur balance entre prendre son père dans ses bras ou lui balancer en pleine figure ses quatre vérités. Le Seigneur des Enfers ne sait pas comment agir avec son père dans les pattes. Mais la présence de Dieu sur Terre va finalement rapprocher les deux hommes, dont les non-dits les empêchaient de vraiment se parler

Rien d'exceptionnel en soi, mais ce dernier opus vaut vraiment la peine d'être visionné, rien que pour le charisme de Tom Ellis. n poil plus mélodramatique que les autres saisons, mais c'est bien ficelé, ça roule bien...

Bref, j'ai bien aimé

64 - The Nevers - Saison 1

Dans les dernières années de l’époque victorienne, la ville de Londres est assaillie par les "Touchées" : des personnes (principalement des femmes) qui se retrouvent soudainement dotées d’aptitudes extraordinaires. Certaines sont charmantes, d’autres très dérangeantes... Amalia True, une mystérieuse veuve au coup de poing un peu trop facile, et Penance Adair, une jeune et brillante inventrice, sont toutes deux à la tête de cette élite. Elles créent alors un foyer pour les "Touchées", tout en combattant les forces de Mal, pour faire de la place à celles et ceux que l'Histoire, telle que nous la connaissons, aimerait oublier…

Globalement, l'idée est bonne. C'est en outre plutôt bien interprété et réalisé. Mais il m'a manqué un truc. Un je ne sais quoi qui m'aurait permis d'accrocher vraiment. Sans parler du dernier épisode, totalement WTF et qui gache, à mon avis, l'ensemble.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

63 - Shameless - Saison 11

Alors que Frank affronte sa propre mortalité et ses liens familiaux au cours de ses années crépusculaires liées à l’alcoolisme et à la drogue, Lip se débat avec la perspective de devenir le nouveau patriarche de la famille. Les nouveaux mariés, Ian et Mickey, sont en train de déterminer les règles et les responsabilités d'une relation à long terme, tandis que Deb embrasse sa vie de mère célibataire. Carl trouve une nouvelle carrière improbable dans les forces de l'ordre et Kev et Vee ont du mal à savoir s'il faut rester ou non dans le South Side

Et voilà… ultime saison, qui permet à cette série de finir en beauté.

Certes, je regrette un embourgeoisement de la famille Gallagher depuis quelques saisons déjà. C’est moins trash, mais ça reste loufoque. Et surtout, c’est plein de belles émotions et un beau final attendu et pourtant absolument pas larmoyant.

Bref, encore une fois, j’ai vraiment beaucoup aimé.


Globalement, Shameless est une série qui aura compté pour moi. Un casting efficace, des histoires complétement barrées, des personnages aussi énervant qu’attachants… Cela a été pour moi un vrai plaisir... Merci à cette belle famille de tarés pour tous ces bons moments… Et je garderai le souvenir de ces mots prononcés par Frank… Have a good time !!!

62 - Dead Still - Saison 1

Dans les années 1880, en Irlande, à l’époque victorienne de la photographie post-mortem, Brock Blennerhasset, un photographe spécialisé dans les portraits des morts, s'intéresse aux meurtres de ses clients.

L'idée est intéressante. De bons acteurs , un bon scénario mais une mise en scène qui manque un peu de peps et qui traine parfois en longueur.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

61 - Love, Death + Robots - Saison 1

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l'enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d'animation déconseillés aux âmes sensibles.

Originale et surprenante, cette série d’animation anthologique est une véritable vraiment pas mal ! Cet ensemble de dix-huit court métrages divers et variés propose différents styles d’animation qui font bien leur job. L’écriture plus que plaisante nous raconte d’amusantes, d’angoissantes et terrifiantes histoires d’amour, de mort et de robots, souvent « trash », mais particulièrement captivantes. Visuellement et scénaristiquement aboutie, Love, Death & Robots, qui se distingue des autres ½uvres d’animation, se révèle comme une petite expérience télévisuelle à vivre.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

60 - Jupiter Legacy - Saison 1

Tandis que la première génération de super-héros au monde est vénérée, la suivante a du mal à rester à la hauteur des exploits légendaires de ses parents.

Une série dont je n’attendais pas forcement quelque chose et qui, au final, fait plutôt bien son job.

Certes, cette saison 1 n’a pas le punch de certaines séries de super-héros (The Boys, Daredevil…). Elle est tout ce qu’il y a de plus lisse, ce qui fait que ça traine parfois en longueur un peu inutilement. Toutefois, elle comporte certaines bonnes idées (notamment la double time-line) qui m’ont permis de passer globalement un bon moment.

Bref, j'ai plutôt bien aimé et j'attends la Saison 2 avec une certaine impatience histoire de voir ce que cela pourra donner...

59 - Bloodlands - Saison 158 - Coyote - Saison 157 - Tin Star - Saison 356 - HPI - Saison 155 - 36 15 Monique - Saison 1
61 - Love, Death + Robots - Saison 1

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l'enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d'animation déconseillés aux âmes sensibles.

Originale et surprenante, cette série d’animation anthologique est une véritable vraiment pas mal ! Cet ensemble de dix-huit court métrages divers et variés propose différents styles d’animation qui font bien leur job. L’écriture plus que plaisante nous raconte d’amusantes, d’angoissantes et terrifiantes histoires d’amour, de mort et de robots, souvent « trash », mais particulièrement captivantes. Visuellement et scénaristiquement aboutie, Love, Death & Robots, qui se distingue des autres ½uvres d’animation, se révèle comme une petite expérience télévisuelle à vivre.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

60 - Jupiter Legacy - Saison 1

Tandis que la première génération de super-héros au monde est vénérée, la suivante a du mal à rester à la hauteur des exploits légendaires de ses parents.

Une série dont je n’attendais pas forcement quelque chose et qui, au final, fait plutôt bien son job.

Certes, cette saison 1 n’a pas le punch de certaines séries de super-héros (The Boys, Daredevil…). Elle est tout ce qu’il y a de plus lisse, ce qui fait que ça traine parfois en longueur un peu inutilement. Toutefois, elle comporte certaines bonnes idées (notamment la double time-line) qui m’ont permis de passer globalement un bon moment.

Bref, j'ai plutôt bien aimé et j'attends la Saison 2 avec une certaine impatience histoire de voir ce que cela pourra donner...

59 - Bloodlands - Saison 1

Tom Brannick est un détective de la police nord-irlandaise, surnommé le " Noir irlandais ". Après avoir relié une lettre de suicide à une affaire, une chasse à l'homme débute à l'encontre du policier par un assassin redoutable...

Un thriller britannique, James Nesbitt dans le rôle principal... tout était réuni pour que je passe un bon moment... Mais, si c'est plutôt bien mené, j'ai trouvé ça long... trop long... Vraiment... Heureusment que la série ne compte que 4 épisodes, car je ne sais pas si j'aurai survécu à la platitude du rythme.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

58 - Coyote - Saison 1

Après 32 ans en tant qu’agent de patrouille frontalière des États-Unis, Ben Clemens décide de prendre sa retraite. Mais la découverte d’un tunnel secret utilisé pour acheminer des marchandises du Mexique au marché noir, bouscule ses projets. Il se retrouve alors pris au piège et est forcé de travailler pour un homme à la tête d’un réseau criminel, qu’il a cherché à expulser durant toute sa carrière. Désormais exposé à la vie de l’autre côté du mur, Ben commence à remettre en question sa vision du monde, défiant son idéologie, sa loyauté et ses valeurs.

Alors, globalement, c'est plutôt bon... Mais si je n'ai rien à redire de la réalisation et du jeu des acteurs, l'histoire manque à mon goût d'originalité. J'ai eu l'impression d'un déjà-vu. Du coup, pas de surprise et cela m'est apparu long, trés long (même s'il n'y a que 6 épisodes).

Bref, si j'ai aimé, c'est sans plus et uniquement du fait de la présence de Mickael Chiklis (The Sheild).

57 - Tin Star - Saison 3

Rattrapés par leur passé, Jack, sa femme Angela et sa fille Anna sont de retour en Angleterre à Liverpool pour se venger. Cette quête meurtrière les forcera à faire face à l’inévitable réalité sur qui ils sont réellement.

Personne ne reviendra sur le fait que Tim Roth est un grand mais, au final, c'est tout ce que je retiendrai de cette ultime saison.

C'est trés lent, limite ennuyeux, bien souvent invraisemblable et globalement super alambiqué.

Bref, je n'ai que moyennement aimé.

56 - HPI - Saison 1

Morgane, 38 ans, 3 enfants, 2 ex, 5 crédits, 160 de QI et une bonne dose d’insoumission, va voir son destin de femme de ménage chamboulé lorsque ses capacités hors norme sont repérées par la police qui lui propose un poste de consultante… Problème : Morgane déteste les flics !

Bon... Je suis venu, j'ai vu et je suis repartu...

Une série "policière" TF1 classique : Scénario écrit par des collégiens, dialogues nuls, situations invraisemblables, direction d'acteurs lamentable, aucun réalisme procédural. De fait, j'ai juste eu l'impression qu'il s'agissait là de faire concurrence à Capitaine Marleau... mais sans jamais y parvenir.

Bref, j'ai pas aimé.

55 - 36 15 Monique - Saison 1

Dans la France du début des années 80 encore empreinte des années Giscard, Simon, Tony et Stéphanie incarnent une nouvelle génération prête à tout pour s’approprier cette nouvelle décennie sans pour autant savoir concrètement ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leur vie. Du fin fond de leur banlieue parisienne, leur idée révolutionnaire va contribuer à la désinhibition sexuelle de tout un pays. 3615 Monique, c’est l’histoire de la collaboration de ces trois étudiants qui, malgré leur inimitié, vont tout faire pour réaliser leur projet fou et le révéler au monde.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série par curiosité... ayant connu vaguement la fin du minitel mais me suis vite laisser prendre au truc et enchainé la série d'un trait.

Contre toute attente, l'histoire est prenante et les personnages, très stéréotypés, deviennent rapidement attachants. La bande originale est entraînante, l'esthétique est complètement rétro, avec un format 4/3 et des looks années 80 au charme inégalable.

Au final, une série rafraîchissante et pas prise de tête qui m'a bien diverti.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

54 - Les Irréguliers de Baker Street - Saison 153 - Falcon et le Soldat de l'Hiver52 - For All Mankind - Saison 251 - Le Serpent 50 - nExt - Saison 1
56 - HPI - Saison 1

Morgane, 38 ans, 3 enfants, 2 ex, 5 crédits, 160 de QI et une bonne dose d’insoumission, va voir son destin de femme de ménage chamboulé lorsque ses capacités hors norme sont repérées par la police qui lui propose un poste de consultante… Problème : Morgane déteste les flics !

Bon... Je suis venu, j'ai vu et je suis repartu...

Une série "policière" TF1 classique : Scénario écrit par des collégiens, dialogues nuls, situations invraisemblables, direction d'acteurs lamentable, aucun réalisme procédural. De fait, j'ai juste eu l'impression qu'il s'agissait là de faire concurrence à Capitaine Marleau... mais sans jamais y parvenir.

Bref, j'ai pas aimé.

55 - 36 15 Monique - Saison 1

Dans la France du début des années 80 encore empreinte des années Giscard, Simon, Tony et Stéphanie incarnent une nouvelle génération prête à tout pour s’approprier cette nouvelle décennie sans pour autant savoir concrètement ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leur vie. Du fin fond de leur banlieue parisienne, leur idée révolutionnaire va contribuer à la désinhibition sexuelle de tout un pays. 3615 Monique, c’est l’histoire de la collaboration de ces trois étudiants qui, malgré leur inimitié, vont tout faire pour réaliser leur projet fou et le révéler au monde.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série par curiosité... ayant connu vaguement la fin du minitel mais me suis vite laisser prendre au truc et enchainé la série d'un trait.

Contre toute attente, l'histoire est prenante et les personnages, très stéréotypés, deviennent rapidement attachants. La bande originale est entraînante, l'esthétique est complètement rétro, avec un format 4/3 et des looks années 80 au charme inégalable.

Au final, une série rafraîchissante et pas prise de tête qui m'a bien diverti.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

54 - Les Irréguliers de Baker Street - Saison 1

Bienvenue dans le Londres du XIXe siècle, où les Irréguliers, un gang de jeunes marginaux, élucident des crimes surnaturels pour le compte du Dr Watson et de son mystérieux associé, Sherlock Holmes.

L'idée est bonne mais le côté surnaturel est beaucoup trop exploité. On est beaucoup trop dans le côté magie, sans faire peur, ce qui donne un rendu plus proche d'un "chair de poule" pour enfant qu'à une série pour adulte.

Bref, j'ai bien aimé, mais vraiment sans plus.

53 - Falcon et le Soldat de l'Hiver

Sam Wilson, alias Falcon, et Bucky Barnes, le Soldat de l’Hiver, se lancent dans une aventure autour du monde qui va mettre leurs ressources – et leur patience – à rude épreuve.

Deuxième série Marvel de l'année, en attendant le retour des films au cinéma, "The Falcon and the Winter Soldier" est plus classique et moins original que pouvait l'être "WandaVision", mais également beaucoup plus accessible avec notamment moins de références en tout genre. La série est plus proche des films de l'univers, et le passage sur petit écran fonctionne plutôt bien. Si je regrette certaines longueurs, la série n'en est pas moins divertissante de bout en bout.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

52 - For All Mankind - Saison 2

1983. C'est l'apogée de la guerre froide et les tensions entre les États-Unis et l'URSS sont au plus mal. Ronald Reagan est président et les grandes ambitions de la science et de l'exploration spatiale risquent d'être dilapidées alors que les États-Unis et les Soviétiques s'affrontent pour contrôler des sites riches en ressources de la Lune.

Une bien belle réécriture de la conquête spatiale telle qu'elle aurait pu avoir lieu. Hormis certaines longueurs, c'est plutôt bien construit, du moins suffisamment pour être parvenu à me captiver tout au long de cette nouvelle saison.

Bref, tout comme la première saison, j'ai vraiment beaucoup aimé ce deuxième opus. Vivement la saison 3 et la conquête de Mars, tel que le suggère le grand final que j'ai trouvé particulièrement réussi.

51 - Le Serpent

L'histoire de l’escroc Charles Sobhraj et les tentatives remarquables du diplomate néerlandais Herman Knippenberg pour le traduire en justice. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, Charles Sobhraj et sa compagne Marie-Andrée Leclerc voyagent à travers la Thaïlande, le Népal et l’Inde entre 1975 et 1976, commettant sur leur passage une série de crimes sur le « Hippie Trail» asiatique.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série un peu à reculons. Disons que je me méfiais. Et au final, j’ai été plutôt agréablement surpris.

C’est bien fait, c’est bien interprété, et l’histoire est bien construite. Quelques petites longueurs çà et là, une time-line parfois confuse, mais au final, ça passe et ça m’a permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

50 - nExt - Saison 1

Pionnier de la Silicon Valley qui a fait fortune dans les nouvelles technologies, Paul LeBlanc découvre que l'une de ses créations, une puissante intelligence artificielle baptisée neXt, pourrait bien causer la fin de l'humanité. Redoutant une crise mondiale, LeBlanc s'associe à l'agent Shea Salazar et son équipe d'experts en cyber-criminalité. Ils pourraient bien être les seuls à pouvoir empêcher une catastrophe d'envergure planétaire. De la gestion du lancement de missiles à l'exploitation de notre immense base de données digitale, sauront-ils contenir l'émergence de cette intelligence artificielle malhonnête et malfaisante, capable de s'améliorer sans cesse et de monter les gens les uns contre les autres pour pouvoir éliminer les potentielles menaces pour sa survie ?

L'idée de base est pltutôt pas mal et le premier épisode est plutôt prometteur. Toutefois, rapidement, j'ai un peu déchanté. Non que ça soit mauvais... juste que ça tourne en rond. Globalement, j'ai trouvé ça trés convenu et sans surprise, parfois à la limite de l'absurde. La plupart de l'intrigue est prévisible, ce qui finit par rendre l'ensemble sans saveur et assez ennuyeux.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

49 - Pennyworth - Saison 248 - Helstrom - Saison 147 - COBRA - Saison 146 - American Gods - Saison 345 - Snowpiercer - Saison 2
51 - Le Serpent

L'histoire de l’escroc Charles Sobhraj et les tentatives remarquables du diplomate néerlandais Herman Knippenberg pour le traduire en justice. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, Charles Sobhraj et sa compagne Marie-Andrée Leclerc voyagent à travers la Thaïlande, le Népal et l’Inde entre 1975 et 1976, commettant sur leur passage une série de crimes sur le « Hippie Trail» asiatique.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série un peu à reculons. Disons que je me méfiais. Et au final, j’ai été plutôt agréablement surpris.

C’est bien fait, c’est bien interprété, et l’histoire est bien construite. Quelques petites longueurs çà et là, une time-line parfois confuse, mais au final, ça passe et ça m’a permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

50 - nExt - Saison 1

Pionnier de la Silicon Valley qui a fait fortune dans les nouvelles technologies, Paul LeBlanc découvre que l'une de ses créations, une puissante intelligence artificielle baptisée neXt, pourrait bien causer la fin de l'humanité. Redoutant une crise mondiale, LeBlanc s'associe à l'agent Shea Salazar et son équipe d'experts en cyber-criminalité. Ils pourraient bien être les seuls à pouvoir empêcher une catastrophe d'envergure planétaire. De la gestion du lancement de missiles à l'exploitation de notre immense base de données digitale, sauront-ils contenir l'émergence de cette intelligence artificielle malhonnête et malfaisante, capable de s'améliorer sans cesse et de monter les gens les uns contre les autres pour pouvoir éliminer les potentielles menaces pour sa survie ?

L'idée de base est pltutôt pas mal et le premier épisode est plutôt prometteur. Toutefois, rapidement, j'ai un peu déchanté. Non que ça soit mauvais... juste que ça tourne en rond. Globalement, j'ai trouvé ça trés convenu et sans surprise, parfois à la limite de l'absurde. La plupart de l'intrigue est prévisible, ce qui finit par rendre l'ensemble sans saveur et assez ennuyeux.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

49 - Pennyworth - Saison 2

Une guerre civile ravage l’Angleterre avec Lord Harwood à la tête d’un mouvement néo-fasciste qui menace de prendre le contrôle du pays. Le nord de Londres forme une des rares poches de résistances encore debout, alors qu’Alfred Pennyworth se trouve dans le West End, zone neutre de la ville. Après des années dans l’armée britannique, il reste un cynique optimiste, se préparant au pire, mais sachant aussi qu’il peut l’affronter quoiqu’il arrive. Maintenant à la tête de The Delaney, un club de Soho où tout le monde est bienvenu, qu’importe ses convictions, Alfred et ses amis Deon “Bazza” Bashford et Wallace “Daveboy” MacDougal cherchent maintenant un moyen de s’échapper de tout cela avant que Londres et le pays ne soient entièrement en feu. Et Alfred souhaite ainsi rejoindre l’Amérique…

Dans la droite ligne de la première saison, ce nouvel opus est m'a totalement séduit.

J'y ai retrouvé le mélange de James Bond (version Sean Connery), de Chapeau Malon et Bottes de Cuir et de Gotham que j'avais apprécié lors de la saison précédente. Certes, c'est caricatural, mais ça fait partie du jeu et au final, la série continue de faire plus que correctement son job.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

48 - Helstrom - Saison 1

Enfants d'un mystérieux et puissant tueur en série et d'une mère internée depuis de longues années, Daimon et Ana Helstrom n'ont pas eu une vie facile. Le frère et la soeur ont depuis pris des chemins opposés, se frottant aux pires rebuts de l’humanité, chacun avec son propre style et ses compétences. Un événement inattendu va amener leurs routes à se croiser à nouveau, pour faire face au Mal qui approche...

Alors c'est plutôt bien fait, mais dés les premières minutes, tu sais...

Tu sais comment plus ou moins ça va se passer dans les grandes lignes... et surtout tu sais que tu en as vu des tas des séries comme ça, et des bien meilleures. De fait, j'ai pas trouvé grand chose de véritablement original ou de surprenant.

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

47 - COBRA - Saison 1

Les coulisses du pouvoir britannique à travers le comité C.O.B.R.A (Cabinet Office Briefing Room) en charge de gérer les situations d'urgences. Au coeur des tempêtes politiques, le Premier Ministre anglais, Robert Sutherland, doit prendre des décisions difficiles.

Un bon petit thriller politique britannique comme je les aime. Pas la série de l'année, mais le jeu des acteurs est bon, la réalisation l'est tout autant et l'intrigue est prenante. Globalement donc, ça fait le job, du moins suffisamment pour m'avoir permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

46 - American Gods - Saison 3

Ombre cherche à échapper à sa destinée en s’installant dans la paisible ville enneigée de Lakeside dans le Wisconsin afin de tracer son propre chemin, guidé par les dieux de ses ancêtres, les Orishas. Toutefois, il va rapidement découvrir que les eaux de cette ville, d’apparence paisible, sont en réalité sombres, profondes et sanglantes et qu’il ne peut pas fuir son statut de dieu. Désormais, le seul choix qu’il devra faire est de savoir dans quel clan il veut être : les anciens ou les nouveaux dieux.

Alors rien à redire quant au jeu des acteur ou à a réalisation, superbe !!!

Par contre, comme cela avait été le cas lors de la saison 2, j'ai trouvé ça parfois un peu long et surtout, j'ai eu l'impression que la narration manquait globalement de grandeur... Comme si on nous avait fait promis un truc de fou et que ça faisait au final l'effet d'un pétard mouillé...

Bref, j'ai aimé pour le jeu des acteurs et pour la réalisation de certaines scènes magique... mais sans plus au vu de l'histoire.

45 - Snowpiercer - Saison 2

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l'entendent pas de cette oreille.

Comme pour le premier opus, cette saison m'a laissé un gout mitigé. Non que ça soit mauvais. Mais il manque un truc... Je ne sais pas quoi... Mais du coup, la série en perd sa dimension épique...

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

44 - Lost - Saison 643 - Lost - Saison 542 - Hippocrate - Saison 241 - Sky Rojo - Saison 140 - Lost - Saison 4
46 - American Gods - Saison 3

Ombre cherche à échapper à sa destinée en s’installant dans la paisible ville enneigée de Lakeside dans le Wisconsin afin de tracer son propre chemin, guidé par les dieux de ses ancêtres, les Orishas. Toutefois, il va rapidement découvrir que les eaux de cette ville, d’apparence paisible, sont en réalité sombres, profondes et sanglantes et qu’il ne peut pas fuir son statut de dieu. Désormais, le seul choix qu’il devra faire est de savoir dans quel clan il veut être : les anciens ou les nouveaux dieux.

Alors rien à redire quant au jeu des acteur ou à a réalisation, superbe !!!

Par contre, comme cela avait été le cas lors de la saison 2, j'ai trouvé ça parfois un peu long et surtout, j'ai eu l'impression que la narration manquait globalement de grandeur... Comme si on nous avait fait promis un truc de fou et que ça faisait au final l'effet d'un pétard mouillé...

Bref, j'ai aimé pour le jeu des acteurs et pour la réalisation de certaines scènes magique... mais sans plus au vu de l'histoire.

45 - Snowpiercer - Saison 2

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l'entendent pas de cette oreille.

Comme pour le premier opus, cette saison m'a laissé un gout mitigé. Non que ça soit mauvais. Mais il manque un truc... Je ne sais pas quoi... Mais du coup, la série en perd sa dimension épique...

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

44 - Lost - Saison 6

Une bombe a explosé, renvoyant Jack, Kate, Hurley et les autres en 2007. L'île livre enfin quelques-uns de ses mystères, comme celui de la fumée noire.

Dernier opus qui fonctionne bien... J'avoue que j'avais un peu d'appréhension, au vu des réactions que beaucoup ont pu avoir. Perso, j'ai trouvé que c'était dans la contunuité des saisons précédentes et que ça fonctionnait toujours aussi bien. On peut même y voir une touche finale à la The Leftovers... en moins puissant certes, mais il y a un truc qui m'y a fait penser.

Bref, j'ai vraiment bien aimé, comme j'ai globalement vraiment bien aimé l'ensemble de toutes les saisons. Et maintenant, je sais...

43 - Lost - Saison 5

Six rescapés, parmi lesquels Kate et Sun, ont réussi à fuir l'île et à regagner les Etats-Unis. Mais Locke a perdu la vie dans l'opération de rapatriement des «Six du vol Oceanic» et, pour le ressusciter, il faudrait le ramener sur l'île.

Bon... Alors ça part un peu dans tous les sens... tant spatialement que temporellement... Mais ça reste plutôt pas mal construit...

Bref, j'ai vraiment bien aimé et me lance de ce pas dans le grand final !

42 - Hippocrate - Saison 2

C'est l'hiver. Une vague de froid s’est abattue sur la France, les hôpitaux sont submergés. Une canalisation a sauté, inondant les urgences de l’hôpital Poincaré. Les soignants et les malades doivent se replier en médecine interne. Alyson et Hugo poursuivent leur stage dans le service. Chloé fait tout pour revenir pratiquer malgré une santé fragile. Aucun des trois n’a de nouvelles d’Arben, disparu sans laisser un mot. Ils vont devoir affronter un hôpital en crise, sous l’autorité du docteur Olivier Brun, le nouveau chef du service des urgences.

A l'image du premier opus, une série sans concession sur le milieu hospitalier. On est là bien loin d'Urgences, New Amsterdam ou encore de Good Doctor. Là, c'est sans fioriture, loin de tout forme d'aseptisation... On est plongé dans la réalité des Urgences telles qu'elles sont dans la réalité, avec son lot de drames mais également de petites joies... Le tout servi par une réalisation excellente et des acteurs tout aussi excellents...

Avant d'avoir visionné cette série, je pouvais imaginé. Là maintenant, je sais et je n'ai que plus de respect pour tous ces soignants qui font ce qu'ils peuvent comme ils le peuvent avec les moyens humains et matériels dérisoires qui sont les leurs. Alors même que cela se passe en France...

Bref, je ne vais pas m'étendre plus sous peine de voir cet humble avis se transformer en diatribe à l'encontre de nos chers gouvernants qui s'en tapent le coquillard de tout ça. Au final donc, j'ai vraiment beaucoup aimé...

41 - Sky Rojo - Saison 1

L'histoire de Coral, Wendy et Gina qui tentent de fuir Moisés et Christian, hommes de main de Romeo, proxénète et propriétaire du club Las Novias. Ensemble, elles se lancent dans une redoutable course contre la montre au cours de laquelle elles devront affronter toutes sortes de dangers. Leur seul objectif : rester en vie cinq minutes de plus...

J'ai agréablement été surpris. C'est pas forcemment transcendantal, mais ça se laisse vraiment regardé tranquillement. C'est bien rythmé, aucune longueur, c'est bien violent mais toujours avec fun...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

40 - Lost - Saison 4

Un cargo s'approche de l'île, officiellement pour secourir les rescapés. Sayid, Desmond et Frank s'y rendent en hélicoptère. La confusion temporelle s'accentue. Les relations passées entre les personnages, tous liés entre eux avant d'arriver sur l'île, continuent à être explorées.

Alors je ne sais pas si c'est parce que mon esprit commence à saturé, ou parce que ça part un peu en n'importe quoi, mais ça a plus de mal à passer.

Bref, j'ai aimé, mais un peu moins que les saisons précédentes. A suivre...

39 - Lost - Saison 338 - Lost - Saison 237 - The Flight Attendant - Saison 136 - Lost - Saison 135 - Caid - Saison 1
41 - Sky Rojo - Saison 1

L'histoire de Coral, Wendy et Gina qui tentent de fuir Moisés et Christian, hommes de main de Romeo, proxénète et propriétaire du club Las Novias. Ensemble, elles se lancent dans une redoutable course contre la montre au cours de laquelle elles devront affronter toutes sortes de dangers. Leur seul objectif : rester en vie cinq minutes de plus...

J'ai agréablement été surpris. C'est pas forcemment transcendantal, mais ça se laisse vraiment regardé tranquillement. C'est bien rythmé, aucune longueur, c'est bien violent mais toujours avec fun...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

40 - Lost - Saison 4

Un cargo s'approche de l'île, officiellement pour secourir les rescapés. Sayid, Desmond et Frank s'y rendent en hélicoptère. La confusion temporelle s'accentue. Les relations passées entre les personnages, tous liés entre eux avant d'arriver sur l'île, continuent à être explorées.

Alors je ne sais pas si c'est parce que mon esprit commence à saturé, ou parce que ça part un peu en n'importe quoi, mais ça a plus de mal à passer.

Bref, j'ai aimé, mais un peu moins que les saisons précédentes. A suivre...

39 - Lost - Saison 3

Qui sont les Autres ? Pourquoi les rescapés du vol Oceanic Airlines sont-ils sur l'île ? Quel dessin supérieur gouverne la vie de tous ces personnages ? Peu à peu, certains mystères trouvent des réponses, tandis que surgissent d'autres énigmes.

L'histoire suit son petit bonhomme de chemin... avec un dernier épisode un peu WTF et un joli cliffhanger.

Bref, je continue à vraiment bien aimé.

38 - Lost - Saison 2

Le radeau a été attaqué. Walt a été enlevé et Jin a disparu. Michael et Sawyer, blessé, tentent de survivre au milieu de l'océan. Sur l'île, le dynamitage de la trappe a mis au jour un tunnel, que Locke entend bien explorer, tandis que la menace des «Autres» s'intensifie.

Encore une fois, je suis agréablement surpris. C'est assez fluide et ça fonctionne plutôt bien.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

37 - The Flight Attendant - Saison 1

Hôtesse de l'air, Cassandra se réveille un matin avec la gueule de bois dans une chambre d'hôtel à Bangkok, un corps mort à côté du sien. De peur d'être accusée de meurtre, elle n'appelle pas la police et tente de continuer sa vie comme si de rien n'était...

Une agréable surprise.

Ce n’est certes pas la série de l’année, mais sincèrement, ça fait vraiment le job.

La réalistation est vraiment bonne, le jeu des acteurs excellent et l’histoire, bien que souvent tiré par les cheveux, est plutôt bien construite. C’est plein de peps, ce qui évite les temps mots, et de rebondissements en tout genre qui donnent, à la fin de chaque épisode, l’envie d’en voir plus.

Bref, j’ai vraiment bien aimé.

36 - Lost - Saison 1

Après le crash de leur avion sur une île perdue, les survivants doivent apprendre à cohabiter et survivre dans cet environnement hostile. Bien vite, ils se rendent compte qu'une menace semble planer sur l'île...

Cela fait trés trés longtemps que je prévoyais de me lancer à l'assaut de Lost, dont je n'ai vu que la première saison il y a fort longtemps et que j'avais pas aimé. Juste histoire de vérifier, et, le cas échéant, combler un vide dans mon expérience de sériephile.

Globalement, j'ai été trés agréablement surpris. C'est pas extraordinaire, mais ça roule bien et surtout, ça passe tranquille, sans ennui.

Surtout, je comprends enfin mieux l'histoire de la trappe. Dans mon souvenir, ils passaient quatre épisodes à discuter si ils allaient l'ouvrir ou pas alors que c'est vraiment pas ça.

Bref, j'ai vraiment bien aimé et je suis curieux de ce va pouvoir donner la saison 2.

35 - Caid - Saison 1

Un réalisateur et son caméraman sont envoyés tourner un clip de rap au c½ur des cités du sud de la France, et se retrouvent embarqués malgré eux dans une guerre des gangs.

Comment dire... dés les premières images, j'ai vu le le truc venir... Et franchement, j'ai eu du mal à en saisir l'intérêt... C'est inutilement violent et pleins de sales vieux clichés afin de permettre à certains se la raconter et à d'autres de s'imaginer pouvoir le faire. Le seul truc cool, c'est le format (des épisodes de 10 à 15 min), ce qui fait qu'au final, ça passe vite.

Bref, c'est pas que j'ai pas aimé, juste que je saisi pas l'utilité d'une telle série.

34 - WandaVision - Saison 133 - The Stand - Saison 132 - Les aventures du jeune Voltaire31 - Masantonio - Saison 130 - The Wilds - Saison 1
36 - Lost - Saison 1

Après le crash de leur avion sur une île perdue, les survivants doivent apprendre à cohabiter et survivre dans cet environnement hostile. Bien vite, ils se rendent compte qu'une menace semble planer sur l'île...

Cela fait trés trés longtemps que je prévoyais de me lancer à l'assaut de Lost, dont je n'ai vu que la première saison il y a fort longtemps et que j'avais pas aimé. Juste histoire de vérifier, et, le cas échéant, combler un vide dans mon expérience de sériephile.

Globalement, j'ai été trés agréablement surpris. C'est pas extraordinaire, mais ça roule bien et surtout, ça passe tranquille, sans ennui.

Surtout, je comprends enfin mieux l'histoire de la trappe. Dans mon souvenir, ils passaient quatre épisodes à discuter si ils allaient l'ouvrir ou pas alors que c'est vraiment pas ça.

Bref, j'ai vraiment bien aimé et je suis curieux de ce va pouvoir donner la saison 2.

35 - Caid - Saison 1

Un réalisateur et son caméraman sont envoyés tourner un clip de rap au c½ur des cités du sud de la France, et se retrouvent embarqués malgré eux dans une guerre des gangs.

Comment dire... dés les premières images, j'ai vu le le truc venir... Et franchement, j'ai eu du mal à en saisir l'intérêt... C'est inutilement violent et pleins de sales vieux clichés afin de permettre à certains se la raconter et à d'autres de s'imaginer pouvoir le faire. Le seul truc cool, c'est le format (des épisodes de 10 à 15 min), ce qui fait qu'au final, ça passe vite.

Bref, c'est pas que j'ai pas aimé, juste que je saisi pas l'utilité d'une telle série.

34 - WandaVision - Saison 1

Wanda Maximoff alias Scarlet Witch et Vision sont des super-héros, vivant dans une banlieue idéalisée mais commençant à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu'il paraît être...

Une série méta, qui se veut un hommage à l'histoire des séries américaines de toutes les générations, ainsi qu'aux comics originels. Une excellente surprise, d'autant plus bienvenue qu'on est pas vraiment habitué à avoir autant d'audace et de créativité dans les ½uvres du MCU. On a là de vraies idées de scénario et de vraies idées visuelles. Certes, c'est un peut déstabilisant au début et on peut avoir des doutes. Mais ça n'en reste pas moins créatif, novateur et original. Surtout, ça passe finalement plutôt bien.

Si ce n'est pas un chef d'½uvre en soi, il n'en demeure pas moins que c'est vraiment une série qui marque. Le MCU a, pour le coup, pris le parti de sortir un peu de sa zone de confort et globalement, il parvient à produire ici un une histoire inattendue, surprenante et, disons le clairement, rafraîchissante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

33 - The Stand - Saison 1

The Stand est la vision apocalyptique de Stephen King d’un monde décimé par la peste et engagé dans une lutte élémentaire entre le bien et le mal. Le destin de l’humanité repose sur les frêles épaules de Mère Abagail, 108 ans, et d’une poignée de survivants. Leurs pires cauchemars sont incarnés par un homme au sourire mortel et aux pouvoirs indescriptibles : Randall Flagg, l’homme noir.

C'est plutôt bien réalisé, bien interprété et bien construit. Mais comme toutes les adaptations des romans de Stephen King, j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc pour que ça passe. De fait, outre les trucs convenus qu'on voit venir à 10 km, j'ai trouvé que ça manquait bien souvent d'intensité. Sans compter les longueurs inutiles qui rendent la série parfois ennuyeuse. Et que dire du dernier épisode, dont le sens m'échappe totalement et dont on aurait largement pu se passer.

Bref, j'ai aimé, mais vraiment sans plus.

32 - Les aventures du jeune Voltaire

Comment devient-on Voltaire ? Le géant de la pensée, le maître du blasphème, dont les combats vont accoucher de la Révolution française ? Si l’on connaît le vénérable philosophe, on connaît moins le jeune Voltaire.

C'est plutôt pas mal. La reconstitution historique est intéressante, la réalisation est rondement menée, le jeu des acteur est bonne... Mais globalement, j'ai trouvé ça un peu trop superficiel, comme si il manquait un truc qui aurait permis de donné à l'ensemble un peu plus de profondeur.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

31 - Masantonio - Saison 1

Après vingt ans d’absence, Elio Masantonio revient dans sa ville de Gênes où le préfet de police lui demande de prendre la direction d’une équipe spécialisée dans la recherche de personnes portées disparues. Franc-tireur à la personnalité complexe, le détective Elio Masantonio a le don de sonder les profondeurs de l’âme humaine pour retrouver les personnes disparues.

Alors j'ai bien aimé les premiers épisodes. Le concept du type qui s'imagine discuter avec les disparus pour les retrouver est plutôt pas mal et bien trouvé. Mais au fil des épisodes, ça traine bien trop souvent en longueur et c'est plein de raccourcis un peu facile. A tel point que j'ai trouvé les derniers épisodes trés ennuyeux.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé, même si l'idée y était.

30 - The Wilds - Saison 1

Un groupe d'adolescentes toutes très différentes se retrouve coincé sur une île, ignorant qu'il fait en réalité l'objet d'une expérimentation sociale très élaborée...

J'avoue que je me suis lancé dans le visionnage de cette série avec pas mal d'apriori pas forcément cool. Contre toute attente, les premiers épisodes m'ont agréablement surpris. Certes, l'histoire était en soi classique. Mais ça tenait plutôt pas mal la route, du moins suffisamment pour aiguisé mon intérêt.

Toutefois, la série ne tient pas sur la longueur. Au bout de quatre-cinq épisodes, ça s'essouffle et ça tourne alors rapidement en rond. A partir de là, les longueurs se multiplie et l'histoire devient une succession de trucs hyper convenus et déjà vu.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

29 - For life - Saison 128 - Your Honnor - Saison 127 - Banshee - Saison 426 - Banshee - Saison 325 - Banshee - Saison 2
31 - Masantonio - Saison 1

Après vingt ans d’absence, Elio Masantonio revient dans sa ville de Gênes où le préfet de police lui demande de prendre la direction d’une équipe spécialisée dans la recherche de personnes portées disparues. Franc-tireur à la personnalité complexe, le détective Elio Masantonio a le don de sonder les profondeurs de l’âme humaine pour retrouver les personnes disparues.

Alors j'ai bien aimé les premiers épisodes. Le concept du type qui s'imagine discuter avec les disparus pour les retrouver est plutôt pas mal et bien trouvé. Mais au fil des épisodes, ça traine bien trop souvent en longueur et c'est plein de raccourcis un peu facile. A tel point que j'ai trouvé les derniers épisodes trés ennuyeux.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé, même si l'idée y était.

30 - The Wilds - Saison 1

Un groupe d'adolescentes toutes très différentes se retrouve coincé sur une île, ignorant qu'il fait en réalité l'objet d'une expérimentation sociale très élaborée...

J'avoue que je me suis lancé dans le visionnage de cette série avec pas mal d'apriori pas forcément cool. Contre toute attente, les premiers épisodes m'ont agréablement surpris. Certes, l'histoire était en soi classique. Mais ça tenait plutôt pas mal la route, du moins suffisamment pour aiguisé mon intérêt.

Toutefois, la série ne tient pas sur la longueur. Au bout de quatre-cinq épisodes, ça s'essouffle et ça tourne alors rapidement en rond. A partir de là, les longueurs se multiplie et l'histoire devient une succession de trucs hyper convenus et déjà vu.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

29 - For life - Saison 1

Accusé à tort de meurtre et envoyé en prison à vie, Aaron devient avocat depuis sa cellule et se sert de sa nouvelle activité afin d'aider ses compagnons mais aussi prouver son innocence. Sa quête de liberté est motivée par son désir désespéré de retrouver sa famille et de récupérer la vie qui lui a été arrachée. Injustement condamné, le détenu va devoir se heurter aux limites du système judiciaire pénal.

Une série hyper convenue et prévisible, malgré les faux rebondissements aussi nombreux que parachutés. Sans parler des longueurs à n'en plus finir.

Bref, je vraiment pas aimé.

28 - Your Honnor - Saison 1

A l'apogée d'une carrière florissante, un juge voit sa vie basculer le jour où son fils adolescent est reconnu coupable d'un délit de fuite. Un accident dont la victime faisait partie de la pègre.

Ce n'est pas sans une certaine impatience que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. La présence de Bryan Cranston et le pitch laissait supposer en effet bien des choses. Et de fait, je n'ai pas été déçu.

La réalisation est excellente, le jeu des acteurs l'est tout autant. Quant à l'histoire, elle est plutôt bien construite, du moins suffisament pour être parvenue à me tenir en haleine de début à la fin. Certes, on peut déplorer quelques petites incohérences ou de d'éléments d'intrigues plus que parachutés. Mais globalement, ça tient vraiment bien la route. Petite mention spéciale pour le premier et le dernier épisode, dont la tension narrative est formidablement captivante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

27 - Banshee - Saison 4

Dix-huit mois après son exil, Lucas revient à Banshee pour résoudre l’affaire Rebecca Bowman, une femme dont tout laisse à penser qu’elle a été tuée par un tueur en série. De son côté, Kurt Bunker doit faire face à son ancienne confrérie aryenne dirigée d’une main de fer par son petit frère Calvin.

Bon, ben cet ultime opus, rondement mené et toujours aussi bourrin, n'aura pas su me convaincre quant à cette série.

C'est pas que j'ai pas aimé. C'est rythmé et les personnages sont kitsh à souhait. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de redondance (alternance récurrente de scénes d'action et de scénes de sexe dans les premières saisons un peu lourde), et, sans parler d'incohérence, c'est parfois un peu trop abusé. Je ne regrette pas de m'être lancer dans le visionnage de cette série, mais je ne suis pas plus emballé que cela.

Bref, j'ai aimé ce dernier opus tout comme les précédents, mais sans plus.

26 - Banshee - Saison 3

Bien décidé à faire payer le pillage subi par son peuple, Chayton Littlestone s’impose comme le nouveau chef de la tribu de la réserve Kinaho. Au même moment, Lucas Hood file le parfait amour avec l’une de ses adjointes, tandis que Carrie se rapproche d’un colonel de l’armée. Mais lorsque le secret de Lucas est sur le point d’être révélé, celui-ci décide de quitter Banshee.

On continue dans la joie et dans une certaine forme de bonne humeur. Les doutes que j'ai eu lors de la seconde saison se précisent. Beaucoup de redondances. De la bonne baston, certes, mais un peu parfois abusée. Et c'est parfois super tiré par les cheveux. Je dis pas que ça ne me plait pas. Mais là, c'est un peu trop.

Bref, j'ai aimé mais c'est limite. A voir ce que donnera le dernier opus.

25 - Banshee - Saison 2

Alors que Lucas Hood doit faire face à l’agent Racine du FBI, qui semble en savoir beaucoup plus qu’il ne le devrait, Kai Proctor a des ennuis dans ses affaires avec le nouveau chef des indiens de Kinaho. Pendant ce temps, Rebecca se rapproche de son oncle et Carrie est envoyée en détention pour un mois.

Alors ça reste pas mal, mais j'ai trouvé cet opus redondant. En fait, ça castagne, ça fait l'amour (pour rester poli) et ça castagne de nouveau, avec un petit drama en filigrane, histoire de. Aprés, c'est bien réalisé et c'est plutôt bien joué. Donc voilà...

Bref, j'ai encore plutôt bien aimé.

24 - Banshee - Saison 123 - Born to kill22 - Fearless Saison 121 - Stargirl - Saison 120 - The Expanse - Saison 5
26 - Banshee - Saison 3

Bien décidé à faire payer le pillage subi par son peuple, Chayton Littlestone s’impose comme le nouveau chef de la tribu de la réserve Kinaho. Au même moment, Lucas Hood file le parfait amour avec l’une de ses adjointes, tandis que Carrie se rapproche d’un colonel de l’armée. Mais lorsque le secret de Lucas est sur le point d’être révélé, celui-ci décide de quitter Banshee.

On continue dans la joie et dans une certaine forme de bonne humeur. Les doutes que j'ai eu lors de la seconde saison se précisent. Beaucoup de redondances. De la bonne baston, certes, mais un peu parfois abusée. Et c'est parfois super tiré par les cheveux. Je dis pas que ça ne me plait pas. Mais là, c'est un peu trop.

Bref, j'ai aimé mais c'est limite. A voir ce que donnera le dernier opus.

25 - Banshee - Saison 2

Alors que Lucas Hood doit faire face à l’agent Racine du FBI, qui semble en savoir beaucoup plus qu’il ne le devrait, Kai Proctor a des ennuis dans ses affaires avec le nouveau chef des indiens de Kinaho. Pendant ce temps, Rebecca se rapproche de son oncle et Carrie est envoyée en détention pour un mois.

Alors ça reste pas mal, mais j'ai trouvé cet opus redondant. En fait, ça castagne, ça fait l'amour (pour rester poli) et ça castagne de nouveau, avec un petit drama en filigrane, histoire de. Aprés, c'est bien réalisé et c'est plutôt bien joué. Donc voilà...

Bref, j'ai encore plutôt bien aimé.

24 - Banshee - Saison 1

À sa sortie de prison, un arnaqueur quitte New York pour retrouver son ex-compagne dans une région amish de Pennsylvanie où les paysans vivent encore comme au XVIIe siècle. Le voleur parvient à se faire passer pour le shérif local, et part en guerre contre un industriel violent qui fait la loi dans la ville.

Une petite série que je n'avais pas encore pris le temps de visionner malgré plein d'avis super enthousiastes.

Alors je vais pas dire que je suis déçu, mais je ne m'attendais pas du tout à ça. Disons que j'étais plus sur du Justify. Du coup, ben non... Enfin... au final, j'ai trouvé ce premier opus plutôt pas mal. Bon l'intrigue est plus que linéaires. Mais les personnages sont sympas, tous avec plein de gros muscles, et quand ça fighte, ça rigole pas.

Bref, pour le moment, j'aime plutôt bien. A suivre.

23 - Born to kill

Sam, un adolescent à la personnalité complexe, vit avec sa mère infirmière, et pense que son père est mort dans un accident. Il passe son temps entre le lycée et l’hôpital où il tient compagnie à des personnes âgées. Mais tout bascule le jour où il laisse finalement s'exprimer les pulsions meurtrières qui l’habitent.

Une petite série britannique bien noire à souhait. Mais il m'a manqué un truc que je n'arrive pas à déterminer. C'est bien réalisé, plutôt bien interprété... mais j'ai eu une impression de déjà-vu qui ne m'a pas permis de me laisser surprendre et par là même captiver.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

22 - Fearless Saison 1

Avocate particulièrement attachée aux droits de l'homme et aux causes perdues, Emma Banville s'intéresse à Kevin Russell, accusé d'avoir tué Linda Simms, une élève de l'école dans laquelle il travaillait quatorze ans plus tôt. Emprisonné, ce dernier clame son innocence.

Un bon petit polar britannique. Certes, ce n'est pas la série de l'année, mais ça se laisse regarder tranquillement.

Bref, j'ai bien aimé.

21 - Stargirl - Saison 1

Courtney Witmore, alias Stargirl, alors lycéenne, s'associe avec la Justice Society of America pour combattre les méchants du passé et du présent.

J'y suis allé vraiment à reculons, et pourtant, j'ai trouvé ça plutôt pas mal.

Certes, c'est un peu alambiqué et certains épisodes sont parfois un peu longs. Mais au final, ça fait bien son job de série de super-héros et c'est assez agréable à visionner, un peu comme une partie de Masks.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

20 - The Expanse - Saison 5

Dans différentes parties du système solaire, l'équipage du Rocinante et ses alliés affrontent les erreurs de leur passé, pendant que Marco Inaros lance une attaque qui transformera l'avenir de la Terre, Mars, la Ceinture et des mondes au-delà de l'Anneau.

Purement et simplement l’une des plus belles séries si ce n’est la meilleure en matière de SF que ce soit pour sa réalisation, le jeu des acteurs ou l'histoire, qui plus que jamais, me fait penser à une partie de JdR.

Bref, j'ai encore vraiment adoré.

19 - Paris Police 190018 - En Thérapie17 - The Walking Dead: World Beyond - Saison 116 - OVNIs - Saison 115 - Raised By Wolves
21 - Stargirl - Saison 1

Courtney Witmore, alias Stargirl, alors lycéenne, s'associe avec la Justice Society of America pour combattre les méchants du passé et du présent.

J'y suis allé vraiment à reculons, et pourtant, j'ai trouvé ça plutôt pas mal.

Certes, c'est un peu alambiqué et certains épisodes sont parfois un peu longs. Mais au final, ça fait bien son job de série de super-héros et c'est assez agréable à visionner, un peu comme une partie de Masks.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

20 - The Expanse - Saison 5

Dans différentes parties du système solaire, l'équipage du Rocinante et ses alliés affrontent les erreurs de leur passé, pendant que Marco Inaros lance une attaque qui transformera l'avenir de la Terre, Mars, la Ceinture et des mondes au-delà de l'Anneau.

Purement et simplement l’une des plus belles séries si ce n’est la meilleure en matière de SF que ce soit pour sa réalisation, le jeu des acteurs ou l'histoire, qui plus que jamais, me fait penser à une partie de JdR.

Bref, j'ai encore vraiment adoré.

19 - Paris Police 1900

1899, la République est au bord de l’explosion, prise en étau entre les ligues nationalistes et antisémites et la menace anarchiste. Le cadavre d’une inconnue retrouvé dans la Seine va propulser un jeune inspecteur ambitieux au c½ur d’une enquête criminelle qui révélera un lourd secret d’État. Il va croiser la route de Lépine, de retour à la tête d’une Préfecture vérolée par les luttes de pouvoir, de la première femme avocate et d’une courtisane reconvertie en espionne...

Une bonne petite série, bien sombre à souhait.

La réalisation est bonne, le jeu des acteur l'est tout autant. Et malgré quelques épisodes un peu confus (l'équilibre entre les trames narratives étant parfois périlleux), l'intrigue est plutôt bien construite et la reconstitution du Paris de 1899 est globalement convaincante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

18 - En Thérapie

Paris, automne 2015. Philippe Dayan reçoit chaque semaine dans son cabinet à deux pas de la place de la République, une chirurgienne en plein désarroi amoureux, un couple en crise, une ado aux tendances suicidaires et un agent de la BRI traumatisé par son intervention au Bataclan. A l’écoute de ces vies bouleversées, le séisme émotionnel qui se déclenche en lui est sans précédent. Pour tenter d’y échapper, il renoue avec son ancienne analyste, Esther, avec qui il avait coupé les ponts depuis près de 12 ans.

Une bien belle série. Certes, largement pompée sur son homologue us sortie il y a une bonne dizaine d'année. Mais qu'importe. Franchement, ça le fait vraiment.

C'est bien réalisé. Le jeu des acteurs est excellent et les personnages sont vraiment attachant. Et si l'histoire n'est pas des plus dynamiques et peu semblé, de prime abord, peu attrayante, elle n'en est pas moins bouleversante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

17 - The Walking Dead: World Beyond - Saison 1

Jusqu'alors protégées des dangers du monde post-apocalyptique, Iris et Hope Bennett décident de quitter la sécurité du seul foyer qu’elles n’aient jamais connu pour venir en aide à leur père. Accompagnées d'autres adolescents, les jeunes filles entreprennent un long voyage à travers le pays.

J'y suis allé à reculons, juste histoire de voir... et trés vite, mes doutes se sont confirmés. C'est mièvre, inconsistant et sans aucune saveur.

Bref, je n'ai pas aimé.

16 - OVNIs - Saison 1

1978. Didier Mathure, brillant ingénieur spatial, voit son rêve partir en fumée lorsque sa fusée explose au décollage. Alors qu'il pensait avoir touché le fond, il est muté à la tête d'un bureau d'enquête spécialisé sur les ovnis géré par une équipe qui donne effectivement l'impression de vivre sur une autre planète. Sa mission : trouver des explications scientifiques aux apparitions de soucoupes volantes qui défraient la chronique.

Les séries Françaises bien écrites ne sont pas légion, il faut donc tirer un coup de chapeau aux deux auteurs pour ce petit bijou d'humour et de suspens chez les Ufologues, à la tonalité légère et poétique. La reconstitution de la fin des années 70 est savoureuse même si elle n'est pas parfaite. L'intrigue, quoi que loufoque, est de bonne qualité. Très belle montée en puissance au fur et à mesure des épisodes. Les acteurs sont presque tous excellents, Poupaud et Vuillermoz en tête. La réalisation est soignée. C'est drôle, inventif et rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

15 - Raised By Wolves

Alors que les êtres humains se déchirent sur fond de guerres de religion, les robots apprennent qu'il est compliqué et dangereux de vouloir contrôler les croyances des humains. Pendant ce temps, deux androïdes tentent d'élever un enfant humain sur une planète vierge.

Un début assez "spécial" dans un univers que l'on ne comprend pas tout à fait, où les protagonistes semblent sortis d'une caricature de la SF (particulièrement au niveau des costumes). Puis peu à peu se déroule l'histoire, les décors et costumes se révèlent être un charme pour une série de SF qui dégage une image particulière. Et plus elle avance, plus la série devient réellement captivante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

14 -  Gangs of London - Saison 113 - Vikings - Saison 6 (b)12 - Lupin - Saison 1 (a)11 - Sweet Home - Saison 110 - His Dark Material - Saison 2
16 - OVNIs - Saison 1

1978. Didier Mathure, brillant ingénieur spatial, voit son rêve partir en fumée lorsque sa fusée explose au décollage. Alors qu'il pensait avoir touché le fond, il est muté à la tête d'un bureau d'enquête spécialisé sur les ovnis géré par une équipe qui donne effectivement l'impression de vivre sur une autre planète. Sa mission : trouver des explications scientifiques aux apparitions de soucoupes volantes qui défraient la chronique.

Les séries Françaises bien écrites ne sont pas légion, il faut donc tirer un coup de chapeau aux deux auteurs pour ce petit bijou d'humour et de suspens chez les Ufologues, à la tonalité légère et poétique. La reconstitution de la fin des années 70 est savoureuse même si elle n'est pas parfaite. L'intrigue, quoi que loufoque, est de bonne qualité. Très belle montée en puissance au fur et à mesure des épisodes. Les acteurs sont presque tous excellents, Poupaud et Vuillermoz en tête. La réalisation est soignée. C'est drôle, inventif et rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

15 - Raised By Wolves

Alors que les êtres humains se déchirent sur fond de guerres de religion, les robots apprennent qu'il est compliqué et dangereux de vouloir contrôler les croyances des humains. Pendant ce temps, deux androïdes tentent d'élever un enfant humain sur une planète vierge.

Un début assez "spécial" dans un univers que l'on ne comprend pas tout à fait, où les protagonistes semblent sortis d'une caricature de la SF (particulièrement au niveau des costumes). Puis peu à peu se déroule l'histoire, les décors et costumes se révèlent être un charme pour une série de SF qui dégage une image particulière. Et plus elle avance, plus la série devient réellement captivante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

14 - Gangs of London - Saison 1

Depuis 20 ans, Finn Wallace est le chef le plus puissant du crime organisé, faisant transiter des milliards de livres chaque année. Lorsqu'il est assassiné, son fils Sean Wallace est tout désigné pour prendre la relève, avec le soutien du clan Dumani. Ce passage de relais a d'importantes répercussions à l'échelle internationale. Entouré de nombreux rivaux, le jeune leader impulsif trouvera-t-il un précieux allié en la personne d'Elliot Finch, lequel porte un intérêt tout particulier à la famille Wallace ?

Une bonne petite série britannique dont les principales forces résident dans son casting solide et bien entendu ses scènes d'action à couper le souffle (et violentes à souhait).

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

13 - Vikings - Saison 6 (b)

La guerre est déclarée entre les frères ennemis afin de régner sur la Norvège. Alors que Björn a du mal à assumer la succession de son père, il est malgré tout prêt à tout pour défendre son territoire. Ivar, de son côté, a soif de vengeance et ne compte pas céder le trône aussi facilement...

Une mid-season qui vient marquer la fin de cette belle série qui aura su me tenir en haleine depuis 7 ans.

Ces dix derniers épisodes viennent clore en beauté une série que j'ai trouvé globalement admirablement réalisé et superbement interprété. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de tous les personnages sortis tout droit des grandes saga scandinaves. C'est tout aussi violent que dramatique et j'ai vraiment passé de trés bons moments grâce à cette trés belle série. J'en redemanderai presque encore...

Bref, j'ai vraiment bien aimé et c'est avec un petit pincement au coeur que je clos cette belle aventure.

12 - Lupin - Saison 1 (a)

Il y a 25 ans, la vie du jeune Assane Diop est bouleversée lorsque son père meurt après avoir été accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. Aujourd’hui, Assane va s'inspirer de son héros, Arsène Lupin - Gentleman Cambrioleur, pour le venger…

C'est frais, simple, léger et bien ficelé... Le rythme est donné dès les premières minutes et tient plutôt bien sur l'ensemble de cette première mid-saison vraiment agréable. Et même quand c'est un peu tiré par les cheveux, ça passe tranquille...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

11 - Sweet Home - Saison 1

Alors que de féroces monstres sèment la terreur et menacent l'humanité, un ado en proie à des démons intérieurs devient la meilleure chance de survie de ses voisins.

Malgré de bonnes intentions et une écriture plutôt correcte, Sweet Home souffre d'une intrigue qui n'avance pas beaucoup. Du coup certains épisodes semblent très long, limite ennuyeux. Sans parler d'une incohérence générale qui rend l'ensemble plutôt difficile à saisir.

Bref, j'ai moyennement aimé.

10 - His Dark Material - Saison 2

Après que Lord Asriel ait ouvert un pont menant à un nouveau monde. Totalement désemparée par la mort de son meilleur ami Roger, Lyra suit Asriel dans l’inconnu. Au sein d’une mystérieuse cité abandonnée, elle fait la rencontre de Will, un jeune garçon venant du même monde que le nôtre et qui, tout comme Lyra, est hanté par un passé trouble. Les deux jeunes gens vont rapidement découvrir que leurs destinées sont liées afin de réunir Will avec son père, mais le chemin sera semé d’embûches alors que la guerre menace de faire rage.

Toujours aussi plaisante visuellement, ce second opus nous ouvre un univers aux potentialités infinis. La réalisation, les effets spéciaux et le jeu des acteurs sont toujours de qualité pour nous en mettre de nouveau plein la vue. Cependant, cette deuxième saison est bien plus lente que la précédente et peine malheureusement à exposer ses enjeux. Au final, on se retrouve en ayant l'impression d'avoir raté un truc.

Bref, j'ai bien aimé, mais je reste un peu sur ma faim.

09 -  Blood and Treasure - Saison 108 - Cobra Kai - Saison 307 - The Good Lord Bird06 - We hunt together - Saison 105 - Alice in borderland - Saison 1
11 - Sweet Home - Saison 1

Alors que de féroces monstres sèment la terreur et menacent l'humanité, un ado en proie à des démons intérieurs devient la meilleure chance de survie de ses voisins.

Malgré de bonnes intentions et une écriture plutôt correcte, Sweet Home souffre d'une intrigue qui n'avance pas beaucoup. Du coup certains épisodes semblent très long, limite ennuyeux. Sans parler d'une incohérence générale qui rend l'ensemble plutôt difficile à saisir.

Bref, j'ai moyennement aimé.

10 - His Dark Material - Saison 2

Après que Lord Asriel ait ouvert un pont menant à un nouveau monde. Totalement désemparée par la mort de son meilleur ami Roger, Lyra suit Asriel dans l’inconnu. Au sein d’une mystérieuse cité abandonnée, elle fait la rencontre de Will, un jeune garçon venant du même monde que le nôtre et qui, tout comme Lyra, est hanté par un passé trouble. Les deux jeunes gens vont rapidement découvrir que leurs destinées sont liées afin de réunir Will avec son père, mais le chemin sera semé d’embûches alors que la guerre menace de faire rage.

Toujours aussi plaisante visuellement, ce second opus nous ouvre un univers aux potentialités infinis. La réalisation, les effets spéciaux et le jeu des acteurs sont toujours de qualité pour nous en mettre de nouveau plein la vue. Cependant, cette deuxième saison est bien plus lente que la précédente et peine malheureusement à exposer ses enjeux. Au final, on se retrouve en ayant l'impression d'avoir raté un truc.

Bref, j'ai bien aimé, mais je reste un peu sur ma faim.

09 - Blood and Treasure - Saison 1

Un brillant antiquaire et une trafiquante d'art rusée s'associent pour arrêter un terroriste qui finance ses attaques en pillant des trésors.

C'est certes pas la série de l'année, mais elle fait bien son job. C'est kitch à souhait, les personnages sont plutôt attachants et l'intrigue est plutôt bien ficelée et sans trop de longueures inutiles...

Bref, j'ai plutôt bien aimé...

08 - Cobra Kai - Saison 3

Comme la rivalité de Daniel et Johnny se ravive, Kreese manipule ses élèves. Le sort de tous est en jeu.

C'est un réel plaisir que de commencer cette nouvelle année avec ce troisième opus.

Certes, l'intrigue est des plus simples et c'est kitsh. Mais dans une certaine mesure, c'est surement ça que l'ados qui dort en moi est venu chercher. Au final, encore une fois, ça le fait vraiment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

07 - The Good Lord Bird

Milieu du XIXème siècle. Etats-Unis. Onion, un adolescent esclave, devient un membre actif du groupe de militants abolitionnistes menés par John Brown durant le "Bleeding Kansas", une bataille sanglante qui a transformé cet Etat du Midwest en champ de bataille entre les défenseurs et les opposants à l'esclavage. Si le fameux raid sur l’armurerie américaine en 1859 à Harpers Ferry n'a pas suffi à déclencher la révolte attendue des esclaves, l’événement déclenche la guerre de Sécession.

Une bonne surprise drôle, rafraichissante et explosive, qui fait de ce western quelque chose d'à part.

J'avoue avoir eu un peu de mal au début. Mais trés vite, j'ai fini par me laisser prendre au jeu et j'ai enchainé les épisodes les uns aprés les autres sans même m'en rendre compte. Si c'est parfois un peu déstabilisant, ça reste bien ficelé et sans temps mort. Surtout, c'est superbement interprété (spécial dédicace à Ethan Hawke, totalement barré). Au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

06 - We hunt together - Saison 1

Freddy est magnétique, très intelligente, charmante et désarmante : tous les ingrédients d’une bonne psychopathes. En revanche, Baba, un ancien enfant soldat, est vulnérable et compatissant mais sa rencontre avec Freddy a bouleversé son monde. A deux deux, ils forment un duo mortel… De leur côté, Lola Franks et Jackson Mendy, tous les deux policiers, font face à leur propre relation non conventionnelle, alors qu’ils doivent travailler ensemble sur une affaire de meurtre très médiatisée..

Un petit polar britannique qui ne paye pas de mine mais qui est vraiment bien construit, plein d'humour et sans longueurs. Petite dédicace à la méchante de l'histoire, qui doit certainement avoir des liens de parenté avec Vilanelle. Et au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

05 - Alice in borderland - Saison 1

Alice Ryôhei est, en quelque sorte, atteint du syndrome de Peter Pan. Avec ses amis Chôta Segawa et Karube Daikichi, il imagine un monde meilleur. Après une nuit de beuverie, d'étranges feux d'artifice les emmènent dans un autre monde, ressemblant à une immense ville déserte.

Concept original dans la lignée de Battle royal. L’histoire est plutôt captivante et nous tient en alerte via les différents rebondissements et personnages. Au final, on ne s’ennuie pas une seconde mais il faut être adepte du style.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

04 - Two weeks to live - Saison 103 - Possessions - Saison 102 - Après toi, le chaos - Saison 101 - Manhunt - Saison 2
07 - The Good Lord Bird

Milieu du XIXème siècle. Etats-Unis. Onion, un adolescent esclave, devient un membre actif du groupe de militants abolitionnistes menés par John Brown durant le "Bleeding Kansas", une bataille sanglante qui a transformé cet Etat du Midwest en champ de bataille entre les défenseurs et les opposants à l'esclavage. Si le fameux raid sur l’armurerie américaine en 1859 à Harpers Ferry n'a pas suffi à déclencher la révolte attendue des esclaves, l’événement déclenche la guerre de Sécession.

Une bonne surprise drôle, rafraichissante et explosive, qui fait de ce western quelque chose d'à part.

J'avoue avoir eu un peu de mal au début. Mais trés vite, j'ai fini par me laisser prendre au jeu et j'ai enchainé les épisodes les uns aprés les autres sans même m'en rendre compte. Si c'est parfois un peu déstabilisant, ça reste bien ficelé et sans temps mort. Surtout, c'est superbement interprété (spécial dédicace à Ethan Hawke, totalement barré). Au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

06 - We hunt together - Saison 1

Freddy est magnétique, très intelligente, charmante et désarmante : tous les ingrédients d’une bonne psychopathes. En revanche, Baba, un ancien enfant soldat, est vulnérable et compatissant mais sa rencontre avec Freddy a bouleversé son monde. A deux deux, ils forment un duo mortel… De leur côté, Lola Franks et Jackson Mendy, tous les deux policiers, font face à leur propre relation non conventionnelle, alors qu’ils doivent travailler ensemble sur une affaire de meurtre très médiatisée..

Un petit polar britannique qui ne paye pas de mine mais qui est vraiment bien construit, plein d'humour et sans longueurs. Petite dédicace à la méchante de l'histoire, qui doit certainement avoir des liens de parenté avec Vilanelle. Et au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

05 - Alice in borderland - Saison 1

Alice Ryôhei est, en quelque sorte, atteint du syndrome de Peter Pan. Avec ses amis Chôta Segawa et Karube Daikichi, il imagine un monde meilleur. Après une nuit de beuverie, d'étranges feux d'artifice les emmènent dans un autre monde, ressemblant à une immense ville déserte.

Concept original dans la lignée de Battle royal. L’histoire est plutôt captivante et nous tient en alerte via les différents rebondissements et personnages. Au final, on ne s’ennuie pas une seconde mais il faut être adepte du style.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

04 - Two weeks to live - Saison 1

Élevée par sa mère en marge de la société, Kim Noakes sort de sa campagne pour une mission secrète visant à honorer la mémoire de son père. A la fois naïve et badass, la jeune fille de 21 ans, motivée par une étrange "liste" et une soif de vengeance inébranlable, découvre le monde, ses dangers et ses bizarreries. Sa rencontre avec les frères Nicky et Jay complique la situation. Une farce inoffensive tourne mal, et le trio provoque alors une série d'événements chaotiques qui met leurs vies en danger..

Globalement, ça passe. C'est un peu n'importe quoi comme j'aime, c'est plutôt violent trash comme j'aime et les personnages sont pas mal ravagés comme j'aime. Mais j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc. Je ne sais pas trop quoi. Du coup, j'ai eu du mal à accrocher. Dommage car je pense qu'il y avait pourtant là de quoi faire un truc qui roule.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

03 - Possessions - Saison 1

Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d’avoir assassiné son mari le soir de ses noces. Karim, un diplomate français chargé d’apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, tombe peu à peu sous le charme de Natalie...

Un petit polar français un peu long et trop tarabiscoté, durant lequel je me suis pas mal ennuyé.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

02 - Après toi, le chaos - Saison 1

Raquel, jeune enseignante en littérature, revient dans la ville natale de son mari et découvre toutes les choses qu'il lui cachait.

J'ai vraiment pas accroché. Non que ça soit mauvais. Mais je suis totalement resté hermétique à cette série.

Bref, je n'ai pas aimé.

01 - Manhunt - Saison 2

Une bombe explose à Atlanta, en 1996, durant les Jeux Olympiques. Alors que le coupable échappe aux autorités, les soupçons du FBI se portent sur l'agent de sécurité Richard Jewell.

Un deuxième opus qui a eu vraiment du mal à tenir ses promesses. C'est long, parfois totalement inintéressant, et pas forcément au top en terme de réalisation.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.


SERIES TV


LISTE EN COURS

84 - Big Sky - Saison 183 - Loki - Saison 182 - This is us - Saison 581 - Home Before Dark - Saison 1
01 - Manhunt - Saison 2

Une bombe explose à Atlanta, en 1996, durant les Jeux Olympiques. Alors que le coupable échappe aux autorités, les soupçons du FBI se portent sur l'agent de sécurité Richard Jewell.

Un deuxième opus qui a eu vraiment du mal à tenir ses promesses. C'est long, parfois totalement inintéressant, et pas forcément au top en terme de réalisation.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

84 - Big Sky - Saison 1

Détectives privés, Cassie Dewell et Cody Hoyt s’associent à Jenny Hoyt, ex-flic et ex-épouse de Cody, pour rechercher deux s½urs enlevées par un chauffeur routier sur une route secondaire du Montana

83 - Loki - Saison 1

La nouvelle série Disney+ Original des studios Marvel « Loki » se déroule après les événements relatés dans AVENGERS: ENDGAME. Elle met en scène le dieu de la malice juste après qu’il se soit affranchi de son frère Thor.

Une petite aparté dans l'univers MCU qui permet de suivre les pérégrinations de Loki dans une sorte de multivers psychédélique.

Si j'étais un peu distant au début, du fait que je n'ai jamais trop eu d'accroche avec le personnage (hormis le moment où il se fait défoncé par Hulk), au final, ça passe. C'est pas la meilleure série de l'année, mais elle fait bien son job et m'a permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

82 - This is us - Saison 5

Kate, Kevin et Randall célèbrent leur 40e anniversaire de naissance. Alors que les deux premiers retrouvent Rebecca et Miguel durant la pandémie, Madison a peur pour ses enfants après une chute. Randall rassure Kevin par téléphone. Toby conseille Miguel. Dans le passé, William décide que Randall a droit à une vraie famille.

Comme à chaque saison, j'ai du mal à avoir un avis.

Globalement, c'est bon. Et il y a de très bons moments, trés forts émotionnellement. Par contre, il y a une petite touche de trop politiquement correct qui m'agace car elle n'apporte rien à l'histoire qui se suffit à elle-même.

Bref, je vais dire que j'ai bien aimé malgré tout, rien que pour les petits moments d'émotions que cette saison a pu me donner.

81 - Home Before Dark - Saison 1

Fraîchement débarquée avec sa famille dans la petite ville où son père a grandi, Hilda Lisko, une journaliste en herbe de neuf ans passionnée par la recherche de la vérité, tente de prouver qu'une prétendue mort accidentelle survenue peu de temps après leur arrivée est en réalité un meurtre. Exhumant au passage une affaire vieille de plusieurs décennies que toute la ville a pris soin d'enterrer. Son père y compris.

80 - Mare of Easttown79 - Fortitude - Saison 178 - Mixte - Saison 177 - Adèle
82 - This is us - Saison 5

Kate, Kevin et Randall célèbrent leur 40e anniversaire de naissance. Alors que les deux premiers retrouvent Rebecca et Miguel durant la pandémie, Madison a peur pour ses enfants après une chute. Randall rassure Kevin par téléphone. Toby conseille Miguel. Dans le passé, William décide que Randall a droit à une vraie famille.

Comme à chaque saison, j'ai du mal à avoir un avis.

Globalement, c'est bon. Et il y a de très bons moments, trés forts émotionnellement. Par contre, il y a une petite touche de trop politiquement correct qui m'agace car elle n'apporte rien à l'histoire qui se suffit à elle-même.

Bref, je vais dire que j'ai bien aimé malgré tout, rien que pour les petits moments d'émotions que cette saison a pu me donner.

81 - Home Before Dark - Saison 1

Fraîchement débarquée avec sa famille dans la petite ville où son père a grandi, Hilda Lisko, une journaliste en herbe de neuf ans passionnée par la recherche de la vérité, tente de prouver qu'une prétendue mort accidentelle survenue peu de temps après leur arrivée est en réalité un meurtre. Exhumant au passage une affaire vieille de plusieurs décennies que toute la ville a pris soin d'enterrer. Son père y compris.

80 - Mare of Easttown

Tandis que sa vie va à vau-l'eau, une détective d'une petite ville de Pennsylvanie enquête sur un meurtre.

C'est plutôt bien réalisé, le jeu des acteur est vraiment bon et l'ensemble de l'histoire est suffisamment bien ficelé pour être parvenu à me tenir en haleine durant les 7 épisodes bien glauque à souhait.

Au final, un bon thriller qui vaut le détour.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

79 - Fortitude - Saison 1

A Fortitude, une petite ville au c½ur de l'Arctique jusqu'ici tranquille, les habitants sont secoués par le meurtre violent d'un scientifique britannique. Le shérif local Dan Anderssen mène l'enquête avec le détective anglais Milton Caldwell.

78 - Mixte - Saison 1

En septembre 1963, le Lycée Voltaire devient mixte et accueille des filles pour la première fois de son histoire : c’est le début d’une nouvelle ère. Elles sont 11 au total pour une centaine de garçons : une vraie révolution. En situant l’action dans un lycée – le lieu de l’ébullition hormonale par excellence ! - Mixte apporte un éclairage différent sur des thématiques très actuelles. Adultes et adolescents vont se chercher, parfois se trouver et apprendre à vivre ensemble dans le quotidien de ce lycée à l’aube de mai 68

Une petite série fran_aise sans prétention mais trés agréable et qui fait bien son job.

La réalisation est bonne, le jeu des acteurs l'est tout autant, du moins suffisamment pour les personnages soient vraiment attachants. Si l'on peut émettre certaines remarques quant à la caricature qui est faite de cette France de 1963, le bon dans le temps est rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

77 - Adèle

Adèle Zimmer, psychologue dont le fils a disparu 6 mois auparavant, est engagée comme consultante à la police fédérale pour résoudre des cas de disparitions inquiétantes. Elle doit faire équipe avec l'inspecteur Luca Dosco.

76 - Les rivières pourpres - Saison 3 75 - Black Summer - Saison 2 74 - Bosh - Saison 773 - The Handmaid
78 - Mixte - Saison 1

En septembre 1963, le Lycée Voltaire devient mixte et accueille des filles pour la première fois de son histoire : c’est le début d’une nouvelle ère. Elles sont 11 au total pour une centaine de garçons : une vraie révolution. En situant l’action dans un lycée – le lieu de l’ébullition hormonale par excellence ! - Mixte apporte un éclairage différent sur des thématiques très actuelles. Adultes et adolescents vont se chercher, parfois se trouver et apprendre à vivre ensemble dans le quotidien de ce lycée à l’aube de mai 68

Une petite série fran_aise sans prétention mais trés agréable et qui fait bien son job.

La réalisation est bonne, le jeu des acteurs l'est tout autant, du moins suffisamment pour les personnages soient vraiment attachants. Si l'on peut émettre certaines remarques quant à la caricature qui est faite de cette France de 1963, le bon dans le temps est rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

77 - Adèle

Adèle Zimmer, psychologue dont le fils a disparu 6 mois auparavant, est engagée comme consultante à la police fédérale pour résoudre des cas de disparitions inquiétantes. Elle doit faire équipe avec l'inspecteur Luca Dosco.

76 - Les rivières pourpres - Saison 3

Le commissaire Pierre Niémans et le lieutenant Camille Delaunay, plus soudés que jamais après une série d’enquêtes sombres, complexes et nerveuses, sont une nouvelle fois appelés aux quatre coins de la France. Explosif et inséparable, ce tandem de choc plongera dans des univers inédits, qui réveilleront chez eux de douloureux secrets, qu’ils pensaient enterrés à jamais.

75 - Black Summer - Saison 2

En pleine apocalypse zombie, charognards enragés et milices brutales affrontent de nouveaux défis, les morts et des hordes d'individus désespérés. L'hiver sera long...

J'avais bien aimé la première saison, qui m'avait surpris par son rythme et sa noirceur, bien loin des séries de zombies à l'eau de rose... La seconde saison est venue confirmer la chose.

Le montage est parfois surprenant, mais au final, ça apporte une petite touche qui apporte beaucoup à l'atmosphère anxiogène générale. Le tout est vraiment efficace et sans concession...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

74 - Bosh - Saison 7

Réveillon 2019. Tandis que Los Angeles fait la fête, un feu se déclare dans un appartement de Hollywood Est, faisant plusieurs victimes dont une petite fille de dix ans. Quand il est établi que l’incendie est d’origine criminelle, l’inspecteur Harry Bosch arrive sur les lieux, mais son équipier, l’inspecteur Jerry Edgar, est absent

Un beau final, à l'image de la série dans son ensemble. En deux mot... simple et efficace. Et encore une fois, ça le fait.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

73 - The Handmaid's Tale - Saison 4

Grièvement blessée par balle suite à l’évasion spectaculaire d’une cinquantaine d’enfants à destination du Canada, le destin de June est plus que jamais incertain…

Une belle série dont le premier opus m'avait vraiment touché, mais qui, au fil des saisons, finit par devenir non seulement redondante, mais également grotesque. L'idée y est. Mais ça verse trop dans le SJW, avec d'un côté, les méchants hommes blancs puritains, racistes, sexistes, sans âme. De l'autre, les gentils cosmopolites, universalistes, LGBT et consorts... Le tout sans aucune nuance. Et c'est absence de nuance qui me pèse. Le fascisme, même féministe, reste un fascisme...

Bref, j'ai aimé car je souscris au fond, mais j'ai vraiment du mal avec la forme.

72 - Lupin - Saison 1 (b)71 - Intergalactic - Saison 170 - Snowfall - Saison 469 - The Walking Dead - Saison 10 (c)
74 - Bosh - Saison 7

Réveillon 2019. Tandis que Los Angeles fait la fête, un feu se déclare dans un appartement de Hollywood Est, faisant plusieurs victimes dont une petite fille de dix ans. Quand il est établi que l’incendie est d’origine criminelle, l’inspecteur Harry Bosch arrive sur les lieux, mais son équipier, l’inspecteur Jerry Edgar, est absent

Un beau final, à l'image de la série dans son ensemble. En deux mot... simple et efficace. Et encore une fois, ça le fait.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

73 - The Handmaid's Tale - Saison 4

Grièvement blessée par balle suite à l’évasion spectaculaire d’une cinquantaine d’enfants à destination du Canada, le destin de June est plus que jamais incertain…

Une belle série dont le premier opus m'avait vraiment touché, mais qui, au fil des saisons, finit par devenir non seulement redondante, mais également grotesque. L'idée y est. Mais ça verse trop dans le SJW, avec d'un côté, les méchants hommes blancs puritains, racistes, sexistes, sans âme. De l'autre, les gentils cosmopolites, universalistes, LGBT et consorts... Le tout sans aucune nuance. Et c'est absence de nuance qui me pèse. Le fascisme, même féministe, reste un fascisme...

Bref, j'ai aimé car je souscris au fond, mais j'ai vraiment du mal avec la forme.

72 - Lupin - Saison 1 (b)

Fini de jouer. En voulant se venger de Pellegrini, Assane a détruit sa propre famille. Acculé, il est contraint d’élaborer un nouveau plan pour éliminer Pellegrini. Quitte à se mettre en danger.

La première partie était plutôt sympa et récréative. Mais cette 2 éme partie m'est apparue complètement incohérente, tirée par les cheveux. Un jeu des acteurs globalement moyen. Un scénario ridicule. De fait, j'ai le sentiment de regarder une très mauvaise série de TF1. Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

71 - Intergalactic - Saison 1

Pilote galactique intrépide, à qui on a arraché sa brillante carrière après une condamnation à tort pour trahison, Ash Harper est envoyée en exil dans une colonie pénitentiaire. En chemin, les autres prisonniers provoquent une mutinerie et prennent le contrôle du vaisseau de transfert. La leader de la mafia Tula Quik a l’intention de rejoindre le monde libre - Arcadia - avec sa bande, et Ash, la seule pilote qui peut les y amener, est contrainte de se joindre à eux dans leur fuite vers une galaxie lointaine et un avenir incertain.

Une série que j'ai regardé par hasard à reculons. A ma grande surprise, ça passe tranquille.

Certes, ce n'est pas forcement la série de l'année. C'est en effet un peu trop convenu et largement prévisible. Mais globalement, ça tient bien la route et ce n'est pas désagréable.

Bref, j'ai bien aimé.

70 - Snowfall - Saison 4

Entré dans le marché fructueux de la cocaïne il y a plusieurs années, Franklin Saint continue sa folle ascension dans le trafic de drogue. Toujours plus de stupéfiants, toujours plus d’argent, mais surtout plus d’ennemis, le jeune homme ne cesse d’agrandir son empire en prenant des décisions dangereuses, risquant à tout moment de mettre le feu aux poudres

Ultime saison d'une belle série bien violente et sans concession.

Le jeu des acteurs est toujours aussi bon, la réalisation toujours aussi soignée et l'histoire toujours aussi prenante. Le tout est plutôt bien rythmé et sans longueurs inutiles. Au final, j'ai passé encore une fois un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

69 - The Walking Dead - Saison 10 (c)

Six nouveaux épisodes sensés conclure la Saison 10 et dont je n'ai pas réussi à comprendre l'utilité.

68 - I Know This Much Is True67 - Panic - Saison 166 - Ragnarök - Saison 265 - Lucifer - Saison 5 (b)
70 - Snowfall - Saison 4

Entré dans le marché fructueux de la cocaïne il y a plusieurs années, Franklin Saint continue sa folle ascension dans le trafic de drogue. Toujours plus de stupéfiants, toujours plus d’argent, mais surtout plus d’ennemis, le jeune homme ne cesse d’agrandir son empire en prenant des décisions dangereuses, risquant à tout moment de mettre le feu aux poudres

Ultime saison d'une belle série bien violente et sans concession.

Le jeu des acteurs est toujours aussi bon, la réalisation toujours aussi soignée et l'histoire toujours aussi prenante. Le tout est plutôt bien rythmé et sans longueurs inutiles. Au final, j'ai passé encore une fois un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

69 - The Walking Dead - Saison 10 (c)

Six nouveaux épisodes sensés conclure la Saison 10 et dont je n'ai pas réussi à comprendre l'utilité.

68 - I Know This Much Is True

Le destin de deux frères jumeaux, Dominick et Thomas Birdsey, dans l'Amérique de la seconde moitié du XXème siècle.

Une bien belle série, d'une noirceur certaine mais d'où surgissent quelques beaux et lumineux moments, qui m'a totalement surpris, tant dans l’écriture, la mise en scène et le jeu de ses acteurs incroyables.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

67 - Panic - Saison 1

Dans un petit village de campagne éloigné de tout, chaque année les plus âgés risquent leur vie dans un jeu illégal qui peut leur faire gagner beaucoup, beaucoup d'argent, et leur permettre de partir. Des juges anonymes lancent une série de défis aux compétiteurs qui les confrontent à leurs plus grandes peurs. Ils sont 47 au départ de la course, il n'en restera plus qu'un à la fin...

Ce n'est certes pas la série de la décennie. Globalement, il s'agit d'un teen-movie comme tant d'autre, un peu convenue et plutôt prévisible.

Mais j'ai trouvé qu'elle fait bien son job. C'est fluide, bien ficelé et suffisamment efficace pour m'avoir permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai bien aimé.

66 - Ragnarök - Saison 2

Un chaos mythique et un désastre environnemental se profilent tandis que Magne a besoin d'aide contre des ennemis colossaux et se heurte aussi à son frère, ingérable.

65 - Lucifer - Saison 5 (b)

La venue de Dieu va totalement chambouler Lucifer, dont le coeur balance entre prendre son père dans ses bras ou lui balancer en pleine figure ses quatre vérités. Le Seigneur des Enfers ne sait pas comment agir avec son père dans les pattes. Mais la présence de Dieu sur Terre va finalement rapprocher les deux hommes, dont les non-dits les empêchaient de vraiment se parler

Rien d'exceptionnel en soi, mais ce dernier opus vaut vraiment la peine d'être visionné, rien que pour le charisme de Tom Ellis. n poil plus mélodramatique que les autres saisons, mais c'est bien ficelé, ça roule bien...

Bref, j'ai bien aimé

64 - The Nevers - Saison 163 - Shameless - Saison 1162 - Dead Still - Saison 161 - Love, Death + Robots - Saison 1
66 - Ragnarök - Saison 2

Un chaos mythique et un désastre environnemental se profilent tandis que Magne a besoin d'aide contre des ennemis colossaux et se heurte aussi à son frère, ingérable.

65 - Lucifer - Saison 5 (b)

La venue de Dieu va totalement chambouler Lucifer, dont le coeur balance entre prendre son père dans ses bras ou lui balancer en pleine figure ses quatre vérités. Le Seigneur des Enfers ne sait pas comment agir avec son père dans les pattes. Mais la présence de Dieu sur Terre va finalement rapprocher les deux hommes, dont les non-dits les empêchaient de vraiment se parler

Rien d'exceptionnel en soi, mais ce dernier opus vaut vraiment la peine d'être visionné, rien que pour le charisme de Tom Ellis. n poil plus mélodramatique que les autres saisons, mais c'est bien ficelé, ça roule bien...

Bref, j'ai bien aimé

64 - The Nevers - Saison 1

Dans les dernières années de l’époque victorienne, la ville de Londres est assaillie par les "Touchées" : des personnes (principalement des femmes) qui se retrouvent soudainement dotées d’aptitudes extraordinaires. Certaines sont charmantes, d’autres très dérangeantes... Amalia True, une mystérieuse veuve au coup de poing un peu trop facile, et Penance Adair, une jeune et brillante inventrice, sont toutes deux à la tête de cette élite. Elles créent alors un foyer pour les "Touchées", tout en combattant les forces de Mal, pour faire de la place à celles et ceux que l'Histoire, telle que nous la connaissons, aimerait oublier…

Globalement, l'idée est bonne. C'est en outre plutôt bien interprété et réalisé. Mais il m'a manqué un truc. Un je ne sais quoi qui m'aurait permis d'accrocher vraiment. Sans parler du dernier épisode, totalement WTF et qui gache, à mon avis, l'ensemble.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

63 - Shameless - Saison 11

Alors que Frank affronte sa propre mortalité et ses liens familiaux au cours de ses années crépusculaires liées à l’alcoolisme et à la drogue, Lip se débat avec la perspective de devenir le nouveau patriarche de la famille. Les nouveaux mariés, Ian et Mickey, sont en train de déterminer les règles et les responsabilités d'une relation à long terme, tandis que Deb embrasse sa vie de mère célibataire. Carl trouve une nouvelle carrière improbable dans les forces de l'ordre et Kev et Vee ont du mal à savoir s'il faut rester ou non dans le South Side

Et voilà… ultime saison, qui permet à cette série de finir en beauté.

Certes, je regrette un embourgeoisement de la famille Gallagher depuis quelques saisons déjà. C’est moins trash, mais ça reste loufoque. Et surtout, c’est plein de belles émotions et un beau final attendu et pourtant absolument pas larmoyant.

Bref, encore une fois, j’ai vraiment beaucoup aimé.


Globalement, Shameless est une série qui aura compté pour moi. Un casting efficace, des histoires complétement barrées, des personnages aussi énervant qu’attachants… Cela a été pour moi un vrai plaisir... Merci à cette belle famille de tarés pour tous ces bons moments… Et je garderai le souvenir de ces mots prononcés par Frank… Have a good time !!!

62 - Dead Still - Saison 1

Dans les années 1880, en Irlande, à l’époque victorienne de la photographie post-mortem, Brock Blennerhasset, un photographe spécialisé dans les portraits des morts, s'intéresse aux meurtres de ses clients.

L'idée est intéressante. De bons acteurs , un bon scénario mais une mise en scène qui manque un peu de peps et qui traine parfois en longueur.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

61 - Love, Death + Robots - Saison 1

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l'enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d'animation déconseillés aux âmes sensibles.

Originale et surprenante, cette série d’animation anthologique est une véritable vraiment pas mal ! Cet ensemble de dix-huit court métrages divers et variés propose différents styles d’animation qui font bien leur job. L’écriture plus que plaisante nous raconte d’amusantes, d’angoissantes et terrifiantes histoires d’amour, de mort et de robots, souvent « trash », mais particulièrement captivantes. Visuellement et scénaristiquement aboutie, Love, Death & Robots, qui se distingue des autres ½uvres d’animation, se révèle comme une petite expérience télévisuelle à vivre.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

60 - Jupiter Legacy - Saison 159 - Bloodlands - Saison 158 - Coyote - Saison 157 - Tin Star - Saison 3
62 - Dead Still - Saison 1

Dans les années 1880, en Irlande, à l’époque victorienne de la photographie post-mortem, Brock Blennerhasset, un photographe spécialisé dans les portraits des morts, s'intéresse aux meurtres de ses clients.

L'idée est intéressante. De bons acteurs , un bon scénario mais une mise en scène qui manque un peu de peps et qui traine parfois en longueur.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

61 - Love, Death + Robots - Saison 1

Un yaourt susceptible, des soldats lycanthropes, des robots déchaînés, des monstres-poubelles, des chasseurs de primes cyborgs, des araignées extraterrestres et des démons de l'enfer assoiffés de sang : tout ce beau monde est réuni dans 18 courts d'animation déconseillés aux âmes sensibles.

Originale et surprenante, cette série d’animation anthologique est une véritable vraiment pas mal ! Cet ensemble de dix-huit court métrages divers et variés propose différents styles d’animation qui font bien leur job. L’écriture plus que plaisante nous raconte d’amusantes, d’angoissantes et terrifiantes histoires d’amour, de mort et de robots, souvent « trash », mais particulièrement captivantes. Visuellement et scénaristiquement aboutie, Love, Death & Robots, qui se distingue des autres ½uvres d’animation, se révèle comme une petite expérience télévisuelle à vivre.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

60 - Jupiter Legacy - Saison 1

Tandis que la première génération de super-héros au monde est vénérée, la suivante a du mal à rester à la hauteur des exploits légendaires de ses parents.

Une série dont je n’attendais pas forcement quelque chose et qui, au final, fait plutôt bien son job.

Certes, cette saison 1 n’a pas le punch de certaines séries de super-héros (The Boys, Daredevil…). Elle est tout ce qu’il y a de plus lisse, ce qui fait que ça traine parfois en longueur un peu inutilement. Toutefois, elle comporte certaines bonnes idées (notamment la double time-line) qui m’ont permis de passer globalement un bon moment.

Bref, j'ai plutôt bien aimé et j'attends la Saison 2 avec une certaine impatience histoire de voir ce que cela pourra donner...

59 - Bloodlands - Saison 1

Tom Brannick est un détective de la police nord-irlandaise, surnommé le " Noir irlandais ". Après avoir relié une lettre de suicide à une affaire, une chasse à l'homme débute à l'encontre du policier par un assassin redoutable...

Un thriller britannique, James Nesbitt dans le rôle principal... tout était réuni pour que je passe un bon moment... Mais, si c'est plutôt bien mené, j'ai trouvé ça long... trop long... Vraiment... Heureusment que la série ne compte que 4 épisodes, car je ne sais pas si j'aurai survécu à la platitude du rythme.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

58 - Coyote - Saison 1

Après 32 ans en tant qu’agent de patrouille frontalière des États-Unis, Ben Clemens décide de prendre sa retraite. Mais la découverte d’un tunnel secret utilisé pour acheminer des marchandises du Mexique au marché noir, bouscule ses projets. Il se retrouve alors pris au piège et est forcé de travailler pour un homme à la tête d’un réseau criminel, qu’il a cherché à expulser durant toute sa carrière. Désormais exposé à la vie de l’autre côté du mur, Ben commence à remettre en question sa vision du monde, défiant son idéologie, sa loyauté et ses valeurs.

Alors, globalement, c'est plutôt bon... Mais si je n'ai rien à redire de la réalisation et du jeu des acteurs, l'histoire manque à mon goût d'originalité. J'ai eu l'impression d'un déjà-vu. Du coup, pas de surprise et cela m'est apparu long, trés long (même s'il n'y a que 6 épisodes).

Bref, si j'ai aimé, c'est sans plus et uniquement du fait de la présence de Mickael Chiklis (The Sheild).

57 - Tin Star - Saison 3

Rattrapés par leur passé, Jack, sa femme Angela et sa fille Anna sont de retour en Angleterre à Liverpool pour se venger. Cette quête meurtrière les forcera à faire face à l’inévitable réalité sur qui ils sont réellement.

Personne ne reviendra sur le fait que Tim Roth est un grand mais, au final, c'est tout ce que je retiendrai de cette ultime saison.

C'est trés lent, limite ennuyeux, bien souvent invraisemblable et globalement super alambiqué.

Bref, je n'ai que moyennement aimé.

56 - HPI - Saison 155 - 36 15 Monique - Saison 154 - Les Irréguliers de Baker Street - Saison 153 - Falcon et le Soldat de l
58 - Coyote - Saison 1

Après 32 ans en tant qu’agent de patrouille frontalière des États-Unis, Ben Clemens décide de prendre sa retraite. Mais la découverte d’un tunnel secret utilisé pour acheminer des marchandises du Mexique au marché noir, bouscule ses projets. Il se retrouve alors pris au piège et est forcé de travailler pour un homme à la tête d’un réseau criminel, qu’il a cherché à expulser durant toute sa carrière. Désormais exposé à la vie de l’autre côté du mur, Ben commence à remettre en question sa vision du monde, défiant son idéologie, sa loyauté et ses valeurs.

Alors, globalement, c'est plutôt bon... Mais si je n'ai rien à redire de la réalisation et du jeu des acteurs, l'histoire manque à mon goût d'originalité. J'ai eu l'impression d'un déjà-vu. Du coup, pas de surprise et cela m'est apparu long, trés long (même s'il n'y a que 6 épisodes).

Bref, si j'ai aimé, c'est sans plus et uniquement du fait de la présence de Mickael Chiklis (The Sheild).

57 - Tin Star - Saison 3

Rattrapés par leur passé, Jack, sa femme Angela et sa fille Anna sont de retour en Angleterre à Liverpool pour se venger. Cette quête meurtrière les forcera à faire face à l’inévitable réalité sur qui ils sont réellement.

Personne ne reviendra sur le fait que Tim Roth est un grand mais, au final, c'est tout ce que je retiendrai de cette ultime saison.

C'est trés lent, limite ennuyeux, bien souvent invraisemblable et globalement super alambiqué.

Bref, je n'ai que moyennement aimé.

56 - HPI - Saison 1

Morgane, 38 ans, 3 enfants, 2 ex, 5 crédits, 160 de QI et une bonne dose d’insoumission, va voir son destin de femme de ménage chamboulé lorsque ses capacités hors norme sont repérées par la police qui lui propose un poste de consultante… Problème : Morgane déteste les flics !

Bon... Je suis venu, j'ai vu et je suis repartu...

Une série "policière" TF1 classique : Scénario écrit par des collégiens, dialogues nuls, situations invraisemblables, direction d'acteurs lamentable, aucun réalisme procédural. De fait, j'ai juste eu l'impression qu'il s'agissait là de faire concurrence à Capitaine Marleau... mais sans jamais y parvenir.

Bref, j'ai pas aimé.

55 - 36 15 Monique - Saison 1

Dans la France du début des années 80 encore empreinte des années Giscard, Simon, Tony et Stéphanie incarnent une nouvelle génération prête à tout pour s’approprier cette nouvelle décennie sans pour autant savoir concrètement ce qu’ils vont bien pouvoir faire de leur vie. Du fin fond de leur banlieue parisienne, leur idée révolutionnaire va contribuer à la désinhibition sexuelle de tout un pays. 3615 Monique, c’est l’histoire de la collaboration de ces trois étudiants qui, malgré leur inimitié, vont tout faire pour réaliser leur projet fou et le révéler au monde.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série par curiosité... ayant connu vaguement la fin du minitel mais me suis vite laisser prendre au truc et enchainé la série d'un trait.

Contre toute attente, l'histoire est prenante et les personnages, très stéréotypés, deviennent rapidement attachants. La bande originale est entraînante, l'esthétique est complètement rétro, avec un format 4/3 et des looks années 80 au charme inégalable.

Au final, une série rafraîchissante et pas prise de tête qui m'a bien diverti.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

54 - Les Irréguliers de Baker Street - Saison 1

Bienvenue dans le Londres du XIXe siècle, où les Irréguliers, un gang de jeunes marginaux, élucident des crimes surnaturels pour le compte du Dr Watson et de son mystérieux associé, Sherlock Holmes.

L'idée est bonne mais le côté surnaturel est beaucoup trop exploité. On est beaucoup trop dans le côté magie, sans faire peur, ce qui donne un rendu plus proche d'un "chair de poule" pour enfant qu'à une série pour adulte.

Bref, j'ai bien aimé, mais vraiment sans plus.

53 - Falcon et le Soldat de l'Hiver

Sam Wilson, alias Falcon, et Bucky Barnes, le Soldat de l’Hiver, se lancent dans une aventure autour du monde qui va mettre leurs ressources – et leur patience – à rude épreuve.

Deuxième série Marvel de l'année, en attendant le retour des films au cinéma, "The Falcon and the Winter Soldier" est plus classique et moins original que pouvait l'être "WandaVision", mais également beaucoup plus accessible avec notamment moins de références en tout genre. La série est plus proche des films de l'univers, et le passage sur petit écran fonctionne plutôt bien. Si je regrette certaines longueurs, la série n'en est pas moins divertissante de bout en bout.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

52 - For All Mankind - Saison 251 - Le Serpent 50 - nExt - Saison 149 - Pennyworth - Saison 2
54 - Les Irréguliers de Baker Street - Saison 1

Bienvenue dans le Londres du XIXe siècle, où les Irréguliers, un gang de jeunes marginaux, élucident des crimes surnaturels pour le compte du Dr Watson et de son mystérieux associé, Sherlock Holmes.

L'idée est bonne mais le côté surnaturel est beaucoup trop exploité. On est beaucoup trop dans le côté magie, sans faire peur, ce qui donne un rendu plus proche d'un "chair de poule" pour enfant qu'à une série pour adulte.

Bref, j'ai bien aimé, mais vraiment sans plus.

53 - Falcon et le Soldat de l'Hiver

Sam Wilson, alias Falcon, et Bucky Barnes, le Soldat de l’Hiver, se lancent dans une aventure autour du monde qui va mettre leurs ressources – et leur patience – à rude épreuve.

Deuxième série Marvel de l'année, en attendant le retour des films au cinéma, "The Falcon and the Winter Soldier" est plus classique et moins original que pouvait l'être "WandaVision", mais également beaucoup plus accessible avec notamment moins de références en tout genre. La série est plus proche des films de l'univers, et le passage sur petit écran fonctionne plutôt bien. Si je regrette certaines longueurs, la série n'en est pas moins divertissante de bout en bout.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

52 - For All Mankind - Saison 2

1983. C'est l'apogée de la guerre froide et les tensions entre les États-Unis et l'URSS sont au plus mal. Ronald Reagan est président et les grandes ambitions de la science et de l'exploration spatiale risquent d'être dilapidées alors que les États-Unis et les Soviétiques s'affrontent pour contrôler des sites riches en ressources de la Lune.

Une bien belle réécriture de la conquête spatiale telle qu'elle aurait pu avoir lieu. Hormis certaines longueurs, c'est plutôt bien construit, du moins suffisamment pour être parvenu à me captiver tout au long de cette nouvelle saison.

Bref, tout comme la première saison, j'ai vraiment beaucoup aimé ce deuxième opus. Vivement la saison 3 et la conquête de Mars, tel que le suggère le grand final que j'ai trouvé particulièrement réussi.

51 - Le Serpent

L'histoire de l’escroc Charles Sobhraj et les tentatives remarquables du diplomate néerlandais Herman Knippenberg pour le traduire en justice. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, Charles Sobhraj et sa compagne Marie-Andrée Leclerc voyagent à travers la Thaïlande, le Népal et l’Inde entre 1975 et 1976, commettant sur leur passage une série de crimes sur le « Hippie Trail» asiatique.

Je me suis lancé dans le visionnage de cette série un peu à reculons. Disons que je me méfiais. Et au final, j’ai été plutôt agréablement surpris.

C’est bien fait, c’est bien interprété, et l’histoire est bien construite. Quelques petites longueurs çà et là, une time-line parfois confuse, mais au final, ça passe et ça m’a permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

50 - nExt - Saison 1

Pionnier de la Silicon Valley qui a fait fortune dans les nouvelles technologies, Paul LeBlanc découvre que l'une de ses créations, une puissante intelligence artificielle baptisée neXt, pourrait bien causer la fin de l'humanité. Redoutant une crise mondiale, LeBlanc s'associe à l'agent Shea Salazar et son équipe d'experts en cyber-criminalité. Ils pourraient bien être les seuls à pouvoir empêcher une catastrophe d'envergure planétaire. De la gestion du lancement de missiles à l'exploitation de notre immense base de données digitale, sauront-ils contenir l'émergence de cette intelligence artificielle malhonnête et malfaisante, capable de s'améliorer sans cesse et de monter les gens les uns contre les autres pour pouvoir éliminer les potentielles menaces pour sa survie ?

L'idée de base est pltutôt pas mal et le premier épisode est plutôt prometteur. Toutefois, rapidement, j'ai un peu déchanté. Non que ça soit mauvais... juste que ça tourne en rond. Globalement, j'ai trouvé ça trés convenu et sans surprise, parfois à la limite de l'absurde. La plupart de l'intrigue est prévisible, ce qui finit par rendre l'ensemble sans saveur et assez ennuyeux.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

49 - Pennyworth - Saison 2

Une guerre civile ravage l’Angleterre avec Lord Harwood à la tête d’un mouvement néo-fasciste qui menace de prendre le contrôle du pays. Le nord de Londres forme une des rares poches de résistances encore debout, alors qu’Alfred Pennyworth se trouve dans le West End, zone neutre de la ville. Après des années dans l’armée britannique, il reste un cynique optimiste, se préparant au pire, mais sachant aussi qu’il peut l’affronter quoiqu’il arrive. Maintenant à la tête de The Delaney, un club de Soho où tout le monde est bienvenu, qu’importe ses convictions, Alfred et ses amis Deon “Bazza” Bashford et Wallace “Daveboy” MacDougal cherchent maintenant un moyen de s’échapper de tout cela avant que Londres et le pays ne soient entièrement en feu. Et Alfred souhaite ainsi rejoindre l’Amérique…

Dans la droite ligne de la première saison, ce nouvel opus est m'a totalement séduit.

J'y ai retrouvé le mélange de James Bond (version Sean Connery), de Chapeau Malon et Bottes de Cuir et de Gotham que j'avais apprécié lors de la saison précédente. Certes, c'est caricatural, mais ça fait partie du jeu et au final, la série continue de faire plus que correctement son job.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

48 - Helstrom - Saison 147 - COBRA - Saison 146 - American Gods - Saison 345 - Snowpiercer - Saison 2
50 - nExt - Saison 1

Pionnier de la Silicon Valley qui a fait fortune dans les nouvelles technologies, Paul LeBlanc découvre que l'une de ses créations, une puissante intelligence artificielle baptisée neXt, pourrait bien causer la fin de l'humanité. Redoutant une crise mondiale, LeBlanc s'associe à l'agent Shea Salazar et son équipe d'experts en cyber-criminalité. Ils pourraient bien être les seuls à pouvoir empêcher une catastrophe d'envergure planétaire. De la gestion du lancement de missiles à l'exploitation de notre immense base de données digitale, sauront-ils contenir l'émergence de cette intelligence artificielle malhonnête et malfaisante, capable de s'améliorer sans cesse et de monter les gens les uns contre les autres pour pouvoir éliminer les potentielles menaces pour sa survie ?

L'idée de base est pltutôt pas mal et le premier épisode est plutôt prometteur. Toutefois, rapidement, j'ai un peu déchanté. Non que ça soit mauvais... juste que ça tourne en rond. Globalement, j'ai trouvé ça trés convenu et sans surprise, parfois à la limite de l'absurde. La plupart de l'intrigue est prévisible, ce qui finit par rendre l'ensemble sans saveur et assez ennuyeux.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

49 - Pennyworth - Saison 2

Une guerre civile ravage l’Angleterre avec Lord Harwood à la tête d’un mouvement néo-fasciste qui menace de prendre le contrôle du pays. Le nord de Londres forme une des rares poches de résistances encore debout, alors qu’Alfred Pennyworth se trouve dans le West End, zone neutre de la ville. Après des années dans l’armée britannique, il reste un cynique optimiste, se préparant au pire, mais sachant aussi qu’il peut l’affronter quoiqu’il arrive. Maintenant à la tête de The Delaney, un club de Soho où tout le monde est bienvenu, qu’importe ses convictions, Alfred et ses amis Deon “Bazza” Bashford et Wallace “Daveboy” MacDougal cherchent maintenant un moyen de s’échapper de tout cela avant que Londres et le pays ne soient entièrement en feu. Et Alfred souhaite ainsi rejoindre l’Amérique…

Dans la droite ligne de la première saison, ce nouvel opus est m'a totalement séduit.

J'y ai retrouvé le mélange de James Bond (version Sean Connery), de Chapeau Malon et Bottes de Cuir et de Gotham que j'avais apprécié lors de la saison précédente. Certes, c'est caricatural, mais ça fait partie du jeu et au final, la série continue de faire plus que correctement son job.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

48 - Helstrom - Saison 1

Enfants d'un mystérieux et puissant tueur en série et d'une mère internée depuis de longues années, Daimon et Ana Helstrom n'ont pas eu une vie facile. Le frère et la soeur ont depuis pris des chemins opposés, se frottant aux pires rebuts de l’humanité, chacun avec son propre style et ses compétences. Un événement inattendu va amener leurs routes à se croiser à nouveau, pour faire face au Mal qui approche...

Alors c'est plutôt bien fait, mais dés les premières minutes, tu sais...

Tu sais comment plus ou moins ça va se passer dans les grandes lignes... et surtout tu sais que tu en as vu des tas des séries comme ça, et des bien meilleures. De fait, j'ai pas trouvé grand chose de véritablement original ou de surprenant.

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

47 - COBRA - Saison 1

Les coulisses du pouvoir britannique à travers le comité C.O.B.R.A (Cabinet Office Briefing Room) en charge de gérer les situations d'urgences. Au coeur des tempêtes politiques, le Premier Ministre anglais, Robert Sutherland, doit prendre des décisions difficiles.

Un bon petit thriller politique britannique comme je les aime. Pas la série de l'année, mais le jeu des acteurs est bon, la réalisation l'est tout autant et l'intrigue est prenante. Globalement donc, ça fait le job, du moins suffisamment pour m'avoir permis de passer un bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

46 - American Gods - Saison 3

Ombre cherche à échapper à sa destinée en s’installant dans la paisible ville enneigée de Lakeside dans le Wisconsin afin de tracer son propre chemin, guidé par les dieux de ses ancêtres, les Orishas. Toutefois, il va rapidement découvrir que les eaux de cette ville, d’apparence paisible, sont en réalité sombres, profondes et sanglantes et qu’il ne peut pas fuir son statut de dieu. Désormais, le seul choix qu’il devra faire est de savoir dans quel clan il veut être : les anciens ou les nouveaux dieux.

Alors rien à redire quant au jeu des acteur ou à a réalisation, superbe !!!

Par contre, comme cela avait été le cas lors de la saison 2, j'ai trouvé ça parfois un peu long et surtout, j'ai eu l'impression que la narration manquait globalement de grandeur... Comme si on nous avait fait promis un truc de fou et que ça faisait au final l'effet d'un pétard mouillé...

Bref, j'ai aimé pour le jeu des acteurs et pour la réalisation de certaines scènes magique... mais sans plus au vu de l'histoire.

45 - Snowpiercer - Saison 2

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l'entendent pas de cette oreille.

Comme pour le premier opus, cette saison m'a laissé un gout mitigé. Non que ça soit mauvais. Mais il manque un truc... Je ne sais pas quoi... Mais du coup, la série en perd sa dimension épique...

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

44 - Lost - Saison 643 - Lost - Saison 542 - Hippocrate - Saison 241 - Sky Rojo - Saison 1
46 - American Gods - Saison 3

Ombre cherche à échapper à sa destinée en s’installant dans la paisible ville enneigée de Lakeside dans le Wisconsin afin de tracer son propre chemin, guidé par les dieux de ses ancêtres, les Orishas. Toutefois, il va rapidement découvrir que les eaux de cette ville, d’apparence paisible, sont en réalité sombres, profondes et sanglantes et qu’il ne peut pas fuir son statut de dieu. Désormais, le seul choix qu’il devra faire est de savoir dans quel clan il veut être : les anciens ou les nouveaux dieux.

Alors rien à redire quant au jeu des acteur ou à a réalisation, superbe !!!

Par contre, comme cela avait été le cas lors de la saison 2, j'ai trouvé ça parfois un peu long et surtout, j'ai eu l'impression que la narration manquait globalement de grandeur... Comme si on nous avait fait promis un truc de fou et que ça faisait au final l'effet d'un pétard mouillé...

Bref, j'ai aimé pour le jeu des acteurs et pour la réalisation de certaines scènes magique... mais sans plus au vu de l'histoire.

45 - Snowpiercer - Saison 2

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l'entendent pas de cette oreille.

Comme pour le premier opus, cette saison m'a laissé un gout mitigé. Non que ça soit mauvais. Mais il manque un truc... Je ne sais pas quoi... Mais du coup, la série en perd sa dimension épique...

Bref, j'ai aimé mais sans plus.

44 - Lost - Saison 6

Une bombe a explosé, renvoyant Jack, Kate, Hurley et les autres en 2007. L'île livre enfin quelques-uns de ses mystères, comme celui de la fumée noire.

Dernier opus qui fonctionne bien... J'avoue que j'avais un peu d'appréhension, au vu des réactions que beaucoup ont pu avoir. Perso, j'ai trouvé que c'était dans la contunuité des saisons précédentes et que ça fonctionnait toujours aussi bien. On peut même y voir une touche finale à la The Leftovers... en moins puissant certes, mais il y a un truc qui m'y a fait penser.

Bref, j'ai vraiment bien aimé, comme j'ai globalement vraiment bien aimé l'ensemble de toutes les saisons. Et maintenant, je sais...

43 - Lost - Saison 5

Six rescapés, parmi lesquels Kate et Sun, ont réussi à fuir l'île et à regagner les Etats-Unis. Mais Locke a perdu la vie dans l'opération de rapatriement des «Six du vol Oceanic» et, pour le ressusciter, il faudrait le ramener sur l'île.

Bon... Alors ça part un peu dans tous les sens... tant spatialement que temporellement... Mais ça reste plutôt pas mal construit...

Bref, j'ai vraiment bien aimé et me lance de ce pas dans le grand final !

42 - Hippocrate - Saison 2

C'est l'hiver. Une vague de froid s’est abattue sur la France, les hôpitaux sont submergés. Une canalisation a sauté, inondant les urgences de l’hôpital Poincaré. Les soignants et les malades doivent se replier en médecine interne. Alyson et Hugo poursuivent leur stage dans le service. Chloé fait tout pour revenir pratiquer malgré une santé fragile. Aucun des trois n’a de nouvelles d’Arben, disparu sans laisser un mot. Ils vont devoir affronter un hôpital en crise, sous l’autorité du docteur Olivier Brun, le nouveau chef du service des urgences.

A l'image du premier opus, une série sans concession sur le milieu hospitalier. On est là bien loin d'Urgences, New Amsterdam ou encore de Good Doctor. Là, c'est sans fioriture, loin de tout forme d'aseptisation... On est plongé dans la réalité des Urgences telles qu'elles sont dans la réalité, avec son lot de drames mais également de petites joies... Le tout servi par une réalisation excellente et des acteurs tout aussi excellents...

Avant d'avoir visionné cette série, je pouvais imaginé. Là maintenant, je sais et je n'ai que plus de respect pour tous ces soignants qui font ce qu'ils peuvent comme ils le peuvent avec les moyens humains et matériels dérisoires qui sont les leurs. Alors même que cela se passe en France...

Bref, je ne vais pas m'étendre plus sous peine de voir cet humble avis se transformer en diatribe à l'encontre de nos chers gouvernants qui s'en tapent le coquillard de tout ça. Au final donc, j'ai vraiment beaucoup aimé...

41 - Sky Rojo - Saison 1

L'histoire de Coral, Wendy et Gina qui tentent de fuir Moisés et Christian, hommes de main de Romeo, proxénète et propriétaire du club Las Novias. Ensemble, elles se lancent dans une redoutable course contre la montre au cours de laquelle elles devront affronter toutes sortes de dangers. Leur seul objectif : rester en vie cinq minutes de plus...

J'ai agréablement été surpris. C'est pas forcemment transcendantal, mais ça se laisse vraiment regardé tranquillement. C'est bien rythmé, aucune longueur, c'est bien violent mais toujours avec fun...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

40 - Lost - Saison 439 - Lost - Saison 338 - Lost - Saison 237 - The Flight Attendant - Saison 1
42 - Hippocrate - Saison 2

C'est l'hiver. Une vague de froid s’est abattue sur la France, les hôpitaux sont submergés. Une canalisation a sauté, inondant les urgences de l’hôpital Poincaré. Les soignants et les malades doivent se replier en médecine interne. Alyson et Hugo poursuivent leur stage dans le service. Chloé fait tout pour revenir pratiquer malgré une santé fragile. Aucun des trois n’a de nouvelles d’Arben, disparu sans laisser un mot. Ils vont devoir affronter un hôpital en crise, sous l’autorité du docteur Olivier Brun, le nouveau chef du service des urgences.

A l'image du premier opus, une série sans concession sur le milieu hospitalier. On est là bien loin d'Urgences, New Amsterdam ou encore de Good Doctor. Là, c'est sans fioriture, loin de tout forme d'aseptisation... On est plongé dans la réalité des Urgences telles qu'elles sont dans la réalité, avec son lot de drames mais également de petites joies... Le tout servi par une réalisation excellente et des acteurs tout aussi excellents...

Avant d'avoir visionné cette série, je pouvais imaginé. Là maintenant, je sais et je n'ai que plus de respect pour tous ces soignants qui font ce qu'ils peuvent comme ils le peuvent avec les moyens humains et matériels dérisoires qui sont les leurs. Alors même que cela se passe en France...

Bref, je ne vais pas m'étendre plus sous peine de voir cet humble avis se transformer en diatribe à l'encontre de nos chers gouvernants qui s'en tapent le coquillard de tout ça. Au final donc, j'ai vraiment beaucoup aimé...

41 - Sky Rojo - Saison 1

L'histoire de Coral, Wendy et Gina qui tentent de fuir Moisés et Christian, hommes de main de Romeo, proxénète et propriétaire du club Las Novias. Ensemble, elles se lancent dans une redoutable course contre la montre au cours de laquelle elles devront affronter toutes sortes de dangers. Leur seul objectif : rester en vie cinq minutes de plus...

J'ai agréablement été surpris. C'est pas forcemment transcendantal, mais ça se laisse vraiment regardé tranquillement. C'est bien rythmé, aucune longueur, c'est bien violent mais toujours avec fun...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

40 - Lost - Saison 4

Un cargo s'approche de l'île, officiellement pour secourir les rescapés. Sayid, Desmond et Frank s'y rendent en hélicoptère. La confusion temporelle s'accentue. Les relations passées entre les personnages, tous liés entre eux avant d'arriver sur l'île, continuent à être explorées.

Alors je ne sais pas si c'est parce que mon esprit commence à saturé, ou parce que ça part un peu en n'importe quoi, mais ça a plus de mal à passer.

Bref, j'ai aimé, mais un peu moins que les saisons précédentes. A suivre...

39 - Lost - Saison 3

Qui sont les Autres ? Pourquoi les rescapés du vol Oceanic Airlines sont-ils sur l'île ? Quel dessin supérieur gouverne la vie de tous ces personnages ? Peu à peu, certains mystères trouvent des réponses, tandis que surgissent d'autres énigmes.

L'histoire suit son petit bonhomme de chemin... avec un dernier épisode un peu WTF et un joli cliffhanger.

Bref, je continue à vraiment bien aimé.

38 - Lost - Saison 2

Le radeau a été attaqué. Walt a été enlevé et Jin a disparu. Michael et Sawyer, blessé, tentent de survivre au milieu de l'océan. Sur l'île, le dynamitage de la trappe a mis au jour un tunnel, que Locke entend bien explorer, tandis que la menace des «Autres» s'intensifie.

Encore une fois, je suis agréablement surpris. C'est assez fluide et ça fonctionne plutôt bien.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

37 - The Flight Attendant - Saison 1

Hôtesse de l'air, Cassandra se réveille un matin avec la gueule de bois dans une chambre d'hôtel à Bangkok, un corps mort à côté du sien. De peur d'être accusée de meurtre, elle n'appelle pas la police et tente de continuer sa vie comme si de rien n'était...

Une agréable surprise.

Ce n’est certes pas la série de l’année, mais sincèrement, ça fait vraiment le job.

La réalistation est vraiment bonne, le jeu des acteurs excellent et l’histoire, bien que souvent tiré par les cheveux, est plutôt bien construite. C’est plein de peps, ce qui évite les temps mots, et de rebondissements en tout genre qui donnent, à la fin de chaque épisode, l’envie d’en voir plus.

Bref, j’ai vraiment bien aimé.

36 - Lost - Saison 135 - Caid - Saison 134 - WandaVision - Saison 133 - The Stand - Saison 1
38 - Lost - Saison 2

Le radeau a été attaqué. Walt a été enlevé et Jin a disparu. Michael et Sawyer, blessé, tentent de survivre au milieu de l'océan. Sur l'île, le dynamitage de la trappe a mis au jour un tunnel, que Locke entend bien explorer, tandis que la menace des «Autres» s'intensifie.

Encore une fois, je suis agréablement surpris. C'est assez fluide et ça fonctionne plutôt bien.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

37 - The Flight Attendant - Saison 1

Hôtesse de l'air, Cassandra se réveille un matin avec la gueule de bois dans une chambre d'hôtel à Bangkok, un corps mort à côté du sien. De peur d'être accusée de meurtre, elle n'appelle pas la police et tente de continuer sa vie comme si de rien n'était...

Une agréable surprise.

Ce n’est certes pas la série de l’année, mais sincèrement, ça fait vraiment le job.

La réalistation est vraiment bonne, le jeu des acteurs excellent et l’histoire, bien que souvent tiré par les cheveux, est plutôt bien construite. C’est plein de peps, ce qui évite les temps mots, et de rebondissements en tout genre qui donnent, à la fin de chaque épisode, l’envie d’en voir plus.

Bref, j’ai vraiment bien aimé.

36 - Lost - Saison 1

Après le crash de leur avion sur une île perdue, les survivants doivent apprendre à cohabiter et survivre dans cet environnement hostile. Bien vite, ils se rendent compte qu'une menace semble planer sur l'île...

Cela fait trés trés longtemps que je prévoyais de me lancer à l'assaut de Lost, dont je n'ai vu que la première saison il y a fort longtemps et que j'avais pas aimé. Juste histoire de vérifier, et, le cas échéant, combler un vide dans mon expérience de sériephile.

Globalement, j'ai été trés agréablement surpris. C'est pas extraordinaire, mais ça roule bien et surtout, ça passe tranquille, sans ennui.

Surtout, je comprends enfin mieux l'histoire de la trappe. Dans mon souvenir, ils passaient quatre épisodes à discuter si ils allaient l'ouvrir ou pas alors que c'est vraiment pas ça.

Bref, j'ai vraiment bien aimé et je suis curieux de ce va pouvoir donner la saison 2.

35 - Caid - Saison 1

Un réalisateur et son caméraman sont envoyés tourner un clip de rap au c½ur des cités du sud de la France, et se retrouvent embarqués malgré eux dans une guerre des gangs.

Comment dire... dés les premières images, j'ai vu le le truc venir... Et franchement, j'ai eu du mal à en saisir l'intérêt... C'est inutilement violent et pleins de sales vieux clichés afin de permettre à certains se la raconter et à d'autres de s'imaginer pouvoir le faire. Le seul truc cool, c'est le format (des épisodes de 10 à 15 min), ce qui fait qu'au final, ça passe vite.

Bref, c'est pas que j'ai pas aimé, juste que je saisi pas l'utilité d'une telle série.

34 - WandaVision - Saison 1

Wanda Maximoff alias Scarlet Witch et Vision sont des super-héros, vivant dans une banlieue idéalisée mais commençant à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu'il paraît être...

Une série méta, qui se veut un hommage à l'histoire des séries américaines de toutes les générations, ainsi qu'aux comics originels. Une excellente surprise, d'autant plus bienvenue qu'on est pas vraiment habitué à avoir autant d'audace et de créativité dans les ½uvres du MCU. On a là de vraies idées de scénario et de vraies idées visuelles. Certes, c'est un peut déstabilisant au début et on peut avoir des doutes. Mais ça n'en reste pas moins créatif, novateur et original. Surtout, ça passe finalement plutôt bien.

Si ce n'est pas un chef d'½uvre en soi, il n'en demeure pas moins que c'est vraiment une série qui marque. Le MCU a, pour le coup, pris le parti de sortir un peu de sa zone de confort et globalement, il parvient à produire ici un une histoire inattendue, surprenante et, disons le clairement, rafraîchissante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

33 - The Stand - Saison 1

The Stand est la vision apocalyptique de Stephen King d’un monde décimé par la peste et engagé dans une lutte élémentaire entre le bien et le mal. Le destin de l’humanité repose sur les frêles épaules de Mère Abagail, 108 ans, et d’une poignée de survivants. Leurs pires cauchemars sont incarnés par un homme au sourire mortel et aux pouvoirs indescriptibles : Randall Flagg, l’homme noir.

C'est plutôt bien réalisé, bien interprété et bien construit. Mais comme toutes les adaptations des romans de Stephen King, j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc pour que ça passe. De fait, outre les trucs convenus qu'on voit venir à 10 km, j'ai trouvé que ça manquait bien souvent d'intensité. Sans compter les longueurs inutiles qui rendent la série parfois ennuyeuse. Et que dire du dernier épisode, dont le sens m'échappe totalement et dont on aurait largement pu se passer.

Bref, j'ai aimé, mais vraiment sans plus.

32 - Les aventures du jeune Voltaire31 - Masantonio - Saison 130 - The Wilds - Saison 129 - For life - Saison 1
34 - WandaVision - Saison 1

Wanda Maximoff alias Scarlet Witch et Vision sont des super-héros, vivant dans une banlieue idéalisée mais commençant à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu'il paraît être...

Une série méta, qui se veut un hommage à l'histoire des séries américaines de toutes les générations, ainsi qu'aux comics originels. Une excellente surprise, d'autant plus bienvenue qu'on est pas vraiment habitué à avoir autant d'audace et de créativité dans les ½uvres du MCU. On a là de vraies idées de scénario et de vraies idées visuelles. Certes, c'est un peut déstabilisant au début et on peut avoir des doutes. Mais ça n'en reste pas moins créatif, novateur et original. Surtout, ça passe finalement plutôt bien.

Si ce n'est pas un chef d'½uvre en soi, il n'en demeure pas moins que c'est vraiment une série qui marque. Le MCU a, pour le coup, pris le parti de sortir un peu de sa zone de confort et globalement, il parvient à produire ici un une histoire inattendue, surprenante et, disons le clairement, rafraîchissante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

33 - The Stand - Saison 1

The Stand est la vision apocalyptique de Stephen King d’un monde décimé par la peste et engagé dans une lutte élémentaire entre le bien et le mal. Le destin de l’humanité repose sur les frêles épaules de Mère Abagail, 108 ans, et d’une poignée de survivants. Leurs pires cauchemars sont incarnés par un homme au sourire mortel et aux pouvoirs indescriptibles : Randall Flagg, l’homme noir.

C'est plutôt bien réalisé, bien interprété et bien construit. Mais comme toutes les adaptations des romans de Stephen King, j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc pour que ça passe. De fait, outre les trucs convenus qu'on voit venir à 10 km, j'ai trouvé que ça manquait bien souvent d'intensité. Sans compter les longueurs inutiles qui rendent la série parfois ennuyeuse. Et que dire du dernier épisode, dont le sens m'échappe totalement et dont on aurait largement pu se passer.

Bref, j'ai aimé, mais vraiment sans plus.

32 - Les aventures du jeune Voltaire

Comment devient-on Voltaire ? Le géant de la pensée, le maître du blasphème, dont les combats vont accoucher de la Révolution française ? Si l’on connaît le vénérable philosophe, on connaît moins le jeune Voltaire.

C'est plutôt pas mal. La reconstitution historique est intéressante, la réalisation est rondement menée, le jeu des acteur est bonne... Mais globalement, j'ai trouvé ça un peu trop superficiel, comme si il manquait un truc qui aurait permis de donné à l'ensemble un peu plus de profondeur.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

31 - Masantonio - Saison 1

Après vingt ans d’absence, Elio Masantonio revient dans sa ville de Gênes où le préfet de police lui demande de prendre la direction d’une équipe spécialisée dans la recherche de personnes portées disparues. Franc-tireur à la personnalité complexe, le détective Elio Masantonio a le don de sonder les profondeurs de l’âme humaine pour retrouver les personnes disparues.

Alors j'ai bien aimé les premiers épisodes. Le concept du type qui s'imagine discuter avec les disparus pour les retrouver est plutôt pas mal et bien trouvé. Mais au fil des épisodes, ça traine bien trop souvent en longueur et c'est plein de raccourcis un peu facile. A tel point que j'ai trouvé les derniers épisodes trés ennuyeux.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé, même si l'idée y était.

30 - The Wilds - Saison 1

Un groupe d'adolescentes toutes très différentes se retrouve coincé sur une île, ignorant qu'il fait en réalité l'objet d'une expérimentation sociale très élaborée...

J'avoue que je me suis lancé dans le visionnage de cette série avec pas mal d'apriori pas forcément cool. Contre toute attente, les premiers épisodes m'ont agréablement surpris. Certes, l'histoire était en soi classique. Mais ça tenait plutôt pas mal la route, du moins suffisamment pour aiguisé mon intérêt.

Toutefois, la série ne tient pas sur la longueur. Au bout de quatre-cinq épisodes, ça s'essouffle et ça tourne alors rapidement en rond. A partir de là, les longueurs se multiplie et l'histoire devient une succession de trucs hyper convenus et déjà vu.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

29 - For life - Saison 1

Accusé à tort de meurtre et envoyé en prison à vie, Aaron devient avocat depuis sa cellule et se sert de sa nouvelle activité afin d'aider ses compagnons mais aussi prouver son innocence. Sa quête de liberté est motivée par son désir désespéré de retrouver sa famille et de récupérer la vie qui lui a été arrachée. Injustement condamné, le détenu va devoir se heurter aux limites du système judiciaire pénal.

Une série hyper convenue et prévisible, malgré les faux rebondissements aussi nombreux que parachutés. Sans parler des longueurs à n'en plus finir.

Bref, je vraiment pas aimé.

28 - Your Honnor - Saison 127 - Banshee - Saison 426 - Banshee - Saison 325 - Banshee - Saison 2
30 - The Wilds - Saison 1

Un groupe d'adolescentes toutes très différentes se retrouve coincé sur une île, ignorant qu'il fait en réalité l'objet d'une expérimentation sociale très élaborée...

J'avoue que je me suis lancé dans le visionnage de cette série avec pas mal d'apriori pas forcément cool. Contre toute attente, les premiers épisodes m'ont agréablement surpris. Certes, l'histoire était en soi classique. Mais ça tenait plutôt pas mal la route, du moins suffisamment pour aiguisé mon intérêt.

Toutefois, la série ne tient pas sur la longueur. Au bout de quatre-cinq épisodes, ça s'essouffle et ça tourne alors rapidement en rond. A partir de là, les longueurs se multiplie et l'histoire devient une succession de trucs hyper convenus et déjà vu.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.

29 - For life - Saison 1

Accusé à tort de meurtre et envoyé en prison à vie, Aaron devient avocat depuis sa cellule et se sert de sa nouvelle activité afin d'aider ses compagnons mais aussi prouver son innocence. Sa quête de liberté est motivée par son désir désespéré de retrouver sa famille et de récupérer la vie qui lui a été arrachée. Injustement condamné, le détenu va devoir se heurter aux limites du système judiciaire pénal.

Une série hyper convenue et prévisible, malgré les faux rebondissements aussi nombreux que parachutés. Sans parler des longueurs à n'en plus finir.

Bref, je vraiment pas aimé.

28 - Your Honnor - Saison 1

A l'apogée d'une carrière florissante, un juge voit sa vie basculer le jour où son fils adolescent est reconnu coupable d'un délit de fuite. Un accident dont la victime faisait partie de la pègre.

Ce n'est pas sans une certaine impatience que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. La présence de Bryan Cranston et le pitch laissait supposer en effet bien des choses. Et de fait, je n'ai pas été déçu.

La réalisation est excellente, le jeu des acteurs l'est tout autant. Quant à l'histoire, elle est plutôt bien construite, du moins suffisament pour être parvenue à me tenir en haleine de début à la fin. Certes, on peut déplorer quelques petites incohérences ou de d'éléments d'intrigues plus que parachutés. Mais globalement, ça tient vraiment bien la route. Petite mention spéciale pour le premier et le dernier épisode, dont la tension narrative est formidablement captivante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

27 - Banshee - Saison 4

Dix-huit mois après son exil, Lucas revient à Banshee pour résoudre l’affaire Rebecca Bowman, une femme dont tout laisse à penser qu’elle a été tuée par un tueur en série. De son côté, Kurt Bunker doit faire face à son ancienne confrérie aryenne dirigée d’une main de fer par son petit frère Calvin.

Bon, ben cet ultime opus, rondement mené et toujours aussi bourrin, n'aura pas su me convaincre quant à cette série.

C'est pas que j'ai pas aimé. C'est rythmé et les personnages sont kitsh à souhait. Mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de redondance (alternance récurrente de scénes d'action et de scénes de sexe dans les premières saisons un peu lourde), et, sans parler d'incohérence, c'est parfois un peu trop abusé. Je ne regrette pas de m'être lancer dans le visionnage de cette série, mais je ne suis pas plus emballé que cela.

Bref, j'ai aimé ce dernier opus tout comme les précédents, mais sans plus.

26 - Banshee - Saison 3

Bien décidé à faire payer le pillage subi par son peuple, Chayton Littlestone s’impose comme le nouveau chef de la tribu de la réserve Kinaho. Au même moment, Lucas Hood file le parfait amour avec l’une de ses adjointes, tandis que Carrie se rapproche d’un colonel de l’armée. Mais lorsque le secret de Lucas est sur le point d’être révélé, celui-ci décide de quitter Banshee.

On continue dans la joie et dans une certaine forme de bonne humeur. Les doutes que j'ai eu lors de la seconde saison se précisent. Beaucoup de redondances. De la bonne baston, certes, mais un peu parfois abusée. Et c'est parfois super tiré par les cheveux. Je dis pas que ça ne me plait pas. Mais là, c'est un peu trop.

Bref, j'ai aimé mais c'est limite. A voir ce que donnera le dernier opus.

25 - Banshee - Saison 2

Alors que Lucas Hood doit faire face à l’agent Racine du FBI, qui semble en savoir beaucoup plus qu’il ne le devrait, Kai Proctor a des ennuis dans ses affaires avec le nouveau chef des indiens de Kinaho. Pendant ce temps, Rebecca se rapproche de son oncle et Carrie est envoyée en détention pour un mois.

Alors ça reste pas mal, mais j'ai trouvé cet opus redondant. En fait, ça castagne, ça fait l'amour (pour rester poli) et ça castagne de nouveau, avec un petit drama en filigrane, histoire de. Aprés, c'est bien réalisé et c'est plutôt bien joué. Donc voilà...

Bref, j'ai encore plutôt bien aimé.

24 - Banshee - Saison 123 - Born to kill22 - Fearless Saison 121 - Stargirl - Saison 1
26 - Banshee - Saison 3

Bien décidé à faire payer le pillage subi par son peuple, Chayton Littlestone s’impose comme le nouveau chef de la tribu de la réserve Kinaho. Au même moment, Lucas Hood file le parfait amour avec l’une de ses adjointes, tandis que Carrie se rapproche d’un colonel de l’armée. Mais lorsque le secret de Lucas est sur le point d’être révélé, celui-ci décide de quitter Banshee.

On continue dans la joie et dans une certaine forme de bonne humeur. Les doutes que j'ai eu lors de la seconde saison se précisent. Beaucoup de redondances. De la bonne baston, certes, mais un peu parfois abusée. Et c'est parfois super tiré par les cheveux. Je dis pas que ça ne me plait pas. Mais là, c'est un peu trop.

Bref, j'ai aimé mais c'est limite. A voir ce que donnera le dernier opus.

25 - Banshee - Saison 2

Alors que Lucas Hood doit faire face à l’agent Racine du FBI, qui semble en savoir beaucoup plus qu’il ne le devrait, Kai Proctor a des ennuis dans ses affaires avec le nouveau chef des indiens de Kinaho. Pendant ce temps, Rebecca se rapproche de son oncle et Carrie est envoyée en détention pour un mois.

Alors ça reste pas mal, mais j'ai trouvé cet opus redondant. En fait, ça castagne, ça fait l'amour (pour rester poli) et ça castagne de nouveau, avec un petit drama en filigrane, histoire de. Aprés, c'est bien réalisé et c'est plutôt bien joué. Donc voilà...

Bref, j'ai encore plutôt bien aimé.

24 - Banshee - Saison 1

À sa sortie de prison, un arnaqueur quitte New York pour retrouver son ex-compagne dans une région amish de Pennsylvanie où les paysans vivent encore comme au XVIIe siècle. Le voleur parvient à se faire passer pour le shérif local, et part en guerre contre un industriel violent qui fait la loi dans la ville.

Une petite série que je n'avais pas encore pris le temps de visionner malgré plein d'avis super enthousiastes.

Alors je vais pas dire que je suis déçu, mais je ne m'attendais pas du tout à ça. Disons que j'étais plus sur du Justify. Du coup, ben non... Enfin... au final, j'ai trouvé ce premier opus plutôt pas mal. Bon l'intrigue est plus que linéaires. Mais les personnages sont sympas, tous avec plein de gros muscles, et quand ça fighte, ça rigole pas.

Bref, pour le moment, j'aime plutôt bien. A suivre.

23 - Born to kill

Sam, un adolescent à la personnalité complexe, vit avec sa mère infirmière, et pense que son père est mort dans un accident. Il passe son temps entre le lycée et l’hôpital où il tient compagnie à des personnes âgées. Mais tout bascule le jour où il laisse finalement s'exprimer les pulsions meurtrières qui l’habitent.

Une petite série britannique bien noire à souhait. Mais il m'a manqué un truc que je n'arrive pas à déterminer. C'est bien réalisé, plutôt bien interprété... mais j'ai eu une impression de déjà-vu qui ne m'a pas permis de me laisser surprendre et par là même captiver.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

22 - Fearless Saison 1

Avocate particulièrement attachée aux droits de l'homme et aux causes perdues, Emma Banville s'intéresse à Kevin Russell, accusé d'avoir tué Linda Simms, une élève de l'école dans laquelle il travaillait quatorze ans plus tôt. Emprisonné, ce dernier clame son innocence.

Un bon petit polar britannique. Certes, ce n'est pas la série de l'année, mais ça se laisse regarder tranquillement.

Bref, j'ai bien aimé.

21 - Stargirl - Saison 1

Courtney Witmore, alias Stargirl, alors lycéenne, s'associe avec la Justice Society of America pour combattre les méchants du passé et du présent.

J'y suis allé vraiment à reculons, et pourtant, j'ai trouvé ça plutôt pas mal.

Certes, c'est un peu alambiqué et certains épisodes sont parfois un peu longs. Mais au final, ça fait bien son job de série de super-héros et c'est assez agréable à visionner, un peu comme une partie de Masks.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

20 - The Expanse - Saison 519 - Paris Police 190018 - En Thérapie17 - The Walking Dead: World Beyond - Saison 1
22 - Fearless Saison 1

Avocate particulièrement attachée aux droits de l'homme et aux causes perdues, Emma Banville s'intéresse à Kevin Russell, accusé d'avoir tué Linda Simms, une élève de l'école dans laquelle il travaillait quatorze ans plus tôt. Emprisonné, ce dernier clame son innocence.

Un bon petit polar britannique. Certes, ce n'est pas la série de l'année, mais ça se laisse regarder tranquillement.

Bref, j'ai bien aimé.

21 - Stargirl - Saison 1

Courtney Witmore, alias Stargirl, alors lycéenne, s'associe avec la Justice Society of America pour combattre les méchants du passé et du présent.

J'y suis allé vraiment à reculons, et pourtant, j'ai trouvé ça plutôt pas mal.

Certes, c'est un peu alambiqué et certains épisodes sont parfois un peu longs. Mais au final, ça fait bien son job de série de super-héros et c'est assez agréable à visionner, un peu comme une partie de Masks.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

20 - The Expanse - Saison 5

Dans différentes parties du système solaire, l'équipage du Rocinante et ses alliés affrontent les erreurs de leur passé, pendant que Marco Inaros lance une attaque qui transformera l'avenir de la Terre, Mars, la Ceinture et des mondes au-delà de l'Anneau.

Purement et simplement l’une des plus belles séries si ce n’est la meilleure en matière de SF que ce soit pour sa réalisation, le jeu des acteurs ou l'histoire, qui plus que jamais, me fait penser à une partie de JdR.

Bref, j'ai encore vraiment adoré.

19 - Paris Police 1900

1899, la République est au bord de l’explosion, prise en étau entre les ligues nationalistes et antisémites et la menace anarchiste. Le cadavre d’une inconnue retrouvé dans la Seine va propulser un jeune inspecteur ambitieux au c½ur d’une enquête criminelle qui révélera un lourd secret d’État. Il va croiser la route de Lépine, de retour à la tête d’une Préfecture vérolée par les luttes de pouvoir, de la première femme avocate et d’une courtisane reconvertie en espionne...

Une bonne petite série, bien sombre à souhait.

La réalisation est bonne, le jeu des acteur l'est tout autant. Et malgré quelques épisodes un peu confus (l'équilibre entre les trames narratives étant parfois périlleux), l'intrigue est plutôt bien construite et la reconstitution du Paris de 1899 est globalement convaincante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

18 - En Thérapie

Paris, automne 2015. Philippe Dayan reçoit chaque semaine dans son cabinet à deux pas de la place de la République, une chirurgienne en plein désarroi amoureux, un couple en crise, une ado aux tendances suicidaires et un agent de la BRI traumatisé par son intervention au Bataclan. A l’écoute de ces vies bouleversées, le séisme émotionnel qui se déclenche en lui est sans précédent. Pour tenter d’y échapper, il renoue avec son ancienne analyste, Esther, avec qui il avait coupé les ponts depuis près de 12 ans.

Une bien belle série. Certes, largement pompée sur son homologue us sortie il y a une bonne dizaine d'année. Mais qu'importe. Franchement, ça le fait vraiment.

C'est bien réalisé. Le jeu des acteurs est excellent et les personnages sont vraiment attachant. Et si l'histoire n'est pas des plus dynamiques et peu semblé, de prime abord, peu attrayante, elle n'en est pas moins bouleversante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

17 - The Walking Dead: World Beyond - Saison 1

Jusqu'alors protégées des dangers du monde post-apocalyptique, Iris et Hope Bennett décident de quitter la sécurité du seul foyer qu’elles n’aient jamais connu pour venir en aide à leur père. Accompagnées d'autres adolescents, les jeunes filles entreprennent un long voyage à travers le pays.

J'y suis allé à reculons, juste histoire de voir... et trés vite, mes doutes se sont confirmés. C'est mièvre, inconsistant et sans aucune saveur.

Bref, je n'ai pas aimé.

16 - OVNIs - Saison 115 - Raised By Wolves 14 -  Gangs of London - Saison 113 - Vikings - Saison 6 (b)
18 - En Thérapie

Paris, automne 2015. Philippe Dayan reçoit chaque semaine dans son cabinet à deux pas de la place de la République, une chirurgienne en plein désarroi amoureux, un couple en crise, une ado aux tendances suicidaires et un agent de la BRI traumatisé par son intervention au Bataclan. A l’écoute de ces vies bouleversées, le séisme émotionnel qui se déclenche en lui est sans précédent. Pour tenter d’y échapper, il renoue avec son ancienne analyste, Esther, avec qui il avait coupé les ponts depuis près de 12 ans.

Une bien belle série. Certes, largement pompée sur son homologue us sortie il y a une bonne dizaine d'année. Mais qu'importe. Franchement, ça le fait vraiment.

C'est bien réalisé. Le jeu des acteurs est excellent et les personnages sont vraiment attachant. Et si l'histoire n'est pas des plus dynamiques et peu semblé, de prime abord, peu attrayante, elle n'en est pas moins bouleversante.

Bref, j'ai vraiment beaucoup aimé.

17 - The Walking Dead: World Beyond - Saison 1

Jusqu'alors protégées des dangers du monde post-apocalyptique, Iris et Hope Bennett décident de quitter la sécurité du seul foyer qu’elles n’aient jamais connu pour venir en aide à leur père. Accompagnées d'autres adolescents, les jeunes filles entreprennent un long voyage à travers le pays.

J'y suis allé à reculons, juste histoire de voir... et trés vite, mes doutes se sont confirmés. C'est mièvre, inconsistant et sans aucune saveur.

Bref, je n'ai pas aimé.

16 - OVNIs - Saison 1

1978. Didier Mathure, brillant ingénieur spatial, voit son rêve partir en fumée lorsque sa fusée explose au décollage. Alors qu'il pensait avoir touché le fond, il est muté à la tête d'un bureau d'enquête spécialisé sur les ovnis géré par une équipe qui donne effectivement l'impression de vivre sur une autre planète. Sa mission : trouver des explications scientifiques aux apparitions de soucoupes volantes qui défraient la chronique.

Les séries Françaises bien écrites ne sont pas légion, il faut donc tirer un coup de chapeau aux deux auteurs pour ce petit bijou d'humour et de suspens chez les Ufologues, à la tonalité légère et poétique. La reconstitution de la fin des années 70 est savoureuse même si elle n'est pas parfaite. L'intrigue, quoi que loufoque, est de bonne qualité. Très belle montée en puissance au fur et à mesure des épisodes. Les acteurs sont presque tous excellents, Poupaud et Vuillermoz en tête. La réalisation est soignée. C'est drôle, inventif et rafraichissant.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

15 - Raised By Wolves

Alors que les êtres humains se déchirent sur fond de guerres de religion, les robots apprennent qu'il est compliqué et dangereux de vouloir contrôler les croyances des humains. Pendant ce temps, deux androïdes tentent d'élever un enfant humain sur une planète vierge.

Un début assez "spécial" dans un univers que l'on ne comprend pas tout à fait, où les protagonistes semblent sortis d'une caricature de la SF (particulièrement au niveau des costumes). Puis peu à peu se déroule l'histoire, les décors et costumes se révèlent être un charme pour une série de SF qui dégage une image particulière. Et plus elle avance, plus la série devient réellement captivante.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

14 - Gangs of London - Saison 1

Depuis 20 ans, Finn Wallace est le chef le plus puissant du crime organisé, faisant transiter des milliards de livres chaque année. Lorsqu'il est assassiné, son fils Sean Wallace est tout désigné pour prendre la relève, avec le soutien du clan Dumani. Ce passage de relais a d'importantes répercussions à l'échelle internationale. Entouré de nombreux rivaux, le jeune leader impulsif trouvera-t-il un précieux allié en la personne d'Elliot Finch, lequel porte un intérêt tout particulier à la famille Wallace ?

Une bonne petite série britannique dont les principales forces résident dans son casting solide et bien entendu ses scènes d'action à couper le souffle (et violentes à souhait).

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

13 - Vikings - Saison 6 (b)

La guerre est déclarée entre les frères ennemis afin de régner sur la Norvège. Alors que Björn a du mal à assumer la succession de son père, il est malgré tout prêt à tout pour défendre son territoire. Ivar, de son côté, a soif de vengeance et ne compte pas céder le trône aussi facilement...

Une mid-season qui vient marquer la fin de cette belle série qui aura su me tenir en haleine depuis 7 ans.

Ces dix derniers épisodes viennent clore en beauté une série que j'ai trouvé globalement admirablement réalisé et superbement interprété. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de tous les personnages sortis tout droit des grandes saga scandinaves. C'est tout aussi violent que dramatique et j'ai vraiment passé de trés bons moments grâce à cette trés belle série. J'en redemanderai presque encore...

Bref, j'ai vraiment bien aimé et c'est avec un petit pincement au coeur que je clos cette belle aventure.

12 - Lupin - Saison 1 (a)11 - Sweet Home - Saison 110 - His Dark Material - Saison 209 -  Blood and Treasure - Saison 1
14 - Gangs of London - Saison 1

Depuis 20 ans, Finn Wallace est le chef le plus puissant du crime organisé, faisant transiter des milliards de livres chaque année. Lorsqu'il est assassiné, son fils Sean Wallace est tout désigné pour prendre la relève, avec le soutien du clan Dumani. Ce passage de relais a d'importantes répercussions à l'échelle internationale. Entouré de nombreux rivaux, le jeune leader impulsif trouvera-t-il un précieux allié en la personne d'Elliot Finch, lequel porte un intérêt tout particulier à la famille Wallace ?

Une bonne petite série britannique dont les principales forces résident dans son casting solide et bien entendu ses scènes d'action à couper le souffle (et violentes à souhait).

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

13 - Vikings - Saison 6 (b)

La guerre est déclarée entre les frères ennemis afin de régner sur la Norvège. Alors que Björn a du mal à assumer la succession de son père, il est malgré tout prêt à tout pour défendre son territoire. Ivar, de son côté, a soif de vengeance et ne compte pas céder le trône aussi facilement...

Une mid-season qui vient marquer la fin de cette belle série qui aura su me tenir en haleine depuis 7 ans.

Ces dix derniers épisodes viennent clore en beauté une série que j'ai trouvé globalement admirablement réalisé et superbement interprété. J'ai beaucoup aimé suivre l'évolution de tous les personnages sortis tout droit des grandes saga scandinaves. C'est tout aussi violent que dramatique et j'ai vraiment passé de trés bons moments grâce à cette trés belle série. J'en redemanderai presque encore...

Bref, j'ai vraiment bien aimé et c'est avec un petit pincement au coeur que je clos cette belle aventure.

12 - Lupin - Saison 1 (a)

Il y a 25 ans, la vie du jeune Assane Diop est bouleversée lorsque son père meurt après avoir été accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. Aujourd’hui, Assane va s'inspirer de son héros, Arsène Lupin - Gentleman Cambrioleur, pour le venger…

C'est frais, simple, léger et bien ficelé... Le rythme est donné dès les premières minutes et tient plutôt bien sur l'ensemble de cette première mid-saison vraiment agréable. Et même quand c'est un peu tiré par les cheveux, ça passe tranquille...

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

11 - Sweet Home - Saison 1

Alors que de féroces monstres sèment la terreur et menacent l'humanité, un ado en proie à des démons intérieurs devient la meilleure chance de survie de ses voisins.

Malgré de bonnes intentions et une écriture plutôt correcte, Sweet Home souffre d'une intrigue qui n'avance pas beaucoup. Du coup certains épisodes semblent très long, limite ennuyeux. Sans parler d'une incohérence générale qui rend l'ensemble plutôt difficile à saisir.

Bref, j'ai moyennement aimé.

10 - His Dark Material - Saison 2

Après que Lord Asriel ait ouvert un pont menant à un nouveau monde. Totalement désemparée par la mort de son meilleur ami Roger, Lyra suit Asriel dans l’inconnu. Au sein d’une mystérieuse cité abandonnée, elle fait la rencontre de Will, un jeune garçon venant du même monde que le nôtre et qui, tout comme Lyra, est hanté par un passé trouble. Les deux jeunes gens vont rapidement découvrir que leurs destinées sont liées afin de réunir Will avec son père, mais le chemin sera semé d’embûches alors que la guerre menace de faire rage.

Toujours aussi plaisante visuellement, ce second opus nous ouvre un univers aux potentialités infinis. La réalisation, les effets spéciaux et le jeu des acteurs sont toujours de qualité pour nous en mettre de nouveau plein la vue. Cependant, cette deuxième saison est bien plus lente que la précédente et peine malheureusement à exposer ses enjeux. Au final, on se retrouve en ayant l'impression d'avoir raté un truc.

Bref, j'ai bien aimé, mais je reste un peu sur ma faim.

09 - Blood and Treasure - Saison 1

Un brillant antiquaire et une trafiquante d'art rusée s'associent pour arrêter un terroriste qui finance ses attaques en pillant des trésors.

C'est certes pas la série de l'année, mais elle fait bien son job. C'est kitch à souhait, les personnages sont plutôt attachants et l'intrigue est plutôt bien ficelée et sans trop de longueures inutiles...

Bref, j'ai plutôt bien aimé...

08 - Cobra Kai - Saison 307 - The Good Lord Bird06 - We hunt together - Saison 105 - Alice in borderland - Saison 1
10 - His Dark Material - Saison 2

Après que Lord Asriel ait ouvert un pont menant à un nouveau monde. Totalement désemparée par la mort de son meilleur ami Roger, Lyra suit Asriel dans l’inconnu. Au sein d’une mystérieuse cité abandonnée, elle fait la rencontre de Will, un jeune garçon venant du même monde que le nôtre et qui, tout comme Lyra, est hanté par un passé trouble. Les deux jeunes gens vont rapidement découvrir que leurs destinées sont liées afin de réunir Will avec son père, mais le chemin sera semé d’embûches alors que la guerre menace de faire rage.

Toujours aussi plaisante visuellement, ce second opus nous ouvre un univers aux potentialités infinis. La réalisation, les effets spéciaux et le jeu des acteurs sont toujours de qualité pour nous en mettre de nouveau plein la vue. Cependant, cette deuxième saison est bien plus lente que la précédente et peine malheureusement à exposer ses enjeux. Au final, on se retrouve en ayant l'impression d'avoir raté un truc.

Bref, j'ai bien aimé, mais je reste un peu sur ma faim.

09 - Blood and Treasure - Saison 1

Un brillant antiquaire et une trafiquante d'art rusée s'associent pour arrêter un terroriste qui finance ses attaques en pillant des trésors.

C'est certes pas la série de l'année, mais elle fait bien son job. C'est kitch à souhait, les personnages sont plutôt attachants et l'intrigue est plutôt bien ficelée et sans trop de longueures inutiles...

Bref, j'ai plutôt bien aimé...

08 - Cobra Kai - Saison 3

Comme la rivalité de Daniel et Johnny se ravive, Kreese manipule ses élèves. Le sort de tous est en jeu.

C'est un réel plaisir que de commencer cette nouvelle année avec ce troisième opus.

Certes, l'intrigue est des plus simples et c'est kitsh. Mais dans une certaine mesure, c'est surement ça que l'ados qui dort en moi est venu chercher. Au final, encore une fois, ça le fait vraiment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

07 - The Good Lord Bird

Milieu du XIXème siècle. Etats-Unis. Onion, un adolescent esclave, devient un membre actif du groupe de militants abolitionnistes menés par John Brown durant le "Bleeding Kansas", une bataille sanglante qui a transformé cet Etat du Midwest en champ de bataille entre les défenseurs et les opposants à l'esclavage. Si le fameux raid sur l’armurerie américaine en 1859 à Harpers Ferry n'a pas suffi à déclencher la révolte attendue des esclaves, l’événement déclenche la guerre de Sécession.

Une bonne surprise drôle, rafraichissante et explosive, qui fait de ce western quelque chose d'à part.

J'avoue avoir eu un peu de mal au début. Mais trés vite, j'ai fini par me laisser prendre au jeu et j'ai enchainé les épisodes les uns aprés les autres sans même m'en rendre compte. Si c'est parfois un peu déstabilisant, ça reste bien ficelé et sans temps mort. Surtout, c'est superbement interprété (spécial dédicace à Ethan Hawke, totalement barré). Au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

06 - We hunt together - Saison 1

Freddy est magnétique, très intelligente, charmante et désarmante : tous les ingrédients d’une bonne psychopathes. En revanche, Baba, un ancien enfant soldat, est vulnérable et compatissant mais sa rencontre avec Freddy a bouleversé son monde. A deux deux, ils forment un duo mortel… De leur côté, Lola Franks et Jackson Mendy, tous les deux policiers, font face à leur propre relation non conventionnelle, alors qu’ils doivent travailler ensemble sur une affaire de meurtre très médiatisée..

Un petit polar britannique qui ne paye pas de mine mais qui est vraiment bien construit, plein d'humour et sans longueurs. Petite dédicace à la méchante de l'histoire, qui doit certainement avoir des liens de parenté avec Vilanelle. Et au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

05 - Alice in borderland - Saison 1

Alice Ryôhei est, en quelque sorte, atteint du syndrome de Peter Pan. Avec ses amis Chôta Segawa et Karube Daikichi, il imagine un monde meilleur. Après une nuit de beuverie, d'étranges feux d'artifice les emmènent dans un autre monde, ressemblant à une immense ville déserte.

Concept original dans la lignée de Battle royal. L’histoire est plutôt captivante et nous tient en alerte via les différents rebondissements et personnages. Au final, on ne s’ennuie pas une seconde mais il faut être adepte du style.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

04 - Two weeks to live - Saison 103 - Possessions - Saison 102 - Après toi, le chaos - Saison 101 - Manhunt - Saison 2
06 - We hunt together - Saison 1

Freddy est magnétique, très intelligente, charmante et désarmante : tous les ingrédients d’une bonne psychopathes. En revanche, Baba, un ancien enfant soldat, est vulnérable et compatissant mais sa rencontre avec Freddy a bouleversé son monde. A deux deux, ils forment un duo mortel… De leur côté, Lola Franks et Jackson Mendy, tous les deux policiers, font face à leur propre relation non conventionnelle, alors qu’ils doivent travailler ensemble sur une affaire de meurtre très médiatisée..

Un petit polar britannique qui ne paye pas de mine mais qui est vraiment bien construit, plein d'humour et sans longueurs. Petite dédicace à la méchante de l'histoire, qui doit certainement avoir des liens de parenté avec Vilanelle. Et au final, j'ai passé un trés bon moment.

Bref, j'ai vraiment bien aimé.

05 - Alice in borderland - Saison 1

Alice Ryôhei est, en quelque sorte, atteint du syndrome de Peter Pan. Avec ses amis Chôta Segawa et Karube Daikichi, il imagine un monde meilleur. Après une nuit de beuverie, d'étranges feux d'artifice les emmènent dans un autre monde, ressemblant à une immense ville déserte.

Concept original dans la lignée de Battle royal. L’histoire est plutôt captivante et nous tient en alerte via les différents rebondissements et personnages. Au final, on ne s’ennuie pas une seconde mais il faut être adepte du style.

Bref, j'ai plutôt bien aimé.

04 - Two weeks to live - Saison 1

Élevée par sa mère en marge de la société, Kim Noakes sort de sa campagne pour une mission secrète visant à honorer la mémoire de son père. A la fois naïve et badass, la jeune fille de 21 ans, motivée par une étrange "liste" et une soif de vengeance inébranlable, découvre le monde, ses dangers et ses bizarreries. Sa rencontre avec les frères Nicky et Jay complique la situation. Une farce inoffensive tourne mal, et le trio provoque alors une série d'événements chaotiques qui met leurs vies en danger..

Globalement, ça passe. C'est un peu n'importe quoi comme j'aime, c'est plutôt violent trash comme j'aime et les personnages sont pas mal ravagés comme j'aime. Mais j'ai eu l'impression qu'il manquait un truc. Je ne sais pas trop quoi. Du coup, j'ai eu du mal à accrocher. Dommage car je pense qu'il y avait pourtant là de quoi faire un truc qui roule.

Bref, j'ai aimé, mais sans plus.

03 - Possessions - Saison 1

Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d’avoir assassiné son mari le soir de ses noces. Karim, un diplomate français chargé d’apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, tombe peu à peu sous le charme de Natalie...

Un petit polar français un peu long et trop tarabiscoté, durant lequel je me suis pas mal ennuyé.

Bref, je n'ai pas trop aimé.

02 - Après toi, le chaos - Saison 1

Raquel, jeune enseignante en littérature, revient dans la ville natale de son mari et découvre toutes les choses qu'il lui cachait.

J'ai vraiment pas accroché. Non que ça soit mauvais. Mais je suis totalement resté hermétique à cette série.

Bref, je n'ai pas aimé.

01 - Manhunt - Saison 2

Une bombe explose à Atlanta, en 1996, durant les Jeux Olympiques. Alors que le coupable échappe aux autorités, les soupçons du FBI se portent sur l'agent de sécurité Richard Jewell.

Un deuxième opus qui a eu vraiment du mal à tenir ses promesses. C'est long, parfois totalement inintéressant, et pas forcément au top en terme de réalisation.

Bref, je n'ai pas vraiment aimé.