La querelle des « haricots sauteurs »
Il s’agit d’une controverse qui opposa en 1934 André Breton, le chef de file du mouvement surréaliste et l’un des ses adeptes du moment, Roger Caillois (futur membre créateur du collège de sociologie, avec Georges Bataille et Michel Leiris).

Les deux hommes devisent à la terrasse d’un café. Caillois qui s’intéresse aux insectes, montre à Breton une boîte contenant des pois sauteurs du Mexique (petites graines qui remuent mystérieusement). Là les deux hommes vont s’affronter sur la conduite à adopter en face du merveilleux.

Tenant d’une ligne « scientifique », Caillois préconise une autopsie des haricots. Breton, qui déclare préférer jouir du mystère plutôt que de le dissiper en en recherchant la cause, s’oppose résolument à cette dissection. Caillois finit par reprocher à Breton d’opter « décidément » pour le « parti de l’intuition, de la poésie, de l’art, – et de leurs privilèges ». Cette opposition de points de vue conduit à une rupture irrémédiable entre les deux hommes.

Source:
 
     Deskyo