L’explosion de Black Tom
L’explosion de Black Tom, survenue le 30 juillet 1916 à Jersey City dans le New Jersey, est un acte de sabotage réalisé par des agents de l’empire allemand visant l’approvisionnement en munitions américaines utilisées par les Alliés dans la Première Guerre mondiale. Le Black Tom qui était originellement une petit ile est alors un dépôt du port du New-York et New Jersey relié par un chemin de fer de la Lehigh Valley Railroad utilisé pour stocker les wagons de munitions en attente de transbordement.

Des bombes incendiaires à retardement furent placé par le réseau du capitaine Franz von Rintelen sur le site qui abritait environ 1 000 tonnes d’explosifs dont du TNT embarqué à bord d’une barge. La déflagration fut suffisante pour briser les vitres sur une distance de 40 kilomètres ; on estime généralement sa force à 5,5 sur l’échelle de Richter. Les pertes humaines sont estimées entre 4 et 7 victimes, de nombreux blessés et les dégâts à 20 millions de dollars de l’époque soit 400 millions de dollars valeur 2010.

L’explosion endommagea la Statue de la Liberté. Une centaine de rivets cédèrent, entre autres dégâts. Depuis, la visite du bras et de la torche de la statue est interdite. Les réparations de la statue coûtèrent 100 000 dollars de l’époque (environ 2 millions en dollars 2010).

L’accès de Liberty Island fut interdit les dix jours suivant l’explosion et, pour réparer le flambeau, le gouvernement engagea le sculpteur Gutzon Borglum, qui conçut plus tard le mont Rushmore.

La société Lehigh Valley Railroad, conseillé par John J. McCloy, réclama le des dommages contre l’Allemagne à la Commission mixte des réclamations germano-américaine institué par le traité de paix de Berlin de 1921. La commission a déclaré en 1939 que l’Allemagne impériale avait été responsable des dommages. Les deux parties ont finalement convenue d’un accord sur 50 millions de dollars en 1953 (soit plus de 460 millions de dollars valeur 2012). Le paiement final a été effectué par l’Allemagne de l’Ouest en 1979.


Source: http://milguerres.unblog.fr/...