Café Philo



Etre homme grâce à l'inutilité
Ce qu’il y a de particulièrement humain au monde sont les activités dites inutiles. Cette inutilité se distingue de tout ce qui concourt à la préservation de l’être. Est utile ce qui permet de se maintenir. Est utile ce qui n’est pas une fin en soi, c’est-à-dire quelque chose qui autorise un état, lequel est comme un point... [Lire la suite]


L'inhibition de l'action
"Au début de la décennie 1970, [Henri Laborit] découvre que les désordres somatiques liés à l'agression psycho-sociale sont provoqués par un état d'inhibition de l'action. Il découvre ensuite que c'est l'inhibition d'action persistante qui provoque les désordres en relation avec la mémoire. Il effectue plusieurs expériences pour démontrer ses... [Lire la suite]


Montaigne et les animaux
Il y a présentement une tendance très sérieuse à ne plus considérer Montaigne comme le type même du scepticisme et à chercher dans les Essais, au contraire, ses traces, que l'on trouve certaines, de son esprit positif, de son esprit scientifique même. Le sceptique pur et simple n'existe pas, ou bien ce n'est qu'un imbécile. La nature, qui est... [Lire la suite]


Dexter - Le code et la vengeance
Dans son ouvrage Philosophie en Séries, Thibaut de Saint-Maurice consacre une longue explication à Dexter. S'appuyant sur des travaux d'Emmanuel Levinas, il montre comment la fiction de James Manos Jr., loin d'être une simple application de la loi du talion est en fait une démonstration de l'inefficacité de la peine de mort à résoudre la... [Lire la suite]


Spinoza: déterminisme et liberté
La philosophie de Spinoza est un déterminisme radical. Il se pose alors une question de la plus haute importance : quelle place cette conception déterministe laisse-t-elle au jugement moral ? En effet, si les idées et les actions des individus obéissent à un déterminisme causal, il est impossible de rendre le sujet responsable de ses actes. À... [Lire la suite]


Baron d'Holbach
Le baron Paul Henri Tiry d'Holbach est d'origine allemande, du Palatinat, région frontalière bilingue. Il naît en 1723 à Edesheim. Il fait ses études à Leyde en Hollande. Il se fixe définitivement à Paris en 1748. Il épouse d'abord sa cousine, Basile d'Aine, puis, après sa mort en 1754, la s½ur de celle-ci, Charlotte. Il est à la tête d'une grande... [Lire la suite]


Rire fou ou fou rire de Démocrite
Ni l’un ni l’autre. Démocrite (460-370 avant J.C.), philosophe grec né à Abdère (Thrace), descendait tous les jours jusqu’au port et, en regardant l’activité des hommes en train de décharger des marchandises et se livrer frénétiquement à toutes sortes d’activités, était immanquablement pris d’un rire incontinent... [Lire la suite]


Marie de Gournay
Marie le Jars de Gournay est une des femmes écrivains les plus remarquables de la fin de la Renaissance. Née à Paris en 1565, elle tire son nom du château et de la seigneurie de Gournay-sur-Aronde que son père, Guillaume le Jars (ou de Jars) avait acquis quelques années avant sa mort prématurée en 1578. Son oeuvre, bien qu'influencée par... [Lire la suite]


Epicure -
L'épicurisme est souvent réduit à deux idées : une morale hédoniste et une cosmologie matérialiste. La seconde stipule que tous les objets et êtres vivants sont constitués par des combinaisons d'atomes de matière ; quant à la première, elle fait de la recherche du plaisir la fin de toute activité. De loin, l'épicurisme apparaît ainsi comme une... [Lire la suite]


Deviens ce que tu es
Cette phrase que Niezsche attribue à Pindare, l'un des plus célèbres poètes lyriques grecs, ressemble à un paradoxe. Comme le note Michel Onfray dans son séminaire sur la "physiologie d'Epicure" : comment devenir ce que l'on est déjà ?

En fait il s'agit d'une aporie, c'est à dire - selon Aristote - d'une question qui place le lecteur ou... [Lire la suite]

Pages de résultat : 1 2 3 4 5
 
     Deskyo