In Treatment - Le divan quotidien
Chaque lundi matin depuis un an, Laura, infirmière, passe une demi-heure d’analyse chez Paul. Ce lundi, elle lui a avoué qu’elle voulait coucher avec lui. Mardi matin, Paul accueille pour la première fois Alex, pilote de guerre arrogant, macho et perfectionniste, qui a bombardé sur ordre une école en Irak. Le lendemain, c’est au tour de Sophie, jeune gymnaste qui s’est brisée les deux bras dans un accident involontaire. Ou volontaire ? Viennent ensuite Jake et Amy, la trentaine, couple qui se déchire autour d’une grossesse. C’est le jeudi. Enfin, le vendredi soir, un peu sonné, Paul passe sur le divan de Gina, son ancien mentor. Cette petite musique se répète chaque semaine, durant neuf semaines. C’est In Treatment, la dernière série de HBO, produite par Mark Wahlberg (déjà producteur d’Entourage pour la chaîne) et remake de BeTipul, série... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.ecrans.fr/...



OZ - La prison pour le pire
L'enfer, ce sont les Autres, seulement les Autres, et personne d'autre. L'enfer que la série Oz a peint pendant six saisons, de 1997 à 2003 sur le HBO, est celui de l'univers de certaines institutions pénitentiaires américaines. En juin 2007, quelque 2,3 millions de personnes étaient enfermées dans les prisons américaines, soit un taux d'incarcération de 762 pour 100.000, contre 152 pour 100.000 au Royaume Uni et 91 pour 100.000 en France, selon les données du Département de la Justice.

Les Etats-Unis sont l'Etat du monde qui compte le plus de détenus devant la Chine, où les chiffres officiels parlent de 1,5 million, et ils figurent en tête du classement du taux d'incarcération devant la Russie qui a longtemps occupé cette place, avant la remise en liberté de nombreux prisonniers, notamment à partir de 1998.

La série créée par Tom Fontana, dont il a écrit la majeure partie des... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://seriestv.blog.lemonde.fr/...



Les Doors
Par un bel été de 1965, sur la plage de Venice, en Californie, deux jeunes types en décalage avec la société américaine jettent, sans le savoir, les bases d'un mythe…

James Douglas Morrison était né le 8 décembre 1943. Fils d'un officier Marine, son enfance a été baladée entre différentes villes de garnison où son père était caserné. Rapidement, les tensions surgissent entre le jeune Jim et son paternel. Il les supporte en s'enfermant seul pour lire de la poésie et développe un culte pour Arthur Rimbaud, mais à 19 ans, au temr de ce qu’il peut endurer, Jim décide de quitter l'université de Tallahassee, en Floride, pour aller étudier le cinéma à la prestigieuse UCLA, à Los Angeles. Il s’agit de mettre le plus de distance possible entre lui et sa famille. Nous sommes en 1964 ! A cette époque, la majorité des étudiants en art et techniques cinématographiques visent un... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://acta-diurna.over-blog.com/...



Le Mariage de Figaro - Acte V scéne 3
0 femme ! femme ! femme ! nul animal créé ne peut manquer à son instinct ; le tien est-il donc de tromper ? Après m'avoir obstinément refusé quand je l'en pressais devant sa maîtresse ; à l'instant qu'elle me donne sa parole ; au milieu même de la cérémonie... Il riait en lisant, le perfide ! et moi, comme un benêt !... Non, Monsieur le Comte, vous ne l'aurez pas... vous ne l'aurez pas. Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu ! perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement qu'on n'en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes ; et vous voulez jouter ... On vient...... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -



Game of thrones
Après la saga mafieuse (Les Soprano), le polar réaliste (Sur écoute) et les drames historiques (The Pacific, Rome), la chaîne câblée HBO, mètre étalon des séries de qualité, se lançait hier dans la fantasy, genre littéraire popularisé sur papier comme sur grand écran par Le Seigneur des Anneaux. C’est encore un best-seller qui est adapté ici, Le Trône de fer de George R.R. Martin, complexe histoire de guerre, de trahisons, de territoires mythologiques et de menaces fantastiques. Pas de panique cependant : les responsables de l’adaptation parviennent, du moins dans ce premier épisode, à une certaine clarté, préférant donner vie à leurs personnages et dessiner les contours de l'histoire plutôt que de nous en mettre plein la vue.

Les enjeux généraux, qui s’entremêleront rapidement d’intrigues secondaires, sont (plutôt) limpides : sur un continent imaginaire,... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://television.telerama.fr/...


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7