Le Web 3.0 est enfin là !
Le Web 3.0 a longtemps été une aberration de langage servant à parler du futur d’Internet. Mot écran par excellence, ce terme donnait aux experts l’impression de maîtriser un sujet qui par essence était indéfinissable. Aujourd’hui, le Web 3.0 est pourtant juste sous nos yeux, attendant simplement qu’on lui colle enfin son étiquette. Le web 3.0 n’est plus le futur d’Internet. C’est l’Internet d’aujourd’hui. Mais c’est quoi ?

Rappel : le Web 2.0, c’est quoi déjà ?
Avant de parler du Web 3.0, il est important de revenir en arrière. Pendant longtemps le Web 2.0 ne s’appelait pas. Il a fallu attendre 2003-2007 pour que le terme s’impose enfin dans le monde. Même s’il est remis en cause (certains pensent qu’il s’agit uniquement d’un terme marketing), le Web 2.0 désigne... [Lire la suite]

1 Commentaire -
Source: http://www.paperblog.fr/...



Le piratage devient une religion en Suède
Le kopisme est une nouvelle religion, celle des pirates, hackers et autres empêcheurs de tourner en rond de la sphère informatique.

Le 4 janvier 2012, le gouvernement suédois a reconnu ce mouvement comme étant une religion à part entière. Créé en 2010, le kopisme rassemble la Kopimistamfundet, communauté de ses fidèles. « Copiez, téléchargez et partagez », tel est le Credo de cette religion bien particulière. Si le kopisme a été reconnu par les autorités suédoises, il ne permet par de rendre légal le piratage. Néanmoins, son fondateur et chef de file, Isak Gerson, escompte bien faire bouger les choses afin que ses adeptes ne soient plus importunés à cause de leurs pratiques.

« Ceux qui pratiquent le piratage sont toujours stigmatisés par la justice. De nombreuses personnes s’inquiètent de finir en prison quand elles copient des fichiers ou les remixent. J’espère... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.tomsguide.fr/...



Les acteurs du Net dans la toile des dictatures
Un internaute sur trois dans le monde n’a pas accès à un Internet libre. Une soixantaine de pays pratiquent la censure et d’autres pourraient rejoindre leurs rangs bientôt : la censure du Web se banalise. Au moins 123 blogueurs et Net-citoyens sont derrière les barreaux. Les révolutions arabes ont mis en avant leur rôle dans des pays où les médias traditionnels sont muselés. Ces nouveaux militants de l’information ont payé cher leur engagement. Plusieurs ont perdu la vie, en Libye ou au Yémen. D’autres ont été incarcérés à Bahreïn ou en Syrie. Au Caire, le premier prisonnier politique depuis la chute de Moubarak est un blogueur.

Dans l’ère du « Control 2.0 », la stratégie des régimes autoritaires s’est affinée. Cyberattaques en Chine, ralentissement de la connexion en Birmanie, coupure du réseau en Egypte ou en Libye, cyberpolice en Iran ou au... [Lire la suite]

1 Commentaire -
Source: http://www.ecrans.fr/...



La métaphore du vol n'est pas applicable au piratage
Le piratage est souvent associé à du vol, mais pour le sociologue suédois spécialisé dans les questions juridiques, Stefan Larsson, la métaphore n'est pas heureuse. En effet, elle contribuerait à maintenir un fossé entre la loi et les normes telles que perçues par les individus.

Il a expliqué plus en détail pourquoi la métaphore du vol n'est pas valable, dans sa thèse, qui lui a valu un doctorat, Métaphores et normes, comprendre la loi sur le droit d'auteur dans une société numérique.

Selon lui : « la métaphore du vol est problématique dans le sens où l'un des éléments clés du vol est que le volé perd l'objet. Ce qui n'est pas le cas dans le partage de fichiers puisqu'il est copié. Il n'y a pas de perte quand quelque chose est copié, ou la perte est radicalement différente de perdre quelque chose comme son vélo ».

Effectivement, l'objet en lui-même n'est pas perdu, et on... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.actualitte.com/...



Qui nomme les virus informatiques ?
Un programme informatique profite de failles Windows pour se propager dans des ordinateurs européens. Pour les fabricants d’anti-virus, la menace est sérieuse, et pourtant son nom ne l’aide pas à faire passer ce message au grand public (en tout cas francophone), puisque ce cheval de Troie s’appelle Duqu… (Pour nos lecteurs innocents qui n’auraient pas compris pourquoi on fait cette Explication, prononcez-le à la française: «Du cul».) Qui choisit les noms des virus informatiques?

La plupart du temps, c’est l’éditeur d’anti-virus qui découvre le malware qui lui donne un nom. Dans le cas de Duqu, c’est un laboratoire de recherche hongrois, lié au fabricant Symantec —chez qui on a aussi rigolé en voyant le nom du virus tout en expliquant qu’il est en fait censé se prononcer «diouquiou»—, qui l’a... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.slate.fr/...


Pages de résultat : 1 2 3
 
ppp