Petite réflexion à moi-même...
D'un côté, nous avons donc des gens qui osent contester un gouvernement se réclamant de gauche et qui pratique une vraie politique de droite... Eux, ils sont traités de tous les noms et deviennent responsables de tous les maux de la terre... On tente de les culpabiliser en leur parlant du pauvre petit vieux qui ne peut aller faire ses courses car les transports en commun, aux mains de méchants extrêmistes, sont en gréve... On les accuse de mettre à mal le redressement de l'économie nationale pendant qu'on laisse tranquille les milieux financiers qui s’en mettent plein les poches sans que personne ne leur disent rien... On leur reproche de donner une mauvaise image du pays au reste du monde tandis qu'on accorde, dans un même temps, la légion d'honneur à l'héritier d'Arabie Saoudite, pays qui, rappelons-le, fut, entre autre chose, le principal financeur de DAESH et où on n'est pas... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -



Heure d'hiver: la France vit encore sur le fuseau horaire de l'Occupation
A l'arrivée des nazis en 1940, la France a avancé sa montre d'une heure pour s'aligner avec l'Allemagne. Cette décision n'a jamais été annulée.

Tous les ans à la même période, la France recule ses montres d’une heure: à 3 heures du matin, il sera 2 heures.

Ce changement est devenu une habitude. Pourtant, si l'on voulait vraiment vivre calés sur le soleil, on retarderait son horloge non pas d’une mais de deux heures. Parce que cela fait 73 ans que nous vivons en décalage avec le soleil, à cause des Allemands (et de la SNCF).

Hé oui: s'il vous arrive de traverser la Manche, vous savez sans doute que le fuseau horaire de la France est UTC+1. Ce qui veut dire, en langage normal, qu’il est une heure plus tard en France qu’en Angleterre, l'heure de Londres étant désignée comme l'heure universelle —en langage technique, ça donne UTC (temps universel... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.slate.fr/...



Pas d'amalgame
Le soleil n’a rien à voir avec le jour, ni la lune avec la nuit ; la casserole n’a rien à voir avec la cuisine ; la salle de bain n’a rien à voir avec la propreté ; ni la bibliothèque avec l’intelligence ; le Christ n’a rien à voir avec le christianisme ; ni Marx avec le marxisme ; ou Mao avec le maoïsme ; le médicament n’a rien à voir avec la maladie, ni le médecin, ni l’infirmière ; l’alcool n’a rien à voir avec le vin, pas plus que le vin n’a à voir avec l’alcool ; l’Assemblée nationale n’a rien à voir avec les députés, ni le Sénat avec les sénateurs ; les oiseaux n’ont rien à voir avec le ciel, ni les taupes avec la terre, ni les poissons avec l’eau ; l’école n’a rien à voir avec les élèves ; la sépulture n’a rien à voir avec la mort ; les doigts n’ont rien à voir avec... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.marianne.net/...



Cabu et les autres: un 11 septembre intime
Et soudain, le nom de Cabu. Soudain, au milieu des infos encore incertaines, des bilans contradictoires, de l'affolement des chaînes d'info et de Twitter, soudain le nom de Cabu, parmi les victimes.

Cabu ? Cabu. Pas Cabu, tout de même ? Si. Cabu. Et pas seulement. Et aussi son vieux copain Wolinski. Et aussi deux plus jeunes, Charb et Tignous. Et huit autres, dont nous ne savons pas encore les noms, mais que nous attendons de connaître.

Mais Cabu, d'abord. Pourquoi Cabu plus que les autres ? Pas pour les séparer dans la mort, bien sûr. Mais parce que Cabu, comment dire ? On a tous grandi avec Cabu. On a tous, au-delà d'un certain âge (et Alain Korkos le dira ici, dans la journée), grandi avec le grand Duduche et son beauf. On a tous rêvé, comme Duduche, d'embrasser dans la cour la fille du proviseur. C'était l'époque où Cabu ne dessinait encore sur rien d'autre que sur les émois,... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.arretsurimages.net/...


05
Nov 2014

5 novembre

Posté dans Café du Commerce

5 novembre
Bonsoir Londres. Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mes excuses pour cette interruption. J’aime, comme beaucoup d’entre vous le confort du train-train quotidien, le sentiment de sécurité et la tranquillité que procure ce qui est familier et répétitif. Je les apprécie, comme tout à chacun.
Mais dans cet esprit de commémoration qui prévoit que les évènements importants du passé, habituellement associés à la mort d’un individu, ou à la fin de quelque horrible bataille sanguinaire, soit célébré par de sympathiques congés, j’ai pensé que nous pourrions célébrer ce 5 Novembre, jour hélas oublié, en consacrant un court instant de notre vie quotidienne à nous asseoir et à bavarder un peu.
Il existe bien sûr des personnes qui ne veulent pas que nous parlions. Je soupçonne qu’en ce moment même, des ordres sont aboyés dans des téléphones et que
... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7
 
ppp