En 1896, le conflit le plus court de l'histoire
Cette micro-guerre permit à l'Empire britannique, en pleine politique d'expansion coloniale, d'affirmer son contrôle sur Zanzibar, sous protectorat depuis 1890. Elle dura 38 minutes.

En s'emparant du trône de Zanzibar, le 25 août 1896, sans faire allégeance à l'Empire britannique, Khalid ibn Bargach n'imaginait sans doute pas qu'il déclencherait la guerre la plus courte – mais néanmoins meurtrière – de l'histoire. Le sultan pro-britannique vient alors de mourir et Khalid, son cousin et rival, s'est fait introniser sans l’approbation du consul anglais pourtant rendue obligatoire par le traité signé entre les deux pays.

Refusant l’ultimatum du Royaume-Uni, le nouveau sultan se barricade dans le palais avec ses forces armées. Deux jours plus tard, le 27 août 1896 à 9h précises, l'ultimatum expire. À 9h02, les Britanniques lancent l'offensive en bombardant le... [Lire la suite]

Un hipster se plaint qu’on...

Posté sur JdM
Un hipster se plaint qu’on ait utilisé sa photo pour illustrer un article sur le conformisme des hipsters, mais finalement ce n’était pas lui sur l’image.

Paris : un cambrioleur retrouvé...

Posté sur Le Parisien
Les pompiers ont extrait le corps de la victime du conduit, vendredi, peu avant minuit. Ils ont tenté en vain de le réanimer.

Un site propose d'expérimenter ce...

Posté sur France Inter
À l'occasion des 15es journées de la schizophrénie, qui se tiennent jusqu'à 24 mars, le site schizinfo.com propose aux internautes de vivre une expérience étonnante : voir...

Rennes. Ivre, il dégrade des...

Posté sur Ouest France
Ce jeune homme a bu trop d’alcool dans la nuit de samedi à dimanche, à Rennes, après que sa copine a mis fin leur relation. Il a terminé sa nuit au poste pour une série...

Il tente de braquer son bar...

Posté sur La voix du Nord
Le quadragénaire pensait faire son coup incognito, en cachant son visage derrière une écharpe et des lunettes de soleil. Mais ça n’a pas suffi.

Plus


Le plus grand plaisir pour le corps consiste à ne pas souffrir, et pour l'âme, à être sans trouble. (Epicure)

L'addition de deux maux ne fera pas un bien ()

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. (Marc Aurèle)

-Humpty Dumpty : "C'est de la gloire pour toi !"
-"Je ne comprends pas ce que tu veux dire par gloire", répondit Alice
Humpty Dumpty sourit d'un air dédaigneux,
-"Naturellement que tu ne le sais pas tant que je ne te le dis pas. Je voulais dire : c'est un argument décisif pour toi !"
-"Mais gloire ne signifie pas argument décisif", objecta Alice.
-"Lorsque j'utilise un mot", déclara Humpty Dumpty avec gravité, " il signifie exactement ce que j'ai décidé qu'il signifierait - ni plus ni moins ".
-"Mais le problème" dit Alice, "c'est de savoir si tu peux faire en sorte que les mots signifient des choses différentes".
-"Le problème", dit Humpty Dumpty, "est de savoir qui commande, c'est tout " ! (Lewis Carroll)

On ne désire pas les choses parce qu'elles sont belles, mais c'est parce qu'on les désire qu'elles sont belles. (Spinoza)

Plus



ParaskevidékatriaphobiePetits, nous avions fait face à pas mal d’histoires superstitieuses qui, en grandissant, ont influencé certains de nos comportements à l’égard de certains faits. Les superstitions peuvent, d’une... [Lire la suite]
 

Lady Death, la plus grande tireuse d'élite de tous les tempsPour Lioudmila Pavlitchenko, tuer des nazis n’avait rien de foncièrement compliqué. Comme elle l’expliqua à l’occasion d’une conférence de presse donnée aux États-Unis « Le... [Lire la suite]
 

Comment la fistule anale de Louis XIV a permis la création de l'hymne britannique ?L'histoire de la médecine est à la fois effrayante et incroyable. Tels sont les sentiments qui prévalent lorsque l'on écoute le professeur Jean-Noël Fabiani, chef de service à l'hôpital européen... [Lire la suite]
 

Jeanne Weber, l'Ogresse de la Goutte d'OrTout au long de son histoire, le quartier de la Goutte d'Or a souvent eu mauvaise presse: il est décrit par Zola dans l'Assommoir comme le sombre théâtre de destins sordides, il est évité par les... [Lire la suite]