Marie de Gournay
Marie le Jars de Gournay est une des femmes écrivains les plus remarquables de la fin de la Renaissance. Née à Paris en 1565, elle tire son nom du château et de la seigneurie de Gournay-sur-Aronde que son père, Guillaume le Jars (ou de Jars) avait acquis quelques années avant sa mort prématurée en 1578. Son oeuvre, bien qu'influencée par Montaigne, reflète un point de vue féminin captivant sur la société aristocratique de l'époque.

Un petit roman qu'elle avait composé à Gournay dans sa jeunesse, semble avoir été le point de départ des traités philologiques, politiques, philosophiques et moraux de Marie de Gournay. Elle a aussi produit d'excellentes traductions de plusieurs chants de l'Enéide et un recueil de poésies adressées à des personnages importants. La plupart de ses traités furent publiés séparément, mais, trois fois de son vivant, en 1626, 1634 et 1641, elle les réunit en un... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.gournaysuraronde.com/...



Epicure -
L'épicurisme est souvent réduit à deux idées : une morale hédoniste et une cosmologie matérialiste. La seconde stipule que tous les objets et êtres vivants sont constitués par des combinaisons d'atomes de matière ; quant à la première, elle fait de la recherche du plaisir la fin de toute activité. De loin, l'épicurisme apparaît ainsi comme une forme d'athéisme.

Cette vision est toutefois trompeuse. D'abord, la recherche des plaisirs dans l'épicurisme ne ressemble en rien à la concupiscence. L'épicurien est un hédoniste sobre et vertueux. Le bonheur consiste même dans l'ataraxie, c'est-à-dire l'absence de désir ou de crainte. Ensuite, il ne faut pas oublier que l'épicurien croit aux dieux. Certes, ces derniers étant indifférents aux affaires humaines, il ne s'adresse pas à eux pour les apaiser ou pour en obtenir quelques grâces, mais il cherche à être comme eux, en état de parfaite... [Lire la suite]

2 Commentaires -



Deviens ce que tu es
Cette phrase que Niezsche attribue à Pindare, l'un des plus célèbres poètes lyriques grecs, ressemble à un paradoxe. Comme le note Michel Onfray dans son séminaire sur la "physiologie d'Epicure" : comment devenir ce que l'on est déjà ?

En fait il s'agit d'une aporie, c'est à dire - selon Aristote - d'une question qui place le lecteur ou l'auditeur dans l'embarras pour le pousser à résoudre une apparente contradiction entre des propositions. Nous sommes dans une approche dialectique comme celle proposée par Hegel (actuellement le mot "aporie" a un sens plus large et concerne tout problème insoluble).

"Deviens ce que tu es" est en fait une approches parmi trois :

- Si le monde est déterministe, nous n'avons pas le choix : nous ne pouvons être autre chose que ce que nous sommes, nous ne pouvons pas devenir ce que nous ne sommes pas.
- Si le monde n'est pas déterminé à l'avance,... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.cornu.eu.org/...


12
Jan 2011

Michel Onfray

Posté dans Café Philo

Michel Onfray
Michel Onfray est un philosophe rebelle. Pour vous aider à mieux cerner sa pensée et à apprivoiser les séminaires que beaucoup d'entre vous vont peut-être découvrir, je vais essayer de brosser son portrait intellectuel. Mais, avant de m'y atteler, force est de reconnaître qu'il est souvent périlleux de dresser une taxinomie des philosophes, de les classifier et les rattacher à telle ou telle école, tant à cause de la multiplicité des écoles (ce que Diogène Laërce appelle les sectes dans Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres), de la variété de courants au sein d'une même école, que de la porosité des frontières entre écoles, sans compter les emprunts et la « transfugie » eu égard au revirement idéologique : on se souvient d'un Aristote platonicien au début avant de s'écarter radicalement des thèses de son maître ! Michel Onfray n'échappe pas à cette constatation. Aussi... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -


18
Déc 2010

L'Hédonisme

Posté dans Café Philo - Source: http://www.pathol08.com/...

L'Hédonisme
L'hédonisme est un système philosophique qui veut que les gens sont motivés principalement par la production de plaisir et le bonheur et l'évitement de la douleur. Une personne choisit son ou ses actions sur la base de combien de plaisir et la douleur des actions de façon prévisible cause. L'origine du mot est en hēdonismos, le mot grec pour «délices». Dans la discussion de l'hédonisme, le plaisir et la douleur ont un sens large. Le plaisir et la douleur se réfèrent, respectivement, à tous les sentiments agréables ou désagréables, les expériences, les États, les choses, les propriétés et événements.

Il existe quelques types de l'hédonisme. Motivational hédonisme affirme que seul plaisir et la douleur de motiver les gens à faire ou à ne pas les choses. Hédonisme normative, cependant, affirme que le seul plaisir et tous les types de plaisir ont une valeur, tandis que seulement la... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.pathol08.com/...


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7 8
 
ppp