Comment le moustique évite la surchauffe
Contrairement aux hommes et aux autres homéothermes qui maintiennent une température corporelle constante, les moustiques sont des animaux ectothermes. La température de leur corps varie en fonction des conditions extérieures : s’il fait trop chaud ou trop froid, l’insecte peut subir des dommages.

Et les moustiques femelles qui se nourrissent de sang subissent à chaque repas un choc thermique puisqu’une quantité importante de liquide plus chaud que leur corps remplit leur abdomen. Comment font elles pour supporter cela ? Des chercheurs du CNRS ont étudié le phénomène et ont constaté qu’à chaque repas sanguin il se produisait une synthèse rapide de protéines de choc thermique destinées à protéger l’intégrité cellulaire des moustiques.

De plus, dès que leur température augmente, les moustiques émettent très rapidement par l’anus une gouttelette... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.sciencesetavenir.fr/...



Questions techniques à propos du père-noël
Le père-noël commencera bientôt sa tournée. Vos enfants sont impatients et un peu curieux aussi. Bien-sûr, ils ont un QI bien supérieur à celui de leurs camarades de crèche (si, si, la nounou a confirmé). Bref, vous en ferez peut-être un jour des prix Nobel mais, en attendant, il va falloir répondre à leurs questions de plus en plus pressantes. Comment le père-noël fait-il parvient-il à distribuer tous ses cadeaux en une seule nuit ? Son traîneau est-il équipé d'un moteur à réaction ? A-t-il étudié la théorie de la relativité à l'école ?

Quelle est la distance parcourue par le père-Noël?

Selon le Telegraph, il y a environ 2 milliards d'enfants dans le monde. Nous partons du principe que le père-noël ne se distingue pas par une grande tolérance religieuse et qu'il ne rend visite qu'aux 35% de familles chrétiennes. Il nous reste un peu plus de 700 000 000 de bambins. S'il y... [Lire la suite]

1 Commentaire -
Source: http://sciences.cafeduweb.com/...



Le football, un sport mortel...
Sept morts sur le terrain en 75 ans, tel est le score révélé par le Dr Steven Gunn, historien au collège Merton de l'Université d'Oxford. Steven Gunn a extrait ces données de registres des décès datant du 16ème siècle. A cette époque, les loisirs et le sport représentent une part non négligeable dans la mortalité et le football est le second sport le plus létal.

Loin derrière le tir à l'arc, 56 victimes, le football précède, cependant, la lutte, l'escrime, le tintement de cloche, le jeté de marteau et le lancé de palet.
Le football apparaît, d’après certains historiens, en 1170, dans un registre tenu par William Fitzstephen, un clerc au service de Thomas Becket, sous la dénomination de sport de balle (chapitre 18). Ce sport est alors considéré comme un entraînement à la guerre et les blessures ne sont pas rares. Au point qu'un 1314 Edward II bannit la pratique de cette... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://historizo.cafeduweb.com/...



L'apopathodiaphulatophobie, mythe ou réalité ?
L'apopathodiaphulatophobie est une peur peu connue, mais très répandue chez les déviants sexuels adeptes de la coprophilie. Communément désignée par la simplette expression "peur de la constipation", cette phobie pousse sa victime à déféquer compulsivement, peu importe l'endroit où elle se trouve. L'apopathodiaphulatophobe ponctue ainsi ses journées d'anormalement nombreuses mais très petites selles, qu'il se force à produire pour s'assurer de l'éternel bon fonctionnement de son système excréteur.

Si le mot est ravissant, son origine est toutefois douteuse : des recherches sur Internet, sur des dictionnaires spécialisés, sur Google book ou le service à l'usage de la recherche Pubmed du gouvernement américain, ne retiennent aucun résultat antérieur aux années 2000, dont une seule source crédible, Vulgaris médical... Même les grands peuvent se tromper. Au vu de ces résultats, il y'a... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.le-saviez-vous.fr/...



Comment volent les mouches ?
Pour que le vol des mouches soit efficace, ces dernières sont obligées de battre très rapidement des ailes. Le bourdonnement familier et omniprésent de la mouche, qui s'apparente au bruit d'un petit avion, découle directement de ce phénomène. A titre d'exemple, la Drosophila melanogaster, encore appelée "mouche du vinaigre", déplace ses ailes à une fréquence de 200 Hertz, les muscles de ses ailes se contractant et se détendant près de 200 fois par seconde. La question qui s'est posée aux scientifiques de l'Institut Max Planck de Biochimie (MPIB) de Martinsried (Bavière) a été de comprendre comment cette mouche peut atteindre une telle fréquence de battement.

Les muscles contrôlent tous les mouvements effectués par un individu, y compris ceux de l'aile. Cependant, les muscles nécessaires au vol sont uniques. Leur contraction n'est pas seulement contrôlée par des impulsions nerveuses,... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.techno-science.net


Pages de résultat : 1 2 3 4 5
 
ppp