Manfred von Richthofen - Le Baron Rouge
Manfred von Richthofen est né en 1892 à Breslau, une ville de Silésie (aujourd'hui en Pologne). Descendant des Falkenhausen par sa grand-mère, il est originaire d'une famille de noblesse campagnarde. A l'âge de 11 ans ses parents l'inscrivent à l'école militaires. Manfred est un casse-cou dés l'enfance. Un jour, il grimpe au clocher de l'église de Wahlstadt et accroche son mouchoir au paratonnerre. Nul n'osera jamais aller l'enlever... Il poursuit ensuite ses études à l'Académie Militaire de Lichterfelde. Cavalier intrépide, il rejoint la cavalerie en tant qu'officier au 1er régiment de Uhlans lorsque la guerre éclate au mois d'août 1914. Après avoir combattu pendant huit jours les Cosaques, il est expédié à l'Ouest.

Quand la guerre des tranchées débute à Verdun, il est relégué à l'intendance et passe son temps à...tirer le sanglier. Il trouve évidemment cette existence indigne d'un... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://www.aeroweb-fr.net/...



Marco Polo est-il un imposteur ou un véritable aventurier ?
Marco Polo (1254-1324), l'un des plus grands explorateurs de l'histoire ne serait-il qu'un escroc qui n'aurait jamais dépassé les rives de la Mer Noire et se serait inspiré, pour son Livre des merveilles, des histoires rapportées par les marins perses ? C'est en tout cas ce qu'affirme le professeur Daniele Petrella de l'Université de Naples dans un numéro du magazine italien Focus Storia. En réalité, la mystification a été dénoncé, il y a plusieurs années, par Frances Wood, sinologue de la British Library à Londres, dans son essai intitulé Did Marco Polo Go to China? (Colorado; Westview Press, 1996).

Si on en croit le récit épique que Marco Polo a dicté à Rustichello de Pise dans sa geôle génoise en 1298, le marchand vénitien aurait quitté son pays natal à l'age de 17 ans (soit en 1271) en compagnie son père Nicolo et son oncle Maffeo. Leur voyage les aurait conduit à Boukhara (dans... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://historizo.cafeduweb.com/...



28 juillet 1914: déclenchement de la première guerre mondiale
Le 28 juillet 1914, soit un mois après l'assassinat de l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l'empire austro-hongrois, et de son épouse la duchesse de Hohenberg, par le nationaliste Serbe de Bosnie, Gavrilo Princip, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. L'événement va faire basculer le monde dans un conflit de quatre ans.

Menacée par les ambitions serbes dans la région des Balkans, l'Autriche-Hongrie est déterminée à apporter une réponse appropriée à l'assassinat de l'archiduc et se prépare à une possible invasion de la Serbie. Le 23 juillet, après s'être assurée du soutien inconditionnel de son puissant allié allemand, l'Autriche-Hongrie lance un ultimatum en 10 points qui exige notamment la suppression de la propagande anti-autrichienne en Serbie et l'autorisation de mener sa propre enquête sur l'attentat du 28 juin.

Bien que la Serbie accepte... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://historizo.cafeduweb.com/...



L'éruption de Santorin et les 10 plaies de l'Egypte
L'éruption de Santorin

Rappelons la situation géographique de cette île grecque: C'est la plus méridionale de Cyclades, ces superbes îles abondamment visitées par les touristes et qui se situent au Nord de la Crète.

Que s'est-il donc passé dans l'île de Santorin vers 1500 avant JC ? A cette époque, avant que l'éruption ne se déclenche, le volcan devait avoir près de 1000 mètres de hauteur. C'était un cône d'un diamètre moyen de 12 km.
  • Vers 1580 avant JC, un premier tremblement de terre ébranle la région et détruit partiellement Knossos (en Crète).
  • Les Minoens vivent à nouveau paisiblement quand, brusquement, entre 1520 et 1500 avant JC, la terre tremble de plus en plus fort à Santorin. Les habitants ont tout juste le temps de fuir. Comme souvent dans de telles circonstances, une fois le cataclysme passé, ils reviennent occuper les maisons encore... [Lire la suite]

9 Commentaires -



Erreur d'arbitrage: 1 mort
Si ce genre de gros titre pourrait sans trop de surprise faire suite à un match de football, il semble beaucoup plus surprenant sur la pierre tombale d'un gladiateur datée de 1800 ans. Cette stèle était située en Turquie et se trouve maintenant au Musée du Cinquantenaire de Bruxelles. Elle montre la gravure d'un gladiateur terrassant son adversaire suivi d'un texte.

Le texte est demeuré sans signification précise jusqu'à ce que Michael J. Carter, un professeur associé au Département Classique de l'Université de Brock au Canada décide de s'y pencher.
Dans un article de la revue Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik intitulé Blown Call? Diodorus and the Treacherous Summa Rudis, Carter donne un éclairage surprenant du texte.
Le texte est écrit à la première personne et parle du dernier combat de Diodorus. Ce gladiateur combattait un dénommé Demetrius dans une arène d'Amisus... [Lire la suite]

Aucun Commentaire -
Source: http://historizo.cafeduweb.com/...


Pages de résultat : 1 2 3 4 5 6 7 8 9
 
ppp