Loading...
Loading...
Vème siècle (416 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



Janvier
09/01
Eudoxie, épouse d'Arcadius, est proclamée Augusta.
Avril
   /04
Gaïnas entre dans Constantinople.
Mai
   /05
Gaïnas demande une église à l'intérieur de Constantinople pour les Goths ariens ; Arcadius refuse après la supplique du patriarche Jean Chrysostome.
Juillet
   /07
Soulèvement de Constantinople, provoqué par la terreur que fait régner depuis le début de l'été Gaïnas, chef des fédérés Goths, qui, ayant pris la ville, dévalise les banques, brûle le palais impérial et - il est Arien - tente de s’emparer d’une église catholique, ce qui provoque la colère de la population qui massacre 7 000 Goths dans une église où il s’étaient réfugiés. L’autre partie de ses troupes, après avoir échoué à passer en Asie par l’Hellespont défendu par Fravitta, s’enfuit sur la rive gauche du Danube.
Décembre
   /12
Dans leur refuge au-delà du Danube, après leur fuite de Constantinople, Gaïnas et ses Goths sont attaqués par les Huns, qui le massacrent avec ce qui restait de son armée. Sa tête est envoyée par le chef Hun Uldin comme cadeau à Constantinople.
Juillet
   /07
Des Quades, Vandales Silings et Marcomans attaquent la Pannonie, le Norique et la Rhétie ; ils sont chassés à l'automne par Stilicon.
Novembre
   /11
Les Wisigoths d’Alaric Ier envahissent l’Italie du Nord. Ils avancent jusqu’à Milan, puis Asti, où ils assiègent Honorius. Le consul Stilicon accourt à la tête de l’armée de Gaule pour délivrer l’empereur..
Janvier
11/01
Théodose le Jeune, fils d'Arcadius, est proclamé Auguste.
Février
   /02
Stilicon, après avoir combattu avec succès pendant l'hiver les Vandales et autres Barbares conduits par Radagaise en Rhétie et en Norique, descend en Italie pour débloquer Milan ; Alaric abandonne le siège d'Hasta (Asti) où s'est réfugié Honorius, puis se rend à Pollentia sur la rivière Tanarus où il décide d'attendre les troupes romaines de Stilicon lancées à sa poursuite.
Avril
06/04
Les Wisigoths d’Alaric Ier sont battus par Stilicon à la bataille de Pollentia, qui n'est cependant pas décisive ; Alaric, dont la famille a été capturée, se retire sur l’Apennin.
Septembre
   /09
Pour échapper à la menace des Wisigoths, la cour impériale d'Occident est déplacée de Milan à Ravenne, un site plus facile à défendre.
Juin
   /06
Les Wisigoths d’Alaric Ier, qui auraient passé l'hiver en Istrie, ont l’intention de passer le col du Brenner pour envahir la Rhétie puis la Gaule, alors dégarnies de leurs troupes, quand ils sont battus par Stilicon à bataille de Vérone. Ils sont rejetés hors d'Italie et sont installés comme fédérés en Illyrie.
18/06
L’impératrice d’Orient Eudoxie, blâmée pour adultère par le patriarche de Constantinople Jean Chrysostome, le fait exiler.
 
Ravenne devient la capitale de l'Empire romain d'Occident.
 
Les jeux publics de gladiateurs sont interdits à Rome.
Juillet
   /07
Les Isauriens ravagent les environs du Mont Taurus.
 
Stilicon nommé consul, est chargé de défendre l’Italie envahie par une armée de Germains (Goths, Burgondes, Suèves, Vandales), d'Iraniens (Alains) et de Celtes conduits par le chef germain Radagaise. Florence est assiégée. Stilicon doit demander l’aide du chef goth Sarus et du hun Uldin, leur promettant argent et butin.
 
Les Huns parviennent en Pannonie.
Février
   /02
Edit d'union de l'empereur Honorius contre le Donatisme. En Afrique, Augustin d'Hippone parvient à faire admettre que le donatisme est une hérésie.
Août
23/08
Stilicon fait exécuter Radagaise. Les Barbares survivants sont incorporés dans l’armée romaine ou vendus comme esclaves.
Novembre
   /11
Troubles en Bretagne. Usurpation de Marcus, qui est massacré par les légions qui l'ont proclamé. Gratien arrive au pouvoir.
Décembre
   /12
Passage du Rhin des peuples germaniques et leur entrée dans l'Empire romain. Plusieurs dizaines de milliers de Francs, Vandales, Alains, Suèves et Burgondes profitent de la gelée du fleuve pour s'introduire dans ses provinces occidentales..
Août
22/08
Le général et politicien romain Stilicon écrase une armée de Barbares conduits par le roi goth Radagaise à Fésules (Fiesole) avec l’aide des Huns d’Uldin.
Janvier
   /01
Invasion générale de la Gaule par les Germains. Stilicon ne peut contenir les infiltrations, facilitées par le gel du Rhin, des Vandales, Suèves, Alains et Burgondes, venus de la vallée de la Tisza et de la Silésie, chassés par les Huns. Les Francs, qui défendaient le secteur, se font rapidement déborder par le nombre. Worms, Mayence, Cologne et les autres places fortes de la frontière sont prises et mises à sac. Quelques-uns des Barbares se fixent sur le Rhin. Les autres ravagent la Gaule.
Mars
   /03
L'usurpateur Gratien est assassiné à son tour sous les coups de ses propres soldats ; Constantin III est déclaré empereur par l'armée.
Avril
   /04
Constantin III quitte la Grande-Bretagne et se propose de libérer la Gaule des Barbares. Il débarque à Boulogne et colmate la frontière avec l’aide des Francs fédérés. Vandales et Suèves sont bloqués dans l’Empire. Les Alamans prennent pied dans le Palatinat et en Alsace, puis en Franche-Comté et en Suisse alémanique.
Septembre
   /09
Stilicon s’apprête à rejoindre Alaric, nommé magister militum per Illyricum, pour faire la guerre contre l'empire d'Orient en Illyrie, quand il apprend l’usurpation de Constantin III.
Octobre
   /10
Le général goth Sarus est envoyé par Stilicon en Gaule contre l'usurpateur Constantin III. Il défait les troupes de ses généraux Justinianus et Névogastès, puis met le siège devant Valence où se trouve alors Constantin. Mais l'approche de renforts ennemis le contraint à repasser les Alpes et il doit négocier son passage avec les bagaudes des montagnes qui lui barrent la route, en leur cédant une partie de ses équipages.
Janvier
   /01
Stilicon achète le départ des Wisigoths d’Alaric Ier d’Italie.
Janvier
 
La famine à Constantinople, provoquée par le retard des convois de blé d'Égypte, entraîne des troubles. La foule incendie la maison du préfet de la ville Monaxius. Anthémius et le Sénat font venir du blé d'une autre provenance pour soulager la population et organisent une commission permanente pour une meilleure organisation des approvisionnements égyptiens.
Avril
   /04
Constantin III déplace sa capitale de Lyon à Arles5. Il envoie son fils Constant en Hispanie. Celui-ci conquiert le nord de la péninsule après sa victoire sur Didyme et Vérinianus, parents d'Honorius, qui seront exécutés à Arles. Constant rentre en Gaule à l'automne après avoir confié la garde des Pyrénées au général Gerontius.
Mai
01/05
Mort d'Arcadius.
02/05
Règne de Théodose II le Jeune, empereur byzantin. En réalité du fait du jeune âge de l'empereur c'est le préfet du prétoire Anthémius qui exerce le pouvoir (→ 414).
   /05
Apprenant la mort d’Arcadius, Honorius veut intervenir à Constantinople pour assurer le trône à Théodose II, mais Stilicon le persuade de le laisser y aller comme régent et d'envoyer Alaric Ier contre Constantin III en Gaule. Les ennemis de Stilicon décident de l'abattre et répandent la rumeur parmi les troupes que Stilicon veut faire de son fils, Eucher, un empereur.
Juin
   /06
Les Huns d'Uldin attaquent l’Empire d’Orient. Ils occupent et incendient les contre-fortins romains orientaux de la rive nord du bas Danube, de l’embouchure de l’Olt jusqu’à la Porte de Fer. Puis ils traversent le bas Danube et commencent une guerre pour la possession de Castra Martis (Kula, Bulgarie) que les auxiliaires skires occupent par la ruse. Les Romains tentent de négocier, mais Uldin réclame un tribut annuel en or trop important pour se retirer. Finalement, les Romains orientaux chassent les Skires de Castras Martis puis rejettent Uldin au nord du Danube.
Août
   /08
Les troupes régulières romaines de Ticinum (Pavie) se mutinent en présence de l'empereur Honorius, venu les passer en revue avant leur départ en Gaule. L'insurrection est fomentée par le ministre Olympius, et les partisans de Stilicon, dont le préfet du prétoire des Gaules Limenius et le magister equitum per Gallias Chariobaudes, sont pris et exécutés. Le maître des offices Naemorius et le préfet du prétoire d'Italie Longinianus sont massacrés au cours d'une autre émeute. Stilicon est à Bononia (Bologne) quand il reçoit la nouvelle du coup d’État, et décide de ne pas intervenir contre les mutins. Il s'enfuit à Ravenne quand le général goth Sarus, loyaliste, fait massacrer les Huns de sa garde dans leur sommeil.
   /08
Stilicon, réfugié dans une église de Ravenne, se rend aux soldats du comte Héraclien venus l’arrêter, en échange de la vie sauve, mais il est exécuté. Son fils Eucher est assassiné à Rome tandis que l'empereur Honorius divorce de sa fille Thermantia, qu'il vient d'épouser ; le grand chambellan Deuterius et le primacier des notaires Pierre sont torturés avant d'être exécutés. Les partisans de Stilicon qui échappent à la mort voient leur biens confisqués. Le gouvernement ordonne le massacre des familles des mercenaires barbares, ce qui pousse de nombreux fédérés à rejoindre l'armée d'Alaric Ier. Le pouvoir tombe entre les mains des favoris de l’empereur, Olympius.
Septembre
   /09
Alaric Ier reprend le chemin de l’Italie. Il pille Aquilée, Concordia, Altino et Crémone, puis marche sur Rome.
Novembre
   /11
Alaric atteint et assiège Rome, qui souffre de la famine après que ses communications soient coupées. La veuve de Gratien, Laeta, contribue à secourir les affamés, tandis que Serena, veuve de Stilicon, soupçonnée de collusion avec les assiégeants, est mise à mort lors d'une émeute.
14/11
Les non-chrétiens sont exclus des emplois impériaux dans l'Empire romain.
 
Honorius envoie à contrec½ur les insignes impériaux à Constantin III au début de l'année en réponse à une ambassade et ils partagent le consulat.
Janvier
   /01
Le préfet de Rome Gabinius Barbarus Pompeianus consulte des haruspices étrusques pour sauver Rome assiégée par les Wisigoths et envisage de rétablir les sacrifices pour la circonstance ; le pape Innocent lui-même donne son autorisation. Le Sénat romain accepte de verser une forte contribution à Alaric. Le sénateur d'origine espagnole Basilius est envoyé au camp d'Alaric, qui accorde une trêve malgré l'échec d'une ambassade du sénateur Attale envoyée à Ravenne pour demander à Honorius de traiter.
Janvier
 
Selon Zosime, après le départ du gros des troupes romaines, les incursions des Germains d'au-delà du Rhin (sans doute des Saxons) obligent les habitants de Bretagne à prendre les armes pour chasser les Barbares des villes et à proclamer leur indépendance vis-à-vis de Rome. Les peuples d'Armorique et d'autres régions de la Gaule suivent leur exemple et chassent les fonctionnaires romains, établissant leur propre gouvernement.
Février
   /02
Gabinius Barbarus Pompeianus est massacré par la foule lors d'une émeute de la faim ; Attale est nommé à sa place préfet de Rome.
Mars
   /03
Olympius envoie une armée de 6000 Dalmates commandée par le comte des domestiques Valens pour renforcer la garnison de Rome. Elle est détruite dans une embuscade par les troupes d'Alaric. Seul Valens et Attale parviennent à s'échapper. Olympius disgracié est remplacé par Jovius, nommé préfet du prétoire par Honorius. Jovius renoue avec une politique germanophile, qui semble plus tolérante à l'égard des païens et des donatistes ; le barbare Allobichus est nommé comte des domestiques à Ravenne.
Avril
   /04
Le barbare Generidus, commandant des forces romaines en Norique, envoie 10 000 mercenaires huns à Ravenne pour renforcer l'empereur Honorius. Alaric, rejoint par 40 000 esclaves chassés de Rome par la famine, marche vers Ravenne ; son beau-frère Athaulf lui amène des renforts du Danube, mais est battu à Pise.
   /04
Le César Constant retourne en Espagne avec le général Justus, ce qui irrite Gerontius, chargé jusqu'alors d'administrer la province.
Juin
   /06
Honorius se réconcilie avec l'usurpateur gaulois Constantin qui promet d'intervenir en Italie. Des négociations s'ouvrent à Rimini entre Alaric et le préfet du prétoire Jovius. Alaric demande à s'installer en Vénétie, Norique et Dalmatie, en plus d'un tribut et d'un ravitaillement annuels et le titre de magister militum. Honorius refuse, et Alaric dirige son armée sur Rome.
Septembre
   /09
Les Vandales, les Suèves et les Alains passent les Pyrénées en dépit des garnisons laissées par Constant et commencent à piller la Tarraconaise ; à Arles, Constantin III a l'intention de renvoyer son fils Constant en Espagne, quand il apprend l'usurpation de Maxime, acclamé empereur à Tarragone par Gerontius.
Novembre
   /11
Alaric Ier, rejoint par son beau-frère Athaulf avec les forces gothiques du nord de la Pannonie, rompt les négociations de Rimini avec Honorius et investit les magasins à grains du Portus près de Rome. Il fait proclamer empereur le sénateur Attale qui le hausse au grade de Magister utriusque militiae praesentialis (maître de la milice).
Décembre
   /12
Rome est affamée par le comte d'Afrique Héraclien qui a mis l'embargo sur les livraisons de blé ; Attale envoie Constant à la tête d'une petite armée, qui est écrasée.
   /12
Alaric installe ses cantonnements en Étrurie, trahit Attalus pour se rapprocher d’Honorius, lui demandant un établissement en Norique pour son peuple. Honorius refuse.
 
Pillage de Rome par Alaric.
 
Les chrétiens d’Iran s’organisent en Église.
 
Rescrit d'Honorius, selon Zosime, en réponse à une supplique des civitates bretonnes, leur demandant de pourvoir désormais à leur propre défense. Il autorise les civils à s'armer et à transgresser la lex , une loi fondamentale de l'Empire. La Grande-Bretagne se divise progressivement en royaumes indépendants.
Juin
   /06
L'usurpateur Constantin III entre en Italie par le Pas de Suse pour traiter avec Honorius. Il avance jusqu'à Vérone, mais à la nouvelle du meurtre de son allié Allobichus, le magister equitum d’Honorius, il doit en hâte regagner la Gaule ; entretemps Gerontius, abandonné par Constantin dans la défense de l'Espagne, traverse les Pyrénées pour envahir la Gaule et enrôle des envahisseurs barbares dans ses rangs.
Juillet
   /07
Constantius, général élevé au rang de maître de la milice à la mort d'Allobichus, prend la direction du gouvernement en Occident, restaurant la dictature militaire de Stilicon.
Août
   /08
Alaric dépose Attalus à Ariminum pour se rapprocher d’Honorius ; la conférence de paix est en cours quand Sarus, ennemi juré d'Athaulf, attaque les Goths ; Alaric, craignant une trahison, marche de nouveau contre Rome.
24/08
Sac de Rome5 (→ 27/08). Les Wisigoths conduits par Alaric Ier prennent et pillent Rome, qui n'avait pas été prise depuis 390 av. J.-C.
Septembre
24/09
Alaric emmène avec lui Galla Placidia, s½ur de l’empereur et avance vers le sud de l’Italie, qui reste à piller, comptant passer dans la province d’Afrique. Il prend Naples, mais meurt à Cosentia à la fin de l’année, en tentant de passer en Sicile. Son beau-frère Athaulf lui succède et repart vers le nord.
 
Touchés par la famine, les peuples fédérés par Gerontius, entrés en Hispanie, se sédentarisent : royaume des Suèves en Galice (Tarraconaise) et au nord du Tage avec Braga pour capitale, des Vandales Silingues la Galice au Nord du Douro, des Alains de Respendial dans la meseta centrale (Lusitanie et Carthaginoise), des Vandales Asdingues en Andalousie.
Mai
   /05
Le général Gerontius intervient en Gaule, bat Constant à Vienne et le fait exécuter. Constantin se réfugie dans Arles où Gérontius vient l'assiéger, tandis que préfet du prétoire des Gaules Decimus Rusticus s'enfuit sur le Rhin. Surpris devant Arles par l'armée de Constantius, Gerontius lève le siège et s'enfuit en Espagne, où des soldats gaulois le tuent.
Juillet
   /07
L'usurpateur Constantin III est assiégé à Arles par des troupes loyales à l'empereur Honorius conduites par Constantius. Une armée de Francs et d'Alamans rassemblée par le général franc Edobich arrive du Rhin pour le secourir mais est défaite devant Arles par Constantius et le maître de cavalerie ostrogoth Ulfilas. Edobich s'enfuit chez un de ses clients, le romain Ecdicius, un propriétaire terrien local, mais celui-ci lui le trahit et lui coupe la tête qu'il livre aux généraux d'Honorius. Isolé, Constantin III se réfugie dans une église avec son second fils Julien, puis se rend contre la promesse de la vie sauve.
Août
   /08
L'usurpateur Jovin est élu empereur à Mayence avec le soutien de l'Alain Goar et du Burgonde Gunthiarus.
Septembre
   /09
Les têtes de l'usurpateur Constantin III et de son fils Julien sont exposées à Ravenne.
 
Invasion de l'Aquitaine et de la Provence par les Wisigoths.
 
Olympiodore signe un armistice avec le roi des Huns Karaton, dans la région du Don.
Mars
   /03
Les Wisigoths pénètrent dans le sud de la Gaule. Leur roi Athaulf négocie avec l’usurpateur Jovin et ses alliés Burgondes et Alains qui tiennent les provinces septentrionales. Athaulf rompt les négociations quand son ennemi juré Sarus rejoint les rangs de Jovin. Après avoir tué Sarus, il prend le parti d'Honorius quant Jovin nomme son frère Sebastianus coempereur.
Avril
   /04
Les Romains restaurent les fortins de la rive droite du Danube détruits par les Huns et créent une nouvelle flotte danubienne.
 
Tensions à Alexandrie entre le patriarche Cyrille et les Juifs de la ville, et entre Cyrille et le Préfet d'Égypte païen Oreste, quand celui-ci, à l'instigation des Juifs, fait arrêter des chrétiens qui ont troublé les Jeux. Des chrétiens sont massacrés par des Juifs, dont les chefs sont exilés après confiscation de leurs biens.
Avril
   /04
Héraclien, comte d'Afrique, se rebelle contre Honorius et débarque en Italie. Son armée est écrasée à Otricoli, en Ombrie, par le comte Marinus. Il s'enfuit à Carthage.
Août
   /08
Héraclien est mis à mort par Massinus à Carthage.
Septembre
   /09
Marcellin et son frère le proconsul Apringius, accusés d'avoir participé à la révolte d'Héraclien, peut-être par les Donatistes, est exécuté à Carthage par le nouveau comte d'Afrique Marinus.
Octobre
   /10
Athaulf, roi des Wisigoths, allié à l'empire d'Occident contre Jovin, usurpateur en Gaule, bat et tue Sebastianus, frère et collègue du dernier. Jovin, capturé par les Wisigoths au siège de Valence, est exécuté à Narbonne par le Préfet des Gaules d'Honorius Dardanus. Athaulf, qui n'obtient pas d'Honorius les approvisionnements en blé demandés pour son armée à cause de la révolte d'Héraclien en Afrique, rompt avec l'empereur. Il tente en vain de prendre Marseille, défendu par le comte Boniface, puis prend Narbonne où il établit son quartier général7, ainsi que les importantes villes de Bordeaux et Toulouse.
   /10
Les Burgondes, vaincus après avoir soutenu l’usurpateur romain Jovin, s’installent entre Rhin et Alpes sous leur roi Gondicaire.
Janvier
   /01
Athaulf, roi des Wisigoths, épouse à Narbonne Galla Placidia, s½ur de l’empereur Honorius, qui refuse de traiter avec lui. Athaulf, incapable de se faire conférer à lui-même la dignité impériale refait Attalus empereur d’occident à Bordeaux pour reconstruire l’empire avec lui.
Janvier
 
Le patriarche Cyrille d'Alexandrie ferme les églises des novatianistes à Alexandrie. Il fomente une émeute antijuive à la suite d'une rixe consécutive à une querelle de cirque ; une foule de chrétiens détruit les synagogues et chasse les Juifs de la ville, qui ne sont autorisés à revenir qu'à la condition de se convertir. Le Préfet d'Égypte Oreste fait appel en vain à l'empereur pour soutenir les Juifs ; il est lapidé et blessé par les moines de Nitrée et fait exécuter leur leader Ammonius, qui sera considéré comme martyr par Cyrille.
Juillet
04/07
Mort du préfet du prétoire d'Orient Anthémius. À l'âge de 15 ans, Pulchérie, la s½ur de l'empereur de Théodose II, fait v½u de virginité et devient régente de l'Empire d'Orient sous le titre d'Augusta pour son frère faible de caractère (et qui n'a que 13 ans). Le maître des offices Hélion la seconde dans le gouvernement.
Octobre
   /10
Le blocus des côtes méditerranéennes par la flotte impériale dirigée par Constantius, qui provoque une disette en Aquitaine, oblige les Wisigoths à passer en Espagne où ils prennent Barcelone. La garnison de Bordeaux incendie la ville avant son départ et manque de mettre à sac la cité de Bazas, après la défection des Alains qui assiégeaient la ville.
 
Hypathie assassinée par des chrétiens à Alexandrie.
 
Assassinat d'Athaulf par l'un de ses officiers à Barcelone, où les Wisigoths, pourchassés par les Romains d’Honorius, se sont réfugiés. Sept jours plus tard, son successeur Sigéric, frère de Sarus, est assassiné à son tour, après avoir fait mourir les enfants d'Athaulf, pour avoir voulu faire la paix avec les Romains. Wallia lui succède comme roi des Wisigoths. Affamé par le blocus des ports, Wallia cherche à passer en Afrique, mais est rejeté par une tempête.
 
Guerre des Huns contre la Perse.
 
Constance III traite avec Wallia au début de l'année. En échange de livraisons de ravitaillement, Wallia restitue Galla Placidia, fille de Théodose Ier et s½ur d'Honorius qu'Alaric Ier avait prise en otage et que son beau-frère Athaulf, mort en 415, avait épousée. Il reçoit de l’empereur 600 000 mesures de blé et lui abandonne l'usurpateur Priscus Attale, qui est pris par Constantius et amené à Ravenne.
 
Les Wisigoths continuent leur conquête de l'Espagne. Leur roi Wallia, à la tête de 100 000 hommes, combat les Alains et les Vandales pour le compte d'Honorius. Les Vandales Silingues sont exterminés, tandis que les Alains, les Suèves et les Vandales Asdingues sont regroupés dans le nord-ouest de la péninsule. Les Suèves en profitent pour étendre leur domination vers le sud, mettant en place un état d’une extrême brutalité.
Mars
01/03
Un édit d'Honorius accorde l'amnistie générale à tous les sujets de l'Empire qui, menacés par les Barbares ennemis, auraient commis quelque crime pour sauver leur vie.
Janvier
01/01
Galla Placidia, s½ur de l'empereur Honorius, épouse le général Constantius le premier jour de son second consulat.
Janvier
 
Rébellion provisoirement écrasée dans le nord-ouest de la Gaule (Armorique) par Exuperantius, futur préfet du prétoire des Gaules.
Juin
   /06
L'usurpateur Priscus Attale parait dans le triomphe d'Honorius à Rome. Puis il est mutilé de sa main droite et exilé aux îles Lipari.
 
Les Wisigoths battent les Vandales Silingues, qui sont exterminés en Bétique, puis les Alains en Lusitanie et Carthaginoise, pour le compte de l'empire d'Occident. Quand leur roi Addac est tué, les Alains affaiblis décident de se joindre aux Vandales Asdingues sous leur roi Gondéric. Après leur victoire, les Wisigoths obtiennent de Constantius de s'établir comme fédérés en Aquitaine seconde. Après la mort de Wallia peu de temps après son arrivée à Toulouse, Théodoric Ier devient roi des Wisigoths.
 
L'évêque Abdas de Suse fait détruire un temple du feu ; le roi sassanide Yazdgard lui demande de le reconstruire. Abdas refuse de le relever et est mis à mort. Les persécutions commencent et les églises chrétiennes sont rasées.
Décembre
27/12
L'antipape Eulalius est élu par ses partisans à Saint-Jean-de-Latran.
29/12
Boniface Ier est élu pape.
Janvier
03/01
Rescrit de l'empereur Honorius ordonnant que le pape Boniface Ier quitte Rome.
Février
08/02
Honorius convoque un synode à Ravenne qui interdit aux deux prétendants à la papauté d'entrer dans la ville de Rome.
Mars
18/03
Eulalien entre dans Rome pour y célébrer les cérémonies de Pâques. Déposé par Honorius le 3 avril, il est chassé par les troupes impériales qui installent Boniface.
Avril
10/04
Boniface Ier entre dans Rome.
 
Fondation de Venise.
Février
08/02
Constance III est proclamé coempereur d'Occident (Auguste). Il rétablit l’autorité impériale en Occident.
Juin
07/06
Théodose II épouse Eudoxie.
Septembre
   /09
Victoire du général byzantin Ardaburius sur les Perses en Mésopotamie ; il met le siège devant Nisibe mais doit le lever à l'arrivée du roi de Perse.
   /09
Début du règne du roi breton Salomon Ier en Grande-Bretagne.
02/09
Mort de Constance III.
 
Les Huns attaquent la Dacie Ripuaire et la Mésie Seconde (l’actuelle région bulgare du bas Danube). Le grand-roi Rugas, profitant de l’absence des forces romaines, fait une incursion dévastatrice en Thrace.
 
L'empereur romain d'Orient Théodose II et le roi de Perse Vahram V signent un traité de paix pour cent ans, négocié par le patrice Hélion après la campagne d'Ardaburius5. Les chrétiens sont tolérés en Perse et les zoroastriens dans l'empire d'Orient.
 
Campagne malheureuse du maitre de la milice Castinus, pour soutenir les Suèves contre les Vandales en Bétique, avec un corps de fédérés wisigoths. Il se querelle avec le tribun militaire Boniface, protégé de Galla Placidia, qui passe en Afrique avec ses troupes. Castinus réussit à bloquer les Vandales, qui sont prêts à capituler, quand la défection des auxiliaires wisigoths le force à se replier à Tarragone.
Janvier
23/01
Date probable où Honorius célèbre ses tricennalia à Ravenne. Les usurpateurs Maxime et Jovin sont exhibés à cette occasion.
 
Nouveau pillage de Trèves par les Francs rhénans.
Janvier
02/01
Eudocie, femme de Théodose II, est proclamée Augusta.
Avril
   /04
Honorius fait exiler Galla Placidia et ses enfants à Constantinople.
Août
15/08
Mort d'Honorius.
Novembre
   /11
Après la mort d’Honorius, un usurpateur, le primicier des notaires impériaux Jean, prend l’empire à Ravenne. Aetius, qui a passé une partie de sa jeunesse comme otage chez les Wisigoths et les Huns, se rallie à sa cause et va recruter une armée chez les Huns..
 
Le roi des Huns Rugas déplace son siège dans la région de la Tisza médiane.
 
Soumission des Gépides par les Huns, qui exterminent les familles royales et dirigeantes qui ne se sont pas rendues sans condition.
 
Le préfet du prétoire des Gaules Exuperantius est tué à Arles dans une révolte de soldats.
Mai
   /05
Le synode de Markabta proclame l'autonomie canonique de l’Église de l'Orient par rapport au Siège d'Antioche, sous la direction d'un Catholicos, alors Mar Dadisho Ier, qui a son siège dans Séleucie-Ctésiphon la capitale de l'empire sassanide.
Octobre
23/10
Le futur empereur d'Occident Valentinien III est nommé César à Thessalonique.
 
Aetius demande et reçoit l’aide de Rugas, roi des Huns, pour le compte de l'usurpateur Jean. Les Huns traversent la Valérie. Le gouvernement romain occidental déplace la population et le gouvernement de la Valérie (en Hongrie, à l’ouest du Danube) dans la province nouvellement organisée de la Valérie Moyenne, au sud de la Save, et cède la Valérie Ripuaire aux Huns.
 
Les Vandales de Gondéric pillent Carthago Spartaria dans la province de Carthaginoise en Hispanie romaine, et dévastent Hispalis (Séville). Ils construisent une flotte méditerranéenne, s'emparent des îles Baléares, et lancent des raids contre la Maurétanie Tingitane.
Février
27/02
Fondation de l'université de Constantinople.
Juin
   /06
Théodose II envoie une armée dirigée par le général Ardabur et son fils Aspar en Italie afin de rétablir la dynastie officielle représentée par Valentinien III. Aspar prend Aquilée. Son père tente de prendre Ravenne, est fait prisonnier mais en profite pour retourner les troupes de l'usurpateur Jean. Celui-ci est pris et décapité.
Juillet
09/07
Les actes du gouvernement de Jean sont annulés par une loi promulguée à Aquilée, adressé au préfet du prétoire des Gaules Amacius. Elle rétablit les privilèges de l’Église catholique, interdit aux Juifs et aux païens d'être avocats, militaire et de posséder des esclaves chrétiens, et prend diverses sanctions à l'égard des hérétiques, notamment contre le pélagianisme.
Octobre
23/10
Valentinien III est proclamé empereur romain d’Occident à Rome. Galla Placidia, sa mère, gouverne l’empire d’Occident. Le général Aetius se rallie à la cause du nouvel empereur et reçoit le titre de comte puis la dignité de maître de la milice en Gaule.
 
Les Wisigoths assiègent Arles sans succès. Aetius libère la ville avec l’appui de troupes hunniques.
Novembre
13/11
édit de l’empereur romain d’Orient Théodose II ordonnant la destruction de tous les temples païens de l'empire. Il fait incendier les installations sportives et religieuses d’Olympie.
 
Aetius se rend à Ravenne pour demander les pouvoirs nécessaires à la défense des Gaules à la fois contre les Wisigoths rebelles et contre de nouvelles incursions des Francs rhénans.
 
Le comte d'Afrique Boniface, qui a épousé Pélagie, une arienne, est appelé par Galla Placidia à Ravenne sur le conseil du maître de la milice Félix. Il refuse d'obéir et la cour de Ravenne le déclare rebelle et envoie des troupes contre lui, qu'il tient en échec.
 
L’Empire d’Orient annexe la Pannonie Seconde, appartenant à l’Empire occidental. Il avance sur la ligne du Danube, plus facile à défendre contre les Huns, occupant la ville impériale de Sirmium qui protège un gué important sur la Save.
 
En Perse, le roi sassanide Vahram V repousse les attaques des Huns Hephtalites venus d'Asie centrale ; le kaghan des Hephtalites, après avoir ravagé le Khorassan réclame un tribut pour se retirer, mais il est tué par les Perses à Merv.
 
Le roi Changsu transfère la capitale du Koguryŏ de Hwando à Pyongyang, en Corée.
 
Clodion, roi des Francs saliens, prend Cambrai et atteint la Somme.
 
L’hérésiarque Nestorius devient patriarche de Constantinople (428-431)1. Il ne veut voir dans le Christ qu’un homme en qui le Verbe de Dieu a résidé. Marie n’est pas mère de Dieu (Théotokos), mais mère du Christ (Christotokos).
 
Les troupes d’Aetius obligent une partie des Francs ripuaires à se soumettre ou à retraverser le Rhin.
 
Début du règne supposé de Clodion le Chevelu, roi des Francs saliens à Dispargum (Toxandrie). Il prend Tournai et Cambrai, puis reçoit le titre de légat par Valentinien III.
 
Le roi sassanide de Perse Vahram V, à la requête de certains nobles arméniens, dépose le roi Artaxias IV d'Arménie, dernier des Arsacides ; l'Arménie est réunie à l'empire sassanide sous la direction d'un marzbân.
 
Oktar, frère et chef de guerre du roi des Huns Rugas, attaque les Burgondes sur la rive droite du Rhin.
 
Germain d’Auxerre et Loup de Troyes sont envoyés par le pape en Grande-Bretagne pour combattre le pélagianisme.
 
Julien d'Eclane, Célestius et d'autres pélagiens se rendent à Constantinople ; Célestius est banni de la ville par l'empereur d'Orient Théodose II. Il reçoit une lettre de consolation du patriarche de Constantinople Nestoriu.
Février
   /02
L'avocat Eusèbe fait une protestation contre le patriarche de Constantinople Nestorius, au nom des catholiques.
Mars
25/03
Sermon de Proclus, évêque titulaire de Cyzique, qui défend la qualité de Marie comme mère de Dieu ; réponse de Nestorius soutenant qu'on ne doit pas dire que le verbe divin soit né de Marie.
Mai
   /05
Vandales et Alains, conduits par leur roi Genséric (Gaiséric) traversent le détroit de Gibraltar pour passer en Afrique romaine. Boniface, inquiet du succès des Vandales, cherche à limiter le dommage par la cession de la Maurétanie. Genséric refuse de s’arrêter. Il dévaste la Numidie et une partie de la Proconsulaire. Il dépasse Hippone et tente sans succès de prendre Carthage, puis revient sur ses pas et met le siège devant Hippone.
Octobre
   /10
Aetius est révoqué et rappelé de Gaule en Italie. Il est nommé magister militum et utriusque militiae de l'empire d'Occident pour le neutraliser momentanément.
Novembre
01/11
Le chef suève Heremigarius se noie dans le Guadiana lors de la guerre contre les Vandales, après avoir pillé à Mérida la basilique de la martyre Eulalie.
 
Installation des Francs saliens à Tournai et à Cambrai.
 
Aetius doit intervenir en Rhétie contre les Juthunges, puis repousser une nouvelle attaque des Wisigoths devant Arles.
 
L'empereur d'Orient Théodose II accepte de payer un tribut annuel de 350 livres d'or aux Huns en échange de la paix.
 
Les Huns hephtalites, établis en Asie centrale, attaquent la Perse.
Mai
   /05
Le patrice Flavius Felix, ministre tout puissant de Galla Placidia est mis à mort avec son épouse Pandusia par des soldats à Ravenne sur ordre d'Aetius après une tentative de complot contre ce dernier.
Août
10/08
Nestorius, qui conteste le caractère divin du Christ, est condamné par le pape Célestin au synode de Rome.
28/08
Augustin, évêque d'Hippone, meurt durant le siège de sa ville par les Vandales.
 
Aetius bat les Juthunges, Germains qui se sont introduits dans l’Empire, et rétablit le pouvoir romain dans les deux Rhéties et en Norique. Les frontières du Rhin et du Danube supérieur sont confortées.
 
Le roi des Francs saliens Clodion est battu par Aetius dans les environs de Vicus Helena (probablement Hélesmes). Il parvient cependant à prendre Cambrai et établir sa frontière sur la Somme. Un traité de fédération est signé et les Francs Saliens sont autorisés à s'installer dans la région de Tournai.
Juin
22/06
Le troisième concile ½cuménique s'ouvre à Éphèse (clôture le 17 juillet). Il définit Marie comme étant vraiment la « Mère de Dieu » et condamne comme une hérésie le nestorianisme, qui la définit seulement comme « Mère du Christ »1. Nestorius et son contradicteur Cyrille d'Alexandrie sont tous les deux déposés.
Août
   /08
Hippone tombe aux mains des Vandales.
Octobre
   /10
Après son succès sur Nestorius au concile d'Éphèse, le patriarche d’Alexandrie Cyrille est accueilli triomphalement en Égypte, et Alexandrie est considérée pendant un temps comme la capitale de la chrétienté d’Orient. Un grand nombre des partisans de Nestorius se réfugient en Perse.
25/10
Nestorius est remplacé par Maximien comme patriarche de Constantinople.
Janvier
   /01
Conflit entre la régente Galla Placidia et le général Aetius. Galla Placidia dépossède Aetius de ses hautes fonctions au profit du comte d’Afrique Boniface, nommé généralissime et patrice. La guerre éclate entre les deux rivaux.
Janvier
 
Début supposé de la christianisation de l'Irlande par Patrick.
Novembre
   /11
Bataille de Rimini (Ariminum) entre le comte Boniface, soutien de Galla Placidia et de son fils Valentinien III et les troupes d'Aetius. Boniface est vainqueur mais blessé dans le combat. Aetius s’enfuit en Dalmatie.
 
L’Empire d’Orient cherche des alliances de revers contre les Huns parmi les tribus Amilzur, Itimar, Tonsur et Boïsque. Ruga proteste et envoie son représentant à Constantinople. En même temps, il attaque la Thrace.
Février
   /02
Mort de Boniface. Son gendre le comte Sébastien lui succède comme magister militum.
Avril
23/04
Discours de Cyrille d'Alexandrie qui annonce la paix qu'il a fait avec Jean d'Antioche4 après la signature du symbole d'union dans lequel Nestorius est condamné.
Mai
   /05
Aetius, qui a cherché refuge successivement à Rome, en Dalmatie, en Pannonie et enfin dans l'empire hunnique, conclut un traité d'amicitia avec le roi hun Ruga qui reçoit le statut de roi fédéré dans les provinces danubiennes de Valérie-Pannonie première. Aetius revient en Italie à la tête d’une armée hunnique.
Septembre
   /09
Aetius marche sur Ravenne2 ; le magister militum Sébastien, gendre de Boniface, s'enfuit à Constantinople. Aetius contraint Galla Placidia à le rétablir dans ses dignités.
 
Alliance des Huns avec l’Empire occidental à l'occasion d'une ambassade hunnique à Rome. La Pannonie première passe officiellement sous domination hunnique.
Avril
12/04
Proclus est élu patriarche de Constantinople peu après la mort de Maximien.
Octobre
   /10
Le roi des Huns Ruga, qui a fait l’unité de l’empire hunnique, est tué par la foudre durant son offensive contre les armées de Théodose II en Thrace. Ses neveux Attila et Bleda, fils de Moundzouk, lui succèdent. Attila gouverne les territoires orientaux et le Danube inférieur, où il installe sa capitale (aux environs de l’actuelle Buzău). Bleda s’installe sur la Tisza, dans l’ordu de Ruga.
Novembre
   /11
Après la mort de Ruga, Théodose II envoie en ambassade Plinthas et Epigène, questeur, qui rencontrent Attila et Bleda près de Margus à l'embouchure de la Morava sur le Danube, en Mésie inférieure ; les Romains orientaux acceptent de doubler le tribut annuel versé aux Huns qui passe de 350 à 700 livres d'or et s'engagent à livrer tous les Huns fugitifs.
 
Révolte des Bagaudes, conduits par Tibatto, en Gaule.
 
Le roi des Burgondes Gondicaire (Gundahar), ayant voulu s’étendre en Belgique, est écrasé par Aetius.
 
Traité de paix de Margus (actuel Po¸arevac ou Ora¨je, à l’embouchure de la Morava), dicté par les Huns Bleda et Attila aux envoyés de l’Empire d’Orient, Plinta et Epigènes. Bleda et Attila ont les mains libres pour régler leur compte aux tribus alliées des Romains, puis étendre leur Empire jusqu’aux Alpes, au Rhin et à la Vistule. Deux princes Huns, Mama et Atakam, qui se sont enfuis à Constantinople après la mort de Ruga, sont remis par les Romains à Attila après le traité de Margus, qui les fait empaler ou crucifier. Après cela, les membres de la dynastie royale s’enfuient avec encore plus d’empressement.
Février
   /02
Les Vandales obtiennent de Trigetius le statut de fédérés en Afrique, contre le paiement d’un tribut à l’empereur Valentinien III, ce qui est une première étape vers l'instauration du royaume vandale. Genséric profite de la paix pour se constituer une puissante flotte.
Août
   /08
Exil de Nestorius dans un monastère d’Égypte.
Septembre
05/09
Aetius est nommé patrice à Ravenne.
Décembre
20/12
Constitution qui prescrit la rédaction du code théodosien.
 
Siège de Narbonne par les Wisigoths.
 
Les Wisigoths de Théodoric Ier assiègent Narbonne (fin 436). Litorius, avec l’aide des Huns, libère la ville au début de l’année, puis est envoyé par Aetius contre les Bagaudes qui sont vaincus et leurs chefs, dont Tibatto, capturés et exécutés.
Juillet
02/07
L'empereur d'Occident Valentinien III devient légalement majeur ; la régente, sa mère Galla Placidia, continue à jouer un rôle important.
Octobre
   /10
Les Burgondes sont battus à Worms par les Huns mercenaires de l'empire romain. Le royaume burgonde du Rhin est anéanti.
29/10
Valentinien III épouse Licinia Eudoxia dit Eudoxie la Jeune, la fille de Théodose II, l'empereur d'Orient.
 
Litorius, avec l’aide des Huns, assiège Toulouse, capitale des Wisigoths de Théodoric Ier.
 
Le général romain Andevotus est battu par les Suèves de Rechila sur les bords du Singilis.
Février
15/02
Publication du code théodosien en Orient, qui rassemble toutes les lois impériales décrétées depuis Constantin Ier le Grand.
Mai
   /05
Début du premier pèlerinage de l'impératrice Eudocie à Jérusalem.
Octobre
   /10
Massacre de Juifs assemblés à Jérusalem pour la fête des Cabanes. Dix-huit moines, dirigés par le syrien Barsauma, sont arrêtés sur ordre de l’impératrice Eudocie, qui fait appel aux troupes du gouverneur de Césarée pour rétablir l’ordre. Mais devant l’hostilité de la foule chrétienne, elle n’ose sévir et fait relâcher les moines emprisonnés dès qu’elle apprend que Barsauma est leur maître.
Décembre
23/12
Le code théodosien est reçu solennellement par le Sénat de Rome après un accord entre les deux empereurs.
 
Loi de Théodose II contre les Juifs et les Samaritains qui leur défend d'exercer aucune charge publique, même celle de geôlier, de bâtir aucune nouvelle synagogue ; la même loi interdit les sacrifices païens sous peine de mort et renouvelle la condamnation des hérésies.
 
Litorius et ses Huns assiègent les Wisigoths dans Toulouse, mais Litorius tombe entre les mains de l’ennemi, et l’armée romaine restée sans chef perd la bataille devant la ville. L’empereur reconnaît l’indépendance des Wisigoths.
Octobre
19/10
Le roi des Vandales Genséric prend Carthage par surprise et y établit sa capitale. Genséric installe aussitôt une église arienne dans Carthage et impose la langue vandale comme langue officielle.
Janvier
   /01
L'empereur Théodose offre une pomme à son épouse Eudocie, qu'elle envoie au maître des offices Paulin, qui l'offre à son tour à l'empereur. Paulin est banni puis exécuté à Césarée de Cappadoce.
Mai
   /05
Début de la guerre des Vandales contre la Sicile ; Genséric ravage le pays mais ne parvient pas à s'implanter et regagne l'Afrique.
Juin
   /06
L'empereur d'Occident Valentinien III ordonne la mise en défense de la Calabre contre la menace vandale.
Octobre
   /10
Campagne du roi des Huns Bleda contre l’Empire d’Orient en Pannonie Seconde. Bleda occupe Castra Constantia et y capture des négociants romains, ce qui provoque la guerre. Son armée franchit le Danube à Viminacium (Kostolac), qu’elle détruit, puis marche vers l’ouest pour occuper Margus grâce à la trahison de son évêque. L'empire hunnique assiège et occupe Singidunum (Belgrade) et emmène ses habitants en captivité dans son mouvement migratoire.
 
Retour d’Aetius en Italie. Les terres désertées du territoire de Valence sont cédées aux Alains de Sambida.
 
Les Suèves de Rechila prennent Séville.
Avril
   /04
L’empereur d’Orient Théodose II organise une expédition navale contre les Vandales, formée de troupes de la frontière du Danube commandées par Areobindus, Ansilas, Inobindos, Arintheos et Germanus, et transportée par 1100 navires. Quand il l'apprend, Genséric entame des négociations de paix et l’expédition, retardée, n’avance pas plus loin que la Sicile, tandis que les Perses et les Huns profitent de la diversion pour attaquer l’empire d’Orient en Thrace et en Mésopotamie.
   /04
Début de la guerre commune de Bleda et d’Attila contre l’Empire d’Orient (→ 09/442). Bleda occupe Sirmium et emmène ses habitants en captivité, puis marche vers le nord. La Pannonie Seconde passe sous domination hunnique. Attila, qui a entamé des pourparlers avec Senator, le représentant de l’Empire d’Orient, pour négocier sa non-intervention, finit par rallier son frère Bleda. Il traverse le bas Danube, prend Ratiaria (Arčar) et rejoint les troupes de Bleda pour assiéger et prendre Naissus (Ni¨), Serdica (Sofia), puis en Thrace Philippopolis (Plovdiv) et Arcadiopolis. En l’absence de l’armée impériale, leur attaque n’est repoussée qu’à Hadrianopolis (Edirne) et Heracleia (Ereğli), alors qu’ils menacent Constantinople.
Juin
   /06
Fin de la guerre en Arménie. Les Perses de Yazdgard II attaquent Theodosiopolis et Satala. Les troupes de l'empereur Théodose II restent sur la défensive et Anatole, magister militum pour l'Orient, obtient un accord de paix rapide.
 
Victoire d’Attila et de Bleda sur le général Aspar, rappelé de Sicile, sur la Chersonèse (presqu’île de Gallipoli), première bataille rangée entre les Huns et les Romains. Théodose II demande la paix.
 
Le roi des Vandales Genséric signe un second traité de paix avec Valentinien III, avec l'approbation de Théodose II. Il obtient les pleins droits pour diriger la province romaine d'Afrique proconsulaire, Byzacène, et l'est de la Numidie. La partie occidentale de la Numidie et les Maurétanie Sitifienne et Césarienne retournent à l'Empire.
 
Au nord-est de l'Iran, le roi des Perses Yazdgard II commence ses campagnes contre la tribu hunnique des Kidarites.
 
Fondation du royaume des Burgondes.
 
Traité de paix entre l'empire hunnique et l’Empire d’Orient.
 
Sédentarisation des Burgondes. Ils commencent à quitter le Rhin moyen et se voient proposer une terre impériale dans la région de Genève par Aetius. Ils s'installent en Sapaudia, territoire situé entre les Alpes et le Jura et deviennent fédérés de Rome par traité spécial, servant dans l'armée romaine. Ils forment ainsi obstacle aux attaques des Alamans sur la vallée du Rhône.
 
Victoire des armées romaines dirigées par Asturius et Mérobaudes sur les Bagaudes à Aracelli, chez les Vascons de Tarraconaise.
Juin
27/06
Mort de Cyrille d'Alexandrie.
 
Attila assassine Bleda et arrive au pouvoir.
 
Début du règne en Inde de Narendrasena, roi de Vakataka. Il se sépare de l’empire Gupta et parvient à chasser les envahisseurs Nala, à tuer leur roi Arthapati et à s’emparer de leur territoire.
 
Flavius Oreste, un jeune aristocrate de Savie, offre ses services à Attila qui l’installe à la cour avec sa femme, la fille du dux de Norique Romulus. Il devient le plus influent des quatre secrétaires romains d’Attila.
Juin
19/06
Loi de Valentinien III contre le Manichéisme.
 
Les Bretons s'adressent à Aetius pour solliciter son aide contre les Pictes et les Scots. Celui-ci ne peut intervenir.
Juillet
   /07
Nouvelle révolte des Bagaudes d’Armorique conduite par Tibatto ; il semble qu’elle soit réprimée par les Alains de Goar et que Tibatto soit exécuté.
 
Guerre de l'empire hunnique contre l’Empire Oriental. Attila utilise pour la première fois contre lui les peuples germaniques alliés, dont les Gépides d'Ardaric et les Ostrogoths de Valamer. Les troupes impériales stationnées à Marcianopolis marchent à sa rencontre à travers la Mésie et parviennent à lui barrer la route au prix d’une bataille meurtrière sur la rivière Utus (le Vit, affluent du Danube, en Bulgarie). Après la bataille, l’armée romaine se déplace probablement en Scythie Mineure (Dobroudja), et menace sur ses flancs et l’arrière l’armée d’Attila qui doit progresser vers Constantinople en faisant un détour par Serdica (Sofia). Ce retard permet aux habitants de la capitale de réparer leurs fortifications détruites par un tremblement de terre au début de l’année. Les troupes d’Attila ravagent alors les villes de l’empire jusqu’aux Thermopyles, puis Attila doit retirer ses troupes.
 
Aetius bat les Francs saliens à Arras ; Clodion le Chevelu obtient Tournai où son successeur Mérovée installe sa capitale.
Novembre
22/11
L’hérésiarque byzantin Eutychès est condamné au concile de Constantinople, ce qui provoque la crise du monophysisme, qui durera 232 ans.
 
Les Jutes, les Angles et les Saxons commencent la conquête de la Grande-Bretagne. Les chefs jutes Hengist et Horsa sont invités par le roi breton Vortigern pour aider les Bretons à se défendre contre les Pictes et les Scots au nord.
 
L’augusta Honoria, coïmpératrice, est forcée par son frère cadet Valentinien III de vivre chastement afin de sauvegarder l’unité du pouvoir. Mais Honoria prend un amant et le scandale éclate. Elle est envoyée à Constantinople pour y être mieux gardée.
 
Attila s'allie aux Vandales de Genséric contre Rome.
Mai
   /05
Le chef des Bagaudes vascon Basile s’empare de Tarazona et la pille, après avoir égorgé la garnison des confédérés barbares et l’évêque Léon.
Juillet
   /07
L'empereur Théodose II envoie deux ambassadeurs, Priscus et Maximien négocier avec Attila. Les émissaires, jugés par Attila de rang trop peu élevé, n’obtiennent pas de résultats. Maximien tente en vain de convaincre le ministre d’Attila Onégèse (en) de servir la cause romaine en se rendant auprès de l’empereur.
 
Règne de Mérovée (→ 457).
 
Révolte de l’Arménie contre les Sassanides.
 
Division des Francs mentionnée par Priscus : à la mort de leur roi, ses deux fils luttent pour le pouvoir. L’aîné (peut-être Childéric) demande la protection d’Attila, le plus jeune celle d’Aetius.
Avril
   /04
Deuxième paix d’Anatole, traité négocié par Anatole et Nomus avec Attila. Le roi hun renonce à ses exigences territoriales, promet de ne plus tracasser l’empereur avec ses demandes d’extraditions, libère le Goth Vigila, soupçonné d’avoir voulu l’assassiner, pour la somme de 50 livres d’or, et laisse partir sans rançon de nombreux prisonniers romains.
Mai
   /05
Honoria, s½ur de l’empereur d’Occident Valentinien III, retenue à Constantinople, demande secrètement l’aide d’Attila et lui envoie sa bague. Attila accepte l’offre et réclame à Valentinien la Gaule comme dot. Honoria est rapatriée d’urgence à Rome où la cour s’est installée en 450, et après un mariage blanc, on la fait disparaître.
Juillet
28/07
Théodose II décède des suites d'un accident de cheval.
Août
25/08
Marcien, empereur byzantin; Marcien est un homme du parti « bleu » des sénateurs et aristocrates, qui ne veulent pas payer pour la paix. Le ministre « vert » de Théodose, Chrysaphius, est exécuté. L’empereur arrête de payer le tribut payé aux Huns. Attila, embourbé dans les affaires d’Occident, est impuissant.
Octobre
   /10
Attila lance un ultimatum par lequel il réclame à Valentinien III la main de sa s½ur, Honoria, avec pour dot la moitié de l’empire d’Occident. L’empereur refuse. Attila se prépare alors à envahir la Gaule. Comme il a envoyé sa cavalerie hunnique pour aider les Arméniens révoltés contre les Perses, il mobilise contre la Gaule ses alliés, à majorité germaniques : Gépides, Ostrogoths, Skires, Suèves, Alamans, Hérules, Thuringes, ainsi que des Francs et des Burgondes.
 
Geneviève de Paris exhorte les habitants à ne pas fuir face à l'approche des Huns d'Attila (qui se dirigera finalement vers Orléans).
 
Attila, roi des Huns, envahit la Gaule avec une armée composée de Huns mais aussi de Burgondes, d'Alamans, de Thuringes, de Gépides, de Suèves, de Ruges, de Skires, d'Hérules et même de Francs. Cette invasion est sans doute motivée par la décision l'année précédente de l'empereur d'Orient Marcien de refuser de continuer à payer le tribut à Attila. Celui-ci préfère alors se jeter sur l'empire d'Occident, proie en pleine déliquescence, plutôt que sur l'empire d'Orient.
 
Les Arméniens révoltés sont vaincus par la Perse lors de la bataille d'Avarayr. Vardan II Mamikonian trouve la mort.
 
Théodose devient évêque monophysite de Jérusalem en opposition avec Juvénal.
 
Aetius, au sommet de sa gloire, fiance son fils Gaudentius à la fille de Valentinien III, Eudoxie, préparant pour sa descendance la dignité impériale. Cette perspective déchaîne les colères de la cour.
Juin
13/06
Les Huns subissent un revers devant Orléans défendue par Agrippinus et l’évêque Aignan. Ils rebroussent chemin, mais sont rattrapés par Aetius, arrivé d'Italie.
20/06
Attila est battu aux champs Catalauniques par les romains du général Aetius, aidés par les Burgondes, les Francs, les Wisigoths de Théodoric Ier et les Saxons. Thorismond est proclamé roi des Wisigoths sur le champ de bataille après la mort de Théodoric Ier, tué après une chute de cheval par l’Ostrogoth Andages, fils d’Andela, de la dynastie des Amales.
Octobre
   /10
Rentré chez lui, Attila menace l’Empire d’Orient de recommencer la guerre s’il ne reçoit pas le tribut habituel. Il ne reçoit pas personnellement les émissaires orientaux conduits par Apollonius, mais réclame des cadeaux de l’empereur, ce qu’Apollonius refuse sans négociation.
08/10
Ouverture du concile de Chalcédoine où siègent des représentants du pape. Le concile proclame qu'il existe deux natures en Jésus-Christ ; une nature divine et une nature humaine, qu'il est à la fois vrai Dieu et vrai homme. La doctrine monophysite est condamnée. Les patriarches de Rome et de Constantinople sont placés à égalité, interdiction de la simonie, reconnaissance du monachisme… Le patriarche d’Alexandrie Dioscore est déposé et exilé. Sa condamnation attise les luttes religieuses et oppose les monophysites d’Alexandrie, d’Antioche et d’Aksoum aux Grecs orthodoxes de Constantinople, appelés les melkites.
Avril
   /04
Les Huns envahissent l'Italie. Attila assiège Aquilée puis il marche vers Rome par Padoue, Vicence, Vérone, Brescia, Bergame, Milan et Pavie. Les villes qui ne lui ouvrent pas leurs portes sont incendiées. Aetius n’ose pas livrer bataille.
Juillet
   /07
Valentinien III envoie une délégation, composée du pape Léon Ier, du consulaire Avienus et du préfet du prétoire Trigetius, qui signe un armistice avec Attila sur la rive du Mincio. Le pape Léon Ier persuade Attila de renoncer à Rome et de se retirer. Il obtient un arrangement favorable, probablement bien payé, au sujet des captifs. La légende assure qu'Attila, impressionné par le pape, fait demi-tour. La réalité est plus prosaïque. Attila rebrousse chemin car les troupes de l'empereur d'Orient Marcien traversent le Danube attaquant les Huns sur leur territoire. Il a subi de lourdes pertes au siège d’Aquilée et son armée est victime d’une épidémie.
   /07
Attila prend Aquilée après trois mois de siège. Des réfugiés de Padoue et d'Aquilée qui fuient les Huns s'établissent dans la lagune de Venise.
 
Fondation du royaume de Toulouse par les Wisigoths.
Mars
15/03
Attila meurt dans son sommeil, étouffé par un saignement de nez, la nuit de ses noces avec la germaine Ildico. Il est enterré secrètement et les esclaves qui creusent sa tombe sont égorgés. Son empire ne lui survit pas.
Novembre
01/11
Théodoric II est proclamé roi des Wisigoths à Toulouse après avoir fait assassiner son frère Thorismond.
 
Le wisigoth Frédéric, frère du roi Théodoric II, écrase les Bagaudes de Tarraconaise.
Septembre
21/09
Aetius est assassiné à Ravenne de la main de l'empereur d'Occident Valentinien III1, jaloux de ses succès, sur les conseils de l’eunuque Héraclès et du consulaire Maxime Pétrone. Sa mort rend irrémédiable le morcellement de l’Occident.
Septembre
 
Après la mort d'Aetius, Marcellinus se révolte contre Valentinien III et constitue un pouvoir indépendant en Dalmatie.
 
Skandagupta devient empereur Gupta des Indes. Il parvient à contenir les Huns Hephtalites.
 
Destruction de Sirsukh (Taxila) par les Huns. Les kusâna installent leur capitale à Purushapura, près de l’actuelle Peshawar.
 
Bataille d'Aylesford. Les chefs jutes Hengist et Horsa, chargés de combattre les Pictes par Vortigern, font un traité avec eux et se révoltent contre les Bretons ; un premier affrontement a lieu à Aylesford. Horsa est tué, mais son frère Hengist, victorieux fonde le royaume de Kent.
Mars
16/03
Pétrone Maxime fait assassiner Valentinien par un bucellaire d’Aetius, Optila, et par Thraustila, beau-frère de l’empereur.
27/03
Début du règne de Pétrone Maxime, empereur romain d'Occident. Il force Eudoxie, la veuve de Valentinien, à l’épouser et confère le titre de César à son fils Palladius..
Mai
   /05
Eudoxie, pour venger Valentinien, appelle le Vandale Genséric qui débarque à Ostie..
   /05
Bataille de la Nedao. Le fils aîné d'Attila, Ellac, est tué par une coalition de peuples germaniques hostiles aux Huns, des Gépides, Ruges, Skires et des Sarmates révoltés, conduite par le roi gépide Ardaric. C'est la fin de l'Empire des Huns en Europe car les deux frères d'Ellac, Dengitzic et Ernac, s’enfuient vers l’est avec leur entourage et commencent à occuper les territoires pontiques des Ostrogoths.
31/05
Pétrone Maxime est mis à mort, lapidé par la foule alors qu'il tentait de prendre la fuite face aux Vandales qui ont envahi le Portus.
Juin
   /06
Les Gépides eux, emmenés par leur roi Ardaric, s'établissent dans les Balkans entre le Danube au sud, le Marosch au nord et la Tisza à l'est.
02/06
Sac de Rome (→ 16/06). Les Vandales, partis d'Afrique du Nord et conduits par Genséric, prennent et pillent Rome, puis se fixent en Sicile. Ils auraient ravagé Capoue, Nole et les environs de Naples, dont Frattamaggiore. Genséric retourne en Afrique avec un énorme butin et de nombreux otages dont la veuve et les filles de Valentinien.
Juillet
09/07
Avitus Eparchius est proclamé empereur romain d'Occident, à Arles, après avoir été porté au pouvoir par une assemblée de sénateurs gaulois à Beaucaire. C'est un sénateur arverne, ancien préfet du prétoire des Gaules, porté au pouvoir par Théodoric II, roi des Wisigoths.
Août
   /08
Avitus marche sur l'Italie avec un corps de Goths parmi ses troupes.
 
Massacre des moines monophysites de Nablus par les Samaritains, à l’instigation du patriarche de Jérusalem.
Juin
   /06
Le maître de la milice Ricimer détruit une flotte vandale sur les côtes de Corse et une armée vandale près d’Agrigente, en Sicile.
Septembre
   /09
Les Ostrogoths de Valamer s’établissent en Pannonie, sur le Danube inférieur.
Octobre
   /10
Bataille de la rivière Órbigo. Le puissant roi suève Rechiarus est défait et blessé près d'Astorga par les Wisigoths de Théodoric II qui commencent à avoir la haute main sur l'Espagne. Ils ne laissent à l’Empire que le littoral méditerranéen. Les Suèves ne conservent plus que la Galice. Le royaume suève est divisé entre Agiulf et Framta. Le roi Burgonde Gondioc et son fils Chilpéric II prennent part à l'expédition comme alliés des Wisigoths.
17/10
Avitus est défait à la bataille de Placentia (Plaisance), en Italie du Nord et obligé d'abdiquer par le général rebelle Ricimer, un barbare arien de la tribu des Suèves. L’empire reste vacant pendant 18 mois.
 
Childéric Ier, de retour de son exil en Thuringe, devient roi des Francs saliens. Il épouse la princesse thuringienne Basine, fille ou épouse du roi Basin.
Février
07/02
Le patrice Aspar (Alain) choisit Léon Ier, Thrace de son entourage, comme empereur d'Orient. Son épouse Aelia Verina devient augusta.
28/02
Ricimer est nommé patrice par l’empereur d’Orient Léon Ier. Il installe un empereur fantoche, Majorien, avec l’intention de régner en son nom.
Avril
01/04
Majorien, ancien officier d'Aetius, est proclamé empereur romain d'Occident par l'armée de Ravenne. Léon Ier ne lui reconnait que le titre de césar. Majorien poursuit une politique de bonne administration et de réformes, allège le poids des impôts et s’efforce d’introduire un peu d’ordre. Ægidius est nommé par Majorien magister militum en Gaule.
Juillet
   /07
Les troupes de Majorien repoussent les Alamans qui ont envahi la Rhétie à Bellinzone.
   /07
Ægidius opère contre les Francs rhénans sur la rive gauche du Rhin autour de Cologne.
30/07
Début du règne d'Ormizd III, roi de Perse.
Décembre
28/12
Majorien se fait proclamer auguste pour la seconde fois en dépit de Léon Ier.
Juin
   /06
Lyon, qui s'est révolté depuis la déposition d'Avitus est investie par les Burgondes, qui rentrent d'une campagne en Espagne avec les Wisigoths contre les Suèves.
Juillet
   /07
Ægidius assiège Lyon (→ Novembre) pour le compte de Majorien et la punit pour trahison.
   /07
Majorien bat les Vandales près de Sinuessa, sur les côtes de Campanie.
Août
   /08
Première apparition du zéro dans un traité de cosmologie indien.
Septembre
   /09
Arles est assiégée par les Wisigoths associés aux Burgondes.
Novembre
   /11
Majorien passe en Gaule en novembre, repousse les Wisigoths devant Arles et contraint Théodoric II à traiter.
Janvier
01/01
Le patrice Ricimer est nommé consul en Occidentr.
Janvier
 
Début du règne de Pérôz, roi de Perse.
 
Le roi des Ostrogoths Valamer attaque les Sadagars, peuple parent des Huns resté en Pannonie. Les fils d'Attila, Dengitzic et Ernac, réunissent les chefs de tribus hunniques (Ultzindur, Burtugur, Bittugur, Angiskir, Bardor ou Bardar), et assiègent Bassiana, la capitale des Goths. Valamer parvient à les repousser.
Mai
   /05
Majorien passe les Pyrénées afin de gagner l’Afrique par Gibraltar avec une flotte de trois cents vaisseaux réunis à Carthagène, pour combattre Genséric et reprendre l’Afrique aux Vandales. La trahison de ses lieutenants, suivie de la capture de la flotte impériale dans la baie de Carthagène, fait échouer la tentative..
Août
02/08
Ricimer conspire contre Majorien et le contraint à abdiquer.
Août
 
Ricimer accorde le territoire de Lyon aux Burgondes qui en font la résidence de leurs rois. Ils occupent toute la vallée du Rhône jusqu’à la Provence.
Août
07/08
Majorien est assassiné sur ordre de Ricimer à Tortona.
Novembre
19/11
Ricimer fait proclamer empereur d’Occident Libius Severus, un Italien de Lucanie, qui ne joue aucun rôle effectif.
Décembre
   /12
Ægidius, magister militum en Gaule, refuse de reconnaître Libius Sévère. Un domaine gallo-romain autonome du pouvoir central romain apparaît en Gaule.
 
Les Vandales ravagent l’Italie et la Sicile et se rendent maître de la Sardaigne.
 
Les Wisigoths remettent le siège devant Arles ; le général romain Ægidius, qui ne reconnaît plus l’autorité de l’empereur d’Occident Libius Severus, parvient à débloquer la ville. Théodoric II, roi des Wisigoths, après son échec devant Arles, prend Narbonne, qui lui est livrée par le comte Agrippinus.
 
Le général romain Marcellinus se révolte en Dalmatie où il se rend pratiquement indépendant.
 
Une ambassade de l'empereur d'Orient Léon auprès de Genséric obtient la délivrance d'Eudoxie, la veuve de Valentinien III, et de sa fille Placidie, captives depuis 455 ; Genséric continue de revendiquer les droits à l'empire de son fils Hunéric qui a épousé Eudocie, une autre fille de Valentinien III.
Septembre
02/09
Incendie de Constantinople1. La statue chryséléphantine de Zeus, une des Sept Merveilles du monde, est détruite.
 
Le roi des Burgondes Gondioc, gendre de Ricimer, est nommé maître de la milice des Gaules par l'empereur Libius Severus.
 
Le rhéteur byzantin Priscos mentionne une ambassade des Saraghurs, des Oghours et des Onoghours devant l'empereur d'Orient, Léon Ier le Grand. Ces peuples ont été chassés de leur territoire des côtes de la Mer Noire par les Sabirs, eux-mêmes poussés par les Avars.
Avril
   /04
Ægidius, allié du roi des Francs saliens Childéric Ier, arrête les Wisigoths sur la Loire près d'Orléans.
 
Traité entre les Wisigoths et les Suèves. Le royaume suève est reconstitué par Rémismond. Théodoric II annexe la Tarraconaise au royaume wisigoth.
Juin
   /06
Les Saxons d'Adovacrius (Eadwacer) sont refoulés à Angers par Ægidius.
   /06
Les Vandales ravagent la Sicile et l'Italie ; ils sont chassés par le comte Marcellinus.
Septembre
   /09
Ægidius (le comte Gille) meurt. Son fils Syagrius lui succède à la tête du domaine gallo-romain entre Loire et Somme, sous la tutelle du comte Paul.
 
Les Huns blancs conquièrent la plaine de Gandhara en Inde du Nord.
Août
15/08
Mort de Libius Severus. L’Italie aux abois se tourne vers l’empereur d’Orient, Léon, qui envoie Anthémius, gendre de Marcien.
 
Régne de Clovis (→ 511).
 
Début du règne d'Euric, roi des Wisigoths, après avoir assassiné son frère Théodoric II à Toulouse.
 
Les Huns de Dengitzic et d’Ernac ont renforcé leur pouvoir dans la région pontique et au-dessus du bas Danube. Ils envoient une ambassade à l’empereur d’Orient Léon Ier pour réparer les fautes du passé, faire un traité de paix et établir un marché sur le bas Danube. L’empereur refuse d’autoriser le commerce avec les Huns. La réponse divise les frères. Dengitzic veut répondre à l’affront par la guerre. Ernac s’y oppose, parce qu’à l’est, dans son pays, une guerre est en train d’éclater. Dengitzic traverse le Danube et entre en Dacie ripuaire. Il exige de Léon Ier des terres et un tribut. Après une période de négociations, Dengitzic décide d’attaquer l’Empire avec Hormidac. Une partie de son armée est battue à Sardica par le général Anthémius.
 
Le futur empereur Zénon est nommé par l’empereur Léon Ier Magister militum en Thrace. Il repousse les Huns, dirigés par l’un des fils d’Attila, Dengitzic.
 
Début des raids des Vandales du royaume de Carthage contre le Péloponnèse, en Grèce. L'empereur d'Orient Léon rompt avec Genséric.
 
L’empire Gupta est divisé par des guerres de succession à la mort de Skandagupta. Les Huns occupent le Rajputana, le Pendjab et le Cachemire.
Février
   /02
Arrivée du général Anthémius à Rome à l'occasion des Lupercales. Ricimer accepte l'homme de Léon comme empereur d'Occident en échange d'une aide militaire.
Avril
12/04
Anthémius, gendre grec de l’empereur d’Orient Marcien, est proclamé Auguste à Rome. Vers la fin de l'année, le patrice Ricimer épouse la fille du nouvel empereur, Alypia.
--   
Le chef hun Hormidac est battu à Sardica par le général Anthémius, et rejeté au-delà du Danube.
 
Campagne d’Anthémius et de Léon Ier contre les Vandales en Afrique, menée par Basiliscus. Marcellinus parvient à reprendre la Sardaigne. Tripoli est reconquise par Héraclius d’Édesse et la flotte au complet paraît devant Carthage. Mais l’affaire mal menée aboutit à un véritable désastre. Entassée près du promontoire de Mercure (aujourd'hui Cap Bon), la flotte, incendiée par les Vandales, se retire.
 
En Perse, les Juifs d’Ispahan, accusés d’avoir tué deux mages, sont massacrés. Le représentant des exilés Juifs de Babylonie est assassiné sur ordre du roi sassanide. De nombreuses synagogues sont détruites, des enfants juifs sont enlevés pour devenir des prêtres de Ahura Mazda, l’étude de la Torah est interdite..
 
En Gaule, Anthémius s'entend avec les forces romaines du comte Paul et les Bretons de Riothamus contre les Wisigoths, mais est trahi par le préfet des Gaules Arvandus. Ce dernier écrit à Euric pour lui conseiller de ne pas traiter avec les Romains et de partager la Gaule avec les Burgondes. La lettre est interceptée et Arvandus est jugé à Rome, condamné à mort puis gracié et envoyé en exil.
Août
   /08
Marcellinus est assassiné en Sicile, sans doute à l'instigation de Ricimer. Sa mort laisse le champ libre aux Vandales, qui s’emparent de l'île.
 
Le fils cadet d'Attila, Dengitzic est tué au combat par le général de Thrace Anagaste. Sa tête coupée est exposée à Constantinople. Son frère, Ernac, menacé par l’arrivée de nouveaux peuples turcs (Protobulgares, Ogours, Saragours), demande et obtient l’installation de son peuple dans l’Empire comme fédérés dans la partie nord de la Scythia Minor (actuelle Dobroudja) avec la charge de défendre les frontières.
 
La coalition germanique contre le royaume des Ostrogoths subit une lourde défaite près de la rivière Bolia, en Pannonie ; le roi des Skires Edika est tué. Son fils Odoacre se réfugie en Italie par le Norique, suivi par les Skires survivants et de nombreux Ruges et Hérules.
 
Conflit entre Ricimer et Anthemius, qui se termine par une réconciliation apparente.
Avril
   /04
Le roi des Wisigoths, Euric, vainc les Bretons du roi Riothamus à la bataille de Déols et les chasse du Berry. Après sa victoire, Euric est maître de la Touraine et de la plupart des villes de l'Aquitaine première, dont Bourges.
   /04
Le comte Paul et son allié Childéric Ier repoussent les Wisigoths. Peu après ils combattent contre les Saxons d'Adovacrius et prennent Angers. Paul est tué.
 
Le patrice Aspar tente de faire assassiner le gendre de l’empereur, Zénon, chef du parti isaurien, lors d'une expédition en Thrace. Zénon est nommé dans un premier temps en Orient mais très vite il s’installe à Chalcédoine, près de Constantinople. Des émeutes éclatent contre les ariens (dont Aspar fait partie) sans doute encouragées en sous-main par Zénon et avec la complicité, passive ou active ?, de Léon Ier. Lors de ces émeutes, Aspar est tué ainsi que son fils Ardaburius, tandis que son autre fils, le César Patricius, blessé parvient à s'échapper.
 
Théodoric Strabo (le Louche), se révolte après la mort de son parent Aspar. Il ravage la Thrace avec les Ostrogoths fédérés.
Avril
   /04
L'empereur Anthémius envoie en Provence contre les Wisigoths d'Euric une armée commandée par son fils Anthemiolus. Près d'Arles, cette armée est vaincue et anéantie.
Novembre
   /11
Conspiration de Seronatus, qui complote avec le roi Euric pour préparer l'annexion de territoires important par les Wisigoths en Aquitaine première (Albigeois, Rouergue, Gévaudan et Velay). Pris par des nobles Arvernes, il est livré à l'empereur Anthémius, condamné à mort et exécuté.
Mars
23/03
Le général barbare Ricimer, rompant avec Anthémius, proclame un nouvel empereur d'Occident, Olybrius, gendre de Valentinien III qui, soutenu par les Vandales, se présente devant Rome à la tête d’une armée.
Juillet
11/07
Après avoir résisté Trois mois, Anthémius est fait prisonnier et mis à mort (par son beau-fils Gondebaud).
 
Après avoir ravagé la Thrace, Théodoric Strabo, commandant des Ostrogoths fédérés, fait la paix avec Léon Ier.
 
Dernière victoire d'Hengist et de son fils Esc, rois jutes du Kent, sur les Bretons.
Mars
03/03
Début du règne de Glycérius (Glycère), empereur d'Occident mis sur le trône par Gondebaud, patrice d’Olybrius.
Novembre
17/11
Léon Ier nomme Léon II le Jeune empereur byzantin associé.
 
Début du règne de Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths à la mort de son père Théodemir.
 
Arthur élu au trône de Grande-Bretagne, d'après les chroniques de Touraine.
Février
03/02
Léon II le Jeune (né en 467) règne seul après la mort de son grand-père Léon Ier.
09/02
Zénon, gendre de Léon Ier dont il a épousé la fille Aelia Ariadnè, est déclaré coempereur d'Orient, par son fils Léon II, âgé de 7 ans, et malade.
Mars
   /03
Julius Nepos, bon général, apparenté à la famille impériale est désigné césar (= vice-empereur) pour l'Occident, peu après le 9 février, par Aélia Ariadnè et Zénon. Glycère tente de résister, mais battu près de Rome. Il est déposé et finit sa vie comme évêque de Salone. L’Italie et le reste de la Gaule restée romaine reconnaissent Nepos.
Septembre
   /09
Clermont est assiégée par les Wisigoths, d'Euric, après qu'il eut ravagé l’Auvergne au moment des moissons. Le siège est levé à l'approche de l'hiver par Ecdicius, fils d’Eparchus Avitus. Le questeur Licinius, envoyé de Julius Nepos, donne à Ecdicius le titre le patrice et de magister militum pour l’Empire d’occident, tout en négociant la paix avec Euric.
Novembre
10/11
Zénon est seul empereur romain d’Orient à la mort de son fils Léon II le Jeune.
Janvier
09/01
A la suite d'une révolte, Zénon quitte Constantinople pour Antioche.
12/01
Couronnement de Basiliscus, empereur byzantin usurpateur, poussé au pouvoir par Verina, veuve de Léon Ier.
Juin
   /06
Traité entre les Wisigoths, les Burgondes et le pouvoir romain. Julius Nepos accorde à Euric, roi des Wisigoths la concession légale des terres qu'il a conquises, notamment l'Auvergne malgré sa résistance en tant que bastion romain. Pour faire contrepoint aux Wisigoths, il accorde la Viennoise aux Burgondes. Les Wisigoths contrôlent maintenant le sud-ouest de la Gaule et la plus grande partie de l'Espagne, hormis le royaume des Suèves au nord-ouest.
Août
28/08
Le commandant de l'armée romaine d’origine pannonienne Flavius Oreste, ancien secrétaire d'Attila, expulse Julius Nepos hors d'Italie et place son fils Romulus Augustule, un adolescent, sur le trône, avec l’aide d’Odoacre.
 
Paix entre Zénon et Genséric. L’empereur d'Orient confirme la possession de l’Afrique et des îles de la Méditerranée occidentale au royaume vandale.
Mai
   /05
Euric, roi des Wisigoths, s'empare de la Provence4 (Arles, Marseille et plusieurs autres forteresses…). Il pousse son offensive jusqu'à Clermont-Ferrand, qui est prise.
Août
   /08
Fin du règne de l'usurpateur Basiliscus sur l'Empire romain d'Orient. Après avoir chassé Zénon du trône en 475, il se rend lui-même très impopulaire en augmentant les impôts et en voulant imposer le monophysisme dans l'Empire, poussant le patriarche de Constantinople Acacius à draper de noir Sainte-Sophie. Trahi par le général Illus et par son propre neveu Armatus, Basiliscus ne peut empêcher Zénon de rentrer à Constantinople où il est chaleureusement accueilli. Basiliscus meurt peu après, exécuté avec femme et enfants sur ordre de Zénon.
   /08
L’armée d’Italie est depuis longtemps composée de Barbares : Rugiens, Hérules, Skires, Turcilinges, entre autres. Ils demandent l'extension à l’Italie du système de la tercia, le tiers des terres de la péninsule, à l’exemple des autres provinces. Après que le patrice Flavius Oreste, père du jeune empereur Romulus Augustule, a refusé de leur accorder des terres, les Hérules se révoltent et marchent sur l'Empire.
23/08
Odoacre se fait proclamer roi à Pavie après avoir saccagé la ville.
Septembre
04/09
Après la chute de sa capitale Ravenne, Romulus Augustule est forcé d'abdiquer par le chef des Hérules, Odoacre.
   /09
Odoacre exile l'ex-empereur en Campanie et renvoie les insignes impériaux à Byzance, pour que Zénon le reconnaisse comme patrice. Zénon le renvoie vers l’empereur légitime d’Occident qu'avait détrôné Flavius Oreste, Julius Nepos, alors réfugié en Dalmatie. Odoacre refuse et les choses en restent là. En apparence, Odoacre gouverne l'Italie au nom du seul empereur, celui d’Orient. En fait, l’Empire d’Occident a cessé d’exister.
 
Zénon ratifie la cession au royaume wisigoth d'Euric, d'Arles, de Marseille, de la Narbonnaise deuxième et des Alpes-Maritimes.
 
Ælle débarque à Cymenshore, en Grande-Bretagne, avec ses trois fils et devient le premier roi du Sussex.
Janvier
25/01
Le roi vandale Genséric meurt à Carthage en province d'Afrique. Son fils Hunéric, un chrétien arien, lui succède et commence une politique de persécution des catholiques.
 
Première révolte de Théodoric, roi des Ostrogoths de Pannonie, contre Zénon. Théodoric Amale est envoyé par Zénon pour combattre l'insurrection des Goths de Thrace menée par son rival Théodoric Strabo après la chute de Basiliscus ; Théodoric Amale demande l'aide des troupes impériales commandées par Marcien, mais elles ne se présentent pas au mont Hémos, le lieu de jonction prévu. En situation d'infériorité, Amale doit traiter avec Strabo au mont Sondis, dans les Rhodopes, et les deux hommes envoient des ambassades à Zénon. Celui-ci tente en vain de persuader Amale de rompre le traité passé avec Strabo, puis marche avec son armée contre les Goths. Après un premier succès contre Amale, Zénon signe une paix séparée avec Strabo, pendant que Théodoric Amale met la Thrace à sac.
 
Le médecin Grec Anthime est banni de Byzance pour avoir conspiré avec Théodoric. Il sera envoyé par ce dernier en ambassade auprès de Thierry Ier d’Austrasie.
 
Le général Xiao Daocheng fait assassiner l'enfant empereur de la dynastie Song du Sud et toute sa famille et fonde la dynastie Qi du Sud.
 
Nouvelle révolte organisée contre l'empereur Zénon, par deux frères de l'ex-impératrice Vérine, Romulus et Procope et un de ses gendres Marcien. La révolte échoue grâce à l'intervention du général isaurien Illus.
 
Théodoric Amale, avec des forces réduites, pille la Macédoine jusqu'à Thessalonique. Zénon envoie une ambassade pour négocier la paix, tandis que Théodoric s'empare de Dyrrachium. À l'automne, le général impérial Sabinianus attaque les Ostrogoths qui se dirigent vers Dyrrachium, et leur inflige de lourdes pertes.
 
Gondebaud, le commandant des armées de l'Ouest, succède à son frère Chilpéric comme roi des Burgondes. Le royaume burgonde s'étend maintenant sur la plus grande partie de la Gaule orientale avec deux capitales, Lyon et Genève.
 
Odoacre cède la Provence et les Alpes Maritimes au royaume wisigoth d'Euric.
 
Les Bulgares, alliés aux Byzantins contre les Goths, passent le Danube et pillent la Thrace. Ils sont repoussés au printemps par les Ostrogoths de Théodoric Amale et de Théodoric Strabon ; le dernier entre en guerre contre l'empereur Zénon et menace Constantinople, mais sa mort accidentelle donne un répit à l'empire d'Orient.
 
Clovis Ier, fils de Childéric Ier, devient roi des Francs saliens de Tournai (ou 482). Il fonde la dynastie des Mérovingiens.
 
Pour éteindre le conflit entre les monophysites et les catholiques, l'empereur Zénon promulgue un édit de compromis connu sous le nom de Henotikon..
 
Les catholiques sont persécutés en Afrique par le roi des Vandales Hunéric. Certains d’entre eux se réfugient dans les oasis du désert, en Espagne, en Gaule ou en Italie, emportant avec eux de précieux manuscrits, dont ceux d’Augustin.
 
Théodoric, roi des Ostrogoths révolté contre Zénon depuis 478, marche sur Constantinople. Zénon lui attribue alors le titre de « maître des milices » et lui accorde la Mésie.
 
Théodoric, roi des Amales (Ostrogoths) est promu consul de l'empire d'orient.
Mars
   /03
Le général Léontius, patrice et gouverneur de la Syrie, fait sortir de prison Vérine, veuve de Léon Ier, retenue depuis quatre ans à Papyrium près de Tarse par ordre de Zénon puis se fait aussitôt proclamer empereur d'Orient à Tarse, avec la complicité d'Illus.
Mai
   /05
Révolte samaritaine à Césarée et à Nablus en Palestine. Répression par Zénon, qui ordonne la construction de l'église du mont Garizim, consacrée à la Vierge, à l'emplacement de leur temple.
Juin
   /06
Léontius entre à Antioche, nomme Lilien préfet du prétoire et court se mettre à la tête de ses troupes. Il est obligé de s'enfermer dans Papyrium en Cilicie.
Juillet
   /07
Les Huns hephthalites défont les Perses commandés par le roi Péroz (Firuz) qui est tué. Début du règne de Valash, roi sassanide de Perse. Les Perses doivent payer un tribut aux Huns.
Décembre
28/12
Début du règne d'Alaric II, roi des Wisigoths à la mort d'Euric à Arles.
 
Bataille entre Ælle de Sussex et les Bretons près d'un cours d'eau nommé Mearcred's Burn.
Novembre
   /11
Le roi des Hérules, Odoacre, maître de l'Italie, bat et capture le roi des Ruges, Feuva, sur le Danube ; son fils Frédéric rejoint Théodoric en Mésie. Après la défaite des Rugiens et la destruction de leur royaume en Norique, les Bavarois, issus des Marcomans et des Quades, s’installent sur la rive droite du Danube entre l’Iller et l’Enns jusqu’aux Alpes.
 
Sainte Geneviève négocie avec Clovis la soumission de Paris à son autorité.
Mai
   /05
Victoire de Clovis sur Syagrius, le dernier gouverneur romain de la Gaule, à la bataille de Soissons. Le domaine gallo-romain, comprenant la majeure partie du Nord de la Gaule hormis la Bretagne, passe sous domination franque.
 
Le roi ostrogoth, Théodoric, parti de Noves en Mésie, se révolte de nouveau contre Zénon et tente sans résultat de s'emparer de Constantinople. Zénon signe un traité secret avec lui pour qu'il quitte l'Empire d'Orient et chasse Odoacre d'Italie.
Mars
01/03
Selon le chroniqueur Grégoire de Tours, date présumée de l'épisode du vase de Soisson.
Juillet
22/07
Début du règne de Kavadh Ier, fils de Péroz Ier, roi de Perse. Il a été élevé chez les Huns Hephtalites avec lesquels il a de bonnes relations. Il applique une partie du programme, jugé révolutionnaire, de la secte religieuse de Mazdak, le mazdakisme, et soulève l’opposition du peuple et des mobedhs.
Septembre
   /09
L'usurpateur chalcédonien Léontius et le patricien isaurien Illus sont exécutés sur ordre de Zénon à Séleucie d'Isaurie. Le parti monophysite a gagné et Zénon est seul empereur d'Orient.
Novembre
   /11
Les Ostrogoths de Théodoric quittent Noves en Mésie pour l'Italie par Sirmium. Ils battent en Illyrie les Gépides et Sarmates.
 
Les Lombards s’installent dans la plaine autrichienne dans l'ancien territoires des Ruges.
 
Le premier temple confucéen (exception faite du temple ancestral de Qufu) est construit en Chine par l'empereur des Wei du Nord.
Avril
   /04
Le roi des Burgondes Gondebaud profite du conflit en Italie entre Odoacre et Théodoric pour ravager la Ligurie et l'Émilie, faisant de nombreux captifs.
Août
   /08
Soutenu par l'empereur byzantin Zénon, Théodoric le Grand, roi des Ostrogoths, envahit l'Italie par la Birnbaumer Wald.
28/08
Odoacre, qui gouvernait l'Italie depuis la chute de l'empire romain, est battu sur l’Isonzo près d'Aquilée par Théodoric.
Septembre
28/09
Odoacre, qui s'est replié à Vérone, est battu une seconde fois par Théodoric, qui après avoir pris Milan et Pavie, maîtrise l’Italie du Nord. Odoacre se retire à Ravenne.
Avril
   /04
Odoacre, grâce à la défection du magister militum Tufa envoyé contre lui à Ravenne par Théodoric, passe le Pô et parvient à reprendre Milan désertée par sa population. L'évêque Laurentius, qui a ouvert les portes de la ville à Théodoric est maltraité et jeté en prison.
Juillet
   /07
Odoacre bloque Théodoric qui s'est retiré dans Pavie. Le siège est levé grâce à l'intervention des Wisigoths d'Alaric et Théodoric reprend l'offensive.
Août
   /08
Théodoric est vainqueur d’Odoacre sur l’Adda. Il l’assiège dans Ravenne.
 
Les Isauriens entrent en révolte contre Anastase Ier qui a mis fin à leur influence, prépondérante sous Zénon, lui-même isaurien, à Constantinople.
 
Théodoric traite avec le roi Gunthamund ; les Vandales cessent de percevoir un tribut de la Sicile.
 
Prise de Blois aux Bretons par les Francs saliens.
 
Campagne de Clovis contre la Thuringe.
 
Le roi Saxon Ælle de Sussex assiège le fort d'Anderitum. Il massacre ses occupants Bretons jusqu'au dernier.
Avril
11/04
Le silentiaire Anastase, un haut fonctionnaire désigné par l'impératrice Ariadne, proclamé empereur byzantin par le Sénat après la mort de Zénon, est couronné à l'Hippodrome par le patriarche Euphémius, qui lui demande de jurer fidélité aux décrets de Chalcédoine.
Mai
21/05
Anastase Ier épouse la veuve de Zénon, Ariadne, fille de Léon Ier et de Vérine.
Juillet
10/07
Odoacre, assiégé dans Ravenne par Théodoric tente une sortie par le pont Candidius qui échoue. Le roi des Hérules Lévila est tué.
Octobre
   /10
Théodoric assiège Rimini sur l'Adriatique.
 
Les Isauriens sont écrasés à la bataille de Cotiæum en Phrygie, mais la guerre continue dans le Taurus.
Août
   /08
Théodoric, désormais maître de l'Italie, retourne dans son camp devant Ravenne où est assiégé Odoacre.
 
Mariage de Clovis avec Clotilde.
 
Les rebelles isauriens sont écrasés à Claudiopolis en Cappadoce par le général byzantin Jean le Bossu.
Février
27/02
Reddition d'Odoacre, assiégé dans Ravenne depuis trois ans par le roi des Ostrogoths Théodoric le Grand, négocié par l'évêque de la ville. Odoacre obtient la vie sauve et livre son fils en otage. Hérules et Ostrogoths se partagent l'Italie.
Mars
05/03
Théodoric entre dans Ravenne1. Il est proclamé roi d'Italie par les Goths.
15/03
Pendant le banquet qui scelle l'accord, Théodoric assassine Odoacre et fait massacrer les Hérules. La légende dit qu'au cours du banquet, dix mille Hérules et dix mille Goths étaient placés l'un à côté de l'autre. À un signal de Théodoric, avec une parfaite simultanéité, les dix mille Goths plantèrent leurs poignards dans le c½ur de leurs voisins de gauche. Ainsi, en un instant, l'armée - et la nation - hérule disparut de l'Histoire au bénéfice des Goths et de Théodoric qui va devenir " le Grand".
 
Campagne de Clovis contre les Wisigoths en Saintonge.
 
Le concile de Rome distingue les livres canoniques des textes apocryphes.
 
Lettre du pape Gélase Ier à l'empereur de Constantinople, Anastase Ier, dans laquelle il affirme l'universalité et la prépondérance de l'autorité pontificale vis-à-vis du pouvoir impérial.
Février
15/02
Dernières Lupercales tolérées à Rome. Le pape Gélase Ier les remplace par une fête de la Purification de la Vierge fixée au 2 février, qui devient la Chandeleur.
 
Cerdic de Wessex et son fils Cynric débarquent à Cerdicesora, dans le Hampshire, avec cinq navires et battent les Bretons.
 
L'empereur d'Orient Anastase fait déposer le patriarche de Constantinople chalcédonien Euphemios.
 
Clovis fait alliance avec les Francs du Rhin de Sigebert le Boiteux pour défaire les Alamans à la bataille de Tolbiac sur le Rhin.
 
Le roi sassanide de Perse Kavadh, qui voulait imposer le mazdakisme, est déposé et remplacé par son frère Zamasp. Il s'évade de sa prison et se réfugie chez les Huns hephthalites.
 
Jean le Scythe achève la pacification de l’Isaurie révoltée contre l'empereur d'Orient Anastase depuis 491 ; les meneurs, Longin, frère de Zénon, et Athénodore sont décapités et leurs têtes exposées à Constantinople.
Avril
   /04
Anastase envoie l'insigne impérial et les habits palatiaux (vestis regia) de l'empire d'Occident à Théodoric le Grand, qu'Odoacre avait renvoyés à Constantinople, le reconnaissant comme son représentant en Occident.
 
Expédition de Clovis contre Bordeaux dans le royaume wisigoth.
Mai
   /05
Suppression du chrysargyron. Réforme monétaire et fiscale d'Anastase Ier dans l'empire byzantin. Le follis de cuivre obtient une valeur stable par rapport au solidus d'or. La perception des impôts est désormais assurée par des fonctionnaires de l'empire relevant de la Préfecture du prétoire, au détriment des curiales des cités. La réforme permet de restaurer les finances de l'État.
 
Alliance secrète entre Clovis Ier et Godegisil, co-roi de Bourgogne, contre Gondebaud.
 
Les Bulgares passent le Danube et ravagent la Thrace. Les troupes byzantines d'Illyrie sont battues.
 
Le mathématicien et astronome indien Aryabhata écrit un traité d'astronomie, l'Āryabhaṭīya.
Septembre
   /09
Le roi des Burgondes Gondebaud réunit à Lyon un colloque d'évêques méridionaux. Avit de Vienne y défend l'orthodoxie contre l'arianisme, sans convaincre Gondebaud.