Loading...
Loading...
Espagne (533 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



 
Selon Hérodote, le grec Colaios de Samos, poussé hors de sa route, aborde à Tartessos en Andalousie.
 
Les Grecs de Phocée fondent un comptoir à Ampurias en Catalogne.
Avril
   /04
Départ de l’expédition d’Hamilcar Barca en Espagne, envoyé par le sénat de Carthage qui décide de l’éloigner à la suite de sa popularité gagnée après sa victoire sur les mercenaires.
 
Hamilcar établit son quartier général à Akra Leuké (Alicante). Le Sénat romain envoie une ambassade pour lui demander les objectifs de son expédition. Il répond qu'il s'emploie à mettre Carthage en état de s'acquitter de ses dettes de guerre.
Décembre
   /12
Hamilcar Barca est tué au siège d’Heliké (identifiée avec Elche) par les Orisses (Oretani).
 
Les Carthaginois fondent en Espagne Carthagène, la nouvelle Carthage.
 
Fondation de Qart Hadasht par Hasdrubal le Beau, la cité est plus connue sous le nom de Carthago Nova (époque romaine).
 
Traité de l'Iber : Hasdrubal le Beau négocie avec Rome un traité délimitant les zones d’influences en Espagne à l’Èbre (ou au Jucar). Rome n’a pas d’intérêt en Espagne, mais elle est liée par un foedus aequum à Marseille, qui possède des comptoirs et des colonies échelonnées d’Emporiae à Hemeroscopium et Aloris.
 
Hannibal achève la conquête de l'Espagne (→ -219) jusqu'à l'Ebre, donnant son maximum d'extension à l'Espagne barcide.
Octobre
   /10
Hasdrubal est assassiné par un patriote espagnol et conformément au choix unanime de l’armée, Hannibal est confirmé par Carthage comme le nouveau commandant en Espagne.
   /10
Les Olcades sont attaqués par Hannibal10. Leur capitale Carteia (Altea selon Polybe) est prise et mise à sac, ce qui entraîne la reddition des autres cités.
Avril
   /04
Conflit entre Saguntum et une tribu espagnole, alliée de Carthage. Hannibal soutient les derniers et les Sagontins font appel à Rome.
Avril
   /04
Le général carthaginois Hannibal assiège Saguntum (Sagonte) en Espagne, reliée à Rome par une alliance bien qu'elle se trouve largement dans la zone reconnue sous contrôle carthaginois par le traité signé entre Rome et Carthage. Cause de la deuxième guerre punique.
Novembre
   /11
Prise de Sagonte par Hannibal.
 
Hannibal marche à travers l’Espagne, traverse les Alpes, envahit l’Italie et marche sur Rome (→ Novembre).
Novembre
   /11
Cnaeus Scipio débarque à Emporiæ en Espagne et bat Hannon à la bataille de Cissé. Début de la conquête romaine de la péninsule Ibérique.
Mars
   /03
Révolte de Séville contre les Carthaginois.
Avril
   /04
Victoire navale majeure de Cnaeus Cornelius Scipio Calvus sur la flotte carthaginoise à la bataille de l'Èbre.
Juillet
   /07
Indibilis, le roi des Ilergetes est libéré par le général romain Cnaeus Cornelius Scipio Calvus après un an de captivité. Dès sa libération, il attaque avec son frère Mandonius et avec l'aide du général carthaginois Hasdrubal, les tribus voisines qui sont alliées à Rome.
Avril
   /04
Victoire romaine sur Carthage à la bataille de Dertosa, au sud de l'Èbre, en Espagne.
Septembre
   /09
Trois armées carthaginoises conduites par Hasdrubal Barca passent d'Afrique en Espagne. Massinissa les accompagne.
Avril
   /04
L’armée des deux Scipions est réduite à néant par les Carthaginois à la bataille du haut Bétis (Espagne) où Publius est tué. Son frère Cnaeus est tué trois semaines plus tard à la bataille d'Ilorci, près de Carthago Nova. Cornelius Scipion (le futur Africain) les remplace comme proconsul en Espagne.
Octobre
   /10
Le futur Scipion l'Africain, qui a reçu un pouvoir extraordinaire aux comices, débarque à Emporion en Espagne.
Avril
   /04
Bataille de Carthagène. Conduits par Publius Cornelius Scipio (futur Scipion l'Africain), les Romains défont les Carthaginois d'Hasdrubal Barca et s'emparent de Qart Hadasht en Hispanie, qu'ils renomment Carthago Nova (aujourd'hui Carthagène).
Avril
   /04
A Bæcula,Scipion est vainqueur d'Hasdrubal qui part rejoindre Hannibal en Italie.
Juillet
   /07
Cornélius Scipion entreprend la conquête de l’Espagne qu’il achève en 206 av. J.-C.. Son lieutenant Marcus Silanus défait le général carthaginois Magon et son contingent de Celtibères dans le centre de l’Espagne. Magon est contraint de se réfugier auprès du gros des troupes d’Hasdrubal Gisco basées à Gadès. Scipion man½uvre contre Hasdrubal Gisco en Bétique mais celui-ci évite le combat et renforce les garnisons des villes. Scipion envoie son frère Lucius contre la ville d’Orongis, qui est prise à la fin de l’été.
 
La victoire de Scipion sur Magon à I'lipa met fin à l’Espagne barcide. En déroute, les Carthaginois évacuent l'Espagne : elle devient une Province romaine.
Mars
   /03
Le général romain Publius Cornelius Scipio, futur Scipio Africanus Major ou Scipion l'Africain, défait les Carthaginois en Espagne à la bataille d'Ilipa (Séville) avec l’aide des chefs ibères. Rome contrôle l’Espagne.
Décembre
   /12
Capitulation de Gadès, qui se rallie à la République romaine. Magon prend ses quartiers d'hiver aux Baléares.
 
L’Hispanie (Espagne) est divisée en deux provinces romaines, Hispania citerior à l’est et Hispania ulterior, à l’ouest, placées chacune sous l’autorité d’un préteur. En réalité, l’administration romaine se limite au littoral méditerranéen. Restés indépendants, les peuples de l’intérieur, Celtibères et Lusitaniens, ne cessent de troubler la région littorale et d’y opérer de fructueuses razzias.
 
Première insurrection des tribus ibériques. Le préteur M. Helvius, qui gouverne en Espagne ultérieure, informe le Sénat romain de la révolte des roitelets Culcha et Luxinius. Le propréteur Gaius Sempronius Tuditanus, commandant des troupes romaines en Espagne citérieure, est mortellement blessé lors d'un combat.
 
La ville d'Illiturgis en Hispanie est assiégée et prise par les Romains.
 
Première Guerre celtibère : succès des troupes romaines du préteur d'Hispanie citérieure Quintus Minucius Thermus dans une bataille rangée à Turda contre les chefs espagnols Budares et Baesadines. 12 000 espagnols sont tués et Budares est fait prisonnier.
Juin
   /06
Arrivée de Caton à Emporion en Espagne. Il met en échec un soulèvement espagnol contre la domination romaine. La révolte des Celtibères perdure cependant jusqu'en 179 av. J.-C.
Septembre
   /09
Répondant à l’appel de Bilistages, roi des Ilergetes, alors alliés de Rome, Caton défait difficilement les rebelles espagnols près d'Emporion et pacifie la région au nord de l’Ebre. Les Edetans, les Ausetans et les Suessetans sont désarmés. Au sud, le préteur Publius Manlius bat les Turdétans et leurs mercenaires Celtibères et Caton le rejoint pour l'assister avec une partie de ses forces tandis que le reste de l'armée romaine soutient les Suessetani, alliés de Rome, contre les Lacetani.
 
Triomphe de Caton à la suite de sa campagne en Espagne citérieure.
 
Scipion Nasica est nommé préteur en Hispanie ultérieure. Il combat les Lusitaniens qu'il vainc à Ilipa.
 
Révolte celtibère : une force combinée de Vaccéens, Vettones et autres Celtibères est défaite près de la ville de Toletum (Tolède) par le préteur Marcus Fulvius Nobilior. Leur roi Hilernus est capturé.
 
Une armée vettonne tente de secourir l'oppidum de Toletum (Tolède), capitale des Carpetani, assiégée par les Romains mais est vaincue. Le préteur Marcus Fulvius Nobilior s’empare de la ville.
Mai
   /05
Début de la première Guerre celtibère. Les Lusones tentent de migrer en Carpétanie. Le préteur Quintus Fulvius Flaccus marche contre eux avec une petite armée et attaque le camp des rebelles par surprise à Aebura (entre Talavera de la Reina et Tolède), puis entre en Celtibérie et prend Contrebia, leur capitale, une nouvelle armée celtibère étant venue trop tard secourir la place.
 
En Espagne, Fulvius Flaccus sort victorieux d’une embuscade tendue par les Celtibères au Saltus Manlianus au début de l’année.
Mai
   /05
Tibérius Sempronius Gracchus, nommé préteur en Hispanie citérieure, arrive à Tarraco6. Il apaise la révolte des Celtibères par sa modération.
 
Le propréteur d'Hispanie citérieure Gracchus envahit la Celtibérie ; il est victorieux à Alcé du chef celtibère Thurrus qui se soumet et accepte un traité d'alliance. Gracchus ravage le pays et obtient la soumission de nombreuses villes. Conjointement, son collègue d'Hispanie ultérieure Lucius Postumius Albinus passe le Guadiana et le Tage dans leurs cours supérieurs. Il marche contre les Vaccéens et les punit sévèrement pour avoir aidé les Lusitaniens, puis se tourne contre les Lusitaniens eux-mêmes et leur impose un traité.
 
Victoire du propréteur Appius Claudius Centho contre les Celtibères en Espagne ; il obtient les honneurs du triomphe.
 
Une ambassade de plusieurs peuples de la Péninsule ibérique vient à Rome pour se plaindre des exactions de deux gouverneurs de Citérieure, M. Titinius (178-176) et M. Furius Philus (174-173) et d'un gouverneur d'Ultérieure, M. Matienus. Le Sénat prend des mesures en faveur des Espagnols. Titinius est acquitté, mais les deux autres sont forcés à l'exil.
 
Fondation de la colonie latine de Carteia, pour les hybridae, fils de soldats romains et de femmes hispaniques.
 
Fondation de la colonie latine de Corduba (Cordoue) par le préteur Marcus Claudius Marcellus.
 
Début du règne de Mirvan Ier, roi d'Ibérie.
 
Début de la révolte des Celtibères contre Rome (→ -133), déclenchée par la fortification de Segeda, cité des Belli, ce que les Romains considèrent comme une rupture des traités signés avec Gracchus qui interdisent la fondation de nouvelles villes.
Avril
   /04
Le consul Fulvius Nobilior, envoyé en Hispanie citérieure pour régler un litige avec les habitants de Segeda, cité des Belli, qui ont fortifié leur cité, arrive à Tarraco et prend la tête d’une armée de 30 000 hommes.
Juin
   /06
Fulvius Nobilior se présente devant Segeda. Les défenseurs de la ville, 8 000 guerriers Belli et Titii, qui n’ont pas pu achever l’enceinte, se réfugient à Numance chez leurs alliés arévaques. Après avoir détruit Segeda, Nobilior remonte le Jalón jusqu'à Ocilis où il installe une base de ravitaillement, puis avance sur Numance.
Septembre
13/09
L'armée consulaire de Nobilior tombe dans une embuscade tendue par les 20 000 fantassins et les 5 000 cavaliers de Caros, chef des confédérés celtibères, dans le ravin du Baldamo, un affluent du Duero ; il perd 10 000 hommes. Après avoir retrouvé un terrain découvert deux jours plus tard, la cavalerie romaine inflige de lourdes pertes aux Celtibères dont le chef Caros est tué.
22/09
Après avoir reçu le renfort de dix éléphants et de 300 cavaliers numides, Nobilior attaque Numance par surprise, mais sa tentative échoue quand un éléphant, écrasé par une lourde pierre jetée des remparts, provoque la panique de ses congénères qui ravagent les rangs romains ; les Numantins saisissent l’opportunité pour sortir de la ville, et les pertes romaines s’élèvent à 4 000 hommes et trois éléphants pour 2 000 celtibères tués ; après quelques opérations mineures et la perte de sa base d'Ocilis, Nobilior hiverne avec 5 000 survivants dans le camp de « Gran Atalaya » près de Renieblas (Soria).
 
Le consul Marcellus est envoyé en Espagne avec 8 000 soldats et 500 cavaliers relever Fulvius Nobilior ; il prend Ocilis dans la vallée du Jalón et Nertobriga ; par sa modération il engage les Arévaques, le Belli et les Titii à demander la paix. Des délégations sont envoyées à Rome, mais l'intransigeance du Sénat rompt les négociations.
 
Marcellus obtient cependant la capitulation (deditio) de Segeda et de Numance, et laisse la liberté aux Arévaques moyennant le versement d'une indemnité de 600 talents.
 
En Espagne, le consul Lucullus trouve le pays pacifié, mais attaque plusieurs villes des Vaccéens (Cauca, Intercatia et Pallantia), accusées d'avoir ravitaillé Numance sans l'autorisation du Sénat. Le préteur d'Hispanie ultérieure Servius Sulpicius Galba, surpris dans une rencontre par les Lusitaniens révoltés, perd 7 000 hommes.
 
Le propréteur d'Hispanie ultérieure Galba et le proconsul Lucullus prennent les Lusitaniens révoltés en tenaille. Les Lusitaniens demandent la paix ; Galba accepte de traiter, propose à leurs chefs de nouvelles terres, et quand ils ont accepté, les disperse en trois groupes pour qu'ils s'y établissent. Mais ses légionnaires massacrent traîtreusement 9 000 Lusitaniens désarmés et en réduisent 20 000 en esclavage.
 
Le consul Fabius Maximus Aemilianus mène la guerre contre Viriathe en Hispanie ultérieure. Le préteur Caius Laelius est envoyé en Hispanie citérieure ; selon Ciceron, il obtient des succès contre Viriathe.
 
Le proconsul Fabius Maximus Aemilianus parvient à faire fuir le Lusitanien révolté Viriathe, qui se retire à Baecula (Bailén) à la fin de l'année tandis qu'Aemilianus prend ses quartiers d'hiver à Corduba.
 
Le préteur Laelius (ou Nigidius) est envoyé en Hispanie citérieure, le préteur Quinctius en Hispanie ultérieure où il obtient quelques succès contre les Lusitaniens révoltés, mais Viriathe envahit la Bastétanie (région de Grenade) et Quinctius doit se retirer à Corduba. Le consul Metellus arrive en Citérieure avec 30 000 hommes pour combattre le soulèvement des Celtibères, encouragés par les succès de Viriathe. Il prend Contrebia, Nertobriga et Centobriga dans la vallée du Jalón pour isoler Numance. Début de la Seconde Guerre de Numance.
 
Le consul Servilianus est envoyé en Hispanie ultérieure pour lutter contre Viriathe avec 18 000 fantassins et 1 600 cavaliers ; il échoue à chasser Viriathe de Tucci (Martos), après que six mille Lusitaniens aient attaqué une de ses colonnes. Il se retire, reçoit le renfort de 300 cavaliers numides et de dix éléphants et après avoir construit un camp fortifié, inflige une défaite aux Lusitaniens.
Juillet
   /07
Le proconsul Metellus combat les Vaccéens dans la vallée du Duero et détruit leur récoltes pour les empêcher de fournir du ravitaillement aux habitants de Numance.
Août
   /08
Metellus attaque Numance et la ville voisine de Termantia, sans pourvoir mener à bien ce double siège.
 
Quintus Pompeius est envoyé en Hispanie citérieure pour relever le proconsul Metellus dans la guerre en Celtibérie. Il opère sur le Haut-Duero, prend Termentia (Tiermes (es)) et Lagni (près d'Almazán), mais échoue devant Numance. Il traite avec les Arévaques, prêt à capituler, mais le Sénat refuse de ratifier la paix.
 
Guerre sertorienne (→ -72).
 
Guerre sertorienne : Metellus et Pompée repassent l’Ebre7 ; les deux armées se séparent. Metellus bas et tue Hirtuleius à Segovia tandis que Pompée progresse sur le littoral. Il bat Perperna et Herennius, qui est tué devant Valentia qui est mise à sac. Pompée et son lieutenant Afranius rencontrent Sertorius et Perperna dans la vallée inférieure du Sucro, au sud de Valentia. Le combat reste indécis, et Sertorius entend prendre l’avantage, mais le lendemain l’armée de Metellus le prend à revers et il doit se retirer. Une nouvelle bataille devant Sagonte est elle aussi indécise : Sertorius bat Pompée dont le beau-frère C. Memmius est tué, mais Perperna est battu par Metellus. Sertorius se réfugie à Clunia, où il est assiégé, mais parvient à faire subir aux assaillants des pertes importantes, avant qu'ils ne se retirent avec l’arrivée de l’hiver, Metellus en Gaule et Pompée au nord de l’Ebre.
 
Pompée, après avoir hiverné en Gaule, opère de nouveau en Celtibérie : il prend Pallantia, Clunia et Uxama (Osma)3. Sertorius perd le soutien des Espagnols et réplique par de sévères représailles. À la fin de l’année, il ne contrôle plus dans le Nord de l’Hispanie que Ilerda, Calagurris Osca, Tarraco, Valentia et Dianiu.
 
Offensive de Metellus et Pompée contre Sertorius, qui ne contrôle plus que la Lusitanie. Sertorius est assassiné lors d’un banquet par complot fomenté par son lieutenant Marcus Ventus Perpenna. Après avoir fait assassiner Sertorius, Perpenna, battu à plusieurs reprises par Pompée et Metellus, tente d’entrer en négociations avec Pompée mais celui-ci le fait exécuter à Osca.
Octobre
   /10
Jules César est envoyé en Hispanie ultérieure comme questeur sous les ordres d'Antistius Vetus.
Mai
   /05
Pompée conquiert la Colchide. Le roi des Ibères Artoces ou Artog se reconnaît client de Rome. Pompée conduit ses troupes par la vallée du Phase jusqu’à la mer Noire où l’attend la flotte de son légat Servilius ; prenant le prétexte d’une révolte en Albanie, il renonce à poursuivre Mithridate, laisse Servilius pour qu’il contrôle les routes maritimes, et retourne en Arménie Mineure à la fin de l’année.
 
César est envoyé comme propréteur en Hispanie ultérieure. Il s’y distingue par ses qualités remarquables d’administrateur et ses succès contre les Gallaeci et les Lusitaniens. Selon Suétone, César ne peut sortir de Rome à cause de ses créanciers. Crassus rembourse une partie de ses dettes et se porte garant de ses autres créances.
 
Les Francs et les Alamans font des incursions en Gaule et en Espagne.
Juillet
20/07
Conversion du roi Mirian ou Mirvan III d'Ibérie à la suite d'un miracle opéré par sainte Nino.
 
Le christianisme devient religion officielle en Ibérie.
 
Début du schisme Luciférien en Italie et en Espagne.
Avril
   /04
Constantin III déplace sa capitale de Lyon à Arles5. Il envoie son fils Constant en Hispanie. Celui-ci conquiert le nord de la péninsule après sa victoire sur Didyme et Vérinianus, parents d'Honorius, qui seront exécutés à Arles. Constant rentre en Gaule à l'automne après avoir confié la garde des Pyrénées au général Gerontius.
Septembre
   /09
Les Vandales, les Suèves et les Alains passent les Pyrénées en dépit des garnisons laissées par Constant et commencent à piller la Tarraconaise ; à Arles, Constantin III a l'intention de renvoyer son fils Constant en Espagne, quand il apprend l'usurpation de Maxime, acclamé empereur à Tarragone par Gerontius.
Juin
   /06
L'usurpateur Constantin III entre en Italie par le Pas de Suse pour traiter avec Honorius. Il avance jusqu'à Vérone, mais à la nouvelle du meurtre de son allié Allobichus, le magister equitum d’Honorius, il doit en hâte regagner la Gaule ; entretemps Gerontius, abandonné par Constantin dans la défense de l'Espagne, traverse les Pyrénées pour envahir la Gaule et enrôle des envahisseurs barbares dans ses rangs.
 
Touchés par la famine, les peuples fédérés par Gerontius, entrés en Hispanie, se sédentarisent : royaume des Suèves en Galice (Tarraconaise) et au nord du Tage avec Braga pour capitale, des Vandales Silingues la Galice au Nord du Douro, des Alains de Respendial dans la meseta centrale (Lusitanie et Carthaginoise), des Vandales Asdingues en Andalousie.
Mai
   /05
Le général Gerontius intervient en Gaule, bat Constant à Vienne et le fait exécuter. Constantin se réfugie dans Arles où Gérontius vient l'assiéger, tandis que préfet du prétoire des Gaules Decimus Rusticus s'enfuit sur le Rhin. Surpris devant Arles par l'armée de Constantius, Gerontius lève le siège et s'enfuit en Espagne, où des soldats gaulois le tuent.
Octobre
   /10
Le blocus des côtes méditerranéennes par la flotte impériale dirigée par Constantius, qui provoque une disette en Aquitaine, oblige les Wisigoths à passer en Espagne où ils prennent Barcelone. La garnison de Bordeaux incendie la ville avant son départ et manque de mettre à sac la cité de Bazas, après la défection des Alains qui assiégeaient la ville.
 
Assassinat d'Athaulf par l'un de ses officiers à Barcelone, où les Wisigoths, pourchassés par les Romains d’Honorius, se sont réfugiés. Sept jours plus tard, son successeur Sigéric, frère de Sarus, est assassiné à son tour, après avoir fait mourir les enfants d'Athaulf, pour avoir voulu faire la paix avec les Romains. Wallia lui succède comme roi des Wisigoths. Affamé par le blocus des ports, Wallia cherche à passer en Afrique, mais est rejeté par une tempête.
 
Constance III traite avec Wallia au début de l'année. En échange de livraisons de ravitaillement, Wallia restitue Galla Placidia, fille de Théodose Ier et s½ur d'Honorius qu'Alaric Ier avait prise en otage et que son beau-frère Athaulf, mort en 415, avait épousée. Il reçoit de l’empereur 600 000 mesures de blé et lui abandonne l'usurpateur Priscus Attale, qui est pris par Constantius et amené à Ravenne.
 
Les Wisigoths battent les Vandales Silingues, qui sont exterminés en Bétique, puis les Alains en Lusitanie et Carthaginoise, pour le compte de l'empire d'Occident. Quand leur roi Addac est tué, les Alains affaiblis décident de se joindre aux Vandales Asdingues sous leur roi Gondéric. Après leur victoire, les Wisigoths obtiennent de Constantius de s'établir comme fédérés en Aquitaine seconde. Après la mort de Wallia peu de temps après son arrivée à Toulouse, Théodoric Ier devient roi des Wisigoths.
 
Campagne malheureuse du maitre de la milice Castinus, pour soutenir les Suèves contre les Vandales en Bétique, avec un corps de fédérés wisigoths. Il se querelle avec le tribun militaire Boniface, protégé de Galla Placidia, qui passe en Afrique avec ses troupes. Castinus réussit à bloquer les Vandales, qui sont prêts à capituler, quand la défection des auxiliaires wisigoths le force à se replier à Tarragone.
 
Les Vandales de Gondéric pillent Carthago Spartaria dans la province de Carthaginoise en Hispanie romaine, et dévastent Hispalis (Séville). Ils construisent une flotte méditerranéenne, s'emparent des îles Baléares, et lancent des raids contre la Maurétanie Tingitane.
Novembre
01/11
Le chef suève Heremigarius se noie dans le Guadiana lors de la guerre contre les Vandales, après avoir pillé à Mérida la basilique de la martyre Eulalie.
 
Le général romain Andevotus est battu par les Suèves de Rechila sur les bords du Singilis.
 
Les Suèves de Rechila prennent Séville.
 
Victoire des armées romaines dirigées par Asturius et Mérobaudes sur les Bagaudes à Aracelli, chez les Vascons de Tarraconaise.
Mai
   /05
Le chef des Bagaudes vascon Basile s’empare de Tarazona et la pille, après avoir égorgé la garnison des confédérés barbares et l’évêque Léon.
 
Le wisigoth Frédéric, frère du roi Théodoric II, écrase les Bagaudes de Tarraconaise.
Octobre
   /10
Bataille de la rivière Órbigo. Le puissant roi suève Rechiarus est défait et blessé près d'Astorga par les Wisigoths de Théodoric II qui commencent à avoir la haute main sur l'Espagne. Ils ne laissent à l’Empire que le littoral méditerranéen. Les Suèves ne conservent plus que la Galice. Le royaume suève est divisé entre Agiulf et Framta. Le roi Burgonde Gondioc et son fils Chilpéric II prennent part à l'expédition comme alliés des Wisigoths.
 
Traité entre les Wisigoths et les Suèves. Le royaume suève est reconstitué par Rémismond. Théodoric II annexe la Tarraconaise au royaume wisigoth.
 
Les catholiques sont persécutés en Afrique par le roi des Vandales Hunéric. Certains d’entre eux se réfugient dans les oasis du désert, en Espagne, en Gaule ou en Italie, emportant avec eux de précieux manuscrits, dont ceux d’Augustin.
 
Le général ostrogoth Ibba entre en Espagne et expulse de Barcelone, la nouvelle capitale wisigothique, l'usurpateur Geisalic, qui se réfugie en Afrique pour demander de l'aide au roi des Vandales Thrasamund.
 
Les Francs attaquent le royaume des Wisigoths au nord-est de l'Espagne, par le col de Roncevaux..
 
Childebert Ier et Clotaire Ier reprennent la guerre contre les Wisigoths. Ils s’emparent de Pampelune, ravagent la vallée de l’Èbre, mais échouent devant Saragosse et sont enfin refoulés par Theudis. Childebert rapporte d'Espagne la tunique de saint Vincent et fait construire près de Paris un monastère voué à Vincent de Saragosse qui deviendra celui de Saint-Germain-des-Prés.
Juin
   /06
Après avoir achevé la conquête de l'Italie, Justinien envoie des troupes plus nombreuses en Espagne qui débarquent à Carthagène pour soutenir la révolte du général wisigoth Athanagild contre Agila à Séville et celle des Romains de Cordoue. Le littoral entre Valence et Malaga tombe aux mains de Justinien pour prix de son intervention.
Mars
   /03
Le roi des Wisigoths Agila est assassiné par ses propres soldats à Mérida après sa défaite près de Séville. Son compétiteur Athanagild lui succède.
 
Première campagne du roi wisigoth Léovigild contre les Byzantins en Bétique.
 
Le roi wisigoth Léovigild s'empare d'Asidona (Medina-Sidonia) au cours d'une seconde campagne contre les Byzantins en Bétique.
 
Le Wisigoth Léovigild reprend Cordoue, principale place forte byzantine en Espagne.
 
Le roi des Wisigoths Léovigild, au faîte de son pouvoir, fonde Reccopolis.
 
Un concile arien réuni à Tolède par le roi wisigoth Léovigild s'efforce d'obtenir le ralliement de l'épiscopat catholique à l'arianisme par d'importantes concessions, mais sans grand succès.
 
Léovigild fonde Victoriacum (Vitoria) en Espagne pour marquer son succès sur les Vascons.
 
Le roi des Wisigoths Léovigild, après avoir restauré les murs d'Italica, reprend Séville abandonnée par son fils révolté Herménégild, qui se réfugie à Cordoue, en territoire byzantin, mais est pris peu après.
Mai
   /05
Début du règne de Récarède Ier, roi des Wisigoths.
Mars
07/03
Le roi wisigoth Récarède Ier renonce à l'arianisme et se convertit au catholicisme.
Mai
08/05
Ouverture du IIIe concile de Tolède. Le roi des Wisigoths Récarède Ier y impose le catholicisme à ses sujets sous l'influence de Léandre, archevêque de Séville. La religion catholique est proclamée dans toute l'Espagne et l'arianisme proscrit. Le concile décrète que les enfants nés d’un mariage mixte de chrétiens et de Juifs seraient baptisés de force.
Juillet
   /07
Wittéric, arien révolté contre Liuva II, l’assassine et devient roi des Wisigoths.
Mai
   /05
Le roi des Wisigoths Wittéric est assassiné à Tolède par une faction catholique au cours d'un banquet. Gundemar, duc de Narbonne, est proclamé roi.
Mai
   /05
Le roi des Wisigoths Sisebut force les Juifs à se convertir sous peine de bannissement et de confiscation de leurs biens, ce qui lui attire le blâme d’Isidore de Séville.
 
Conquête du Maghreb par les Omeyyades (→ 710).
Mai
15/05
Un survivant des Omeyyades, Abd al-Rahman Ier, est victorieux du dernier gouverneur d'Al-Andalus Yusuf al-Fihri dans les faubourgs de Cordoue. Il fonde l'émirat de Cordoue, qui devient le premier royaume musulman indépendant..
Avril
19/04
Charlemagne prépare une expédition en Espagne du Nord à l’appel du gouverneur musulman de Barcelone, Sulayman ben Yaqzan ibn al-Arabi, révolté contre l’émir de Cordoue.
Septembre
18/09
Victoire des armées d'Hicham Ier sur le royaume des Asturies. Alphonse II des Asturies sollicite l'aide des Francs contre l'Islam. Charlemagne crée la marche d’Espagne.
Octobre
   /10
Charlemagne achève la conquête de la Saxe.
Avril
02/04
Barcelone se rend à l'armée de Louis le Pieux, soumettant les terres catalanes à l'empire carolingien.
03/04
Une armée envoyée par Louis le Pieux, roi d’Aquitaine (fils de Charlemagne) et commandée par Guillaume de Gellone, comte de Toulouse, et cousin de Charlemagne, composée essentiellement d’hispaniques émigrés dirigés par le Goth Bera Ier, met le siège devant Barcelone en Catalogne.
Octobre
   /10
Ambassade de l’émir de Cordoue à Aix-la-Chapelle. Il accepte de négocier un traité de paix qui reconnaît l’influence franque sur toutes les terres au nord de l’Èbre. La marche d’Espagne est organisée militairement. Elle est rattachée à l’Aquitaine sur le plan administratif..
 
Le comte de Barcelone Berà I est destitué à l'assemblée générale d'Aix-la-Chapelle pour infidélité, à l'issue d'un duel judiciaire. Bernard de Septimanie, comte de Toulouse, commande la marche d’Espagne. Rampon devient comte de Barcelone.
 
Début du règne de Abd al-Rahman II émir de Cordoue.
Août
   /08
Expédition franque contre les musulmans d’Espagne.
Octobre
   /10
L'émir de Cordoue Abd al-Rahman II attaque Barcelone.
 
Expédition des comtes francs Eble et Aznar Sanche contre Pampelune en Espagne. Les habitants font appel aux musulmans, sans doute les Banu Qasi de Tudèle. Les deux comtes tombent à leur retour dans une embuscade tendue par les Vascons d'Eneko Arista à Roncevaux. Eble est envoyé à Cordoue, tandis qu'Aznar, qui est apparenté au vainqueur, est relâché. La défaite franque marque la fin de la domination carolingienne sur la Navarre et la création d'un royaume de Pampelune indépendant.
 
Révolte du comte Goth Aizon contre les Francs dans la marche d'Espagne. Il soulève Ausone et Roda et s'allie aux musulmans. Les comtes de Gothie demandent de l'aide à l'empereur Louis le Pieux.
Mai
   /05
Arrivée à Saragosse de l'armée de l'émir de Cordoue Abd al-Rahman II venu soutenir la révolte du comte Goth Aizon contre les Francs. Elle met le siège devant Barcelone. La ville résiste, défendue par Bernard de Septimanie. Les forces musulmanes se tournent alors contre Gérone.
 
Les habitants de Mérida, menés par le Berbère Mahmûd ibn al-Djabbâr et le muladi Sulayman ibn Martîn se révoltent contre l'émir de Cordoue Abd al-Rahman II. Ils assassinent le gouverneur Marwân al-Djillîqî.
 
Aznar Sanche, comte de Vasconie citérieure, se révolte contre Pépin Ier d'Aquitaine et passe dans la Vasconie d'Espagne (Royaume de Pampelune à l'origine du royaume de Navarre). Pépin, occupé par la guerre de succession, ne réagit pas.
 
Un aristocrate alémanique nommé Bodo quitte la cour de Louis le Pieux sous le prétexte d’un pèlerinage à Rome, se rend à Ausone, près de Barcelone où il se convertit au judaïsme, prend le nom juif d’Eléazar, et, à l’exception d’un de ses neveux converti comme lui, vend tous les membres de sa suite comme esclaves. L’affaire fait scandale.
 
Début du règne de Ramire Ier d'Oviedo, roi des Asturies.
Mai
23/05
Bataille de Clavijo en Espagne, probablement légendaire, avec une apparition prétendue de Saint Jacques le Majeur. Victoire de Ramire Ier, roi des Asturies sur les Maures.
Juin
25/06
Raid des Vikings sur Séville, en Espagne.
 
Prise de León en Espagne par les musulmans qui incendient la ville et tentent de détruire les murailles avant de se retirer. La ville est désertée par ses habitants.
 
Guillaume, fils de Bernard de Septimanie, s'empare de Barcelone et d'Ampurias avec la complicité de l'émir de Cordoue Abd al-Rahman II.
 
Expédition punitive de l'émirat de Cordoue aux Baléares.
Février
01/02
Début du règne de Ordoño Ier roi des Asturies à la mort de son père Ramire Ier.
Avril
18/04
Le prêtre Perfecto est décapité à Cordoue pour blasphème5. Début de la révolte des communautés mozarabes de Cordoue et de Bobastro, dirigée par Euloge et Alvaro refusant toute compromission avec l'Islam.
Juin
   /06
Exécution pour trahison à Barcelone de Guillaume, fils de Bernard de Septimanie par Aleran de Troyes, qui devient comte de Barcelone pour Charles le Chauve.
 
Mort du roi basque de Pampelune, Eneko Arista, fondateur d’une dynastie. Son fils García Ier de Navarre, régent du royaume depuis 841 en raison de la maladie de son père, lui succède.
Juin
03/06
Crucifixion du moine Isaac. Début d'une crise de fanatisme religieux en Espagne. Martyre volontaire d’une cinquantaine de mozarabes sur le marché de Cordoue.
 
Tolède proclame son indépendance vis-à-vis de Cordoue.
 
Musa ibn Musa prend le contrôle de la ville de Saragosse sur demande de l'émir de Cordoue.
 
Les musulmans prennent et pillent Barcelone. Les Juifs sont accusés d'avoir livré la ville.
Septembre
23/09
Début du règne de Muhammad Ier émir de Cordoue.
Juin
   /06
L'émir de Cordoue Muhammad Ier marche contre les habitants de Tolède révoltés qui ont fait alliance avec le roi des Asturies Ordoño Ier. Les Asturiens, conduits par le comte Gatón, sont mis en pièces par les troupes cordouannes à la bataille du Guazalete pendant l'été.
 
L'émir de Cordoue Muhammad Ier envoie une expédition contre le roi des Asturies Ordoño Ier en Alava. Elle s'empare de plusieurs places fortes chrétiennes.
 
Entrevue d'Orbe entre les trois fils de León est reprise par les Asturiens qui commencent le repeuplement de la ville après avoir restauré les murailles antiques.
 
Victoire des Asturiens au mont Laturce contre l'émir des Banu Qasi Musà II15. Sa forteresse Albelda est démantelée ce qui permet le repeuplement d'Amaya l'année suivante par Rodrigo de Castille.
 
Raid des Normands de Hasteinn et Björn Côte de fer en Espagne et en Méditerranée (859-862). Chassé des côtes de Galice, ils remontent la vallée du Guadalquivir, peut-être jusqu’à Séville d'où ils sont chassés, puis pillent Algésiras, passent Gibraltar et ravagent la région de Cabo Tres Forcas, en Afrique. Ils y font des prisonniers, dont quelques blámenn (« personnages à la peau foncée »), qui seront ramenés en Irlande. Ils repartent vers le nord, attaquent le Roussillon, puis s’installent en Camargue et remontent le Rhône. Les forces franques les arrêtent à Valence. Ils se dirigent ensuite vers l’Italie et ravagent Pise et quelques cités côtières, dont le port de Luni, qui est pillé.
Mars
11/03
Exécution d’Euloge, archevêque de Cordoue. Fin de la révolte des mozarabes de Cordoue.
Août
22/08
Le marquisat de Gothie est divisé à l’assemblée de Servais : la Septimanie au nord, du bas Rhône aux Corbières ou aux Pyrénées qui garde le nom de Gothie jusqu’au xie siècle ; au sud la marche d'Espagne qui prend le nom de Catalogne.
Mai
27/05
Début du règne d'Alphonse III le Grand, roi des Asturies.
 
Soulèvement de Mérida contre l'émir de Cordoue Muhammad Ier qui part aussitôt assiéger la ville, en laissant croire qu'il marchait sur Tolède ; les révoltés se soumettent et l'émir démantèle les fortifications à l'exception de la citadelle du gouverneur. Les chefs de l'insurrection (dont le muladi Ibn Marwan) sont emmenés à Cordoue avec leur famille pour servir dans l'armée.
 
Vímara Peres prend le bourg de Portucale aux musulmans pour le royaume de Galice et entreprend sa repopulation. Le premier comté Portucalense est créé.
 
Famine en Espagne, en Italie et en Germanie. Invasions de sauterelles de l’Espagne à l’Allemagne.
Octobre
05/10
Diego Rodríguez Porcelos devient comte de Castille.
 
Fondation de Badajoz par le muladi Ibn Marwan révolté contre l'émir de Cordoue Muhammad Ier.
Septembre
   /09
Wilfred le Velu, dernier comte de Barcelone nommé par le roi de Francie occidentale fortifie son pouvoir local, s’approprie les droits fiscaux et rend le titre de comte héréditaire. Il se rend quasiment indépendant.
 
Début du soulèvement du muladi Omar ibn Hafsun en Espagne. Descendant chrétien d’un comte wisigoth, il crée une principauté indépendante avec pour centre Bobastro, près de Malaga, d’où il ne cesse d’attaquer Cordoue.
Décembre
   /12
Négociation et signature à Cordoue d'une trêve entre l'émirat de Cordoue et l'ambassadeur de royaume des Asturies, le prêtre de Tolède Dulcidius.
 
Reprise des hostilités entre l'émir de Cordoue Muhammad Ier et Ibn Marwan al Djilliki, qui finit par créer une principauté indépendante autour de Badajoz.
 
L'émir de Cordoue nomme Ahmad ibn al-Barra gouverneur de Saragosse.
Août
09/08
Début du règne de al-Mundhir émir de Cordoue.
Juin
29/06
Mort d'Al-Mundhir. Début du règne de Abd Allah ben Muhammad émir de Cordoue.
Janvier
   /01
Le gouverneur de Saragosse Ahmad ibn al-Barra est assassiné par Mohammed al-Anqar ; la ville passe sous le contrôle des Toujibides.
Avril
13/04
Les troupes de l'émir de Cordoue Abd Allah ben Muhammad écrasent les rebelles Muladis d'ibn Hafsun à la bataille de Poley. Les rebelles se réfugient à Bobastro.
Août
11/08
Le comte de Barcelone Guifred le Velu est tué en défendant la ville contre un raid des Musulmans.
Juillet
10/07
Ibn al-Qitt, qui a proclamé le djihad, galvanisé par le prédicateur Abu 'Ali al-Sarraj, est battu par Alphonse III des Asturies à la bataille de Zamora.
 
Occupation des Baléares par l'émirat de Cordoue.
 
Les îles Baléares sont rattachées à l'Émirat de Cordoue.
 
Début du règne de Sanche Ier Garcia, premier roi historique de Navarre. Il fonde la seconde maison de Navarre.
Septembre
29/09
Le Banu Qasi Lubb ibn Muhammad, qui s'est avancé jusqu'à Pampelune, est tué dans une embuscade tendue par le roi de Navarre Sanche Ier Garcia.
Décembre
20/12
Mort d'Alphonse III des Asturies. La révolte de son fils García et du comte Munio Núñez de Castille l'a contraint à partager son royaume entre ses trois fils. Fruela II devient roi des Asturies, García Ier d'Oviedo, roi de León et Ordoño II, roi de Galice.
Janvier
16/01
Califat de Cordoue.
 
Unification temporaire du Maghreb et de l’Espagne musulmane par les dynasties berbères Almoravides et Almohades.
Juillet
10/07
Mort de Rodrigo Díaz de Vivar, dit El Cid Campeador à Valence.
Décembre
31/12
Bataille d’Uclès. Les troupes castillanes sont mises en pièces par les Almoravides.
Mars
08/03
Alfonso VII a été proclamé roi de Castille et Léon, après la mort de sa mère Urraca.
Octobre
05/10
Le roi de Castille Alphonse VII reconnaît le royaume de Portugal au traité de Zamora.
Janvier
17/01
Les Almohades sous Abd al-Mumin débarquent au pays d’al-Andalûs et s’emparent de Séville.
Mars
20/03
Alphonse II d'Aragon et Alphonse VIII de Castille signent le traité de Cazola.
Janvier
06/01
Début du règne d'Abd al-Wahid, calife Almohade à la mort de son petit-neveu Yusuf al-Mustansir. Des révoltes éclatent dans tout l’empire almohade.
Mars
26/03
Signature du traité d'Almizra fixant les frontières des royaumes de Valence et de Murcie.
Février
19/02
Traité de Tarascon.
Mars
26/03
Victoire d'Alphonse XI au siège d'Algésiras.
--   
Victoire d'Alphonse XI au siège d'Algésiras.
Mai
13/05
La Paix de Terrer met fin au conflit entre les couronnes de Castille et d'Aragon.
 
Entrée de Bertrand Du Guesclin à Barcelone.
Novembre
20/11
Traité d'alliance contre l'Angleterre signé à Tolède entre les ambassadeur du roi de France et Henri de Trastamare.
Mars
14/03
Henri de Trastamare et Du Guesclin remportent la victoire de Montiel, dans le sud-est de la Castille, sur une coalition pro-anglaise, conduite par le Portugal et les partisans de Pierre Ier le Cruel, abandonné par le Prince Noir.
23/03
Assassinat de Pierre Ier le Cruel que remplace Henri II de Trastamare, dit le Magnifique, fils illégitime d'Alphonse XI le Juste.
Mars
31/03
Traité d'Alcoutim. Paix entre Ferdinand Ier de Portugal et Henri II de Castille.
 
Henri II de Castille envahit le Portugal après que le mariage entre Ferdinand Ier de Portugal et Éléonore Teles de Menezes soit rendu public.
Février
23/02
Henri II de Castille menace Lisbonne.
Mars
19/03
Traité de paix de Santarém entre le Portugal et la Castille.
Août
31/08
Le Juif de Séville don José Pichón, almoxarife du roi Henri II de Castille, est condamné et exécuté à l’instigation de ses coreligionnaires. Le roi Jean Ier de Castille, fou de colère à la perte de son ministre, mène une politique anti-juive.
Mars
29/03
Capitulation du judicat d'Arborée : la Sardaigne devient aragonaise.
Mars
01/03
Bataille de Toro pendant la guerre de succession de Castille.
 
Axayacatl fait construire un calendrier de pierre, la "Pierre du Soleil" .
Mars
06/03
Ratification du traité d’Alcáçovas qui met fin à la guerre de Succession de Castille.
Février
11/02
Le Pape Sixte VI valide la nomination de Torquemada comme Inquisiteur.
Janvier
02/01
Prise de Grenade par les troupes d'Isabelle le Catholique - Fin de la Reconquista.
Avril
29/04
Les Rois Catholiques Ferdinand II d'Aragon et Isabelle de Castille publient le décret d'Alhambra ordonnant la conversion ou le départ des Juifs d'Espagne.
Octobre
12/10
Christophe Colomb découvre l'île de San Salvador (Bahamas)..
Mars
15/03
Christophe Colomb, de retour du Nouveau Monde, achève son premier voyage en débarquant à Palos de la Frontera.
Juin
07/06
Les Rois Catholiques et le roi Jean II du Portugal s'accordent à Tordesillas sur la délimitation de leurs futures possessions coloniales.
Décembre
17/12
Les Espagnols attaquent Naples.
Février
12/02
édit royal espagnol ordonnant l'expulsion d'Espagne des Maures non convertis, dix années après l'achèvement de la "Reconquista".
Janvier
20/01
La "Casa de Contratación" est établie à Séville : elle exerce un monopole pour les échanges avec l'Amérique.
 
Le conquistador Ponce de Léon fonde le 1e établissement espagnol à Porto Rico, Caparra.
Mars
27/03
En ce jour des Rameaux (Pascuas floridas), l'Espagnol Juan Ponce de León aborde une nouvelle terre, à laquelle il donne le nom de Floride.
Avril
08/04
Le conquistador espagnol Juan Ponce de León déclare la Floride propriété de l'Espagne.
Mars
24/03
Signature du traité de Paris de 1515, par lequel le comte de Flandre, futur Charles Quint, qui cherche à hériter de l'Espagne, s'allie avec François Ier afin d'obtenir son appui. Il est projeté un mariage entre Charles et la jeune Renée de France (4 ans alors), fille de Louis XII et d'Anne de Bretagne.
Mars
14/03
Charles Quint est couronné roi des Espagnes à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles.
Octobre
23/10
Cortès persuade Velázquez, gouverneur de Cuba, de le nommer Cdt d'une expédition au Mexique.
Novembre
18/11
L'armada de Cortès quitte le port de Santiago de Cuba précipitamment, de peur que Velasquez n'annule l'expédition.
Février
18/02
Hernán Cortés s'aventure au Mexique.
Novembre
08/11
Cortès entre dans Tenochtitlan [Mexico] où Moctezuma II l'accueille en grande pompe.
Juin
25/06
Moctezuma reçoit Cortés, et à sa demande, il harangue ses sujets pour essayer de les calmer contre les Espagnols.
27/06
Moctezuma II est tué (par une pierre jetée de la foule qu'il essayait d'apaiser depuis la maison de Cortés ou par les Espagnols).
30/06
Les Espagnols sont chassés par les Aztèques de Tenochtitlan [Mexico] et se replient à Tlaxcala. Cette déroute est appelée la "noche triste".
Août
13/08
Cortès et sa troupe s'emparent de Mexico-Tenochtitlan. L'empereur Cuauhtemoc est capturé et soumis à la torture pour dévoiler l'emplacement du trésor aztèque de Moctezuma mais il ne parle pas.
Février
28/02
Le souverain aztèque Cuauhtémoc, accusé de tramer un soulèvement contre Cortés, est pendu à Tabasco.
Mars
11/03
Mariage public de Charles Quint avec l'Infante Isabelle.
Mai
    05
Cortés revient en Espagne ; il rapporte des fèves de cacao et présente des Indiens aztèques à la Cour.
Janvier
    01
Début de la conquête de l’Empire inca par Pizarro.
Novembre
16/11
L'Espagnol Pizarro prend Cajamarca et capture l'empereur Inca Atahualpa.
Août
29/08
L'empereur Inca Atahualpa meurt, garrotté dans sa cellule sur ordre de Pizarro.
Novembre
15/11
Almagro et Pizarro, à la tête de 2 expéditions espagnoles, s'emparent de Cuzco, la capitale de l'empire Inca : ils mettent la ville à sac, détruisent le temple du soleil pour son or et profanent les tombes des souverains incas.
Janvier
18/01
Pizarro fonde la Ciudad de los Reyes, la Cité des rois, qui deviendra la ville de Lima.
Juillet
08/07
Pizarro fait exécuter son ancien associé devenu rival, Diego de Almagro.
Février
12/02
Fondation de l'actuelle Santiago du Chili dans la partie hispanisée du Nouveau monde.
Juin
26/06
Francisco Pizarro est mortellement poignardé, à Lima, par les amis de son ancien rival et associé, Diego de Almagro.
Août
15/08
La controverse de Valladolid .
Janvier
16/01
Abdication de Charles Quint comme roi des Espagnes.
Juillet
12/07
Le moine Diego de Landa organise un autodafés de 27 codex hiéroglyphiques, à Maní : les archives mayas sont brûlées.
Mars
13/03
Victoire espagnole à la bataille d'Austruweel.
24/03
Le siège de Valenciennes se conclut par une victoire espagnole.
Juin
24/06
Les Espagnols entrent dans Vilcabamba, dernier bastion Inca, déserté par sa population.
Septembre
19/09
Les troupes espagnoles mettent à sac Malines et Zutphen, massacrent la population de Naarden et rasent la ville.
22/09
Francisco de Tolède fait exécuter Túpac Amaru, le dernier inca quechua, mettant fin à la résistance inca au Pérou.
Décembre
11/12
Début du siège de Haarlem par le duc d’Albe. La ville capitule après un siège héroïque et la garnison est massacrée.
 
Philippe II d'Espagne s’installe définitivement à l’Escurial.
Mars
31/03
Dans la région de Nombre de Dios (Colón), Francis Drake et le corsaire français Guillaume Le Testu capturent les convois de mules qui amènent de Panama l’or du Pérou. Guillaume le Testu est tué en couvrant la retraite de Drake, qui peut enfouir 15 tonnes d’argent dans le limon d’une rivière et emporter quelques sacs d’or.
Avril
19/04
Bataille de Flessingue (→ 23/04). Revers près de Lillo de la flotte du général espagnol Sancho d'Avila, chargé ravitailler les villes d'Arnemuiden et de Middelbourg, assiégées par les Hollandais.
Juillet
12/07
Le duc d’Albe prend Haarlem après sept mois de siège.
Octobre
08/10
Les Espagnols de Don Juan d'Autriche s’emparent de Tunis et placent sur le trône un autre hafside.
--   
échec du duc d’Albe au siège d'Alkmaar.
11/10
A la bataille de Zuiderzee, une flotte hollandaise des Gueux de la mer met en déroute une flotte espagnole plus nombreuse et mieux équipée.
Novembre
29/11
Réqueséns succède au duc d’Albe comme gouverneur des Pays-Bas.
Janvier
29/01
La flotte espagnole est vaincue par les Gueux de la mer à la bataille de Reimerswaal, sur l'île de Walcheren.
Avril
14/04
Défaite et mort de Louis et d’Henry de Nassau à la bataille de Mook près de Nimègue face à Réqueséns, gouverneur des Pays-Bas.
21/04
Défaite et mort de Louis et d’Henry de Nassau à la bataille de Mook près de Nimègue face à Réqueséns, gouverneur des Pays-Bas.
Mai
   /05
Reprise du siège de Leyde par les Espagnols de Francisco Valdès. Les rebelles rompent les digues autour de Leyde assiégée, ce qui permet aux gueux de mer de secourir la ville en naviguant sur les plaines inondées.
21/05
Francisco Valdès doit abandonner le siège de Leyde à l'entrée de Louis de Nassau dans les Pays-Bas.
Septembre
13/09
Les Turcs ottomans reprennent définitivement Tunis aux Espagnols.
Septembre
01/09
La couronne d'Espagne est en cessation de paiement.
Mars
   /03
La mort de Réqueséns laisse les Pays-Bas sans gouverneur, et le conseil d’État exerce le gouvernement jusqu’à l’arrivée de Don Juan en novembre. Le Conseil des troubles et les impôts nouveaux sont abolis sans résultats. Les États de Hollande, de Zélande et de Brabant siègent en permanence (États provinciaux) et les États généraux, réunis à leur demande en septembre, siègent de leur côté à Bruxelles et à Anvers. Les États de Brabant, qui cherchent un souverain, s’adressent au duc François d'Alençon, frère du roi de France. Les États généraux font la même proposition à l’archiduc Mathias, fils de l’empereur. Les Provinces-Unies s'unissent contre l'Espagne.
Juillet
25/07
Aalst, près de Bruxelles, est mise à sac par les troupes espagnoles révoltées, et le sud des Pays-Bas se révolte à son tour contre l’occupant étranger.
Novembre
08/11
Don Juan d'Autriche, nommé gouverneur des Pays-Bas, doit ratifier la pacification de Gand qui donne à Guillaume le Taciturne le stathoudérat de dix-sept provinces et met fin à l’intolérance religieuse. Les troupes étrangères doivent quitter le pays, et une amnistie est accordée aux révoltés.
Mars
18/03
Trêve signée entre l'Espagne et l'Empire ottoman.
Janvier
31/01
L'armée espagnole, sous la direction de Don Juan d'Autriche et Farnèse, écrase l'armée de 16 des Dix-Sept Provinces des Pays-Bas à la bataille de Gembloux.
--   
Don Juan d'Autriche écrase l’armée des États généraux à la bataille de Gembloux.
Août
01/08
Victoire des Provinces-Unies sur les Espagnols de Don Juan d'Autriche à Rijmenam.
Octobre
01/10
Alexandre Farnèse, duc de Parme devient gouverneur général des Pays-Bas à la mort de Don Juan d’Autriche.
Janvier
06/01
Union d'Arras. Dix provinces à majorité catholique de la Flandre, de l'Artois et du Hainaut réaffirment leur fidélité au roi Philippe II de Habsbourg et à son représentant, le gouverneur Alexandre Farnèse, formant l'embryon de ce qui deviendra la Belgique.
Mars
12/03
Début du siège de Maastricht pendant la guerre de Quatre-Vingts ans.
Juin
29/06
Alexandre Farnèse prend Maastricht.
Janvier
31/01
Mort d'Henri Ier et perte de l'indépendance à la suite de la bataille d'Alcantara ; Philippe II d'Espagne s'empare du trône auquel il a naturellement droit, par sa mère Isabel de Portugal, des droits, devenant Philippe Ier de Portugal.
Mars
21/03
Trêve signée entre l'Espagne et l'Empire ottoman.
Juin
   /06
Refondation de Buenos Aires par Juan de Garay.
17/06
Victoire des troupes envoyé par le prince de Parme pour débloquer Groningue sur les forces des l'Union d'Utrecht conduites par le comte de Hohenlohe à Hardenberg en Overijssel.
Août
25/08
Bataille d'Alcántara. Le roi Philippe II d'Espagne hérite de la couronne du Portugal, et envahit le Portugal pour le réunir à l'Espagne. Cet événement marque jusqu'en 1640, une période d'union des deux royaumes (→ 1640).
Avril
17/04
Philippe II d'Espagne est reconnu roi de Portugal par les Cortes de Tomar.
Janvier
01/01
Le pape Grégoire XIII impose le calendrier grégorien, afin de rétablir un retard de dix jours avec le Soleil. Il décide que le vendredi 15 octobre succédera directement au jeudi 4 octobre suivants. La réforme ne s'appliquera à ces dates qu'en Espagne et en Italie, mais, par exemple, qu'à partir des 9 aux 20 décembre 1582 seulement, en France.
Juillet
26/07
Bataille des Açores. Catherine de Médicis conteste la conquête du Portugal par Philippe II d'Espagne et tente en vain d’organiser une expédition. Une flotte française tente de s'emparer des Açores pour y établir Antoine, prétendant au trône portugais, mais est vaincue par une flotte espagnole au large de Vila Franca do Campo.
Octobre
04/10
Mise en place du calendrier grégorien en Italie, en Péninsule Ibérique, et en Pologne (passage du jeudi 4 au vendredi 15).
Juin
11/06
Angra, sur l'île de Terceira, aux Açores. Une flotte française tente de s'emparer pour la seconde fois des Açores pour y établir Antoine, prétendant au trône portugais, et connaît le même échec que l'année précédente.
Août
17/08
Prise de Termonde par Alexandre Farnèse.
Septembre
17/09
Prise de Gand par Alexandre Farnèse.
Août
06/08
L'Invincible Armada.
Février
17/02
Le Duc de Guise empêche la prise de Marseille par les Espagnols.
Mars
11/03
Les troupes espagnoles s'emparent d'Amiens.
Mars
24/03
Le roi d'Espagne Philippe IV, beau-père du jeune roi de France Louis XIV, fait publiquement reconnaître la préséance de son gendre, à Fontainebleau, après un grave affront diplomatique survenu à Londres de la part de l'Espagne sur la France.
Février
07/02
Traité de Paris entre la France, les États de Savoie et la république de Venise contre l'Espagne.
Juin
05/06
Reddition de Breda aux Espagnols d'Ambrogio Spinola.
Mars
05/03
Traité de Monzón, entre la France et l'Espagne, confirme l'indépendance du canton suisse des Grisons.
Mars
26/03
Les Espagnols reprennent Trèves aux Français. Enlèvement et incarcération de l'archevêque de Trèves.
Mai
19/05
La France déclare la guerre à l'Espagne, sous le prétexte de l'enlèvement de l'archevêque de Trèves qui s'était mis sous sa protection.
Août
14/08
Les troupes espagnoles et bavaroises commandées par le Cardinal-Infant et Jean de Werth occupent la forteresse française de Corbie.
Novembre
14/11
Les armées françaises reprennent Corbie.
Juin
15/06
21 galères espagnoles attaquent St-Tropez mais sont repoussées.
Octobre
21/10
Victoire des Néerlandais sur la flotte espagnole devant Dunkerque.
 
Des troupes espagnoles assiègent Mouzon : Cyrano est blessé d'un coup de mousquet.
Août
09/08
Arras se rend aux Français.
Décembre
01/12
Révolution du 1er décembre et restauration de l'indépendance du Portugal. Avènement de Jean IV.
16/12
Les révoltés catalans s'allient à Louis XIII de France contre l'Espagne.
Février
01/02
La France s'allie avec le Portugal contre l'Espagne.
Juillet
06/07
Victoire des Espagnols sur les Français à Sedan.
Mai
12/05
Siège infructueux de Lérida (Catalogne) sous occupation espagnole, par les français menés par Condé (→ 17/06).
Octobre
07/10
Bataille de Lérida: Victoire des Français du maréchal de La Mothe sur les Espagnols de Diego Mexía Felípez de Guzmán. Les Français sont tout de même obligés de se retirer.
Décembre
04/12
Les armées françaises entrent à Barcelone.
Mai
18/05
Bataille de Rocroi (Ardenne) (→ 19/05). Les Français du duc d'Enghien, futur Grand Condé, détruisent l'armée espagnole.
Mai
   /05
Les Français commandés par le comte d'Harcourt sont tenus en échec lors du siège de Lérida (→ 22/11).
Septembre
07/09
Les Français commandés par Louis II de Bourbon-Condé prennent Furnes et commencent ainsi le siège de Dunkerque.
Octobre
11/10
Dunkerque devient française après près d'un siècle d'occupation espagnole.
Juin
18/06
L'armée française commandée par Condé est battue devant Lérida par les Espagnols lors du siège de la ville.
Janvier
30/01
Paix séparée hispano-hollandaise signée à Münster. Le roi d'Espagne reconnaît l'indépendance des Provinces-Unies.
Octobre
24/10
Fin de la guerre de Trente Ans : les traités de Westphalie.
Mars
23/03
Signature du traité de Paris de 1657, par lequel l'Angleterre et la France s'allient contre l'Espagne.
Février
12/02
Traité de Lisbonne qui reconnaît l'indépendance du Portugal vis-à-vis de son voisin espagnol.
Janvier
28/01
Le corsaire Henry Morgan met à sac la ville de Panama après la bataille de Mata Asnillos.
Mars
13/03
Nojpetén, dernière ville maya, tombe aux Conquistadores, lors de la conquête du Guatemala.
Février
06/02
Début de la guerre de Succession d'Espagne : l'armée française occupe le sud des Pays-Bas espagnols.
19/02
Philippe V fait une entrée solennelle dans Madrid.
Juillet
03/07
Début de la guerre de Succession d'Espagne.
Avril
11/04
Signature du traité d'Utrecht, qui met fin à la guerre de Succession d'Espagne. Philippe V d'Espagne, petit-fils du roi Louis XIV, conserve sa couronne.
Janvier
29/01
A Utrecht s'ouvre un congrès qui cherche à régler l'affaire de la succession espagnole.
Avril
08/04
Combat pendant la guerre de l'oreille de Jenkins.
Février
22/02
Bataille du cap Sicié pendant les prémices de la guerre de Succession d'Autriche.
Janvier
04/01
La Grande-Bretagne déclare la guerre à l'Espagne et au royaume de Naples, dans le cadre de la guerre de Sept Ans.
Mars
23/03
Révolte contre Esquilache.
26/03
Fin de la Révolte contre Esquilache, menée contre Leopoldo de Gregorio.
Avril
11/04
Le comte d’Aranda, chef du « parti aragonais », remplace Esquilache comme président du conseil de Castille et anime une politique de réforme du royaume.
Mars
01/03
Le roi Charles III expulse les jésuites d'Espagne.
Novembre
08/11
Le roi Charles III ordonne de vendre tous les biens de la Compagnie de Jésus et envoie une demande péremptoire au Pape Clément XIV pour faire supprimer la Compagnie..
Mai
08/05
Entrée en guerre de l'Espagne contre la Grande-Bretagne.
Janvier
17/01
Bataille navale de Cap Saint Vincent, au large du Portugal. Victoire des britanniques de l'amiral George Brydges Rodney sur une escadre espagnole commandée par Juan de Lángara.
Mars
09/03
Victoire espagnole à la bataille de Fort Charlotte pendant la guerre d'indépendance américaine.
Août
09/08
Victoire franco-espagnole sur la flotte britannique à la deuxième bataille du cap Saint-Vincent.
Mai
18/05
Le dernier Inca Túpac Amaru II est écartelé puis décapité à Cuzco au Pérou en présence de toute la population rassemblée.
Septembre
04/09
Fondation de la ville de Los Angeles par 44 colons espagnols sous le nom de El Pueblo de Nuestra Senora La Reina de Los Angeles de Porciuncula.
Février
05/02
L'Espagne prend Minorque à la Grande-Bretagne.
--   
Les troupes franco-espagnoles reprennent Minorque.
Février
07/02
Fin du siège de Gibraltar.
Septembre
03/09
Traité de Versailles. L’Espagne récupère la Floride et Minorque en gage de sa participation à la guerre d'indépendance des États-Unis. Gibraltar, assiégé depuis deux ans, demeure britannique. L’expansion maritime et coloniale de la Grande-Bretagne est stoppée.
Août
26/08
L’Assemblée dénonce le Pacte de famille et ne maintient que les alliances défensives et commerciales avec l’Espagne.
Juin
26/06
Le roi de Prusse fait publier un manifeste contre la France. Début de la Première coalition.
Mars
07/03
La France déclare la guerre à l'Espagne.
Mai
19/05
Victoire espagnole sur la France à la bataille de Mas Deu.
Juin
03/06
Défaite espagnole au combat de Baïgorry.
Août
27/08
Prise du camp de Mont-Louis sur les Espagnols.
Septembre
17/09
Bataille de Peyrestortes.
22/09
Bataille de Trouillas.
Février
05/02
échec des Espagnols au camp des sans-culottes.
Avril
10/04
Défaite des Espagnols à Bellver.
Mai
01/05
Défaite des Espagnols au camp du Boulou.
Août
01/08
Les troupes françaises du général de Frégeville passent la Bidassoa et prennent Fontarabie.
04/08
Prise de Saint-Sébastien par Moncey.
Septembre
18/09
Prise du fort de Bellegarde par Dugommier.
Octobre
17/10
Les Français envahissent de la vallée de Roncevaux.
Novembre
20/11
Défaite des Espagnols à la bataille de la Sierra Negra. Les généraux Dugommier et Carvajal sont tués.
28/11
Défaite des Espagnols à Bergara.
Février
03/02
Prise de Roses par Pérignon.
Mai
26/05
échec des Français du général Schérer à Calabuix, dans les Pyrénées-Orientales.
Juillet
17/07
L’armée du général Moncey s’empare de Vittoria.
19/07
L’armée du général Moncey s’empare de Bilbao.
22/07
Les Espagnols cèdent à la France la partie orientale de l'île d'Hispaniola (Haïti) dans les Caraïbes au traité de Bâle.
Octobre
27/10
Les États-Unis et l'Espagne signent le traité de Madrid, qui établit la frontière nord de la Floride Occidentale sur le 31e parallèle.
Août
18/08
Traité de San Ildefonso avec l'Espagne.
Octobre
08/10
L'Espagne déclare la guerre à la Grande-Bretagne.
Février
14/02
Victoire navale britannique à la bataille du cap Saint-Vincent.
17/02
Après des siècles de domination espagnole, la Trinité tombe aux mains des Anglais.
Avril
17/04
Echec d'une attaque britannique contre Porto Rico (→ 30/04).
Juillet
25/07
Victoire espagnole sur la marine britannique à la bataille de Santa Cruz de Ténérife.
Février
22/02
La France oblige l'Espagne à déclarer la guerre au Portugal pour l'obliger à renoncer à l'alliance avec les Britanniques.
Mars
21/03
La France signe le traité d'Anranjuez, avec l'Espagne. Le duché de Toscane est transformé en Royaume d'Étrurie et la Louisiane est rétrocédée à la France.
Mai
20/05
Guerre des Oranges (→ 09/06).
Décembre
14/12
Guerre entre l'Espagne et le Royaume-Uni. Le ministre espagnol Godoy doit renouveler son alliance avec la France de Napoléon Ier. Cette alliance est fondée sur la crainte du gouvernement de ne pouvoir défendre ses colonies contre le Royaume-Uni et sur l’espoir du roi de se faire octroyer pour ses enfants les trônes italiens et pour lui le trône du Portugal.
Janvier
04/01
Convention navale entre la France et l'Espagne.
Mars
18/03
En Aranjuez, des hommes de main venus de Madrid se sont assurés du soutien de l'armée. Le soulèvement débute dans la nuit du 17 au 18 mars. Les conjurés, favorables au prince Ferdinand soutenu par Napoléon, mettent à sac le palais de Godoy.
Juin
27/06
Première invasion britannique au Río de la Plata. Un corps expéditionnaire débarqué le 25 juin prend Buenos Aires.
Août
12/08
Capitulation des Britanniques à Buenos Aires à la suite de l’intervention des milices populaires.
Octobre
27/10
Traité de Fontainebleau. Projet de partage du Portugal entre la France et l’Espagne.
28/10
Arrestation du prince héritier Ferdinand. À la cour d'Espagne, des intrigues dirigées par le prince héritier Ferdinand se nouent contre Godoy, accusé d’avoir livré le pays. Ferdinand est arrêté pour rébellion sur ordre du roi. Napoléon intervient pour que le roi pardonne à son fils, mais l’impopularité de Godoy grandit.
Novembre
13/11
Entrée des troupes françaises en Espagne.
Décembre
18/12
L'armée espagnole qui a accompagnée l'armée française rentre à Porto.
Mars
17/03
Soulèvement d'Aranjuez.
19/03
Ferdinand VII devient roi d'Espagne.
23/03
Entrée de Murat à Madrid.
Avril
30/04
Entrevue de Bayonne. À l’issue d’une sordide querelle, Ferdinand restitue la couronne à son père. Charles IV est contraint par Napoléon de lui remettre la couronne.
--   
L’empereur donne la couronne espagnole à son frère aîné Joseph, roi de Naples, décision approuvée par une assemblée de notables espagnols réunie à Bayonne.
Mai
02/05
Soulèvement du Dos de Mayo. Madrid se révolte contre les français.
03/05
Murat écrase l'insurrection madrilène.
23/05
Début de l'insurrection espagnole.
Juin
09/06
Capture de l'escadre de Cadix par les Espagnols.
14/06
Victoires des insurgés catalans à Bruch, près de Barcelone.
Juillet
19/07
Les Français sont défaits à Bailen.
Août
17/08
Victoire anglo-portugaise à la bataille de Roliça.
25/08
Les juntes provinciales, ralliées par une partie de l’armée régulière espagnole, se réunissent en une junte nationale.
Novembre
04/11
Napoléon intervient en personne. Les troupes de Napoléon remportent une série de victoires qui leur ouvrent la route de Madrid (→ xxx)(→ 23/11).
Décembre
02/12
Napoléon devant Madrid.
04/12
Capitulation de Madrid.
05/12
Napoléon décrète l'abolition des droits féodaux et de l'Inquisition, la réduction au tiers du nombre de couvents, la suppression des douanes provinciales, la destitution du Conseil de Castille, l'arrestation de ses membres.
29/12
Victoire britannique à la bataille de Benavente.
Janvier
16/01
Le corps expéditionnaire britannique est rejeté à la mer à La Corogne, en Galice.
20/01
Les Français prennent Saragosse.
23/01
Napoléon Ier rentre à Paris.
Février
21/02
Capitulation de Saragosse face aux forces napoléoniennes.
Mars
28/03
Victoire française décisive à la bataille de Medellín.
--   
Bataille de Medellín.
Avril
09/04
Reprise des hostilités entre la France et l’Autriche. Début de la cinquième Coalition : Royaume-Uni, Autriche, Espagne et Portugal.
12/04
Bataille de l'île d'Aix. Destruction de quatre vaisseaux la flotte française dans la rade des Basques par les Britanniques.
22/04
Les troupes anglaises du Lieutenant Général Wellesley de Wellington débarquent au Portugal.
Février
05/02
Début du siège de Cadix.
21/02
Défaite française à la bataille de Mollet.
Avril
19/04
Début de la guerre d'indépendance du Venezuela..
--   
Début de la révolution de Mai qui mène à l’indépendance de l’Argentine.
Septembre
16/09
Révolte pour l’indépendance menée par le prêtre de Dolores, Miguel Hidalgo y Costilla en Nouvelle-Espagne.
18/09
L’indépendance du Chili est proclamée.
24/09
La résistance ne se maintient plus qu’à Cadix où les Cortes se réunissent pour rédiger une constitution. La junte centrale de Cadix se transforme en conseil de régence.
Octobre
09/10
Défaite des insurgées mexicains à la bataille de Puerto de Carroza.
Novembre
04/11
Victoire des insurgés mexicains à la bataille de Zacoalco.
11/11
Prise de Guadalajara par les insurgés mexicains.
Janvier
17/01
L'armée royaliste espagnole met en déroute les insurgés à la bataille du pont de Calderón.
Mars
05/03
Bataille de Barrosa.
Avril
15/04
Prise de Zacatecas par les insurgés.
Mai
16/05
Les alliés Britanniques, Espagnols et Portugais repoussent l'armée française du maréchal Soult à la bataille d'Albuera.
Juillet
05/07
Francisco de Miranda et Simón Bolívar proclament l’indépendance du Venezuela.
Août
06/08
Les Cortes insurrectionnelles reconnaissent l’abolition du système seigneurial en Espagne. Les privilèges, droits seigneuriaux et redevances dues au clergé sont abolis.
Janvier
16/01
Bataille d'Almagro.
Mars
18/03
Les Cortes de Cadix élaborent une constitution libérale et centralisatrice (monarchie constitutionnelle), qui ne sera jamais appliquée. Élus au suffrage universel, les Cortes doivent jouer un rôle essentiel face au roi, qui conserve un droit de veto.
Juillet
22/07
Défaite de Marmont contre Wellington à la bataille des Arapiles.
31/07
Les Espagnols occupent la toute jeune République du Venezuela.
Août
12/08
Madrid est évacué momentanément par les impériaux.
Septembre
22/09
Wellington est nommé par la junte de Cadix commandant en chef des forces militaires en Espagne.
Novembre
02/11
Soult reprend Madrid. Wellington se replie sur le Portugal.
25/11
Le prêtre et chef rebelle mexicain José María Morelos entre à Oaxaca après avoir défait les troupes royales.
Février
28/02
Victoire de Bolivar et des indépendantistes vénézuéliens à la bataille de Cúcuta.
--   
La garnison royaliste capitule à Acapulco.
Mai
10/05
Offensive de Wellington, commandant en chef des forces militaires en Espagne.
Juin
21/06
Déroute du Roi d'Espagne Joseph Bonaparte et du maréchal Jourdan.
Juillet
01/07
Le duc de Dalmatie est nommé lieutenant général en Espagne par Napoléon, en remplacement du Roi Joseph Bonaparte qui est disgracié et interdit de paraître à Paris.
02/07
Les dernières troupes de l'armée française franchissent la Bidassoa et évacuent l'Espagne.
25/07
Bataille des Pyrénées (→ 02/08), offensive française pour soulager les garnisons françaises de Pampelune et de Saint-Sébastien.
31/07
Simón Bolívar est maître du Venezuela après sa victoire contre les loyalistes à Taguanes.
Août
06/08
Simón Bolívar entre à Caracas. Il reçoit le titre de Libertador.
Novembre
10/11
Défaite des troupes françaises du maréchal Soult à la bataille de la Nivelle. Les Hispano-britanniques entrent en France et assiègent Bayonne.
Décembre
11/12
Par le traité de Valençay, Napoléon Bonaparte rend le trône d'Espagne à Ferdinand VII. À son retour sur le sol espagnol, le Roi dénonce immédiatement ce traité arraché par la force, et fait comprendre que, de son côté, il n'a aucune intention ni aucun intérêt à réaliser ce qui a été décidé. Les troupes françaises que Napoléon pensait pouvoir libérer par ce traité resteront occupées de part et d'autre de la frontière.
24/12
Victoire royaliste sur les patriotes mexicains à bataille de las Lomas de Santa María25. Les troupes espagnoles, libérées par les revers de Napoléon en Espagne, reprennent l’offensive au Mexique avec l’appui des créoles.
Mars
22/03
Début du règne de Ferdinand VII d'Espagne, de retour d'exil.
Juillet
07/07
Les loyalistes reprennent Caracas.
Avril
04/04
Une flotte espagnole sous le commandement de Pablo Morillo, partie de Cadix le 18 février, débarque au Venezuela et commence la reconquête de la Nouvelle-Grenade.
Juillet
05/07
Victoire des patriotes de la Nouvelle-Grenade sur les Espagnols à la bataille du río Palo.
Août
17/08
Siège et prise de Carthagène des Indes par le corps expéditionnaire espagnol de Pablo Morillo (→ 05/12).
Novembre
17/11
Victoire espagnole sur les insurgés mexicains à la bataille de Temalaca.
Février
12/02
Le Chili proclame son indépendance vis-à-vis de l'Espagne.
Février
22/02
L'Espagne cède la Floride aux États-Unis.
Mars
07/03
Le roi Ferdinand VII renonce à l'absolutisme en Espagne, inaugurant le triennat libéral.
10/03
La constitution espagnole de 1812 entre en vigueur.
Mars
29/03
Par une pragmatique sanction, Ferdinand VII d'Espagne révoque la loi salique.
Février
17/02
Les États-Unis et l'Espagne signent la convention « Van Ness » réglant les conflits territoriaux.
Mars
16/03
Un Concordat fait du catholicisme la religion d'État en Espagne et accorde à l'Église le contrôle de l'enseignement et de la presse.
Février
11/02
Abdication du roi d'Espagne Amédée Ier et proclamation de la première République espagnole.
Février
28/02
La guerre carliste prend fin en Espagne avec le départ en exil de Don Carlos.
Mars
19/03
Première pierre de la Sagrada Família à Barcelone.
Mars
27/03
Approbation des Bases de Manresa, fréquemment considérées comme fondatrices du catalanisme.
Avril
23/04
Guerre hispano-américaine (→ 10/12).
Août
12/08
l’Espagne accepte un traité de paix préliminaire avec les Etats Unis mettant fin aux hostilités à Cuba.
--   
Traité de Paris - L'Espagne et les États-Unis signent un traité à Paris : l'Espagne lui cède Cuba, Porto-Rico et les Philippines.
Février
01/02
Les États-Unis prennent possession de l'île de Guam, ancienne colonie espagnole dans le Pacifique.
Janvier
29/01
échec d’une tentative de renverser la dictature de Primo de Rivera et de restaurer le régime constitutionnel à Valence, dirigée par le conservateur José Sánchez Guerra.
Juillet
06/07
Primo de Rivera présente à l’assemblée nationale un avant-projet de constitution de la monarchie espagnole. Il est rejeté.
Janvier
28/01
Démission du dictateur espagnol Miguel Primo de Rivera.
Août
17/08
Les républicains signent le pacte de Saint-Sébastien pour établir la république.
Décembre
12/12
Soulèvement de Jaca. La garnison de Jaca tente en vain un pronunciamiento républicain.
15/12
Tentative de rébellion républicaine des généraux Ramón Franco et Gonzalo Queipo de Llano sur l’aérodrome madrilène de Cuatro-Vientos ; ils doivent fuir au Portugal après l’échec de la grève générale prévue à Madrid.
Février
16/02
Le Front populaire gagne les élections en Espagne.
19/02
En Espagne, formation d'un nouveau gouvernement par Manuel Azaña.
Février
08/02
Prise de Málaga par les franquistes.
Mars
08/03
Début de la bataille de Guadalajara.
18/03
Contre-attaque républicaine décisive lors de la Bataille de Guadalajara, pendant la guerre d'Espagne, qui repousse le Corpo Truppe Volontarie et les troupes nationalistes.
Mars
06/03
Victoire républicaine à la bataille du cap de Palos.
17/03
Franco fait bombarder Barcelone.
Janvier
15/01
Chute de Tarragone.
--   
La France autorise à nouveau le transit d’armes vers la république espagnole.
16/01
Le gouvernement républicain décrète une levée massive.
25/01
Les nationalistes prennent Manresa et Badalona ; le gouvernement républicain se réfugie à Gérone.
26/01
Les nationalistes prennent Barcelone ; la Catalogne tombe aux mains des troupes franquistes.
Février
01/02
Les Cortès et le gouvernement républicain, réunis au château de Figuieras, proposent un armistice aux nationalistes.
04/02
Chute de Gérone. Les troupes républicaines se replient en nombre sur la frontière.
05/02
Le président Manuel Azaña passe la frontière française.
09/02
Franco fait promulguer la « Loi sur les responsabilités politiques » qui permet aux tribunaux militaires d’exception de juger les délits d’opinion et de poursuivre tous les suspects de collusion avec le front populaire.
--   
Capitulation de Minorque ; réduction des dernières résistances antifranquistes des îles Baléares.
--   
Les troupes nationalistes arrivent au col du Perthus et contrôlent toute la frontière pyrénéenne.
11/02
L'offensive de Catalogne s'achève par une victoire nationaliste décisive dans la guerre d'Espagne.
27/02
Le gouvernement nationaliste de Burgos de Franco est reconnu par la France et le Royaume-Uni.
28/02
Azaña démissionne.
Mars
   /03
Le Pacte ibérique signé par le frère de Franco, ambassadeur à Lisbonne, stipule clairement qu'en cas de conflit en Europe, l'Espagne et le Portugal seront neutres et alliés.
02/03
Philippe Pétain est nommé ambassadeur de France en Espagne.
05/03
Putsch intra-républicain du colonel Casado à Madrid (→ 10/03).
--   
Soulèvement de Carthagène (→ 07/03). La flotte républicaine de Carthagène se réfugie dans le port tunisien de Bizerte où elle est désarmée.
06/03
à Madrid, la Junte nationale de défense se soulève contre le gouvernement républicain sous la direction du colonel Segismundo Casado ; elle essaie de négocier une capitulation honorable par l’entremise britannique qui est refusée. Mais le PCE tente une résistance désespérée dans la ville assiégée. des heurts entre les anarchistes de Cipriano Mera ralliés à Casado et les communistes fidèles à Juan Negrín font 2 000 morts.
17/03
Signature du Pacte Ibérique entre le Portugal et l’Espagne.
22/03
Capitulation du Conseil national de défense à Madrid.
26/03
Offensive finale de la guerre d’Espagne.
27/03
Franco adhère au Pacte anti-Komintern mais proclame sa stricte neutralité dès le début du conflit mondial.
Avril
01/04
Conquête d’Alicante et de Murcie, derniers réduits Républicains ; c’est la fin de la Guerre civile. La radio franquiste annonce officiellement la victoire. Début de la dictature franquiste. Les États-Unis reconnaissent de jure le gouvernement nationaliste.
02/04
Les États-Unis établissent des relations diplomatiques avec le nouveau gouvernement espagnol.
Mai
08/05
L’Espagne se retire de la SDN.
14/05
Décret établissant un système de rationnement pour les produits et les aliments de base (→ 1951).
19/05
Défilé de la victoire à Madrid.
Juillet
31/07
Publication des nouveaux statuts de la Phalange.
Août
04/08
Institution du contrôle direct des prix des produits de première nécessité et début de la réforme administrative.
08/08
Loi de l’administration centrale de l’État, qui confirme et renforce la dictature personnelle de Franco en lui attribuant le pouvoir de « dicter des normes générales » sans contrainte et concentrant sur sa personne les pouvoirs législatifs et exécutifs.
09/08
Remaniement ministériel. Prédominance de l’influence des Phalangistes, en particulier celle de Ramón Serrano Súñer.
23/08
Les biens appartenant à des organisations politiques et syndicales ralliées au Front populaire sont attribués par une loi à la Délégation Nationale des Syndicats.
--   
Interdiction du divorce.
Septembre
06/09
L'Espagne déclare sa neutralité, mais Franco donne un engagement secret à Hitler pour faciliter la cause de l'Axe.
Octobre
18/10
Création de l'Instituto Nacional de Colonización, chargé de résoudre le problème social agraire en prenant le contre-pied de l’Institut de la Réforme Agraire républicain de 1932.
24/10
Loi sur la protection des industries d’intérêt national.
Novembre
24/11
Loi sur l’aménagement et la défense de l’industrie nationale.
Juin
12/06
Après la défaite française, Franco renonce à la neutralité pour placer l’Espagne dans la non-belligérance.
Août
20/08
Première déportation en France. 927 civils espagnols sont envoyés d’Angoulême vers Mauthausen. La plupart des hommes mourront, les femmes et les enfants seront livrés à Franco.
Octobre
15/10
Lluís Companys, ancien président de la généralité de Catalogne, extradé de France par les nazis, est exécuté au château de Montjuïc.
Novembre
13/11
Rencontre entre Adolf Hitler et Francisco Franco à Hendaye. Le Caudillo refuse qu'une expédition allemande ne traverse l'Espagne pour prendre le rocher de Gibraltar.
Février
12/02
Rencontre entre Pétain et Franco à Montpellier, lors du retour de ce dernier d'un déplacement en Italie.
28/02
Mort à Rome en exil du roi Alphonse XIII d'Espagne. Son fils Jean devient prétendant au trône.
Septembre
25/09
Création de l’Institut national industriel (Instituto Nacional de Industria) pour relancer l’économie dans l’autarcie en Espagne.
Novembre
25/11
Le pacte anti-Komintern est renouvelé pour 5 ans à Berlin. Les pays signataires sont l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie, la Finlande, le Danemark, la Bulgarie, la Croatie, l'Espagne, le Mandchoukouo et le Gouvernement national réorganisé de la République de Chine.
Février
20/02
Le colonel Kadhafi menace l'Espagne d'une guerre pour obtenir le Sahara occidental.
Février
26/02
L'Espagne rétrocède le Sahara occidental au Maroc et à la Mauritanie.
Février
23/02
Tentative avortée du coup d'État militaire (du 23-F) par le colonel Tejero et ses complices en Espagne. Le roi Juan Carlos Ier appelle lui-même un à un chaque QG de caserne dans le pays durant la nuit qui suit pour ordonner de ne pas suivre cette aventure et sauver ainsi la jeune constitution démocratique de 1978 qu'il a contribué à instaurer.
Mai
30/05
L'Espagne rejoint l'OTAN.
Janvier
01/01
Entrée de l'Espagne et du Portugal en Europe.
Mars
16/03
Sommet des Açores.
17/03
Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Espagne retirent leur projet de résolution sur l'Irak, renonçant ainsi à obtenir un soutien de l'ONU à une guerre en Irak ; le président George W. Bush donne un délai de 48 heures à Saddam Hussein pour quitter l'Irak, faute de quoi une intervention militaire sera lancée contre son pays.
Mars
11/03
Attaque terroriste à Madrid (Espagne). Des attentats sanglants frappent presque simultanément des trains et des gares madrilènes en pleine heure de pointe, tuant 191 personnes et en blessant plus de 1 500.
14/03
Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), qui n'était pas donné favori avant les attaques du 11 mars précédent, s'impose face aux conservateurs du Parti populaire de José María Aznar aux élections législatives.
Mars
22/03
En Espagne, l'organisation séparatiste basque E.T.A. annonce un cessez-le-feu permanent, en justifiant sa décision par la nécessité de « faire avancer le processus démocratique au Pays basque, afin de construire un nouveau cadre, dans lequel [leurs] droits en tant que peuple seront reconnus ».
Mars
15/03
Le gouvernement espagnol met en quarantaine tout le pays pour tenter d'enrayer l'épidémie de maladie à coronavirus sur son territoire.