Loading...
Loading...
Liban (79 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Les cités phéniciennes de Tyr, Ougarit, Sidon et Arvad sont fondées.
 
Invasion des peuples de la mer sur le littoral phénicien.
 
Règne d'Ahiram, roi de Byblos. Son sarcophage comporte les premiers signes alphabétiques connus.
 
Règne d'Itobaal, roi de Byblos.
 
Règne de Hiram Ier, roi de Tyr.
 
Règne de Abibaal, roi de Byblos.
 
Règne de Baal-Ezer Ier, roi de Tyr.
 
Règne de Astharymos, roi de Tyr.
 
Règne de Phelles, roi de Tyr, dernier des quatre fils de la nourrice du roi Abdastratos, qui ont pris le pouvoir en 909 av J.C.
 
Règne de Ithobaal Ier, roi de Tyr. Ithobaal, prêtre de la déesse Astarté, prend le pouvoir à Tyr. Sa fille Jézabel épouse le roi d’Israël Achab. De cette union naît Athalie qui épouse Joram de Juda.
 
Adad-Idri de Damas est assassiné et remplacé par l’usurpateur Hazaël. Salmanazar III d'Assyrie profite de la situation pour attaquer la ville. Hazaél, vaincu au mont Sanir (Hermon), s’enferme dans la capitale et Salmanazar ne peut que piller la région. Il prend la route de la côte et sur le mont Carmel reçoit le tribut de Tyr, de Sidon et de Jéhu, d’Israël.
 
Règne de Mattan Ier, roi de Tyr (→ -830). Il a deux enfants, Élyssa (Didon) et Pygmalion. Son règne est troublé par des querelles politiques, qui se poursuivent sous le règne d’Élyssa qui lui succède à sa mort. Pour renforcer son autorité, Élyssa épouse Sychée, grand prêtre de Melkart, mais celui-ci est assassiné par Pygmalion qui prend le pouvoir à Tyr. Élyssa se réfugie à Chypre avec ses partisans. Puis après avoir enlevé plusieurs jeunes filles de Chypre, elle débarque en Afrique en 814 av. J.-C. et fonde Carthage.
 
Adad-Nirari III d’Assyrie franchit l’Euphrate, vainc et dépose le roi d’Arpad en Syrie du Nord. Il s’empare de Hazâzu (A’zaz, au nord-ouest d’Alep) puis atteint la Méditerranée et reçoit tribut des Phéniciens.
 
Mort de Pumiyaton. Début du règne supposé de Milkiram, roi de Tyr.
 
Règne de Ithobaal II, roi de Tyr.
 
Règne de Hiram II, roi de Tyr. Il renouvelle le tribut payé aux Assyriens.
 
Révoltes en Syrie-Palestine : Tyr et Sidon s’agitent, car l’Assyrie leur a interdit tout commerce avec l’Égypte et les Philistins. Les princes philistins d’Ascalon et de Gaza montent une coalition comprenant tous les souverains de Palestine et de Transjordanie. Téglath-Phalasar III intervient en personne. Le roi d’Ascalon est tué, celui de Gaza fuit en Égypte. L’Ammon, le Moab, Juda, Édom et la reine arabe Samsi doivent payer tribut.
 
Assourbanipal soumet la Syrie, la Phénicie et les Arabes.
 
Nabuchodonosor II s’empare de Tyr après un siège de 13 ans, ce qui met la flotte tyrienne à sa disposition dans ses opérations contre l’Égypte. La Syrie-Palestine est pacifiée. Sidon prend le relais du prestige phénicien.
 
Hirom, roi de Tyr et de Sidon, paie tribut à Teglatphalasar III, roi d'Assyrie..
 
Prise de Sidon par les Perses, qui détruisent de nouveau la ville.
Janvier
 
Siège et prise de Tyr par Alexandre le Grand (→ Aoüt). La ville est rasée et ses habitants sont vendus comme esclaves. Alexandre prend possession de la Judée et de la Samarie.
Mars
 
De retour à Memphis, Alexandre le Grand, roi de Macédoine, reçoit des ambassades des cités grecques venues le féliciter ; après avoir réglé la question de l’administration de l’Égypte (Peucestas et Balacros sont nommés stratèges et Polémon nautarque) et célébré un sacrifice solennel à Zeus, il regagne la ville de Tyr conquise un an plus tôt. Il y reçoit une délégation d’Athènes qui implore et obtient la libération des prisonniers athéniens qui avaient combattu dans les rangs perses lors de la bataille du Granique.
Mai
 
Alexandre quitte Tyr et remonte vers le nord afin de rencontrer son adversaire Darius III.
Mai
 
Antiochos III s'empare de Séleucie de Piérie sur l'Oronte, puis marche sur la Coelésyrie où il prend Tyr et Ptolémaïs, provoquant la quatrième guerre de Syrie (→ -217).
Juillet
 
Antiochos IV quitte sa capitale Antioche pour Tyr.
 
Un aventurier, Alexandre II Zabinas, allié à Ptolémée VIII, se fait passer pour le fils d’Alexandre Ier Balas et renverse le roi séleucide Démétrios II Nicator, le capture et le tue à Tyr.
 
En Judée, après le meurtre de César, Antipater et son fils Hérode Ier le Grand se rallient au gouverneur de Syrie, Caecilius Bassus, ex-partisan de Pompée le Grand. Celui-ci s’empresse de demander un tribut de 700 talents qu’Antipater répartit entre les notables du royaume. Hérode Ier le Grand s’acquitte de son tribut de 100 talents. Comme Malichus, chargé de la région de Gophna (Jifna), Emmaüs, Lydda et Thamna tarde à verser le tribut, Cassius commence à marcher sur ce district, mais Antipater le prévient par un versement de 100 talents. Antipater lui-même tombe victime de la jalousie de Malichus qui l’empoisonne. Hérode Ier le Grand, appuyé par Cassius qui l’a nommé intendant de Syrie, venge son père en faisant assassiner Malichus près de Tyr.
 
Le départ de Cassius de Syrie entraîne des troubles en Judée. Antigonos, fils d’Aristobule essaie en vain d’entrer en scène, tandis que le tyran de Tyr, Marion, s’empare d’une partie de la Généralilée. Après la victoire d’Antoine et d’Octavien à Philippes, plusieurs délégations juives viennent se plaindre auprès d’Antoine des fils d’Antipater, Phasaél et Hérode. En réponse, Antoine nomme Phasaél et Hérode tétrarques chargés de l’administration de la Judée.
Mars
 
Vaste offensive des Parthes au Proche-Orient. Un officier romain, Quintus Labienus, fils de Titus Labienus et émissaire de Cassius auprès des Parthes, convainc Orodès II d’envahir la province de Syrie. Marc Antoine, qui vient de passer l’hiver à Alexandrie, mène au printemps une courte contre-offensive depuis Tyr avant de rentrer précipitamment à Rome à la suite des intrigues d'Octavien. L’armée parthe, commandée par Pacorus, le fils aîné d’Orode, conseillé par Labiénus, traverse l’Euphrate à Zeugma et attaque Apamée, qui résiste, défendue par Lucius Decidius Saxa. Saxa est battu dans une bataille rangée, et la garnison romaine d’Apamée, qui le croit mort, se rallie à Labiénus, qui avance le long de l’Oronte et encercle Antioche, qui se rend. Saxa fuit en Cilicie et la garnison d’Antioche se rallie à son tour. Toute la Syrie est occupée, sauf Tyr. Labiénus marche vers le nord à la poursuite de Saxa, qu’il élimine en Cilicie, tandis que Pacorus, avec la cavalerie parthe, longe le littoral jusqu’en Palestine et Barzapharnès avance par la Judée centrale par Jéricho. Les Parthes envahissent la Judée et soutiennent Antigone II Mattathiah comme prétendant au trône de Judée au détriment d’Hyrcan II. Les deux partis s’affrontent dans Jérusalem. Le général parthe invite Phasael et Hérode Ier le Grand à se rendre auprès de son chef le satrape Barzapharnès pour faire la paix. Hérode Ier le Grand refuse, mais Phasael accepte avec Hyrcan II et sont bientôt emprisonnés par les Parthes. Hérode Ier le Grand met sa famille en sécurité à Massada et va chercher du renfort à Pétra. Les Parthes s’emparent de Jérusalem. Phasael se suicide et Hyrcan II est emmené prisonnier par les Parthes en Parthyéne après qu’Antigone lui eut déchiré l’oreille pour l’empêcher d’exercer à nouveau la fonction de grand-prêtre. Antigone devient roi de Judée et grand-prêtre. Hérode, mal reçu par le roi de Nabatène, Malchos rejoint Alexandrie puis Rome. Bien reçu par Antoine et Octavien, il est proclamé roi de Judée par le Sénat romain.
 
Visite d’Auguste en Syrie ; il ôte la liberté aux villes de Cyzique, Tyr et Sidon pour leurs séditions ; Archélaos de Cappadoce obtient une partie de la Cilicie et l’Arménie mineure ou Sophène ; Mithridate est investi du royaume de Commagène.
Juillet
09/07
Un séisme suivi d'un tsunami sur la côte détruit Béryte [Beyrouth] : 30000 morts.
Mai
 
Les Fatimides prennent Tyr.
Mai
19/05
Arrivée des croisés à Beyrouth.
23/05
Arrivée des croisés à Tyr.
Juin
27/06
Tyr se rend aux Francs. Sa population est épargnée. Création d’un comptoir vénitien.
Juillet
07/07
Les Croisés prennent Tyr.
Juillet
 
Saladin défait les chrétiens conduits par Guy de Lusignan à la bataille de Hattin. Presque toute la chevalerie franque est tuée ou capturée. Saladin se rend maître en quelques semaines des États chrétiens à l’exception de quelques places côtières isolées les unes des autres (Tyr, Tripoli, Antioche).
Octobre
02/10
Saladin gagne Jérusalem, après 88 ans d’occupation des Croisés. Aucun chrétien n’est inquiété. Si les Francs doivent payer une rançon pour quitter la ville, ils peuvent vendre ou emporter leurs biens9. Des dizaines de milliers d’entre eux peuvent se retrancher dans Tyr.
Septembre
02/09
Richard Coeur de Lion conclut à Ramla une trêve de trois ans avec Saladin, et l'accès des pèlerins à Jérusalem, de même qu’aux musulmans allant à La Mecque. Saladin garde Jérusalem mais reconnaît le royaume chrétien d’Acre. Ascalon, démantelée, est livrée à Saladin, mais les Francs gardent la côte de Tyr à Jaffa.
Octobre
23/10
Les croisés allemands s’emparent de Sidon et de Beyrouth et rétablissent ainsi les communications terrestres entre Acre et Tripoli.
Mai
23/05
Première constitution du Liban.
Mai
06/05
Les Ottomans pendent au Mont-Liban vingt-et-un nationalistes libanais qui demandaient l'indépendance du Liban de l'Empire ottoman. Leur souvenir est commémoré place des Martyrs à Beyrouth.
Janvier
07/01
Gabriel Puaux, haut-commissaire français en Syrie, arrive à Beyrouth. Il refuse de tenir compte des avis du Parlement sur les amendements acceptés par Jamil Mardam Bey. Il promulgue des arrêtés modifiant les statuts personnels de populations (18 novembre 1938), autorisant ainsi un musulman à changer de religion ou une musulmane à épouser un non-musulman, ce qui entraîne une forte agitation populaire.
Mars
30/03
Le haut-commissaire au Levant Gabriel Puaux suspend l’application du statut des minorités pour les musulmans en Syrie et au Liban.
Juillet
14/07
Aidées par une division de la France libre dirigée par le Général Catroux, les troupes britanniques contraignent les Vichystes à l'armistice en Syrie et au Liban. Les combats avaient commencé début juin. Le Général Catroux, au nom du Général de Gaulle, promet alors l'indépendance à Damas et à Beyrouth. Mais les français, pressés par les britanniques, ne sont en fait guère enthousiastes et préfèrent reculer l'échéance. De fait, la France ne renoncera à ses mandats que lorsque la guerre sera achevée en 1946, même si l'indépendance officielle du Liban date de 1943.
Novembre
26/11
Le général Georges Catroux proclame l’indépendance du Liban et un gouvernement libanais est maintenu avec un président maronite Alfred Naccache, mais la Constitution est suspendue.
Mars
22/03
L'Égypte, l'Arabie saoudite, le Liban, la Syrie, l'Irak, le Yémen et l'actuelle Jordanie créent au Caire une organisation commune : la Ligue arabe. L'association veut affirmer l'union de la Nation arabe et l'indépendance de chacun de ses membres.
Mars
10/03
La France et la Grande-Bretagne commencent à évacuer le Liban.
Mai
15/05
En réponse à la proclamation de l'Etat d'Israël, l'Egypte, la Syrie, la Jordanie, le Liban et l'Iraq attaquent Israël.
Mars
23/03
Israël et le Liban signent l'armistice.
Juillet
15/07
Face à une guerre civile larvée, le Liban voit débarquer à Beyrouth les Marines américains. Les Etats-Unis répondent ainsi à la demande du président maronite Camille Chamoun qui doit faire face à une insurrection de musulmans menés par Rachid Karamé. La crise est née de la conjonction d'une crise politique intérieure et d'un climat international tendu depuis deux ans. Chamoun est accusé par ses détracteurs d'avoir truqué les élections de 1957, détracteurs musulmans qui n'ont d'ailleurs pas apprécié la position pro-occidentale de Beyrouth lors de la crise du canal de Suez en 1956. Ils applaudissent au contraire à la République arabe unie qui intensifie les liens entre l'Egypte et la Syrie désormais baasiste. C'est d'ailleurs ce dernier point qui fait craindre aux Etats-Unis l'instabilité et qui motive leur intervention.
Novembre
03/11
Accords du Caire. À la suite des opérations de commando de groupes palestiniens du sud du Liban contre Israël, la question de la place des Palestiniens devient un sujet de division politique majeur. Nasser propose une médiation qui aboutit à l’accord du Caire. Le Liban accepte la présence armée dans les camps palestiniens et autorise les opérations de guérilla dans le sud.
Juillet
17/07
Chassées du territoire jordanien, les bases de la résistance palestinienne s'installent au Liban et en Syrie.
Janvier
01/01
Des affrontements ont lieu à Beyrouth entre l'armée libanaise et les fedayins.
Mars
14/03
L'armée israélienne pénètre au Liban pour entreprendre une vaste opération de destruction de bases palestiniennes, c'est l'opération Litani.
19/03
L'armée israélienne prend le contrôle de la presque totalité du Liban au sud du fleuve Litan.
21/03
Fin de l'opération Litani, l'armée israélienne prend le contrôle de la presque totalité du Liban au sud du fleuve Litani.
Juin
13/06
Le fils de l'ancien président Soleiman Frangié est assassiné lors d'un attentat perpétré par des phalangistes de Pierre Gemayel.
Juin
06/06
Israël envahit le Liban.
09/06
L'armée de l'air israélienne anéantit les batteries de missiles syriennes postées au Liban.
14/06
L'armée israélienne encercle Beyrouth.
Mars
22/03
Enlèvement à Beyrouth, au Liban, de deux diplomates français, Marcel Carton et Marcel Fontaine.
Mars
08/03
Philippe Rochot, Georges Hansen, Aurel Cornéa et Jean-Louis Normandin, journalistes français de la chaîne Antenne 2 sont pris en otage par le Hezbollah libanais à Beyrouth.
Mai
05/05
Les trois otages français du Liban Jean-Paul Kauffmann, Marcel Carton et Marcel Fontaine, libérés la veille à Beyrouth après trois ans de captivité, arrivent à l’aéroport de Villacoublay.
Avril
27/04
Fin de l'opération Raisins de la colère entre Israël et Liban.
Février
28/02
Israël lance une vaste opération militaire de représailles contre des positions islamistes au Liban du Sud, après la mort d'un de ses généraux dans un attentat du Hezbollah.
Mai
23/05
Israël se retire du Sud-Liban.
Juin
07/06
Bombardement du réacteur nucléaire Osirak, par l'armée israélienne, lors de l'opération Opéra.
Juillet
13/07
Le ministre des Affaires Etrangères Maher déclare que les actions entreprises par le Premier Ministre israélien Sharon mettent l'ensemble du Proche-Orient en danger.
Mars
14/03
Au Liban, plus d'un million de personnes manifestent dans les rues de Beyrouth pour protester contre l'assassinat du Premier ministre Rafiq Hariri le 14 février précédent, donnant naissance à l'« Alliance du 14-Mars » puis à un groupe parlementaire appelé « bloc du 14-Mars ».
Juin
02/06
Le journaliste et opposant anti-syrien Samir Kassir est assassiné dans un attentat à la voiture piégée dans le quartier chrétien d'Achrafieh à Beyrouth.
Juillet
12/07
Le ministre de la Défense Murr est blessé dans un attentat à la voiture piégée dans la banlieue nord-est de Beyrouth : 1 mort, 9 autres blessés.
19/07
Siniora, proche de l'ancien Premier Ministre Hariri, forme un gouvernement auquel participe pour la 1ère fois le Hezbollah.
Juillet
14/07
Le chef du Hezbollah, Nasrallah, proclame une "guerre ouverte" contre Israël.
--   
Le Premier Ministre Olmert pose des conditions à un cessez-le-feu, dont le désarmement du Hezbollah.
16/07
Les pays européens commencent à évacuer leurs ressortissants au Liban.
17/07
Des raids israéliens sur le sud du Liban font 46 morts dont 9 soldats libanais.
19/07
Les bombardements de Tsahal font 72 morts civils.