";
Loading...
Loading...
1 2 3 4 5
XIXème siècle (4174 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Andorre - Angleterre - Angola - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bosnie - Botswana - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Congo - Corée - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Europe - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizistan - Kirghizstan - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Papauté - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Syrie - Tadjikistan - Taiwan - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zimbabwe

Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Chevaliers Teutoniques - Christianisme - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Francs - Frisons - Gaule - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Saxons - St Empire - Suèves - Sumer - Templiers - Vandales - Vikings - Wisigoths

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Arabie - Asie Mineure - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Germanie - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Jérusalem - Lydie - Mésie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Pannonie - Perse - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Tahiti - Venise

Alexandre - Boulanger - Camus - Christophe Colomb - De Gaulle - Dreyfus - Einstein - Epicure - Galilée - Garibaldi - Gengis Khan - Hannibal - Jaurès - Jules César - Mata Hari - Napoléon - Nietzsche - Périclès - Rommel - Socrate - Zola

Commune - Croisades - Expédition Magellan - Fronde - Mouvement des droits civiques - Révolution Française - Révolution Russe

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Culture - Espace - Geekeries - Sciences

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains - Rois du Portugal -

Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Chevaliers Teutoniques - Christianisme - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Francs - Frisons - Gaule - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Saxons - St Empire - Suèves - Sumer - Templiers - Vandales - Vikings - Wisigoths


Période

 
Un décret renouvelle l’interdiction d’importer de l’opium en Chine, après ceux de 1729 et 1796. Le commerce britannique de l’opium continue par Macao et le Huangpu.
 
Casterman achète l'immeuble au coin du "bas du pont aux Pommes" et de la rue des Tanneurs, et de 2 maisons voisines, à Tournai, pour y établir une imprimerie.
 
Sade publie "Les Crimes de l'Amour".
 
Trevithick construit une machine à haute pression plus puissante et plus économique que celle de Watt.
 
Herschell découvre la lumière [infrarouge] : il place un thermomètre à mercure dans les rayons lumineux colorés issus d'un prisme de verre afin de mesurer la chaleur propre à chaque couleur ; le thermomètre indique que la chaleur reçue est la plus forte du côté rouge du spectre, y compris au-delà de la zone de lumière visible.
Janvier
 
Jérôme Bonaparte entre dans la marine.
01/01
Le Tribunat (composé de 100 députés pour discuter des projets de loi et de donner leur avis) et le Corps législatif (composé de 300 membres qui votent les projets de loi sans les discuter) sont installés.
02/01
Bonaparte écrit au Président américain Adams pour mettre fin à la guerre maritime entre les 2 pays : il serait heureux de recevoir à cet effet des plénipotentiaires américains.
07/01
Benjamin Constant s'impose comme meneur de l'opposition libérale à Bonaparte.
09/01
L'arrêté du 19 nivôse an VIII transfère le pouvoir de nomination des commissaires de police et des officiers de paix des municipalités au Premier Consul.
12/01
Arrestation de l'acteur Gavaudan (de l'Opéra-Comique) pour avoir porté un habit dont les boutons ressemblent à des fleurs de lys.
14/01
Cadoudal fait sa soumission.
--   
Hedouville, désavoué par le Premier consul pour son attitude conciliante, est remplacé par le général Brune à la tête de ce qui devient l'armée de l'Ouest, dont il reste le chef d'état-major.
--   
Le Général Brune devient Commandant des forces de l'Ouest en rébellion (en remplacement d'Hédouville) et reçoit des instructions sévères de Bonaparte.
15/01
L'Acte d'Union de l'Irlande au Royaume-Uni est voté par les parlements britannique et irlandais.
--   
L'Acte d'Union de l'Irlande au Royaume-Uni est voté par les parlements britannique et irlandais. Préparé par Pitt, il donne aux Irlandais une représentation à Westminster, afin qu’ils prennent part aux débats les concernant. Il entre en vigueur le 1er janvier 1801, et supprime le Parlement de Dublin en échange de la création de 95 députés et 22 pairs irlandais au sein du Parlement du « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande ». George III du Royaume-Uni s’oppose à l’émancipation des catholiques promise par Pitt.
17/01
Paix de Montfaucon-sur-Moine mettant fin à la rébellion des Chouans.
--   
Le nombre de journaux parisiens est ramené de 76 à 16.
20/01
Mariage de Caroline Bonaparte et de Murat.
21/01
Le royaliste Hyde de Neuville fait afficher des draperies de deuil sur le portail de l'église de la Madeleine et le testament de Louis XVI à la porte de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie. Le lendemain, le royaliste Henri de Toustain, lieutenant du comte de Bourmont, arrêté à Paris, est exécuté dans la plaine de Grenelle.
--   
Victoire des Chouans de Boisguy à la deuxième bataille de Saint-James.
--   
Le PM Pitt fait applaudir aux Communes sa politique de poursuite de la guerre contre Bonaparte "fils et champion de toutes les atrocités de la Révolution".
23/01
Victoire mineure des Chouans de Cadoudal à la bataille du Pont-de-Loc.
24/01
Kléber, par la Convention d’El-Arich, accepte de renoncer à l’occupation de l’Égypte, mais l’intransigeance de la Grande-Bretagne l’oblige à revenir sur sa décision.
26/01
Victoire des Républicains à la bataille des Tombettes sur les Chouans de Boisguy.
27/01
Le financier Ouvrard, accusé de dilapidation et d'infidélité est arrêté sur ordre de Bonaparte.
29/01
Bonaparte dédouble le corps des commissaires des guerres pour un meilleur ravitaillement et un meilleur contrôle financier.
Février
04/02
Le chef des Chouans du Maine et de l'Anjou Bourmont dépose les armes.
05/02
A Londres, le Premier ministre britannique Pitt, inquiet de l'activité des patriotes irlandais, fait adopter l'Acte d'union.
07/02
La Constitution de l'an VIII est approuvée par plébiscite.
08/02
Bonaparte réunit les principaux négociants et banquiers et confère avec eux des conséquences de la chute d'Ouvrard.
09/02
Bonaparte charge Fontanes de faire l'éloge funèbre de Washington lors d'une cérémonie au Temple de Mars [Invalides] à Paris.
11/02
Le chouan Pontbriand traite avec le général de La Barollière au château du Chêne Ferron, près de Plancoët.
13/02
Création de la Banque de France.
--   
Les statuts de la Banque de France lui donnent un droit d'émission (limité à Paris et non exclusif). C'est une société par actions, au capital de 30m F. souscrite notamment par Perregaux et Bonaparte. L'Assemblée Générale est composée des 200 1ers actionnaires, ils élisent le président.
17/02
Le démocrate Thomas Jefferson est élu président des États-Unis après avoir battu le fédéraliste John Adams.
--   
Institution des préfets.
18/02
Frotté, chef de la chouannerie normande, traduit devant une Commission militaire, est condamné à mort et exécuté à Verneuil-sur-Avre.
--   
Défaite navale française à la bataille du convoi de Malte.
--   
Joséphine Bonaparte achète un médaillon Breguet à tact (de diamants) en or émaillé bleu.
19/02
Bonaparte, premier Consul, s'installe aux Tuileries.
20/02
Le comte de Lille [Louis XVIII] écrit une lettre flatteuse au Premier Consul Bonaparte pour lui demander de restaurer la monarchie légitime.
24/02
Une loi rétablit les taxes sur le sel dans les villes où les hospices manquent de ressources.
Mars
 
Le Général Dugua rentre en France et communique à l'Institut de France les reproductions du texte de la stèle de Rosette réalisées par Marcel et Conté.
 
La Fayette est rayé de la liste des émigrés.
 
La Fayette est rayé de la liste des émigrés.
03/03
Bonaparte clôt la liste des émigrés.
04/03
Le Général Desaix, en désaccord avec le Général Kléber, s'embarque pour la France avec le Gal Davout, à Alexandrie.
05/03
Les Britanniques s’emparent de l’île de Gorée au Sénégal.
--   
Bonaparte reçoit aux Tuileries une délégation comprenant le comte de Bourmont, le comte de Châtillon, le chevalier Édouard de La Haye-Saint-Hilaire et Georges Cadoudal.
06/03
Philippe-Paul de Ségur s'engage comme volontaire dans les Hussards de Bonaparte malgré l'opposition de sa famille.
08/03
La mise sous séquestre des biens de Bouillon est annulée et le 7e duc de Bouillon réintègre ses possessions.
--   
Bonaparte rédige une proclamation demandant aux "Français et Françaises" de s'empresser de payer le tribut qu'ils doivent à la défense commune. Elle est lue et affichée dans toutes les communes.
14/03
Election du cardinal Barnaba Chiaramonti qui devient pape sous le nom de Pie VII.
17/03
Le savant italien Alessandro Volta essaye avec succès la première pile électrique.
--   
Bonaparte montre à son secrétaire Bourrienne sur une carte l'endroit près de Marengo où il compte battre le Général autrichien Mélas en Italie avec l'armée de réserve.
18/03
Nouvelle organisation de la justice et des tribunaux.
20/03
L'armée de Kléber vainc les Ottomans à la bataille d'Héliopolis et marche sur le Caire.
--   
Deuxième révolte de la population du Caire contre l’occupation française, durement réprimée (→ 21/04).
21/03
La Russie et l’Empire ottoman, s’entendent, dans une convention signée à Constantinople pour former la « République fédérative des Sept-Îles », nom donné à l’entité regroupant sept îles de la mer Ionienne (anciennement vénitiennes), situées entre la Grèce et l’Italie, que la France s’était attribuées au traité de Campo-Formio en 1797.
27/03
Le Général Kléber revient au Caire et réprime la révolte formentée par Nassif Pacha.
28/03
Première vaccination contre la variole à l'hôpital maritime de Rochefort par le docteur Bobe-Moreau avec du vaccin venu de Genève.
30/03
Le ministre de l'intérieur Lucien Bonaparte écrit aux préfets : "Le gouvernement ne veut plus, ne connait plus de partis et ne voit plus en France que des Français".
Avril
01/04
Le Général Murat reçoit le commandement de la cavalerie de l'armée de réserve.
02/04
La Russie et l'Empire ottoman s'entendent, dans le traité de Constantinople, pour former la « République fédérative des Sept-Îles », nom donné à l'entité regroupant sept îles de la mer Ionienne (anciennement vénitiennes), situées entre la Grèce et l'Italie, que la France s’était attribuées au traité de Campo-Formio en 1797.
--   
Lazare Carnot, ministre de la guerre.
--   
Bonaparte (ne pouvant prendre le titre lui-même) nomme Berthier Chef d'état-major de l'armée d'Italie qui prend ses fonctions à Dijon.
--   
Les diplomates américains Ellsworth, Davie et Van Murray, nommés par le Président Adams, arrivent à Paris pour négocier la paix avec la France.
05/04
Lucien Bonaparte, ministre de l'Intérieur, rétablit la censure dans les théâtres.
--   
Le Général autrichien Mélas passe à l'offensive en Italie contre les Français. Il confie au Gal Ott la mission d'anéantir la petite armée de Masséna et engage le gros de ses forces vers le Var avec l'intention d'envahir la France avec l'appui des canons de la marine anglaise.
08/04
Le ministre de l'intérieur Fouché s'oppose à Bonaparte et obtient l'annulation de sanctions contre 50 Jacobins.
17/04
La police découvre un tunnel de 300 mètres permettant aux contrebandiers de l'eau-de-vie de passer sous le mur des Fermiers généraux à Paris.
--   
Chaque numéro de journal doit être désormais signé par un des rédacteurs déclarés et soumis au bureau de presse du ministère de la Police.
18/04
Décret interdisant l’introduction de tous les livres étrangers.
--   
Bonaparte, craignant ses intrigues à Paris, nomme le Général Bernadotte à la place de Brune au commandement de l'armée de l'Ouest.
20/04
Début du siège de Gênes par les Autrichiens.
23/04
Exhumation officielle des restes d'Héloïse et d'Abélard qui sont transférés de l'église de Nogent-sur-Seine au musée des monuments français par Alexandre Lenoir.
24/04
Le Premier Consul Bonaparte donne au Général Moreau l'ordre de franchir le Rhin et d'attaquer les Autrichiens.
25/04
Le Général Moreau passe le Rhin à Brisach et entre en campagne contre l'armée de Kray.
27/04
Bonaparte choisit le col du Grand St-Bernard pour entrer en Italie.
29/04
Le Général Lecourbe passe le Rhin entre Bâle et Schaffouse.
Mai
 
Le pacha de Tripoli, Youssef Karamanli déclare la guerre à la Suède.
 
Chateaubriand revient d'exil.
01/05
Le Général Suchet se replie à partir de Loano.
02/05
La première électrolyse (électrolyse de l'eau) est réalisée par deux chimistes britanniques, William Nicholson et Sir Anthony Carlisle, grâce à la première pile électrique, quelques jours après son invention par Alessandro Volta.
--   
La police de Fouché saisit les papiers d'une agence anglaise et démasque les préparatifs d'un complot. Impliqués, Hyde de Neuville et Cadoudal partent à Londres.
03/05
Victoire de Claude Jacques Lecourbe, à la bataille de Stockach.
--   
Victoire de Moreau, à la bataille d'Engen.
04/05
Bonaparte ordonne à Suchet de tenir à tout prix sur le Var.
05/05
Victoire française à la bataille de Moesskirch.
--   
Les Généraux Desaix et Davout débarquent à Toulon ; Desaix part rejoindre Bonaparte dans la campagne d'Italie, qui lui confie un commandement.
06/05
Campagne du Var. Les Autrichiens franchissent le Col de Tende et occupent la région de Nice.
--   
Le Premier Consul Bonaparte prend le commandement de l'armée de réserve : le pouvoir exécutif passe à Cambacérès par intérim conformément à la Constitution.
09/05
Moreau bat les Autrichiens à Engen, Moskirch et Biberach.
--   
Bonaparte arrive à Genève, inspecte les troupes et les encourage en leur annonçant la "tâche impossible, pour tous autres qu'eux, qui les attend" du passage du col du grand St-Bernard.
--   
Le Général Lecourbe barre à Memmingen la route du Vorarlberg au Général Kray et le rejette Ulm.
11/05
Lamarck expose sa théorie évolutionniste.
13/05
Glier, maire du Havre, est destituée par le 1er Consul, Bonaparte.
--   
Bonaparte rejoint l'armée de réserve entre St-Maurice et Martigny et organise ses divisions en 3 corps d'armée confiés à Lannes (l'avant-garde), Victor et Duhesme.
14/05
Les membres élus des tribunaux de la noblesse sont remplacés par des fonctionnaires.
--   
Bonaparte franchit le Grand St-Bernard à pied avec les soldats.
--   
Le Général Lannes prend Aoste.
16/05
Une circulaire prescrit un recensement général de la population en France, préparé par Lucien Bonaparte et Jean-Antoine Chaptal.
--   
Bonaparte franchit les Alpes (→ 20/05).
17/05
Cadoudal rencontre Pitt, le Premier ministre britannique, en présence du Comte d'Artois pour organiser un soulèvement en France. Trois à quatre mille hommes doivznt débarquer à Calais et à Houat pour appuyer les insurgés.
19/05
Le Général Lannes se heurte au Fort de Bard défendu par le commandant autrichien Stockard von Bernkopf.
20/05
Le Général Lannes laisse son artillerie en arrière et contourne le fort de Bard par des sentiers périlleux afin d'atteindre Ivrée.
23/05
L'armée de réserve de Bonaparte achève le passage du col du Grand St-Bernard.
25/05
Explosion de la poudrière du château de Nantes.
26/05
Bonaparte regroupe son armée à Ivrée.
--   
Le Général Lannes débouche en Piémont, bouscule la division autrichienne de Haddick et marche sur le Pô supérieur.
29/05
Nice est reprise par les Français du général Suchet après le reflux des Autrichiens.
--   
Les Français prennent Augsbourg.
--   
Le Général Melas, accouru du Var à Coni, est informé de la présence de Bonaparte en personne.
30/05
Bonaparte entre à Verceil, Murat à Novare.
--   
Bonaparte entre à Verceil, le Général Murat prend Novara, le Général Lannes descend le Pô vers Pavie et les renforts venus d'Allemagne abordent le St-Gothard et le Simplon.
--   
Capitulation de Masséna à Gênes.
Juin
01/06
Bonaparte faire raser la forteresse de Bard qui lui a barré la route vers la plaine piémontaise.
02/06
Le Général Lannes s'empare de Pavie.
--   
Les Français occupent Milan.
03/06
Cadoudal rentre d'Angleterre pour tenter de ranimer la Chouannerie.
--   
John Adams, deuxième président des États-Unis d'Amérique, quitte Philadelphie pour Washington. La nouvelle capitale du pays est implantée au bord de la rivière Potomac, sur le district de Columbia (District of Columbia, DC), un territoire fédéral administré par le gouvernement central. Son plan d'urbanisme est l'oeuvre de Pierre Charles L'Enfant, un Français qui a combattu pour l'indépendance du pays.
04/06
Restauration de la République cisalpine.
--   
Le Général Masséna, assiégé à Gênes par les Autrichiens du Général Ott, capitule et obtient d'évacuer la ville.
06/06
Bonaparte pour barrer toute retraite au Général Mélas, jette Lannes sur Belgiojoso, Murat sur Plaisance et Duhesme sur Crémone.
07/06
Le Général Murat passel le Pô à Plaisance.
08/06
Le Général Lannes occupe le défilé-clef de la Stradella.
09/06
Le Généal Lannes rejette en déroute vers Tortone le régiment du Général autrichien Ott qui cherchait à rejoindre le Général Mélas.
--   
Bonaparte, craignant que le Général Mélas ne lui échappe, disperse ses force à sa recherche.
--   
Victoire française à la bataille de Montebello.
13/06
Bonaparte, craignant que le Général Mélas ne lui échappe, disperse ses force à sa recherche.
14/06
Bataille de Marengo.
--   
Kléber est assassiné par le janissaire Souleiman El Alepi.
15/06
Convention d'Alexandrie, signée entre le général français Berthier et le général autrichien Melas qui se retire à l'est du Mincio.
16/06
Convention d' Alessandria : toutes les places du Piémont et de Lombardie sont abandonnées aux Français.
--   
Bonaparte renouvelle ses offres de paix à François Ier d'Autriche, dans une lettre signée de Marengo.
18/06
Bonaparte fait célébrer à Milan un Te Deum pour sa victoire à Marengo et y assiste "malgré ce que pourront dire nos athées de Paris".
19/06
L'armée française commandée par Moreau bat les Autrichiens à la bataille d'Höchstädt.
--   
Le Général Moreau bat le Général Kray à Höchstadt et force le passage du Danube.
20/06
Rumeurs sur une terrible défaite en Italie et la mort de Bonaparte ; intrigues pour sa succession. Bernadotte et Lafayette sont pressentis.
--   
Le Mercure de France est relancé sous la direction de Louis de Fontanes.
22/06
Bonaparte reçoit le Général Masséna à Milan et lui donne le commandement de la nouvelle armée d'Italie.
23/06
Le Général Lecourbe remporte une victoire contre les Autrichiens du Général Kray à Nördlingen.
25/06
Les Français, sous les ordres de Decaen, entrent à Munich.
--   
Après s'être rendu à Milan assister à un Te Deum pour célébrer sa victoire (16 juin), Bonaparte s'entretient avec le cardinal Martiniana, évêque de Verceil. Il est chargé de transmettre au pape Pie VII, récemment élu, les propositions de paix du consul et son projet de concordat.
28/06
Le Général Moreau remporte une victoire contre les Autrichiens à Oberhausen.
--   
Le 1er grenadier Théophile de La Tour d'Auvergne est tué lors de la bataille d'Oberhausen.
--   
Le Général Decaen prend Munich.
--   
Higonet est promu adjudant Commandant par le Général en chef de l'armée d'Orient.
29/06
Bonaparte, de passage à Lyon après sa victoire de Marengo, pose la 1ère pierre de reconstruction de la Place Place de la Fédération [Bellecour] et en exempt d'impôts fonciers pour 20 ans les constructions. La place devient la "place Bonaparte".
30/06
Higonet est promu adjudant Commandant par le Général en chef de l'armée d'Orient.
Juillet
01/07
Arrivée de Bonaparte à Paris à deux heures du matin acclamé par la population.
02/07
Bonaparte est de retour à Paris.
03/07
Davout, promu Général de division, est envoyé à l'armée d'Italie.
04/07
Création du territoire de l'Indiana.
13/07
Ampère est admis comme titulaire dans la section Mathématiques pures de la Classe des sciences de l'Académie de Lyon.
--   
Le Général Lecourbe prend Feldkirch.
14/07
Célébration de la fête de la Concorde ; pose de la première pierre de la colonne prévue sur la place de la Révolution.
15/07
Après une nouvelle victoire de Lecourbe à Feldkirch, Moreau impose à Kray la convention d'armistice de Parsdorf entre les armées française et autrichienne.
18/07
Eugène de Beauharnais est promu chef d'escadron.
21/07
Bonaparte reçoit le comte de Saint-Julien envoyé par l'archiduc d'Autriche, François II, en vue d'un armistice général à négocier.
22/07
Dans une lettre à Masséna, Bonaparte lui demande de réprimer avec rigueur toute tentative d’insurrection en Piémont, en faisant livrer au pillage et brûler le premier village concerné.
24/07
Le consul Bonaparte nomme Jourdan inspecteur de l'infanterie et de la cavalerie.
25/07
Bonaparte offre à Moreau le commandement en chef de toutes les armées en cas de reprise des hostilités. Il refuse, croyant à une ruse pour l'exclure de toute prétention à un rôle politique.
26/07
Bonaparte signe un arrêté laissant à tout Français non-fonctionnaire le choix de chômer le décadi ou le dimanche.
28/07
Préliminaires de paix de Paris entre la France et l'Autriche ; la cour d'Autriche refuse de les ratifier.
Août
05/08
Duroc, en route pour faire ratifier à Vienne les préliminaires de paix signés par Bonaparte, est arrêté par le Baron Thugut à la frontière autrichienne.
07/08
Alexandre Lenoir, conservateur du musée des Monuments français demande à Chaptal, ministre de l'Intérieur, d'empecher la dépolition de l'abbaye de Cluny, en vain.
--   
Bonaparte réunit la région de Novara à la Cisalpine.
11/08
Bonaparte demande à Chaptal une enquête sur la situation du protestantisme en France.
12/08
Création de la commission du Code civil français au Conseil d'État.
--   
Arrêté du 24 thermidor an VIII qui définit le schéma d'organisation des hôpitaux militaires (ambulants, temporaires ou permanents) ; le nombre des hôpitaux permanents est réduit à trente, celui des hôpitaux d'instruction à quatre (Lille, Strasbourg, Brest et Rennes).
16/08
Bonaparte prononce un discours au Conseil d'Etat : "ma politique est de gouverner les hommes comme le plus grand nombre veut l'être".
--   
Napoléon déclare : " Si je gouvernais une nation juive, je rétablirais le temple de Salomon".
17/08
Bonaparte nomme Brune commandant de l'armée d'Italie, en remplacement de Masséna.
18/08
Le roi Chongjo meurt. Sunjo devient roi.
28/08
Bonaparte se recueille sur le tombeau de Rousseau à Ermenonville. Il confie à Girardin : "L'avenir apprendra s'il n'eût pas mieux valu pour le repos de la terre que ni Rousseau ni moi n'eussions jamais existé".
Septembre
04/09
Victoire britannique et fin du blocus de Malte.
05/09
Combat naval de Malte. Vaubois capitule. Malte, qui était occupée par les Français, est conquise par les troupes britanniques.
--   
La nouvelle de la mort de Kléber en Egypte arrive à Paris.
06/09
Bonaparte décrète un monument pour la place des Victoires à la mémoire des Gaux Desaix et Kléber qui se sont illustrés en Egypte.
07/09
Bonaparte répond à une lettre du comte de Provence en coupant court à tous pourparlers pour une restauration monarchique : « Vous ne devez pas souhaiter votre retour en France, il vous faudrait marcher sur cent mille cadavres ».
--   
Bonaparte réunit la région de Novara à la Cisalpine.
11/09
Luisa San Felice, aristocrate napolitaine, est éxécutée (décapitation) pour avoir trahi la cause royaliste parce qu'elle aime le républicain Ferri.
13/09
La place de l'Indivisibilité à Paris prend le nom de « place des Vosges » pour récompenser le civisme des habitants des Vosges qui se sont acquittés de la totalité de leurs contributions.
14/09
Les Jacobins Metge, Humbert et Chapelle sont arrêtés sous l'inculpation de complot contre la vie de Bonaparte.
15/09
Le Saint-Siège se décide à répondre aux ouvertures de Bonaparte : son Secrétaire d'Etat rédige les instructions pour le négociateur désigné.
--   
Claparède est nommé adjudant-Général.
18/09
Fulton appareille du Havre et effectue quelques tentatives infructueuses du sous-marin à hélice "Nautilus" contre des bâtiments anglais croisant au large du Cotentin.
20/09
Convention d'armistice de Hohenlinden ; l'armistice avec l'Autriche est prolongé pour quarante-cinq jours à condition qu'elle cède à la France les places de Philippsbourg, d'Ulm , et Ingolstadt.
22/09
Transfert du corps de Turenne aux Invalides.
--   
Portalis est nommé membre du Conseil d'Etat (Section de la Législation).
23/09
La première pierre d'un monument consacré à Desaix et à Kléber est posée par le Premier Consul place des Victoires à Paris.
24/09
Le Sénateur Ris est enlevé en son château de Beauvais (près de Tours) et rançonné par des Chouans.
25/09
Le ministre des Affaires Etrangères Thugut démissionne et est remplacé par Cobenzl.
30/09
Traité de Mortefontaine, convention signée entre la France et les États-Unis terminant la quasi guerre.
Octobre
01/10
Traité secret de San Ildefonso par lequel l'Espagne abandonne la Louisiane à la France.
02/10
Bonaparte désigne son frère Joseph Bonaparte pour conduire les négociations qui vont s'ouvrir à Lunéville avec Coblenzl, l'émissaire de François II d'Autriche.
--   
Le Premier Consul Bonaparte donne une fête pour célébrer la réconciliation avec les Etats-Unis, au château de Mortefontaine.
--   
Le ministre des relations extérieures Talleyrand remet à Bonaparte le texte de la convention qui vient d'être signée entre Français et Américains.
03/10
Vans Murray, négociateur américain à la Convention de Mortefontaine, écrit : "Bonaparte est un homme extraordinaire mais il est trop généreux pour ses ennemis français. La générosité causera sa faiblesse et sa ruine.".
07/10
Capture du navire anglais le Kent, par le corsaire malouin Robert Surcouf, où son équipage victorieux aurait entonné la chanson de marins Au 31 du mois d'août, selon la tradition.
08/10
Démission du ministre de la Guerre Lazare Carnot ; Berthier récupère le poste.
09/10
Cambacérès offre un bal pour l'anniversaire du retour d'Egypte de Bonaparte.
10/10
Arrestation des membres de la prétendue conspiration des poignards.
12/10
Le gouverneur britannique Wellesley impose un traité léonin au nizam de Hyderabad.
14/10
Rostoptchine propose au tsar une alliance avec la France contre la Grande-Bretagne en vue d’un partage de l’empire ottoman.
--   
La Prusse envoie Lucchesini comme ambassadeur à Paris.
15/10
La Toscane se soulève contre l'occupation française.
16/10
La Grande Loge maçonnique du Kentucky est fondée.
18/10
Moreau arrive à Paris en congé ; autour de lui se rassemble l'opposition militaire (Bernadotte, Masséna, Augereau, Brune, Macdonald, Lecourbe, etc.) et civile (Sieyès, Benjamin, Mme de Staël, etc.).
--   
Le jacobain artificier Chevalier teste avec succès une "machine infernale", dans un hangar abandonné près du Jardin des Plantes (Paris), capable d'incendier la voiture de Bonaparte.
20/10
Arrêté relatif aux individus inscrits sur la liste des émigrés. Rappel en France de presque tous les émigrés et les prêtres déportés.
23/10
Bonaparte donne une fête à Malmaison en l'honneur du Général Moreau : il voudrait lui faire épouser Hortense de Beauharnais.
24/10
Fouché annonce l'arrestation d'Arena, Ceracchi, Demerville et Topino-Lebrun, impliqués dans un chantage à son endroit.
29/10
Le ministre de l'intérieur Lucien Bonaparte diffuse aux préfets, de manière anonyme, le texte "Parallèle entre César, Cromwell, Monk et Bonaparte" de Fontanes, qui défend la nécessité d'un suppléant (non militaire) de Bonaparte.
30/10
Mariage de Laure Permon et du colonel Junot.
Novembre
02/11
Le Premier Consul Bonaparte, qui craint voir se dresser les Républicains contre lui, prend mal la diffusion par Lucien Bonaparte d'un texte de Fontanes aux préfets. Il le rencontre en présence de Fouché : le ministre de l'intérieur Lucien démissionne.
04/11
Echec des négociations à Paris entre le Premier consul et le plénipotentiaire autrichien Cobenzl, qui repart pour Lunéville sans avoir rien concédé.
05/11
Arrivée à Paris des deux envoyés pontificaux Spina et Caselli envoyés par le Saint-Siège pour négocier un Concordat.
--   
Mgr Spina, envoyé de Pie VII, commence la négociation du Concordat avec Talleyrand et l'abbé Bernier.
06/11
Chaptal devient ministre de l'Intérieur, en remplacement de Lucien Bonaparte.
07/11
Le Premier Consul inaugure au Louvre le musée des Antiques où sont rassemblés les butins des campagnes d'Italie, dont l'Apollon du Belvédère et le Laocoon.
--   
Bonaparte nomme son frère Lucien Bonaparte ambassadeur à Madrid.
--   
Une ordonnance dispose que "toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation (...) au vu d'un certificat d'un officier de santé".
--   
Le tsar Paul Ier étant grand maître de l'ordre de Malte, est irrité par la prise de Malte par les Anglais : il décrète l'embargo sur 300 navires marchands anglais présents dans ses ports.
08/11
Arrestation des artificiers Alexandre Chevalier et Pierre Veycer qui ont mis au point une machine incendiaire destiné à un attentat contre le Premier consul ; ils sont traduits devant une commission militaire et exécutés le 11 janvier 1801.
--   
Le chef de la police Fouché fait arrêter les Jacobins Chevalier (artificier) et Veycer soupçonnés de préparer un attentat contre le Premier Consul Bonaparte.
--   
L'ambassadeur en Espagne Lucien Bonaparte quitte Paris, en direction de Madrid, accompagné d'une suite d'env 15 personnes, dans 4 voitures de poste.
--   
Mgr Spina transmet à Rome la note de Bernier sur la nécessité d'obtenir la démission de tous les évêques d'Ancien Régime.
09/11
Moreau épouse Eugénie Hulot, après avoir affirmé à Bonaparte qu'il ne voulait pas se marier.
12/11
Bernier transmet à Mgr Spina une note sur l'impossibilité de rendre au clergé les "biens nationaux" aliénés.
13/11
Ordre donné aux généraux des quatre armées françaises de dénoncer l'armistice avec l'Autriche et de recommencer les hostilités.
14/11
L'armée du général Brune avance en Toscane, encore occupée par les Autrichiens et non couverte par l'armistice d'Alexandrie.
--   
Audrein, évêque constitutionnel du Finistère, est assassiné par un groupe de chouans.
--   
Le Général Miollis prend Sienne.
16/11
Tormasov retrouve ses grades militaires.
17/11
Le Général Moreau quitte Paris pour reprendre son commandement de l'armée d'Allemagne.
19/11
L'évêque et député Yves Marie Audrein est assassiné (fusillé) par une bande de Chouans à Kerfeunteun [Quimper] pour se venger du fait qu'il avait voté la mort du roi.
27/11
Une armée autrichienne de 100 000 hommes commandée par l'archiduc Jean franchit l'Inn et prend l'offensive en Bavière pour tourner l'armée de Moreau.
--   
L'Archiduc Jean, Commandant des forces autrichiennes, franchit l'Inn en Bavière.
28/11
L'Archiduc Jean d'Autriche est devant Landshut.
29/11
Un détachement français est culbuté par les Autrichiens à Visilbourg.
Décembre
01/12
Victoire autrichienne à la bataille d'Ampfing.
--   
Le Général Grenier, sur ordre du Gal Moreau, bas en retraite pour attirer les Autrichiens vers Hohenlinden où se concentre l'armée du Rhin.
02/12
L'Archiduc Jean d'Autriche, dans sa hâte à poursuivre le Général Grenier, laisse toute son artillerie en arrière.
--   
L'ambassadeur de France en Espagne Lucien Bonaparte arrive à Madrid. Il est reçu par Alquier, qu'il remplace.
03/12
Victoire d'Hohenlinden.
--   
Les Généraux Ney et Grouchy refoulent les Autrichiens sur la clairière de la forêt d'Isen-Ebersberg où les attendent Richepance et Decaen.
04/12
Le Général MacDonald franchit le Splügen pour reprendre les Grisons.
07/12
Mgr Spina demande que le catholicisme soit reconnu religion d'Etat. Talleyrand refuse et lui propose de déclarer le catholicisme "religion de la majorité des Français".
--   
Bonaparte annonce que "[la France, souhaitant] concourir avec les autres puissances neutres à faire respecter leurs pavillons et appréciant le zèle vraiment patriotique de l'empereur de Russie pour la cause commune de toutes les puissances continentales, ne traitera de la paix avec l'Angleterre qu'autant qu'il serait reconnu par elle que la mer appartient à toutes les nations.".
13/12
Mariano Luis de Urquijo est destitué. Le ministre Manuel Godoy revient au pouvoir en Espagne.
14/12
Le Général Decaen remporte une victoire sur les Autrichiens à Salzbourg.
18/12
Les Français occupent Salzbourg et Linz.
--   
Renouvellement de la convention de neutralité armée de 1780 signée à Saint-Pétersbourg entre la Russie, la Suède, le Danemark et la Prusse.
19/12
Le Général Richepance remporte une victoire sur les Autrichiens à Lambach.
20/12
Armistice de Steyr avec l'Autriche.
21/12
Appel de Bonaparte à Paul Ier pour un rapprochement franco-russe.
22/12
Arrêté du ministre de l'intérieur concernant le rétablissement des filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul.
24/12
Attentat de la rue Saint-Nicaise.
25/12
Difficile victoire française à la bataille de Pozzolo.
--   
L'Archiduc Charles d'Autriche demande l'armistice au Général Moreau.
26/12
Le Gal Brune bat le Général autrichien Bellegarde.
29/12
Un ancien chouan, Margadel, dit Joubert, qui voulait tuer le Premier consul, est fusillé à Paris sans jugement.
Janvier
01/01
Achèvement de l'union légale de la Grande-Bretagne et de l'Irlande, qui forment le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande.
--   
L'Union Jack devient le drapeau officiel du Royaume-Uni.
--   
Le Premier consul Bonaparte ordonne à Fouché de dresser une liste de 130 "terroristes" ("septembriseurs") à déporter.
02/01
Des négociations de paix avec l'Autriche reprennent à Lunéville.
03/01
Le Général Brune s'empare de Vérone et force la ligne de l'Adige.
Février
09/02
Traité de Lunéville entre la France et l'Autriche à propos de l'Italie, ratifiant les conditions du traité de Campoformio et réduisant le rôle de l’empereur en Allemagne ; l’Autriche cède la Belgique, reconnaît à la France la rive gauche du Rhin et des « républiques s½urs ». Elle ne conserve en Italie que la Vénétie.
22/02
La France oblige l'Espagne à déclarer la guerre au Portugal pour l'obliger à renoncer à l'alliance avec les Britanniques.
Mars
04/03
Thomas Jefferson devient le 3e président des États-Unis.
08/03
La flotte française est battue par les Britanniques dans la baie d'Aboukir. Elle ne peut empêcher le débarquement de troupes britanniques et ottomanes.
14/03
N'ayant pu obtenir de George III l'entrée des catholiques irlandais au Parlement, William Pitt démissionne.
21/03
Les Français sont battus par les Anglais à la bataille de Canope près d'Alexandrie.
--   
La France signe le traité d'Anranjuez, avec l'Espagne. Le duché de Toscane est transformé en Royaume d'Étrurie et la Louisiane est rétrocédée à la France.
24/03
Le tsar Paul Ier (46 ans) est étranglé après cinq ans de règne dans un complot aristocratique auquel s'est vraisemblablement associé son fils et héritier, le futur tsar Alexandre 1er, adversaire de Napoléon Ier.
28/03
La paix de Florence entre le Royaume de Naples et la France interdit l'accès des ports napolitains aux vaisseaux britanniques.
--   
Signature du traité de Florence.
Avril
02/04
Bataille de Copenhague.
14/04
Le tsar Alexandre décrète la suppression du Bureau secret des affaires politiques.
--   
Le tsar Alexandre décrète le rétablissement de la charte de la noblesse, du règlement municipal et fait la promesse de ne pas créer de nouveaux impôts.
Mai
20/05
Guerre des Oranges (→ 09/06).
--   
Le Premier Ministre et Général espagnol Godoy prend la ville d'Olivenza puis d'Elvas. Il y cueille des branches d'oranger et les envoie à sa reine Marie-Louise en indiquant son intention de poursuivre jusqu'à Lisbonne.
25/05
Bonaparte visite l'atelier de David qui peint son "Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard".
28/05
Le Danemark signe la paix avec l'Angleterre.
29/05
Talleyrand envoie une note à Bonaparte sur la nécessité de ne pas laisser Pie VII supprimer l'article du Concordat relatif aux prêtres mariés, qui est "moralement aussi indispensable que l'est politiquement celui relatif aux biens nationaux".
31/05
Le prêtre chinois James Zhou Wenmo (Chou Wen-Mo) est décapité en Corée.
Juin
06/06
Le Traité hispano-portugais de Badajoz met fin à la "Guerre des oranges".
10/06
Bonaparte déclare au Conseiller d'Etat Thibaudeau, à la Malmaison : "Il faut une religion pour le peuple".
20/06
Champagny est nommé à l'ambassade de Vienne.
27/06
Le général Belliard capitule au Caire.
28/06
Comprenant qu'il n'a plus de chance d'empêcher la conclusion du Concordat, Talleyrand quitte Paris pour prendre les eaux à Bourbon-l'Archambault.
29/06
Un Concile national du clergé constitutionnel ouvre à Paris, pour obliger le cardinal Consalvi à être conciliant.
Juillet
06/07
Première bataille d'Algésiras.
--   
Après avoir obtenu l'autorisation de visiter le site, Lord Elgin, ambassadeur Anglais à Constantinople, obtient le droit de prélever des frises sur le site de l'Acropole. Cette autorisation permet au diplomate de demander à son collaborateur Lusieri d'effectuer des prélèvements. En quelques mois, la moitié des frises, sculptures et métopes du site seront prélevées, avec parfois une absence totale de délicatesse : des frises sont coupées à la scie. La collection qui en résulte est dorénavant au British Museum de Londres.
--   
Le corps des Pompiers de Paris est réorganisé.
11/07
Bernier transmet une note au cardinal Consalvi sur la nécessité pour le Gouvernement d'imposer des règlements de police pour les manifestations religieuses.
12/07
Deuxième bataille d'Algésiras.
--   
Un Arrêté du Consultat charge Joseph Bonaparte, assisté du conseiller d'Etat Crétet et du Dr en théologie Bernier, de négocier le Concordat.
13/07
A la signature du Concordat, le bras droit de Talleyrand, D'Hauterive, introduit une clause de sécularisation des prêtres mariés. Consalvi refuse de signer.
15/07
Signature du Concordat.
Août
06/08
Bonaparte demande aux journaux de s'abstenir de toute allusion à la question religieuse.
15/08
Pie VII signe le concordat.
21/08
Une convention franco-batave comportant l'évacuation partielle du territoire néerlandais par l'armée française est signée.
24/08
Pie VII choisit le cardinal Caprara comme légat à Paris pour pourvoir au rétablissement du culte en France et résoudre notamment les problèmes individuels des prêtres mariés.
--   
La Bavière ratifie le traité de Lunéville et abandonne la partie du Palatinat situé sur la rive gauche du Rhin à la France.
30/08
La France capitule à Alexandrie. Le général Jacques François Menou évacue l’Égypte.
31/08
Le Général français Menou signe une Convention de capitulation et d'évacuation avec les Anglais du Général Abercromby à Alexandrie.
Septembre
 
Les Britanniques ramènent en France les débris de l’armée d’Orient. Après le départ des troupes françaises, l’Égypte est occupé par les Britanniques et des troupes ottomanes d’origine albanaise, dirigées par Tahir pacha.
01/09
Un Arrêté du ministre de l'intérieur Chaptal crée une commission pour constituer 15 collections de tableaux, prises sur celles du Muséum central (le Louvre) et du Musée spécial de l'école française à Versailles.
02/09
Le rapatriement de l'armée française d'Egypte par la flotte anglaise débute, conformément aux conventions du Caire et d'Alexandrie.
06/09
Un Arrêté crée des inspecteurs généraux du Trésor public.
08/09
Bonaparte ratifie le Concordat sur avis conforme du Conseil d'Etat.
12/09
Annexion de la Géorgie par la Russie.
15/09
Tormasov est nommé Général de la cavalerie.
23/09
Bonaparte et l'ambassadeur de Russie Markov ont un entretien orageux. Markov réclame la restitution du Piémont au roi de Sardaigne. Bonaparte lui répond: "Eh bien, que l'Europe vienne le reprendre!".
26/09
Au Conseil d'Etat, Bonaparte insiste pour que l'obéissance de la femme au mari soit spécifiée par le Code civil.
27/09
Barbé-Marbois est nommé ministre du Trésor.
29/09
Traité de paix de Madrid entre la France et le Portugal.
30/09
La France et l'Empire ottoman débutent des pourparlers de paix, sur la question de la restitution de l'Egypte aux Turcs.
Octobre
01/10
La France (Otto) et l'Angleterre (Hawkesbury) signent des préliminaires de paix à Londres : l'Angleterre restitue à la France, à l'Espagne et à la Hollande leurs colonies sauf Ceylan et la Trinité ; Malte est rendu aux Chevaliers de St-Jean et l'Ile d'Elbe à la France ; la France évacue les ports napolitains.
02/10
L'Amiral Decrés devient ministre de la Marine et des colonies, en remplacement de Forfait.
04/10
Godoy est nommé généralissime de toutes les troupes, sur mer et sur terre, par Charles IV.
--   
Un Arrêté retire aux théophilanthropes la jouissance des églises.
--   
Bonaparte charge Lauriston de porter à Londres la ratification des préliminaires de paix.
06/10
Bonaparte et Portalis ont une altercation au Conseil d'Etat sur les conditions du divorce dans le Code civil.
08/10
Traité de Paris. Paix de la France avec la Russie.
--   
Bonaparte et Portalis ont une nouvelle altercation au Conseil d'Etat sur les conditions du divorce dans le Code civil.
09/10
Traité franco-ottoman, signé à Paris, qui met fin aux hostilités entre les deux puissances.
--   
Un Arrêté crée à Paris la rue de Castiglione et inaugure la transformation du quartier des Tuileries.
10/10
Traité de Paris.
--   
Lauriston, porteur de la ratification française des préliminaires de paix, est reçu à Londres avec enthousiasme : la foule dételle ses chevaux pour s'atteler à sa voiture.
11/10
Bonaparte envoie le Général Sébastiani en mission pour un voyage d'information dans l'Empire ottoman.
Novembre
14/11
Bonaparte nomme Lannes ambassadeur à Lisbonne.
Janvier
02/01
Après le rejet des 1ers titres du Code civil par les Assemblées (Tribunat et Corps legislatifs), Bonaparte se résout, sur les conseils de Cambacérès, à les conserver mais les épurer. Il les met en vacances.
Février
02/02
Les Français occupent Rome.
Mars
25/03
La paix d'Amiens est conclue (signée le 27 mars). Elle met fin à la Deuxième Coalition (Royaume-Uni, Russie, Turquie) contre la France. Elle confirme le traité de Campoformio.
Mai
01/05
Création des lycées pour former l'élite pour la future armée et administration.
10/05
Aprés délibération du Conseil d'Etat, un arrêté consulaire soumet au référendum la question "Napoléon Bonaparte sera-t-il consul à vie?" Roederer fait ajouter une 2è question : "Aura-t-il la faculté de désigner son successeur?" que Bonaparte supprime rageusement.
12/05
Vote du consulat à vie, en faveur du putschiste de 1799 Bonaparte.
19/05
La Légion d'honneur.
--   
Napoléon, alors Premier Consul, ordonne la réalisation des canaux Saint-Martin, Saint-Denis et de l'Ourcq. Ses objectifs : alimenter Paris en eau potable et faciliter la navigation sur la Seine.
20/05
Bonaparte rétablit l’esclavage dans les colonies françaises.
28/05
A la Malmaison, Fouché fait part à Bonaparte du "complot des libelles" : le Général Simon, chef d'état-major de Bernadotte, ayant fait circuler des milliers de libelles appelant les officiers supérieurs à se soulever contre le "tyran" Bonaparte.
29/05
Le ministre de France en Suisse Verninac ayant fait annuler l'élection de Reding, une nouvelle assemblée de notables approuve l'Acte de Malmaison et élit Dolder comme Landammann.
Juin
07/06
Toussaint-Louverture proclame en direction du chef de division Savary, à l'instant de monter sur le navire "Le Héros", qui le déporte en France avec sa famille : "En me renversant, on n'a abattu à St-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses".
10/06
Alexandre Ier et les souverains de Prusse ont une entrevue chaleureuse à Memel : ils s'assurent d'une relation pacifique, soucieux de la France.
18/06
Bonaparte envoie le Général Decaen reprendre possession des comptoirs français en Inde, en application de la paix d'Amiens.
25/06
Traité d'alliance offensive et défensive et de commerce entre la France et l'empire ottoman.
--   
La France (Talleyrand) et la Turquie (Effendy) signent un Traité de paix à Paris.
30/06
Une commission chargée d'étudier la confection du cadastre est constituée.
--   
L'armistice franco-russe est signée par le Maréchal Berthier et le prince Lobanov.
Juillet
02/07
Un Arrêté décide la construction du quai d'Orsay à Paris.
--   
Bonaparte dote la Comédie-Française d'une rente de 100000 Francs.
10/07
Bonaparte rédige une proclamation pour l'anniversaire du 14 juillet: "Français, (...) Après 13 ans de travaux, le 14 juillet revient plus cher pour vous, plus auguste pour la postérité. Vous avez vaincu tous les obstacles et vos destinées sont accomplies.".
18/07
Bonaparte, qui envisage une expédition contre Alger, « car ses brigandages sont la honte de l’Europe et des Temps modernes »2, adresse un ultimatum au Dey Mustapha3. Le projet n’aboutit pas, après que le Dey a répondu positivement aux exigences des Français.
Août
05/08
Bonaparte consul à vie après un référendum.
06/08
Un conseil de révision est institué dans les Dpts pour le recrutement des conscrits.
13/08
La Loi Melzi-Prina introduit la conscription en République cisalpine.
15/08
Une fête du "Consulat à vie" est organisée à Notre-Dame de Paris avec un "Te Deum" pour célébrer l'anniversaire de Bonaparte.
20/08
Laussat est nommé préfet colonial de la Louisiane.
27/08
L'Ile d'Elbe est réunie à la France.
31/08
Le dey d'Alger donne satisfaction aux réclamations de Bonaparte contre les mauvais traitements vis-à-vis des Français et Italiens.
Septembre
02/09
Bonaparte recoit l'ancien secrétaire britannique aux Affaires Etrangères Fox, libéral anti-esclavagiste et pro-révolution française, qui vient se rendre compte de la situation en France.
04/09
Régnier devient ministre de la Justice avec le titre de "Grand-Juge", en remplacement d'Abrial.
11/09
Le Piémont est rattaché à la France.
--   
Annexion du Piémont par la France.
13/09
La population de St-Domingue se soulève contre les forces françaises d'occupation.
--   
Fouché entre en disgrâce (pour s'être opposé au consulat à vie) : le ministère de la Police est remplacé par une DG dépendant du ministère de la Justice et ses services sont disloqués entre Régnier (Grand Juge) Dubois (préfet de Police) et Desmarest (police politique).
15/09
Bonaparte annonce la nomination de Fouché au Sénat dans un message où il couvre le nouveau sénateur d'éloges et de promesses publiques.
16/09
Le colonel Sébastiani s'embarque à Toulon sur la frégate La Cornélie, vers l'Egypte.
--   
Le St-Siège signe avec la République italienne un Concordat analogue à celui qu'il a conclu avec la France, mais plus favorable pour Rome : le catholicisme y est notamment proclamé religion d'Etat.
18/09
La République helvétique capitule face aux fédéralistes, le pouvoir revient aux cantons lors de la Diète fédérale de Schwytz présidée par Alois von Reding.
20/09
Le tsar Alexandre accorde au Sénat le contrôle de la Justice et un droit de remontrance.
--   
Bonaparte s'installe à St-Cloud.
23/09
Le Général Bernadotte est mis discrètement en disponibilité.
30/09
Bonaparte se déclare médiateur des Cantons suisses, à la suite de la guerre civile qui a éclaté de nouveau entre les partisans de Dolder et ceux de Reding.
--   
Un arrêté organise la profession des bouchers à Paris.
Octobre
04/10
La Garde municipale, attachée au préfet de police et destinée à éclipser la Garde nationale, est créée.
05/10
Le Général Rapp arrive à Lausanne, porteur d'une proclamation de Bonaparte appelant les Suisses à reconnaître sa médiation.
07/10
Bonaparte reçoit à dîner le corps diplomatique anglais mêlé aux artistes et fabricants qui ont obtenu des médailles d'or à l'Exposition industrielle.
09/10
Mort de Ferdinand Ier. Le duché de Parme est rattaché à la France.
10/10
Napoléon-Charles Bonaparte naît, fils de Louis Bonaparte et Hortense de Beauharnais.
13/10
Eugène de Beauharnais est promu colonel à St-Cloud.
17/10
Le Général Ney est nommé ministre plénipotentiaire et Commandant des troupes françaises en Suisse avec charge d'occuper la Suisse et d'y rétablir l'ordre.
20/10
La France envahit la Suisse.
Janvier
01/01
Jean-Joseph Marcel est nommé directeur de l'Imprimerie nationale.
--   
Le Danemark interdit la traite négrière.
Février
19/02
Acte de médiation entre la France et la Suisse.
--   
Vote de l'Acte de médiation, en vertu duquel les cantons suisses recouvrent leur indépendance et restaure presque intégralement les treize cantons d'avant 1798, moins Genève et Mulhouse. Six cantons nouveaux sont créés. La Constitution est fédéraliste, les cantons disposant d'une Diète fédérale pour la politique extérieure.
20/02
La colonie du Cap est restituée par les Britanniques à la République batave.
--   
L'Ohio devient le dix-septième État de l'Union américaine. C’est le premier État à se doter d’une loi interdisant officiellement l’esclavage.
Mars
17/03
L'âge minimum au mariage est porté à 15 ans pour les filles et 18 pour les garçons.
28/03
Instauration du franc Germinal.
Avril
30/04
Vente de la Louisiane aux États-Unis.
Mai
16/05
Le Royaume-Uni déclare la guerre à la France et rétablit le blocus des côtes françaises.
27/05
Bonaparte occupe le Hanovre et concentre la « Grande Armée » pour débarquer au Royaume-Uni.
--   
Le Général français Mortier entre en Hanovre.
30/05
Les militaires en congé reçoivent l'ordre de se rendre à leurs drapeaux.
Juin
02/06
Le Général Mortier contraint le feld-maréchal Walmoden à signer une capitulation qui rend la France maîtresse de tout l'électorat.
09/06
Un Arrêté établit un règlement général des lycées.
12/06
Bonaparte suggère à l'ambassadeur russe Markov une médiation russe entre la France et l'Angleterre : Malte serait mis en gage à la Russie et un Congrès des grandes puissances continentales serait réuni pour débattre des autres problèmes.
13/06
Un Arrêté décide que tous les actes publics seront dorénavant rédigés en français dans les pays réunis à la France.
14/06
Bonaparte prend les 1ères mesures pour organiser une "grande armée d'Angleterre" dans la région de Boulogne, Marmont reçoit le commandement en chef de l'artillerie.
20/06
Un Arrêté prohibe l'introduction en France des denrées provenant directement ou indirectement de l'Angleterre ou de ses colonies.
22/06
Averti de l'arrivée à Cadix de galions provenant du Nouveau Monde, Bonaparte demande de l'argent au Premier Ministre espagnol Godoy.
25/06
Une convention franco-batave décide que la Hollande construira des bateaux, fournira des marins, nourrira et entretiendra un corps d'armée français contre l'Angleterre.
29/06
Bonaparte arrive à Boulogne pour inspecter la côte et pousser les préparatifs militaires et navals : on active la construction de nombreux bateaux plats pour le transport des troupes.
Juillet
04/07
Le Général français Mortier reçoit la capitulation de l'armée hanovrienne à Artlenburg.
06/07
L'amiral Latouche-Tréville est nommé Commandant en chef de la flotte de la Méditerranée.
07/07
Bonaparte écrit à Berthier lui demandant de créer une légion formée d'anciens Vendéens contre l'Angleterre.
--   
Le Général Marmont est nommé gouverneur général de la Dalmatie.
10/07
Poursuivant son voyage dans le Nord, Bonaparte arrive à Ostende pour se rendre compte lui-même de l'état d'esprit des populations.
18/07
Robertson et Lhoest réalisent la 1ère ascension en ballon à but exclusivement scientifique à Hambourg atteignant 7400m. Ils réalisent des mesures sur l'électricité et le magnétisme.
19/07
Le tsar Alexandre écrit à La Harpe : "II a préféré singer les Cours, tout en violant la constitution de son pays. Maintenant, c'est l'un des tyrans les plus fameux que l'histoire ait produits".
26/07
Le Surrey Iron Railway, premier chemin de fer public, tracté par des chevaux, construit en 1802, est inauguré au sud de Londres, entre Wandsworth et Croydon.
Août
01/08
Bonaparte arrive à Liège.
18/08
Le cardinal Caprara proteste auprès du Gouvernement français contre les Articles organiques du Concordat.
19/08
L'Angleterre affirme à nouveau qu'elle n'évacuera Malte en aucun cas.
20/08
Un brick anglais débarque aux falaises de Biville le chef Chouan Cadoudal, son domestique Picot, Quérelle, de Sol de Grisolles et Lahaie-St-Hilaire. Ils projettent de s'emparer de Bonaparte pour l'emmener en Angleterre.
27/08
Drouet est nommé Général de division.
31/08
Les séminaristes sont exemptés de la conscription.
Septembre
01/09
Le Premier Consul Bonaparte fonde par l'Arrêté Chaptal le Musée des beaux-arts de Bruxelles.
--   
Le Major Général Prince Dolgoruky arrive à Vienne, envoyé par le tsar Alexandre Ier, pour tenter d'entrainer l'Autriche contre la France, après le rejet de sa médiation par Bonaparte, dans le conflit franco-anglais.
05/09
L'amiral Truguet écrit à Bonaparte, le conjurant de renoncer à un débarquement en Angleterre dans l'état où est encore la marine française. Latouche-Tréville n'en est pas d'accord.
06/09
Brune est installé ambassadeur de France.
20/09
Le chef nationaliste irlandais Robert Emmet est exécuté par pendaison et décapitation à Dublin.
--   
Portalis remet un rapport au Premier Consul Bonaparte pour réfuter les objections de Rome contre les Articles organiques.
22/09
Portalis répond au cardinal Caprara en justifiant les Articles organiques.
23/09
Victoire d'Arthur Wellesley sur l'Empire marathe, à la bataille d'Assaye.
24/09
La Caisse d'escompte du commerce à Paris est absorbée par la Banque de France.
--   
Bonaparte, en uniforme de la garde nationale, assiste au concert pour la Fête de la fondation de la République. Il accorde une pension à Charlotte Robespierre.
27/09
Traité d’alliance franco-suisse.
--   
Un arrêté consulaire ordonne aux libraires de soumettre les ouvrages à une commission de révision avant de les mettre en vente.
Octobre
01/10
Bonaparte confirme l'érection place Vendôme d'une "colonne trajane" ornée de 108 figures des Départements montées en spirale et surmontée de la statue de Charlemagne.
02/10
Berthollet est nommé "Légionnaire".
--   
Bonaparte fait une scène violente à l'ambassadeur russe Markov. Markov sollicite son rappel que Bonaparte demande aussi.
03/10
Bonaparte trouve Mme de Staël trop influente auprès des opposants regroupés autour des Gaux Bernadotte et Moreau. Il écrit au Ministre de la justice Régnier : "Faites-lui connaître, par le moyen d'un de ses habitués et sans causer d'éclat, que si le [7 octobre] elle se trouve là, elle sera reconduite à la frontière [Suisse] par la gendarmerie.".
06/10
Bonaparte et Joséphine visitent les chantiers de constructions navales des Invalides, à Paris. Ils assistent à des man½uvres navales sur la Seine puis rentrent à St-Cloud à bord d'une chaloupe canonnière.
10/10
Mme de Staël, persuadée que Bonaparte ne cherchait qu'à lui faire peur, revient à Maffliers.
11/10
Bonaparte rédige lui-même une instruction pour les équipages des péniches de débarquement en Angleterre.
15/10
L'officier de gendarmerie Gaudriot, envoyé par le Général Moncey sur ordre de Bonaparte, vient chez Mme de Staël à Maffliers et lui donne 24h pour s'éloigner à 40 lieues de Paris. Elle obtient 3j à Paris pour se préparer.
16/10
Le Général Junot offre à Mme de de Staël d'aller demander sa grâce à Bonaparte. A ses supplications, Bonaparte répond "passato il pericolo, gabbato il santo".
Décembre
02/12
Bonaparte ordonne la formation de « l’armée d’Angleterre » au camp de Boulogne.
Janvier
01/01
Dessalines proclame l'indépendance de la colonie française de St-Domingue sous le nom d'Haïti, à Gonaïves.
Février
02/02
Début du premier soulèvement serbe contre le pouvoir ottoman.
21/02
Première circulation d'une locomotive à vapeur construite par Richard Trevithick.
Mars
09/03
Arrestation de Cadoudal.
21/03
Promulgation du Code Civil.
--   
Exécution du duc d'Enghien dans les fossés du château de Vincennes.
--   
Napoléon Bonaparte promulgue le Code napoléon.
Avril
14/04
Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume nomme Hardenberg ministre des Affaires Etrangères.
Mai
10/05
Pitt redevient Premier Ministre.
--   
Bonaparte reçoit le cardinal Caprara et lui exprime le désir d'être sacré empereur par le pape.
14/05
Départ de l'expédition Lewis et Clark à travers l'Ouest américain.
18/05
Proclamation de Napoléon Bonaparte empereur des Français.
19/05
Au lendemain d'un sénatus-consulte qui a établi l'Empire et promulgué la Constitution de l'An XII, Napoléon 1er, empereur d'un jour, porte à la nouvelle dignité de maréchal dix-huit de ses fidèles. Cette première promotion est donc composée de quatorze généraux : Berthier, Murat, Moncey, Jourdan, Masséna, Augereau, Bernadotte, Soult, Brune, Lannes, Mortier, Ney, Davout, Bessières. À ces généraux, s'ajoutent, en raison de leurs services rendus, quatre maréchaux honoraires dits « sénateurs ayant le titre de maréchaux del'Empire » : Kellermann, Lefebvre, Pérignon, Sérurier.
25/05
Le procès des 47 prévenus "conspirateurs" (dont Cadoudal et Moreau) ouvre..
28/05
La République italienne est transformée en royaume héréditaire au profit de Napoléon Ier et de ses descendants.
--   
Anquetil-Duperron refuse en tant que membre de l'Institut de prêter serment à l'Empereur.
30/05
L'amiral Ganteaume est nommé Commandant de la flotte de Brest.
--   
Napoléon Ier obtient de la Cour de Naples le renvoi du ministre favori Acton, mais la politique personnelle de la reine Marie-Caroline reste antifrançaise.
Juin
06/06
Le comte de Lille élève de Varsovie une protestation solennelle contre l'élévation à l'Empire de "l'Usurpateur".
07/06
Les tribunaux spéciaux (jugeant sans jury ni appel les coupables de rassemblements séditieux, rébellions, assassinats et brigandages) sont prorogés.
10/06
Dans le procès pour conspiration, Cadoudal, Armand de Polignac, Rivière, Lajolais et 16 complices sont condamnés à mort ; Moreau est condamné à 2 ans de prison. Bonaparte est furieux du verdict : Moreau est "condamné comme un voleur de mouchoirs" alors qu'une condamnation capitale lui aurait permis de le gracier Moreau.
12/06
Un arrêté institue le monopole des pompes funèbres au profit de l'Eglise.
21/06
Napoléon accorde des "lettres de grâce" à 7 complices de Cadoudal (dont Lajolais) et envoie Réal dire à Cadoudal que sa grâce lui serait accordé s'il la demandait mais Cadoudal refuse par fierté.
25/06
Exécution de Georges Cadoudal qui avait cherché à assassiner Bonaparte.
--   
Mgr Caprara émet une nouvelle note maintenant l'opposition du St-Siège aux Articles organiques du Concordat.
29/06
Le Premier Ministre Pitt propose au tsar Alexandre une alliance ayant pour but de reprendre la Belgique et la Rhénanie à la France.
30/06
Robertson réalise la 1ère ascension en ballon en Russie, à St-Petersbourg.
Juillet
02/07
Napoléon envoie la 1ère croix de la Légion d'honneur à Latouche-Tréville à Toulon avec le message : "Soyons maîtres du Détroit [de Gibraltar] 6 heures et nous sommes maîtres du monde".
03/07
Les Comédiens français sont autorisés à prendre le titre de Comédiens ordinaires de l'empereur.
10/07
Portalis est nommé ministre des Cultes.
--   
Fouché redevient ministre de la police.
11/07
Duel Hamilton-Burr.
15/07
L'empereur Napoléon préside à la première distribution de la Légion d'Honneur.
17/07
Napoléon indique au ministre du Trésor Barbé-Marbois : "Je désirerais que les diamants et perles qui se trouvent au trésor public fussent montés en différentes décorations pour l'Impératrice".
18/07
Napoléon Ier quitte Paris pour se rendre de nouveau à Boulogne.
Août
22/08
Napoléon demande à Fouché d'éloigner Lecourbe de Paris, car il a pris fait et cause pour Moreau durant son procès.
28/08
Oubril, chargé d'affaires de Russie, remet un message de son Gouvernement exigeant l'abandon des prétentions françaises en Orient et l'évacuation des ports napolitains occupés. Talleyrand la repousse.
Septembre
03/09
Napoléon reçoit à Aix-la-Chapelle le ministre des Affaires Etrangères autrichien Cobenzl : ils s'échangent la reconnaissance officielle des Empires français et autrichien.
07/09
Napoléon se recueille devant le tombeau de Charlemagne à la cathédrale d'Aix-la-Chapelle.
13/09
Napoléon arrive à Cologne : Il y mande près de lui le Hollandais Schimmelpenninck en charge de l'exécutif de la province de Hollande et lui fait des propositions pour une transformation de la constitution batave.
15/09
Napoléon invite le pape Pie VII à venir le sacrer à Paris. Il voudrait que ce soit pour l'anniversaire du Dix-Huit Brumaire.
16/09
Gay-Lussac effectue sa 2è ascension en ballon, seul, du jardin du Conservatoire des Arts et Métiers, à Paris.
20/09
Oubril, chargé d'affaires de Russie, quitte la France sur l'ordre d'Alexandre Ier.
21/09
Napoléon arrive à Mayence, accueilli avec enthousiasme.
23/09
Le tsar Alexandre Ier envoie Novossiltsov comme ambassadeur à Londres pour y négocier une alliance anglo-russe ayant pour but de faire "rentrer la France dans ses anciennes limites" et esquisser une fédération européenne.
--   
Le tsar Alexandre se rend à Pulawy chez le prince Czartoryski et lui laisse croire qu'il a l'intention de reconstituer la Pologne contre la Prusse, pour intimider le roi Frédéric-Guillaume et l'entrainer à intervenir aux côtés des Coalisés.
Octobre
05/10
La flotte anglaise fond, sans déclaration de guerre, sur une escadre espagnole (dont la "Mercedes") revenant du Nouveau-Monde à Cadix, au large de l'Algarve.
07/10
Le comte de Lille et le comte d'Artois son frère signent à Kalmar, au nom de tous les Bourbons, une déclaration contre Napoléon.
08/10
Dessalines se fait proclamer empereur à Port-au-Prince (Haïti) sous le nom de Jacques Ier.
12/10
Sur ordre de Napoléon, le préfet de police de Paris Louis Dubois prescrit l'organisation officielle de maisons closes, en France.
Décembre
02/12
Sacre de Napoléon Ier.
14/12
Guerre entre l'Espagne et le Royaume-Uni. Le ministre espagnol Godoy doit renouveler son alliance avec la France de Napoléon Ier. Cette alliance est fondée sur la crainte du gouvernement de ne pouvoir défendre ses colonies contre le Royaume-Uni et sur l’espoir du roi de se faire octroyer pour ses enfants les trônes italiens et pour lui le trône du Portugal.
 
Le sultan Selim III nomme Méhémet-Ali pacha d’Égypte. Celui-ci commence par briser la puissance des seigneurs féodaux locaux, les Mamelouks : ayant invité leurs chefs à un banquet dans la citadelle du Caire, il les fit tous massacrer: privées de leurs chefs, leurs troupes se soumirent facilement.
Janvier
01/01
Napoléon écrit à François II pour lui notifier son intention de faire Joseph Bonaparte roi d'Italie "avec clause de renonciation à la couronne de France".
02/01
Napoléon écrit à George III pour lui proposer la paix : "Je n'attache aucun déshonneur à faire le premier pas. J'ai, je pense, assez prouvé au monde que je ne redoute aucune des chances de la guerre. Le monde est assez grand pour que nos deux nations puissent y vivre.".
04/01
Convention navale entre la France et l'Espagne.
Février
04/02
Décret instituant la numérotation des maisons parisiennes.
Mars
07/03
Napoléon se proclame roi d'Italie. Eugène de Beauharnais, fils de Joséphine, est nommé vice-roi.
17/03
La République italienne est érigée en royaume d'Italie, dont Napoléon est le souverain. Royaume héréditaire, l'Italie restera toutefois indépendante.
Avril
11/04
Traité de Saint-Pétersbourg. Alliance entre la Russie et le Royaume-Uni dans le but de rétablir la France dans ses frontières de 1792. Formation d'une Troisième Coalition contre la France (Autriche, Royaume-Uni, Russie, Naples, Suède).
Mai
10/05
L'escadre de Nelson passe au large de Lagos.
--   
Napoléon apprend l'arrivée de l'escadre de Missiéssy de retour en France, contrairement à son plan. Il s'emporte et exige qu'elle reparte d'où elle vient : l'amiral demande à être relevé de son commandement et il est remplacé par le capitaine de vaisseau Allemand.
17/05
Méhémet Ali devient Wali d'Égypte.
26/05
Napoléon est sacré roi d'Italie dans la cathédrale de Milan par le cardinal Caprara.
31/05
Début de la bataille du rocher du Diamant.
Juin
06/06
Napoléon envoie ses instructions au ministre de la Marine Decrès, s'étant rendu compte qu'il avait calculé le temps trop juste, recalcule la "descente en Angleterre" en août.
07/06
Napoléon nomme Eugène de Beauharnais (son beau-fils) vice-roi d'Italie.
08/06
Un décret de Napoléon institue sur le statut et l'organisation financière du clergé italien.
09/06
Poursuivi par Nelson (11 vaisseaux), renonçant à joindre Missiessy, l'amiral Villeneuve (18 vaisseaux) amorce son mouvement de retour vers l'Europe.
10/06
Napoléon quitte Milan pour visiter Castiglione et les autres villes de son royaume.
11/06
Le sénat de Gênes ayant sollicité, pour cette république, sa réunion à l'Empire français, Champagny, délégué par Napoléon, préside à la cérémonie de cette adoption.
30/06
La Ligurie est annexée à la France et divisée en trois départements.
Juillet
06/07
Napoléon achève son séjour à Gênes et part à Turin.
09/07
Méhémet Ali est nommé gouverneur (Wali) de l'Egypte ottomane.
--   
Le tsar Alexandre remplace aux Affaires Etrangères Czartoryski par Budberg, plus favorable à la Prusse et à l'Angleterre.
11/07
Napoléon, de retour d'italie, arrive à Fontainebleau.
15/07
Le tsar Alexandre sollicite Frédéric-Guillaume de laisser passer les troupes russes à travers la Poméranie mais le prussien s'y refuse avec des protestations de sympathie.
16/07
Combat naval des îles Chausey.
--   
Le Général autrichien Mack établit avec le Général russe Winzingerode un plan austro-russe d'opérations contre la France.
17/07
Napoléon est de retour à St-Cloud.
18/07
L'escadre de Nelson rejoint l'escadre de Collingwood devant Cadix qui lui signale n'avoir pas vu la flotte française.
19/07
Napoléon déclare au Conseil d'Etat: "Je préfère voir les enfants d'un village entre les mains d'un moine, qui ne sait rien de son catéchisme et dont je connais les principes, que d'un demi-savant qui n'a point de base pour sa morale et point d'idée fixe... Un frère ignorantin suffit à l'homme du peuple".
22/07
Bataille du Cap Finisterre. Villeneuve se réfugie avec 31 vaisseaux au Ferrol, puis à Cadix, où il est bloqué par la flotte britannique.
30/07
Charles Cornwallis devient gouverneur général des Indes.
Août
13/08
L'Amiral Villeneuve opère sa jonction à La Corogne avec l'escadre espagnole de la Base Navale de Ferrol.
--   
Napoléon écrit à Talleyrand d'exiger le retrait des troupes autrichiennes en Hongrie et en Bohême : "Je veux qu'on me laisse faire tranquillement la guerre avec l'Angleterre".
--   
Les Anglais bombardent Flessingue.
18/08
L'amiral Villeneuve, fuyant la flotte anglaise, se réfugie avec son escadre à Cadix.
20/08
L'amiral Collingwood bloque l'escadre de l'amiral Villeneuve à Cadix.
21/08
En présence de Napoléon, l'armée exécute des man½uvres et embarque sur la flottille basée à Boulogne.
22/08
Napoléon envoie le maréchal Duroc à Berlin avec mission d'obtenir une alliance de la Prusse ou de veiller du moins à sa neutralité.
--   
L'amiral Ganteaume rentre à Brest après une escarmouche avec l'escadre de Cornwallis.
24/08
Napoléon abandonne l’idée d’envahir le Royaume-Uni et se tourne vers les forces austro-russes.
25/08
Napoléon apprend à Boulogne que Villeneuve a fui vers Cadix. En colère, il comprend que son plan d'invasion de l'Angleterre devient irréalisable : il décide de marcher contre l'Autriche et en informe Talleyrand : "je change mes batteries... Ils ne s'attendent pas avec quelle rapidité je ferai pirouetter mes 200.000 hommes".
--   
Napoléon envoie le Général Murat en Allemagne avec mission secrète de reconnaitre le terrain.
27/08
La Grande Armée quitte le camp de Boulogne pour gagner l’Europe centrale. Début de la campagne d’Allemagne.
--   
Napoléon lance ses ordres de marche à ses "7 torrents" selon son plan : Bernadotte se portera de Hanovre sur le Wurzbourg ; Marmont, d'Utrecht sur Francfort ; Davout, de Bruges sur Mannheim ; Soult, de St-Omer sur Spire ; Lannes, d'Arras sur Karlsruhe ; Ney, de Montreuil sur Karlsruhe ; Augereau, de Brest sur Strasbourg.
Septembre
03/09
L'empereur François II publie un manifeste contre la France.
10/09
Le roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles ratifie un traité de neutralité avec la France.
--   
Les 7 corps d'armées (Daru, Marmont, Davout, Soult, Lannes, Ney, Augereau) avancent vers leurs destinations en Allemagne.
--   
L'armée autrichienne (Général Mack) entre en Bavière pour se diriger vers la Forêt Noire.
11/09
Le roi Ferdinand Ier des Deux-Siciles signe un traité d'alliance secrète avec la Russie et l'Angleterre.
--   
Etienne Pierre Sylvestre Ricard est affecté comme aide de camp du Général Soult au 4e corps de l'Armée d'Allemagne.
16/09
L'ambassadeur d'Autriche notifie à Talleyrand que les troupes autrichiennes se maintiendront en Bavière.
17/09
Napoléon donne ordre à l'amiral Villeneuve de quitter Cadix pour rentrer en Méditerranée et appuyer les mouvements terrestres du Général Gouvion-St-Cyr contre Naples.
20/09
A la suite des combines du financier Ouvrard et des complaisances du ministre Barbé-Marbois qui lui a livré les fonds publics, le Trésor est vidé et le crédit de la Banque de France gravement atteint..
23/09
Napoléon annonce au Sénat la rupture avec l'Autriche et fait appeler par anticipation 60000 hommes de la classe 1806.
24/09
Napoléon part se mettre à la tête de l'armée.
25/09
Les corps d'armée de Davout, Soult, Lannes et Ney franchissent le Rhin entre Mannheim et Kehl.
27/09
Napoléon, pour fixer l'attention du Général Mack face à l'Alsace, ordonne à la cavalerie de feintes attaques frontales pendant que les corps français pivotent.
28/09
L'amiral Villeneuve reçoit l'ordre de Napoléon de prendre la tête de la flotte franco-espagnole afin de rejoindre Naples.
--   
L'amiral Nelson prend le commandement de la flotte anglaise faisant le blocus devant Cadix.
Octobre
02/10
Napoléon arrive à Ludwigsburg où il se concerte avec l'Electeur Frédéric de Wurtemberg.
04/10
La classe des conscrits de l'an IX ayant été convoquée une seconde fois pour fournir un homme manquant à la réserve, Charles Nodier, absent, est à nouveau désigné par le sort, pour et au nom de son remplaçant.
--   
A Paris, la police note l'augmentation inquétante des queues devant la Banque de France et les propos qui s'y échangent.
05/10
Napoléon signe avec l'électeur Frédéric de Wurtenberg un traité d'alliance militaire : Frédéric fournit un contingent, Napoléon lui conférera le titre de roi.
06/10
L'armée française opérant en Allemagne prend le nom de "Grande Armée". Le Général Murat commence le passage du Danube à Donauwoerth.
07/10
Faraday dispose du sous sol de la librairie au 2 Blandford Street, à Londres comme laboratoire pour réaliser ses premières expériences scientifiques.
--   
Napoléon dirige en personne la fin du passage du Danube à Donauwoerth, par la Grande armée.
08/10
Les Généraux Murat et Lannes remportent une victoire sur les Autrichiens à Wertingen et font 2000 prisonniers (dont le Commandant Auffenberg).
09/10
Les Généraux Davout et Soult entrent à Augsbourg.
--   
Le Général Ney remporte une victoire à Günzburg contre les Autrichiens.
11/10
Les Français, commandés par Pierre Dupont de l'Étang, battent les Autrichiens, commandés par Karl Mack, à la bataille de Haslach-Jungingen.
--   
Les Généraux Bernadotte et Marmont entrent à Munich.
13/10
Le Maréchal Soult s'empare de Memmingen : le Général Mack est presque encerclé.
14/10
Bataille d'Elchingen. Les troupes françaises du maréchal Ney triomphent, sur les forces autrichiennes du maréchal von Riesch.
--   
Combat de Memmingen. Victoire française menée par Nicolas Soult.
--   
La Banque de France ne peut plus payer que 200 millions de Francs-or en numéraire et doit fermer ses caisses.
15/10
Début de la bataille d'Ulm (20/10).
16/10
Le Général Murat, lancé à la poursuite de l'archiduc Ferdinand, bat le détachement du Général Werneeck à Langenau.
17/10
Victoire des Français commandés par Joachim Murat sur les Autrichiens, au combat de Neresheim.
--   
Talleyrand adresse à Napoléon un important mémoire où il préconise une paix blanche avec l'Autriche et une alliance avec celle-ci contre la Prusse et la Russie.
18/10
Victoire française sur l’Autriche de Masséna à la bataille de Vérone.
21/10
Bataille de Trafalgar.
30/10
Victoire françaises sur l’Autriche à la bataille de Caldiero.
Novembre
03/11
Victoire navale britannique sur la France bataille du cap Ortegal.
07/11
Lewis et Clark atteignent le Pacifique.
13/11
Napoléon Ier occupe Vienne.
16/11
Succès stratégique russe à la bataille d'Hollabrunn ; Koutouzov parvient à se retirer en sacrifiant son arrière-garde commandée par Bagration.
Décembre
02/12
Bataille d'Austerlitz.
26/12
Traité de Presbourg, fin de la Troisième Coalition. L’Autriche perd la Vénétie, l’Istrie et la Dalmatie qui sont incorporées au Royaume d'Italie. Elle cède le Tyrol et le Vorarlberg à la Bavière et quelques territoires au royaume de Wurtemberg et au grand-duché de Bade. Liquidation du Saint-Empire et la naissance de l’empire d’Autriche.
--   
L'Autriche signe la paix de Presbourg avec la France : elle cède la Vénétie, l'Istrie (sauf Trieste) et la Dalmatie au Royaume d'Italie ; le Vorarlberg, le Tyrol, Brixen, Trente, Passau, Augsbourg à la Bavière ; la Souabe autrichienne et Constance au Wurtenberg, le Brisgau et l'Ortenau à Bade ; mais annexe Salzbourg.
27/12
Napoléon Ier détrône les Bourbons de Naples.
31/12
Dernier jour du calendrier républicain.
Janvier
01/01
Le Code civil entre en vigueur pour le royaume d'Italie.
02/01
Portalis prononce un discours sous la coupole, pour la séance publique de l'Académie française sur l'éloge de l'Avocat général Séguier (lu par le marquis de Fontanes).
08/01
Colonie du Cap : défaite hollandaise à la bataille de Blaauwberg, près du Cap, en Afrique du Sud.
Février
06/02
Victoire navale anglaise sur la France à la bataille de San Domingo.
Mars
13/03
Victoire navale anglaise sur la France à la bataille du Cap-Vert.
18/03
Napoléon Bonaparte promulgue la loi établissant un conseil de prud'hommes à Lyon, le premier depuis la Révolution française.
--   
En Aranjuez, des hommes de main venus de Madrid se sont assurés du soutien de l'armée. Le soulèvement débute dans la nuit du 17 au 18 mars. Les conjurés, favorables au prince Ferdinand soutenu par Napoléon, mettent à sac le palais de Godoy.
30/03
Napoléon Ier nomme son frère Joseph roi de Naples.
Avril
04/04
Le "Catéchisme impérial", rédigé par le prêtre Bernier et l'abbé d'Astros est publié. Validé par Napoléon, il est le seul autorisé dans les églises catholiques de l'Empire : toutes désobéissance à l'empereur est qualifiée de péché mortel.
10/04
La couronne d'épines reçue par Louis XI est placée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris lors d'une grande cérémonie.
Mai
10/05
L'Université de France est fondée.
24/05
Traité de Paris créant le royaume de Hollande.
30/05
Un décret met un moratoire sur les créances des Juifs.
--   
Bonaparte prescrit la réunion à Paris d'une assemblée composée de 111 notables et rabbins de la "nation juive" de l'empire, en vue d'étudier et d'établir les formes propres à en faire des citoyens à part entière.
Juin
06/06
Napoléon reçoit le nouvel ambassadeur turc Effendi. Il compte sur l'Empire ottoman pour contrer la Russie.
11/06
L'importation des marchandises anglaises dans le royaume d'Italie est prohibée.
13/06
Lord Seymour arrive à Londres pour rendre compte des entretiens qu'il a eu avec Talleyrand qui propose de traiter sur la base de "l'uti possidetis" : la France et l'Angleterre gardent ce qu'elles tiennent.
21/06
Napoléon fait occuper le port de Civita-Vecchia par des troupes françaises, parce que le pape Pie VII refuse d'expulser les Anglais de Rome et pour y fermer à l'Angleterre une entrée de contrebande.
25/06
Débarquement britannique, tentative de l'invasion du Rio de la Plata.
27/06
Première invasion britannique au Río de la Plata. Un corps expéditionnaire débarqué le 25 juin prend Buenos Aires.
28/06
Le Général anglais Beresford s'empare de Buenos Ayres.
Juillet
01/07
La Suède propose d'accueillir les chevaliers de l'ordre de Malte sur l'île de Gotland.
02/07
Fesch écrit à Courbon : "Tant que le pape ne consentira pas à éloigner de ses Etats les Anglais [...] l'empereur n'abandonnera pas les ports".
04/07
Victoire britannique sur la France à la bataille de Maida. la Calabre se soulève contre l’occupation française.
06/07
Le chargé d'affaires russe Oubril arrive à Paris pour ouvrir les négociations franco-russes.
12/07
Création de la Confédération du Rhin, destinée à remplacer le Saint-Empire, à l'initiative de Napoléon Ier.
18/07
Le ministre de la police Fouché présente à Napoléon, comme mesure de sûreté, un projet de décret pour le dépôt des passe-ports des étrangers arrivant aux frontières.
19/07
Le maréchal Masséna fait capituler Gaète.
--   
Le traité de la Confédération du Rhin est ratifié par Napoléon et les membres contractants.
20/07
Traité de paix franco-russe, négocié par Talleyrand et l’ambassadeur Oubril.
--   
Le chargé d'affaires de Russie Oubril signe un projet d'accord franco-russe : la France s'engagerait à retirer ses armées d'Allemagne dans les 3 mois ; la Russie évacuerait Cattaro et serait créée à Corfou une "République des Sept-Iles".
26/07
111 représentants des communautés juives de France et de l'Italie du Nord se réunissent à la chapelle St-Jean (dépendance de l'Hôtel de ville de Paris) missionnée par Napoléon ("Je veux que tous les hommes qui vivent en France soient égaux et bénéficient de l'ensemble de nos lois"). Le banquier bordelais Furtado est élu Président.
Août
 
Une escadre anglaise arrive à Lisbonne, amicalement accueillie en violation du traité franco-portugais.
06/08
La première pierre de l'Arc de Triomphe (→ 29/07/1836).
--   
François II abdique et dissout le Saint-Empire romain germanique.
12/08
Capitulation des Britanniques à Buenos Aires à la suite de l’intervention des milices populaires.
14/08
Un Sénatus-consulte autorise Napoléon à étendre à tout l'Empire la constitution de grands fiefs héréditaires.
15/08
Pose de la première pierre de l’arc de triomphe de l’Étoile.
22/08
Napoléon se refuse à croire la dépêche de l'ambassadeur Laforest signalant la mobilisation prussienne et écrit à Talleyrand que Laforest est fou.
23/08
Le Comte chouan La Haye-Saint-Hilaire enlève l'évêque concordataire Pancemont dans la lande de Parc-carré (près de Monterblanc) pour obtenir la liberté de 2 de ses hommes détenus à Vannes. Fouché profite de l'incident et se fait conférer par Napoléon des pouvoirs discrétionnaires afin d'en finir avec l'"arrière-Chouannerie".
25/08
L'armée prussienne commence à faire mouvement en direction de Magdebourg et de Goettingen.
26/08
Napoléon écrit au Général Berthier qu'il ne faut donner aucune attention à la "peur panique" dont Berlin fait preuve.
--   
Les Anglais renoncent au siège d'Anvers.
31/08
Pie VII écrit au Cardinal Caprara, se refusant "irrevocablement" aux concessions territoriales que Caprara préconise sur le plan temporel, redoutant l'imposition du Code civil à toute l'Italie.
Septembre
03/09
Oubril, chargé d'affaires de Russie, informe le Gouvernement qu'Alexandre Ier refuse de ratifier le projet de paix.
05/09
Napoléon, obligé d'admettre les intentions belliqueuses de la Prusse, écrit au Général Berthier de préparer une concentration générale de la Grande Armée sur Bamberg.
06/09
Frédéric-Guillaume écrit au tsar Alexandre qu'il attaquera "le perturbateur du repos de l'univers" (Napoléon) dès qu'il aura reçu les subsides anglais et que les armées russes se seront mises en marches.
11/09
Napoléon fait partir ses chevaux et ses équipages de guerre pour Strasbourg.
12/09
Les Prussiens entrent en Saxe.
--   
Napoléon écrit à Frédéric-Guillaume de Prusse : "Si je suis contraint à prendre les armes pour me défendre, ce sera avec le plus grand regret [...] je considère cette guerre comme une guerre civile".
18/09
Napoléon apprend l'entrée des Prussiens à Dresde et ordonne le départ de la Garde pour Worms et Bingen.
19/09
Le ministre Fouché organise un camp volant à Pontivy. Les colonnes du Général Boyer attrapent les derniers Chouans et contraignent à la fuite leur chef Lahaie-St-Hilaire.
20/09
Napoléon autorise le Général Zajonczek à former une légion avec les Polonais qui déserteront de l'armée prussienne.
--   
Napoléon, protecteur de la Confédération du Rhin, adresse un appel à ses alliés allemands.
21/09
Napoléon signifie à Champagny qu'il a décidé de former des "gardes d'honneur" avec des ci-devant nobles pour faire entrer dans la carrière des armes les émigrés.
--   
Un Sénatus-consulte fait entrer Jérôme Bonaparte dans l'hérédité impériale et lui donne rang de prince français.
25/09
Napoléon quitte Paris pour rejoindre la Grande Armée.
26/09
Ultimatum prussien à Napoléon Haugwitz exige l’évacuation immédiate de l’Allemagne. Début de la Quatrième Coalition : Royaume-Uni, Prusse, Russie, Suède..
29/09
Napoléon reçoit à Mayence des informations détaillées sur les mouvements des troupes prussiennes et fixe son plan d'opération définitif.
30/09
Victoire française sur les Russes à la bataille de Castel-Nuovo.
Octobre
02/10
Napoléon arrive à Wurzbourg et achève d'y organiser sa ligne de communication entre Mayence et Bamberg.
03/10
Napoléon charge La Rochefoucauld, son ambassadeur à Vienne, de proposer la Silésie à l'Autriche pour prix de son alliance.
05/10
Le chancelier Godoy publie un manifeste demandant aux Espagnols d'accroître leurs forces militaires, sans y nommer d'ennemis mais dirigé de manière ambiguë contre Napoléon.
07/10
Napoléon reçoit à Bamberg l'ultimatum prussien et écrit au Maréchal Berthier : "On nous donne un [RdV] d'honneur pour le 8. Jamais un Français n'y a manqué. Mais comme on nous dit qu'il y a une belle reine qui veut être témoin du combat, soyons courtois et marchons, sans nous coucher, sur la Saxe".
08/10
La Grande Armée franchit le Frankenwald : à gauche, Lannes et Augereau sur Saalfeld; au centre Murat, Davout, Bernadotte et la Garde sur Schleiz, à droite Ney et Soult sur Hof.
09/10
Batailles de Saalbourg et de Schleiz, les forces françaises de Bernadotte battent les coalisés prusso-saxons.
10/10
Bataille de Saalfeld, victoire des Français sur la coalition prusso-saxonne commandée par le prince Louis-Ferdinand de Prusse, lequel meurt au cours de l"#8217;affrontement.
11/10
Par réaction contre les violations du concordat, Pie VII refuse d'instituer les évêques d'Italie désignés par le ministre des Cultes.
--   
Napoléon commence à faire pivoter ses corps autour de sa gauche ; la cavalerie de Murat explore les abords de Leipzig. Le duc de Brunswick, déconcerté par ce mouvement tournant, se concentre autour de Weimar.
12/10
Napoléon écrit une dernière fois à Frédéric Guillaume pour l'adjurer d'épargner à la Prusse les malheurs de la guerre : "Pourquoi répandre tant de sang ?".
--   
Le maréchal Davout s'empare de Naumbourg, coupant ainsi la route de Berlin à l'armée prussienne.
13/10
Le 5è Corps du Maréchal Lannes escalade les pentes du Landgrafenberg, réputées infranchissable par les Prussiens, et y fait hisser l'artillerie.
--   
Le duc de Brunswick et Frédéric-Guillaume III font retraite sur Leipzig avec le gros de leurs forces pour tenter d'éviter l'enveloppement, en laissant le corps de Hohenlohe à Weimar. Napoléon, qui vient d'entrer à Iéna, devine leur mouvement en le minimisant : il fait se rabattre Davout de Naumburg vers Sulza, fixe Bernadotte en observation au nord de Dornburg, et s'apprête avec le gros de l'armée à livrer bataille.
14/10
Bataille d'Iéna .
--   
Bataille d'Auerstaedt.
16/10
Le Général Murat fait capituler l'Armée prussienne à Erfurt.
17/10
Combat de Halle, les Français de Bernadotte l'emportent sur les Prussiens.
--   
L'empereur Jean-Jacques Ier (Dessalines) est assassiné dans une embuscade à Pont-Rouge, par ses collaborateurs (dont Christophe et Pétion).
27/10
Napoléon entre dans Berlin.
Novembre
04/11
Les troupes françaises entrent à Poznań où elles reçoivent un accueil chaleureux.
07/11
Victoire française sur la Prusse à la bataille de Lübeck.
08/11
Prise de Magdebourg par les Français.
21/11
Décret de Berlin codifiant le Blocus continental et fermant tous les ports européens aux vaisseaux britanniques. Toute entrée de marchandises provenant du Royaume-Uni ou de ses colonies est interdite ; tout navire, de quelque pavillon qu'il soit, qui a relâché au Royaume-Uni est déclaré de bonne prise. Le décret s'applique à la France et à ses alliés..
28/11
Les troupes de Murat entrent à Varsovie.
Décembre
11/12
Napoléon accepte la reddition de l'électeur de Saxe, qui fait la paix, entre dans la Confédération du Rhin et reçoit le titre de roi.
18/12
Napoléon arrive à Varsovie où il reçoit un accueil empressé des aristocrates. Parmi eux se trouve la comtesse Marie Walewska (1789-1817), qui devient sa maîtresse et dont il aura un fils, futur ministre des Affaires étrangères de Napoléon III.
22/12
La Grande Armée traverse la Vistule.
26/12
Résistance des troupes russes aux combats de Golymin et de Pułtusk, en Pologne. Napoléon renonce à poursuivre les Russes et place ses troupes en quartiers d’hiver sur la Vistule.
30/12
Début de la guerre russo-ottomane (→ 1812). Le voïévode de Valachie Constantin Ipsilanti, rêvant de reconstituer un royaume de Dacie avec l’appui du tsar, est destitué par le Sultan en août. Les Russes occupent les provinces danubiennes. En réplique, la Turquie déclare la guerre à la Russie.
Janvier
01/01
Napoléon rencontre Marie Walewska au relais de Bronie, sur la route de son retour à Varsovie.
--   
Le Code de procédure civile entre en vigueur.
02/01
Napoléon se moque de Louis Bonaparte qui vient de nommer de nombreux maréchaux en Hollande : "Vous avez crée des maréchaux qui n'ont même pas fait ce qu'on fait mes généraux de brigade".
06/01
Prise de Bucarest par les troupes Russes.
--   
Blocus des ports français et des colonies par la marine britannique.
Février
08/02
Bataille d'Eylau.
16/02
Bataille d'Ostrolenka.
Mars
02/03
Les Britanniques interdisent le commerce d'esclaves entre l'Afrique et l'Amérique.
19/03
Siège de Dantzig.
25/03
Acte de Plymouth. Le Parlement britannique déclare illégal le trafic des esclaves.
--   
La loi portant sur l'abolition de la traite atlantique est agréée par le roi George III et prend force de loi dans tout l'Empire britannique.
26/03
Création par l'empereur Napoléon Ier de l'Armée du Train.
Mai
04/05
Traité d’alliance franco-perse de Finckenstein. Le chah envoie un représentant à Tilsit. Cette alliance, dirigée contre les Russes garantit au chah le soutien de Napoléon Ier dans son projet d’invasion du Khorasan, province indienne sous contrôle britannique.
--   
Traité de Finkenstein, conclu entre la Perse et la France au château de Finckenstein.
24/05
La Grande Armée prend Danzig.
25/05
Ses janissaires étant hostiles à la politique de réforme anti-islamiques du sultan Selim III, une insurrection éclate dans l'armée.
27/05
A Constantinople, le sultan Selim III est détrôné, emprisonné et remplacé par son cousin Mustafa IV.
29/05
Le sultan ottoman Sélim III est déposé par son cousin Mustafa IV, qui profite de la révolte des Janissaires, mécontents de la poursuite de la réforme de l’armée dans l'Empire ottoman, et voulant sauvegarder leurs privilèges. Sélim III est emprisonné et Mustafa IV abandonne le programme de réformes.
31/05
Pour récompenser Lefebvre de la prise de Dantzig, Napoléon lui accorde le titre de Duc de Dantzig dans une lettre au Sénat.
Juin
02/06
Les Turcs reprennent Bucarest.
06/06
Napoléon quitte Finckenstein pour accompagner la Grande Armée en route pour menacer le flanc du Général Bennigsen.
09/06
Napoléon envoie le Maréchal Murrat et le Maréchal Soult sur Heilsberg avec mission de fixer les Russes.
10/06
La bataille d'Heilsberg voit la victoire de Napoléon Ier, sur l'armée russe commandée par Levin August von Bennigsen.
--   
Les maréchaux Murat et Soult attaquent les Russes de Bennigsen à Heilsberg. La charge de la cavalerie de Murat, téméraire, occasionne d'importantes pertes sans réel résultat.
11/06
Napoléon marche sur Eylau ; il lance à sa gauche Murat et Soult sur Koenigsberg, garde Davout au centre et dirige le Lannes à sa droite sur Friedland.
12/06
Le Maréchal russe Bennigsen apprend que le Maréchal Lannes marche sur Friedland, le croit isolé et repasse sur la rive gauche de l'Alle, pensant l'écraser facilement.
--   
Les Français entrent dans Heilsberg désertée par les Russes et les Prussiens.
--   
Une armée russe pénètre en Généralicie, mais elle a soin d'éviter tout engagement contre les forces autrichiennes.
13/06
Napoléon regroupe ses troupes autour de Lannes, Mortier, Ney, Victor et La Garde. Le Maréchal Bennigsen, croyant le gros des Français en marche sur Koenigsberg, masse ses forces à Friedland dans une boucle de la rivière Alle.
14/06
Victoire de Napoléon à la bataille de Friedland.
19/06
Napoléon reçoit le prince Lobanov-Rostovsky, envoyé par le Maréchal Bennigsen pour demander l'armistice.
20/06
Napoléon écrit à Talleyrand : "Je crois que je ferai ce soir un armistice qui aura pour limites le thalweg du Niémen et pour condition la reddition des places de Graudenz, Kolberg et Pillau.".
21/06
Un armistice franco-russe d'un mois est signé à Tilsitt.
--   
Napoléon, à Vilkavi¨kis, proclame à son armée la "seconde guerre de Pologne".
22/06
Affaire Chesapeake-Leopard.
--   
Le ministre de l'Intérieur Fouché dénonce à Napoléon l'abbé Frayssinous, comme ayant flétri la Révolution dans la chaire de St-Sulpice.
25/06
Entrevue de Tilsit, sur le Niémen, entre le tsar Alexandre Ier de Russie et Napoléon Ier. Par cet accord secret, Napoléon laisse au tsar les mains libres en Suède. En échange de quoi, la Russie accepte d’adhérer au blocus continental contre le Royaume-Uni. Une clause prévoit également le démembrement des possessions européennes de la Turquie et leur partage entre la Russie et la France. La Russie reconnaît la création du grand-duché de Varsovie au détriment de la Prusse, que l’on confie au roi de Saxe.
--   
Napoléon et le tsar Alexandre ont une entrevue sur un pavillon flottant au milieu du Niémen, à Tilsit.
Juillet
03/07
Napoléon écrit à Cambacérès : "La meilleure harmonie continue à régner entre l'empereur de Russie, le roi de Prusse et moi.".
04/07
Naissance de Giuseppe Garibaldi.
06/07
La reine Louise de Prusse implore la clémence de Napoléon, à Tilsit.
07/07
Traité de Tilsit. Fin de la Quatrième Coalition.
--   
Traité de Tilsit.
--   
Liniers, comte de Buenos Aires, bat de nouveau les Anglais de Whitelocke. Il les chasse de Buenos Aires et les force à signer une convention de rembarquement.
08/07
Le roi Gustave Adolf IV dénonce l'armistice franco-suédois du 18 avril, à Stockholm.
09/07
Second traité de Tilsit, entre la France napoléonienne et le royaume de Prusse.
--   
Napoléon et le tsar Alexandre ont une dernière entrevue seul à seul à Tilsitt.
13/07
Reprise des hostilités entre la France et la Suède.
--   
Napoléon nomme le Maréchal Victor, Maréchal d'Empire, et le Général Savary, ambassadeur à St-Pétersbourg.
15/07
Le Maréchal Brune s'empare de Stralsund (principale forteresse de la Poméranie suédoise).
18/07
Le Ministère des AE Canning fait donner ordre à l'escadre de l'amiral Gambier de se porter sur Copenhague pour s'assurer des portes de la Baltique contre tout revirement de la Russie.
19/07
Napoléon écrit au ministre des Affaires Etrangères Talleyrand d'enjoindre au Portugal de fermer ses ports aux Anglais avant le 1er septembre.
20/07
Le ministre de l'Intérieur Fouché s'empare de Le Chavalier, agent royaliste actif en Normandie.
Août
16/08
Pour la première fois dans les rues de Londres, le gaz d'éclairage, obtenu par la distillation du bois, est utilisé.
--   
Napoléon nomme son frère Jérôme Bonaparte roi de Westphalie.
--   
Le Danemark refusant de se plier aux ordres de l'Angleterre, l'escadre britannique débarque des troupes commandées par Arthur Wellesley.
17/08
Le bateau à vapeur perfectionné de Fulton commence une navigation commerciale sur l'Hudson, de New York à Albany.
19/08
Le Tribunat est supprimé par sénatus-consulte. Ses attributions sont transférées au Corps législatif.
20/08
Capitulation de Stralsund.
24/08
Armistice russo-turc signé à Slobozia.
--   
Le ministre russe Alopeus transmet à Londres une offre de médiation dans le Conflit franco-anglais.
--   
Un armistice russo-turc est conclu à Slobodzié, avec une médiation française : il laisse les principautés roumaines aux Russes.
28/08
Napoléon ordonne au Général Lamarois de prendre possession des provinces pontificales d'Ancône, Macerata, Fermo et Urbino.
Septembre
01/09
Champollion fait la communication "Essai de Description géographique de l'Égypte avant la conquête de Cambyse" à l'Académie des sciences et des arts de Grenoble.
02/09
Bataille des Bauches.
03/09
La Loi limite le taux de l'intérêt de l'argent à 5% en matière civile et à 6% en matière commerciale.
--   
Le Code civil paraît dans une nouvelle édition sous le nom de Code Napoléon.
04/09
Le roi Louis Bonaparte se résigne à fermer les ports hollandais au commerce anglais, sur les objurgations de Napoléon.
--   
Un service funèbre est célébré pour Portalis, ministre des Cultes, à Notre-Dame de Paris.
06/09
Napoléon Ier reçoit au château de Saint-Cloud une ambassade du sultan du Maroc Mulay Slimane. Le sultan libère les prisonniers chrétiens détenus au Maroc et supprime la course et la traite des esclaves.
07/09
Arrivée à Canton de Robert Morrison, premier missionnaire protestant en Chine.
--   
La flotte britannique, sous les ordres du général Fraser occupe Alexandrie pour aider les Mamelouks opposés à Méhémet Ali et empêcher un rapprochement franco-égyptien.
--   
Brune, gouverneur français des villes hanséatiques, impose aux Suédois un armistice et s'empare de Rügen.
--   
Copenhague capitule, la flotte danoise du Général Peymann est livrée aux Anglais.
08/09
Napoléon écrit au régent du Portugal pour l'engager à revenir à l'alliance française.
11/09
Une loi permet au Gouvernement d'accorder aux "grands fonctionnaires", à leurs veuves et à leurs enfants, une pension annuelle (jusqu'à 20000 Fr), si le récipiendaire s'est distingué par les services qu'il a rendus mais aussi par son réel besoin d'argent.
--   
Le Code de Commerce est promulgué.
14/09
Le vice-roi Méhémet-Ali oblige le Général anglais Fraser à capituler dans Alexandrie.
16/09
Napoléon 1er crée la Cour des Comptes.
20/09
Alors que Napoléon assiste à une représentation à l'Opéra comique, à Paris, l'orchestre se met à jouer l'air "Où peut-on être mieux qu'au sein de sa famille ?" de Grétry, au milieu des applaudissements.
21/09
Napoléon vient résider au château de Fontainebleau.
24/09
Les travaux de maçonnerie de la colonne Vendôme, à Paris, sont achevés.
27/09
Le tsar Alexandre envoie le comte Tolstoï comme ambassadeur à Paris, pour surveiller l'application du traité de Tilsitt.
30/09
La Loi met à la charge de l'Etat (au lieu des communes) les 30000 desservants du culte catholique dans l'Empire.
Octobre
01/10
Les ambassadeurs d'Espagne et de France quittent le Portugal.
07/10
Le Comte de La Haye-Saint-Hilaire, capturé et blessé près d'Elven par les soins du ministre de l'intérieur Fouché, est fusillé dans un fauteuil dans la Garenne de Vannes.
09/10
Le ministre des Affaires Etrangères de Prusse Stein publie un 1er édit : suppression de la sujétion héréditaire et libre transmission de la propriété foncière, abolissant le servage héréditaire.
12/10
Ferdinand écrit à Napoléon, par l'intermédiaire de l'ambassadeur français Beauharnais, pour lui dénoncer le Gouvernement de son père Charles IV, du Premier Ministre Godoy, solliciter de lui la main d'une princesse impériale et le prier d'intervenir dans les affaires intérieures espagnoles.
--   
Napoléon ordonne la formation d'un 2e corps sous les ordres du Général Dupont pour soutenir éventuellement le Général Junot au Portugal.
--   
Napoléon ordonne au Général Junot de traverser l'Espagne pour envahir le Portugal.
13/10
Napoléon prend un Décret à Fontainebleau, renforçant le Blocus continental contre le Royaume-Uni.
15/10
Napoléon déclare à l'ambassadeur du Portugal : "si le Portugal ne fait pas ce que je veux, la Maison de Bragance ne régnera plus en Europe dans 2 mois".
16/10
Napoléon charge l'ambassadeur d'Autriche, Metternich, de transmettre à Vienne une mise en demeure d'avoir à se déclarer contre l'Angleterre.
17/10
L'armée française (Général Junot) franchit les Pyrénées et entre en Espagne.
22/10
Le régent Jean VI du Portugal signe une convention secrète avec les Anglais, qui acceptent de le transporter au Brésil sur leurs vaisseaux en cas d'invasion française et occuperont Madère en retour.
27/10
Traité de Fontainebleau. Projet de partage du Portugal entre la France et l’Espagne.
28/10
Arrestation du prince héritier Ferdinand. À la cour d'Espagne, des intrigues dirigées par le prince héritier Ferdinand se nouent contre Godoy, accusé d’avoir livré le pays. Ferdinand est arrêté pour rébellion sur ordre du roi. Napoléon intervient pour que le roi pardonne à son fils, mais l’impopularité de Godoy grandit.
Novembre
01/11
La Russie déclare la guerre au Royaume-Uni.
13/11
Entrée des troupes françaises en Espagne.
23/11
Entrée des troupes françaises au Portugal.
26/11
Le conseil d’État du Portugal annonce le transfert de la famille royale et de la cour au Brésil. Un Conseil de régence est désigné.
28/11
Les Français occupent Livourne, soupçonnée de se livrer à la contrebande avec le Royaume-Uni.
30/11
Le Général français Junot et ses troupes entrent à Lisbonne.
Décembre
18/12
L'armée espagnole qui a accompagnée l'armée française rentre à Porto.
Janvier
01/01
La Sierra Leone devient la première colonie de la couronne britannique en Afrique noire.
--   
L'importation d'esclaves aux Etats-Unis est interdite.
--   
Napoléon, de retour aux Tuileries, s'entretient avec Talleyrand. Il fait écrire par Champagny à Caulaincourt de proposer au tsar Alexandre de conserver les principautés danubiennes qu'il occupe, à condition que la Russie laisse Napoléon reprendre la Silésie à la Prusse.
--   
Le Code de Commerce entre en application.
28/01
Décret d'ouverture des ports brésiliens aux nations amies. À Bahia, sur le conseil de l’économiste José da Silva Lisboa, futur vicomte de Cairu, le roi ouvre le Brésil au commerce extérieur.
Février
02/02
L’armée française envahit les États pontificaux, Pie VII ayant refusé d’appliquer le Blocus continental.
21/02
Début de la guerre russo-suédoise. Le tsar envahit la Finlande.
Mars
01/03
Napoléon Ier crée la noblesse d'Empire et y associe quelques familles de l'Ancien Régime.
08/03
Le roi Jean VI de Portugal arrive à Rio de Janeir. Son arrivée déchaîne l’enthousiasme. Le roi abolit le régime du monopole et proclame la liberté industrielle.
17/03
Soulèvement d'Aranjuez.
--   
Napoléon fait du Baccalauréat le premier grade universitaire qui, seul, permet d’accéder à l’enseignement supérieur.
--   
Napoléon Ier institue par décret treize consistoires régionaux en vue de gérer les synagogues et les organisations israélites (les consistoires régionaux seront ramenés à sept à la chute de l'Empire en 1815). Ces consistoires sont supervisés par un Consistoire central de France, qui réunit trois grands rabbins et deux laïcs. Il est assimilable au Grand Sanhédrin, un tribunal religieux selon la tradition hébraïque.
19/03
Ferdinand VII devient roi d'Espagne.
23/03
Entrée de Murat à Madrid.
Avril
08/04
Pie VII crée 4 évêchés aux USA, avec Baltimore, comme métropole.
30/04
Entrevue de Bayonne. À l’issue d’une sordide querelle, Ferdinand restitue la couronne à son père. Charles IV est contraint par Napoléon de lui remettre la couronne.
--   
L’empereur donne la couronne espagnole à son frère aîné Joseph, roi de Naples, décision approuvée par une assemblée de notables espagnols réunie à Bayonne.
Mai
02/05
Soulèvement du Dos de Mayo. Madrid se révolte contre les français.
03/05
Murat écrase l'insurrection madrilène.
05/05
A Bayonne, au Pays basque, à la suite d'une entrevue (voire d'un piège) avec Napoléon, les souverains espagnols sont contraints d'abdiquer.
10/05
Le roi Ferdinand VII d'Espagne confirme son abdication. Napoléon écrit à Joseph pour lui offrir la couronne d'Espagne.
23/05
Début de l'insurrection espagnole.
24/05
Les duchés de Parme et de Plaisance et la Toscane sont réunis à l’Empire français.
27/05
Le soulèvement s'étend à Valence où le chanoine Calvo dirige le massacre de 338 soldats français.
28/05
Le peuple de Cadix se soulève contre les Français.
30/05
La population de Grenade se soulève contre les Français.
31/05
Le Valladolid se soulève contre les Français.
--   
Napoléon propose une entrevue au tsar Alexandre Ier pour régler le partage de la Turquie.
Juin
06/06
Joseph Bonaparte devient roi d'Espagne.
--   
La junte de Séville déclare la guerre à la France.
07/06
L'armée française du Général Dupont entre à Cordoue.
--   
Les troupes françaises rencontrent et battent au pont d'Alcolea (près de Cordoue) un détachement espagnol composé de volontaires, commandé par Echavarri.
08/06
Le préfet de police Dubois est informé d'une conspiration républicaine animée par le Général Malet, les Conventionels montagnards Ricord et Guyot et l'ancien Tribun Jacquemont.
09/06
Capture de l'escadre de Cadix par les Espagnols.
10/06
A Cadix, les Espagnols lancent 1200 bombes sur l'escadre française.
11/06
Les Français entrent à Valladolid.
--   
Le Général français Miollis expulse Gabrielli, secrétaire d'Etat du Vatican. Le cardinal Pacca accepte avec angoisse de le remplacer.
12/06
Le ministre des Affaires Etrangères Canning reçoit les émissaires de la junte des Asturies et leur promet des secours.
--   
Bataille de Cabezón. Au début du conflit espagnol, le général Antoine Lassale écrase une armée hétéroclite de 7 000 hommes, en une seule charge de cavalerie, appuyée par la division du général Pierre Merle.
14/06
Victoires des insurgés catalans à Bruch, près de Barcelone.
18/06
Joseph Bonaparte, le nouveau roi d'Espagne, est présenté à la "Junte" de Bayonne, chargée d'écrire une nouvelle constitution.
--   
Charles IV d'Espagne, la reine Maria-Luisa et le ministre Godoy arrivent au château de Compiègne.
19/06
Les troupes françaises du Général Dupont s'installent à Andujar.
20/06
Le royaume de Naples reçoit sa constitution de Napoléon Ier.
30/06
L'Ecole spéciale militaire de Fontainebleau est transférée à St-Cyr.
Juillet
01/07
Les troupes françaises attaquent Saragosse et sont repoussées.
07/07
La Junte de Bayonne accepte la Constitution que lui présente Joseph Bonaparte.
09/07
Joseph Bonaparte quitte Bayonne pour prendre à Madrid possesion de son nouveau royaume.
11/07
Le Général français Lassalle enlève le pont de Cabezon et rentre à Valladolid.
--   
Napoléon défait les Autrichiens à Znaïm. La Maréchal Davout lui conseille d'en finir avec l'Autriche des Habsbourg.
13/07
Napoléon fait répondre par Joseph au Général Dupont qui demande des renforts qu'il a "plus de force qu'il n'en faut".
--   
Napoléon reçoit le contre-rapport des préfets Réal et Pelet sur la conspiration des Généraux. Le préfet Dubois reconnaît qu'il avait déformé le complot de quelques exaltés. Le Ministre de l'Intérieur Fouché triomphe.
14/07
Les 13000 Français du Maréchal Bessières remportent une victoire contre les 24000espagnols de Blake et Cuesta, à Medina del Rio Seco : environ 1000 morts dans chaque camps.
15/07
Murat succède par décret à Joseph Bonaparte sur le trône de Naples.
--   
Les colonnes du Général Castaños et du capitaine Général Reding convergent sur Andujar.
16/07
La division du Général Vedel rejoint le Général Dupont à Andujar, pendant que le capitaine Général Reding écrase la division Gobert (qui est tué) à Mengibar sur le Guadalquivir.
17/07
Le Général Dupont renvoie le Général Vedel d'Andujar à Mengibar et lui impose une contre-marche épuisante.
18/07
Le Général Reding réoccupe Baylen, après le départ du Général Vedel.
--   
Le Général Vedel arrive à Baylen pour repartir sur Mengibar.
--   
Le Général français Dupont quitte Andujar pour Baylen, pour échapper à la menace des troupes de Castaños.
19/07
Les Français sont défaits à Bailen.
--   
Les troupes françaises de Dupont se heurtent devant Baylen aux Espagnols de Reding. Dupont n'ayant plus que 2000 soldats en état, demande une suspension des combats, qui est acceptée par Reding.
--   
Beethoven rencontre Goethe.
20/07
Joseph Bonaparte arrive à Madrid.
Août
01/08
Joachim Murat devient roi de Naples.
15/08
L'arc de triomphe du Carrousel, à Paris, à la gloire de l'armée française, est inauguré.
17/08
Victoire anglo-portugaise à la bataille de Roliça.
21/08
Les Français de Junot sont défaits à Vimeiro au Portugal par le Britannique Arthur Wellesley.
--   
Victoire alliée à la bataille de Vimeiro.
22/08
Sébastiani est envoyé en Espagne comme Commandant du 4e corps.
25/08
Les juntes provinciales, ralliées par une partie de l’armée régulière espagnole, se réunissent en une junte nationale.
Septembre
03/09
Le roi de Naples Murat reçoit dans la galerie des Carrache du palais Farnèse de Rome l'hommage de ses nouveaux sujets.
05/09
L'armée du Général Junot évacue le sud de la péninsule ibérique et embarque pour la France.
--   
Napoléon convient d'une entrevue à Erfurt avec le tsar russe Alexandre pour réaffirmer l'alliance conclue lors du traité de Tilsit en 1807.
07/09
Les Espagnols s'approchent de l'Erbre en 3 corps d'armée avec pour objectif d'envelopper les Français.
--   
Napoléon ordonne au "roi d'Espagne" Joseph de laisser l'enveloppement de l'armée française se poursuivre sans contre-attaquer.
--   
Napoléon décrète la constitution d'une armée d'Espagne.
08/09
Établissement de relations diplomatiques entre la Russie et les États-Unis.
--   
"Le Moniteur" publie in extenso la lettre du 15 août 1808 de Stein à Wittgenstein contre la France.
--   
Napoléon signe à Paris une convention pour l'évacuation de la Prusse (sauf Glogau, Stettin et Küstrin) avec le prince Guillaume, contre des réparations.
10/09
Un Sénatus-consulte exempte du service militaire les hommes mariés et les veufs pères de famille.
15/09
Le vice-roi de Nouvelle-Espagne (Mexique) José de Iturrigaray est déposé par les royalistes originaires de la métropole, qui se réclament de la junte d’Espagne, opposés aux créoles qui réclament l’indépendance.
--   
Le Vice-roi Iturrigaray est déposé par les anti-indépendantistes.
16/09
Garibay devient Vice-roi de Nouvelle-Espagne.
--   
Louis Bonaparte, roi de Hollande, ayant laissé ses sujets reprendre le commerce avec l'Angleterre, Napoléon fait fermer la fontière franco-hollandaise.
17/09
Un Décret confie le monopole de l'enseignement à l'Université de France.
18/09
Étienne Hubert de Cambacérès est nommé comte de l'Empire.
22/09
Napoléon quitte St-Cloud pour gagner Erfurt, enclave française dans la Confédération du Rhin.
24/09
Chargé par Napoléon "d'encadrer" le tsar Alexandre, Talleyrand arrive à Erfurt.
25/09
La Junte Centrale Suprême de Gouvernement du Royaume, dirigée par Floridablanca, prend ses fonctions à Aranjuez au nom du roi Ferdinand VII, retenu à Valençay.
27/09
Entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie (→ 14/10). Une convention est signée le 12 octobre. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
28/09
Le diplomate français Talleyrand rencontre le tsar Alexandre à Erfurt et le pousse à résister aux demandes de Napoléon.
--   
Napoléon reçoit à Erfurt l'envoyé de l'Autriche, le baron Vincent.
Octobre
02/10
Murat, roi de Naples, lance une force de 1900 hommes à bord de 180 barques sur l'île de Capri.
--   
Napoléon reçoit Goethe. Il le décore de la Légion d'honneur et lui dit :.
04/10
Le navire britannique HMS Phaeton mène un raid contre l'enclave hollandaise de Nagasaki.
05/10
Le Général de division français Lamarque attaque la garnison anglaise de Capri commandée par Lowe.
06/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier dînent à Weimar.
07/10
Napoléon fait au tsar Alexandre les honneurs du champ de bataille d'Iéna (où il avait battu l'armée prussienne en 1806).
08/10
Murat, roi de Naples, écrit à Napoléon : "Le drapeau national remplace sur les tours de Capri le drapeau anglais, 700 prisonniers, dont 22 officiers, sont déjà en notre pouvoir".
12/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier signent une convention renouvelant leur alliance (neutralité) contre l'Autriche.
14/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier se font leurs adieux et quittent Erfurt.
17/10
Prise de Capri par le général Jean Maximilien Lamarque.
Novembre
04/11
Napoléon intervient en personne. Les troupes de Napoléon remportent une série de victoires qui leur ouvrent la route de Madrid (→ xxx)(→ 23/11).
14/11
Révolte des janissaires contre les réformes militaires à Constantinople.
15/11
Le grand vizir ottoman Mustapha Beiraktar est tué lors de l’assaut des Janissaires contre la Sublime Porte dans l’explosion d’un magasin de poudre. Le sultan ottoman déposé Mustafa IV est assassiné sur ordre de son frère le même jour au palais de Topkapı.
24/11
Napoléon, apprenant que le ministre prussien Stein préparait une revanche contre les Français, exige sa démission et fait confisquer ses biens. Stein s’enfuit en Autriche.
Décembre
02/12
Napoléon devant Madrid.
04/12
Capitulation de Madrid.
05/12
Napoléon décrète l'abolition des droits féodaux et de l'Inquisition, la réduction au tiers du nombre de couvents, la suppression des douanes provinciales, la destitution du Conseil de Castille, l'arrestation de ses membres.
29/12
Victoire britannique à la bataille de Benavente.
Janvier
01/01
Napoléon, marchant sur Astorga, reçoit une dépêche de Cambacérès sur l'armement de l'Autriche et l'intrigue de Talleyrand.
--   
Le Code civil entre en vigueur dans le royaume de Naples.
02/01
Junot prend le commandement du siège de Saragosse.
03/01
Napoléon charge le Maréchal Soult d'achever la poursuite de l'armée anglaise de Moore et retourne à Benavente.
--   
Le règlement de la succession de Bouillon est ratifié par Napoléon Ier.
05/01
Traité des Dardanelles. Paix entre le Royaume-Uni et l’empire ottoman.
06/01
L'Empire Ottoman accepte l'annexion de la Crimée et du Kouban par la Russie.
14/01
Une flotte britanno-portugaise s'empare de la Guyane française. L’armée brésilienne occupe Cayenne.
--   
Création du territoire de l'Illinois.
16/01
Le corps expéditionnaire britannique est rejeté à la mer à La Corogne, en Galice.
20/01
Les Français prennent Saragosse.
23/01
Napoléon Ier rentre à Paris.
Février
21/02
Capitulation de Saragosse face aux forces napoléoniennes.
24/02
Combat des Sables-d'Olonne. La division britannique doit se retirer.
--   
Capitulation de l'amiral Louis Thomas Villaret de Joyeuse. Les Britanniques occupent la Martinique.
Mars
10/03
Deuxième invasion napoléonienne au Portugal.
12/03
Traité préliminaire britannico-persan qui contraint les Français à quitter la Perse et garantit l’intégrité de celle-ci face à la Russie.
13/03
Gustave IV Adolphe se rend, marquant la victoire du coup d'État en Suède.
28/03
Victoire française décisive à la bataille de Medellín.
--   
Bataille de Medellín.
29/03
Le roi de Suède Gustave IV Adolphe est contraint d’abdiquer par une révolte militaire. La noblesse instaure une Charte qui établit une monarchie constitutionnelle selon le principe de la séparation des pouvoirs.
--   
Bataille de Porto.
--   
La diète de Porvoo prête allégeance à Alexandre Ier, créant ainsi le Grand-duché de Finlande.
Avril
09/04
Insurrection populaire au Tyrol.
--   
Reprise des hostilités entre la France et l’Autriche. Début de la cinquième Coalition : Royaume-Uni, Autriche, Espagne et Portugal.
12/04
Bataille de l'île d'Aix. Destruction de quatre vaisseaux la flotte française dans la rade des Basques par les Britanniques.
14/04
Les troupes Autrichiennes attaquent le grand-duché de Varsovie. Après la prise de Varsovie, les Autrichiens se heurtent à la résistance de Józef Poniatowski.
--   
Le ministre de l'Interieur Crétet autorise, par Circulaire confidentielle, les licences d'exportation vers l'Angleterre de certains produits et d'importation pour une valeur équivalente.
22/04
Les troupes anglaises du Lieutenant Général Wellesley de Wellington débarquent au Portugal.
23/04
Victoires françaises contre l'Autriche à Ratisbonne.
25/04
Traité d’amitié perpétuelle d’Amritsar entre le chef des Sikhs Ranjit Singh et les Britanniques.
Mai
08/05
Victoire franco-italienne à la bataille de la Piave.
10/05
La division du Général français Oudinot entre dans les faubourgs de Vienne.
11/05
Fin du siège de Kufstein et bataille de Lofer, lors la rébellion du Tyrol.
12/05
Le Général anglais Wellesley bat le Maréchal français Soult à Porto et lui reprend la ville.
--   
Victoire de Wellesley sur Soult à la seconde bataille de Porto. Soult, chassé par les forces britannico-portugaises, est contraint de battre en retraite.
13/05
Vienne est à nouveau occupée par les Français.
--   
Bataille de Wörgl, lors de la guerre de la cinquième coalition et la rébellion du Tyrol.
14/05
Premier jour de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
15/05
Deuxième jour et fin de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
17/05
Au château de Schönbrunn, entre deux combats, Napoléon signe le rattachement des États pontificaux à l'Empire.
--   
Annexion des États pontificaux à l'Empire français.
22/05
La Grande Armée est mise en échec à Aspern et Essling contre les Autrichiens en voulant passer le Danube mais l’archiduc Charles n’exploite pas son avantage.
--   
Victoire tactique de Charles-Louis d'Autriche sur Napoléon Bonaparte, à la bataille d'Essling.
25/05
Première bataille de Bergisel, lors de la rébellion du Tyrol.
27/05
Napoléon fait proclamer à l'armée d'Italie : "Je suis content de vous... Cette armée autrichienne [qui] souilla par sa présence mes provinces, (...) anéantie, grâce à vous, sera un exemple de la vérité de cette devise : Dio me la diede, guai a chi la tocca !".
29/05
Deuxième bataille de Bergisel, lors de la rébellion du Tyrol.
--   
Napoléon écrit au Maréchal Berthier : "donnez l'ordre que le village qui forme la tête de pont de Linz soit rasé et que sur l'emplacement de ce village on établisse un réduit à la tête de pont.".
30/05
Napoléon s'entretient avec le Maréchal Lannes mourant, à Semmering : Lannes le conjure de faire la paix et de borner ses conquêtes.
31/05
Le Général français Gratien, avec une division hollandaise, défait le major prussien Schill (qui est tué) à Stralsund, en Poméranie suédoise.
--   
Le Maréchal Jean Lannes meurt de ses blessures à Ebersdorf.
Juin
06/06
Le roi Charles XIII promulgue la nouvelle constitution élaborée par le Riksdag. Celle-ci met en place une monarchie parlementaire.
09/06
Un nouveau Conseil royal est constitué. Les gustaviens en sont exclus.
14/06
Victoire franco-italienne à la bataille de Raab contre l'Autriche. L’insurrection nobiliaire hongroise est dispersée à Györ par les troupes de Napoléon, mais l’Empereur n’exploite pas sa victoire pour occuper le pays.
--   
Les troupes franco-italienne du prince Eugène défont l'archiduc Jean à Raab.
18/06
Le Général Suchet bat le Général Blake à Belchite.
19/06
Napoléon écrit à Murat, roi de Naples : "Si le Pape prêche la révolte on doit l'arrêter".
20/06
Napoléon apprend son excommunication : "Le pape [Pie VII] est un fou furieux qu'il faut faire enfermer.".
29/06
Le Ministre de l'Intérieur Crétet étant tombé malade par surmenage, Napoléon confie l'intérim de l'Intérieur à Fouché qui conserve la Police.
30/06
Napoléon dînant avec Eugène, Bernadotte et Davout, au palais de Schoenbrunn, cause littérature et déclare : "Si Corneille vivait, je le ferais prince".
Juillet
01/07
Napoléon passe dans l'île Lobau ; ayant refait son armée, il dispose, outre les corps Masséna, Davout, Oudinot et Bernadotte, de l'armée d'Italie sous Macdonald et du corps que Marmont a amené d'Illyrie.
02/07
L'Archiduc Charles se renforce sur Aspern-Essling et se dégarnit sur Enzersdorf.
03/07
L'Archiduc Charles, voyant que l'offensive française ne se développe pas, se retire dans les hauteurs au nord de Russbach.
04/07
L'armée française est concentrée dans l'île Lobau. En plein orage, Oudinot commence à passer sur la rive gauche devant Enzersdorf.
05/07
Bataille de Wagram (→ 06/07).
--   
Les corps d'armée des Maréchaux français Masséna, Oudinot et Davout se déploient sur Essling-Aspern, Baurnersdorf et Neusied.
--   
Les Autrichiens, surpris par la tactique de Napoléon, il lance son centre à l'assaut d'Aderklaa et de Wagram pour rompre le centre ennemi. Mais les hommes du Maréchal Macdonald tirent par mégarde sur les Saxons du Maréchal Bernadotte, se trompant sur leur uniforme ; les Saxons se débandent, Charles d'Autriche contre-attaque, l'effet de surprise est manqué et la nuit arrête le combat. Napoléon bivouaque sur le champ de bataille.
06/07
Le Maréchal Berthier est fait prince de Wagram et les Gaux Oudinot, Marmont et Macdonald deviennent Maréchaux.
--   
Les troupes du Général français Radet, qui a ordre d'enlever le pape Pie VII, envahissent le Quirinal, à Rome. Pie VII, refusant de renoncer à la souveraineté temporelle des États de l'Église, le Gal Radet l'enlève du Quirinal avec Pacca, son secrétaire d'État, le fait monter dans un carrosse escorté par des gendarmes pour le conduire à la chartreuse de Florence.
08/07
Le ministre de l'intérieur Fouché est averti de l'imminence d'un débarquement anglais près d'Anvers ; il alerte Clarke et Decrès qui refusent de le prendre au sérieux.
--   
Le Général français Jacques Joseph Oudet meurt de ses blessures de la bataille de Wagram.
--   
L'empereur François Ier accepte la démission de son ministre des Affaires Etrangères Stadion et fait savoir à Metternich qu'il a l'intention de lui confier le poste.
09/07
Le Général Marmont, à la tête de l'armée de Dalmatie, menant la poursuite de l'armée de l'archiduc Charles, se heurte aux Autrichiens à Znaim et appelle Napoléon à son secours.
--   
Le Maréchal Bernadotte lance une proclamation élogieuse à ses troupes, qui s'étaient débandées à Wafram ; Napoléon, furieux, le destitue et le renvoie à Paris.
12/07
L'archiduc Charles signe l'armistice franco-autrichien à Znaïm.
13/07
Capitulation de Saint-Louis. Les Britanniques chassent les Français du Sénégal.
14/07
Les Autrichiens, assiégés dans Cracovie, capitulent devant les "Varsoviens" (Général Rozniecki) et avertissent les Russes en sous-main.
15/07
Le Général Poniatowski entre à Cracovie et se heurte à l'avant-garde russe.
16/07
Soulèvement de La Paz contre la couronne espagnole mené par Pedro Domingo Murillo.
--   
Révolution de La Paz.
17/07
Le Général Claparède est promu grand-officier de la Légion d'honneur.
--   
Napoléon écrit à Louis, roi de Hollande, qui a laissé tourner le Blocus : "La Hollande est une province anglaise". Il fait établir un cordon douanier à la frontière franco-hollandaise, et Louis obtempère de nouveau.
18/07
Napoléon écrit à Fouché : "Je suis fâché qu'on ait arrêté le Pape ; c'est une grande folie... Mais enfin, il n'y a point de remède ; ce qui est fait est fait".
26/07
Le tsar Alexandre demande à Napoléon de lui donner l'assurance que la Pologne ne sera jamais rétablie. Napoléon évite de répondre clairement.
Août
01/08
Les Anglais prennent Middleburg.
13/08
Troisième bataille de Bergisel.
14/08
Jean-Baptiste Lamarck présente à l’Académie des Sciences les deux volumes de sa Philosophie zoologique, qui expose la première théorie de l'évolution.
--   
La garnison de Flessingue se rend aux Anglais.
--   
Lamarck présente à l'Académie des Sciences les 2 volumes de sa "Philosophie zoologique" où sont développées les conceptions exposées dans les "Recherches sur l'organisation" (1802) et s'y ajoutent des considérations sur les causes physiques du sentiment (sensation) et l'entendement humain.
15/08
Napoléon nomme le Maréchal Davout prince d'Eckmühl, le Maréchal Masséna prince d'Essling, le Maréchal Berthier prince de Wagram et le ministre Fouché duc d'Otrante.
16/08
Tentatives de débarquements britanniques sur l’île Bonaparte, actuellement l’île de La Réunion (→ 21/09).
--   
Pie VII arrive à Savone, en résidence surveillée.
18/08
Les négociations pour la paix entre les ministres des Affaires Etrangères français (Champagny) et autrichien (Metternich) débutent à Altenburg [Mosonmagyaróvár].
22/08
Napoléon, dans une lettre, charge son ministre Champagny de demander à l'Autriche la cession d'un "lot de quatre à cinq millions d'habitants".
23/08
Napoléon accorde une pension au ministre Carnot.
24/08
Napoléon envoie le Général Reille en mission secrète à Anvers pour surveiller les agissements du Mal Bernadotte.
26/08
Pie VII refuse l'institution canonique aux évêques nommés par Napoléon pour la France et écarte toute solution intermédiaire.
Septembre
01/09
Le tsar Alexandre, sollicité secrètement par l'Autriche, envoie le prince Tchernychev avertir que la Russie ne peut envisager de rompre avec Napoléon "pour le moment".
--   
Bougainville préside le conseil de guerre qui juge les responsables de la bataille de Trafalgar.
07/09
Le ministre de l'Intérieur Fouché ordonne la levée des Gardes nationales dans 12 Départements du Midi.
--   
Napoléon propose au Général autrichien Bubna de restituer le territoire autrichien si l'Empereur François accepte d'abdiquer en faveur de son frère Ferdinand ou de l'archiduc Charles : "Nous sommes 2 taureaux qui veulent coucher avec l'Italie et la Germanie".
11/09
Napoléon, instruit par le Général Reille de ce que Bernadotte intrigue, le relève de son commandement de l'armée de l'Escaut et le remplace par le Maréchal Bessières.
15/09
Napoléon écrit à son diplomate Champagny qu'il consent à ce que "l'Autriche ne fasse qu'une perte égale à celle qu'elle a faite à Presbourg ; que (3 ou 4m) de population est tout ce qu[‘il] demande".
--   
Le Général autrichien Bubna quitte Schönbrunn sans avoir pu fléchir Napoléon.
16/09
Le diplomate français Champagny présente au diplomate Metternich les exigences territoriales que Napoléon entend imposer à l'Autriche si l'empereur François Ier se refuse à abdiquer.
--   
Le Général russe Bagration défait les Turcs à Rassevat.
1 2 3 4 5