Loading...
Loading...
BAS MOYEN-AGE (1255 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Des marchands portugais, britanniques et néerlandais négocient dans l'ouest du bassin congolais des esclaves, du cuivre et de l'ivoire contre des textiles, des perles ou de la poudre.
 
Le vaisseau hollandais "De Liefde" arrive à Kyushu.
 
Les prêtres européens brûlent la quasi-totalité des livres en écorce de figuier laissés par les Mayas : seuls 4 d'entre eux sont retrouvés.
 
Sotelo, moine franciscain espagnol, est envoyé aux Philippines.
Janvier
01/01
L'Ecosse adopte le 1er janvier comme début de l'année (à la place du 25 mars).
Février
08/02
L'Inquisition remet Giordano Bruno aux autorités politiques.
12/02
Le gouverneur Grimaldi rentre à Nice.
17/02
Chassé de l'Église comme « hérétique impénitent » et remis à une cour séculière, Giordano Bruno est brûlé vif.
27/02
Traité de Paris, entre Charles-Emmanuel Ier de Savoie et d'Henri IV.
Avril
25/04
Le contrat de mariage entre le Roi Henri IV de France et Marie de Médicis est signée à Florence.
Mai
 
Adams est reçu par le shogoun Ieyasu à Osaka.
Juillet
02/07
Bataille de Nieuport, un épisode militaire de la Guerre de Quatre-Vingts Ans, entre l'armée hollandaise de Maurice de Nassau, et l'armée espagnole dirigée par Albert de Habsbourg.
Août
11/08
Le roi Henri IV déclare la guerre à la Savoie.
20/08
Le roi Henri IV prend Chambéry.
Décembre
17/12
Henri IV épouse Marie de Médicis (fille du grand-duc de Toscane et de l'archiduchesse d'Autriche) à Lyon.
Février
25/02
Exécution pour conjuration du 2e comte d'Essex et ancien favori de la reine Élisabeth Ire d'Angleterre Robert Devereux.
Juillet
01/07
Charles Emmanuel Ier de Savoie, par un édit, ordonne la réalisation d'un cadastre.
12/07
Concini épouse sa compatriote, Leonora Généraligaï (s½ur de lait et confidente de Marie de Médicis), à St-Germain en Laye.
17/07
Le duc Charles de Savoie et la France signent un traité à Lyon : le pays de Gex et la Bresse sont annexés au royaume de France.
Mars
20/03
La fondation de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales résulte de la fusion de huit compagnies commerciales néerlandaises constituées depuis 1595.
Juin
14/06
Le Maréchal de Biron et le comte d'Auvergne, convaincus de trahison, sont arrêtés au château de Fontainebleau.
Mars
24/03
Les couronnes d'Angleterre et d'Écosse sont réunies par l'accession au trône du roi Jacques Ier, à la mort de la reine Élisabeth Ire.
--   
Le roi d'Espagne Philippe IV, beau-père du jeune roi de France Louis XIV, fait publiquement reconnaître la préséance de son gendre, à Fontainebleau, après un grave affront diplomatique survenu à Londres de la part de l'Espagne sur la France.
Janvier
02/01
Le Parlement enregistre l'édit de Rouen d'Henri IV qui rétablit la Cie de Jésus en France.
Juin
20/06
La flotte hollandaise de Caarden attaque Bahia défendue par le gouverneur Botelho.
Janvier
01/01
La pièce "Le Songe d'une nuit d'été" de Shakespeare est jouée à la Cour, à Londres.
31/01
Exécution de Guy Fawkes, principal acteur de la « Conspiration des poudres »..
Février
26/02
L'expédition de Willem Janszoon devient la première expédition européenne a mettre le pied en Australie, alors confondue par erreur avec la Nouvelle-Guinée.
Décembre
26/12
La pièce "King Lear" de Shakespeare est créée au Théâtre du Globe, à Londres.
Mai
14/05
Fondation de Jamestown, première colonie britannique permanente en Amérique.
26/05
A Jamestown, les Amérindiens Paspegh attaquent les colons : 1 mort.
Juillet
13/07
Henri IV pose un vendredi la première pierre de la chapelle Saint-Louis, qui donnera ensuite son nom à tout le nouvel hôpital parisien éponyme adjacent, et où une première messe sera célébrée, trois ans et un jour plus tard, le 14 juillet 1610, en mémoire du même souverain, alors assassiné depuis deux mois.
--   
La construction de l'hôpital St-Louis, à Paris, débute, en présence de Henri IV.
Janvier
01/01
A Paris, Henri IV inaugure la galerie qui relie le Louvre aux Tuileries.
Mai
15/05
Fondation de l'Union protestante à Ahausen.
Juillet
03/07
Samuel de Champlain fonde Québec.
Mars
05/03
Le pape Paul V met à l'Index toutes les publications défendant les thèses de Copernic.
Juillet
02/07
Henri IV emmène pour la 1ère fois son fils Louis [XIII] au Conseil.
09/07
Lettre de majesté de Rodolphe II, octroyant la liberté religieuse au royaume de Bohême.
10/07
Fondation de la Ligue catholique à Munich.
Août
21/08
Galilée présente au doge de Venise une nouvelle lunette, d'un grossissement égal à huit.
Mai
13/05
Richelieu, agacé par les gens qui se curent les dents avec la pointe du couteau à table, fait arrondir les lames. Par l'édit du 13 Mai 1610 rendant obligatoire la fabrication de couteaux à bouts ronds, Richelieu"invente" le couteau de table.
14/05
Assassinat d'Henri IV - Régne de Louis XIII le Juste (→ 1643).
27/05
Exécution de Ravaillac.
Juin
10/06
La bière de Henri IV est transposée dans la salle des Caryatides du Louvre et exposée sur un "lit d'honneur" sur lequel est placé une effigie du roi défunt.
30/06
Le corps d'Henri IV part pour la nécropole royale de Saint-Denis.
Juillet
14/07
Une première messe est célébrée, en la toute neuve chapelle Saint-Louis, de l'actuel hôpital éponyme et adjacent lui-même tout juste sortant de terre, dans un écart proche de Paris (de l'actuel Xè arrondissement). L'office est dédié à la mémoire du feu roi de France Henri IV, assassiné deux mois auparavant jour pour jour, qui avait posé la première pierre de l'édifice le 13 juillet 1607.
Octobre
17/10
Le Parlement accorde la régence à Marie de Médicis.
Avril
01/04
Galillée est invité par le Cardinal Barberini à présenter ses découvertes astronomiques au Collège Pontifical de Rome et à l'Académie des Lynx.
Juillet
12/07
L'Édit perpétuel est promulgué, et met en place un droit écrit dans les Pays-Bas espagnols.
Janvier
06/01
Axel Oxenstierna est nommé chancelier du royaume de Suède.
Janvier
01/01
Un Consulat de la Mer est créé à Nice.
Février
21/02
Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de Russie par le Zemski sobor.
Juin
29/06
Le Globe Theatre, sur les bords de la Tamise à Londres, prend feu accidentellement lors d'une représentation d'"Henry VIII" de William Shakespeare.
Novembre
18/11
Concini est nommé maréchal de France.
 
Le duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie fait de Nice un port franc et y établit un sénat.
Janvier
27/01
Le shogun Ieyasu, par un édit, accuse les jésuites de vouloir changer le Gvt du pays : les églises de Nagasaki et de Kyoto sont détruites.
Juillet
04/07
La statue équestre d'Henri IV destinée au Pont-Neuf arrive par la Seine à Paris.
Novembre
12/11
Traité de Xanten.
Juin
21/06
Traité d'Asti, paix entre l’Espagne et le duché de Savoie, au sujet de la succession du marquisat de Montferrat.
Juillet
18/07
La flotte néerlandaise de Spilbergen bat une escadre espagnole au large de Cañete.
Novembre
26/11
Mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche, infante d'Espagne.
Mars
05/03
La Sacrée Congrégation de l'Index publie un décret condamnant la théorie héliocentrique défendue dans le livre De revolutionibus orbium coelestium de l'astronome polonais Nicolas Copernic.
Mai
03/05
Paix de Loudun entre la régente de France Marie de Médicis et le prince de Condé.
Juillet
10/07
Le vicomte David de Castelpers est égorgé en compagnie de sa soeur Marguerite et de l'amant de celle-ci, par le mari trompé, au château de Reyniès.
Avril
23/04
Assassinat de Concini sur ordre du roi.Marie de Médicis exilée à Blois.
Juin
29/06
Couronnement de Ferdinand II comme roi de Bohême à la cathédrale Saint-Guy à Prague.
Juillet
04/07
Arrivée en Nouvelle-France de Louis Hébert et Marie Rollet, premiers colons français à s'établir au Canada.
08/07
Léonora Généraligaï (veuve de Concini) est décapitée et son corps brûlé en place de Grève à Paris, pour sorcellerie et "juiverie".
--   
Les navires anglais des frères Kirke interceptent la flotte française de Roquemont, au Québec.
Octobre
22/10
Couronnement de Gustave II Adolphe de Suède comme roi de Suède à Uppsala.
Mai
23/05
Défenestration de Prague(→ 24/10/1648). Le comte de Thurn et des nobles protestants de Bohême rencontrent, au Hradschin de Prague, les représentants du roi Matthias et leur reprochent d'avoir fermé 2 temples protestants en terrain catholique, à Broumov et Hrob, en dépit du Majestätsbrief. La querelle s'envenime et les gouverneurs Slavata et Martinic sont défenestrés, sans dommage..
Juillet
01/07
Couronnement de Ferdinand II, roi de Hongrie.
05/07
Champlain rencontre les Amérindiens aux Trois-Rivières pour rendre justice à l'amiable au sujet de 2 Montagnais meurtriers de 2 Français (Pillet et un serrurier).
Novembre
09/11
Bataille de Lomnitz (en Bohême méridionale). Les bohémiens défont les impériaux commandés par le comte de Bucquoy.
 
Premiers esclaves noirs dans les plantations de Jamestown.
Mars
20/03
Mort de l'empereur Matthias Ier à Vienne.
--   
Dans l'Empire germanique, à la mort de l'empereur Matthias, c'est son cousin Ferdinand II, roi de Bohême depuis 1617, et de Hongrie depuis 1618, qui prend sa succession.
Avril
30/04
Rébellion de Wallenstein contre les États de Moravie.
Mai
29/05
Prise de Laa an der Thaya par les troupes bohémiennes commandées par Heinrich Matthias von Thurn.
Juin
06/06
Les troupes fédérées de Bohême, sous les ordres de Heinrich Matthias von Thurn sont devant Vienne.
10/06
Bataille de Sablat (Bohême méridionale). L'armée bohémienne commandée par Ernst von Mansfeld est défaite par les impériaux sous les ordres de Bucquoy.
Août
19/08
Destitution de Ferdinand II de la couronne élective par les États de Bohême.
20/08
Traité d'alliance militaire entre le prince de Transylvanie Gabriel Bethlen et les États de Bohême.
25/08
Élection de Gabriel Bethlen comme roi de Hongrie par la diète de Neusohl.
--   
Élection de l'Électeur Palatin Frédéric V par les États de Bohême en tant que roi de Bohême.
28/08
Élection, à Francfort-sur-le-Main, de Ferdinand II d'Autriche au Saint-Empire romain germanique.
Octobre
08/10
Traité de Munich ; Maximilien Ier de Bavière s'engage à appuyer l'empereur contre les révoltés de Bohême en échange de la promesse de devenir Prince-Électeur et de recevoir le Haut-Palatinat.
14/10
Siège et prise de Pressburg (aujourd'hui Bratislava). C'est une défaite des forces impériales commandées par Rudolf von Tiefenbach par Gabriel Bethlen.
24/10
Bucquoy défend Vienne d'une attaque bohémienne dirigée par Heinrich Matthias von Thurn (→ 26/10).
Novembre
04/11
Couronnement de Frédéric V comme roi de Bohême dans la chapelle Saint-Venceslas de Prague.
26/11
Vienne est à nouveau assiégée par Heinrich Matthias von Thurn.
Juin
06/06
Ferdinand II charge Maximilien de Bavière d'appliquer ses décisions en Bohême.
30/06
La reine-mère Marie, en désaccord avec Louis XIII, quitte Paris.
Juillet
07/07
Champlain arrive à Québec. Il y lit sa commission et prend possession du pays au nom du vice-roi Montmorency.
12/07
Les forces impériales commandées par Charles de Bucquoy écrasent les troupes bohémiennes et palatines menées par Heinrich Matthias von Thurn, non loin de Vienne.
15/07
Louis XIII reçoit des mains des échevins les clés de la ville et entre solennellement dans Caen.
31/07
La paix d'Ulm, conclue avec la médiation de la France, prévoit la cessation des combats entre la Ligue catholique et l'Union évangélique.
Septembre
23/09
Maximilien de Bavière prend d'assaut Cham dans le Haut-Palatinat.
Novembre
08/11
Bataille de la Montagne Blanche.
--   
Bataille de la Montagne Blanche près de Prague. Les forces impériales et bavaroises combinées sous le haut commandement du comte de Tilly, battent l'armée palatine sous les ordres de Christian d'Anhalt-Bernbourg.
09/11
Frédéric V s'enfuit de Prague avec toute sa famille.
Janvier
22/01
Mise au ban de l'Empire de l'Électeur Palatin Frédéric V.
Mai
07/05
Prise de Pressburg par Charles de Bucquoy.
14/05
Dissolution de l'Union évangélique.
21/05
Le comte de Tilly repousse une attaque de Mansfeld à Waidhausen dans le Haut-Palatinat.
--   
Exécution à Prague de 22 membres de la noblesse tchèque impliqués dans le soulèvement de la Bohême.
Juin
03/06
Fondation de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales.
13/06
Situé dans le Nordeste au Brésil, l'état du Maranhaõ a été créé en même temps que l'état du Grão-Parã, dans le but de renforcer la défense du littoral brésilien particulièrement mis à mal.
21/06
L'exécution de chefs protestants tchèques marque la fin de la période bohémienne de la guerre de Trente Ans.
Juillet
10/07
Charles-Bonaventure de Longueval, comte de Bucquoy, est tué devant Nové Zámky, lors d'une sortie des assiégés.
Septembre
25/09
Prise de Rīga par une armée suédoise.
Octobre
05/10
Bataille de Tyrnau Défaite des troupes impériales commandées par Rudolf von Tiefenbach, par celles de Gabriel Bethlen.
Décembre
02/12
Christian de Brunswick prend Amöneburg, non loin de Mayence.
20/12
Bataille de Kirdorf ; Christian de Brunswick bat les troupes de la Ligue Catholique.
Janvier
02/01
Christian de Brunswick s'empare de Lippstadt.
06/01
Par le traité de paix de Nikolsburg, Gabriel Bethlen renonce à la couronne de Hongrie et prend le rang de prince d'Empire.
21/01
Christian de Brunswick s'empare de Soest.
Février
03/02
Juliers, occupée par les Hollandais, tombe aux mains d'Ambrogio Spinola après plusieurs mois de siège par les Espagnols.
Mars
22/03
Massacre indien de 1622, lors duquel les amérindiens Powhatans massacrent les colons anglais de Virginie.
Avril
27/04
Bataille de Wiesloch opposant l'armée de la Ligue commandée par Tilly et l'armée palatine de Mansfeld qui remporte la victoire.
Mai
06/05
Bataille de Wimpfen : Les armées combinées de la Ligue et de l'Espagne, respectivement commandées par Tilly et Gonzalo Fernández de Córdoba affrontent victorieusement les troupes palatines du Margrave Georg Friedrich de Bade-Durlach.
19/05
Révolte des janissaires contre le sultan Osman II, qui est exécuté.
Juin
20/06
Bataille de Höchst : l'armée de la Ligue commandée par Tilly affronte victorieusement les troupes palatines de Christian de Brunswick.
Juillet
14/07
Le duc de Vendôme avec son armée de 7000 hommes débute le siège de Lombers.
Août
29/08
Bataille de Fleurus. Christian de Brunswick et Ernst von Mansfeld parviennent à forcer un passage vers Berg-op-Zoom pour y aider les assiégés malgré l'interposition de l'armée espagnole de González Hernandez de Córdoba.
Septembre
05/09
L'évêque de Luçon Richelieu devient cardinal..
19/09
Tilly s'empare de Heidelberg.
Novembre
02/11
Tilly s'empare de Mannheim.
 
Une colonie anglaise est fondée à l'emplacement de Portsmouth dans le New Hampshire en Amérique du Nord.
Février
07/02
Traité de Paris entre la France, les États de Savoie et la république de Venise contre l'Espagne.
25/02
Ferdinand II dépouille Frédéric V de la dignité d'électeur Palatin et l'attribue à Maximilien Ier de Bavière.
Mars
10/03
Le Conseil de Nice, sollicité à cet effet, refuse d'instaurer l'Inquisition.
Juillet
04/07
Le couvent des Capucins est fondé au quai de rive neuve, à Marseille.
06/07
Bataille de Reiffenhausen dans les environs de Göttingen ; les troupes protestantes et palatines commandées par Christian de Brunswick sont victorieuses de l'armée impériale de Franz Albert von Sachsen-Lauenburg.
07/07
Le 1er gouverneur permanent, Mascarenhas, arrive à Macao.
Août
06/08
Bataille de Stadtlohn (au sud de Ahaus, et à l'ouest de Coesfeld). Tilly écrase l'armée protestante menée par Christian de Brunswick.
Septembre
10/09
Le sultan ottoman Mustafa Ier est à nouveau déposé par les janissaires. Le sultan déchu est promené dans la capitale sur un âne sous les rires avant d’être exécuté. Murat IV règne sous la tutelle de sa mère Kösem.
Novembre
28/11
Abbas Ier prend Bagdad aux Turcs.
 
Les premiers colons, essentiellement originaires des Pays-Bas, s'installent sur l’île de Manhattan, qui est appelée La Nouvelle-Amsterdam.
Avril
29/04
Le cardinal de Richelieu devient ministre de Louis XIII.
Juin
10/06
Signature du traité de Compiègne, un traité de paix entre la France et les Provinces-Unies1, qui permet à la France de continuer de s'opposer à l'Espagne, dans le cadre de la guerre de quatre-vingts ans, en finançant l'effort de guerre des Provinces-Unies contre celle-ci.
Mars
27/03
Charles Ier est sacré roi d'Angleterre et d'Écosse, et succède à son père Jacques Ier.
Juin
05/06
Reddition de Breda aux Espagnols d'Ambrogio Spinola.
13/06
Mariage d'Henriette Marie de France, avec le roi d'Angleterre Charles Ier.
18/06
Constantijn Huygens est nommé secrétaire du prince d'Orange, Frédéric-Henri.
Juillet
25/07
L'empereur Ferdinand II nomme Wallenstein commandant en chef des armées impériales.
Janvier
17/01
Les Suédois commandés par Gustave-Adolphe battent les Polonais à Wallhof.
Février
06/02
Sur proposition de Richelieu, rédaction d'un édit royal contre les duellistes, qui se voient privés de noblesse ; le duel ayant entraîné mort d’homme est considéré comme un crime de lèse-majesté.
Mars
05/03
Traité de Monzón, entre la France et l'Espagne, confirme l'indépendance du canton suisse des Grisons.
20/03
Le roi de Danemark Christian IV, également duc de Holstein est élu à la tête du Cercle de Basse-Saxe.
Avril
25/04
Bataille de Dessau ; Wallenstein à la tête de l'armée impériale est vainqueur de Mansfeld commandant l'armée protestante.
Mai
04/05
Pierre Minuit, le nouveau gouverneur de La Nouvelle-Amsterdam, débarque sur l’île de Manhattan.
21/05
Les paysans révoltés de Haute-Autriche battent les troupes du comte Adam von Herberstorff près de Peuerbach.
24/05
Peter Minuit achète Manhattan.
Juin
08/06
Tilly s'empare de la ville de Hannoversch Münden occupée par les Danois.
Juillet
06/07
Richelieu fait reconstruire le collège de la Sorbonne à Paris.
10/07
Le roi Louis XIII, afin d'instruire sur la conspiration de Chalais, institue une commission criminelle, formée de magistrats du parlement de Rennes, dont la présidence est confiée au Garde des Sceaux Marillac.
18/07
Gaston Henri de Talleyrand, comte de Chalais, est condamné à la peine de mort pour crimes de lèse-majesté.
19/07
Lobo devient gouverneur de Macao.
21/07
Le comte Adam von Herberstorf défend avec succès la ville de Linz contre les paysans soulevés de Haute-Autriche.
Août
27/08
à la bataille de Lutter, l'armée de la ligue commandée par Tilly inflige une sévère défaite aux protestants et aux Danois sous les ordres du roi Christian IV.
Novembre
12/11
Le comte de Pappenheim écrase les paysans révoltés de Haute-Autriche près de Eferding et Vöcklabruck.
Décembre
20/12
Paix de Pressburg signée entre Ferdinand II et Gabriel Bethlen.
24/12
Gustaf Horn et Jacob De La Gardie battent les Polonais près de Wenden.
Janvier
25/01
Retour du cardinal Melchior Khlesl à Vienne.
--   
Bataille de Heiligenhafen (près de la mer Baltique dans le Holstein) - défaite des danois sous les ordres de Georg Friedrich von Baden-Durlach.
Avril
29/04
Richelieu fonde la Compagnie de la Nouvelle-France.
Juin
21/06
François de Montmorency-Boutteville et François de Rosmadec des Chapelles sont décapités en place de Grève, à Paris. Le crime de ces jeunes nobles est de s'être battu en duel malgré un édit du 2 juin 1626, pris par le cardinal de Richelieu, principal ministre du roi Louis XIII. Cet édit interdit les duels et punit de mort les récidivistes.
28/06
Nuyts devient gouverneur de Formose.
Septembre
20/09
Siège de la Rochelle (→ 28/10/1628).
Décembre
18/12
Prise de Wolfenbüttel par le comte de Pappenheim.
Février
01/02
L'empereur Ferdinand II délie de leur devoir de fidélité et d'allégeance tous les sujets des ducs de Mecklemburg-Schwerin Adolf Friedrich Ier et Johann Albrecht II, pour entente avec l'ennemi.
22/02
La dignité d'Électeur impérial est conférée au duc Maximilien de Bavière, en reconnaissance des services exceptionnels rendus au Saint-Empire.
Juin
07/06
Signature de la pétition des droits, texte constitutionnel majeur instauré par Charles Ier d'Angleterre, et garantissant la sanction royale.
Juillet
07/07
Albrecht Wallenstein, généralissime des armées du Saint-Empire romain germanique, commence le siège de la ville hanséatique de Stralsund, ville allemande du Mecklembourg-Poméranie.
18/07
Henri III de la Tremoille abjure le protestantisme, entre les mains du cardinal de Richelieu lors du siège de La Rochelle, et se convertit au catholicisme.
Août
22/08
Bataille de Wolgast remportée par l'armée impériale de Wallenstein et Rudolf von Tiefenbach sur l'armée danoise de Christian IV.
Janvier
18/01
La diète suédoise ratifie l'entrée en guerre contre Ferdinand II.
Mars
06/03
L'empereur signe l'édit de Restitution..
--   
Le roi Louis XIII bouscule les savoyards au Pas de Suse.
Mai
22/05
Ferdinand II et Christian IV signent la paix de Lübeck, qui met fin à la participation danoise dans la guerre de Trente Ans.
Juin
05/06
Signature de la Paix de Lübeck entre l'empereur Ferdinand II et le roi de Danemark Christian IV.
27/06
Bataille de Stuhm. Victoire des troupes impériales et polonaises commandées par Hans Georg von Arnim-Boitzenburg sur l'armée suédoise de Gustave-Adolphe.
28/06
Promulgation de la paix d'Alès.
Juillet
19/07
Les vaisseaux anglais paraissent devant Pointe-Lévy. Une sommation est présentée par les Kirke à Champlain qui, après négociation, se voit contraint de céder l'habitation de Québec.
--   
L'armée impériale envahit la partie basse de la ville de Buda, mais, faute d'un contingent suffisant pour l'occuper, le Maréchal von Starhemberg ordonne d'incendier les maisons.
Août
19/08
Frédéric-Henri, prince d'Orange prend WeseL.
Septembre
26/09
Cessez-le-feu d'Altmark. La Pologne évacue la Livonie au profit de la Suède.
Janvier
29/01
Première rencontre entre Richelieu et Mazarin.
Mars
23/03
Les armées françaises s'emparent de Pignerol.
Juillet
06/07
Gustave Adolphe et son armée prennent pied en Allemagne, dans l'île de Usedom près de Peenemünde.
18/07
Les troupes impériales commandées par Collälto et Johann von Aldringen s'emparent de Mantoue.
20/07
Occupation de Stettin (aujourd'hui Szczecin) par les Suédois.
Août
13/08
Ferdinand II se résout à démettre Wallenstein de sa responsabilité de commandant en chef des armées impériales.
Novembre
10/11
Journée des Dupes.
Janvier
30/01
Gaston d'Orléans, dit Monsieur, rompt avec Richelieu et quitte la cour.
Février
25/02
Le cardinal de Richelieu fait emprisonner François de Bassompierre à la Bastille de Paris.
26/02
Ouverture du Congrès de Leipzig.
--   
Traité de Cherasco (dans le Piémont). L'empereur Ferdinand II renonce à Mantoue et au Montferrat et fait évacuer les Grisons qui sont occupés par les Français. Pignerol redevient français. À noter le sac des soudards de Ferdinand II de Mantoue.
Mars
16/03
La paix de Cherasco met fin à la guerre de succession de Mantoue. Charles de Nevers-Gonzague, favori de la France, est reconnu duc de Mantoue par l'empereur Ferdinand II.
Avril
03/04
Début du siège de Francfort sur l'Oder par Gustave Adolphe (→ 13/04). La garnison impériale sous les ordres de Ernesto Montecuccoli est contrainte de se retirer.
21/04
Union de Leipzig entre les états protestants contre la puissance impériale.
Mai
20/05
Prise et sac de Magdebourg par les troupes de Tilly après un siège qui dure depuis novembre 1630. La ville est réduite en cendres.
30/05
Premier numéro du périodique parisien La Gazette de France.
Juin
20/06
Sac de Baltimore, par les pirates barbaresques.
Juillet
04/07
Le numéro de la "Gazette" sort pour la 1e fois daté et signé.
18/07
Marie de Médicis quitte la France pour les Pays-Bas.
19/07
Exil de Marie de Médicis.
23/07
Par le Traité de Bärwalde (près de Küstrin), la France s'engage à appuyer financièrement la Suède pour la guerre contre l'Empereur.
28/07
Les Impériaux conduits par Heinrich von Holk opposent une résistance opiniâtre aux Suédois à Walmirstedt.
Août
07/08
Bataille de Werben (à l'ouest de Havelberg) opposant les troupes impériales de Tilly à l'armée suédoise de Gustave Adolphe qui remporte la victoire.
Septembre
07/09
Défaite de l'armée impériale de Baltasar von Marradas par l'armée suédoise de Hans Georg von Arnim non loin de Breslau.
--   
Tilly s'empare de la forteresse de Pleißenberg près de Leipzig.
17/09
Bataille de Breitenfeld (au nord de Leipzig) entre l'armée catholique de Tilly et les armées coalisées de Suède et de Saxe conduites par Gustave Adolphe. Tilly subit pour la première fois une très sévère défaite et il est lui-même blessé.
Novembre
15/11
Prise de Prague par l'armée saxonne commandée par Hans Georg von Arnim.
Décembre
07/12
Hans Georg von Arnim vainc à Nimburg les Impériaux de Rudolf von Tiefenbach.
15/12
Rappel de Wallenstein qui est investi du commandement suprême des armées de l'Empire.
17/12
Gustave Adolphe traverse le Rhin avec son armée pour assiéger Mayence.
22/12
Mayence est prise par les suédois.
Janvier
14/01
Pappenheim enlève Magdebourg aux Suédois de Johan Banér.
Mars
09/03
Victoire de Tilly sur les Suédois commandés par Gustaf Horn à Bamberg.
29/03
Traité de Saint-Germain-en-Laye.
Avril
08/04
Louis XIII achète la Seigneurie de Versailles .
09/04
La forteresse d'Ehrenbreitstein, qui fait face à Coblence sur l'autre rive du Rhin, est occupée par les Français.
15/04
Bataille de Rain am Lech (à l'est de Donauwörth) opposant les troupes impériales commandées par Tilly et celles de la Suède sous Gustave Adolphe, qui remportent la victoire. Tilly est grièvement blessé.
30/04
Mort de Tilly.
Mai
14/05
Combat de Landshut, Jean de Werth bat les Suédois.
17/05
Les Suédois entrent à Munich sous le commandement de Lennart Torstenson.
--   
Wallenstein investit Prague.
18/05
Le sultan ottoman Mourad IV fait étrangler son grand vizir, Recep Pacha.
Juin
07/06
Strasbourg conclut une alliance avec les Suédois.
20/06
Le roi Charles Ier accorde une charte à Lord Baltimore pour la colonisation du Maryland.
Juillet
07/07
Un Autodafé général est ordonné par l'Inquisition espagnole sur la Plaza Mayor à Madrid et dirigé contre le judaïsme.
27/07
Léopold-Guillaume de Habsbourg défend avec succès la forteresse de Ehrenberg bei Reutte (au Tyrol) contre les Suédois commandés par Bernhard von Sachsen-Weimar.
Août
17/08
Pappenheim est battu par les Hollandais à Maastricht.
20/08
Occupation de Trèves par les Français.
Septembre
03/09
Bataille d'Altdorf ou de Zirndorf (à l'est de Nuremberg). Les impériaux commandés par Wallenstein infligent aux Suédois de Gustave Adolphe leur première défaite.
Novembre
06/11
Le roi Gustace-Adolphe de Suède meurt à Lützen (près de Leipzig), se battant contre Wallenstein envahissant la Saxe.
16/11
Bataille de Lützen (au sud de Leipzig). Les impériaux de Wallenstein sont battus par les Suédois, mais Gustave Adolphe est tué au cours des combats.
21/11
Les Suédois s'emparent de Rouffach.
29/11
Mort à Mayence de Frédéric V du Palatinat.
Décembre
20/12
Les Suédois s'emparent de Colmar.
21/12
Les Suédois commandés par Wolf Heinrich von Baudissin prennent Deutz, mais doivent se retirer dès le lendemain à la suite d'une puissante contre-attaque.
Mars
01/03
Samuel de Champlain obtient de Richelieu le titre de commandant de Québec..
14/03
Siège de Hameln par les troupes suédoises de Georg von Braunschweig-Lüneburg (→ 13/07).
Avril
09/04
Un accord entre la France et la Suède est signé à Heilbronn.
20/04
Prise de Landsbergs par les Suédois.
23/04
Ligue de Heilbronn patronnée par Oxenstiernas, constituée pour contrer la puissance impériale.
Juin
22/06
Galilée est jugé devant le tribunal de l'Inquisition et doit renier ses idées.
Juillet
08/07
Bataille de Oldendorf en Hesse : les impériaux sont défaits par les Suédois commandés par Georges de Brunswick-Lunebourg.
Août
15/08
Le Prince-Archevêque de Cologne Ferdinand de Bavière (propre frère de Maximilien Ier) entreprend des négociations secrètes avec Richelieu pour se mettre sous la protection de la France.
Septembre
08/09
Le Maréchal suédois Horn assiège Constance et l'attaque par le côté suisse.
13/09
Les cantons catholiques demandent assistance au roi de France.
Octobre
02/10
Les Suédois de Horn lèvent le siège de Constance.
11/10
Bataille de Steinau sur l'Oder (au nord-est de Liegnitz). Wallenstein et l'armée impériale vainquent les Suédois commandés par le comte de Thurn, lequel est même fait prisonnier.
--   
Bataille de Steinau sur l'Oder (au nord-est de Liegnitz). Wallenstein et l'armée impériale vainquent les Suédois commandés par le comte de Thurn, lequel est même fait prisonnier.
Novembre
16/11
Les Suédois commandés par Bernard de Saxe-Weimar s'emparent de Ratisbonne.
26/11
Bernard de Saxe-Weimar s'empare de Regensburg et contrôle les communications avec la Bavière.
 
Suite à la condamnation de Galilée, Descartes renonce à publier son Traité du monde.
Janvier
24/01
Destitution secrète de Wallenstein de la tête de l'armée par Ferdinand II et nomination de Matthias Gallas.
Février
25/02
Assassinat de Wallenstein à Eger.
Mars
13/03
Première séance de l'Académie française.
Avril
15/04
Une alliance défensive est signée entre la France et les Provinces-Unies.
22/04
Défaite de l'armée de Hesse menée par Melander à Herford.
Mai
13/05
L'armée de Saxe sous le commandement de Hans Georg von Arnim bat l'armée impériale menée par Colloredo à Liegnitz.
Juin
03/06
Conquête de Philippsbourg par la Suède.
14/06
Signature du traité de paix perpétuelle de Polanów entre la Russie et la Pologne.
15/06
Donauworth est prise par l'armée impériale.
22/06
Bataille puis siège de Landshut. L'armée impériale menée par Aldringen est vaincue par les Suédois de Bernard de Saxe-Weimar.
26/06
Ratisbonne est prise par les troupes impériales.
Juillet
04/07
Fondation de la ville de Trois-Rivières, en Nouvelle-France (Québec, Canada) par Laviolette.
08/07
Le procès des possédées de Loudun s'ouvre dans la petite ville de Touraine. Après qu'une religieuse ait aperçu un fantôme dans les couloirs du couvent, une affaire de sorcellerie avait éclaté et éclaboussé fortement le curé de l'église Saint-Pierre-du-Marché : Urbain Grandier. L'homme, réputé séduisant et séducteur, auteur d'un traité controversé sur le célibat des prêtres ne peut espérer le soutien de l'Eglise. Mais surtout, excellent orateur, il est l'auteur d'un pamphlet contre l'homme de pouvoir dont le territoire est tout proche : Richelieu. Le procès est donc inéluctable, d'autant plus que les accusations de sorcellerie reposent sur des preuves implacables : les aveux manuscrits du prêtre et des démons avec lesquels il aurait commercé. Le curé sera donc condamné à être torturé, étranglé puis brûlé sur la place publique.
Août
29/08
Franz von Mercy rompt le siège de plusieurs mois de Rheinfelden des Suédois menés pas Bernard de Saxe-Weimar.
Septembre
05/09
Bataille de Nördlingen (→ 06/09) entre les candidats au trône impérial : le futur Ferdinand III, Matthias Gallas et les protestants de Bernard de Saxe-Weimar.
Octobre
08/10
Gaston d’Orléans rentre à Paris et vient jurer au roi « d’aimer le cardinal autant qu’il l’avait haï ».
27/10
Louis XIII et Bernard de Saxe-Weimar passent un accord : ce dernier place son armée sous l'autorité royale en échange de subsides et de la promesse du landgraviat de Haute-Alsace.
Janvier
24/01
Philippsburg est reprise aux Suédois par les troupes impériales.
29/01
Fondation de l'Académie française.
Février
08/02
Traité de Paris entre le royaume de France et les Provinces Unies qui conviennent le partage future des Provinces Unies Espagnoles.
28/02
Cessez-le-feu entre l'Empire et la Saxe à Laun.
Mars
26/03
Les Espagnols reprennent Trèves aux Français. Enlèvement et incarcération de l'archevêque de Trèves.
Avril
30/04
Traité de Compiègne - La France s'engage à soutenir activement le camp protestant allemand.
--   
Traité de Compiègne. La France s'engage à soutenir activement le camp protestant allemand.
Mai
19/05
La France déclare la guerre à l'Espagne, sous le prétexte de l'enlèvement de l'archevêque de Trèves qui s'était mis sous sa protection.
30/05
Paix de Prague.
Juin
25/06
Pierre Belain d'Esnambuc pose le pied sur l'île de la Martinique avec 150 colons français ayant été chassés de l'île de Saint-Christophe par les Anglais.
28/06
La Guadeloupe devient une colonie française.
Juillet
04/07
Ottavio Piccolomini force les Français et les Hollandais à lever le siège de Louvain.
Septembre
18/09
La France déclare la guerre au Saint-Empire.
24/09
Les impériaux commandés par Matthias Gallas libèrent le Schorndorf occupé par la Suède (à l'est de Stuttgart) qui est détruite presque complètement.
Mars
 
L'empereur Ferdinand II déclare la guerre à Louis XIII, à cause de l'intervention française en Franche-Comté.
Juin
05/06
L'armée française commandée par le cardinal de la Valette prend St-Dié.
06/06
Le colonisateur américain puritain Williams fonde la colonie Providence, à Rhode Island. Ses membres sont libres de choisir leur religion.
11/06
Bataille d'Haselünne.
22/06
Interdiction est faite aux Japonais de quitter leurs îles. Avec cette décision du shogun Tokugawa, le Japon se replie totalement sur lui-même pour plus de deux cents ans....
--   
Bataille de Tornavento.
Juillet
14/07
Les troupes de Bernard de Saxe-Weimar entrent dans Saverne.
Août
14/08
Les troupes espagnoles et bavaroises commandées par le Cardinal-Infant et Jean de Werth occupent la forteresse française de Corbie.
15/08
Les troupes impériales commandées par Gallas entrent en Bourgogne.
Octobre
04/10
Bataille de Wittstock (nord-ouest de Brandebourg). Elle oppose les armées de Saxe et du Brandebourg commandées par Jean-Georges Ier de Saxe aux suédois de Johan Banér qui remportent la victoire.
Novembre
14/11
Les armées françaises reprennent Corbie.
Décembre
06/12
Corneille crée "Le Cid", tragi-comédie inspirée d'une pièce de Guillén de Castro.
22/12
Élection et couronnement à Ratisbonne du roi de Rome Ferdinand, qui deviendra Ferdinand III.
Février
06/02
La crise de la tulipe dans les Provinces Unies.
15/02
Mort de l'empereur Ferdinand II à Vienne. Ferdinand III lui succède.
Mai
26/05
Massacre de Fort Mystic, dans le Connecticut.
Juin
08/06
Parution du Discours de la méthode, de René Descartes, à La Haye.
15/06
21 galères espagnoles attaquent St-Tropez mais sont repoussées.
26/06
Jean de Werth force les Français à évacuer la forteresse de Ehrenbreitstein près de Coblence.
Juillet
10/07
Les statuts et règlements de l'Académie française sont enregistrées par le Parlement de Paris.
Octobre
10/10
Breda se rend au prince Frédéric-Henri d'Orange-Nassau au terme d'un siège de six mois.
22/10
Jean de Werth et Federigo di Savelli sont vainqueurs de l'armée suédoise commandée par Bernard de Saxe-Weimar à Brisach.
Mars
03/03
Bataille de Rheinfelden (en Brisgau méridional). Elle oppose l'armée protestante de Bernard de Saxe-Weimar et les impériaux de Jean de Werth qui sont battus.
Avril
14/04
Bataille de Chemnitz. Victoire des Suédois de Johan Banér sur les Impériaux sous les ordres de Matthias Gallas.
Juin
07/06
Bataille de Thionville. Les Impériaux d'Ottavio Piccolomini mettent en échec les Français.
Octobre
17/10
Les impériaux sous les ordres de Melchior von Hatzfeldt battent à Vlotho le duc de Cumberland Ruprecht de Palatinat.
21/10
Victoire des Néerlandais sur la flotte espagnole devant Dunkerque.
Décembre
17/12
La garnison impériale de Brisach commandée par Franz von Mercy capitule devant Bernard de Saxe-Weimar.
 
Des troupes espagnoles assiègent Mouzon : Cyrano est blessé d'un coup de mousquet.
Juin
29/06
Les armées françaises s'emparent de Hesdin.
Juillet
16/07
Exaspérée par l'empilement de nouvelles taxes destinées à soutenir l'effort de guerre, la population de Normandie s'agite. Lorsque la décision de rétablir la gabelle dans cette région est annoncée, les habitants d'Avranche décident de se rebeller et assassinent un agent du fisc. C'est le début de la révolte des va-nu-pieds qui va secouer la Normandie pendant plusieurs mois, notamment dans les villes d'Avranche, Rouen ou Bayeux.
Août
09/08
Arras se rend aux Français.
Septembre
17/09
Turenne prend Turin.
Décembre
01/12
Révolution du 1er décembre et restauration de l'indépendance du Portugal. Avènement de Jean IV.
--   
Mort de l'Électeur Georg Wilhelms von Brandenburg.
16/12
Les révoltés catalans s'allient à Louis XIII de France contre l'Espagne.
Février
01/02
La France s'allie avec le Portugal contre l'Espagne.
Juin
13/06
La 1ère guerre franco-iroquoise débute.
18/06
Un document daté de ce jour évoque la scolarité parfois tumultueuse de Savinien de Cyrano de Bergerac au Collège de Lisieux à Paris.
Juillet
06/07
Victoire des Espagnols sur les Français à Sedan.
 
Première Révolution Anglaise (→ 1651).
Janvier
04/01
Le roi Charles Ier, accompagné d'une escorte armée, tente vainement de se saisir de Pym et de Hampden et de 3 autres députés d'opposition à la Chambre des Communes.
17/01
Bataille de Kempen. Les Français mettent en échec l'armée impériale sous les ordres du comte Lamboy.
Mai
12/05
Siège infructueux de Lérida (Catalogne) sous occupation espagnole, par les français menés par Condé (→ 17/06).
17/05
Paul de Chomedey de Maisonneuve fonde Ville-Marie, en Nouvelle-France, qui deviendra la ville de Montréal.
Juin
18/06
Le roi Charles Ier refuse la mise en tutelle de la couronne et rappelle les vertus des institutions anglaises, combinant les principes de la monarchie, de l'aristocratie et de la démocratie.
Septembre
12/09
Exécution de Cinq-Mars pour crime de lèse-majesté.
Octobre
07/10
Bataille de Lérida: Victoire des Français du maréchal de La Mothe sur les Espagnols de Diego Mexía Felípez de Guzmán. Les Français sont tout de même obligés de se retirer.
23/10
Seconde bataille de Breitenfeld entre les impériaux menés par Léopold-Guillaume de Habsbourg et Ottavio Piccolomini, et les suédois victorieux menés par Lennart Torstenson (→ 02/11).
Décembre
04/12
Mort de Richelieu.
--   
Mort de Richelieu.
--   
Les armées françaises entrent à Barcelone.
05/12
Mazarin entre au conseil du roi.
Mai
14/05
Régne de Louis XIV le Grand (→ 1715).
18/05
Mazarin devient premier ministre de la France.
--   
Bataille de Rocroi (Ardenne) (→ 19/05). Les Français du duc d'Enghien, futur Grand Condé, détruisent l'armée espagnole.
19/05
Bataille de Rocroi, victorieuse pour la France, sur les Espagnols, symbolisant la fin de l'hégémonie de ces derniers.
Juin
09/06
Le roi nomme Velázquez Assistant de la Surintendance des Travaux Particuliers.
12/06
Gondi est nommé coadjuteur de l'archevêque de Paris, Gondi (son oncle).
13/06
Jean-Baptiste Poquelin, le futur Molière, fonde avec quelques amis, dont la comédienne Madeleine Béjart, une troupe de théâtre, "L'Illustre-Théâtre".
30/06
Molière fonde l'Illustre Théâtre.
Novembre
24/11
Bataille de Tuttlingen. Victoire des Impériaux sous les ordres de Franz von Mercy sur l'armée française de Josias Rantzau qui est fait prisonnier.
--   
Turenne est nommé Cdt de l'armée d'Allemagne.
Mai
11/05
Franz von Mercy conquiert Überlingen.
27/05
Lors de la bataille de Shanhaiguan, les Mandchous vainquent les rebelles chinois, permettant l'établissement de la dynastie Qing.
Juin
06/06
Les Mandchous déclarent l'avènement de la dynastie Qing sur la Chine.
28/06
Poquelin signe pour la 1ère fois de son pseudonyme "Molière".
Juillet
01/07
Le roi Christian IV de Danemark est blessé à la bataille navale sur le Kolberger Heide.
02/07
Victoire décisive des Têtes-Rondes, à la bataille de Marston Moor, pendant la Première guerre civile anglaise.
03/07
Les Parliamentarians de Cromwell alliés aux Écossais écrasent les Royalistes à Marston-Moor.
Août
03/08
Bataille de Freiburg im Breisgau (→ 09/08). Entre les Français sous les ordres de Turenne et Condé et les Bavarois sous les ordres de Franz von Mercy. Dans cette bataille la plus meurtrière de toute la guerre, les Bavarois empêchent la progression des Français dans leur attaque de l'Allemagne du Sud.
Octobre
13/10
Bataille navale de Femern. Les Suédois sous les ordres de Wrangel l'emportent sur les Danois.
Décembre
04/12
Ouverture des congrès de la paix à Münster (catholiques) et Osnabrück (protestants).
Juin
11/06
Le physicien italien Evangelista Torricelli, ami de Généralilée, observe que la hauteur du mercure dans un tube varie en fonction de la pression atmosphérique.
Janvier
 
L'armée suédoise conduite par Lennart Torstenson pénètre dans les territoires héréditaires de la maison d'Autriche et parvient aux portes de Vienne.
Février
 
La troupe de l'Illustre Théâtre, menée par Molière, fait faillite.
Mars
06/03
Bataille de Jankau (Jankov, sud-est de Prague). Les Suédois de Lennart Torstenson mettent en échec les Impériaux sous les ordres du comte Johann von Görz et de Jean de Werth.
Mai
03/05
Début du siège de Brno.
05/05
Bataille de Mergentheim (Marienthal-Herbsthausen). Les Impériaux commandés par Franz von Mercy et Jean de Werth mettent en déroute les Français de Turenne.
Juin
14/06
Bataille de Naseby.
25/06
Débarquement de l'armée ottomane à l'ouest de La Canée, lors de la guerre de Candie.
26/06
L'armée ottomane débarque à l'ouest de La Canée.
Juillet
13/07
Marie de Gournay, femme de lettres, meurt à Paris.
Août
03/08
Bataille d'Alerheim (ou seconde bataille de Nördlingen). Les Français de Turenne l'emportent sur les Impériaux et les Bavarois commandés par Franz von Mercy et Jean de Werth. Mercy est tué au cours du combat.
17/08
L'armée ottomane prend La Canée.
23/08
Paix de Brömsebro qui oblige le Danemark à céder des territoires à la Suède.
Septembre
06/09
Accord de cessez-le-feu conclu à Kötzschenbroda près de Dresde entre la Suède et la Saxe.
Octobre
03/10
Bataille de Philippsburg (près de Karlsruhe). Les Impériaux de Léopold-Guillaume de Habsbourg l'emportent sur les Français de Turenne.
Mai
 
Les Français commandés par le comte d'Harcourt sont tenus en échec lors du siège de Lérida (→ 22/11).
Juin
14/06
Bataille d'Orbetello.
19/06
Alliance de l’archevêque et prince-électeur de Trèves Philipp Christoph von Sötern avec la France : la forteresse de Philippsburg est confiée aux Français pour qu’il y tiennent durablement garnison.
Juillet
17/07
Villagomez, archevêque de Lima, publie un édit contre les beuveries et l'idolatrie.
Septembre
07/09
Les Français commandés par Louis II de Bourbon-Condé prennent Furnes et commencent ainsi le siège de Dunkerque.
Octobre
11/10
Dunkerque devient française après près d'un siècle d'occupation espagnole.
Mars
14/03
Trêve d'Ulm entre la France et la Bavière.
--   
Mort du stathouder de la République des Provinces-Unies Frédéric-Henri de Nassau (Décès infra) auquel succède son fils Guillaume II d'Orange.
Mai
11/05
Pieter Stuyvesant arrive à La Nouvelle-Amsterdam (l'actuelle ville de New York), pour remplacer Willem Kieft au poste de directeur de la Nouvelle-Hollande, établissement colonial néerlandais en Amérique.
Juin
18/06
L'armée française commandée par Condé est battue devant Lérida par les Espagnols lors du siège de la ville.
Juillet
07/07
Une émeute anti-fiscale éclate à Naples sous la pression populaire dirigée par le marin-pêcheur Masaniello.
18/07
Particelli d'Emery est nommé surintendant des finances par Mazarin.
 
À Izmir, dans l'Empire ottoman, Sabbataï Tsevi se proclame messie attendu par les Juifs.
Janvier
02/01
Conseil de guerre et d’État devant la reine, on rappelle Longueville de Münster.
07/01
Révolte de huit cents marchands de Paris contre le rachat.
11/01
Agitations antifiscales à Paris, les contribuables refusent et se rendent en famille au Palais de Justice. Ils crient : « « Main-levée, main-levée » Parfois aussi, « Naples ! » ». Le fils d’Emery, le président de Thoré (Particelli d’Émery, sieur de Thoré), est injurié et molesté.
15/01
Le prêtre Capillar, accusé par les autorités de susciter l'agitation et de détourner les jeunes filles du mariage en voulant constituer des communautés de religieuses, est décapité.
--   
Lit de justice du gouvernement instituant de nouvelles taxes et créant douze nouveaux offices de maîtres des requêtes. Le Parlement de Paris riposte par des remontrances prudentes5. L’avocat général Omer Talon, c’est d’ailleurs lui qui le dit, « prononce des paroles dont on remarque la hardiesse » : « vous êtes, Sire, notre souverain seigneur ; la puissance de Votre Majesté vient d’en haut, laquelle ne doit compte de ses actions, après Dieu, qu’à sa conscience ; mais, il importe à sa gloire que nous soyons des hommes libres et non pas des esclaves ; la grandeur de son État et la dignité de sa couronne se mesurent par la qualité de ceux qui obéissent » […] « Le roi a le commandement sur des hommes de cœur, sur des âmes libres et non pas sur des forçats qui obéissent par contrainte, qui craignent la main du comite [nom de l’officier des galères qui surveille les forçats], et maudissent tous les jours l’autorité qu’ils respectent… ».
16/01
Le Parlement annule le lit de justice. Le Grand Conseil, la Chambre des comptes, la Cour des aides lui apportent leur soutien.
25/01
Bossuet soutient sa première thèse, dite « tentative », en présence de Condé, ami de sa famille, à qui il l’avait dédiée.
30/01
Paix séparée hispano-hollandaise signée à Münster. Le roi d'Espagne reconnaît l'indépendance des Provinces-Unies.
Février
10/02
La Rochefoucauld lève un régiment d’infanterie de son nom, son régiment de cavalerie ayant été licencié. Dans son gouvernement du Poitou, où il réside par ordre de la reine, La Rochefoucauld soutient la cause de la cour et de Mazarin.
15/02
La reine Anne d’Autriche somme le Parlement de Paris de réponde à la question « le Parlement se croit-il en droit de limiter l’autorité du roi ? ». Celui-ci s’est arrogé le droit d’examiner à nouveau les lois enregistrées en lit de justice, empiétant ainsi sur le pouvoir législatif de la Couronne.
28/02
Mort du roi de Danemark Christian IV.
Mars
13/03
Anne d’Autriche et Mazarin, irrités par les remontrances, mettent en vigueur des mesures vexatoires telles que la suppression des gages d’officiers ou celui de la Paulette. Début de l'affaire de la Paulette.
Avril
19/04
Première bataille de Guararapes. Les Portugais reprennent victorieusement l'offensive au Brésil contre les Pays-Bas.
21/04
Antoine Le Camus devient contrôleur général des finances ; Fouquet lui succède en mai comme intendant de la généralité de Paris.
23/04
Le diplomate Abel Servien est promu ministre d’État.
28/04
Le Parlement de Paris s'oppose aux mesures financières du gouvernement (retenue sur les gages des conseillers des cours souveraines).
29/04
Arrivée à Paris de la nouvelle de l’arrestation du duc de Guise à l’issue de l’affaire de Naples.
30/04
Anne d’Autriche fait paraître la déclaration du droit annuel. Cette loi accorde aux officiers le renouvellement du droit annuel ou Paulette, la taxe qui autorise l’hérédité des offices, à des conditions. Celles-ci portent sur le rachat de quatre années de gages. Le Parlement de Paris est exempté de ce rachat dans l’espoir de dissocier les Cours souveraines.
Mai
 
L'armée ottomane met le siège devant Candie.
11/05
Baptême de Philippe Ier d’Orléans dans la chapelle du Palais-Royal. Sa tante Henriette Marie de France est sa marraine, son oncle Gaston son parrain.
13/05
Arrêt d'Union.
15/05
La paix de Munster met fin à la guerre de Quatre-Vingts Ans, et consacre l'indépendance des Provinces-Unies.
17/05
Bataille de Zusmarshausen à l'ouest d'Augsbourg. Cette dernière bataille qui eut lieu en pays allemand opposa les armées coalisées : française, commandée par Turenne et suédoise sous les ordres de Carl Gustaf Wrangel à celle du Saint-Empire, commandée par Peter Melander et Raimund von Montecuccoli. Cette dernière fut battue.
18/05
Le Conseil décide la suppression du droit annuel. Autrement dit, Mazarin, premier ministre, prive les parlementaires du bénéfice de la Paulette, mesure très mal accueillie par tous les intéressés.
25/05
Trompé par le confesseur de Madame de Miramion, Bussy-Rabutin projette d’enlever cette jeune et riche veuve.
28/05
Condé s’empare d’Ypres.
30/05
La Sorbonne condamne les pratiques initiatiques du compagnonnage ouvrier.
31/05
Le duc de Beaufort s'évade du château de Vincennes.
Juin
01/06
Émeute à Moscou causée par l'augmentation des impôts et l'impopularité de l'entourage du tsar. La foule pille le palais Morozov et incendie la ville.
--   
Le duc de Beaufort s’évade du château de Vincennes.
05/06
Des feux d'artifice et des feux de joie célèbrent, dans les villes des Provinces-Unies, la victoire des Néerlandais dans leur guerre contre l'Espagne pour l'indépendance.
10/06
Arrêt du Conseil qui casse l’arrêt d’Union.
15/06
Les Cours souveraines répondent par la Déclaration de la Chambre Saint-Louis, ébauche d’une constitution en vingt-sept articles, demandant, en particulier, des garanties de la liberté individuelle, la vérification par le Parlement des levées d’impôts, l’abolition des monopoles, la suppression des intendants.
30/06
32 députés des cours souveraines parisiennes se réunissent dans la chambre St-Louis du Palais pour travailler à la réforme de l'État.
Juillet
01/07
Deuxième séance pour la mise en ½uvre du programme de la Fronde Parlementaire. Article 3 à 6 : entre autres, il est décidé l’interdiction des arrestations non suivies de jugement au-delà de vingt-quatre heures.
04/07
Un Arrêt du Parlement ordonne la révocation des intendants.
08/07
Le surintendant des finances Particelli d'Emery est limogé et remplacé par La Meillerais.
10/07
La Chambre Saint-Louis présente sa charte réformiste. Mazarin et ses ministres, isolés (la force armée est aux frontières), se résignent à ratifier le renversement politique exigé, qui met fin au ministériat et à l'État absolutiste moderne, construit sur l'impôt. Par l'ordonnance royale du 18 juillet, les 17 intendants provinciaux sont rappelés, les innovations fiscales révoquées, les fermes d'impôts suspendues. Les recouvrements s'interrompent et le pouvoir dans les provinces passe aux mains des gouverneurs et magistrats locaux.
13/07
Les intendants sont supprimés à l'exception de ceux des provinces frontières (à compétence strictement militaire). Broussel apparaît désormais comme "le chef de l'opposition parlementaire".
18/07
Le Parlement enregistre 2 déclarations : révocation des intendants ; création d'une chambre de justice habilitée à punir les abus commis par les intendants et les partisans dans le domaine fiscal.
--   
Par ordonnance royale, les 17 intendants provinciaux sont rappelés, les innovations fiscales révoquées, les fermes d’impôts suspendues. Les recouvrements s’interrompent et le pouvoir dans les provinces passe aux mains des gouverneurs et magistrats locaux.
31/07
La reine interdit toute réunion du Parlement avec d’autres cours souveraines, mais lui accorde le renouvellement du droit annuel. Enregistrement, le même jour, en lit de justice, d’une déclaration royale qui entérine presque toutes les réformes voulues par la Chambre Saint-Louis.
Août
01/08
La reine veut sévir et emprisonner les conseillers rebelles. Gaston d’Orléans la dissuade en l’assurant qu’il mettra au pas Broussel et les jeunes conseillers. Le vieux parlementaires, les présidents à mortier essaient de leur côté de gagner du temps jusqu’aux vacances parlementaires.
07/08
Enlèvement de Madame de Miramion par les hommes de Bussy dans la montée vers le Mont Valérien juste après le pont de Saint-Cloud.
08/08
Le sultan Ibrahim Ier est déposé et remplacé par son fils Mehmed IV, âgé de sept ans.
18/08
Le Parlement prétend faire établir le Tarif (droit frappant les marchandises livrées à Paris) par 2 de ses conseillers.
20/08
Bataille de Lens.
--   
Broussel, conseiller au Parlement, prétend examiner les baux de la gabelle et des différentes fermes.
22/08
Le Parlement, sur le conseil de Broussel, décide des poursuites contre les principaux traitants ou partisans : Catelan, Tabouret, Lefebvre et autres.
25/08
Jour de la Saint-Louis. Le Conseil d’en haut (la régente, Monsieur, Mazarin, Séguier, Chavigny) décide l’arrestation de Broussel et de plusieurs autres magistrats. Dans le climat tendu des débuts de la Fronde, Gondi, le futur cardinal de Retz, prononce le même jour, à l’église Saint-Paul, un sermon politique, très emporté et très séditieux », selon son secrétaire, Guy Joly. C’est le seul sermon qu’il publiera.
26/08
Journée des barricades.
--   
Te Deum à Notre-Dame de Paris en l’honneur de la victoire de Lens. Arrestation du président de Blancmesnil et du conseiller Broussel, opposants notoires à Mazarin.
27/08
Journée des barricades - Fronde Parlementaire (→ 09/1649).
Septembre
07/09
Mlle d’Épernon, qui ne veut pas épouser Casimir, roi de Pologne se réfugie au couvent des Carmélites de Bourges. Mademoiselle lui écrit pour lui suggérer de choisir au moins une autre maison.
13/09
La famille royale quitte Paris pour Rueil, propriété de la duchesse d’Aiguillon, puis pour Saint-Germain-en-Laye.
18/09
Arrestation du comte de Chavigny et exil en Berry du marquis de Châteauneuf, garde des Sceaux.
19/09
Expérience réalisée pour Pascal au sommet du Puy-de-Dôme mettant en évidence la pression atmosphérique.
22/09
Condé rejoint la reine, ses enfants et Mazarin à Ruel.
--   
Le Parlement somme la reine de ramener le roi à Paris, et les Princes de reprendre place à la Grand Chambre du Parlement.
23/09
Le Parlement ordonne la mise en état de la défense de Paris.
25/09
Conférences de Saint-Germain entre les représentants de la Cour et une délégation parlementaire ; elles parviennent à un accommodement entre les parties.
Octobre
14/10
Emeute des cabaretiers et des marchands de vin parisiens qui envahissent le Palais pour réclamer aux parlementaires l’abaissement des droits sur les vins.
22/10
La reine signe une déclaration rejoignant de façon atténuée le texte des vingt-sept articles.
24/10
Fin de la guerre de Trente Ans : les traités de Westphalie.
31/10
Le roi revient à Paris avec la reine.
Décembre
06/12
Colbert devient conseiller du roi.
09/12
La Rochefoucauld, le mémorialiste regagne Paris. Il abandonne le cardinal Mazarin pour le camp des Frondeurs, et s’attache au parti de Condé, et devient l’un des principaux partisans de la révolte par son influence sur la duchesse de Longueville.
Janvier
04/01
e Parlement croupion britannique vote en faveur de la constitution d'une Haute Cour de Justice pour le procès du roi Charles Ier, et établit sa souveraineté en s'autoproclamant « pouvoir suprême de la nation ».
--   
Conseil décisif pour la sortie de la cour hors de Paris. Il se tient chez Monsieur, qui est victime d’une attaque de goutte. Le cardinal Mazarin est pour le départ. Monsieur et Condé sont réticents.
06/01
Nuit des Rois, la Cour se réfugie à Saint-Germain-en-Laye.
--   
L'armée royale, commandée par Condé, investit la ville de Paris.
07/01
Le roi Louis XIV ordonne le transfert du Parlement à Montargis. Il n'est pas obéi. Le duc d'Elbeuf vient offrir ses services aux magistrats.
08/01
Le Parlement déclare Mazarin ennemi du roi et de l’État et perturbateur du repos public.
09/01
Commandées par Condé, les troupes royales commencent l’investissement de Paris.
--   
Départ de Conti, Noirmoutier, La Rochefoucauld, la nuit du 9 au 10 janvier 1649 de Saint-Germain vers Paris. Début de la Fronde des princes.
10/01
Conti et Longueville arrivent à Paris : ils rejoignent le camp du Parlement.
11/01
Le prince de Conti est, grâce aux intrigues de Gondi, nommé généralissime de la Fronde.
12/01
Prise de l’Arsenal et de la Bastille par les Frondeurs.
13/01
A la suite de son évasion, Beaufort, dit le « roi des Halles », qui avait vécu caché, réapparaît à Paris.
14/01
Crue de la Seine. Paris inondé.
15/01
Les soldats de Condé prennent Corbeil.
16/01
Le maréchal de Turenne, s'étant révolté, Mazarin donne à Erlach le commandement de l'armée d'Allemagne.
18/01
Lettre du Parlement de Paris aux Parlements de province pour les engager à la résistance. Gondi, coadjuteur de Paris, est installé au Parlement comme conseiller d’honneur-né, à la place de son oncle l’archevêque. Il fait signer à tous les chefs de la Fronde une promesse d’union contre Mazarin (ce sont notamment Beaufort, Bouillon, Noirmoutier, La Rochefoucauld, etc.).
--   
Un incident entre un domestique du comte d’Alais et un laquais d’un conseiller au Parlement provoque une émeute à Aix-en-Provence.
20/01
Journée des barricades à Aix-en-Provence. Lors de la procession de la Saint Sébastien, une rumeur : dès que la procession serait sortie de l’enceinte de la ville, le comte d’Alais ira assassiner chez eux tous les Frondeurs qui auraient eu le malheur de rester en ville. La foule court aux armes et pille les maisons des amis du comte d’Alais. Le comte d’Alais, gouverneur de la province, est assiégé dans son palais.
21/01
Condé et le Maréchal de Gramont arrêtent à Juvisy l'avancée des troupes de François de Vendôme.
23/01
La Régente Anne convoque les États généraux pour le 15 mars.
24/01
Le duc de Longueville, parti soulever la Normandie, est à Rouen , et s’introduit, par escalade, dans le Vieux Palais. Le Parlement de Normandie se prononce pour la Fronde. Henri de Sévigné suit Longueville en Normandie. Les Sévigné seront frondeurs.
25/01
Le duc de Longueville s'empare du Vieux-Palais à Rouen : le Parlement de Normandie se déclare pour la Fronde.
--   
Gondi prononce un sermon politique contre Mazarin à l'église St-Paul.
--   
Le Parlement ordonne la saisie de tous les biens de Mazarin.
28/01
Sortie des frondeurs en direction de Bourg-la-Reine. Les Corinthiens, les chevau-légers de Gondi, se font tailler en pièc au pont d’Antony par les troupes du roi. Renaud-René, chevalier de Sévigné commande le régiment de Corinthe, on appela sa sortie "la première aux Corinthiens".
--   
Naissance de Charles-Paris, comte de Saint-Paul, fils de Mme de Longueville et, au su de tout l’univers, de La Rochefoucauld. La duchesse de Longueville a accouché à l’Hôtel de ville où elle réside. C’est Gondi (le futur cardinal de Retz) qui baptise cet enfant, prénommé Charles-Paris (hommage à la ville), en l’église de Saint-Jean-en-Grève. Le parrain est le prévôt des marchands, Le Féron, la marraine la duchesse de Bouillon.
30/01
Charles Ier est décapité.
Février
02/02
Sommations de la cour aux Parisiens.
08/02
Condé, après un combat sanglant, prend Charenton et menace le ravitaillement de la capitale.
--   
Condé assiège Paris avec 12000 hommes.
10/02
Combat dans la plaine de Villejuif. Un important convoi de vivres peut entrer à Paris11. Charles de Beauvau, seigneur de Nerlieu ou Noirlieu est tué par le duc de Beaufort.
12/02
Le Parlement refuse de recevoir le héraut d'armes que lui envoie Anne d'Autriche.
15/02
Gaston d’Orléans fait décider au Conseil de régence de mander à la cour les gens du roi (procureurs au Parlement). C’était amorcer les négociations, dit Dethan, un des biographes de Gaston.
16/02
L'armée royale prend Montlhéry : la route de la Beauce est coupée.
19/02
La Rochefoucauld est grièvement blessé lors d'un engagement près de Brie-Comte-Robert.
26/02
Les frondeurs sont défait à Brie-Comte-Robert.
27/02
Les forces royales enlèvent Brie-Comte-Robert, point décisif pour l’alimentation de Paris.
--   
Mazarin attire Rantzau à Saint-Germain-en-Laye. Il était enfermé dans Dunkerque et on craint qu’il ne livre la place contre de l’argent. Rantzau est arrêté. Il avait perdu une jambe au siège d’Arras (en 1640) et était estropié d’une main. Il est détenu onze mois. Il attrape, pendant sa détention, une hydropisie, il en mourra peu après sa sortie.
Mars
04/03
Négociations de Rueil entre la Cour et le Parlement.
07/03
Le maréchal de Turenne, qui soutient la Fronde, est déclaré coupable de lèse-majesté par le roi ; sans ressources, il est abandonné par ses régiments qui rejoignent d’Erlach qui gouverne Brisach.
08/03
Un arrêt de la cour du parlement, toutes les chambres assemblées, autorise l’entrée en France de l’armée de Turenne.
09/03
Les meubles de Mazarin sont vendus aux enchères.
11/03
Paix de Rueil.
13/03
Manifestation populaire, organisée en sous-main par Gondi, à Paris contre la paix de Rueil.
15/03
Le projet de paix de Rueil est accepté par l'Hôtel de ville de Paris.
16/03
Une conférence débute à St-Germain pour considérer les revendications des nobles frondeurs.
--   
Emeute à Angers menée par Claude Voisin, régent de l’université. La foule envahit l’hôtel de ville et impose sa volonté aux magistrats municipaux.
17/03
L'avant-garde d'une armée espagnole venue des Pays-Bas espagnols arrive aux environs de Soissons.
--   
Reprise des négociations entre la Cour et la Fronde au château de Saint-Germain.
22/03
Le maréchal du Plessis-Praslin repousse les Espagnols.
25/03
Miracle de l'Osier dans le hameau des Plantets près de Vinay, dans le Dauphiné.
29/03
A Bordeaux, une assemblée tenue dans l'hôtel de ville proclame sa solidarité avec le Parlement de cette ville, lequel est lui-même solidaire de celui de Paris.
--   
Les Angevins ouvrent les portes de la ville au duc de la Trémoille, un des frondeurs.
30/03
Accords de Saint-Germain-en-Laye, acceptés par le Parlement de Paris.
Avril
01/04
Le Parlement enregistre la déclaration royale à la suite de l’accord conclu à Saint-Germain qui reprend les clauses de la paix de Rueil et distribue de nombreuses faveurs aux généraux de la Fronde. Fin de la Fronde parlementaire.
02/04
La Déclaration royale, portant amnistie générale, remettant chacun dans ses biens et honneurs, est publiée.
07/04
Après que la paix ait été promulguée dans la sénéchaussée, le maire d'Angers est attaqué par la foule et doit fuir la ville.
08/04
La Grande Mademoiselle est à Paris pour rendre visite à la reine consort d'Angleterre et à son second fils, M. le duc d’York tous deux en exil : « il venoit de Hollande d’auprès sa s½ur la princesse d’Orange, où il avoit été depuis qu’il s’étoit sauvé de prison, où l’on l’avoit tenu longtemps en Angleterre. C’étoit lors un jeune prince de treize à quatorze ans, fort joli, bien fait et beau de visage, blond, qui parloit bien françois ; ce qui lui donnoit un meilleur air qu’au roi son frère ; car rien ne défigure tant un homme, à mon gré, comme de ne pouvoir parler : il parloit fort à propos, et je sortis de la conversation, que nous eûmes ensemble, fort édifiée de lui. » La Grande Mademoiselle reçoit elle-même force visites.
12/04
Arrivée de la duchesse de Chevreuse à Paris à 11 heures. Elle est venue d’une traite de Cambrai. Elle était à Bruxelles depuis 1645.
15/04
Retour de Gaston d’Orléans à Paris. Il est fêté. Mais la famille royale ne suit pas. Elle attend que François de Vendôme cesse d’agiter le peuple.
30/04
La Cour quitte Beaufort pour le château de Compiègne afin de surveiller la frontière de Picardie.
Mai
 
Les Pascal, fuyant les troubles de la Fronde, vont habiter chez les Périer, à Clermont.
 
Gondi annonce son ralliement. Peu après, il se lie avec la duchesse de Chevreuse revenue à Paris et devient l’amant de sa fille.
22/05
Dans le cadre des réconciliations générales, le projet de mariage entre le duc de Merc½ur, frère aîné de François de Vendôme et Laure Mancini, nièce de Mazarin, est rendu public.
26/05
Le duc d'Épernon, gouverneur de Guyenne, défait les frondeurs bordelais venus attaquer Libourne.
Juin
 
Furieux d’avoir dû céder au Parlement, d’Alais est sorti d’Aix, a levé une armée de la noblesse environnante et est revenu battre les troupes du Parlement à la bataille du Val, près de Draguignan. Mazarin envoie à Aix des commissaires pour régler définitivement les problèmes. Le rapport de force est du côté du gouverneur, le Parlement recule sur tous les sujets de litige.
 
Des émigrés auvergnats, fuyant la peste qui sévit en Andalousie, rentrent en Haute-Auvergne. Les consuls d’Aurillac rendent une ordonnance pour défendre aux habitants de les recevoir et enjoindre à ceux qui sont déjà arrivés « de faire leur quarantaine en un lieu escarté ».
15/06
D’Argenson apporte à Paris la nouvelle de la réconciliation du duc d’Épernon avec la ville de Bordeaux.
18/06
Retz et ses amis, notamment François de Vendôme, s’inquiétaient de l’arrogance de ces jeunes gandins, du parti du cardinal Mazarin, parmi lesquels Jarzé et duc de Candale. Il s’agissait de savoir qui tiendrait le haut du pavé. Tel était le sens de la mission confiée au « Roi des Halles ». François de Vendôme tire la nappe des convives (parmi lesquels le duc de Candale) de Jarzé au Jardin de Renard (sorte d’auberge en lisière du jardin des Tuileries). Un duel est décidé. le duc d’Orléans accommode ensuite les parties.
24/06
Le comte d’Harcourt investit Cambrai.
Juillet
04/07
Les consuls de Marseille prennent des mesures contre la peste, apparue en juin après l’arrivée d’une barque venue de Barbarie.
12/07
A la demande du duc d’Épernon, la couronne prononce par lettre patente l’interdiction du parlement de Bordeaux qui est rendue publique à Bordeaux le 24 juillet suivant. Un soulèvement chasse Épernon de la ville.
13/07
Gondi se rend à Compiègne, où se tient la cour, pour inviter la reine et le roi Louis XIV, au nom des Parisiens, à revenir à Paris.
17/07
Le pamphlet "La custode du lit de la reine" est saisi chez l'imprimeur Morlot.
20/07
L'imprimeur Morlot, sur le point d'être pendu à Paris, est sauvé par l'intervention de la foule.
25/07
Le duc d'Épernon vient signifier son interdiction au parlement de Bordeaux. Il provoque ainsi un soulèvement qui le chasse de la ville.
Août
06/08
On apprend à Paris que les troubles de Bordeaux recommencent. D’Épernon malgré sa répression ne recouvre pas l’autorité sur la ville.
08/08
La paix de Saint-Aignan, imposée par le roi, est composé à Compiègne ; elle est acceptée à l’unanimité par le Parlement d’Aix le 22 août.
18/08
Entrée triomphale du roi à Paris. La cour regagne le Palais-Royal.
19/08
A Paris, Gondi vient saluer le roi Louis XIV et la régente Anne à la tête d'une délégation du clergé : très embarrassé, il est pâle et il tremble.
20/08
Gondi rencontre Mazarin et se réconcilie en apparence avec lui.
Septembre
14/09
La paix de Saint-Aignan, imposée par le roi, est composé à Compiègne ; elle est acceptée à l’unanimité par le Parlement d’Aix le 22 août. Pour Mazarin, c’est une véritable déclaration de guerre.
16/09
Réconciliation de façade entre Condé et Mazarin, qui fait donner Pont-de-l’Arche au duc de Longueville et consent à ne pas marier ses nièces sans s’être entendu auparavant avec Condé.
19/09
Le maréchal du Plessis-Praslin part de Paris pour aller pacifier les troubles de Bordeaux.
21/09
Bossuet est ordonné diacre à Metz.
Octobre
02/10
Nouvel accommodement entre Condé et Mazarin. Mazarin feint de s’engager à consulter en tout Condé.
18/10
Les Bordelais prennent le château Trompette.
Novembre
09/11
Particelli d’Emery redevient surintendant des finances. Il partage la fonction avec le comte d’Avaux. Le système des intendants provinciaux est restauré.
12/11
Ouverture du Parlement de Paris.
23/11
Disgrâce de Mme de Beauvais, amie de Jarzé, lui-même grand ami de Condé. Il est tombé amoureux de la reine. Ne doutant pas que ses sentiments soient partagés, il gagne Mme de Beauvais, première femme de chambre de la reine qui consent à déposer sur son miroir la lettre enflammée de René du Plessis de Jarzé. Premier mouvement de la reine : la fureur. Mazarin la tempère et lui dicte une réplique ironique. La reine la récite le 26 novembre publiquement à Jarzé : « Vraiment, monsieur de Jarzé, vous êtes bien ridicule. On m’a dit que vous faites l’amoureux. Voyez un peu le joli galant ! Vous me faites pitié, il faudroit vous envoyer aux Petites-Maisons. Mais il est vrai qu’il ne faut pas s’étonner de votre folie ; car vous tenez de race. Voulant citer en cela le maréchal de Lavardin, qui autrefois avoit été passionnément amoureux de la reine Marie de Médicis, et dont le roi, son mari, Henri le Grand, se moquoit lui-même avec elle. (selon Mme de Motteville, Dubuisson-Aubenay fait un récit voisin). Tout le monde s’esclaffe. Jarzé, humilié, se retire de la cour. ».
Décembre
11/12
A Paris, un attentat vise le carrosse de Condé (vide, Condé ayant été averti) sur le Pont-Neuf.
22/12
Au Parlement, série de réquisitoires à propos de l’émeute du 11. Gondi, Broussel et François de Vendôme sont inculpés de tentative d’assassinat contre Condé. Gondi décide de se rapprocher de la reine et de Mazarin.
26/12
Paix de Bordeaux. Fin de la première Fronde bordelaise. Mazarin fait aux Bordelais diverses concessions, à condition que le Château-Trompette soit remis au roi. Mazarin accorde en fait aux Bordelais à peu près tout ce qu’ils demandent : une amnistie complète, une réduction de leurs taxes et la démolition de la citadelle de Libourne.
Janvier
14/01
Accord entre la reine et le cardinal, d’une part, Gondi et la duchesse de Chevreuse, d’autre part. La reine et Mazarin promettent le chapeau de cardinal à Gondi. Il s’agit de neutraliser ce dernier pendant qu’on prépare l’arrestation des princes.
18/01
C Condé, son frère cadet, Conti et son beau-frère, le duc de Longueville sont arrêtés au Palais-Royal par Guitaut, capitaine des gardes de la reine, et emmenés à Vincennes. Si Gaston d’Orléans s’en félicite : « Le beau coup de filet ! On vient de prendre un lion, un singe et un renard »., ce coup de force agite les amis des princes qui soulèvent la province (Normandie, Bourgogne, Guyenne). C’est le début de la Fronde des princes. La Rochefoucauld et Mme de Longueville auraient également été incarcérés s’ils n’avaient été avertis à temps. Ils gagnent tous deux la Normandie. La Rochefoucauld, pour l’heure encore prince de Marcillac, se retire ensuite dans son gouvernement du Poitou ; il s’y prépare à la résistance. Il projette d'’aller ensuite soulever Bordeaux, en s’appuyant sur l’Ormée.
20/01
Publication de la Lettre du roi datée du 19 janvier sur la détention des princes de Condé, de Conti et du duc de Longueville, le jour où elle est envoyée au Parlement.
21/01
La duchesse de Longueville part pour la Normandie.
22/01
Le Parlement rend un arrêt de non-lieu en faveur de François de Vendôme, Gondi et Broussel, dans l’affaire du — faux — attentat contre le carrosse de Condé.
23/01
Gaston d’Orléans donne un bal au Luxembourg. La Rivière, son homme de confiance, tenu éloigné de la conspiration contre les princes, quitte Gaston. Il a pris soudain conscience de sa disgrâce et ne reviendra plus.
Février
01/02
La Cour part pour la Normandie que Mme de Longueville tente de soulever.
05/02
Le roi Louis XIV entre à Rouen.
08/02
Mort de François V de La Rochefoucauld ; à l’occasion des obsèques de son père, Marcillac, devenu duc de la Rochefoucauld appelle à Verteuil toute la noblesse du pays. Il décide de rejoindre le duc de Bouillon, en révolte dans le Limousin. Après avoir traversé Civray et Lusignan, il se porte au secours de Saumur assiégé par l’armée royale, mais y arrive quand la place a déjà capitulé (avril). Il envoie quatre cents gentilshommes à Montrond, en Bourbonnais, forteresse des Condé, puis poussé par le maréchal de La Meilleraie, il rejoint le duc de Bouillon à Turenne.
09/02
Fuite de la duchesse de Longueville.
24/02
La Cour est de retour à Paris.
28/02
Comme naguère la duchesse de Chevreuse, la duchesse de Longueville rejoint Turenne à Stenay, après avoir voyagé via la Hollande en se déguisant en homme.
Mars
02/03
Disgrâce du chancelier Séguier..
05/03
La Cour part pacifier la Bourgogne (province dont Condé était le gouverneur) où les partisans de Condé ont pris les armes.
16/03
La Cour est à Dijon.
21/03
Le duc de Vendôme, nommé gouverneur de Bourgogne à la place de Condé, met le siège devant Bellegarde (Seurre) où les partisans des princes se sont retranché. Louis XIV visite l’assiégeant.
Avril
05/04
La duchesse de Bouillon et sa fille, qui on réussit à s’échapper une première fois, sont reprises et emprisonnées à la Bastille.
09/04
Capitulation de Bellegarde ou Seurre en Bourgogne.
11/04
La princesse de Condé et son fils le duc d'Enghien tenus en surveillance à Chantilly, s’échappent.
14/04
La princesse de Condé et son fils le duc d'Enghien gagnent Montrond en Berry, puis rejoignent en Limousin le duc de Bouillon et La Rochefoucauld, qui les mènent à Bordeaux.
18/04
Reddition du château de Saumur, assiégé par les troupes du roi conduites par Comminges.
27/04
La princesse douairière de Condé, demande qu’en application de la déclaration du 24 octobre 1648 ses fils et son gendre emprisonnés soient jugés par le Parlement de Paris.
30/04
Traité de Stenay conclu avec l’Espagne, dans l’intention de libérer les princes, par la duchesse de Longueville et le maréchal de Turenne, réfugiés à Stenay.
Mai
02/05
La Cour retrouve le Palais-Royal.
09/05
Déclaration du Roi contre la duchesse de Longueville, le duc de Bouillon, le maréchal de Turenne, le prince de Marcillac, leurs complices et adhérents, déclarés perturbateurs du repos, criminels de lèse-majesté au premier chef.
22/05
La princesse de Condé qui a été réveillée par Mme de Tourville sur ordre du duc de Bouillon part de Turenne et va à Cressensac où s’opère la jonction avec les armées venues du Périgord.
24/05
René de Longueil, président de Maisons, remplace à la surintendance des Finances tout à la fois Particelli, décédé, et le comte d’Avaux, démissionnaire.
--   
Les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld battent le duc d’Epernon au combat de Limeuil.
25/05
Fin d'impression d'une dédicace souvent attribuée à Cyrano de Bergerac vers la Lune.
31/05
La princesse de Condé et son fils, le duc d’Enghien, se réfugient à Bordeaux.
Juin
01/06
Le parlement de Bordeaux donne sa protection à la princesse de Condé et au duc d'Enghien.
--   
Le duc de Vendôme reçoit la surintendance de la Mer et son fils, François de Vendôme, la survivance de cette charge prestigieuse.
02/06
La Cour quitte Paris pour Compiègne. Les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld entrent à Bordeaux.
15/06
L’archiduc Léopold-Guillaume de Habsbourg, gouverneur des Pays-Bas espagnols, aidé par Turenne (solidaire de la Fronde) prend le Catelet.
22/06
A Bordeaux, une assemblée tumultueuse tenue à l’hôtel de ville proclame l’adhésion de la ville au parti des princes. Le Parlement demeure silencieux.
--   
Bussy rallie à Montrond le parti de la Fronde des princes.
29/06
Le roi et Mazarin partent de Compiègne pour Paris.
Juillet
02/07
Les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld arrivent à Bordeaux.
04/07
La Cour part pour la Guyenne. Une armée royale est dirigée sur Bordeaux. Gaston d’Orléans reste à Paris comme lieutenant-général du royaume.
07/07
Après avoir reçu un député du parlement de Bordeaux, le parlement de Paris décide d’adresser des remontrances à la régente pour lui recommander les intérêts de la Guyenne.
08/07
Deux frégates et une pinasse espagnoles apportent de l’argent aux frondeurs bordelais.
09/07
Les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld soulèvent les Bordelais contre le Parlement de la ville.
24/07
Les Espagnols et Turenne prennent l’offensive sur la frontière du nord.
Août
01/08
A Paris, Gaston d’Orléans impose la destitution du duc d’Épernon..
--   
La cour arrive à Libourne.
03/08
Prise de La Capelle aux Espagnols par le maréchal du Plessis-Praslin. (Gaston d’Orléans est lieutenant général du royaume et comme tel chef des armées).
04/08
Richon, gouverneur frondeur du château de Vayres, est pendu à Libourne sur ordre du maréchal de la Meilleraye.
06/08
Exécution à Bordeaux du baron de Canolle, officier royal prisonnier des Frondeurs.
08/08
La Rochefoucauld apprend que son château de Verteuil est en partie rasé par les troupes royales en représailles. Sa mère, sa femme et ses enfants sont un temps sans retraite.
11/08
Les troupes royales se saisissent de l’île Saint-Georges, en amont de Bordeaux.
13/08
Une armée espagnole conduite par l’archiduc Léopold-Guillaume s’empare de Château-Porcien.
15/08
En Toscane, les Espagnols prennent sur les Français les présides de Porto-Longone et Piombino.
16/08
Une armée espagnole conduite par l’archiduc Léopold-Guillaume s’empare de Rethel, pendant que les troupes de Turenne, entrées en rébellion, sillonnent le pays.
17/08
Liesses populaires à la nouvelle de la naissance d’un fils, Louis-Gaston, à Gaston d’Orléans, le duc de Valois qui meurt deux ans plus tard.
22/08
Gaston d’Orléans obtient du Parlement en mettant lui-même la main à la poche une levée de fonds pour l’effort de guerre.
26/08
Mazarin arrive au camp de Cenon et montre au jeune Louis XIV, du haut d’une colline, la ville de Bordeaux en état de siège.
27/08
Le marquis de Senneterre, rejoint par du Plessis-Praslin mettent Reims en état de défense.
--   
L’armée de Turenne, qui s’est emparée de Rethel, pousse une pointe jusqu’à La Ferté-Milon et Dammartin, mais ne va pas plus loin.
29/08
Les Princes frondeurs Condé, Conti et Longueville sont transférés de Vincennes à Marcoussis.
30/08
Les habitants de Bordeaux sont déclarés criminels de lèse-majesté.
Septembre
03/09
Mazarin à Lionne, qui est à l’époque secrétaire des commandements de la reine, « Il faut sortir de l’affaire de Bordeaux. ».
05/09
: à Bordeaux, les troupes royales s’emparent du faubourg Saint-Seurin.
08/09
Attaque de la demi-lune de la porte Dijeaux à Bordeaux, qui résiste (→ 16/09).
12/09
Gaston d’Orléans reçoit un émissaire espagnol, don Gabriel de Tolède, et entreprend, dans le dos de Mazarin, des négociations en vue de la paix générale.
16/09
Suspension d’arme et négociation des conditions de paix avec les Bordelais (→ 22/09). L’approche des vendanges met les Bordelais dans l’obligation de traiter.
28/09
La paix est signée entre les Bordelais et la cour à Bourg ; les Bordelais obtiennent le départ des troupes royales, la révocation du duc d’Épernon et une amnistie générale, mais pas la libération des princes.
Octobre
01/10
Déclaration du roi au parlement de Bordeaux portant amnistie générale de ce qui a été fait depuis les dernières déclarations (du 26 décembre 1649), enregistrée le 7 janvier 1651 et révocation du duc d’Épernon du gouvernement de Guyenne. La princesse de Condé, les ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld sont amnistiés et autorisé à se retirer dans l’une de leurs maisons.
03/10
La princesse de Condé quitte Bordeaux accompagnée des ducs de Bouillon et de La Rochefoucauld ; sur le conseil du maréchal de la Meilleraye, la princesse se rend à Bourg saluer le jeune roi et sa mère.
04/10
Entrevue officielle de La Rochefoucauld et du duc de Bouillon avec Mazarin, à Bourg, après l’amnistie. C’est à cette occasion que La Rochefoucauld se rend à la messe dans le carrosse de Mazarin, et répond au Cardinal : « Tout arrive en France. » Il salue le roi et met un genou en terre pour lui demander pardon.
05/10
Le roi Louis XIV fait son entrée solennelle à Bordeaux.
06/10
La Rochefoucauld prend congé de la princesse de Condé et regagne les ruines de son château de Verteuil. Il ne peut reprendre sa charge de gouverneur du Poitou, et ne touche aucune indemnité pour la démolition de Verteuil.
11/10
« La duchesse et les demoiselles de Bouillon-Turenne, ses sieur et fille, font grande réjouissance en la Bastille et leurs femmes y dansent le soir sur la terrasse ».
15/10
La Cour quitte Bordeaux.
Novembre
04/11
La foule pend en effigie le cardinal Mazarin pour se venger d’une tentative d’assassinat contre François de Vendôme, tentative que l’on impute au cardinal.
06/11
L’archiduc Léopold-Guillaume prend Mouzon avant de se retirer aux Pays-Bas.
07/11
La Cour est à Fontainebleau..
--   
Mazarin tient des conférences à Fontainebleau avec la duchesse de Chevreuse, qui demande le chapeau de cardinal pour Gondi ; devant le refus du Conseil, Mazarin ajourne l’affaire jusqu’au retour de la reine à Paris. Ulcéré, Gondi intrigue pour réconcilier la Fronde parlementaire et la Fronde des princes.
10/11
Réconciliation de Gaston d'Orléans et de Mazarin. On demande à Gaston, qui est allé retrouver la cour en grand appareil à Fontainebleau, d’approuver le transfert des princes au Havre.
12/11
Rentrée du parlement de Paris le lendemain de la Saint-Martin ; les audiences sont différées jusqu’au 2 décembre.
15/11
Les princes frondeurs Condé, Conti et Longueville sont transférés de Marcoussis au Havre.
29/11
Nicolas Fouquet devient procureur général au Parlement de Paris.
Décembre
01/12
Départ de Mazarin pour l’armée de Champagne.
02/12
La princesse de Condé présente une requête au Parlement de Paris pour la libération des princes frondeurs Condé, Conti et Longueville.
05/12
Entrevue de Gondi et de la princesse palatine en vue de réaliser l’union de la vieille Fronde et de la Fronde des princes. Il profite de l’absence de Mazarin.
09/12
La Gazette de Renaudot donne à Gaston le titre de père de la patrie.
14/12
Prise de Rethel sur les Espagnols par le maréchal du Plessis-Praslin.
15/12
L'armée royale bat Turenne à Sommepy.
16/12
La duchesse de Longueville écrit au duc de La Rochefoucauld. Elle est accablée par le sort dans sa retraite de Stenay : la princesse douairière meurt le 2 décembre en lui laissant peu de son héritage ; Turenne est battu à Rethel ; de la Moussaie, l’un de ses meilleurs soutiens, vient de mourir à Stenay ; Tracy, amoureux d’elle mais déçu, quitte Stenay. De plus, les troupes royales menacent d’encercler la citadelle.
20/12
Au Parlement, le Coadjuteur réclame pour les princes, transférés au Havre, une prison plus salubre et attaque le cardinal Mazarin.
30/12
Le Parlement fait Remontrances au roi Louis XIV en faveur des princes frondeurs Condé, Conti et Longueville.
31/12
Mazarin de retour à Paris.
Janvier
01/01
Charles II d'Angleterre est couronné roi d'Écosse.
--   
Charles II, fils de Charles Ier d'Angleterre est couronné roi d'Écosse à Scone par les Écossais covenantaires. Il tente d'envahir l'Angleterre.
05/01
Antoine d’Aumont, marquis de Villequier, nommé maréchal de France le 2 janvier, prête serment. Il prend le commandement de l’armée de Flandres le 11 avril. Henri de La Ferté est fait le même jour maréchal de France.
17/01
Jean de Lauzon est nommé gouverneur de la Nouvelle-France.
--   
Début du règne personnel de l'empereur de la dynastie Qing Shunzhi, âgé de 13 ans.
18/01
Remontrance du clergé de France au roi. L’archevêque d’Embrun se montre très insistant à l’Assemblée du clergé pour sévir contre les protestants.
20/01
Le Parlement renouvelle ses remontrances au roi Louis XIV en faveur des princes frondeurs Condé, Conti et Longueville.
28/01
Gaston d'Orléans réclame la libération des princes Condé, Conti et Longueville.
30/01
Union des Frondes contre la régence suite au refus de la reine mère de libérer les princes.
31/01
Paroles maladroites de Mazarin, comparant les frondeurs aux révolutionnaires anglais Fairfax et Cromwell et le Parlement de Paris au Parlement anglais.
Février
01/02
Gaston d'Orléans, indigné par les propos de Mazarin comparant les frondeurs aux révolutionnaires anglais, les révèle au Parlement de Paris.
02/02
Gaston d’Orléans, poussé par Gondi, rompt publiquement avec Mazarin.
04/02
Le Parlement réclame à la reine l’éloignement de Mazarin.
05/02
L'Assemblée de la noblesse se réunit.
--   
Mariage de Nicolas Fouquet et de Marie-Madeleine de Castille à Saint-Nicolas des Champs.
06/02
Mazarin déguisé quitte Paris et se réfugie à Saint-Germain-en-Laye, après avoir fait rédiger par Le Tellier les ordres pour la libération des princes.
--   
Début de l’assemblée de la noblesse au couvent des Cordeliers de Paris.
07/02
Le parlement exige de la reine une déclaration excluant du pouvoir « tous étrangers ou autres qui auront fait serment à d’autres princes que le Roi ». Ce qui vise doublement Mazarin : comme Italien et comme cardinal. Mais aussi peut-être Gondi, futur cardinal de Retz, qui ne fait pas mystère de son ambition.
08/02
Gaston d’Orléans devant le parlement de Paris : « je ne serai jamais si malheureux que d’empêcher le roi et la reine de faire ce qu’ils voudront ».
09/02
La milice bourgeoise de Paris se rend au Palais-Royal pour s'assurer de la présence du roi Louis XIV.
--   
Le parlement rend un arrêt ordonnant à Mazarin et à sa famille de quitter le royaume dans les quinze jours.
11/02
Anne d’Autriche accorde la libération des princes.
13/02
Mazarin prend alors le chemin de l’exil.
16/02
La régente ordonne à l’assemblée de la noblesse de se séparer et lui promet la convocation des États généraux.
--   
Les princes frondeurs Condé, Conti et Longueville arrivent triomphalement à Paris.
17/02
Le parlement amnistie les princes Condé, Conti et Longueville.
20/02
Arrêt du Parlement interdisant aux étrangers d’entrer dans les Conseils du roi.
27/02
Lettres du roi pour la déclaration d’innocence des princes de Condé et de Conti, et du duc de Longueville ; ils sont rétablis dans tous leurs biens, gouvernements et charges.
Mars
01/03
La régente Anne accorde la convocation des États généraux pour le 8 septembre, avec l'intention secrète de la faire annuler par le roi.
--   
: Jean-Baptiste Colbert, commis de Michel Le Tellier, devient secrétaire particulier de Mazarin. Colbert demande une confiance sans réserve et les deux hommes s’accordent définitivement le 2 juin. Leur collaboration dure dix ans.
02/03
Arrêt du Parlement excluant les cardinaux des conseils du roi.
06/03
Turenne se réconcilie avec la cour. Le roi Louis XIV lui pardonne.
10/03
Arrivée d'une ambassade du Commonwealth à La Haye. Au nom de la solidarité protestante, Oliver Cromwell propose une confédération des Provinces-Unies et de l'Angleterre dans le Commonwealth (10 mai). Les Hollandais refusent.
13/03
Mme de Longueville, partie de Stenay le 7 mars, arrive à Paris.
15/03
Le clergé et la noblesse rappellent au roi la promesse d’une convocation des États généraux.
16/03
La régente ordonne à l’assemblée de la noblesse de se séparer et lui promet la convocation des États généraux à Tours pour le 1er octobre. Le clergé et la noblesse craignent que le roi ne révoque la convocation à sa majorité le 5 septembre ; ils obtiennent par les instances des princes que la réunion des États ait lieu le 8 septembre. En fait, elle n’aura pas lieu.
18/03
Retour à Paris de Mme la Princesse de Condé, venue de Montrond.
20/03
Le 1er Président du Parlement, Molé, menace les nobles de représailles s'ils ne cessent pas leurs assemblées.
25/03
Gaston d'Orléans oblige l'assemblée des nobles à se disperser.
30/03
Anne d’Autriche, prisonnière au Palais-Royal depuis le 10 février, retrouve sa liberté d’action.
Avril
 
Le Russe Yerofey Khabarov fonde le fort d'Albazin sur l'Amour.
05/04
Rupture du projet de mariage entre Conti, frère de Condé, et Mlle de Chevreuse, fille de l’entreprenante duchesse et maîtresse de Gondi. Conti exulte. Il n’a nulle envie de faire ce mariage qu’il considère comme au-dessous de lui et qui contrarie ses projets. L’événement entraîne la rupture de l’union des Frondes.
--   
Le Coadjuteur prend congé de la régente, puis du duc d’Orléans sous prétexte de ses devoirs religieux de la semaine sainte.
09/04
Olivier Lefèvre d’Ormesson, ironique, tant François de Vendôme était peu fait pour le service religieux : « le dimanche, 9 avril, jour de Pâques, à Saint-Nicolas en robe rouge, où M. de Beaufort présenta six pains bénits, avec toute la fanfare possible. ».
11/04
Mazarin s'installe au château de Brühl, dans l'électorat de Cologne.
12/04
Olivier Lefèvre d’Ormesson revient du château d’Amboille, construit probablement par Androuet du Cerceau, futur Ormesson-sur-Marne, dont la seigneurie reste dans la famille d’Ormesson.
13/04
Mathieu Molé rend les sceaux à la reine. Il veut cumuler les sceaux et les fonctions de premier président or, elles sont incompatibles.
--   
Fin de l’assemblée du clergé.
--   
Patente de l'empereur Ferdinand III qui renouvelle et étend les mesures contre les non-catholiques en Autriche et dans les pays tchèques.
14/04
Le chancelier Séguier reprend les sceaux de l'État.
15/04
Le président Viole présente officiellement au Parlement la rupture du projet de mariage entre Conti et Mlle de Chevreuse. Le refus du prince de Condé de laisser son frère Conti épouser Mlle de Chevreuse offense l’amant de celle-ci, Gondi. Le Coadjuteur se retire très momentanément de la politique, vivant en reclus, à l’archevêché jusqu’à la mi-mai. Il prépare en réalité une nouvelle volte-face, car il sait que la reine s’inquiète de plus en plus de la toute-puissance de Condé dans l’État.
16/04
Olivier Lefèvre d’Ormesson : « Il couroit un bruit d’un grand changement dans tous les gouvernements : que M. le Prince [Condé] auroit la Guienne ; M. le prince de Conti, la Provence ; M. d’Angoulême, la Bourgogne ; M. d’Épernon, la Champagne. Chacun murmuroit de ce bruit comme de très-grande conséquence ».
18/04
Première visite de Louis XIV à Versailles.
28/04
A la suite de l’assemblée du clergé de France, plus de soixante évêques adressent une lettre au pape lui demandant de se prononcer sur les cinq propositions sur la grâce de l’Augustinus de Jansénius, formulées le 1er juillet 1649, par Nicolas Cornet, syndic de la faculté de théologie de Paris, et condamnées par l’assemblée de la faculté. Le nonce di Bagno transmet la lettre à la Secrétairerie.
Mai
15/05
Gondi fait distribuer sur le Pont-Neuf, à Paris, son pamphlet "Défense de l'ancienne et légitime Fronde" : il attaque Condé.
--   
Première course de chevaux au bois de Boulogne.
16/05
Condé est nommé gouverneur de Guyenne.
31/05
La régente Anne et Gondi ont une entrevue secrète : elle souhaite l'utiliser contre Condé.
Juin
08/06
Mort du shogun du Japon Iemitsu Tokugawa. Son fils Ietsuna Tokugawa lui succède à l'âge de 10 ans.
25/06
La Cour et la vieille Fronde (la Fronde parlementaire) se rapprochent dans une commune hostilité à Condé que l’on songe à arrêter de nouveau.
--   
Deuxième entrevue secrète d’Anne d’Autriche et du Coadjuteur. La Cour et la vieille Fronde (la Fronde parlementaire) se rapprochent dans une commune hostilité à Condé que l’on songe à arrêter de nouveau.
30/06
Victoire polonaise sur le Khanat de Crimée et la Zaporoguie à la bataille de Berestechko.
--   
Nouvelle défaite des Zaporogues à la bataille de Berestechko, en Ukraine.
Juillet
06/07
Averti de ce qui se trame contre lui, Condé, accompagné de Conti, de la princesse de Condé, de Mme de Longueville, se réfugie dans son château de Saint-Mau.
07/07
Condé énumère ses griefs contre la cour dans une série de lettres adressées aux parlements du royaume et à la jurade (municipalité) de Bordeaux.
10/07
Venise et les Ottomans entrent en bataille navale au sud de Naxos.
--   
Victoire navale vénitienne sur les Ottomans dans les Cyclades à la bataille de Paros.
12/07
Chavigny est renvoyé du Conseil.
14/07
Mort de René de Voyer d’Argenson, alors ambassadeur de France à Venise. Son fils le remplace.
18/07
Pour apaiser Condé, Anne d'Autriche accepte de congédier trois membres du gouvernement considérés comme les valets de Mazarin.
20/07
Bataille d'Inverkeithing. Cromwell contraint les Écossais à s'unir au Commonwealth.
26/07
Les Iroquois attaquent l'Hôtel-Dieu de Jeanne Mance à Montréal.
28/07
Bogdan Khmelnitski signe le traité de Bielaïa-Tserkov avec la Pologne.
30/07
Condé brave le jeune roi Louis XIV qu’il rencontre, le saluant sans descendre de son carrosse.
Août
 
Condéens et Frondeurs s'affrontent, parfois de façon violente, au Parlement de Paris.
 
Début du siège de Généralway, en Irlande.
03/08
Condé consent, de mauvaise grâce, à rendre visite à la régente.
04/08
Publication à Paris d’un traité fait en juillet ou août 1651 entre Mazarin, Châteauneuf, Retz et Mme de Chevreuse. La cour et la vieille Fronde concluent contre une alliance contre Condé. Gondi sera cardinal et Mademoiselle de Chevreuse épousera Paolo Mancini, neveu de Mazarin.
07/08
M. de Merc½ur déclare en plein Parlement son mariage avec mademoiselle de Mancini.
17/08
Forte de l’appui de Gondi, la régente passe à l’action en faisant lire au Palais-Royal, en présence du duc d’Orléans, des cours souveraines et du corps de ville, une déclaration contre Condé accusé de rébellion.
--   
Affrontement entre bourgeois armés d’armes à feu et nobles armés de leur seule épée, lors du rassemblement de la noblesse du bailliage de Chartres pour la préparation des États généraux. Quatre membres du tiers-état sont assassinés par des nobles, et onze autres blessés à la suite d’une querelle de préséance. Deux gentilshommes sont tués quand le peuple veut les désarmer.
18/08
Condé demande au Parlement de le juger. Il accuse Gondi d’avoir inventé les accusations portées contre lui par la reine ; altercation entre les deux hommes, qui évitent l’affrontement armé.
19/08
La réponse de Condé à ses accusateur est présentée devant les cours souveraines.
21/08
Au cours d’une séance du Parlement, qui s’est allié contre lui à François de Vendôme et à Gondi, violente altercation entre celui-ci et Condé. La Rochefoucauld coince Gondi entre les deux battants de la porte du parquet des huissiers et invite les siens à le tuer. Les deux partis sont accompagnés chacun d’une nombreuse suite armée et s’opposent sur des questions de préséance. Le premier président ordonne l’évacuation du Palais de justice par les deux troupes. Au cours du tumulte, La Rochefoucauld tente d’étrangler Gondi entre les deux battants d’une porte. Gondi est dégagé par le président de Champlâtreux.
22/08
Pour empêcher la guerre civile, le Parlement demande à la reine de supprimer son manifeste contre Condé.
25/08
Défaite royaliste à la bataille de Wigan Lane.
27/08
Départ du duc d’Orléans pour Limours.
Septembre
03/09
Bataille de Worcester, dernière bataille majeure de la troisième guerre civile anglaise, au cours de laquelle les troupes de Cromwell infligent une défaite à Charles II, qui s'exile en France.
05/09
Une déclaration royale confirme le bannissement perpétuel de Mazarin.
--   
Anne d’Autriche envoie au Parlement, à sa demande, une lettre proclamant l’innocence de Condé.
--   
Réunion des partisans de Condé à Chantilly.
06/09
Condé quitte Paris pour la Normandie, puis se rend à Chantilly puis prend la route de Bourges. Il prépare la guerre civile.
07/09
Lit de justice. Louis XIV est, à 13 ans, déclaré majeur par le parlement de Paris30. Anne d’Autriche, qui cesse d’être régente, devient chef du ConseiL.
--   
Condé fait porter au roi Louis XIV une lettre que celui-ci refuse d'ouvrir.
--   
Début de la Conspiration des rōnin au Japon. Ce sont des soldats qui se trouvent sans emplois, et qui tentent, faute de se faire entendre autrement, de tuer les hommes au pouvoir et de se substituer à eux dans toutes les grandes villes (notamment à Edo, Kyoto et Osaka). La man½uvre échoue, et le non emploi des rōnin se résoudra par le vieillissement puis la mort des hommes concernés. Le bakufu veille dès lors à éviter la création de rōnin par la suppression brusque et non compensée des charges officielles.
08/09
Le marquis de Châteauneuf est nommé chef du Conseil des dépêches qui s’occupe de l’administration intérieure. Le marquis de La Vieuville remplace le président de Maisons (Longueil) comme surintendant. Le premier président du parlement de Paris Mathieu Molé, reprend les Sceaux retirés au chancelier Pierre Séguier, conseiller au parlement de Paris.
13/09
Condé arrive à Bourges avec Conti, Nemours et quantité de gentilshommes. Il est encore indécis sur un éventuel soulèvement.
15/09
Bussy se désolidarise de Condé et se rallie au roi. Il maintient le Nivernais dans l’obéissance au roi.
16/09
Pouvoirs donnés à Lenet, par les Princes et La Rochefoucauld (plus la duchesse de Longueville, le duc de Nemours) réunis à Montrond, en Bourbonnais, pour traiter avec l’Espagne.
--   
La Rochefoucauld part avec Condé, Nemours et Lenet pour la Guyenne, dont Condé est gouverneur, en passant par Verteuil, toujours ruiné.
17/09
La Cour part combattre l'armée condéenne en Guyenne.
21/09
Gondi est désigné pour le cardinalat par le roi.
22/09
Arrivée de Condé à Bordeaux. Le parlement de cette ville se solidarise avec lui.
27/09
Le roi et la cour quittent Paris pour Fontainebleau pour aller combattre l’armée de Condé.
Octobre
02/10
La Cour royale quitte Fontainebleau pour le Berry.
03/10
Traité entre Condé et Du Daugnon, gouverneur de Brouage et de La Rochelle.
07/10
La Cour royale arrive à Bourges.
08/10
Le roi entre dans Bourges. La ville se rend sur une simple sommation. Conti et madame de Longueville doivent fuir, chassés par la population.
--   
Le roi entre dans Bourges. La ville se rend sur une simple sommation. Conti et madame de Longueville doivent fuir, chassés par la population.
--   
Déclaration du Roi contre Condé, qui, en Saintonge, a ouvert les hostilités contre les troupes royales. Elle accuse Condé, Conti, La Rochefoucauld, Nemours et Madame de Longueville des crimes de haute trahison et de lèse-majesté.
09/10
Condé, son frère et sa s½ur, La Rochefoucauld et Nemours, sont déclarés criminels de lèse-majesté.
--   
Convention entre Condé et le prince de Tarente, gouverneur de Taillebourg.
--   
« Navigation act » ; acte de navigation britannique destiné à limiter la puissance commerciale des Provinces-Unies. Les marchandises importées en Angleterre doivent l'être soit par un navire anglais, soit par le pays importateur. Cet acte est à l'origine de la première guerre navale anglo-hollandaise.
16/10
Charles II d’Angleterre débarque à Fécamp.
31/10
La Cour royale quitte Bourges.
Novembre
02/11
Les partisans de Condé signent un traité à Bordeaux.
06/11
Condé (Lenet) et les Espagnols (Torre) signent un traité.
11/11
Lettre du duc de Guise à Condé pour le conjurer de le faire sortir du château de Ségovie où il est enfermé par les Espagnols, en échange de son soutien. Condé obtient du roi d’Espagne sa libération avec difficulté en mai 1652.
12/11
Condé et le marquis de Bourdeille signent un traité à Bordeaux.
--   
Destruction de la grosse tour de Bourges. L’artificier allemand Daniel Lesgat calcule mal son affaire. Elle se fend simplement de haut en bas. Il recommence le 9 décembre.
13/11
Mazarin, qui rassemble des troupes en vue de son retour en France, écrit de Dinant au baron de Pénacors, ami de Gondi, pour demander l’appui de ce dernier.
17/11
Le comte d’Harcourt dégage Cognac que La Rochefoucauld assiège. Condé assiste impuissant à la prise de la ville de Cognac défendue par Nort. Ses soldats sont tués ou, comme lui, faits prisonniers.
19/11
Madame de Sévigné est de retour à Paris.
27/11
Prise de La Rochelle par l’armée royale commandée par le comte d’Harcourt. Exécution cruelle de Basse, un officier, qui avait défendu la dernière tour avec les Suisses. Harcourt demande à ses Suisses de tuer eux-mêmes leur chef, puis le fait achever par ses hommes. Condé se trouve refoulé au-delà de la Charente et bientôt au-delà de la Dordogne.
Décembre
04/12
Le Parlement enregistre la déclaration royale contre les princes Condé et Conti.
06/12
Emeute à Paris, sans doute fomentée par le parti des princes.
09/12
A 3 heures de l’après-midi, destruction de la grosse tour de Bourges. L’artificier allemand Daniel Lesgat croit que sa mèche a fait long feu et s’avance avec des spectateurs quand la tour explose, tuant 17 personnes dont deux chanoines de la ville et en blessant 25 ou 30. Seulement une moitié de la tour a été emportée.
12/12
Louis XIV rappelle le cardinal Mazarin.
16/12
Montausier prend pour le compte du roi les tours du château de la Tranchade à une lieue d’Angoulême.
24/12
Mazarin passe la frontière avec une armée de 7000 hommes.
28/12
Anne d'Autriche fait dire à Gondi qu'elle accepte le retour de Mazarin et compte sur lui pour le faciliter.
29/12
Le Parlement rend contre Mazarin un arrêt de proscription.
30/12
Mazarin entre à Rethel.
Janvier
02/01
Mazarin entre à Épernay.
03/01
Les troupes de Condé sont délogées de Saint-Savinien.
08/01
Harcourt qui a reçu des renforts à Saint-Jean-d'Angély, décide de marcher contre les armées de Condé pour traverser la Charente à Saintes.
--   
Vente aux enchères de la bibliothèque de Mazarin (→ 17/02).
09/01
Jacques Du Coudray de Geniers et François Bitault, conseillers au Parlement de Paris, sont envoyés à Pont-sur-Yonne, près de Sens, pour empêcher le passage du cardinal de Mazarin, de retour en France à la tête d’une forte troupe commandée par le maréchal d’Hocquincourt. Morangé, à la tête de cent mousquetaires du Languedoc, et après une forte résistance plie sous le nombre, ce qui ouvre au cardinal la route de Poitiers. Bitault est arrêté.
--   
Le comte d’Harcourt se dirige vers Cognac.
10/01
Le comte d’Harcourt fait passer sur un pont de bateaux la Charente à ses troupes au niveau de Cognac. Bougy est chargé par Harcourt de lancer une offensive de cavalerie contre Condé.
11/01
Bougy au petit matin, après avoir bâti un pont en hâte surprend les troupes de Condé au quartier de Brives-sur-Charente.
12/01
Le parlement de Paris enregistre un arrêt pour surseoir l'exécution de l'arrêt enregistré contre les princes.
13/01
Traité entre le prince de Condé et le Parlement de Bordeaux.
15/01
Prise de Barbezieux sur les hommes de Condé, dirigés par le sieur de Lévis, comte de Chalus, par les troupes du roi commandées par M. de Bellefonds.
16/01
Défaite des troupes de Condé à Saint-André-de-Cubzac. Elles sont forcées de repasser la Dordogne.
18/01
Mazarin passe la Loire à Gien.
24/01
Alliance de Condé et de Gaston d’Orléans contre Mazarin.
--   
Le Parlement qui avait député Bellièvre à la cour pour protester contre le retour de Mazarin, reçoit la réponse de la cour : Mazarin est rentré en France à la tête d’une armée sur ordre du roi. Le Parlement réitère une déclaration de pure forme contre le retour de Mazarin.
25/01
Le parlement de Paris refuse de s’unir à Condé et à Gaston d’Orléans.
27/01
Ordre du roi au comte d’Harcourt daté de Poitiers prescrivant l’échange du marquis de Lévis, homme de Condé et emprisonné à Saumur, contre le chevalier d’Albret et quelques autres officiers faits prisonniers à Pons.
--   
Les évêques réunis à Poitiers sous la signature de l’archevêque de Bordeaux (Henri de Béthune), primat d’Aquitaine fulminent une condamnation d’un libelle imprimé à Bordeaux en 1651 en faveur du prince de Condé qui traitait de la question de savoir si Dieu était avec Condé.
28/01
Mazarin entre à Poitiers accueilli triomphalement par la reine-mère.
29/01
Le comte d’Harcourt écrit à Mazarin qu’il fait prendre à ses troupes les quartiers de rafraîchissement le long de l’Isle et de la Dordogne.
Février
02/02
Le duc de Bouillon et son frère, le maréchal de Turenne, arrivent à Poitiers. Ayant obtenu de Mazarin de larges compensations pour la perte de Sedan, ils viennent se mettre au service de la Cour.
10/02
Bussy-Rabutin qui a rejoint le camp du roi s’est donné rendez-vous avec comte de Palluau qui assiégeait Montrond à La Charité-sur-Loire et tous deux forcent les habitants à rompre deux arches du pont sur la Loire.
11/02
Une lettre du roi au parlement de Paris, daté de Saumur, dénonce l’entrée du duc de Nemours en France à la tête de troupes espagnoles. Elle est lue au Parlement le 15 février. Une lettre semblable, daté du 22, est lue au Parlement le 27.
15/02
Minute du brevet qui confère le rang de prince des maisons souveraines au duc de Bouillon et au vicomte de Turenne.
18/02
Minute du brevet qui confère le rang de prince des maisons souveraines au duc de Bouillon et au vicomte de Turenne.
19/02
Le pape Innocent X élève Gondi au cardinalat25. La nouvelle arrive à Paris le 28 février. Depuis la fin de 1651, Gondi, sentant l’instabilité de la situation presse son agent à Rome, l’abbé Charrier qui lui succédera comme abbé commendataire de Sainte-Croix, de travailler activement à sa promotion cardinalice, ne ménageant ni les cadeaux, ni les flatteries, ni les menaces26. Sa popularité parmi les Parisiens va s’effondrer en quelques semaines.
22/02
Turenne accepte sa nomination au poste de commandant en chef de l'armée royale.
--   
Harcourt est informé que les troupes de Condé ont l’intention de franchir le pont de Terrasson sur la Vézère pour s’emparer de Sarlat. Parti de Bourdeilles, il avance au bord de la rivière de l’Isle.
23/02
Harcourt laisse un corps de cavaliers à Terrasson, ce qui dissuade Condé de prendre le pont.
28/02
La Cour décide de marcher sur Paris.
--   
Le duc de Rohan rend la ville d’Angers aux troupes royales d’Hocquincourt.
Mars
03/03
Le duc de Nemours entre en France avec des troupes espagnoles.
--   
Victoire d’Hocquincourt sur les frondeurs au Pont-de-Cé.
05/03
Devant l’avancée du comte d’Harcourt, Condé lève le siège de Miradoux et se retire à Astaffort.
--   
Arrivée du duc de Nemours à Paris avec 7000 hommes. Une lettre du 5 mars 1652 parle ainsi de l’arrivée du duc de Nemours à Paris : « M. le duc de Nemours est arrivé ici cette après-dînée, accompagné de quatre cents chevaux y compris ce qui l’on avoit envoyé au-devant de lui ; il a traversé toute la ville en cet équipage, et est allé descendre du palais d’Orléans (au Luxembourg). ».
06/03
Plessis-Bellière et Montausier quittent Pons pour assaillir Saintes. Les premières troupes prennent position autour de la ville.
07/03
L’attaque de Saintes commence. L’assiégeant fait une trouée dans le faubourg Saint-Eutrope. Des tranchées sont creusées pour prendre des points forts de la ville.
--   
Harcourt, après avoir regroupé ses troupes, leur laisse deux jours de repos et quitte Auvillars.
08/03
On dispose les batteries autour de Saintes.
09/03
Les troupes de Condé et Conti s’emparent de Pergain.
--   
A Saintes, on continue à installer les batteries, on fait avancer les tranchées. Le sieur de Montafilant ingénieur est blessé au ventre. Il meurt le 10.
10/03
La cour est à Tours.
--   
Vigoureuse attaque au siège de Saintes. Sortie infructueuse des assiégés. Le soir, Chambon, gouverneur de la place entre en négociation pour capituler.
--   
Mademoiselle rapporte dans un lettre un ballet donné chez elle le jour de la mi-Carême par le fils de Séguier, à la demande de Monsieur, en l’honneur des troupes anticardinalistes commandées par Nemours et le baron de Clinchamp (qui mourra bientôt au combat de la porte Saint-Antoine).
11/03
Chambon, à qui on a garanti de partir avec ses troupes sauves de Saintes, passe comme il est de tradition entre les troupes de l’assaillant rangées en bataille ; soudain, il arrive un grand désordre dans ses troupes. Les soldats et cavaliers pillent leurs officiers, en criant vive le roi, et rejoignent les hommes de Plessis-Bellière qui assiégeaient la place. Chambon est contraint de se retirer avec seulement quelques officiers.
--   
Harcourt rassemble ses troupes et marche sur Fleurance. Il veut surprendre les troupes de Condé dans leurs quartiers.
12/03
La cour est à Amboise.
--   
Harcourt repart de Fleurance à la pointe du jour. À quatre heures de l’après-midi, les troupes d’Harcourt se sont insinuées par surprise entre deux quartiers de Condé, Laplume et Astaffort. Il décide d’attaquer le quartier où se trouve Condé à Astaffort. Condé a le temps de franchir la Garonne ; Harcourt prend 500 chevaux un abondant butin et de l’artillerie. Toutes les villes du pays d’Albret se soumettent au roi.
15/03
Les forces de Nemours et les troupes levées par Gaston d'Orléans et conduites par Beaufort font jonction.
--   
La cour arrive à Blois.
16/03
Bossuet est ordonné prêtre à Paris, après avoir fait une retraite sous la direction de M. Vincent à Saint-Lazare.
23/03
En pleine séance du Parlement, Fiesque vient demander à Gaston d’Orléans de se rendre à Orléans.
--   
Taillebourg, assiégée par Montausier et du Plessis-Bellière, capitule.
24/03
Condé quitte Agen en grand apparat, puis à quelques lieues se travestit en laquais, et laisse son équipage leurrer son monde. Puis suivi de La Rochefoucauld et son fils Marcillac, de Guitaut et de quelques autres, fait route vers le Nord. Il va à marches forcées à la rencontre du duc de Nemours, sur la Loire. Après les revers de Saintes, Taillebourg, etc. Condé décide de changer de théâtre d’opérations.
--   
Arrivée de Beaufort et de Tavannes au palais du Luxembourg pour accompagner Monsieur à Orléans. Gondi le dissuade de quitter Paris.
25/03
Départ à midi de la Grande Mademoiselle pour Orléans avec le duc de Rohan, la dame de Bréauté, la comtesse de Fiesque et la dame de Frontenac. Mademoiselle est à Étampes le 26 mars, où elle rejoint Beaufort à la tête d’une troupe. À Toury, elle trouve Nemours et le baron de Clinchamp. Il s’agit de devancer le roi qui a le projet d’entrer dans Orléans, en venant de Blois. La Cour a couché à Cléry.
27/03
La Grande Mademoiselle entre à Orléans.
28/03
Mazarin apprend la nouvelle de la prise d’Orléans.
29/03
A Jargeau, les forces royales de Turenne repoussent Beaufort qui voulait se saisir du pont de la Loire.
--   
Bussy-Rabutin reçoit à La Charité une lettre du roi portée par d’Artagnan lui demandant de tenir la place et le pont contre ses ennemis.
--   
Violente querelle entre Nemours et Beaufort qui en viennent aux armes en présence de Mademoiselle lors d’un conseil de guerre tenu dans un faubourg d’Orléans ; Nemours, qui voulait secourir Montrond assiégé, doit céder et après l’arrivée de Condé, l’armée des princes rebelles marche vers Montargis pour couper la route à Mazarin.
30/03
Condé et sa troupe incognito sont au Bec d’Allier, près de La Charité-sur-Loire. Ils prennent un bac pour traverser la Loire.
31/03
La Cour détournée d’Orléans va passer les fêtes de Pâques à Sully.
Avril
01/04
Tandis que la Cour arrive à Gien, Condé rejoint l’armée des princes (Beaufort et Nemours) à Lorris-en-Gâtinais, et en prend le commandement.
02/04
A Paris, manifestation sur le Pont Neuf en faveur des princes (→ 04/04). Ces manifestations populaires contre Mazarin sont orchestrées par le parti des princes. Les désordres sont réprimés par le Parlement et la milice bourgeoise.
04/04
Mariage de Paul Scarron avec Françoise d’Aubigné, future Madame de Maintenon.
--   
Les troupes royales passent la Loire à Gien. Louis XIV est présent.
05/04
Exécution du maçon Pierre Louis, l’un des meneurs des manifestations parisiennes.
06/04
Fondation de la ville du Cap par Jan van Riebeeck.
--   
Du Plessis-Bellière fait dresser la batterie au siège de Saint-Surin.
07/04
Condé remporte une victoire à Bléneau.
--   
Capitulation de Saint-Surin, assiégée depuis le 4 avril par du Plessis-Bellière.
08/04
Le roi quitte Gien pour Saint-Germain via Melun escorté par les troupes de Turenne.
11/04
Condé arrive dans la capitale. Retz ne fait rien pour l’en empêcher, tant la cause de Mazarin est impopulaire à Paris. Avec Condé, La Rochefoucauld père et fils sont reçus triomphalement à Paris, d’où la cour s’est retirée depuis plus de trois mois.
12/04
Condé est mal reçu par le Parlement.
--   
Un ordre du roi délivré à Guitaut, le vieux, libère Nort, emprisonné à Saumur et qui a défendu Cognac face aux troupes royales et n’a pu être secouru à temps par Condé.
17/04
Fouquet, en tant que procureur général, attaque Condé et le manifeste des princes en séance plénière du Parlement de Paris.
19/04
Une assemblée tenue à l’Hôtel de ville (→ 22/04) décide d’envoyer une députation au roi pour le supplier de renvoyer Mazarin et de revenir à Paris.
23/04
L’armée des princes conduite par Tavannes, Valon et Clinchamps occupe les faubourgs d’Étampes par surprise. Les troupes de Turenne campent à Châtres pour protéger la cour à Saint-Germain.
26/04
Echange vif entre le président de Novion et Condé qui l’accuse de trahison. Condé conclut face à la menace de l’autre d’élever la voix pour se plaindre à la Compagnie : « Et moi, quand j’élèverai la main sur vous, il y a assez de différence entre vous et moi pour qu’il n’en fût pas autre chose ! ».
27/04
La Cour arrive à St-Germain.
28/04
Rohan, Chavigny et Goulas se rendent à la Cour à Saint-Germain demander l’exil de Mazarin à la reine et au roi. Mais Mazarin refuse de sortir pendant leur entrevue. Elle tourne à la confusion des visiteurs qui n’obtiennent rien et rendent Condé suspect à ses propres partisans.
30/04
Emotion populaire rue de Tournon montée de toutes pièces par les condéens pour apeurer la bourgeoisie et la municipalité parisiennes.
Mai
02/05
Mademoiselle quitte Orléans avec la comtesse de Fiesque et madame de Frontenac.
04/05
Turenne et Hocquincourt, partis de Châtres pendant la nuit, battent troupes de la Fronde (2 000 hommes tués ou prisonniers) dans les faubourgs d’Étampes, pendant que Condé et Mademoiselle vont à Paris.
07/05
Turenne fait occuper Saint-Denis.
10/05
Une manifestation perturbe la séance du Parlement.
11/05
Les troupes royales attaquent le pont de Saint-Cloud.
13/05
Saint-Denis est repris par les troupes royales.
18/05
Les Espagnols de l’archiduc Léopold, allié de Condé, prennent Gravelines.
21/05
Nouvelle déclaration du roi confirmant l’édit de Nantes et celle de 1643 accommodante envers les protestants.
24/05
La cour est à Melun.
26/05
Turenne assiège l’armée des princes retranchée dans la ville d’Étampes.
27/05
Turenne inflige une nouvelle défaite aux troupes princières de Condé près d'Etampes.
28/05
Mazarin amène Louis XIV à Étampes.
31/05
Prise de Roses par le maréchal du Plessis-Praslin qui ne sera rendue aux Espagnols que par le traité des Pyrénées en 1659.
Juin
01/06
Arrivée à Paris du duc de Lorraine, Charles IV. Il est reçu en grande pompe au Luxembourg par Condé et le duc d’Orléans.
03/06
émeutes à Bordeaux (→ 12/06) ; les quartiers bourgeois de La Rousselle et du Chapeau-Rouge sont attaqués par le petit peuple de ceux de Saint-Julien et de Sainte-Eulalie.
04/06
L’armée de Charles de Lorraine passe la Marne.
05/06
Après avoir tergiversé, la moitié de l’armée de Charles de Lorraine passe la Seine au pont de bateaux dressé à Choisy.
06/06
Un traité secret signé par Châteauneuf avec le duc de Lorraine qui s’engage à sortir de France si le siège d’Étampes est levé.
07/06
Turenne voyant approcher le duc de Lorraine se retire à Étréchy.
11/06
Procession de la châsse de sainte Geneviève, menée par l’archevêque Jean-François de Gondi. La sainte est invoquée contre Mazarin. Le jour même des parlementaires parisiens, suspects de mazarinisme, sont assaillis à leur sortie du Palais.
15/06
Grâce à un succès remporté à Villeneuve-Saint-Georges, Turenne oblige le duc de Lorraine (qui, en dépit du traité signé le 6 avec Mazarin, continuait à ravager les alentours de Paris) à tenir parole et à se retirer en Flandre.
16/06
Charles de Lorraine signe le traité d’évacuation avec Turenne.
17/06
Le condéen Balthasar défait les troupes royales en Périgord.
21/06
Emeutes dans Paris, au Palais et Place Royale. Violences entre le parti des princes, qui s’appuie sur une fraction du Parlement et sur le petit peuple, et celui de « la paix », soutenu par une autre partie du Parlement et par une certaine bourgeoisie..
--   
Condé et le comte d'Alais, gouverneur de Provence, signent un traité à Paris.
22/06
Henriette-Adélaïde de Savoie épouse Ferdinand-Marie de Bavière.
23/06
Les membres du Parlement, assaillis par le peuple surexcité par Condé et payés par Beaufort, estimant ne plus pouvoir délibérer sereinement, suspendent leurs réunions. Des contre-manifestants financés par l’abbé Beaufort réclament la paix.
--   
La Muse historique rapporte que Rohan et Tonquédec se querellent dans la ruelle de Madame de Sévigné.
25/06
A Bordeaux, l’Ormée, aile extrémiste de la Fronde, prend le contrôle de la ville.
--   
Le Parlement refuse de subordonner un éventuel accord avec la cour à l’éloignement préalable de Mazarin. Émeute populaire à l’issue de la séance.
28/06
La cour est à Saint-Denis. Mazarin laisse livrer du pain aux Parisiens, à condition que ceux-ci gardent une stricte neutralité dans la bataille qui va être livrée.
29/06
Fin de la captivité en Espagne d’Henri de Guise, grâce à l’entremise de Condé.
Juillet
01/07
Une partie de l’armée royale conduite par le maréchal de La Ferté traverse la Seine pour faire un pont vers l’île Saint-Denis.
--   
Les troupes de Condé, après avoir traversé le bois de Boulogne, longent l’enceinte ouest et nord de la capitale.
02/07
Mademoiselle fait ouvrir la porte Saint-Antoine à Paris aux débris de l'armée des princes.
--   
Bataille du faubourg Saint-Antoine, entre Turenne (il avait été prévenu par Nicolas Fouquet qui aurait fait descendre un homme dans un panier le long de la muraille) et Condé, qui avait ramené son armée sous Paris. En faisant tirer les canons de la Bastille et ouvrir les portes de la ville, Mademoiselle de Montpensier sauve l’armée de Condé (elle avait, dit Dethan, un ordre écrit de Monsieur ; dans ses Mémoires, elle précise qu’elle a dû le lui arracher). Paolo Mancini est blessé à mort.
--   
Le comte de Flamarin, ou Flamarens, chambellan de Gaston d’Orléans est tué au combat de la porte Saint-Antoine.
--   
La Rochefoucauld, attaquant avec son fils Marcillac, Beaufort, Nemours et quelques volontaires, reçoit une mousquetade en plein visage. Il peut se rendre, ensanglanté, à l’hôtel de Liancourt, puis se fait transporter à Bagneux.
04/07
Pascal est témoin à Paris d'épisodes violents de la Fronde.
--   
L’après-dînée, grande assemblée à l’Hôtel de ville, où sont invitées douze personnes de chaque quartier, à savoir six officiers du roi ès cours souveraines et six notables bourgeois. » (Journal de Dubuisson-Aubenay). Journée des Pailles. Les émeutiers recrutés par les princes attaquent l’assemblée des notables parisiens chargée d’étudier les moyens de rétablir l’ordre et mettent le feu à l’Hôtel de ville. Des députés et conseillers de la ville sont massacrés. Retz prend peur, se barricade dans l’archevêché, entasse vivres et mousquets dans les tours de Notre-Dame de Paris. Mais il ne lui arrive rien de fâcheux au cours des troubles de l’été. Condé impose une quasi-dictature à Paris.
05/07
Démission du prévôt des marchands.
06/07
Beaufort devient gouverneur de Paris et Broussel prévôt des marchand.
10/07
Mazarin récompense un fidèle, Guy de Bar, maréchal de camp (le 28 janvier 1649). Chargé de conduire les princes de Marcoussis au Havre en novembre 1650, il est fait lieutenant général d’Amiens.
14/07
Nicolas Fouquet, replié à Argenteuil, rédige deux mémoires pour Mazarin qui lui exposent la situation à Paris.
17/07
La Cour s’installe à Pontoise.
18/07
Condé force le Parlement de déclarer que le roi est prisonnier entre les mains de Mazarin et fait décerner la lieutenance générale du royaume au duc d’Orléans.
20/07
Gaston d'Orléans est proclamé Lieutenant Général de France par les parlementaires parisiens.
27/07
Le nouveau lieutenant général du royaume se dote d’un conseil. Séguier accepte de le présider.
29/07
Fuensaldaña, envoyé par l’archiduc Léopold en Picardie avec un corps 14 000 hommes, et duc de Lorraine font leur jonction à Fismes près de Reims pour une nouvelle offensive dans le Nord et vers Paris.
30/07
Duel au pistolet derrière l’hôtel de Vendôme : le duc de Nemours est tué par son beau-frère, le duc de Beaufort. C’est la fin de l’unité de la Fronde des princes.
31/07
Louis XIV signe une déclaration ordonnant le transfert à Pontoise du Parlement de Paris.
Août
01/08
Querelle du comte de Rieux (fils du duc d'Elbeuf, Charles II de Lorraine). Il fait affront au prince de Condé et est envoyé à la Bastille.
06/08
Louis XIV convoque à Pontoise les membres du Parlement qui entendent lui demeurer fidèles. Quatorze parlementaires partis discrètement de Paris s’y rendent un par un. Ils tiennent leur première séance le 7 août dans la grange du couvent des Cordeliers et enregistrent la déclaration royale qui les installe à Pontoise. Ils demandent respectueusement au roi l’éloignement de Mazarin. Molé, premier président, les présidents de Novion et Le Coigneux, Henri de Baradat, l’évêque de Noyon, pair de France, les maréchaux de l’Hôpital et de Villeroy, 18 conseillers et 4 maîtres des requêtes. Du 7 août au 20 octobre, les Parlementaires restés à Paris sous la présidence de M. de Nesmond, tiennent normalement leur session.
08/08
Le comte d’Harcourt, qui commande les forces royales en Guyenne, lève le siège de Villeneuve d’Agen et se retire au camp de Monflanquin.
09/08
Arrêt du Parlement, cassant l’assemblée de Pontoise.
--   
Le duc de Bouillon, en faveur auprès de la reine meurt de la pourpre à Pontoise.
10/08
Mort, à deux ans, du duc de Valois, seul fils de Gaston d’Orléans, ce qui aura des incidences dynastiques à long terme.
12/08
Louis XIV promet d’écarter Mazarin pour rétablir la paix civile.
16/08
Le comte d’Harcourt abandonne son poste pour entrer en dissidence. Il se rend secrètement à Brisach.
17/08
Séguier abandonne les princes et quitte Paris.
19/08
Pour répondre au vœu des parlementaires de Pontoise, désireux d’enlever tout prétexte de révolte à ceux de Paris, Mazarin fait mine de s’exiler à nouveau. Il se rend à Château-Thierry ; de là, il gagne Bouillon.
21/08
La Cour se transporte à Compiègne.
22/08
Les princes indiquent à quelles conditions ils accepteraient de déposer les armes.
26/08
Louis XIV accorde une amnistie à ses sujets rebelles.
29/08
Altercations entre bourgeois de Paris et soldats des princes campés dans les faubourgs (→ 31/08).
Septembre
01/09
Prise de la forteresse condéenne de Montrond en Berry (défendue par Persan) par le comte de Palluau, malgré les secours envoyés par Condé le 24 août. Bussy participe au siège, côté assiégeants.
05/09
Le duc de Lorraine revient avec ses troupes. Turenne empêche l’armée de Charles IV de faire sa jonction avec Condé entre Villeneuve-Saint-Georges et Orléans.
09/09
Retz, à la tête d’une députation du clergé, va à Compiègne, supplier le roi et la reine-mère de rentrer à Paris.
11/09
« le maréchal de Turenne tient Villeneuve-Saint-Georges ; il est campé à la hauteur-au-dessus, qui s’appelle Mont-Griffon, lieu rocheux, où il y a vignoble. ».
12/09
Retz harangue le roi dépeignant les campagnes ravagées par les soldats et demandant la paix. Mais il ne réussit pas à s’entendre avec la Cour.
--   
La ville de Toulon se rend au duc de Merc½ur, général de l’armée de Provence et futur gouverneur de Provence.
13/09
Le roi répond au clergé qu’il désire vivement retourner à Paris, mais que c’est aux Parisiens à se délivrer des obstacles qui empêchent son retour.
16/09
Les Espagnols reprennent Dunkerque à la France, à la faveur de la Fronde.
--   
Les Espagnols reprennent Dunkerque.
--   
Mademoiselle rend visite à Charles de Lorraine et dîne à Grosbois où loge Condé.
17/09
Ordonnance du roi qui autorise les Parisiens à prendre les armes contre les Frondeurs en vue du « rétablissement du repos et de l’entière obéissance envers Sa Majesté ».
22/09
Nouvelle déclaration d’amnistie.
24/09
Manifestation de 300 ou 400 bourgeois au Palais-Royal pour réclamer le retour du roi.
26/09
Troisième déclaration d’amnistie, sans restriction.
28/09
Retour de la Cour à Pontoise.
30/09
Une délégation des Six-corps des marchands vient demander au roi de revenir à Paris.
Octobre
 
Mademoiselle est exilée sur sa terre de Saint-Fargeau.
01/10
Henri de Guise arrive à Paris. Il se rallie au parti de la Cour et rejoint le roi à Saint-Germain.
--   
Les troupes de Turenne et de Charles IV de Lorraine se retirent des environs de Paris.
13/10
Départ de Paris de Condé et de Charles IV de Lorraine à la tête de leurs troupes respectives pour les Pays-Bas espagnols.
--   
Prise de Barcelone par Juan José d’Autriche. Les troupes françaises quittent la Catalogne.
14/10
Beaufort abandonne ses fonctions de gouverneur de Paris. La municipalité renversée le 4 juillet est rétablie.
17/10
La Cour regagne le château de Saint-Germain.
18/10
Une délégation du corps de la milice de Paris est reçue par le roi à Saint-Germain-en-Laye.
20/10
Gaston d’Orléans obtient de la cour une promesse d’amnistie générale des Frondeurs.
21/10
Retour triomphal de Louis XIV à Paris.
--   
Gaston d’Orléans reçoit l’ordre, signifié par le duc d’Amville, de quitter Paris.
--   
Les Espagnols reprennent Casal. Les troupes françaises évacuent l’Italie du Nord.
22/10
Lit de justice au Louvre. L’amnistie des Frondeurs est proclamée, avec un certain nombre d’exceptions : Condé, Beaufort, les Longueville, de La Rochefoucauld, de Rohan.
--   
Gaston d’Orléans quitte définitivement Paris pour Limours, puis Blois.
26/10
Le roi décide de rappeler le cardinal Mazarin.
28/10
À Limours, Gaston d’Orléans signe « l’espèce d’accommodement » que lui propose la cour. Gaston promet par écrit de ne plus se rendre à Paris sans la permission du roi et part aussitôt pour Blois, en passant par Chartres et Orléans.
30/10
Condé prend Rethel.
Novembre
 
Vauban participe, du côté des frondeurs, au siège de la ville de Ste-Ménehould qui est tenue par l'armée royale.
01/11
Condé met le siège devant Sainte-Menehould.
07/11
Mort de Charlotte-Marie de Lorraine, demoiselle de Chevreuse. Fille de la duchesse de Chevreuse, qui maîtresse de Gondi et promise au prince de Conti.
13/11
Rentrée du Parlement. Lit de justice. Les princes de Condé et de Conti qui n’ont pas accepté l’amnistie sont déclarés par le roi coupables de lèse-majesté.
14/11
Condé prend Sainte-Menehould.
16/11
Ordre du roi d’arrêter le cardinal de Retz.
17/11
Condé devient généralissime de l’armée espagnole.
20/11
Démarche infructueuse de l’archevêque et du clergé de Paris pour demander la libération de Retz.
22/11
Bien que toujours souffrant de sa blessure, La Rochefoucauld, ayant refusé la grâce offerte, quitte Paris muni d’un passeport, et se retire avec sa famille dans la place de Damvillers, au Luxembourg français, dont son beau-frère, le marquis de Sillery, était gouverneur.
26/11
Au Louvre, le Conseil du roi délibère sur le sort de Retz. Le Tellier et Abel Servien, proposent de l’arrêter en dépit de sa dignité cardinalice. Dans sa lettre du 3 décembre à Le Tellier, Mazarin approuve l’arrestation de Retz.
Décembre
 
Renault-René de Sévigné, frondeur, est exilé en Anjou. Sa femme Isabelle et sa belle-fille Marie-Madeleine le rejoignent.
19/12
Malgré les avertissements de Caumartin et de la princesse palatine, Retz va au Louvre à 9 heures du matin, après avoir brûlé ses papiers. Vers 11 heures, il est arrêté par le marquis de Villequier, capitaine des gardes en quartier. L’après-midi, il est transféré au château de Vincennes et incarcéré au deuxième étage du donjon. Le public ne manifeste aucune émotion. Mazarin dirige de loin cette réaction, sans vouloir reparaître trop tôt, pour ne pas en assumer la responsabilité.
31/12
Un lit de justice enregistre treize édits bursaux, qui abolissent l’½uvre de la déclaration du mois d’octobre 1648.
 
Le roi Cham Ba Thâm est soumis par les Nguyễn après avoir tenté de reprendre la province de Phú Yên. Hiên-Vuong lui laisse un territoire réduit au nord duquel il crée le district de Khánh Hòa.
Janvier
02/01
Mort du surintendant Charles de La Vieuville.
09/01
Remontrances de Pierre de Marca, archevêque de Toulouse. Les évêques et archevêques présents à Paris demandent que le procès de Retz soit confié à des juges ecclésiastiques et que le prisonnier soit libéré. Le chancelier Séguier les éconduit.
15/01
Lozang Gyatso, le Ve dalaï-lama (Tibet) rencontre l'empereur Shunzhi à Pékin. Il devient guide spirituel de l'empereur de Chine qui lui offre en retour sa protection temporelle.
16/01
Le jésuite António Vieira arrive au Maranhão avec un ordre royal d’affranchir tous les Indiens, ce qui déchaîne le soulèvement général des Portugais, y compris des religieux non jésuites.
25/01
La réunion des États généraux prévue à Sens est différée au 1er mai, le roi devant demeurer à Paris en raison de l’offensive de Condé en Picardie et en Champagne.
26/01
Agitation des paysans suisses de l’Entlebuch à la suite de la dévaluation du Batzen, la monnaie en cuivre de Berne. Les districts ruraux du canton de Lucerne conclurent une alliance à Wolhusen le 26 février. La guerre des paysans éclate en Suisse.
28/01
Turenne et Mazarin entrent dans Vervins reprise aux Espagnols. Les deux hommes prennent la route de Paris tandis que l’armée prend ses quartiers d’hiver à Crécy et à Laon.
Février
 
Le roi Louis XIV danse dans le "Ballet de la Nuit" de Lully et Bensérade, vêtu d'un costume de toile d'or, avec un masque figurant le Soleil, dans la salle du Petit-Bourbon à Paris.
02/02
Fondation de la ville de New York par le Néerlandais Pieter Stuyvesant, sous le nom de « La Nouvelle-Amsterdam ».
03/02
Retour de Mazarin à Paris.
07/02
Nicolas Fouquet est nommé surintendant des finances.
08/02
Baptême du futur duc de Bourbon, à Bordeaux qui lui donne son nom Louis de Bordeaux, fils de Condé et de Clémence de Maillé. Il a la duchesse de Longueville comme marraine et est porté sur les fonts baptismaux par Marsin.
27/02
Le comte du Daugnon, gouverneur d’Aunis, fait sa paix avec la Cour.
28/02
Bataille des Trois Jours (→ 02/03).
Mars
07/03
Manifestations pour la paix à Bordeaux.
13/03
Victoire hollandaise sur l'Angleterre au large de l'île d'Elbe (bataille de Leghorn ou de Livourne).
14/03
Arrestation du conseiller du Parlement Fouquet-Croissy à Paris.
22/03
Le père Ithier, moine Cordelier, ami de Cosnac, qui conspire pour la cour et contre Conti qui voulait le chasser de Bordeaux, est arrêté chez Madame de Longueville.
24/03
Condamné à mort, le père Ithier est gracié par le prince de Conti et condamné à la réclusion à perpétuité après avoir fait amende honorable.
29/03
Réception officielle de Mazarin à Hôtel de ville où il est couvert de louanges alors qu’il y avait été qualifié de « plus grande ordure du siècle » en juin 1652, moins d’un an plus tôt.
31/03
L’archevêque d’Embrun arrive à Blois pour se plaindre à Monsieur de la conduite de Mademoiselle et de ses liens avec Condé. Il est envoyé par Mazarin.
Avril
11/04
Pour le vendredi saint, Gaston est entendu par son confesseur une heure et demie et fait contrition.
20/04
Oliver Cromwell dissout le Parlement croupion (Rump) et crée le Parlement Barebone qui se montre incapable d’élaborer une constitution.
23/04
Les paysans suisses se réunissent à Sumiswald.
27/04
Reddition des dernières forces royalistes en Irlande à Cloughoughter, dans le comté de Cavan. Fin de la conquête cromwellienne de l'Irlande.
Mai
14/05
Recès de Stettin délimitant les possessions de la Suède et du Brandebourg en Poméranie.
23/05
Le prince de Moldavie Basile le Loup est battu par Matthieu Basarab à Finta, sur les bords de la Jalomitza en Valachie. Il est déposé par les boyards. La Moldavie est gouvernée par des hospodars grecs phanariotes de Constantinople qui se livrent à un pillage systématique de la principauté (Mavrocordato, Cantacuzène, Catargi, Rosetti, etc.).
27/05
Un maçon découvre à Tournai, en Belgique, près de l'église Saint-Brice, la tombe de Childéric 1er, père de Clovis, roi des Francs.
31/05
Cyrano de Bergerac signe une reconnaissance de dette à « Guillaume de Lihut, bourgeois de Paris […] pour nourriture, logement et autres choses à lui fournies jusqu’à ce jourd’hui. ».
Juin
03/06
Les paysans suisses combattent à Wohlenschwil.
05/06
Les paysans suisses combattent à Gisikon.
09/06
Les paysans suisses combattent à Herzogenbuchsee.
12/06
Début de la bataille de Gabbard, lors de la première guerre anglo-néerlandaise.
--   
L’Ormée de Bordeaux demande à Oliver Cromwell sa protection.
13/06
Victoire navale anglaise sur les Provinces-Unies à Gabbard Shoal.
17/06
Privilège royal accordé par ordonnance au comte de Jean-Jacques Renouard de Villayer pour établir une poste locale à Paris.
Juillet
04/07
Louis XIV et Mazarin assistent à un feu d’artifice tiré sur la place de Grève. Banquet offert par la municipalité.
05/07
Prise de Bourg-sur-Gironde par le comte d’Estrades.
09/07
Prise de Rethel.
17/07
Prise de Libourne par le comte d’Estrades.
18/07
Brienne écrit à Valençay que Louis XIV, accédant à la demande des parents du coadjuteur, est disposé à faire libérer Retz si celui-ci renonce à son droit de succession à l’archevêché de Paris et s’il s’en va résider à Rome.
20/07
La bourgeoisie bordelaise exige la paix.
24/07
Accord secret de Conti avec la cour.
27/07
Conclusion de la paix à Lormont entre les députés de Bordeaux et les ducs de Vendôme et de duc de Candale.
30/07
Johan de Witt devient Grand-pensionnaire aux Provinces-Unies.
31/07
La paix est proclamée à Bordeaux.
Août
 
Soulèvement de Glencairn.
02/08
Le prince de Conti, la princesse de Condé, la duchesse de Longueville, Marsin et Lenet quittent Bordeaux.
03/08
Entrée des ducs de Vendôme et de Candale dans Bordeaux. Plus de 300 des principaux participants de l’Ormée, exclus de l’amnistie, sont exilés. Fin de la Fronde bordelaise.
07/08
Prise de Roye par les Espagnols conduit par Condé, qui envahissent la Picardie.
08/08
Débuts de la « petite poste » de Paris du comte Jean-Jacques Renouard de Villayer. C’est un échec provisoire, considéré néanmoins comme la création de la Poste en France.
10/08
Arrivée de Conti à Pézenas, accompagné de sa maîtresse Mme de Calvimont, de Cosnac, de son secrétaire Sarazin, de son ami Guilleragues ; ils s’installent au château de la Grange-des-Prés.
--   
Victoire navale anglaise sur les Provinces-Unies à la bataille de Scheveningen.
12/08
L’intendant du Languedoc Louis Le Tonnelier de Breteuil est nommé intendant de la généralité de Paris. Deux commissaires extraordinaires, François de Verthamont et Louis Boucherat assurent l’administration du Languedoc jusqu’à la nomination de Claude Bazin de Bezons à la fin de l’année.
13/08
Capitulation de Villeneuve-sur-Lot, la dernière place frondeuse de Guyenne, devant les troupes royales du comte de Vaillac.
18/08
A l’instigation du gouvernement royal, le nonce Bagno, les ministres de Brienne et Le Tellier vont visiter Retz dans sa prison et lui proposent de le libérer à condition qu’il se retire à Rome. Mais Retz, qui a été prévenu par ses amis, refuse malgré sa lassitude. Sa réponse est même imprimée et publiée à Paris par les Frondeurs. Mazarin, furieux, fait changer la garde de Vincennes.
30/08
Étienne de Bragelonne, chanoine de Notre-Dame de Paris, qui partage volontairement la captivité de Retz à Vincennes depuis le 25 avril, et qui « avait été nourri au collège auprès de moi » (Retz) se suicide : « il se coupa la gorge avec un rasoir au quatrième accès » de fièvre tierce.
Septembre
06/09
Exécution à Berne du leader paysan suisse Niklaus Leuenberger. Il est décapité et démembré.
09/09
Turenne débute le siège de Mouzon [Pont-à-Mousson] en présence de Louis XIV.
20/09
La Rochefoucauld rédige son testament, deux fois dans la même journée.
22/09
Maisonneuve revient de France avec 108 soldats engagés pour défendre Montréal contre les Iroquois.
25/09
Combat de Casa-della-Selva. Le maréchal d’Hocquincourt, opposé à don Juan d’Autriche, doit lever le blocus de Gérone et repasser les Pyrénées.
--   
Condé prend Rocroi.
26/09
Turenne prend Mouzon [Pont-à-Mousson], au nom du roi de France.
Octobre
01/10
Réunion du Zemski sobor à Moscou, en vue du rattachement de l'Ukraine à la Russie.
22/10
Début du siège de Sainte-Menehould par Turenne.
Novembre
 
Vauban participe, du côté royaliste, sous les ordres du chevalier de Clerville, au siège et à la prise de la ville de Ste-Ménehould qui est tenue par les Frondeurs.
26/11
Louis XIV assiste à la reddition au maréchal du Plessis-Praslin de Sainte-Menehould. Turenne obtient la reddition après l’explosion des munitions des Frondeurs assiégés.
27/11
La ville forte de Ste-Menehould se rend à l'armée royale menée par Turenne, en présence de Louis XIV.
Décembre
16/12
Début en Angleterre de la dictature d'Oliver Cromwell qui est proclamé Lord Protecteur d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande.
31/12
Parti de Pézenas, Conti, accompagné de Villars, après une étape à Bagnols et à Vienne, arrive à Lyon. Il songe à provoquer le duc d’York, futur roi d’Angleterre, en duel, non qu’il ait le moindre reproche, mais pour le plaisir et la gloire d’avoir eu un duel. Or sa qualité de prince du sang lui interdit de défier un quelconque gentilhomme. Les abbés d’Aisnay et Gabriel de Roquette les accueillent.
Juin
06/06
Après dix ans de règne personnel, Christine de Suède abdique solennellement à Uppsala au profit de son cousin, Charles X.
07/06
Acre de Louis XIV de France, qui est roi, de fait, depuis le 14 mai 1643.
Décembre
 
La comédie "L'Etourdi" de Molière est créée par sa troupe à Lyon.
Mars
25/03
Christian Huygens découvre Titan, un satellite naturel de Saturne.
Juin
22/06
Léopold Ier est nommé roi de Hongrie, succédant ainsi à son frère, Ferdinand IV de Habsbourg.
Juillet
17/07
La 1ère ambassade hollandaise en Chine, dirigée par De Goyer et Keyser, partie de Batavia, arrive à Pékin.
Mars
23/03
Signature du traité de Paris de 1657, par lequel l'Angleterre et la France s'allient contre l'Espagne.
24/03
Blaise Pascal met tout son talent au service de la cause janséniste. Les dix-huit lettres qui composent Les Provinciales font sensation : Pascal relève d'emblée un talent polémique hors pair, abordant les problèmes théologiques les plus difficiles avec l'ardeur du néophyte, l'aisance du mondain qu'il était hier et la rigueur mathématique du savant. Ainsi, il rend accessibles à « tout honnête homme » des questions jusque-là réservées à certains spécialistes. Pour publier ces « petites lettres », l'auteur a pris le pseudonyme de « Louis de Montalte », dont la police cherchera en vain à percer le mystère.
Mai
31/05
Louis II de Bourbon-Condé, ou le Grand Condé, met en échec Turenne au siège de Cambrai.
Mars
08/03
Signature du traité de Roskilde mettant fin à la guerre dano-suédoise.
Mai
26/05
D'Artagnan est fait sous-lieutenant mousquetaire à Mardyck.
Juin
08/06
L'empereur Shâh Jahân est destitué par son fils Aurangzeb, qui le met sous arrêt à Agra.
14/06
Bataille des Dunes.
Juillet
18/07
Léopold Ier est élu souverain du Saint-Empire romain germanique.
Octobre
24/10
La troupe de Molière joue "Nicomède" et "Le Dépit amoureux" devant Louis XIV et la cour dans la salle des gardes du Vieux Louvre à Paris. Il obtient une pension du roi.
Novembre
 
Louis XIV installe la troupe de Molière au théâtre du Petit-Bourbon, où elle joue en alternance avec la troupe italienne de Scaramouche.
Mai
06/05
Une faction de l'armée britannique soustrait le titre de Lord Protector à Oliver Crowmell, et réinstalle le Parlement croupion (Restauration anglaise).
25/05
Démission du Lord Protecteur Richard Cromwell.
28/05
Louis XIV, par l'intermédiaire de Mazarin, concède à Chaillou l'exclusivité de faire commerce du chocolat pour 29 ans.
Novembre
18/11
La comédie "Les Précieuses Ridicules" de Molière est créée par sa troupe au théâtre du Petit-Bourbon, et rencontre un grand succès.
Janvier
19/01
Réconciliation de Louis XIV de France et du prince de Condé.
Mai
28/05
La pièce "Sganarelle ou le Cocu imaginaire" de Molière est créée.
29/05
Restauration de la monarchie en Angleterre. Cet événement donne lieu au « Oak Apple Day », devenu jour férié, en Angleterre.
Juin
01/06
Mary Dyer est pendue à Boston, après avoir dénoncé les lois contre les quakers, dans la colonie de la baie du Massachusetts.
06/06
Le Traité de Copenhague est signé par le représentant de Charles XI de Suède et Frédéric III de Danemark-Norvège, mettant fin à la longue guerre entre les deux royaumes scandinaves. Supervisé par l'Angleterre, cet accord oblige la Suède à rendre au Danemark, entre autres, Bornhoml et Trondheim, et stoppe tout désir du Danemark de fermer la mer Baltique aux vaisseaux de pays étrangers.
--   
Louis XIV rencontre pour la 1ère fois l'infante Marie-Thérèse dans l'île des Faisans de la rivière de Bidassoa.
09/06
Mariage de Louis XIV de France et de Marie-Thérèse d'Autriche.
Mars
08/03
Colbert est nommé intendant des finances.
09/03
Mort du cardinal Mazarin.
10/03
Louis XIV annonce qu'il gouvernera en personne et début de son pouvoir absolutiste.
Juin
21/06
La Suède et la Russie signent le traité de Kardis, qui met en place une paix permanente entre les deux pays.
Juillet
11/07
Fouquet donne une fête au château de Vaux-le-Vicomte en l'honneur d'Henriette d'Angleterre : la comédie "L'École des maris" de Molière est jouée.
Août
17/08
Fête en l'honneur du roi donné par Fouquet au château de Vaux-le-Vicomte.
Septembre
05/09
Arrestation de Fouquet .
Février
20/02
Molière épouse Armande Béjart.
Mars
18/03
De premiers transports en commun sont mis en place à Paris à l’instigation de Blaise Pascal, des carrosses à cinq sols mis en service entre la Porte Saint-Antoine et le Luxembourg.
Mai
19/05
Suite au vote du Parlement d'Angleterre, le roi Charles II signe, le 19 mai 1662, l'Act of Uniformity, qui rétablit dans le royaume, l'uniformité de la religion. Cet acte impose à tous les sujets de Charles II de suivre les directives de l'Eglise d'Angleterre, et oblige tous les ministres du culte à être ordonnés. Jusqu'en 1828, l'acte interdisait tout emploi aux croyants qui n'en respectaient pas les règles..
Juin
14/06
Un édit établit les hôpitaux généraux.
20/06
Fouquet est transféré à la Bastille dont Besmaux est gouverneur.
Juillet
15/07
Le roi Charles II accorde par Charte son statut officiel à la Royal Society, ce qui l'autorise à publier des livres.
Mai
30/05
Leibniz obtient son diplôme de bachelier en philosophie, avec le mémoire "De Principio Individui", à Leipzig.
Juin
03/06
Hooke est élu membre de la Société royale de Londres.
08/06
Bataille d'Ameixial; L'armée portugaise, dirigée par Schomberg et le comte de Vila Flor s'oppose à l'armée espagnole commandée par Don Juan d'Autriche, qui perd cette bataille.
Juillet
26/07
Louis XIV annexe Avignon.
 
Le gouverneur néerlandais Pieter Stuyvesant de New Amsterdam se rend à ses ennemis anglais. La ville devient colonie britannique et prend le nom de « New York ».
Mai
12/05
Pour la 1ère fois, le Tartuffe est joué à Versailles. Cette représentation a été donnée dans le cadre des plaisirs de l'Isle enchantée qui se déroulèrent du 7 au 13 mai 1664.
Mai
27/05
Un Arrêt du Conseil d'état nomme Riquet, Directeur des travaux relatifs à la rigole d'essai du Canal du midi.
Juin
12/06
Thomas Willett devient le premier maire de New York.
13/06
La bataille de Lowestoft oppose les troupes du Royaume d'Angleterre à celles des Provinces Unies. L'armée néerlandaise, commandée par Jacob van Wassenaer Obdam, perd 17 de ses 103 navires dans la bataille. 2 000 de ses soldats perdent la vie, et autant sont capturer. La flotte du Royaume d'Angleterre, dirigée par James Stuart, ne perd qu'un de ses 109 navires ainsi que près de 500 hommes. Cette déroute de la flotte néerlandaise est considée comme la pire défaite navale dans l'histoire des Pays-Bas..
17/06
Victoire portugaise décisive à la bataille de Montes Claros pendant la guerre de Restauration.
Janvier
20/01
Mort d'Anne d'Autriche.
Juin
02/06
Halley est instruit par la Royal Society de publier les "Principia" de Newton..
06/06
Moulay Rachid (frère de Moulay Mohammed), maître du Rif, s'empare de Fès et se proclame sultan.
11/06
Michiel de Ruyter et George Monck engagent la bataille des Quatre Jours, pendant la deuxième guerre anglo-néerlandaise (→ 14/06).
Juillet
09/07
La construction du canal du Midi, dirigé par l'ingénieur Riquet, débute.
Septembre
02/09
Grand incendie de Londres (→ 05/09).
Mars
 
Nicolas de La Reynie, devient lieutenant de police et à charge de rendre Paris plus sûre.
15/03
Création de la lieutenance générale de police de Paris, confiée à La Reynie.
--   
La Reynie dote Paris d'une police moderne.
Mai
24/05
Les troupes de Louis XIV entrent aux Pays-Bas espagnols, marquant le début de la guerre de Dévolution (→ 02/05/1668).
Juin
09/06
Début du raid sur la Medway, au cours de la deuxième guerre anglo-néerlandaise.
14/06
Le raid sur la Medway s'achève par une victoire néerlandaise, et mène au traité de Bréda, qui met fin à la deuxième guerre anglo-néerlandaise.
18/06
La flotte hollandaise remonte jusqu'à la Tamise et menace Londres : ils brûlent 3 navires et capture le navire-amiral anglais.
20/06
Oldenburg est enfermé à la Tour de Londres sur l'ordre du ministre Arlington : il est soupçonné d'avoir communiqué des informations à un correspondant français.
21/06
Fondation de l'Observatoire de Paris.
Février
12/02
Traité de Lisbonne qui reconnaît l'indépendance du Portugal vis-à-vis de son voisin espagnol.
Mai
02/05
Louis XIV obtient, par le traité d'Aix-la-Chapelle, le sud du Comté de Flandre et des fragments du Hainaut, mais renonce à la Franche-Comté.
Juin
17/06
Le marquis d'Humières, gouverneur de Flandre, pose la première pierre de la citadelle de Lille.
Juillet
18/07
« Grand Divertissement royal », célébrant à Versailles, en France, le traité d'Aix-la-Chapelle, et au cours duquel est jouée la comédie-ballet de Molière George Dandin ou le Mari confondu.
--   
Koerbagh est arrêté à Leiden en raison de ses publications hétérodoxes.
Juin
06/06
Molière fait réimprimer sa pièce "Tartuffe" avec les placets au Roi.
14/06
L'empereur Kangxi fait arrêter l'un de ses anciens régents et dégrader un autre. Il ordonne la restitution des terres saisies par les Mandchous aux Chinois.
19/06
Michał Wiśniowiecki est élu roi de Pologne.
28/06
Louis XIV fonde l'Académie Royale de Musique, actuel Opéra de Paris.
Septembre
06/09
Candie (Heraklion) se rend aux turcs.
Octobre
 
Venise doit céder la Crète à l'Empire ottoman.
Février
24/02
Louis XIV ordonne par édit royal la construction de l'hôtel des Invalides.
Mai
22/05
Traité de Douvres signé secrètement entre Louis XIV et Charles II d'Angleterre.
24/05
Louis XIV crée l'hôtel des Invalides, par ordonnance royale.
26/05
Henriette d'Angleterre embarque pour Douvres afin de négocier un Traité franco-anglais.
Juin
07/06
Louis XIV ordonne la destruction des fortifications et des remparts de Paris, à l'est, dans le but de transformer la capitale en ville ouverte.
12/06
Razine se rebelle contre le gouvernement, la noblesse et le système féodal.
Juillet
18/07
L'Espagne et l'Angleterre signent un traité afin de clarifier leur situation territoriale de l'autre côté de Atlantique. La puissance espagnole reconnaît que la Jamaïque et les îles Caïmans appartiennent à l'Angleterre. La frontière est établie au sud de Charleston. Le traité donne également le droit aux bateaux anglais de naviguer dans les Caraïbes. Chaque partie s'engage à lutter contre les pirates et à ne faire aucun échange commercial sur les terres de l'autre.
Janvier
28/01
Le corsaire Henry Morgan met à sac la ville de Panama après la bataille de Mata Asnillos.
Avril
24/04
Le cuisinier Vatel se suicide pendant une réception, refusant le déshonneur.
Mai
09/05
Thomas Blood, déguisé en un membre du clergé, tente de voler les joyaux de la Couronne britannique de la tour de Londres..
 
La Sibérie et la Russie sont envahies par la Mongolie.
Mai
11/05
Louis XIV envahit la Hollande.
Juin
12/06
Louis XIV franchit le Rhin, à la tête de son armée, au gué de Tolhuis.
--   
L'armée de Condé franchit le Rhin au gué de Tolhuis [faubourg de Nimègue].
20/06
Les Français s'emparent d'Utrecht.
--   
Les Hollandais ouvrent les écluses de Muyden pour sauver Amsterdam.
28/06
Guillaume III d'Orange, élevé par Jan de Witt, est nommé stathouder des Provinces-Unies.
29/06
Les états généraux hollandais demandent la paix et offrent à la France une grosse indemnité ainsi que les pays de la Généralité. Louis XIV, qui veut humilier les Hollandais, refuse.
Février
17/02
Mort de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière.
Juin
07/06
Une flotte franco-anglaise finit par repousser la flotte hollandaise, à Schoonevelt.
10/06
Les Français assiègent Maastricht.
14/06
Une escarmouche navale entre une flotte franco-anglaise et une flotte hollandaise a lieu à Walcheren.
25/06
Mort de Charles de Batz-Castelmore, alias d'Artagnan..
Juillet
09/07
Les Comédiens, réunis par ordre royal à la Troupe du Marais, rouvrent à l'Hôtel Guénégaud, à Paris ; au programme : "Le Tartuffe" de Molière.
--   
L'Empereur Léopold Ier, le roi Charles II d'Espagne et les Provinces-Unies concluent une ligue avec le duc Charles IV de Lorraine en vue de la restitution par la France de la Lorraine à ce dernier.
Février
19/02
Le traité de Westminster met fin à la troisième guerre anglo-néerlandaise.
Mars
11/03
Prise de Vesoul, par le duc de Navailles.
Mai
21/05
Election de Jean III Sobieski comme roi de Pologne.
Juin
06/06
Shivâjî Bhonsla est couronné roi (mahârâj) à Raigarh.
Juin
12/06
Charles-Emmanuel II, duc de Savoie, meurt, vraisemblablement empoisonné, à Turin.
22/06
L'Observatoire de Greenwich est créé par le roi Charles II.
Juillet
10/07
Christian V, roi du Danemark, contraint le duc Holstein-Gottorp (oncle du roi de Suède) de céder le Slesvig ducal (Traité de Rendsburg).
Février
17/02
Louis XIV conclut une alliance secrète avec le roi Charles II d'Angleterre.
Mai
26/05
Bataille de Jasmund en mer Baltique.
--   
Traité de Gandomak.
Juin
02/06
Après la bataille d'Alicudi, les troupes de l'officier Abraham Duquesne attaquent la flotte hollando-espagnole qui se trouve amarrée dans le port de la ville de Palerme. Les Hollandais sont affaiblis et leur commandant, De Ruyter, meurt lors de la bataille d'Agosta quelques semaines auparavant. Les Français, menés par le duc de Vivonne, gagnent le combat et prennent possession d'une grande partie de la Sicile. Duquesne est absent lors de la bataille. Les soldats français occupent Messine et une partie des côtes siciliennes.
29/06
Une armée danoise composée de 15 000 soldats envahit la Scanie et assiège la ville d'Helsingborg.
Juillet
02/07
Les Anglais attaquent un campement Narrangassets sur Rhode-Island.
16/07
Le Parlement de Paris condamne à mort la marquise de Brinvilliers pour empoisonnement.
17/07
La marquise Marie Madeleine de Brinvilliers fait amende honorable devant le portail de Notre-Dame de Paris et est décapitée en place de Grève, pour avoir pratiqué des empoisonnements et des messes noires.
Juillet
14/07
Lors de la guerre de Scanie, les Suédois cherchent à faire reculer les Danois de leur territoire. L'armée danoise tente de tendre une embuscade à ses ennemis mais la manoeuvre est repérée. Ils décident alors de charger contre l'armée de Charles XI. L'aide de 4000 habitants permet aux Suédois de résister et de gagner la bataille contre les Danois qui se replient.
18/07
Shivâjî Bhonsla prend Gulbarga.
Mai
11/05
Les navires français de Jean d'Estrées font naufrage au large de l'île néerlandaise de Curaçao alors qu'ils tentaient de s'en emparer.
--   
Les navires français de Jean d’Estrées font naufrage au large de l’île néerlandaise de Curaçao alors qu’ils tentaient de s’en emparer.
Juin
25/06
Elena Cornaro Piscopia est la première femme au monde à être diplômée d'un titre universitaire.
Février
05/02
Le Traité de Nimègue marque l'apogée du règne de Louis XIV. La France acquiert la Franche-Comté, l'Alsace, Valenciennes, Cambrai, le Sénégal et la Guyane.
Mai
22/05
Denis Papin présente à la société royale de Londres "le nouveau digesteur ou la manière d'amollir les os et de faire cuire toute sorte de viandes en fort peu de temps et à peu de frais". C'est le premier autocuiseur de l'histoire.
27/05
L'habeas corpus est voté par le Parlement anglais. Cette ordonnance vise à garantir des libertés fondamentales, en particulier le droit pour tout individu de ne pas être emprisonné sans avoir été jugé, mais aussi le droit de savoir pourquoi il est arrêté. Cette liberté est toujours en vigueur aujourd'hui.
Juin
08/06
L'Académie décide la règle de l'invariabilité du participe présent (la discussion se faisant à la demande de Perrault et se prononçant contre son avis favorable à l'accord).
Février
22/02
Exécution de la Voisin.
Août
18/08
Création de la Comédie-Française.
Mai
05/05
Par lettre patente, Louis XIV attribue, au directoire de la noblesse de Basse-Alsace, les compétences d'un présidial.
15/05
Inauguration du canal du Midi entre Méditerranée et Atlantique dans le Midi occitan de la France.
Juillet
09/07
L'académie protestante de Sedan est fermée.
Mars
19/03
Adoption de la déclaration des Quatre articles.
23/03
Louis XIV confirme par édit la Déclaration des Quatre articles, qui devient ainsi loi d’État. Le pape Innocent XII refuse alors de donner l’institution canonique aux prêtres choisis par le roi pour occuper les évêchés vacants, sous prétexte qu’ils avaient souscrit à la déclaration.
Mai
06/05
Versailles, capitale du royaume de France.
--   
Le clergé français réaffirme les libertés de l'Église gallicane après la protestation du pape.
07/05
Pierre Ier, Tsar de Russie (→ 28/01/1725).
27/05
La commission de la Diète condamne des sénateurs. Le roi Charles XII affirme son pouvoir.
Juin
09/06
Pierre Ier devient tsar de Russie.
10/06
Les protestants ne peuvent plus exercer les métiers de notaire, procureur huissier, assesseur ou auxiliaire de justice.
Juillet
12/07
La marine française bombarde Alger.
Juin
12/06
Un complot visant à assassiner le roi Charles II d'Angleterre et son frère, le duc d'York, est éventé. Des membres du parti whig, cherchant à écarter le frère du roi en raison de son obédience catholique, organisent ce complot qui devait avoir lieu dans une demeure appelée Rye-House. Lorsque le stratagème est découvert, la plupart des conjurés sont exécutés, comme William Russel et Algernon Sidney.
Juillet
14/07
Siège de Vienne. (→ 12/09) - Débâcle ottomane au Kahlenberg devant l'armée autrichienne renforcée par les troupes polonaises.
16/07
Bataille des Pescadores.
Mars
05/03
L'Empire germanique, la Pologne et Venise forment la sainte Ligue, contre l'Empire ottoman.
Mai
10/05
Lors du siège de Luxembourg, Lauzun est blessé à l'épaule par l'éclat d'une bombe sur la tente du Mal Créquy.
17/05
Duquesne débute le bombardement de Gênes. La ville tombera en 1 semaine. L'opération avait pour objet de contraindre la ville et le doge à venir s'excuser à Versailles auprès du roi pour avoir vendu des galères aux pirates barbaresques.
Juin
03/06
La place du Luxembourg se rend à Louis XIV.
13/06
Inauguration de la machine de Marly.
Juillet
15/07
Charles II d'Espagne confie les pleins pouvoirs à Léopold Ier, Empereur pour négocier une trêve avec la France.
Mars
 
Publication du Code noir applicable dans les colonies françaises.
Juillet
06/07
Bataille de Sedgemoor.
16/07
Victoire royale, à la bataille de Sedgemoor.
Octobre
22/10
Révocation de l'Edit de Nantes.
Juillet
09/07
Création de la Ligue d'Augsbourg contre la France.
18/07
Charles de Lorraine s'installe avec son armée sur les hauteurs qui entourent Buda, laissant l'assaut de la ville aux soins de Stahremberg.
Juillet
05/07
Publication de Philosophiae Naturalis Principia Mathematica d'Isaac Newton.
Janvier
06/01
Le roi Jacques II d'Angleterre (Jacques VII d'Écosse) est officiellement déposé. Sa couronne échoit conjointement à son gendre Guillaume III d'Orange, et à sa fille Marie II.
Février
13/02
Guillaume d'Orange roi d'Angleterre.
Mai
17/05
Le roi Guillaume III d'Angleterre déclare la guerre à la France.
Juin
25/06
Le roi Louis XIV fait une Déclaration de guerre à Guillaume III d'Angleterre.
 
Mitsui, fabricant de saké à Edo, devient l’agent financier tant du shogounat que de la maison impériale, sauvant les grands avec l’argent gagné par les bourgeois des villes nouvelles. Mais en quelques générations, les dettes vont s’accumuler, jamais remboursées, sinon sous la forme de privilèges et d’honneurs, et les créanciers seront tout aussi ruinés que leurs débiteurs.
 
Aurangzeb force les états hindous de Tanjore et de Trichinopoly à lui payer tribut. Il règne sur toute la péninsule indienne mais l’Empire moghol est déchiré par les guerres incessantes et les révoltes. Il n’a pour seule ressource que le revenu du Bengale dont le gouverneur lui est resté fidèle. La conquête du Dekkan l’a ruiné. Les Marathes, qu’Aurangzeb a voulu amadouer après les avoir vaincus, submergent l’administration.
Janvier
24/01
Joseph de Habsbourg est élu roi de Germanie.
Février
03/02
Emission par la colonie britannique du Massachusetts du premier papier monnaie américain pour payer la solde des troupes combattant contre les Français.
18/02
Es Français et leurs alliés Indiens venus de Montréal attaquent Colaer (Schenectady) dans la province de New York ; ils brûlent la ville et massacrent la population.
--   
Santiago de la Monclova : départ d’une expédition espagnole conduite par le gouverneur du Coahuila Alonso de León vers l’Est du Texas que les Espagnols occupent temporairement.
Mars
16/03
Louis XIV envoie une armée en Irlande, combattre aux côtés du roi Jacques II.
--   
Louis XIV envoie une armée en Irlande combattre aux côtés du roi Jacques II.
27/03
Assaut de Salmon Falls dans la province du New Hampshire par les Français et leurs alliés Indiens venus de Trois-Rivières conduits par La Fresnière.
--   
Mort du patriarche de Moscou Joachim, qui avait imposé, sous la régence de Sophie, la répression de tous les dissidents.
Avril
 
Début de la construction du comptoir français de Chandernagor.
15/04
Mort de Michel Abaffi. Son fils Abaffi II devient prince de Transylvanie avec le soutien de l'empereur, en compétition avec Imre Thököly soutenu par les Ottomans.
30/04
Bataille de Cromdale (→ 01/05). Fin de l'insurrection jacobite en Écosse.
Mai
03/05
Une flotte anglaise de Boston dirigée par William Phips attaque l'Acadie.
21/05
William Phips prend Port-Royal, capitale de l'Acadie.
29/05
Reddition de Casco (Fort Loyal, aujourd'hui Falmouth, près de Portland dans le Maine) assiégé par les Français et leurs alliés Indiens venus de Québec.
Juillet
01/07
Le maréchal de Luxembourg remporte la première bataille de Fleurus.
--   
Bataille de la Boyne.
10/07
Victoire décisive de Guillaume III sur Jacques II, à la bataille de la Boyne.
12/07
Bataille de la Boyne.
Août
24/08
L'Anglais Job Charnock, un agent de la East India Company, responsable du comptoir anglais de Cassimbazar installe une nouvelle factorerie à Sutanati (Fort William en 1696). Cette date est généralement considérée comme la date de fondation de la moderne Calcutta.
Septembre
02/09
Le khan de Dzoungarie Galdan, qui a envahi la Mongolie, est battu par les forces de l'empereur de Chine Kangxi. Il doit reculer et la Mongolie extérieure devient protectorat chinois.
Octobre
07/10
Les Anglais rattachent l'Acadie à la colonie du Massachusetts, par proclamation royale.
16/10
Bataille de Québec. Les Anglais tentent en vain de prendre Québec avec une flotte venue de Nouvelle-Angleterre.
Mars
12/03
Nice est assiégée par les troupes françaises.
Avril
05/04
La forteresse de Nice tombe devant les troupes françaises.
Mai
27/05
Les magistrats de Nice prêtent serment à Louis XIV.
Juillet
17/07
Barbezieux est nommé secrétaire d'État de la Guerre.
Février
13/02
Massacre de Glencoe.
Mars
19/03
L'empereur Kangxi (ou K'ang-hi) publie des édits de tolérance qui ouvrent la Chine au christianisme.
Mai
27/05
Le Gouverneur Phips met en place une Cour de justice composée de 7 juges (dont Hathorne et Corwin) pour juger les cas de sorcellerie. Ils fondent leurs décisions sur des "preuves" intangibles, dont les confessions et des "preuves spectrales".
29/05
Les flottes française (Tourville) et Anglo-Hollandaise s'affrontent en une bataille indécise à Barfleur.
Juin
10/06
Bridget Bishop est pendue à Salem, la 1ère exécution du procès en sorcellerie.
30/06
Namur tombe et capitule devant l'armée de Louis XIV assisté par Vauban.
Juillet
15/07
Dans un effort visant à dévoiler les sorcières qui l'assaillent, Ballard de Andover obtient l'aide des filles affligées de Salem, et, ainsi, commence la chasse aux sorcières à Andover.
Avril
05/04
Création de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, par un édit du roi Louis XIV.
Mai
25/05
Madame de Lafayette meurt à Paris, des suites d'une maladie du c½ur.
Juin
11/06
Le sultan Moulay Ismaël reçoit, au palais de Meknès, l'ambassadeur français Pidou chargé d'une missive de Louis XIV pour faire libérer les esclaves chrétiens.
12/06
A Meknès, on procède à la lecture et à l'examen du projet de traité apporté par l'ambassadeur de France Saint-Olon. Les plénipotentiaires marocains acceptent tous les articles du projet de traité à l'exception de l'article 5 (protection réciproque franco-marocaine contre les corsaires algériens, tunisiens et tripolitains) et 7.
19/06
L'Ambassadeur français Pidou prend congé du sultan Moulay Ismaël, à Meknès : on lui remet une lettre pour Louis XIV confirmant que le sultan ne s'impliquera pas dans l'affaire des esclaves chrétiens (question "traitable par un simple marchand").
Mai
27/05
La France affronte le royaume de Catalogne lors de la bataille de la rivière Ter, le 27 mai 1694. Les Catalans tentent d'empêcher les Français de prendre la ville de Gérone. Ces derniers, au nombre de 24 000, sont commandés par Anne Jules de Noailles, et vainquent les troupes du duc d'Escalona.
Juin
18/06
Bataille de Camaret. Vauban repousse une tentative de débarquement anglo-néerlandaise.
Avril
14/04
La Fontaine est inhumé au cimetière des Sts-Innocents à Paris.
Juin
20/06
Le roi Louis XIV attribue à Racine un logement à Versailles.
Juillet
10/07
Fénelon est sacré archevêque de Cambrai, à St-Cyr, par Bossuet assisté des évêques de Chalons et Amiens, Noailles et Feydeau.
17/07
Un acte du Parlement d'Ecosse établit la Banque royale d'Ecosse.
Juillet
11/07
Frédéric Ier de Prusse fonde l'Académie des arts de Berlin.
18/07
Pierre le Grand, tsar de Russie depuis 1682, tente une première fois en 1695 de conquérir la ville d'Azov située sur le fleuve Don, point stratégique puisqu'il permet d'accéder directement à la mer Noire. Il essuie un échec et décide alors de constituer une flotte sur un affluent du fleuve à Voronej. La Marine impériale de Russie est officiellement créée.
Mars
13/03
Nojpetén, dernière ville maya, tombe aux Conquistadores, lors de la conquête du Guatemala.
20/03
La Grande Ambassade du tsar Pierre quitte Moscou.
Mai
07/05
Le palais royal de Stockholm est détruit par un incendie, il sera reconstruit au même endroit.
Juin
15/06
Début du siège de Barcelone.
Mars
02/03
Fondation de Bâton-Rouge.
Juillet
02/07
L'ingénieur Thomas Savery dépose le brevet de sa machine à vapeur pour le pompage de l'eau dans les mines de charbon.