";
Loading...
Loading...
Algérie (354 événements)

Tags
Abkhazie - Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Allemagne (RDA) - Allemagne (RFA) - Andorre - Angleterre - Angola - Arabie Saoudite - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Barbade - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bermudes - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bornéo - Bosnie - Botswana - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Comores - Congo - Corée - Corée du Nord - Corée du Sud - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Emirats arabes unis - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Eswatini - Etats Unis - Éthiopie - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée équatoriale - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Haute-Volta - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Iles Marshall - Iles Vierges, - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizistan - Kosovo - Koweit - Laos - Lesotho - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Malawi - Maldives - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Maurice - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - Namibie - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Guinée - Nouvelle Zélande - Oman - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Porto Rico - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Rhodésie - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - Samoa - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Suriname - Syrie - Tadjikistan - Taiwan - Tanganyika - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tonga - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turkménistan - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zaïre - Zambie - Zanzibar - Zimbabwe

Abbassides - Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Celtes - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Fatimides - Francs - Frisons - Gètes - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Mamelouks - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Omeyyades - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Sassanides - Saxons - Séleucides - St Empire - Suèves - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths - Zapotèques

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Asie Centrale - Asie Mineure - Avignon - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Caucase - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Galapagos - Gaule - Germanie - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Java - Jérusalem - Lydie - Mayotte - Mésie - Mésopotamie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Nubie - Pannonie - Péninsule Arabique - Phrygie - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Ste-Hélène - Tahiti - Valachie - Venise

Alexandre - Attila - Auguste - Bélisaire - Boulanger - Camus - Cartouche - Chaplin - Charlemagne - Christophe Colomb - Churchill - Danton - De Gaulle - Dreyfus - Eichmann - Einstein - Epicure - Freud - Galilée - Gandhi - Garibaldi - Gengis Khan - Hannah Arendt - Hannibal - Jaurès - Jeanne d'Arc - Jésus - Jules César - Louise Michel - Luther - Mahomet - Marc Aurèle - Masséna - Mata Hari - Molière - Montaigne - Mozart - Mustafa Kemal - Napoléon - Napoléon III - Nietzsche - Olympe de Gouges - Pépin le Bref - Périclès - Picasso - Richelieu - Robespierre - Rommel - Rosa Luxemburg - Rousseau - Scipion l'Africain - Sénèque - Socrate - Tamerlan - Thémistocle - Vasco de Gama - Victor Hugo - Voltaire - Zola

Cent Jours - Commune - Consulat - COVID - Crise de Suez - Croisades - Expédition Magellan - Fronde - Ier Empire - IIème Empire - Insurrection de Budapest - Printemps de Prague - Révolte des Boxers - Révolution allemande - Révolution des Oeillets - Révolution Française - Révolution Russe

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance des États-Unis - Guerre d'Indochine - Guerre de 1812 - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre des Boers - Guerre des Deux-Roses - Guerre des Gaules - Guerre du Golfe - Guerre du Viet Nam - Guerre du Yom Kippour - Guerre Froide - Guerres balkaniques - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Bataille d'Austerlitz - Bataille de Stalingrad - Bataille de Verdun - Bataille des Ardennes - Campagne de Russie

ASEAN - Croix Rouge - Europe - FMI - Ligue arabe - Mercosur - MSF - OMC - OMS - ONU - OPEP - OTAN - SDN - UNESCO - UNICEF


Période
(354 événements)

 
Révolte à Tunis de la milice arabe de l’émirat aghlabide, associée à la population de la ville. Elle se propage à toute l’Ifriqiya (→ 826).
 
Le mouvement fatimide prend naissance en Petite Kabylie chez les tribus Kutama et à l’ouest, chez les tribus Sanhadja, ralliées par le missionnaire chiite ismaélien Abu abd-Allah, qui prêche en faveur de Mohammed el-Habib, puis de son fils Ubayd Allah al-Mahdi, qui se revendiquent descendants direct de Mahomet par sa fille Fatima et son gendre Ali.
Octobre
01/10
Tahert, ville sainte du Kharidjisme est détruite par les Fatimides (fin de la dynastie des Rostémides). Sa population se réfugie dans les oasis du Mzab.
Mai
16/05
Abu l-Qasim (futur Al-Qaim), fils du calife fatimide, dirige une opération contre les Berbères kutama révoltés, qui ont proclamé leur propre Mahdi.
Juin
12/06
Abu l-Qasim arrive à Constantine.
21/06
Abu l-Qasim bat les rebelles près de Mila.
 
Seconde expédition au Maghreb du général fatimide Messala ibn Habus, gouverneur de Tahert. Il assiège Fès et destitue le gouverneur idrisside Yahya ben Idris. En mai, il prend Sijilmassa, qui est pillée une seconde fois par les Kutama puis rentre à Tahert.
Mai
06/05
Début du siège de sept ans de Tlemcen par les Mérinides.
 
Abou Hassan s'empare de Tlemcen et impose son autorité jusqu'à Alger.
 
Abou Hassan est confronté à une rébellion conduit par son fils Abu Inan Faris, en Algérie.
 
Ibn Khaldun part pour Bedjaia auprès de l'Emir Abu Abdellah qui le nomme chambellan doté des pleins pouvoirs.
Septembre
15/09
Une flotte Espagnole prend Mers El-kébir.
Janvier
05/01
Le Général espagnol Navarro débarque à Bougie avec 5000 hommes.
06/01
Les troupes espagnoles de Navarro s'emparent de Bougie.
Mai
21/05
Barberousse et les Turcs s'emparent d'Alger.
Novembre
01/11
Les troupes de Charles Quint rembarquent au cap Matifou, à l'Est d'Alger.
Juin
 
Le beylerbey d’Alger Hassan Pacha est chassé par l’odjak, la milice des janissaires.
Août
24/08
Une flotte française commandée par le duc de Beaufort et le chevalier Paul défait une escadre barbaresque devant Cherchell.
Octobre
18/10
La régence d'Alger déclare la guerre à la France.
Décembre
15/12
Les Barbaresques capturent un bâtiment de la marine royale française ; son Commandant , le Chevalier de Beaujeu, et l'équipage sont vendus comme esclaves à Alger.
Juillet
12/07
La marine française bombarde Alger.
Avril
28/04
Bataille de la Djidjioua, sur la rive gauche du Chelif. Victoire du dey d'Alger à l'issue d'une expédition désastreuse de Mulay Ismaïl, sultan du Maroc, contre la régence d’Alger.
Septembre
22/09
Ali Ier Pacha est assassiné à Alger.
Juillet
18/07
Bonaparte, qui envisage une expédition contre Alger, « car ses brigandages sont la honte de l’Europe et des Temps modernes »2, adresse un ultimatum au Dey Mustapha3. Le projet n’aboutit pas, après que le Dey a répondu positivement aux exigences des Français.
Août
31/08
Le dey d'Alger donne satisfaction aux réclamations de Bonaparte contre les mauvais traitements vis-à-vis des Français et Italiens.
Août
27/08
Bombardement d’Alger par une flotte anglo-néerlandaise.
Septembre
08/09
Le contre amiral Jurien de la Gravière et le commodore Freemantie, mandatés par la France et l'Angleterre demandent au Dey Hussein de renoncer à la "course" (piraterie), ce qu'il refuse.
Avril
30/04
A Alger, le consul de France Pierre Deval est outragé par le dey, qui le soufflette avec son éventail, pour une dette que Pierre Deval a omise de payer encore à ce jour.
Juin
12/06
A Alger, 4 vaisseaux français adressent un ultimatum au dey.
Juin
14/06
Début de la Conquête de l'Algérie par la France.
Juillet
05/07
Prise d'Alger.
07/07
L'ordre est donné d'évacuer la Casbah.
Septembre
03/09
Le Général Bourmont quitte l'Algérie.
Janvier
04/01
Les troupes françaises occupent la ville d'Oran.
Septembre
09/09
Cadet de Vaux est nommé Commissaire du Roi Charles près la Municipalité d'Alger.
Septembre
28/09
Abd El-Kader est proclamé sultan.
Novembre
20/11
Un grand rassemblement a lieu à Ersibia dans les environs de Mascara. Les dignitaires des 3 tribus, Hâshim, Banû Âmir et Gharaba, proposent à Muhyî al-Dîn de prendre la tête de la résistance. Il propose son fils Abd el Kader à sa place.
22/11
L'émir Abd El-Kader proclame le djihad contre les Français.
Février
24/02
Le général Desmichel signe, sans l'avis du gouvernement français, un traité avec le chef berbère Abd el-Kader qui reconnaît à ce dernier le titre de commandeur des croyants et la souveraineté sur le beylik d'Oran, à l'exclusion des villes d'Oran, d'Arzew et de Mostaganem.
Juillet
09/07
Le Général Drouet d'Erlon devient le 1e gouverneur général de l'Algérie, poste institué par décret royal.
Juin
28/06
Une armée française s'étant aventurée loin de ses bases, elle est proprement décimée par les troupes de l'émir Abd el-Kader dans les marais de La Macta. Fort de sa victoire, l'émir installe sa capitale à Tagdemt (ou Tagdempt).
Janvier
13/01
Prise de Tlemcen par le général Clauzel en Algérie.
Juillet
06/07
Bataille de la Sikkak.
12/07
L'Intendant Civil Bresson arrive à Alger.
Août
25/08
La Général Clauzel regagne Alger avec le feu vert pour la conquête de Constantine.
Novembre
21/11
Début du siège de Constantine.
Mai
30/05
Abd el-Kader et Bugeaud signent le traité de la Tafna.
Octobre
13/10
Prise de Constantine.
Août
25/08
Mgr Dupuch devient le 1e évêque d'Alger.
Décembre
01/12
Le Général Valée devient gouverneur général de l'Algérie.
Octobre
26/10
Le gouverneur Valée et le duc d'Orléans traversent avec ostentation les Biban, territoires laissés sous administration de l'émir Abd-el-Kader.
Novembre
18/11
L'émir Abd el-Kader annonce par lettre la reprise des combats.
Décembre
29/12
Le Général Bugeaud est nommé gouverneur Général de l'Algérie.
Mars
12/03
Combat de Tem-Salmet qui oppose les troupes françaises aux troupes d'Abd el-Kader.
Juin
08/06
Miliana est occupée par l'armée française.
Novembre
08/11
Enlèvement des matamores de Bou-Chouicha.
Décembre
29/12
Le général Bugeaud est nommé gouverneur général de l'Algérie occupée par la France.
Mai
30/05
Le Général français Bugeaud prend Mascara à l'émir Abd El-Kader.
Octobre
16/10
Sur l'ordre du Général Bugeaud, le lieutenant-colonel Youssouf détruit la Guetna de Muhyî al-Dîn.
Mai
16/05
Prise de la Smala, de l'émir AbdelKader, par les troupes du duc d'Aumale, qui met fin à la conquête de l'Algérie.
Septembre
22/09
Abd El-Kader perd son lieutenant Abd el-Baki.
Novembre
11/11
Abd El-Kader perd son lieutenant Ben Allal.
Octobre
14/10
Un Arrêté porte création d'une Chambre de Commerce à Oran.
Juin
19/06
Pendant la conquête de l'Algérie par la France, environ sept cent ressortissants de la tribu des Ouled Riah périssent dans l'« enfumade » des grottes du Dahra.
Septembre
26/09
L'émir Abd El-Kader remporte une victoire face au lieutenant-colonel Montagnac à Sidi-Brahim.
Novembre
09/11
Des Consistoires israélites sont créés à Alger, Oran et Constantine (ils remplacent l'ancienne structure communautaire des judaïcités algériennes).
Décembre
23/12
L'émir Abd El-Kader échappe, de peu, à une course-poursuite que lui livre le lieutenant-colonel Youssouf près de Temda.
Juin
02/06
Tocqueville, dans un rapport parlementaire, se prononce contre le projet de Bugeaud de colonisation militaire de l'Algérie.
Octobre
05/10
Le duc d'Aumale est nommé gouverneur général.
Décembre
23/12
Reddition formelle de l'émir Abdelkader - L'Algérie devient territoire français.
Juin
10/06
Ahmed Bey, réfugié dans les Aurès, se rend aux autorités françaises à la suite d'une expédition menée par le colonel Canrobert.
Septembre
09/09
Charon devient gouverneur général de l'Algérie.
Novembre
03/11
Abdelkader et sa suite sont transférés de Pau au château d'Amboise.
12/11
L'Algérie est officiellement proclamée « territoire français ».
Août
06/08
Un Décret porte création de 6 écoles arabes françaises à Alger, Constantine, Oran, Annaba, Blida, Mostaganem.
Décembre
11/12
Randon est nommé gouverneur général de l'Algérie française.
Octobre
16/10
Le Président Louis-Napoléon rend visite à Abd el-Kader, prisonnier au château d'Amboise, et lui annonce sa libération.
Septembre
09/09
Abd el-Kader rencontre Napoléon III, auprès duquel il obtient l'autorisation de partir s'installer à Damas.
Juin
28/06
Le gouvernement français remplace les trois départements créés en 1848 en Algérie (Alger, Oran, Constantine) et le département de Bône créé en 1955 par douze subdivisions, transformées l'année suivante en autant de départements. Les départements deviendront des wilayas dans l'Algérie indépendante.
Juillet
11/07
Le dernier réduit de la résistance kabyle en Djurdjura est pris d'assaut par les troupes françaises. La maraboute Lalla Fatma N'Soumer est capturée.
Novembre
06/11
Lyautey, avec le 2è Hussards, part en Algérie.
--   
Laveran découvre, à l'hôpital militaire de Constantine, le trypanosome de la malaria et décrit son cycle..
Août
21/08
Mort de Si Hamza, empoisonné par ses proches. La politique des bureaux arabes favorise les abus de pouvoir des chefs indigènes. Jouant des rivalités intertribales, les Français alternent récompenses et brimades. Ainsi, après la mort de Si Hamza, nommé calife en échange de ses services contre les révoltes de 1852, ses fils sont rétrogradés au rang de bachaga.
Septembre
08/09
La section Alger-Blida, du chemin de fer d'Alger à Oran, est inaugurée.
Février
06/02
Dans une lettre adressée au gouverneur général de l’Algérie française, Napoléon III exprime l’idée que le territoire algérien ne saurait être considéré comme une « colonie proprement dite », mais comme un « royaume arabe », affirmant que « Les indigènes ont un droit égal à ma protection et je suis aussi l’empereur des Arabes que l’empereur des Français ».
Septembre
08/09
Le maréchal Mac-Mahon est nommé gouverneur de l'Algérie.
Mai
30/05
Napoléon III arrive à Biskra.
Juillet
14/07
Un sénatus-consulte accorde le droit à la naturalisation française sur demande aux indigènes juifs et musulmans.
Octobre
24/10
Signature du Décret Crémieux.
Mars
16/03
La révolte des Mokrani éclate en Kabylie ; elle est réprimée par l'armée française.
Juin
21/06
Une Loi concède 100000 ha de terres aux Alsaciens et Lorrains désireux de s'installer en Algérie.
Juin
12/06
Le Général Chanzy est nommé Gouverneur Général de l'Algérie.
Mars
29/03
Le général Chanzy déclare la commune d’Alger en état de siège.
Décembre
30/12
Un Arrêté porte création du corps des administrateurs des communes mixtes.
Mai
10/05
Bou Amama résiste au choc des troupes françaises, puis pénètre dans la région de Tiaret, Frenda et Saïda.
Juin
28/06
La Loi autorise l'exercice par les administrateurs des communes mixtes de pouvoirs disciplinaires à l'encontre des "indigènes".
Septembre
25/09
La section L'Alma - Ménerville, du chemin de fer d'Alger à Constantine (Cie des chemins de fer de l'Est Algerien), est ouverte.
Novembre
12/11
« Toast d'Alger ».
Mars
14/03
Unification de l'heure en France métropolitaine et en Algérie coloniale sur celle de Paris.
Octobre
01/10
Lépine est nommé gouverneur général de l'Algérie.
Juillet
26/07
Edouard Lafferière devient gouverneur général de l'Algérie.
Janvier
05/01
L'expédition de Flamand et Pein s'empare de l'oasis d'In Salah dans le Sahara algérien.
Décembre
19/12
L'Algérie est dotée d'un budget propre. Ce nouveau statut favorisera la constitution de grands domaines agricoles.
Septembre
02/09
La Légion étrangère combat à El Moungar dans le Sud-Oranais.
Octobre
01/10
Lyautey prend son commandement des troupes d'Infanterie non embrigadées de la Division d'Oran.
09/10
Lyautey reçoit ses étoiles de Général de Brigade.
Novembre
11/11
Le Général Lyautey crée le poste de Colomb-Béchar en territoire marocain [Algérie].
Décembre
31/12
Au poste de Taghit, le divisionnaire Lyautey accueille le Gouverneur Général Jonnart.
Décembre
09/12
Lyautey est nommé Commandant par intérim de la Division d'Oran.
Janvier
11/01
Un Arrêté du Gouverneur Général Jonnart organise en Algérie le service de l'inspection du travail.
Août
28/08
Les dockers de Skikda font grève : le cortège de manifestants est précédé d'un drapeau vert frappé du croissant et de l'Etoile.
Novembre
07/11
Albert Camus naît à Mondovi [Dréan], 2è fils de Lucien Camus, ouvrier caviste, et de Catherine Sintes, une jeune servante d'origine espagnole qui ne sait pas écrire.
Août
 
Lucien Camus est mobilisé en métropole. Catherine Camus et ses 2 fils, Albert et Lucien Camus, s'installent chez sa mère, dans le quartier de Belcourt, à Alger, et vivent dans la pauvreté.
Décembre
01/12
Charles de Foucauld est assassiné d'un coup de feu par des rebelles et pillards senousistes à la porte de son ermitage à Tamanrasset.
Mai
 
Camus présente le concours des bourses des lycées et collèges avec l'aide de son instituteur Louis Germain.
 
Camus présente le concours des bourses des lycées et collèges avec l'aide de son instituteur Louis Germain.
Octobre
 
Camus commence ses études secondaires au Lycée Bugeaud, à Alger. Il est boursier.
12/10
Le PCF appelle à des manifestations contre la guerre du Rif.
 
Camus commence à pratiquer le football.
Mai
27/05
Le chef berbère Abdelkrim se rend aux troupes françaises, mettant un terme à cinq ans de lutte anticoloniale dans le Rif.
 
Camus entre au Racing Universitaire d'Alger.
Octobre
 
Camus entre en classe de philosophie, où il suit les cours de Grenier.
Décembre
 
Camus est victime d'une 1ère atteinte grave de la tuberculose, qui le contraint à quitter la maison familiale et à renoncer à une carrière de footballeur.
Mars
 
Camus publie 4 articles dans la revue "Sud".
Octobre
 
Camus entre en Première Supérieure préparatoire au lycée Bugeaud, à Alger.
Octobre
 
Camus entreprend des études de philosophie à la Faculté d'Alger.
Septembre
 
Camus adhère au Parti Communiste.
Novembre
 
Camus fonde avec des amis le Théâtre du Travail, à Alger.
 
Camus devient responsable de la Maison de la culture d'Alger et fondateur-animateur du Théâtre du Travail, qui se veut populaire et révolutionnaire.
Avril
 
Camus et quelques amis du Théâtre du Travail publient "Révolte dans les Asturies". Le maire d'Alger en interdit la représentation.
Mai
 
Camus est reçu au Diplôme d'Etudes Supérieures de philosophie, avec le mémoire "Métaphysique chrétienne et néoplatonisme. Plotin et Saint Augustin".
 
Camus anime le Théâtre de l'Equipe, qui succède au Théâtre du Travail, dont il conserve le principe d'élaboration collective.
Mai
 
Camus publie "L'envers et l'endroit", un recueil de récits où il témoigne notamment de son enfance.
Octobre
 
Camus est exclu du PCF.
 
Camus travaille en parallèle à "L'Etranger", à "Le Mythe de Sisyphe" et à "Caligula".
Octobre
 
Camus entre comme rédacteur au quotidien "Alger Républicain".
20/10
Camus publie un article sur "La Nausée" de Sartre, qui manifeste une différence d'attitude philosophique : "la théorie fait du tort à la vie".
Décembre
26/12
Juin, promu Gal, il est affecté à la mobilisation à l'état-major du théâtre d'opérations d'Afrique du Nord.
Mai
23/05
Camus publie le recueil de 4 essais "Noces" (à 225 exemplaires) : Noces à Tipasa, Le vent à Djemila, L'été à Alger, Le Désert.
Juin
05/06
Camus commence la publication d'une série d'articles sur la "Misère de la Kabylie", dans "Alger Républicain".
Septembre
 
Camus souhaite s'engager pour la guerre, mais il est réformé pour raisons de santé.
Octobre
29/10
Le journal "Alger Républicain" cesse de paraître.
Janvier
10/01
Le journal le "Soir Républicain", qui a remplacé "Alger Républicain", cesse de paraître pour avoir refusé de se soumettre à la censure.
Juillet
03/07
La Royal Navy attaque à Mers-el-Kébir près d'Oran la flotte française : 1 297 marins sont tués, l'escadre d'Alexandrie est neutralisée et tous les navires français ayant trouvé refuge dans les ports britanniques sont « saisis » par la Royal Navy.
16/07
Hitler exige les bases militaires françaises en Afrique du Nord.
Février
 
Camus achève la rédaction de "Le Mythe de Sisyphe".
Juillet
17/07
Le Général Weygand devient gouverneur général de l'Algérie.
Décembre
07/12
Le secrétaire d'Etat Berthelot inaugure un tronçon du transsaharien (ferroviaire).
Juin
15/06
Camus publie "L'Etranger" qui illustre sa notion d'Absurde.
Novembre
04/11
Giraud rejoint l'Afrique du Nord dans un sous-marin anglais.
05/11
Darlan arrive à Alger.
08/11
400 patriotes civils mal armés, dirigés par José Aboulker, réussissent à capturer le général Juin, commandant en chef en AFN, ainsi que l'Amiral Darlan, et à neutraliser le XIXe Corps d'armée vichyste d'Alger pendant 15 heures, permettant ainsi la prise de ce port par les alliés le jour même, alors qu'à Oran et au Maroc, où le putsch a échoué, les généraux vichystes accueillent les alliés à coups de canon, tandis qu'ils livrent la Tunisie à une poignée d'Allemands, sans un seul coup de feu.
--   
Opération Torch, le débarquement allié en Afrique du Nord, commence : les Américains tentent de débarquer à Casablanca et à Oran, tandis que des Britanniques et des Américains débarquent à Alger.
--   
Les Alliés débarquent à Oran et Alger-Sidi-Ferruch.
--   
Darlan décharge Juin de son autorité en dehors de la région d'Alger et charge Noguès de la défense du Maroc et le Général Barré de la défense de la Tunisie.
11/11
L'Amiral Darlan donne l'ordre de cessez-le-feu, depuis Alger, au Général Noguès qui résiste contre les américains débarqués au Maroc.
--   
Le Général Juin, ayant appris l'invasion de la zone libre par les Allemands, fait savoir à ses subordonnés que "dès réception du présent message, la position de neutralité vis-à-vis de l'Axe cesse".
15/11
Darlan prend le pouvoir en Afrique du Nord.
Décembre
24/12
L'amiral collaborateur Darlan est abattu à Alger, par le jeune résistant Bonnier de La Chapelle.
26/12
Le résistant Fernand Bonnier de La Chapelle est fusillé par un peloton d'exécution pour l'assassinat de l'amiral François Darlan.
--   
Le général Henri Giraud devient Haut-Commissaire civil et militaire en Afrique du Nord.
Mai
30/05
De Gaulle arrive à Alger.
Juin
03/06
Le Comité français de libération nationale (CFLN) est créé à Alger, présidé par De Gaulle et Giraud.
22/06
De Gaulle et Giraud se mettent d'accord sur leur poste respectif : le Général de Gaulle prend le commandement des forces françaises combattantes et le Général Giraud celui de l'Armée d'Afrique.
28/06
Le Général de Gaulle regagne Alger.
Septembre
17/09
Une Assemblée consultative est créée à Alger.
Novembre
07/11
Auriol devient membre de l'Assemblée Consultative provisoire d'Alger.
09/11
Mendès-France devient commissaire aux Finances du CFLN à Alger.
10/11
Gouin est élu Président de l'Assemblée Consultative d'Alger.
Janvier
02/01
Le Général De Gaulle rencontre Benes (Pdt tchécoslovaque en exil) à Alger.
Septembre
02/09
Le Général Giraux échappe (il est atteint à la maxillaire) à un attentat à Mazagran (près de Mostaganem).
Mai
08/05
Massacre de Sétif en Algérie.
Septembre
17/09
Papon devient préfet de Constantine.
Décembre
15/12
Camus rédige "L'homme révolté".
Juillet
 
Camus voyage en Algérie. Cela lui inspire la rédaction de "Retour à Tipasa".
Octobre
10/10
Naissance du Front de libération nationale, en Algérie.
Novembre
01/11
La « Toussaint rouge » marque le début de la guerre de libération algérienne dite « guerre d'Algérie ».
05/11
Le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques en Algérie (MTLD) est dissout.
--   
Le Gouvernement français envoie des renforts militaires en Algérie.
24/11
Le ministre de l'Intérieur Mitterrand prône le recours à la force contre le FLN.
Décembre
09/12
Les autorités tunisiennes et françaises annoncent que plus de 2500 fellaghas ont rendu les armes.
Mars
31/03
L'état d'urgence est proclamé dans les Aurès et la Grande Kabylie et la censure est instaurée.
Avril
02/04
L'état d'urgence est proclamé en Algérie.
Août
20/08
Massacres du Constantinois, entre les indépendantistes du F.L.N. algérien, l’armée française, et des civils pieds-noirs armés.
21/08
Dans la zone de Philipeville, la répression des massacres d'Européens fait env 5000 morts.
23/08
Le Gouvernement français décide le rappel du demi-contingent libéré en avril et le maintien sous les drapeaux du 1e contingent de 1954.
Septembre
30/09
L'AG de l'ONU vote l'inscription à l'ordre du jour de l'affaire algérienne : la délégation française quitte l'Assemblée.
Octobre
08/10
Les communistes s'opposent à l'envoi de militaires du contingent en Algérie. La manifestation tourne à la bataille rangée contre les forces de l'ordre.
Janvier
22/01
Camus lance un appel à la trêve civile, à Alger, qui est accueillie avec hostilité.
Juin
19/06
Exécution, à Alger, des premiers membres du FLN condamnés à mort.
Juillet
18/07
Le leader yougoslave Tito reçoit le Président égyptien Nasser et l'indien Nehru à Brioni : ils condamnent la politique française en Algérie.
Août
20/08
Le congrès du FLN à la Soummam (Kabylie) définit les buts de guerre, fixe les conditions du cessez-le-feu, des négociations de paix et nomme le FLN comme seul et unique représentant du peuple algérien.
Octobre
16/10
La marine française intercepte un cargo chargé d'armes d'origine égyptienne destinées au FLN.
Décembre
01/12
Le Général Salan est nommé Commandant en chef en Algérie.
05/12
Le Gouvernement français dissout les conseils généraux et les municipalités en Algérie.
27/12
Amédée Froger, Président de l'association des maires d'Algérie, est assassiné.
Janvier
07/01
Début de la bataille d'Alger.
16/01
Un attentat au bazooka est commis par l'ORAF contre le général compatriote français de ses membres Raoul Salan.
Mars
10/03
Mort de l'un des chefs du déclenchement de la guerre d'Algérie, Larbi Ben M'hidi dit le héros d'Alger, tué à 20 km d'Alger par pendaison après tortures.
Mai
28/05
Massacre de Melouza.
Septembre
19/09
Le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA), dirigé par Abbas, est formé au Caire.
Décembre
14/12
Le rapport de la Commission de sauvegarde des droits et libertés individuels en Algérie est publié dans "Le Monde".
Mai
13/05
Mise en place du comité de salut public à Alger.
Juin
06/06
De Gaulle, à Mostaganem, termine son discours en lançant : "Vive l'Algérie française".
Juillet
02/07
Tillion témoigne à décharge au procès de Saadi à Alger.
14/07
Un contingent d'anciens combattants musulmans défile pour illustrer "l'Union de la métropole et de l'Algérie".
Octobre
02/10
Discours de Constantine du général de Gaulle, qui annonce un plan de réformes sociales, économiques et culturelles pour l’Algérie, et affirme l’existence d’une « solidarité étroite » entre l’Algérie et le reste de la France : c’est le plan de Constantine, qui propose l’industrialisation de l’Algérie grâce au pétrole du Sahara.
03/10
Le Président du Conseil De Gaulle annonce, à Constantine, un plan de développement en 5 ans pour l'Algérie.
23/10
De Gaulle, dans une conférence de presse à Matignon, propose au FLN "la paix des braves" et les appelle à se rendre "en hissant des drapeaux blancs".
Août
27/08
Le Président de Gaulle, qui craint un soulèvement militaire, débute une série de visite des chefs de l'Armée française en Algérie.
Septembre
16/09
Charles de Gaulle reconnaît, dans un discours, le droit des Algériens à l'autodétermination.
Octobre
15/10
L'Assemblée nationale approuve une déclaration du Gouvernement sur le principe d'autodétermination en Algérie.
Janvier
05/01
"Le Monde" publie le rapport de la Croix-Rouge sur la torture en Algérie.
24/01
Début de la semaine des barricades à Alger..
Septembre
06/09
Parution du Manifeste des 121, sous-titré « Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie », dans le magazine Vérité-Liberté.
Octobre
09/10
Un manifeste de 200 intellectuels de droite pour la défense de "l'Algérie française" est publié.
Novembre
04/11
Dans une allocution télévisée, le Président de Gaulle annonce un référendum sur l'autodétermination des populations algériennes.
Décembre
11/12
Manifestations de décembre 1960 pour l'indépendance de l'Algérie, à Alger et dans plusieurs villes algériennes.
19/12
L'ONU reconnaît au peuple algérien le droit à l'autodétermination.
--   
Le Président de Gaulle déclare à Peyrefitte : "L'Algérie française, ce n'est pas la solution, c'est le problème".
Janvier
08/01
En France, le « Oui » l'emporte, au référendum sur l'autodétermination en Algérie.
Octobre
05/10
Un couvre feu est établi à 20h pour les Algériens à Paris.
17/10
Répression sanglante d'une manifestation organisée par le F.L.N. à Paris.
Janvier
09/01
Le Gouvernement israélien dément tout soutien au FLN et à l'OAS.
Février
08/02
Manifestation tragique au métro Charonne.
Mars
07/03
Ouverture de la Conférence d’Évian sur l'Algérie.
19/03
Cessez-le-feu officiel, faisant suite aux accords d'Évian signés la veille et marquant la fin de la guerre d'Algérie.
25/03
La France rappelle son ambassadeur à Moscou pour protester contre la reconnaissance par Moscou du Gouvernement provisoire de la République algérienne.
26/03
Lors de la fusillade de la rue d'Isly à Alger, l'armée française ouvre le feu sur une manifestation pacifique demandant le maintien de l'Algérie française, faisant une cinquantaine de morts et près de deux cents blessés.
Avril
08/04
Les Français approuvent les accords d'Évian pour mettre fin à la guerre d'Algérie.
Mai
01/05
Accident de Béryl, un nuage radioactif s'échappe à la suite d'un essai nucléaire souterrain à In Ecker.
Juin
07/06
L'Organisation armée secrète incendie l'Université d'Alger, brûlant plusieurs centaines de milliers de livres.
Juillet
01/07
Approbation par référendum de l’indépendance de l’Algérie.
05/07
Massacre d'Oran, quelques heures avant la proclamation officielle de l'indépendance de l'Algérie.
--   
Après plus d'un siècle de colonisation française, à l'issue d'une guerre d'indépendance longue et meurtrière et à la suite du référendum d'autodétermination du 1er juillet 1962, l'Algérie proclame son indépendance.
11/07
Ben Bella arrive en Oranie pour former le "groupe de Tlemcen" opposé au Gouvernement provisoire de la république algérienne.
21/07
Une Ordonnance précise les conditions de perte ou de conservation de la nationalité française après l'indépendance de l'Algérie : elle distingue les personnes de statut civil de droit local et les personnes de statut civil de droit commun (citoyens français à part entière).
Septembre
25/09
Le Président de l'Assemblée nationale algérienne, Abbas, proclame la république démocratique et populaire d'Algérie.
27/09
Ahmed Ben Bella devient président du Conseil algérien.
Octobre
08/10
L'Algérie est admise à l'ONU.
15/10
Ben Bella est reçu par le Président Kennedy, qui l'invite à "reconnaître la main de l'amitié" que les Etats-Unis tendent à l'Algérie.
18/10
Le communiqué commun Algérie-Cuba réclame l'évacuation de la base américaine de Guantanamo.
Novembre
11/11
A Alger, les Européens manifestent contre la politique algérienne du Président français De Gaulle.
29/11
Le parti communiste algérien est interdit.
Juillet
16/07
Ben Barka se réfugie en Algérie.
Août
14/08
Abbas démissionne de la présidence de l'Assemblée algérienne.
Septembre
08/09
Adoption par référendum de la première constitution de l'Algérie.
15/09
Ahmed Ben Bella devient président de l'Algérie.
Octobre
30/10
L'Algérie et le Maroc signent un cessez-le-feu, lors de la conférence de Bamako relative à leur différend frontalier.
Novembre
05/11
L'Algérie et le Maroc cessent les combats de la guerre des Sables.
Juin
19/06
Coup d'État qui porte Houari Boumédiène au pouvoir, en Algérie.
Juillet
10/07
Le colonel Houari Boumédiène prend le pouvoir en Algérie.
Juillet
05/07
La dépouille d'Abdelkader est transférée de Damas à Alger, accueillie triomphalement par la population.
Juillet
08/07
L’Algérie adhère à l’OPEP lors de la conférence tenue à Vienne.
Août
21/08
Première édition du festival panafricain d’Alger (→ 01/08). De grands défilés artistiques dans les rues de la ville et des représentations musicales venant de tous les coins de l’Afrique sous le signe des mouvements de libération des pays africains opprimés à l’époque.
Septembre
05/09
57 chefs d'Etat (dont Boumédiène, Castro, Khadafi, Arafat) se réunissent pour le 4è Sommet de la conférence des pays non-alignés à Alger.
Novembre
14/11
Accord sur l'indépendance du Sahara occidental, entre l'Espagne, le Maroc et la Mauritanie. L'Espagne, préoccupée par la succession de Franco, admet un partage entre le Maroc et la Mauritanie lorsqu'elle quitterait le Sahara occidental. L'Algérie, exclue de cet accord, proteste.
Décembre
17/12
Le secrétaire d'Etat américain Kissinger rencontre du ministre algérien des Affaires Etrangères Bouteflika dans la résidence de l'ambassadeur américain à Paris : Bouteflika se plaint du soutien américain au Maroc concernant la Marche verte.
Décembre
10/12
Boumediène, candidat unique, est élu Président.
Janvier
11/01
Le Gouvernement espagnol "gèle" ses relations diplomatiques avec l'Algérie, à la suite du différend les opposant au sujet des Canaries.
Décembre
27/12
Le Président Houari Boumediène meurt.
Novembre
01/11
Le ministre des Affaires Etrangères iranien Yazdi rencontre le conseiller de Carter, Brzezinski, à Alger, pour discuter de la reprise de leurs relations diplomatiques.
Novembre
30/11
Le Président Mitterrand, en visite à Alger, propose que les rapports franco-algériens soient "un symbole des relations nouvelles entre le Nord et le Sud".
Décembre
22/12
Bouteflika est poursuivi pour "gestion occulte de devises au niveau du ministère des Affaires Etrangères " par la Cour des comptes.
Mai
03/05
Durant la guerre Iran-Irak, un avion du gouvernement algérien avec 14 personnes à bord, dont un ministre, est abattu par la chasse irakienne.
Décembre
11/12
23 activistes islamistes sont arrêtés.
Novembre
07/11
Le Président algérien Chadli effectue à Paris le 1er voyage officiel d'un dirigeant algérien depuis l'indépendance.
Janvier
12/01
Bendjedid est réélu Président.
Juin
09/06
Le "code du statut personnel et de la famille" est adopté : il restreint les droits de la femme.
Octobre
04/10
Des émeutes ont lieu à Alger : le centre commerçant de la ville est saccagé. L'armée tire sur la population : 500 morts dans tout le pays.
05/10
L'état de siège est décrété par le Président Bendjedid.
Décembre
22/12
Le président Chadli Bendjedid d'Algérie est réélu.
Février
18/02
Fondation en Algérie du Front islamique du salut.
Septembre
14/09
Le FIS est légalisé (1ère fois qu'un pays arabo-musulman autorise un parti qui a pour annoncé l'instauration d'une République islamique).
Juin
12/06
Le Front islamique du salut remporte les élections locales en Algérie.
Décembre
26/12
Le Parlement algérien décide la généralisation de l'utilisation de la langue arabe avant 1997.
Juin
30/06
Les dirigeants du FIS, Madani et Belhadj, sont arrêtés.
Décembre
26/12
Le FIS remporte la 1er tour des élections législatives pluralistes.
Janvier
04/01
L'Assemblée Populaire Nationale est dissoute.
11/01
Démission du président algérien Chadli Bendjedid.
12/01
Le processus électoral est annulé au premier tour du 26 décembre duquel les islamistes avaient triomphé.
16/01
Prise de fonctions de Mohamed Boudiaf comme président de l'Algérie, revenu de son exil marocain ; il sera assassiné en plein "meeting" cinq mois plus tard.
Mars
04/03
Dissolution du Front islamique du salut (FIS).
Juin
29/06
Assassinat du président algérien Mohamed Boudiaf.
Juillet
15/07
Les dirigeants du FIS, Madani et Belhadj, sont condamnés à 12 ans de réclusion.
Août
21/08
Redha Malek devient Premier ministre de l'Algérie.
Décembre
08/12
8 policiers sont assassinés dans le fief islamique de Sidi-Moussa et 8 civils près de Chlef.
10/12
6 membres de l'ex-FIS posent comme condition préalable au dialogue politique la libération des chefs historiques Madani, Benhadj et Hachani.
14/12
12 techniciens croates et bosniaques de la Sté Hidroelektra sont égorgés par un commando de 50 hommes sur un chantier de leur entreprise, à Tamezguida.
16/12
L'assassinat des Croates et Bosniaques à Tamezguida est revendiquée par le GIA, qui dit avoir agi dans le cadre de son "ultimatum contre les croisés étrangers" et "en réponse aux massacres dont sont victimes" les Musulmans de Bosnie.
28/12
Le poète Youssef Sebti est assassiné dans la banlieue d'Alger.
Février
26/02
Le chef du Groupe islamique armé (GIA) Djarfar El Afghani dit l'Afghan - de son vrai nom Mourad Si Ahmed -, considéré comme l'ennemi public numéro un en Algérie, est tué par les forces de sécurité algériennes.
Septembre
21/09
L'appel à la grève générale lancé par le Mouvement culturel berbère en vue d'obtenir la reconnaissance de la langue berbère est très suivi en Kabylie.
25/09
Le chanteur kabyle Matoub est enlevé par le GIA.
29/09
Cheb Hasni, célèbre chanteur de raï, est assassiné en pleine rue dans son quartier Gambetta à Oran.
30/09
Les obsèques du chanteur Hasni donnent lieu à une grande manifestation en faveur de la démocratie en Algérie.
Octobre
10/10
Le chanteur kabyle Matoub, enlevé par le GIA, est libéré, porteur d'un message conciliant à l'égard des Berbères.
16/10
2 lieutenants-colonels russes, Vladimir Valejny et Alexandre Orlov, enseignants à l'école de défense aérienne de Laghouat, sont assassinés par 3 hommes armés à la sortie de leur domicile.
Novembre
30/11
Un ultimatum des intégristes donnant un mois aux étrangers pour quitter l'Algérie expire.
Décembre
05/12
Une Russe mariée à un Algérien, Larissa Ayadi, est assassinée au marché de Diar el-Afia, sur les hauts d'Alger, où elle faisait ses courses.
07/12
Un Français à la retraite, Max Barbot, est assassiné à Larbaa (un village au sud d'Alger).
Juin
03/06
La cour criminelle d'Alger condamne à mort le sous-lieutenant Boumaarafi, pour l'assassinat du Président Boudiaf en 1992.
Juillet
11/07
Abdelbaki Sarahoui, cofondateur de l'ex-FIS algérien et partisan du dialogue, est assassiné, ainsi qu'un de ses proches, dans la mosquée de la rue Myrha à Paris, dont il était l'imam.
--   
La présidence algérienne dresse un constat d'échec des pourparlers menés depuis plusieurs semaines avec les dirigeants incarcérés de l'ex-FIS, Madani et Benhadj.
Novembre
16/11
Liamine Zéroual est réélu président de la République algérienne.
Février
19/02
Le couvre-feu instauré en Algérie depuis 1992 dans la capitale et le centre-nord de l'Algérie, est levé définitivement.
Mars
27/03
Enlèvement, par le GIA, de sept moines trappistes de l'Abbaye Notre-Dame de l'Atlas, à Tibhirine (Algérie) qui seront exécutés deux mois plus tard.
Mai
30/05
Les têtes des 7 moines de Tibéhirine enlevés dans leur monastère de Notre-Dame de l'Atlas, à 80 km au sud d'Alger, assassinés par le Groupe islamique armé (GIA), sont retrouvées.
Août
01/08
L'évêque d'Oran, Pierre Claverie, est tué dans sa voiture, détruite par une bombe devant la porte de l'évêché.
Novembre
05/11
Le Premier Ministre Benazir Bhutto est destitué par le président Leghari pour corruption et mauvaise gestion.
13/11
Un référendum approuve (86%) la réforme constitutionnelle renforçant les pouvoirs du Président de la République et interdisant les partis religieux et régionalistes.
Janvier
07/01
A Alger, l'explosion d'une voiture piégée fait 13 morts.
Avril
03/04
Massacre de Thalit, pendant la guerre civile algérienne.
Août
26/08
Massacre de Beni Ali.
Décembre
30/12
Le pire incident de l'histoire de l'insurrection a lieu en Algérie, les massacres de la Wilaya de Relizane : 400 personnes sont tuées dans quatre villages.
Janvier
02/01
Massacre de Ramka.
11/01
Plus de 100 personnes sont tuées dans le massacre de Sidi-Hamed en Algérie.
Juin
25/06
Le chanteur kabyle Lounès Matoub est assassiné, vraisemblablement par un commando islamiste.
Septembre
11/09
Le Président Zeroual annonce sa volonté de démissionner et la tenue d'une élection présidentielle anticipée.
Septembre
16/09
Un référendum sur la concorde civile est organisé par le Président Bouteflika : 86,6% de votants favorables (participation de 85%).
Janvier
11/01
Amnistie totale des membres de l'Armée islamique du salut en Algérie.
Août
26/08
Le Président Bouteflika charge Benflis de former un nouveau Gouvernement.
Septembre
07/09
Le Président français Chirac s'entretient avec le Président algérien Bouteflika à New-York, en marge du Sommet du Millénaire, qui affirme que "les relations politiques entre l'Algérie et la France sont au zénith".
Juin
14/06
Une marche de soutien à la cause berbère et de protestation contre la corruption est réprimée à Alger : 6 morts.
Octobre
03/10
Le Gouvernement présente un projet de réforme visant à officialiser la langue berbère (tamazight).
Décembre
01/12
Le Président français Chirac, en déplacement à Alger, déclare à l'issue de son entretien avec le Président Bouteflika que les relations franco-algériennes "s'améliorent chaque année" et que les "échanges politiques n'ont jamais été aussi intenses".
Août
25/08
Madani, du FIS, appelle à la fin de la lutte armée.
Octobre
24/10
Le ministre français de l'Intérieur Sarkozy a des entretiens, à Alger, avec le Président Bouteflika et le Premier Ministre Ouyahia : signature de 2 "accords-cadres" de coopération en matière de police et de protection civile.
Septembre
29/09
La population vote à 97% en faveur du projet de Chartre proposé par le Président Bouteflika concernant la paix et la réconciliation nationale.
Juillet
04/07
Le Gouvernement malien et les rebelles touaregs se mettent d'accord à Alger pour le rétablissement de la paix et de la sécurité dans la région de Kidal.
05/07
Inauguration du nouveau terminal de l'aéroport d'Alger. Il remplace l'ancien terminal international.
Novembre
13/11
Sarkozy, Ministre français de l'Intérieur, se rend en Algérie à l'invitation de son homologue Zerhouni. Il s'entretient avec le Président Bouteflika et le Premier Ministre Belkhadem : annonce de la suppression de l'autorisation préalable européenne à l'octroi de visa aux Algériens pour les pays de l'espace Schengen.
Avril
14/04
Plusieurs attentats-suicides à Alger puis à Casablanca (Maroc), revendiqués par la branche d'Al Qaïda au Maghreb, font 25 morts et 222 blessés.
Juin
09/06
L'Algérie et les Etats-Unis signent un protocole d'accord sur le nucléaire civil à Alger.
Juillet
11/07
Un attentat-suicide contre une caserne de l'armée à Lakhdaria, revendiquée par la branche d'Al Qaïda au Maghreb, fait 10 morts.
Septembre
06/09
Un attentat-suicide revendiqué par la branche d'Al Qaïda au Maghreb vise le cortège du Président Bouteflika à Batna : 15 morts.
08/09
Un attentat-suicide revendiqué par la branche d'Al Qaïda au Maghreb vise une caserne de la marine à Dellys : 15 morts.
Octobre
19/10
Une Cour suprême remodelée valide l'élection du Président Musharraf.
Novembre
03/11
Le Président Musharraf instaure l'état d'urgence, qu'il justifie par le renforcement de l'insurrection islamiste.
Décembre
03/12
Le Président français Sarkozy effectue une visite à Alger, Tipaza et Constantine, consacrée aux accords commerciaux, à la coopération nucléaire, à la promotion des investissements et à la colonisation.
11/12
Deux attentats à la voiture piégée frappent Alger, en Algérie (34 à 72 morts, 170 blessés).
Janvier
02/01
4 policiers sont tués dans un attentat-suicide à la voiture piégée à Naciria.
Septembre
22/09
Les "Soldats du califat" revendiquent l'enlèvement du français Gourdel dans le massif du Djurdjura près du village d'Aït Ouabane (Akbil).
24/09
Des "Soldats du Califat" égorgent le touriste français Hervé Gourdel en Kabylie.
Mai
04/05
Les partis du FLN et du RND conservent la majorité absolue à l'issue des élections législatives.
Août
15/08
Ahmed Ouyahia devient Premier ministre, en succédant à Abdelmadjid Tebboune.
Décembre
08/12
L'église catholique béatifie 19 religieux assassinés dont les 7 moines de Tibéhirine, le père anversois Charles Deckers des Missionnaires d'Afrique (Pères blancs) et l'évêque d'Oran, monseigneur Pierre Claverie.
Mars
11/03
Après 23 jours de manifestations, le président Abdelaziz Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat et reporte sine die l'élection présidentielle, allongeant de facto la durée de sa fonction. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia démissionne.
Décembre
12/12
L'élection présidentielle a lieu après deux reports, et les cinq candidatures retenues à cette fin en novembre 2019 sont celles de personnalités issues du régime. C'est Abdelmadjid Tebboune, un ancien ministre du sortant Boutéflika, qui est élu dès le premier tour, malgré une forte abstention due à la contestation du mouvement populaire "Hirak".
Juillet
05/07
L'Algérie enterre, en ce jour anniversaire de son indépendance, les restes de 24 insurgés anti-coloniaux remis par la France dans le carré des "martyrs" à Alger.
Novembre
01/11
Un référendum a lieu afin de permettre à la population de se prononcer sur une révision de la Constitution. La révision de 1996 est adoptée par une large majorité, grevée par une forte abstention.
Décembre
16/12
Le couscous du Maghreb devient patrimoine immatériel de l'Unesco.
Janvier
01/01
Le Président Tebboune signe le décret promulguant la révision de la Constitution.
Août
24/08
L'Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc.