Loading...
Loading...
Palestine (28 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



 
Campagne sassanide en Palestine. Les églises chrétiennes sont systématiquement pillées. La Basilique de la Nativité de Bethléem est cependant épargnée car les Perses y trouvent une mosaïque représentant la vénération des Rois mages envers Jésus-Christ naissant. Comme ces personnages orientaux sont figurés avec des vêtements perses, les envahisseurs respectent le lieu.
Avril
   /04
Ahmad Ibn Touloun entre dans Damas. Après avoir battu les troupes du calife, il envahit la Palestine et la Syrie. Les troupes égyptiennes marchent de Ramla vers Damas, Homs et Alep sans rencontrer d'opposition. Antioche est prise après un court siège.
Mai
   /05
Les Qarmates mettent à sac Tibériade.
Août
24/08
Emeutes en Palestine mandataire (→ 29/08). Massacres d’Hébron et de Safed. À la suite d’une manifestation juive, la population arabe de Jérusalem et d’Hébron attaque les quartiers et les nouveaux faubourgs juifs. Elle est rejointe par les communautés paysannes des alentours. L’état de siège est proclamé par les autorités mandataires. Le bruit se répand que les Juifs sont sur le point de s’emparer de la mosquée d’Omar, et les tribus bédouines de Transjordanie passent le Jourdain pour aider leurs coreligionnaires et prennent d’assaut les casernes britanniques. Les affrontements causent la mort de 133 Juifs et 116 Arabes. Le gouvernement mandataire envisage à la fin du mois d’août de se transférer de Jérusalem à Jaffa. Des troupes britanniques d’Égypte sont dépêchées, et une vigoureuse répression touche particulièrement les populations arabes.
Mars
31/03
Publication du rapport de la commission Shaw chargée d’étudier les causes des affrontements entre Juifs et Arabes en Palestine mandataire. Il insiste sur les causes profondes : l’émigration juive a dépassé les capacités d’absorption du pays, les personnes expulsés des terres achetées par les sionistes ne trouvent plus de terres de rechange en raison de la pression démographique et constituent une catégorie de gens sans terres, revendicatifs et porteurs de futures violences. Le rapport propose une intensification des cultures, mais celle-ci est déjà partout à l’œuvre. La commission insiste sur l’absence de droits politiques des Arabes, qui ont refusé de former un conseil législatif en 1922. Elle préconise de reconsidérer la politique britannique en limitant l’immigration, en adoptant une nouvelle politique foncière et en favorisant un nouveau projet constitutionnel associant les Arabes.
Mai
   /05
En Palestine mandataire, l’exécutif arabe envoie une délégation à Londres qui réclame une évolution constitutionnelle devant mener à l’indépendance et l’élection d’une assemblée par l’ensemble de la population juive et arabe de Palestine. Les Britanniques refusent et proposent l’élection d’un conseil seulement arabe dont les fonctions ne seraient que consultatives.
Février
07/02
Ouverture de la conférence de Saint James au Royaume-Uni sur le statut de la Palestine mandataire. Elle reçoit des délégués d’Égypte, de Transjordanie, d’Arabie saoudite et d’Irak (la France a refusé la présence de la Syrie et du Liban), ainsi qu’une délégation palestinienne et des représentants des sionistes. La Grande-Bretagne propose que les Arabes aient un droit de veto sur l’immigration juive et les Juifs un droit de veto sur l’indépendance de la Palestine afin de parvenir à un accord.
Mai
17/05
La Grande-Bretagne publie le "Livre blanc sur la Palestine" qui affirme sa politique : pour apaiser les Arabes, elle limite l'immigration juive et limite l'achat de terres par les Juifs.
--   
Les Britanniques décident de publier un nouveau livre blanc qui explique que le Royaume-Uni n’a pas l’intention de faire de la Palestine un État pour les Juifs contre la volonté de la population arabe. Il ne s’agira que d’un développement communautaire. La Palestine ne doit pas être partagée. Le Livre blanc propose à nouveau la solution du double veto, qui devrait aboutir à la mise en place d’institutions arabo-juives de libre gouvernement et à l’établissement d’un État palestinien indépendant avant dix ans. L’immigration juive est pour la première fois limitée à 75 000 certificats pour cinq ans. Au-delà, l’approbation des Arabes sera nécessaire. La vente de terres aux Juifs est restreinte. Les États arabes poussent les Palestiniens à accepter le Livre Blanc, mais les partisans du mufti le rejettent car le projet britannique retarde la date de l’indépendance de la Palestine d’au moins dix ans. De plus, les membres du comité suprême sont maintenus en exil et la répression continue sur place (6 000 Arabes emprisonnés en 1939). Les sionistes rejettent catégoriquement le projet britannique et se lancent dans une politique d’immigration clandestine et de création de nouvelles implantations. L’Irgoun poursuit ses attentats contre les Arabes et la présence britannique.
Mai
10/05
L’arrivée de Churchill au pouvoir modifie la politique britannique en Palestine mandataire. Favorable à la cause sioniste, il est hostile au Livre Blanc de 1939. Mais Eden, au Foreign Office à partir du 22 décembre, défend la politique du gouvernement précédent. L’immigration juive est limitée comme les transferts de terres arabes. En revanche, aucun transfert de pouvoir n’est opéré en faveur des Arabes palestiniens. Les sionistes encouragent les Juifs de Palestine à s’enrôler dans l’armée britannique et organisent des réseaux d’immigration clandestine. Les Arabes qui s’engagent sont cantonnés à des tâches non-combattantes.
Juillet
15/07
Des avions italiens bombardent la raffinerie et les installations portuaires de Haïfa.
Septembre
09/09
Bombardement de Tel-Aviv par l’aviation italienne.
Novembre
29/11
L'Assemblée Générale de l'ONU approuve le plan de partage de la Palestine (résolution 181) : 1 Etat juif, 1 Etat arabe et Jérusalem déclarée zone internationale.
Mai
14/05
Création de l'Etat d'Israël.
Mars
29/03
Résolution no 106, du Conseil de sécurité des Nations unies, sur la question de la Palestine.
Avril
04/04
Résolution no 113 du Conseil de sécurité des Nations unies, relative à la question de la Palestine.
Mars
06/03
Israël remet le couloir de Gaza aux casques bleus de l'ONU.
Septembre
05/09
Prise d'otages des Jeux olympiques de Munich.
Mars
01/03
Attaque de l'ambassade saoudienne à Khartoum par l'organisation Septembre Noir.
Mars
11/03
Le sommet des non-alignés, réuni à New Delhi, accuse Israël « d'actes de génocide contre le peuple palestinien ».
Septembre
13/09
Accords d'Oslo.
Mars
07/03
Israël accepte de retirer ses troupes de dix pour cent du territoire de la Cisjordanie, en confiant le contrôle à l'Autorité palestinienne.
Mars
21/03
Israël procède au retrait de 6,1 % de la Cisjordanie, conformément à l'accord révisé de Wye Plantation.
22/03
Après avoir baisé le sol de Bethléem devant Yasser Arafat, le pape Jean-Paul II entame l'étape palestinienne de son voyage en Terre sainte.
Mars
07/03
Une opération anti-terrorisme menée par l'armée israélienne se solde par la mort de 14 palestiniens dans deux camps de réfugiés de Gaza.
Février
16/02
Le parlement israélien vote définitivement le plan de désengagement des territoires occupés, s'appliquant dans la bande de Gaza et certains quartiers de la Cisjordanie.
Mars
16/03
Israël remet le contrôle de la ville de Jéricho (Cisjordanie) aux autorités palestiniennes ; quatre autres villes de Cisjordanie seront transférées aux Palestiniens selon un accord conclu le 8 février précédent.
17/03
Les factions palestiniennes réunies au Caire acceptent de prolonger le cessez-le-feu avec Israël jusqu'à fin 2005 et demandent en contrepartie la fin des violences israéliennes contre les Palestiniens et la libération des prisonniers.
NAVIGATION
VIIéme - XIéme - Xéme - XXéme - XXIéme