Loading...
Loading...
Russie (530 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



 
Extension des Suédois vers l’Est, en Baltique, puis à travers la Russie jusqu’à la mer Caspienne.
 
Les Varègues Askold (Höskuldr) et Dir (Dyri) s’emparent de Kiev.
 
Début du règne de Riourik, premier prince de Novgorod.
 
Traité entre les Rus' de Kiev et l'empire byzantin. Le patriarche Ignace de Constantinople désigne un archevêque en Russie.
 
A la mort de Riourik, son fils Igor lui succède dans la principauté de Novgorod. Igor n’étant encore qu’un enfant, c’est Oleg le Sage, un parent de Riourik, qui assure la régence.
 
Fondation de la Rusʹ de Kiev.
 
L'État russe de Kiev est formé par la réunion des pays du Nord et du Sud par le varègue Oleg le Sage. Il s’empare de Kiev et y fonde une principauté. Son pouvoir s’étend bientôt depuis Novgorod jusqu’au bassin du Pripiat et au cours du Dniestr. Il combat les Khazars, les Bulgares et les Polonais.
 
Oleg le Sage soumet au tribut les Drevlianes, les Sévérianes et les Radimitches, tribus slaves établies au nord de Kiev.
 
Les Magyars, venus du nord-ouest, passent sous les murs de Kiev.
 
Oleg le Sage, prince de Kiev, se présente devant Constantinople. Il prépare une double attaque de la ville, par terre et par mer (2000 embarcations). Les Byzantins signent avec les Slavo-varègues un traité de commerce. Les Russes, qui exportent cire, miel, fourrures et esclaves sont affranchis de taxes et reçoivent l’autorisation de séjourner dans la ville en obtenant des subsides mensuels.
 
Raid russe sur la Caspienne.
Septembre
08/09
Le traité de 907 entre les Russes et Constantinople est complété par les obligations que doivent les russes à l’empereur. Ils signent un pacte de non-agression. Les Byzantins favorisent l’importation d’esclaves amenés par les Russes en octroyant une réduction de moitié du kommerkion (taxe de 10 % sur l’exportation, l’importation et la circulation de marchandises) par une sous-estimation de 50 %. Ces esclaves sont utilisés sur place ou réexportés dans le monde musulman.
Août
12/08
Christianisation de la Rus' de Kiev: Vladimir Ier fait détruire les idoles païennes de Kiev et incite les habitants de la ville à se baptiser eux-même dans les eaux du Dniepr.
Mai
31/05
Le prince de Galitch et les Coumans sont mis en déroute par les Mongols à la bataille de la Kalka. Le prince Mstislav III Boris de Kiev, qui résiste seul se défend pendant trois jours puis est mis à mort après avoir capitulé.
 
Les Mongols s'emparent de Moscou.
 
La Horde d’Or établie la souveraineté sur la Russie (→ 1480).
Novembre
15/11
L'empereur germanique Louis IV donne à l'Ordre Teutonique le privilège impérial leur confiant la mission de conquérir la Lituanie et la Russie.
 
Dimitri Donskoï, âgé de 12 ans, se fait investir du titre de grand-prince de Moscou par la Horde d'or au détriment de Dimitri III Constantinovitch. L'État russe commence à se construire autour de la principauté de Moscou sous son règne.
 
Les princes russes cessent de se rendre à Saraï pour faire reconnaître leur règne par le khan et refusent de payer tribut à la Horde d'or.
 
Dimitri Donskoï, grand-prince de Moscou, bat une expédition punitive de la Horde d'or.
Août
02/08
Les Mongols d’Arab Chah battent les Russes sur la Piana. Ils pillent Riazan et Nijni Novgorod.
Août
11/08
Victoire de Dimitri Donskoï sur les Mongols de Mamaï sur la Voja. Il cherche à liguer les princes russes contre l’occupant mongol.
Septembre
08/09
Bataille de Koulikovo - Les Mongols de la Horde d'or sont définitivement expulsés du Nord de l'Europe.
Mars
28/03
Ivan III devient Grand-prince de Moscou et de toute la Russie.
 
Le contrôle des Mongols sur la Russie prend fin; la Horde d'or tombe (→ 1502).
Janvier
16/01
Ivan le Terrible, premier Tsar de Russie (→ 1584).
Juillet
30/07
Les Tatars, de nouveau en route vers Moscou, sont battus et rejetés vers le sud après la bataille de Molodi (→ 03/08).
Août
06/08
Le tsar décide de dissoudre l'opritchnina31. Les opritchniks étaient devenus incontrôlables, pillant sans vergogne les terres des boyards sans en avoir l'autorisation. De plus, l'année d'avant, ils n'avaient pas levé le petit doigt pour défendre Moscou, attaquée par les Tatars de Crimée.
Décembre
   /12
Épisode du faux tsar Siméon (→ 09/1576). Simeon Bekbulatovich, tatar de Kazan, est proclamé « tsar de toute la Russie » et installé au Kremlin, tandis qu’Ivan IV, renonçant à ses titres, se fait appeler Ivan de Moscou.
Janvier
19/01
Victoire d’Étienne Báthory, roi de Pologne, sur Ivan le Terrible.
Octobre
21/10
Polonais et les Suédois alliés battent les Moscovites à Wenden.
Juin
29/06
Le roi de Pologne Étienne Báthory déclare la guerre à la Moscovie.
Septembre
05/09
Victoire du roi de Pologne Étienne Báthory sur Ivan le Terrible. Prise de Velikié Louki.
Septembre
01/09
La conquête russe de la Sibérie occidentale commence avec l'expédition de Yermak Timofeyevitch, hetman des Cosaques du Don à l’appel de Yadigar, khan de Sibir, et pour le compte de la riche famille Strogonov.
Novembre
14/11
Ivan le Terrible frappe son fils aîné Ivan Ivanovitch d'un coup d'épieu dans un accès de fureur ; il meurt le 19.
Octobre
26/10
Yermak Timofeyevitch s'empare de Sibir, capitale du khanat de Sibérie. Le khan chaybanide Koutchoulou est obligé de fuir.
 
Échange de lettres entre Ivan IV et Élisabeth Ire d'Angleterre à l’occasion d’un projet de mariage entre Ivan et Marie Hastings, nièce Élisabeth.
Août
10/08
Trêve de Plüsamünde entre la Russie, la Pologne et la Suède. La Suède conserve toutes ses conquêtes (Narva, Revel), et ôte à la Russie le seul débouché qu’elle avait sur le golfe de Finlande. La Pologne annexe définitivement le duché de Courlande, la province de Polotsk et la Livonie avec Dorpat.
Mars
18/03
Mort d’Ivan IV de Russie. Son successeur, le tsar Fédor Ier, malade et simple d’esprit, est entouré d’un conseil de tutelle (Nikita Romanov, Boris Godounov, les princes Mstislavski, Ivan Chouïski, Bogdan Belski, Zourev).
Avril
02/04
Bogdan Belski tente un coup de force contre les autres membres du conseil8. Les Belski doivent s’exiler. Nikita Romanov, oncle du tsar, gouverne alors. La veuve d’Ivan IV, Marie Nagaïa et son fils, Dimitri, sont écartés à Ouglitch.
 
La déportation de criminels en Sibérie débute.
Février
17/02
Boris Godounov, Tsar de Russie (→ 13/04/1605).
Février
21/02
Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de Russie par le Zemski sobor.
Juin
01/06
Émeute à Moscou causée par l'augmentation des impôts et l'impopularité de l'entourage du tsar. La foule pille le palais Morozov et incendie la ville.
 
La Sibérie et la Russie sont envahies par la Mongolie.
Mai
07/05
Pierre Ier, Tsar de Russie (→ 28/01/1725).
Mars
20/03
La Grande Ambassade du tsar Pierre quitte Moscou.
Janvier
01/01
La Russie passe du calendrier byzantin au calendrier julien.
 
Fondation de St Saint-Pétersbourg.
Novembre
   /11
Le tsar Pierre Ier se marie secrètement avec Martha Skavronskaya [Catherine Ière].
Mai
    05
Visite du tsar Pierre le Grand à Paris.
Mars
24/03
Refonte de l'administration par Pierre le Grand. Tous les fonctionnaires sont répartis selon les quatorze degrés du Tchin (« Table des rangs »), chaque degré correspondant à un grade militaire.
Novembre
02/11
Le Sénat de Russie accorda à Pierre le titre d'« Empereur de toutes les Russies ».
Juillet
18/07
Début d’une Campagne russe contre la Perse.
Novembre
   /11
Catherine, épouse de l'empereur Pierre, est nommée impératrice.
Janvier
22/01
L'Académie des sciences de Russie est créée..
Février
08/02
Le tsar Pierre Ier de Russie meurt à St-Petersbourg.
Juin
28/06
Sophie d'Anhalt-Zerbst [Catherine II] se convertit à l'Eglise orthodoxe russe, sous le nom de Catherine Alexeïevna, pour épouser Pierre III.
Juin
28/06
La tsarine Catherine fait détrôner son époux, le tsar Pierre III, avec la complicité de son amant Orlov et de 4 officiers de la garde impériale, frères d'Orlov ; Pierre est jeté en prison.
Mars
31/03
Frédéric II de Prusse et Catherine II de Russie concluent le traité de Saint-Pétersbourg pour harmoniser leur politique polonaise. Frédéric souhaite unir le Brandebourg à la Prusse-Orientale en s’emparant de la Prusse polonaise et de l’embouchure de la Vistule. Catherine II cherche à accroître ses contacts avec l’Europe, et la Pologne fait écran avec l’Europe germanique.
Septembre
06/09
Stanislas Poniatowski, favori de Catherine II de Russie est élu à l’unanimité roi de Pologne à la Diète de Varsovie avec l’appui des troupes russes.
Novembre
10/11
Le dernier hetman des Cosaques Kirill Razumovsky est destitué par Catherine II de Russie. L’unification législative et administrative de l’Empire russe entraîne la fin de l’autonomie ukrainienne.
Mars
26/03
Catherine II achète la bibliothèque de Diderot, et lui en laisse la jouissance jusqu'à sa mort, lui permettant de doter sa fille.
Décembre
04/12
La Russie déclare la guerre à la Turquie.
Juillet
05/07
La flotte ottomane rencontre les Russes, commandés par le Comte Alexeï Fiodorovitch Orlov, près de Chios. Un premier combat indécis force les Turcs à se réfugier dans la baie de Tchesmé, sur la côte égéenne. Les Russes, avec pour conseillers techniques Elphinstone et le commodore Greig, envoient des « brûlots », navires bourrés de poudre, de résine et d’huile que l’on attache aux navires ennemis avant d’y mettre le feu, et réussissent à enflammer toute l’escadre turque dont les navires étaient arrimés bord à bor.
Mars
10/03
« Neutralité armée » de la Russie dans le conflit entre la Grande-Bretagne et ses colonies américaines.
Septembre
10/09
Mémoire de Catherine II de Russie à Joseph II, à qui elle propose un partage de l’empire ottoman et la fondation d’un empire de Dacie.
 
Les Russes battent le dernier des descendants régnant de Chinggis Khan.
Avril
19/04
Manifeste de Catherine II de Russie sur l’annexion de la Crimée, préparée par Potemkine qui reçoit le titre de Prince de Tauride. Le khan de Crimée Şahin Giray, menacé par des révoltes intérieures, appelle les Russes à l’aide. La Russie annexe unilatéralement la Crimée après trois siècles d'administration ottomane.
Janvier
23/01
Deuxième partage de la Pologne. La convention de partage de la Pologne est signée à Saint-Pétersbourg entre la Russie et la Prusse. .
24/01
La Prusse, se déclarant solidaire de la Russie, occupe la Pologne occidentale.
28/01
La Russie rompt avec la France après l’exécution de Louis XVI. Catherine II de Russie reconnaît le comte de Provence comme régent du royaume de France. Tous les Français séjournant en Russie doivent prêter un serment de non adhésion aux principes de la Révolution.
Août
03/08
E traité de Greenville stipule qu’en lieu de certaines cessions de terres indiennes, la Russie abandonnent toute prétention sur les territoires au nord de l’Ohio, à l’ouest du Mississippi et au sud de la région des Grands Lacs. En revanche, si les Indiens se décident à vendre ces terres, ils doivent les proposer en priorité aux États-Unis.
Avril
14/04
Début de l'expédition russe en Perse.
Mai
10/05
Prise de Derbent par les Russes.
Juin
13/06
Prise de Bakou par les Russes.
Novembre
17/11
La tsarine Catherine II meurt à St-Pétersbourg des suites d'une apoplexie.
Février
05/02
Paul Ier confirme le décret de Catherine II de Russie ordonnant la fermeture de toutes les imprimeries non autorisées par le gouvernement et l’établissement de bureaux de censure laïc et ecclésiastiques.
13/02
Jacquerie dans le gouvernement d’Orel, réprimée par Repnine. Les troubles se poursuivent dans les provinces de Toula et de Kalouga.
Octobre
01/10
Après la signature du traité de Campoformio, Paul Ier prend à son service les régiments du prince de Condé que l’Autriche ne pouvait plus conserver.
   /10
Echec de la mission de Caillard à Saint-Pétersbourg pour tenter un rapprochement entre la France et la Russie.
Avril
02/04
La Russie et l'Empire ottoman s'entendent, dans le traité de Constantinople, pour former la « République fédérative des Sept-Îles », nom donné à l'entité regroupant sept îles de la mer Ionienne (anciennement vénitiennes), situées entre la Grèce et l'Italie, que la France s’était attribuées au traité de Campo-Formio en 1797.
Mars
24/03
Le tsar Paul Ier (46 ans) est étranglé après cinq ans de règne dans un complot aristocratique auquel s'est vraisemblablement associé son fils et héritier, le futur tsar Alexandre 1er, adversaire de Napoléon Ier.
Octobre
08/10
Traité de Paris. Paix de la France avec la Russie.
Mars
25/03
La paix d'Amiens est conclue (signée le 27 mars). Elle met fin à la Deuxième Coalition (Royaume-Uni, Russie, Turquie) contre la France. Elle confirme le traité de Campoformio.
Avril
11/04
Traité de Saint-Pétersbourg. Alliance entre la Russie et le Royaume-Uni dans le but de rétablir la France dans ses frontières de 1792. Formation d'une Troisième Coalition contre la France (Autriche, Royaume-Uni, Russie, Naples, Suède).
Novembre
16/11
Succès stratégique russe à la bataille d'Hollabrunn ; Koutouzov parvient à se retirer en sacrifiant son arrière-garde commandée par Bagration.
Décembre
02/12
Bataille d'Austerlitz.
26/12
Traité de Presbourg, fin de la Troisième Coalition. L’Autriche perd la Vénétie, l’Istrie et la Dalmatie qui sont incorporées au Royaume d'Italie. Elle cède le Tyrol et le Vorarlberg à la Bavière et quelques territoires au royaume de Wurtemberg et au grand-duché de Bade. Liquidation du Saint-Empire et la naissance de l’empire d’Autriche.
Juillet
20/07
Traité de paix franco-russe, négocié par Talleyrand et l’ambassadeur Oubril.
Septembre
26/09
Ultimatum prussien à Napoléon Haugwitz exige l’évacuation immédiate de l’Allemagne. Début de la Quatrième Coalition : Royaume-Uni, Prusse, Russie, Suède..
30/09
Victoire française sur les Russes à la bataille de Castel-Nuovo.
Novembre
28/11
Les troupes de Murat entrent à Varsovie.
Décembre
22/12
La Grande Armée traverse la Vistule.
26/12
Résistance des troupes russes aux combats de Golymin et de Pułtusk, en Pologne. Napoléon renonce à poursuivre les Russes et place ses troupes en quartiers d’hiver sur la Vistule.
30/12
Début de la guerre russo-ottomane (→ 1812). Le voïévode de Valachie Constantin Ipsilanti, rêvant de reconstituer un royaume de Dacie avec l’appui du tsar, est destitué par le Sultan en août. Les Russes occupent les provinces danubiennes. En réplique, la Turquie déclare la guerre à la Russie.
Janvier
06/01
Prise de Bucarest par les troupes Russes.
Février
16/02
Bataille d'Ostrolenka.
Mai
24/05
La Grande Armée prend Danzig.
Juin
14/06
Victoire de Napoléon à la bataille de Friedland.
25/06
Entrevue de Tilsit, sur le Niémen, entre le tsar Alexandre Ier de Russie et Napoléon Ier. Par cet accord secret, Napoléon laisse au tsar les mains libres en Suède. En échange de quoi, la Russie accepte d’adhérer au blocus continental contre le Royaume-Uni. Une clause prévoit également le démembrement des possessions européennes de la Turquie et leur partage entre la Russie et la France. La Russie reconnaît la création du grand-duché de Varsovie au détriment de la Prusse, que l’on confie au roi de Saxe.
Juillet
07/07
Traité de Tilsit. Fin de la Quatrième Coalition.
Août
24/08
Armistice russo-turc signé à Slobozia.
Novembre
01/11
La Russie déclare la guerre au Royaume-Uni.
Février
21/02
Début de la guerre russo-suédoise. Le tsar envahit la Finlande.
Septembre
08/09
Établissement de relations diplomatiques entre la Russie et les États-Unis.
27/09
Entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie (→ 14/10). Une convention est signée le 12 octobre. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
Janvier
06/01
L'Empire Ottoman accepte l'annexion de la Crimée et du Kouban par la Russie.
Mars
29/03
La diète de Porvoo prête allégeance à Alexandre Ier, créant ainsi le Grand-duché de Finlande.
Février
04/02
Malgré les assurances données par Napoléon, Alexandre Ier de Russie lui refuse la main de sa s½ur Anna, âgée de quinze ans.
Juillet
10/07
L’armée russe s’empare de la forteresse de Soukhoumi, ce qui permet la conquête de l’Abkhazie, placée sous la protection de la Russie en octobre.
Juillet
03/07
Attaque des Turcs à Roustchouk. Koutouzov parvient à la repousser, mais se replie au-delà du Danube.
Décembre
18/12
Koutouzov oblige l’armée turque à capituler à Slobodzié.
Mars
15/03
établissement d’un comptoir russe en Californie, créé pour la chasse à l’otarie et pour ravitailler les comptoirs russes en Alaska.
Avril
08/04
Le tsar Alexandre Ier de Russie adresse un ultimatum à Napoléon pour qu’il évacue la Prusse et la Poméranie suédoise et retire ses troupes derrière l’Elbe et Oder.
09/04
Traité russo-suédois. Entrevue d’Åbo entre le tsar Alexandre Ier de Russie et Bernadotte.
Mai
28/05
Traité de Bucarest. Fin de la guerre entre l'Empire ottoman et la Russie.
Juin
23/06
Napoléon franchit le Niémen. Début de la campagne de Russie.
Août
17/08
Victoire française à la bataille de Smolensk.
--   
Koutouzov est nommé général en chef de l’armée russe.
Septembre
07/09
Bataille de la Moscova.
14/09
Entrée de Napoléon à Moscou.
15/09
Incendie de Moscou (→ 19/09).
Octobre
31/10
Victoire des Russes de Pyotr Kotlyarevsky à la bataille d'Aslanduz sur les Perses d'Abbas Mirza.
Novembre
26/11
Bataille de la Bérézina (→ 29/11).
Décembre
    12
Retraite de Russie.
Février
09/02
Entrée des troupes russes à Varsovie.
Mars
11/03
Entrée de l'armée russe à Berlin.
Mai
02/05
Victoire française de Lützen contre les Prusso-Russes.
Juin
04/06
Armistice de Pleiswitz. L’Autriche propose une médiation qui est acceptée par les belligérants à Pleiswitz mais n’aboutit pas.
Août
10/08
Congrès de Prague ; Sixième Coalition ; Royaume-Uni, Autriche, Prusse, Russie, Suède.
12/08
Déclaration de guerre de l'Autriche à la France.
27/08
Victoire de Napoléon à Dresde.
Septembre
15/09
Traité de Gulistan. L’Iran cède à la Russie ses provinces situées au nord de l’Araxe.
Octobre
18/10
Bataille de Leipzig.
Décembre
04/12
Déclaration de Francfort. Les coalisés utilisent l’argument selon lequel ils font la guerre contre Napoléon et non pas contre la France.
21/12
Les alliés passent le Rhin.
Janvier
25/01
Début de la campagne de France. La France est envahie par les Alliés. Napoléon prend le commandement de l'armée française.
Février
09/02
Campagne des Six-Jours. Napoléon réussit par des man½uvres de rocades à battre séparément les Alliés (→ 14/02).
11/02
Victoire de Napoléon à la bataille de Montmirail.
Mars
01/03
Signature du Traité de Chaumont entre les quatre puissances alliées : Angleterre, Autriche, Prusse et Russie.
07/03
Bataille de Craonne.
13/03
Bataille de Reims entre les troupes françaises et les troupes russes et prussiennes.
31/03
Capitulation de Paris.
Février
08/02
Le Congrès de Vienne condamne la traite des Noirs.
--   
Le Congrès de Vienne déclare Napoléon hors la loi. Début de la Septième Coalition.
Septembre
26/09
Conclusion de la Sainte-Alliance entre la Russie, l’Autriche et la Prusse, qui fait du christianisme le principe fondateur de tout gouvernement.
Novembre
15/11
Alexandre Ier de Russie accorde au nouveau royaume de Pologne une constitution libérale. Le royaume de Pologne est lié par une union personnelle à l’empire russe.
Janvier
18/01
Inauguration du théâtre Bolchoï.
Février
28/02
Un traité entre le Royaume-Uni et la Russie établit les frontières de l'Alaska.
Juillet
16/07
Guerre russo-persane (→ 02/1828).
Février
02/02
Traité de Turkmentchaï entre russes et persans.
Mars
   /03
La Russie occupe la Moldavie et la Valachie.
Mai
21/05
Les relations russo-turques sont rompues..
24/05
La France de Napoléon III et le Royaume-Uni s'entendent pour soutenir l'Empire ottoman contre la Russie.
Octobre
23/10
L'Empire ottoman déclare la guerre à la Russie.
Novembre
18/11
Les Russes remportent une victoire navale à Sinope contre les Turcs.
Janvier
04/01
Les flottes françaises et anglaises entrent dans la Mer Noire.
Mars
12/03
Le Royaume-Uni et la France font alliance avec l'Empire ottoman.
25/03
La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à la Russie dans la guerre de Crimée.
27/03
La Russie refusant d'évacuer les principautés roumaines, la France et l'Angleterre lui déclarent la guerre.
Septembre
08/09
Les forces britanniques, Français et Turcs remportent une bataille contre les Russes sur les rives de l'Alma.
Mars
02/03
Le tsar Nicolas Ier meurt de pneumonie à St-Pétersbourg. Son fils Alexandre II devient tsar.
--   
Alexandre II devient tsar de Russie.
Septembre
08/09
Les Français de Mac-Mahon s'emparent de la position fortifiée de Malakoff à Sébastopol.
11/09
La ville de Sébastopol se rend aux Français et Anglais.
Février
01/02
Le tsar de Russie Alexandre II accepte de signer des préliminaires de paix avec les Français et les Anglais, à Vienne.
Mars
30/03
Les Russes sont contraints de signer par la coalition anglo-franco-ottomane un traité à Paris, mettant fin à la Guerre de Crimée.
Mars
03/03
Signature d'un traité secret franco-russe stipulant la neutralité bienveillante de la Russie en cas de guerre entre l'Autriche et la France.
Mars
03/03
Abolition du servage en Russie.
Mars
30/03
Les États-Unis achètent l'Alaska à la Russie.
Mars
01/03
Le chimiste russe Dmitri Mendeleïev, qui a achevé son tableau périodique des éléments, le communique à la Société russe de physique et de chimie de Saint-Pétersbourg.
Mars
03/03
Signature du traité de San Stefano qui prévoit l'indépendance de la Bulgarie.
Février
05/02
à Saint-Pétersbourg, échec de l'attentat du populiste Stepan Khaltourine contre le tsar au palais d'Hiver.
Mars
13/03
Assassinat de l'empereur Alexandre II de Russie par le mouvement révolutionnaire La volonté du peuple.
Mai
11/05
Alexandre Oulianov (frère de Lénine), Shevirev, Andreyushkin, Generalov et Osipanov sont pendus dans la cour de la forteresse de Schlüsselburg, pour avoir eu le projet d'un attentat contre le tsar Alexandre III.
Janvier
28/01
Lénine est condamné à 3 ans d'exil en Sibérie.
Mars
27/03
Signature de l'accord Pavlov par lequel l'Empire russe obtient de la Chine la péninsule du Liaodong et Port-Arthur.
Février
11/02
Lénine part en exil en Suisse.
Novembre
    11
Staline est exilé à Novaya Uda, en Sibérie.
Janvier
05/01
Staline s'échappe de son exil en Sibérie.
Janvier
02/01
Début de la guerre russo-japonaise.
22/01
Dimanche sanglant - Massacre par le gouvernement russe de manifestants ouvriers pacifiques remettant au tsar une pétition demandant des réformes économiques et démocratiques..
Février
17/02
Assassinat du grand-duc Serge, oncle du tsar et gouverneur de Moscou.
Juin
27/06
Les marins du cuirassé Potemkine se mutinent en Mer Noire.
Octobre
15/10
Le Transsibérien, sur la voie Circumbaïkalien, est mis en circulation.
Novembre
01/11
Par l'entremise de la grande-duchesse Militza et de sa s½ur, la grande-duchesse Anastasia, Raspoutine est présenté à la famille impériale.
Février
24/02
La Serbie, soutenue par la Russie, se mobilise et menace l'empereur François-Joseph d'annexer la Dalmatie, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine.
Août
01/08
L'Allemagne déclare la guerre à la Russie.
06/08
L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.
Octobre
29/10
Les Turcs bombardent les côtes russes de la mer Noire.
Juillet
28/07
Bataille de Kara Killisse, victoire russe sur les Ottomans.
Juin
04/06
Offensive russe du général Broussilov contre les forces germano-austro-hongroises.
Juillet
27/07
Premier échec russe devant Kovel. Cet défaite marque le début de la dissolution de l'armée russe.
Août
03/08
Bataille de Romani, échec de la seconde offensive germano-ottomane vers les positions britanniques du canal de Suez.
08/08
Victoire russe dans le Caucase à la bataille de Bitlis.
Décembre
19/12
Assassinat de Raspoutine.
Mars
08/03
Manifestations dans le centre-ville de Petrograd pour réclamer du pain.
09/03
Le mouvement de protestation s'étend dans Petrograd: près de cent cinquante mille ouvriers grévistes convergent vers le centre-ville.
11/03
Les soldats fraternisent avec les ouvriers.
12/03
Création du soviet de Petrograd.
15/03
Abdication du tsar Nicolas II en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère Michaël.
16/03
Le Grand-Duc Michaël abandonne le pouvoir qui passe aux mains d’un gouvernement provisoire à tendance libérale constitué par des membres influents de la Douma et présidé par le prince Lvov.
18/03
Le Gvt provisoire proclame la liberté de la presse, permettant à la "Pravda" de reparaître sous la direction collective de Staline, Kamenev et Kollontaï.
27/03
Staline sort de déportation et arrive à Petrograd.
--   
Le soviet de Petrograd lance un appel à la paix et aux négociations avec « les ouvriers des pays ennemis ».
29/03
Formation du gouvernement provisoire russe à la suite de la Révolution de Février.
Avril
16/04
Retour en Russie de Lénine.
17/04
Lénine publie "Thèses d'avril" où il demande le transfert de tous les pouvoirs aux soviets.
Mai
07/05
Conférence des organisations bolcheviques de Petrograd adopte les « thèses d’avril » de Lénine132. Un Comité central est créé.
12/05
Trotsky arrive à Petrograd.
Juillet
03/07
Soulèvement raté des ouvriers et marins. Les bolcheviks hors-la-loi (→ 05/07).
16/07
Tentative d'insurrection bolchevik à Pétrograd, rapidement réprimée.
21/07
Kerenski succède à Lvov à la tête du gouvernement provisoire. Il prend des mesures répressives contre manifestants et bolcheviks : Trotsky est arrêté. Lénine s’enfuit en Finlande.
Août
24/08
Coup d’État de Kornilov (→ 28/08).
Septembre
14/09
Kerenski proclame la République.
25/09
Le Parti bolchevique prend le contrôle du Soviet de Petrograd.
27/09
De Finlande, Lénine lance un appel à l’insurrection aux bolcheviks pour qu’ils s’emparent du pouvoir par la force.
Octobre
07/10
Retour clandestin de Lénine à à Petrograd.
26/10
Création du Conseil des commissaires du peuple, le nouveau gouvernement bolchevique.
Novembre
02/11
Prise de Moscou par les bolcheviques.
07/11
Insurrection bolchevique. Prise du palais d'Hiver..
26/11
La Russie soviétique signe un Cessez-le-feu séparé avec l’Empire allemand.
Décembre
04/12
La Finlande se déclare indépendante de la Russie.
07/12
Création de la Tcheka.
22/12
Début des négociations de paix à Brest-Litovsk avec les Empires centraux.
Janvier
09/01
Création de l’Armée des volontaires.
15/01
Création de l'Armée Rouge.
18/01
Dissolution par les bolcheviks de l’Assemblée constituante où ils étaient minoritaires.
21/01
Les emprunts de l'Ancien Régime russe sont annulés.
Février
05/02
Proclamation de la séparation de l'Église et de l'État en Russie.
10/02
Trotski annonce que le gouvernement bolchevique ordonne la démobilisation générale sans pour autant signer le projet de paix négocié à Brest-Litovsk ( « ni guerre, ni paix »). À cette annonce, l’Allemagne décide de reprendre les hostilités.
14/02
La Russie abandonne le calendrier julien pour le calendrier grégorien.
16/02
L'assemblée représentative lituanienne proclame l'indépendance de la Lituanie.
19/02
La Russie soviétique décide la socialisation des terres et abolit par décret la propriété privée de la terre, de l'eau et autres ressources naturelles.
22/02
L’Armée des volontaires quitte Rostov sous le commandement du général Kornilov.
23/02
Les puissances centrales lancent un ultimatum à la Russie soviétique qui est sommée d’évacuer l’Ukraine et la Finlande et de céder la Lettonie et l’Estonie. Le gouvernement bolchevique accepte sous la pression de Lénine.
Mars
03/03
Traité de paix à Brest-Litovsk.
06/03
Des troupes britanniques débarquent à Mourmansk.
12/03
Le siège du gouvernement soviétique est transféré de Pétrograd à Moscou, qui devient capitale de la Russie Soviétique.
13/03
Trotski, nommé commissaire du peuple à la guerre, est chargé d’organiser l’Armée rouge.
Avril
13/04
L’Armée des volontaires tente vainement de prendre la ville d’Ekaterinodar ; le général Kornilov est tué par un tir d’artillerie.
Juin
28/06
Nationalisation de 900 grandes entreprises russes dans les secteurs minier, métallurgique et textile.
Juillet
16/07
Assassinat de la famille impériale russe.
Août
03/08
Les forces expéditionnaires alliées débarquent à Vladivostok36. Début de l’Intervention alliée en Sibérie.
Septembre
08/09
onférence des gouvernements « Blancs » réunie à Oufa. (→ 23/09)Institution d’un gouvernement provisoire « panrusse » établi à Omsk.
Octobre
    10
Les 1ers Sovkhozes sont créés.
Novembre
03/11
Le conseil des commissaires du peuple dénonce de façon unilatérale l'ensemble des traités conclus entre la République socialiste fédérative soviétique de Russie d'une part, et le Reich et ses alliés d'autre part..
Décembre
19/12
Un corps expéditionnaire français débarque à Odessa pour soutenir le Directoire nationaliste ukrainien.
22/12
Les socialistes-révolutionnaires fomentent une petite révolte à Omsk, rapidement matée par les cosaques et la légion tchèque.
Mars
02/03
Lénine fonde l'Internationale Communiste (Komintern).
Octobre
14/10
Les Bolchéviks prennent Omsk.
Novembre
14/11
L'amiral blanc Koltchak quitte Omsk avec la réserve impériale d'or. Les Blancs et Tchèques se disputent pour l'eau et les locomotives. Les Rouges rentrent à Omsk.
Janvier
01/01
Contre-offensive de l'Armée rouge contre les troupes pro-tsaristes du général Denikine.
Février
07/02
Les Rouges prennent Odessa..
--   
L'amiral Alexandre Vassilievitch Koltchak, un des chefs des armées blanches en Sibérie, est exécuté par les bolcheviks.
Avril
13/04
Les Bolchéviks prennent Murmansk.
Mars
01/03
Révolte de Kronstadt (→ 18/03).
12/03
Lénine lance la Nouvelle Politique Économique (NEP).
18/03
La paix est signée à Riga entre la Russie et la Pologne, qui annexe quatre millions d'habitants.
21/03
Constatant que le "communisme de guerre" est un échec, Lénine annonce au cours du Xè Congrès du PC, le lancement d'une "nouvelle politique économique" (NEP) : liberté de commerce, ouverture aux investisseurs étrangers, dénationalisation du commerce intérieur et des petites entreprises industrielles.
Juillet
06/07
L'Armée rouge intervient en Mongolie.
Février
06/02
La Tchéka est remplacée par le Guépéou.
Avril
03/04
Staline est élu Secrétaire Général du PCUS lors du XIè Congrès à Moscou.
Décembre
30/12
La Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie signent le traité qui fonde l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).
Octobre
08/10
Trotski, dans une lettre au Comité Central, dénonce le pouvoir de Staline.
Janvier
21/01
Mort de Lénine.
24/01
Petrograd est renommée Leningrad, en hommage à Lénine.
Janvier
16/01
Léon Trotski est écarté de la présidence du conseil de la révolution russe.
Mars
02/03
Le Japon, qui jusque-là avait un suffrage censitaire, adopte le suffrage universel, pour les hommes.
Avril
10/04
Caricyn est rebaptisée Stalingrad [Volgograd].
Octobre
   /10
Trotsky est expulsé du Politburo.
18/10
Le testament de Lénine, qui met en garde contre Staline, est publié dans le "New York Times".
Mars
28/03
Staline décide de créer une région autonome à l'Est de la Sibérie en vue d'y installer les juifs d'Union soviétique. Le territoire prend le nom de Région autonome des Juifs du Birobidjan en 1934 et adopte le yiddish (la langue des juifs d'Europe orientale) pour langue officielle à côté du russe.
Janvier
22/01
Trotsky est expulsé hors d'URSS.
Avril
08/04
Loi soumettant les sociétés religieuses à autorisation en URSS.
Novembre
17/11
Boukharine est écarté du PolitBuro.
Décembre
05/12
Le Tadjikistan devient une République socialiste soviétique, membre à part entière de l’Union soviétique.
21/12
Célébration du cinquantième anniversaire de Joseph Staline et début du culte de la personnalité. Staline est devenu le chef incontesté du parti communiste et le maître du pays. Pour gouverner, il s’appuie sur l’appareil du parti et sur la police. Il nomme ses proches — Viatcheslav Molotov, Valerian Kouïbychev, Grigory Ordjonikidze et Kliment Vorochilov — aux postes clés.
27/12
Staline annonce la fin de la NEP et décide de généraliser la collectivisation : la liquidation des Koulaks débute.
Janvier
05/01
Décret sur la collectivisation, suivi de celui sur la dékoulakisation du 4 février ; accélération de la collectivisation des campagnes en Union soviétique. La dékoulakisation et la collectivisation forcée des terres provoquent de violents troubles dans les campagnes.
26/01
Le général russe blanc Alexandre Koutiepov est enlevé, à l'angle de la rue Oudinot et de la rue Rousselet, à Paris, par deux agents de la Guépéou, les services soviétiques, et transporté secrètement de Paris en Russie soviétique.
Avril
07/04
Décret du Bureau politique instaurant une administration centrale exclusivement dévolue à la gestion des camps de travail forcé (Goulag) sous la direction de la Guépéou en Union soviétique. Les camps, jusqu’alors limités aux alentours de la mer Blanche, sont désormais disséminées un peu partout, notamment en Sibérie.
Juin
26/06
XVIe Congrès du Parti communiste de l’Union soviétique (→ 13/07). Défaite de l’« opposition de droite » et passage accéléré au socialisme.
Février
01/02
L'assassinat de Sergueï Mironovitch Kostrikov, dit Kirov, membre du Politburo du Parti communiste soviétique et proche collaborateur de Staline, déclenche des épurations sanglantes et massives en Union soviétique.
Août
    08
Premier procès de Moscou.
Janvier
    01
Deuxième procès de Moscou.
Juin
12/06
La campagne de purges lancé par Staline contre les prétendus trotskistes atteint le haut commandement de l'Armée rouge.
Mars
    03
Troisième procès de Moscou.
Janvier
01/01
Lancement du troisième plan quinquennal soviétique.
Mars
17/03
La France et le Royaume-Uni entament des négociations avec l’Union soviétique.
Avril
18/04
L’Union soviétique propose à la France et à la Grande-Bretagne un pacte militaire et politique d’assistance mutuelle.
Mai
03/05
Joseph Staline nomme Viatcheslav Molotov commissaire du peuple aux affaires étrangères en remplacement de Maxim Litvinov nommé ambassadeur de l’Union soviétique au Royaume-Uni.
28/05
Londres et Paris acceptent le principe d’un pacte d’assistance mutuelle avec l’URSS en cas d’agression contre la Pologne.
Juillet
01/07
Les négociations entre la France, le Royaume-Uni et l’URSS en vue d’un pacte d’assistance mutuelle s’enlisent.
10/07
Devant l’aggravation de la tension germano-polonaise, le ministre français des Affaires étrangères, Georges Bonnet presse Londres d’accepter les conditions soviétiques afin d’aboutir à un accord.
Août
20/08
Accord germano-soviétique sur le commerce et le crédit.
23/08
Le Pacte de non-agression germano-soviétique est signé à Moscou par les ministres des Affaires Etrangères Ribbentrop et Molotov. Il délimite secrètement les zones d'influence des 2 Etats en Europe orientale (notamment le partage de la Pologne).
31/08
Les Japonais sont défaits à Khalkhin Gol par les blindés de l’armée rouge du général Joukov. À la suite de cette défaite, les Japonais renonceront à envahir l’Union soviétique.
Septembre
17/09
Invasion de la Pologne orientale par l'Union Soviétique.
28/09
Pacte d'amitié germano-soviétique entérinant le partage de la Pologne. L'État polonais disparu, la ligne de démarcation germano-soviétique est la nouvelle frontière entre les deux pays.
--   
L’URSS signe avec l’Estonie un traité d’assistance mutuelle.
--   
La Pologne est partagée entre l'URSS et l'Allemagne. L'armée polonaise continue de se battre sur deux fronts au sud-est de Lublin.
Novembre
30/11
Guerre d'Hiver (La Talvisota) (→ 13/05/1940). L'URSS attaque la Finlande par surprise, car cette dernière ne voulait pas lui céder des bases militaires.
Décembre
09/12
Blocus des côtes finlandaises par la marine soviétique.
14/12
L'URSS est exclue de la SDN suite à son attaque de la Finlande.
--   
La Russie est exclue de la Société des Nations à la suite de son attaque de la Finlande.
22/12
Échec de l'attaque soviétique en Finlande.
--   
Bataille de Suomussalmi. Devant la résistance acharnée des Finlandais, la première offensive soviétique se solde par un échec.
Février
11/02
Sous la pression des Soviétiques, les troupes finlandaises reculent dans la région de Summa.
--   
La Finlande repousse une offre de paix soviétique en échange de la Carélie.
12/02
L'URSS et l'Allemagne signent un accord commercial pour contrer le blocus maritime franco-britannique.
27/02
L'armée finlandaise se replie avant la seconde offensive soviétique dirigée par le général Timochenko.
Mars
05/03
Le Politburo décide le massacre de Katyń.
12/03
Signature du traité de Moscou entre la Finlande et l'Union soviétique. fin de la guerre d’Hiver et début de la Grande Trêve.
Avril
05/04
Le NKVD commence à exécuter les prisonniers polonais des camps de Starobielsk, Kozielsk et Ostaszków.
Juin
14/06
L’Union soviétique lance un ultimatum à la Lituanie, exigeant la démission de son gouvernement. Il est suivi par des ultimatums similaires adressés à l’Estonie et à la Lettonie le 16 juin.
18/06
L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie sont occupées par l'URSS.
27/06
L’Union soviétique, en accord avec l’Allemagne, occupe la Bessarabie et le nord de la Bucovine, parties de la Roumanie et de l'Ukraine.
Juillet
29/07
Hitler organise une conférence secrète au Berghof (→ 31/07) ayant pour trait la planification de l'invasion de l'URSS.
Août
03/08
L'Estonie et la Lituanie deviennent des Républiques soviétiques.
06/08
La Lettonie devient une République soviétique.
20/08
Léon Trotski est assassiné (avec un pic à glace) par Mercader dans sa maison de Coyoacán (près de Mexico), sur ordre du leader soviétique Staline.
Décembre
18/12
Les négociations sur un axe Berlin-Moscou ayant tourné court le 25 novembre, Hitler signe la directive de guerre N°21, signifiant à l'OKH de préparer l'armée pour une invasion de l'URSS alors annoncée le 15 mai 1941 ; ultrasecrète, la directive n'est diffusée qu'à la hiérarchie militaire de premier plan de la Heer. Le plan de l'invasion recevra ensuite le code d’opération Barbarossa.
Février
12/02
Le général Joukov devient chef d’état-major de l’Armée rouge.
Mars
30/03
Depuis Tokyo, l'espion Richard Sorge câble à Moscou la date de l'invasion Barbarossa ; Staline ne tiendra pas compte de l'information.
Avril
   /04
Churchill informe Staline qu'un mouvement de troupes de Panzers allemands, en provenance des Balkans et de Roumanie, se dirige vers la Pologne pour préparer (ou menacer de préparer) une invasion de l'URSS [Opération Barbarrosa].
05/04
A Moscou un traité d'amitié et de non-agression est signé entre l'Union des républiques socialistes soviétiques et le Royaume de Yougoslavie.
13/04
L'Empire du Japon et l'URSS signent un pacte de non-agression.
--   
Pacte de neutralité nippo-soviétique.
Mai
21/05
Richard Sorge, journaliste allemand à Tôkyô et espion soviétique, prévient Staline de l’imminence de l’attaque de l’URSS mais Staline refuse d’y croire.
Juin
14/06
Déportation dans les pays baltes de 35 000 Lituaniens, de Polonais réfugiés en Lituanie de 35 000 Lettons, et de 10 000 Estoniens par l'URSS.
21/06
L'Allemagne envahit l'URSS : début de l'opération Barbarossa avec 190 divisions, 5 000 avions et 3 500 chars.
22/06
Hitler lance l'opération Barbarossa.
--   
Début de l'Opération Silberfuchs.
23/06
La Slovaquie déclare la guerre à l'URSS.
--   
Affrontement majeur de chars livré entre Allemands et Soviétiques dans le triangle formé par les villes de Doubno, Lutsk, Brody et Rovno, dans le nord de l’Ukraine (→ 29/06).
24/06
Winston Churchill et Roosevelt promettent à l’URSS de l’aide dans la guerre contre les Allemands.
--   
Les Allemands s’emparent des villes lituaniennes de Vilnius et de Kaunas.
26/06
La Finlande déclare la guerre à l'URSS.
27/06
La Hongrie déclare la guerre à l'URSS.
28/06
L'Albanie déclare la guerre à l'URSS.
29/06
Capitulation de la citadelle de Brest-Litovsk après une résistance acharnée. Les Soviétiques perdent la Biélorussie.
30/06
Les Allemands s’emparent de Lviv.
--   
Rupture des relations diplomatiques entre Vichy et l'URSS.
Juillet
03/07
Staline annonce qu’il va mener une politique de la terre brûlée contre l’invasion allemande.
05/07
Premiers franchissement du Dniepr par les unités allemandes.
09/07
Fermeture de la poche de Minsk.
10/07
Les unités allemandes engagées sur le flanc nord engagent les opérations destinées à conquérir Leningrad.
--   
Début des opérations allemandes contre Smolensk.
--   
Mussolini envoie 60 000 Italiens sur le front russe sous le commandement du général Messe, qui seront décimés par l’armée rouge et par le froid.
11/07
Début de la défense de Kiev.
12/07
Le Royaume-Uni et l'URSS signent un accord de défense mutuelle, s'engageant l'un et l'autre à ne pas signer d'accord de paix séparée avec l'Allemagne.
16/07
Après six jours de combats, Smolensk tombe aux mains des Allemands.
--   
Conférence de Rastenburg : Hitler, assisté de Bormann, Göring, Lammers, Keitel et Rosenberg, fixe les modalités de l'administration des territoires conquis sur l'Union Soviétique.
17/07
Création des commissariats du Reich, destinés à fournir le cadre territorial à l'administration allemande en Union soviétique occupée.
18/07
Les troupes roumaines réoccupent la Bessarabie et la Bucovine.
21/07
Premier raid de la Luftwaffe contre Moscou.
30/07
Début des opérations des troupes d'Hermann Fegelein dans les marais du Pripet : les civils réfugiés dans les régions alentour sont exécutés.
--   
Accord Sikorski-Maïski. Après l’attaque allemande contre l’Union soviétique, un accord militaire entre le gouvernement polonais en exil et Staline aboutit à la formation d’une nouvelle armée polonaise recrutée parmi les prisonniers de guerre des Soviétiques.
Août
04/08
Début du siège d'Odessa.
07/08
Staline est nommé commandant en chef des forces soviétiques. Au cours de la fin de l’été et de l’automne 1941, les Allemands s’enfoncent profondément en Union soviétique, s’attaquant à Leningrad, Moscou et l’Ukraine. Alors que l’Armée rouge chancelle sous les coups de boutoir des armées allemandes, Staline déploie des efforts titanesques pour soustraire les usines et les ouvriers à la progression de l’envahisseur et les réinstalle dans l’Oural. Ce qui ne peut être déplacé est en grande partie détruit selon la politique de la terre brûlée.
08/08
Un Iliouchine DB-3T de l'aviation navale soviétique de la Flotte de la Baltique décolle de l'aéroport de Kuressaare sur l'île de Saaremaa en Estonie et bombarde Berlin.
12/08
Annonce de l’amnistie de tous les Polonais privés de liberté qui se trouvent sur le territoire de l’URSS ; elle permet à plus de 345 000 polonais de quitter les prisons et camps de travail où ils sont détenus.
--   
Anéantissement de trois armées Soviétiques à Ouman.
14/08
Un traité militaire vient compléter l’accords Sikorski-Maïski et fixe les modalités de constitution de l’armée polonaise en URSS.
15/08
L'Allemagne envahit l'Ukraine.
24/08
Sur l'ordre de Hitler, les blindés de Guderian obliquent vers l'Ukraine et participent à l'encerclement de Kiev où 1 million de Soviétiques sont mis hors de combat.
--   
Les Soviétiques et les Britanniques en Iran.
28/08
Staline ordonne par décret du Soviet Suprême la déportation de 600 000 Allemands de la Volga vers la Sibérie et le Kazakhstan.
Septembre
01/09
Les Soviétiques arrêtent l’attaque finnoise en Carélie.
05/09
L’armée allemande s’empare de Dniepropetrovsk.
09/09
Début du siège de Léningrad.
19/09
L’armée allemande s’empare de Kiev (qui était défendue par le maréchal Semion Boudienny) et de Poltava) après cinq jours de combats.
26/09
Création de l’Institut national industriel (Instituto Nacional de Industria) pour relancer l’économie dans l’autarcie en Espagne.
28/09
Arrivée à Moscou de la mission économique anglo-américaine : ouverture des négociations visant à étendre à l'Union soviétique les dispositions de la loi prêt-bail, régissant déjà les relations économique anglo-américaines.
29/09
Exécution de 35 000 Juifs à Babi Yar, en Ukraine, en représailles d’un acte de sabotage.
30/09
Début de l’offensive allemande sur Moscou.
Octobre
13/10
Le Groupe d'Armée Centre encercle 9 armées Russes à Briansk et Viazma.
14/10
L’armée allemande entre dans Kharkov.
16/10
Le gouvernement soviétique évacué à Kouïbychev.
--   
Les armées allemande et roumaine s’emparent d’Odessa.
20/10
Encerclés depuis le 13 octobre, 9 armées Russes se rendent aux allemands du Groupe d'Armée Centre.
21/10
Le général Joukov est chargé de défendre Moscou.
27/10
L'armée roumaine massacre les Juifs d’Odessa.
30/10
Début de la bataille de Sébastopol.
--   
Massacres massifs de Juifs des ghetto de Nesvizh et de Kletsk, en Biélorussie.
Novembre
04/11
La 170e division d'infanterie allemande prend Feodossia en Crimée.
06/11
Discours de Staline à l'occasion du 24e anniversaire de la révolution d'Octobre. Pour la première fois depuis la révolution, il en appelle à l'église et aux héros de la Russie éternelle pour la défense du pays.
07/11
Apparition du gel sur le front russe.
--   
Les États-Unis étendent l’aide matérielle à l’Union soviétique. Le programme d’aide américain, appelé loi prêt-bail, fourni à l’URSS 11,3 milliards de dollars en équipement et en nourriture.
09/11
Massacre de 1 500 juifs à Mir par les soldats allemands et la police biélorusse ; création du ghetto de Mir rassemblant les survivants.
12/11
Le groupe d'Armées Sud prend Rostov sur le Don.
13/11
Après la pluie et la boue la température tombe à -20°.
14/11
Massacre de 9 500 juifs du ghetto de Slonim.
15/11
Les Allemands occupent la Crimée.
16/11
Le 42e corps d'armée allemande s'empare de Kertch en Crimée, l'armée rouge se replie sur la péninsule de Taman.
--   
Arrivée sur le front russe, à Stalino (actuelle Donetsk), de la première escadrille aérienne italienne, la 119e squadriglia.
21/11
La 1re Panzer Armee du général von Kleist prend la ville de Rostov.
22/11
Ouverture par les Soviétiques de la "Route de la vie" sur le lac Ladoga pour approvisionner Léningrad et évacuer les civils.
24/11
Von Rundstedt, contrevenant aux ordres d'Hitler décide d'évacuer Rostov-sur-le-Don.
29/11
L’armée soviétique reprend Rostov-sur-le-Don.
--   
La Finlande recouvre ses territoires annexés en 1939 par l'URSS.
Décembre
02/12
En Finlande, les Soviétiques finissent d'évacuer la Carélie.
03/12
En Finlande, les Soviétiques évacuent la forteresse d'Hanko, le territoire finlandais est alors entièrement libéré et retrouve ses frontières de 1939 avant l'attaque soviétique.
04/12
Władysław Sikorski signe avec Staline un accord aux termes duquel les forces polonaises en URSS devaient être portées à 96 000 hommes ; Władysław Sikorski réussit à obtenir l’autorisation de Staline d’évacuer 25 000 Polonais vers l'Iran pour compléter les Forces armées polonaises au Moyen-Orient.
05/12
Début de la contre-offensive soviétique sur le front de Moscou mené par Gregori Joukov, contraignant les Allemands à passer à la défensive.
--   
Les blindés Allemands sont à 25 kilomètres de Moscou.
06/12
Contre-attaque soviétique au nord du front, à l'est de Léningrad.
07/12
Départ d'Anthony Eden, ministre des affaires étrangères britannique pour Moscou, accompagnée d'une importante mission militaire.
08/12
L’URSS se déclare neutre.
12/12
Retrait du front de l'Est de l'unité d'élite de l'armée hongroise, le Corps mobile, qui a perdu près de 3 000 hommes et 90 % de ses blindés.
13/12
Sur le front de l'Est, la 2. Panzer-Armee menacée d'encerclement se replie sur la rivière Plava.
16/12
Les Soviétiques reprennent Kalinine.
17/12
Début du siège de Sébastopol.
19/12
Oukase de Joseph Staline ordonnant le retour à Moscou d'une partie des services administratifs du Parti communiste soviétique.
20/12
Rencontre entre le général Guderian et Hitler dans son QG de Rastensburg en Prusse orientale. L'entrevue est orageuse, Guderian demande de reculer la ligne de front à l'Est pour la raccourcir et occuper de meilleures positions défensives. Hitler refuse et annule toutes les autorisations de retraite données au début de l'offensive soviétique.
--   
Les troupes allemandes battent en retraite devant Moscou.
25/12
Attaque des Soviétiques contre les positions italiennes à Gorlovka et Rykovo par un froid polaire (-35°). Après des succès initiaux, les Italiens aidés par des blindés allemands repoussent l'offensive soviétique.
26/12
Les Soviétiques débarquent sur la péninsule de Kertch.
--   
Oukase de Joseph Staline ordonnant le retour à Moscou de l'ensemble des services gouvernementaux.
27/12
L’URSS parachute un premier groupe de communistes polonais, dévoués aux Soviétiques, dans les anciens confins orientaux de la Pologne pour y reconstituer le parti communiste dissous en 1938 et y contrebalancer l’influence des résistants qui s’étaient activés dès que les Allemands y avaient pénétré.
Janvier
18/01
Fin du siège de Léningrad par la Wehrmacht.
31/01
Capitulation allemande à Stalingrad.
Février
27/02
Massacre de Khaïbakh en Tchétchénie.
Mars
23/03
Dans les villes et villages tchétchènes et ingoutches du Caucase, les hommes sont convoqués sur les places publiques en vue d'un prétendu recensement. Ils sont aussitôt désarmés et déportés par les troupes soviétiques, selon des ordres donnés par le dictateur Staline.
Janvier
27/01
Une avant-garde à cheval d’éclaireurs soviétiques arrive dans la zone du complexe d’Auschwitz et découvre le camp d’Auschwitz-III Monowitz.
Février
04/02
Début de la conférence de Yalta.
11/02
Clôture de la conférence de Yalta au bord de la Mer noire en Crimée (URSS), alors que la Saconde guerre mondiale semble toucher à sa fin.
17/02
Les Soviétiques chassent les nazis du site de Peenemünde, au bord de la Baltique, d'où étaient lancés les missiles V-2 ; l'ingénieur Wernher von Braun sera recruté par les Américains.
Mars
29/03
Fin de l'encerclement d’Heiligenbeil.
Avril
16/04
La bataille de Seelow (→ 19/04).
Mai
08/05
Signature officielle de la capitulation par le général Keitel à Berlin.
Septembre
22/09
Doctrine Jdanov — Andreï Jdanov présente la nouvelle orientation politique soviétique face au camp occidental, en réaction à la doctrine Truman. Son discours qualifie le camp américain d'« antidémocratique et impérialiste ». Quelques jours plus tard est fondé le Kominform (« Bureau d'information des partis communistes ») pour favoriser la coopération des Partis communistes européens.
Février
12/02
Coup de Prague (→ 25/02). Le Parti communiste prend le contrôle de la Tchécoslovaquie après que son président Edvard Bene¨ a accepté le renvoi de tous les ministres non communistes.
Juin
28/06
Retrait de la Yougoslavie du camp soviétique — Les dirigeants yougoslaves sont condamnés par le Kominform.
Août
15/08
L'URSS déclare que le gouvernement de la République démocratique de Corée est le seul légitime ; Kim Il-sung en est le Premier ministre.
Janvier
05/01
Fondation du Conseil d'assistance économique mutuelle — Le CAEM est une organisation d'entraide économique entre les démocraties populaires d'Europe orientale et l'URSS.
Mars
25/03
Lancement de l'opération Priboï, déportation massive des Estoniens, Lettons et Lituaniens.
Mai
12/05
Fin du blocus de Berlin — Grâce au pont aérien mis en place par les États-Unis et leurs alliés, le blocus est un échec et Staline doit le lever.
Août
29/08
Premier test pour la bombe atomique soviétique — Les États-Unis ne sont plus les seuls à disposer de l'arme nucléaire.
Février
14/02
Signature à Moscou du pacte sino-soviétique.
--   
Signature du Pacte sino-soviétique — Traité d'amitié, d'alliance et d'assistance mutuelle signé entre la République populaire de Chine et l'URSS.
Mars
06/03
Gueorgui Malenkov succède à Staline à la tête du gouvernement soviétique.
Juin
23/06
Le représentant Soviétique à l'ONU, Jacob Malik, propose une trêve en Corée.
Mars
05/03
Mort de Staline.
Juillet
27/07
Armistice dans la guerre de Corée — Il fut signé à Panmunjom par l'ONU, la Chine et la Corée du Nord.
Août
12/08
Explosion de la première bombe H soviétique.
Septembre
07/09
Nikita Khrouchtchev devient le dirigeant de l'URSS.
Mai
14/05
Signature du Pacte de Varsovie.
Juillet
18/07
Sommet de Genève.
Février
16/02
Le XXe congrès du parti communiste soviétique rompt avec le stalinisme.
23/02
Nikita Khrouchtchev dénonce le culte de la personnalité de Joseph Staline.
25/02
La déstalinisation est officialisée par le rapport secret de Khrouchtchev divulgué lors du XXe congrès du Parti communiste d'Union soviétique.
Octobre
04/10
Lancement du premier satellite Spoutnik.
Mars
27/03
Nikita Khrouchtchev évince Boulganine de la tête du gouvernement soviétique.
Novembre
27/11
L'ultimatum de Khrouchtchev réclamant la fin de la partition de la capitale allemande marque le début de la crise de Berlin.
Juillet
24/07
Rencontre à Moscou du vice-président américain Richard Nixon et du dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev.
Septembre
14/09
Exploit de l'aérospatiale soviétique avec l'envoi de la toute première sonde sur le sol lunaire.
15/09
Khrouchtchev en visite aux États-Unis (→ 29/09).
Juin
   /06
Rupture sino-soviétique — Moscou retire son assistance technique et met fin à son aide à la Chine.
Août
17/08
L'espion américain Gary Powers est condamné à 10 ans de prison en URSS.
Avril
12/04
L'URSS envoie le premier homme dans l'espace, Youri Gagarine.
Juin
04/06
Kennedy rencontre Khrouchtchev à Vienne en Autriche.
Août
13/08
Construction du Mur de Berlin — Les autorités est-allemandes entendent empêcher l'exode vers Berlin-Ouest.
Octobre
31/10
Explosion de la Tsar Bomba en URSS, la plus puissante arme nucléaire de l’histoire.
Mars
25/03
La France rappelle son ambassadeur à Moscou pour protester contre la reconnaissance par Moscou du Gouvernement provisoire de la République algérienne.
Octobre
02/10
Opération Kama : quatre sous-marins d'attaque diesel-électrique de classe Foxtrot de la Marine soviétique appareillent de la péninsule de Kola, avec à leur bord des torpilles nucléaires T-5.
14/10
Un avion espion U-2 piloté par le commandant Richard S. Heyser photographia les sites d'installation de missiles à Cuba.
16/10
Crise des missiles de Cuba (→ 28/10).
--   
Le président Kennedy convoquE le Conseil de sécurité national. Crise des missile de Cuba (→ 29/10).
24/10
Blocus par l'armée américaine de Cuba est opérationnel. Trente cargos soviétiques étaient en route. Parmi eux, quatre avaient des missiles nucléaires dans leurs soutes. Deux de ceux-ci arrivèrent sur la ligne de blocus : le Khemov et le Gagarine. À 10 h 25, les cargos arrêtèrent. Khrouchtchev jugeant inutile de rompre le blocus puisque les missiles déjà en place à Cuba suffisaient.
26/10
Khrouchtchev fait savoir à Kennedy, par le biais d'un homme d'affaires américain de retour aux États-Unis à la suite d'un voyage à Moscou, qu'il continuerait son action : « Si les États-Unis veulent la guerre, alors nous nous retrouverons en enfer. ».
27/10
L’U-2 du commandant Rudolf Anderson Jr. est abattu au-dessus de Cuba lors d'une mission de reconnaissance.
28/10
Une deuxième lettre de Khrouchtchev, rédigée par le Politburo, laissE entendre qu'aucune négociation ne pouvait se faire.
29/10
L'URSS fait stopper ses navires restant en route vers Cuba et promet également d'enlever toutes ses installations militaires à Cuba. Le compromis nécessaire à la négociation est que un engagement des États-Unis à ne pas attaquer Cuba et à démonter dans 6 mois leurs 15 fusées PGM-19 Jupiter installées en Turquie, ainsi que d'autres en Italie.
Novembre
07/11
Khrouchtchev accepta que les cargos à destination de Cuba soient inspectés par l'US Navy.
Mars
15/03
Les États-Unis proposent l'installation d'un téléphone rouge entre Washington et Moscou pour éviter des conflits accidentels.
Juin
20/06
Mise en place du Téléphone rouge.
Août
05/08
Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires — Signé à Moscou par les États-Unis, l'URSS et le Royaume-Uni, l'accord porte sur l'interdiction des essais d'armes nucléaires dans l'atmosphère, dans l'espace extra-atmosphérique et sous l'eau.
Avril
20/04
Le président américain Lyndon Johnson et Nikita Khrouchtchev annoncent la réduction des armes nucléaires.
Octobre
14/10
Renversement de Khrouchtchev. Léonid Brejnev devient le dirigeant de l'URSS.
Mars
18/03
Alexeï Leonov est le premier homme à marcher dans l'espace. Le cosmonaute soviétique reste relié au vaisseau Voskhod II pendant 10 minutes par un seul « cordon ombilical ».
Mars
10/03
Svetlana, la fille de Staline, demande l'asile à la Suisse.
Mars
27/03
Le cosmonaute soviétique Youri Gagarine, qui fut le premier homme dans l'espace, se tue aux commandes d'un avion d'entraînement MIG-15.
Juillet
01/07
Signature du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.
Août
21/08
Invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie pour mettre fin aux réformes.
Février
02/02
Conflit frontalier sino-soviétique.
Mars
15/03
Affrontements entre forces soviétiques et chinoises à la frontière des deux pays.
Février
16/02
L'Union soviétique annonce son intention d'apporter « toute l'aide dont ils auront besoin » aux pays arabes dans leur conflit avec Israël.
Mars
05/03
Entrée en vigueur du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.
Mai
26/05
SALT I — Les traités SALT I sont signés entre les Américains (R. Nixon) et les Soviétiques (L. Brejnev).
Septembre
01/09
L'Américain Bobby Fischer bat le Soviétique Boris Spassky lors du championnat du monde d'échecs.
Février
12/02
L'écrivain soviétique prix Nobel de littérature Alexandre Soljenitsyne est arrêté dans son appartement de Moscou.
Juillet
   /07
Mission Apollo-Soyouz — Première mission spatiale conjointe entre l'URSS et les États-Unis.
Février
18/02
L'Union soviétique met la Chine en garde contre une poursuite du conflit avec le Viêt Nam, avant qu'il ne soit trop tard.
Juin
18/06
Accords SALT II.
Décembre
27/12
La Russie envahit l'Afghanistan.
Mars
21/03
En protestation à l'invasion soviétique en Afghanistan, le président américain Jimmy Carter annonce un boycott des Jeux olympiques de 1980 à Moscou.
Novembre
14/11
Iouri Andropov devient le dirigeant de l'URSS.
Décembre
16/12
Margaret Thatcher rencontre Mikhaïl Gorbatchev à Chequers.
Mars
11/03
Mikhaïl Gorbatchev devient le dirigeant de l'URSS.
Novembre
21/11
Première rencontre entre Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev lors du Sommet de Genève — Les deux dirigeants décident de négocier sur les armes stratégiques, de rétablir les liaisons aériennes entre les deux pays.
Février
19/02
Lancement et mise en orbite du premier module de la station spatiale habitable russe MIR.
Mars
06/03
Première rencontre entre la sonde soviétique « Vega 1 » et la comète de Halley.
13/03
La station Mir accueille ses deux premiers visiteurs, deux cosmonautes soviétiques.
Avril
26/04
Catastrophe nucléaire de Tchernobyl.
Octobre
11/10
Sommet de Reykjavik réunissant Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Il a permis de jeter les bases du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.
Décembre
08/12
Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire — Signé à Washington, D.C., il vise le démantèlement, par les États-Unis et l'URSS, de missiles à charges nucléaires et à charges conventionnelles.
Mai
15/05
Début du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan.
Février
15/02
L'Union soviétique termine le retrait de ses troupes d'Afghanistan.
Mars
11/03
Le Parlement lituanien signe l'acte de rétablissement de l'État lituanien, proclamant ainsi l'indépendance du pays.
14/03
Mikhaïl Gorbatchev est élu président de l'Union soviétique par le Congrès des députés du Peuple.
Juillet
   /07
Dissolution du Pacte de Varsovie.
Août
19/08
Putsch de Moscou — Coup d'État d'un groupe de tenants de la ligne « dure » au sein du Parti communiste de l'Union soviétique. Les putschistes déposent brièvement le dirigeant Mikhaïl Gorbatchev et tentent de prendre le contrôle du pays, en vain. Cet événement prive définitivement l'URSS de crédibilité : les républiques de l'Union accèdent à l'indépendance les unes après les autres.
Décembre
25/12
Discours du président George H. W. Bush annonçant la fin de la guerre froide ; Mikhaïl Gorbatchev démissionne. À travers le monde, les États reconnaissent toutes les ex-républiques de l'URSS et établiront plus tard des relations diplomatiques avec elles. Le drapeau soviétique flottant sur le Kremlin disparaît, remplacé par le drapeau de la Russie.
26/12
Dissolution du Conseil des républiques du Soviet suprême et fin formelle de l'URSS.
31/12
Fin des dernières institutions soviétiques restantes et des éventuelles opérations en cours.
Mars
13/03
Disparition de La Pravda.
Mars
16/03
La capsule russe Soyouz TM-21 avec pour la première fois à son bord un astronaute américain et deux cosmonautes russes s'amarre à la station orbitale Mir.
Mars
26/03
Le président par intérim Vladimir Poutine est élu dès le premier tour au poste de président de la fédération de Russie.
Mars
23/03
La station orbitale Mir, arrivée en fin de vie, est désorbitée et se désintègre dans l'atmosphère au-dessus du Pacifique Sud entre l'Australie et le Chili.
--   
L'opposant et ancien député russe Denis Voronenkov est tué par balles à Kiev.
Mars
14/03
Vladimir Poutine est réélu président de Russie avec plus de 71 % des suffrages.
Mars
02/03
En Russie, Dmitri Medvedev, candidat de la coalition au pouvoir soutenant Vladimir Poutine, est élu président de Russie dès le premier tour de l'élection présidentielle.
Mars
18/03
La République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol sont officiellement rattachées à la Russie pendant la crise de Crimée.
29/03
Attentats à Moscou.
Avril
08/04
Dmitri Medvedev et Barack Obama signent un nouveau traité START, qui concerne le désarmement nucléaire des deux plus grandes puissances mondiales, la Fédération de Russie et les États-Unis.
Mars
01/03
Des soldats russes interviennent en Crimée, déclenchant une crise diplomatique internationale.
11/03
Le conseil suprême de la République autonome de Crimée et le conseil municipal de la ville de Sébastopol déclarent l’indépendance de la République de Crimée, par sécession de l’Ukraine.