Loading...
Loading...
Russie (1213 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Le renne est domestiqué en Sibérie.
 
Extension des Suédois vers l’Est, en Baltique, puis à travers la Russie jusqu’à la mer Caspienne.
 
Les Varègues Askold (Höskuldr) et Dir (Dyri) s’emparent de Kiev.
 
Début du règne de Riourik, premier prince de Novgorod.
 
Traité entre les Rus' de Kiev et l'empire byzantin. Le patriarche Ignace de Constantinople désigne un archevêque en Russie.
 
A la mort de Riourik, son fils Igor lui succède dans la principauté de Novgorod. Igor n’étant encore qu’un enfant, c’est Oleg le Sage, un parent de Riourik, qui assure la régence.
 
Fondation de la Rusʹ de Kiev.
 
L'État russe de Kiev est formé par la réunion des pays du Nord et du Sud par le varègue Oleg le Sage. Il s’empare de Kiev et y fonde une principauté. Son pouvoir s’étend bientôt depuis Novgorod jusqu’au bassin du Pripiat et au cours du Dniestr. Il combat les Khazars, les Bulgares et les Polonais.
 
Oleg le Sage soumet au tribut les Drevlianes, les Sévérianes et les Radimitches, tribus slaves établies au nord de Kiev.
 
Les Magyars, venus du nord-ouest, passent sous les murs de Kiev.
 
Oleg le Sage, prince de Kiev, se présente devant Constantinople. Il prépare une double attaque de la ville, par terre et par mer (2000 embarcations). Les Byzantins signent avec les Slavo-varègues un traité de commerce. Les Russes, qui exportent cire, miel, fourrures et esclaves sont affranchis de taxes et reçoivent l’autorisation de séjourner dans la ville en obtenant des subsides mensuels.
 
Raid russe sur la Caspienne.
Septembre
08/09
Le traité de 907 entre les Russes et Constantinople est complété par les obligations que doivent les russes à l’empereur. Ils signent un pacte de non-agression. Les Byzantins favorisent l’importation d’esclaves amenés par les Russes en octroyant une réduction de moitié du kommerkion (taxe de 10 % sur l’exportation, l’importation et la circulation de marchandises) par une sous-estimation de 50 %. Ces esclaves sont utilisés sur place ou réexportés dans le monde musulman.
 
Début du règne d'Igor, prince de Kiev.
 
Expédition d’envergure russe sur la Caspienne. Le prince Igor mobilise 50 000 hommes sur 500 grandes barques qui par la mer d’Azov remontent le Don pour atteindre la mer Caspienne par la Volga après le portage de leurs bateaux en territoire khazar. Ils attaquent l’Abaskun, le Tabaristan, le Gilan et la péninsule d'Abşeron. Basés sur les îles aux environs de Bakou, ils pillent les régions d’Arran, de Beylagan et de Chirvan. Sur le chemin du retour, chargés de butin, ils sont attaqués par les Khazars musulmans sur le portage Volga-Don et subissent de lourdes pertes. Les cinq mille survivants tentent de remonter la Volga mais sont anéantis par les Bulgares.
 
Les nomades turcs Petchénègues mènent une 1ère attaque contre la Russie.
Juin
11/06
Vladimir Ier devient Grand-prince du Rus' de Kiev.
Août
12/08
Christianisation de la Rus' de Kiev: Vladimir Ier fait détruire les idoles païennes de Kiev et incite les habitants de la ville à se baptiser eux-même dans les eaux du Dniepr.
Mai
28/05
Novgorod chasse son prince, Vsevolod, du pouvoir et devient une république oligarchique.
Avril
15/04
Mort de Vsevolod III Vladimirski, prince de Vladimir. Il désigne le plus jeune de ses fils, Georges, pour lui succéder. L’aîné, Constantin, s’oppose au testament de son père et engage une guerre contre Georges.
Mai
31/05
Le prince de Galitch et les Coumans sont mis en déroute par les Mongols à la bataille de la Kalka. Le prince Mstislav III Boris de Kiev, qui résiste seul se défend pendant trois jours puis est mis à mort après avoir capitulé.
 
Les Mongols s'emparent de Moscou.
 
La Horde d’Or établie la souveraineté sur la Russie (→ 1480).
Juillet
15/07
Bataille de la Neva.
 
Alexandre de Tver est autorisé par les Mongols de la Horde d'or à revenir à Tver.
Novembre
15/11
L'empereur germanique Louis IV donne à l'Ordre Teutonique le privilège impérial leur confiant la mission de conquérir la Lituanie et la Russie.
Mars
31/03
Mort d'Ivan Kalita. Son fils Siméon le Superbe se fait investir à la Horde d'or comme grand-prince de Moscou puis se fait couronner à Vladimir.
 
Mort d'Özbeg, khan de la Horde d'or. Ses fils Tinibeg (1341-342) puis Djanibeg (fin de règne en 1357) lui succèdent. Peu avant sa mort, Özbeg autorise les commerçants génois et vénitiens à reconstruire Caffa.
 
À la suite des désordres survenus entre chrétiens et musulmans dans les comptoirs de l’embouchure du Don, le khan de la Horde d'or Djanibeg chasse de nouveau les commerçants européens.
 
Début des guerres de Caffa entre Venise et Gênes.
 
Dimitri Donskoï, âgé de 12 ans, se fait investir du titre de grand-prince de Moscou par la Horde d'or au détriment de Dimitri III Constantinovitch. L'État russe commence à se construire autour de la principauté de Moscou sous son règne.
 
Les princes russes cessent de se rendre à Saraï pour faire reconnaître leur règne par le khan et refusent de payer tribut à la Horde d'or.
 
Dimitri Donskoï, grand-prince de Moscou, bat une expédition punitive de la Horde d'or.
Août
02/08
Les Mongols d’Arab Chah battent les Russes sur la Piana. Ils pillent Riazan et Nijni Novgorod.
Août
11/08
Victoire de Dimitri Donskoï sur les Mongols de Mamaï sur la Voja. Il cherche à liguer les princes russes contre l’occupant mongol.
Septembre
08/09
Bataille de Koulikovo - Les Mongols de la Horde d'or sont définitivement expulsés du Nord de l'Europe.
Février
25/02
Traité de Yazhelbitsy. Alliance entre Moscou et Novgorod.
Décembre
15/12
Un synode de l’Église russe condamne Grégoire, métropolite de Kiev. L’église russe est divisée. Le synode reconnaît au souverain de Moscou le droit de confirmer le métropolite élu par les évêques.
 
Début du règne d'Ahmad Khan sur la Horde d'or.
Mars
27/03
Début du règne d'Ivan III le Grand, prince de Moscou à la mort de Vassili II. Il reprend l’½uvre de Dimitri Donskoï et étend la principauté jusqu’en Crimée. Les grands princes de Moscou exigent de leurs nobles (boyards) un serment de fidélité dont la rupture entraîne la confiscation des biens patrimoniaux.
28/03
Ivan III devient Grand-prince de Moscou et de toute la Russie.
 
Ivan III de Moscou achète les possessions des princes de Iaroslavl.
 
Le contrôle des Mongols sur la Russie prend fin; la Horde d'or tombe (→ 1502).
Juillet
14/07
Bataille de la Vedrocha.
Juillet
01/07
L'affaire de l'annulation du mariage d'Henri VIII et de Catherine d'Aragon s'ouvre à Londres.
Janvier
16/01
Ivan le Terrible, premier Tsar de Russie (→ 1584).
Juillet
30/07
Les Tatars, de nouveau en route vers Moscou, sont battus et rejetés vers le sud après la bataille de Molodi (→ 03/08).
Août
03/08
Les Tatars, de nouveau en route vers Moscou, sont battus et rejetés vers le sud après la bataille de Molodi.
06/08
Le tsar décide de dissoudre l'opritchnina. Les opritchniks étaient devenus incontrôlables, pillant sans vergogne les terres des boyards sans en avoir l'autorisation. De plus, l'année d'avant, ils n'avaient pas levé le petit doigt pour défendre Moscou, attaquée par les Tatars de Crimée.
--   
Ivan IV de Russie rédige son testament politique. Conseil sur l’art de gouverner destiné à ses successeurs : il recommande la fermeté et justifie ses violences par la nécessité.
Décembre
 
Épisode du faux tsar Siméon (→ 09/1576). Simeon Bekbulatovich, tatar de Kazan, est proclamé « tsar de toute la Russie » et installé au Kremlin, tandis qu’Ivan IV, renonçant à ses titres, se fait appeler Ivan de Moscou.
Janvier
19/01
Victoire d’Étienne Báthory, roi de Pologne, sur Ivan le Terrible.
Octobre
21/10
Polonais et les Suédois alliés battent les Moscovites à Wenden.
Juin
29/06
Le roi de Pologne Étienne Báthory déclare la guerre à la Moscovie.
Juillet
12/07
Le roi de Pologne, Etienne Bathory, déclare la guerre à la Russie.
Septembre
05/09
Victoire du roi de Pologne Étienne Báthory sur Ivan le Terrible. Prise de Velikié Louki.
Septembre
01/09
La conquête russe de la Sibérie occidentale commence avec l'expédition de Yermak Timofeyevitch, hetman des Cosaques du Don à l’appel de Yadigar, khan de Sibir, et pour le compte de la riche famille Strogonov.
Novembre
14/11
Ivan le Terrible frappe son fils aîné Ivan Ivanovitch d'un coup d'épieu dans un accès de fureur ; il meurt le 19.
Octobre
26/10
Yermak Timofeyevitch s'empare de Sibir, capitale du khanat de Sibérie. Le khan chaybanide Koutchoulou est obligé de fuir.
 
Échange de lettres entre Ivan IV et Élisabeth Ire d'Angleterre à l’occasion d’un projet de mariage entre Ivan et Marie Hastings, nièce Élisabeth.
Août
10/08
Trêve de Plüsamünde entre la Russie, la Pologne et la Suède. La Suède conserve toutes ses conquêtes (Narva, Revel), et ôte à la Russie le seul débouché qu’elle avait sur le golfe de Finlande. La Pologne annexe définitivement le duché de Courlande, la province de Polotsk et la Livonie avec Dorpat.
Mars
18/03
Mort d’Ivan IV de Russie. Son successeur, le tsar Fédor Ier, malade et simple d’esprit, est entouré d’un conseil de tutelle (Nikita Romanov, Boris Godounov, les princes Mstislavski, Ivan Chouïski, Bogdan Belski, Zourev).
Avril
02/04
Bogdan Belski tente un coup de force contre les autres membres du conseil8. Les Belski doivent s’exiler. Nikita Romanov, oncle du tsar, gouverne alors. La veuve d’Ivan IV, Marie Nagaïa et son fils, Dimitri, sont écartés à Ouglitch.
 
La déportation de criminels en Sibérie débute.
Février
17/02
Boris Godounov, Tsar de Russie (→ 13/04/1605).
Février
21/02
Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de Russie par le Zemski sobor.
Juin
14/06
Signature du traité de paix perpétuelle de Polanów entre la Russie et la Pologne.
Juin
01/06
Émeute à Moscou causée par l'augmentation des impôts et l'impopularité de l'entourage du tsar. La foule pille le palais Morozov et incendie la ville.
Avril
 
Le Russe Yerofey Khabarov fonde le fort d'Albazin sur l'Amour.
Juin
30/06
Victoire polonaise sur le Khanat de Crimée et la Zaporoguie à la bataille de Berestechko.
--   
Nouvelle défaite des Zaporogues à la bataille de Berestechko, en Ukraine.
Juillet
28/07
Bogdan Khmelnitski signe le traité de Bielaïa-Tserkov avec la Pologne.
Octobre
01/10
Réunion du Zemski sobor à Moscou, en vue du rattachement de l'Ukraine à la Russie.
Juin
21/06
La Suède et la Russie signent le traité de Kardis, qui met en place une paix permanente entre les deux pays.
Juin
12/06
Razine se rebelle contre le gouvernement, la noblesse et le système féodal.
 
La Sibérie et la Russie sont envahies par la Mongolie.
Mai
07/05
Pierre Ier, Tsar de Russie (→ 28/01/1725).
Juin
09/06
Pierre Ier devient tsar de Russie.
Mars
27/03
Mort du patriarche de Moscou Joachim, qui avait imposé, sous la régence de Sophie, la répression de tous les dissidents.
Juillet
18/07
Pierre le Grand, tsar de Russie depuis 1682, tente une première fois en 1695 de conquérir la ville d'Azov située sur le fleuve Don, point stratégique puisqu'il permet d'accéder directement à la mer Noire. Il essuie un échec et décide alors de constituer une flotte sur un affluent du fleuve à Voronej. La Marine impériale de Russie est officiellement créée.
Mars
20/03
La Grande Ambassade du tsar Pierre quitte Moscou.
Janvier
01/01
La Russie passe du calendrier byzantin au calendrier julien.
Juillet
13/07
La Russie et l'Empire ottoman signent le traité de Constantinople, mettant fin à la guerre russo-turque.
 
Fondation de St Saint-Pétersbourg.
Mai
16/05
Fondation de Saint-Pétersbourg par le tsar Pierre le Grand.
Novembre
 
Le tsar Pierre Ier se marie secrètement avec Martha Skavronskaya [Catherine Ière].
Juillet
08/07
Bataille de Poltava.
Mai
    05
Visite du tsar Pierre le Grand à Paris.
10/05
Le Czar russe Pierre se rend au palais des Tuileries pour saluer le Roi Louis XV, à Paris : il lui baise la main, le soulève de terre pour l'embrasser, manie sa chevelure blonde.
29/05
La tsar Pierre le Grand est reçu par le Régent Philippe et Louis XV au Château de Versailles.
30/05
Le tsar russe Pierre visite Fontainebleau.
 
Fondation par les russes du fort d’Oust-Kamenogorsk contre les Kazakhs.
Mai
26/05
Un décret force la majorité des habitants de l'Ile de l'Amirauté à s'installer dans l'Ile Vassilievski, à St-Pétersbourg.
Juillet
27/07
Bataille de Grengam. Victoire navale russe dans les Îles Åland.
Mars
24/03
Refonte de l'administration par Pierre le Grand. Tous les fonctionnaires sont répartis selon les quatorze degrés du Tchin (« Table des rangs »), chaque degré correspondant à un grade militaire.
Novembre
02/11
Le Sénat de Russie accorda à Pierre le titre d'« Empereur de toutes les Russies ».
Juillet
18/07
Début d’une Campagne russe contre la Perse.
Novembre
 
Catherine, épouse de l'empereur Pierre, est nommée impératrice.
Janvier
22/01
L'Académie des sciences de Russie est créée..
Février
08/02
Le tsar Pierre Ier de Russie meurt à St-Petersbourg.
Juillet
10/07
Le collège de la Petite Russie [Ukraine] est supprimé.
Juillet
09/07
Dantzig capitule face aux Russes.
Juillet
15/07
La deuxième expédition du Kamtchatka (ou "grande expédition nordique") découvre l'Alaska ainsi que le détroit de Béring, qui sépare l'Amérique de l'Asie dans le nord de l'océan Pacifique. Dirigée par l'officier de marine Vitus Bering, l'expédition a débuté en 1733 pour s'achever dix ans plus tard. Elle a nécessité la participation de 3 000 hommes et près de 1,5 millions de rouble soit le sixème du budget total du pays investisseur, la Russie.
Juin
28/06
Sophie d'Anhalt-Zerbst [Catherine II] se convertit à l'Eglise orthodoxe russe, sous le nom de Catherine Alexeïevna, pour épouser Pierre III.
 
Ivan VI de Russie est emprisonné dans la forteresse de Schlüsselburg.
Juillet
24/07
Arrivée à Paris de Fedor Dmitrievitch Bekhteev. Reprise des relations diplomatiques entre la Russie et la France à l'instigation du vice-chancelier Vorontsov.
 
Réforme du recrutement en Russie : jadis limité aux dix gouvernements de Russie, il est étendu à la Petite Russie et aux provinces baltes.
Janvier
12/01
La Russie accède au traité de Versailles.
--   
Stanislas Poniatowski, l’amant de la future Catherine II de Russie, nommé ambassadeur de Pologne à Saint-Pétersbourg, présente ses lettres de créance.
22/01
Convention austro-russe. Les signataires s’engagent à fournir 80 000 hommes en cas de guerre contre la Prusse.
Mai
06/05
La bataille de Prague voit la victoire des Prussiens sur les Autrichiens et les Russes.
Août
11/08
L’armée russe d’Apraksine et de Rumyantsev défait les Prussiens à Gross-Jaegersdorf en Prusse orientale. Au lieu d’exploiter sa victoire en occupant la Poméranie, Apraksine se replie sur Tilsit.
Juin
28/06
La tsarine Catherine fait détrôner son époux, le tsar Pierre III, avec la complicité de son amant Orlov et de 4 officiers de la garde impériale, frères d'Orlov ; Pierre est jeté en prison.
Juillet
09/07
Avènement de Catherine II au trône de Russie.
17/07
La tsarine, Elisabeth Ière de Russie décède. Pierre III, son neveu, lui succède alors sur le trône.
Mars
31/03
Frédéric II de Prusse et Catherine II de Russie concluent le traité de Saint-Pétersbourg pour harmoniser leur politique polonaise. Frédéric souhaite unir le Brandebourg à la Prusse-Orientale en s’emparant de la Prusse polonaise et de l’embouchure de la Vistule. Catherine II cherche à accroître ses contacts avec l’Europe, et la Pologne fait écran avec l’Europe germanique.
Juillet
04/07
Ivan VI de Russie est assassiné par l'un de ses geôliers dans sa prison de Schülsselbourg, suite à une tentative de coup d'Etat contre Catherine II de Russie, qui visait à le faire remonter sur le trône.
Septembre
06/09
Stanislas Poniatowski, favori de Catherine II de Russie est élu à l’unanimité roi de Pologne à la Diète de Varsovie avec l’appui des troupes russes.
Novembre
10/11
Le dernier hetman des Cosaques Kirill Razumovsky est destitué par Catherine II de Russie. L’unification législative et administrative de l’Empire russe entraîne la fin de l’autonomie ukrainienne.
Mars
26/03
Catherine II achète la bibliothèque de Diderot, et lui en laisse la jouissance jusqu'à sa mort, lui permettant de doter sa fille.
Décembre
04/12
La Russie déclare la guerre à la Turquie.
Juin
08/06
La flotte russe d'Orlov écrase la flotte ottomane à Tchesmé, près de Chio.
Juillet
05/07
La flotte ottomane rencontre les Russes, commandés par le Comte Alexeï Fiodorovitch Orlov, près de Chios. Un premier combat indécis force les Turcs à se réfugier dans la baie de Tchesmé, sur la côte égéenne. Les Russes, avec pour conseillers techniques Elphinstone et le commodore Greig, envoient des « brûlots », navires bourrés de poudre, de résine et d’huile que l’on attache aux navires ennemis avant d’y mettre le feu, et réussissent à enflammer toute l’escadre turque dont les navires étaient arrimés bord à bor.
Mars
10/03
« Neutralité armée » de la Russie dans le conflit entre la Grande-Bretagne et ses colonies américaines.
Mai
27/05
Catherine II de Russie et Joseph II d'Autriche se rencontrent à Moghilev.
Septembre
10/09
Mémoire de Catherine II de Russie à Joseph II, à qui elle propose un partage de l’empire ottoman et la fondation d’un empire de Dacie.
 
Les Russes battent le dernier des descendants régnant de Chinggis Khan.
Avril
19/04
Manifeste de Catherine II de Russie sur l’annexion de la Crimée, préparée par Potemkine qui reçoit le titre de Prince de Tauride. Le khan de Crimée Şahin Giray, menacé par des révoltes intérieures, appelle les Russes à l’aide. La Russie annexe unilatéralement la Crimée après trois siècles d'administration ottomane.
Juin
29/06
La Suède déclare la guerre à la Russie. Elle exige la restitution de la totalité de la Finlande.
Juillet
09/07
Victoire suédoise décisive à la bataille de Svenksund.
Mai
18/05
L'empire russe déclare la guerre à la République des Deux Nations. Les armées russes entrent en Pologne le même jour.
Juin
14/06
Bataille de Boruszkowce.
18/06
Bataille de Zieleńce, l'armée de Józef Poniatowski repousse l'armée d'Iraklij Morkow.
Janvier
23/01
Deuxième partage de la Pologne. La convention de partage de la Pologne est signée à Saint-Pétersbourg entre la Russie et la Prusse. .
24/01
La Prusse, se déclarant solidaire de la Russie, occupe la Pologne occidentale.
28/01
La Russie rompt avec la France après l’exécution de Louis XVI. Catherine II de Russie reconnaît le comte de Provence comme régent du royaume de France. Tous les Français séjournant en Russie doivent prêter un serment de non adhésion aux principes de la Révolution.
Août
03/08
E traité de Greenville stipule qu’en lieu de certaines cessions de terres indiennes, la Russie abandonnent toute prétention sur les territoires au nord de l’Ohio, à l’ouest du Mississippi et au sud de la région des Grands Lacs. En revanche, si les Indiens se décident à vendre ces terres, ils doivent les proposer en priorité aux États-Unis.
Avril
14/04
Début de l'expédition russe en Perse.
Mai
10/05
Prise de Derbent par les Russes.
Juin
13/06
Prise de Bakou par les Russes.
Novembre
17/11
La tsarine Catherine II meurt à St-Pétersbourg des suites d'une apoplexie.
Février
05/02
Paul Ier confirme le décret de Catherine II de Russie ordonnant la fermeture de toutes les imprimeries non autorisées par le gouvernement et l’établissement de bureaux de censure laïc et ecclésiastiques.
13/02
Jacquerie dans le gouvernement d’Orel, réprimée par Repnine. Les troubles se poursuivent dans les provinces de Toula et de Kalouga.
Octobre
01/10
Après la signature du traité de Campoformio, Paul Ier prend à son service les régiments du prince de Condé que l’Autriche ne pouvait plus conserver.
 
Echec de la mission de Caillard à Saint-Pétersbourg pour tenter un rapprochement entre la France et la Russie.
Mai
12/05
Les Français battent les Russes, à la bataille de Bassignana.
Juin
19/06
Bataille de Trébia, victoire des Autrichiens et des Russes, commandés par le général Surovov, sur les Français commandés par le général Macdonald.
Septembre
19/09
Brune bat les Anglo-Russes à Bergen.
26/09
Les Français commandés par André Masséna remportent la deuxième bataille de Zurich.
Mars
21/03
La Russie et l’Empire ottoman, s’entendent, dans une convention signée à Constantinople pour former la « République fédérative des Sept-Îles », nom donné à l’entité regroupant sept îles de la mer Ionienne (anciennement vénitiennes), situées entre la Grèce et l’Italie, que la France s’était attribuées au traité de Campo-Formio en 1797.
Avril
02/04
La Russie et l'Empire ottoman s'entendent, dans le traité de Constantinople, pour former la « République fédérative des Sept-Îles », nom donné à l'entité regroupant sept îles de la mer Ionienne (anciennement vénitiennes), situées entre la Grèce et l'Italie, que la France s’était attribuées au traité de Campo-Formio en 1797.
18/04
Décret interdisant l’introduction de tous les livres étrangers.
Mai
14/05
Les membres élus des tribunaux de la noblesse sont remplacés par des fonctionnaires.
Octobre
14/10
Rostoptchine propose au tsar une alliance avec la France contre la Grande-Bretagne en vue d’un partage de l’empire ottoman.
Novembre
07/11
Le tsar Paul Ier étant grand maître de l'ordre de Malte, est irrité par la prise de Malte par les Anglais : il décrète l'embargo sur 300 navires marchands anglais présents dans ses ports.
16/11
Tormasov retrouve ses grades militaires.
Décembre
18/12
Renouvellement de la convention de neutralité armée de 1780 signée à Saint-Pétersbourg entre la Russie, la Suède, le Danemark et la Prusse.
21/12
Appel de Bonaparte à Paul Ier pour un rapprochement franco-russe.
Mars
24/03
Le tsar Paul Ier (46 ans) est étranglé après cinq ans de règne dans un complot aristocratique auquel s'est vraisemblablement associé son fils et héritier, le futur tsar Alexandre 1er, adversaire de Napoléon Ier.
Avril
14/04
Le tsar Alexandre décrète la suppression du Bureau secret des affaires politiques.
--   
Le tsar Alexandre décrète le rétablissement de la charte de la noblesse, du règlement municipal et fait la promesse de ne pas créer de nouveaux impôts.
Octobre
08/10
Traité de Paris. Paix de la France avec la Russie.
Mars
25/03
La paix d'Amiens est conclue (signée le 27 mars). Elle met fin à la Deuxième Coalition (Royaume-Uni, Russie, Turquie) contre la France. Elle confirme le traité de Campoformio.
Juin
10/06
Alexandre Ier et les souverains de Prusse ont une entrevue chaleureuse à Memel : ils s'assurent d'une relation pacifique, soucieux de la France.
30/06
L'armistice franco-russe est signée par le Mal Berthier et le prince Lobanov.
Juin
12/06
Bonaparte suggère à l'ambassadeur russe Markov une médiation russe entre la France et l'Angleterre : Malte serait mis en gage à la Russie et un Congrès des grandes puissances continentales serait réuni pour débattre des autres problèmes.
Juillet
19/07
Le tsar Alexandre écrit à La Harpe : "II a préféré singer les Cours, tout en violant la constitution de son pays. Maintenant, c'est l'un des tyrans les plus fameux que l'histoire ait produits".
Juin
29/06
Le Premier Ministre Pitt propose au tsar Alexandre une alliance ayant pour but de reprendre la Belgique et la Rhénanie à la France.
30/06
Robertson réalise la 1ère ascension en ballon en Russie, à St-Petersbourg.
Avril
11/04
Traité de Saint-Pétersbourg. Alliance entre la Russie et le Royaume-Uni dans le but de rétablir la France dans ses frontières de 1792. Formation d'une Troisième Coalition contre la France (Autriche, Royaume-Uni, Russie, Naples, Suède).
Juillet
09/07
Le tsar Alexandre remplace aux Affaires Etrangères Czartoryski par Budberg, plus favorable à la Prusse et à l'Angleterre.
15/07
Le tsar Alexandre sollicite Frédéric-Guillaume de laisser passer les troupes russes à travers la Poméranie mais le prussien s'y refuse avec des protestations de sympathie.
Novembre
16/11
Succès stratégique russe à la bataille d'Hollabrunn ; Koutouzov parvient à se retirer en sacrifiant son arrière-garde commandée par Bagration.
Décembre
02/12
Bataille d'Austerlitz.
26/12
Traité de Presbourg, fin de la Troisième Coalition. L’Autriche perd la Vénétie, l’Istrie et la Dalmatie qui sont incorporées au Royaume d'Italie. Elle cède le Tyrol et le Vorarlberg à la Bavière et quelques territoires au royaume de Wurtemberg et au grand-duché de Bade. Liquidation du Saint-Empire et la naissance de l’empire d’Autriche.
Juillet
06/07
Le chargé d'affaires russe Oubril arrive à Paris pour ouvrir les négociations franco-russes.
20/07
Traité de paix franco-russe, négocié par Talleyrand et l’ambassadeur Oubril.
Septembre
26/09
Ultimatum prussien à Napoléon Haugwitz exige l’évacuation immédiate de l’Allemagne. Début de la Quatrième Coalition : Royaume-Uni, Prusse, Russie, Suède..
30/09
Victoire française sur les Russes à la bataille de Castel-Nuovo.
Novembre
28/11
Les troupes de Murat entrent à Varsovie.
Décembre
22/12
La Grande Armée traverse la Vistule.
26/12
Résistance des troupes russes aux combats de Golymin et de Pułtusk, en Pologne. Napoléon renonce à poursuivre les Russes et place ses troupes en quartiers d’hiver sur la Vistule.
30/12
Début de la guerre russo-ottomane (→ 1812). Le voïévode de Valachie Constantin Ipsilanti, rêvant de reconstituer un royaume de Dacie avec l’appui du tsar, est destitué par le Sultan en août. Les Russes occupent les provinces danubiennes. En réplique, la Turquie déclare la guerre à la Russie.
Janvier
06/01
Prise de Bucarest par les troupes Russes.
Février
16/02
Bataille d'Ostrolenka.
Mai
24/05
La Grande Armée prend Danzig.
Juin
06/06
Napoléon quitte Finckenstein pour accompagner la Grande Armée en route pour menacer le flanc du Général Bennigsen.
10/06
La bataille d'Heilsberg voit la victoire de Napoléon Ier, sur l'armée russe commandée par Levin August von Bennigsen.
--   
Les maréchaux Murat et Soult attaquent les Russes de Bennigsen à Heilsberg. La charge de la cavalerie de Murat, téméraire, occasionne d'importantes pertes sans réel résultat.
11/06
Napoléon marche sur Eylau ; il lance à sa gauche Murat et Soult sur Koenigsberg, garde Davout au centre et dirige le Lannes à sa droite sur Friedland.
12/06
Le Maréchal russe Bennigsen apprend que le Maréchal Lannes marche sur Friedland, le croit isolé et repasse sur la rive gauche de l'Alle, pensant l'écraser facilement.
--   
Une armée russe pénètre en Généralicie, mais elle a soin d'éviter tout engagement contre les forces autrichiennes.
13/06
Napoléon regroupe ses troupes autour de Lannes, Mortier, Ney, Victor et La Garde. Le Maréchal Bennigsen, croyant le gros des Français en marche sur Koenigsberg, masse ses forces à Friedland dans une boucle de la rivière Alle.
14/06
Victoire de Napoléon à la bataille de Friedland.
19/06
Napoléon reçoit le prince Lobanov-Rostovsky, envoyé par le Maréchal Bennigsen pour demander l'armistice.
20/06
Napoléon écrit à Talleyrand : "Je crois que je ferai ce soir un armistice qui aura pour limites le thalweg du Niémen et pour condition la reddition des places de Graudenz, Kolberg et Pillau.".
21/06
Un armistice franco-russe d'un mois est signé à Tilsitt.
25/06
Entrevue de Tilsit, sur le Niémen, entre le tsar Alexandre Ier de Russie et Napoléon Ier. Par cet accord secret, Napoléon laisse au tsar les mains libres en Suède. En échange de quoi, la Russie accepte d’adhérer au blocus continental contre le Royaume-Uni. Une clause prévoit également le démembrement des possessions européennes de la Turquie et leur partage entre la Russie et la France. La Russie reconnaît la création du grand-duché de Varsovie au détriment de la Prusse, que l’on confie au roi de Saxe.
--   
Napoléon et le tsar Alexandre ont une entrevue sur un pavillon flottant au milieu du Niémen, à Tilsit.
Juillet
03/07
Napoléon écrit à Cambacérès : "La meilleure harmonie continue à régner entre l'empereur de Russie, le roi de Prusse et moi.".
06/07
La reine Louise de Prusse implore la clémence de Napoléon, à Tilsit.
07/07
Traité de Tilsit. Fin de la Quatrième Coalition.
--   
Traité de Tilsit.
09/07
Napoléon et le tsar Alexandre ont une dernière entrevue seul à seul à Tilsitt.
13/07
Napoléon nomme le Maréchal Victor, Maréchal d'Empire, et le Général Savary, ambassadeur à St-Pétersbourg.
18/07
Le Ministère des AE Canning fait donner ordre à l'escadre de l'amiral Gambier de se porter sur Copenhague pour s'assurer des portes de la Baltique contre tout revirement de la Russie.
Août
24/08
Armistice russo-turc signé à Slobozia.
Novembre
01/11
La Russie déclare la guerre au Royaume-Uni.
Janvier
01/01
Napoléon, de retour aux Tuileries, s'entretient avec Talleyrand. Il fait écrire par Champagny à Caulaincourt de proposer au tsar Alexandre de conserver les principautés danubiennes qu'il occupe, à condition que la Russie laisse Napoléon reprendre la Silésie à la Prusse.
Février
21/02
Début de la guerre russo-suédoise. Le tsar envahit la Finlande.
Mai
31/05
Napoléon propose une entrevue au tsar Alexandre Ier pour régler le partage de la Turquie.
Septembre
08/09
Établissement de relations diplomatiques entre la Russie et les États-Unis.
27/09
Entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie (→ 14/10). Une convention est signée le 12 octobre. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
Janvier
06/01
L'Empire Ottoman accepte l'annexion de la Crimée et du Kouban par la Russie.
Mars
29/03
La diète de Porvoo prête allégeance à Alexandre Ier, créant ainsi le Grand-duché de Finlande.
Juillet
15/07
Le Général Poniatowski entre à Cracovie et se heurte à l'avant-garde russe.
Octobre
24/10
Le Général français Caulaincourt communique le traité franco-autrichien de Vienne au tsar Alexandre avec les assurances de Napoléon de ne pas faire renaître la Pologne.
Février
04/02
Malgré les assurances données par Napoléon, Alexandre Ier de Russie lui refuse la main de sa s½ur Anna, âgée de quinze ans.
Juillet
10/07
L’armée russe s’empare de la forteresse de Soukhoumi, ce qui permet la conquête de l’Abkhazie, placée sous la protection de la Russie en octobre.
Octobre
30/10
Le tsar Alexandre, inquiet de l'élection de Bernadotte en Suède, commence des préparatifs de guerre, rappelant des troupes de Finlande et des Balkans.
Novembre
11/11
Napoléon apprend par l'ambassadeur Caulaincourt le refus russe de saisir les vaisseaux anglais.
Janvier
08/01
Le tsar Alexandre fait des propositions au diplomate polonais Czartoryski et à Potocki pour s'assurer le concours des Polonais contre la France.
10/01
Napoléon charge le Maréchal Davout d'une mission secrète d'information en Russie.
Avril
16/04
En possession des renseignements envoyés par le Maréchal Davout sur les armements, les mouvements de troupes et les menées du tsar Alexandre en Pologne, Napoléon réalise qu'il va être attaqué.
17/04
Napoléon, reprochant au ministre des AE Champagny de n'avoir pas compris la stratégie russe, le remplace par Maret ; Daru prend la Secrétairerie d'État.
Mai
07/05
L'ex-ministre de l'Intérieur Kourakine présente à Napoléon une lettre de félicitations du Tsar Alexandre pour la naissance de son fils.
09/05
L'ambassadeur de France Lauriston arrive à Pétersbourg pour des conversations avec le ministre du Commerce Roumiantzov.
Juin
05/06
Napoléon reçoit durant 7h Caulaincourt qui l'avertit des dangers d'une campagne militaire en Russie.
Juillet
03/07
Attaque des Turcs à Roustchouk. Koutouzov parvient à la repousser, mais se replie au-delà du Danube.
04/07
Le feld-Mal Koutousov, à la tête de l'armée russe des Balkans, bat les Turcs à Kazikoi.
16/07
Le chancelier Hardenberg envoie le colonel Scharnhorst à St-Pétersbourg ; la Prusse est prête à s'allier à la Russie si le tsar Alexandre s'engage à prendre l'offensive en Allemagne au 1e signal de Berlin.
Août
15/08
Devant le corps diplomatique, Napoléon menace d'une guerre l'ambassadeur de Russie, Kourakine, suite à la décision russe de ré-ouvrir ses ports aux navires anglais.
16/08
Napoléon se fait apporter le dossier des relations franco-russes depuis Tilsitt et fait étudier par le ministre des AE Maret les incidences possibles d'une rupture.
Septembre
25/09
Le tsar Alexandre adresse à Napoléon une note où il nie toute convoitise du grand-duché de Varsovie.
Octobre
17/10
Le tsar Alexandre signe avec la Prusse une convention dont aucun des partenaires n'est satisfait ; les Russes ne s'engagent à attaquer que pour défendre la Prusse orientale.
Décembre
17/12
Napoléon offre à l'Autriche une alliance contre la Russie : l'Autriche céderait sa Généralicie méridionale contre la restitution de l'Illyrie, ainsi que les principautés roumaines, et la Silésie si la Prusse se compromet avec la Russie ; l'Autriche fournirait un corps de 80000 soldats.
18/12
Koutouzov oblige l’armée turque à capituler à Slobodzié.
24/12
L'ambassadeur de France à Berlin propose à la Prusse une alliance contre la Russie ; en cas de refus, la Silésie deviendra Autrichienne.
29/12
Le chancelier du royaume de Prusse Hardenberg se déclare prêt à accepter l'alliance de Paris.
Janvier
31/01
Le roi Frédéric-Guillaume de Prusse écrit au tsar Alexandre qu'il a dû "se sacrifier à la paix nécessaire pour ne point compromettre le grand but que Votre Majesté s'est toujours proposé".
Février
08/02
Napoléon donne les ordres pour acheminer "sur la pointe des pieds" les corps de la nouvelle Grande Armée vers le Niémen.
19/02
Bernadotte envoie le Général L½wenhielm à Pétersbourg pour proposer l'alliance de la Suède au tsar Alexandre : on lui garantirait la Norvège et les 2 armées attaqueraient l'Allemagne par le Danemark.
25/02
Napoléon remet à l'attaché militaire russe Tchernitchev une lettre pour le tsar Alexandre, demandant le respect du Blocus et un arrangement sur l'Oldenbourg. Il ajoute : "Si la fatalité veut que les deux plus grandes puissances de la terre se battent pour des peccadilles de demoiselle, je ferai la guerre en galant chevalier".
Mars
05/03
Le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume ratifie l'accord du 24 février signé à Paris avec l'envoyé du tsar, Tchernitchev.
15/03
Etablissement d’un comptoir russe en Californie, créé pour la chasse à l’otarie et pour ravitailler les comptoirs russes en Alaska.
25/03
Tormasov devient chef Cdt de la 3e armée de l'Ouest.
29/03
Speranski, réformateur francophile, accusé de trahison par le tsar Alexandre Ier, est exilé à Nijni Novgorod.
Avril
08/04
Le tsar Alexandre envoie un ultimatum à Napoléon : il exige le retrait des forces françaises derrière l'Elbe et la liberté du commerce russe ; il charge son ambassadeur Kourakine de remettre au Ministre des AE Maret cette réponse à la lettre de Napoléon du 25 février.
09/04
Le tsar russe Alexandre rend visite au roi suédois Bernadotte et signe avec lui un traité d'alliance, à Abo.
13/04
Napoléon ordonne de rendre publique l'affaire d'espionnage Tchernitchev-Michel.
18/04
Le tsar Alexandre quitte Pétersbourg pour s'installer au QG de l'armée russe à Vilna.
22/04
Le Tsar Alexandre Ier prend le commandement de son armée.
27/04
Averti par la Ministre des AE Maret, Napoléon fait appeler aux Tuileries l'ambassadeur russe Kourakine et en reçoit l'ultimatum d'Alexandre Ier ; il laisse l'ambassadeur sans réponse.
Mai
 
Clausewitz, refusant la collaboration militaire avec les Français, quitte la Prusse et rejoint l'armée impériale russe.
01/05
Le diplomate autrichien Lebzeltern donne au tsar Alexandre l'assurance que le corps autrichien ne causera nulle perte aux forces russes.
03/05
Napoléon charge le comte de Narbonne de porter à Vilna une lettre, ferme et courtoise, au tsar Alexandre Ier ; antidatée du 25 avril, pour que cette ultime démarche de paix ne semble pas influencée par la remise de l'ultimatum.
05/05
Napoléon quitte Paris.
16/05
Napoléon arrive à Dresde.
18/05
L'empereur d'Autriche François arrive à Dresde où son gendre, Napoléon, l'accueille.
--   
Le Tsar Alexandre reçoit le diplomate français Narbonne à Vilna et refuse toute discussion avec lui.
26/05
Napoléon est informé de la décision du tsar Alexandre de ne pas donner suites à ses dernières offres.
--   
Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III arrive à Dresde.
28/05
Traité de Bucarest. Fin de la guerre entre l'Empire ottoman et la Russie.
--   
Russes et Ottomans signent la paix à Bucarest.
29/05
Napoléon quitte Dresde pour aller prendre le commandement de la Grande Armée.
--   
Napoléon reçoit un accueil enthousiaste à Posen ; il y est joint par d'ultimes propositions du roi de Suède Bernadotte : "Qu'on ne me parle plus de cet homme !".
Juin
 
Barclay de Tolly est nommé par le tsar Alexandre Cdt de la 1e armée positionnée dans la région de Vilnius.
12/06
Napoléon Ier arrive à Königsberg.
--   
Le conseiller du tsar Alexandre, Stein, arrive en Russie.
13/06
A Koenigsberg, Napoléon sort en voiture et passe les troupes en revue, monté sur le cheval Taurus.
--   
Le conseiller du tsar Alexandre, Stein vise à employer les forces russes à la libération de la patrie allemande.
17/06
Napoléon arrive à Insterburg. Il monte le cheval Coquet et passe la revue des équipages de ponts du Général Eblé et les brigades de cavalerie Castex et Corbineau.
19/06
Napoléon visite la ville de Gumbinnen.
20/06
Napoléon, à Gumbinnen, apprend que le tsar Alexandre a refusé de recevoir l'ambassadeur de France Lauriston.
--   
Napoléon, à Gumbinnen, apprend que le tsar Alexandre a refusé de recevoir l'ambassadeur de France Lauriston.
21/06
Napoléon, à Vilkavi¨kis, proclame à son armée la "seconde guerre de Pologne".
23/06
Napoléon franchit le Niémen. Début de la campagne de Russie.
25/06
Les troupes françaises du 1e corps et la cavalerie passent le Niémen.
27/06
Renonçant à défendre Vilna, le feld-maréchal russe Barclay de Tolly s'est replié sur le camp retranché de Drissa derrière la Duna.
28/06
Napoléon entre à Vilna et s'étonne de l'accueil réservé des Lithuaniens.
29/06
Napoléon envoie le Mal Davout sur Minsk.
--   
Napoléon se résout à marquer un temps d'arrêt à Vilna pour regrouper ses forces et refaire sa cavalerie.
--   
Le Général Platov évacue Grodno.
30/06
La Grande Armée de Napoléon pénètre dans Vilnius.
--   
Jérôme Bonaparte entre à Grodno. L'armée russe bat en retraite sur Mostouï.
Juillet
01/07
Napoléon reçoit le diplomate russe Balachov à dîner à Vilna.
--   
A Wilno, Napoléon installe la Commission administrative de Lithuanie.
02/07
Napoléon ordonne que les soldats qui se rendraient coupables de pillage ou de maraudage soient jugés en cour martiale et fusillés.
--   
Napoléon ordonne que les soldats qui se rendraient coupables de pillage ou de maraudage soient jugés en cour martiale et fusillés.
05/07
Le Maréchal de France Davout réclame des renforts pour entreprendre de concert avec J. Bonaparte une man½uvre qui peut anéantir le feld-maréchal russe Bagration.
08/07
Le Mal de France Davout s'empare de Minsk ; il est à même de couper la retraite du feld-maréchal russe Bagration si Jérôme attaque de front.
09/07
Le Maréchal de France Davout prend Borisov (sur la Bérésina).
10/07
La cavalerie polonaise de Rożniecki est battue par les cosaques de Platov.
13/07
Le Maréchal de France Davout pousse sur Bobruisk et envoie des ordres à Jérôme pour lui rabattre le feld-maréchal russe Bagration qui se sent dans une situation désespérée.
14/07
J. Bonaparte, plutôt que d'obéir au Maréchal Davout, ulcéré dans sa vanité de roi, quitte l'armée après un dernier ordre prescrivant à ses forces de se replier sur Minsk.
--   
Les Généraux obligent le tsar Alexandre à se rendre à Moscou pour échauffer le moral de ses arrières.
--   
Les Gaux obligent le tsar Alexandre à se rendre à Moscou pour échauffer le moral de ses arrières.
--   
Jérome Bonaparte, plutôt que d'obéir au Maréchal Davout, ulcéré dans sa vanité de roi, quitte l'armée après un dernier ordre prescrivant à ses forces de se replier sur Minsk.
15/07
L'armée russe se masse au camp de Drissa pour couvrir la route qui va de Wilna à Petersbourg, mais laisse ouverte celles qui mènent au coeur du pays.
16/07
Napoléon commence à monter sa manoeuvre d'enveloppement contre le camp de Drissa, et quitte Vilna.
--   
La Grande Armée marche sur Vitebsk.
17/07
Le Cdt russe Barclay évacue le camp de Drissa et se replie sur Vitebsk ; il détache le Général Wittgenstein sur sa droite pour couvrir Riga contre le Mal français Macdonald.
--   
Le Commandant russe Barclay évacue le camp de Drissa et se replie sur Vitebsk ; il détache le Général Wittgenstein sur sa droite pour couvrir Riga contre le Maréchal français Macdonald.
18/07
Traités d'Örebro britanno-russo-suédois.
20/07
Alliance de Velikie Louki entre la Russie et les Cortes d’Espagne.
23/07
Le Maréchal français Davout défait le feld-Mal russe Bagration à Mohilev.
26/07
Victoire française sur les Russes à la bataille d'Ostrovno.
28/07
Napoléon entre à Vitebsk; les Russes se dérobent.
--   
Napoléon fait son entrée à Vitebsk, dans une ville vide.
--   
Napoléon, à Vitebsk, affirme au Maréchal Murat que "la 1e campagne de Russie est terminée".
Août
01/08
Victoire russe à la bataille de Kliastitsy. L’offensive d’Oudinot sur Saint-Pétersbourg échoue.
--   
Le Cdt français Ricard occupe Dunabourg.
05/08
Le feld-Maréchal russe Bagration, ayant opéré sa jonction avec le Cdt Barclay de Tolly, le décide à attaquer sur Vitebsk.
08/08
Le Général russe Platov surprend le Maréchal français Sébastiani à Inkovo ; mais les Maréchaux Murat et Ney ripostent victorieusement.
--   
Le feld-Maréchal russe Bagration arrête son mouvement et le feld-Maréchal russe Barclay abandonne toute velléité offensive.
10/08
Napoléon fait savoir à son frère Jérôme qu'il le subordonne au Mal Davout pour l'opération en cours.
12/08
Napoléon fait donner par son beau-père François II à Vienne un bâton de feld-Maréchal à Schwarzenberg vainqueur des Russes à Gorodetchna.
--   
Le feldmarschall autrichien Schwarzenberg, entraîné par le Général français Reynier, bat le Général russe Tormasov à Gorodeczna.
13/08
Napoléon quitte Vitebsk.
14/08
Le Cdt russe Barclay de Tolly tente de couper Napoléon sur sa gauche ; Napoléon est résolu à tourner Barclay en lui coupant la retraite derrière Smolensk.
15/08
La Grande Armée passe le Dniepr.
16/08
Les Maréchaux français Davout et Ney enfoncent la résistance en avant de Smolensk ; le feld-Maréchal Barclay de Tolly se prépare à la retraite.
17/08
Koutouzov est nommé général en chef de l’armée russe.
--   
Les Russes évacuent Smolensk.
19/08
Victoire de Smolensk; les Russes incendient la ville et évitent le combat.
--   
Les Maux français Murat, Davout et Ney, lancés à la poursuite des Russes, les atteignent et les accablent ; le Général Junot, en exécution du plan de Napoléon, se trouve à portée de tomber sur leurs arrières.
--   
A Valoutina Gora, le Général français Junot, hébété, se refuse à tout mouvement malgré les objurgations de Murat ; l'armée russe s'échappe de l'étau ; chacune perdant env 6k hommes (dont le Général Gudin mortellement blessé).
--   
Bataille de Valutino.
22/08
Le Général Charles-Etienne Gudin meurt de ses blessures à Smolensk.
24/08
Napoléon décide de reprendre la marche sur Moscou ; ses maréchaux lui conseille de s'arrêter là et de remettre la suite des opérations à l'année suivante.
25/08
Napoléon quitte Smolensk.
28/08
La cavalerie française de Murat se heurte à l'arrière-garde russe devant Viazma ; trop exposé, Murat exige le soutien du Maréchal Davout réticent ; Napoléon lui octroie une des divisions de Davout.
29/08
Koutousov remplace Barclay de Tolly au commandement en chef de l'armée russe ; il accepte, sur les instances du feld-Maréchal Bagration de livrer une bataille décisive en avant de Moscou.
--   
Napoléon entre à Viazma.
Septembre
01/09
La classe 1813 est appelée par anticipation.
03/09
Napoléon et le Mal Berthier ont une altercation : Berthier le supplie de ne pas pousser plus loin.
05/09
Bataille de la Moscova (→ 07/09).
--   
Le Maréchal Murat et le Général Compans bousculent l'avant-garde russe à Chevardino et la rejettent sur Borodino.
07/09
Napoléon fait la proclamation : "Soldats, le jour que vous avez tant désiré est arrivé. L'armée ennemie qui fuyait se trouve maintenant en face de vous. Rappelez-vous que vous êtes des soldats français".
--   
L'armée russe, maîtrisée mais non rompue, se retire en bon ordre sur Moscou.
08/09
Le Maréchal Murat pousuit les Russes sur Mojaïsk.
10/09
Ricard est nommé Général de division.
13/09
Le Général en chef Koutousov impose sa décision d'abandonner Moscou sans risquer les restes de l'armée ; le gouverneur de Moscou Rostopchine prend soin d'emmener les pompes incendie en se retirant.
14/09
Entrée de Napoléon à Moscou.
15/09
Incendie de Moscou (→ 19/09).
16/09
Napoléon doit quitter le Kremlin de Moscou en flamme pour le palais de Petrovski.
17/09
Le Général en chef Koutouzov fait passer son armée sur la rive gauche de la Nara ; le Général Platov, à la tête des régiments de Cosaques, man½uvra de façon à déborder la gauche du Maréchal français Murat.
20/09
La pluie calme les flammes de Moscou.
21/09
Napoléon songe puis renonce à revenir à Smolensk ; il propose à ses Maréchaux une manoeuvre de repli menaçant St Pétersbourg ; ils sont peu enthousiastes, il renonce, et reste à Moscou et adresse des propositions de paix au tsar Alexandre.
24/09
Napoléon fait au Tsar Alexandre des offres de paix confidentielles.
Octobre
05/10
Napoléon commence à prendre des dispositions pour le départ ; il ordonne d'évacuer les blessés.
13/10
La première neige tombe sur Moscou.
15/10
Napoléon prend la décision de quitter Moscou : son idée est de ramener son armée sur une position plus confortable pour passer l'hiver.
16/10
Le 1er corps (Davout) quitte Moscou pour couvrir la retraite de la Grande Armée.
17/10
Le Général en chef russe Koutousov, après avoir amusé le commandement français par des négociations d'armistice, surprend le Maréchal Murat à Winkovo.
18/10
Napoléon décide de quitter Moscou en prenant la route du sud, selon le conseil de Davout, pour affronter Koutousov (qui a reconstitué ses forces jusqu'à env 80000 hommes).
--   
Victoire russe à la bataille de Winkowo (ou Taroutino).
19/10
Napoléon quitte Moscou et s'engage sur la route de Kalouga, vers le Sud. Il laisse à Moscou le Mal Mortier avec 10000 hommes.
20/10
Victoire russe à la seconde bataille de Polotsk.
23/10
Le Maréchal Mortier, gouverneur de Moscou, quitte la ville après avoir reçu l'ordre de faire sauter le Kremlin.
--   
Conspiration du général Malet à Paris, qui fait apparaître la faiblesse du régime. Malet, républicain détenu depuis 1808 dans une maison de santé, s’évade et rallie quelques troupes. Il se présente comme chef d’un gouvernement provisoire constitué après la mort de l’empereur, et réussit à contrôler la préfecture de police, le ministère de la Police et la préfecture de la Seine. Le chef d’État-major de la première région militaire, flairant la supercherie, fait arrêter Malet vers 10 heures du matin.
24/10
Bataille de Maloyaroslavets. Les Russes de Koutouzov attaquent l'avant-garde du vice-roi d'Italie Eugène, pour barrer la route du sud à l'armée française.
25/10
A Ghorodnia, où est installé le QG de Napoléon, un groupe de 6000 cosaques enlève 6 pièces d'artillerie puis tentent de s'emparer de Napoléon.
29/10
11 officiers conspirateurs (dont Malet, Lahorie et Guidal) sont déférés devant une cour martiale et fusillés.
31/10
Victoire des Russes de Pyotr Kotlyarevsky à la bataille d'Aslanduz sur les Perses d'Abbas Mirza.
--   
Le Général en chef russe Koutousov suit la Grande Armée ; pour lui barrer le chemin, il compte sur l'amiral Tchitchakov, qui a rejoint le Général Tormasov et profite de l'inertie du Général de Schwarzenberg pour se hâter vers le nord, et sur le feldmarschall Wittgenstein, qui a reçu des renforts et refoule les Maréchaux français Gouvion et Oudinot vers la Bérésina.
--   
Napoléon arrive à Wiazma.
--   
Les cosaques du Général russe Platov harcèlent l'arrière-garde du Maréchal français Davout qui les arrête à Kolotskoï.
--   
Victoire russe à la bataille de Czaśniki.
Novembre
03/11
Napoléon confie à Ney le commandement de l'arrière-garde : il considère "le brave des braves" un chef médiocre mais admirable soldat.
--   
Victoire russe à la bataille de Viazma.
06/11
Napoléon est averti de la conspiration ratée de Malet à Paris.
08/11
La Grande Armée (42000 soldats) parvient à Smolensk, espérant trouver des stocks de nourriture et de fourrage.
--   
Eugène, Général en chef du IVe corps d'armée français, éprouve un revers en marchant sur Vitebsk et perd les 70% de son artillerie à cause du verglas. Le Général Wittgenstein va occuper Vitebsk.
09/11
Napoléon arrive à Smolensk ; il neige sans arrêt ; les magasins d'approvisionnement ont été presque vidés par le XIe corps d'armée de Victor, envoyé en renfort au Maréchal Oudinot.
11/11
Le 1er corps (Davout), réduit (par les combats et par le froid) à 10000 hommes, arrive à Smolensk.
--   
Ricard devient Cdt de la 2e division du 1er Corps de la Grande Armée sous Davout à la place de Friant.
12/11
Les débris de la Grande Armée se regroupent à Smolensk et pillent les magasins ; les officiers disposant encore d'une monture forment l'"escadron sacré" sous les ordres du Maréchal Grouchy.
14/11
Victoire russe bataille de Smoliani.
--   
Napoléon quitte Smolensk, ayant ordonné un départ échelonné des corps pour donner un peu de répit à chacun ; il fait -25°c.
15/11
Bataille de Krasnoï (→ 17/11), victoire stratégique de Napoléon qui sauve l'essentiel de son armée.
--   
Napoléon arrive à Krasnoé avec l'avant-garde ; le Général en chef russe Koutousov s'en approche et menace de flanc la Grande Armée.
--   
Le Général en chef russe Koutousov coupe Eugène de Napoléon, qui contre-attaque et permet à Eugène de le rejoindre.
16/11
Les Russes reprennent Minsk.
17/11
La Grande Armée de Napoléon fait sauter les murailles et quitte Smolensk vers l'ouest.
19/11
Le Maréchal français Ney résiste aux assauts russes et parvient à passer le Dniepr ; Napoléon arrive à Orscha, où ont été réunis des approvisionnements ; il brûle ce qu'il veut éviter de voir tomber aux mains des Russes.
20/11
Napoléon est rejoint par les corps d'armée des Maréchaux Victor et Oudinot qui se replient, n'ayant pas été capables d'arrêter le feldmarschall russe Wittgenstein.
21/11
L'amiral russe Tchitchakov prend le contrôle des ponts de Borisov.
23/11
Napoléon ordonne la construction de ponts sur la Bérézina ; il brûle les aigles de tous les corps.
26/11
Bataille de la Bérézina (→ 29/11).
Décembre
 
Monge subit une attaque à la lecture des 1ers désastres de Napoléon en Russie.
 
Émeutes de Penza, en Russie ; les paysans croient à l’abolition du servage.
03/12
Iermolov devient chef d’État major de la Ire Armée russe.
12/12
Napoléon rentre aux Tuileries à Paris.
23/12
Entrée d’Alexandre Ier de Russie à Vilna.
30/12
Convention de Tauroggen. Les Prussiens (général York) signent une convention de neutralité avec les Russes.
--   
Les débris de la Grande Armée franchissent le Niémen.
Février
09/02
Entrée des troupes russes à Varsovie.
Mars
11/03
Entrée de l'armée russe à Berlin.
Mai
02/05
Victoire française de Lützen contre les Prusso-Russes.
21/05
Fin de la bataille de Bautzen, victoire de la Grande Armée de Napoléon Ier contre les troupes russo-prussiennes commandées par le maréchal Wittgenstein.
Juin
04/06
Armistice de Pleiswitz. L’Autriche propose une médiation qui est acceptée par les belligérants à Pleiswitz mais n’aboutit pas.
Août
10/08
Congrès de Prague ; Sixième Coalition ; Royaume-Uni, Autriche, Prusse, Russie, Suède.
12/08
Déclaration de guerre de l'Autriche à la France.
27/08
Victoire de Napoléon à Dresde.
Septembre
15/09
Traité de Gulistan. L’Iran cède à la Russie ses provinces situées au nord de l’Araxe.
Octobre
18/10
Bataille de Leipzig.
Décembre
04/12
Déclaration de Francfort. Les coalisés utilisent l’argument selon lequel ils font la guerre contre Napoléon et non pas contre la France.
21/12
Les alliés passent le Rhin.
Janvier
25/01
Début de la campagne de France. La France est envahie par les Alliés. Napoléon prend le commandement de l'armée française.
Février
09/02
Campagne des Six-Jours. Napoléon réussit par des man½uvres de rocades à battre séparément les Alliés (→ 14/02).
11/02
Victoire de Napoléon à la bataille de Montmirail.
Mars
01/03
Signature du Traité de Chaumont entre les quatre puissances alliées : Angleterre, Autriche, Prusse et Russie.
07/03
Bataille de Craonne.
13/03
Bataille de Reims entre les troupes françaises et les troupes russes et prussiennes.
31/03
Capitulation de Paris.
Février
08/02
Le Congrès de Vienne condamne la traite des Noirs.
--   
Le Congrès de Vienne déclare Napoléon hors la loi. Début de la Septième Coalition.
Septembre
26/09
Conclusion de la Sainte-Alliance entre la Russie, l’Autriche et la Prusse, qui fait du christianisme le principe fondateur de tout gouvernement.
Novembre
15/11
Alexandre Ier de Russie accorde au nouveau royaume de Pologne une constitution libérale. Le royaume de Pologne est lié par une union personnelle à l’empire russe.
Juin
10/06
Conclusion du traité de Paris, entre l'Autriche, l'Espagne, la France, l'Angleterre, la Prusse et la Russie. Il permet l'exécution de l'article 99 de l'acte du congrès de Vienne, déterminant la réversion des duchés de Parme, Plaisance et Guastalla.
Janvier
18/01
Inauguration du théâtre Bolchoï.
Février
28/02
Un traité entre le Royaume-Uni et la Russie établit les frontières de l'Alaska.
Juillet
15/07
Création de la Troisième section de la Chancellerie Impériale, par Nicolas Ier de Russie.
16/07
Guerre russo-persane (→ 02/1828).
--   
Début de la guerre russo-perse.
Février
02/02
Traité de Turkmentchaï entre russes et persans.
Juillet
10/07
Ogarev est arrêté à Moscou, accusé d'activité contre le tsar.
12/07
Ogarev est libéré à Moscou.
15/07
L'université de Kiev (russophone) est fondée.
Janvier
01/01
La revue "Teleskop" est interdite, à cause de sa publication de la "Lettre philosophique" de Chaadaev.
Mars
 
La Russie occupe la Moldavie et la Valachie.
Mai
21/05
Les relations russo-turques sont rompues..
24/05
La France de Napoléon III et le Royaume-Uni s'entendent pour soutenir l'Empire ottoman contre la Russie.
Octobre
23/10
L'Empire ottoman déclare la guerre à la Russie.
Novembre
18/11
Les Russes remportent une victoire navale à Sinope contre les Turcs.
Janvier
04/01
Les flottes françaises et anglaises entrent dans la Mer Noire.
Mars
12/03
Le Royaume-Uni et la France font alliance avec l'Empire ottoman.
25/03
La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à la Russie dans la guerre de Crimée.
27/03
La Russie refusant d'évacuer les principautés roumaines, la France et l'Angleterre lui déclarent la guerre.
Septembre
08/09
Les forces britanniques, Français et Turcs remportent une bataille contre les Russes sur les rives de l'Alma.
Mars
02/03
Le tsar Nicolas Ier meurt de pneumonie à St-Pétersbourg. Son fils Alexandre II devient tsar.
--   
Alexandre II devient tsar de Russie.
Mai
15/05
L'escadre franco-britannique aux ordres des Capitaine Bruce et Fourichon détruit le fort de Shaccock et l'arsenal Drapeau de la Russie de Petropavlovsk (Sibérie), 2 places désertées par la garnison du général Nikolaï Mouraviosv-Amourski après une 1ère attaque en septembre 1854.
Juin
18/06
Début de la bataille de Malakoff au siège de Sébastopol, lors de la guerre de Crimée.
Septembre
08/09
Les Français de Mac-Mahon s'emparent de la position fortifiée de Malakoff à Sébastopol.
11/09
La ville de Sébastopol se rend aux Français et Anglais.
Février
01/02
Le tsar de Russie Alexandre II accepte de signer des préliminaires de paix avec les Français et les Anglais, à Vienne.
Mars
30/03
Les Russes sont contraints de signer par la coalition anglo-franco-ottomane un traité à Paris, mettant fin à la Guerre de Crimée.
Mai
28/05
Par un traité signé à Aigun, en Mandchourie, le général russe Nicolas Mouraviev, gouverneur de la Sibérie orientale, impose à la Chine la cession de la rive gauche du fleuve Amour. Ce fleuve délimite encore aujourd'hui la frontière entre la Russie et la Chine.
Mars
03/03
Signature d'un traité secret franco-russe stipulant la neutralité bienveillante de la Russie en cas de guerre entre l'Autriche et la France.
Juin
12/06
Création de la Banque d'État de l'Empire russe.
Juillet
02/07
Les Russes fondent Vladivostok.
Octobre
24/10
La Chine, le Royaume-Uni, la France et la Russie signent une Convention à Pékin qui met fin à la 2è guerre de l'opium : la Chine reconnaît le traité de Tianjin, ouvre le port de Tianjin, autorise les Britanniques à emmener les coolies aux Amériques, leur cède la partie sud de Kowloon perpétuellement, cède la Manchourie externe à la Russie, accepte de payer une indemnité au Royaume-Uni et à la France, et admet la liberté de culte.
 
Fondation en Russie de la société secrète révolutionnaire Zemlia i Volia (Terre et Liberté) à la fin de l’année.
Février
27/02
L'armée russe ouvre le feu sur une manifestation hostile à Varsovie, en Pologne, provoquant le massacre de cinq personnes.
Mars
03/03
Abolition du servage en Russie.
Avril
12/04
Répression du soulèvement de Bezdna, dans la province de Kazan, où les paysans réclament tout de suite la liberté et les terres.
Octobre
16/10
Accord britanno-russe, qui confirme les devoirs du Royaume-Uni vis-à-vis de la Russie, dans le cadre des dispositions du traité de Vienne de 1815.
Novembre
09/11
Dmitri Milioutine est nommé ministre de la Guerre en Russie.
Janvier
23/01
Reutern devient ministre des Finances en Russie. Il organise et publie un budget unifié de l’État pour la première fois. Sa réforme monétaire est un échec.
Février
02/02
La noblesse libérale de Tver réclame la réunion d’un Zemski sobor en Russie.
Mai
16/05
Série d’incendies à Saint-Pétersbourg (→ 28/05). Le pouvoir russe en profite pour dénoncer les agissements nihilistes. Nombreuses arrestations (Pisarev, Tchernychevski). La société Zemlia i Volia est démantelée.
22/05
Le "Règlement portant sur la présentation, l'élaboration et l'exécution des états prévisionnels des recettes et des dépenses de l'État" est promulgué.
Octobre
07/10
Napoléon III propose, unilatéralement, un armistice de 6 mois entre les belligérants de la guerre civile américaine, supervisé par la France, le Royaume-Uni et la Russie. Refus des Britanniques et des Russes.
Janvier
01/01
Le tsar Alexandre II institue le Zemstvo (assemblée locale élargie au-delà de la noblesse).
22/01
Début d’un soulèvement polonais.
Février
03/02
Bataille de Węgrów pendant l’insurrection de Pologne.
08/02
Convention d’Alvensleben. La Prusse autorise la Russie à poursuivre les émigrés polonais sur son territoire.
Juin
14/06
Des lois détachent l'enseignement primaire de la tutelle de l'Église ; il est pris en charge par les zemstvos.
Mars
30/03
Les États-Unis achètent l'Alaska à la Russie.
Juin
06/06
Le tsar de Russie Alexandre II échappe à la tentative d'assassinat de Berezowski, au Bois de Boulogne, à Paris. Cet attentat entraîne une brouille avec la Russie.
18/06
Napoléon III et le tsar Alexandre II essuient 2 coups de feu d'un exilé polonais, alors qu'ils reviennent ensemble d'une revue militaire, à Paris.
Mars
01/03
Le chimiste russe Dmitri Mendeleïev, qui a achevé son tableau périodique des éléments, le communique à la Société russe de physique et de chimie de Saint-Pétersbourg.
Janvier
01/01
La loi rend le service militaire (6 ans au lieu de 25) obligatoire à tous, avec un appel par tirage au sort d'une partie du contingent et la réduction de la durée du service selon les études effectuées.
13/01
Réforme militaire de Milioutine en Russie ; service obligatoire pour tous (6 ans au lieu de 25), appel par tirage au sort d’une partie du contingent, réduction de la durée du service selon les études effectuées.
Novembre
 
Premier congrès des propriétaires de mines de la Russie du Sud à Taganrog.
Juillet
12/07
Kropotkine s'évade de la prison de l'hôpital militaire de St-Pétersbourg.
Mars
03/03
Signature du traité de San Stefano qui prévoit l'indépendance de la Bulgarie.
Juillet
13/07
Clôture du congrès de Berlin par la signature d'un traité à Berlin.
Avril
14/04
Soloviev tire à plusieurs reprises sur le tsar Alexandre sans l'atteindre, près du palais à St-Pétersbourg.
Juin
09/06
Alexandre Soloviev est condamné à mort et pendu, pour tentative de régicide.
Juillet
07/07
A Irkoutsk, ravagée par incendie, le gouverneur oblige les habitants à rebâtir leurs maisons en pierre.
Février
05/02
à Saint-Pétersbourg, échec de l'attentat du populiste Stepan Khaltourine contre le tsar au palais d'Hiver.
Mars
13/03
Assassinat de l'empereur Alexandre II de Russie par le mouvement révolutionnaire La volonté du peuple.
Avril
14/04
Les conjurés assassins du tsar Alexandre II (Ryssakov, Jeliabov, Mikhaïlov, Kibaltchitch et Perovskaïa) sont arrêtés et pendus.
Mai
30/05
Dimitri Tolstoï est nommé ministre de l'Intérieur par le tsar Alexandre III.
Juillet
07/07
Waeber, consul russe à Tianjin, signe le traité russo-coréen : ouverture des ports de Chemulpo [Inchon], Pusan et Wonsan ; les Russes obtiennent le droit d'acheter de la terre à Séoul et Yanghwajin.
Mai
11/05
Alexandre Oulianov (frère de Lénine), Shevirev, Andreyushkin, Generalov et Osipanov sont pendus dans la cour de la forteresse de Schlüsselburg, pour avoir eu le projet d'un attentat contre le tsar Alexandre III.
Juin
18/06
Traité de réassurance entre l'empire allemand et l'empire russe.
Juillet
13/07
Une loi sur les migrations paysannes est votée.
Mai
11/05
Le tsarévitch Nicolas Alexandrovitch (futur Nicolas II de Russie) reçoit une estocade sur la tête par Tsuda Sanzō, un officier de police japonais (incident d'Ōtsu). Il est secouru par le prince Georges de Grèce et de Danemark.
Mai
26/05
Le tsar Nicolas II et sa femme Alexandra Fedorovna sont couronnés dans la cathédrale de l'Assomption dans le quartier du Kremlin à Moscou. Pendant la cérémonie, il reçoit le sceptre et la chaîne de l'Ordre de St-André. Celle-ci se décroche et tombe.
Janvier
28/01
Lénine est condamné à 3 ans d'exil en Sibérie.
Mars
27/03
Signature de l'accord Pavlov par lequel l'Empire russe obtient de la Chine la péninsule du Liaodong et Port-Arthur.
Mai
29/05
Staline est exclu du séminaire orthodoxe de Tiflis pour "propagande marxiste".
Février
11/02
Lénine part en exil en Suisse.
Novembre
    11
Staline est exilé à Novaya Uda, en Sibérie.
Janvier
01/01
Gorki est agressé par un inconnu qui l'attaque en sachant qui il est.
05/01
Staline s'échappe de son exil en Sibérie.
Janvier
02/01
Début de la guerre russo-japonaise.
22/01
Dimanche sanglant - Massacre par le gouvernement russe de manifestants ouvriers pacifiques remettant au tsar une pétition demandant des réformes économiques et démocratiques..
Février
17/02
Assassinat du grand-duc Serge, oncle du tsar et gouverneur de Moscou.
Mai
27/05
La bataille de Tsushima marque la première victoire militaire dans l'époque moderne d'un pays asiatique, le Japon, face à un pays occidental, la Russie.
Juin
27/06
Les marins du cuirassé Potemkine se mutinent en Mer Noire.
Octobre
15/10
Le Transsibérien, sur la voie Circumbaïkalien, est mis en circulation.
Novembre
01/11
Par l'entremise de la grande-duchesse Militza et de sa s½ur, la grande-duchesse Anastasia, Raspoutine est présenté à la famille impériale.
Juillet
09/07
Stolypin, devenu Président du Conseil, dissout la 1ère Duma.
Juin
30/06
Une météorite explose 8 000 mètres au-dessus de la région de Toungouska en Sibérie centrale. L'onde de choc, comparable à 1 000 bombes d'Hiroshima, ravage 2 000 km² de taïga (forêt de conifères)..
Février
24/02
La Serbie, soutenue par la Russie, se mobilise et menace l'empereur François-Joseph d'annexer la Dalmatie, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine.
Juillet
10/07
L'Allemagne met la Russie en garde, à propos de son soutien à la France dans la crise marocaine.
Mai
05/05
Parution du premier numéro du journal bolchevique La Pravda en Russie.
Mai
30/05
Signature du traité de Londres.
Juillet
10/07
La Russie déclare la guerre à la Bulgarie.
Août
01/08
L'Allemagne déclare la guerre à la Russie.
06/08
L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.
Octobre
29/10
Les Turcs bombardent les côtes russes de la mer Noire.
Juin
12/06
Les Allemands emploient du gaz contre les Russes en Généralicie, en utilisant un mélange mortel de phosgène et de chlore.
22/06
Les troupes austro-hongroises reprennent Lemberg (Lwow) aux Russes.
Juillet
28/07
Bataille de Kara Killisse, victoire russe sur les Ottomans.
Août
09/08
Les partis bourgeois de la Douma se regroupent en un "Bloc progressiste" et exigent la création d'un nouveau Gouvernement et des réformes.
Juin
04/06
Offensive russe du général Broussilov contre les forces germano-austro-hongroises.
29/06
La 9è Armée russe (Gal Letchiski) s'empare de Kolomea.
Juillet
27/07
Premier échec russe devant Kovel. Cet défaite marque le début de la dissolution de l'armée russe.
Août
03/08
Bataille de Romani, échec de la seconde offensive germano-ottomane vers les positions britanniques du canal de Suez.
08/08
Victoire russe dans le Caucase à la bataille de Bitlis.
Décembre
19/12
Assassinat de Raspoutine.
Février
18/02
Une grève éclate dans les usines Putilov (Petrograd).
--   
Une région militaire spéciale est créée à Petrograd pour prévenir les désordres.
25/02
Des émeutes éclatent contre la disette, la Garde fraternise.
26/02
La Duma élit un comité provisoire pour rétablir l'ordre.
27/02
A la Douma les députés réclament le limogeage de ministres incapables.
Mars
01/03
Le comité de la Duma forme un Gouvernement provisoire.
04/03
Le Gouvernement provisoire entre en fonction, promet une Constituante et décrète une amnistie politique générale, mais maintient l'effort de guerre et les alliances.
05/03
La mise en place de cartes de rationnement à Moscou et à Petrograd et le licenciement de milliers d’ouvriers de l’usine d’armement Poutilov entraîne des mouvements de grèves dans la capitale à l’appel des mencheviks et des bolcheviks.
08/03
Manifestations dans le centre-ville de Petrograd pour réclamer du pain.
09/03
Le mouvement de protestation s'étend dans Petrograd: près de cent cinquante mille ouvriers grévistes convergent vers le centre-ville.
10/03
Par télégramme depuis le QG à Moghilev, le tsar Nicolas II donne l'ordre de "faire cesser immédiatement les désordres" à Petrograd.
11/03
Les soldats fraternisent avec les ouvriers.
12/03
Création du soviet de Petrograd.
15/03
Abdication du tsar Nicolas II en son nom et au nom de son fils Alexis en faveur de son frère Michaël.
16/03
Le Grand-Duc Michaël abandonne le pouvoir qui passe aux mains d’un gouvernement provisoire à tendance libérale constitué par des membres influents de la Douma et présidé par le prince Lvov.
18/03
Le Gvt provisoire proclame la liberté de la presse, permettant à la "Pravda" de reparaître sous la direction collective de Staline, Kamenev et Kollontaï.
20/03
Les restrictions aux libertés nationales et religieuses sont abolies.
21/03
A Moghilev le Général Alexeïev annonce l'arrestation de Nicolas II.
22/03
Les USA reconnaissent le Gouvernement provisoire russe.
23/03
Un Gouvernement provisoire est formé sous la direction du prince Lvov.
25/03
Le Gouvernement provisoire abolit la peine de mort.
26/03
Lénine quitte Zurich pour la Russie.
27/03
Staline sort de déportation et arrive à Petrograd.
--   
Le soviet de Petrograd lance un appel à la paix et aux négociations avec « les ouvriers des pays ennemis ».
29/03
Formation du gouvernement provisoire russe à la suite de la Révolution de Février.
Avril
16/04
Retour en Russie de Lénine.
17/04
Lénine publie "Thèses d'avril" où il demande le transfert de tous les pouvoirs aux soviets.
25/04
La 7e conférence du RSDRP adopte les thèses d'avril de Lénine.
30/04
Guckov et Miljukov démissionnent du Gouvernement provisoire.
Mai
 
Dans quelques articles et notes du "Cri du Peuple", Gramsci exalte la figure de Lénine et souligne la finalité socialiste de la révolution russe.
01/05
Le Congrès panmusulman, à Moscou, réclame l'autonomie des provinces musulmanes de la Russie.
07/05
Conférence des organisations bolcheviques de Petrograd adopte les « thèses d’avril » de Lénine132. Un Comité central est créé.
18/05
Trotsky arrive à Petrograd.
--   
Le prince Lvov forme un second gouvernement provisoire à la suite de la démission de Milioukov, de Goutchkov et de Kornilov. Kerenski est ministre de la Guerre.
Juin
16/06
1er Congrès panrusse des Soviets (→ 07/07).
29/06
Le gouvernement russe, dirigé par le socialiste Alexandre Kerenski, entre en conflit avec les bolcheviques. Une manifestation violente téléguidée par Lénine sert de prétexte à des mesures de répression contre les extrémistes. Lénine abandonne ses partisans et s'enfuit sous un déguisement en Finlande.
Juillet
03/07
Soulèvement raté des ouvriers et marins. Les bolcheviks hors-la-loi (→ 05/07).
16/07
Tentative d'insurrection bolchevik à Pétrograd, rapidement réprimée.
--   
Journées de juillet (→ 20/07).
21/07
Kerenski succède à Lvov à la tête du gouvernement provisoire. Il prend des mesures répressives contre manifestants et bolcheviks : Trotsky est arrêté. Lénine s’enfuit en Finlande.
Août
 
Dans L'État et la Révolution, Lénine pose les premiers jalons de la théorie bolchevique de l’État.
Septembre
09/09
Coup d’État de Kornilov (→ 28/08).
14/09
Kerenski proclame la République.
25/09
Le Parti bolchevique prend le contrôle du Soviet de Petrograd.
27/09
De Finlande, Lénine lance un appel à l’insurrection aux bolcheviks pour qu’ils s’emparent du pouvoir par la force.
Octobre
07/10
Retour clandestin de Lénine à à Petrograd.
16/10
Lounatcharski dirige la 1e conférence des organisations prolétariennes d'éducation culturelle de la ville de Petrograd.
23/10
Le Comité central vote en faveur de l’insurrection. Un bureau politique est élu (Lénine, Zinoviev, Kamenev, Trotsky, Staline, Sokolnikov, Boubnov).
26/10
Création du Conseil des commissaires du peuple, le nouveau gouvernement bolchevique.
29/10
Création du Comité militaire révolutionnaire du Soviet de Petrograd.
Novembre
02/11
Prise de Moscou par les bolcheviques.
07/11
Insurrection bolchevique. Prise du palais d'Hiver..
08/11
Le Congrès panrusse des Soviets adopte les décrets sur la terre aux paysans et sur la paix sans annexion ni indemnités. Création du gouvernement bolchevique, le Conseil des commissaires du peuple. Lénine devient président du Sovnarkom tandis que les Affaires étrangères sont confiées à Trotsky.
15/11
Le Général Alekseev forme les Forces armées du Sud de la Russie.
20/11
Proclamation de la République populaire ukrainienne. Simon Petlioura la dirige depuis Kiev.
25/11
Election de l’Assemblée constituante1(419 sièges pour les socialistes révolutionnaires, 168 pour les bolcheviks).
26/11
La Russie soviétique signe un Cessez-le-feu séparé avec l’Empire allemand.
Décembre
02/12
Les Blancs prennent Rostov-na-Don.
--   
Le VSNX (Conseil suprême de l'économie nationale) est créé.
04/12
La Finlande se déclare indépendante de la Russie.
12/12
Semyonov forme la 1ère unité de milice blanche, le Détachement Spécial de Mandchourie, constitué de 9 officiers, 35 Cosaques et 40 Buryates.
14/12
Les banques sont nationalisées.
16/12
Le Sovnarkom reconnaît l'indépendance de la Finlande.
18/12
Armistice d’Erzindjan avec les Turcs.
20/12
Création de la Tchéka, police secrète soviétique, sous l’autorité de Félix Dzerjinski.
22/12
Début des négociations de paix à Brest-Litovsk avec les Empires centraux.
25/12
Une république soviétique d’Ukraine, soutenue par les bolcheviks est proclamée à Kharkiv.
27/12
Les usines Putilov de Petrograd sont nationalisées.
Janvier
05/01
L’armée rouge prend Vilnius.
09/01
Création de l’Armée des volontaires.
18/01
Dissolution par les bolcheviks de l’Assemblée constituante où ils étaient minoritaires.
20/01
Un décret sépare l'Eglise et l'Etat.
21/01
Les emprunts de l'Ancien Régime russe sont annulés.
28/01
Création de l’Armée rouge.
--   
Le 3e congrès panrusse des soviets proclame la création de la République socialiste fédérative soviétique de Russie.
29/01
Victoire de l’Armée rouge sur les cadets de l’Armée des cosaques libres de la République nationale ukrainienne à la bataille de Krouty.
Février
05/02
Proclamation de la séparation de l'Église et de l'État en Russie.
10/02
Trotski annonce que le gouvernement bolchevique ordonne la démobilisation générale sans pour autant signer le projet de paix négocié à Brest-Litovsk ( « ni guerre, ni paix »). À cette annonce, l’Allemagne décide de reprendre les hostilités.
12/02
La république soviétique d’Ukraine prend Kiev avec l’appui de l’Armée rouge ; la Rada d’Ukraine se réfugie à Jytomyr.
14/02
La Russie abandonne le calendrier julien pour le calendrier grégorien.
16/02
L'assemblée représentative lituanienne proclame l'indépendance de la Lituanie.
19/02
La Russie soviétique décide la socialisation des terres et abolit par décret la propriété privée de la terre, de l'eau et autres ressources naturelles.
21/02
Petrograd est mis en état de siège et la mobilisation révolutionnaire est décrétée.
22/02
L’Armée des volontaires quitte Rostov sous le commandement du général Kornilov.
23/02
Les puissances centrales lancent un ultimatum à la Russie soviétique qui est sommée d’évacuer l’Ukraine et la Finlande et de céder la Lettonie et l’Estonie. Le gouvernement bolchevique accepte sous la pression de Lénine.
25/02
Les Soviétiques occupent Novotcherkassk. Nazarov, ataman des cosaques du Don, est pris et fusillé. Les cosaques du Don se replient (campagne de la steppe) et résistent à l’Armée rouge.
Mars
03/03
Traité de paix à Brest-Litovsk.
06/03
Des troupes britanniques débarquent à Mourmansk.
12/03
Le siège du gouvernement soviétique est transféré de Pétrograd à Moscou, qui devient capitale de la Russie Soviétique.
13/03
Trotski, nommé commissaire du peuple à la guerre, est chargé d’organiser l’Armée rouge.
25/03
Proclamation de la République populaire biélorusse.
26/03
Convention de Penza. Les Soviets autorisent les légions tchèques et slovaques, intégrées à l’armée française le 7 février, à rejoindre le front occidental par le transsibérien via Vladivostok.
Avril
04/04
A la suite du meurtre d’un de leurs ressortissants, les 500 fusiliers marins japonais débarquent à Vladivostok, suivis par des marins britanniques le 7 avril.
10/04
L’Armée des volontaires tente vainement de prendre la ville d’Ekaterinodar (→ 13/04) ; le général Kornilov est tué par un tir d’artillerie.
13/04
L’Armée des volontaires tente vainement de prendre la ville d’Ekaterinodar ; le général Kornilov est tué par un tir d’artillerie.
22/04
Décret du Sovnarkom instaurant un monopole d’État sur le commerce extérieur.
25/04
Sur ordre de Trotski, les Soviets décident de désarmer les 45 000 soldats de la légion tchèque ; les jeunes officiers tchèques, encouragés par les Alliés, dirigent alors la révolte contre les bolchéviques. Le 27 mai, la garnison rouge de Tchéliabinsk est capturée et désarmée. Puis la Légion tchécoslovaque occupe Penza (29 mai), Omsk (7 juin), Samara (8 juin), Oufa (5 juillet), Simbirsk (22 juillet) jusqu’à contrôler toute la ligne du transsibérien dans la vallée de la Volga. Elle atteint Vladivostok le 31 août.
Mai
29/05
Décret rendant le service militaire obligatoire de 18 à 40 ans.
Juin
22/06
Début de la seconde campagne du Kouban. L’armée des volontaires prend le contrôle de la région entre la mer Noire et la mer Caspienne. Elle reprend Stavropol le 15 novembre et bat l’Armée rouge du Caucase du nord le 20 novembre.
23/06
De nouvelles troupes britanniques débarquent à Mourmansk.
28/06
Nationalisation de 900 grandes entreprises russes dans les secteurs minier, métallurgique et textile.
Juillet
10/07
La première Constitution soviétique de la RSFSR est promulguée.
12/07
Le IIIe congrès du Komintern s'achève à Moscou : ligne du "Front unique prolétarien".
16/07
Assassinat de la famille impériale russe.
18/07
La constitution de la RSFSR est adoptée.
Août
 
La Tcheka créé 2 camps de travail pour contre-révolutionnaires à Mourom et Arzamas.
03/08
Les forces expéditionnaires alliées débarquent à Vladivostok36. Début de l’Intervention alliée en Sibérie.
15/08
Prise d’Ekaterinodar par l’Armée des volontaires.
22/08
Décret du Sovnarkom reconnaissant l’indépendance de la Pologne.
Septembre
08/09
Onférence des gouvernements « Blancs » réunie à Oufa. (→ 23/09). Institution d’un gouvernement provisoire « panrusse » établi à Omsk.
Octobre
 
Les 1ers Sovkhozes sont créés.
21/10
Décret du Sovnarkom instaurant un monopole d’État sur le commerce intérieur.
Novembre
03/11
Le conseil des commissaires du peuple dénonce de façon unilatérale l'ensemble des traités conclus entre la République socialiste fédérative soviétique de Russie d'une part, et le Reich et ses alliés d'autre part..
13/11
Un décret du Comité Exécutif central panrusse du Comité des Soviets annule le traité de Brest-Litovsk et décrète le droit à l’auto-détermination des peuples des territoires évacués par les austro-allemands.
18/11
Coup d’état à Omsk. L’amiral Koltchak, soutenu par les Alliés, renverse le gouvernement provisoire « panrusse » et se proclame « régent suprême de Russie ».
Décembre
19/12
Un corps expéditionnaire français débarque à Odessa pour soutenir le Directoire nationaliste ukrainien.
22/12
Les socialistes-révolutionnaires fomentent une petite révolte à Omsk, rapidement matée par les cosaques et la légion tchèque.
--   
Les socialistes-révolutionnaires fomentent une petite révolte à Omsk, rapidement matée par les cosaques et la légion tchèque.
Janvier
11/01
Un décret légalise les confiscations.
Février
05/02
Kiev est reconquise par les bolchéviks qui chassent le gouvernement du Directoire de la République populaire ukrainienne (Simon Petlioura).
14/02
Bataille de Bereza Kartuska, en Biélorussie, premier engagement de la guerre polono-soviétique.
--   
La terre est déclarée propriété d'État.
27/02
Proclamation de la République socialiste soviétique lituano-biélorusse.
Mars
02/03
Lénine fonde l'Internationale Communiste (Komintern).
--   
Congrès de fondation de la IIIe Internationale communiste à Moscou (→ 06/03).
10/03
Proclamation de la république soviétique d’Ukraine.
18/03
Au VIIIe congrès du parti communiste de Russie soviétique (→ 23/03), création du bureau politique composé de cinq membres permanents (Lénine, Kamenev, Trotski, Staline et Krestinski) et de trois membres suppléants (Zinoviev, Kalinine et Boukharine).
Avril
02/04
Evacuation des troupes françaises du port d’Odessa (→ 06/04).
19/04
Mutinerie des marins français de l’escadre de la mer Noire (→ 21/04).
21/04
Les troupes polonaises conduites par Józef Piłsudski entrent dans Vilnius. Fin de la République socialiste soviétique lituano-biélorusse.
Juillet
01/07
L’armée rouge reprend Perm.
14/07
L’armée rouge reprend Iekaterinbourg.
24/07
L’armée rouge franchit l'Oural et atteint Tcheliabinsk.
--   
Minsk tombe aux mains des Polonais.
Août
20/08
Début de la bataille de Tobolsk-Petropavlovsk entre les armées rouges et blanche en Sibérie.
30/08
En Ukraine, les troupes nationalistes de Simon Petlioura s’emparent de Kiev, prise en février par l’armée rouge ; le lendemain, elles sont chassées les Forces Armées du Sud de la Russie conduite par Anton Dénikine.
Septembre
28/09
Début de la bataille de Daugavpils (→ 05/01/1920).
Octobre
10/10
Le Conseil Suprême des Alliés instaure le blocus économique de la Russie soviétique.
20/10
Les Forces Armées du Sud de la Russie conduites par Anton Dénikine atteignent Orel, point culminant de leur offensive dans la région de l’Oural, puis refluent.
--   
Les tanks de Ioudénitch entrent dans les faubourgs de Pétrograd.
23/10
L'armée anglo-estonienne de Ioudenitch fait retraite vers Gatchina (25km de Petrograd).
26/10
Succès de l’Armée rouge sur les troupes russes blanches en Sibérie après la bataille de Tobolsk-Petropavlovsk. Les Bolcheviks gagnent du terrain sur le front oriental.
28/10
L’Armée rouge reprend Tsarskoïe Selo.
Novembre
14/11
L'amiral blanc Koltchak quitte Omsk avec la réserve impériale d'or. Les Blancs et Tchèques se disputent pour l'eau et les locomotives. Les Rouges rentrent à Omsk.
--   
Les Bolchéviks prennent Omsk.
15/11
L’Armée rouge reprend Yamburg.
Décembre
12/12
L’Armée rouge reprend Kharkov aux nationalistes.
14/12
Les Bolchéviks prennent Novossibirsk.
16/12
L’Armée rouge reprend Kiev aux nationalistes.
20/12
Les Bolchéviks prennent Tomsk.
Janvier
01/01
Contre-offensive de l'Armée rouge contre les troupes pro-tsaristes du général Denikine..
05/01
Les troupes polono-lettone chassent l’Armée rouge de Daugavpils.
06/01
Les Bolcheviks prennent Krasnoïarsk.
Février
07/02
Les Rouges prennent Odessa..
--   
L'amiral Alexandre Vassilievitch Koltchak, un des chefs des armées blanches en Sibérie, est exécuté par les bolcheviks.
Mars
07/03
Les Bolcheviks prennent Irkoutsk.
Avril
13/04
Les Bolchéviks prennent Murmansk.
28/04
Rattachement de l’Azerbaïdjan à l’URSS.
Mai
07/05
Les troupes polonaises, menées par Józef Piłsudski et Edward Rydz-Śmigły, et soutenues par l'Ukraine symboliquement, s'emparent de Kiev, avant d'en être boutées dehors par l'Armée rouge un mois plus tard.
--   
Par le traité de Moscou, l'Union soviétique reconnaît l'indépendance de la République démocratique de Géorgie, qu'elle envahira néanmoins six mois plus tard.
Juillet
12/07
Traité de paix lituano-soviétique de 1920, la Russie soviétique reconnaît l'indépendance de la Lituanie.
Mars
01/03
Révolte de Kronstadt (→ 18/03).
12/03
Lénine lance la Nouvelle Politique Économique (NEP).
18/03
La paix est signée à Riga entre la Russie et la Pologne, qui annexe quatre millions d'habitants.
21/03
Constatant que le "communisme de guerre" est un échec, Lénine annonce au cours du Xè Congrès du PC, le lancement d'une "nouvelle politique économique" (NEP) : liberté de commerce, ouverture aux investisseurs étrangers, dénationalisation du commerce intérieur et des petites entreprises industrielles.
Juillet
06/07
L'Armée rouge intervient en Mongolie.
Février
06/02
La Tchéka est remplacée par le Guépéou.
Avril
03/04
Staline est élu Secrétaire Général du PCUS lors du XIè Congrès à Moscou.
Décembre
30/12
La Russie, l'Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie signent le traité qui fonde l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).
Janvier
04/01
Lénine écrit dans une note : "Staline est trop brutal (...). ce n'est pas un détail".
Mars
10/03
Lénine a une attaque d’apoplexie le prive de tous moyens d’action et d’expression.
Avril
17/04
12e congrès du Parti communiste (→ 25/04) ; Trotski dénonce la « crise des ciseaux », c’est-à-dire l’écart croissant des prix industriels et agricoles.
Juillet
06/07
La Constitution soviétique est adopté par le Comité exécutif central.
Octobre
08/10
Trotski, dans une lettre au Comité Central, dénonce le pouvoir de Staline.
Décembre
15/12
Staline lance sa première attaque personnelle contre Trotski qui vient de publier une lettre dans la Pravda accusant les bureaucrates de refuser le « cours nouveau ». Il forme une première troïka antitrotskiste avec Kamenev et Grigori Zinoviev.
28/12
Trotski publie un article dans la "Pravda" contre le monolithisme du parti.
Janvier
21/01
Mort de Lénine.
24/01
Petrograd est renommée Leningrad, en hommage à Lénine.
Juillet
18/07
Lors de la XIIIe conférence du PC, Staline dénonce les 6 erreurs de Trotski.
Janvier
16/01
Léon Trotski est écarté de la présidence du conseil de la révolution russe.
Mars
02/03
Le Japon, qui jusque-là avait un suffrage censitaire, adopte le suffrage universel, pour les hommes.
Avril
10/04
Caricyn est rebaptisée Stalingrad [Volgograd].
Octobre
 
Trotsky est expulsé du Politburo.
18/10
Le testament de Lénine, qui met en garde contre Staline, est publié dans le "New York Times".
Mars
28/03
Staline décide de créer une région autonome à l'Est de la Sibérie en vue d'y installer les juifs d'Union soviétique. Le territoire prend le nom de Région autonome des Juifs du Birobidjan en 1934 et adopte le yiddish (la langue des juifs d'Europe orientale) pour langue officielle à côté du russe.
Juillet
19/07
Eisenstein, Poudovkine et Alexandrov publient leur manifeste sur "L'Avenir du film sonore et le contrepoint orchestral".
Janvier
22/01
Trotsky est expulsé hors d'URSS.
Avril
08/04
Loi soumettant les sociétés religieuses à autorisation en URSS.
Novembre
17/11
Boukharine est écarté du PolitBuro.
Décembre
05/12
Le Tadjikistan devient une République socialiste soviétique, membre à part entière de l’Union soviétique.
21/12
Célébration du cinquantième anniversaire de Joseph Staline et début du culte de la personnalité. Staline est devenu le chef incontesté du parti communiste et le maître du pays. Pour gouverner, il s’appuie sur l’appareil du parti et sur la police. Il nomme ses proches — Viatcheslav Molotov, Valerian Kouïbychev, Grigory Ordjonikidze et Kliment Vorochilov — aux postes clés.
27/12
Staline annonce la fin de la NEP et décide de généraliser la collectivisation : la liquidation des Koulaks débute.
Janvier
05/01
Décret sur la collectivisation, suivi de celui sur la dékoulakisation du 4 février ; accélération de la collectivisation des campagnes en Union soviétique. La dékoulakisation et la collectivisation forcée des terres provoquent de violents troubles dans les campagnes.
26/01
Le général russe blanc Alexandre Koutiepov est enlevé, à l'angle de la rue Oudinot et de la rue Rousselet, à Paris, par deux agents de la Guépéou, les services soviétiques, et transporté secrètement de Paris en Russie soviétique.
Avril
07/04
Décret du Bureau politique instaurant une administration centrale exclusivement dévolue à la gestion des camps de travail forcé (Goulag) sous la direction de la Guépéou en Union soviétique. Les camps, jusqu’alors limités aux alentours de la mer Blanche, sont désormais disséminées un peu partout, notamment en Sibérie.
Mai
10/05
Thorez et Vermeersch se rencontrent à Moscou, à l'Hôtel Lux (résidence des militants de haut rang de passage dans la capitale soviétique).
Juin
26/06
XVIe Congrès du Parti communiste de l’Union soviétique (→ 13/07). Défaite de l’« opposition de droite » et passage accéléré au socialisme.
Juillet
13/07
Le XVIe congrès du PC s'achève : défaite de l'opposition de droite, passage accéléré au socialisme.
Juin
21/06
L'URSS signe un traité de neutralité et de non-agression avec la Finlande.
Juin
29/06
La construction du canal de la mer Blanche se termine.
Juin
08/06
La loi sur la "trahison de la patrie" prévoit la peine de mort et introduit la responsabilité collective des familles.
Janvier
01/01
Les cartes de rationnement sont supprimées.
Février
01/02
L'assassinat de Sergueï Mironovitch Kostrikov, dit Kirov, membre du Politburo du Parti communiste soviétique et proche collaborateur de Staline, déclenche des épurations sanglantes et massives en Union soviétique.
Mai
27/05
Gorki est de retour à Moscou.
Juin
18/06
L'écrivain Maxime Gorki meurt à Moscou.
20/06
Les cendres de Gorki sont déposées au Kremlin à Moscou.
Août
    08
Premier procès de Moscou.
08/08
Mise en vigueur par la France du pacte de non-intervention en Espagne signé du 12 au 25 par le Royaume-Uni, le Portugal, l’Union soviétique, l’Allemagne et l’Italie ; les signataires, notamment la France, l’Union soviétique (à partir d’octobre), l’Allemagne et l’Italie, ne le respectent pas.
Septembre
18/09
Réunion à Moscou du présidium de l’Internationale communiste. Le Komintern approuve la création des Brigades internationales en Espagne.
Octobre
23/10
L’Union soviétique annonce qu’elle abandonne le principe de la non-intervention.
25/10
Transfert de la plus grande partie des réserves d’or de la Banque d’Espagne de Carthagène à Odessa (l’Or de Moscou) (→ 02/11).
Janvier
    01
Deuxième procès de Moscou.
Juin
12/06
La campagne de purges lancé par Staline contre les prétendus trotskistes atteint le haut commandement de l'Armée rouge.
Juillet
02/07
Des quotas fixent le nombre de suspects à fusiller ou à déporter.
Août
09/08
Création du Service d’information militaire (SIM, Servicio de Información Militar) organisme de contre-espionnage républicain contrôlé par le Komintern.
Mars
    03
Troisième procès de Moscou.
Juillet
14/07
Rudolf Klement, secrétaire administratif de la Ligue communiste internationaliste, disparaît à Paris, assassiné par des tueurs du Guépéou.
Août
13/08
Dernière livraison de blindés et d’avions russe entre Mourmansk et Bassens, près de Bordeaux, par la compagnie France-Navigation117. Après les accords de Munich, l’aide militaire soviétique aux républicains est suspendue.
Janvier
01/01
Lancement du troisième plan quinquennal soviétique.
Mars
17/03
La France et le Royaume-Uni entament des négociations avec l’Union soviétique.
Avril
18/04
L’Union soviétique propose à la France et à la Grande-Bretagne un pacte militaire et politique d’assistance mutuelle.
Mai
03/05
Joseph Staline nomme Viatcheslav Molotov commissaire du peuple aux affaires étrangères en remplacement de Maxim Litvinov nommé ambassadeur de l’Union soviétique au Royaume-Uni.
28/05
Londres et Paris acceptent le principe d’un pacte d’assistance mutuelle avec l’URSS en cas d’agression contre la Pologne.
Juin
20/06
Meyerhold est arrêté, accusé de trotskysme et d'espionnage, et torturé.
Juillet
01/07
Les négociations entre la France, le Royaume-Uni et l’URSS en vue d’un pacte d’assistance mutuelle s’enlisent.
10/07
Devant l’aggravation de la tension germano-polonaise, le ministre français des Affaires étrangères, Georges Bonnet presse Londres d’accepter les conditions soviétiques afin d’aboutir à un accord.
Août
20/08
Accord germano-soviétique sur le commerce et le crédit.
23/08
Le Pacte de non-agression germano-soviétique est signé à Moscou par les ministres des Affaires Etrangères Ribbentrop et Molotov. Il délimite secrètement les zones d'influence des 2 Etats en Europe orientale (notamment le partage de la Pologne).
31/08
Les Japonais sont défaits à Khalkhin Gol par les blindés de l’armée rouge du général Joukov. À la suite de cette défaite, les Japonais renonceront à envahir l’Union soviétique.
Septembre
17/09
Invasion de la Pologne orientale par l'Union Soviétique.
28/09
Pacte d'amitié germano-soviétique entérinant le partage de la Pologne. L'État polonais disparu, la ligne de démarcation germano-soviétique est la nouvelle frontière entre les deux pays.
--   
L’URSS signe avec l’Estonie un traité d’assistance mutuelle.
--   
La Pologne est partagée entre l'URSS et l'Allemagne. L'armée polonaise continue de se battre sur deux fronts au sud-est de Lublin.
Novembre
30/11
Guerre d'Hiver (La Talvisota) (→ 13/05/1940). L'URSS attaque la Finlande par surprise, car cette dernière ne voulait pas lui céder des bases militaires.
Décembre
09/12
Blocus des côtes finlandaises par la marine soviétique.
14/12
L'URSS est exclue de la SDN suite à son attaque de la Finlande.
--   
La Russie est exclue de la Société des Nations à la suite de son attaque de la Finlande.
22/12
Échec de l'attaque soviétique en Finlande.
--   
Bataille de Suomussalmi. Devant la résistance acharnée des Finlandais, la première offensive soviétique se solde par un échec.
Février
11/02
Sous la pression des Soviétiques, les troupes finlandaises reculent dans la région de Summa.
--   
La Finlande repousse une offre de paix soviétique en échange de la Carélie.
12/02
L'URSS et l'Allemagne signent un accord commercial pour contrer le blocus maritime franco-britannique.
27/02
L'armée finlandaise se replie avant la seconde offensive soviétique dirigée par le général Timochenko.
Mars
05/03
Le Politburo décide le massacre de Katyń.
12/03
Signature du traité de Moscou entre la Finlande et l'Union soviétique. fin de la guerre d’Hiver et début de la Grande Trêve.
Avril
05/04
Le NKVD commence à exécuter les prisonniers polonais des camps de Starobielsk, Kozielsk et Ostaszków.
Juin
12/06
L'Armée rouge envahit l'Estonie.
14/06
L’Union soviétique lance un ultimatum à la Lituanie, exigeant la démission de son gouvernement. Il est suivi par des ultimatums similaires adressés à l’Estonie et à la Lettonie le 16 juin.
18/06
L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie sont occupées par l'URSS.
27/06
L’Union soviétique, en accord avec l’Allemagne, occupe la Bessarabie et le nord de la Bucovine, parties de la Roumanie et de l'Ukraine.
28/06
Les Soviétiques occupent Czernowitz (Roumanie).
Juillet
05/07
Les troupes roumaines sont de retour à Czernowitz, suivies par les 1ères unités allemandes, accompagnées du Einsatzkommando 10b, commandé par le SS Ohlendorf. En 24h, ils tuent 2000 Juifs.
29/07
Hitler organise une conférence secrète au Berghof (→ 31/07) ayant pour trait la planification de l'invasion de l'URSS.
Août
03/08
L'Estonie et la Lituanie deviennent des Républiques soviétiques.
06/08
La Lettonie devient une République soviétique.
20/08
Léon Trotski est assassiné (avec un pic à glace) par Mercader dans sa maison de Coyoacán (près de Mexico), sur ordre du leader soviétique Staline.
Décembre
18/12
Les négociations sur un axe Berlin-Moscou ayant tourné court le 25 novembre, Hitler signe la directive de guerre N°21, signifiant à l'OKH de préparer l'armée pour une invasion de l'URSS alors annoncée le 15 mai 1941 ; ultrasecrète, la directive n'est diffusée qu'à la hiérarchie militaire de premier plan de la Heer. Le plan de l'invasion recevra ensuite le code d’opération Barbarossa.
Février
12/02
Le général Joukov devient chef d’état-major de l’Armée rouge.
Mars
30/03
Depuis Tokyo, l'espion Richard Sorge câble à Moscou la date de l'invasion Barbarossa ; Staline ne tiendra pas compte de l'information.
Avril
 
Churchill informe Staline qu'un mouvement de troupes de Panzers allemands, en provenance des Balkans et de Roumanie, se dirige vers la Pologne pour préparer (ou menacer de préparer) une invasion de l'URSS [Opération Barbarrosa].
05/04
A Moscou un traité d'amitié et de non-agression est signé entre l'Union des républiques socialistes soviétiques et le Royaume de Yougoslavie.
13/04
L'Empire du Japon et l'URSS signent un pacte de non-agression.
--   
Pacte de neutralité nippo-soviétique.
Mai
06/05
Joseph Staline devient chef du gouvernement soviétique, succédant à Molotov.
21/05
Richard Sorge, journaliste allemand à Tôkyô et espion soviétique, prévient Staline de l’imminence de l’attaque de l’URSS mais Staline refuse d’y croire.
30/05
Brecht fuit la Finlande vers Moscou puis vers Valdivostok.
Juin
06/06
L'ordre allemand "Kommissarbafehl" prévoit l'exécution automatique de certaines catégories de population définies par leur statut social ou politique mais aussi partiellement par des critères raciaux.
13/06
Des unités du NKVD patrouillent dans les rues de Czernowitz, à la recherche de bourgeois, de sionistes et d'espions roumains : ils arrêtent 3800 hommes (dont 80% de Juifs), qui sont déportés en Sibérie, leurs femmes et leurs enfants sont envoyés à l'intérieur de la Russie.
14/06
Déportation dans les pays baltes de 35 000 Lituaniens, de Polonais réfugiés en Lituanie de 35 000 Lettons, et de 10 000 Estoniens par l'URSS.
21/06
L'Allemagne envahit l'URSS : début de l'opération Barbarossa avec 190 divisions, 5 000 avions et 3 500 chars.
22/06
Hitler lance l'opération Barbarossa.
--   
Début de l'Opération Silberfuchs.
23/06
La Slovaquie déclare la guerre à l'URSS.
--   
Affrontement majeur de chars livré entre Allemands et Soviétiques dans le triangle formé par les villes de Doubno, Lutsk, Brody et Rovno, dans le nord de l’Ukraine (→ 29/06).
24/06
Winston Churchill et Roosevelt promettent à l’URSS de l’aide dans la guerre contre les Allemands.
--   
Les Allemands s’emparent des villes lituaniennes de Vilnius et de Kaunas.
26/06
La Finlande déclare la guerre à l'URSS.
27/06
La Hongrie déclare la guerre à l'URSS.
28/06
L'Albanie déclare la guerre à l'URSS.
--   
Une fusillade de Juifs par les Einsatzgruppen a lieu à Sokal (1ère fusillade en Ukraine).
--   
L'armée soviétique abandonne Minsk.
29/06
Capitulation de la citadelle de Brest-Litovsk après une résistance acharnée. Les Soviétiques perdent la Biélorussie.
30/06
Les Allemands s’emparent de Lviv.
--   
Rupture des relations diplomatiques entre Vichy et l'URSS.
--   
Le Comité d'Etat pour la défense (GKO) présidé par Staline est institué.
--   
Les relations diplomatiques entre la France et l'URSS sont rompues.
Juillet
03/07
Staline annonce qu’il va mener une politique de la terre brûlée contre l’invasion allemande.
05/07
Premiers franchissement du Dniepr par les unités allemandes.
08/07
Le port de l'étoile, "un brassard bleu comportant une étoile de David blanche", est rendu obligatoire aux Juifs à Vilnius.
09/07
Fermeture de la poche de Minsk.
--   
Nikolaï Vavilov est condamné à mort par le Collège militaire de la Cour suprême pour "participation à une organisation anti-soviétique, sabotage et espionnage".
10/07
Les unités allemandes engagées sur le flanc nord engagent les opérations destinées à conquérir Leningrad.
--   
Début des opérations allemandes contre Smolensk.
--   
Mussolini envoie 60 000 Italiens sur le front russe sous le commandement du général Messe, qui seront décimés par l’armée rouge et par le froid.
11/07
Début de la défense de Kiev.
12/07
Le Royaume-Uni et l'URSS signent un accord de défense mutuelle, s'engageant l'un et l'autre à ne pas signer d'accord de paix séparée avec l'Allemagne.
16/07
Après six jours de combats, Smolensk tombe aux mains des Allemands.
--   
Conférence de Rastenburg : Hitler, assisté de Bormann, Göring, Lammers, Keitel et Rosenberg, fixe les modalités de l'administration des territoires conquis sur l'Union Soviétique.
17/07
Création des commissariats du Reich, destinés à fournir le cadre territorial à l'administration allemande en Union soviétique occupée.
--   
La sélection dans les camps de prisonniers soviétiques débute : exécution des Juifs, des intellectuels, des communistes.
18/07
Les troupes roumaines réoccupent la Bessarabie et la Bucovine.
19/07
Staline remplace Timochenko au poste de commissaire à la défense.
21/07
Premier raid de la Luftwaffe contre Moscou.
30/07
Début des opérations des troupes d'Hermann Fegelein dans les marais du Pripet : les civils réfugiés dans les régions alentour sont exécutés.
--   
Accord Sikorski-Maïski. Après l’attaque allemande contre l’Union soviétique, un accord militaire entre le gouvernement polonais en exil et Staline aboutit à la formation d’une nouvelle armée polonaise recrutée parmi les prisonniers de guerre des Soviétiques.
Août
04/08
Début du siège d'Odessa.
07/08
Staline est nommé commandant en chef des forces soviétiques. Au cours de la fin de l’été et de l’automne 1941, les Allemands s’enfoncent profondément en Union soviétique, s’attaquant à Leningrad, Moscou et l’Ukraine. Alors que l’Armée rouge chancelle sous les coups de boutoir des armées allemandes, Staline déploie des efforts titanesques pour soustraire les usines et les ouvriers à la progression de l’envahisseur et les réinstalle dans l’Oural. Ce qui ne peut être déplacé est en grande partie détruit selon la politique de la terre brûlée.
08/08
Un Iliouchine DB-3T de l'aviation navale soviétique de la Flotte de la Baltique décolle de l'aéroport de Kuressaare sur l'île de Saaremaa en Estonie et bombarde Berlin.
12/08
Annonce de l’amnistie de tous les Polonais privés de liberté qui se trouvent sur le territoire de l’URSS ; elle permet à plus de 345 000 polonais de quitter les prisons et camps de travail où ils sont détenus.
--   
Anéantissement de trois armées Soviétiques à Ouman.
14/08
Un traité militaire vient compléter l’accords Sikorski-Maïski et fixe les modalités de constitution de l’armée polonaise en URSS.
15/08
L'Allemagne envahit l'Ukraine.
24/08
Sur l'ordre de Hitler, les blindés de Guderian obliquent vers l'Ukraine et participent à l'encerclement de Kiev où 1 million de Soviétiques sont mis hors de combat.
--   
Les Soviétiques et les Britanniques en Iran.
28/08
Staline ordonne par décret du Soviet Suprême la déportation de 600 000 Allemands de la Volga vers la Sibérie et le Kazakhstan.
Septembre
01/09
Les Soviétiques arrêtent l’attaque finnoise en Carélie.
05/09
L’armée allemande s’empare de Dniepropetrovsk.
09/09
Début du siège de Léningrad.
19/09
L’armée allemande s’empare de Kiev (qui était défendue par le maréchal Semion Boudienny) et de Poltava) après cinq jours de combats.
26/09
Création de l’Institut national industriel (Instituto Nacional de Industria) pour relancer l’économie dans l’autarcie en Espagne.
28/09
Arrivée à Moscou de la mission économique anglo-américaine : ouverture des négociations visant à étendre à l'Union soviétique les dispositions de la loi prêt-bail, régissant déjà les relations économique anglo-américaines.
29/09
Exécution de 35 000 Juifs à Babi Yar, en Ukraine, en représailles d’un acte de sabotage.
30/09
Début de l’offensive allemande sur Moscou.
Octobre
13/10
Le Groupe d'Armée Centre encercle 9 armées Russes à Briansk et Viazma.
14/10
L’armée allemande entre dans Kharkov.
16/10
Le gouvernement soviétique évacué à Kouïbychev.
--   
Les armées allemande et roumaine s’emparent d’Odessa.
20/10
Encerclés depuis le 13 octobre, 9 armées Russes se rendent aux allemands du Groupe d'Armée Centre.
21/10
Le général Joukov est chargé de défendre Moscou.
27/10
L'armée roumaine massacre les Juifs d’Odessa.
30/10
Début de la bataille de Sébastopol.
--   
Massacres massifs de Juifs des ghetto de Nesvizh et de Kletsk, en Biélorussie.
Novembre
04/11
La 170e division d'infanterie allemande prend Feodossia en Crimée.
06/11
Discours de Staline à l'occasion du 24e anniversaire de la révolution d'Octobre. Pour la première fois depuis la révolution, il en appelle à l'église et aux héros de la Russie éternelle pour la défense du pays.
07/11
Apparition du gel sur le front russe.
--   
Les États-Unis étendent l’aide matérielle à l’Union soviétique. Le programme d’aide américain, appelé loi prêt-bail, fourni à l’URSS 11,3 milliards de dollars en équipement et en nourriture.
09/11
Massacre de 1 500 juifs à Mir par les soldats allemands et la police biélorusse ; création du ghetto de Mir rassemblant les survivants.
12/11
Le groupe d'Armées Sud prend Rostov sur le Don.
13/11
Après la pluie et la boue la température tombe à -20°.
14/11
Massacre de 9 500 juifs du ghetto de Slonim.
15/11
Les Allemands occupent la Crimée.
16/11
Le 42e corps d'armée allemande s'empare de Kertch en Crimée, l'armée rouge se replie sur la péninsule de Taman.
--   
Arrivée sur le front russe, à Stalino (actuelle Donetsk), de la première escadrille aérienne italienne, la 119e squadriglia.
21/11
La 1re Panzer Armee du général von Kleist prend la ville de Rostov.
22/11
Ouverture par les Soviétiques de la "Route de la vie" sur le lac Ladoga pour approvisionner Léningrad et évacuer les civils.
24/11
Von Rundstedt, contrevenant aux ordres d'Hitler décide d'évacuer Rostov-sur-le-Don.
29/11
L’armée soviétique reprend Rostov-sur-le-Don.
--   
La Finlande recouvre ses territoires annexés en 1939 par l'URSS.
Décembre
02/12
En Finlande, les Soviétiques finissent d'évacuer la Carélie.
03/12
En Finlande, les Soviétiques évacuent la forteresse d'Hanko, le territoire finlandais est alors entièrement libéré et retrouve ses frontières de 1939 avant l'attaque soviétique.
04/12
Władysław Sikorski signe avec Staline un accord aux termes duquel les forces polonaises en URSS devaient être portées à 96 000 hommes ; Władysław Sikorski réussit à obtenir l’autorisation de Staline d’évacuer 25 000 Polonais vers l'Iran pour compléter les Forces armées polonaises au Moyen-Orient.
05/12
Début de la contre-offensive soviétique sur le front de Moscou mené par Gregori Joukov, contraignant les Allemands à passer à la défensive.
--   
Les blindés Allemands sont à 25 kilomètres de Moscou.
06/12
Contre-attaque soviétique au nord du front, à l'est de Léningrad.
07/12
Départ d'Anthony Eden, ministre des affaires étrangères britannique pour Moscou, accompagnée d'une importante mission militaire.
08/12
L’URSS se déclare neutre.
12/12
Retrait du front de l'Est de l'unité d'élite de l'armée hongroise, le Corps mobile, qui a perdu près de 3 000 hommes et 90 % de ses blindés.
13/12
Sur le front de l'Est, la 2. Panzer-Armee menacée d'encerclement se replie sur la rivière Plava.
16/12
Les Soviétiques reprennent Kalinine.
17/12
Début du siège de Sébastopol.
19/12
Oukase de Joseph Staline ordonnant le retour à Moscou d'une partie des services administratifs du Parti communiste soviétique.
20/12
Rencontre entre le général Guderian et Hitler dans son QG de Rastensburg en Prusse orientale. L'entrevue est orageuse, Guderian demande de reculer la ligne de front à l'Est pour la raccourcir et occuper de meilleures positions défensives. Hitler refuse et annule toutes les autorisations de retraite données au début de l'offensive soviétique.
--   
Les troupes allemandes battent en retraite devant Moscou.
25/12
Attaque des Soviétiques contre les positions italiennes à Gorlovka et Rykovo par un froid polaire (-35°). Après des succès initiaux, les Italiens aidés par des blindés allemands repoussent l'offensive soviétique.
26/12
Les Soviétiques débarquent sur la péninsule de Kertch.
--   
Oukase de Joseph Staline ordonnant le retour à Moscou de l'ensemble des services gouvernementaux.
27/12
L’URSS parachute un premier groupe de communistes polonais, dévoués aux Soviétiques, dans les anciens confins orientaux de la Pologne pour y reconstituer le parti communiste dissous en 1938 et y contrebalancer l’influence des résistants qui s’étaient activés dès que les Allemands y avaient pénétré.
Janvier
05/01
Contre l'avis du général Joukov, Staline ordonne une contre-offensive générale sur l'ensemble du front.
07/01
Début de l'offensive d'hiver soviétique entre le lac Ilmen et le lac Seliger sur le front de Léningrad.
--   
Fin de la contre-offensive soviétique devant Moscou. Repli général des Allemands.
08/01
Batailles de Rjev.
15/01
Fin du siège de la Poche de Kholm.
23/01
Début du siège de la poche de Kholm.
24/01
Soulèvement d’Oust-Ousa en URSS (→ 01/02) ; 93 prisonniers du camp de Goulag de « Lesoreid » se révoltent et s’enfuient armés dans la forêt. Ils sont tous fusillés.
30/01
Première défaite allemande de grande importance stratégique ; empêchant la prise de Moscou, l’armée soviétique inflige un revers de taille à l’armée allemande, brisant le plan allemand de guerre éclair.
Février
08/02
Les troupes allemandes sont encerclées par les Soviétiques dans la poche de Demiansk (→ 21/04).
10/02
Ouverture du couloir de Vitebsk, brèche de 40 km à la jonction des groupes d’armées allemands Nord et Centre créée par l’offensive soviétique.
20/02
Le gouvernement américain prête un milliard de dollars à l'Union soviétique.
24/02
95 000 soldats allemands sont encerclés dans la poche de Demiansk par les troupes soviétiques. La Luftwaffe les ravitaillera jusqu'à leur dégagement en avril.
26/02
L'ambassadeur soviétique à Washington, Maxime Litvinov, demande l'ouverture d'un second front en Europe.
Mai
08/05
Offensive allemande en Crimée (Trappenjagd) destinée à prendre la péninsule de Kertch.
10/05
Mise en service par les Allemands du camp d'extermination de Maly Trostenets en Biélorussie occupée, où périront entre 40 et 60 000 personnes, principalement juives.
12/05
La seconde bataille de Kharkov constitue un échec pour l'Armée rouge ; dans l'est de l'Ukraine, les troupes soviétiques sous le commandement de Semion Timochenko lancent une importante offensive depuis la tête de pont de Izioum, avant d'être encerclées et anéanties par les troupes du groupe d'armées Sud deux semaines plus tard.
18/05
La brigade mixte germano-roumaine "Groddeck" atteint la pointe orientale de la péninsule de Kertch. L'intégralité de la Crimée est donc sous le contrôle de l'Axe.
19/05
Opération Hanover, 45 000 soldats allemands sont mobilisés pour éliminer les partisans le long de l'axe ferroviaire Briansk-Viazma en Russie.
24/05
Rencontre à Londres entre le général De Gaulle et Molotov, le ministre soviétique des Affaires étrangères.
26/05
Signature entre le Royaume-Uni et l'URSS d'un traité d'assistance mutuelle de 20 ans.
Juin
01/06
Les troupes allemandes tentent de s’infiltrer dans Rovno. Parties d'Eupatoria, en Crimée, deux vagues de bombardiers soviétiques, avec escorte, composées entre autres de 6 Pe-8, 3 TB-3 Aviamatki, accompagnées 12 Yak-1 SPB et 6 I-16 attaquent le port roumain de Constanța, et attaquent les bateaux et réservoirs de carburant coulant les destroyers Marasti et Regele Ferdinand.
02/06
En mer Baltique, le sous-marin soviétique L-1 est coulé par l'aviation allemande au large de Pillau. À Ventspils un convoi naval soviétique parvient a débarquer de l'infanterie de marine et à évacuer des blessés. 25 000 ouvriers de Minsk, sont réquisitionnés pour creuser des tranchées et des fossés anti-chars.
28/06
L'Opération Bleue, le plan allemand pour prendre Stalingrad et les gisements de pétrole russes dans le Caucase, commence.
30/06
Le haut commandement soviétique, la Stavka ordonne l'évacuation de Sébastopol.
Juillet
04/07
La Wehrmacht s'empare de Sébastopol.
--   
Début de la Bataille du Caucase (→ 09/10/1943).
05/07
Les Allemands atteignent le Don à Voronej. Les soviétiques battent en retraite.
11/07
La levée en masse est décrétée à Stalingrad.
12/07
Un groupe d'armées allemand atteint les abords de Stalingrad.
13/07
L'évacuation de la population de Stalingrad commence et des groupes de partisans sont formés.
15/07
180000 civils commencent la construction d'une 4è ligne de défense, de 50km, à Stalingrad.
17/07
Début de la bataille de Stalingrad : premiers accrochages dans la grande boucle du Don entre la 6e armée et le front de Stalingrad.
23/07
Directive n° 45. Hitler décide d’attaquer simultanément les Soviétiques sur le front du Caucase et à Stalingrad, en divisant ses forces.
26/07
Le général Władysław Anders reçoit l’autorisation de Moscou d’évacuer les troupes polonaises se trouvant encore en URSS.
31/07
Opération Seydlitz (→ 23/07). Opération allemande dans la région de Smolensk et de Tver.
Août
09/08
Début de la deuxième évacuation des troupes polonaises d’URSS : 69 247 personnes sont évacuées vers l'Iran.
--   
Prise de Krasnodar et de Maïkop par les Allemands sur le front du Caucase.
12/08
Seconde conférence de Moscou (→ 17/08).
19/08
Offensive soviétique de Siniavino, qui échoue à briser le blocus allemand de Leningrad (→ 10/12).
21/08
Le drapeau allemand flotte sur le mont Elbrouz, point culminant du Caucase.
23/08
Bataille de Stalingrad : après avoir franchi le Don le 21 août, la 6. Armee atteint la Volga, au niveau des faubourgs nord de Stalingrad. Dans l'après-midi, la Luftwaffe réduit la ville en ruines.
Septembre
01/09
Stalingrad est complètement encerclée par des forces allemandes.
06/09
Les troupes allemandes et roumaines prennent la base navale de Novorossiisk sur la mer Noire.
09/09
Réorganisation des détachements de partisans engagés en Biélorussie.
13/09
Début des combats urbains de la bataille de Stalingrad, l'assaut allemand contre la 62e armée du général Tchouïkov durera jusqu'au 18 novembre (66 jours), sans jamais prendre la ville dans sa totalité.
Octobre
09/10
Suppression du double commandement de l’armée rouge. La fonction de commissaire politique aux armées est supprimée en Union soviétique. Le commandement militaire revient ainsi aux officiers.
15/10
À Stalingrad, les Allemands atteignent la Volga; la bataille leur semble gagnée.
Novembre
19/11
Les Soviétiques lancent l'Opération Uranus, et percent les lignes roumaines au nord et au sud de Stalingrad.
20/11
Encerclement de la VIe armée allemande dans Stalingrad.
30/11
Seconde offensive de Rjev-Sytchiovka (→ 20/12) lancée par les forces soviétiques contre les troupes allemandes dans un saillant à proximité de Moscou.
Décembre
12/12
Opération Wintergewitter (→ 23/12)de la 4e armée de Panzer pour rompre l'encerclement de la 6e armée allemande durant la bataille de Stalingrad. Elle parvint à mi-chemin de son objectif avant qu'un mouvement de flanc de l'Armée rouge plus au nord, ne la force à rebrousser chemin, scellant le sort de la 6e armée.
16/12
Opération Saturne lancée par l'Armée rouge sur le Caucase et le Donbass, qui déboucha sur des batailles au nord du Caucase et dans le bassin du Don. L'état-major soviétique lance ainsi une série d'offensives durant l'hiver afin de profiter de la situation offerte par le succès de l'opération Uranus lancée le 19 novembre 1942.
27/12
Les Allemands créent une Armée de libération de la Russie sous le commandement du général Vlassov.
Janvier
01/01
Le Général Joukov prend le commandement des opérations à Stalingrad.
09/01
Début de la contre-offensive général soviétique à Stalingrad.
16/01
L’URSS supprime les droits des Polonais sous le prétexte que la Pologne a trahi avec le départ de l’armée du général Władysław Anders pour l'Occident.
17/01
Offensive soviétique victorieuse vers Rostov.
--   
Gueorgui Joukov est promu maréchal.
--   
Sortie du premier exemplaire de l'obusier automoteur soviétique SU-152.
18/01
Fin du siège de Léningrad par la Wehrmacht.
22/01
Début de l'assaut général soviétique contre les positions allemandes à Stalingrad.
24/01
Hitler ordonne à ses troupes de se battre à mort contre les troupes soviétiques pour conserver la ville de Stalingrad.
31/01
Le maréchal allemand Paulus est capturé par les troupes soviétiques à Stalingrad.
Février
02/02
Capitulation allemande à Stalingrad.
08/02
Les Russes reprennent Koursk.
--   
Début des combats de la Poche de Demiansk (→ 01/05).
10/02
Les Soviétiques reprennent Belgrod. Début de la contre-attaque allemande de Manstein sur le front russe.
14/02
Hitler signe le premier décret ordonnant la mise en place d'une politique de terre brûlée dans les territoires cédées par les unités allemandes en retraite.
16/02
Les Soviétiques reprennent Kharkov.
20/02
Hitler rappelle Guderian du front russe.
28/02
À Moscou, le bureau polonais du Parti communiste soviétique crée l'Union des patriotes polonais.
Mars
01/03
À Moscou, l'Union des patriotes polonais (ZPP) publie le programme du Parti ouvrier polonais et accuse le gouvernement polonais en exil à Londres d’être passif à l’égard de l’Allemagne et d’être antisoviétique.
--   
Demiansk est libérée par l'Armée rouge.
Juin
10/06
Himmler ordonne la liquidation de tous les ghettos juifs de Pologne et d'URSS.
Juillet
05/07
Bataille de Koursk. La plus grande bataille de blindés de l'histoire s'achève sur la défaite des Allemands.
12/07
Bataille de Prokhorovka.
15/07
Le Conseil suprême ukrainien de libération (Direction politique de l'OUN) est créé.
Novembre
28/11
A la Conférence de Téhéran, le Pdt américain Roosevelt s'engage à organiser un débarquement en France en mai 1944, et le leader soviétique Staline s'engage à ouvrir un front contre le Japon une fois l'Allemagne défaite. Le sort de l'Allemagne et la création d'une organisation mondiale sont notamment évoqués.
Février
27/02
Massacre de Khaïbakh en Tchétchénie.
Mars
23/03
Dans les villes et villages tchétchènes et ingoutches du Caucase, les hommes sont convoqués sur les places publiques en vue d'un prétendu recensement. Ils sont aussitôt désarmés et déportés par les troupes soviétiques, selon des ordres donnés par le dictateur Staline.
Juin
22/06
Déclenchement de l'opération Bagration, première des cinq grandes offensives de l'Armée Rouge de l'été 1944.
Juillet
03/07
Minsk est libérée du contrôle nazi par les troupes soviétiques, pendant l’opération Bagration.
13/07
Début de l'Offensive Lvov-Sandomir par les Soviétiques, sur le front allemand dit de l'Est.
--   
Vilnius est libérée.
18/07
Sutzkever se rend sur les lieux des massacres de Juifs dans les fosses de Ponar à Vilnius.
Janvier
01/01
Staline se fait nommer généralissime de l'URSS.
27/01
Une avant-garde à cheval d’éclaireurs soviétiques arrive dans la zone du complexe d’Auschwitz et découvre le camp d’Auschwitz-III Monowitz.
Février
04/02
Début de la conférence de Yalta.
11/02
Clôture de la conférence de Yalta au bord de la Mer noire en Crimée (URSS), alors que la Saconde guerre mondiale semble toucher à sa fin.
17/02
Les Soviétiques chassent les nazis du site de Peenemünde, au bord de la Baltique, d'où étaient lancés les missiles V-2 ; l'ingénieur Wernher von Braun sera recruté par les Américains.
Mars
29/03
Fin de l'encerclement d’Heiligenbeil.
Avril
16/04
La bataille de Seelow (→ 19/04).
Mai
02/05
Fin de la bataille de Berlin.
06/05
Début de l'offensive sur Prague par l'Armée Rouge.
07/05
Le général allemand Alfred Jodl signe à Reims les termes d'une reddition inconditionnelle, qui termine la participation allemande à la Seconde Guerre mondiale. Le document prend effet le lendemain 8 mai.
08/05
Signature officielle de la capitulation par le général Keitel à Berlin.
09/05
Libération de Prague par l'Armée rouge.
Juin
06/06
A Berlin, dans les jardins de la chancellerie, les troupes soviétiques trouvent les restes d'un corps qui est identifié comme étant celui de Hitler.
09/06
L'Administration militaire soviétique en Allemagne (SMAD) est créée.
Juillet
03/07
La radio de Moscou annonce que le corps de Goebbels a été découvert dans une cour de la Chancellerie de Berlin.
09/07
Les accords de Londres mettent en place un tribunal militaire international afin de juger les grands criminels de la Seconde Guerre mondiale.
13/07
L'ambassadeur japonais Sato rencontre, en urgence, le ministre des Affaires Etrangères Molotov, à qui il demande de sonder les Anglo-Américains sur d'éventuelles négociations de capitulation.
17/07
Début de la conférence de Potsdam entre Truman, Staline et Churchill.
Septembre
22/09
Doctrine Jdanov — Andreï Jdanov présente la nouvelle orientation politique soviétique face au camp occidental, en réaction à la doctrine Truman. Son discours qualifie le camp américain d'« antidémocratique et impérialiste ». Quelques jours plus tard est fondé le Kominform (« Bureau d'information des partis communistes ») pour favoriser la coopération des Partis communistes européens.
Février
12/02
Coup de Prague (→ 25/02). Le Parti communiste prend le contrôle de la Tchécoslovaquie après que son président Edvard Bene¨ a accepté le renvoi de tous les ministres non communistes.
Juin
28/06
Retrait de la Yougoslavie du camp soviétique — Les dirigeants yougoslaves sont condamnés par le Kominform.
29/06
Au terme d'une longue période de tension, le maréchal Josip Broz Tito (56 ans), chef charismatique de la République populaire fédérale de Yougoslavie, est exclu du Kominform, le mouvement communiste international, à l'instigation de Staline, qui voit en lui un rival encombrant. La Yougoslavie va dès lors faire bande à part et Tito s'ériger en promoteur du mouvement des non-alignés.
Août
15/08
L'URSS déclare que le gouvernement de la République démocratique de Corée est le seul légitime ; Kim Il-sung en est le Premier ministre.
Janvier
05/01
Fondation du Conseil d'assistance économique mutuelle — Le CAEM est une organisation d'entraide économique entre les démocraties populaires d'Europe orientale et l'URSS.
Mars
25/03
Lancement de l'opération Priboï, déportation massive des Estoniens, Lettons et Lituaniens.
Mai
12/05
Fin du blocus de Berlin — Grâce au pont aérien mis en place par les États-Unis et leurs alliés, le blocus est un échec et Staline doit le lever.
Juillet
14/07
Explosion de la première bombe atomique soviétique.
Août
29/08
Premier test pour la bombe atomique soviétique — Les États-Unis ne sont plus les seuls à disposer de l'arme nucléaire.
Janvier
31/01
L'Union soviétique reconnaît le gouvernement Hô Chi Minh.
Février
14/02
Signature à Moscou du pacte sino-soviétique.
--   
Signature du Pacte sino-soviétique — Traité d'amitié, d'alliance et d'assistance mutuelle signé entre la République populaire de Chine et l'URSS.
Juin
28/06
L'URSS considère "sans valeur légales" les décisions du Conseil de Sécurité de l'ONU sur la Corée.
Mars
06/03
Gueorgui Malenkov succède à Staline à la tête du gouvernement soviétique.
Juin
23/06
Le représentant Soviétique à l'ONU, Jacob Malik, propose une trêve en Corée.
Mars
05/03
Mort de Staline.
Juin
17/06
Répression des émeutes de juin à Berlin-Est, par les troupes soviétiques.
Juillet
10/07
L'arrestation du leader Beria est annoncée.
Août
12/08
Explosion de la première bombe H soviétique.
Septembre
07/09
Nikita Khrouchtchev devient le dirigeant de l'URSS.
Mars
 
Aide soviétique à la Syrie.
Mai
14/05
Signature du Pacte de Varsovie.
Juin
07/06
L'URSS invite le chancelier de RFA Adenauer à Moscou afin d'établir des relations diplomatiques entre les 2 pays.
Juillet
18/07
Sommet de Genève.
Février
16/02
Le XXe congrès du parti communiste soviétique rompt avec le stalinisme.
23/02
Nikita Khrouchtchev dénonce le culte de la personnalité de Joseph Staline.
25/02
La déstalinisation est officialisée par le rapport secret de Khrouchtchev divulgué lors du XXe congrès du Parti communiste d'Union soviétique.
Juin
02/06
Chepilov remplace Molotov au ministère des Affaires Etrangères.
07/06
Le leader yougoslave Tito effectue une visite en URSS.
18/06
L'ancien Président américain Truman, lors d'une conférence de presse à Londres, sur le "discours secret" de Khrouchtchev, remarque qu'il était "l'un des bras-droit de Staline et a contribué à ces mêmes choses qu'il dénonce maintenant".
30/06
Une résolution du Comité Central sur "l'élimination du culte de la personnalité et de ses conséquences" est en retrait par rapport au 20e congrès et conservatrice. Le testament de Lénine est publié.
Juin
29/06
Grave incident nucléaire à Kyshtym.
Octobre
04/10
Lancement du premier satellite Spoutnik.
Novembre
04/11
La chienne Laïka meurt, dans le Sputnik 2, de stress et de surchauffe.
Mars
27/03
Nikita Khrouchtchev évince Boulganine de la tête du gouvernement soviétique.
Novembre
04/11
Sputnik 1 se consume dans l'atmosphère.
27/11
L'ultimatum de Khrouchtchev réclamant la fin de la partition de la capitale allemande marque le début de la crise de Berlin.
Juin
18/06
La 5e tentative de sonde lunaire soviétique échoue car le lanceur est victime d'une défaillance d'un de ses gyroscopes.
Juillet
24/07
Rencontre à Moscou du vice-président américain Richard Nixon et du dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev.
Septembre
14/09
Exploit de l'aérospatiale soviétique avec l'envoi de la toute première sonde sur le sol lunaire.
15/09
Khrouchtchev en visite aux États-Unis (→ 29/09).
Mai
05/05
Léonid Brejnev devient le président du Præsidium du Soviet suprême (donc, chef de l’État). À 53 ans, il succède au maréchal Kliment Vorochilov.
07/05
Nikita Khrouchtchev annonce que l'Union soviétique détient le pilote d'un avion espion américain U-2, Gary Powers.
Juin
 
Rupture sino-soviétique — Moscou retire son assistance technique et met fin à son aide à la Chine.
Août
17/08
L'espion américain Gary Powers est condamné à 10 ans de prison en URSS.
Avril
12/04
L'URSS envoie le premier homme dans l'espace, Youri Gagarine.
Juin
04/06
Kennedy rencontre Khrouchtchev à Vienne en Autriche.
17/06
Passage du danseur russe Rudolf Noureev à l'aéroport du Bourget près de Paris en France lequel y fait une demande d'asile politique.
Juillet
04/07
Le sous-marin nucléaire soviétique K19 armé de 3 missiles à tête nucléaire fait naufrage au large de la Norvège ; des membres d'équipage interviennent sur le réacteur, l'exposition aux radiations tuant plusieurs marins mais évite l'explosion du réacteur.
Août
13/08
Construction du Mur de Berlin — Les autorités est-allemandes entendent empêcher l'exode vers Berlin-Ouest.
Octobre
31/10
Explosion de la Tsar Bomba en URSS, la plus puissante arme nucléaire de l’histoire.
Mars
25/03
La France rappelle son ambassadeur à Moscou pour protester contre la reconnaissance par Moscou du Gouvernement provisoire de la République algérienne.
Octobre
02/10
Opération Kama : quatre sous-marins d'attaque diesel-électrique de classe Foxtrot de la Marine soviétique appareillent de la péninsule de Kola, avec à leur bord des torpilles nucléaires T-5.
14/10
Un avion espion U-2 piloté par le commandant Richard S. Heyser photographia les sites d'installation de missiles à Cuba.
16/10
Crise des missiles de Cuba (→ 28/10).
--   
Le président Kennedy convoquE le Conseil de sécurité national. Crise des missile de Cuba (→ 29/10).
24/10
Blocus par l'armée américaine de Cuba est opérationnel. Trente cargos soviétiques étaient en route. Parmi eux, quatre avaient des missiles nucléaires dans leurs soutes. Deux de ceux-ci arrivèrent sur la ligne de blocus : le Khemov et le Gagarine. À 10 h 25, les cargos arrêtèrent. Khrouchtchev jugeant inutile de rompre le blocus puisque les missiles déjà en place à Cuba suffisaient.
26/10
Khrouchtchev fait savoir à Kennedy, par le biais d'un homme d'affaires américain de retour aux États-Unis à la suite d'un voyage à Moscou, qu'il continuerait son action : « Si les États-Unis veulent la guerre, alors nous nous retrouverons en enfer. ».
27/10
L’U-2 du commandant Rudolf Anderson Jr. est abattu au-dessus de Cuba lors d'une mission de reconnaissance.
28/10
Une deuxième lettre de Khrouchtchev, rédigée par le Politburo, laissE entendre qu'aucune négociation ne pouvait se faire.
29/10
L'URSS fait stopper ses navires restant en route vers Cuba et promet également d'enlever toutes ses installations militaires à Cuba. Le compromis nécessaire à la négociation est que un engagement des États-Unis à ne pas attaquer Cuba et à démonter dans 6 mois leurs 15 fusées PGM-19 Jupiter installées en Turquie, ainsi que d'autres en Italie.
Novembre
07/11
Khrouchtchev accepta que les cargos à destination de Cuba soient inspectés par l'US Navy.
Mars
15/03
Les États-Unis proposent l'installation d'un téléphone rouge entre Washington et Moscou pour éviter des conflits accidentels.
Juin
10/06
Le Président Kennedy annonce qu'une entente est intervenue avec le leader soviétique Khrouchtchev et le Premier Ministre britannique McMillan pour tenir une conférence "à niveau élevé" en juillet à Moscou afin de rechercher un accord sur l'interdiction des essais nucléaires.
12/06
Lancement de la sonde spatiale russe Venera 4, du programme Venera.
20/06
Mise en place du Téléphone rouge.
22/06
La cosmonaute Terechkova est nommée Héros de l'URSS.
Août
05/08
Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires — Signé à Moscou par les États-Unis, l'URSS et le Royaume-Uni, l'accord porte sur l'interdiction des essais d'armes nucléaires dans l'atmosphère, dans l'espace extra-atmosphérique et sous l'eau.
Avril
20/04
Le président américain Lyndon Johnson et Nikita Khrouchtchev annoncent la réduction des armes nucléaires.
Juin
12/06
Un Traité d'amitié et coopération est signé entre l'URSS et la RDA.
Octobre
14/10
Renversement de Khrouchtchev. Léonid Brejnev devient le dirigeant de l'URSS.
Mars
18/03
Alexeï Leonov est le premier homme à marcher dans l'espace. Le cosmonaute soviétique reste relié au vaisseau Voskhod II pendant 10 minutes par un seul « cordon ombilical ».
Juin
20/06
Le Président français De Gaulle débute un voyage en URSS.
Mars
10/03
Svetlana, la fille de Staline, demande l'asile à la Suisse.
Mars
27/03
Le cosmonaute soviétique Youri Gagarine, qui fut le premier homme dans l'espace, se tue aux commandes d'un avion d'entraînement MIG-15.
Avril
14/04
Kissinger rencontre l'ambassadeur soviétique Dobrynin et propose un canal de négociation avec le Vietnam du Nord.
Juillet
01/07
Signature du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.
--   
Traité de non-prolifération nucléaire.
15/07
Une ligne aérienne directe est inaugurée entre Moscou et New-York avec l'atterrissage du premier avion russe de la compagnie Aeroflot. Cet événement est le premier signe d'un réchauffement diplomatique entre les États-Unis et l'Union Soviétique depuis le début de la Guerre froide.
--   
Réunis à Varsovie, les dirigeants des Cinq (Russie, Pologne, RDA, Hongrie, Bulgarie) adressent une lettre comminatoire aux dirigeants tchécoslovaques "pour couper court à toute tentative contre-révolutionnaire en Tchécoslovaquie". Ceux-ci refusent toute visite en URSS pour des négociations bilatérales.
Août
21/08
Invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie pour mettre fin aux réformes.
Janvier
01/01
Le 1er avion supersonique commercial, le Tupolev Tu144, effectue son 1er vol d'essai.
15/01
Le Gvt français souhaite tenir une réunion à 4 (avec l'URSS, les USA, la Grande Bretagne) sur le Proche-Orient.
16/01
Jan Palach, étudiant à Prague, s’immole par le feu Place Venceslas pour protester contre l’invasion de la République socialiste tchécoslovaque par l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) en 1968 ; il meurt le 19 janvier. Son suicide, suivi de celui de Jan Zajíc le 25 février, symbolise aux yeux du monde la résistance désespérée du peuple tchécoslovaque face à l’oppression82. Les troupes soviétiques sont rejointes par des conseillers civils et militaires qui viennent encadrer la politique de « Normalisation ».
20/01
L'URSS donne son accord à la proposition française de tenir une réunion à 4 (URSS, USA, France, Grande Bretagne) sur le Proche-Orient..
Février
02/02
Conflit frontalier sino-soviétique.
07/02
Les USA, l'URSS, la France et la GB ouvrent des conversations préliminaires à l'ONU sur le conflit israélo-arabe.
Mars
02/03
Incidents de frontière sur l’Oussouri entre la Chine et l’URSS.
15/03
Affrontements entre forces soviétiques et chinoises à la frontière des deux pays.
Mai
 
La Côte d'Ivoire et l'URSS rompent leurs France, relations diplomatiques, en raison de l'immixtion de Moscou dans les affaires intérieures.
Août
13/08
Nouvel incident militaire soviéto-chinois, dans le Xinjiang.
Septembre
11/09
La crise sino-russe s’achève par la conclusion à Pékin d’un cessez-le-feu entre Zhou Enlai et le premier ministre soviétique Alexis Kossyguine.
Octobre
20/10
Négociations de paix entre la Chine et la Russie.
Novembre
12/11
L'exclusion de Soljénitsyne de l'Union des écrivains est annoncée officiellement.
17/11
Ouverture à Helsinki des négociations SALT entre les États-Unis et l’Union soviétique.
Février
16/02
L'Union soviétique annonce son intention d'apporter « toute l'aide dont ils auront besoin » aux pays arabes dans leur conflit avec Israël.
Mars
05/03
Entrée en vigueur du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.
Juin
19/06
La cabine spatiale soviétique Soyouz 9 atterrit au Kazakhstan, après avoir établi un nouveau record de durée dans l'espace pour un vol habité : 17 jours, 16 heures et 59 minutes.
Mai
10/05
L'URSS tente de mettre en orbite martienne "Kosmos 419" : échec.
27/05
Au terme d'une visite du Président du praesidium du Soviet suprême Podgorny au Caire, un traité d'amitié et de coopération soviéto-égyptien est signé.
Juin
29/06
Après une rentrée apparemment normale de la capsule, l'équipe de récupération trouva l'équipage mort lors de l'ouverture du Soyouz. Après enquête, il apparut qu'au moment de la séparation entre le module orbital et le module de descente, les boulons pyrotechniques se sont déclenchés tous en même temps au lieu d'exploser les uns à la suite des autres. La violence de la déflagration a descellé deux valves utilisées pour égaliser la pression avec l'extérieur à faible altitude. L'équipage a été tué par asphyxie, alors que l'atmosphère de la cabine s'échappait dans l'espace.
Juillet
15/07
Le Président Nixon annonce à la télé sa visite en Chine comme un "voyage pour la paix (...) des générations futures".
Mai
26/05
SALT I — Les traités SALT I sont signés entre les Américains (R. Nixon) et les Soviétiques (L. Brejnev).
28/05
Le Pdt américain Nixon s'adresse au peuple soviétique à la radio et la télévision.
Juillet
18/07
Le président Sadate renvoie les 20000 conseillers militaires soviétiques d'Egypte après que l'URSS ait refusé d'augmenter son aide économique et militaire.
Septembre
01/09
L'Américain Bobby Fischer bat le Soviétique Boris Spassky lors du championnat du monde d'échecs.
Février
12/02
L'écrivain soviétique prix Nobel de littérature Alexandre Soljenitsyne est arrêté dans son appartement de Moscou.
Juillet
 
Mission Apollo-Soyouz — Première mission spatiale conjointe entre l'URSS et les États-Unis.
15/07
Lancement d'Apollo-Soyouz, mission spatiale conjointe entre l'Union soviétique et les États-Unis.
17/07
Premier rendez-vous orbital américano-soviétique, avec l'arrimage des capsules soviétique Soyouz 19 et américaine Apollo.
Juillet
05/07
Le KGB reprend son statut ministériel, en tant que Comité d'Etat de l'URSS. Il est placé sous le contrôle direct du 1er secrétaire du PCUS et du Conseil de la Défense.
10/07
Le dissident Sharansky, accusé de trahison et d'espionnage, est condamné à 13 ans de travaux forcés.
Février
18/02
L'Union soviétique met la Chine en garde contre une poursuite du conflit avec le Viêt Nam, avant qu'il ne soit trop tard.
Juin
18/06
Accords SALT II.
Décembre
27/12
La Russie envahit l'Afghanistan.
Mars
21/03
En protestation à l'invasion soviétique en Afghanistan, le président américain Jimmy Carter annonce un boycott des Jeux olympiques de 1980 à Moscou.
Juillet
17/07
Sur proposition du Président Reagan, la Maison Blanche et le Kremlin modernisent le "téléphone rouge" en ajoutant une liaison facsimilé permettant d'échanger des messages plus rapidement et d'envoyer cartes et photos.
Juin
25/06
Jean-Loup Chrétien est le premier astronaute français dans l'espace au cours d'une mission franco-soviétique.
Novembre
14/11
Iouri Andropov devient le dirigeant de l'URSS.
Décembre
16/12
Margaret Thatcher rencontre Mikhaïl Gorbatchev à Chequers.
Juin
06/06
Pajitnov conçoit le jeu vidéo "Tetris".
20/06
Le Président français Mitterrand se rend en visite à Moscou.
Mars
11/03
Mikhaïl Gorbatchev devient le dirigeant de l'URSS.
Juillet
02/07
Le ministre des Affaires Etrangères Gromyko est remplacé par Chevardnadze.
09/07
La Chine et l'URSS signent un traité de commerce de 5 ans.
Novembre
21/11
Première rencontre entre Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev lors du Sommet de Genève — Les deux dirigeants décident de négocier sur les armes stratégiques, de rétablir les liaisons aériennes entre les deux pays.
Février
19/02
Lancement et mise en orbite du premier module de la station spatiale habitable russe MIR.
Mars
06/03
Première rencontre entre la sonde soviétique « Vega 1 » et la comète de Halley.
13/03
La station Mir accueille ses deux premiers visiteurs, deux cosmonautes soviétiques.
Avril
26/04
Catastrophe nucléaire de Tchernobyl.
Octobre
11/10
Sommet de Reykjavik réunissant Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Il a permis de jeter les bases du traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.
Mai
28/05
Rust atterrit son Cessna sur la place rouge à Moscou.
Juillet
12/07
Une mission consulaire soviétique se rend en Israël (pour la 1ère fois depuis 20 ans).
Décembre
08/12
Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire — Signé à Washington, D.C., il vise le démantèlement, par les États-Unis et l'URSS, de missiles à charges nucléaires et à charges conventionnelles.
Avril
14/04
L'URSS s'engage à Genève à retirer son corps expéditionnaire d'Afghanistan.
Mai
15/05
Début du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan.
--   
Début du retrait soviétique d'Afghanistan.
Juin
28/06
Le chasseur soviétique Soukhoï Su-35 effectue son 1er vol.
Février
15/02
L'Union soviétique termine le retrait de ses troupes d'Afghanistan.
Juin
13/06
Le Président soviétique Gorbatchev est à Bonn. Il signe avec le chancelier Kohl une déclaration commune sur les bouleversements récents des relations internationales.
Mars
11/03
Le Parlement lituanien signe l'acte de rétablissement de l'État lituanien, proclamant ainsi l'indépendance du pays.
14/03
Mikhaïl Gorbatchev est élu président de l'Union soviétique par le Congrès des députés du Peuple.
Mai
01/05
Mikhaïl Gorbatchev, hué par des milliers de manifestants sur la place Rouge, quitte la tribune avant la fin du traditionnel défilé du 1er mai.
04/05
La République socialiste soviétique de Lettonie proclame la restauration de son indépendance, après l'occupation soviétique.
29/05
Eltsine est élu Pdt du Parlement de la Fédération de Russie, par le Congrès des députés du peuple.
Juin
01/06
Signature du traité de désarmement chimique et stratégique entre l'Union soviétique et les États-Unis par Mikhaïl Gorbatchev et George Bush père.
12/06
La Russie proclame sa souveraineté, par rapport à une U.R.S.S. en sursis.
--   
Gorbatchev déclare devant le Soviet suprême : "Camarades, pour la 1ère fois, je vais vous dire la vérité... ".
Juillet
06/07
Le Président soviétique Gorbatchev prononce un discours au Conseil de l'Europe, à Strasbourg, sur la "maison commune européenne".
10/07
Le Soviet suprême de Lettonie nomme une délégation pour négocier l'indépendance avec Moscou.
Juin
12/06
La ville de Leningrad est renommée St-Pétersbourg.
--   
Eltsine est élu Président de la Fédération de Russie.
28/06
Le COMECON est dissous.
Juillet
 
Dissolution du Pacte de Varsovie.
01/07
Dissolution du Pacte de Varsovie.
10/07
Boris Eltsine devient le premier président de Russie, et démocratiquement élu.
Août
19/08
Putsch de Moscou — Coup d'État d'un groupe de tenants de la ligne « dure » au sein du Parti communiste de l'Union soviétique. Les putschistes déposent brièvement le dirigeant Mikhaïl Gorbatchev et tentent de prendre le contrôle du pays, en vain. Cet événement prive définitivement l'URSS de crédibilité : les républiques de l'Union accèdent à l'indépendance les unes après les autres.
Décembre
25/12
Discours du président George H. W. Bush annonçant la fin de la guerre froide ; Mikhaïl Gorbatchev démissionne. À travers le monde, les États reconnaissent toutes les ex-républiques de l'URSS et établiront plus tard des relations diplomatiques avec elles. Le drapeau soviétique flottant sur le Kremlin disparaît, remplacé par le drapeau de la Russie.
26/12
Dissolution du Conseil des républiques du Soviet suprême et fin formelle de l'URSS.
31/12
Fin des dernières institutions soviétiques restantes et des éventuelles opérations en cours.
Mars
13/03
Disparition de La Pravda.
Mai
07/05
Demande d'adhésion de la Russie au Conseil de l'Europe.
Juin
06/06
Le maire de Moscou Popov démissionne ; il est remplacé par Lu¸kov.
07/06
Le Président Yeltsin publie le décret sur l'abolition du monopole d'Etat sur la vodka.
Juillet
01/07
Un décret du Président Eltsine lance les privatisations.
Juin
13/06
A Grozny, les autorités de la région font sécession et n'obéissent plus au Général tchétchène Doudaev.
Mai
27/05
Le dissident Solzhenitsyn retourne en Russie avec sa femme Natalya et leur fils Stephan.
Mars
16/03
La capsule russe Soyouz TM-21 avec pour la première fois à son bord un astronaute américain et deux cosmonautes russes s'amarre à la station orbitale Mir.
Juin
14/06
Un commando tchétchène dirigé par Bassaev attaque la ville russe de Boudionnovsk et retient plusieurs centaines de personnes en otage dans l'hôpital de la ville.
19/06
Les troupes russes investissent le palais présidentiel de Grozny, abandonné par le Président tchétchène Doudaev.
29/06
Vingt ans après la rencontre entre Apollo et de Soyouz, la navette spatiale américaine Atlantis s'arrime à la station russe Mir. Les deux commandants, Vladimir Dezhurov et Robert Hoot Gibson, s'échangent une poignée de main historique à 395 kilomètres au-dessus de la Terre.
Juillet
04/07
Le Président Eltsine signe un décret sur le stationnement permanent de troupes russes en Tchétchénie.
17/07
L'UE signe à Bruxelles un accord intérimaire de partenariat et de coopération avec la Russie.
Mai
27/05
Un accord de cessez-le-feu est signé en Tchétchénie.
Juillet
03/07
Réélection de Boris Eltsine à la tête de la Fédération de Russie.
Juin
25/06
La station spatiale Mir ("paix" et "monde" en russe), dont l'élément central a été lancé en février 1986, entre en collision avec le vaisseau d'approvisionnement Progress. Les trois astronautes, deux Russes et un Américain, parviendront à réparer la fuite et rétablir l'électricité.
Juillet
17/07
Le dernier tsar Nicolas II est inhumé avec sa famille à Saint-Pétersbourg en présence du président Eltsine.
Juillet
16/07
En Tchétchénie, le Président Maskhadov prend un décret interdisant le wahabisme.
Mars
26/03
Le président par intérim Vladimir Poutine est élu dès le premier tour au poste de président de la fédération de Russie.
Mai
07/05
Vladimir Poutine devient président de la Fédération de Russie pour la première fois après en avoir été premier ministre appelé du FSB ex-KGB par son prédécesseur Boris Eltsine.
Juin
28/06
Le Conseil de la Fédération de Russie rejette le projet de réforme régionale du Président Poutine.
Mars
23/03
L'opposant et ancien député russe Denis Voronenkov est tué par balles à Kiev.
--   
La station orbitale Mir, arrivée en fin de vie, est désorbitée et se désintègre dans l'atmosphère au-dessus du Pacifique Sud entre l'Australie et le Chili.
Avril
14/04
La Sté publique Gazprom prend le contrôle de la chaîne de télévision indépendance NTV.
Juin
21/06
La loi limite le nombre de partis politiques.
Juillet
05/07
Un double attentat-suicide dans la banlieue de Moscou, durant un concert rock, est perpétré par 2 femmes tchétchènes : 20 morts.
10/07
Un artificier est tué en tentant de désamorcer une bombe déposée au centre de Moscou par une jeune femme originaire du Caucase qui est arrêtée par la police.
Mars
14/03
Vladimir Poutine est réélu président de Russie avec plus de 71 % des suffrages.
Janvier
01/01
Le consortium gazier russe Gazprom suspend ses livraisons à l'Ukraine, suite au refus de Kiev d'accepter une hausse du prix du gaz.
--   
La Russie prend la présidence annuelle du G8 pour la 1ère fois.
Juillet
10/07
Le principal chef de guerre tchétchène, Chamil Bassaïev, est tué en Ingouchie lors d'une opération spéciale de l'armée russe.
Juin
12/06
Le Président Poutine rend hommage à Soljénitsyne en lui décernant le Prix d'Etat.
Juillet
11/07
La Douma adopte une série d'amendements à la législation sur l'"extrémisme" : la diffamation envers un représentant de l'Etat est désormais considérée comme extrémiste et la notion de crimes commis pour "des motifs de haine politique et idéologique" est introduite dans le code pénal.
14/07
La Russie suspend sa participation au Traité sur les forces conventionnelles en Europe et les accords internationaux qui lui sont liés, pour dénoncer la réticence des puissances occidentales à ratifier la version du Traité amendée en 1999.
16/07
Le ministre des Affaires Etrangères Miliband fait expulser 4 diplomates russes et suspend les négociations sur des procédures simplifiées de délivrance des visas, en réponse au refus de la Russie d'extrader Lougovoï (le meurtrier présumé de Litvinenko).
19/07
Le ministère des Affaires Etrangères fait expulser 4 diplomates britanniques et suspend le délivrement de visas aux responsables britanniques.
Mars
02/03
En Russie, Dmitri Medvedev, candidat de la coalition au pouvoir soutenant Vladimir Poutine, est élu président de Russie dès le premier tour de l'élection présidentielle.
Avril
30/04
Confirmation que les squelettes retrouvés à Iekaterinbourg sont bien les corps des deux enfants du tsar Nicolas II, la grande-duchesse Maria et le tsarévitch Alexis.
Mars
18/03
La République de Crimée et la ville fédérale de Sébastopol sont officiellement rattachées à la Russie pendant la crise de Crimée.
29/03
Attentats à Moscou.
Avril
08/04
Dmitri Medvedev et Barack Obama signent un nouveau traité START, qui concerne le désarmement nucléaire des deux plus grandes puissances mondiales, la Fédération de Russie et les États-Unis.
Juillet
15/07
La chancelière allemande Merkel participe avec son ministre des Affaires Etrangères Westerwelle aux consultations germano-russes à Iekaterinbourg, en présence du Président Medvedev et du Premier Ministre Poutine.
Juillet
19/07
Un veto sino-russe s'oppose à un projet de résolution à l'ONU condamnant la répression syrienne.
Juillet
18/07
Navalny est reconnu coupable de détournement de fonds et condamné à 5 ans de camp. Il fait appel.
Mars
01/03
Des soldats russes interviennent en Crimée, déclenchant une crise diplomatique internationale.
11/03
Le conseil suprême de la République autonome de Crimée et le conseil municipal de la ville de Sébastopol déclarent l’indépendance de la République de Crimée, par sécession de l’Ukraine.
Juin
17/06
L'Union européenne prolonge ses sanctions contre la Russie jusqu’en 2016, à la suite de l'annexion par cette dernière de la Crimée en violation du droit international.
28/06
Le Russe Padalka bat le record du nombre total de jours passés dans l'espace (803 jours).
Mai
29/05
Le Président Macron reçoit le Pdt russe Poutine à Versailles.
Mai
15/05
Inauguration par le président russe Vladimir Poutine du Pont de Crimée traversant le détroit de Kertch entre la Crimée récemment annexée et la Russie et entre mer d'Azov et mer Noire.
Juillet
16/07
Les Présidents américain et russe Trump et Poutine se rencontrent à Helsinki.
Juillet
01/07
Un incendie, à bord du sous-marin nucléaire russe Locharik, provoque la mort de 14 marins, dont sept capitaines.
Avril
14/04
La Russie annonce préparer une mission habitée sur la Lune.
Juin
03/06
L’état d’urgence est décrété en Russie à la suite d'un déversement de carburant à Norilsk envahissant les rivières locales jusqu'à 21 000 mètres cubes (17 500 tonnes) de diesel.
Juillet
01/07
La population valide par référendum plusieurs amendements à la Constitution voulus par le président Vladimir Poutine.
NAVIGATION
Avant J.C.
Xeme

Après J.C.
IXéme - Xéme - XIIéme - XIIIéme - XVIéme - XVéme - XVIéme - XVIIéme - XVIIIéme - XIXéme - XXéme - XXIéme