";
Loading...
Loading...
Autriche (817 événements)

Tags
Abkhazie - Afghanistan - Afrique du Sud - Albanie - Algérie - Allemagne - Allemagne (RDA) - Allemagne (RFA) - Andorre - Angleterre - Angola - Arabie Saoudite - Argentine - Arménie - Australie - Autriche - Azerbaïdjan - Bahreïn - Bangladesh - Barbade - Bélarus - Belgique - Belize - Bénin - Bermudes - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bolivie - Bornéo - Bosnie - Botswana - Brésil - Brunei - Bulgarie - Burkina Faso - Burundi - Cambodge - Cameroun - Canada - Cap Vert - Centrafrique - Chili - Chine - Chypre - Colombie - Comores - Congo - Corée - Corée du Nord - Corée du Sud - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Cuba - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Emirats arabes unis - Equateur - Erythrée - Espagne - Estonie - Eswatini - Etats Unis - Éthiopie - Fidji - Finlande - France - Gabon - Gambie - Gênes - Géorgie - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guinée équatoriale - Guinée-Bissau - Haïti - Haut-Karabagh - Haute-Volta - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Iles Marshall - Iles Vierges, - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Jamaîque - Japon - Jordanie - Kazakhstan - Kenya - Kirghizistan - Kosovo - Koweit - Laos - Lesotho - Lettonie - Liban - Liberia - Liechtenstein - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Malawi - Maldives - Mali - Malte - Maroc - Martinique - Maurice - Mauritanie - Mexique - Moldavie - Monaco - Mongolie - Monténégro - Mozambique - Namibie - NépaL - Nicaragua - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Guinée - Nouvelle Zélande - Oman - Ouganda - Ouzbékistan - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Pays Bas - Pérou - Philippines - Pologne - Porto Rico - Portugal - Qatar - République Dominicaine - Rhodésie - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - Samoa - San Marin - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Sierra Léone - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie - Soudan - Sri Lanka - Suède - Suisse - Suriname - Syrie - Tadjikistan - Taiwan - Tanganyika - Tanzanie - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tonga - Trinité-et-Tobago - Tunisie - Turkménistan - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Viet Nam - Yémen - Yougoslavie - Zaïre - Zambie - Zanzibar - Zimbabwe

Abbassides - Akkadiens - Alains - Alamans - Araméens - Assyriens - Avars - Aztèques - Babylone - Burgondes - Byzance - Carolingiens - Carthaginois - Celtes - Egyptiens - Élamites - Empire Ottoman - Etrusques - Fatimides - Francs - Frisons - Gètes - Grecs - Hébreux - Hittites - Huns - Incas - Lombards - Mamelouks - Marcomans - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Minoens - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Nabatéens - Omeyyades - Ostrogoths - Parthes - Perses - Phéniciens - Quades - Romains - Sassanides - Saxons - Séleucides - St Empire - Suèves - Sumer - Vandales - Vikings - Wisigoths - Zapotèques

Afrique - Afrique du Nord - Amérique - Antilles - Asie Centrale - Asie Mineure - Avignon - Balkans - Bohême - Bourgogne - Bretagne - Caraïbes - Carthage - Caucase - Corse - Dacie - Dalmatie - Florence - Galapagos - Gaule - Germanie - Guadeloupe - Guyane - Hawaï - Ile de Pâques - Illyrie - Istrie - Java - Jérusalem - Lydie - Mayotte - Mésie - Mésopotamie - Milan - Monde - Moravie - Naples - Navarre - Nice - Nouvelle Calédonie - Nubie - Pannonie - Péninsule Arabique - Phrygie - Pôles - Réunion - Rome - Savoie - Ste-Hélène - Tahiti - Valachie - Venise

Alexandre - Attila - Auguste - Bélisaire - Boulanger - Camus - Cartouche - Chaplin - Charlemagne - Christophe Colomb - Churchill - Danton - De Gaulle - Dreyfus - Eichmann - Einstein - Epicure - Freud - Galilée - Gandhi - Garibaldi - Gengis Khan - Hannah Arendt - Hannibal - Jaurès - Jeanne d'Arc - Jésus - Jules César - Louise Michel - Luther - Mahomet - Marc Aurèle - Masséna - Mata Hari - Molière - Montaigne - Mozart - Mustafa Kemal - Napoléon - Napoléon III - Nietzsche - Olympe de Gouges - Pépin le Bref - Périclès - Picasso - Richelieu - Robespierre - Rommel - Rosa Luxemburg - Rousseau - Scipion l'Africain - Sénèque - Socrate - Tamerlan - Thémistocle - Vasco de Gama - Victor Hugo - Voltaire - Zola

Cent Jours - Commune - Consulat - COVID - Crise de Suez - Croisades - Expédition Magellan - Fronde - Ier Empire - IIème Empire - Insurrection de Budapest - Printemps de Prague - Révolte des Boxers - Révolution allemande - Révolution des Oeillets - Révolution Française - Révolution Russe

Guerre d'Algérie - Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance des États-Unis - Guerre d'Indochine - Guerre de 1812 - Guerre de 1870 - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerre de Hollande - Guerre de la Ligue d'Augsbourg - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Autriche - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre des Boers - Guerre des Deux-Roses - Guerre des Gaules - Guerre du Golfe - Guerre du Viet Nam - Guerre du Yom Kippour - Guerre Froide - Guerres balkaniques - Guerres de Religion - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Bataille d'Austerlitz - Bataille de Stalingrad - Bataille de Verdun - Bataille des Ardennes - Campagne de Russie

ASEAN - Croix Rouge - Europe - FMI - Ligue arabe - Mercosur - MSF - OMC - OMS - ONU - OPEP - OTAN - SDN - UNESCO - UNICEF


Période
(817 événements)

Novembre
01/11
Donation d'Haselbach. Le Margrave d'Autriche Henri de Babenberg reçoit de l'empereur différends domaines. La région de Vienne (Wienerwald) est annexée à l’Ostmark.
Novembre
15/11
Bataille de Morgarten.
Septembre
28/09
Bataille de Mühldorf.
 
La ville de Mariazell est élevée au statut de ville marchande.
Octobre
 
La peste atteint l'Autriche. 40 000 victimes à Vienne. 25 à 35 % de la population est décimée. Séries de tremblements de terre. Le peuple, pris de panique, s’en prend aux communautés juives soupçonnées d’avoir diffusé l’épidémie. Albert le Sage doit intervenir pour protéger ses sujets Juifs.
Novembre
25/11
Albert II le Sage, archiduc d'Autriche de la Maison de Habsbourg abroge le principe de la primogéniture et déclare ses quatre fils, Rodolphele Magnanime, Albert, Frédéric et Léopold égaux devant sa succession.
Juillet
20/07
A la mort d’Albert le Sage, ses fils sont déclarés corégents des biens des Habsbourg10. L’aîné, Rodolphe IV le Fondateur, duc d’Autriche et de Styrie, âgé de 19 ans, assure le gouvernement. Il promulgue le Privilegium Maius (faux attribué à Frédéric Barberousse) pour assurer l’indépendance de l’Autriche.
Janvier
13/01
Mort de Meinhard III de Gorizia-Tyrol. Sa mère Margarete Maultasch donne le Tyrol aux Habsbourg d’Autriche.
Mars
16/03
L'Université de Vienne est fondée.
Juillet
27/07
Mort de Rodolphe IV d'Autriche à Milan où il négociait une alliance avec les Visconti. Le pouvoir des Habsbourg s’affaiblit en Autriche au profit des magnats locaux. Albert III et Léopold III de Habsbourg deviennent ducs d’Autriche et de Styrie.
Septembre
28/09
Traité de Schärding entre les Habsbourg et les Wittelsbach de Bavière qui sont écartés de la succession du Tyrol moyennant un dédommagement financier.
Septembre
09/09
Signature du traité de Neuberg.
Août
08/08
Traité de Turin. Victoire de Venise sur Gênes à l’issue de la guerre de Chioggia. Elle doit cependant abandonner la Dalmatie aux Hongrois et Trévise aux Habsbourg d’Autriche. En contrepartie de livraison de sel par les ports dalmates, Venise s’engage à verser annuellement 7000 pièces d’or au roi de Hongrie.
Septembre
17/09
Trieste, menacée par la république de Venise, passe aux Habsbourg.
 
Ouverture de la faculté de théologie à Vienne, avec des professeurs venus de Paris.
Juillet
09/07
Bataille de Sempach.
--   
Léopold III de Habsbourg est vaincu et tué par les confédérés suisses à la bataille de Sempach.
Avril
09/04
Défaite des Habsbourg à la bataille de Näfels contre les Suisses.
Avril
01/04
Les Habsbourg reconnaissent l’existence de la confédération des huit cantons et signent la paix avec les Suisses à Zurich.
Août
29/08
Albert IV de Habsbourg devient duc d'Autriche.
Septembre
14/09
Albert V de Habsbourg devient duc d’Autriche.
Mars
06/03
La France signe la paix de Rastatt avec l'Autriche.
Mars
12/03
En Autriche, sur ordre du duc Albrecht V, a lieu la Gesera de Vienne, l'anéantissement planifié des communautés juives et l'incendie de plus de 200 Juifs près de Vienne. La vie juive dans le duché d'Autriche a ainsi été en grande partie détruite.
 
Le Saint Empire romain germanique est dirigé par la dynastie des Habsbourg.
Janvier
06/01
L'empereur Frédéric III du Saint-Empire confirme les droits et privilèges accordés à l'Autriche par la charte Privilegium maius2 de 1379 et élève l'Autriche au rang d'archiduché.
Novembre
09/11
Ulrich de Celje, époux de la fille du despote serbe Jurij Branković, est tué à Belgrade par les nobles hongrois conduits par László Hunyadi, fils de Jean. En l’absence d’héritier direct, les terres des Celje reviennent aux Habsbourg.
Novembre
23/11
Frédéric III hérite de la Basse-Autriche et son frère Albert VI de la Haute-Autriche à la mort de Ladislav, dernier représentant de la branche albertine des Habsbourg.
Octobre
27/10
Capitulation de Diessenhofen assiégée par les confédérés suisses.
Décembre
10/12
Une trêve est signée entre les confédérés suisses et les Habsbourg.
 
Mathias Corvin conclut des alliances avec le roi de Bohême Georges de Poděbrady (10 janvier) dont il épouse la fille Catherine (1er mai) et l’archiduc d’Autriche Albert de Habsbourg (avril) contre l’empereur Frédéric III. Celui-ci est mis en déroute et un armistice est signé à Laxenbourg (6 septembre).
Décembre
02/12
Révolte des Viennois exaspérés contre les exactions des mercenaires non payés de l’empereur Frédéric III. Ils renversent le maire et le sénat de la ville et élisent comme « condottiere du peuple » un certain Wolfgang Holzer. Frédéric III leur promet de mettre fin aux désordres et de conclure un traité de paix avec les barons autrichiens, notamment son frère Albert, archiduc d’Autriche. Il entre dans la ville et s’installe dans la citadelle. Les pourparlers de paix s’éternisant, les bourgeois de Vienne assiègent la citadelle, avec l’aide d’Albert. Frédéric est libéré par l’intervention du roi de Bohême et d’un corps d’armée venu de Styrie et de Carinthie. Les révoltés doivent signer le traité de Korneubourg.
 
L'empereur germanique Frédéric III fait accuser de trahison et condamner à mort le bourgmestre de Vienne, Heinrich Rubenow, partisan d’Albert VI d'Autriche (31 décembre 1462). Georges de Poděbrady, la noblesse autrichienne et Albert VI s’unissent pour attaquer Vienne, tandis que les princes d’empire songeaient à faire abdiquer Frédéric III. La mort d’Albert le 2 décembre sauve l’empereur et met fin à la guerre civile en Autriche.
Mai
09/05
Traité de Saint-Omer, entre le duc de Bourgogne Charles le Téméraire, et le duc d'Autriche Sigismond de Habsbourg.
Octobre
27/10
La duchesse Anne de Bretagne rejoint la ligue formée contre le roi Charles VIII par Maximilien d'Autriche, Ferdinand d'Aragon et Henri VII d'Angleterre.
Juin
28/06
Élection de Charles Quint, déjà roi d'Espagne (1516), malgré la candidature du roi de France François Ier.
 
L'archiduc d'Autriche Ferdinand Ier devient souverain de la Hongrie royale et de la Bohême..
Septembre
27/09
Le premier siège de Vienne par les Ottomans débute.
Octobre
14/10
Sévère défaite des Ottomans devant Vienne.
Novembre
24/11
Ferdinand Ier succède à son frère Charles Quint et prend la tête du Saint-Empire romain germanique.
Janvier
11/01
La noblesse autrichienne obtient la liberté de religion.
Juin
21/06
Interdiction du culte luthérien à Vienne.
Décembre
 
L’empereur Rodolphe II abandonne Vienne protestante pour Prague, ouvrant la voie à des rivalités politiques grandissante.
09/12
Le calendrier grégorien entre en application.
Mars
09/03
Signature du traité de Bytom et Będzin. Maximilien III d'Autriche renonce à ses droits sur la couronne de Pologne.
Mai
31/05
Sigismond III de Pologne épouse Anne d'Autriche.
Novembre
13/11
Une révolte de 4000 paysans débute près de Neumarkt (Haute Autriche) : ils défont une troupe impériale de 400 soldats dont 142 meurent.
Juin
06/06
Les troupes fédérées de Bohême, sous les ordres de Heinrich Matthias von Thurn sont devant Vienne.
Septembre
09/09
Couronnement de Ferdinand II.
Octobre
24/10
Bucquoy défend Vienne d'une attaque bohémienne dirigée par Heinrich Matthias von Thurn (→ 26/10).
Novembre
26/11
Vienne est à nouveau assiégée par Heinrich Matthias von Thurn.
Juillet
12/07
Les forces impériales commandées par Charles de Bucquoy écrasent les troupes bohémiennes et palatines menées par Heinrich Matthias von Thurn, non loin de Vienne.
Mai
21/05
Les paysans révoltés de Haute-Autriche battent les troupes du comte Adam von Herberstorff près de Peuerbach.
Juillet
21/07
Le comte Adam von Herberstorf défend avec succès la ville de Linz contre les paysans soulevés de Haute-Autriche.
Novembre
12/11
Le comte de Pappenheim écrase les paysans révoltés de Haute-Autriche près de Eferding et Vöcklabruck.
Janvier
25/01
Retour du cardinal Melchior Khlesl à Vienne.
Juillet
27/07
Léopold-Guillaume de Habsbourg défend avec succès la forteresse de Ehrenberg bei Reutte (au Tyrol) contre les Suédois commandés par Bernhard von Sachsen-Weimar.
Février
15/02
Mort de l'empereur Ferdinand II à Vienne. Ferdinand III lui succède.
Janvier
 
L'armée suédoise conduite par Lennart Torstenson pénètre dans les territoires héréditaires de la maison d'Autriche et parvient aux portes de Vienne.
Avril
13/04
Patente de l'empereur Ferdinand III qui renouvelle et étend les mesures contre les non-catholiques en Autriche et dans les pays tchèques.
Août
01/08
Bataille de Saint-Gothard.
Octobre
15/10
L'Université d'Innsbruck est fondée.
Septembre
16/09
Grémonville, l'ambassadeur de France à Vienne, est expulsé des territoires de l'Empire.
Juillet
14/07
Siège de Vienne. (→ 12/09) - Débâcle ottomane au Kahlenberg devant l'armée autrichienne renforcée par les troupes polonaises.
20/07
Les Turcs atteignent la contrescarpe des fortifications de Vienne.
Septembre
12/09
Bataille de Vienne, victoire des troupes impériales et polonaises sur les Ottomans.
18/09
Les troupes alliées pour la défense de l'Empire quittent les environs de Vienne et lancent la contre-attaque contre les Ottomans.
Août
19/08
Bataille de Slankamen.
Septembre
11/09
Bataille de Zenta.
Septembre
01/09
Bataille de Chiari.
Février
01/02
Bataille de Crémone.
Mai
24/05
Vendôme occupe Mantoue.
Juillet
26/07
Vendôme bat les Impériaux à Santa-Vittoria, près de Mantoue.
Août
15/08
Bataille de Luzzara.
Septembre
09/09
Les Français prennent Guastalla.
Mai
06/05
François II Rákóczi appelle les Hongrois à la révolte contre l’absolutisme de Léopold Ier par son Manifeste de Bre¸any. Débuts de la guerre d’indépendance hongroise.
Juin
26/06
Maximilien II Emmanuel de Bavière envahit le Tyrol et prend Innsbruck.
Septembre
12/09
Règlement de la succession autrichienne en prévision de la conquête de l’héritage espagnol. L'archiduc Charles se fait couronner roi d’Espagne à Vienne sous le nom de Charles III.
Octobre
25/10
Victoire française de Vendôme sur le général autrichien Visconti à San Sebastiano sur la Sesia.
Novembre
08/11
La Savoie rompt son alliance avec la France pour s'allier à l'Autriche.
15/11
Une armée de secours austro-hollandaise attaque sur ses arrières l'armée française (duc de Tallard), près de Spire, mais est mise en déroute.
Décembre
13/12
Prise d'Augsbourg par Maximilien-Emmanuel de Bavière.
Avril
30/04
Philippe V d'Espagne déclare la guerre au roi Pierre II de Portugal, à l’archiduc Charles et leurs alliés.
Juillet
02/07
Victoire de Marlborough sur les Franco-bavarois à la bataille de Schellenberg.
12/07
Prise de Suse par les Français.
20/07
Prises de Pignerol et de Verceil par les Français.
Septembre
07/09
Bataille de Turin.
11/09
Le feld-maréchal autrichien Johann Karl von Thüngen prend Ulm.
Août
16/08
Bataille de Cassano.
Mars
13/03
Capitulation de Milan. 18 000 soldats français sont rapatriés d’Italie du Nord et utilisés pour d’autres opérations.
Juillet
02/07
Les Autrichiens conquièrent le royaume de Naples (→ 30/09).
Mai
24/05
Occupation de Comacchio, ville des états pontificaux, par les armées impériales.
Juin
30/06
Le duché de Mantoue passe sous domination autrichienne après la proscription de Charles III Ferdinand.
Août
12/08
Début du siège de Lille par les troupes du prince Eugène.
Octobre
22/10
Capitulation de Lille, occupée par les alliés du prince Eugène.
Janvier
02/01
Le gouverneur de Gand La Mothe remet la ville à Marlborough et au prince Eugène.
15/01
Un corps de soldats protestants envoyé par l’empereur ayant pris Bologne, le pape signe un traité par lequel il reconnaît « Charles III » comme roi pour la partie de la monarchie espagnole qu’il occupe. Ceci entraîne la rupture des relations entre Philippe V d'Espagne et le Saint-Siège.
17/01
Le prince Eugène et Marlborough prennent Bruges, évacuée sans combat par les troupes françaises. La Flandre espagnole est perdue. Boufflers organise la défense de la frontière nord de la France.
Mai
28/05
Propositions de paix signées par le grand pensionnaire Heinsius, Marlborough et le prince Eugène. Restitution ou démilitarisation de Lille, Strasbourg, Dunkerque et Naples. Louis XIV devra éventuellement contribuer à chasser son petit-fils du trône d’Espagne (article 4) ; en contrepartie, un armistice lui sera accordé.
Juillet
28/07
Tournai capitule devant les troupes françaises.
Septembre
11/09
Bataille de Malplaquet.
Juillet
27/07
Bataille d'Almenar.
Décembre
10/12
Bataille de Villaviciosa.
Avril
18/04
Le médecin de Joseph Ier décrit pour la 1ère fois la variole hémoragique.
Juillet
21/07
Bataille de Denain.
Janvier
29/01
A Utrecht s'ouvre un congrès qui cherche à régler l'affaire de la succession espagnole.
Août
22/08
A la tête des troupes autrichiennes, le prince Eugène entre triomphalement à Belgrade, d'où il a chassé les Turcs.
Février
17/02
Le traité de La Haye est signé entre l'Espagne , la Grande - Bretagne , la France , l'Autriche et la République néerlandaise , mettant fin à la guerre de la Quadruple Allianc.
Mai
20/05
Ratification de la Paix de La Haye par le roi Philippe V d'Espagne, contraint d’adhérer à la Quadruple-Alliance.
Août
08/08
Victor-Amédée II de Savoie devenu roi de Sardaigne en application du traité de Londres, prend possession, en sus des États sardes de terre-ferme, de l’île de Sardaigne. La Sicile est cédée par la Savoie à l’Autriche en échange.
Avril
30/04
En Autriche, Philippe V signe le traité de Vienne avec Charles VI.
Septembre
18/09
Signature du traité de Belgrade.
Novembre
18/11
Le traité de Vienne met fin à la Guerre de Succession de Pologne.
Octobre
03/10
Signature de la convention de Nyssa, mettant fin à la guerre austro-russo-turque.
 
Guerre de Succession d'Autriche (→ 1748).
Avril
10/04
Bataille de Mollwitz.
Juin
25/06
Marie-Thérèse d'Autriche est couronnée « roi » de Hongrie.
Juin
11/06
Le traité de Breslau met fin à la première guerre de Silésie.
Décembre
16/12
U cours de la guerre de Succession d'Autriche, une partie importante de l'armée française, assiégée à Prague, réussit à s'enfuir.
Janvier
08/01
Alliance de l'Angleterre, l'Autriche, la Saxe et les Provinces-Unies contre la Prusse.
Septembre
13/09
Couronnement de François Ier du Saint-Empire.
Décembre
15/12
À la bataille de Kesselsdorf lors de la deuxième guerre de Silésie , les troupes prussiennes du Vieux-Dessau triomphent de l' Autriche et de l' Angleterre sous Rutowski.
25/12
Paix de Dresde qui met fin à la deuxième guerre de Silésie, opposant l'Autriche à la Prusse.
Octobre
11/10
Bataille de Rocourt, victoire des Français sur les Coalisés.
Janvier
27/01
Joannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart naît à Salzbourg.
Mai
01/05
L'Autriche et la France signent un traité pour contrecarrer la montée en puissance de la Prusse et les visées de l'Angleterre. Cette alliance inédite va déboucher sur la guerre de Sept Ans.
--   
Traité de neutralité et d'alliance défensive de Versailles signé à Jouy-en-Josas entre la France et l'Autriche, qui manifeste la politique dite « de renversement des alliances ». Pour la première fois depuis 1498, le Roi de France est allié avec la maison de Habsbourg.
Octobre
01/10
Victoire de la Prusse sur l’Autriche à la bataille de Lobositz, en Bohême.
Janvier
22/01
Convention austro-russe. Les signataires s’engagent à fournir 80 000 hommes en cas de guerre contre la Prusse.
Avril
21/04
Victoire prussienne sur l’Autriche à la bataille de Reichenberg.
Mai
01/05
Signature d'un second traité de Versailles.
--   
Second traité de Versailles renforçant l’alliance entre la France et l’Autriche.
06/05
La bataille de Prague voit la victoire des Prussiens sur les Autrichiens et les Russes.
Juin
18/06
Frédéric II de Prusse est battu par l’Autriche à Kollin, sur l’Elbe. Il doit se replier.
Septembre
07/09
Victoire autrichienne sur la Prusse au combat de Moys, près de Görlitz.
Octobre
12/10
Les Autrichiens s'emparent de Schweidnitz en Silésie.
16/10
Raid sur Berlin du général autrichien Hadik.
Novembre
05/11
Bataille de Rossbach, l'armée prussienne bat les troupes franco-impériales de Soubise.
12/11
Les Autrichiens s’emparent de Schweidnitz en Silésie.
22/11
Victoire autrichienne sur la Prusse à la bataille de Breslau.
Décembre
05/12
Bataille de Leuthen, l’armée prussienne bat les Autrichiens.
19/12
Capitulation de Breslau, reprise par les Prussiens.
28/12
Prise de Liegnitz par les Prussiens.
Octobre
14/10
Victoire autrichienne, à la bataille de Hochkirch.
Avril
28/04
Prise de Porrentruy.
Octobre
09/10
Les armées russe et autrichienne occupent brièvement Berlin.
Novembre
12/11
L'Impératrice Marie-Thérèse décrète que les chaires de théologie des universités doivent être tenues par des Dominicains ou Augustiniens pour éviter "la doctrine corrompue transmise par les Jésuites".
Janvier
05/01
Mozart est de retour à Salzbourg.
Août
18/08
Joseph II est associé au Gouvernement de sa mère l'impératrice Marie-Thérèse.
Novembre
29/11
Mozart est de retour à Salzbourg.
Janvier
10/01
Mozart est de retour à Vienne.
Janvier
08/01
La tsarine Catherine II de Russie suggère à la Prusse un partage de la Pologne avec l'Autriche.
Septembre
30/09
Première partition de la Pologne.
Décembre
30/12
Avec la mort de Maximilien III. Joseph hérite de l' électorat de Bavière de Karl Theodor von der Pfalz . Cela conduit à des craintes en Autriche quant à l'émergence d'une nouvelle superpuissance européenne et par la suite à la guerre de Succession de Bavière.
Mai
13/05
Signature du traité de Teschen, entre la Prusse et l'Autriche, mettant fin à la guerre de succession de Bavière.
Mai
27/05
Catherine II de Russie et Joseph II d'Autriche se rencontrent à Moghilev.
Novembre
29/11
L'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche meurt à Vienne.
Novembre
29/11
Un Edit de Joseph II, empereur d'Autriche, supprime les ordres contemplatifs dans ses États.
Septembre
10/09
Mémoire de Catherine II de Russie à Joseph II, à qui elle propose un partage de l’empire ottoman et la fondation d’un empire de Dacie.
Décembre
31/12
Mozart crée le "Quatuor à cordes en Sol Majeur" (K387) dédié à Haydn, à Vienne.
Décembre
14/12
Mozart est admis chez les Francs-maçons, au sein de la loge la Bienfaisance.
Novembre
08/11
L'empereur d'Autriche Joseph II et les Provinces-Unies concluent un traité à Fontainebleau : fermeture de l'Escaut et cession de quelques territoires aux Pays-Bas autrichiens.
Décembre
11/12
L'empereur Joseph II restreint par décret la création de loges maçonniques.
Janvier
13/01
Les dernières lois contre la sorcellerie sont abrogées en Autriche.
15/01
Le Nouveau Code criminel est publié à Vienne : la peine de mort pour sodomie est remplacée par les travaux forcés.
Octobre
29/10
Création du Don Giovanni de Mozart.
Décembre
15/12
L'opéra "Don Giovanni" de Mozart est joué devant l'empereur Joseph II à Vienne.
Octobre
09/10
Metternich participe à Francfort aux cérémonies du couronnement de l'empereur du St-Empire, Léopold II, qui apparaît revêtu des ornements de Charlemagne, sceptre dans une main, globe dans l'autre.
Décembre
02/12
La ville de Bruxelles ouvre ses portes aux troupes autrichiennes.
14/12
Mozart fait ses adieux à son ami Haydn qui part en tournée à Londres.
Mai
30/05
Les troupes des Généraux Augereau et Masséna bousculent celles du Général Beaulieu. Bonaparte franchit le Mincio. Beaulieu abandonne 5000 prisonniers, ses canons, ses magasins et s'enfuit en Autriche.
Septembre
28/09
Mozart achève d'écrire l'ouverture de "La Flûte enchantée" à Vienne.
30/09
Première représentation de La Flûte enchantée, de Mozart.
Novembre
18/11
Mozart tombe gravement malade (fièvre rhumatismale).
20/11
Mozart, malade, s'alite.
28/11
Le médecin de Mozart estime que la maladie n'est plus guérissable.
Décembre
04/12
Mozart se remet à composer son Requiem.
--   
Mozart tombe dans le coma.
05/12
Wolfgang Amadeus Mozart meurt à Vienne.
Février
07/02
Traité de Berlin ; alliance défensive entre la Prusse et l’Autriche contre la Pologne et la France révolutionnaire.
Mars
01/03
A Vienne, Léopold II meurt ; c'est son fils François Ier d'Autriche qui lui succède.
Avril
29/04
Débandade de l'armée française sur la frontière du Nord. Débâcle de Quiévrain.
Juin
13/06
Echec des Autrichiens à Maubeuge.
26/06
Le roi de Prusse fait publier un manifeste contre la France. Début de la Première coalition.
Août
13/08
L'armée de Brunswick prend facilement la forteresse de Longwy..
Septembre
14/09
L'armée prussienne de Brunswick force les défilés de l'Argonne, obligeant l'armée française à se replier sur Châlons-sur-Marne. Echec des Autrichiens près de La Croix-aux-Bois.
Novembre
06/11
Victoire française de Dumouriez à la bataille de Jemappes sur l'Autriche.
24/11
Prise et sac d'Oneille, en Piémont.
Avril
01/04
Début du siège de Mayence par les Prussiens et les Autrichiens.
Juin
13/06
Prise de Condé par les Autrichiens.
Juillet
23/07
Capitulation de Mayence.
Septembre
08/09
Victoire française à Hondschoote. Cette victoire est capitale pour la France de 1793, elle intervient après plusieurs défaites et aura un impact psychologique positif considérable.
12/09
Prise du Quesnoy par l’armée autrichienne.
23/09
L’armée autrichienne de Cobourg assiège Maubeuge.
Octobre
15/10
Victoire française à la bataille de Wattignies. Cobourg abandonne le blocus de Maubeuge et se retire sur la Sambre (→ 16/10).
16/10
Bataille de Wattignies.
Décembre
27/12
A la tête de l'armée de Rhin-et-Moselle, le général Lazare Hoche bat les Autrichiens et les Prussiens, à la bataille de Wissembourg.
Avril
27/04
Victoire des Autrichiens à Castillon.
29/04
Les Autrichiens sont battus à Mouscron, près de Courtrai.
Juin
09/06
Combat d'Arlon.
Septembre
18/09
Bataille de Sprimont ; les Autrichiens sont battus par Jourdan à la Chartreuse de Liège.
Janvier
03/01
Traité secret russo-autrichien, pour un troisième partage de la Pologne.
Juin
24/06
La Harpe bat les Autrichiens à Vado, Masséna à Melogno.
Octobre
12/10
L'armée de Sambre-et-Meuse du Général Jourdan est bousculée par l'armée autrichienne du feld-marschal Clerfayt et doit repasser sur la rive gauche du Rhin à hauteur de Dusseldörf.
18/10
Mannheim est reprise par les troupes du général autrichien Wurmser.
24/10
Troisième partage de la Pologne, Stanislas II est contraint à l'abdication.
29/10
Clerfayt débloque Mayence.
Novembre
24/11
Victoire de Schérer à la bataille de Loano sur les Austro-Sardes.
Décembre
19/12
Marie-Thérèse de France quitte la prison du Temple, à Paris, pour se rendre à Bâle, où elle est remise aux envoyés de l'empereur François II.
31/12
Armistice sur le Rhin entre les armées françaises et autrichiennes.
Mars
24/03
Début de la campagne d'Italie (→ 07/04/1797).
Avril
12/04
Victoire de Bonaparte à Montenotte sur les Autrichiens.
13/04
Victoires de Bonaparte à Millesimo.
15/04
Victoires de Bonaparte à Dego.
Mai
10/05
L'armée française, sous les ordres du général Bonaparte, remporte la bataille du pont de Lodi, en Italie.
--   
Bonaparte passe dans les rangs des grenadiers de la 32è de Dallemagne qu'il a massé à l'entrée du pont de Lodi, à l'abri d'une muraille, pour leur expliquer le signal de l'assaut. Il lance l'assaut. Ils enlèvent le pont au pas de course.
--   
Bonaparte rejoint le Général Masséna aux portes de la ville de Lodi au bord de l'Adda. Les 16000 Autrichiens du Général Beaulieu sont retranchés en face sur la rive gauche.
29/05
Bonaparte lance ses divisions sur le village de Borghetto et trouve un pont que les Autrichiens n'ont pas eu le temps de détruire : elles passent le fleuve Mincio.
Juin
01/06
Défaite des Autrichiens sur la Sieg par Kléber.
03/06
Bonaparte entre à Vérone et oblige les Autrichiens à se retirer vers le Tyrol. Ils conservent néanmoins Mantoue.
04/06
Victoire de Kléber sur les Autrichiens à Altenkirchen.
30/06
La cavalerie de Murat, chef d'escadron de Bonaparte, pousse jusqu'à Livourne et s'empare de marchandises anglaises.
Juillet
05/07
Bataille de Radstadt gagnée par Moreau sur l'archiduc Charles.
09/07
Victoire française de Moreau sur l'archiduc Charles à Ettlingen.
10/07
Victoire de Lefebvre sur les Autrichiens au combat de Friedberg.
15/07
Le maréchal Wurmser arrive à Trente à la tête d'une armée de 70000 autrichiens.
Août
03/08
Victoire de Bonaparte à Lonato sur les Autrichiens.
05/08
Victoire de Bonaparte à Castiglione.
08/08
Occupation de Vérone par le général Sérurier, enlèvement des magasins ennemis.
23/08
Défaite de Bernadotte à Neumarkt en Bavière par l'archiduc Charles.
24/08
Victoire de Moreau sur les Autrichiens à Friedberg.
Septembre
03/09
Défaite de Jourdan à Wurtzbourg par l'archiduc Charles.
04/09
Victoire de Bonaparte à Roveredo.
--   
Victoire de Bonaparte à la bataille de Bassano.
--   
Combat de Rovereto, opposant l'armée d'Italie, commandée par Napoléon Bonaparte, aux forces autrichiennes de Paul Davidovitch.
07/09
Armistice de Pfaffenhofen entre la France et la Bavière.
--   
Bonaparte rejoint le maréchal Wurmster à Primolano.
08/09
Bataille de Bassano, victoire des Français face aux Autrichiens.
14/09
Echec des Français à la Favorite et à Due-Castelli, près de Mantoue.
Octobre
02/10
Victoire de Moreau à Biberach.
Novembre
01/11
A Trente, le Général Davidovich avec 25000 hommes attaque les 12000 soldats du Général Vaubois, juste arrivé de Vendée, à qui Bonaparte confie la défense de la rive est du lac de Garde.
06/11
Le Général Massena repousse une partie des autrichiens d'Alvinczi au-delà de la Brenta alors que les brigades du Général Vaubois, sous la pression de Davidovich, battent en retraite, en désordre, vers le sud.
09/11
Le Général Massena, devant la supériorité numérique des troupes du Général Alvinczi, est rejeté de Bassano.
12/11
Le Général Alvinzi défait Augereau et Massena à Caldiero, les forçants à reculer.
15/11
Fortifié à Ronco, derrière l'Adige, Bonaparte envisage d'attirer le Général Alvinczi sur les chemins construits sur les digues du marais d'Arcole, là où ses 13k hommes seront plus opérationnels que les 40k autrichiens de Wurmser. Il envoye, à gauche, la division Massena en direction de Belfiore di Porcile et, à droite, la division Augereau vers Arcole.
--   
Le Général Augereau est bloqué à Arcole par les Autrichiens retranchés derrière l'Alpone. Par 3 fois, les Français tentent de franchir le pont d'Arcole mais en vain (ce qui rend impossible le plan de Bonparte : tomber sur les arrières de Wurmser dans la région de Villanova).
--   
Bonaparte décide de prendre les opérations en main et quitte Ronco en direction d'Arcole. Les assauts qu'il lance avec les hommes d'Augereau échouent : le pont d'Arcole est tenu par les autrichiens, les Gaux Verdier et Lannes sont blessés, Verne est tué. Bonaparte saisit un drapeau et fonce en tête des grenadiers et de leurs officiers à l'attaque du pont, perdant un cheval sous lui, mais la colonne est rompue par la mitraille autrichienne.
--   
Les Autrichiens traversent le pont d'Arcole et débouchent sur la digue, les Français de Bonaparte reculent.
--   
La colonne du Général Guyeux prend Arcole, Masséna contient Provera sur Porcil et Gambione et, conformément aux ordres de Bonaparte, repasse le fleuve et retourne sur Ronco. Arcole est évacuée pour éviter de devoir se battre dos à l'Adige.
16/11
Le Général Massena fait reculer le Général Provera. Le Général Augereau est obligé de s'arrêter devant Arcole, défendu par Alvinczy, mais des renforts envoyés par Serrurier arrivent.
--   
Bonaparte, qui n'a pas de nouvelles de Vaubois, fait retirer ses troupes sur l'Adige, en gardant le pont de Ronco. Le gros de l'armée Autrichienne reste dans les postes de Stephano et de San-Bonifacio. Les postes de Porcil et d'Arcole sont réoccupés, sans combats, par les avants gardes Autrichienne.
17/11
Bonaparte, pour obliger Alvincy à reculer au-delà de Villa-Nova, fait travailler les pontonniers Français afin d'établir un pont de chevalet à l'embouchure de l'Alpon.
--   
Les Autrichiens, croyant que l'armée Française lâche pied, s'élancent à sa poursuite du côté de Ronco. Bonaparte, escomptant sur ce mouvement, ordonne, à la 18è légère d'attaquer les Autrichiens de front et sur la digue, à la 32è demi-brigade du Général Gardanne de sortir des roseaux pour les attaquer par le flanc et au Général Masséna de tomber sur leurs arrières. Les Autrichiens, culbutés dans les marais, y restent enfoncés exposés à une fusillade meurtrière.
--   
Bonaparte déclenche son attaque : Augereau attaque les Autrichiens de front et la petite garnison de Legnago les attaque d'arrière. Le Général autrichien Brabeck est tué et la confusion gagne ses bataillons. Alvinczy, éprouvé, ordonne la retraite sur Vicence et cède aux Français le champ de bataille.
--   
L'armée Française fait 4000 prisonniers ennemis, s'empare de 4 drapeaux et de 18 canons, et s'installe solidement dans les postes d'Arcole et de San-Gregorio pour garder les digues.
19/11
Le Général Joubert défait le Général autrichien Davidowitch à Campara.
Janvier
02/01
Le Général autrichien Alvinczi reforme ses troupes dans la région de Trente : 8 divisions d'infanterie et 2 de cavalerie, soit 80000 hommes.
09/01
Prise de Kehl par les Autrichiens du général Baillet de Latour.
12/01
Le Général Massena bouscule les Autrichiens sur Caldiero. Bonaparte revient de Bologne au galop, arrive à Vérone dans la soirée et ramène Massena dans l'enceinte de la ville.
--   
Le Général Joubert est attaqué de toutes parts par le Général Alvinczy : 3 divisions sur le Monte Baldo, une 4è sur la rive du lac de Garde et une 5è sur la rive gauche de l'Adige. Pour éviter l'encerclement, il se replie sur le plateau de Rivoli où il pense pouvoir tenir 2 jours.
13/01
L'agent de renseignement Toli rapporte à Bonaparte des informations : il lance ses ordres à ses Généraux d'attaquer les Autrichiens par le nord.
14/01
Bataille de Rivoli dans le nord de l'Italie.
15/01
Bataille de Rivoli.
16/01
Les colonnes de la garnison du Général Ott attaquent la Montada et San-Antonio qu'ils enlèvent aux Français. Mais le Général Massena arrive avec les 75è et 32è RI et chasse les Autrichiens, le fait occuper et se porte sur le château de la Favorite. Les Impériaux du Gal Provera sont repoussés sur le Château de la Favorite par les actions concertées des Gaux Dugu, Victor, Lannes, Guieu et Massena : une partie tombe prisonnière et le reste est acculé contre Miollis. Le Gal Provera capitule : les Français font 6000 prisonniers (dont plusieurs Gaux), s'emparent de drapeaux, de 22 canons et 19 pontons.
Février
02/02
Capitulation de l'Autriche à Mantoue.
05/02
Reddition de la tête de pont d'Huningue.
Mars
19/03
Prise de Gradisca, par Bernadotte et Sérurier, et retraite du prince Charles.
20/03
Les troupes du général Joubert passent le Lavis. Début de l'expédition du Tyrol.
22/03
Prise de Botzen par Joubert.
23/03
Prise de Trieste par Bernadotte et de Bressanone par Joubert.
29/03
Prise de Klagenfurt par Masséna.
Avril
18/04
Les Autrichiens signent des préliminaires de paix avec Bonaparte à Leoben.
25/04
Prise de Trieste par Bernadotte et de Bressanone par Joubert.
Juin
28/06
Prise de Corfou.
Septembre
10/09
Ouverture du congrès de Rastadt, où se rencontrent des ambassadeurs de la jeune République française et des États voisins.
Octobre
17/10
Traité de paix de Campoformio (fin de la Première Coalition) entre la France (Bonaparte) et l'Autriche (le chancelier Cobenzl). L'Autriche abandonne à la France la Belgique, la rive gauche du Rhin et les îles Ioniennes et reconnaît la République cisalpine, accrue du Milanais, de Brescia et de la Valteline. En compensation, elle reçoit une partie de la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie.
18/10
Traité de Campo-Formio.
Mars
12/03
La France déclare la guerre à l'Autriche et à la Toscane.
25/03
Vaincue à la bataille de Stockach, l'armée du Danube bat en retraite vers le Rhin.
--   
L'armée française commandée par Jean-Baptiste Jourdan est battue par l'armée autrichienne commandée par l'archiduc Charles à la bataille de Stockach.
Avril
05/04
Défaite de l'armée d'Italie à la bataille de Magnano.
Mai
27/05
Victoire autrichienne, à la bataille de Winterthour.
Juin
02/06
Première bataille de Zurich (→ 06/06), l'armée française commandée par Masséna est vaincue par les armées de la Deuxième Coalition.
08/06
Masséna remporte une première victoire à Zurich, mais ses flancs découverts, doit battre en retraite.
19/06
Bataille de Trébia, victoire des Autrichiens et des Russes, commandés par le général Surovov, sur les Français commandés par le général Macdonald.
--   
Bataille de la Trebbia.
Septembre
26/09
Les Français commandés par André Masséna remportent la deuxième bataille de Zurich.
Avril
20/04
Début du siège de Gênes par les Autrichiens.
Mai
03/05
Victoire de Claude Jacques Lecourbe, à la bataille de Stockach.
--   
Victoire de Moreau, à la bataille d'Engen.
04/05
Bonaparte ordonne à Suchet de tenir à tout prix sur le Var.
05/05
Victoire française à la bataille de Moesskirch.
06/05
Campagne du Var. Les Autrichiens franchissent le Col de Tende et occupent la région de Nice.
09/05
Moreau bat les Autrichiens à Engen, Moskirch et Biberach.
--   
Le Général Lecourbe barre à Memmingen la route du Vorarlberg au Général Kray et le rejette Ulm.
14/05
Le Général Lannes prend Aoste.
19/05
Le Général Lannes se heurte au Fort de Bard défendu par le commandant autrichien Stockard von Bernkopf.
20/05
Le Général Lannes laisse son artillerie en arrière et contourne le fort de Bard par des sentiers périlleux afin d'atteindre Ivrée.
23/05
L'armée de réserve de Bonaparte achève le passage du col du Grand St-Bernard.
26/05
Le Général Lannes débouche en Piémont, bouscule la division autrichienne de Haddick et marche sur le Pô supérieur.
29/05
Nice est reprise par les Français du général Suchet après le reflux des Autrichiens.
--   
Le Général Melas, accouru du Var à Coni, est informé de la présence de Bonaparte en personne.
30/05
Bonaparte entre à Verceil, le Général Murat prend Novara, le Général Lannes descend le Pô vers Pavie et les renforts venus d'Allemagne abordent le St-Gothard et le Simplon.
--   
Capitulation de Masséna à Gênes.
Juin
02/06
Le Général Lannes s'empare de Pavie.
04/06
Le Général Masséna, assiégé à Gênes par les Autrichiens du Général Ott, capitule et obtient d'évacuer la ville.
06/06
Bonaparte pour barrer toute retraite au Général Mélas, jette Lannes sur Belgiojoso, Murat sur Plaisance et Duhesme sur Crémone.
07/06
Le Général Murat passel le Pô à Plaisance.
08/06
Le Général Lannes occupe le défilé-clef de la Stradella.
09/06
Le Généal Lannes rejette en déroute vers Tortone le régiment du Général autrichien Ott qui cherchait à rejoindre le Général Mélas.
--   
Bonaparte, craignant que le Général Mélas ne lui échappe, disperse ses force à sa recherche.
--   
Victoire française à la bataille de Montebello.
15/06
Convention d'Alexandrie, signée entre le général français Berthier et le général autrichien Melas qui se retire à l'est du Mincio.
16/06
Bonaparte renouvelle ses offres de paix à François Ier d'Autriche, dans une lettre signée de Marengo.
18/06
Bonaparte fait célébrer à Milan un Te Deum pour sa victoire à Marengo et y assiste "malgré ce que pourront dire nos athées de Paris".
19/06
L'armée française commandée par Moreau bat les Autrichiens à la bataille d'Höchstädt.
--   
Le Général Moreau bat le Général Kray à Höchstadt et force le passage du Danube.
22/06
Bonaparte reçoit le Général Masséna à Milan et lui donne le commandement de la nouvelle armée d'Italie.
23/06
Le Général Lecourbe remporte une victoire contre les Autrichiens du Général Kray à Nördlingen.
28/06
Le Général Moreau remporte une victoire contre les Autrichiens à Oberhausen.
--   
Le 1er grenadier Théophile de La Tour d'Auvergne est tué lors de la bataille d'Oberhausen.
--   
Le Général Decaen prend Munich.
Juillet
13/07
Le Général Lecourbe prend Feldkirch.
15/07
Après une nouvelle victoire de Lecourbe à Feldkirch, Moreau impose à Kray la convention d'armistice de Parsdorf entre les armées française et autrichienne.
21/07
Bonaparte reçoit le comte de Saint-Julien envoyé par l'archiduc d'Autriche, François II, en vue d'un armistice général à négocier.
28/07
Préliminaires de paix de Paris entre la France et l'Autriche ; la cour d'Autriche refuse de les ratifier.
Août
05/08
Duroc, en route pour faire ratifier à Vienne les préliminaires de paix signés par Bonaparte, est arrêté par le Baron Thugut à la frontière autrichienne.
Septembre
20/09
Convention d'armistice de Hohenlinden ; l'armistice avec l'Autriche est prolongé pour quarante-cinq jours à condition qu'elle cède à la France les places de Philippsbourg, d'Ulm , et Ingolstadt.
25/09
Le ministre des Affaires Etrangères Thugut démissionne et est remplacé par Cobenzl.
Octobre
02/10
Bonaparte désigne son frère Joseph Bonaparte pour conduire les négociations qui vont s'ouvrir à Lunéville avec Coblenzl, l'émissaire de François II d'Autriche.
Novembre
04/11
Echec des négociations à Paris entre le Premier consul et le plénipotentiaire autrichien Cobenzl, qui repart pour Lunéville sans avoir rien concédé.
13/11
Ordre donné aux généraux des quatre armées françaises de dénoncer l'armistice avec l'Autriche et de recommencer les hostilités.
--   
Conformément aux clauses de l'armistice de Passdorf, la France signifie la reprise des hostilités à l'Autriche.
14/11
L'armée du général Brune avance en Toscane, encore occupée par les Autrichiens et non couverte par l'armistice d'Alexandrie.
--   
Le Général Miollis prend Sienne.
27/11
Une armée autrichienne de 100 000 hommes commandée par l'archiduc Jean franchit l'Inn et prend l'offensive en Bavière pour tourner l'armée de Moreau.
--   
L'Archiduc Jean, Commandant des forces autrichiennes, franchit l'Inn en Bavière.
28/11
L'Archiduc Jean d'Autriche est devant Landshut.
29/11
Un détachement français est culbuté par les Autrichiens à Visilbourg.
Décembre
01/12
Victoire autrichienne à la bataille d'Ampfing.
--   
Le Général Grenier, sur ordre du Gal Moreau, bas en retraite pour attirer les Autrichiens vers Hohenlinden où se concentre l'armée du Rhin.
02/12
L'Archiduc Jean d'Autriche, dans sa hâte à poursuivre le Général Grenier, laisse toute son artillerie en arrière.
03/12
Victoire d'Hohenlinden.
--   
Les Généraux Ney et Grouchy refoulent les Autrichiens sur la clairière de la forêt d'Isen-Ebersberg où les attendent Richepance et Decaen.
04/12
Le Général MacDonald franchit le Splügen pour reprendre les Grisons.
14/12
Le Général Decaen remporte une victoire sur les Autrichiens à Salzbourg.
15/12
Le Général Richepance remporte une victoire sur les Autrichiens à Herdorf.
19/12
Le Général Richepance remporte une victoire sur les Autrichiens à Lambach.
20/12
Armistice de Steyr avec l'Autriche.
--   
L'archiduc Charles d'Autriche, qui a remplacé son frère Jean, demande une armistice au Général Moreau.
25/12
Difficile victoire française à la bataille de Pozzolo.
26/12
Le Gal Brune bat le Général autrichien Bellegarde.
Janvier
02/01
Des négociations de paix avec l'Autriche reprennent à Lunéville.
03/01
Le Général Brune s'empare de Vérone et force la ligne de l'Adige.
15/01
Le Général Brune impose aux Autrichiens l'armistice de Trévise.
Février
09/02
Traité de Lunéville entre la France et l'Autriche à propos de l'Italie, ratifiant les conditions du traité de Campoformio et réduisant le rôle de l’empereur en Allemagne ; l’Autriche cède la Belgique, reconnaît à la France la rive gauche du Rhin et des « républiques s½urs ». Elle ne conserve en Italie que la Vénétie.
Juin
20/06
Champagny est nommé à l'ambassade de Vienne.
Décembre
26/12
L'Autriche reconnait les modifications opérées en Italie depuis le traité de Lunéville.
Septembre
01/09
Le Major Général Prince Dolgoruky arrive à Vienne, envoyé par le tsar Alexandre Ier, pour tenter d'entrainer l'Autriche contre la France, après le rejet de sa médiation par Bonaparte, dans le conflit franco-anglais.
Septembre
03/09
Napoléon reçoit à Aix-la-Chapelle le ministre des Affaires Etrangères autrichien Cobenzl : ils s'échangent la reconnaissance officielle des Empires français et autrichien.
Novembre
06/11
Une convention austro-russe contre tout nouvel agrandissement de la France est signée à Vienne.
Janvier
01/01
Napoléon écrit à François II pour lui notifier son intention de faire Joseph Bonaparte roi d'Italie "avec clause de renonciation à la couronne de France".
Avril
11/04
Traité de Saint-Pétersbourg. Alliance entre la Russie et le Royaume-Uni dans le but de rétablir la France dans ses frontières de 1792. Formation d'une Troisième Coalition contre la France (Autriche, Royaume-Uni, Russie, Naples, Suède).
Juillet
16/07
Le Général autrichien Mack établit avec le Général russe Winzingerode un plan austro-russe d'opérations contre la France.
Août
13/08
Napoléon écrit à Talleyrand d'exiger le retrait des troupes autrichiennes en Hongrie et en Bohême : "Je veux qu'on me laisse faire tranquillement la guerre avec l'Angleterre".
Septembre
03/09
L'empereur François II publie un manifeste contre la France.
10/09
L'armée autrichienne (Général Mack) entre en Bavière pour se diriger vers la Forêt Noire.
16/09
L'ambassadeur d'Autriche notifie à Talleyrand que les troupes autrichiennes se maintiendront en Bavière.
23/09
Napoléon annonce au Sénat la rupture avec l'Autriche et fait appeler par anticipation 60000 hommes de la classe 1806.
Octobre
08/10
Les Généraux Murat et Lannes remportent une victoire sur les Autrichiens à Wertingen et font 2000 prisonniers (dont le Commandant Auffenberg).
09/10
Le Général Ney remporte une victoire à Günzburg contre les Autrichiens.
11/10
Les Français, commandés par Pierre Dupont de l'Étang, battent les Autrichiens, commandés par Karl Mack, à la bataille de Haslach-Jungingen.
14/10
Bataille d'Elchingen. Les troupes françaises du maréchal Ney triomphent, sur les forces autrichiennes du maréchal von Riesch.
--   
Combat de Memmingen. Victoire française menée par Nicolas Soult.
15/10
Début de la bataille d'Ulm (20/10).
17/10
Talleyrand adresse à Napoléon un important mémoire où il préconise une paix blanche avec l'Autriche et une alliance avec celle-ci contre la Prusse et la Russie.
18/10
Victoire française sur l’Autriche de Masséna à la bataille de Vérone.
--   
Le Général Murat poursuit le détachement de l'archiduc Ferdinand, le bat à Neresheim et, l'ayant réduit à une poignée d'hommes, le rejette sur la Bohême.
19/10
Le Général autrichien Mack capitule devant les Français à Ulm.
20/10
Capitulation de l'armée autrichienne, à la fin de la bataille d'Ulm.
29/10
Le maréchal Lannes entre à Braunau.
30/10
Victoire françaises sur l’Autriche à la bataille de Caldiero.
--   
Le Général Bernadotte entre à Salzbourg.
31/10
Le Général Murat bat à Lambach les restes du bataillon autrichien du Général Kienmayer.
Novembre
04/11
Le Général Davout prend Steyr.
05/11
Victoire des maréchaux Murat et Lannes, à Amstetten contre les troupes austro-russes du prince Bagration ;.
--   
Victoire du maréchal Davout, contre le général Meerveldt à Steyer.
--   
Le colonel français Higonet se signale à la prise du pont de Marienzell.
06/11
Le Général Murat entre à Amstetten.
07/11
Le Maréchal français Ney prend Innsbrück.
08/11
Le Général Davout bat complètement la division (10 bataillons) du Général autrichien Merfelt et occupe Marienzell.
--   
Napoléon reçoit à Linz le Général autrichien Giulay venu demander l'armistice. Estimant que cette proposition vise à donner le temps au 2è corps d'armée russe de Buxhoevden de rejoindre Koutosov et à la Prusse de poursuivre sa mobilisation, il le refuse.
10/11
Le Général Mortier aux prises avec le Général Koutosov à Dürrenstein soutient un dificile combat.
--   
Napoléon arrive à Moelk.
11/11
Bataille de Dürenstein.
--   
Napoléon arrive à St-Pölten.
12/11
Le Général Marmont prend le village de Loeben.
--   
Le maréchal Lannes et le Général Murat, contournant Vienne, se saisissent par ruse des ponts du Danube.
13/11
Napoléon Ier occupe Vienne.
15/11
Le Général Murat laisse échapper à Hollabrunn le corps d'armée du Général russe Bagration qui lui fait croire à un armistice en faisant marcher en colonne sur les français en s'écriant "Ne tirez pas, nous sommes Français".
16/11
Le Général Davout prend la ville de Presbourg.
--   
Le Maréchal français Lannes pousse Murat dans une bataille qui l'oppose au Russe Bagration.
17/11
Napoléon arrive à Znaïm où il apprend la nouvelle du désastre de Trafalgar.
18/11
Le Général Murat s'empare de Brünn.
20/11
La Prusse mobilise, le Général Koutousov attend des renforts et a regroupé 75000 Austro-Russes.
--   
Le Général Murat repousse les Russes jusqu'à Wischau. Le maréchal Augereau fait capituler le Général Jellachich dans le Vorarlberg.
--   
Napoléon établit son QG à Brünn [Brno].
21/11
Napoléon reconnait la vallée du Goldbach, le plateau de Pratzen et le village d'Austerlitz que Soult vient d'occuper. Il dit à ses aides de camp et à ses officiers d'ordonnance : "Jeunes gens, étudiez bien ce terrain, nous nous y battrons".
22/11
Napoléon prend ses 1ère mesures pour la bataille à venir : ordre à la cavalerie de simuler des fuites dans les engagements d'avant-garde pour donner à Koutousov l'impression que les Français ont peur, et l'inciter à occuper le plateau de Pratzen pour les tourner sur leur droite et leur couper la route de Vienne.
27/11
L'avant-garde russe apparait devant Wischau pendant que Napoléon reçoit à Brünn les négociateurs autrichiens Stadion et Giulay et leur simule l'inquiétude.
29/11
Le corps d'armée austro-russe occupe Austerlitz. Napoléon recoit l'envoyé du tsar Dolgorouki qui réclame avec "jactance" l'évacuation de la rive gauche du Rhin et la réunion de la Belgique à la Hollande. Napoléon refuse mais Dolgorouki est convaincu de la victoire des coalisés (à son retour il déclare : "Napoléon tremblait de peur. J'ai vu l'armée française à la veille de sa perte. Notre avant-garde suffirait à l'écraser".
30/11
Napoléon achève de faire fortifier la colline "du Santon" sur son aile gauche et dicte à ses troupes une proclamation annonçant la bataille décisive.
Décembre
01/12
Les troupes austro-russes occupent le plateau de Pratzen. Le Maréchal français Davout arrive à proximité avec son corps d'armée.
--   
Napoléon s'adresse à ses soldats pour les encourager pour la grande bataille qui s'annonce.
--   
Berthier, au bivouac en avant de Brünn, distribue les ordres de Napoléon : à Soult de réunir ses troupes à l'abbaye de Raigerne, à Bernadotte de prendre la position du bivouac du Général Caffarelli, à Caffarelli de prendre le bivouac de la division de grenadiers, aux grenadiers de se porter en avant de la butte sur la droite de la route, au 176è RI légère de prendre position au Santon, au QG de se transporter à la butte.
--   
Des patrouilles de reconnaissance françaises remarquent que les Russes marchent plus au sud que prévu : Napoléon ordonne alors à Davout de gagner Telnitz, à l'extrême sud du champ de bataille, afin de stopper les Russes entre les villages de Telnitz et Sokolnitz, distants l'un de l'autre de 800m.
--   
La Grande Armée (73k hommes répartis en 12 bivouacs) acclame Napoléon en allumant des feux de paille pendant plus d'1h. Il déclare : "C'est la plus belle soirée de ma vie; mais je regrette de penser que je perdrai demain bon nombre de ces braves gens." Voyant ce spectacle, les Russes et les Autrichiens croient que les Français brûlent leurs campements, sûrs de leur défaite.
02/12
Les troupes russes se mettent en marche dans le brouillard.
--   
Napoléon réunit ses maréchaux pour ses dernières instructions pour la bataille.
--   
Napoléon, à cheval au milieu de ses maréchaux sur la butte de Schlapanitz, lance Soult à l'assaut du plateau de Pratzen sur lequel défilent des colonnes ennemies. A l'aile gauche Lannes et Murat contiennent le Général Bragation.
--   
Napoléon se porte sur le front des troupes, à Austerlitz, inspecte une partie de ses régiments et les encourage.
--   
Le général Langeron attaque le village de Sokolnitz.
--   
Le maréchal Soult, renforcé de Bernadotte et de la Garde, met en déroute le Général Buxhoevden contre attaqué par le maréchal Davout.
--   
Lannes et Murat poursuivent le Général Bragation vers le nord. Surpris d'être attaqués de flanc, les coalisés perdent la moitié du plateau de Platzen.
--   
Le tsar Alexandre et l'Empereur François d'Autriche, aux côtés du Général Koutousov légèrement blessé, assistent aux tentatives désespérées de celui-ci pour reprendre le plateau de Platzen. Les divisions Vandamme et St-Hilaire du Corps d'armée de Soult se maintiennent et rendent définitive la coupure de l'armée ennemie par le milieu.
--   
Davout, qui a rejoint une partie de ses effectifs, se rétablit au sud prenant la gauche des coalisées en tenaille : il les accule à la capture ou à la noyade dans les marécages.
--   
La garde impériale russe conduite par le prince Repnin tente une charge de cavalerie désespérée. Des centaines de chevaliers-gardes (dont de nombreux nobles) meurent. Repnin, blessé, est fait prisonnier.
--   
La Grande Armée de Napoléon est victorieuse de l'armée austro-russe écrasée à Austerlitz : env 15k morts et 15k blessés ou prisonniers.
--   
Napoléon, accompagné de son escorte personnelle et de son mameluk Roustan, s'assurer que les blessés (amis comme ennemis) sont localisés, ramassés et soignés.
03/12
Napoléon laisse repartir vers son camp le prince Repnine en lui demandant de transmettre ses propositions de paix au tsar Alexandre.
--   
Napoléon écrit un billet à Joséphine pour l'informer de sa victoire d'Austerlitz : fier d'avoir d'avoir "détruit" l'armée russe et battu 2 empereurs, il évoque sa fatigue.
--   
Le prince Jean de Lichtenstein se présente à Napoléon en émissaire de l'empereur François d'Autriche, qui sollicite une entrevue, pendant que le Général Murat poursuit les armées ennemies qui fuient éperdues.
--   
Napoléon dicte une proclamation : "Soldats, je suis content de vous. Vous avez décoré vos aigles d'une immortelle gloire". Mon peuple vous reverra avec joie et il vous suffira de dire "J'étais à la bataille d'Austerlitz" pour que l'on vous réponde : "Voila un brave !".
--   
Le Général Rapp rassemble les officiers des Chevaliers-gardes prisonniers (dont Repnin) et les envoie au QG de l'armée française.
--   
Napoléon s'arrête pour se reposer dans un relais de poste situé sur la gauche du champ de bataille d'Austerliz.
04/12
Napoléon accorde une entrevue à l'empereur François d'Autriche au bivouac des Français à Sarutschitz [Zarovice] pour négocier les conditions de la paix.
05/12
Napoléon envoie le Général Savary au tsar Alexandre pour signer l'armistice que demandent également les Russes.
06/12
François Ier d'Autriche demande à Napoléon que la trêve joue aussi en faveur de l'armée russe en déroute, à quoi il réplique que cette armée est cernée mais qu'il accepte si l'armée russe retourne en Russie et évacue l'Allemagne et la Pologne.
07/12
Napoléon adopte par décret tous les orphelins de militaires morts à la bataille d'Austerlitz.
12/12
Napoléon est de retour au Château de Schoenbrünn.
14/12
Napoléon est complimenté par le ministre des Affaires Etrangères de Prusse Haugwitz sur sa victoire d'Austerliz, à quoi il lui répond : "Voici des félicitations dont la fortune à changé l'adresse". Puis, contre l'avis de Talleyrand, lui propose une alliance franco-prussienne.
24/12
François II d'Autriche renvoie son conseiller intime Colloredo et le ministre des Affaires Etrangères Cobenzl, que Stadion remplace à la Chancellerie.
Juillet
12/07
Création de la Confédération du Rhin, destinée à remplacer le Saint-Empire, à l'initiative de Napoléon Ier.
Août
06/08
François II abdique et dissout le Saint-Empire romain germanique.
Octobre
03/10
Napoléon charge La Rochefoucauld, son ambassadeur à Vienne, de proposer la Silésie à l'Autriche pour prix de son alliance.
Novembre
12/11
Le tsar Alexandre envoie le diplomate Pozzo di Borgo à Vienne pour tenter d'y négocier une alliance.
17/11
Metternich, Consul d'Autriche à Paris, écrit au Ministre des Affaires Etrangères autrichien Stadion qu'il lui parait impossible pour le moment de lutter contre Bonaparte.
Octobre
16/10
Napoléon charge l'ambassadeur d'Autriche, Metternich, de transmettre à Vienne une mise en demeure d'avoir à se déclarer contre l'Angleterre.
18/10
L'ambassadeur d'Autriche Metternich déconseille au chancelier autrichien Stadion une "résistance prématurée" à Napoléon.
Juillet
11/07
Napoléon défait les Autrichiens à Znaïm. La Maréchal Davout lui conseille d'en finir avec l'Autriche des Habsbourg.
19/07
Beethoven rencontre Goethe.
Septembre
28/09
Napoléon reçoit à Erfurt l'envoyé de l'Autriche, le baron Vincent.
Octobre
12/10
Napoléon et le tsar Alexandre Ier signent une convention renouvelant leur alliance (neutralité) contre l'Autriche.
Décembre
04/12
Metternich, ambassadeur d'Autriche, dans un mémoire sur le diplomate français Talleyrand qu'il adresse à Stadion, ministre autrichien, évoque son activité pour renseigner l'Autriche et la rapprocher de la Russie et signale un rapprochement entre lui et Fouché.
Janvier
01/01
Napoléon, marchant sur Astorga, reçoit une dépêche de Cambacérès sur l'armement de l'Autriche et l'intrigue de Talleyrand.
Avril
09/04
Reprise des hostilités entre la France et l’Autriche. Début de la cinquième Coalition : Royaume-Uni, Autriche, Espagne et Portugal.
14/04
Les troupes Autrichiennes attaquent le grand-duché de Varsovie. Après la prise de Varsovie, les Autrichiens se heurtent à la résistance de Józef Poniatowski.
23/04
Victoires françaises contre l'Autriche à Ratisbonne.
Mai
08/05
Victoire franco-italienne à la bataille de la Piave.
10/05
La division du Général français Oudinot entre dans les faubourgs de Vienne.
11/05
Fin du siège de Kufstein et bataille de Lofer, lors la rébellion du Tyrol.
13/05
Vienne est à nouveau occupée par les Français.
--   
Bataille de Wörgl, lors de la guerre de la cinquième coalition et la rébellion du Tyrol.
14/05
Premier jour de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
15/05
Deuxième jour et fin de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
22/05
La Grande Armée est mise en échec à Aspern et Essling contre les Autrichiens en voulant passer le Danube mais l’archiduc Charles n’exploite pas son avantage.
--   
Victoire tactique de Charles-Louis d'Autriche sur Napoléon Bonaparte, à la bataille d'Essling.
25/05
Première bataille de Bergisel, lors de la rébellion du Tyrol.
29/05
Deuxième bataille de Bergisel, lors de la rébellion du Tyrol.
--   
Napoléon écrit au Maréchal Berthier : "donnez l'ordre que le village qui forme la tête de pont de Linz soit rasé et que sur l'emplacement de ce village on établisse un réduit à la tête de pont.".
30/05
Napoléon s'entretient avec le Maréchal Lannes mourant, à Semmering : Lannes le conjure de faire la paix et de borner ses conquêtes.
31/05
Le Maréchal Jean Lannes meurt de ses blessures à Ebersdorf.
Juin
14/06
Victoire franco-italienne à la bataille de Raab contre l'Autriche. L’insurrection nobiliaire hongroise est dispersée à Györ par les troupes de Napoléon, mais l’Empereur n’exploite pas sa victoire pour occuper le pays.
--   
Les troupes franco-italienne du prince Eugène défont l'archiduc Jean à Raab.
30/06
Napoléon dînant avec Eugène, Bernadotte et Davout, au palais de Schoenbrunn, cause littérature et déclare : "Si Corneille vivait, je le ferais prince".
Juillet
01/07
Napoléon passe dans l'île Lobau ; ayant refait son armée, il dispose, outre les corps Masséna, Davout, Oudinot et Bernadotte, de l'armée d'Italie sous Macdonald et du corps que Marmont a amené d'Illyrie.
02/07
L'Archiduc Charles se renforce sur Aspern-Essling et se dégarnit sur Enzersdorf.
03/07
L'Archiduc Charles, voyant que l'offensive française ne se développe pas, se retire dans les hauteurs au nord de Russbach.
04/07
L'armée française est concentrée dans l'île Lobau. En plein orage, Oudinot commence à passer sur la rive gauche devant Enzersdorf.
05/07
Bataille de Wagram (→ 06/07).
--   
Les corps d'armée des Maréchaux français Masséna, Oudinot et Davout se déploient sur Essling-Aspern, Baurnersdorf et Neusied.
--   
Les Autrichiens, surpris par la tactique de Napoléon, il lance son centre à l'assaut d'Aderklaa et de Wagram pour rompre le centre ennemi. Mais les hommes du Maréchal Macdonald tirent par mégarde sur les Saxons du Maréchal Bernadotte, se trompant sur leur uniforme ; les Saxons se débandent, Charles d'Autriche contre-attaque, l'effet de surprise est manqué et la nuit arrête le combat. Napoléon bivouaque sur le champ de bataille.
08/07
Le Général français Jacques Joseph Oudet meurt de ses blessures de la bataille de Wagram.
--   
L'empereur François Ier accepte la démission de son ministre des Affaires Etrangères Stadion et fait savoir à Metternich qu'il a l'intention de lui confier le poste.
09/07
Le Général Marmont, à la tête de l'armée de Dalmatie, menant la poursuite de l'armée de l'archiduc Charles, se heurte aux Autrichiens à Znaim et appelle Napoléon à son secours.
--   
Le Maréchal Bernadotte lance une proclamation élogieuse à ses troupes, qui s'étaient débandées à Wafram ; Napoléon, furieux, le destitue et le renvoie à Paris.
12/07
L'archiduc Charles signe l'armistice franco-autrichien à Znaïm.
Août
13/08
Troisième bataille de Bergisel.
18/08
Les négociations pour la paix entre les ministres des Affaires Etrangères français (Champagny) et autrichien (Metternich) débutent à Altenburg [Mosonmagyaróvár].
22/08
Napoléon, dans une lettre, charge son ministre Champagny de demander à l'Autriche la cession d'un "lot de quatre à cinq millions d'habitants".
Septembre
01/09
Le tsar Alexandre, sollicité secrètement par l'Autriche, envoie le prince Tchernychev avertir que la Russie ne peut envisager de rompre avec Napoléon "pour le moment".
07/09
Napoléon propose au Général autrichien Bubna de restituer le territoire autrichien si l'Empereur François accepte d'abdiquer en faveur de son frère Ferdinand ou de l'archiduc Charles : "Nous sommes 2 taureaux qui veulent coucher avec l'Italie et la Germanie".
11/09
Napoléon, instruit par le Général Reille de ce que Bernadotte intrigue, le relève de son commandement de l'armée de l'Escaut et le remplace par le Maréchal Bessières.
15/09
Napoléon écrit à son diplomate Champagny qu'il consent à ce que "l'Autriche ne fasse qu'une perte égale à celle qu'elle a faite à Presbourg ; que (3 ou 4m) de population est tout ce qu[‘il] demande".
--   
Le Général autrichien Bubna quitte Schönbrunn sans avoir pu fléchir Napoléon.
16/09
Le diplomate français Champagny présente au diplomate Metternich les exigences territoriales que Napoléon entend imposer à l'Autriche si l'empereur François Ier se refuse à abdiquer.
24/09
L'empereur François Ier se refuse à abdiquer, au cours d'un conseil de famille tenu par les Habsbourg.
25/09
Bataille du col de Lueg pendant la rébellion du Tyrol.
27/09
Napoléon demande qu'on mette fin à la comédie des pourparlers d'Altenburg où le diplomate autichien Metternich joue les scandalisés, et qu'on accrédite le Général Liechtenstein pour discuter directement avec lui à Schoenbrünn.
Octobre
03/10
Bataille de Hallein.
08/10
Klemens Wenzel von Metternich est nommé ministre des Affaires étrangères et chancelier autrichien.
12/10
Staps, nationaliste allemand, tente d'assassiner Napoléon, lors d'une parade militaire à Schoenbrünn.
13/10
Napoléon interroge Staps qui lui déclare que, si on lui fait grâce, il tentera de nouveau de délivrer l'Allemagne du tyran.
14/10
Paix de Schönbrunn. Fin de la Cinquième Coalition.
15/10
La destruction des fortifications de Vienne débute (clause du traité de paix franco-autrichien).
--   
Staps est jugé par une commission militaire pour sa tentative de meurtre sur Napoléon, et condamné à mort.
--   
A Schönbrunn, Napoléon nomme Denon officier de la Légion d'honneur.
16/10
Staps refuse de manger.
17/10
Friedrich Staps est fusillé par un peloton d'exécution, à Vienne : il meurt en criant : "Vive la liberté ! Vive l'Allemagne ! Mort à son tyran !".
19/10
Le traité de Vienne est ratifié.
Novembre
01/11
Quatrième bataille de Bergisel.
29/11
Le ministre des Affaires Etrangères Metternich suggère à Laborde, chargé d'affaires français, la possibilité de faire épouser l'archiduchesse Marie-Louise d'Autriche à Napoléon.
Décembre
16/12
Napoléon ordonne de faire préciser à Schwarzenberg, ambassadeur d'Autriche, les avances autrichiennes pour un mariage.
Mars
11/03
Mariage par procuration entre Marie-Louise d'Autriche et Napoléon Ier dans l'église des Augustins à Vienne.
Avril
02/04
Mariage de Napoléon Bonaparte avec Marie-Louise d'Autriche, fille de l'empereur François Ier d'Autriche.
Juillet
01/07
Incendie de l'ambassade d'Autriche à Paris.
Octobre
17/10
Bataille de Melleck, pendant la rébellion du Tyrol.
Octobre
28/10
Napoléon surprend la Prusse en acceptant ses offres d'alliance de mai ; inquiet, le roi Frédéric-Guillaume envoie le Général Scharnhorst demander à Vienne l'appui de l'Autriche.
Décembre
17/12
Napoléon offre à l'Autriche une alliance contre la Russie : l'Autriche céderait sa Galicie méridionale contre la restitution de l'Illyrie, ainsi que les principautés roumaines, et la Silésie si la Prusse se compromet avec la Russie ; l'Autriche fournirait un corps de 80000 soldats.
26/12
Le ministre des Affaires Etrangères Metternich éconduit le Général prussien Scharnhorst : l'Autriche ne peut encourager la Prusse à se dresser contre la France.
Janvier
01/01
Le Code civil autrichien entre en vigueur.
Mars
11/03
Le ministre des Affaires Etrangères Metternich fait ratifier le traité de Paris du 24 février puis envoie son collaborateur Lebzeltern en Russie porter au tsar Alexandre toutes ses explications.
14/03
Alliance franco-autrichienne.
Mai
01/05
Le diplomate autrichien Lebzeltern donne au tsar Alexandre l'assurance que le corps autrichien ne causera nulle perte aux forces russes.
03/05
Napoléon charge le comte de Narbonne de porter à Vilna une lettre, ferme et courtoise, au tsar Alexandre Ier ; antidatée du 25 avril, pour que cette ultime démarche de paix ne semble pas influencée par la remise de l'ultimatum.
18/05
L'empereur d'Autriche François arrive à Dresde où son gendre, Napoléon, l'accueille.
Juin
04/06
Armistice de Pleiswitz. L’Autriche propose une médiation qui est acceptée par les belligérants à Pleiswitz mais n’aboutit pas.
Août
10/08
Congrès de Prague ; Sixième Coalition ; Royaume-Uni, Autriche, Prusse, Russie, Suède.
12/08
Déclaration de guerre de l'Autriche à la France.
26/08
Bataille de Dresde (→ 27/08), victoire de la Grande Armée napoléonienne, commandée par Gouvion-Saint-Cyr, sur les troupes coalisées dirigées par Schwarzenberg.
Octobre
08/10
Traité de Ried.
16/10
Début de la bataille de Leipzig ( 19/10).
Janvier
 
Murat, pour conserver le trône de Naples, signe une convention d’armistice avec le Royaume-Uni et s’allie à l’Autriche.
08/01
Signature d'un traité d'alliance entre l'Autriche et Naples (« trahison de Murat »).
25/01
Début de la campagne de France. La France est envahie par les Alliés. Napoléon prend le commandement de l'armée française.
Février
09/02
Campagne des Six-Jours. Napoléon réussit par des man½uvres de rocades à battre séparément les Alliés (→ 14/02).
Mars
01/03
Signature du Traité de Chaumont entre les quatre puissances alliées : Angleterre, Autriche, Prusse et Russie.
21/03
Bataille d'Arcis-sur-Aube. Après avoir manqué d'anéantir les forces de Blücher, Napoléon est vaincu par les troupes de l'Autrichien Schwarzenberg.
31/03
Capitulation de Paris.
Novembre
01/11
Ouverture du Congrès de Vienne.
Janvier
03/01
Le Royaume-Uni, la France et l’Autriche signent à Vienne un traité secret d’alliance qui garantit le rétablissement dans leurs droits des anciennes dynasties régnantes.
Février
08/02
Le Congrès de Vienne condamne la traite des Noirs.
--   
Le Congrès de Vienne déclare Napoléon hors la loi. Début de la Septième Coalition.
Avril
03/04
Victoire de Murat sur les Autrichiens à la bataille du Panaro. Il entre à Bologne.
08/04
Contre-offensive autrichienne dans la guerre napolitaine (→ 03/05).
Mai
03/05
Victoire autrichienne décisive sur Joachim Murat, roi de Naples à la bataille de Tolentino.
--   
Les forces autrichiennes du maréchal Bianchi battent l'armée italienne menée par le roi de Naples Joachim Murat (bataille de Tolentino).
Juillet
17/07
Les Autrichiens entrent à Lyon.
Septembre
26/09
Conclusion de la Sainte-Alliance entre la Russie, l’Autriche et la Prusse, qui fait du christianisme le principe fondateur de tout gouvernement.
27/09
Après la chute de Napoléon, les grandes puissances européennes se réunissent à Paris pour signer le "pacte de la Sainte Alliance". Le tsar de Russie Alexandre Ier, l'empereur d'Autriche François Ier et le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier, se protègent ainsi de toute nouvelle offensive révolutionnaire ou libérale, au nom de "la Très Sainte et Indivisible Trinité des trois puissances orthodoxe, catholique et protestante".
Juin
10/06
Conclusion du traité de Paris, entre l'Autriche, l'Espagne, la France, l'Angleterre, la Prusse et la Russie. Il permet l'exécution de l'article 99 de l'acte du congrès de Vienne, déterminant la réversion des duchés de Parme, Plaisance et Guastalla.
Septembre
10/09
Beethoven écrit les 1ères mesures de la 9è symphonie.
Octobre
01/10
Les 4 puissances alliées (Prusse, Autriche, Grande-Bretagne, Russie) se rencontrent à Aix-la-Chapelle pour négocier le retrait de leurs troupes de France en vue d'une alliance européenne.
Décembre
11/12
Le procès intenté par Johanna pour recouvrer la garde de son fils Karl, contre son beau-frère Beethoven, débute.
Juillet
10/07
L'Empire d'Autriche cède le comté de Hohengeroldseck au grand-duché de Bade, lors d'un traité signé à Francfort.
Mars
07/03
Les rebelles napolitains sont écrasés par les Autrichiens à Rieti.
Septembre
29/09
Les 5 frères Rotschild sont faits barons à Vienne.
Novembre
29/11
Beethoven devient membre d'honneur de la Gesellschaft der Musikfreunde.
Décembre
20/12
Beethoven subit une 1ère opération.
Mars
26/03
Echec de la première guerre d’indépendance italienne et victoire autrichienne.
Novembre
15/11
Le traité de Londres, signé par la Grande-Bretagne, l'Autriche, la France, la Prusse, la Russie et la Belgique, stipule l'indépendance de cette dernière et sa neutralité permanente.
Juillet
21/07
Napoléon II meurt de la tuberculose au palais de Schönbrunn.
Janvier
06/01
La ligne de chemin de fer reliant Vienne à Wagram est inaugurée.
Décembre
23/12
Les Autrichiens se retirent de Ferrare.
Novembre
06/11
L'Autriche annexe la ville libre de Cracovie, en violation du traité de Vienne.
Août
16/08
L'Autriche occupe militairement Ferrare.
 
Printemps des peuples.
Janvier
03/01
A Milan, la police autrichienne et les patriotes se heurtent violemment.
Mars
13/03
La Révolution de Mars éclate à Vienne.
17/03
Un soulèvement contre les Autrichiens éclate à Venise, à l'appel de Daniele Manin, et aboutit à la création de la république de Saint-Marc.
18/03
Un soulèvement éclate à Milan contre l'Empire d'Autriche, les forces de Joseph Radetzky évacuent la ville.
22/03
Proclamation de la République de Saint-Marc à Venise.
--   
A Milan, vingt mille soldats autrichiens de Radetzky sont chassés par la révolte populaire.
24/03
Première guerre d'indépendance italienne (→ 24/03/1849).
25/03
Les insurgés victorieux des Autrichiens, acclament Charles-Albert, roi du Piémont et ses troupes qui entrent dans la ville.
Mai
30/05
Bataille de Goito.
Août
14/08
Garibaldi résiste aux Autrichiens à Luino.
Novembre
09/11
Exécution du parlementaire Robert Blum, après l'insurrection viennoise d'octobre 1848.
Décembre
02/12
L'empereur d'Autriche Ferdinand Ier abdique, en faveur de son neveu François-Joseph.
15/12
L'armée autrichienne envahit la Hongrie.
18/12
Lors d'une conférence médicale à Vienne, en Autriche, le biologiste autrichien Karl Landsteiner (1868-1943) et son assistant Erwin Popper démontrent qu'ils ont découvert le virus qui cause la polio.
Janvier
05/01
Les Autrichiens prennent Pest, avec l'aide de troupes croates.
Mars
22/03
Victoire autrichienne à la bataille de Novare, qui met fin à la première guerre d'indépendance italienne.
23/03
Le roi du Piémont est battu par les Autrichiens à Novare.
Mai
11/05
Après avoir envahi la Toscane, les troupes du général autrichien Constantin d'Aspre prennent la ville de Livourne.
Août
22/08
Venise, alors en révolte contre les souverains d'Autriche, subit le premier bombardement aérien de l'Histoire. Les soldats autrichiens lancent sur la ville des aérostats sans équipage alourdis de charges explosives à retardement, pour infliger des dommages aux assiégés. La technique est loin d'être au point.
26/08
A Venise, le républicain Manin capitule face aux Autrichiens.
Novembre
29/11
Conférence d'Olmütz.
Décembre
31/12
Abolition de la Constitution autrichienne.
Décembre
02/12
Alliance entre l'Autriche, le Royaume-Uni, la France et la Sardaigne.
Décembre
29/12
Ultimatum autrichien à la Russie.
Novembre
10/11
Traité de Zurich.
 
Deuxième guerre d'indépendance italienne (→ 1865).
Mai
10/05
Campagne d'Italie (→ 10/11/1859).
20/05
Bataille de Montebello.
27/05
Garibaldi défait les Autrichiens à San Fermo, ce qui lui permet de prendre Côme.
Juin
02/06
Les Français de Mac-Mahon défont les Autrichiens à Turbigo.
04/06
Bataille de Magenta.
08/06
Milan est abandonnée par les Autrichiens; entrée triomphale de Napoléon III et de Victor-Emmanuel II.
24/06
Bataille de Solférino.
Juillet
11/07
Signature de l'armistice de Villafranca, qui met fin à la deuxième guerre d'indépendance italienne.
--   
Les souverains français et autrichiens Napoléon III et François-Joseph ont une entrevue à Villafranca.
12/07
Les Préliminaires de paix franco-autrichien sont signés à Villafranca : la Lombardie est remise à Napoléon III (qui la donne aussitôt à Victor-Emanuel II) mais laissent la Vénétie, Mantoue et Modène aux Autrichiens.
 
Mach travaille sur l'effet Doppler, l'optique et l'acoustique.
Février
26/02
Patente de février. Retour au centralisme en Autriche. Mise en place du parlement de Vienne. Le Reichsrat, réorganisé, devient une institution à double niveau, avec une représentation étroite (pays autrichiens) et une représentation élargie (avec la Hongrie). Statut d’autonomie de la Pologne autrichienne (Cracovie, Galicie et Lodomérie). Le climat libéral qui y règne en fait le refuge des Polonais qui luttent pour la renaissance de leur pays.
Décembre
04/12
Le chancelier prussien Bismarck exprime à l'ambassadeur autrichien Karolyi son désir d'améliorer leurs relations, mais qu'il ne faut pas compter sur des concessions de la part de la Prusse, la place de l'Autriche n'étant pas en Allemagne, mais dans l'espace danubien et balkanique.
Octobre
10/10
Maximilien d'Autriche accepte le trône du Mexique.
Janvier
16/01
Les empires autrichien et prussien donnent au Danemark un ultimatum de 48 heures pour annuler la constitution de novembre et quitter le duché de Schleswig.
Octobre
30/10
Signature du traité de paix de Vienne par la Prusse, l'Autriche et le Danemark, ce qui met un terme à la seconde guerre des duchés.
Août
14/08
Convention de Gastein, décidant du partage des duchés de Schleswig et de Holstein entre l’Autriche et la Prusse.
 
Troisième guerre d'indépendance italienne.
Juin
07/06
Le prussien Bismark déclare la guerre à l'Autriche.
12/06
Alliance secrète entre l'Autriche et la France contre la Prusse.
20/06
L'Italie déclare la guerre à l'Autriche.
25/06
Les troupes italiennes de La Marmora et Cialdini sont défaites à Custoza et Garibaldi reçoit l'ordre de stopper son avance.
Juillet
03/07
Bataille de Sadowa.
20/07
Bataille de Lissa.
Août
23/08
Traité de Prague. Les territoires sous influence autrichienne se tournent vers la Prusse.
Octobre
03/10
Traité de Vienne.
Février
08/02
L'empire autrichien cède la place à une double-monarchie austro-hongroise.
Juin
08/06
François-Joseph Ier d'Autriche et Sissi sont couronnés roi et reine de Hongrie, concrétisant le compromis austro-hongrois.
Août
18/08
L'empereur français Napoléon III rencontre François-Joseph d'Autriche à Salzbourg.
Novembre
13/11
Andrássy est nommé ministre des Affaires Etrangères.
Décembre
23/12
Début de la Conférence de Constantinople (→ 20/01/1877).
Juillet
13/07
Clôture du congrès de Berlin par la signature d'un traité à Berlin.
Octobre
07/10
Signature de la Duplice, entre l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie.
Décembre
08/12
L'incendie du théâtre Ring de Vienne fait 899 morts (dont 180 par défenestration).
Mai
20/05
La Triple Alliance est conclue entre l'Empire allemand, l'Empire austro-hongrois et le Royaume d'Italie.
25/05
Création de la Triplice.
Novembre
15/11
Début de la conférence de Berlin.
Octobre
15/10
Freud donne une conférence sur l'hystérie masculine à la Sté des médecins de Vienne.
Octobre
29/10
Signature de la convention du canal de Suez à Constantinople.
Mai
06/05
Signature de la Troisième Triplice, entre l'empire allemand, l'empire austro-hongrois et le royaume d'Italie.
Décembre
04/12
L'association des travailleurs chrétiens-sociaux de Vienne est créée, sur proposition de Kunschak.
Septembre
02/09
Déçu par les mauvais résultats scolaires de son fils, Aloïs Hitler place Adolf dans le monastère bénédictin de Lambach.
10/09
Assassinat d'Élisabeth de Wittelsbach par Luigi Lucheni.
Septembre
10/09
L'anarchiste italien Luccheni poignarde mortellement l'impératrice Elisabeth (Sissi), sur le quai du Mont-Blanc, au bord du lac Léman à Genève, pour faire un coup d'éclat.
Novembre
04/11
Freud publie "Die Traumdeutung" (L'interprétation des rêves).
Janvier
13/01
Pour combattre le nationalisme tchèque, l'empereur François-Joseph décrète que l'allemand sera la langue des forces armées austro-hongroises.
19/01
Gouvernement d'Ernst von Koerber en Autriche-Hongrie (→ 31/12/1904). Il est chargé d'apaiser les tensions nationales dans l'empire.
Février
10/02
Landsteiner, dans un article qu'il soumet à une revue de bactériologie, mentionne le phénomène de l'isoagglutination du sang humain pour la 1ère Fois et affirme que le sérum de sujets humains sains agglutine les globules rouges provenant d'autres humains.
Mai
06/05
Visite officielle de l'empereur François-Joseph d'Autriche à Berlin à l'occasion de la majorité du prince héritier. L'empereur d'Autriche et Guillaume II d'Allemagne réaffirment l'alliance austro-allemande.
Août
 
Freud rencontre Fliess au Tyrol.
Septembre
 
Freud commence l'analyse avec Dora.
02/09
Hitler entre au collège de Linz.
Janvier
02/01
Sigmund Freud publie son ouvrage sur la psychopathologie de la vie quotidienne.
Octobre
15/10
Les élections à la Diète de Bohème s'achèvent : le parti jeune-tchèque triomphe.
Novembre
14/11
Landsteiner décrit l'existence de groupes sanguins au sein de l'espèce humaine (A, B, AB et O), dans une communication au "Wiener Klinische Wochenschrift".
Janvier
02/01
Le gouvernement bulgare dénonce le traité de commerce qui l'unit à l'Empire austro-hongrois.
Juin
22/06
Beck, Premier Ministre autrichien, et Wekerle, Premier Ministre hongrois, reçoivent l'ordre du Mérite de la Couronne de Prusse.
Octobre
27/10
Freud écrit à Jung : il formule pour la 1ère fois l'idée du lien entre analité et obsessionnalité.
Février
 
Freud devient corédacteur d'une nouvelle revue, "Zeitschrift für Religionpsychologie" et publie dans le 1er numéro un texte sur la religion.
Octobre
01/10
Freud commence la cure d'Ernst Lanzer, "l'homme aux rats".
Novembre
20/11
Freud présente le cas de "l'homme aux rats" devant la Sté psychanalytique de Vienne.
Décembre
18/12
Abraham assiste à la réunion hebdomadaire viennoise des psychanalystes.
Octobre
05/10
Annexion de la Bosnie-Herzégovine par l'Autriche-Hongrie.
15/10
Hitler échoue une 2è fois à l'examen d'entrée à l'Ecole des Beaux-Arts de Vienne.
Janvier
09/01
L'Autriche propose à l'Empire ottoman de renoncer à ses droits sur la Bosnie-Herzégovine, en échange d'une compensation financière.
12/01
L'Empire ottoman accepte la proposition de l'Autriche de renoncer à ses droits sur la Bosnie-Herzegovine, contre compensations financières.
Février
24/02
La Serbie, soutenue par la Russie, se mobilise et menace l'empereur François-Joseph d'annexer la Dalmatie, la Croatie et la Bosnie-Herzégovine.
26/02
L'Empire ottoman reconnaît l'annexion de la Bosnie par l'Autriche-Hongrie, mettant fin à la crise bosniaque.
Mars
31/03
La Serbie accepte le contrôle autrichien sur la Bosnie-Herzégovine.
Novembre
03/11
Le Cabinet Stürgkh est formé.
Mai
30/05
Signature du traité de Londres.
Octobre
18/10
Ultimatum de l'Autriche-Hongrie à la Serbie, donnant huit jours à la Serbie pour évacuer les régions d'Albanie occupées par les troupes royales serbes.
27/10
Freud rompt avec Jung.
Juin
28/06
Assassinat de l'archiduc François-Ferdinand.
Juillet
04/07
Les funérailles de l'Archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie ont lieu à Vienne.
05/07
Alexander Hoyos, adjoint de Leopold Berchtold, ministre austro-hongrois des affaires étrangères, est envoyé à Berlin afin de connaître la position allemande à la suite de l'attentat de Sarajevo.
23/07
Ultimatum austro-hongrois à la Serbie.
26/07
La Serbie et la Bulgarie (alliée de l'Autriche-Hongrie) interrompent leur relation diplomatique.
--   
L'Autriche-Hongrie mobilise ses troupes le long de la frontière avec la Russie.
28/07
L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.
Août
06/08
L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie.
11/08
La France déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.
13/08
Combat d’Antivari.
19/08
Le Canada déclare la guerre à l'Allemagne et à l'Autriche-Hongrie.
20/08
Début de la bataille du Cer.
Septembre
02/09
Le paquebot hollandais "Nieuw-Amsterdam" est arraisonné par la marine française dans la Manche : 1000 Allemands et Autrichiens (dont Pabst) sont internés près de Brest, sur l'île Longue.
03/09
L'armée russe s'empare de Lemberg (Lvov), capitale de la Généralicie autrichienne.
11/09
Fin de la bataille de Lemberg.
16/09
Siège de Przemyśl (→ 22/03/1915).
Novembre
12/11
Zweig se porte volontaire pour le service militaire : il envoyé faire ses classes à Klosterneuburg.
Décembre
02/12
L'armée austro-hongroise (Gal Potiorek) prend Belgrade.
15/12
Les Austro-Hongrois reperdent Belgrade.
22/12
Le Général Potiorek doit démissionner.
Avril
27/04
Naufrage du cuirassé Léon Gambetta, torpillé par un sous-marin de la marine austro-hongroise, au large des Pouilles (Italie). C'est le premier navire perdu par la France au cours de la Première Guerre mondiale, et l'une des plus grandes tragédies de l'histoire de la Marine nationale, où près de 700 marins français périrent dans l'Adriatique.
Juin
22/06
Les troupes austro-hongroises reprennent Lemberg (Lwow) aux Russes.
23/06
Première offensive italienne sur les positions austro-hongroises le long de l'Isonzo.
Juillet
18/07
Peu après son entrée dans la Première Guerre mondiale, l'Italie poursuit son attaque sur l'Autriche-Hongrie, dans le but de prendre le port de Trieste. Après un premier échec, l'armée italienne, menée par Luigi Cadorna et Emmanuel-Philibert de Savoie, réitère ses attaques sur la rivière d'Isonzo. Malgré sa supériorité numérique et une première avancée encourageante, l'Italie ne parvient toujours pas à percer le front des tranchées austro-hongroises. Les deux camps subissent de lourdes pertes.
Octobre
06/10
L'offensive germano-austro-hongroise contre la Serbie débute.
Novembre
08/11
Le vapeur italien "Ancona" est coulé par un sous-marin austro-hongrois : 208 morts.
10/11
Quatrième bataille de l'Isonzo (→ 02/12).
Décembre
21/12
Nicolas Ier , roi du Monténégro , envoie une offre de paix à l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier.
Janvier
11/01
Prise de Cetinje. Les Austro-hongrois occupent le Monténégro.
Mai
15/05
L’armée austro-hongroise perce les premières lignes de défense italiennes dans le Trentin.
--   
Succès austro-hongrois dans le Trentin.
Juin
04/06
Offensive russe du général Broussilov contre les forces germano-austro-hongroises.
Août
06/08
La IIIe armée du duc d'Aoste lance l'offensive contreles Austro-Hongrois vers Gorizia.
Septembre
06/09
Accord entre l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, confiant à Guillaume II, le commandement suprême de l'armée impériale allemande et de l'armée commune..
14/09
La IIIe armée italienne attaque les Austro-Hongrois sur un front de 10km à Isonzo.
Octobre
09/10
Les IIe et IIIe armées italiennes attaquent la Ve armée austro-hongroise à Isonzo.
31/10
Début de la neuvième bataille de l'Isonzo (→ 04/11).
Novembre
01/11
Les IIe et IIIe armées italiennes attaquent les positions austro-hongroise à l'est de Gorizia.
05/11
Déclaration commune germano-austro-hongroise promettant la résurrection du royaume de Pologne, afin de fournir un cadre légal polonais au recrutement d'une armée polonaise au service des puissances centrales..
20/11
L'archiduc Charles, héritier du trône, est appelé en urgence à Vienne.
21/11
L'empereur François-Joseph meurt dans sa soixante-huitième année de règne. Son petit-neveu l'archiduc Charles lui succède sous le nom de Charles Ier.
30/11
Les obsèques officielles de François-Joseph Ier se déroulent. Son cercueil repose dans la crypte des Capucins à Vienne.
Décembre
30/12
Charles de Habsourg-Lorraine est couronné roi de Hongrie en tant que "Charles IV".
Mai
17/05
Conférence germano-austro-hongroise de Kreuznach : la première rencontre officielle des deux empereurs, Guillaume II et Charles Ier, se solde par un échec des pourparlers, le Reich souhaitant poursuivre la guerre et la double monarchie aspirant à se retirer du conflit.
Septembre
08/09
Fin de la bataille de Marasesti.
Octobre
24/10
Bataille de Caporetto se soldant par une très lourde défaite des Italiens, alors dans le camp de la Triple-Entente, face aux armées austro-allemandes.
27/10
Bataille de Caporetto.
Décembre
07/12
Les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Autriche-Hongrie.
15/12
Les négociations de la Russie avec les empires centraux débutent à Brest.
22/12
Les négociations de paix russo-autrichienne à Brest sont rompues.
Mai
12/05
La conférence de Spa, réunissant les empereurs allemand et austro-hongrois, Guillaume II et Charles Ier, conseillés par leurs principaux collaborateurs, se conclut par la vassalisation de la double monarchie épuisée par 45 mois de conflit, au Reich. Des formules diplomatiques plaçant les deux empires sur un pied d'égalité masquent la réalité de la sujétion austro-hongroise au Reich.
Juin
13/06
Bataille du Piave.
15/06
Bataille du Piave.
Juillet
02/07
Ouverture de la grande conférence de Spa.
Août
13/08
Bataille de San Matteo : dernier succès austro-hongrois dans les Alpes.
Octobre
24/10
Offensive italienne victorieuse à Vittorio Veneto. Les Autrichiens refluent sur tous les fronts.
27/10
Télégramme d'Arthur Arz von Straußenburg, chef d'état-major austro-hongrois, à Paul von Hindenburg, chef du grand état-major allemand, exposant l'épuisement et la dissolution de l'armée commune, justifiant ainsi l'ouverture de négociations d'armistice.
28/10
La première république tchécoslovaque est proclamée.
29/10
Le gouvernement autrichien demande l’armistice à l’Italie.
Novembre
01/11
Libération de Belgrade par les unités franco-serbes .
--   
Le nouveaux gouvernement hongrois dénonce les liens qui unissent la Hongrie à l'Autriche.
--   
Au cours d'une action courageuse menée dans les eaux du port austro-hongrois de Pula, deux nageurs de combat de la marine italienne coulent avec une torpille habitée le cuirassé ennemi SMS Viribus Unitis.
02/11
Premières opérations alliées en Hongrie.
07/11
Le roi Louis III de Bavière se réfugie en Autriche il est ainsi le premier des souverains allemands à quitter le pouvoir.
11/11
L'empereur Charles n'abdique pas mais « renonce aux affaires de l'État » en Autriche et déclare « reconnaître toute décision quant à la forme du nouvel État ».
12/11
La république d'Autriche allemande est proclamée..
13/11
Charles Ier abdique.
Mars
23/03
Fuite de l'empereur Charles Ier et de sa famille en Suisse.
Septembre
10/09
Traité de Saint-Germain-en-Laye sur la protection des minorités entre les principales Puissances alliées et associées et le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes. Traité de Saint-Germain-en-Laye entre les Alliés et la Tchécoslovaquie.
--   
Traité de Saint-Germain-en-Laye , entre les Alliés et l'Autriche-Hongrie, laquelle, en signant ce traité, assure son démantèlement prochain.
Novembre
21/11
Le nom officiel de l'Autriche devient "République d'Autriche".
Octobre
01/10
Le Parlement ratifie la constitution fédérale de la République d'Autriche.
10/10
Un Plébiscite en Carinthie se prononce pour le rattachement à l'Autriche.
Décembre
09/12
Hainisch (sans parti) est élu 1er Président fédéral de la république d'Autriche.
15/12
L'Autriche entre à la SDN.
Avril
 
Deutsch, le médecin de Freud, lui détecte un cancer de la mâchoire et décide de le lui cacher.
 
Freud publie "Le Moi et le Ça".
Octobre
04/10
Pichler pratique l'excision d'une partie de la mâchoire supérieure et du palais droit due Freud.
Novembre
09/11
Le putschiste de Munich, Hanfstaengl, en fuite, parvient à Kufstein.
12/11
Pichler réalise la résection du processus ptérygoïdien et d'une partie du palais mou de Freud.
Juin
03/06
Franz Kafka meurt de la tuberculose au sanatorium de Kierling, près de Vienne. Il demande dans son testament que ses écrits soient brûlés.
Décembre
20/12
Avec la loi sur la facturation du schilling pour la réforme monétaire en Autriche, il est décidé de remplacer la couronne par le schilling et celui-ci est finalement introduit le 1er mars 1925.
Juillet
15/07
Révolte de Juillet à Vienne.
Décembre
15/12
Freud écrit à Dwossis (son traducteur à Jérusalem) : "Le sionisme éveilla en moi les plus vives sympathies et j'y suis toujours fidèlement attaché aujourd'hui".
Octobre
10/10
Matuschka est arrêté à Vienne.
Mars
31/03
Le régime austrofasciste du chancelier Engelbert Dollfuss interdit la Ligue de protection républicaine.
Mai
30/05
Le Parti communiste d'Autriche est dissous.
Juin
20/06
Le Parti nazi est dissous.
Octobre
03/10
Le chancelier Dollfuss échappe de peu à un attentat perpétré par les nazis.
Décembre
10/12
Le prix Nobel de physique, qui n'avait pas été attribué en 1932, est remis rétroactivement aux physiciens allemand Werner Heisenberg, britannique Paul Dirac et autrichien Erwin Schrödinger, inventeurs/« découvreurs » de la mécanique ondulatoire.
Août
21/08
Le duce Mussolini rencontre le chancelier autrichien Schuschnigg.
Décembre
05/12
Doolittle cesse son analyse avec Freud à Vienne.
Septembre
13/09
Les noces d'or de Freud et de Martha sont célébrées.
Mars
11/03
Kurt Schuschnigg, chancelier fédéral d'Autriche, est poussé à la démission par Hitler.
12/03
Invasion de l'Autriche par l'armée allemande (Anschluss).
14/03
Adolf Hitler entre à Vienne où il est acclamé par 200 000 Autrichiens.
Mai
11/05
Début de la construction du canal Rhin-Main-Danube.
Août
01/08
Eichmann créé le bureau d'émigration juif à Vienne (chargé de fait de : radicaliser les mesures de vexation qu'encourent les Juifs pour les conduire à l'émigration ; amener les élites juives à financer l'émigration des catégories populaires).
30/08
Eichmann devient responsable du Bureau de l'émigration juive de Vienne.
Novembre
 
Rommel est nommé directeur de l'Académie de guerre Wiener-Neustadt.
Mars
13/03
A Berlin, Hitler signe le décret portant sur l’« anschluss », rattachement de l’Autriche au Reich allemand.
Octobre
12/10
Les 1ères déportations de juifs autrichiens et tchèques vers la Pologne sont organisées.
Octobre
09/10
Vienne est considérée "Judenfrei" par Brunner.
Août
27/08
Le Président français Lebrun est déporté et détenu au Château d'Itter (Tyrol).
Avril
 
Eichmann s'enfuit en Autriche.
Janvier
07/01
L'Autriche est reconnue dans ses frontières de 1936.
Mai
15/05
Fin de l'occupation alliée de l'Autriche — Le pays se déclare neutre.
--   
Signature du traité d'État autrichien.
Octobre
26/10
Adoption de la neutralité autrichienne.
Décembre
14/12
Admission à l'ONU comme nouveau membre de l'Autriche.
Décembre
15/12
Ligeti et sa femme Vera franchissent clandestinement la frontière entre la Hongrie et l'Autriche : son but est d'aller à Cologne, mais il doit s'arrêter à Vienne.
Janvier
04/01
Le Général Theodor Koerner, Président de la République, meurt.
Décembre
19/12
Le film "Sissi impératrice" de Marischka, avec Schneider, sort en salles.
Janvier
04/01
L'AELE (Association européenne de libre-échange) est crée par la convention de Stockholm, signée par l'Autriche, le Danemark, la Norvège, le Royaume-Uni, le Portugal, la Suède et la Suisse.
Décembre
28/12
L'ancien chancelier Julius Raab en tant que président de la Chambre fédérale de commerce et Franz Olah, président de la Fédération autrichienne des syndicats, concluent l'accord secret Raab-Olah et jettent ainsi les bases de l'institutionnalisation du partenariat social en Autriche.
Novembre
30/11
Les ministres des Affaires étrangères autrichien (Kurt Waldheim) et italien (Aldo Moro) signent l’accord de Copenhague pour régler la question de l’autonomie linguistique de la minorité germanophone du Haut-Adige.
Novembre
15/11
Le Président autrichien Jonas est en visite en Italie.
Décembre
21/12
Six personnes, dont Carlos (le Chacal) , kidnappent des délégués à la conférence de l' OPEP à Vienne.
Novembre
10/11
Honecker, leader de RDA, débute une visite en Autriche.
13/11
Honecker, leader de RDA, achève sa visite en Autriche.
Juillet
16/07
Herbert von Karajan meurt d'une crise cardiaque dans sa maison à Anif.
Décembre
18/12
Le Premier Ministre sortant Schlüter fait connaître la composition de son nouveau Gouvernement.
Septembre
23/09
Devant les caméras de télévision, le cadavre Otzi est dégagé des glaces et est héliporté à l'institut de médecine légale d'Innsbruck.
Novembre
10/11
Aux élections provinciales à Vienne, les 2 partis de la coalition gouvernementale reculent ; le FPO obtient 23%.
Juillet
08/07
Klestil devient Président.
Janvier
01/01
La Suède, l'Autriche et la Finlande entrent dans l'UE.
Janvier
18/01
Démission du chancelier autrichien Franz Vranitzky.
Juillet
18/07
Ewers effectue la 1e transplantation de langue à l'hôpital général de Vienne.
Novembre
13/11
Le Parquet de Sankt-Pölten accuse formellement Josef Fritzl du meurtre de l'un des enfants qu'il a eu avec sa fille Elisabeth, ainsi que de viol, esclavage, séquestration et inceste.
Juillet
12/07
Jarmer devient la 1e sourde et muette à prêter serment pour entrer au Conseil national.
Octobre
14/10
Felix Baumgartner saute en chute libre de plus de 39 000 m d'altitude, et atteint Mach 1,24, battant plusieurs records mondiaux.
Décembre
16/12
Kurz devient ministre des Affaires Etrangères.
Juin
20/06
Attentat de Graz.
Mai
09/05
Démission du chancelier autrichien Werner Faymann, à la suite de l'échec au premier tour de son parti à l’élection présidentielle.
17/05
Le social-démocrate Christian Kern est investi chancelier fédéral d'Autriche, une semaine après la démission de son prédécesseur Werner Faymann.
23/05
L’écologiste Alexander Van der Bellen est proclamé vainqueur de l'élection présidentielle autrichienne, sur son concurrent d'extrême-droite, après un duel électoral final inédit.
Décembre
04/12
L'écologiste Alexander Van der Bellen est élu Président de l'Autriche, aux dépens de son dernier adversaire en lice, venu quant à lui de l'extrême-droite.
Décembre
16/12
Kurz forme un Gouvernement conservateur / extrême droite.
18/12
Sebastian Kurz, âgé de 31 ans, devient chancelier et est le plus jeune chef de gouvernement du monde.
Janvier
01/01
L'Autriche légalise le mariage pour les homosexuels.
Juin
03/06
La juriste Brigitte Bierlein est nommée chancelière en Autriche.
Février
23/02
L'Autriche arrête le trafic ferrovière en provenance de l'Italie à cause des cas suspects de Corona Virus.
Mai
07/05
L'Autriche a annoncé la guérison de malades du Covid-19 soignés grâce à la transfusion de plasma sanguin de patients ayant contracté la maladie, un protocole testé dans plusieurs pays mais pour le développement duquel de plus amples données médicales sont nécessaires.
Octobre
23/10
La poste sort un timbre imprimé sur du papier toilette, en référence aux ruées sur ce produit à l'entame du Grand Confinement.
Novembre
02/11
Un attentat islamiste est perpétré à Vienne et fait quatre morts et une quinzaine de blessés.
Décembre
03/12
Le ministre des Affaires intérieures Nehammer (ÖVP) devient chancelier.
Janvier
08/01
Le chancelier autrichien Karl Nehammer est testé positif au Coronavirus.
16/01
L'Autriche annonce que la vaccination anti-covid-19 deviendra obligatoire à partir de février.