Loading...
Loading...
Afrique du Nord (55 événements)
Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Arabie - Argentine - Asie - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bangladesh - Belgique - Birmanie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Commune - Congo - Corée - Corse - Crète - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Finlande - France - Fronde - Gabon - Gaule - Geekeries - Grèce - Guatemala - Haïti - Hébreux - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Luxembourg - Lybie - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mayas - Mérovingiens - Mexique - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongols - Moyen Orient - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Norvège - Nouvelle Zélande - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perses - Philippines - Pologne - Portugal - Proche Orient - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Sciences - Sénégal - Serbie - Singapour - Slovénie - Somalie, - Soudan - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Thaîlande - Tibet - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Yémen - Yougoslavie


Période



Juillet
   /07
Les Romains débarquent en Afrique près de Clypea, qui est prise, puis après leur victoire à la bataille d'Adys près de Tunis, menacent Carthage. Les conditions imposées par le Sénat romain — abandon de la Sicile et de la Sardaigne, paiement des frais de la guerre, tribut annuel, reddition des prisonniers sans rançon, interdiction de faire la paix et la guerre sans l’aveu du Sénat, obligation de secourir Rome en cas de besoin, limitation de la marine de guerre (Dion Cassius, Fragments, CL) — équivalent à la disparition de la puissance punique. Les négociateurs carthaginois les rejettent.
Avril
   /04
Défaite de Rome sur terre près de Tunis, sur les bords du Bagradas, par une armée punique commandée par le mercenaire spartiate Xanthippe ; Régulus, abandonné par son collègue Manlius Vulso rappelé en Italie par le Sénat, est écrasé et fait prisonnier.
Juillet
   /07
Les consuls Marcus Aemilius Paullus et Servius Fulvius Paetinus Nobilior sont envoyés en Afrique à la tête d'une flotte de 350 navires. Elle défait une flotte carthaginoise de 200 vaisseaux au cap Hermaeum, parvient à évacuer les restes de l'armée romaine qui se sont réfugiés à Clypea (Aspis) après la défaite de Tunis, mais est sévèrement endommagée par une tempête au large de Camarina, en Sicile.
 
Hannon le Grand, rival d’Hamilcar Barca, conduit une expédition victorieuse en Numidie contre les chefs rebelles.
 
Pour contenir les tribus et les ambitions des chefs trop entreprenants, les Carthaginois, aux dires de Polybe et de Diodore de Sicile, confient à Hannon la tâche de prendre la cité d'Hécatompylos, l’actuelle ville de Tébessa.
Octobre
   /10
Début du soulèvement des mercenaires à Carthage sous la conduite du Libyen Mathó, du Campanien Spendios et du Gaulois Autarite, qui n’ont pas reçu les suppléments de soldes promis pendant la guerre. À la tête d’une armée de 70 000 hommes, ils occupent la région de Carthage et de Tunis, puis assiègent Utique et Bizerte. Les Carthaginois font appel à Hamilcar Barca qui écarte provisoirement la menace sur Carthage avec l’aide de la cavalerie du prince numide Naravas. Puis une tentative de négociation échoue et les ambassadeurs carthaginois sont torturés et massacrés par les mercenaires.
 
Hannon le Grand échoue à secourir Utique menacée par les mercenaires révoltés.
 
Hamilcar Barca, nommé général des troupes carthaginoises, conduit une expédition contre les mercenaires révoltés et prolonge la lutte contre les princes numides qui les soutiennent.
Juillet
   /07
Victoire d'Hamilcar Barca sur les mercenaires révoltés à la bataille de Bagradas.
Octobre
   /10
Hamilcar, piégé par les rebelles, remporte une victoire avec l'aide du prince numide Naravas.
 
A Carthage, la révolte des mercenaires est réprimée par Hamilcar Barca et Hannon le Grand. Après de durs combats, les Carthaginois prennent l’avantage et enferment la plupart des rebelles, menés par Spendios, dans le défilé de la Scie. Ceux qui tentent de s’échapper sont massacrés, tandis que les autres, affamés, s’entretuent pour se manger les uns les autres.
Octobre
   /10
Hamilcar Barca investit Tunis occupée par le Libyen Mathó, qui abandonne la ville pour Byzantion.
Décembre
   /12
Bataille de Leptis Minor. Mathó est fait prisonnier.
Mars
   /03
Siège et prise d'Utique et d'Hippacra. Fin de la guerre des Mercenaires.
Décembre
   /12
Soulèvement de Syphax, roi des Massaesyles de Numidie ; il fait alliance avec Publius et Cnaeus Scipion contre Carthage.
Septembre
   /09
Le roi des Numides massaesyles Syphax fait la paix avec Carthage.
Juillet
   /07
Après sa victoire, Scipion l'Africain prend contact avec des princes numides. Il rencontre à Gadès Massinissa, fils du roi des Massyles Gaia. Accompagné de Laelius, il se rend à Siga auprès du chef des Massaessyles Syphax qui reçoit le même jour le carthaginois Hasdrubal Gisco.
 
En Afrique, Syphax marche contre le roi des Massyles et le vainc. Massinissa se réfugie au mont Balbus (djebel Ressas) et lance des raids contre Carthage. Vaincu et traqué par le carthaginois Bucar (Bocchar), il parvient à échapper de justesse à la noyade. Il réussit plus tard à soulever les Massyles et à reprendre possession de son royaume.
Mai
   /05
Scipion arrive à Syracuse avec 30 000 hommes et envoie immédiatement Laelius reconnaitre et piller les côtes de l'Afrique ; il prend contact avec Massinissa qui réclame l'intervention des troupes romaines.
Mai
   /05
Le général romain Scipion l'Africain porte la guerre en Afrique du Nord. Il parvient à convaincre le peuple de la nécessité d’une expédition en Afrique malgré l’opposition du Sénat romain, où domine l’influence du vieux Quintus Fabius Maximus Verrucosus. L’armée de Scipion, concentrée à Lilybée, peut débarquer en Afrique près d’Utique sans que la flotte carthaginoise intervienne.
   /05
Scipion l'Africain a mis en déroute l’armée de Syphax avec l’aide de Massinissa. À l’issue de la bataille, Massinissa fait prisonnier le roi des Massaessyles et marche sur Cirta qui se rend. Troublé par la reine Sophonisbe, il l’épouse pour la sauver des Romains, puis livre Syphax et les autres prisonniers à Scipion. Devant les injonctions de Scipion et pour éviter de figurer à son triomphe, Sophonisbe se donne la mort. Les prisonniers numides envoyés à Rome seront rendus à Massinissa à l’exception de Syphax.
Juillet
   /07
Scipion met le siège devant Utique.
Octobre
   /10
Hannibal débarque à Leptis Minor (Lamta). Il prend la tête de l’armée punique et reçoit des renforts numides, gaulois et macédoniens.
Mars
   /03
En Afrique, un incident mineur rompt la trêve entre Rome et Carthage : coupée de son arrière-pays, Carthage est affamée. Des navires de ravitaillement romain en perdition sont arraisonnés. Après l’échec d’une ambassade romaine à Carthage, le conflit redémarre.
Octobre
18/10
Négociations infructueuses entre Scipion l'Africain et Hannibal.
Novembre
02/11
Défaite de Vermina, fils de Syphax, battu par des troupes d'élite romaines le premier jour de la fête des Saturnales. Fin de la deuxième guerre punique. Scipion dicte les conditions de la paix : Carthage garde son territoire d’Afrique, doit rendre à Rome tous les prisonniers, lui remettre sa flotte à l’exception de dix vaisseaux, et tous ses éléphants. Elle ne peut pas déclarer la guerre en Afrique, ni hors d’Afrique sans l’assentiment des Romains. Massinissa récupère son royaume. Les Carthaginois doivent verser 10 000 talents d’argent en 50 ans et cent otages en gage de bonne foi.
 
Massinissa profite du départ d’Hannibal pour étendre son territoire au détriment de Carthage. Il soumet au tribut la riche région des Emporia sur la Petite Syrte. Carthage porte l’affaire devant le Sénat de Rome, qui refuse de condamner le roi des Numides.
 
Massinissa occupe un territoire (indéterminé) que son père Gaïa avait enlevé aux Carthaginois et que Syphax leur avait rendu après s'être emparé du royaume massyle. Une commission romaine est envoyée en Afrique par le Sénat, qui semble se montrer conciliant envers Carthage.
 
Occupation des « grandes plaines » de la Tusca, dans la moyenne vallée de la Medjerda, par le roi numide Massinissa.
 
Caton l'Ancien dirige une mission d'arbitrage entre Carthage et le roi numide Massinissa sur des différends frontaliers. Il en revient plus intransigeant que par le passé et, par ses fameuses paroles, le Delenda Carthago, ne cesse de réclamer l’anéantissement de la ville. La classe équestre a intérêt à faire disparaître une puissance commerciale rivale. Rome craint la revanche carthaginoise, mais aussi que Carthage finisse par tomber dans les mains de Massinissa et redevienne pour Rome un ennemi de taille.
 
Prodromes de la Troisième Guerre punique (hostilité entre Massinissa de Numidie et Carthage, ambassade en Afrique de Scipion Émilien). Massinissa assiège Oroscopa. Carthage réagit et commence à lui faire la guerre. Hasdrubal, à la tête de vingt-cinq mille hommes et de 400 cavaliers, est battu par Gulussa, fils de Massinissa, malgré la défection des généraux numides Asasis et Suba.
Juillet
   /07
Les Romains mettent le siège devant Carthage qui résiste farouchement, tandis que sous le commandement d’Hasdrubal, une armée de 25 à 30 000 hommes se concentre à l’intérieur, au camp de Néphéris.
 
Mort de Massinissa, roi de Numidie, à Cirta au début de l'année. Son ami Scipion Émilien, venu à son chevet, arrive trop tard. Il organise sa succession entre ses trois fils légitimes : Micipsa reçoit l'administration, Mastanabal la justice et Gulussa l'armée, tous trois avec le titre de roi. Scipion retourne à Carthage avec Gulussa, dont les troupes renforcent les contingents romains qui assiègent la ville, et détermine Himilcon Phaméas à passer dans le camp des Romains avec 2 200 cavaliers.
Avril
   /04
Arrivée en Afrique du consul Calpurnius Piso et de son légat Lucius Hostilius Mancinus qui dirige la flotte. Scipion rentre à Rome avec Phaméas. Calpurnius Piso décide d’isoler les assiégés de leurs alliés et attaque les villes encore fidèles à Carthage. Il prend Neapolis, qui est mise à sac malgré sa reddition, mais échoue devant Clypea et Hippo Diarrhytus.
Octobre
   /10
Le Sénat romain envoie en Achaïe et en Afrique des commissions pour régler le sort de ces provinces et décider du statut des terres nouvellement acquises à l’ager publicus.
Avril
06/04
Bataille de Thapsus.
Mars
10/03
Maximien Hercule entre à Carthage en triomphe à la fin de sa campagne en Afrique.
 
Les Vandales de Gondéric pillent Carthago Spartaria dans la province de Carthaginoise en Hispanie romaine, et dévastent Hispalis (Séville). Ils construisent une flotte méditerranéenne, s'emparent des îles Baléares, et lancent des raids contre la Maurétanie Tingitane.
 
L’exarque de Carthage, Héraclius l'Ancien, à l’appel de Krispos, gendre de Phocas, envoie une armée dirigée par son neveu Nicétas qui prend Alexandrie et une grande partie de la Basse-Égypte, tandis que lui-même retient la flotte d’Afrique qui devait livrer du blé à Constantinople ; Bonose, envoyé par Phocas, ne réussit pas à reprendre l’Égypte.
 
Révolte à Tunis de la milice arabe de l’émirat aghlabide, associée à la population de la ville. Elle se propage à toute l’Ifriqiya (→ 826).
 
Raid des Normands de Hasteinn et Björn Côte de fer en Espagne et en Méditerranée (859-862). Chassé des côtes de Galice, ils remontent la vallée du Guadalquivir, peut-être jusqu’à Séville d'où ils sont chassés, puis pillent Algésiras, passent Gibraltar et ravagent la région de Cabo Tres Forcas, en Afrique. Ils y font des prisonniers, dont quelques blámenn (« personnages à la peau foncée »), qui seront ramenés en Irlande. Ils repartent vers le nord, attaquent le Roussillon, puis s’installent en Camargue et remontent le Rhône. Les forces franques les arrêtent à Valence. Ils se dirigent ensuite vers l’Italie et ravagent Pise et quelques cités côtières, dont le port de Luni, qui est pillé.
 
Début du règne de l’émir aghlabide d’Ifriqiya, Ibrahim II. Il transfère la capitale à Raqqada et fait effectuer des travaux dans la grande Mosquée de Kairouan.
 
Mesures discriminatoires en Ifriqiya contre les chrétiens et les juifs.
 
Révolte contre les Aghlabides en Ifriqiya. La révolte de la garnison de la forteresse de Belezma est réprimée sur ordre de l'émir Ibrahim II.
Juillet
31/07
L'émir Ibrahim II aghlabide d'Ifriqiya quitte Kairouan pour installer sa capitale à Tunis.
Janvier
15/01
Le fatimide Ubayd Allah al-Mahdi prend le titre de calife et de « commandeur des croyants » à Raqqada. Les Fatimides ont pour prétention d’abattre les Omeyyades de Cordoue, les Abbassides de Bagdad et les empereurs de Constantinople, l’Ifriqiya n’étant qu’une base de préparation à leur entreprise. Mais ils se heurtent à l’hostilité des fuqahâ’ de Kairouan, défenseurs du sunnisme mâlikite, et à toute une partie du monde berbère.
Février
18/02
Abu abd-Allah est assassiné à Raqqada sur ordre du mahdi Ubaydullah. Ce meurtre déclenche la révolte d'une partie des tribus berbères kharidjites Kutama, puis celle des tribus Zenâtas de Tripolitaine, hostiles aux Fatimides et à leurs alliés. Ubaydullah en vient à bout.
Octobre
01/10
Tahert, ville sainte du Kharidjisme est détruite par les Fatimides (fin de la dynastie des Rostémides). Sa population se réfugie dans les oasis du Mzab.
Avril
07/04
Les berbères Kutama provoquent une grave émeute à Kairouan.
Janvier
06/01
Début du règne d'Abd al-Wahid, calife Almohade à la mort de son petit-neveu Yusuf al-Mustansir. Des révoltes éclatent dans tout l’empire almohade.
Juillet
03/07
La Royal Navy attaque à Mers-el-Kébir près d'Oran la flotte française : 1 297 marins sont tués, l'escadre d'Alexandrie est neutralisée et tous les navires français ayant trouvé refuge dans les ports britanniques sont « saisis » par la Royal Navy.
Décembre
09/12
En Afrique du Nord, début d’une contre-offensive britannique dirigée par le général Archibald Wavell.
Janvier
09/01
Hitler décide d’envoyer un corps blindé en Libye (Afrika Korps).
Mars
31/03
L'Afrika Korps commandé par Rommel commence l'offensive allemande en Afrique du Nord.
Mars
22/03
Fondation de la Ligue arabe au Caire.
NAVIGATION
Avant J.C.
IIIeme - IIeme - Ier

Après J.C.
IIIéme - Véme - VIIéme - XIéme - Xéme - XIIIéme - XXéme