Loading...
Loading...
Afrique du Nord (92 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

 
Fondation de Utique.
 
Les Phéniciens colonisent jusqu'à Mogador où ils établissent le commerce d'une teinture pourpre à base de coquillages (murex).
 
Le comptoir Ikosim est fondé par les Phéniciens sur la côte des Amazighs.
Juillet
 
Les Romains débarquent en Afrique près de Clypea, qui est prise, puis après leur victoire à la bataille d'Adys près de Tunis, menacent Carthage. Les conditions imposées par le Sénat romain — abandon de la Sicile et de la Sardaigne, paiement des frais de la guerre, tribut annuel, reddition des prisonniers sans rançon, interdiction de faire la paix et la guerre sans l’aveu du Sénat, obligation de secourir Rome en cas de besoin, limitation de la marine de guerre (Dion Cassius, Fragments, CL) — équivalent à la disparition de la puissance punique. Les négociateurs carthaginois les rejettent.
Avril
 
Défaite de Rome sur terre près de Tunis, sur les bords du Bagradas, par une armée punique commandée par le mercenaire spartiate Xanthippe ; Régulus, abandonné par son collègue Manlius Vulso rappelé en Italie par le Sénat, est écrasé et fait prisonnier.
Juillet
 
Les consuls Marcus Aemilius Paullus et Servius Fulvius Paetinus Nobilior sont envoyés en Afrique à la tête d'une flotte de 350 navires. Elle défait une flotte carthaginoise de 200 vaisseaux au cap Hermaeum, parvient à évacuer les restes de l'armée romaine qui se sont réfugiés à Clypea (Aspis) après la défaite de Tunis, mais est sévèrement endommagée par une tempête au large de Camarina, en Sicile.
 
Hannon le Grand, rival d’Hamilcar Barca, conduit une expédition victorieuse en Numidie contre les chefs rebelles.
 
Pour contenir les tribus et les ambitions des chefs trop entreprenants, les Carthaginois, aux dires de Polybe et de Diodore de Sicile, confient à Hannon la tâche de prendre la cité d'Hécatompylos, l’actuelle ville de Tébessa.
Octobre
 
Début du soulèvement des mercenaires à Carthage sous la conduite du Libyen Mathó, du Campanien Spendios et du Gaulois Autarite, qui n’ont pas reçu les suppléments de soldes promis pendant la guerre. À la tête d’une armée de 70 000 hommes, ils occupent la région de Carthage et de Tunis, puis assiègent Utique et Bizerte. Les Carthaginois font appel à Hamilcar Barca qui écarte provisoirement la menace sur Carthage avec l’aide de la cavalerie du prince numide Naravas. Puis une tentative de négociation échoue et les ambassadeurs carthaginois sont torturés et massacrés par les mercenaires.
 
Hannon le Grand échoue à secourir Utique menacée par les mercenaires révoltés.
 
Hamilcar Barca, nommé général des troupes carthaginoises, conduit une expédition contre les mercenaires révoltés et prolonge la lutte contre les princes numides qui les soutiennent.
Juillet
 
Victoire d'Hamilcar Barca sur les mercenaires révoltés à la bataille de Bagradas.
Octobre
 
Hamilcar, piégé par les rebelles, remporte une victoire avec l'aide du prince numide Naravas.
 
A Carthage, la révolte des mercenaires est réprimée par Hamilcar Barca et Hannon le Grand. Après de durs combats, les Carthaginois prennent l’avantage et enferment la plupart des rebelles, menés par Spendios, dans le défilé de la Scie. Ceux qui tentent de s’échapper sont massacrés, tandis que les autres, affamés, s’entretuent pour se manger les uns les autres.
Octobre
 
Hamilcar Barca investit Tunis occupée par le Libyen Mathó, qui abandonne la ville pour Byzantion.
Décembre
 
Bataille de Leptis Minor. Mathó est fait prisonnier.
Mars
 
Siège et prise d'Utique et d'Hippacra. Fin de la guerre des Mercenaires.
Décembre
 
Soulèvement de Syphax, roi des Massaesyles de Numidie ; il fait alliance avec Publius et Cnaeus Scipion contre Carthage.
Septembre
 
Le roi des Numides massaesyles Syphax fait la paix avec Carthage.
Juillet
 
Après sa victoire, Scipion l'Africain prend contact avec des princes numides. Il rencontre à Gadès Massinissa, fils du roi des Massyles Gaia. Accompagné de Laelius, il se rend à Siga auprès du chef des Massaessyles Syphax qui reçoit le même jour le carthaginois Hasdrubal Gisco.
 
En Afrique, Syphax marche contre le roi des Massyles et le vainc. Massinissa se réfugie au mont Balbus (djebel Ressas) et lance des raids contre Carthage. Vaincu et traqué par le carthaginois Bucar (Bocchar), il parvient à échapper de justesse à la noyade. Il réussit plus tard à soulever les Massyles et à reprendre possession de son royaume.
Mai
 
Scipion arrive à Syracuse avec 30 000 hommes et envoie immédiatement Laelius reconnaitre et piller les côtes de l'Afrique ; il prend contact avec Massinissa qui réclame l'intervention des troupes romaines.
Mai
 
Le général romain Scipion l'Africain porte la guerre en Afrique du Nord. Il parvient à convaincre le peuple de la nécessité d’une expédition en Afrique malgré l’opposition du Sénat romain, où domine l’influence du vieux Quintus Fabius Maximus Verrucosus. L’armée de Scipion, concentrée à Lilybée, peut débarquer en Afrique près d’Utique sans que la flotte carthaginoise intervienne.
 
Scipion l'Africain a mis en déroute l’armée de Syphax avec l’aide de Massinissa. À l’issue de la bataille, Massinissa fait prisonnier le roi des Massaessyles et marche sur Cirta qui se rend. Troublé par la reine Sophonisbe, il l’épouse pour la sauver des Romains, puis livre Syphax et les autres prisonniers à Scipion. Devant les injonctions de Scipion et pour éviter de figurer à son triomphe, Sophonisbe se donne la mort. Les prisonniers numides envoyés à Rome seront rendus à Massinissa à l’exception de Syphax.
Juillet
 
Scipion met le siège devant Utique.
Octobre
 
Hannibal débarque à Leptis Minor (Lamta). Il prend la tête de l’armée punique et reçoit des renforts numides, gaulois et macédoniens.
Mars
 
En Afrique, un incident mineur rompt la trêve entre Rome et Carthage : coupée de son arrière-pays, Carthage est affamée. Des navires de ravitaillement romain en perdition sont arraisonnés. Après l’échec d’une ambassade romaine à Carthage, le conflit redémarre.
Octobre
18/10
Négociations infructueuses entre Scipion l'Africain et Hannibal.
Novembre
02/11
Défaite de Vermina, fils de Syphax, battu par des troupes d'élite romaines le premier jour de la fête des Saturnales. Fin de la deuxième guerre punique. Scipion dicte les conditions de la paix : Carthage garde son territoire d’Afrique, doit rendre à Rome tous les prisonniers, lui remettre sa flotte à l’exception de dix vaisseaux, et tous ses éléphants. Elle ne peut pas déclarer la guerre en Afrique, ni hors d’Afrique sans l’assentiment des Romains. Massinissa récupère son royaume. Les Carthaginois doivent verser 10 000 talents d’argent en 50 ans et cent otages en gage de bonne foi.
 
Massinissa profite du départ d’Hannibal pour étendre son territoire au détriment de Carthage. Il soumet au tribut la riche région des Emporia sur la Petite Syrte. Carthage porte l’affaire devant le Sénat de Rome, qui refuse de condamner le roi des Numides.
 
Massinissa occupe un territoire (indéterminé) que son père Gaïa avait enlevé aux Carthaginois et que Syphax leur avait rendu après s'être emparé du royaume massyle. Une commission romaine est envoyée en Afrique par le Sénat, qui semble se montrer conciliant envers Carthage.
 
Occupation des « grandes plaines » de la Tusca, dans la moyenne vallée de la Medjerda, par le roi numide Massinissa.
 
Caton l'Ancien dirige une mission d'arbitrage entre Carthage et le roi numide Massinissa sur des différends frontaliers. Il en revient plus intransigeant que par le passé et, par ses fameuses paroles, le Delenda Carthago, ne cesse de réclamer l’anéantissement de la ville. La classe équestre a intérêt à faire disparaître une puissance commerciale rivale. Rome craint la revanche carthaginoise, mais aussi que Carthage finisse par tomber dans les mains de Massinissa et redevienne pour Rome un ennemi de taille.
 
Prodromes de la Troisième Guerre punique (hostilité entre Massinissa de Numidie et Carthage, ambassade en Afrique de Scipion Émilien). Massinissa assiège Oroscopa. Carthage réagit et commence à lui faire la guerre. Hasdrubal, à la tête de vingt-cinq mille hommes et de 400 cavaliers, est battu par Gulussa, fils de Massinissa, malgré la défection des généraux numides Asasis et Suba.
Juillet
 
Les Romains mettent le siège devant Carthage qui résiste farouchement, tandis que sous le commandement d’Hasdrubal, une armée de 25 à 30 000 hommes se concentre à l’intérieur, au camp de Néphéris.
 
Mort de Massinissa, roi de Numidie, à Cirta au début de l'année. Son ami Scipion Émilien, venu à son chevet, arrive trop tard. Il organise sa succession entre ses trois fils légitimes : Micipsa reçoit l'administration, Mastanabal la justice et Gulussa l'armée, tous trois avec le titre de roi. Scipion retourne à Carthage avec Gulussa, dont les troupes renforcent les contingents romains qui assiègent la ville, et détermine Himilcon Phaméas à passer dans le camp des Romains avec 2 200 cavaliers.
Avril
 
Arrivée en Afrique du consul Calpurnius Piso et de son légat Lucius Hostilius Mancinus qui dirige la flotte. Scipion rentre à Rome avec Phaméas. Calpurnius Piso décide d’isoler les assiégés de leurs alliés et attaque les villes encore fidèles à Carthage. Il prend Neapolis, qui est mise à sac malgré sa reddition, mais échoue devant Clypea et Hippo Diarrhytus.
Octobre
 
Le Sénat romain envoie en Achaïe et en Afrique des commissions pour régler le sort de ces provinces et décider du statut des terres nouvellement acquises à l’ager publicus.
 
Micipsa reste seul roi des Numides à la mort de ses frères Gulussa et Mastanabal. Micipsa n’a pas de fils et l’héritier du trône, Gauda, le fils aîné de Mastanabal est diminué mentalement. Micipsa fait légitimer Jugurtha, un autre fils de Mastanabal, qui a les qualités requises pour la succession.
 
À la mort de Micipsa, la Numidie est partagée entre ses deux fils et son neveu Jugurtha. Ce dernier aurait fait assassiner un de ses cousins, Hiempsal, et occupe son territoire. Le survivant, Adherbal, qui règne à Cirta, fait appel au Sénat romain qui envoie une commission. Jugurtha l’achète et obtient gain de cause. La Numidie est divisée en deux. Jugurtha règne à l’ouest et Adherbal à l’est, dans la partie la plus riche.
 
Assassinat de Hiempsal. La Numidie est partagée entre Adherbal et Jugurtha.
 
Le roi de Numidie Adherbal se rend à Rome pour demander l'arbitrage du Sénat dans son conflit avec son cousin Jugurtha ; ce dernier corrompt les sénateurs qui décident la division du royaume entre les deux hommes et envoient une commission pour l'appliquer.
Octobre
 
La commission sénatoriale envoyée à Jugurtha pour lui enjoindre de suspendre les hostilités contre son cousin Adherbal rentre à Rome sans avoir pu rencontrer aucun des deux belligérants. Adherbal est contraint de se réfugier à Cirta où il est assiégé par Jugurtha et à appeler Rome à l’aide. Contre la plèbe qui veut annexer le pays, le Sénat romain prend le parti de Jugurtha et l’autorise à réunifier la Numidie s’il laisse la vie sauve à Adherbal. Jugurtha prend Cirta en 112 av. J.-C., tue Adherbal de ses propres mains et fait massacrer des négociants romains réfugiés dans la ville.
Mai
 
Scaurus conduit une nouvelle délégation du Sénat romain, qui débarque à Utique et convoque Jugurtha, roi de Numidie en guerre contre son cousin Adherbal.
Juillet
 
Jugurtha prend Cirta, tue Adherbal de ses propres mains et fait massacrer des négociants romains réfugiés dans la ville. Rome déclare la guerre à Jugurtha.
 
Le consul Calpurnius Bestia est envoyé en Numidie par les Romains pour venger la mort de leurs compatriotes tués à Cirta, mais Jugurtha achète le consul.
Octobre
 
Le roi de Numidie est cité à comparaître à Rome. Jugurtha s’y rend, et se permet d’acheter un tribun pour éviter de se justifier. Le parti populaire utilise l’affaire pour dénoncer la corruption de la classe sénatoriale. L’affaire se complique quand Massiva, un cousin de Jugurtha réfugié à Rome est assassiné.
 
Massiva, un cousin de Jugurtha, soutenu par le parti populaire et le consul Spurius Postumius Albinus, réclame auprès du Sénat la couronne de Numidie. Il est assassiné. Les soupçons se portent sur Jugurtha et le Sénat lui ordonne de quitter la ville. Il lance avant de partir : « Ville à vendre ! Tu périras si tu trouves quelqu’un pour t’acheter ».
Janvier
 
Défaite de l’armée romaine conduite par le préteur Aulus Postumus Albinus à la bataille de Suthul. Jugurtha oblige le général Aulus à passer sous le joug et à signer la paix. Les tribuns de la plèbe font annuler cet accord : une commission de trois membres, dont Scaurus (lex Mamilia) est chargée d’enquêter sur la défaite.
Mars
 
Le consul Metellus est envoyé en Afrique.
Septembre
 
Un corps expéditionnaire commandé par Metellus entre en Numidie et bat Jugurtha à la bataille du Muthul. Les pertes sont lourdes pour les Romains. Jugurtha mène une guérilla qui tient en échec les armées romaines. Metellus assiège vainement Zama, puis se retire en Afrique romaine.
Décembre
13/12
Massacre de la garnison romaine de Vaga par la population et des agents de Jugurtha. Metellus intervient et parvient à reprendre la ville.
 
Le Sénat proroge Quintus Caecilius Metellus Numidicus, proconsul en Afrique, dans son gouvernement. Marius, lieutenant de Metellus, qui ambitionne de mener la guerre contre Jugurtha, se rend à Rome, refuse de reconnaître cette décision et en appelle au peuple. Sur la proposition du tribun Manlius Mancinus, les comices tributes annulent le Sénatus-consulte et transfèrent à Marius la direction de la guerre contre Jugurtha.
 
Le roi numide Jugurtha recrute des guerriers Gétules pour combattre Rome, puis avec l’aide son beau-père Bocchus, roi de Maurétanie, reconquiert une partie de son territoire occupé par les troupes romaines.
 
Caius Marius reçoit le renfort de Sylla et les deux hommes battent plusieurs fois Jugurtha et Bocchus dans la région de Cirta.
Décembre
 
Triomphe de Quintus Caecilius Metellus qui prend le titre de Numidicus.
Septembre
 
Sylla, questeur de Caius Marius entraîne Bocchus, roi de Maurétanie, à trahir et à livrer Jugurtha aux Romains. Celui-ci est conduit à Rome, incarcéré à la prison du Tullianum où il est étranglé quelques jours plus tard en janvier 104 av. J.-C. Fin de la guerre de Jugurtha : Marius fixe les conditions de paix. Le territoire de Bocchus est étendu à une partie du territoire numide correspondant à l’Oranie, et Gauda, fils de Mastanabal devient roi de Numidie3. Les rois numides deviennent de fait des vassaux de Rome.
 
Loi agraire de Saturninus, tribun de la plèbe, concernant les vétérans après leur licenciement. Les soldats démobilisés reçoivent des lots de terre en Afrique.
 
Début du règne de Juba Ier, roi de Numidie Il transfère sa capitale à Zama Regia et constitue une armée puissante calquée sur le modèle romain, composée de Numides et d’une importante cavalerie espagnole et gauloise.
Juillet
08/07
Curion passe en Afrique.
16/07
Victoire de l’armée de Curion sur le Pompéien Attius Varus à la bataille d’Utique.
20/07
En Afrique, Curion, partisan de César, est défait et tué par les Pompéiens et le roi de Numidie Juba Ier lors de la bataille de Bagradas.
Novembre
 
César débarque en Afrique avec six légions.
08/11
Les Pompéiens de Titus Labienus sont victorieux de César à la bataille de Ruspina.
Février
06/02
Victoire de César à la bataille de Thapsus sur les Pompéiens et Juba Ier, roi de Numidie, qui dispose de nombreux éléphants, mais ceux-ci, trop récemment capturés, sont pris de panique pendant la bataille. Metellus Scipion et Juba Ier se donnent la mort. Caton se suicide dans Utique assiégée.
17/02
César entre dans Utique. Il annexe l’Africa Nova, partie orientale de la Numidie. Il nomme gouverneur de la région de Cirta-Hippone un certain Sittius, homme d’affaires campanien, qui l’a aidé pendant la guerre civile.
Avril
06/04
Bataille de Thapsus.
Avril
 
Sittius, gouverneur romain de Cirta, est assassiné par Arabion, fils du roi de Maurétanie Massinissa II, qui repousse Bocchus II vers l'ouest mais ne peut prendre Cirta. Les partisans de Sittius, les Sittiani, restent pourtant dans la capitale numide et ses environs, et sont à l’origine de la colonie de Cirta (« Colonia Julia Juvenalis Honoris et Virtulis Cirta »), qui associé aux cités de Chullu, Rusicade et Milev, forme une confédération.
Septembre
03/09
Déposition de Lépide après l’échec d’une insurrection contre Octavien. Octavien obtient l’Afrique. Il est le seul maître de l’Occident, face à Marc Antoine, en Orient.
 
À la mort du roi numide Bocchus II sans héritier, le royaume de Maurétanie est administré par des préfets romains pendant huit ans. Les Romains installent leurs vétérans dans des colonies créées à cet effet à Tingis, Banasa, Zilil et Baba.
 
Auguste envoie le légat Sentinius Saturninus reconstruire Carthage sous le nom de Colonia Julia Carthago.
 
Auguste qui réorganise les possessions africaines de Rome, crée un royaume de Maurétanie comprenant le nord du Maroc et l’Algérie. Il y place Juba II, le fils de Juba Ier élevé à Rome, qui épouse Cléopâtre Séléné, fille d’Antoine et de Cléopâtre. Juba II transfère sa capitale à Iol Caesarea (Cherchell) où se rencontrent des philosophes et des artistes venus de Rome, de Grèce et d’Égypte.
 
Expéditions du proconsul d'Afrique Cornelius Balbus contre les Gétules et les Garamantes. Il emprunte la route des chars des Garamantes, atteint Cidamus (Ghadamès), longe le Fezzan et le Tassili des Ajjers et serait même selon Henri Lhote allé jusqu’au Niger.
 
Début du soulèvement numide. Les Musulames des Hauts-Plateaux en Maurétanie, dirigés par le Numide Tacfarinas, ancien membre des troupes numides auxiliaires et déserteur de l’armée romaine, se révoltent, entrainant les Maures conduits par Mazippa. Les insurgés revendiquent les terres les plus fertiles dont ils ont été spoliés par la colonisation romaine. Le proconsul Marcus Furius Camillus, à la tête de la Legio III Augusta, bat Tacfarinas en 17 au cours d'une bataille rangée.
 
Le proconsul d'Afrique Lucius Apronius contraint le numide révolté Tacfarinas à se retirer dans le désert.
 
Quintus Junius Blaesus devient proconsul d'Afrique. Il réprime la révolte de Tacfarinas.
Novembre
 
Le rebelle numide Tacfarinas envoie une ambassade à Rome pour réclamer des terres en échange de la paix. Tibère refuse, donne l'ordre au proconsul Blaesus d'accorder une amnistie générale aux insurgés mais de poursuivre Tacfarinas dans ses retranchements.
 
Fin des insurrections d'Afrique. Le proconsul Publius Cornelius Dolabella attaque Tacfarinas par surprise dans son camp près d’Auzia (Algérie actuelle) près de Thusbascum. Tacfarinas, vaincu, est tué au combat. Huit années de luttes n’ont pas apporté d’amélioration aux conditions de vie des paysans et des nomades berbères.
 
Le roi de Numidie, Juba II, meurt à Tipaza. Son fils Ptolémée lui succède.
 
Aedemon, un esclave affranchi du roi Ptolémée, dirige une révolte contre les Romains.
 
Expédition du légat Suetonius Paulinus contre les Maures révoltés à l’instigation d’Aedemon, affranchi du roi numide Ptolémée. Il traverse l'Atlas par la vallée de la Moulouya et atteint le Sahara en suivant le haut Ghir jusqu'au Tafilalet3. Rome achève la conquête de la Maurétanie (Maroc et ouest de l'Algérie actuels), divisée en deux provinces : la Maurétanie Césarienne (capitale : Caesaria ou Cherchell) et la Maurétanie Tingitane.
 
La Maurétanie est divisée en deux provinces romaines (Maurétanie Césarienne et Maurétanie Tingitane).
Juillet
01/07
L'empereur Hadrien se rend à Lambèse.
Mars
10/03
Maximien Hercule entre à Carthage en triomphe à la fin de sa campagne en Afrique.
Novembre
24/11
L'évêque donatiste Marculus est exécuté sur l'ordre de Macarius à Nova Petra, près de Zana. Il aurait été précipité dans un ravin ou se serait suicidé.
 
Les Vandales de Gondéric pillent Carthago Spartaria dans la province de Carthaginoise en Hispanie romaine, et dévastent Hispalis (Séville). Ils construisent une flotte méditerranéenne, s'emparent des îles Baléares, et lancent des raids contre la Maurétanie Tingitane.
Août
 
Hippone tombe aux mains des Vandales.
Février
 
Les Vandales obtiennent de Trigetius le statut de fédérés en Afrique, contre le paiement d’un tribut à l’empereur Valentinien III, ce qui est une première étape vers l'instauration du royaume vandale. Genséric profite de la paix pour se constituer une puissante flotte.
 
Le roi des Vandales Genséric signe un second traité de paix avec Valentinien III, avec l'approbation de Théodose II. Il obtient les pleins droits pour diriger la province romaine d'Afrique proconsulaire, Byzacène, et l'est de la Numidie. La partie occidentale de la Numidie et les Maurétanie Sitifienne et Césarienne retournent à l'Empire.
Mai
 
Majorien passe les Pyrénées afin de gagner l’Afrique par Gibraltar avec une flotte de trois cents vaisseaux réunis à Carthagène, pour combattre Genséric et reprendre l’Afrique aux Vandales. La trahison de ses lieutenants, suivie de la capture de la flotte impériale dans la baie de Carthagène, fait échouer la tentative..
Février
 
Opération militaire franco-génoise sur la Côte des Barbaresques, commandée par Louis II de Bourbon, qui a conduit au siège de Mahdia (→ Novembre).
Juillet
16/07
Hitler exige les bases militaires françaises en Afrique du Nord.
NAVIGATION
Avant J.C.
IIéme Millénaire - Veme - IIIeme - IIeme - Ier

Après J.C.
Ier - IIéme - IIIéme - IVéme - Véme - XVIéme - XXéme