Loading...
Loading...
Napoléon (1091 événements)

Tag
Afghanistan - Afrique - Afrique du Nord - Afrique du Sud - Albanie - Alexandre - Algérie - Allemagne - Amérique - Angleterre - Angola - Antilles - Arabie - Argentine - Arménie - Asie Mineure - Assyriens - Australie - Autriche - Aztèques - Babylone - Bahreïn - Balkans - Bangladesh - Bélarus - Belgique - Bénin - Bhoutan - Biafra - Birmanie - Bohême - Bolivie - Bosnie - Brésil - Bulgarie - Burgondes - Byzance - Cambodge - Cameroun - Canada - Caraïbes - Carolingiens - Carthage - Centrafrique - Chili - Chine - Christianisme - Chypre - Colombie - Commune - Congo - Corée - Corse - Costa Rica - Côte d'Ivoire - Croatie - Croisades - Cuba - Culture - Danemark - Djibouti - Ecosse - Egypte - Empire Ottoman - Equateur - Erythrée - Espace - Espagne - Estonie - Etats Unis - Éthiopie - Etrusques - Europe - Europe Centrale - Finlande - France - Frisons - Fronde - Gabon - Gambie - Gaule - Geekeries - Ghana - Grèce - Groenland - Guatemala - Guinée - Guyane - Haïti - Hawaï - Hébreux - Hittites - Honduras - Hong Kong - Hongrie - Huns - Incas - Inde - Indonésie - Irak - Iran - Irlande - Islande - Israel - Italie - Japon - Jordanie - Kenya - Kosovo - Koweit - Laos - Lettonie - Liban - Lituanie - Lombards - Luxembourg - Lybie - Macao - Madagascar - Malaisie - Mali - Malte - Maroc - Mauritanie - Mayas - Mèdes - Mérovingiens - Mexique - Minoens - Moldavie - Monaco - Monde - Monde Arabo-Musulman - Mongolie - Mongols - Monténégro - Moravie - Mozambique - Napoléon - NépaL - Nicaragua - Nice - Niger - Nigéria - Norvège - Nouvelle Zélande - Ostrogoths - Ouganda - Pakistan - Palestine - Panama - Paraguay - Parthes - Pays Bas - Pérou - Perse - Phéniciens - Philippines - Pôles - Pologne - Portugal - Révolution Française - Révolution Russe - Rome - Roumanie - Russie - Rwanda - Salvador - San Marin - Savoie - Saxons - Sciences - Sénégal - Serbie - Seychelles - Siam - Singapour - Slovaquie - Slovénie - Somalie, - Soudan - Sri Lanka - St Empire - Suède - Suisse - Sumer - Syrie - Tahiti - Taiwan - Tchad - Tchécoslovaquie - Tchéquie - Thaîlande - Tibet - Togo - Tunisie - Turquie - Ukraine - Uruguay - Vandales - Venezuela - Venise - Viet Nam - Vikings - Wisigoths - Yémen - Yougoslavie

Guerre d'Espagne - Guerre d'Indépendance - Guerre d'Indochine - Guerre de Cent Ans - Guerre de Corée - Guerre de Crimée - Guerres de Religion - Guerre de Sécession - Guerre de Sept ans - Guerre de Succession d'Espagne - Guerre de trente ans - Guerre du Viet Nam - Guerre Froide - Guerres Médiques - Guerres Puniques - WWI - WWII

Rois de France - Présidents Français - Empereurs Romains


Période

Août
15/08
Naissance de Napoléon Bonaparte.
Juin
08/06
Charles Buonaparte est élu député de la noblesse, délégué aux Etats de Corse à Versailles.
Janvier
01/01
Les frères Joseph et Napoléon Bonaparte entrent au collège d'Autun. Ils y améliorent leur français.
Janvier
01/01
Bonaparte commence l'apprentissage du métier d'officier d'artillerie et de la vie de garnison.
Janvier
01/01
Bonaparte débarque à Ajaccio pour un séjour en Corse.
Juillet
19/07
Bonaparte, à la tête d'un détachement du régiment de La Fère, calme une insurrection populaire à Auxonne : il harangue les mutins et fait 33 arrestations.
Mai
30/05
Les troupes des Généraux Augereau et Masséna bousculent celles du Général Beaulieu. Bonaparte franchit le Mincio. Beaulieu abandonne 5000 prisonniers, ses canons, ses magasins et s'enfuit en Autriche.
Juin
20/06
Bonaparte assiste à l'émeute qui envahit Les Tuileries et oblige Louis XVI à coiffer le bonnet rouge et à boire à la santé de la Révolution.
Juillet
12/07
Bonaparte est promu au grade de capitaine.
Juin
10/06
Napoléon Bonaparte quitte définitivement la Corse avec sa famille.
--   
Les troupes françaises débarquent sur Malte en 15 points.
25/06
Bonaparte installe sa famille à La Valette.
Juillet
01/07
Bonaparte rejoint son régiment d'artillerie à Nice.
03/07
Bonaparte écrit au ministre de la guerre Petiet pour proposer un modèle de four qui permettrait de chauffer au rouge les boulets de canon "afin de pouvoir mettre le feu aux vaisseaux ennemis".
Septembre
16/09
Napoléon Bonaparte est affecté au siège de Toulon.
Décembre
19/12
Dugommier et Bonaparte reprennent Toulon.
22/12
Bonaparte est nommé général de brigade.
Juillet
11/07
Le commissaire politique de l'armée d'Italie, Augustin Robespierre (frère de Maximilien), désigne Bonaparte pour une mission de renseignement à Gênes (ses intentions, forces et fortifications) et de s'assurer que l'ambassadeur de France Tilly est fidèle à la Convention.
Août
09/08
Arrestation de Bonaparte à Nice, suspecté de robespierrisme. Il sera remis en liberté onze jours plus tard..
Octobre
05/10
Insurrection royaliste du 13 vendémiaire an IV, arrêtée par Napoléon.
Mars
02/03
Bonaparte est nommé général en chef de l'armée d'Italie.
09/03
Mariage de Napoléon Bonaparte et Joséphine.
24/03
Début de la campagne d'Italie (→ 07/04/1797).
27/03
Bonaparte arrive à Nice au poste de commandement de l'armée d'Italie où les Généraux Augereau, Laharpe, Masséna et Sérurier l'attendent d'abord avec mépris. Ils sont vite subjugués par sa compétence et son énergie.
--   
Aux soldats de l'armée d'Italie, le Général Bonaparte lance : "Vous êtes nus, mal nourris : le Gouvernement vous doit beaucoup, il ne peut rien vous donner. Votre patience [et] votre bravoure [...] font l'admiration de la France. [...] Je vais vous conduire dans les plaines les plus fertiles du monde et vous y trouverez honneur, gloire et richesse".
Avril
02/04
Bonaparte se met en marche vers l'Italie par le chemin de la corniche.
12/04
Victoire de Bonaparte à Montenotte sur les Autrichiens.
13/04
Victoires de Bonaparte à Millesimo.
14/04
Le Général Augereau attaque la vieille citadelle de Cosseria où le Général de Provera s'est enfermé avec le corps de liaison des armées autrichienne et Piémontaise. Provera hisse le drapeau blanc et capitule en livrant 1500 prisonniers.
--   
Le Général Massena ayant appris qu'un corps de 5000 Autrichiens fortifiait le village de Dego, décide de l'attaquer avec la division Meynier : ils enfoncent à la baïonnette les lignes autrichiennes et s'emparent de 4000 prisonniers et 19 canons.
15/04
Victoires de Bonaparte à Dego.
28/04
Les Sardes demandent un armistice à Cherasco.
Mai
10/05
Victoire de Bonaparte à Lodi sur les Autrichiens.
--   
L'armée française, sous les ordres du général Bonaparte, remporte la bataille du pont de Lodi, en Italie.
--   
Bonaparte rejoint le Général Masséna aux portes de la ville de Lodi au bord de l'Adda. Les 16000 Autrichiens du Général Beaulieu sont retranchés en face sur la rive gauche.
--   
Bonaparte passe dans les rangs des grenadiers de la 32è de Dallemagne qu'il a massé à l'entrée du pont de Lodi, à l'abri d'une muraille, pour leur expliquer le signal de l'assaut. Il lance l'assaut. Ils enlèvent le pont au pas de course.
14/05
Prise de Milan par Masséna.
15/05
Entrée triomphale de Bonaparte à Milan.
25/05
Bonaparte fonce à Pavie avec la brigade du colonel Lannes pour y réprimer le soulèvement. Il fait incendier le village de Binasco.
27/05
Bonaparte se prépare à attaquer la ligne de défense du Général Beaulieu, qui s'étend le long du Mincio de Peschiera, en bordure sud du lac de Garde, jusqu'à Mantoue. Il lance des avant-gardes vers Salo et la rive ouest du lac de Garde, pour faire croire à Beaulieu qu'il va contourner le lac pour redescendre ensuite sur ses arrières.
--   
L'armée de Bonaparte entre à Brescia, violant la neutralité de la République de Venise.
29/05
Bonaparte lance ses divisions sur le village de Borghetto et trouve un pont que les Autrichiens n'ont pas eu le temps de détruire : elles passent le fleuve Mincio.
Juin
03/06
Bonaparte entre à Vérone et oblige les Autrichiens à se retirer vers le Tyrol. Ils conservent néanmoins Mantoue.
12/06
Bonaparte entre avec 2 divisions dans les Etats pontificaux.
19/06
Bonaparte entre à Bologne où il est accueilli par l'ambassadeur d'Espagne à Rome Azara, représentant du Pape Pie VI.
--   
Bonaparte, après avoir installé une garnison en mesure de défendre Malte contre une attaque anglaise, quitte l'île pour la Grèce.
20/06
Bonaparte occupation les légations de Ferrare.
23/06
Armistice de Bologne accordé au Saint-Siège par Bonaparte.
27/06
Occupation de Livourne.
30/06
La cavalerie de Murat, chef d'escadron de Bonaparte, pousse jusqu'à Livourne et s'empare de marchandises anglaises.
Juillet
15/07
Le maréchal Wurmser arrive à Trente à la tête d'une armée de 70000 autrichiens.
18/07
Le maréchal Wurmser lance un corps de 25000 hommes commandé par le Général Quasdanovitch à l'ouest du lac de Garde, sur Salo et Brescia avec mission de couper la retraite de Bonaparte vers Milan pendant que lui-même, à la tête de 45000 hommes, fonce vers Mantoue pour y ravitailler la garnison de 80000 hommes.
Août
03/08
Victoire de Bonaparte à Lonato sur les Autrichiens.
05/08
Victoire de Bonaparte à Castiglione.
08/08
Occupation de Vérone par le général Sérurier, enlèvement des magasins ennemis.
Septembre
04/09
Victoire de Bonaparte à Roveredo.
--   
Victoire de Bonaparte à la bataille de Bassano.
14/09
Echec des Français à la Favorite et à Due-Castelli, près de Mantoue.
Novembre
17/11
Bataille d'Arcole.
Janvier
15/01
Bataille de Rivoli.
Février
02/02
Capitulation de l'Autriche à Mantoue.
19/02
Traité de Tolentino ; le pape abandonne les Légations occupées par les troupes françaises à la République cispadane.
--   
Traité de Tolentino ; le pape abandonne les Légations occupées par les troupes françaises à la République cispadane.
Mars
12/03
Bergame proclame son indépendance vis-à-vis de Venise.
16/03
Bataille de Valvasone.
--   
Combat de Valvasone.
19/03
Brescia proclame son indépendance vis-à-vis de Venise.
--   
Le général Victor prend Ancône.
23/03
Victoire de Masséna à Tarvis.
29/03
Prise de Klagenfurt par Masséna.
--   
Insurrection de Vérone contre les Français.
Avril
18/04
Les Autrichiens signent des préliminaires de paix avec Bonaparte à Leoben.
22/04
Kilmaine bat les Vénitiens à Croce-Bianca.
Mai
01/05
Profitant du massacre de prisonniers français à Vérone, Bonaparte déclare la guerre à Venise.
12/05
Bonaparte prend Venise. Sous sa pression, le Grand Conseil vote l’abolition des institutions de la république de Venise. Le peuple se soulève mais l’insurrection est réprimée.
16/05
Un gouvernement démocratique provisoire est instauré à Venise..
Juin
12/06
Bonaparte, installé Villa Pusterla (Mombello), réorganise l'Italie en créant le République ligurienne de Gênes.
--   
Lucien Bonaparte entre au Conseil des Cinq-Cents comme député du département du Liamone (Corse).
Juillet
08/07
Institution de la République cisalpine.
14/07
Bonaparte envoi le Général Augereau à Paris pour rétablir l'ordre républicain.
Octobre
17/10
Traité de paix de Campoformio (fin de la Première Coalition) entre la France (Bonaparte) et l'Autriche (le chancelier Cobenzl). L'Autriche abandonne à la France la Belgique, la rive gauche du Rhin et les îles Ioniennes et reconnaît la République cisalpine, accrue du Milanais, de Brescia et de la Valteline. En compensation, elle reçoit une partie de la Vénétie, l'Istrie et la Dalmatie.
Décembre
10/12
Présentation solennelle de Bonaparte au Directoire.
Mai
19/05
Bonaparte embarque pour l'Egypte.
Juin
07/06
Le convoi du Général Desaix arrive devant Malte, en avance sur la flotte principale de Bonaparte.
09/06
Le grand maître de l'Ordre de Malte Hompesch refuse de laisser les navires français se ravitailler en eau, arguant que ce serait une rupture de neutralité.
11/06
Napoléon Bonaparte, sur la route de la campagne d'Égypte, s'empare de Malte.
12/06
Bonaparte chasse les chevaliers de Malte.
13/06
Bonaparte rédige, dans la grande salle d'honneur de l'Ordre de Malte, une nouvelle constitution qui réforme l'administration de l'île.
25/06
Bonaparte, au large de la Crête, rédige une proclamation pour enjoindre ses soldats à respecter les populations musulmanes.
Juillet
01/07
Bonaparte décide de hâter le débarquement de ses troupes en Egypte et choisit l’anse du Marabout pour le réaliser....
02/07
Prise d'Alexandrie.
--   
Bonaparte, à Alexandrie, rédige une adresse à la population : « Les Français respectent Allah. Ils ne font la guerre ni à la Turquie souveraine ni aux Egyptiens ; ils sont seulement venus vous débarrasser de la tyrannie des Mamelouks et vous rendre la liberté, la prospérité et le bonheur ».
--   
Le ministre des Affaires Etrangères Talleyrand fait un "Rapport au Directoire sur la situation de la République française considérée dans ses rapports extérieurs avec les autres puissances".
07/07
Bonaparte quitte Alexandrie pour Le Caire.
08/07
Bonaparte arrive à Demenhour, où il trouve l'armée réunie.
10/07
L'Armée d'Orient de Bonaparte bat les Mamelouks à El-Ramanyel.
12/07
L'armée d'Orient se met en marche pour Chebreis.
13/07
L'Armée d'Orient de Bonaparte bat les Mamelouks (600 morts) qui fuient en désordre vers le Caire.
21/07
Bataille des Pyramides.
23/07
Prise du Caire.
Août
01/08
La flotte française d'Égypte de Brueys d'Aigailliers est anéantie par les Britanniques de Nelson à la bataille d'Aboukir.
Septembre
09/09
L’Empire ottoman entre en guerre contre la France.
Octobre
21/10
Révolte de la population du Caire contre l’occupation française.
Janvier
05/01
Accords d’Istanbul entre la Porte et la Grande-Bretagne concernant l’Égypte. Les Britanniques s’engagent à restituer l’Égypte à la Turquie en cas de victoire.
Février
25/02
Bonaparte entre à Gaza.
Mars
07/03
Conquête de Jaffa.
Avril
16/04
Bataille du Mont-Thabor, l'armée d'Orient commandée par le général Bonaparte met en déroute l'armée d' Abdallah Pacha.
Mai
10/05
Le Général Kléber livre un 8è assaut contre la forteresse de St-Jean-d'Acre et échoue.
20/05
Échec de Bonaparte devant Saint-Jean-d'Acre.
29/05
Sur ordre de Bonaparte, la commission de l'ingénieur Girard visite le temple de Denderah pour y étudier le zodiaque.
Juin
07/06
Prise de Jaffa.
13/06
Bonaparte est de retour au Caire.
Juillet
14/07
La flotte turque de Mustapha Pacha (18000 fantassins et cavaliers transportés par 60 bateaux), escortée par la flottille britannique de l'amiral Smith, débarque à Aboukir.
15/07
La pierre de Rosette est redécouverte, dans le fort Fort Jullien par un soldat français, Pierre-François-Xavier Bouchard, lors de la campagne d'Égypte de Bonaparte.
--   
Le chef de bataillon Godard et ses 300 hommes et 5 canons essayent de défendre la redoute qui protège le fort d'Aboukir. Ils succombent et sont massacrés.
17/07
Le capitaine Vinache, isolé dans le fort d'Aboukir avec 35 hommes, se rend aux Anglais.
19/07
Découverte de la pierre de Rosette.
--   
Bouchard, jeune officier du génie de l'armée d'Orient, découvre, au cours de travaux de terrassement à Fort Julien, près du village de Rachid (Rosette), une pierre noire de 1m, réemployée dans un mur, portant des inscriptions en 3 sortes de caractères.
Août
01/08
Bataille d'Aboukir, l'Armée française d'Orient, remporte une victoire sur l'Empire ottoman en Égypte.
24/08
Bonaparte quitte l'Égypte..
Octobre
16/10
Bonaparte est de retour à Paris.
23/10
Lucien Bonaparte est élu président du Conseil des Cinq Cents.
Novembre
09/11
Coup d'État du 18 brumaire.
23/11
Napoléon Bonaparte, Sieyès et Ducos sont nommés consuls.
Décembre
15/12
Proclamation de la Constitution de l'an VIII : début du Consulat.
Janvier
 
Jérôme Bonaparte entre dans la marine.
01/01
Le Tribunat (composé de 100 députés pour discuter des projets de loi et de donner leur avis) et le Corps législatif (composé de 300 membres qui votent les projets de loi sans les discuter) sont installés.
07/01
Benjamin Constant s'impose comme meneur de l'opposition libérale à Bonaparte.
09/01
L'arrêté du 19 nivôse an VIII transfère le pouvoir de nomination des commissaires de police et des officiers de paix des municipalités au Premier Consul.
12/01
Arrestation de l'acteur Gavaudan (de l'Opéra-Comique) pour avoir porté un habit dont les boutons ressemblent à des fleurs de lys.
14/01
Cadoudal fait sa soumission.
--   
Hedouville, désavoué par le Premier consul pour son attitude conciliante, est remplacé par le général Brune à la tête de ce qui devient l'armée de l'Ouest, dont il reste le chef d'état-major.
--   
Le Général Brune devient Commandant des forces de l'Ouest en rébellion (en remplacement d'Hédouville) et reçoit des instructions sévères de Bonaparte.
17/01
Paix de Montfaucon-sur-Moine mettant fin à la rébellion des Chouans.
--   
Le nombre de journaux parisiens est ramené de 76 à 16.
20/01
Mariage de Caroline Bonaparte et de Murat.
21/01
Le royaliste Hyde de Neuville fait afficher des draperies de deuil sur le portail de l'église de la Madeleine et le testament de Louis XVI à la porte de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie. Le lendemain, le royaliste Henri de Toustain, lieutenant du comte de Bourmont, arrêté à Paris, est exécuté dans la plaine de Grenelle.
--   
Victoire des Chouans de Boisguy à la deuxième bataille de Saint-James.
--   
Le PM Pitt fait applaudir aux Communes sa politique de poursuite de la guerre contre Bonaparte "fils et champion de toutes les atrocités de la Révolution".
23/01
Victoire mineure des Chouans de Cadoudal à la bataille du Pont-de-Loc.
24/01
Kléber, par la Convention d’El-Arich, accepte de renoncer à l’occupation de l’Égypte, mais l’intransigeance de la Grande-Bretagne l’oblige à revenir sur sa décision.
26/01
Victoire des Républicains à la bataille des Tombettes sur les Chouans de Boisguy.
27/01
Le financier Ouvrard, accusé de dilapidation et d'infidélité est arrêté sur ordre de Bonaparte.
29/01
Bonaparte dédouble le corps des commissaires des guerres pour un meilleur ravitaillement et un meilleur contrôle financier.
Février
04/02
Le chef des Chouans du Maine et de l'Anjou Bourmont dépose les armes.
07/02
La Constitution de l'an VIII est approuvée par plébiscite.
08/02
Bonaparte réunit les principaux négociants et banquiers et confère avec eux des conséquences de la chute d'Ouvrard.
09/02
Bonaparte charge Fontanes de faire l'éloge funèbre de Washington lors d'une cérémonie au Temple de Mars [Invalides] à Paris.
11/02
Le chouan Pontbriand traite avec le général de La Barollière au château du Chêne Ferron, près de Plancoët.
13/02
Création de la Banque de France.
--   
Les statuts de la Banque de France lui donnent un droit d'émission (limité à Paris et non exclusif). C'est une société par actions, au capital de 30m F. souscrite notamment par Perregaux et Bonaparte. L'Assemblée Générale est composée des 200 1ers actionnaires, ils élisent le président.
17/02
Institution des préfets.
18/02
Frotté, chef de la chouannerie normande, traduit devant une Commission militaire, est condamné à mort et exécuté à Verneuil-sur-Avre.
--   
Défaite navale française à la bataille du convoi de Malte.
--   
Joséphine Bonaparte achète un médaillon Breguet à tact (de diamants) en or émaillé bleu.
19/02
Bonaparte, premier Consul, s'installe aux Tuileries.
20/02
Le comte de Lille [Louis XVIII] écrit une lettre flatteuse au Premier Consul Bonaparte pour lui demander de restaurer la monarchie légitime.
24/02
Une loi rétablit les taxes sur le sel dans les villes où les hospices manquent de ressources.
Mars
 
Le Général Dugua rentre en France et communique à l'Institut de France les reproductions du texte de la stèle de Rosette réalisées par Marcel et Conté.
 
La Fayette est rayé de la liste des émigrés.
03/03
Bonaparte clôt la liste des émigrés.
04/03
Le Général Desaix, en désaccord avec le Général Kléber, s'embarque pour la France avec le Gal Davout, à Alexandrie.
05/03
Les Britanniques s’emparent de l’île de Gorée au Sénégal.
--   
Bonaparte reçoit aux Tuileries une délégation comprenant le comte de Bourmont, le comte de Châtillon, le chevalier Édouard de La Haye-Saint-Hilaire et Georges Cadoudal.
06/03
Philippe-Paul de Ségur s'engage comme volontaire dans les Hussards de Bonaparte malgré l'opposition de sa famille.
08/03
Bonaparte rédige une proclamation demandant aux "Français et Françaises" de s'empresser de payer le tribut qu'ils doivent à la défense commune. Elle est lue et affichée dans toutes les communes.
17/03
Bonaparte montre à son secrétaire Bourrienne sur une carte l'endroit près de Marengo où il compte battre le Général autrichien Mélas en Italie avec l'armée de réserve.
18/03
Nouvelle organisation de la justice et des tribunaux.
20/03
L'armée de Kléber vainc les Ottomans à la bataille d'Héliopolis et marche sur le Caire.
--   
Deuxième révolte de la population du Caire contre l’occupation française, durement réprimée (→ 21/04).
27/03
Le Général Kléber revient au Caire et réprime la révolte formentée par Nassif Pacha.
28/03
Première vaccination contre la variole à l'hôpital maritime de Rochefort par le docteur Bobe-Moreau avec du vaccin venu de Genève.
30/03
Le ministre de l'intérieur Lucien Bonaparte écrit aux préfets : "Le gouvernement ne veut plus, ne connait plus de partis et ne voit plus en France que des Français".
Avril
01/04
Le Général Murat reçoit le commandement de la cavalerie de l'armée de réserve.
02/04
Lazare Carnot, ministre de la guerre.
--   
Bonaparte (ne pouvant prendre le titre lui-même) nomme Berthier Chef d'état-major de l'armée d'Italie qui prend ses fonctions à Dijon.
--   
Les diplomates américains Ellsworth, Davie et Van Murray, nommés par le Président Adams, arrivent à Paris pour négocier la paix avec la France.
05/04
Lucien Bonaparte, ministre de l'Intérieur, rétablit la censure dans les théâtres.
--   
Le Général autrichien Mélas passe à l'offensive en Italie contre les Français. Il confie au Gal Ott la mission d'anéantir la petite armée de Masséna et engage le gros de ses forces vers le Var avec l'intention d'envahir la France avec l'appui des canons de la marine anglaise.
08/04
Le ministre de l'intérieur Fouché s'oppose à Bonaparte et obtient l'annulation de sanctions contre 50 Jacobins.
17/04
La police découvre un tunnel de 300 mètres permettant aux contrebandiers de l'eau-de-vie de passer sous le mur des Fermiers généraux à Paris.
--   
Chaque numéro de journal doit être désormais signé par un des rédacteurs déclarés et soumis au bureau de presse du ministère de la Police.
18/04
Bonaparte, craignant ses intrigues à Paris, nomme le Général Bernadotte à la place de Brune au commandement de l'armée de l'Ouest.
20/04
Début du siège de Gênes par les Autrichiens.
23/04
Exhumation officielle des restes d'Héloïse et d'Abélard qui sont transférés de l'église de Nogent-sur-Seine au musée des monuments français par Alexandre Lenoir.
24/04
Le Premier Consul Bonaparte donne au Général Moreau l'ordre de franchir le Rhin et d'attaquer les Autrichiens.
25/04
Le Général Moreau passe le Rhin à Brisach et entre en campagne contre l'armée de Kray.
27/04
Bonaparte choisit le col du Grand St-Bernard pour entrer en Italie.
29/04
Le Général Lecourbe passe le Rhin entre Bâle et Schaffouse.
Mai
 
Chateaubriand revient d'exil.
01/05
Le Général Suchet se replie à partir de Loano.
02/05
La police de Fouché saisit les papiers d'une agence anglaise et démasque les préparatifs d'un complot. Impliqués, Hyde de Neuville et Cadoudal partent à Londres.
03/05
Victoire de Claude Jacques Lecourbe, à la bataille de Stockach.
--   
Victoire de Moreau, à la bataille d'Engen.
04/05
Bonaparte ordonne à Suchet de tenir à tout prix sur le Var.
05/05
Victoire française à la bataille de Moesskirch.
--   
Les Généraux Desaix et Davout débarquent à Toulon ; Desaix part rejoindre Bonaparte dans la campagne d'Italie, qui lui confie un commandement.
06/05
Le Premier Consul Bonaparte prend le commandement de l'armée de réserve : le pouvoir exécutif passe à Cambacérès par intérim conformément à la Constitution.
09/05
Moreau bat les Autrichiens à Engen, Moskirch et Biberach.
--   
Bonaparte arrive à Genève, inspecte les troupes et les encourage en leur annonçant la "tâche impossible, pour tous autres qu'eux, qui les attend" du passage du col du grand St-Bernard.
--   
Le Général Lecourbe barre à Memmingen la route du Vorarlberg au Général Kray et le rejette Ulm.
11/05
Lamarck expose sa théorie évolutionniste.
13/05
Glier, maire du Havre, est destituée par le 1er Consul, Bonaparte.
--   
Bonaparte rejoint l'armée de réserve entre St-Maurice et Martigny et organise ses divisions en 3 corps d'armée confiés à Lannes (l'avant-garde), Victor et Duhesme.
14/05
Bonaparte franchit le Grand St-Bernard à pied avec les soldats.
--   
Le Général Lannes prend Aoste.
16/05
Une circulaire prescrit un recensement général de la population en France, préparé par Lucien Bonaparte et Jean-Antoine Chaptal.
--   
Bonaparte franchit les Alpes (→ 20/05).
17/05
Cadoudal rencontre Pitt, le Premier ministre britannique, en présence du Comte d'Artois pour organiser un soulèvement en France. Trois à quatre mille hommes doivznt débarquer à Calais et à Houat pour appuyer les insurgés.
19/05
Le Général Lannes se heurte au Fort de Bard défendu par le commandant autrichien Stockard von Bernkopf.
20/05
Le Général Lannes laisse son artillerie en arrière et contourne le fort de Bard par des sentiers périlleux afin d'atteindre Ivrée.
23/05
L'armée de réserve de Bonaparte achève le passage du col du Grand St-Bernard.
25/05
Explosion de la poudrière du château de Nantes.
26/05
Bonaparte regroupe son armée à Ivrée.
--   
Le Général Lannes débouche en Piémont, bouscule la division autrichienne de Haddick et marche sur le Pô supérieur.
29/05
Les Français prennent Augsbourg.
--   
Le Général Melas, accouru du Var à Coni, est informé de la présence de Bonaparte en personne.
30/05
Bonaparte entre à Verceil, Murat à Novare.
--   
Capitulation de Masséna à Gênes.
--   
Bonaparte entre à Verceil, le Général Murat prend Novara, le Général Lannes descend le Pô vers Pavie et les renforts venus d'Allemagne abordent le St-Gothard et le Simplon.
Juin
01/06
Bonaparte faire raser la forteresse de Bard qui lui a barré la route vers la plaine piémontaise.
02/06
Les Français occupent Milan.
--   
Le Général Lannes s'empare de Pavie.
03/06
Cadoudal rentre d'Angleterre pour tenter de ranimer la Chouannerie.
04/06
Restauration de la République cisalpine.
--   
Le Général Masséna, assiégé à Gênes par les Autrichiens du Gal Ott, capitule et obtient d'évacuer la ville.
06/06
Bonaparte pour barrer toute retraite au Général Mélas, jette Lannes sur Belgiojoso, Murat sur Plaisance et Duhesme sur Crémone.
07/06
Le Général Murat passel le Pô à Plaisance.
08/06
Le Général Lannes occupe le défilé-clef de la Stradella.
09/06
Le Généal Lannes rejette en déroute vers Tortone le régiment du Général autrichien Ott qui cherchait à rejoindre le Général Mélas.
--   
Bonaparte, craignant que le Général Mélas ne lui échappe, disperse ses force à sa recherche.
--   
Victoire française à la bataille de Montebello.
13/06
Bonaparte, craignant que le Général Mélas ne lui échappe, disperse ses force à sa recherche.
14/06
Bataille de Marengo.
--   
Kléber est assassiné par le janissaire Souleiman El Alepi.
15/06
Convention d'Alexandrie, signée entre le général français Berthier et le général autrichien Melas qui se retire à l'est du Mincio.
16/06
Convention d' Alessandria : toutes les places du Piémont et de Lombardie sont abandonnées aux Français.
--   
Bonaparte renouvelle ses offres de paix à François Ier d'Autriche, dans une lettre signée de Marengo.
18/06
Bonaparte fait célébrer à Milan un Te Deum pour sa victoire à Marengo et y assiste "malgré ce que pourront dire nos athées de Paris".
19/06
L'armée française commandée par Moreau bat les Autrichiens à la bataille d'Höchstädt.
--   
Le Général Moreau bat le Général Kray à Höchstadt et force le passage du Danube.
20/06
Rumeurs sur une terrible défaite en Italie et la mort de Bonaparte ; intrigues pour sa succession. Bernadotte et Lafayette sont pressentis.
--   
Le Mercure de France est relancé sous la direction de Louis de Fontanes.
22/06
Bonaparte reçoit le Général Masséna à Milan et lui donne le commandement de la nouvelle armée d'Italie.
23/06
Le Général Lecourbe remporte une victoire contre les Autrichiens du Général Kray à Nördlingen.
25/06
Après s'être rendu à Milan assister à un Te Deum pour célébrer sa victoire (16 juin), Bonaparte s'entretient avec le cardinal Martiniana, évêque de Verceil. Il est chargé de transmettre au pape Pie VII, récemment élu, les propositions de paix du consul et son projet de concordat.
--   
Les Français, sous les ordres de Decaen, entrent à Munich.
28/06
Le Général Moreau remporte une victoire contre les Autrichiens à Oberhausen.
--   
Le 1er grenadier Théophile de La Tour d'Auvergne est tué lors de la bataille d'Oberhausen.
--   
Le Général Decaen prend Munich.
--   
Higonet est promu adjudant Commandant par le Général en chef de l'armée d'Orient.
29/06
Bonaparte, de passage à Lyon après sa victoire de Marengo, pose la 1ère pierre de reconstruction de la Place Place de la Fédération [Bellecour] et en exempt d'impôts fonciers pour 20 ans les constructions. La place devient la "place Bonaparte".
30/06
Higonet est promu adjudant Commandant par le Général en chef de l'armée d'Orient.
Juillet
01/07
Arrivée de Bonaparte à Paris à deux heures du matin acclamé par la population.
03/07
Davout, promu Général de division, est envoyé à l'armée d'Italie.
13/07
Ampère est admis comme titulaire dans la section Mathématiques pures de la Classe des sciences de l'Académie de Lyon.
--   
Le Général Lecourbe prend Feldkirch.
14/07
Célébration de la fête de la Concorde ; pose de la première pierre de la colonne prévue sur la place de la Révolution.
15/07
Après une nouvelle victoire de Lecourbe à Feldkirch, Moreau impose à Kray la convention d'armistice de Parsdorf entre les armées française et autrichienne.
18/07
Eugène de Beauharnais est promu chef d'escadron.
21/07
Bonaparte reçoit le comte de Saint-Julien envoyé par l'archiduc d'Autriche, François II, en vue d'un armistice général à négocier.
22/07
Dans une lettre à Masséna, Bonaparte lui demande de réprimer avec rigueur toute tentative d’insurrection en Piémont, en faisant livrer au pillage et brûler le premier village concerné.
24/07
Le consul Bonaparte nomme Jourdan inspecteur de l'infanterie et de la cavalerie.
25/07
Bonaparte offre à Moreau le commandement en chef de toutes les armées en cas de reprise des hostilités. Il refuse, croyant à une ruse pour l'exclure de toute prétention à un rôle politique.
26/07
Bonaparte signe un arrêté laissant à tout Français non-fonctionnaire le choix de chômer le décadi ou le dimanche.
28/07
Préliminaires de paix de Paris entre la France et l'Autriche ; la cour d'Autriche refuse de les ratifier.
Août
05/08
Duroc, en route pour faire ratifier à Vienne les préliminaires de paix signés par Bonaparte, est arrêté par le Baron Thugut à la frontière autrichienne.
07/08
Alexandre Lenoir, conservateur du musée des Monuments français demande à Chaptal, ministre de l'Intérieur, d'empecher la dépolition de l'abbaye de Cluny, en vain.
--   
Bonaparte réunit la région de Novara à la Cisalpine.
11/08
Bonaparte demande à Chaptal une enquête sur la situation du protestantisme en France.
12/08
Création de la commission du Code civil français au Conseil d'État.
--   
Arrêté du 24 thermidor an VIII qui définit le schéma d'organisation des hôpitaux militaires (ambulants, temporaires ou permanents) ; le nombre des hôpitaux permanents est réduit à trente, celui des hôpitaux d'instruction à quatre (Lille, Strasbourg, Brest et Rennes).
16/08
Bonaparte prononce un discours au Conseil d'Etat : "ma politique est de gouverner les hommes comme le plus grand nombre veut l'être".
--   
Napoléon déclare : " Si je gouvernais une nation juive, je rétablirais le temple de Salomon".
17/08
Bonaparte nomme Brune commandant de l'armée d'Italie, en remplacement de Masséna.
28/08
Bonaparte se recueille sur le tombeau de Rousseau à Ermenonville. Il confie à Girardin : "L'avenir apprendra s'il n'eût pas mieux valu pour le repos de la terre que ni Rousseau ni moi n'eussions jamais existé".
Septembre
05/09
Combat naval de Malte. Vaubois capitule. Malte, qui était occupée par les Français, est conquise par les troupes britanniques.
07/09
Bonaparte répond à une lettre du comte de Provence en coupant court à tous pourparlers pour une restauration monarchique : « Vous ne devez pas souhaiter votre retour en France, il vous faudrait marcher sur cent mille cadavres ».
13/09
La place de l'Indivisibilité à Paris prend le nom de « place des Vosges » pour récompenser le civisme des habitants des Vosges qui se sont acquittés de la totalité de leurs contributions.
14/09
Les Jacobins Metge, Humbert et Chapelle sont arrêtés sous l'inculpation de complot contre la vie de Bonaparte.
15/09
Le Saint-Siège se décide à répondre aux ouvertures de Bonaparte : son Secrétaire d'Etat rédige les instructions pour le négociateur désigné.
18/09
Fulton appareille du Havre et effectue quelques tentatives infructueuses du sous-marin à hélice "Nautilus" contre des bâtiments anglais croisant au large du Cotentin.
20/09
Convention d'armistice de Hohenlinden ; l'armistice avec l'Autriche est prolongé pour quarante-cinq jours à condition qu'elle cède à la France les places de Philippsbourg, d'Ulm , et Ingolstadt.
22/09
Transfert du corps de Turenne aux Invalides.
23/09
La première pierre d'un monument consacré à Desaix et à Kléber est posée par le Premier Consul place des Victoires à Paris.
24/09
Le Sénateur Ris est enlevé en son château de Beauvais (près de Tours) et rançonné par des Chouans.
30/09
Traité de Mortefontaine, convention signée entre la France et les États-Unis terminant la quasi guerre.
Octobre
02/10
Bonaparte désigne son frère Joseph Bonaparte pour conduire les négociations qui vont s'ouvrir à Lunéville avec Coblenzl, l'émissaire de François II d'Autriche.
--   
Le Premier Consul Bonaparte donne une fête pour célébrer la réconciliation avec les Etats-Unis, au château de Mortefontaine.
--   
Le ministre des relations extérieures Talleyrand remet à Bonaparte le texte de la convention qui vient d'être signée entre Français et Américains.
08/10
Démission du ministre de la Guerre Lazare Carnot ; Berthier récupère le poste.
09/10
Cambacérès offre un bal pour l'anniversaire du retour d'Egypte de Bonaparte.
10/10
Arrestation des membres de la prétendue conspiration des poignards.
14/10
La Prusse envoie Lucchesini comme ambassadeur à Paris.
15/10
La Toscane se soulève contre l'occupation française.
18/10
Moreau arrive à Paris en congé ; autour de lui se rassemble l'opposition militaire (Bernadotte, Masséna, Augereau, Brune, Macdonald, Lecourbe, etc.) et civile (Sieyès, Benjamin, Mme de Staël, etc.).
--   
Le jacobain artificier Chevalier teste avec succès une "machine infernale", dans un hangar abandonné près du Jardin des Plantes (Paris), capable d'incendier la voiture de Bonaparte.
20/10
Arrêté relatif aux individus inscrits sur la liste des émigrés. Rappel en France de presque tous les émigrés et les prêtres déportés.
23/10
Bonaparte donne une fête à Malmaison en l'honneur du Général Moreau : il voudrait lui faire épouser Hortense de Beauharnais.
24/10
Fouché annonce l'arrestation d'Arena, Ceracchi, Demerville et Topino-Lebrun, impliqués dans un chantage à son endroit.
29/10
Le ministre de l'intérieur Lucien Bonaparte diffuse aux préfets, de manière anonyme, le texte "Parallèle entre César, Cromwell, Monk et Bonaparte" de Fontanes, qui défend la nécessité d'un suppléant (non militaire) de Bonaparte.
30/10
Mariage de Laure Permon et du colonel Junot.
Novembre
02/11
Le Premier Consul Bonaparte, qui craint voir se dresser les Républicains contre lui, prend mal la diffusion par Lucien Bonaparte d'un texte de Fontanes aux préfets. Il le rencontre en présence de Fouché : le ministre de l'intérieur Lucien démissionne.
04/11
Echec des négociations à Paris entre le Premier consul et le plénipotentiaire autrichien Cobenzl, qui repart pour Lunéville sans avoir rien concédé.
05/11
Arrivée à Paris des deux envoyés pontificaux Spina et Caselli envoyés par le Saint-Siège pour négocier un Concordat.
--   
Mgr Spina, envoyé de Pie VII, commence la négociation du Concordat avec Talleyrand et l'abbé Bernier.
06/11
Chaptal devient ministre de l'Intérieur, en remplacement de Lucien Bonaparte.
07/11
Le Premier Consul inaugure au Louvre le musée des Antiques où sont rassemblés les butins des campagnes d'Italie, dont l'Apollon du Belvédère et le Laocoon.
--   
Bonaparte nomme son frère Lucien Bonaparte ambassadeur à Madrid.
--   
Une ordonnance dispose que "toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation (...) au vu d'un certificat d'un officier de santé".
08/11
Arrestation des artificiers Alexandre Chevalier et Pierre Veycer qui ont mis au point une machine incendiaire destiné à un attentat contre le Premier consul ; ils sont traduits devant une commission militaire et exécutés le 11 janvier 1801.
--   
Mgr Spina transmet à Rome la note de Bernier sur la nécessité d'obtenir la démission de tous les évêques d'Ancien Régime.
--   
Le chef de la police Fouché fait arrêter les Jacobins Chevalier (artificier) et Veycer soupçonnés de préparer un attentat contre le Premier Consul Bonaparte.
--   
L'ambassadeur en Espagne Lucien Bonaparte quitte Paris, en direction de Madrid, accompagné d'une suite d'env 15 personnes, dans 4 voitures de poste.
09/11
Moreau épouse Eugénie Hulot, après avoir affirmé à Bonaparte qu'il ne voulait pas se marier.
12/11
Bernier transmet à Mgr Spina une note sur l'impossibilité de rendre au clergé les "biens nationaux" aliénés.
13/11
Ordre donné aux généraux des quatre armées françaises de dénoncer l'armistice avec l'Autriche et de recommencer les hostilités.
14/11
L'armée du général Brune avance en Toscane, encore occupée par les Autrichiens et non couverte par l'armistice d'Alexandrie.
--   
Audrein, évêque constitutionnel du Finistère, est assassiné par un groupe de chouans.
--   
Le Général Miollis prend Sienne.
17/11
Le Général Moreau quitte Paris pour reprendre son commandement de l'armée d'Allemagne.
19/11
L'évêque et député Yves Marie Audrein est assassiné (fusillé) par une bande de Chouans à Kerfeunteun [Quimper] pour se venger du fait qu'il avait voté la mort du roi.
27/11
Une armée autrichienne de 100 000 hommes commandée par l'archiduc Jean franchit l'Inn et prend l'offensive en Bavière pour tourner l'armée de Moreau.
--   
L'Archiduc Jean, Commandant des forces autrichiennes, franchit l'Inn en Bavière.
28/11
L'Archiduc Jean d'Autriche est devant Landshut.
29/11
Un détachement français est culbuté par les Autrichiens à Visilbourg.
Décembre
01/12
Victoire autrichienne à la bataille d'Ampfing.
--   
Le Général Grenier, sur ordre du Gal Moreau, bas en retraite pour attirer les Autrichiens vers Hohenlinden où se concentre l'armée du Rhin.
02/12
L'Archiduc Jean d'Autriche, dans sa hâte à poursuivre le Général Grenier, laisse toute son artillerie en arrière.
03/12
Victoire d'Hohenlinden.
--   
Les Généraux Ney et Grouchy refoulent les Autrichiens sur la clairière de la forêt d'Isen-Ebersberg où les attendent Richepance et Decaen.
04/12
Le Général MacDonald franchit le Splügen pour reprendre les Grisons.
07/12
Mgr Spina demande que le catholicisme soit reconnu religion d'Etat. Talleyrand refuse et lui propose de déclarer le catholicisme "religion de la majorité des Français".
--   
Bonaparte annonce que "[la France, souhaitant] concourir avec les autres puissances neutres à faire respecter leurs pavillons et appréciant le zèle vraiment patriotique de l'empereur de Russie pour la cause commune de toutes les puissances continentales, ne traitera de la paix avec l'Angleterre qu'autant qu'il serait reconnu par elle que la mer appartient à toutes les nations.".
14/12
Le Général Decaen remporte une victoire sur les Autrichiens à Salzbourg.
18/12
Les Français occupent Salzbourg et Linz.
19/12
Le Général Richepance remporte une victoire sur les Autrichiens à Lambach.
20/12
Armistice de Steyr avec l'Autriche.
21/12
Appel de Bonaparte à Paul Ier pour un rapprochement franco-russe.
22/12
Arrêté du ministre de l'intérieur concernant le rétablissement des filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul.
24/12
Attentat de la rue Saint-Nicaise.
25/12
Difficile victoire française à la bataille de Pozzolo.
--   
L'Archiduc Charles d'Autriche demande l'armistice au Général Moreau.
26/12
Le Gal Brune bat le Général autrichien Bellegarde.
29/12
Un ancien chouan, Margadel, dit Joubert, qui voulait tuer le Premier consul, est fusillé à Paris sans jugement.
Janvier
01/01
Le Premier consul Bonaparte ordonne à Fouché de dresser une liste de 130 "terroristes" ("septembriseurs") à déporter.
Février
09/02
Traité de Lunéville entre la France et l'Autriche à propos de l'Italie, ratifiant les conditions du traité de Campoformio et réduisant le rôle de l’empereur en Allemagne ; l’Autriche cède la Belgique, reconnaît à la France la rive gauche du Rhin et des « républiques s½urs ». Elle ne conserve en Italie que la Vénétie.
22/02
La France oblige l'Espagne à déclarer la guerre au Portugal pour l'obliger à renoncer à l'alliance avec les Britanniques.
Mars
21/03
Les Français sont battus par les Anglais à la bataille de Canope près d'Alexandrie.
--   
La France signe le traité d'Anranjuez, avec l'Espagne. Le duché de Toscane est transformé en Royaume d'Étrurie et la Louisiane est rétrocédée à la France.
28/03
La paix de Florence entre le Royaume de Naples et la France interdit l'accès des ports napolitains aux vaisseaux britanniques.
--   
Signature du traité de Florence.
Mai
25/05
Bonaparte visite l'atelier de David qui peint son "Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard".
29/05
Talleyrand envoie une note à Bonaparte sur la nécessité de ne pas laisser Pie VII supprimer l'article du Concordat relatif aux prêtres mariés, qui est "moralement aussi indispensable que l'est politiquement celui relatif aux biens nationaux".
Juin
10/06
Bonaparte déclare au Conseiller d'Etat Thibaudeau, à la Malmaison : "Il faut une religion pour le peuple".
20/06
Champagny est nommé à l'ambassade de Vienne.
28/06
Comprenant qu'il n'a plus de chance d'empêcher la conclusion du Concordat, Talleyrand quitte Paris pour prendre les eaux à Bourbon-l'Archambault.
29/06
Un Concile national du clergé constitutionnel ouvre à Paris, pour obliger le cardinal Consalvi à être conciliant.
Juillet
06/07
Première bataille d'Algésiras.
--   
Le corps des Pompiers de Paris est réorganisé.
11/07
Bernier transmet une note au cardinal Consalvi sur la nécessité pour le Gouvernement d'imposer des règlements de police pour les manifestations religieuses.
12/07
Deuxième bataille d'Algésiras.
--   
Un Arrêté du Consultat charge Joseph Bonaparte, assisté du conseiller d'Etat Crétet et du Dr en théologie Bernier, de négocier le Concordat.
13/07
A la signature du Concordat, le bras droit de Talleyrand, D'Hauterive, introduit une clause de sécularisation des prêtres mariés. Consalvi refuse de signer.
15/07
Signature du Concordat.
Septembre
29/09
Traité de paix de Madrid entre la France et le Portugal.
Octobre
08/10
Traité de Paris. Paix de la France avec la Russie.
Février
02/02
Les Français occupent Rome.
Mars
25/03
La paix d'Amiens est conclue (signée le 27 mars). Elle met fin à la Deuxième Coalition (Royaume-Uni, Russie, Turquie) contre la France. Elle confirme le traité de Campoformio.
Mai
01/05
Création des lycées pour former l'élite pour la future armée et administration.
10/05
Aprés délibération du Conseil d'Etat, un arrêté consulaire soumet au référendum la question "Napoléon Bonaparte sera-t-il consul à vie?" Roederer fait ajouter une 2è question : "Aura-t-il la faculté de désigner son successeur?" que Bonaparte supprime rageusement.
12/05
Vote du consulat à vie, en faveur du putschiste de 1799 Bonaparte.
19/05
La Légion d'honneur.
--   
Napoléon, alors Premier Consul, ordonne la réalisation des canaux Saint-Martin, Saint-Denis et de l'Ourcq. Ses objectifs : alimenter Paris en eau potable et faciliter la navigation sur la Seine.
20/05
Bonaparte rétablit l’esclavage dans les colonies françaises.
28/05
A la Malmaison, Fouché fait part à Bonaparte du "complot des libelles" : le Général Simon, chef d'état-major de Bernadotte, ayant fait circuler des milliers de libelles appelant les officiers supérieurs à se soulever contre le "tyran" Bonaparte.
29/05
Le ministre de France en Suisse Verninac ayant fait annuler l'élection de Reding, une nouvelle assemblée de notables approuve l'Acte de Malmaison et élit Dolder comme Landammann.
Juin
07/06
Toussaint-Louverture proclame en direction du chef de division Savary, à l'instant de monter sur le navire "Le Héros", qui le déporte en France avec sa famille : "En me renversant, on n'a abattu à St-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses".
18/06
Bonaparte envoie le Général Decaen reprendre possession des comptoirs français en Inde, en application de la paix d'Amiens.
25/06
Traité d'alliance offensive et défensive et de commerce entre la France et l'empire ottoman.
--   
La France (Talleyrand) et la Turquie (Effendy) signent un Traité de paix à Paris.
30/06
Une commission chargée d'étudier la confection du cadastre est constituée.
--   
L'armistice franco-russe est signée par le Mal Berthier et le prince Lobanov.
Juillet
02/07
Un Arrêté décide la construction du quai d'Orsay à Paris.
--   
Bonaparte dote la Comédie-Française d'une rente de 100000 Francs.
10/07
Bonaparte rédige une proclamation pour l'anniversaire du 14 juillet: "Français, (...) Après 13 ans de travaux, le 14 juillet revient plus cher pour vous, plus auguste pour la postérité. Vous avez vaincu tous les obstacles et vos destinées sont accomplies.".
18/07
Bonaparte, qui envisage une expédition contre Alger, « car ses brigandages sont la honte de l’Europe et des Temps modernes »2, adresse un ultimatum au Dey Mustapha3. Le projet n’aboutit pas, après que le Dey a répondu positivement aux exigences des Français.
Août
05/08
Bonaparte consul à vie après un référendum.
Septembre
11/09
Le Piémont est rattaché à la France.
Octobre
09/10
Mort de Ferdinand Ier. Le duché de Parme est rattaché à la France.
20/10
La France envahit la Suisse.
Janvier
01/01
Jean-Joseph Marcel est nommé directeur de l'Imprimerie nationale.
Février
19/02
Acte de médiation entre la France et la Suisse.
Mars
17/03
L'âge minimum au mariage est porté à 15 ans pour les filles et 18 pour les garçons.
28/03
Instauration du franc Germinal.
Avril
30/04
Vente de la Louisiane aux États-Unis.
Mai
16/05
Le Royaume-Uni déclare la guerre à la France et rétablit le blocus des côtes françaises.
27/05
Bonaparte occupe le Hanovre et concentre la « Grande Armée » pour débarquer au Royaume-Uni.
--   
Le Général français Mortier entre en Hanovre.
30/05
Les militaires en congé reçoivent l'ordre de se rendre à leurs drapeaux.
Juin
02/06
Le Général Mortier contraint le feld-maréchal Walmoden à signer une capitulation qui rend la France maîtresse de tout l'électorat.
09/06
Un Arrêté établit un règlement général des lycées.
12/06
Bonaparte suggère à l'ambassadeur russe Markov une médiation russe entre la France et l'Angleterre : Malte serait mis en gage à la Russie et un Congrès des grandes puissances continentales serait réuni pour débattre des autres problèmes.
13/06
Un Arrêté décide que tous les actes publics seront dorénavant rédigés en français dans les pays réunis à la France.
14/06
Bonaparte prend les 1ères mesures pour organiser une "grande armée d'Angleterre" dans la région de Boulogne, Marmont reçoit le commandement en chef de l'artillerie.
20/06
Un Arrêté prohibe l'introduction en France des denrées provenant directement ou indirectement de l'Angleterre ou de ses colonies.
22/06
Averti de l'arrivée à Cadix de galions provenant du Nouveau Monde, Bonaparte demande de l'argent au Premier Ministre espagnol Godoy.
25/06
Une convention franco-batave décide que la Hollande construira des bateaux, fournira des marins, nourrira et entretiendra un corps d'armée français contre l'Angleterre.
29/06
Bonaparte arrive à Boulogne pour inspecter la côte et pousser les préparatifs militaires et navals : on active la construction de nombreux bateaux plats pour le transport des troupes.
Juillet
04/07
Le Général français Mortier reçoit la capitulation de l'armée hanovrienne à Artlenburg.
06/07
L'amiral Latouche-Tréville est nommé Commandant en chef de la flotte de la Méditerranée.
07/07
Bonaparte écrit à Berthier lui demandant de créer une légion formée d'anciens Vendéens contre l'Angleterre.
--   
Le Général Marmont est nommé gouverneur général de la Dalmatie.
10/07
Poursuivant son voyage dans le Nord, Bonaparte arrive à Ostende pour se rendre compte lui-même de l'état d'esprit des populations.
19/07
Le tsar Alexandre écrit à La Harpe : "II a préféré singer les Cours, tout en violant la constitution de son pays. Maintenant, c'est l'un des tyrans les plus fameux que l'histoire ait produits".
Septembre
27/09
Traité d’alliance franco-suisse.
Décembre
02/12
Bonaparte ordonne la formation de « l’armée d’Angleterre » au camp de Boulogne.
Janvier
01/01
Dessalines proclame l'indépendance de la colonie française de St-Domingue sous le nom d'Haïti, à Gonaïves.
Mars
09/03
Arrestation de Cadoudal.
21/03
Promulgation du Code Civil.
--   
Exécution du duc d'Enghien dans les fossés du château de Vincennes.
--   
Napoléon Bonaparte promulgue le Code napoléon.
Mai
10/05
Bonaparte reçoit le cardinal Caprara et lui exprime le désir d'être sacré empereur par le pape.
18/05
Proclamation de Napoléon Bonaparte empereur des Français.
19/05
Au lendemain d'un sénatus-consulte qui a établi l'Empire et promulgué la Constitution de l'An XII, Napoléon 1er, empereur d'un jour, porte à la nouvelle dignité de maréchal dix-huit de ses fidèles. Cette première promotion est donc composée de quatorze généraux : Berthier, Murat, Moncey, Jourdan, Masséna, Augereau, Bernadotte, Soult, Brune, Lannes, Mortier, Ney, Davout, Bessières. À ces généraux, s'ajoutent, en raison de leurs services rendus, quatre maréchaux honoraires dits « sénateurs ayant le titre de maréchaux del'Empire » : Kellermann, Lefebvre, Pérignon, Sérurier.
25/05
Le procès des 47 prévenus "conspirateurs" (dont Cadoudal et Moreau) ouvre..
28/05
La République italienne est transformée en royaume héréditaire au profit de Napoléon Ier et de ses descendants.
--   
Anquetil-Duperron refuse en tant que membre de l'Institut de prêter serment à l'Empereur.
30/05
Napoléon Ier obtient de la Cour de Naples le renvoi du ministre favori Acton, mais la politique personnelle de la reine Marie-Caroline reste antifrançaise.
--   
L'amiral Ganteaume est nommé Commandant de la flotte de Brest.
Juin
06/06
Le comte de Lille élève de Varsovie une protestation solennelle contre l'élévation à l'Empire de "l'Usurpateur".
07/06
Les tribunaux spéciaux (jugeant sans jury ni appel les coupables de rassemblements séditieux, rébellions, assassinats et brigandages) sont prorogés.
10/06
Dans le procès pour conspiration, Cadoudal, Armand de Polignac, Rivière, Lajolais et 16 complices sont condamnés à mort ; Moreau est condamné à 2 ans de prison. Bonaparte est furieux du verdict : Moreau est "condamné comme un voleur de mouchoirs" alors qu'une condamnation capitale lui aurait permis de le gracier Moreau.
12/06
Un arrêté institue le monopole des pompes funèbres au profit de l'Eglise.
21/06
Napoléon accorde des "lettres de grâce" à 7 complices de Cadoudal (dont Lajolais) et envoie Réal dire à Cadoudal que sa grâce lui serait accordé s'il la demandait mais Cadoudal refuse par fierté.
25/06
Exécution de Georges Cadoudal qui avait cherché à assassiner Bonaparte.
--   
Mgr Caprara émet une nouvelle note maintenant l'opposition du St-Siège aux Articles organiques du Concordat.
Juillet
02/07
Napoléon envoie la 1ère croix de la Légion d'honneur à Latouche-Tréville à Toulon avec le message : "Soyons maîtres du Détroit [de Gibraltar] 6 heures et nous sommes maîtres du monde".
03/07
Les Comédiens français sont autorisés à prendre le titre de Comédiens ordinaires de l'empereur.
10/07
Portalis est nommé ministre des Cultes.
--   
Fouché redevient ministre de la police.
15/07
L'empereur Napoléon préside à la première distribution de la Légion d'Honneur.
17/07
Napoléon indique au ministre du Trésor Barbé-Marbois : "Je désirerais que les diamants et perles qui se trouvent au trésor public fussent montés en différentes décorations pour l'Impératrice".
18/07
Napoléon Ier quitte Paris pour se rendre de nouveau à Boulogne.
Décembre
02/12
Sacre de Napoléon Ier.
14/12
Guerre entre l'Espagne et le Royaume-Uni. Le ministre espagnol Godoy doit renouveler son alliance avec la France de Napoléon Ier. Cette alliance est fondée sur la crainte du gouvernement de ne pouvoir défendre ses colonies contre le Royaume-Uni et sur l’espoir du roi de se faire octroyer pour ses enfants les trônes italiens et pour lui le trône du Portugal.
Janvier
01/01
Napoléon écrit à François II pour lui notifier son intention de faire Joseph Bonaparte roi d'Italie "avec clause de renonciation à la couronne de France".
04/01
Convention navale entre la France et l'Espagne.
Mars
07/03
Napoléon se proclame roi d'Italie. Eugène de Beauharnais, fils de Joséphine, est nommé vice-roi.
17/03
La République italienne est érigée en royaume d'Italie, dont Napoléon est le souverain. Royaume héréditaire, l'Italie restera toutefois indépendante.
Avril
11/04
Traité de Saint-Pétersbourg. Alliance entre la Russie et le Royaume-Uni dans le but de rétablir la France dans ses frontières de 1792. Formation d'une Troisième Coalition contre la France (Autriche, Royaume-Uni, Russie, Naples, Suède).
Mai
10/05
Napoléon apprend l'arrivée de l'escadre de Missiéssy de retour en France, contrairement à son plan. Il s'emporte et exige qu'elle reparte d'où elle vient : l'amiral demande à être relevé de son commandement et il est remplacé par le capitaine de vaisseau Allemand.
26/05
Napoléon est sacré roi d'Italie dans la cathédrale de Milan par le cardinal Caprara.
31/05
Début de la bataille du rocher du Diamant.
Juin
06/06
Napoléon envoie ses instructions au ministre de la Marine Decrès, s'étant rendu compte qu'il avait calculé le temps trop juste, recalcule la "descente en Angleterre" en août.
07/06
Napoléon nomme Eugène de Beauharnais (son beau-fils) vice-roi d'Italie.
08/06
Un décret de Napoléon institue sur le statut et l'organisation financière du clergé italien.
09/06
Poursuivi par Nelson (11 vaisseaux), renonçant à joindre Missiessy, l'amiral Villeneuve (18 vaisseaux) amorce son mouvement de retour vers l'Europe.
10/06
Napoléon quitte Milan pour visiter Castiglione et les autres villes de son royaume.
11/06
Le sénat de Gênes ayant sollicité, pour cette république, sa réunion à l'Empire français, Champagny, délégué par Napoléon, préside à la cérémonie de cette adoption.
30/06
La Ligurie est annexée à la France et divisée en trois départements.
Juillet
06/07
Napoléon achève son séjour à Gênes et part à Turin.
11/07
Napoléon, de retour d'italie, arrive à Fontainebleau.
16/07
Combat naval des îles Chausey.
--   
Le Général autrichien Mack établit avec le Général russe Winzingerode un plan austro-russe d'opérations contre la France.
17/07
Napoléon est de retour à St-Cloud.
18/07
L'escadre de Nelson rejoint l'escadre de Collingwood devant Cadix qui lui signale n'avoir pas vu la flotte française.
19/07
Napoléon déclare au Conseil d'Etat: "Je préfère voir les enfants d'un village entre les mains d'un moine, qui ne sait rien de son catéchisme et dont je connais les principes, que d'un demi-savant qui n'a point de base pour sa morale et point d'idée fixe... Un frère ignorantin suffit à l'homme du peuple".
22/07
Bataille du Cap Finisterre. Villeneuve se réfugie avec 31 vaisseaux au Ferrol, puis à Cadix, où il est bloqué par la flotte britannique.
Août
24/08
Napoléon abandonne l’idée d’envahir le Royaume-Uni et se tourne vers les forces austro-russes.
27/08
La Grande Armée quitte le camp de Boulogne pour gagner l’Europe centrale. Début de la campagne d’Allemagne.
Octobre
15/10
Victoire de Napoléon à Ulm, l’armée du général autrichien Karl Mack est faite prisonnière. Les troupes françaises marchent sur Vienne.
18/10
Victoire française sur l’Autriche de Masséna à la bataille de Vérone.
21/10
Bataille de Trafalgar.
30/10
Victoire françaises sur l’Autriche à la bataille de Caldiero.
Novembre
03/11
Victoire navale britannique sur la France bataille du cap Ortegal.
13/11
Napoléon Ier occupe Vienne.
16/11
Succès stratégique russe à la bataille d'Hollabrunn ; Koutouzov parvient à se retirer en sacrifiant son arrière-garde commandée par Bagration.
Décembre
02/12
Bataille d'Austerlitz.
26/12
Traité de Presbourg, fin de la Troisième Coalition. L’Autriche perd la Vénétie, l’Istrie et la Dalmatie qui sont incorporées au Royaume d'Italie. Elle cède le Tyrol et le Vorarlberg à la Bavière et quelques territoires au royaume de Wurtemberg et au grand-duché de Bade. Liquidation du Saint-Empire et la naissance de l’empire d’Autriche.
27/12
Napoléon Ier détrône les Bourbons de Naples.
31/12
Dernier jour du calendrier républicain.
Janvier
01/01
Le Code civil entre en vigueur pour le royaume d'Italie.
Février
06/02
Victoire navale anglaise sur la France à la bataille de San Domingo.
Mars
13/03
Victoire navale anglaise sur la France à la bataille du Cap-Vert.
18/03
Napoléon Bonaparte promulgue la loi établissant un conseil de prud'hommes à Lyon, le premier depuis la Révolution française.
--   
En Aranjuez, des hommes de main venus de Madrid se sont assurés du soutien de l'armée. Le soulèvement débute dans la nuit du 17 au 18 mars. Les conjurés, favorables au prince Ferdinand soutenu par Napoléon, mettent à sac le palais de Godoy.
30/03
Napoléon Ier nomme son frère Joseph roi de Naples.
Avril
04/04
Le "Catéchisme impérial", rédigé par le prêtre Bernier et l'abbé d'Astros est publié. Validé par Napoléon, il est le seul autorisé dans les églises catholiques de l'Empire : toutes désobéissance à l'empereur est qualifiée de péché mortel.
10/04
La couronne d'épines reçue par Louis XI est placée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris lors d'une grande cérémonie.
Mai
10/05
L'Université de France est fondée.
24/05
Traité de Paris créant le royaume de Hollande.
30/05
Un décret met un moratoire sur les créances des Juifs.
--   
Bonaparte prescrit la réunion à Paris d'une assemblée composée de 111 notables et rabbins de la "nation juive" de l'empire, en vue d'étudier et d'établir les formes propres à en faire des citoyens à part entière.
Juin
06/06
Napoléon reçoit le nouvel ambassadeur turc Effendi. Il compte sur l'Empire ottoman pour contrer la Russie.
11/06
L'importation des marchandises anglaises dans le royaume d'Italie est prohibée.
13/06
Lord Seymour arrive à Londres pour rendre compte des entretiens qu'il a eu avec Talleyrand qui propose de traiter sur la base de "l'uti possidetis" : la France et l'Angleterre gardent ce qu'elles tiennent.
21/06
Napoléon fait occuper le port de Civita-Vecchia par des troupes françaises, parce que le pape Pie VII refuse d'expulser les Anglais de Rome et pour y fermer à l'Angleterre une entrée de contrebande.
Juillet
02/07
Fesch écrit à Courbon : "Tant que le pape ne consentira pas à éloigner de ses Etats les Anglais [...] l'empereur n'abandonnera pas les ports".
04/07
Victoire britannique sur la France à la bataille de Maida. la Calabre se soulève contre l’occupation française.
06/07
Le chargé d'affaires russe Oubril arrive à Paris pour ouvrir les négociations franco-russes.
12/07
Création de la Confédération du Rhin, destinée à remplacer le Saint-Empire, à l'initiative de Napoléon Ier.
18/07
Le ministre de la police Fouché présente à Napoléon, comme mesure de sûreté, un projet de décret pour le dépôt des passe-ports des étrangers arrivant aux frontières.
19/07
Le maréchal Masséna fait capituler Gaète.
--   
Le traité de la Confédération du Rhin est ratifié par Napoléon et les membres contractants.
20/07
Traité de paix franco-russe, négocié par Talleyrand et l’ambassadeur Oubril.
Août
 
Une escadre anglaise arrive à Lisbonne, amicalement accueillie en violation du traité franco-portugais.
06/08
La première pierre de l'Arc de Triomphe (→ 29/07/1836).
Septembre
26/09
Ultimatum prussien à Napoléon Haugwitz exige l’évacuation immédiate de l’Allemagne. Début de la Quatrième Coalition : Royaume-Uni, Prusse, Russie, Suède..
30/09
Victoire française sur les Russes à la bataille de Castel-Nuovo.
Octobre
14/10
Bataille d'Iéna .
--   
Bataille d'Auerstaedt.
27/10
Napoléon entre dans Berlin.
Novembre
04/11
Les troupes françaises entrent à Poznań où elles reçoivent un accueil chaleureux.
07/11
Victoire française sur la Prusse à la bataille de Lübeck.
08/11
Prise de Magdebourg par les Français.
21/11
Décret de Berlin codifiant le Blocus continental et fermant tous les ports européens aux vaisseaux britanniques. Toute entrée de marchandises provenant du Royaume-Uni ou de ses colonies est interdite ; tout navire, de quelque pavillon qu'il soit, qui a relâché au Royaume-Uni est déclaré de bonne prise. Le décret s'applique à la France et à ses alliés..
28/11
Les troupes de Murat entrent à Varsovie.
Décembre
11/12
Napoléon accepte la reddition de l'électeur de Saxe, qui fait la paix, entre dans la Confédération du Rhin et reçoit le titre de roi.
18/12
Napoléon arrive à Varsovie où il reçoit un accueil empressé des aristocrates. Parmi eux se trouve la comtesse Marie Walewska (1789-1817), qui devient sa maîtresse et dont il aura un fils, futur ministre des Affaires étrangères de Napoléon III.
22/12
La Grande Armée traverse la Vistule.
26/12
Résistance des troupes russes aux combats de Golymin et de Pułtusk, en Pologne. Napoléon renonce à poursuivre les Russes et place ses troupes en quartiers d’hiver sur la Vistule.
Janvier
01/01
Napoléon rencontre Marie Walewska au relais de Bronie, sur la route de son retour à Varsovie.
--   
Le Code de procédure civile entre en vigueur.
06/01
Blocus des ports français et des colonies par la marine britannique.
Février
08/02
Bataille d'Eylau.
16/02
Bataille d'Ostrolenka.
Mars
19/03
Siège de Dantzig.
26/03
Création par l'empereur Napoléon Ier de l'Armée du Train.
Mai
04/05
Traité d’alliance franco-perse de Finckenstein. Le chah envoie un représentant à Tilsit. Cette alliance, dirigée contre les Russes garantit au chah le soutien de Napoléon Ier dans son projet d’invasion du Khorasan, province indienne sous contrôle britannique.
--   
Traité de Finkenstein, conclu entre la Perse et la France au château de Finckenstein.
24/05
La Grande Armée prend Danzig.
31/05
Pour récompenser Lefebvre de la prise de Dantzig, Napoléon lui accorde le titre de Duc de Dantzig dans une lettre au Sénat.
Juin
06/06
Napoléon quitte Finckenstein pour accompagner la Grande Armée en route pour menacer le flanc du Général Bennigsen.
09/06
Napoléon envoie le Maréchal Murrat et le Maréchal Soult sur Heilsberg avec mission de fixer les Russes.
10/06
La bataille d'Heilsberg voit la victoire de Napoléon Ier, sur l'armée russe commandée par Levin August von Bennigsen.
--   
Les maréchaux Murat et Soult attaquent les Russes de Bennigsen à Heilsberg. La charge de la cavalerie de Murat, téméraire, occasionne d'importantes pertes sans réel résultat.
11/06
Napoléon marche sur Eylau ; il lance à sa gauche Murat et Soult sur Koenigsberg, garde Davout au centre et dirige le Lannes à sa droite sur Friedland.
12/06
Le Maréchal russe Bennigsen apprend que le Maréchal Lannes marche sur Friedland, le croit isolé et repasse sur la rive gauche de l'Alle, pensant l'écraser facilement.
--   
Les Français entrent dans Heilsberg désertée par les Russes et les Prussiens.
--   
Une armée russe pénètre en Généralicie, mais elle a soin d'éviter tout engagement contre les forces autrichiennes.
13/06
Napoléon regroupe ses troupes autour de Lannes, Mortier, Ney, Victor et La Garde. Le Maréchal Bennigsen, croyant le gros des Français en marche sur Koenigsberg, masse ses forces à Friedland dans une boucle de la rivière Alle.
14/06
Victoire de Napoléon à la bataille de Friedland.
19/06
Napoléon reçoit le prince Lobanov-Rostovsky, envoyé par le Maréchal Bennigsen pour demander l'armistice.
20/06
Napoléon écrit à Talleyrand : "Je crois que je ferai ce soir un armistice qui aura pour limites le thalweg du Niémen et pour condition la reddition des places de Graudenz, Kolberg et Pillau.".
21/06
Un armistice franco-russe d'un mois est signé à Tilsitt.
--   
Napoléon, à Vilkavi¨kis, proclame à son armée la "seconde guerre de Pologne".
22/06
Le ministre de l'Intérieur Fouché dénonce à Napoléon l'abbé Frayssinous, comme ayant flétri la Révolution dans la chaire de St-Sulpice.
25/06
Entrevue de Tilsit, sur le Niémen, entre le tsar Alexandre Ier de Russie et Napoléon Ier. Par cet accord secret, Napoléon laisse au tsar les mains libres en Suède. En échange de quoi, la Russie accepte d’adhérer au blocus continental contre le Royaume-Uni. Une clause prévoit également le démembrement des possessions européennes de la Turquie et leur partage entre la Russie et la France. La Russie reconnaît la création du grand-duché de Varsovie au détriment de la Prusse, que l’on confie au roi de Saxe.
--   
Napoléon et le tsar Alexandre ont une entrevue sur un pavillon flottant au milieu du Niémen, à Tilsit.
Juillet
03/07
Napoléon écrit à Cambacérès : "La meilleure harmonie continue à régner entre l'empereur de Russie, le roi de Prusse et moi.".
06/07
La reine Louise de Prusse implore la clémence de Napoléon, à Tilsit.
07/07
Traité de Tilsit. Fin de la Quatrième Coalition.
--   
Traité de Tilsit.
08/07
Le roi Gustave Adolf IV dénonce l'armistice franco-suédois du 18 avril, à Stockholm.
09/07
Second traité de Tilsit, entre la France napoléonienne et le royaume de Prusse.
--   
Napoléon et le tsar Alexandre ont une dernière entrevue seul à seul à Tilsitt.
13/07
Reprise des hostilités entre la France et la Suède.
--   
Napoléon nomme le Maréchal Victor, Maréchal d'Empire, et le Général Savary, ambassadeur à St-Pétersbourg.
15/07
Le Maréchal Brune s'empare de Stralsund (principale forteresse de la Poméranie suédoise).
18/07
Le Ministère des AE Canning fait donner ordre à l'escadre de l'amiral Gambier de se porter sur Copenhague pour s'assurer des portes de la Baltique contre tout revirement de la Russie.
19/07
Napoléon écrit au ministre des Affaires Etrangères Talleyrand d'enjoindre au Portugal de fermer ses ports aux Anglais avant le 1er septembre.
Août
20/08
Capitulation de Stralsund.
Septembre
06/09
Napoléon Ier reçoit au château de Saint-Cloud une ambassade du sultan du Maroc Mulay Slimane. Le sultan libère les prisonniers chrétiens détenus au Maroc et supprime la course et la traite des esclaves.
07/09
La flotte britannique, sous les ordres du général Fraser occupe Alexandrie pour aider les Mamelouks opposés à Méhémet Ali et empêcher un rapprochement franco-égyptien.
Octobre
22/10
Le régent Jean VI du Portugal signe une convention secrète avec les Anglais, qui acceptent de le transporter au Brésil sur leurs vaisseaux en cas d'invasion française et occuperont Madère en retour.
27/10
Traité de Fontainebleau. Projet de partage du Portugal entre la France et l’Espagne.
28/10
Arrestation du prince héritier Ferdinand. À la cour d'Espagne, des intrigues dirigées par le prince héritier Ferdinand se nouent contre Godoy, accusé d’avoir livré le pays. Ferdinand est arrêté pour rébellion sur ordre du roi. Napoléon intervient pour que le roi pardonne à son fils, mais l’impopularité de Godoy grandit.
Novembre
01/11
La Russie déclare la guerre au Royaume-Uni.
13/11
Entrée des troupes françaises en Espagne.
23/11
Entrée des troupes françaises au Portugal.
26/11
Le conseil d’État du Portugal annonce le transfert de la famille royale et de la cour au Brésil. Un Conseil de régence est désigné.
28/11
Les Français occupent Livourne, soupçonnée de se livrer à la contrebande avec le Royaume-Uni.
30/11
Le Général français Junot et ses troupes entrent à Lisbonne.
Décembre
18/12
L'armée espagnole qui a accompagnée l'armée française rentre à Porto.
Janvier
01/01
Napoléon, de retour aux Tuileries, s'entretient avec Talleyrand. Il fait écrire par Champagny à Caulaincourt de proposer au tsar Alexandre de conserver les principautés danubiennes qu'il occupe, à condition que la Russie laisse Napoléon reprendre la Silésie à la Prusse.
--   
Le Code de Commerce entre en application.
Février
02/02
L’armée française envahit les États pontificaux, Pie VII ayant refusé d’appliquer le Blocus continental.
Mars
01/03
Napoléon Ier crée la noblesse d'Empire et y associe quelques familles de l'Ancien Régime.
17/03
Napoléon fait du Baccalauréat le premier grade universitaire qui, seul, permet d’accéder à l’enseignement supérieur.
--   
Napoléon Ier institue par décret treize consistoires régionaux en vue de gérer les synagogues et les organisations israélites (les consistoires régionaux seront ramenés à sept à la chute de l'Empire en 1815). Ces consistoires sont supervisés par un Consistoire central de France, qui réunit trois grands rabbins et deux laïcs. Il est assimilable au Grand Sanhédrin, un tribunal religieux selon la tradition hébraïque.
23/03
Entrée de Murat à Madrid.
Avril
30/04
Entrevue de Bayonne. À l’issue d’une sordide querelle, Ferdinand restitue la couronne à son père. Charles IV est contraint par Napoléon de lui remettre la couronne.
--   
L’empereur donne la couronne espagnole à son frère aîné Joseph, roi de Naples, décision approuvée par une assemblée de notables espagnols réunie à Bayonne.
Mai
02/05
Soulèvement du Dos de Mayo. Madrid se révolte contre les français.
03/05
Murat écrase l'insurrection madrilène.
05/05
A Bayonne, au Pays basque, à la suite d'une entrevue (voire d'un piège) avec Napoléon, les souverains espagnols sont contraints d'abdiquer.
10/05
Le roi Ferdinand VII d'Espagne confirme son abdication. Napoléon écrit à Joseph pour lui offrir la couronne d'Espagne.
23/05
Début de l'insurrection espagnole.
24/05
Les duchés de Parme et de Plaisance et la Toscane sont réunis à l’Empire français.
27/05
Le soulèvement s'étend à Valence où le chanoine Calvo dirige le massacre de 338 soldats français.
28/05
Le peuple de Cadix se soulève contre les Français.
30/05
La population de Grenade se soulève contre les Français.
31/05
Le Valladolid se soulève contre les Français.
--   
Napoléon propose une entrevue au tsar Alexandre Ier pour régler le partage de la Turquie.
Juin
06/06
Joseph Bonaparte devient roi d'Espagne.
--   
La junte de Séville déclare la guerre à la France.
07/06
L'armée française du Général Dupont entre à Cordoue.
--   
Les troupes françaises rencontrent et battent au pont d'Alcolea (près de Cordoue) un détachement espagnol composé de volontaires, commandé par Echavarri.
08/06
Le préfet de police Dubois est informé d'une conspiration républicaine animée par le Général Malet, les Conventionels montagnards Ricord et Guyot et l'ancien Tribun Jacquemont.
09/06
Capture de l'escadre de Cadix par les Espagnols.
10/06
A Cadix, les Espagnols lancent 1200 bombes sur l'escadre française.
11/06
Les Français entrent à Valladolid.
--   
Le Général français Miollis expulse Gabrielli, secrétaire d'Etat du Vatican. Le cardinal Pacca accepte avec angoisse de le remplacer.
12/06
Le ministre des Affaires Etrangères Canning reçoit les émissaires de la junte des Asturies et leur promet des secours.
--   
Bataille de Cabezón. Au début du conflit espagnol, le général Antoine Lassale écrase une armée hétéroclite de 7 000 hommes, en une seule charge de cavalerie, appuyée par la division du général Pierre Merle.
14/06
Victoires des insurgés catalans à Bruch, près de Barcelone.
18/06
Joseph Bonaparte, le nouveau roi d'Espagne, est présenté à la "Junte" de Bayonne, chargée d'écrire une nouvelle constitution.
--   
Charles IV d'Espagne, la reine Maria-Luisa et le ministre Godoy arrivent au château de Compiègne.
19/06
Les troupes françaises du Général Dupont s'installent à Andujar.
20/06
Le royaume de Naples reçoit sa constitution de Napoléon Ier.
30/06
L'Ecole spéciale militaire de Fontainebleau est transférée à St-Cyr.
Juillet
01/07
Les troupes françaises attaquent Saragosse et sont repoussées.
07/07
La Junte de Bayonne accepte la Constitution que lui présente Joseph Bonaparte.
09/07
Joseph Bonaparte quitte Bayonne pour prendre à Madrid possesion de son nouveau royaume.
11/07
Le Général français Lassalle enlève le pont de Cabezon et rentre à Valladolid.
--   
Napoléon défait les Autrichiens à Znaïm. La Maréchal Davout lui conseille d'en finir avec l'Autriche des Habsbourg.
13/07
Napoléon fait répondre par Joseph au Général Dupont qui demande des renforts qu'il a "plus de force qu'il n'en faut".
--   
Napoléon reçoit le contre-rapport des préfets Réal et Pelet sur la conspiration des Généraux. Le préfet Dubois reconnaît qu'il avait déformé le complot de quelques exaltés. Le Ministre de l'Intérieur Fouché triomphe.
14/07
Les 13000 Français du Maréchal Bessières remportent une victoire contre les 24000espagnols de Blake et Cuesta, à Medina del Rio Seco : environ 1000 morts dans chaque camps.
15/07
Murat succède par décret à Joseph Bonaparte sur le trône de Naples.
--   
Les colonnes du Général Castaños et du capitaine Général Reding convergent sur Andujar.
16/07
La division du Général Vedel rejoint le Général Dupont à Andujar, pendant que le capitaine Général Reding écrase la division Gobert (qui est tué) à Mengibar sur le Guadalquivir.
17/07
Le Général Dupont renvoie le Général Vedel d'Andujar à Mengibar et lui impose une contre-marche épuisante.
18/07
Le Général Reding réoccupe Baylen, après le départ du Général Vedel.
--   
Le Général Vedel arrive à Baylen pour repartir sur Mengibar.
--   
Le Général français Dupont quitte Andujar pour Baylen, pour échapper à la menace des troupes de Castaños.
19/07
Les Français sont défaits à Bailen.
--   
Les troupes françaises de Dupont se heurtent devant Baylen aux Espagnols de Reding. Dupont n'ayant plus que 2000 soldats en état, demande une suspension des combats, qui est acceptée par Reding.
Août
17/08
Victoire anglo-portugaise à la bataille de Roliça.
21/08
Les Français de Junot sont défaits à Vimeiro au Portugal par le Britannique Arthur Wellesley.
25/08
Les juntes provinciales, ralliées par une partie de l’armée régulière espagnole, se réunissent en une junte nationale.
Septembre
27/09
Entrevue d'Erfurt entre Napoléon Ier et Alexandre Ier de Russie (→ 14/10). Une convention est signée le 12 octobre. Napoléon n’obtient pas le soutien qu’il espérait. Ce traité permet en fait le renouvellement de l’alliance franco-russe - conclue à Tilsit -, mais marque un refroidissement des relations diplomatiques. Alexandre Ier ne veut pas d’une guerre contre l’Autriche. Il promet tout juste d’intervenir si l’Autriche déclare la guerre.
Octobre
17/10
Prise de Capri par le général Jean Maximilien Lamarque.
Novembre
04/11
Napoléon intervient en personne. Les troupes de Napoléon remportent une série de victoires qui leur ouvrent la route de Madrid (→ xxx)(→ 23/11).
24/11
Napoléon, apprenant que le ministre prussien Stein préparait une revanche contre les Français, exige sa démission et fait confisquer ses biens. Stein s’enfuit en Autriche.
Décembre
02/12
Napoléon devant Madrid.
04/12
Capitulation de Madrid.
29/12
Victoire britannique à la bataille de Benavente.
Janvier
01/01
Napoléon, marchant sur Astorga, reçoit une dépêche de Cambacérès sur l'armement de l'Autriche et l'intrigue de Talleyrand.
--   
Le Code civil entre en vigueur dans le royaume de Naples.
14/01
Une flotte britanno-portugaise s'empare de la Guyane française. L’armée brésilienne occupe Cayenne.
16/01
Le corps expéditionnaire britannique est rejeté à la mer à La Corogne, en Galice.
20/01
Les Français prennent Saragosse.
23/01
Napoléon Ier rentre à Paris.
Février
21/02
Capitulation de Saragosse face aux forces napoléoniennes.
24/02
Capitulation de l'amiral Louis Thomas Villaret de Joyeuse. Les Britanniques occupent la Martinique.
--   
Combat des Sables-d'Olonne. La division britannique doit se retirer.
Mars
10/03
Deuxième invasion napoléonienne au Portugal.
28/03
Victoire française décisive à la bataille de Medellín.
--   
Bataille de Medellín.
29/03
Bataille de Porto.
Avril
09/04
Insurrection populaire au Tyrol.
--   
Reprise des hostilités entre la France et l’Autriche. Début de la cinquième Coalition : Royaume-Uni, Autriche, Espagne et Portugal.
12/04
Bataille de l'île d'Aix. Destruction de quatre vaisseaux la flotte française dans la rade des Basques par les Britanniques.
14/04
Les troupes Autrichiennes attaquent le grand-duché de Varsovie. Après la prise de Varsovie, les Autrichiens se heurtent à la résistance de Józef Poniatowski.
--   
Le ministre de l'Interieur Crétet autorise, par Circulaire confidentielle, les licences d'exportation vers l'Angleterre de certains produits et d'importation pour une valeur équivalente.
22/04
Les troupes anglaises du Lieutenant Général Wellesley de Wellington débarquent au Portugal.
23/04
Victoires françaises contre l'Autriche à Ratisbonne.
Mai
08/05
Victoire franco-italienne à la bataille de la Piave.
10/05
La division du Général français Oudinot entre dans les faubourgs de Vienne.
11/05
Fin du siège de Kufstein et bataille de Lofer, lors la rébellion du Tyrol.
12/05
Le Général anglais Wellesley bat le Maréchal français Soult à Porto et lui reprend la ville.
--   
Victoire de Wellesley sur Soult à la seconde bataille de Porto. Soult, chassé par les forces britannico-portugaises, est contraint de battre en retraite.
13/05
Vienne est à nouveau occupée par les Français.
14/05
Premier jour de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
15/05
Deuxième jour et fin de la bataille de Strass im Zillertal, lors de la rébellion du Tyrol.
17/05
Au château de Schönbrunn, entre deux combats, Napoléon signe le rattachement des États pontificaux à l'Empire.
--   
Annexion des États pontificaux à l'Empire français.
22/05
La Grande Armée est mise en échec à Aspern et Essling contre les Autrichiens en voulant passer le Danube mais l’archiduc Charles n’exploite pas son avantage.
--   
Victoire tactique de Charles-Louis d'Autriche sur Napoléon Bonaparte, à la bataille d'Essling.
27/05
Napoléon fait proclamer à l'armée d'Italie : "Je suis content de vous... Cette armée autrichienne [qui] souilla par sa présence mes provinces, (...) anéantie, grâce à vous, sera un exemple de la vérité de cette devise : Dio me la diede, guai a chi la tocca !".
29/05
Napoléon écrit au Mal Berthier : "donnez l'ordre que le village qui forme la tête de pont de Linz soit rasé et que sur l'emplacement de ce village on établisse un réduit à la tête de pont.".
30/05
Napoléon s'entretient avec le Maréchal Lannes mourant, à Semmering : Lannes le conjure de faire la paix et de borner ses conquêtes.
31/05
Le Général français Gratien, avec une division hollandaise, défait le major prussien Schill (qui est tué) à Stralsund, en Poméranie suédoise.
--   
Le Maréchal Jean Lannes meurt de ses blessures à Ebersdorf.
Juin
14/06
Victoire franco-italienne à la bataille de Raab contre l'Autriche. L’insurrection nobiliaire hongroise est dispersée à Györ par les troupes de Napoléon, mais l’Empereur n’exploite pas sa victoire pour occuper le pays.
--   
Les troupes franco-italienne du prince Eugène défont l'archiduc Jean à Raab.
18/06
Le Général Suchet bat le Général Blake à Belchite.
19/06
Napoléon écrit à Murat, roi de Naples : "Si le Pape prêche la révolte on doit l'arrêter".
20/06
Napoléon apprend son excommunication : "Le pape [Pie VII] est un fou furieux qu'il faut faire enfermer.".
29/06
Le Ministre de l'Intérieur Crétet étant tombé malade par surmenage, Napoléon confie l'intérim de l'Intérieur à Fouché qui conserve la Police.
30/06
Napoléon dînant avec Eugène, Bernadotte et Davout, au palais de Schoenbrunn, cause littérature et déclare : "Si Corneille vivait, je le ferais prince".
Juillet
01/07
Napoléon passe dans l'île Lobau ; ayant refait son armée, il dispose, outre les corps Masséna, Davout, Oudinot et Bernadotte, de l'armée d'Italie sous Macdonald et du corps que Marmont a amené d'Illyrie.
02/07
L'Archiduc Charles se renforce sur Aspern-Essling et se dégarnit sur Enzersdorf.
03/07
L'Archiduc Charles, voyant que l'offensive française ne se développe pas, se retire dans les hauteurs au nord de Russbach.
04/07
L'armée française est concentrée dans l'île Lobau. En plein orage, Oudinot commence à passer sur la rive gauche devant Enzersdorf.
05/07
Bataille de Wagram (→ 06/07).
--   
Les corps d'armée des Maréchaux français Masséna, Oudinot et Davout se déploient sur Essling-Aspern, Baurnersdorf et Neusied.
--   
Les Autrichiens, surpris par la tactique de Napoléon, il lance son centre à l'assaut d'Aderklaa et de Wagram pour rompre le centre ennemi. Mais les hommes du Maréchal Macdonald tirent par mégarde sur les Saxons du Maréchal Bernadotte, se trompant sur leur uniforme ; les Saxons se débandent, Charles d'Autriche contre-attaque, l'effet de surprise est manqué et la nuit arrête le combat. Napoléon bivouaque sur le champ de bataille.
06/07
Le Maréchal Berthier est fait prince de Wagram et les Gaux Oudinot, Marmont et Macdonald deviennent Maréchaux.
--   
Les troupes du Général français Radet, qui a ordre d'enlever le pape Pie VII, envahissent le Quirinal, à Rome. Pie VII, refusant de renoncer à la souveraineté temporelle des États de l'Église, le Gal Radet l'enlève du Quirinal avec Pacca, son secrétaire d'État, le fait monter dans un carrosse escorté par des gendarmes pour le conduire à la chartreuse de Florence.
08/07
Le ministre de l'intérieur Fouché est averti de l'imminence d'un débarquement anglais près d'Anvers ; il alerte Clarke et Decrès qui refusent de le prendre au sérieux.
--   
Le Général français Jacques Joseph Oudet meurt de ses blessures de la bataille de Wagram.
--   
L'empereur François Ier accepte la démission de son ministre des Affaires Etrangères Stadion et fait savoir à Metternich qu'il a l'intention de lui confier le poste.
09/07
Le Général Marmont, à la tête de l'armée de Dalmatie, menant la poursuite de l'armée de l'archiduc Charles, se heurte aux Autrichiens à Znaim et appelle Napoléon à son secours.
--   
Le Maréchal Bernadotte lance une proclamation élogieuse à ses troupes, qui s'étaient débandées à Wafram ; Napoléon, furieux, le destitue et le renvoie à Paris.
12/07
L'archiduc Charles signe l'armistice franco-autrichien à Znaïm.
13/07
Capitulation de Saint-Louis. Les Britanniques chassent les Français du Sénégal.
14/07
Les Autrichiens, assiégés dans Cracovie, capitulent devant les "Varsoviens" (Général Rozniecki) et avertissent les Russes en sous-main.
15/07
Le Général Poniatowski entre à Cracovie et se heurte à l'avant-garde russe.
17/07
Le Général Claparède est promu grand-officier de la Légion d'honneur.
--   
Napoléon écrit à Louis, roi de Hollande, qui a laissé tourner le Blocus : "La Hollande est une province anglaise". Il fait établir un cordon douanier à la frontière franco-hollandaise, et Louis obtempère de nouveau.
18/07
Napoléon écrit à Fouché : "Je suis fâché qu'on ait arrêté le Pape ; c'est une grande folie... Mais enfin, il n'y a point de remède ; ce qui est fait est fait".
Août
14/08
Jean-Baptiste Lamarck présente à l’Académie des Sciences les deux volumes de sa Philosophie zoologique, qui expose la première théorie de l'évolution.
16/08
Tentatives de débarquements britanniques sur l’île Bonaparte, actuellement l’île de La Réunion (→ 21/09).
Octobre
14/10
Paix de Schönbrunn. Fin de la Cinquième Coalition.
24/10
Le Général français Caulaincourt communique le traité franco-autrichien de Vienne au tsar Alexandre avec les assurances de Napoléon de ne pas faire renaître la Pologne.
Décembre
12/12
Prise de Gérone par les Français.
14/12
Divorce entre Napoléon et Joséphine de Beauharnais.
Janvier
01/01
Napoléon décide de faire dresser des statues de grande taille de 8 Gaux, morts sur le champ de bataille, sur les pourtours du pont de la Concorde à Paris.
--   
Napoléon nomme le Général Davout Commandant en chef de l'armée d'Allemagne.
Février
04/02
Malgré les assurances données par Napoléon, Alexandre Ier de Russie lui refuse la main de sa s½ur Anna, âgée de quinze ans.
05/02
Les Britanniques s’emparent de la Guadeloupe.
--   
Début du siège de Cadix.
21/02
Défaite française à la bataille de Mollet.
Mars
11/03
Mariage par procuration entre Marie-Louise d'Autriche et Napoléon Ier dans l'église des Augustins à Vienne.
Avril
02/04
Mariage de Napoléon Bonaparte avec Marie-Louise d'Autriche, fille de l'empereur François Ier d'Autriche.
Mai
10/05
Le Maréchal français Suchet prend Lerida.
--   
Le Maréchal français Masséna prend son commandement à Valladolid ayant sous ses ordres le Maréchal Ney et le Général Junot.
Juin
02/06
Napoléon fait une scène au ministre de la Police Fouché en plein conseil : "Vous faites donc maintenant, Monsieur, la guerre et la paix ?". Il fait arrêter le banquier Ouvrard par le Gal Savary et saisir chez lui les preuves de sa connivence avec Fouché.
03/06
Promulgation du Code pénal français par Napoléon Ier.
06/06
Napoléon crée un Conseil de commerce et des manufactures.
10/06
Napoléon et Marie-Louise sont reçus solennellement à l'Hôtel de Ville de Paris ; on en a fait disparaître le bonnet phrygien et badigeonné les devises révolutionnaires. ; un bal somptueux est donné.
25/06
Le Maréchal Bernadotte reçoit à Paris la visite d'un Suédois qui vient l'informer qu'un fort parti en Suède veut le désigner comme prince héritier. Napoléon considère qu'un Maréchal d'Empire sur le trône de Suède paraîtra une provocation au tsar Alexandre, mais il l'autorise à tenter sa chance.
29/06
Fouché s'obstinant à soutenir qu'il a brûlé les documents que Napoléon lui réclame, celui-ci annule sa nomination comme gouverneur de Rome et lui ordonne de se retirer dans sa sénatorerie d'Aix.
Juillet
01/07
Incendie de l'ambassade d'Autriche à Paris.
--   
Louis Bonaparte abdique en faveur de son fils Napoléon Louis (plutôt que de se plier aux exigences de son frère Napoléon) et s'enfuit à Vienne.
05/07
Le Gouvernement prend un décret favorisant les navires des États-Unis.
06/07
Le corps du Maréchal Lannes est inhumé au Panthéon de Paris. Davout prend la parole au nom de l'armée.
08/07
Prise de l'île Bonaparte. début de l'occupation britannique de La Réunion.
--   
Lebrun devient Lieutenant-général, chargé par Napoléon Ier d'organiser le rattachement du royaume de Hollande à la France.
09/07
Annexion du Royaume de Hollande par Napoléon Bonaparte à la suite de l’abdication que Napoléon impose à son frère Louis Bonaparte, qui s’était montré indocile..
--   
Napoléon annexe la Hollande et la divise en sept départements français.
--   
Amsterdam est proclamée la 3è ville de l'Empire.
10/07
Les Britanniques occupent l'Île Bourbon (La Réunion) et l'Île Maurice.
--   
Le Maréchal français Masséna fait capituler la ville de Ciudad-Rodrigo.
--   
Le Code civil est promulgué dans le grand-duché de Varsovie.
13/07
Napoléon Ier annexe le royaume de Hollande à la France, et le divise en sept départements.
15/07
Le ministre de la Police Savary décide de faire arrêter tous les anciens membres des comités révolutionnaires.
18/07
L'armée hollandaise est incorporée à l'armée française.
24/07
Bataille de la Côa ; début de la troisième invasion napoléonienne au Portugal.
Août
25/08
Le Maréchal français Masséna venant d'Espagne s'empare de la ville d'Almeida.
Septembre
24/09
La résistance ne se maintient plus qu’à Cadix où les Cortes se réunissent pour rédiger une constitution. La junte centrale de Cadix se transforme en conseil de régence.
27/09
Arrêt de l’offensive de Masséna à la bataille de Buçaco. Repli de Wellington, qui est bloqué à Lisbonne derrière les lignes de Torres Vedras.
Octobre
30/10
Le tsar Alexandre, inquiet de l'élection de Bernadotte en Suède, commence des préparatifs de guerre, rappelant des troupes de Finlande et des Balkans.
Novembre
11/11
Napoléon apprend par l'ambassadeur Caulaincourt le refus russe de saisir les vaisseaux anglais.
Décembre
03/12
Capitulation de l'île de France ; la France perd l'île Maurice au bénéfice du Royaume-Uni.
Janvier
01/01
Le Code civil entre en vigueur dans les grands-duchés de Berg et de Bade.
--   
L'homosexualité cesse d'être réprimée dans le code pénal.
--   
Napoléon s'emporte contre l'abbé d'Astros, le fait arrêter et perquisitionner chez lui ; on y découvre le bref du 5 novembre et d'Astros avoue l'avoir communiqué au ministre Portalis.
--   
Le Code pénal et le Code de procédure criminelle entrent en application.
08/01
Le tsar Alexandre fait des propositions au diplomate polonais Czartoryski et à Potocki pour s'assurer le concours des Polonais contre la France.
10/01
Napoléon charge le Maréchal Davout d'une mission secrète d'information en Russie.
Mars
05/03
Bataille de Barrosa.
12/03
Bataille de Redinha.
13/03
Bataille navale de Lissa.
20/03
Naissance du roi de Rome, héritier du trône.
Avril
03/04
Victoire anglo-portugaise à la bataille de Sabugal. Les troupes de Masséna se replient vers l’Espagne.
14/04
La Chambre de commerce de Glasgow réclame la paix avec la France.
16/04
En possession des renseignements envoyés par le Maréchal Davout sur les armements, les mouvements de troupes et les menées du tsar Alexandre en Pologne, Napoléon réalise qu'il va être attaqué.
17/04
Napoléon, reprochant au ministre des AE Champagny de n'avoir pas compris la stratégie russe, le remplace par Maret ; Daru prend la Secrétairerie d'État.
Mai
07/05
L'ex-ministre de l'Intérieur Kourakine présente à Napoléon une lettre de félicitations du Tsar Alexandre pour la naissance de son fils.
09/05
L'ambassadeur de France Lauriston arrive à Pétersbourg pour des conversations avec le ministre du Commerce Roumiantzov.
10/05
Le Maréchal français Soult repart de Séville pour aller dégager Badajoz assiégée.
--   
Le Maréchal Masséna est remplacé par le Maréchal Marmont à la tête de l'armée du Portugal.
16/05
Les alliés Britanniques, Espagnols et Portugais repoussent l'armée française du maréchal Soult à la bataille d'Albuera.
26/05
Napoléon fait travailler le préfet maritime Decrès à la reconstruction d'une flotte navale.
31/05
Le Maréchal français Suchet met le siège devant Tarragone.
Juin
05/06
Napoléon reçoit durant 7h Caulaincourt qui l'avertit des dangers d'une campagne militaire en Russie.
18/06
Le Général français Marmont coopère avec le Maréchal Soult à débloquer Badajoz.
--   
Le lieutenant Général anglais Wellesley se replie au Portugal et attend des renforts.
20/06
Le député Bigot fait lire au Concile un message maladroit et brutalement antipapal qui prétend dicter aux Pères les décisions qu'ils doivent adopter.
28/06
Le Maréchal français Suchet prend Tarragone. Ricard se distingue.
30/06
Napoléon apostrophe les évêques venus le saluer à St-Cloud : "C'est à vous de voir si vous voulez être des princes de l'Église ou si vous n'en serez que les bedeaux".
Juillet
02/07
Napoléon interdit aux sujets français qui sont au service du Maréchal Murat de lui prêter serment ; c'est affirmer que les Français sont citoyens de droit dans les États vassaux.
04/07
Napoléon donne des instructions au vice-amiral Decrès pour préparer l'éventualité d'une descente en Irlande.
06/07
Fesch soumet le texte des évêques (demandant discussions avec Pie VII) à Napoléon qui se met en colère.
08/07
Napoléon nomme le colonel Dorsenne Général de division au commandement de l'armée du Nord à la place du Maréchal Bessières.
--   
Napoléon nomme le Général Suchet maréchal d'Empire.
10/07
Le Concile de Paris achève son rapport final : il ne peut rien décréter sans l'adhésion écrite du pape Pie VII. Un décret déclare le Concile dissous.
11/07
Jourdan devient gouverneur de Madrid.
12/07
Napoléon fait arrêter 3 évêques qui sont les principaux opposants à ses décisions sur l'église gallicane. Ils sont mis en prison à Vincennes.
16/07
Le chancelier Hardenberg envoie le colonel Scharnhorst à St-Pétersbourg ; la Prusse est prête à s'allier à la Russie si le tsar Alexandre s'engage à prendre l'offensive en Allemagne au 1e signal de Berlin.
--   
Le chancelier Hardenberg envoie le colonel Scharnhorst à St-Pétersbourg ; la Prusse est prête à s'allier à la Russie si le tsar Alexandre s'engage à prendre l'offensive en Allemagne au 1e signal de Berlin.
17/07
Le Général prussien Gneisenau prépare un projet d'insurrection nationale allemande.
--   
Napoléon imagine un biais pour sortir de l'impasse conciliaire : faire signer séparément à chacun des évêques, intimidés, un décret sur l'institution des évêques qui donne le droit au métropolitain d'en instituer au nom du pape.
Août
15/08
Devant le corps diplomatique, Napoléon menace d'une guerre l'ambassadeur de Russie, Kourakine, suite à la décision russe de ré-ouvrir ses ports aux navires anglais.
16/08
Napoléon se fait apporter le dossier des relations franco-russes depuis Tilsitt et fait étudier par le ministre des AE Maret les incidences possibles d'une rupture.
30/08
Le bey de Tunis Hammouda Pacha reçoit l’aide de Napoléon Ier pour réprimer une révolte des Janissaire.
Septembre
25/09
Le tsar Alexandre adresse à Napoléon une note où il nie toute convoitise du grand-duché de Varsovie.
Octobre
17/10
Le tsar Alexandre signe avec la Prusse une convention dont aucun des partenaires n'est satisfait ; les Russes ne s'engagent à attaquer que pour défendre la Prusse orientale.
Décembre
05/12
Jérôme Bonaparte alerte Napoléon sur l'ambiance insurrectionnelle en Allemagne : "On se propose l'exemple de l'Espagne".
17/12
Napoléon offre à l'Autriche une alliance contre la Russie : l'Autriche céderait sa Généralicie méridionale contre la restitution de l'Illyrie, ainsi que les principautés roumaines, et la Silésie si la Prusse se compromet avec la Russie ; l'Autriche fournirait un corps de 80000 soldats.
19/12
Une levée de 120000 conscrits est organisée.
24/12
L'ambassadeur de France à Berlin propose à la Prusse une alliance contre la Russie ; en cas de refus, la Silésie deviendra Autrichienne.
29/12
Le chancelier du royaume de Prusse Hardenberg se déclare prêt à accepter l'alliance de Paris.
Janvier
01/01
Le Code civil français entre en vigueur dans les provinces illyriennes : Slovenie et Croatie.
09/01
Reddition de Valence.
15/01
Un décret impérial établit comme écoles spéciales de chimie, pour la fabrication du sucre de betterave, les fabriques situées dans la plaine des Vertus, à Wachenheim, à Douai, à Strasbourg et à Castelnaudary.
16/01
Bataille d'Almagro.
19/01
Prise de Ciudad Rodrigo par Wellington. Offensive britannique sur l’axe Ciudad Rodrigo-Badajoz.
20/01
Napoléon fait occuper la Poméranie suédoise pour mieux faire appliquer le Blocus continental.
26/01
Décret confirmant l’annexion de la Catalogne par la France.
31/01
Le roi Frédéric-Guillaume de Prusse écrit au tsar Alexandre qu'il a dû "se sacrifier à la paix nécessaire pour ne point compromettre le grand but que Votre Majesté s'est toujours proposé".
Février
01/02
Ricard devient Cdt de la 4e brigade de la 7e division (Grandjean) à la Grande Armée.
08/02
Napoléon donne les ordres pour acheminer "sur la pointe des pieds" les corps de la nouvelle Grande Armée vers le Niémen.
19/02
Bernadotte envoie le Général L½wenhielm à Pétersbourg pour proposer l'alliance de la Suède au tsar Alexandre : on lui garantirait la Norvège et les 2 armées attaqueraient l'Allemagne par le Danemark.
23/02
Le Général Beauharnais commence le mouvement pour amener les forces d'Italie sur l'Elbe à travers l'Allemagne.
--   
Le Concordat est annulé par Napoléon.
--   
Alliance franco-prussienne.
24/02
Alliance franco-prussienne.
--   
La France et la Prusse signent une alliance : la Prusse approvisionne la la Grande Armée et lui fournit un corps de 20000 hommes pour l'ouverture des hostilités.
25/02
Napoléon remet à l'attaché militaire russe Tchernitchev une lettre pour le tsar Alexandre, demandant le respect du Blocus et un arrangement sur l'Oldenbourg. Il ajoute : "Si la fatalité veut que les deux plus grandes puissances de la terre se battent pour des peccadilles de demoiselle, je ferai la guerre en galant chevalier".
Mars
02/03
La division du Général français Gudin entre en Prusse : affolement à Berlin.
--   
Emeute à Caen, déclenchée par une bousculade à la halle au grain contre cherté du grain. Les troubles dégénèrent en jets de pierres sur la préfecturen, puis en pillage d'un grand moulin proche de la halle.
05/03
Le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume ratifie l'accord du 24 février signé à Paris avec l'envoyé du tsar, Tchernitchev.
07/03
La répression par la troupe punit durement les « instigateurs de la sédition » de Caen : huit d'entre eux sont condamnées à mort et quatre hommes et deux femmes sont exécutés, huit autres aux travaux forcés.
14/03
Alliance franco-autrichienne.
15/03
La Grande Armée arrive sur l'Elbe.
16/03
Siège de Badajoz (→ 07/04). Victoire anglo-portugaise.
25/03
Tormasov devient chef Cdt de la 3e armée de l'Ouest.
29/03
Speranski, réformateur francophile, accusé de trahison par le tsar Alexandre Ier, est exilé à Nijni Novgorod.
--   
La Grande Armée arrive sur les bords de l'Oder ; le Maréchal Davout pousse ses avant-gardes vers la Vistule.
Avril
08/04
Le tsar Alexandre envoie un ultimatum à Napoléon : il exige le retrait des forces françaises derrière l'Elbe et la liberté du commerce russe ; il charge son ambassadeur Kourakine de remettre au Ministre des AE Maret cette réponse à la lettre de Napoléon du 25 février.
09/04
Le tsar russe Alexandre rend visite au roi suédois Bernadotte et signe avec lui un traité d'alliance, à Abo.
11/04
Victoire britannique à la bataille de Villagarcia, près de Llerena.
13/04
Napoléon ordonne de rendre publique l'affaire d'espionnage Tchernitchev-Michel.
14/04
Wellesley, Commandant des forces britanniques, se retourne contre le Maréchal français Marmont qui bat en retraite en désordre ; malgré un ordre de Joseph Bonaparte, le Maréchal Soult refuse de venir à son aide.
18/04
Napoléon fait une ouverture auprès du secrétaire d'État aux AE anglais, de Castlereagh : évacuation de l'Espagne par la France, du Portugal et de la Sicile par l'Angleterre, mais maintien de Joseph Bonaparte à Madrid ; sans suite.
--   
Les corps d'armée français stationnés en Allemagne reçoivent l'ordre de se tenir sur le pied de guerre.
--   
Le tsar Alexandre quitte Pétersbourg pour s'installer au QG de l'armée russe à Vilna.
22/04
Le Tsar Alexandre Ier prend le commandement de son armée.
23/04
Le Mréchal français Marmont achève en grand désarroi d'évacuer le Portugal.
27/04
Averti par la Ministre des AE Maret, Napoléon fait appeler aux Tuileries l'ambassadeur russe Kourakine et en reçoit l'ultimatum d'Alexandre Ier ; il laisse l'ambassadeur sans réponse.
Mai
 
Clausewitz, refusant la collaboration militaire avec les Français, quitte la Prusse et rejoint l'armée impériale russe.
01/05
Le diplomate autrichien Lebzeltern donne au tsar Alexandre l'assurance que le corps autrichien ne causera nulle perte aux forces russes.
03/05
Napoléon charge le comte de Narbonne de porter à Vilna une lettre, ferme et courtoise, au tsar Alexandre Ier ; antidatée du 25 avril, pour que cette ultime démarche de paix ne semble pas influencée par la remise de l'ultimatum.
04/05
Une loi sur les grains est adoptée pour éloigner le risque d'une famine : elle rend obligatoire la vente au marché et astreint les marchands de grains à déclarer leurs stocks.
05/05
Napoléon quitte Paris.
08/05
Instauration d'un maximum du prix des grains pour enrayer la disette.
15/05
La Ligue des Vertus prussienne (Tugendbund) prépare à Bayreuth une explosion sur le passage de Napoléon.
16/05
Napoléon arrive à Dresde.
18/05
L'empereur d'Autriche François arrive à Dresde où son gendre, Napoléon, l'accueille.
--   
Le Tsar Alexandre reçoit le diplomate français Narbonne à Vilna et refuse toute discussion avec lui.
25/05
La Diète polonaise est dissoute par l'envoyé de Napoléon.
26/05
Napoléon est informé de la décision du tsar Alexandre de ne pas donner suites à ses dernières offres.
--   
Le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III arrive à Dresde.
28/05
Napoléon envoie à Varsovie l'ambassadeur Pradt avec pour instructions de laisser se réunir une Diète royaliste.
--   
Russes et Ottomans signent la paix à Bucarest.
29/05
Napoléon quitte Dresde pour aller prendre le commandement de la Grande Armée.
--   
Napoléon quitte Dresde pour aller prendre le commandement de la Grande Armée.
--   
Napoléon reçoit un accueil enthousiaste à Posen ; il y est joint par d'ultimes propositions du roi de Suède Bernadotte : "Qu'on ne me parle plus de cet homme !".
30/05
Napoléon reçoit un accueil enthousiaste à Posen ; il y est joint par d'ultimes propositions du roi de Suède Bernadotte : "Qu'on ne me parle plus de cet homme !".
Juin
 
Barclay de Tolly est nommé par le tsar Alexandre Cdt de la 1e armée positionnée dans la région de Vilnius.
07/06
Napoléon Ier arrive à Dantzig.
08/06
A Dantzig, Napoléon visite à cheval les installations et passe en revue les bataillons du 25e et les dépôts ; avec les autorités, il parle encore de négociations possibles ; il s'entretient péniblement avec les Maréchaux Davout et Murat et au Général Rapp il dit que la guerre est commencée.
09/06
Napoléon fait transférer le pape de Savone à Fontainebleau pour vaincre sa résistance sur l’adoption des décisions du concile de Paris (→ 20/06).
10/06
A Dantzig, Napoléon s'inquiète de l'entourage médiocre du prince Poniatowski auprès duquel il fait expédier "un aide de camp intelligent" avec ordre "de s'assurer si l'ennemi veut prendre l'offensive".
12/06
Napoléon Ier arrive à Königsberg.
--   
Le conseiller du tsar Alexandre, Stein, arrive en Russie.
13/06
A Koenigsberg, Napoléon sort en voiture et passe les troupes en revue, monté sur le cheval Taurus.
--   
Le conseiller du tsar Alexandre, Stein vise à employer les forces russes à la libération de la patrie allemande.
17/06
Napoléon arrive à Insterburg. Il monte le cheval Coquet et passe la revue des équipages de ponts du Général Eblé et les brigades de cavalerie Castex et Corbineau.
19/06
Le pape Pie VII, placé par Napoléon en résidence surveillée, arrive au château de Fontainebleau.
--   
Napoléon visite la ville de Gumbinnen.
20/06
Napoléon, à Gumbinnen, apprend que le tsar Alexandre a refusé de recevoir l'ambassadeur de France Lauriston.
--   
Napoléon, à Gumbinnen, apprend que le tsar Alexandre a refusé de recevoir l'ambassadeur de France Lauriston.
21/06
Napoléon, à Vilkavi¨kis, proclame à son armée la "seconde guerre de Pologne".
22/06
Napoléon, à Vilkaviskis, annonce à son armée l'ouverture de la campagne de Russie.
23/06
Napoléon franchit le Niémen. Début de la campagne de Russie.
25/06
Les troupes françaises du 1e corps et la cavalerie passent le Niémen.
27/06
Renonçant à défendre Vilna, le feld-maréchal russe Barclay de Tolly s'est replié sur le camp retranché de Drissa derrière la Duna.
28/06
Le Field Marshal Wellesley prend Salamanque.
--   
Napoléon entre à Vilna et s'étonne de l'accueil réservé des Lithuaniens.
--   
Confédération de Varsovie. Napoléon accepte l’idée de Tadeusz Matuszewicz d’une confédération de la szlachta, qui déclare la restauration du royaume de Pologne, auquel adhère la Lituanie insurgée. La campagne menée par Napoléon fait naître chez les Polonais l’espoir d’une restauration complète de leur pays. Ils apportent à la Grande Armée un corps de près de 100 000 hommes.
29/06
Napoléon envoie le Mal Davout sur Minsk.
--   
Napoléon se résout à marquer un temps d'arrêt à Vilna pour regrouper ses forces et refaire sa cavalerie.
--   
Le Général Platov évacue Grodno.
30/06
La Grande Armée de Napoléon pénètre dans Vilnius.
--   
Jérôme Bonaparte entre à Grodno. L'armée russe bat en retraite sur Mostouï.
Juillet
01/07
Napoléon reçoit le diplomate russe Balachov à dîner à Vilna.
--   
A Wilno, Napoléon installe la Commission administrative de Lithuanie.
02/07
Napoléon ordonne que les soldats qui se rendraient coupables de pillage ou de maraudage soient jugés en cour martiale et fusillés.
--   
Napoléon ordonne que les soldats qui se rendraient coupables de pillage ou de maraudage soient jugés en cour martiale et fusillés.
05/07
Le Maréchal de France Davout réclame des renforts pour entreprendre de concert avec J. Bonaparte une man½uvre qui peut anéantir le feld-maréchal russe Bagration.
08/07
Le Mal de France Davout s'empare de Minsk ; il est à même de couper la retraite du feld-maréchal russe Bagration si Jérôme attaque de front.
09/07
Le Maréchal de France Davout prend Borisov (sur la Bérésina).
10/07
La cavalerie polonaise de Rożniecki est battue par les cosaques de Platov.
13/07
Le Maréchal de France Davout pousse sur Bobruisk et envoie des ordres à Jérôme pour lui rabattre le feld-maréchal russe Bagration qui se sent dans une situation désespérée.
14/07
J. Bonaparte, plutôt que d'obéir au Maréchal Davout, ulcéré dans sa vanité de roi, quitte l'armée après un dernier ordre prescrivant à ses forces de se replier sur Minsk.
--   
Les Généraux obligent le tsar Alexandre à se rendre à Moscou pour échauffer le moral de ses arrières.
--   
Les Gaux obligent le tsar Alexandre à se rendre à Moscou pour échauffer le moral de ses arrières.
--   
Jérome Bonaparte, plutôt que d'obéir au Maréchal Davout, ulcéré dans sa vanité de roi, quitte l'armée après un dernier ordre prescrivant à ses forces de se replier sur Minsk.
15/07
L'armée russe se masse au camp de Drissa pour couvrir la route qui va de Wilna à Petersbourg, mais laisse ouverte celles qui mènent au coeur du pays.
16/07
Napoléon commence à monter sa manoeuvre d'enveloppement contre le camp de Drissa, et quitte Vilna.
--   
La Grande Armée marche sur Vitebsk.
17/07
Le Cdt russe Barclay évacue le camp de Drissa et se replie sur Vitebsk ; il détache le Général Wittgenstein sur sa droite pour couvrir Riga contre le Mal français Macdonald.
--   
Le Commandant russe Barclay évacue le camp de Drissa et se replie sur Vitebsk ; il détache le Général Wittgenstein sur sa droite pour couvrir Riga contre le Maréchal français Macdonald.
18/07
Traités d'Örebro britanno-russo-suédois.
--   
Le Maréchal d'Empire Marmont défait Wellington à Tordesillas.
20/07
Alliance de Velikie Louki entre la Russie et les Cortes d’Espagne.
22/07
Défaite de Marmont contre Wellington à la bataille des Arapiles.
23/07
Le Maréchal français Davout défait le feld-Mal russe Bagration à Mohilev.
26/07
Victoire française sur les Russes à la bataille d'Ostrovno.
28/07
Napoléon entre à Vitebsk; les Russes se dérobent.
--   
Napoléon fait son entrée à Vitebsk, dans une ville vide.
--   
Napoléon, à Vitebsk, affirme au Maréchal Murat que "la 1e campagne de Russie est terminée".
Août
01/08
Victoire russe à la bataille de Kliastitsy. L’offensive d’Oudinot sur Saint-Pétersbourg échoue.
--   
Le Cdt français Ricard occupe Dunabourg.
05/08
Le feld-Maréchal russe Bagration, ayant opéré sa jonction avec le Cdt Barclay de Tolly, le décide à attaquer sur Vitebsk.
08/08
Le Général russe Platov surprend le Maréchal français Sébastiani à Inkovo ; mais les Maréchaux Murat et Ney ripostent victorieusement.
--   
Le feld-Maréchal russe Bagration arrête son mouvement et le feld-Maréchal russe Barclay abandonne toute velléité offensive.
10/08
Napoléon fait savoir à son frère Jérôme qu'il le subordonne au Mal Davout pour l'opération en cours.
12/08
Madrid est évacué momentanément par les impériaux.
--   
Napoléon fait donner par son beau-père François II à Vienne un bâton de feld-Maréchal à Schwarzenberg vainqueur des Russes à Gorodetchna.
--   
Le feldmarschall autrichien Schwarzenberg, entraîné par le Général français Reynier, bat le Général russe Tormasov à Gorodeczna.
13/08
Napoléon quitte Vitebsk.
14/08
Le Cdt russe Barclay de Tolly tente de couper Napoléon sur sa gauche ; Napoléon est résolu à tourner Barclay en lui coupant la retraite derrière Smolensk.
15/08
La Grande Armée passe le Dniepr.
16/08
Les Maréchaux français Davout et Ney enfoncent la résistance en avant de Smolensk ; le feld-Maréchal Barclay de Tolly se prépare à la retraite.
17/08
Koutouzov est nommé général en chef de l’armée russe.
--   
Les Russes évacuent Smolensk.
19/08
Victoire de Smolensk; les Russes incendient la ville et évitent le combat.
--   
Les Maux français Murat, Davout et Ney, lancés à la poursuite des Russes, les atteignent et les accablent ; le Général Junot, en exécution du plan de Napoléon, se trouve à portée de tomber sur leurs arrières.
--   
A Valoutina Gora, le Général français Junot, hébété, se refuse à tout mouvement malgré les objurgations de Murat ; l'armée russe s'échappe de l'étau ; chacune perdant env 6k hommes (dont le Général Gudin mortellement blessé).
--   
Bataille de Valutino.
22/08
Le Général Charles-Etienne Gudin meurt de ses blessures à Smolensk.
24/08
Napoléon décide de reprendre la marche sur Moscou ; ses maréchaux lui conseille de s'arrêter là et de remettre la suite des opérations à l'année suivante.
25/08
Napoléon quitte Smolensk.
--   
Les troupes françaises lèvent le siège de Cadix. L’Andalousie est perdue.
28/08
La cavalerie française de Murat se heurte à l'arrière-garde russe devant Viazma ; trop exposé, Murat exige le soutien du Maréchal Davout réticent ; Napoléon lui octroie une des divisions de Davout.
29/08
Koutousov remplace Barclay de Tolly au commandement en chef de l'armée russe ; il accepte, sur les instances du feld-Maréchal Bagration de livrer une bataille décisive en avant de Moscou.
--   
Napoléon entre à Viazma.
Septembre
01/09
La classe 1813 est appelée par anticipation.
03/09
Napoléon et le Mal Berthier ont une altercation : Berthier le supplie de ne pas pousser plus loin.
05/09
Bataille de la Moscova (→ 07/09).
--   
Le Maréchal Murat et le Général Compans bousculent l'avant-garde russe à Chevardino et la rejettent sur Borodino.
07/09
Napoléon fait la proclamation : "Soldats, le jour que vous avez tant désiré est arrivé. L'armée ennemie qui fuyait se trouve maintenant en face de vous. Rappelez-vous que vous êtes des soldats français".
--   
L'armée russe, maîtrisée mais non rompue, se retire en bon ordre sur Moscou.
08/09
Le Maréchal Murat pousuit les Russes sur Mojaïsk.
10/09
Ricard est nommé Général de division.
13/09
Le Général en chef Koutousov impose sa décision d'abandonner Moscou sans risquer les restes de l'armée ; le gouverneur de Moscou Rostopchine prend soin d'emmener les pompes incendie en se retirant.
14/09
Entrée de Napoléon à Moscou.
15/09
Incendie de Moscou (→ 19/09).
16/09
Napoléon doit quitter le Kremlin de Moscou en flamme pour le palais de Petrovski.
17/09
Le Général en chef Koutouzov fait passer son armée sur la rive gauche de la Nara ; le Général Platov, à la tête des régiments de Cosaques, man½uvra de façon à déborder la gauche du Maréchal français Murat.
20/09
La pluie calme les flammes de Moscou.
21/09
Napoléon songe puis renonce à revenir à Smolensk ; il propose à ses Maréchaux une manoeuvre de repli menaçant St Pétersbourg ; ils sont peu enthousiastes, il renonce, et reste à Moscou et adresse des propositions de paix au tsar Alexandre.
22/09
Wellington est nommé par la junte de Cadix commandant en chef des forces militaires en Espagne.
24/09
Napoléon fait au Tsar Alexandre des offres de paix confidentielles.
Octobre
05/10
Napoléon commence à prendre des dispositions pour le départ ; il ordonne d'évacuer les blessés.
13/10
La première neige tombe sur Moscou.
15/10
Napoléon prend la décision de quitter Moscou : son idée est de ramener son armée sur une position plus confortable pour passer l'hiver.
16/10
Le 1er corps (Davout) quitte Moscou pour couvrir la retraite de la Grande Armée.
17/10
Le Général en chef russe Koutousov, après avoir amusé le commandement français par des négociations d'armistice, surprend le Maréchal Murat à Winkovo.
18/10
Napoléon décide de quitter Moscou en prenant la route du sud, selon le conseil de Davout, pour affronter Koutousov (qui a reconstitué ses forces jusqu'à env 80000 hommes).
--   
Victoire russe à la bataille de Winkowo (ou Taroutino).
19/10
Napoléon quitte Moscou et s'engage sur la route de Kalouga, vers le Sud. Il laisse à Moscou le Mal Mortier avec 10000 hommes.
20/10
Victoire russe à la seconde bataille de Polotsk.
22/10
Echec des britanno-espagnols devant Burgos.
23/10
Le Maréchal Mortier, gouverneur de Moscou, quitte la ville après avoir reçu l'ordre de faire sauter le Kremlin.
--   
Conspiration du général Malet à Paris, qui fait apparaître la faiblesse du régime. Malet, républicain détenu depuis 1808 dans une maison de santé, s’évade et rallie quelques troupes. Il se présente comme chef d’un gouvernement provisoire constitué après la mort de l’empereur, et réussit à contrôler la préfecture de police, le ministère de la Police et la préfecture de la Seine. Le chef d’État-major de la première région militaire, flairant la supercherie, fait arrêter Malet vers 10 heures du matin.
--   
Victoire française au combat de Villodrigo.
24/10
Bataille de Maloyaroslavets. Les Russes de Koutouzov attaquent l'avant-garde du vice-roi d'Italie Eugène, pour barrer la route du sud à l'armée française.
25/10
A Ghorodnia, où est installé le QG de Napoléon, un groupe de 6000 cosaques enlève 6 pièces d'artillerie puis tentent de s'emparer de Napoléon.
29/10
11 officiers conspirateurs (dont Malet, Lahorie et Guidal) sont déférés devant une cour martiale et fusillés.
31/10
Le Général en chef russe Koutousov suit la Grande Armée ; pour lui barrer le chemin, il compte sur l'amiral Tchitchakov, qui a rejoint le Général Tormasov et profite de l'inertie du Général de Schwarzenberg pour se hâter vers le nord, et sur le feldmarschall Wittgenstein, qui a reçu des renforts et refoule les Maréchaux français Gouvion et Oudinot vers la Bérésina.
--   
Napoléon arrive à Wiazma.
--   
Les cosaques du Général russe Platov harcèlent l'arrière-garde du Maréchal français Davout qui les arrête à Kolotskoï.
--   
Victoire russe à la bataille de Czaśniki.
Novembre
02/11
Soult reprend Madrid. Wellington se replie sur le Portugal.
03/11
Napoléon confie à Ney le commandement de l'arrière-garde : il considère "le brave des braves" un chef médiocre mais admirable soldat.
--   
Victoire russe à la bataille de Viazma.
06/11
Napoléon est averti de la conspiration ratée de Malet à Paris.
08/11
La Grande Armée (42000 soldats) parvient à Smolensk, espérant trouver des stocks de nourriture et de fourrage.
--   
Eugène, Général en chef du IVe corps d'armée français, éprouve un revers en marchant sur Vitebsk et perd les 70% de son artillerie à cause du verglas. Le Général Wittgenstein va occuper Vitebsk.
09/11
Napoléon arrive à Smolensk ; il neige sans arrêt ; les magasins d'approvisionnement ont été presque vidés par le XIe corps d'armée de Victor, envoyé en renfort au Maréchal Oudinot.
11/11
Le 1er corps (Davout), réduit (par les combats et par le froid) à 10000 hommes, arrive à Smolensk.
--   
Ricard devient Cdt de la 2e division du 1er Corps de la Grande Armée sous Davout à la place de Friant.
12/11
Les débris de la Grande Armée se regroupent à Smolensk et pillent les magasins ; les officiers disposant encore d'une monture forment l'"escadron sacré" sous les ordres du Maréchal Grouchy.
14/11
Victoire russe bataille de Smoliani.
--   
Napoléon quitte Smolensk, ayant ordonné un départ échelonné des corps pour donner un peu de répit à chacun ; il fait -25°c.
15/11
Bataille de Krasnoï (→ 17/11), victoire stratégique de Napoléon qui sauve l'essentiel de son armée.
--   
Napoléon arrive à Krasnoé avec l'avant-garde ; le Général en chef russe Koutousov s'en approche et menace de flanc la Grande Armée.
--   
Le Général en chef russe Koutousov coupe Eugène de Napoléon, qui contre-attaque et permet à Eugène de le rejoindre.
16/11
Les Russes reprennent Minsk.
17/11
La Grande Armée de Napoléon fait sauter les murailles et quitte Smolensk vers l'ouest.
19/11
Le Maréchal français Ney résiste aux assauts russes et parvient à passer le Dniepr ; Napoléon arrive à Orscha, où ont été réunis des approvisionnements ; il brûle ce qu'il veut éviter de voir tomber aux mains des Russes.
20/11
Napoléon est rejoint par les corps d'armée des Maréchaux Victor et Oudinot qui se replient, n'ayant pas été capables d'arrêter le feldmarschall russe Wittgenstein.
21/11
L'amiral russe Tchitchakov prend le contrôle des ponts de Borisov.
23/11
Napoléon ordonne la construction de ponts sur la Bérézina ; il brûle les aigles de tous les corps.
26/11
Bataille de la Bérézina (→ 29/11).
Décembre
 
Monge subit une attaque à la lecture des 1ers désastres de Napoléon en Russie.
03/12
Iermolov devient chef d’État major de la Ire Armée russe.
12/12
Napoléon rentre aux Tuileries à Paris.
23/12
Entrée d’Alexandre Ier de Russie à Vilna.
30/12
Convention de Tauroggen. Les Prussiens (général York) signent une convention de neutralité avec les Russes.
--   
Les débris de la Grande Armée franchissent le Niémen.
Janvier
01/01
Soulier est créé baron de l'Empire.
13/01
Abandon de son commandement par Murat qui quitte la Grande Armée pour rentrer à Naples.
Février
09/02
Entrée des troupes russes à Varsovie.
Mars
03/03
Le régent Bernadotte signe un traité d'alliance avec l'Angleterre afin de préserver les intérêts de la Suède, gênée par le blocus continental. L'Angleterre lui promet la Norvège ainsi que des territoires aux Antilles, en Guadeloupe, contre la mise à disposition de trente mille soldats.
11/03
Entrée de l'armée russe à Berlin.
--   
Entrée de l'armée impériale russe à Berlin dans le cadre de la campagne d'Allemagne.
12/03
Le comte de Provence (le futur Louis XVIII) lance un manifeste revendiquant ses droits à la couronne de France.
16/03
La Prusse déclare la guerre à la France.
17/03
Frédéric-Guillaume III de Prusse déclare la guerre à la France.
18/03
Friedrich Karl von Tettenborn entre à Hambourg.
24/03
Rétractation de sa signature du Concordat de Fontainebleau par le pape Pie VII.
Mai
02/05
Victoire française de Lützen contre les Prusso-Russes.
10/05
Offensive de Wellington, commandant en chef des forces militaires en Espagne.
21/05
Fin de la bataille de Bautzen, victoire de la Grande Armée de Napoléon Ier contre les troupes russo-prussiennes commandées par le maréchal Wittgenstein.
29/05
Une ligne télégraphique Metz-Mayence est mise en service.
Juin
04/06
Armistice de Pleiswitz. L’Autriche propose une médiation qui est acceptée par les belligérants à Pleiswitz mais n’aboutit pas.
21/06
Déroute du Roi d'Espagne Joseph Bonaparte et du maréchal Jourdan.
--   
Bataille de Vitoria.
28/06
Soulier est élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur.
Juillet
01/07
Le duc de Dalmatie est nommé lieutenant général en Espagne par Napoléon, en remplacement du Roi Joseph Bonaparte qui est disgracié et interdit de paraître à Paris.
02/07
Les dernières troupes de l'armée française franchissent la Bidassoa et évacuent l'Espagne.
17/07
Fouché est nommé gouverneur général des Provinces Illyriennes.
25/07
Bataille des Pyrénées (→ 02/08), offensive française pour soulager les garnisons françaises de Pampelune et de Saint-Sébastien.
Août
10/08
Congrès de Prague ; Sixième Coalition ; Royaume-Uni, Autriche, Prusse, Russie, Suède.
12/08
Déclaration de guerre de l'Autriche à la France.
27/08
Victoire de Napoléon à Dresde.
Octobre
18/10
Bataille de Leipzig.
Novembre
10/11
Défaite des troupes françaises du maréchal Soult à la bataille de la Nivelle. Les Hispano-britanniques entrent en France et assiègent Bayonne.
15/11
Rébellion d’Amsterdam.
30/11
Arrivée du Prince d’Orange aux Pays-Bas, accueilli en triomphateur, avec le soutien des Britanniques.
Décembre
04/12
Déclaration de Francfort. Les coalisés utilisent l’argument selon lequel ils font la guerre contre Napoléon et non pas contre la France.
11/12
Par le traité de Valençay, Napoléon Bonaparte rend le trône d'Espagne à Ferdinand VII. À son retour sur le sol espagnol, le Roi dénonce immédiatement ce traité arraché par la force, et fait comprendre que, de son côté, il n'a aucune intention ni aucun intérêt à réaliser ce qui a été décidé. Les troupes françaises que Napoléon pensait pouvoir libérer par ce traité resteront occupées de part et d'autre de la frontière.
21/12
Les alliés passent le Rhin.
31/12
Restauration de la République de Genève.
Janvier
 
Murat, pour conserver le trône de Naples, signe une convention d’armistice avec le Royaume-Uni et s’allie à l’Autriche.
25/01
Début de la campagne de France. La France est envahie par les Alliés. Napoléon prend le commandement de l'armée française.
29/01
Bataille de Brienne.
Février
01/02
Bataille de La Rothière..
09/02
Campagne des Six-Jours. Napoléon réussit par des man½uvres de rocades à battre séparément les Alliés (→ 14/02).
11/02
Victoire de Napoléon à la bataille de Montmirail.
12/02
Bataille de Château-Thierry.
14/02
Bataille de Montereau.
Mars
01/03
Signature du Traité de Chaumont entre les quatre puissances alliées : Angleterre, Autriche, Prusse et Russie.
07/03
Bataille de Craonne.
10/03
Napoléon Ier est contraint de battre en retraite à la bataille de Laon..
13/03
Bataille de Reims entre les troupes françaises et les troupes russes et prussiennes.
21/03
Bataille d'Arcis-sur-Aube. Après avoir manqué d'anéantir les forces de Blücher, Napoléon est vaincu par les troupes de l'Autrichien Schwarzenberg.
31/03
Capitulation de Paris.
Avril
02/04
Le sénat proclame la déchéance de Napoléon Ier.
06/04
Première abdication de Napoléon 1er.
20/04
« Adieux de Fontainebleau ».
Mai
03/05
Entrée de Louis XVIII à Paris.
04/05
Napoléon débarque sur l’Île d'Elbe.
24/05
Pie VII rentre triomphalement à Rome, après son emprisonnement à Fontainebleau par Napoléon.
29/05
L'ex-impératrice Joséphine de Beauharnais meurt d'une pneumonie à la Malmaison.
30/05
Louis XVIII signe le premier traité de Paris.
--   
Par le Traité de Paris, la France conserve Avignon, le Comtat, Montbéliard et presque toute la Savoie.
--   
Bouillon, restée française, est transférée au Département des Ardennes.
Juin
20/06
Bruxelles devient la seconde capitale des Pays-Bas.
Novembre
01/11
Ouverture du Congrès de Vienne.
Février
08/02
Le Congrès de Vienne déclare Napoléon hors la loi. Début de la Septième Coalition.
26/02
Napoléon quitte l'île d'Elbe. Il veut reprendre le pouvoir, profitant des multiples erreurs de Louis XVIII.
Mars
01/03
À cinq heures du matin, Napoléon et sa troupe de 800 hommes mettent le pied sur le territoire français, à Golfe-Juan.
06/03
Napoléon part de Gap pour Grenoble ; avant de parvenir aux murs de cette ville, un bataillon de la garnison 5e régiment d'infanterie de ligne qu'on envoyait pour le combattre vint à sa rencontre. Napoléon seul face aux fusils convainc la troupe de se rallier à lui.
19/03
À minuit, le roi quitte le Palais des Tuileries, et le 20, à neuf heures du soir, Napoléon prend possession de ce palais..
27/03
Une déclaration du conseil d'État relève l'Empereur de sa déchéance et annule son abdication.
Avril
03/04
Victoire de Murat sur les Autrichiens à la bataille du Panaro. Il entre à Bologne.
08/04
Contre-offensive autrichienne dans la guerre napolitaine (→ 03/05).
Mai
03/05
Victoire autrichienne décisive sur Joachim Murat, roi de Naples à la bataille de Tolentino.
--   
Les forces autrichiennes du maréchal Bianchi battent l'armée italienne menée par le roi de Naples Joachim Murat (bataille de Tolentino).
30/05
Merlin est nommé Ministre d'Etat.
Juin
02/06
Étienne Hubert de Cambacérès est nommé pair de France par l'Empereur.
09/06
Acte final du congrès de Vienne. Il fixe les nouvelles frontières de l’Europe43. Son principal succès est de rétablir un équilibre des puissances en Europe, ce qui a pour conséquence de maintenir la paix sur le continent pendant presque quarante ans.
12/06
Napoléon quitte Paris pour prendre le commandement de l'armée.
16/06
Bataille de Ligny et bataille des Quatre Bras. Début de la campagne de Belgique.
--   
Batailles de Ligny et des Quatre Bras.
18/06
Bataille de Waterloo.
 
« Terreur blanche » en France exercée par les bandes royalistes contre les partisans de la Révolution ou de l'Empire (→ Septembre).
22/06
Abdication de Napoléon Ier.
Juillet
01/07
Bataille de Rocquencourt, défaite des Prussiens face aux Français.
07/07
Seconde abdication de Napoléon Ier.
15/07
Napoléon se rend aux Anglais.
17/07
Les Autrichiens entrent à Lyon.
Août
01/08
L'armée impériale est dissoute.
Octobre
16/10
Napoléon débarque à Sainte-Hélène.
Novembre
20/11
Second traité de Paris.
Juin
10/06
Conclusion du traité de Paris, entre l'Autriche, l'Espagne, la France, l'Angleterre, la Prusse et la Russie. Il permet l'exécution de l'article 99 de l'acte du congrès de Vienne, déterminant la réversion des duchés de Parme, Plaisance et Guastalla.
Mai
05/05
Décès de Napoléon.
27/05
Antommarchi et les derniers fidèles de Napoléon embarquent à Ste-Hélène, de retour vers l'Europe.
Octobre
05/10
Mort de Napoléon Bonaparte.
Décembre
15/12
Retour des cendres de Napoléon à Paris.
Avril
02/04
Transfert des cendres de l'Empereur Napoléon Ier de la chapelle de Saint-Jérôme dans la crypte des Invalides.